Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 ¤* Sons Of War *¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eris ShadowSong
Membre d'Or
avatar
Messages : 1673


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
308/308  (308/308)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: ¤* Sons Of War *¤   Sam 28 Sep 2013 - 17:59

¨°º¤ø„¸¸„ø¤º°¨

Ce paysage si emblématique du royaume d'Arès, cela faisait si longtemps qu'Eris n'avait pas revu ce cher acolyte de combat. Elle ne pouvait oublier le plaisir et le bonheur de parcourir les scènes de guerre bras dessus bras dessous avec le Dieu, qui osait la mettre en place dans le monde des humains. Est-ce qu'il se souviendrait de cette amitié maintenant qu'elle était aux côtés de Cronos ? Beaucoup la mettait dans la catégorie de cette drôle de famille, mais pas au sein de la sienne. Certes elle était leur alliée, mais elle restait aussi un électron libre.

Pendant son retour du Mont-Olympe, elle avait lors ressentit légèrement le cosmos d'un très vieil ami. N'ayant pas vraiment de raison d'aller à tel ou tel endroit, elle avait dévié sa route pour se rendre auprès de ce cosmos si familier.

« Arès est-ce vraiment toi qui es de retour parmi nous ? »

Elle ne pouvait que chercher à le revoir, lui un des seuls alliés en qui elle pouvait avoir confiance et qui pour la plupart du temps, les faisait passer pour des frères et soeurs au sein des autres dieux du monde des humains.

Néanmoins, la jeune femme avait pris le temps de passer par le Cronos Labyrinthos pour aller se chercher une cape un peu plus chaude. Une vague de froid s'était donc abattue sur certains continents du globe, ce qui la faisait douter sur le calme plat de certaines déités. Mais bon elle s'occuperait de mener son enquête un peu plus tard, pour le moment elle pensait à autre chose.

C'est alors qu'elle releva le bout de son nez et vu l'entrée du royaume d'Arès, elle venait à peine d'y mettre un pied que la chaleur de l'environnement lui fit faire glisser la capuche de sa cape en fourrure d'un blanc immaculé. Ses yeux se portèrent sur ce paysage si chaotique et à la fois si volcanique...

« Je dois l'avouer que tu as un goût si particuliers Arès... »

Les flammes tourbillonnèrent autour d'elle dans un crépitement, tandis que de l'autre côté des bulles se formaient sur une mer de lave. De minuscules particules volcaniques passaient et repassaient dans une danse qui aurait pu faire fuir certains êtres humains.

C'est alors que la jeune fille mit ses mains en prière et intensifia son cosmos pour faire ressentir sa venue au sein du royaume des berserkers. Son aura était loin d'être hostile et était d'ailleurs assez douce malgré les petits piques qui pouvaient parfois en ressortir dû à son rang. Elle se mit alors à attendre que quelqu'un, vienne ainsi l'accueillir pour rencontrer Arès, s'animant en regardant autour d'elle ne se sentant pas forcément très rassurée au milieu des bouillonnements de lave. Son regard parfois si doux était assez dur, elle montrait sa force et sa détermination. Autant elle avait la capacité de se faire passer pour un être si frêle et fragile, autant son autre face pouvait se montrer si redoutable...

Quelques minutes plus tard, une forme apparue, quelqu'un venait enfin vers elle et l'accueillir dans cet environnement volcanique. Les yeux toujours aussi déterminée, un léger sourire se glissa sur le coin d'un de ses lèvres.




« [...] la Discorde infatigable,
Tout à la fois compagne et soeur de l'homicide Arès,
Qui d'abord se dresse timidement, mais qui bientôt
Touche du front le ciel et de ses pieds foule la terre. »

Revenir en haut Aller en bas
Deimos1

avatar
Messages : 751


Caractéristiques
Vie Vie:
321/321  (321/321)
Cosmos Cosmos:
330/330  (330/330)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: ¤* Sons Of War *¤   Dim 29 Sep 2013 - 12:16

Arrow Temple de Deimos

Mon entrevue avec Phobos et Tatsou terminait. Il était donc temps pour moi de rejoindre les Berzekers situés à La fosse des calamités. Mais, c'était sans compter sur la satisfaction entremêler à la surprise quant au soudain Cosmos ressentis à la porte de la guerre. Voilà fort longtemps que je n'avais pas ressenti et aperçu la divinité détentrice de cette énergie si particulière. Mère de la famine, de la douleur et d'autres calamités. Éris, Déesse de la discorde ! Le temps n'a pas ou peu d'emprise sur les divinités que nous sommes mais, qu'il est loin le temps ou la combinaison de nos attributs faisaient de nous. Des entités détestaient même parmi les autres dieux ! Arès et moi-même étions sans doute les seuls à avoir la satisfaction et le plaisir de côtoyer et parlementer des heures durant avec la fille de la nuit ! Davantage quand il s'agissait d'écouter les plaintes des mortels à l'influence de celle-ci. Alors, c'est avec une réelle joie que je m'aventure, sans fioritures dans la direction d'Éris. Seul, une brume environnante recouvre partiellement l'environnement chaotique de la porte de la guerre à mesure de mon avancée. Recevoir une invitée de cette trempe est rare, alors, il n'est pas nécessaire de lui offrir des heures durant, cette vue peu réjouissante.

Mon énergie écrasante constituait le brouillard qui étouffait les lieux. En réaction, les flammes tourbillonnantes, les rares éruptions volcaniques prirent temporairement un arrêt. Sans pour autant influencer la chaleur écrasante insufflée par cet environnement infernal et chaotique. Je m'approchais de mon invité, estompant délibérément la brume me recouvrant me donnant jusqu'alors, une forme trouble. Vêtu d'un long manteau rouge sang qui virevoltait au gré du vent, mes cheveux blancs, stylisés en une crinière lisse dont les larges mèches tombantes ne révélaient qu'un seul de mes deux yeux, fixant continuellement la fille de la nuit. D'un mouvement de main pour relever mes mèches rebelles, je parviens finalement à apparaitre au grand jour. M'approchant de la discorde infatigable, je fis une révérence des plus distinguées pour finalement attraper avec précaution la main de celle-ci pour apposer un simple baiser.

Ravi de vous revoir cher Éris. C'est une joie sincère de vous retrouver, surtout au sein de notre royaume. " 

Détachant avec précaution ma main de la sienne. Je me redresse et la fixe d'un air joyeux et d'un sourire sincère. Celle qui autrefois, nous accompagner sur les champs de bataille. Quel motif lui a donné l'envie de revoir Arès ? Nostalgie ? Mon long enfermement ne m'a pas permit de connaitre avec détails les événements de ces siècles passer. Peut-être que la discorde souhaiterait-elle discuter directement avec mon père !

Ce lieu est inapproprié pour une invitée telle que vous Éris. Souhaitait vous que l'on discute à mon temple ou que je vous accompagne directement voir Arès ?  Néanmoins, sachez que j'aurais à cœur de m'entretenir un petit peu, dans un endroit plus privé avec vous. Ma joie de vous revoir est sincère, sachez le en tout cas. Cependant, ma curiosité est nourrie par des siècles de "sommeil" diront nous. Où vous situez vous durant toutes ces années ?  " 
Revenir en haut Aller en bas
Eris ShadowSong
Membre d'Or
avatar
Messages : 1673


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
308/308  (308/308)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: ¤* Sons Of War *¤   Lun 30 Sep 2013 - 2:48

¨°º¤ø„¸¸„ø¤º°¨

La silhouette qui venait dans sa direction se rapprochait faisant apparaître peu à peu divers détails. Le manteau se détacha en premier temps avec son rouge de couleur sang qui virevoltait au gré des souffles chauds et des vapeurs volcaniques. Un bel homme aux cheveux blancs dont les mèches stylisées en larges mèches s'approchaient d'elle à grands pas dans une aura de terreur qui en aurait fait frémir plus d'une.

Puis il arriva enfin auprès d'elle et la différence de taille et de carrure ne pouvaient être qu'éblouissante, même si les deux auras se mariaient à merveille tant leur but n'était pas si loin l'une de l'autre. Largement plus grand que la jeune Déesse et possédant des épaules bien plus larges, le Dieu avait plutôt belle allure et était loin d'être un homme au physique ingrat. Il passa une main dans sa chevelure pour remettre quelques mèches en place, puis d'un coup se mit à faire une révérence pour la jeune femme tout en lui faisant un baisemain des plus diplomates.

Ravi de vous revoir cher Éris. C'est une joie sincère de vous retrouver, surtout au sein de notre royaume. "

Attrappant un pan de sa robe couleur ébène, la demoiselle fit de même et d'un geste très méthodique lui rendit une révérence pleine de grâce et de féminité. Les yeux se re pointèrent dans ceux du charmant jeune homme, Eris se mit alors à lui répondre...

« C'est un plaisir des plus sincères également de revoir l'un des fils de mon plus fidèle ami... »

Eris sentie sa main délivrée de celle de Deimos à la fois remplit de force et de douceur. La jeune femme laissait son cosmos se mêlait à celle de la Terreur, il était si bon de sentir la peur incontrôlable des humains surtout si elle était mêlée de Discorde.

Néanmoins, la Déesse se permit de regarder plus en détails le jeune homme qui était devant elle, puis s'arrêta sur son visage lorsque celui-ci reprit enfin la parole...

Ce lieu est inapproprié pour une invitée telle que vous Éris. Souhaitait vous que l'on discute à mon temple ou que je vous accompagne directement voir Arès ? Néanmoins, sachez que j'aurais à coeur de m'entretenir un petit peu, dans un endroit plus privé avec vous. Ma joie de vous revoir est sincère, sachez-le en tout cas. Cependant, ma curiosité est nourrie par des siècles de "sommeil" diront nous. Où vous situez-vous durant toutes ces années ? "

« Comme vous le désirez mon cher Deimos, je vous suivrais, car j'ai confiance en vous, comme en votre père Arès. Néanmoins, il fait bien meilleur chez vous que dans certaines parties du royaume où une vague de froid déferle... »

Alors que la jeune fille disait ça, elle montra d'une main l'autre qui tenait une cape de fourrure élégamment travaillé. Le blanc immaculé laissait entrevoir une couleur orangé au rythme des flammes ou de la lave qui bouillonnait pas très loin d'eux. On pouvait aussi voir sa bague dont la serpentine teintait toujours d'un vert éclatant, tandis que son autre poignet laissait entrevoir une marque des enfers.

« Je suis également de votre avis pour m'entretenir plus en privée avec vous et le reste de votre famille, que ce soit votre père Arès ou de votre frère Phobos. Je suis venue, car j'ai senti vos cosmos et ma joie n'en est plus que sincère de vous revoir ici sur terre et surtout de vous avoir enfin retrouvé. »

C'est alors que la Déesse se permit avec un sourire franc de proposer son bras à Deimos pour partir rejoindre l'endroit où celui-ci voudrait bien la conduire. Certes elle avait osé venir seule et sans aucune protection dans ce camp qui paraissait aux autres n'être que la naissance du chaos et de la folie. Personne n'aurait pu dire où se trouvait actuellement la jeune femme et elle s'en moquait éperdument, car elle avait foi en eux.

Puis tout en parcourant les différents paysages de ce royaume, la jeune fille continua sa conversation avec Deimos.

« Pour être sincère j'ai mis fin à mon existence il y a quelques années et je suis de retour tout récemment sortant d'un repos éternel qui m'a fait découvrir mes véritables objectifs. Actuellement je suis une alliée au sein du royaume des Titans et de Cronos, mais je n'ai vu que notre prêtre depuis mon réveil... »

S'arrêtant sur ces derniers mots, la Discorde posa son autre main sur le bras musclé de la Terreur et attendit de partir un peu plus loin des portes pour se confier davantage. On ne pouvait dire que malgré la chaleur de l'environnement dont elle n'était point habituée, la Discorde était heureuse d'avoir retrouvée un visage commun, s'éloignant avec lui dans les confins de cette monarchie.


Arrow Le Temple de Deimos


Dernière édition par Eris ShadowSong le Mer 23 Oct 2013 - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Deimos1

avatar
Messages : 751


Caractéristiques
Vie Vie:
321/321  (321/321)
Cosmos Cosmos:
330/330  (330/330)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: ¤* Sons Of War *¤   Mar 1 Oct 2013 - 0:47

Étonnant changement de décor. Car, l'espace d'un instant, tous mes sens se concentre uniquement sur la silhouette fine et ravissante de la discorde. Sa robe de couleur ébène met suffisamment en valeur chaque forme voluptueuse de la divinité. Oubliant le décor chaotique répandue tout autour de nous. J'esquisse un sourire lorsque la fille de Nyx tire une révérence distinguée. Peu importe mes préoccupations du moment, elles étaient personnelles et ne devaient pas interférer avec nos retrouvailles. Et il est bon de savoir que la longue amitié entre Arès et Éris n'ait pas été oublié tout au long de ces siècles passés. Une affection mutuelle qu'il me tenait primordial d'entretenir puisque j'éprouve un sentiment tout particulier envers la mère de nombreux fléaux. Une réciprocité dont j'ai toujours souhaité et qui pour l'incarnation de la terreur est un attrait plutôt étonnant. Une particularité mise à l'épreuve lorsque Éris évoque que notre royaume est actuellement estompe de l'influence d'un froid déferlant vigoureusement dans d'autres contrées.

Alors, savoir qu'elle avait parcouru des terres inappropriées à son tempérament pour venir jusqu'au porte de notre royaume, cela me procure un certain mal être. Mais, en dehors de ces mots, certains détails m'ont autant d'importance, ou presque. De sa longue cape tenu par l'une de ses mains. Elle porte une bague nimbée d'une couleur verdâtre et en forme de serpentine. Tandis que son autre poignet laisse entrevoir une marque des enfers. Haussant davantage mon propre intérêt pour la discorde qui a toujours cheminé comme un papillon de nuit attirée par la lumière de la Lune. Elle n'a donc jamais eût vocation à avoir une attache particulière envers un royaume gouverné par une quelconque divinité. Une femme au caractère affirmé dont peu peuvent apprécier toute la facette et richesse de ces attraits si caractéristiques. La savoir allié aux enfers me traversait l'esprit mais, cette idée se chasse aussi vite que venue lorsqu'Éris m'invita, d'un sourire non dissimulé à proposer son bras et s'aventurer à une destination moins hostile et bruyante.

Répondant tout naturellement à son invitation, je glisse mon bras autour du sien. Pour finalement prendre l'initiative de marcher plus profondément dans nos terres. Je pouvais à cet instant l'écouter des heures sans émettre durant une seule seconde, une quelconque syllabe, retrouver cette longue amie après mon entrevue avec le chevalier noir, Tatsou. Et une véritable ressource et un miroir d'un passé fort lointain. Mais, mes pas prirent une pause à l'écoute d'une prise de parole qui fit naitre des sentiments bien étranges pour la divinité de la terreur que je suis. Détachant mon bras enveloppant le sien, mes mains viennent effleurer les siennes sur son dessus pour finalement se glisser sur ses paumes. Soulevant légèrement ses mains par le dessous, je n'affiche pas de mine attrister mais, j'éprouve intérieurement une compassion à l'égard de son geste d'autrefois. Mettre fin à ces jours n'est pas chose aisée et à entreprendre, même pour une divinité. Il n'est sûrement pas nécessaire d'évoquer attentivement ce passage dont elle-même pourrait encore y percevoir des souffrances à évoquer cet acte.

" Vous me rendez peiner à l'écoute de vos propos. Savoir que vous vous êtes volontairement mis fin à votre vie est regrettable. Mais, votre retour me procure un plaisir insoupçonné. Je vais vous amener à mon temple. Je tâcherais qu'aucun autre visiteur, hormis mon père vienne interrompre nos futurs propos. Sachez que Phobos à semble t-il, quittez sous peu notre royaume. Je crains fort que vous ne le rencontreriez mais, je saurais le lui rappeler pour votre retour très cher Éris. " 

Mes mains viennent finalement et délicatement s'échapper des siennes, caressant au passage le bout de ses doigts. Il était à présent à mon tour d'inviter Éris de mon bras et inciter mon invité à poursuivre notre marche. Je souhaitais discuter de son alliance avec les Titans et Cronos. Connaitre son point de vue me sera fort utile sur le camp de ces divinités du passé. Puis, il sera toujours intéressant d'évaluer les retombés diplomatiques de mon acte envers Tatsou. Une guerre sainte entre les Berzekers et les Titans est peu probable mais, à envisager.

" Votre alliance avec les Titans m'intrigue voyez vous. Eux qui de mémoire se sont résolus à aborder une attitude neutre envers les autres factions. Je ne vous aurais pas pensé avoir une attache particulière avec eux. Si vous désirez en discuter plus longuement, je vous invite à me suivre, à mon temple. Nous pourrions ainsi, discuter de choses et d'autre en attendant que mon père termine son entrevue avec une invitée particulière ! Vous seriez surprise de connaitre son identité d'ailleurs. " 

==> Temple de Deimos !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ¤* Sons Of War *¤   

Revenir en haut Aller en bas
 

¤* Sons Of War *¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Thousand Sons
» [Rapport 1500pts] Chaos de Dan VS Crimson Fists de Tarkand
» Loin des rires... [PV Kilip Jino]
» Un autre son de cloche tibétaine
» Bois son Milk-Shake(libreeeuh XD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: La porte de la guerre-