Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Mer 17 Avr 2013 - 22:02

Citation :
Scud et ses frères d'arme avaient maîtrisé la situation en plein coeur de Londres, l'intervention avait été assez vive pour être discrète et le blondin avait ensuite travaillé dans l'ombre pour faire disparaître définitivement les stigmates du passage d'un élu divin menaçant très sérieusement ce à quoi Scud attachait beaucoup d'importance : le libre arbitre.

Le champion Vaflan était arrivé après la bataille et avait retrouvé Scudy dans la chambre d'une belle maison bourgeoise, visiblement très à son aise. Scud l'invita donc à se présenter à la porte et à la propriétaire plutôt qu'à la fenêtre et à l'invité d'honneur, et dans une tenue civile. Vaflan s'exécuta, un poil circonspect quand même...

Old Street, une belle demeure qui devrait loger une belle famille et sa cohorte de domestiques, le numéro 27. Vaflan y frappe et il n’a pas à attendre longtemps pour qu’on lui ouvre. Une femme, plantureuse, cheveux rouges, lèvres charnues, regard intelligent. Elle l’observe attentivement.

"Scud ?"

"Oui, c’est pour moi. Il se nomme Vaflan, maître d’arme danois de grand talent. Vaflan, je te présente Gloria."

"Ah ? Eh bien entrez."

Et le champion d’Asgard entre, recevant le clin d’œil de son frère qui lui fait signe d’approcher.

"Content qu’tu es répondu à mon invite, tu verras tu ne l’regretteras pas, les anglais sont friands d’escrime raffinée."

La belle propriétaire s’installe à sa petite table ronde, près de la fenêtre ou un soleil printanier entre à plein feu. Sa voix, assurée, s’élève à leurs oreilles pour les convier. Scudy s’installe avec son champion et une employée de maison vient déposer la tasse du nouvel hôte. On sert le thé, Scudy croque dans un biscuit, c’est bon, c’est doux, c’est le printemps. Son œil iceberg ne lâche pas son compagnon, un brin amusé. C’est elle qui va rompre le poli silence qui s’est installé.

"Ce sont donc vos premiers instants en Angleterre Vaflan ? Mais je me demande, vos premières heures ? Vos premiers jours ? Vous êtes chez moi, parlez-moi de vous."

Le sourire s’étire sur les lèvres du blondin, oh qu’il l’aime sa douce, qu’il l’aime.


Dernière édition par Scud le Dim 12 Jan 2014 - 17:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Lun 22 Avr 2013 - 14:46

Vaflan frappa à la porte et une femme des plus plantureuses captiva le regard du Guerrier Divin. Aussitot elle demanda à Scud si Vaflan était là pour lui, celui ci ne tarda pas à lui confirmer.

Oui, c'est pour moi, il se nomme Vaflan, maitre d'arme danois de grand talent. Vaflan je te présente Gloria.

Regardant Gloria de bas en haut, Vaflan ne pouvait etre dans un autre etat d'esprit que subjugué par cette si jolie femme

Gloria dis tu...

Ah? Eh bien entrez

Ce sera avec joie

Content qu'tu es répondu à mon invite, tu verras tu ne l'regretteras pas, les anglais sont friands d'escrime raffinée

Tout en regardant Gloria, Vaflan ne manqua pas de confirmer les dires de son ami Scud

Je ne regrettes déjà pas ma venue je dois dire...

Ce sont donc vos premiers instants en Angleterre Vaflan? Mais je me demande, vos premieres heures? Vos premiers jours? Vous etes chez moi, parles moi de vous

Effectivement, ce sont mes premiers instants en Angleterre, je n'ai jusqu'à ce jour pas eu l'occasion de passer par votre pays dont je decouvre chaque...douceurs à chaque instant...

Scud...Quel est notre programme finalement?...
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Mar 23 Avr 2013 - 0:14

Mignon, pas farouche du tout le champion sur ce coup, ce qui ne manque pas d’étirer le sourire de l’impétueux blondinard.

"Le programme champion ? Eh bien simplement se délecter du temps présent, dévoués serviteurs de notre belle amie."

Il lance un coup de châsse à son frère d’arme, Gloria a les yeux allumés, l’excitation gagnant du terrain. Entre ses lèvres pulpeuses mais pudiquement contenues, elle demande :

"Vaflan, voulez-vous m’apprendre une passe ? Ou plus si vous êtes mon dévoué !"

Scud s’affale sur sa chaise en haussant les sourcils, souriant à son compagnon. L’Epée Ardente au fourreau sera-t-elle remise entre les mains d’une gracieuse donc les taches de rousseur feraient fondre l’acier le mieux trempé ?

Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Mer 24 Avr 2013 - 12:51

Vaflan se demandait bien pourquoi Scud lui avait demandé de le rejoindre à Londres. Il n'avait pour le moment rien évoqué de concret à part profiter de l'instant présent. Restant enigmatique en toute circonstance, Scud s'affala sur sa chaise prêt visiblement à regarder son amie Gloria à charmer de ses atouts physiques l'épée Ardente.

Le programme Champion? Eh bien simplement se delecter du moment présent, dévoués serviteurs de notre belle amie

Se delecter du moment présent?... Sauf votre respect chere Gloria, si je me laissait me delecter du moment présent, ce serait sans retenue gouter aux charmes que vous m'exposés à ce moment même... Scud... est-ce un simplement un présent de ta part?

[color=red]Vaflan, voulez vous m'apprendre une passe? Ou plus si vous etes mon dévoué![color]

Chere Gloria...qu'entendez par vous "apprendre" une "passe"...Soyez plus explicite, n'approchez pas vos lèvres qui semblent si douces et ne mettez pas à portée de mon regard vos si beaux atouts si peu couverts...

Les intentions de Scud n'etaient pas très claires. Pourquoi Londres et pourquoi cette si délicieuse femme. Que représentait elle pour lui? Vaflan se posait du coup beaucoup de questions par rapport à la situation qui il est vrai était très plaisante visuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Lun 6 Mai 2013 - 18:50

Scud s’écrase la main gauche sur le visage et tire sur ses traits. Mais qu’est ce qu’il lui fait là ? Un présent de sa part ? Et il demande ça devant l’anglaise ? Notre blondin laisse tomber sa main et pouffe de rire, elle est bonne celle-là, d’autant qu’il enchaîne le Vaflan, les voiles gonflées de sous-entendus. Le coup de la « passe » lui fait avaler son biscuit plus vite que prévu et il se retient à grand peine de rire vu le phare que commence à prendre Gloria. Bon, c’est foutu pour la couverture, un maître d’arme qui n’impacte pas tout de suite sur le mot passe, ce n’est pas un maître d’arme, c’est un imposteur, et la jolie rouquine aux yeux brillants d’intelligence, on lui fait pas, la supercherie ne prendra pas.

Scud hausse les sourcils, la bouche amusée, et attend la réaction de cette femme de tête. Quand tout à coup on tambourine violent à la porte. Le regard de Gloria oblique dans sa direction et fait la moue. On insiste avec vigueur. Elle se lève, circonspecte, et va donc ouvrir. Scud s’est levé et l’observe de dos.

« Lady McQueen, vous êtes suspectée de trafic d’opium. Le préfet m’envoie pour vous arrêter et vous interroger. Voici le mandat qui m’autorise à fouiller votre demeure. Messieurs, procédez. »

Ces messieurs entrent après qu’elle se soit reculée. L’officier aperçoit Scud rejoint par Vaflan. L’officier va saisir l’épaule de Gloria quand celle-ci recule vivement et bondit jusqu’à ses deux invités. Elle soupire sa demande, le ton désespéré :

« Mes princes, sans votre aide je suis perdue. M’escorterez-vous jusqu’en France ? »

Deux gendarmes viennent encadrer leur chef tandis que d'autre monte à l'étage. Le ton las, l’homme d’expérience demande à Gloria :

« Milady, faisons cela de façon civilisée s’il vous plaît. »

Scud détaille ce petit parangon d’autorité à l’air blasé et ses lèvres forment une moue rieuse en fer à cheval. Son œil bleu va vers Vaflan, et il arque un sourcil.


Dernière édition par Scud le Sam 18 Mai 2013 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Sam 18 Mai 2013 - 12:42

Les sous entendus et les paroles graveleuses pleuvaient entre le trio réunis dans un si petit espace. Scud ne manqua pas de s'étouffer avec son gateau sec suite aux echanges verbaux de Gloria et de Vaflan. Il est vrai que ceux ci étaient légèrement tendancieux et pouvaient laisser imaginer bien des choses entre ces deux là. Scud hausse les sourcils, la bouche amusée quand tout à coup on tambourina violemment à la porte. Le regard de Gloria oblique dans sa direction et fait la moue. On insiste avec vigueur. Elle se lève, circonspecte, et va donc ouvrir. Scud et Vaflan l'observèrent de dos.

« Lady McQueen, vous êtes suspectée de trafic d’opium. Le préfet m’envoie pour vous arrêter et vous interroger. Voici le mandat qui m’autorise à fouiller votre demeure. Messieurs, procédez. »

Ces messieurs entrèrent après qu’elle se soit reculée. L’officier aperçoit Scud rejoint par Vaflan. L’officier va attraper l’épaule de Gloria quand celle-ci recule vivement et bondit jusqu’à ses deux invités. Elle soupire sa demande, le ton désespéré :

« Mes princes, sans votre aide je suis perdue. M’escorterez-vous jusqu’en France ? »

Deux gendarmes viennent encadrer leur chef tandis que d'autres monterent à l'étage. Le ton las, l’homme d’expérience demande à Gloria :

« Milady, faisons cela de façon civilisée s’il vous plaît. »

Scud et Vaflan n'appreciaient que modéremment cette entrée theatrale des forces de l'ordre. Ils se regardèrent. Qu'allaient ils faire?

Scud, escortons là jusqu'en France qu'en dis tu?
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Sam 18 Mai 2013 - 14:06

Son oeil délavé dans celui du champion, le guerrier borgne acquiesce avec un sourire carnivore. Alors les deux hommes s'avancent de conserve, frappent lourdement les trois dessus de crâne qui leur font face et ouvrent le passage à la belle. Scudy utilise son pied pour dégager le bras de l'officier gisant à ses pieds et permettre à Gloria de passer sans l'enjamber. Il singe une révérence et l'invite à franchir le seuil de sa demeure. Souriante, elle s'exécute avec grâce, cassant joliment le poignet et levant la main droite vers Vaflan qui s'empresse de lui saisir pour l'aider à quitter les lieux.

"La ruelle !"


Les trois fuyards s'y engouffrent et mettent la distance qu'il faut entre eux et la maréchaussée. Gloria, moins essoufflée qu'on aurait pu le supposer :

"Gentlemen, vous êtes mes amis pour la vie. Sans vous..."

"Avec nous la liberté ! Pressons."

"Oui, mais il me faut mes titres, sans quoi je n'pourrai m'établir la tête légère en France."


Et le trio se remet en route, le pas tranquille et l'air tout à fait détendu, lady McQueen s'assurant de son capital, Vaflan et Scudy arrimant leurs étranges boîtes d'alliage sur leurs dos. C'est à cheval qu'ils quittent Londres, cap au sud, direction Brighton et son port. Gloria se révèle une sacrée cavalière et elle peut constater la légèreté du blondin monté sur son cheval blanc. Puis vient enfin la question :

"Gentlemen, vous avez donc pour seul bagage ces boîtes en acier ? Elles sont magnifiques, et je veux savoir."

"Elles contiennent nos armures my lady."

Elle opine. De longues secondes de silence s'écoulent, et, constatant que Scud se tait pour de bon, elle pince sa lèvre supérieur et une ride apparaît entre ses sourcils.

"Vous imaginez bien que je n'vais pas me contenter d'une réponse si laconique."

Le gaucher sourit doucement. Il se tourne vers Vaflan et observe sa façon de monter.
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Ven 31 Mai 2013 - 19:32

Les deux guerriers divins n'hesitèrent pas à frapper lourdement les trois opposants à leur passage. Ceux ci furent rapidement éliminés et Gloria pouvait désormais agir à sa guise. Souriante, elle pris la sortie à l'invitation de Scud, s'exécute avec grâce, cassant joliment le poignet et levant la main droite vers Vaflan qui s'empressa de lui saisir pour l'aider à quitter les lieux. Ils n'avaient plus aucune raison de rester sur les lieux, il etait temps de partir et de deserter les lieux. Scud indiqua le chemin a suivre.

"La ruelle !"

Oui ne trainons pas

"Gentlemen, vous êtes mes amis pour la vie. Sans vous..."

"Avec nous la liberté ! Pressons."

"Oui, mais il me faut mes titres, sans quoi je n'pourrai m'établir la tête légère en France."

Ne vous inquitez pas Gloria, nous récupèrerons ces titres, vous ne risquerez rien avec nous a vos cotés.

Le trio quitta les lieux à cheval, direction le sud et Brighton. Se faisant très discret sur la route, cela ne les empechaient pas de discuter. Gloria posa fatalement la question sur leurs boites en aciers. Scud lui revela sans sourciller qu'il s'agissait de leurs armures mais rien de plus, ce qui rendit Gloria légèrement...agacée de cette petite reponse. Scud regarda Vaflan et le Guerrier Divin de l'épée Ardente sentit que c'etait a lui de reprendre le fil de la conversation.

Cher Gloria, comme te l'as dit Scud, ce sont nos armures que contiennent ces boites. Les armures des élus d'Odin. Excepté cela, qu'est-ce qui pourrait plus t'interesser?

Les trois cavaliers approchaient de Brighton et l'interet de Gloria pour les armures des conquérants intriguait Vaflan qui attendait sa reponse pour voir quel interet elle pouvait avoir à en savoir plus sur les armures d'Odin.
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Sam 1 Juin 2013 - 11:35

Le champion se débrouille en selle, on va pouvoir cheminer à bonne allure. Cependant, Scud a bien peur que sa réponse soit à peine plus riche que la sienne, d’autant qu’elle pose de nouvelles questions. Comme de juste, Gloria plisse le nez.

"Odin ? Mais d’où me sortez-vous cette chanson gentlemen ?"

Elle fixe un instant l’encolure de son cheval, son regard brillant de perspicacité.

"Ce tohu-bohu au cœur de Londres, j’avais deviné que vous y étiez pour quelque chose mes chers amis, mais ces armures en boîte, et ce nom antique, ça je ne l’aurais pas soupçonné."

Souriant à l’horizon, elle ajoute d’une voix lascive :

"Ah mon Scudy, je crois qu’elle est finie l’époque où tu étais mon prince fantasmé venu d’un lointain pays. Deux amants dans un nuage d’opium, aujourd’hui balayé par le vent froid de la vérité. Je regrette déjà."

Et puis élevant le ton tout à coup, son regard vert rivé au gaucher devant elle.

"Maintenant dis-moi tout !"


Et elle pousse son cheval pour se placer botte à botte avec le blondin. Scud plisse les yeux. Devant eux, cinq cavaliers qui arrivent dans le sens opposé. Le premier s’arrête, imité par les autres, et les observe. Scud ne ralentit pas son cheval, son œil bleu délavé dans celui de l’homme d’en face. Celui-là crache par terre sans lâcher le blondin des yeux, des yeux noirs comme du charbon mouillé. Il n’a pas vraiment les traits d’un anglais, la peau bien trop brune. Ils dépassent bientôt les cinq cavaliers stoppés sur le côté, Vaflan fermant la marche, Scud adressant un signe de tête au charbonneux. Chacun de ces hommes relèvent le peu qu’ils transportent. Le dernier se retourne sur eux, et ils repartent, en file indienne. Gloria rouvre la bouche.

"Gitans. A part jouer d’la guitare et peindre les chevaux, ils ne savent que brigander."

Et puis nouvelle charge.

"Tu restes silencieux ?"


"Ils savent aussi parler aux chevaux. Et sont bons clients de ta marchandise non ?"

"Scud !"

Le blondin hoquette un rire.

"Oui…Tu as vu juste, notre présence et ce charivari dans Londres n’était pas un hasard. Nous avons empêché que le mal se propage, un mal provoqué par Arès. Vois-tu, des dieux antiques régissent les forces qui s’exercent sur la Terre, et nous, Vaflan et moi-même, sommes des agents du roi Odin, qu’une femme versée comme toi connaît."

Gloria opine lentement du chef, gonflant sa joue avec sa langue.

"Difficile à croire…Mais mon sang de femme vous croit, et je m’en remet toujours à lui. Vous êtes donc, pour le chrétien, des anges."


Scud sourit à cette idée, son œil obliquant vers Vaflan qui s’est aligné sur eux, de sorte que la petite troupe occupe maintenant toute la largeur du chemin.

"Il y a d'ça."

Et puis le silence, Gloria qui digère ces fabuleuses révélations. Un quart d’heure plus tard :

"J’en veux la preuve. Votre pouvoir, montrez-moi."

Scud expire un gros volume.

"Plus tard, au bivouac."

Moins d’une heure plus tard, le soleil n’offre plus que le tiers de sa lumière. Les trois cavaliers se sont rassemblés autour d’un feu, un lièvre au-dessus des braises. Vaflan est du même côté que Gloria, et Scud peut les voir à travers les flammes. Accroupi sur ses talons, souple comme une marionnette, le blondin nourrit le feu d'une main, les flammes ondulant dans le fond de son oeil délavé.

"Pardonne-moi de t'entraîner dans tout ça Vaflan. Quand tu es arrivé, le boulot était déjà fait. Arbhaal s'est joint à Siam et on a pas mis longtemps à juguler le vent de folie qui soufflait sur Londres."

Sa voix traînante s'éteint. Il fixe le lièvre, bientôt prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Lun 3 Juin 2013 - 21:39

Gloria n'etait point satisfaite des réponses des deux divins et ne se fit pas prier pour le faire remarquer en poussant un peu plus sa curiosité vis à vis de ses compagnons.

Odin ? Mais d’où me sortez-vous cette chanson gentlemen ? Ce tohu-bohu au cœur de Londres, j’avais deviné que vous y étiez pour quelque chose mes chers amis, mais ces armures en boîte et ce nom antique, ça je ne l’aurais pas soupçonné. Ah mon Scudy, je crois qu’elle est finie l’époque où tu étais mon prince fantasmé venu d’un lointain pays. Deux amants dans un nuage d’opium, aujourd’hui balayé par le vent froid de la vérité. Je regrette déjà. Maintenant dis-moi tout ! Gitans. A part jouer d’la guitare et peindre les chevaux, ils ne savent que brigander. "Tu restes silencieux ?

Vaflan regarda Scud, du moins son oeil valide, regardant avec curiosité comment son comparse allait répliquer à la belle. Et son etonnement n'en fut pas moindre de voir Scud reveler la raison de leur présence. Meme si il s'agissait de Gloria, cette prise de liberté pouvait etre dangereuse à l'avenir.

Ils savent aussi parler aux chevaux. Et sont bons clients de ta marchandise non ? Oui…Tu as vu juste, notre présence et ce charivari dans Londres n’était pas un hasard. Nous avons empêché que le mal se propage, un mal provoqué par Arès. Vois-tu, des dieux antiques régissent les forces qui s’exercent sur la Terre, et nous, Vaflan et moi-même, sommes des agents du roi Odin, qu’une femme versée comme toi connaît.

Difficile à croire…Mais mon sang de femme vous croit, et je m’en remet toujours à lui. Vous êtes donc, pour le chrétien, des anges. J’en veux la preuve. Votre pouvoir, montrez-moi

Plus tard au bivouac. Pardonne-moi de t'entraîner dans tout ça Vaflan. Quand tu es arrivé, le boulot était déjà fait. Arbhaal s'est joint à Siam et on a pas mis longtemps à juguler le vent de folie qui soufflait sur Londres.

Te pardonner de nous faire route en si charmante compagnie?...ca va Scud...mais reveler les raisons de notre presence ici n'est peut etre pas ce qu'il y a de plus judicieux. Mais par contre, du coup je me pose la question du....pourquoi tu m'as fait venir ici....si le boulot etait deja fait. As tu d'autres projets qui necessitent la puissance de deux guerriers divins?


Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Lun 17 Juin 2013 - 11:25

Le feu crépite et chauffe aux visages. Scud lui fait face, toujours accroupi sans effort, avançant régulièrement le bras pour le nourrir. Le lièvre prend des couleurs appétissantes. Il fait encore très frais à l'approche de cet été. Son oeil délavé oblique sur Gloria, silencieuse, le regard perdu dans les flammes, peut-être un peu sonnée par tout ça. Son oeil revient sur Vaflan.

"Je connais assez bien Gloria pour savoir qu'on n'peux pas lui mentir bien longtemps, elle a très vite su que j'n'étais pas ce palefrenier dans l'habit duquel je m'suis présenté à elle il y a d'ça cinq ans. Mais elle a aussi ses secrets, et respecte ceux des autres."
Un faible sourire se dessine sur le visage de la jolie trentenaire. La bûche craque et une maigre gerbe de braise saillit du feu.

"Je n'savais pas que Siam et Arbhaal se joindraient à moi quand je t'ai demandé de m'épauler. Ils t'ont devancé et t'es arrivé après l'match. Sinon j'vais droit en France et m'offre une belle chevauchée, c'est l'projet. J'te retiens pas l'ami hein."
Souriant, le guerrier borgne demande :

"Dis-moi t'as l'air de te débrouiller à cheval...au pas."


Il sourit plus large, l'oeil gouailleur. Il va être temps de mordre dans ce lièvre doré.


Le trio mange en silence, et il n'y a plus un brin de vent depuis quelques secondes. Le visage du blondin pivote vers les chevaux parqués entre quatre gros arbres à quelques mètres d'ici. Il fixe la jument de Gloria, celle qui mène la danse dans cette petite société chevaline. Elle a l'encolure bien haute, les oreilles mobilisées. Sa façon de bouger, elle a capté quelque chose dans l'air, quelque chose qui l'inquiète, et maintenant les deux autres chevaux deviennent nerveux. Scud arrache un morceau de viande entre ses dents et mâche tranquillement, son oeil va sur Vaflan et il constate qu'il était en train de l'observer. Et puis le hennissement de la jument blanche et de ses deux compagnons qui se mettent à trotter dans l'espace délimité par le cordage. Et puis de toutes parts, des cavaliers qui s'avancent au pas, silhouettes noires formant une ronde autour du feu. Voilà le trio cerné. Gloria a cessé de mâcher, peut-être même de respirer. Scud continue de manger et relève finalement la tête. Il reconnaît un visage, celui d'un des hommes en qui Gloria a reconnu un gitan. Scud n'est pas de cet avis, ceux-là sont des brigands sans nation, leur oeil est noir mais c'est bien leur seul point commun avec les gitans. Scud en regarde un autre, celui-là sourit de biais, sûr de son affaire. Le borgne lui rend son sourire et détourne le regard dans le feu, croquant tranquillement dans sa pièce de viande. Les cavaliers se lancent des coups d'oeil et explosent de rire. BRAOUM ! Le cheval du meneur se cabre devant la déflagration cosmique et l'homme finit à terre. Chacun des brigands tente de comprendre, sciant la bouche de leurs montures pour les maintenir en place. Au bout du bras tendu de Scud, au creux de sa main, un peu de fumée s'élève en volute.


"Sûrs de votre affaire hein ?"
Les hommes en noir hésitent, les yeux exorbités, l'un d'eux démonte pour relever le chef qui souffre de sa très mauvaise chute.
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Jeu 15 Aoû 2013 - 18:27

Scud répondit à l'épée ardente sans detour

Je connais assez bien Gloria pour savoir qu'on n'peux pas lui mentir bien longtemps, elle a très vite su que j'n'étais pas ce palefrenier dans l'habit duquel je m'suis présenté à elle il y a d'ça cinq ans. Mais elle a aussi ses secrets, et respecte ceux des autres."

Effectivement mais... même si elle se doute de quelque chose... je ne sais pas si c'est opportun de lui reveler tout ca...

"Je n'savais pas que Siam et Arbhaal se joindraient à moi quand je t'ai demandé de m'épauler. Ils t'ont devancé et t'es arrivé après l'match. Sinon j'vais droit en France et m'offre une belle chevauchée, c'est l'projet. J'te retiens pas l'ami hein."

Souriant, le guerrier borgne demanda à Gloria :

Dis-moi t'as l'air de te débrouiller à cheval...au pas."

Vaflan ne disait pas un mot et profitait du feu de camp pour bien manger. Et puis tout a coup, de toutes parts, des cavaliers s'avancerent au pas, silhouettes noires formant une ronde autour du feu. Voilà le trio cerné. Vaflan restait impassible analysant les "forces" en présence, prêt à abattre le premier qui oserait lever la main. Les cavaliers se lancent des coups d'oeil et explosent de rire. BRAOUM ! Le cheval du meneur se cabre devant la déflagration cosmique et l'homme finit à terre. Chacun des brigands tente de comprendre, sciant la bouche de leurs montures pour les maintenir en place. Au bout du bras tendu de Scud, au creux de sa main, un peu de fumée s'élève en volute.

"Sûrs de votre affaire hein ?"

Les hommes en noir hésitent, les yeux exorbités, l'un d'eux démonte pour relever le chef qui souffre de sa très mauvaise chute. Vaflan gardait sa main sur son épée et dégaina d'un coup portant un coup que personne ne vit. Deux secondes plus tard, un fin trait commencea à se tracer et entoura les 3 compères, séparant les cavaliers de Scud, Gloria et Vaflan.

Si vous franchissez cette ligne... vos têtes quitteron vos corps indépendemment de votre voloné...

Vaflan était froid et sans compassion envers ces cavaliers qui troublaient son repas.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Mar 1 Oct 2013 - 0:14

Citation :
Effectivement mais... même si elle se doute de quelque chose... je ne sais pas si c'est opportun de lui révéler tout ca...
Scud souffle entre ses dents et sa lèvre inférieure s'avance.

"Voyons champion, qui la croirait ?"

Et puis le feu de camps, les cavaliers, la déflagration cosmique. Les noirauds qui hésitent, ceux à terre qui remontent en selle. La lame de Vaflan qui scintille au clair de lune, et qui délimite une frontière entre la mort et la vie.

"Yah !"

La poussière est soulevée sous les sabots des fuyards. Bon, on peut finir ce lièvre. Gloria demandera à s'endormir entre les deux hommes, comme la saucisse entre les tranches de pain. Elle sera exhaussée.


~~~
La côte, enfin, et le bateau marchand qui veut bien les prendre à son bord, les titres de Gloria et les chevaux offerts ont persuadé le capitaine Heartgold. Un bon bougre, âpre au gain, mais un bon bougre. Ils sont partis à l'aube, cap au Havre, en France. Les premiers contacts avec les marins sont sans accrocs, Gloria est considérée comme une princesse et les deux Asgardiens comme des milords. Midi, on s'installe à la table du capitaine, plutôt jeune d'ailleurs, mais l'oeil nourri d'expérience. C'est royalement garni : du vin blanc, du champagne, de la langouste, du crabe, des joues de lotte, du riz fin, un fondu de poireaux, des pommes de terre à la robe fumante, du beurre...

"Bien mes princes, ma chère, éveillons nos papilles."

Et il sert la bulleuse.

"A la votre, bienvenu à mon bord !"

Scud trinque volontiers, échangeant une moue complice avec Gloria. Plongeant soudain ses yeux dans ceux de la jeune femme, le marin demande :

"Dites-moi, qui fuyez-vous ? Un mari cocu, mortellement jaloux ?"

Piquant un phare, Gloria regarde tour à tour Vaflan et Scud, moins gênée par la question que par l'assurance du capitaine et le reflet qui passe sur son regard.

"Euh...je, non. Enfin, je n'ai pas d'époux mais c'est bel et bien un homme que je fuis, puissant, et mauvais."

Le blondin arque un sourcil, dans quelle histoire elle se lance là ? Henry Heartgold réplique :

"Qui donc ?"

"Oh ça n'vous direz rien."

"J'insiste."

Scud a un sourire amusé et souffle des narines. Il coupe court à la mascarade.

"La lady revendait de l'opium. La maréchaussée a frappé à sa porte alors que nous faisions honneur à la théière."


Le capitaine sourit franchement. Il boit une gorgée, ne lâchant pas un seul instant le blondin du regard. Et il lâche finalement :

"Vous m'plaisez ! Allons, mangeons, je vous sens affamés."

Gloria lance un regard noir à son ange borgne, et puis attaque à pleines dents, souriant à Vaflan comme une sale gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Jeu 17 Oct 2013 - 20:37

Scudd était toujours très impulsif et...naturel dans toutes ses réactions. Ce qui parfois agacait Vaflan.



Voyons Champion, qui la croirait?



Cesse de m'appeler Champion... pas besoin de me chapronner ou de me prendre de haut mon ami. Je suis juste prudent, on ne connait rien d'elle ni de ses fréquentations...enfin bref, esperons que ta naïveté latente ne nous entraine pas dans une situation trop indelicate.



Les fuyards arrivèrent sur la cote, eurent la chance d'être accepté en groupe au sein d'un bateau qui partait en direction du Havre en France. Malgré leurs statuts "d'étrangers", ils étaient plutot bien acceuillis par l'equipage qui partageaient leurs activités et leurs nourritures avec le trio. La soirée s'annonceait des plus festives, toutefois, un marin ne manqua pas d'interroger la jeune Gloria



Dites moi, qui fuyez-vous ? Un mari cocu, mortellement jaloux ?" Vaflan ecoutait d'une oreille attentive.



"Euh...je, non. Enfin, je n'ai pas d'époux mais c'est bel et bien un homme que je fuis, puissant, et mauvais."



"Qui donc ?"



"Oh ça n'vous direz rien."



J'insiste."



La lady revendait de l'opium. La maréchaussée a frappé à sa porte alors que nous faisions honneur à la théière."



Vous m'plaisez ! Allons, mangeons, je vous sens affamés



Scud...fidèle à lui même comme on pouvait s'y attendre. Les trois lascars prenaient donc joie a partager cette traversée avec cet équipage. Une traversée qui allait perdre de leur tranquilité. Tout à coup, une détonation se fit entendre, suivi d'un choc dans l'eau comme si quelque chose de tres lourd venait d'y tomber. Ni une ni deux, Vaflan se rendit à la poupe du bateau pour voir ce qui avait provoqué cela. A sa grande surprise, il vit un autre navire leur faire face, arborant des couleurs...très significatives.






Des pirates... qui visiblement avait pris pour cible le bateau où se trouvait notre trio. Les canons semblaient pret à faire feu une nouvelle fois et cela n'allait pas arranger les affaires de notre escapade. Vaflan n'avait plus le choix, il enfila son armure divine et dégaina l'épée Ardente. Se préparant à la reception des boulets de canon, le Guerrier Divin les anihila un par un grace à son épée mais le danger n'etait pas terminé pour autant.






Scud... voila tes potes borgnes on dirait... L'abordage des pirates allait commencer d'ici peu
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Lun 28 Oct 2013 - 17:10

Vaflan, guerrier de l’Epée Ardente, le Champion d’Asgard pour le peuple. Le blondin ne faisait que reprendre l’appellation populaire, sans penser qu’il pourrait l’offusquer.

"Comme tu voudras Vaflan. Mais fais-moi confiance."

Le borgne fréquente cette femme depuis bientôt six ans, inutile de s’en méfier. Quand bien même, elle serait la pire des vipères et des influentes de ce monde, quel risque pour eux ? Scud trouvait son compagnon bien frileux sur ce coup.

Sur le navire, nos trois compères bâfraient avec entrain, le capitaine reservant les verres vide sans économie. Relevant le nez de son assiette, Heartgold demande :

"Alors dites-moi, quelle vie vous…"

BAOUM ! PLAOUF !Des gerbes salées frappent la coque et Vaflan s’élance déjà vers la poupe. Gloria attrape le poignet du blondin qui se contente d’hausser un sourcil et se remet à mâcher sa bouchée. Le capitaine Heartgold est debout, il vient de planter sa fourchette dans le bois de la table.

"A vos postes ! On vire tribord ! hissez trinquette, on s’met au près, collé au vent collé au vent !"

Les doigts de la jeune femme serre plus fort l’avant-bras du borgne, il se lève et observe son frère (en armure !) qui l’interpelle. En réponse, il hoquette d’abord un rire.

"Celle-là c’est la meilleure, on peut rien dire à une femme seule de ma connaissance, mais à tout un équipage inconnu, pourquoi s’gêner ?"

Les hommes se construisent dans la contradiction, c’est ainsi.

La manœuvre a été vive, mais c’est trop tard, les pirates sont sur eux. SWIF ! Le blondin esquive la lame courbe qui vient lui chatouiller le dessus du crâne, envoie le pied de sa chaise dans la face de l’autre qui passe par-dessus bord, récupère le cimeterre au vol, fourre Gloria sous la table et place la chaise en barricade. Envoyez la musique ! Esquive sur esquive, Scud sans arthrite, souple comme une frite. Le voilà sur la table, un chassé dans ta sale tronche, un fouetté dans tes dents, personne n’a le temps de poser les mains sur le mobilier du capitaine. Gloria serre les poings et garde les yeux grand ouverts. Elle a peur mais elle est farouche. Et puis le plancher vibre, un mastard armé d’une masse entre en scène et dégage la table d’un seul coup de pied. Gloria s’enfuit en courant, Scud retombe à bonne distance du gros salaud. Son œil oblique vers sa partenaire, elle s’est faite attrapée, elle a une lame sous la gorge et déjà deux mains velues qui en veulent à sa poitrine. Le borgne adresse un geste léger à son urne, qui explose aussi sec et libère l’armure de Midgard. Les pièces fusent en direction de la jeune femme et cognent sèchement les pirates sur leur route. Elles finissent leur course sur le corps de Gloria, s’ajustant parfaitement à ses proportions et faisant d’elle une statue inviolable. Le pirate lubrique y perd ses doigts et gueule sa douleur.



Le mastard est sur le blondin, qui sourit. Esquive, taquet bien placé, au lit mon grand. Scud jette son œil en direction de Vaflan qui taille dans le gras, bougrement efficace. Bientôt l’effectif pirate, pourtant largement surnuméraire au début de l’abordage, est réduit à une poignée d’hommes en fuite qui enjambent le bastingage. Heartgold s'approche de l'Epée Ardente avec une mine réjouie.

"Wow wow wow, alors là chapeau !"

L’équipage n’a d’yeux que pour Vaflan dans son armure luisante de cosmos. Beaucoup d’entre eux se sont arrêtés de combattre prématurément en apercevant cet incroyable guerrier à l’œuvre, complètement subjugués par la démonstration. Les marins restent silencieux, heureux d’être en vie, mais avant tout bluffés. Le capitaine pose une main sur l’épaule de Vaflan.

"Ma gratitude pour l’éternité. Mais dis-moi, mon ami, qui es-tu donc ? D’où te vient ce…pouvoir ?"

La statue orange émet un son étouffée. Scud claque des doigts et libère Gloria de son armure. Heartgold ne rate pas une miette du retour à l’urne de la cuirasse asgardienne.

"De grâce ! Racontez-nous !"

Le blondin évacue un peu d’air des narines.

"Tu fais face au bon interlocuteur."

Et il se penche souplement pour remettre une chaise sur ses quatre pieds. Il s’installe tranquillement et observe la Gloria qui se remet de ses émotions. Vas-y Vaflan, on voudrait surtout pas trop en dire à ces messieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Mar 19 Nov 2013 - 22:34

HRP: Desolé, je n'avais pas vu que tu avais repondu.

Scud ne voulais visiblement pas l'offusquer en l'appelant le champion d'Asgard. Du coup, Vaflan passa outre et oublia tres vite.

Comme tu voudras Vaflan. Mais fais-moi confiance

Tout à coup des bruits sourds se fient entendre, suivi d'impact dans l'eau à proximité de la coque du navire. Vaflan bondit aussitot sur la poupe du bateau tandis que Scud peu en alerte, tentait de finir tant bien que mal sa bouchée avec la jeune gloria accrochée à son bras. Le bateau se faisait attaquer, le capitaine pris les commandes du navire et ordonna

A vos postes ! On vire tribord ! hissez trinquette, on s’met au près, collé au vent collé au vent

Celle-là c’est la meilleure, on peut rien dire à une femme seule de ma connaissance, mais à tout un équipage inconnu, pourquoi s’gêner ?

A ces mots...une grosse goute coula le long de la tempe du Guerrier Divin...

Euh...oué...mais...Ils n'ont pas entendu tu crois? dit il en souriant. Tout en pourfendant à foison les quelques abrutis qui tentèrent de croiser le fer avec le Guerrier Divin, Vaflan regardait d'un oeil son ami borgne qui avec une facilité deconcertante parvenait non seulement à protéger Gloria...meme si celui-ci l'enferma dans son armure comme dans un sarcophage...mais parvenait en meme temps à s'amuser litteralement avec cet équipage de pirates. De tels mouvements n'etaient possibles sans une maitrise de haute volée de son cosmos.

Vaflan etait étonné de la maitrise de son ami et ne vit pas que tout l'equipage ne regardait que lui... Vaflan beneficiait de l'aide de l'épée Ardente alors que Scud etait mains nus et sans armure... Le capitaine s'approcha de Vaflan et posa une main sur lui.

Ma gratitude pour l’éternité. Mais dis-moi, mon ami, qui es-tu donc ? D’où te vient ce…pouvoir ?

Visiblement...ils n'ont pas fait que nous entendre... Scud, il est préférable je pense de descendre à la prochaine escale...

Capitaine, nous sommes ravis d'avoir pu sauver votre bicoque et d'etre à vos soins pendant ce voyage... mais il est préférable que vous n'en sachiez pas plus... Vos yeux ont déjà vu plus qu'ils ne devraient...et...


C'est à ce moment que Scud libéra Gloria qui semblait quelque peu étouffer. Vaflan devait trouver un subterfuge pour détourner l'attention du capitaine et de ses hommes. Vaflan regardait Scud et vit Gloria qui reprenait son souffle à fortes...gorgées... On ne pouvait rater les formes de Gloria qui s'épanouissaient en ce moment meme. Vaflan regardait Scud fixement, puis les formes de Gloria, puis fixement Scud, faisant sans cesse des aller retours du regard. Scud allait il comprendre ce que Vaflan attendait de lui pour faire diversion?
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Mer 20 Nov 2013 - 18:42

Qu'est-ce qu'il nous fait là le champion ? Il veut s'envoler dans une gerbe cosmique et nous planter avec la Gloria ? Pas d'escale, on arrive sur les côtes françaises ce soir.

Installé peinard dans sa chaise, il fait tournoyer le cimeterre sur sa pointe au contact du plancher, observant Vaflan qui lui envoie des oeillades avec insistance. Le borgne ouvre les bras, ne comprenant pas.

"Bah, crache donc le morceau mon frère. Encore une fois, qui les croirait ? Et puis ce bon vieux capitaine nous a offert une fameuse assiette et une séance d'assouplissement bienvenue. Allé, parle !"

Gloria se passe une main dans ses grandes boucles rouges, s'empare d'une chaise, et s'y assoie sans légèreté.

"Bouhou."

Scud a son sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Alberich XIII
Guerrier Divin de Delta
Guerrier Divin de Delta
avatar
Messages : 963


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
325/325  (325/325)
Armure Armure:
270/270  (270/270)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Jeu 28 Nov 2013 - 10:37

Vaflan ne savait plus trop quoi faire. Ses hotes commenceaient à lui proposer bien trop de question qui le mettaient mal à l'aise. Le Guerrier fit donc des signes à Scud pour faire diversion mais celui-ci ne comprenait guère ce qu'il attendait visiblement de lui. De son épée il montra les formes de Gloria.

 
Scud ne comprenait toujours pas. Alors Vaflan passa à l'acte et fis trois petits mouvements d'épée. Aussitot, les bretelles et le centre du soutien gorges de Gloria furent tranchés laissant apparaitre les magnifiques formes de la jeune femme aux yeux de tous. La réaction de l'equipage ne se fit pas attendre qui aussitot oublièrent les deux chevaliers pour siffler et regarder avec....charme?... la très plantureuse Gloria. Malheureusement certains ne purent contenir leur joie et laissèrent échapper des signes quelques peu genants.
 
Profitant de ce moment de répis, Vaflan s'approcha tout près de Scud pour lui signifiait quelques mots
 
Voila ce que j'attendais comme diversion... regarde les, ils nous oublient comme ca...bon certes je crois que désormais Gloria ne me porte definitivement plus dans son coeur mais bon, nous avons l'opportunité de nous en aller sans qu'on soit harceler de questions non? qu'en dis tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Jeu 28 Nov 2013 - 12:00

Le blondin lève les yeux sur son frère d’arme qui se tient debout face à lui. Et puis il se passe la main gauche sur le visage, voilant son regard en souriant de dépit. Un peu d’air s’échappe entre ses narines et il aperçoit le capitaine qui rapplique, point du tout déconcentré par les tétons de Gloria et toujours animé de cette curiosité qui dérange tant notre animal de Vaflan. Scud relève les yeux vers l’Epée Ardente.

"Ecoute, mon frère. Tu en as assez fait, c’est vrai, tu as beaucoup donné. Je veux pas t’embarrasser plus longtemps. Envole-toi donc pour Asgard, je me charge de mener Gloria à bon port."

Le borgne jette un œil par-dessus l’épaule de Vaflan, son sourire s’élargissant. SBAF ! Voilà un taquet dont le champion se souviendra, l’anglaise vient de lui décoller l’arrière du crâne  d’un coup droit vraiment colère.

"Comment avez-vous osé ?!"

Tiens donc, voilà que la bourgeoise vouvoie Vaflan. Lentement, Scud défait sa chemise et la tend à la jeune femme. Tournant un regard de souffre vers le blondin.

"Ca t’amuse toi hein ? Bah, allez au diable !"

Et elle ventile, direction sa cabine. Scud la suit du regard en souriant, une main sur sa cuisse, et tout l’équipage se marre bien fort. Heartgold est à leur table.

"Alors messieurs, je suis tout ouie."

Le guerrier borgne soupire.

"Plus tard ! J’ai envie d’une sieste."

Se levant de sa chaise et laissant choir le cimeterre dans un son cinglant, il pose une main sur l’épaulière de Vaflan.

"Va, merci du coup d’main."

Et il quitte le pont pour sa cabine.
Revenir en haut Aller en bas
Sieghart

avatar
Rôle : Héraut de Guerre
Messages : 413


Caractéristiques
Vie Vie:
0/200  (0/200)
Cosmos Cosmos:
0/200  (0/200)
Armure Armure:
215/420  (215/420)

MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    Jeu 26 Déc 2013 - 11:14

Du Havre à Paris, à cheval et sans encombres malgré un froid mortel que Gloria ne ressentira pas, enveloppée dans le cosmos de son chevalier. Les voilà au cœur de la capitale, c’est beau, effervescent, lumineux, mais ça pue autant que dans n’importe quelle cité ; le prestige ne flatte que les yeux, pas les narines. Le guerrier borgne a ses entrées ici aussi, les capitales d’Europe il les a presque toutes parcourues, des orteils aux mamelons en passant par leurs toisons. Ils logeront ce soir chez Stephane Bétin, facteur de violoncelles, bon vivant et ami de l’Asgardien partageant cent souvenirs de soirées adultères.

Le couple d’artisan fait preuve de beaucoup de prévenance à l’égard de Gloria qui découvre la petite chaumière joliment bordélique où pendent des instruments sans cordes et des pièces de bois aux courbes féminines. Le lendemain, Scud accompagne son amie pour la reconnaissance de ses titres et la visite de plusieurs meublées dans les beaux quartiers. Gloria apprécie beaucoup l’atmosphère qui règne ici, et finalement les français n’ont pas l’air si sales et si rustres, et elle rencontre des phénomènes de sophistication, fous d’eux-même, mais très intéressants la première fois. On la regarde beaucoup, elle sait y faire en ville, et Scud manque de croiser le fer avec des mousquetaires à la langue bien trop pendue.

Elle se sent l’envie d’entrer dans la mode, d’en être une actrice incontournable, son enthousiasme empourpre ses joues piquetées d’anglaise, elle s’y voit tout à fait, dessiner à la volée des robes et des chaussures, oui, des chaussures aussi, mener ses couturières comme un chef d’orchestre inspiré, un peu craint pour son intransigeance mais très estimé pour son professionnalisme, elle sait déjà où elle veut son atelier, là, et pas ailleurs, et le blondin a un sourire aussi tendre que gouailleur.

Dans l’entrefaite, ils se mettront une fois à l’horizontale. Le soir venu, après une soirée arrosé dans un salon très prisé, Gloria s’effondrera dans les draps de son nouveau chez elle. Scud la bordera, passera une main légère sur son front, et reprendra le chemin d’Asgard sous la voûte étoilée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Sourire et le Champion d'Asgard après le vent de folie soufflé par un berserker [FB finished]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elle essaya d'imaginer à quoi ressemble la flamme d'une bougie après qu'on l'ait soufflée
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Champion d'Acajou
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-