Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Jeu 26 Déc 2013 - 11:20

"Rah cesse donc de geindre ! T'es pas fait pour la montagne, je sais ça, mais j'te connais hein, tu m'aurais fait une tronche pas possible si j'en avais choisi un autre pour cette virée sur Midgard. Quoi ? Ben mon vieux t'es gonflé."

Scud au pied du mont Parnasse, devisant avec son cheval, sur le chemin du retour après avoir campé trois nuits au milieu des ruines de Delphes. L'urne chargée sur la croupe de Luc, le cheval, il progresse tranquillement dans les descentes cahoteuses, se faisant le plus léger possible pour ménager sa monture.

"L'endroit est de toute beauté non ? Pas de Siam, mais du velours pour la rétine hein ? Ok tu renfrognes, vas y renfrogne."


Le guerrier borgne s'était mis en tête de retrouver son amie à la peau bleutée. Elle n'avait plus donné signe de vie depuis l'épisode de Circé et la seule piste qu'il avait pu obtenir le conduisait ici. Il avait rayonné tout autour du massif, interrogé des dizaines d'autochtones, clôt les paupières et ouvert ses sens aux courants éthérés et aux vents cosmiques, rien. Siam n'était pas ici, c'était certain. Il redescendait donc au village de Kastri pour se réchauffer le conduit avec un godet de gnôle et repenser son enquête.

Il démonte et quitte Luc avec son fardeau en croupe, le cheval hennit mais le blondin fait semblant de ne pas entendre. L'urne, tu vas te la garder encore un peu sur le cul amigo, ça te fera les sabots. Scud pousse la porte. Beaucoup plus de monde que la dernière fois à l'auberge, et des femmes, des enfants même. Aussitôt reconnu par le taulier, l'Asgardien lui adresse un signe de tête et commande au comptoir.

"Gnôle mon brave."

Il s'intéresse à ces "oooh" et ces "aaah" qui arrivent sur sa droite. Des gens debout, des tables disposées en demi cercle, et le son d'un instrument à corde qui ponctue les paroles d'un homme au timbre de conteur. D'ici il ne voit pas le barde et pour l'instant il se contente de tendre l'oreille. Il porte son verre à ses lèvres, silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Eridan

avatar
Messages : 581


Caractéristiques
Vie Vie:
130/130  (130/130)
Cosmos Cosmos:
134/134  (134/134)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Sam 28 Déc 2013 - 12:05

Ses pas l'avaient mené jusqu'aux alentours du village de Kastri. Étonnamment, les visions disparurent à cet instant précis où le soleil diffusa ses premiers rayons. L'aube.

Eridan avait attendu encore plusieurs heures mais en vain, il ne restait rien de celle qu'il recherchait. Soit qu'elle fut morte, soit qu'elle eut quitté ce monde d'une autre manière. Ne restait que les souvenirs des visions qui l'avaient traversé maintes fois ces derniers jours : une jeune femme, ou une petite fille, morte et à la fois vivante. Quelqu'un qui partageait une certaine affinité avec lui, mais qu'il ne rencontrerai probablement jamais.

***

Il finit par se diriger vers Kastri et ses maisons à boissons. Ce soir, il avait envie d'une fille, d'un repas chaud servi copieusement et d'un lit propre. L'auberge était encore peu animée à cette heure, mais le monde ne saurait tarder. Il pénétra dans les lieu, se dirigea droit vers un homme fin et sec qui essuyait un verre avec son tablier crasseux.
Eridan se plaça devant lui, découvrant ostensiblement son compagnon à corde, et lança  :

- Pas grand monde aujourd'hui hein ?
- Ca arrive, fit l'homme sans plus de commentaire.
- Que diriez-vous de m'offrir le gite, le couvert, et cela pour deux jours ?
- Je dirais que tu vas aller téter le sein d'ta mère si tu souhaite boire à l'oeil.

Eridan rit avec sincérité à la répartie du tenancier et lui commanda deux gobels, non sans avoir présenta sa monnaie d'avance.
- Et un pour vous, brave homme ! Voici ma proposition : je paie mes consommations ce soir, le gite inclut, et je chante dans votre auberge. Demain idem. Si votre gain est supérieur au double de mes consommations, vous me remboursez.

L'homme réfléchit un moment et finit par accepter. Au soir, la salle fut comble. Et au lendemain soir, même les enfants étaient présents. Même cet homme doté d'une cosmo-énerge très développée. Alors, se faisant le pari qu'un chevalier ne se présenterait pas en un tel endroit sans bonne raison - comme lui - Eridan conta, tout en grattant quelques accords, les bribes de vie de celle qui avait hanté ses visions ces derniers temps. La fille aux cheveux blanc.

L'histoire d'une jeune fille née dans un autre monde,
ayant grandi dans le froid éternel,
ayant reçu la bénédiction du temps.
L'histoire d'une jeune fille qui a parcouru les terres glacées,
pour rencontrer un dragon immortel,
et qui devint son disciple.
L'histoire d'une jeune fille à l'esprit fort,
qui a brulé sa vie plus qu'aucun des auditeurs du village,
et qui disparut un jour, dans la tempête ou dans les flammes.


Son regard chercha celui du blondinet à plusieurs reprises, guettant une réaction.
Lorsqu'il eut terminé et que les applaudissement eurent cessé, il enchaina sur plusieurs gigue paillardes qui firent la joie de l'assistance et couler la boisson. Puis il commanda à son tour, reçu son remboursement, et s'installa à une table vide lui étant réservée pour l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Dim 29 Déc 2013 - 12:14

Le blondin ne bouge pas du comptoir. Soudain le cul de son verre reprend sèchement contact avec le bois du bar. Cette chanson, chacune de ses paroles rime avec Asgard, Nidhogg, la fille aux chevaux blancs ? Siam !

Scud ne croit pas aux coïncidences, quel initié au cosmos pourrait y croire d’ailleurs ? Tout est lié, les flux s’entrechassent, se répondent, tendent des passerelles malheureuses et heureuses. Le borgne finit sa gnôle d’un trait et commande quatre tartines de pâté et un pichet de flotte. Il se rince le conduit et mange tranquillement une tartine, une seule, attendant patiemment la fin du spectacle. Dame, ça dur les paillardises, il a le temps de siffler une autre gnôle et d’avaler une seconde tartine avant que la guitare ne se taise.

Accoudé au comptoir, le borgne croise le regard du barde qui passe commande et va s’assoire à une table. Passant son œil valide par-dessus son épaule, Scud hèle le patron.

"Deux gnôles patron."

Scud saisit l’assiette où reste deux tranches de pain à la terrine et les deux godets. Un homme et son épouse sont déjà sur le musicien et le remercient d’offrir son talent au village, d’autres approches et si il n’intervient pas ça va être le défilé. Scud saisit l’épaule d’un agité qui fonce à la table. La voix haute, le blondin s’adresse à la petite assemblée :

"Hop hop hop, merci bien mesdames et messieurs, merci pour lui, en tant qu’humble assistant de monsieur Twinkle, je vous prie de faire un peu d’air autour de sa table, nous avons fait un long voyage et nous aimerions manger tranquillement un morceau."

Il dit ça à s’asseyant en face du troubadour. D’autorité cosmique, l’asgardien ne trouve personne pour se rebiffer et on les laisse tranquille. Le taulier observe Scud en fronçant les sourcils, plusieurs questions se formulant entre ses tempes. Les deux manipulateurs d’éther se regardent. Scud, tout à fait détendu, a un sourire. Il avance un godet et l’assiette vers son vis-à-vis.

"A la tienne, sers-toi."

Il lève légèrement sa gnôle, comme pour trinquer. Sans transition, sans se départir de son calme.

"Ta fille aux cheveux blancs, elle s’appellerait pas Siam à tout hasard ? Moi c'est Scud, je suis né dans un autre monde et j'ai grandi dans l'froid éternel."

Et il s’enfile une lampée.
Revenir en haut Aller en bas
Eridan

avatar
Messages : 581


Caractéristiques
Vie Vie:
130/130  (130/130)
Cosmos Cosmos:
134/134  (134/134)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Mer 15 Jan 2014 - 19:33

Comme il le pensait, le manipulateur de cosmos n'était pas dans cette auberge par hasard.
Eridan se saisit d'une tartine et l'engouffra après un salut cordial. La nourriture, bien que simple, était assez consistante pour caler sa faim.

- Merci très cher compagnon. Assistant... Twinckle...
Son regard sembla se perdre quelques instants, comme s'il hésitait sur la conduite à tenir. Puis il éclata de rire sans prévenir et frappa la table du plat de la main.
- Twinckle ! Hahaha ! J'adore ! Merci d'avoir éloigné le gros des troupes, Scud. Je me doutais bien qu'un chevalier, de quelques camp que ce soit, ne viendrait pas se perdre dans ce trou par le fruit du hasard. J'ai donc un compagnon de fortune et qui connait cette chère Siam, comme tu l'as si bien nommée. Merci, car je ne savais pas son nom. Peut-être pourras-tu apporter les éléments manquant à mon histoire ?

Le jeune homme souriait de manière amène, mais ses trahissaient son excitation. Il espérait des réponses, car oute bonne histoire raconte un chemin parcouru, mais aussi une fin.

- Si vous venez du froid éternel, vous venez d'Asgard, je présume. A moins qu'il existe une divinité au Groenland ou en Arctique ? hahaha ! Bref, je m'appelle Henry-Daniel, mais tu peux m'appeler Eridan, ou bien Maître Twinckle, si vraiment ça te fait plaisir. Hahaha ! Depuis quand cherches-tu cette Siam ? Peux-tu m'en dire plus sur elle ? Je l'ai vu dans mes rêves et j'ai repéré quelques résidus de cosmos filamenteux. Elle a disparu non loin d'ici, mais comment est-elle venue, pourquoi, quelle est son histoire ? Apprends-moi chevalier, et je t'offrirais la même chose : la réponse  tes questions, si je le peux.

Du temps à donner, il en avait. Sans dieu, le chevalier noir du serpentaire n'avait actuellement aucune obligation, envers rien ni personne. En cela, pour le moment du moins, il n'avait aucun adversaire, aucun allié. Cela changerait probablement lorsqu'il trouverait le dieu de Guerre qui s'était récemment éveillé, mais pour l'heure, autant profiter de la bonne compagnie de cet étrange borgne au phrasé si sympathique !
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Jeu 16 Jan 2014 - 20:26

Causant le Henry Daniel, tant mieux pour lui, il s’évite un secouage cosmique persuasif. D’assistant affable à méchant brutal il n’y a qu’un pas pour Scud. Le blondin se laisse aller contre son dossier, les yeux aux plafonds. Fichtre de merde, ce gus ne connaît pas Siam, jamais croisé, enfin si, dans ses rêves. Pas commun ça, et si celui-là avait meilleur flair que lui ! L’œil iceberg du blondin revient dans celui du barde. Sa voix tranquille s’élève aux oreilles du troubadour.

"C’est ça Henry Daniel, je suis un fils d’Asgard, guerrier sans étoile, commandant des rangers nains de sa majesté Odin."

Son regard se fixe au godet d’Eridan.

"Siam. Son histoire…c’est justement ce après quoi elle courait, son histoire. C’était une femme dont les racines manquaient cruellement, elle n’avait plus l’souvenir et se trouvait comme née en armure, pure guerrière, fraîchement accouchée d’un ventre cosmique. Sa peau était bleutée, un bleu qu’on trouve pas sur Midgard, et ses cheveux nacrés. Elle était belle, vaillante, juste, et elle me manque."

Son œil s’allume et revient soudain sur le barde.

"Qu’est-ce que tu sais que j’ignore ? J’ai pas d’autres pistes pour la retrouver, alors si tes rêves t’indiquent des directions, tu dors avec moi mon gars !"

La taverne s’est vidée de ses familles, restent les habitués et les curieux qui rongent leur frein en attendant une ouverture pour poser des questions à monsieur Twinkle, les étrangers sont si rares par ici et pouvoir jouer leurs numéros à quelqu’un qui ne l’a jamais subi, ça les démange fort ces corniots. Dehors ça se met à cogner aux fenêtres, c’est pas une petite averse mais des trombes à noyer un cheval. Scud a une petite pensée pour le Luc qui doit serrer la cloison de l’établissement pour s’abriter.
Revenir en haut Aller en bas
Eridan

avatar
Messages : 581


Caractéristiques
Vie Vie:
130/130  (130/130)
Cosmos Cosmos:
134/134  (134/134)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Sam 1 Fév 2014 - 21:18

Eridan avait bien écouté son compagnon improvisé. L'affection qu'il semblait avoir pour la guerrière d'Odin était certainement sincère. Ses mots sonnaient justes, non pas comme ceux d'un conteur tellement habitué à ses propres histoires fabuleuses qu'il les considère comme réelles. Non. Chez ce Scud, il y avait ces accents de vérités, ces fausses notes dans la voix que l'on a lorsqu'on n'a pas prévu ce que l'on doit dire. Ce sont ces accents reconnaissables aux oreilles d'Eridan qui le décida à en dire davantage. Plus, d'ailleurs, qu'il ne l'avait prévu à la base.

- Très bien Scud. Aux dernières nouvelles, elle se trouvait sur une île. Un cosmos l'avait accompagné là-bas. Un cosmos dur et tranchant comme la glace de ton royaume. Ensuite le cosmos de Siam laisse une piste tiède qui mène près d'ici. Il y a des marques, sur le sol, mais je ne saurais les faire parler. Mes rêves sont étranges, tu sais. Ils me guident parfois, jusqu'à ce que je retrace une histoire. Et parfois, comme ici, ils me laissent face à une impasse. A partir du point de disparition, je n'ai plus rien. Il est possible qu'elle se soit téléportée, mais je n'ai aucune assurance qu'elle sache réaliser pareil exploit. Si c'était le cas, et si nous pouvions trouver son point de chute, alors je serais en mesure de poursuivre la quête de son histoire. Voilà pourquoi j'ai besoin d'en apprendre plus sur elle. Elle n'est pas tout à fait humaine, elle est née avec un don qui la brise au fur et à mesure que le temps s'écoule. Et si elle est en vie, il se peut qu'elle n'en ai plus pour longtemps. Si elle ne l'est déjà plus, peut-être pourrais-je retrouver son corps.

D'un geste de la main à l'attention du tenancier, Eridan commanda 2 nouvelles chopines. La bière était tiède et la mousse trop épaisse, mais tout ce qui est servi gracieusement est bon à prendre, disait-on. Le conteur expliqua à Scud tout ce qu'il savait ou avait déduit. Acceptant le partage des informations, ce dernier raconta à Eridan ce qu'il savait de la vie de la jeune fille, les lieux qu'elle avait fréquenté ou important pour elle, et le chevalier noir nota ces informations nouvelles sur son calepin, s'assurant de ne rien oublier. Quand ils en eurent terminé avec les grandes lignes, Eridan proposa :

- Bon, cher compagnon de beuverie, il se fait tard et ce n'est pas à la lumière de la lune que nous seront utiles. Finissons la soirée tranquillement ici. Demain, je t'emmènerai au point de disparition. Par contre, je dors seul !

Au lendemain, Eridan fut présent dans la salle à manger de l'auberge, attablé avec deux donzelles qui le regardaient manger ses oeufs au plat avec appétit. Il vit Scud et l'invita à le rejoindre.

- Mangeons, l'ami ! Nous partirons au plus tôt, si tu es d'accord. J'ai fait un rêve cette nuit, la lumière perçait un brouillard. J'ai donc bon espoir que notre journée soit productive, etque nous aurons de la route à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Dim 2 Fév 2014 - 12:14

Henry-Daniel n’est pas sur la réserve, Scud peut se laisser choir dans sa chaise et écouter gentiment. Le borgne opine du chef, un vrai limier le coco, mais là ça coince, la piste s’arrête ici, toutefois il a la certitude qu’elle reprend plus loin. Scud saisit sa chopine fraîchement servie (mais tiède), boit, observe son vis-à-vis dans les yeux, et puis parle à son tour, de cette femme pas commune. Le barde pourrait se demander si le blondin qui lui fait face n’était pas l’amant de la disparue, il y a de l’amour dans ses mots, et certains détails sur le galbe de ses cuisses ou les courbes de sa croupe dont se serait peut-être passé Henry-Daniel.

Le musicien propose de se rendre demain matin à l’endroit où son flair se perd, là où la piste disparaît.

"Très bien, mais j’investis la chambre d’à côté, et sâches que je n’dors que d’un œil."

Moueheheh elle est bonne celle-ci, borgne qu’il est. Il finit sa bière, qu’il a bu très lentement pour un Asgardien.

"A demain companero. Pas fâché de t’avoir rencontré."

Il quitte sa chaise, souplement, comme si il ne pesait rien, et se dirige vers le tavernier.

"J’ai un cheval dehors patron, voilà pour l’avoine et l’abri. Soyez pas brusque, c’est un délicat, et revanchard avec ça."

Souriant, il monte se coucher. Il s’endormira lourdement, la confiance qu’il accorde à cet étranger est déjà trop grande pour qu’il veille. Et puis il est refait, cette carne de Luc n’est pas un cheval de montagne. Quelle idée d’être venu ici avec un canasson américain.

Au matin, il trouve son compagnon avec des œufs sur la table et des poules sur les chaises. Scud a un sourire, commande un grand noir et des tartines au beurre avec un bon morceau de fromage du coin. Il s’installe tranquillement à la table du partenaire.

"Mesdames."

Il oblique un œil gouailleur vers le barde et renifle doucement. L’autre est enthousiasme, il a rêvé et c’est plein de promesses.

"A la bonne heure !"

Souriant, la gueule d’ange à l’œil unique reçoit ses tartines, son frometon, et son café. Un peu plus tard, les deux hommes sont sur un chemin rocailleux, marchant côte à côte, l’ongre blanc suivant derrière, délesté de son cavalier mais toujours chargé de lourde boîte en alliage orange. Scud, l’œil fixé a un joli sommet enneigé, demande :

"Dis-moi, je fais un foutu rêve cyclique, j’aimerais connaître ton avis là-dessus. Alors dans ce rêve, il te semble tout à fait clair que tu n’es maître de rien, et surtout pas d’toi. Tu observes ce marionnettiste assis sur un drôle de fauteuil, penché sur un clavecin et une sorte de miroir qui n’en est pas un, lumineux et hypnotique. Il s’agite frénétiquement sur le clavier de son instrument bizarre et toi tu t’mets à bouger et parler avec la pleine conscience que ce qui arrive sur ta langue, c’est l’autre là qui vient de l’jouer. Alors tu t’avances un peu, mais dans l’rythme imposé par l’autre frénétique, là tu vois mieux, et tu constates que le miroir ne reflète pas la trombine du musicien mais qu’il affiche des lignes de texte mouvantes, et toujours ce mot que t’arrives à apercevoir fugacement : « Anthologie »."

Scud ramasse une pierre qu’il jette à un distance incroyable. Le col de sa chemise flotte dans le vent, chemise complètement ouverte sur son torse nu et musclé, comme d'habitude.

"Anthologie…Merde alors. Et puis le type se tourne, parce que c’est un type, toujours le même, ses contours son flous mais tu sais qu’c’est encore lui. Et alors il dit avec un grand sourire : « Tu veux la puissance, plus de puissance ? Je vais t’en donner ! » Et soudain tout s’arrête, réveil en nage et cosmos à fleur de peau."

Son visage pivote lentement vers Henry-Daniel.

"Ca t'inspire quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Eridan

avatar
Messages : 581


Caractéristiques
Vie Vie:
130/130  (130/130)
Cosmos Cosmos:
134/134  (134/134)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Ven 7 Fév 2014 - 19:26

Une fois seuls, traversant tranquillement les sentiers rocheux, Scud expliqua l'un de ses rêves récurrents. C'était marrant comme tous espéraient voir des réponses aux questionnements naissant de leurs songes.
Scud réfliéchit longuement. L'explication allait de soi, mais il fallait parfois chercher plus loin que le premier niveau de lecture.

- Ecoute papa Twinckle. Il existe différentes catégories de rêves. Les plus communs sont ceux a priori sans aucun sens, qui reprennent en réalité des évènements récents et qui mélangent le tout sans aucun sens. Ensuite, il y a les rêves étranges, sans lien avec l'actualité, qui nous laisent une sensation de dérangement au réveil. On sait qu'il y a un message derrière et bien souvent on n'est pas apte à le décrypter. Parfois ils nous marquent à vif, parfois on les oublie au réveil ou peu après, mais la sensation reste. Il y a également les rêves du passé, ceux du futur, qu'on dit prémonitoire, puis les rêves dits lucides. Tu dors, mais tu sais que tu dors, et tu es apte à agir dans ton propre rêve. Ce dernier se rapproche fort de l'art de la méditation profonde, lorsque l'esprit quitte le corps. Il se différencie fortement de tous les autres car on n'est pas une marionnette qui trouve tout ce qu'il se passe "logique" alors qu'au réveil on se dit "hey, c'était quoi se délire, un canard carnivore, c'est pas logique en fait !", tu vois ? Bon. Dans ton cas, c'est un joli mélange des premiers, où tu es une marionnette, au sens propre du terme, et du second, car tu t'interroges et tentes de comprendre quelque chose en même temps que tu rêves. Je dirait que c'est une sorte de rêve lucide durant lequel tu comprends que tu es enchainé à quelque chose, ou à quelqu'un. Les mots pourraient être une part des fils qui t'enchainent, mais ce qu'ils représentent, je ne peux te le dire, car il n'y a pas de dictionnaire des rêves tout prêt. Je dirais que tu as un maître, tu es donc enchainé d'une certaine manière. Tu as fait une promesse de fidélité, si tu vois ce que je veux dire. Quant à Anthology, c'est de l'anglais, ma langue natale.C'est une sorte de recueil de textes avec des caractéristiques communes. Peut-être les autres protecteurs d'Asgard ? Aurais-tu soif de grimper les échelons de la chevalerie asgardienne ? Tu le souhaiterais, mais malgré ton désir fort, quelque chose, ou quelqu'un, te rend dépendant de cette évolution. Ton dieu, celui qui tire tes ficelles ? Voilà les questions que je me poserais, Scud guerrier "sans étoile". et maintenant décroche-moi la gourde accrochée à mon sac s'il-te-plait, j'ai soif de gnole!

Ils marchèrent ainsi, au rythme lent de l'ongre en ce terrain difficile, jusqu'à parvenir à un vaste espace dégagé, devisant et échangeant quelques blagues peu orthodoxes mêlant des blondes, des rousses, des mineurs et des chrétiens.

- Voilà, si t'ouvre bien l'oeil et ton cosmos, tu verras que c'est rempli de petits cadavres d'animaux et d'insectes par ici. Mêmes les charognards sont pas venus récolter leur pitance. Il y a des souris là-bas, des scorpions par là,dans les petites anfractuosités. Bref, un peu partout. C'est ici que j'ai ressenti les derniers filaments. Cette Siam à comme aspiré toutes les vies sur 20 mètres de circonférence. Tout est mort, sans agression physique ou élémentale. Pas mort de froid, pas crâmé, juste, mort. Les trucs gris-brun qui tapissent la roche, c'étaient des plantes. Comme si ça avait fleuri de partout, genre le printemps d'une région tropicale mais en une seule journée, puis ça a crevé. Volà le dernier vestige de la présence de cette Siam qui m'obnubile. Et depuis cette trace, je n'ai plus rien. Alors peut-être que toi, qui l'a connu personnellement, tu seras capable d'y trouver quelque chose. Encore une fois, ouvre l'oeil, et le bon. Ha ha ! ... pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Dim 9 Fév 2014 - 12:36

Le blondin écoute Henri Daniel avec toute l’attention dont il est capable. Comme de juste, le barde en connaît un rayon question rêve. C’est tout à fait intéressant, mais il n’y est pas toujours.

"Les échelons ? Ni chaud ni froid. Et ce type dans l’rêve, il dégage tellement qu’il en imposerait à Odin himself, c’est plus qu’un dieu, c’est comme un genre de Grand Ordonnateur ou Haut Architecte. Enfin merci, vais creuser ça my friend."

De la gnôle ? Sympathique ce gus, sympathique. Scud choppe la gourde et commence sérieusement à apprécier son partenaire qui sait causer sans pudeur. Le guerrier borgne lui parle femmes à barbe et lui confie ses penchants sensuels pour ces dames d’Asgard, plus fécondes et plus rondes que les autres, carrément précises et détonantes sous la couette, jamais fâchées de partager leur bonhomme avec une autre de leur race pour former un binôme volcanique à vous faire imploser la cerise.

Après deux petites heures de marche soutenue, Luc expire bruyamment des naseaux quand les deux hommes s’arrêtent. Le cheval en a déjà plein le dos. Scud examine la rocaille, avise les petits cadavres et les plantes décrépits dont parle Henri Daniel. C’est ici que la piste s’arrête. Le blondin s’accroupit, ses traits se font graves. Dans son œil fixe, la lueur d’une certitude, quelque chose qui lui vient comme une évidence.

"Je sais."

Péremptoire, solennel :

"Siam a lâché un prout."

Il saisit une poignée de végétation morte, la renifle, et acquiesce. Il lève le regard aux nuages, comme pour chercher son amie dans le ciel, pose ses mains sur ses cuisses, et se redresse en s'étirant.
Revenir en haut Aller en bas
Eridan

avatar
Messages : 581


Caractéristiques
Vie Vie:
130/130  (130/130)
Cosmos Cosmos:
134/134  (134/134)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Sam 12 Avr 2014 - 11:39

Péremptoire, solennel :

"Siam a lâché un prout."

Dur de dire s'il était sincère dans cette conclusion vaseuse. Eridan attendit quelques secondes avant de se décider, puis il constata que le borgne se releva, s'étira, tête vers le ciel... Le serpentaire s'insurgea :

- Bord d'aile affaisse, mais t'es sérieux ? J'te ramène là où ta compagnon a disparu, le dernier acte connu de sa présence, et toi tu m'racontes qu'elle a eu des flatulences ? Si c'est comme ça que ça se passe chez tous les serviteurs d'Asgard qui disparaissent, je comprends mieux pourquoi vos terres sont mortes !

Ils échangèrent un regard lourd de sens, long, plein de tension... et Luc émit une flatulence inappropriée. Eridan put plus et éclata de rire. Mais qu'est-ce que c'était que cette journée ? Finalement il se redirigea vers les plantes mortes.

- Bon, allez, laisse-moi réessayer encore une fois.

Il posa une main sur les restes végétaux et inspira profondément. Dans son esprit, plusieurs passés probables émergèrent, se mêlèrent, certains devenant plus nets avant d'êtres rejetés dans le néant. Scud lui avait longuement décrit la jeune femme, décrivant ses capacités étranges, la nature de son pouvoir de chevalier, son comportement...Henri-Daniel utilisa sa connaissance nouvelle de Siam pour la penser, la comprendre, l'imaginer, la refaire vivre dans son esprit avec plus de consistance, et petit à petit, une vision fugitive d'abord, grandissante ensuite, se développa jusqu'à occulter toutes les autres. La jeune femme avait laissé exploser son cosmos, une cosmos de vie digne des chevaliers de haut rang. Elle avait été en pleine crise existentielle, criait aux dieux de répondre à sa demande : qui était-elle ? puis s'était laissée allez au pendant de la vie : cosmos de mort qui explose et se répand comme une vague terrible. Rien n'avait résisté alentour et le jardin d'Eden créé un instant plus tôt s'était transformé en enfer de souffrances. C'est alors qu'elle était partie... partie...

Eridan rouvrit les yeux, il avait vu quelque chose de terrible, de dangereux. De la sueur coulait sur ses tempes, dévalait sa joue, se jetait de son menton vers le sol mort. Il se retourna vers son compagnon borgne :

- Nous devons partir en Asgard ! Il y a là-bas un jardin de fleur et d'herbe grasse. Et un arbre gigantesque. C'est la dernière chose qu'à pensé Siam avant de disparaitre. Connais-tu cet endroit, Scud ?
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   Sam 12 Avr 2014 - 19:30

"C'est-à-dire que deux scénars se sont présentés à moi quand tu m’as fait ton topo. Le premier, Siam, toute cérébrale qu’elle est, se laisse aller au suicide cosmique et brûle la terre de son essence de vie. Le second, Siam pète. Forcément, je préfère occulter le premier et ma nature optimiste me persuade d’un prout sans conséquences malheureuses."

Luc se laisse aller et Henri-Daniel se détend tout à fait. J’arque un sourcil en direction du canasson.

"Classe…"

Le cheval me méprise, je le vois au fond de ses yeux. Saleté. J’observe l’amigo s’accroupir pour jouer son numéro de spiritisme. C’est peut-être pas du vent, je sens son cosmos irradier et pénétrer au cœur des plantes et des cailloux. Je croise les bras, il perle à grosses goûtes le mecton, semble donner de sa personne. Ca y est, tu y es là non ? J’écoute. Asgard ? Vraiment ? Quand j’y pense j’aurais peut-être dû commencer par là.

"Evidemment. Le tronc du Grand Frêne se situe au cœur du royaume d’Odin et les dimensions de l’arbre sont telles que tu distingues à peine sa frondaison par temps clair. C’est parti !"


J’ouvre un portail d’éther aux reflets bleus et invite Henri-Daniel à l’emprunter du plat de la main.

"En route partenaire. Relève ton col et bamos !"


Luc se met au trot et n’attend pas son tour pour s’engouffrer dans l’ovale instable et chargé à bloc. Le barde n’hésite pas et j’entre derrière lui.

Arrow Au coeur d'Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] L'enquête c'est marre. De la balade au barde en passant par le bar.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BHI : On démarre l'enquête! [ft Garnet et Dunbar and co ]
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Les Palestiniens en ont marre
» Marre d'écrire ?
» T'sai, si t'en a marre de moi, dis le.- DJAWAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-