Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Echanges cordiaux dans la plaine [finished]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Sam 13 Juil 2013 - 18:47

Palais d'Asgard - Salle du Trône Arrow 


Son armure remisée dans ses quartiers, le blondin compte s'occuper un peu de lui. Il manque d'exercice, il le sent, et une bonne dérouillée huilera la machinerie comme il faut. Bille en tête, il se porte aux écuries, selle sa jument, et s'élance jusqu'au baraquement des troupes dont il a la charge, les rangers blancs, la fameuse unité de reconnaissance Asgardienne. Les hommes qui forment ses rangs ont été choisis pour leur résistance à la fois mentale et physique, ils sont les guerriers les plus rustiques du royaume, ils peuvent s'assoir sur les stalagmites sans broncher, marcher des heures sans même prendre le temps de pisser, sucer les stalactites qui ornent leurs barbes, ils sont fiers, durs, et quand ils tiennent votre piste, autant faire demi-tour pour les affronter de front, parce que si ils vous traquent, ils vous retrouveront, tôt ou tard, et mieux vaut pour vous que ce ne soit pas pendant votre sommeil. Et inutile de poser des pièges, ils seront toujours meilleur que vous à ce petit jeu là. Scud entre, les rangers pivotent la tête et acclament leur chef.

"YAAAAAAAAAAHHHHHHRRRRRRR !"

Le blondin mal rasé sourit.

"Knut, Gut, en piste !"

"YAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHRRRRRRRRRRRR !"

Les rangers tapent rudement dans le dos de leurs deux compagnons d'arme. Les frères Bromhur ont le privilège d'aller échanger des coups avec le commandant et tous se réjouissent pour eux. Dehors le guerrier borgne est déjà sur son cheval.

"Rejoignez-moi au domaine d'Alpha, avec vos boucliers de gammanion hein. Yaeh !"

Sa jument palomino répond au quart de tour, volte sur la gauche, et étend sa foulée pour filer au galop. Reines longues, Scud lui laisse la main autant qu'il peut, comme toujours, car il aime que sa monture pense, afin d'obtenir d'elle le meilleur, l'allure la plus fluide et naturelle possible, la plus efficace et la plus confortable. Ozalee est une jument d'excellence qu'il a dressé de A à Z, issue de Midgard il y tient beaucoup. Déjà arrivé, il aurait bien chevauché plus loin, ce qu'il aime filer comme le vent sur cet animal. Il démonte tranquillement, répartissant son poids comme tout cavalier devrait le faire pour ne pas abimer l'échine de sa monture. Scud est à l'échauffement quand les frères Bromhur arrivent sur place. Les gaillards détachent les boucliers de leurs chevaux et approchent sans hâte. Ils impriment encore leurs pas dans la neige quand ils dégainent leurs armes, Knut à la lance, Gut à l'épée. Ils s'arrêtent à bonne distance de leur commandant qui leur tourne le dos en exécutant des moulinets. Ils patientent, serrent la sangle de leurs boucliers autour de leurs bras. Les frères ne sont pas initiés au cosmos, ils sont rangers, mais ils sont les deux plus rudes de la section et n'ont pas leur pareil quand il s'agit d'encaisser. Et puis ils ont profité d'un entraînement spécial prodigué par le guerrier borgne, ce qui fait d'eux des soldats d'élite. Achevant de s'étirer le dos, Scud pivote et leur fait face, détendu.



"Prêts ?"

Knut et Gut choquent leurs boucliers, Scud sourit un peu plus large. Il va porter sa main à dextre pour dégainer son épée mais se souvient qu'il n'en possède plus. Pauvre andouille qu'il est de l'avoir négligée en plein vol au-dessus de l'océan. A l'heure qu'il est, par le jeu des courants, elle est peut-être quelque part chez le père Poséidon. On dit que son royaume attire tous les trésors qui échouent dans la grande bleue, alors pourquoi pas sa chère Virago ? Cette lame enchanté vaut son pesant. Le traité signé récemment avec les Marinas lui revient en tête, une petite visite de courtoisie s'impose. Bon, tant mieux, sa boxe française a besoin d'un peu de pratique. Fidèles à eux-même, flegmatiques au possible, les frangins attendent. Scud regarde Knut, moins d'une seconde plus tard, il est sur lui.

Le poing gauche du borgne s'abat lourdement sur le bouclier de gammanion, Knut darde sa lance, Scud s'efface, Gut arme son épée, Scud lui coupe le souffle d'un chassé frontal qui le fait reculer sur plusieurs mètres. Attaque circulaire à la lance, elle passe au-dessus du blondin, qui répond aussitôt d'un uppercut qui résonne dans le bouclier et le bras de Knut. Les rangers échangent un regard, lancent simultanément leurs pointes sur le commandant. Scud étend les bras et se plie souplement en arrière. A quelques centimètres de sa poitrine, les deux dards. Il relève vivement les bras et dégage les deux fers. Deux droites fusent dans la face de Gut, un coup de pied retourné balaye la garde de Knut. Fauchage éclair, Gut bascule dans la neige, exécute une roulade et se relève sans effort. Plus un bruit dans la plaine, sinon celui du vent. Scud a une moue amusée sur les lèvres, les frangins restent impassibles.

Les rangers attaquent de part et d'autre, les fers sifflent aux oreilles du blondin, qui esquive, roule, sans jamais user du cosmos. Ici on travaille la précision, la maîtrise, et deux de ses meilleurs hommes. Il reçoit le genou de Knut en pleine mâchoire, il se redresse, explosif, et réplique avec un uppercut qui sonne durement l'ainé des Bromhur. Le cadet se met alors à tailler et estocader avec une ferveur nouvelle, la chemise de Scud perd du tissu, il recule, l'autre frappe du revers de son bouclier, Scud arrondit le dos et encaisse à l'épaule, passe sous le tranchant, gauche droite à l'estomac, double droite en pleine face, crochet du gauche à la tempe, Gut titube. Scud bondit et atterrit sur la lance de Knut qui venait l'embrocher par le flanc. Un coup de latte bien placé rougit la joue du grand frère.

Mais ces deux-là, l'élite du commun d'Asgard, ne manquent pas de ressource. Ils se rassemblent lentement, reprenant un peu de souffle. Alors Knut abaisse son bouclier, Gut s'élance et prend appui dessus, propulsé dans les airs par son ainé. L'épée brandi, il va retomber de tout son poids sur le borgne tandis que Knut charge avec toute sa détermination, la lance affamée. Scud sourit plus large, leur fameuse technique il la connait bien, mais faut le reconnaître, ça va de plus en plus vite. L'épée s'empare d'une manche de sa chemise, la lance y perce un trou béant. Scud dégage un bouclier d'un revers latéral, change de pied, fouetté contre l'oreille de Knut, et puissant chassé frontal au centre du bouclier de Gut dont les pieds tracent deux sillons dans la neige.

L'haleine des trois hommes s'élève en volutes blanches dans la plaine, leurs muscles sont gorgés de sang, et ils adorent ça.


Dernière édition par Scud le Mar 20 Aoû 2013 - 21:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Dim 21 Juil 2013 - 23:39

Suivant le bruit de combat, Hagën approcha tranquillement du temple d’Alpha. Il s’appuya tranquillement sur une pierre et regarda le combat entre deux gardes et le guerrier de Midgard….

La supériorité du guerrier divin était largement visible et les gardes avaient toutes les peines du monde à le toucher. Même leur dernière attaque qui semblait être bien exécutée ne rencontra que la manche de leur adversaire….

«Et bien Scud tu t’amuses follement n’est ce pas ???   Tu devrais peut-être éviter de mal traiter les gardes d’élites de sa majesté ne crois tu pas ?? Remarque le point positif pour toi c’est que pour l’instant tu n’utilises pas ton cosmos ce qui est déjà pas mal. Mais je me demande comment tu ferais si tes adversaires possédaient ce don sans que tu le saches ?? »

Toute en disant ces mots Hagën avançait tranquillement pour le moment son autre coté restait en demi sommeil et se contentait juste d’écouter la discussion…

Le « simple voyageur » continuait à avancer les yeux fermés mais avait-il réellement besoin de ses yeux pour voir ?? le guerrier de Midgard savait très bien que Hagën n’avait nullement besoin des yeux pour voir.

Puis il s’adressa aux deux gardes :

« Vous devriez peut-être vous trouver un adversaire à votre mesure même pour un simple entrainement »

Les deux gardes déjà bien excités par le précédent combat se dirigèrent arme en main au devant du nouvel arrivant. Mais alors qu’ils chargèrent ensemble sur Hagën, ce dernier ouvra ses yeux, qui avaient viré de couleurs. Les deux hommes lâchèrent leurs armes d’eux même car elles étaient parcourus de minuscules arcs électriques.

Evidemment les deux gardes n’avaient pas pu voir ce qui c’était passé mais Scud lui avait tout vu…Hagën avait laissé momentanément la place à Thor et ce dernier c’était déplacé à grande vitesse pour toucher le bout des armes de ses adversaires puis avait repris sa place comme si de rien avait été.

Puis ses yeux reprirent leurs couleurs traditionnelles…..
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Lun 22 Juil 2013 - 11:04

En garde comme un boxeur, Scud aperçoit Hagen qui approche. Son oeil rieur se fixe à lui et sa voix traînante se porte à ses oreilles.

"Primo, ne confonds pas les gardes royaux avec mes rangers blancs. Secondo si tu daignais les observer d'un peu plus près, tu constaterais que j'fais leur bonheur, pas autre chose."

La lance et l'épée fendent l'air et tentent une saignée, le guerrier borgne se déporte, exécute un revers du pied gauche et désarme Gut, enchaîne sur un salto arrière quand Knut vient lui effleurer l'échine de sa pointe, et enroule son bras gauche autour de la gorge du ranger.

"Tertio, j'accueillerais bien volontiers leur éveil au cos...HUMPF !"

Le blondin a le souffle coupé après le coup de coude qu'il vient de recevoir dans le bide, c'était envoyé à fond. Knut se dégage et enchaîne avec un direct du droit pleine poire, Scud recule, grimace, Gut surgit, Scud bondit, prend appui sur sur l'épaule du cadet et tournoie dans les airs la jambe tendue, frappant durement les frangins aux tempes. Hagen, qui observe les deux rangers à terre, leur lance une réplique à laquelle le guerrier de Midgard ne s'attendait pas. Ainsi donc il peut y avoir du défi dans les yeux du vaisseau de Thor. Scud sourit large en ramassant l'épée. Knut est déjà débout, l'arme au poing, Gut se redresse dans la foulée. Scud lance l'épée au cadet et lui adresse un signe de tête explicite. Bille en tête, les rangers se ruent sur Hagën, et ils sont sur le point de frapper quand leurs armes finissent à nouveau au sol. Leurs visages si avares d'expression sont contrains d'exprimer la stupeur. Scud rit.

"Canaille !"

Lentement, circonspects, les rangers se penchent pour ramasser leurs dards. Scud les achève :

"Knut, Gut, voyez vos armes sanctifiées par le Courroux des Cieux ! Car l'homme qui vous fait face, n'est autre que le vaisseau de Thor."

Si leurs mâchoires le pouvaient, elles toucheraient le sol. Bouche bée, les deux hommes posent genou à terre et inclinent la tête, un poing contre leur poitrine. Le borgne s'avance et s'arrête entre eux, posant sa main gauche sur l'épaule de Gut.

"Laissez-nous messieurs."

Et ils se retirent, sobres. L'oeil déteint fixé au porteur du Marteau, Scud semble l'observer jusqu'au trognon. Il ne sourit pas, le vent siffle.

"Qu'est que tu feras quand le prince sera lassé de toi ?"


Le cosmos tricolore du guerrier de Midgard se manifeste soudainement, Hagën peut le sentir contre son plexus, et la sensation est dérangeante.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Lun 22 Juil 2013 - 18:50

Hagën ne se soustrait pas à la douleur car il tenait à répondre à la question du guerrier.

« Ce jour là, je pense que je retournerai à mes occupations …., mais quelque chose me dit que ce n’est pas pour tout de suite…. Peut-être voudrais-tu connaître… l’opinion de mon autre identité ? »


Il avait un peu de mal à articuler tant la douleur du cosmos se faisait brulure, il referma sa main sur Moljnir. Cette action permit de laisser Thor prendre possession de l’enveloppe humaine. A peine la main se referma sur la poignet du marteau que le ciel s’assombrit et que des éclairs apparurent. Se sentant assailli Thor réveilla son cosmos afin de bloquer l’attaque du chevalier….

Puis l’apparence d’Hagën se modifia aussi bien physiquement que son caractère, de sa voie puissante il dit :

« Vois tu Scud, j’ai fait un pacte avec cette humain, avant que tu ne t’éveilles jamais mon enveloppe charnel celle que tout le monde connaît mais un des fils du roi des dieux grecs m’a vaincu et à détruit mon corps physique en revenant en Asgard je suis allé trouver cet humain afin qu’il accepte de me servir de corps. Mais sais-tu qui est réellement Hagën ou plutot à quoi il était prédestiné ?? Peut-être auras-tu la réponse un jour mais pour le moment… »

Le fils d’Odin ne termina pas sa phrase, d’un mouvement de la main il renvoya la précédente attaque contre le chevalier de Midgard en disant simplement :

« Qu’importe le développement offensif ou défensif du cosmos, ce qui compte c’est la stratégie que tu adoptes contre ton adversaire et rien d’autre mais si tu as besoin d’aide pour comprendre je veux bien te montrer »
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Lun 22 Juil 2013 - 20:16

La connexion avec son hôte est serrée, sacrée sensibilité chez Thor, il a suffit d'un léger déploiement cosmique pour qu'il vienne investir tous les sens d'Hagën. Scud ne voulait pas ça. D'un revers de main, monsieur Tonnerre coiffe le cosmos tricolore. Le borgne ne bouge pas d'un iota, détendu, point du tout prêt à jouer des poings. Il répond comme d'habitude, calmement :

"Heureux de connaître la petite histoire. Quant à ta vérité du café du cosmos..."

Goguenard, il enchaîne :

"Non pas qu'un échange cordial avec le faiseur d'orage me gênerait, mais vois-tu j'avais plutôt en tête de voir ce qu'Hagën a dans l'ventre. Je crois savoir que les dieux choisissent très rarement des hôtes sans prédispositions à la manipulation des flux, et j'aimerais beaucoup l'initier, avec ta contribution bien sûr. Si un jour tu venais à quitter mon cher camarade, j'ai l'intuition qu'il ferait un guerrier divin de première bourre. Et puis, à sa place, j'en aurais soupé de te voir rappliquer à la moindre écorchure, ça doit entamer son égo mâle tout d'même de pas pouvoir assurer un minimum dans la sphère cosmique. Ton intervention, là, n'était pas justifiée selon-moi, tu traites Hagën comme une fillette."

Après un temps :

"Maintenant si t'es décidé à t'la donner contre moi, je n'vais pas pouvoir résister bien longtemps à te donner l'change mon prince."

Ca c'est certain, la flamme qui grandit chez le blondin ne saurait mentir.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Jeu 25 Juil 2013 - 2:11

« De fillette ??? Cela fait partie du pacte que j’ai conclus avec lui. Et ne crois tu pas qu’il pourrait parler lui-même. Tu sais que j’entends et vois à travers de lui.. »

Malgré la façon particulière qu’avait le chevalier de s’exprimer la divinité ne s’en offusqua point et resta d’un calme impassible surement le caractère de l’humain commençait à influer sur le comportement de la divinité.
Ce dernier reprit calmement la parole et il reprit d’un ton calme :


«Quand en ce qui concerne l’idée de combattre l’un contre l’autre je n’en vois pas l’intérêt, en tant que protecteur d’Asgard, je ne combats que contre ses ennemis et vous devriez en faire de même. Un combat entre deux défenseurs d’Asgard est totalement inutile à moins que tu ne cherches un affrontement. Toujours est il que si je n’intervenais pas dans ces moments là, Hagën ne pourrait se défendre car contrairement à la grande prêtresse d’Odin il n’a pas été initié au secret du flux ou de l’énergie car il n’a pas eu le temps d’apprendre, les guerriers de l’apocalypse sont intervenus trop tôt c’est pour cette raison qu’il ne sait pas ce qu’il aurait pu devenir. Un jour surement il apprendra la vérité mais se sera moi qui lui apprendra et personne d’autre. Comme je vous l’ai dit lui et moi sommes liés par un pacte et contrairement aux dieux de l’olympe j’estime que nous avons à apprendre des mortels. C’est pour cette raison que je ne suis pas prêt à le laisser et contrairement à ce que tu penses non je ne le prends pas pour une fillette. Il est capable de résister à beaucoup de chose mais pas contre l’énergie car se sera mon énergie et non la sienne donc dans tout les cas je suis obligé d’intervenir même si il est vrai qu’une partie de son énergie est mienne….. »
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Jeu 25 Juil 2013 - 11:29

Il repense à sa propre initiation, faut dire qu'il partait avec une bonne base. Capable naturellement de passer entre les 9 mondes que porte Yggdrasil, contrebandier multidimensionnel, il avait fait amende honorable à la demande de Barbe Grise en personne et son instructeur au palais n'avait pas beaucoup suer pour lui enseigner les recettes épicées du cosmos (concernant les règles cependant, ce fut une autre paire de manche...). Scud avait reçu un don des dieux à sa naissance, peut-être avait on regardé en pitié ce nouveau né sans oeil droit, et il apprit bien vite à embraser ses énergies 25 ans plus tard.

Son oeil oblique au sol, se fixe, il arque un sourcil, il ne comprend pas.

"Tu ne combats pas les défenseurs d'Asgard, mais alors comment tu comptais m'aider à comprendre ce que selon toi j'avais besoin d'intégrer ? En prenant l'thé et en devisant des écrits de Sun Tzu ? Tu estimes que les mortels ont à t'apprendre hein ? Et tu te refuserais un combat amical contre l'un d'entre eux ? Accessoirement initié aux arcanes cosmiques. Si Hagën est vraiment là, maintenant, pourquoi attendre pour lui faire faire ses premiers pas ? On peut faire ça tout d'suite, je suis tout à fait prêt à t'assister. Qu'est ce que t'en dis, Hagën !?"

Son oeil iceberg dans celui de Thor, il lui laisse la parole. Tout à coup dans la plaine résonne le cri de plusieurs loups, c'est peu commun à cette heure ci, et leur intensité...Sans lâcher le prince du regard, Scud s'interroge tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Sam 27 Juil 2013 - 20:31

Thor se tut un instant et malgré le faite que le dieu était devant Scud c’est bien Hagën qui lui répondit :

« Crois tu que le fils d’Odin et la déesse de la terre ne serait-il incapable de m’apprendre quoi que ce soit ? Je ne désire pas apprendre pour le moment tout simplement parce qu’acquérir la maitrise de ce don ne m’intéresse pas pour des raisons qui me sont propres. Comprend bien guerrier divin que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités et pour l’instant j’ai d’autres choses à penser. Les guerriers divins sont largement capable de protéger Asgard avec Thor et dans ce combat je ne pense pas avoir ma place pour l’instant… »

Puis Thor reprit la parole :

« Je ne combats pas pour m’entrainer, un combat est fait pour défendre ou protéger quelque chose pas pour parfaire ses techniques. Comme je te l’ai dit dernièrement l’importance n’est pas la quantité de cosmos que tu possèdes mais comment tu l’utilises et là c’est la stratégie qui es importante pas la force du cosmos ou encore moins si tu le développes offensivement ou défensivement. Et là encore tu n’as pas besoin d’un combat pour réfléchir à une stratégie.
Il est vrai que lorsque tu affrontes un adversaire qui a un cosmos supérieure au tien la seule chose qui est importante c’est comment tu gères ton énergie et là encore une fois c’est de la stratégie. »


Il marqua une courte pause durant ce long monologue et leva un instant les yeux au ciel :

« Tiens il semblerait qu’un intrus rentre sur le domaine d’epsylone en ce moment. Pour reprendre le nom de cette personne Sun Tzu , Crois tu vraiment qu’il était le plus grand stratège ? Où juste quelqu’un de suffisamment intelligent pour juste écrire un traité pour reprendre en grande ligne toutes les techniques des anciens chefs militaire et les réunir dans un recueil. De plus je dirais que puisque tout le monde étudie plus ou moins cette personne crois tu qu’il est préférable de baser ta stratégie sur lui car tout  le monde en connaissant ou reconnaissant une stratégie peut trouver une défense adéquat…. »

Le silence fut brisé par plusieurs hurlements de loup mais Thor ne s’en inquiéta pas plus que sa….
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Sam 27 Juil 2013 - 22:04

Le blondin baisse la tête et son oeil délavé se fixe à la poudreuse. Pusillanime, voilà ce qu'est Hagën. Décevant. Mais qu'est ce que Scud se figurait ? Qu'attendre d'un être qui renonce à la moitié de lui-même, le sort d'hôte divin n'est supportable que pour ceux qui accusent un sérieux déficit de caractère, forcément. Mais il l'aime bien ce gus, il y a quelque chose d'intéressant, de profond, chez cet arpenteur, ce gardien calme et froid comme un lac gelé. Et si le mot faiblard vient à l'esprit du guerrier borgne, c'est la colère qui lui souffle, une déception aigüe, car si il veut le voir libéré de ses chaînes (car ce n'est pas autre chose pour lui), porteur d'une armure sacrée, c'est bien qu'il le considère comme un fort. Il lève son regard bleu sur Thor, dont la voix porte à nouveau.

Eh bien, vraiment pas porté sur la rigolade le prince, le voilà lancé dans une réflexion critique sur le général chinois pas piquée des hannetons. Une odeur de souffre portée par le vent du sud pénètre les narines de Scud. Souriant :

"Humour mon prince, humour."


Se détournant, il rejoint tranquillement sa jument. Il lui passe une main douce sur l'encolure, soulage son garrot en soulevant la selle, et resserre la sangle.

Et puis sans effort, le blondin s'enlève en selle, sa chemise trouée flottant. Très légèrement, il demande à Ozalee d'avancer au pas vers Thor, ou bien Hagën, mais c'est à Thor qu'il s'adresse.

"Dis-moi, rien à voir, mais quelle est ton opinion concernant Arès ? Cette saleté d'enfant dieu a massacré des dizaines de valkyries pour s'emparer du corps de ton père, de mon roi ; il a brûlé Delta, abusé notre champion. Sais-tu si il a reçu la fessée qu'il mérite des mains de Zeus ? Odin ne désire pas lui faire la guerre, je n'comprends pas ça, a-t-il obtenu réparation d'une quelconque façon ? J'étais tellement désabusé à l'audience que je n'ai pas eu l'coeur de lui demander."


Les puissantes et graciles épaules d'Ozalee pivotent un peu. L'oeil plongé sur le Marteau, les reines lâches, Scud attend sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Lun 29 Juil 2013 - 14:23

Je réfléchis un court instant, le guerrier divin voulait savoir qu’elle était  ma position envers Arès, cette question était plutôt bizarre puisque aucun ordre n’avait été donné.

Je pris donc une large inspiration avant de répondre calmement :

« Je pense que le seigneur Odin a choisi sa position au vu des troupes que nous possédons. De plus il faut voir que les fils de Zeus font corps contre  leurs ennemis et je ne pense que nous ayons l’effectif nécessaire pour lutter contre les troupes d’Arès et les dieux grecs. Oui Arès a volé le corps d’Odin, oui il a tué des valkyries, oui il a fait détruire un des territoires d’Asgard mais penses tu que nous soyons de taille à l’affronter ? Sincèrement je ne pense que cela soit réalisable pour cette raison je ne crois pas qu’une attaque de face soit réalisable. Maintenant si un jour une faille se profile alors je pense que c’est avec joie que je m’engouffrerai dedans mais pour l’instant nous devons faire profile bas et attendre le moment propice. »

Bien que la patience ne fût pas forcément une de mes principales vertus, je me devais de faire comprendre à Scud les risques d’une attaque directe contre Arès et ses troupes.

Bien entendu si certaines de ses troupes venaient à disparaître en chemin cela ne serait pas embêtant mais il faut éviter que cela ne se passe pas sur les terres d’Asgard  et qu’ils ne disparaissent pas en mission officiel.

Voila qu’elle était ma position, envers Arès.

Même si l’orgueil des guerriers divins avaient été fortement blessé, il ne fallait surtout oublier le sacrifice de l’épée Ardente qui pour récupérer le corps de son divin maitre n’avait pas hésité à sacrifier ce que les mortels avaient de plus chère….

Puis la divinité reprit la parole :

« Tu devrais peut-être de mettre en route pour le domaine d’Epsilon, je pense que le nouveau guerrier divin aurait peut-être besoin de toi »
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   Lun 29 Juil 2013 - 16:44

Une réponse au diapason du Père : prudence, aussi grand soit l'affront. Scud préfère en rire, du même rire que celui qui vient le visiter dans ses rêves, qui se transforment alors en cauchemars.

"Arès insulte les rois, et il obtient un domaine et des guerriers en échange. Elle est bonne !"

Le cavalier borgne volte et lance son regard à l'horizon.

"Sais-tu que Loki se rit de nous ? Je ne supporterai pas ses esclaffades encore très longtemps, j'en ai assez qu'il me pollue mes nuits. Vaflan, Siam, Arbhaal, le serviteur de Séléné, le nouveau guerrier d'Epsilon, et moi-même, peuvent très bien mettre parterre un clan qui vient tout juste de se lever. Il suffit de convenir d'une guerre ouverte avec Zeus, que le clan grec n'intervienne pas, ce roi nous doit bien ça !"


Son oeil oblique une dernière fois vers le prince de la foudre.

"Yah !"

Et Ozalee prend le galop, reines longues, la crinière balayée par le vent du sud.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Echanges cordiaux dans la plaine [finished]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Echanges cordiaux dans la plaine [finished]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» #. Le hurlement du vent dans la plaine
» Eclats de la plaine exaltée
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Une petite détente est la bienvenue dans la plaine!
» [s1] La petite cathédrale dans la plaine de schiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume d'Asgard ¤ Odin :: Le pays d'Asgard :: Le temple d'Alpha-