Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypnos 1

avatar
Messages : 446


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Mar 20 Aoû 2013 - 16:36

Les deux servantes d'Hadès quittèrent ainsi les Portes des Enfers pour rejoindre les rives de l'Achéron, Elicia avait tant à découvrir de l'Au-delà alors avec tout ce qu'elles devront traverser elle allait devoir prendre des notes. Séraphîta se contenta de rester muette et neutre quant à la constatation faite par la petite succube, effectivement il semblerait que la Berserker d'Arès ait perdu ses nerfs mais quoi de plus normal avec des bêtes sauvages de leur espèce. Elle n'a d'ailleurs strictement aucune raison de s'y intéresser, pas plus que le commun des guerriers ou mortels, la seule chose que l'Ombre sache faire est d'agir en Nemesis. Elicia et son majordome Sebastian la suivaient, maintenant il allait pouvoir traverser le fleuve via la passeuse Nefertis, cette dernière ne tarda pas d'ailleurs à pointer le bout de sa rame et leur intima froidement de monter à bord. La meneuse du groupe ne se fit pas prier et mit un pied puis l'autre dans la barque avant de s'asseoir sur la partie de proue, l'embarcation accueillit à sa suite Elicia et Sebastian avant que Nefertis ne reprenne sa route. Le voyage se déroula plus ou moins... trop calmement, à la limite seule l'Étoile céleste de l'Esclavage aurait pu avoir prononcer quelques syllabes bien qu'aucun autre passager n'y ait réagi. L'Étoile de la Dualité laissait ses pensées rester limpides sans se distraire, pourtant le remous des eaux saumâtres et le bruit berçant de la rame de Nefertis eurent un effet singulièrement irritant sur Séraphîta qui ressentit à nouveau cette baisse de l'activité sensorielle... comme si quelque chose ou « quelqu'un » s'ingéniait à l'anesthésier. À cet instant précis, l'attention vacante de la passeuse se porta sur elle en un rictus déplaisant et injustifié ce que l'Ombre remarqua instantanément mais n'y répondit pas.

Au prix de quelques heures, le petit groupe finit par atteindre le rivage et quitta les services de Nefertis sans une obole. Prochaine étape, la vallée des ouragans sombres où se situe le sinistre tribunal de Yade et l'office de tourisme si on peut dire... à voir cette boucle de morts marcher vers leur sentence et tous ces gardes squelettes postés en gendarmes. Le Doppelgänger désigna le panorama d'un doigt et décrivit à Elicia tout l'intérêt de ce patrimoine infernal et éternel, elles n'auront pas à y passer cependant puisqu'une série de passages officieux réservés aux spectres les attendait. Ce qui suivrait ne sera pas acceptable pour une si jeune fille, elle aura toute l'éternité pour découvrir de quoi regorgent les vallées et les fosses des Enfers, dans cette optique mieux vaut que ce soit Lenalee qui l'y familiarise en première. Séraphîta invita sobrement la plus jeune ainsi que son suivant à la suivre dans la galerie de tunnels souterrains, ainsi ils rallieront Caina en moins de temps qu'il n'en faut pour Kazuki d'envoyer Camélia dire bonjour à Yade. Lorsqu'elle posa le premier pied, l'Ombre eut une sorte de flottement dans le cours de ses pensées mais cette fois ce fut moins ténu... comme du vide la gagnant, inspirant la somnolence et la paix. Des murmures la berçèrent suffisamment pour qu'elle baisse sa garde, que diable lui arrivait-il ? Elicia et son démon ? Probable mais à vérifier songea-t-elle, heureusement qu'eux deux descendent à peine et ne l'aient point vu chanceler. Comme si rien ne s'était produit, le Doppelgänger leur fit signe de continuer !

- "Nous allons passer par ce raccourci connu par les seules étoiles maléfiques, inutile pour vous de souiller vos yeux avec le quotidien des Enfers pour l'instant. Nous ressortirons par la voie menant vers Caina, le domaine du Juge de la Wyvern puis suivra Anténora, celui du Griffon précédant notre destination finale Toloméa. C'est la demeure du Juge du Garuda que vous avez rencontré aux portes des Enfers, Kazuki Silfrid et frère aîné de Lenalee que vous devriez avoir vu aussi. Par contre, je vous demanderais d'éviter Giudecca, le Palais du Seigneur Hadès si vous n'avez pas d'audience."

Une simple mise en garde de formalité pour la succube, tout ce qui compte pour elle est d'attendre son introduction auprès de Dame Perséphone. Du moins, quand leur Reine sera en de meilleures dispositions et présente au Palais car l'Ombre ne localisait plus son cosmos précédemment au Lac de Sang. Marchant dans ce couloir rectiligne et s'étendant à perte de vue, le petit groupe ne s'accorda pas une seule halte pour ne pas se retarder inutilement. Elicia pouvait toujours choisir de se faire porter par son majordome si ses jambes ne la soutenaient plus, la Dualité ne les regardait pas mais s'exprimait quelques fois pour les informer de la durée restante de leur trajet. Ils allaient bientôt pouvoir... un blanc... une chute... sans prévenir, Séraphîta se sentit sombrer dans un abysse et s'écroula raide au sol, son cosmos s'éteignit alors qu'un autre d'une puissance incalculable faisait son entrée en aspirant le décor dans ses amas galactiques. Une porte en forme d'arc grec architectural fit son apparition face au groupe de spectres, d'où s'éleva alors une voix profonde et résonnante.

- "Approchez, n'ayez aucune crainte et venez à moi !"

Tous sans exception furent happés par une mystérieuse force d'attraction sonnant comme un glas leur entrée dans un univers parallèle. Le corps inerte de l'Ombre suivit dans leur chute ses deux compagnons de route qui devaient ne rien y comprendre, toute trace d'eux s'était volatilisée de leur localisation initiale. Comme dans un puits cosmique sans fond, ils s'abîmèrent tous dans ce monde contenant une immense réserve d'âmes en pleins rêves de toutes sortes, aucun d'eux n'avait le moyen d'identifier ces lieux avant qu'une étoile à six branches géante n'amortisse leur chute et leur serve de plateforme ascenseur. Séraphîta émergea de sa torpeur lorsqu'une voix le lui ordonna télépathiquement, de prime abord elle vit flou et ne comprit pas comment ils avaient pu se retrouver dans un tel lieu mais cette même voix se fit un plaisir d'y répondre.

- "Vous êtes ici présentement dans le Monde des Rêves, soyez les bienvenus spectres privilégiés ! Vous allez me rejoindre à Morphia d'ici peu... il me tarde de vous rencontrer." acheva la voix sur un ton plein de promesses.

L'Étoile de la Dualité se releva encore un peu tremblante mais si tout ce qui se produisait maintenant confirmait ses soupçons alors ils avaient tous intérêt à garder leur vigilance sûre. D'un doigt sur les lèvres, Séraphîta recommanda à Elicia et Sebastian de ne parler sous aucun prétexte, l'entité à l'origine de tout cela les avait en quelque sorte « invités » à la rejoindre sur son propre royaume et qui plus est... elle avait d'ores et déjà comprit de qui il s'agissait, tenter quoique ce soit serait pure folie et vacuité. À leur passage dans une nouvelle strate, leur hôte les informa de leur arrivée imminente à Morphia, le coeur du Monde des Rêves où les héros et rois de toutes les époques dorment à jamais. Leurs pieds retrouvèrent un sol solide et ferme, toutefois l'atmosphère de ce monde leur était pesante comme une irrépressible envie de sombrer en plein sommeil. Il ne fallait pas qu'ils s'y laissent prendre, le Doppelgänger fit appel à son cosmos et ordonna à la Succube d'en faire de même, dans ce lieu où les dieux sommeillent ils auront vite fait de perdre tous leurs repères.

- "Quoiqu'il puisse arriver, vous ne devez pas céder à la panique. Nous surmonterons cette épreuve ensemble, vous en avez ma parole !"

Sur ce, la meneuse ouvrit la marche et pénétra le dôme béni par l'essence de tous les dieux olympiens, sur leur route défilaient les mêmes arcs contenant chacun les rêves de grands personnages de l'Histoire scellés à jamais. À vrai dire, l'Ombre n'a jamais entendu parler de l'existence d'un tel monde... cela n'avait d'ailleurs aucun sens à ses yeux, pourquoi eux ? Qu'avaient-ils bien pu faire pour qu'une telle entité baisse les yeux sur leurs personnes ? Égale à elle-même, Séraphîta se contenta de marcher droit devant elle sans se confondre en vaines exclamations. Cela n'aurait fait qu'inquiéter plus encore ceux qu'elle avait juré de protéger, pour l'heure aucun signe de la voix résonnant et aucun carrefour périlleux en vue, leur route s'annonça uniforme sur bien des distances. Ce n'est pas pour autant qu'elle en baissera sa garde, toutes ces portes semblaient s'étaler à l'infini, combien d'âmes pouvaient résider dans cette enceinte ? Si elle s'était trouvée sur Terre tout simplement elle aurait pu changer la donne, mais là ils étaient en territoire totalement inconnu et inexploré de mémoire d'homme. Soudain se dessina au loin une allée plus large, peut-être leur porte de sortie ? Elle avertit aussitôt Elicia de la suivre au même rythme et se mit à courir vers ce qui semble être leur terminal. À leur grand dam, ce fut une impasse qu'ils rencontrèrent avec pour monument un gigantesque pilier entouré de quatre grandes statues d'entités divines de la mythologie grecque. La Nemesis s'arrêta légèrement essoufflée, regardant de droite à gauche sans plus cacher son inquiétude et sa frustration, ils sont définitivement piégés. Un éclat de rire s'éleva alors de l'immense structure architecturale servant de clé de voûte au Mondes des Rêves et le même symbole étoilé apparut sur la surface de marbre blanc, l'ombre d'une silhouette imposante prit forme et s'adressa à eux.

- "Enfin, après tout ce temps d'attente arrive une âme capable d'assurer la relève. Séraphîta du Doppelgänger, avant de répondre à tes questions qui doivent saturer ton esprit, je commencerai par me présenter pour ne pas insulter mes invités. Vous n'avez nulle crainte à avoir, car je suis moi aussi un dévoué serviteur du grand Hadès, le dieu qui règne sur le sommeil, Hypnos ! Votre présence ici est à la fois le fruit de ma volonté et un malheureux concours de circonstances, soyez honorés humains !"

Cette répartie plus que suspecte eut l'effet d'une menace aux oreilles de l'Ombre, mais étant donné le cours des évènements, elle ne put rien faire d'autre que poser un genou à terre par déférence envers un de leurs dirigeants. D'un regard, elle intima à Elicia et Sebastian d'en faire de même sans discuter ni poser la moindre question, ils se tiennent devant un des dieux jumeaux et dans le monde sur lequel il règne a fortiori. Ce dernier leur accorda le droit de se relever et en vint finalement à la raison d'une telle réception !

- "Vous n'ignorez pas quelle est ma place auprès du Seigneur Hadès, à ses côtés moi et mon frère avons maintes fois mené ses armées en guerre pour la conquête de la surface du globe. Aujourd'hui, je me trouve devant vous prisonnier de cette construction, la clé de voûte du Monde des Rêves où mon âme divine sert de support au royaume que gouvernent mes fils les Oneiroi toujours scellés. Sans eux, l'équilibre de Morphia s'écroulerait et le monde des rêves sombrerait dans un chaos sans nom voilà pourquoi j'ai attendu ici depuis ma dernière réincarnation. Tout cela indirectement grâce à la bonne étoile insolente de cette prêtresse d'Athéna, mes actions contre elle se sont révélées infructueuses sur bien des plans et justifient mon inertie actuelle. Cependant, tout va changer à présent..."

Un corps pétrifié au centre du pilier aspira en lui l'ombre de la silhouette et reçut l'emblème qui scintilla en son front, sans crier gare toute la roche l'emprisonnant de part en part se fissura jusqu'à libérer de son emprise le corps divin du Dieu du Sommeil. Un cosmos sombre comme les ténèbres aussitôt que les ailes de son surplis divin s'étendirent avec grâce, Hypnos était enfin de retour après un long sommeil et avec lui tout ce qui fut enterré se perpétuera en une continuité toujours plus tragique. Ses prunelles reprirent leur couleur dorée si vive et se posèrent sur le petit groupe de spectres ayant assisté à son grand retour, mais tout cela avait un prix malheureusement, aussi il pointa la principale concernée du doigt et sans qu'elle puisse s'y opposer la fit s'élever dans les airs par télékinésie. Son sourire s'étira lorsqu'elle tenta en vain de s'en délivrer, c'est là un grand honneur qu'il lui accordait en l'envoyant rejoindre l'autre être prisonnier lui aussi corps et âme dans la clé de voûte. Séraphîta est la seule existence spirituellement incompatible avec toute autre forme de vie, la seconde force dans la balance toute trouvée pour compléter son oeuvre.

- "C'est là un grand honneur que je te fais, Doppelgänger ! Tu es la seule créature de nature non-humaine capable d'assurer l'équilibre de cet édifice et éviter tout contact avec l'autre support. Après tout, tu n'as jamais été autre chose qu'une erreur de calcul factice engendrée par la négligence des dieux. Prends donc ma place et sers les intérêts d'une noble cause... en dormant à jamais !"

ETERNAL DROWSINESS (TORPEUR ÉTERNELLE)


Le cosmos d'Hypnos explosa à un niveau vertigineux et de ses mains fut concentré en une vague d'énergie qui alla frapper Séraphîta de plein fouet. Durant un laps de temps qui parut interminable, l'Ombre sentit tous ses sens la quitter jusqu'à ce que l'onde de choc ne l'envoie percuter la face du pilier conservant le corps d'Hypnos il y a peu. La structure se reforma instantanément autour d'elle, pétrifiant son corps à tout jamais tant que la volonté d'Hypnos le commanderait. Ce dernier sembla amplement satisfait et tourna un regard conciliant vers les deux spectateurs de fortune de sa résurrection. Ils se dirigeaient initialement vers Toloméa semble-t-il, et bien ainsi soit-il, il leur offrira encore l'honneur de les y escorter. Un ultime rictus orna ses lèvres avant qu'il ne quitte le monde des rêves, à l'intention précise des deux âmes privilégières à son dessein.

- "Repose en paix, Séraphîta... toi aussi, Vaelastrasz !" déclara-t-il solennellement avant de quitter ce monde.


Dernière édition par Hypnos le Mar 20 Aoû 2013 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1241


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Mar 20 Aoû 2013 - 19:31

La suite des évènements était donc de rallier l’entrée des Enfers en direction de ce fameux lieu portant le nom de Toloméa. Sans très bien en savoir la raison, la spectre de la succube comprit que le voyage serait long ainsi que semé d’embûches. Après tout, elle ne se trouvait pas dans les Enfers pour rien, c’était l’évidence même que ce ne serait pas aisé pour quelqu’un de s’y aventurer, quand bien même elle soit une protectrice d’Hadès. Cependant, peut-être qu’à force d’aller ici ou là-bas, elle arriverait probablement à se mouvoir avec aisance par la suite. Le duo s’enfonça donc un peu plus dans les Terres du Sombre Monarque, arrivant quelque minute après à une large étendue d’eau. Tout était calme, un peu trop sûrement, l’eau ondulait silencieusement au gré d’une brise invisible, tandis qu’une brume légère recouvrait la surface de ce fleuve. Cela fit légèrement frissonner la demoiselle qui se demandait s’il n’allait pas leur arriver quelque chose à rester dans un endroit aussi lugubre et inquiétant comme celui-ci. Alors qu’elle allait prendre la parole pour demander ce qu’elles attendaient, la réponse lui arriva sous la forme d’une gondole qui s’avançait lentement vers la rive sur laquelle le trio se tenait.

Une femme à l’apparence e d’une succube y était debout, une rame à la main. En voyant Séraphîta s’approcher de la barque afin de s’y assoir, Elicia l’imita et bientôt ils s’ébranlèrent vers la rive d’en face qui menait probablement au fin fond du Royaume des morts. Il leur fallu un peu plus de temps pour traverser l’Achéron, avant que la spectre du Doppelgänger ne lui fasse signe pour continuer la route vers une sorte de vallée. Dedans soufflait beaucoup d’ouragans, ce qui ne sembla pas déranger la demoiselle plus que cela. En effet, étant affiliée à cet élément, elle pouvait toujours user de son énergie cosmique afin de détourner les rafales à son passage. Cela dit, ce ne fut pas nécessaire, puisque la meneuse les emmena dans une sorte de galerie souterraine qui devrait normalement les emmener à Caïna, la demeure du Juge de la Wyvern. Par la suite, elles devraient traverser celle du Juge du Griffon pour ensuite arriver à Toloméa. En parlant ce cela, Séraphîta apprit à sa cadette que l’homme qui était en train de combattre la cardinale répondait au nom de Kazuki Silfrid qu’il s’agissait du Juge du Garuda ainsi que le frère aîné de la dite Lenalee.

Elles devaient donc suivre les chemins souterrains pour aller plus vite. L’autre spectre lui expliqua par la suite qu’il fallait à tout prix éviter de se promener dans les parages du Giudecca, parce que c’était là-bas que se trouvait le palais du Sombre Monarque et de son épouse où d’ordinaire il fallait avoir demandé une audience auprès d’eux pour entrer là-bas. Toujours silencieuse, Elicia écoutait avec attention ce que l’autre femme lui disait à propos des Enfers, hochant la tête de temps à autre pour signifier qu’elle avait compris. Par contre, la marche ne fut pas de tout repos pour l’enfant, qui souffrait cruellement d’endurance. Plusieurs fois elles durent donc faire des pauses, durant lesquelles la plus jeune reprenait son souffle avant de repartir. Le voyage se passait plutôt bien, cependant cela sembla que ce serait de courte durée. Alors qu’ils étaient en train de se frayer un passage à travers la galerie, Séraphîta s’écroula sans prévenir, surprenant donc la gamine qui faillit glisser de surprise en voyant le corps de sa guide s’étendre de tout son long sur le sol. La succube voulu aller l’aider, cependant une énergie cosmique bien supérieure à celle de l’ombre prit bientôt possession de tout l’espace, accentuant également la pression environnante.
Au même moment, une porte encadrée de décorations grecque apparu devant les deux spectres et le démon de la plus jeune.

Ce dernier c’était rapprochée de sa maîtresse, alors qu’une voix profonde mais étonnamment forte leur demandait d’approcher sans avoir peur. Elicia n’eut pas le temps de faire le moindre geste qu’elle sentit le sol se dérober sous ses pieds. Etouffant une exclamation, elle se sentit tomber dans un abîme ne semblant pas avoir de fond, se demandant ce qu’il était en train de se passer. En effet, tout allait bien jusqu’ici, alors pourquoi cela était-il en train de changer à ce point ? Le Doppelgänger avait-elle prit le bon chemin ? Pourquoi est-ce qu’elle ne bougeait plus ? Tant de questions sans réponses, la succube avait horreur de cela. Son démon et elle tombèrent longtemps ainsi, avant que leur chute vertigineuse ne soit interrompue grâce à un symbole en forme d’étoile. Reprenant ses esprits et se remettant surtout de ce qu’il venait de se passer, l’étoile de l’esclavage aidée par Sebastian se releva pour regarder autour d’elle. Aucuns doutes possibles, ils n’étaient plus dans les galeries souterraines, c’était un fait.

Quant à l’endroit où ils devaient se trouver, Elicia n’avait aucune réponse à se fournir. Heureusement, cette dernière arriva bien vite, puisque la voix d’homme de tout à l’heure résonna à nouveau pour leur déclarer qu’elles étaient à Morphia, le monde des rêves. L’homme encore inconnu les invita ensuite à venir le rencontrer. Toujours aussi silencieuse, l’étoile de l’esclavage obtempéra alors que son amie lui disait qu’elles allaient s’en sortir. Finalement le petit groupe s’avança vers l’endroit d’où portait la voix, tandis qu’ils arrivaient à destination… Là, quel ne fut pas leur surprise en constatant que plusieurs personnes étaient en train de dormir. C’était des gens qui semblaient être important en tout cas, et ces derniers étaient résignés à dormir pour l’éternité. Elicia ne savait pas la raison mais elle ne se sentait pas très bien. Elle avait la malheureusement impression que quelque chose allait se produire, quelque chose d’irréversible… Pour l’heure, c’était les explications et les discours qui devaient être narré. La voix était en réalité celle du Dieu du Sommeil, Hypnos.

Celui-ci avoua au trio que suis à des actions accomplies en vain contre la prêtresse d’Athéna causa son incapacité à être parmi les protecteurs d’Hadès. Cette situation allait changer en tout cas, puisque le corps de la déité s’extirpa l’instant d’après de la roche où il était emprisonné depuis plusieurs années. Malheureusement… Il semblait qu’il ait besoin d’une personne à sacrifier, aussi il pointa du doigt afin de désigner qui sera la cible qui prendra sa place. Séraphîta fut pointée par l’index du Dieu du sommeil, qui la fit soulever grâce à des pouvoirs télékinésies. Sa cadette, sous le choc, regarda avec effroi l’étoile de la dualité essayer de s’enfuit, tout cela en vain. Hypnos sourit alors et envoya la malheureuse frapper la colonne de pierre qui avait contenu le corps divin quelques minutes auparavant. La jouvencelle voulu hurler le nom de sa camarade, seulement aucuns sons ne put s’extirper de ses lèvres lorsqu’elle se remémora le fait qu’elle ne devait pas parler.

Son regard effrayé ainsi que celui de son majordome furent donc les seuls témoins de l’emprisonnement du spectre du Doppelgänger alors qu’HYpnos, lui, reprenait sa place parmi les rangs de l’armée des Enfers. Une fois que le corps de la femme fut complètement recouvert par la pierre, la Déité du Sommeil se retourna pour toiser l’enfant et son majordome. Intimidée, la petite ne disait rien. Hypnos rendit un dernière hommage à sa victime, pour ensuite le sortir lui et la spectre qui restait en dehors de Morphia. L’instant d’après… Le dieu et la spectre se tenaient devant un immense bâtiment ayant l’apparence d’un temple qui devait probablement être la demeure du Juge du Garuda. La gamine regarda l’édifice avec intérêts, se demandant comment son maître devait se sentir en étant dans un endroit comme celui-ci. Imposant, d’une beauté à couper le souffle. Nuls doutes, c’était une bâtisse aussi grandiose que son propriétaire. Une question survint par la suite dans l’esprit de la gamine. Et pour être sûre, peut-être devrait-elle s’adresser directement à la déité du Sommeil ?


- Veuillez m’excuser mais… Séraphîta et moi devions nous rendre ici pour retrouver une certaine Lenalee. Au vu de ce qu’il vient de se passer, je me demandais si vous n’aviez pas d’autres idées en tête ?


Elle s’était tournée vers Hypnos et posa sa question d’une voix relativement timide. Entre le spectre du Doppelgänger et la déité des songes, nuls doute que l’homme était beaucoup plus intimidant. De plus, sa fonction incitait la demoiselle à faire profil bas, chose qu’elle avait appris à faire difficilement, il faut bien l’avouer. Cependant, étant issue d’une classe sociale aisée, elle avait tout de même quelques acquis concernant la politesse, aussi elle s’était d’abord excusée de s’adresser à lui. Après tout, elle n’était qu’une minuscule spectre par rapport aux autres, donc il pourrait très bien ne pas se soucier d’elle et de son démon. Quoi qu’il en soit, elle se demandait maintenant si les plans du débuts étaient toujours les mêmes…
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos 1

avatar
Messages : 446


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Mer 21 Aoû 2013 - 17:00

En toute hâte, Hypnos scella l'entrée du Monde des Rêves et emporta avec lui la jeune spectre ainsi que son majordome en un instant vers Toloméa. Cette occasion inespérée d'enfin reprendre ses droits et sa place lui fut accessible et il ne pouvait guère faire preuve preuve de laxisme maintenant, Séraphîta était tout simplement destinée à devenir sa sortie de secours. Une véritable aubaine ! Maintenant, le plus important est de prendre connaissance des évènements récents suivant sa mise en inertie. Vêtue de son surplis divin, la déité gémellaire de la mort savoura silencieusement l'atmosphère infernale qui règne en ces lieux surtout que l'élément de foudre du domaine de Kazuki revigorait son corps encore légèrement engourdi. La timide voix fluette de la Succube lui fit hausser un sourcil, tournant de profil pour la regarder, il émit un sourire énigmatique à l'intention des deux rescapés. Une jeune étoile maléfique dans la fleur de l'âge accompagnée d'un démon sous contrat, si ce n'est pas anodin ce serait risible aux yeux de certains spectres. Pourtant, il faut bien se rendre à l'évidence que la jouvencelle est bel et bien qualifiée pour endosser ce surplis, la présence démoniaque à ses côtés confirment l'intuition du Dieu. Il semblerait que son expression craintive soit dûe au privilège d'avoir assisté au sacrifice du Doppelgänger, un bien triste bilan étant donné que les armées d'Hadès doivent maintenant se priver de main d'oeuvre potentielle. Le Dieu du Sommeil pivota lentement de toute sa hauteur, accordant ainsi ouvertement son attention à la fillette. Selon elle, Séraphîta prévoyait de rejoindre une certaine Lenalee en ces lieux, l'étoile maléfique du surplis de la Vouivre si ses souvenirs sont bons. Mais pour l'instant, le domaine de Toloméa est désert de toute présence y compris celle du Juge lui-même et quelle est cette effervescence qui trouble les Enfers ? Le moment est décidément bien opportun pour son retour, certaines choses allaient devoir bouger, mais le plus important reste encore de retrouver leurs majestés Hadès et Perséphone encore introuvables à sa perception. Le regard scrutateur porté sur la petite Lady, le fils de Nyx ferma les yeux d'un air amusé et ôta son surplis d'une simple permutation cosmique. Pauvre d'elle, sa stature divine avait de quoi intimider c'est un fait, il troqua donc son habit divin avec une simple toge confectionnée pour ses visites à la surface. Son apparence devint certes moins imposante, mais la noblesse divine qui émane de ses traits resta intacte, mettre à l'aise les jeunes recrues prévaut sur le respect qu'on doit leur inspirer.

D'autres idées en tête, me demandes-tu ?! Mon esprit en fourmille depuis la mort de Sarpédon sans discontinuer, chère enfant. Mais j'en suis navré, Lenalee de la Vouivre semble avoir prise tout son temps et votre groupe l'aura probablement devancé. Par ailleurs, je tenais à vous présenter mes excuses pour vous avoir mêlés au sort tragique du Doppelgänger. Sa perte est regrettable pour nous et je conçois que vous en ayez subi un choc, moi-même ne peut aller à l'encontre de ce que me dicte le destin !


Hypnos n'est pas courtois par hypocrisie, pour s'abaisser à présenter ses excuses aux mortels signifie qu'il regrette réellement telle ou telle action accomplie. Perdre Séraphîta amputait leur effectif même si cela ramenait une puissance supérieure, toutefois la divinité ne pouvait plus se confiner ainsi alors que les Enfers traversent des temps aussi difficiles. Regret ou non, il avait fait son choix en toute connaissance de cause et ne se targuerait pas d'être un Dieu pour justifier son acte, aussi il prit la frêle main d'Elicia au creux de la sienne et la recouvrit galantement de sa seconde main. Par ce geste, il tentait de la rassurer autant que possible et la convaincre de l'écouter sans qu'une gêne quelconque n'entre en ligne de compte. Son regard fier mais modéré celui du démon majordome pour le mettre aussi en confiance, après tout ce n'est peut-être pas qu'une hasardeuse coincidence que ces deux-là aient assisté à son retour alors autant sublimer le destin. Relevant sa main droite sans lâcher celle d'Elicia de l'autre, il matérialisa au creux de sa paume de splendides tiges de pavots qu'on trouve aux abords de sa demeure en Elysion mais ceux-ci sont purement décoratifs et purgés de toute essence somnifère.

En gage de ma bonne foi et de mon regret sincère pour votre amie, laissez-moi vous offrir ces pavots en présent. Ils vous rappelleront pourquoi elle eut à subir pareil destin et seront le premier parterre fleuri du sentier que tracera votre avenir, Elicia !


Le pentagramme marqué sur le front du Sommeil scintilla pour sceller ses paroles, aussitôt suivi par la réaction de l'oeil droit de la Succube. Ainsi il avait bien raison, le pacte entre cette jeune fille et cet être des Enfers en fait une paire toute désignée pour lui servir de recrutement dorénavant. Son sourire s'étira de contentement et d'un geste du bras il les invita à le suivre, leur conversation demandera une touche un peu plus conviviale et Kazuki ne lui reprochera certainement pas de s'accorder lui-même son hospitalité.


La grande salle convient à merveille aux yeux d'Hypnos, aussi d'un commandement télékinésique, deux sièges s'élevèrent et tout un service à thé se disposa avec autour d'une table parfaitement sculptée. Les Juges ont beau être des monstres de puissance redoutés, force est de constater qu'ils sont gâtés en ce qui concerne leur aménagement. Le fils de Nyx prit place sans plus de fioritures et pria ses invités de prendre leurs aises face à lui, allant même jusqu'à leur servir manuellement leurs tasses de thé.

Humpf... je ne pensais pas me sentir aussi dépaysé en revenant de mon long exil, pour l'heure je n'ai guère envie de retourner à Elysion... Eh bien, assez parlé de moi. Permettez que je m'informe à votre sujet, de quoi avait l'air votre vie humaine et quelle fut la raison pour que l'étoile maléfique de l'Esclavage vous élise selon vous ? Vos sentiments peuvent influer sur mon opinion, alors exprimez-vous en toute franchise.
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1241


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Mer 21 Aoû 2013 - 19:49


Dire que les plans de départ étaient de retrouver la spectre de la Vouivre étaient quelques peu inutile à présent. En effet,  la déité ainsi que la lady avaient beau être déjà à Tomoléa, aucune autre énergie cosmique ne se faisait sentir. Visiblement, le trio avait devancé cette dernière, chamboulant quelque peu ce qu’Elicia avait planifié avec l’autre femme qui avait été emprisonnée à Morphia. Maintenant que le Dieu du Sommeil l’avait remplacée, il était clair que ce dernier aurait d’autres idées.  C’est donc pour en être sûre que la jeune fille avait pris la parole timidement afin de prendre connaissance de ce que comptait bien faire Hypnos. Légèrement intimidée par ce dernier, Elicia avait adopté une voix hésitante dont le volume ressemblait plus à un murmure qu’autre chose. La déité du Sommeil s’en rendit compte quasiment tout de suite, puisqu’il fit disparaître son imposante armure divine. Cette dernière fut donc remplacer par une simple toge d’un noir profond, décoré par quelques fins motifs doré. Cependant, malgré qu’il soit un peu plus décontracté, il restait tout de même une personne de haut rang et par conséquent il avait toujours une certaine prestance.  Nul doute que même ainsi, il inspirait rien d’autre que le respect. La donzelle savait donc instinctivement qu’elle devait se tenir à carreaux devant ce dernier. De toute façon, elle ne voyait pas vraiment comment se comporter autrement face à quelqu’un de la trempe du Dieu du Sommeil…

Quoi qu’il en soit, ce dernier avait entendu la question de la demoiselle et s’était tourné vers cette dernière afin de lui répondre qu’il avait eu  effectivement le temps de cogiter à propos de ce qu’il ferait une fois revenu parmi le Royaume du Sombre Monarque. Dans tous les cas, comme Lenalee s’était fait doublé par les deux autres, on pouvait dire que le chemin souterrain était vraiment un raccourcit, comme l’avait si bien dit Séraphîta. En parlant d’elle, Hypnos semblait désolé d’avoir été obligé de l’emprisonner à jamais, puisque ce dernier lui présenta ses excuses. La petite ne put s’empêcher de rougir, puisqu’il avait fait cela en y étant obligé. D’accord son amie était maintenant comme enterrée, mais bon, si c’était le prix du sacrifice il devait ne devait en être autrement. De toute façon c’était fait, rien n’allait en effet la faire revenir.  Ce qui s’était passé avait également privé l’armée des Enfers d’un de leur éléments, cependant les surplis pouvaient encore choisir leur prochain porteur, il ne restait plus qu’a attendre celle où celui qui allait succéder à celle qui avait disparu. Hypnos se pencha vers la donzelle, prenant l’une de ses mains dans les siennes.  Des tiges de pavots apparurent alors dans celle de la jeune fille. Cette dernière écarquilla les yeux de surprise, avant de porter son regard sur la déité. Celui-ci renouvela ses excuses histoire de démontrer toute la véracité de ce qu’il ressentait, disant que ce présent lui rapellerait la raison pour laquelle le sacrifice de Séraphîta avait dû avoir lieu et que ces végétaux soient ce qui pavera le chemin de l’avenir de la petite succube.

Cette dernière resta muette de surprise, secouant la tête pour montrer qu’elle avait compris ce que le frère jumeau de Thanatos avait dit. La donzelle ne savait pas vraiment que dire en cet instant, aussi elle resta silencieuse. Peut-être le remercier ? Après tout c’était ce que l’on devait dire lorsque quelqu’une personne  offrait quelque à une autre… C’était la moindre des politesses, en fait.


-… Merci.


Elle hésita à ajouter le mot monsieur, seulement elle se retint. En effet, nommer une déité « monsieur », même si celui était important, n’était pas vraiment adapté. Non, elle aurait pu dire maître à la place, par exemple. Mais ça non plus, Elicia n’arrivait pas vraiment à le sortir. Bref, une fois qu’il eut fini, le pentacle sur son front sembla résonner avec celui de son œil droit, ce qui la surprit quelque peu. En effet, elle se demandait la raison pour laquelle il les faisait réagir, sans doutes était-ce parce qu’il était curieux de savoir si un pacte avait vraiment été passé avec le diable qui se tenait derrière elle. Allez donc savoir pourquoi cela intéressait le Dieu du Sommeil, de toutes manières cela n’était pas fort important dans le cas présent, du moins dans l’esprit de la petite.  Finalement, Hypnos  entraîna la jeune spectre dans une grande salle du domaine du Juge du Garuda histoire de continuer la conversation plus tranquillement autour de… Quoi ? Sous le regard médusé de la fillette, la déité avait fait surgir trois sièges ainsi qu’une table. Sur cette dernière était disposé un service à thé fortement décorée. Elles ressemblaient un peu à celles que la petite spectre avait eu dans son manoir, ce qui lui fit pousser une petite exclamation.  Le fils de Nyx invita alors la demoiselle et son majordome à s’assoir, prenant place lui-même sur l’un des sièges.  En bon majordome qu’il était, Sebastian allait s’occuper lui-même de servir le thé, cependant à la surprise des deux invités, ce fut leur hôte qui le servit lui-même. Comme le majordome d’Elicia était un démon  il ne se fit pas servir, ce qui ne fut pas le cas de sa maîtresse.  La jouvencelle le remercia comme il se devait, tandis que le Dieu du Sommeil reprit la parole pour déclarer qu’il se sentait assez dépaysé - un peu plus qu’il ne le pensait apparemment – avant de dire qu’il ne retournerait pas tout de suite à Elysion.

L’homme semblait en tout cas de bonne humeur, avant de continuer ce qu’il avait à dire. Il demanda donc par la suite à son invitée ce qu’elle avait vécu lors de sa vie d’humaine, pour terminer en demandant à la spectre ce qui avait pousser l’étoile céleste de l’esclavage à la choisir. L’intéressée porta la tasse de thé à ses lèvres pour en humer le fumet. Sentant qu’il avait un bon parfum, elle bu une gorgée avant de reposer la tasse sur sa petite assiette. Elicia réfléchis à ce qu’elle allait bien pouvoir dire. Après tout, elle n’avait jamais rien raconté de sa vie d’avant, puisque ce qu’elle avait vécu était quelque peu honteux pour elle. Finalement, après un petit moment de silence, elle reposa ce qu’elle tenait dans les mains afin de prendre la parole pour répondre.


- Hé bien… Je suis née dans une riche famille Londonienne très proche de la Reine. J’ai donc eu une très bonne éducation. J’avais des parents qui m’aimaient et que j’aimais. A vrai dire, on aurait pu me prendre pour une petite princesse qui vivait un conte de fée…


Depuis toutes petite elle avait toujours cru à ce rêve. Malheureusement, son destin en avait décidé autrement puisqu’elle était maintenant devenue une protectrice du Sombre Monarque…

- Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Il y a peut-être de cela 5 ans, mon père m’avait entraîné dans sa chambre. C’est…Très gênant de vous raconter cela, Maître Hypnos. Il m’a fait faire des choses peu catholiques. Il est inutile de vous dire que j’ai longuement pleurer mon sort, en priant mentalement que quelqu’un vienne à mon secours pour faire changer les choses


Elicia se souvenait par la suite qu’elle avait tenté de raconter cela à sa mère. Pour comble de malheur, la femme ne l’avait jamais crue, allant même jusqu’à la traité de menteuse. Même chose du côté des gens qu’elle avait toujours considéré comme ses amis, qui disant que ce n’était pas chouette de s’inventer des histoires pareille. Au comble de son malheur, elle perçu enfin ce qu’elle avait tant désiré : quelqu’un qui l’aiderai à se venger.

- Alors que j’étais dans le jardin, un démon apparu. Il m’a dit qu’il passerait un pacte avec moi pour que je puisse me venger de ce que m’a fait mon père. Lorsqu’il sera à terme, je deviendrais un spectre au service du Dieu des Enfers.  J’ai accepté, et on a fini par le tuer. Le pacte accompli, j'ai commencé à mourir comme s'était convenu afin que je rejoindre l'armée du Sombre Monarque.


Voilà en gros son histoire. Quant à sa nomination en tant que spectre de la succube, Elicia n’avait pas vraiment d’idée sur la question. Après tous les surplis comme toutes autres armures, choisissaient elles-mêmes leur porteur. Peut-être que l’étoile de l’esclavage avait une raison de la prendre elle, cependant ne pouvant pas communiquer avec, la demoiselle ne pouvait pas connaître le fin mot de l’histoire.  Buvant une nouvelle gorgée de thé, Elicia reprit la parole pour répondre à la dernière question du Dieu du Sommeil.

- Je ne sais pas vraiment la raison pour laquelle le surpli de la succube m’a choisi. A vrai dire, j’ai toujours pensé que ce serait des femmes ayant de gros atouts physiques qui étaient choisies.  Pas des enfants comme moi. Ceci dit, j’imagine que le choix a eu un lien avec ce qu’il se passait avant que je ne perde la vie, non ?


Etant tout de même si on pouvait le dire un haut gradé dans l’armée du Sombre Monarque, Hypnos aurait peut-être une petite réponse quant au choix de ce fameux surpli. Après tout, comme l’avait dit la demoiselle quelques secondes auparavant, l’étoile de l’esclavage allait tout de même la plupart du temps vers des femmes dont la beauté était presque irréelle. Alors pourquoi diable était-ce une fillette qui le possédait actuellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos 1

avatar
Messages : 446


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Jeu 22 Aoû 2013 - 17:01

Sirotant de côté sa boisson, le dieu du sommeil se surprit à s'amuser des moues expressives qu'une petite humaine pouvait produire en si peu de temps. Elicia était une jeune demoiselle tout à fait charmante et songer qu'elle puisse finir corrompue par la lie du monde souterrain. Il voyait en elle un grand potentiel pour diriger et non obéir ou combattre, c'est un fait. Buvant une nouvelle gorgée, il prêta une oreille attentive et concernée au résumé que lui narra la Succube au sujet de son existence antérieure. Cette dernière sembla chercher ses mots, puis reposa délicatement sa tasse avec une grâce méthodique, tout à fait surprenante. Avant que ses lèvres n'articulent la moindre syllabe, Hypnos analysa chaque fluctuation de son cosmos encore bien immature mais fascinant à percevoir. Le majordome quant à lui ne prit pas la peine de s'asseoir ou de s'inviter dans leur tête à tête, fidèle à lui-même en valet dévoué et sous contrat. L'intérêt de la déité pour cette paire atypique ne diminuait pas, il devra un jour ou l'autre les introduire auprès de sa majesté Perséphone mais certainement pas sans leur consentement. Elicia brisa enfin son silence cogitatif pour répondre à son attente, sa brève introduction sur son ancien statut social l'intéressa par le fait qu'elle ait été choyée dans la tendresse d'une famille aisée et heureuse. Les pupilles du Sommeil se firent perçantes, tentant de déceler la tare du mensonge en Elicia mais il dut se rendre à l'évidence qu'elle soit sincère. Ainsi il ne l'interrompit pas, se contentant d'hocher amicalement de la tête à son récit !

La suite par contre fut beaucoup moins ragoûtante bien qu'il n'en montra absolument rien en façade, l'inceste existait depuis les temps les plus immémoriaux aussi bien parmi les dieux que chez les hommes. Toutefois, ces derniers pouvaient pousser la perversité jusqu'à des limites que l'assemblée des dieux -du domaine d'Elysion prioritairement- réprouverait avec véhémence. Hypnos ne se faisait pas d'illusions concernant la souveraineté de l'Olympe, qui pouvait faire déferler Némésis sur le monde sans jamais arriver à reconnaître que les hommes commettent des péchés à leur image. Il ne manquerait plus que Zeus en vienne à déshonorer charnellement sa favorite et bien-aimée Athéna pour que l'Olympe sombre une fois pour toutes dans le discrédit le plus honteux aux yeux d'Elysion. Le fils de Nyx chassa ces pensées avides de vindicte de son esprit et garda son attention portée sur son interlocutrice, Elicia a souffert de la pire trahison qui soit au sein de sa propre famille et cela ne pouvait que l'interpeller. Après quoi, la vie de cette douce petite se transforma de jardin des délices en désert sans soleil, personne à qui se raccrocher afin de ne pas sombrer dans un désespoir sans nom... la cruauté du genre humain ne connaît-elle donc aucune limite ? Dans cette optique obtus, il aurait donné raison à Thanatos qui est connu pour frôler la démesure en terme de carnages et mises à mort. Bras et jambes croisés, Hypnos demeura imperturbable et d'une écoute agréable pour son invitée qui devrait se sentir soulagée une fois ce fardeau en moins sur le coeur.

Elle en vint enfin au passage le plus culminant de cette tournure du destin, à ces mots la divinité tourna un bref regard intrigué au diable de majordome qui aurait soit dit en passant « sceller le sort d'Elicia ». Le dénommé Sebastian serait ainsi l'instrument de la vengeance qui permit à la petite de réduire au silence tout ce qui a un jour corrompu son bonheur. Avec cette précision, Hypnos savait maintenant à quoi s'en tenir et porta neutralement la tasse à ses lèvres sans quitter des yeux la petite Succube. Elle finit par clore sa tragique histoire par la même question qu'il eut à lui poser, n'en connaissant pas les tenants et les aboutissants d'elle-même. Le dieu du sommeil baissa les yeux et se leva de son siège pour aller observer la vue sinistre des vallées et fosses infernales depuis l'entrée du temple, mains croisées dans le dos il finit par satisfaire la demande d'Elicia en lui fournissant une approche de son raisonnement.

Les étoiles maléfiques ont en commun une qualité concordante avec l'entité symbolisant chaque surplis, concernant celui de la Succube qui est une variante démoniaque de la femme infertile et misanthrope attaquant les hommes durant leur sommeil, c'est là un signe décrivant tes mains teintées de sang par le meurtre de ton père t'ayant déshonoré dans ton enfance. Quant à ton étoile, elle semble être plus proche de toi que tu ne le crois et ton contrat est loin d'être rempli car devenir spectre implique de sacrifier toute son existence dans une éternité de servitude envers notre monarque Hadès. Sinon, pourquoi ce démon demeure-t-il à tes côtés ? Il est abstraitement la manifestation physique de ton esclavage, Elicia. Ton étoile maléfique représentée et te servant avec dévouement en apparence, alors que derrière ce trompe l'oeil, se dissimule le maillon principal qui te lie aux Enfers pour le reste de l'éternité. Me tromperais-je, Sebastian ?


Le majordome interpellé inclina du buste au dos d'Hypnos et souria comme pris en flagrant délit, son identité réelle resterait un mystère aux yeux de tous. Certaines créatures peuvent parfois de par leur origine dépasser l'entendement des dieux eux-mêmes, à l'instar de Séraphîta et Sebastian n'y faisait probablement pas exception. Ce dernier eut un moment de silence pesant derrière sa pose respectueuse mais son sourire légèrement narquois cadrait mal avec l'atmosphère que les révélations du dieu instaurèrent. Sebastian pivota de profil et consentit enfin à satisfaire la curiosité de la concernée !


- "Yes, my Lady !"

Les effets comiques du majordome eurent le don d'apaiser quelque peu la salle, Hypnos retourna à sa contemplation du panorama infernal en ricanant discrètement. Maintenant, il allait devoir en revenir aux choses importantes à mettre en place comme une possible réorganisation des troupes et du gouvernement en tête. Perséphone et Thanatos sont présents, Kazuki et Alessio eux aussi semblent actifs... leurs cosmos semblent en pleine effervescence mais qu'importe. Hadès l'inquiète tout autrement, son indécision menace l'intégrité des Enfers et semble responsable de la désertion subite de Perséphone aux yeux d'Hypnos. Que compte-t-il faire s'il s'est réincarné ? Dans le pire des cas, leur monarque pourrait bien avoir choisi de retourner dans son sommeil et déterminé à y rester scellé. De telles dissonances ne sauraient être tolérées, ceux qui agissent contre l'ordre chthonien établi seront redressés ou exterminés par la main de Thanatos, Hypnos y veillera.

Elicia... je vais maintenant vous soumettre ma proposition et vous accorde d'y réfléchir en votre âme et conscience. Écoutez ce que vous dicte votre coeur et non votre étoile, car ce qui suivra chamboulera votre destin encore plus que vous ne l'auriez imaginé depuis maintenant. Moi, Hypnos dévoué serviteur d'Hadès souhaite vous prendre sous mon aile ! Les Enfers ont besoin de mouvement, de progrès supervisé, je sens que vous pourriez faire l'objet de grands projets futurs ici-bas. Qu'en dites-vous ?


Dernière édition par Hypnos le Ven 23 Aoû 2013 - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1241


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Jeu 22 Aoû 2013 - 21:43




Non, raconter son histoire n'était pas très jouissif du côté de la gamine. En effet, qui serait content de narrer une histoire comme la sienne ? Elle avait pourtant commencé au mieux puisque la jeune fille était issue d'un milieu aisé, ayant tout ce qu'elle désirait d'un simple claquement de doigts. En plus de l'intelligence, elle avait cette chose que l'on appelait "pouvoir" et qui lui permettait d'avoir d'autres personne à ses ordres. Malheureusement, le rêve se transforme la plupart du temps en cauchemar, c'était un fait indéniable dont la succube avait fait les frais sans le vouloir. Au fond, qui désirait un tel destin ? Personne, absolument personne. Quoi qu'il en soit, conter son histoire fit resurgir de mauvais souvenirs à la jeune spectre qui voulait en finir rapidement avec cela. Disons que revivre une seconde fois ce genre de chose par la parole n'était pas non plus une chose à faire mis à part pour faire ressortir son animosité concernant ses géniteurs. Qu'elle ait été souillée par quelqu'un d'autre passait encore selon elle, cependant, elle ne tolérait pas le fait que cela soit son propre père qui ait eu l'idée de lui faire ça. Après tous les parents étaient là pour apprendre aux enfants les bonnes manières, les épauler lorsqu'ils avaient des problèmes. Seulement, il y avait une chose qu'il devait faire, c'était d'aimer leurs enfants. Et ça, les parents de la jouvencelle ne l'avait pas fait. Pire, ils lui avaient manqué de respect en la salissant et l'avait  la renier purement et simplement lorsque sa mère lui avait répliqué que sa propre enfant n'était qu'une menteuse.

Ces paroles avaient causé un très grand choc chez la petite. En effet, puisqu'en l'espace d'une seule petite année, sa vie avait complètement été détruite. Partie en fumée, comme ça. Quoi qu'il en soit, Elicia se surprit à constater que son interlocuteur l'écoutait tout de même son histoire larmoyante avec une certaine attention. A vrai dire, c'était précisément parce que cela risquait d'embêter son entourage que la donzelle ne la narrait plus. Après tout, lorsque ce fut le cas, les autres l'avaient carrément envoyé sur les roses. Heureusement, la fin de son histoire approchait, puisque le Seigneur Hadès lui-même avait envoyé un démon pour l'aider à se venger tandis que lorsque ce sera le cas, elle deviendrait un spectre d'Hadès. Une fois son récit narré, la demoiselle se tu regardas la déité du sommeil. Ce dernier resta un moment muet, avant de prendre la parole par la suite lorsque la succube lui avait demandé si le choix de l'étoile de l'esclavage avait été à cause de son histoire ? Hypnos sembla réfléchir à la question, tandis que l'instant d'après il lui expliqua que c'était probablement à cause du sang qu'elle avait sur les mains, comme elle l'avait pensé.

Par contre, il épingla par la suite le fait que son étoile était tout de même assez proche d'elle puisque visiblement, le contrat qui liait la succube à Sebastian ne semblait pas être accompli. Elicia avait tourné son unique oeil vers son démon alors qu'elle s'imprégnait de ce que venait de dire le Dieu du Sommeil. Comme de dernier l'avait épinglé, apparemment leur pacte n'était pas encore à terme puisque le majordome était encore là à la suivre partout où elle allait. Cela souleva donc naturellement une question dans son esprit. En effet, qu'est-ce qui faisait que ce dernier soit encore là ? Comme le dit Hypnos, c'était peut-être parce qu'elle n'était peut-être pas encore dévouée pleinement à l'autorité du Sombre Monarque, et que Sébastian était donc rester pour qu'elle se rappelle de cela. Le démon se contenta d'afficher un sourire quelque peu narquois en réponse à Hypnos, avant de confirmer la chose auprès de celle qui était sa maîtresse peut-être pour le reste de l'éternité... En tout cas, discuter avec la déité avait quelque peu calmé la succube, qui s'était à présent détendue. Après tout l'heure était à la discussion, mieux valait parler à son interlocuteur de façon franche, chose qu'elle n'avait plus fait depuis bien longtemps.

De plus, quelque chose disait à Elicia que les choses sérieuses allaient bientôt commencer. Après tout cette discussion n'était certainement pas intéressante pour l'homme en face de la petite. Il feintait probablement l'intérêt qu'il portait à l'enfant, peut-être justement pour amener petit à petit quelque chose qu'il désirait obtenir d'elle. Enfin, le fait avéré est qu'il montrait de l'empathie pour la gamine, chose qui n'était jamais arrivée. Ceci dit, la déité reprit la parle afin de soumettre une proposition à la succube. Prétextant le fait de vouloir la prendre sous son aile, il lui expliqua que le Royaume du Sombre Monarque avait besoin de bouger quelque peu. Aussi, il lui avoua qu'il la recommanderait dans un futur auprès du couple infernal parce qu'il sentait un grand potentiel en Elicia, demandant son avis par la suite. Il avait dit cela d'une traite, sûr de lui. Cela prit la gamine au dépourvu. Il...Allait la prendre sous son aile ? Elicia allait être ainsi la petite protégée du Dieu du Sommeil ? Si elle s'attendait à quelque chose comme cela... La jouvencelle resta un moment silencieuse, réfléchissant à la question. Si il disait qu'elle était mieux placée pour diriger que se battre, elle n'écartait pas le fait d'accepter l'offre. Quelque soit l'idée cachée d'Hypnos, le rôle de Juge d'Hadès où un autre rôle bien plus important qu'un spectre céleste lui vint à l'esprit. Cependant, une question lui vint à l'esprit, ce dont elle ne tarda pas à faire part à son interlocuteur.


- Moi qui suis une simple enfant ? Votre protégée ?


Que cela serait loufoque. Les plus grands combattants du Sombre Monarque dirigés par… Un gosse. D’accord elle avait eu beaucoup de sujets lorsque était encore vivante, elle donnait des ordres à son démon… Ceci dit, on pouvait dire que la jeune fille avait de la jugeote et que ses manières ainsi que son comportement était loin d'être enfantin. A vrai dire, avoir été dans une famille ayant du pouvoir avait l'avait considérablement fait mûrir, peut-être même plus qu'un adulte. Cependant, même si elle était apte à diriger des personnes plus âgées qu'elle,  la donzelle imaginait mal la scène.  La proposition avait cependant de quoi être alléchante, puisque si jamais elle devenait quelqu'un d'important au sein des Enfers, Elicia retrouverait un peu de cette autorité d’antan. Et qui savait ô combien elle le regrettait depuis qu’elle était devenue spectre ! Certes en acceptant, elle acceptait également le fait de prendre les responsabilités que cela pourrait impliquer, puisqu’elle serait directement propulsée à un rôle important qui demanderait probablement du sérieux et de la rigueur, chose que la petite possédait déjà depuis longtemps. Heureusement que Dame Perséphone était là pour superviser les Enfers.

- Ceci dit, si vous croyez en moi, je ne peux qu’accepter. C'est un honneur que quelqu'un de votre prestance s'intéresse à une gamine dans mon genre, alors que d'habitude, personne fait attention à moi. Je peux que vous déclarer que je ferais de mon mieux pour ne pas vous décevoir, Seigneur Hypnos.


Après tout, s’il avait confiance en ses capacités, il était clair que la déité du Sommeil allait tout faire pour motiver sa protégée et lui expliquer ce qu’elle devrait faire si jamais elle devenait la représentante du Sombre Monarque. Malheureusement, comme l’avait dit Hypnos quelques minutes auparavant, cela se ferait dans futur proche et non pas tout de suite. Cela tombait bien, Elicia aura le temps de se familiariser avec les autres spectres, ainsi que rencontrer le couple infernal, si toutefois ils reviendraient. Après tout, Hadès ne sembla pas être réincarné, tandis que le cosmos de son épouse avait disparu des Enfers, prouvant qu’elle n’était plus là, du moins momentanément.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos 1

avatar
Messages : 446


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Ven 23 Aoû 2013 - 21:17

Ses paroles semblèrent surprendre la fillette incrédule qu'était encore Elicia, paradoxalement tout chez les humains n'était que dissimulation et persona. Elicia avait beau feindre la modestie ce qui est on ne peut plus normal, Hypnos voyait clairement en elle la fascination du pouvoir et de l'autorité. Chaque être humain recherche la force, que ce soit pour dominer les autres ou encore soi-même, la Succube n'y faisait pas exception. Rares sont ceux qui peuvent se libérer du fardeau intrinsèque de la nature humaine, ces élus bénis des dieux après leur mort pour connaître le bonheur ultime en Elysion. Les êtres humains à l'image des dieux aspirent tous à un bonheur différent de celui qui est universel, perverti par leurs visions étriquées du monde à leur échelle. Les dieux eux-mêmes ne peuvent y avoir pleinement droit malgré tous leurs pouvoirs, car un grand pouvoir implique de grandes responsabilités hélas et malheureusement la convoitise de la Terre enchaîne tous les panthéons dans cette série répétitive de conflits stériles. Au palmarès d'Athéna la victorieuse, cette dernière semblait avoir par les mêmes troubles de réincarnation que le seigneur Hadès depuis quelques années au grand étonnement d'Hypnos. Depuis Miyu, bien des évènements ont dû se succéder à travers une trame encore inappréhendable aux yeux du Sommeil et ce n'est certainement pas Thanatos qui pourrait suivre son raisonnement ou encore mieux l'éclairer.

Sans s'éloigner du parvis du temple, Hypnos resta dos tourné à Elicia qui acceptait partiellement son offre même sans en connaître les grandes lignes. Estimant somme toute que la qualité divine du fils de Nyx lui accordait une sagesse transcendante au-delà de tout jugement du commun des mortels. La déité décroisa les mains de son dos et demeura silencieuse, cela avait été trop facile mais satisfaisant au final bien qu'il aurait apprécié pouvoir fournir plus de détails sur les idées auxquelles pouvait aspirer Elicia. Beaucoup trop tôt, eut-il songé... La naiveté de la brunette est bien trop exploitable et c'est principalement ce qu'il redoutait, il ne peut décemment la laisser exposée et vulnérable au premier charognard manipulateur de passage. Le diable de majordome à ses côtés peut servir de rempart aux agressions physiques mais pas si les caprices de sa maîtresse se plient aux abus d'experts en manipulation verbale comme Hermès par exemple. Le père des songes cogita sur la question un long moment sans quitter sa position, laissant Elicia sans réponse à ses promesses de loyauté, il lui faut d'abord damer les fondements du terrain avant de révéler ses desseins à quiconque. Acceptera-t-elle aveuglément la suite ou comprendra-t-elle le danger périlleux qu'elle risque d'encourir ?

Des paroles dignes d'un sbire du dieu des enfers, c'est tout à votre honneur. Toutefois, vous vous doutez bien que ce choix ait un prix... comme il fut le cas de la malheureuse Séraphîta qui n'eut pas comme vous la chance de choisir. Mon but dépasse pour l'instant ce que votre esprit peut appréhender aussi je ne vous fournirai que le strict minimum, Elicia !


Alliant l'acte à la parole, Hypnos pivota sur lui-même et montra d'emblée à la spectre que les choses sérieuses allaient commencer. Le regard perçant et froid nuancé d'une austérité divine lui adressa un avertissement clair, elle allait comprendre quel rôle parmi tant d'autres pourra lui être destiné mais et surtout devoir vérifier si ce choix qu'elle a faite resterait supportable pour ses frêles épaules. Si elle accepte c'est soit le dépassement de soi soit l'annihilation qui en résulteront, et ce n'est pas son dévoué démon qui changera la donne. La déité s'approcha donc lentement sans geste brusque de l'ancienne mortelle, intimidant de charisme et de suprématie, il leva son pouce vers ses lèvres et le mordit suffisamment pour y ouvrir une plaie de laquelle s'écoula de fines goutelettes de sang. Le sang d'un dieu, fluide vital de nature ineffable et plus pur que toute autre forme de liquide existante dans l'univers. Son rictus teinté de rouge s'étira en voyant l'expression d'Elicia qui ne devait certainement pas comprendre jusqu'où il veut en venir. Hypnos la laissa à ses interrogations encore un petit moment, allant s'enquérir de dénicher une fiole en cristal vide dans l'inventaire du Garuda. Son précieux sang divin recueilli, il retourna auprès de la Succube et lui en fit don !

Voici ce qui scellera définitivement votre sort, ma chère ! Boire mon sang vous octroiera un gain de puissance incalculable qui risque de vous tuer plus qu'autre chose pour l'heure. Si vous me jurez allégeance et que je vous prend sous mon aile, vous devrez abandonner irrémédiablement toute trace d'humanité jusque dans vos veines pour rejoindre la sphère des divinités. Réalisez-vous le tiers des conséquences qui en découleront ? Votre corps, votre cosmos et votre âme en seront altérés au point que votre identité d'aujourd'hui ne sera plus qu'un souvenir réduit en cendres. Inutile pour l'heure, vous n'avez guère plus de chances de réussir cette épreuve qu'un Juge d'y survivre de justesse. Acquérir toujours plus de puissance deviendra votre objectif principal dorénavant, car devenue spectre vous y êtiez d'ores et déjà contrainte par procuration.


Objet transmis: Ichor d'Hypnos

Les dés étaient jetés, Elicia validera-t-elle son serment ou se défilera-t-elle comme une vulgaire parvenue ? Hypnos espère tout au plus qu'elle prendra le temps d'y réfléchir car elle a l'éternité devant elle, inutile de brûler bêtement les étapes à ce stade. Sans un mot de plus, Hypnos abandonna son expression rigide et se réinstalla à son siège pour se servir une seconde tasse de thé. Sans oublier la pauvre Elicia qui devrait se remettre des émotions troublantes qu'il ait pu lui inspirer !
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1241


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Sam 24 Aoû 2013 - 21:30


Hypnos devait avoir tant entendu des spectres disant qu'ils allaient faire leur possible que cela devait le faire sourire bien souvent. Et visiblement, ce fut le même tarif pour la petite succube. Du moins, c’est ce qui se passa dans sa tête lorsqu’elle suivit les gestes de la déité. En effet, ce dernier venait de lui tourner le dos, silencieux comme si ce dernier était en pleine réflexion sur un sujet quelconque. Cependant, il fallait être un imbécile fini pour comprendre que c’était à propos de ce qu’elle avait décidé. En fait, donner son accord aurait été bien mieux si elle avait réfléchit un bon moment, cependant la jeune fille avait cru bon d’accepter la proposition du Dieu du Sommeil étant donné que pour la première fois de toute sa vie, quelqu’un avait l’air de croire en elle. Enfin, croire plutôt aux capacités qu’elle possédait malgré son jeune âge, bien entendu. Après tout la jouvencelle venait à peine de devenir spectre, elle ne connaissait pratiquement personne mis à part l’ancienne spectre que fut Séraphîta. Bien sûr elle avait déjà rencontré un des Juges d’Hadès comme Kazuki, cependant comme ce dernier avait coupé court à une potentielle discussion parce qu’il devait chasser une intruse, on ne pouvait pas dire qu’elle le connaissait. Pareil avec Lenalee. Elicia ne l’avait qu’entre aperçue tout au plus. Si jamais elle voulait le pouvoir, il faudrait tout de même qu’elle rencontre d’autres membres de l’armée du Sombre Monarque puisque les spectres n’étaient pas seulement restreints autour de Séraphîta, Kazuki ainsi que sa sœur cadette.

Quoi qu’il en soit, la donzelle continua d’épier son interlocuteur avant que ce dernier ne prenne la parole suite à l’accord qu’avait donné la petite. Hypnos loua dans un premier temps la réponse de sa potentielle protégée, disant que c’était une réponse tout à son honneur. Seulement, parce qu’il y avait un bémol à ce genre de choix, il était évident que sa décision avait un prix à payer tout comme l’avait fait l’ancienne spectre du Doppgänger il y avait de cela quelques minutes déjà.  Cela n’était certainement sortit de la tête de l’étoile de l’esclavage. Ce n’était pas parce qu’elle était la plus jeune où la plus récentes des protecteurs d’Hadès qu’elle ne savait pas  ce que son choix impliquerait. Et même si elle avait eu le choix contrairement à Séraphîta, il n’empêche qu’elle avait déjà donné son accord. Et chez Elicia, les promesses sont des promesses, elle se doit de les honorer, n’importe ce qui pourrait lui arriver. De toutes manières elle était déjà morte, elle avait déjà tout perdu et rien à gagner. Cela ne lui ferait donc absolument rien si jamais elle connaissait le même sort que celle qui se trouvait maintenant à Morphia à la place d’Hypnos.

Semblant sentir que la fillette était décidée à camper sur ses positions, la déité du Sommeil pivota vers elle avant d’amener l’un de ses doigts à sa bouche.  Elicia comprit dès lors que les choses qui l’amèneraient enfin à ce qu’elle recherchait allaient bientôt commencer. Hypnos fit donc une entaille sur son doigt après s’être mordu, laissant échapper quelques gouttes vermeilles de sa blessure. L’unique œil de la gamine s’élargit alors sous la surprise.  Que cherchait-il donc en agissant ainsi ? La gamine avait une vague idée, seulement elle n’y croyait pas vraiment en cet instant.  La déité s’était par la suite emparée d’un petit flacon qui se trouvait dans un coin avant d’y verser son liquide vital.  Une fois son action faite,  il s’avança vers la demoiselle toujours aussi surprise, avant de lui faire cadeau du récipient dans lequel se trouvait le sang divin. C’est là qu’elle comprit enfin. Oui, c’était clair à présent ;  le frère jumeau de Thanatos venait de lui faire don de son sang histoire de sceller à sa manier leur pacte et ainsi confirmer la réponse qu’Elicia lui avait donné quelques instants auparavant concernant le fait qu’elle était d’accord de devenir la protégée du Dieu du Sommeil.

Ce dernier confirma ses pensées, ajoutant par la suite que boire son sang octroierait une puissance important qui la tuerait probablement plus qu’autre chose dans l’état actuel des choses.  Il faudrait que la gamine parte à la recherche de la puissance histoire de pouvoir un jour savoir résister lorsqu’elle boira le précieux liquide rouge qu’Hypnos lui avait confié. Il ne fallait pas être le dernier des imbécile pour ne pas savoir le genre de danger on risquait d’encourir en faisant un tel acte, cela Elicia le savait pertinemment, comme le fait qu’elle perdrait probablement beaucoup question identité.  La déité formula par la suite une nouvelle fois qu’il fallait qu’elle lui jure allégeance tout en ajoutant que dorénavant elle devait faire tout pour abandonner toutes traces d’humanité en elle afin de rejoindre un jour la sphère des divinités.


- J’ai pour principe de ne pas revenir en arrière, Seigneur Hypnos.  De toutes manières, j’ai tout perdu. Je suis également déjà morte, que pourrait-il donc m'arriver de pire ? Je pense que gagner enfin quelque chose serait le bienvenu. Vous m'avez tendu une main vers cet objectif, il est normal que je la prenne, n'est-ce pas ?


Non, elle n’en avait plus rien à faire de ce qui l’entourait à présent qu’elle n’avait plus rien. L’amour qu’elle avait cherché auprès de ses parents avaient disparu, remplacé par la haine.  Les autres ne l’intéressaient plus. Tout ce qu’il comptait en réalité, c’était d’obtenir enfin un pouvoir qui lui permettrait de diriger comme elle l’avait fait jadis. Montrer qu’elle était supérieure aux autres était donc son principal objectif. Cela faisait trop longtemps déjà qu’on ne se souciait pas d’elle. Le don que venait lui faire Hypnos était le début de ce destin qu’il disait grand. Pour l'heure, il était donc question de gagner en puissance afin de satisfaire un jour Hypnos et d'être digne de boire son sang. Jusque là, il restera bien sur elle précieusement. Quoi qu'il en soit, avoir la bénédiction - si on pouvait dire - d'Hypnos était un honneur et même si ce dernier pouvait la manipuler, elle ne changerait nullement d'avis. Elicia était têtue, il lui serait difficile de manquer à sa promesse.

De toutes manières sont sort venait d'être scellé suite à ce qu'elle venait de dire, donc il fallait qu'elle s'y tienne à présent. Son démon s'avança vers elle avec la chaînette de sa montre gousset, avant de s'emparer silencieusement du petit flacon. Après quelques secondes, ce dernier reposait à la place de la dite montre. La jeune fille dissimula par la suite ce qu'elle considérait comme un trésor à présent dans ses vêtements. Il était en effet inutile que les autres spectres s'aperçoivent qu'elle possédait du sang divin sur elle... Aussi il fallait donc le soustraire à la vue des autres, même si à présent une chaînette en argent se trouvait autour de sa rose, sur sa poitrine. Quant à la fiole, cette dernière était simplement cachée dans les volants derrière. La déité du Sommeil pouvait trouver cette action amusante, cependant cela n'était pas vraiment important du côté de la demoiselle. Elle s'en fichait tout de même de ce pouvait penser les autres d'elles, déités ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos 1

avatar
Messages : 446


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Lun 26 Aoû 2013 - 16:14

Offrant sa tasse de thé à Elicia, un bref contact visuel s'instaure entre elle et la divinité du Sommeil. Toute trace de sourire s'évanouit du visage d'Hypnos, voir une détermination aussi expressive chez une jeune mortelle le conforta dans son opinion. Les humains sont -comme Thanatos le dit- de stupides êtres condamnés à danser pitoyablement sur la scène de la vie, mais leur caractère éphémère rend chacun d'entre eux unique en son genre. Vivre en sachant qu'un jour la mort sera au bout de la route... Hypnos ne pouvait malheureusement pas se l'imaginer il y avait encore quelques millénaires. Mais les déicides existent, la mort de l'âme humaine ou divine n'est pas écartée bien que les probabilités qu'une telle chose s'opère soient minimes. Certains humains peuvent choisir l'annihilation tout comme la déification lorsqu'ils enflamment leur cosmos au-delà des limites sensorielles de la cosmosphère, comme ce fut le cas de toutes les divinités. Elicia avait le regard de ceux qui posent le premier pas sur ce sentier vers l'accomplissement ultime mais tiendra-t-elle sa promesse envers et contre tout... même la fin de son existence ? Chez les spectres, cela peut sembler possible et facile d'obtenir tout ce que l'on désire une fois habitué à l'immortalité bien que les plus rusés comprennent d'emblée qu'une fois sous la coupe d'Hadès ce n'est plus la pérennité mais bien le sens de leur vie qui se retrouvait en danger. Le Sommeil ferma les yeux en arborant un beau sourire, son pentagramme à l'image d'un troisième oeil scintilla d'une manière qui gela le temps et fit tomber une pénombre pesante dans toute la pièce.

Enfin quelqu'un qui savait ce qu'il veut sans craindre le rejet ou le ridicule, les humains avaient toujours fasciné Hypnos de par l'irrégularité de leur comportement et leur potentiel à ressortir grandis en bien ou en mal des pires situations. Pathétique vérité douloureuse et bourdonnante aux oreilles des dieux, eux qui ne peuvent pas effleurer le concept d'évolution se retrouvent prisonniers de leur propre essence trop parfaite pour changer. Des vestiges conservés depuis l'origine condamnés à l'immuabilité et incapables de se fossiliser, que cela sonnait triste à ses pensées, même lui qui veillait sur leur sommeil répètera les mêmes actions le caractérisant depuis l'âge mythologique. Regretter un tel paradigme ne changera rien non plus, il est tout simplement résigné depuis le commencement ! Aurait-il vraiment dû revenir ? À quoi bon maintenant ? Que ce soit dans sa prison dorée, Elysion ou encore les Enfers tout n'est que dystopie irréversible pour lui. C'est dans ces moments qu'il aimerait prendre part à une guerre sainte pour se changer les idées... ou mieux encore, l'avènement d'une nouvelle menace globale. Les paupières du fils de Nyx se relevèrent lentement alors qu'un rictus singulièrement étiré recomposa son faciès terne il y a encore quelques secondes de cela. À l'instant, la trame de la causalité venait d'encaisser de justesse un paradoxe bien nébuleux grâce au destin qu'ont tissé malgré eux deux êtres que tout sépare. Reprenant contenance avant qu'Elicia ne s'aperçoive de quelque chose, il but une gorgée d'un air solennel comme si rien d'important ne se produisait à l'instant !


Gardez-la précieusement, nul besoin de vous avertir que cet échange devra rester entre vous et moi. Vous servirez leurs majestés Hadès et Perséphone avec loyauté afin de vous garantir une place aisée pour plus tard, avoir mon soutien et mon sang n'est que la première étape. Cette chance inouie que je vous accorde demeure insignifiante sans l'approbation de nos dirigeants dont je me fais un devoir de convaincre concernant mes futurs projets.


Le pied de la tasse retrouva son socle une fois vide, l'heure du thé touchait malheureusement à son terme. De stridentes explosions eurent lieu au domaine d'Anténora et un flash aveuglant inonda jusque la pièce dans laquelle conversaient encore Hypnos et Elicia, l'ironie du sort a voulu qu'une nouvelle race de demi-dieux inaugure sa naissance dans l'instant le moins propice. Hadès lui-même l'aura certainement ressenti, il allait devoir faire vite et s'assurer du bon déroulement de ce scénario afin que le sien n'en soit pas handicapé. Perséphone allait devoir se justifier auprès de son époux si l'affaire lui parvient directement et alors cela sonnera la chute de la continuité du règne d'Hadès comme on le connait. Hypnos ne peut le tolérer et doit maintenant agir sans plus laisser de place aux concessions, leurs souverains se sont avancés sur un terrain encore plus dangereux que le sien. Qu'à cela ne tienne, c'est là le moment idéal pour saluer une vieille connaissance qui n'a point cessé d'évoluer jusqu'à aujourd'hui... une pointe de jalousie et d'orgueil blessé zébra comme un éclair les yeux du Sommeil qui se leva pour prendre congé de sa petite protégée officieusement choisie.

Il semblerait que le cours des évènements nécessite mon intervention, j'espère que vous ne prendrez pas ombrage de mon départ imminent. Toloméa est à l'abri de tout danger pour l'heure, vous pouvez vous y délasser en attendant l'arrivée de la jeune Lenalee. Je suis persuadé que vous vous entendriez à merveille toutes les deux !



Hypnos avait sciemment évité de divulguer une quelconque information sur le phénomène récent produit à Anténora, l'intuition en elle-même devait être vérifiée. La déité revêtit son surplis sous les yeux de la Succube et de son majordome, puis d'un air satisfait leur tourna le dos pour prendre sa route non pas vers le domaine du Griffon directement mais son lieu de réclusion initial, Alessio n'était pas de ceux à qui l'on peut aisément inspirer l'attention ou la crainte. D'un geste de la main, il ouvrit la porte de l'Hyperdimension pour rejoindre le canal cosmique du Monde des Rêves alors que le chaos troublant la quiétude des Enfers diminuait en volume.

Arrow Anténora
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1241


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   Lun 26 Aoû 2013 - 21:56


Depuis qu'elle était morte, Elicia n'avait plus peur de rien. Il fut un temps où elle essayait de vivre pleinement sa vie, c'était vrai. Avant elle avait peur de la mort et vivait pleinement sa vie. Cependant, le destin qui était le sien fut bien cruel. En effet, elle fut souillée par les êtres qu'elle aimait, c'était fait larguée par les gens qu'elle estimait. Comment diable allait-elle donc bien continuer sa vie alors qu'elle avait perdu tout ce qui lui était cher en l'espace de quelques années ? Morte moralement, c'est cela que l'on pouvait dire en voyant qu'elle était seule contre tous. Seule surtout pour combattre son destin, ce qu'il avait mit comme bâton dans l'enroulage qu'était sa vie, alors qu'elle n'était qu'encore qu'une simple enfant. Elle voulait une sorte de branche sur laquelle se rattraper, quelque chose qui lui permettrait de tenir encore un peu. Marchant dans un dédale sans fins, la lumière se montra sous l'apparence d'un majordome; Sébastian. Démon envoyé par le Sombre Monarque... Il était supposé effacer ses tourments en tuant l'homme responsable de la descende aux Enfers de la demoiselle. Une fois cela fait, Elicia aurait rendu l'âme et serait devenue une spectre au service d'Hadès. La jouvencelle aurait pu certes refuser son aide et continuer à vivre. Cependant, à choisir entre vivre encore sous le joug d'un malade mental où mourir pour ensuite vivre pour l'éternité, cela n'était pas un choix cornélien pour la gamine.

Non, loin de là. Combien de fois avait-elle pu penser en finir pour ne plus souffrir ? Combien de fois elle avait pleurer en attendant que la roue tourne ? Longtemps, très longtemps. Voilà la raison pour laquelle la donzelle était devenue ce qu'elle était aujourd'hui. Elle avait connu la mort pour renaître et espérer ainsi que son immortalité puisse être meilleure que son vivant.  Ici, personne ne pourrait plus jamais lui faire de mal, du moins elle le pensait sincèrement. Et tant que l'on ne l'embêtait pas, Elicia pouvait se montrer quelqu'un sur qui compter auprès de ses supérieurs. De toutes manières elle ne pouvait plus que faire cela, après tout. Elle n'avait plus du tout les pouvoirs qu'elle avait avant sa mort, celle de dirigier les autres personnes. Heureusement, grâce au don du Dieu du Sommeil, la succube pouvait enfin espérer retrouver au moins cet aspect là qui l'avait caractérisée durant un temps. Hypnos semblait songeur depuis un petite moment, un peu comme l'était Elicia. Cependant, un sourire revint bien vite s'étaler sur son visage, alors qu'il prenait la parole à son intention. En effet, ce dernier lui expliqua de garder l'ichor précieusement, et que ce qu'il venait de se passer reste entre eux. Il ajouta par la suite que même avec un tel objet en sa possession, elle devait continuer à servir le couple infernal tandis que ce don n'était qu'un avant-goût de ce que le fils de Nyx voulait faire d'elle.

Elicia hocha la tête silencieusement afin de montrer qu'elle avait comprit, tandis qu'elle bu enfin la dernière gorgée de thé que le Dieu du Sommeil lui avait donné. Au vu de cela, il était clair que la dégustation allait prendre fin, ainsi que la conversation qu'ils entretenaient. Après tout, cela faisait tout de même depuis pas mal de temps qu'ils discutaient, peut-être qu'Hypnos avait d'autres plans. Ces derniers ne tardèrent d'ailleurs par à arriver puisque de nombreuses explosions retentirent, suivient d'un immense flash lumineux qui arriva même jusqu'au Domaine du Juge du Garuda. Apparemment, quelque chose d'assez inhabituel était en train d'arriver à proximité de Toloméa, ce qui surprit quelque peu la demoiselle. Que diable pouvait-il bien se passer là-bas pour qu'un tel phénomène se produise ? Elle ne le savait pas, et même si l'envie d'aller voir était forte, l'étoile de l'esclavage n'allait rien faire sans l'accord du Dieu à ses côtés.

En tout cas, Hypnos semblait préoccupé par ce qu'il venait de se passer, puisque ce dernier épingla le fait que cet évènement nécessiterait son intervention dans les plus brefs délais. Il s'excusa de fausser la compagnie de sa protégée, expliquant que Toloméa était à l'abri de tout dangers et qu'elle pouvait y rester en attendant l'arrivée de la jeune Lenalee. Il termina que les demoiselles pourraient bien s'entendre alors que dans le même temps la kamui de la déité recouvrit son corps et ce dernier s'en alla après avoir ouvert un portail dimensionnel, laissant seule la spectre et son démon. Celle-ci aurait bien voulu rétorquer, cependant elle n'en eu pas le temps, bien évidemment.


...


Fronçant les sourcils, elle se demanda ce qui pouvait bien se passer pour que cela ait précipité le départ du frère de Thanatos. Cependant, ce n'était pas cela qui irrita la jouvencelle, ce fut le fait qu'il aurait pu lui proposer de l'accompagner au lieu de la laisser seule dans un endroit aussi vide que le Domaine du juge du Garuda. Pestant mentalement, elle s'assit à nouveau sur la chaise qu'elle avait quitté, un air mécontent sur le visage.

"- Elle a intérêt à venir dans les plus brefs délais, cette Lenalee...


Elle avait marqué un petit temps d'arrêt, la fin de sa phrase mourant au fond de sa gorge. En effet, Elicia venait de se rendre compte qu'elle n'aurait pas l'occasion de punir ce retard. De son vivant, elle était très pointilleuse sur les heures et n'hésitait pas à punir les retardataires. Cependant, ayant perdu tout pouvoir depuis sa mort, il était clair que son envie de correction ne sera jamais assouvie. Dommage, parce que Lenalee était partie avant Séraphîta, Sebastian et la vouivre n'avait pas encore montrer sa tronche alors que le groupe avait prit un raccourci, avaient été retardé par l'apparition d'Hypnos, avant que ce dernier ne passe un petit moment dégustation de thé avec la spectre qu'il avait prit sous son aile. En tout cas, plus lent que l'autre spectre, tu meurs. En tout cas, ses doigts gantés pianotaient à présent impatiemment sur le rebords de la table. En effet, la demoiselle commençait déjà à en avoir marre d'attendre que quelqu'un se pointe à Toloméa. Remarque, comme elle était seule, Elicia pouvait encore faire ce que bon lui semblait puisque le maître des lieux était probablement toujours en combat.

Arrow Colisée ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce qui fut un rêve sera la réalité de demain !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» GERARD ROUZIER, INGÉNIEUR OU GERVAIS CHARLES AVOCAT QUI SERA LE PREMIER MINISTRE
» SWTOR sera telechargeable digitalement que sur EA Origin.
» Demain sera toujours un autre jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Domaines des Juges des Enfers :: Toloméa-