Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aarhyel

avatar
Rôle : S'assurer que les pensées salaces de chacun ne se perdent jamais
Messages : 95


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: [FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini   Lun 22 Juil 2013 - 21:39

Une nouvelle manifestation du cosmos du seigneur des océans attira l’attention de la déesse. Elle remarqua que Poséidon s’était éloigné quelque peu et qu’il sommait la mer de lui obéir. Une succession de piliers d’eau fendit la surface et vint présenter un escalier aquatique au seigneur. Curieuse, la déité regarda son hôte approcher et poser pied sur le plus haut pilier, la première marche, avec confiance. Intriguée, Amphitrite fit quelques pas vers lui et jeta un œil en bas, puis regarda la main que lui tendait le dieu des océans. Hésitante, elle ne lui donna pas sa main tout de suite. Son regard glissait sur l’escalier d’eau salée qu’il lui faudrait emprunter pour rejoindre la mer tandis que son esprit appréhendait joyeusement l’expérience. Ne tenant plus, la déesse attrapa la main libre de son hôte et le rejoint sur le pilier.

Accordant sa confiance au maître des océans, la déesse put profiter pleinement de la descente, observant attentivement les mouvements de l’eau. Lorsque son corps commença à pénétrer la surface, Amphitrite ferma les yeux de bonheur. Les baisers de sel qui lui caressaient les chevilles en remontant lentement le long de ses jambes la firent soupirer de bienêtre. À chaque fois qu’elle revenait à l’océan, la déité avait l’impression que son corps tout entier se faisait embrasser par l’eau, lui disant qu’elle lui avait manqué tout autant qu’elle avait pu s’ennuyer de lui. Les pans de sa toge se mirent bientôt à flotter et danser autour d’elle, tandis que l’eau atteignait maintenant son buste, la faisant frissonner. Ce ne fut que lorsqu’ils se retrouvèrent totalement submergés que la déesse rouvrit les yeux. C’était si bon de retrouver son chez-soi…

Ses longs cheveux dérivant autour d’elle, ondulant près de son visage en la chatouillant, la déesse se tourna vers le seigneur de ces eaux. Leurs regards se croisèrent de nouveau et Amphitrite fut prise d’un sentiment fort désagréable lorsqu’elle ne retrouva ni la joie, ni la colère et ni le désir qu’elle était habituée d’y lire. Pourquoi semblait-il si… Préoccupé? Soucieuse, elle attendit qu’il lui dévoile le fond de sa pensée, car il semblait bien vouloir s’adresser à elle. Mais à peine eut-il le temps de finir qu’un chant se fit entendre. La douce voix de Delphinos vibra dans l’eau jusqu’à eux, empêchant la déesse de répondre. Surprise, Amphitrite eut tout juste le temps de faire face au dauphin que celui-ci chargea joyeusement vers elle.

« Delphinos! Mais qu’est-ce qu..» Essaya de demander la déité  ayant d’être emportée par la créature dans une ronde. Au rythme du dauphin, la déesse tourbillonna autour du dieu des océans, s’agrippant aux nageoires de son compagnon pour se laisser enivrée par la vitesse de ses déplacements. « Delphinos! » S’exclama-t-elle avant de s’esclaffer, prise d’une euphorie sans nom.

Incapable de s’arrêter de rire, la déesse n’était pas plus en mesure de faire comprendre au dauphin qu’elle souhait s’arrêter de tourbillonner. Elle peinait à demander grâce au dauphin, gloussant ici et là de la laisser. Ainsi, n’ayant pas d’autres choix, n’étant pas en disposition d’effectuer le moindre geste coordonné, la déité lâcha tout simplement prise. Ses doigts glissèrent des nageoires de la créature et Amphitrite se laisse prendre par le courant  circulaire qu’avait créé leur petit jeu. Aveuglée par le nuage flamboyant que créaient ses cheveux, paralysée par son fou rire, le corps de la déesse fut à la merci du courant quelques secondes avant de rencontrer celui de son hôte. Complètement avachie sur le torse du souverain des océans, Amphitrite trouva le moyen de poser ses mains sur ses larges épaules afin de reprendre le contrôle de ses pensées.  

Engourdie par le plaisir, elle sentit ses vagues de rire s’atténuer et ses longs cheveux être renvoyés vers l’arrière. Lorsque son visage fut dégagé, la déité croisa de nouveau les si beaux yeux de Poséidon. Envoyant l’un de ses bras entourer le cou de son vis-à-vis, Amphitrite laissa son autre main parcourir la clavicule du souverain, puis la peau de son cou pour ensuite caresser sa barbe. Ses doigts ne s’arrêtèrent que lorsqu’ils furent suffisamment hauts pour que le pouce de la déesse caresse la commissure des lèvres de l’ébranleur.   Le regard d’Amphitrite avait d’ailleurs glissé sur le visage du dieu afin d’admirer la bouche pleine et douce dont elle avait encore le souvenir.

« Ce fut une merveilleuse journée » Sourit la déesse, les yeux toujours rivés sur la bouche de Poséidon, son pouce en caressant maintenant la lèvre inférieure. « Ce que j’aimerais faire, maintenant, c’est… »S’interrompit la déesse, hésitant à dévoiler jusqu’à la plus intime de ses pensées.

Elle aurait voulu pouvoir lui dire que sa seule envie était de l’embrasser, encore et encore, jusqu’à ce qu’ils cèdent aux envies qu’ils avaient semblé partager dans le temple… Mais une part d’elle-même l’en empêchant, essayant de lui expliquer que cette envie ne lui venait que du fait que son esprit était embrouillé par la soudaine vague de bonheur qui avait déferlée sur elle quand elle était revenue au sein de la mer…

« Prenez-moi dans vos bras » Demanda alors la déesse en relevant les yeux vers son interlocuteur. « Serrez-moi fort, tenez-moi contre vous, plus encore que sur les plages de Naxos… » Poursuivit-elle en faisant courir ses mains sur les épaules du dieu. « Empêchez-moi de partir cette nuit… » Demanda ensuite la déité en attrapant la nuque du seigneur des océans, approchant son visage du sien, s’empêchant de justesse de lui dire qu’au fond, une partie d’elle sait qu’elle ne veut pas le quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon 2

avatar
Messages : 1677


Caractéristiques
Vie Vie:
400/400  (400/400)
Cosmos Cosmos:
544/544  (544/544)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini   Mar 23 Juil 2013 - 0:04

Le maître des eaux fut plus que surpris de la tournure que prenait les événements. Alors qu'elle avait demandé d'être libre le matin même, elle désirait maintenant qu'il la retienne, mais pour quoi ? Le dieu avait son idée sur la question et ses pulsions masculines se réveillèrent aussitôt, laissant à son regard le soin de brûler de nouveau. Delphinos, encore une fois, avait été d'un grand soutien en détournant un instant les pensées de la déesse. Poséidon lui offrit une caresse et murmura, sans lâcher l'Amphitrite si bien blottie contre lui :

"Citoyen des eaux, je ne t'ai rien demandé et pourtant tu m'as ramené l'objet de mes pensées depuis ces longs derniers jours. Sois admis à la Cour des étoiles et viens demain te présenter devant mon palais, aussi que tes nageoires te porteront. Je te ferai un autre don encore, qui j'espère ravira ton esprit intelligent et généreux."

Le dauphin acquiesça et s'éloigna sans plus de cérémonies pour laisser le couple naissant à son affaire. Poséidon serra Amphitrite comme elle l'avait demandé, mais d'une manière qui aurait pu laisser à n'importe quel autre Atlante qu'eux-mêmes qu'il avait peur de la briser comme une vase précieux. Pour elle cependant, l'étreinte était forte, puissante tant dans l'impulsion physique que dans son symbole... Le dieu des mers et océans la prit par la taille et la releva à sa hauteur. Une fois bien calée contre son épaule, il s'élança dans les flots avec une vélocité qu'on ne pouvait qualifier que de divine. Comme si l'élément liquide était aussi fluide que l'air, Poséidon fendit l'onde et se retrouva bientôt là où il avait donné rendez-vous au dauphin. Dérobé aux regards mortels, il se dirigea en toute hâte vers son palais, s'enferma derrière les hautes et lourdes portes de marbre, d'or et d'orichalque, et fit découvrir à la déesse tout d'abord ses termes privées, où l'eau qui les baigna tous les deux de sa chaleur décupla leur désir. Dans leur environnement de prédilection et déjà bien loin dans ce qui ne devait être au départ qu'une journée de test, Poséidon et Amphitrite laissèrent leurs corps parler à leur place. Plusieurs fois au cours de la nuit qui suivit leurs gestes furent renouvelés, partout où l'envie leur prenait...

Le moindre tapis, le moindre meuble, et bien sûr le vaste lit du maître des eaux furent autant de possibilités qu'il n'est pas convenable d'évoquer en détails ici...


Le lendemain, le soleil les trouva enlacés l'un contre l'autre, avec un profond sentiment de bonheur gravé dans le cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Aarhyel

avatar
Rôle : S'assurer que les pensées salaces de chacun ne se perdent jamais
Messages : 95


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
175/175  (175/175)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: [FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini   Mar 23 Juil 2013 - 15:42

Attentive, s’abandonnant contre le torse du seigneur des océans, Amphitrite observa le court échange entre le dauphin et le dieu. Souriant doucement, elle apprécia la douceur avec laquelle Poséidon s’adressait à celui qui les avait réunis… Puis, alors que Delphinos s’éloignait, la déité sentit une délicieuse poigne se refermer sur elle. Pleine de promesses et de non-dits, cette étreinte ralluma le feu qui les avait enflammées lors de leur échange plus tôt ce matin. Prisonnière d’une délicieuse captivité, la néréide gémit presque en sentant les mains du dieu sur sa taille. Se moulant contre le seigneur des océans, sensible à son bon vouloir, Amphitrite se laissa de nouveau prendre par la vitesse. Leurs corps fendaient les eaux, se précipitant vers le temple du souverain des océans.

À l’abri des regards, les deux divinités s’adonnèrent à ce même jeu de séduction qu’à leur de la rencontre, se frôlant et provoquant l’autre afin de voir qui cèderait à son plaisir le premier. La chaleur des termes du temple sut entretenir leur désir jusqu’à ce que leur dernier rempart de raison ne cède. Ne répondant plus de leurs actes, obéissant à leur plus primal désir, les deux divinités s’abandonnèrent au plaisir des corps et de la chair. Leurs cosmos vibrèrent au même rythme plusieurs fois cette nuit-là et se répandirent dans la totalité de l’immense construction. De nombreuses pièces et d’innombrables éléments du décor furent témoin de l’harmonie parfaite qui émanait de l’ébranleur et de l’amoureuse des océans lorsque leurs corps s’unissaient.

Oo0oO

Caressée par d’aventureux rayons de soleil, Amphitrite poussa un grognement ensommeillé avant d’enfouir son visage contre le torse sur lequel elle avait fini par s’endormir. Souriant aux souvenirs de la nuit au court de laquelle elle avait longuement- et de bien des manières- apprise à connaître le dieu des océans, la déité fit danser l’une de ses mains sur le torse de son amant, redessinant chacun de ses muscles. Se redressant quelque peu, la déesse observa ses doigts se promener sur le corps de son hôte tandis que son propre corps se réveillait, répondant silencieusement présent aux belles images qui défilaient devant ses yeux.  

Se découvrant un appétit insatiable pour le corps du souverain, Amphitrite se hissa jusqu’à son visage et l’admira. Son index alla se poser sur le front de son hôte avant de partir à l’aventure. Longeant son arcade sourcilière, la pulpe du doigt de la déesse caressa la tempe du dieu pour ensuite s’attarder à sa pommette. Son regard contempla les traits de Poséidon tandis que ses doigts allèrent à la rencontre de sa large mâchoire, jouant avec sa barbe. Lentement, comme une proie qui s’approche d’un prédateur endormi, la déité alla capturer les lèvres de son hôte en prenant appui de chaque côté de sa tête, ses paumes s’enfonçant dans les draps.

Réveillant l’esprit de son amant d’un baiser, Amphitrite avait également besoin de réveiller son corps afin d’avoir toute son attention. La déesse passa donc ses jambes par-dessus les cuisses du souverain des océans, coinçant son bassin entre ses genoux. Lorsque Poséidon participa au baiser, la déesse glissa son bassin contre le sien et éloigna ses lèvres des siennes.

« Je ne peux vous empêcher d’empêcher de désirer une autre que moi… » Murmura la déesse en recréant les délicieuses frictions qui les avaient fait se damner de si nombreuses fois au court de la nuit. « Mais je veux votre cœur Poséidon. Je peux vous donner tout de moi, mais je ne pourrais tolérer que votre cœur batte pour une autre. » Expliqua-t-elle en plaquant une main sur le torse du dieu, là où son cœur devait battre aussi rapidement que le sien.

Son corps dansant encore et toujours contre celui de son amant, Amphitrite darda un regard déterminé dans ses perles d’océans. S’évertuant à raviver les souvenirs de leurs échanges de la nuit, le corps de la déesse lui rappelait à quel point elle s’était sentie complète dans les bras de Poséidon, enivrée par la densité de leurs cosmos lorsque ceux-ci s’étaient liés.

« Peu importe le nombre de femmes avec qui vous serez intime au court de votre glorieuse existence, j’accepterai d’être vôtre si vous jurez de n’aimer que moi. » Lui déclara-t-elle alors que les sentions que lui procuraient les mouvements de son corps contre celui de son hôte commençaient à la perturber. « Faites-le et nous nous marierons, mais si vous n’en êtes pas capable par pitié soyez honnête... Si vous savez que vous ne saurez pas tenir cette promesse, dites-le moi et je partirai. Je retournerai auprès des miens et ce sera comme si jamais je n’étais venue vers vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon 2

avatar
Messages : 1677


Caractéristiques
Vie Vie:
400/400  (400/400)
Cosmos Cosmos:
544/544  (544/544)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini   Mar 23 Juil 2013 - 16:09

Dans le monde infini des rêves, cette nuit-là, Poséidon s'était fait cheval. Il galopait dans les grands espaces, maître des terres environnantes, libre, convoité mais inaccessible. La crinière au vent, les pattes puissantes faisant vibrer le sol, il allait sans contrainte et sans maître. Un sentiment qu'il n'avait pas eu depuis bien longtemps...
Lorsqu'il ouvrit les yeux, on lui prodiguait de douces caresses et ses lèvres étaient déjà prises d'assaut. Qui osait ?


"Je ne peux vous empêcher d’empêcher de désirer une autre que moi… mais je veux votre cœur Poséidon. Je peux vous donner tout de moi, mais je ne pourrais tolérer que votre cœur batte pour une autre."

Cette voix... Le visage s'éclaira, la voix s'éclaircit, les traits devinrent nets. Le dieu des mers savait à quel être tout ceci appartenait. Son regard pétilla, retrouva son éveil, ses lèvres se firent dociles et répondirent au baiser. Un calme absolu le baignait malgré les caresses de la déesse. Alors qu'elle s'évertuait à le rendre de nouveau fou de désir, il se redressa avec lenteur et la retint pour que le mouvement ne la précipite pas en arrière. Avec des gestes sans violence, il l'arrêta complètement puis la serra dans ses bras, sans plus la lâcher, fort mais sans la briser de nouveau.

"Amphitrite, commença-t-il d'un ton solennel, j'ai appris beaucoup de vous la journée passée. J'ai compris ce que signifiait le mot aimer, et j'ai réalisé que cela n'était pas qu'une question de chair et de plaisir... Si vous consentez réellement à vous marier avec moi, alors je sais que je pourrais vous rester acquis toute mon existence durant. Votre présence m'a rendu entier et heureux, alors oui je le jure : je n'aimerais que vous, jusqu'à la fin des temps, et au-delà même."

Il cala sa tête dans le creux de son cou et la garda contre lui. Sans bouger, ce simple contact lui faisait un bien énorme, mais puisqu'elle semblait brûler de nouveau, il s'employa à la satisfaire de nouveau. Que cela dure des heures, des jours ou des semaines durant, il ne ressentait plus le besoin de sortir et remplir un vide dans son être. Enfin, après tant de temps, Aphrodite avait décidé de lui accorder sa part de tendresse, et il en profitait.

THE END \o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB Aarhyel - Poséidon] Naissance d'un amour infini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Poséidon, Dieu des Mers
» Poséidon, EX-Dieu des Océans
» Le Souffle de Poséidon : le naufrage
» Liste des dieux disponibles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-