Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Combat fraternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Combat fraternel   Mer 17 Avr 2013 - 11:01

Je m'étais élancé malgré moi sur mon Roi, tentant de lui assénir plusieurs coups au visage avec les lames présentes sur les avant-bras de ma Kamuï. Pitoyable tentative je devais l'avouer. Cronos les esquiva toutes et se rendit bien compte que ce n'était pas ma manière de combattre. Puis, à l'aide son Méga Deprannon, à son tour il lança cinq offensives. De sa lame il m'entailla le haut des deux jambes et le flanc droit. Par miracle je parvint à éviter la lame sur ma côte gauche et celle qui visait mon cou.

Soudain, un prêtre que je ne connaissais pas fit son apparition. Visiblement épuisé il se permit de m'adresser la parole et me dit:

« Titan Coeos, cette domination mentale vous fait passer pour un être possédé par une entité supérieure. Allons, croyez-vous que notre Roi laissera passer une excuse aussi absurde ?
Il n'existe aucune entité suffisamment ancienne pour supplanter l'univers spirituel d'un Titan de votre envergure, la seule chose qui fait que ce sortilège ait autant d'efficacité n'est autre que la faiblesse de votre Surmoi. Le pouvoir du verbe régente tous les pouvoirs royaux de droit divin et c'est sur ce point faible que votre agresseur a frappé, car d'entre nous tous vous êtes le plus fidèle et brave des Titans. Vos propres ténèbres vont mettre votre Roi en échec ! »


Puis, il échangea un regard insistant avec mon cadet et s'éloigna quelque peu du combat, se repliant dans un coin de la salle à l'abri des coups. Je compris alors qu'il était là pour limiter la casse. Si par malheur je parvenais à blesser mon frère, le prête serait là pour le guérir. Peut-être était il aussi ici pour aider Cronos à extirper cette entité qui me possède. Quoi qu'il en fut, mon moi sombre commençait à s'énerver dangereusement. Il ne semblait pas avoir apprécier la remarque de mon frère sur sa faiblesse au vue de sa pitoyable tentative. Néanmois, je sentais qu'il était inquièt quant à l'arrivée du Prêtre. Je tentais de lui fermer mon esprit afin qu'il ne puisse accéder à mes techniques de combat mais c'était comme vouloir enfonçer une porte ouverte. L'entité fit augmenter mon Cosmos. Le sol se mit légèrement à trembler, de petits nuages de poussière s'élevaient autour de moi et mes cheveux, habituellement blonds, devinrent aussi noir que les ténèbres du Tartare. Un sourire sadique se forma sur mes lèvres, ma voix n'avait plus rien "d'humaine", elle semblait désacarnée, sombre, cruelle et glaçiale.

-Pauvre petit roi !!! Tes menaces sont justes capables d'effrayer les fillettes et les femmes que tu nomme Titanide HA HA HA !!! D'ailleurs si ton cher frère se retrouve dans cet état, c'est ta faute ... je penchais la tête de droite à gauche dans un mouvement long tel un psychopathe admirant sa proie. Mais oui rappelle toi Cronos ... c'est toi qui à envoyé ton frère dans ce piège parce que tu n'est pas capable de garder tes femmes auprès de toi !!!

Je savais que cette réflexion mettrait mon frère hors de lui. Mon moi sombre augmenta un peu plus mon Comos. Un aura des plus sombres m'entourait, l'air se chargea d'éclair. Je savais ce qu'il s'apprétait à faire et je savais bien que cette attaque ne ferait rien à mon Roi, mais ce que j'ignorais c'était que cette entité était plus puissante que je ne l'étais dans mon état normal. Elle devait égaler jusqu'à un certain niveau la puissance de mon cadet.

Ebony Plasma !!!! (30pts de Cosmos. Attaque Moyenne.)



Tout comme l'Ebony Rapier semble être une version plus puissante du Lightning Bolt d'Aiolia, l'Ebony Plasma ressemble à un Lightning Plasma version foudre noire de Coeos. On ignore quelle est la différence exacte de puissance et de vitesse entre les deux techniques, mais il est plus que probable que l'arcane du Titan surpasse celle du Gold Saint. Coeos ne se sert de cette technique qu'en conjonction avec sa planète de foudre noire.

Élément utilisé:
Foudre

PC: 200-30 =170

PV: 190/190

PA: 420/420
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Lun 22 Avr 2013 - 11:33

Est ce que Coeos avait-il fait vraiment son choix ? Ou bien était ce cette entité qui le contrôlait ? En tout état de cause, le Roi des Titans du se résoudre à affronter son propre frère pour le libérer de son tourment. Son Prêtre arriva trop tard: le combat avait déjà commencé. Il ne faisait que confirmer ce qu’avait pensé le Seigneur dès le départ. Effectivement, quelqu’un avait manipulé l’esprit de son frère car celui-ci s’était révélé être fidèle et brave. Malheureusement, l’inconscient du Titan des Éclairs Noirs s’était révélé bien impuissant face à cette domination mentale. Pour l’heure, Cronos pouvait se montrer rassurer quant à la présence de Tabris: il allait pouvoir affronter son frère en toute quiétude. L’Hiérophante serait à même de ressusciter son frère lorsque celui-ci serait passé de vie à trépas. Et il aurait le fin mot de cette histoire. Dans tous les cas, une chose était sûre et certaine: le coupable de cette hérésie paierait très cher son acte.


Il inclina silencieusement la tête en direction de son Prêtre. Un court instant, malgré la colère qui naissait sur son visage, on put y lire une certaine tristesse dans ses yeux. Brève. Fugace. Vite disparue, muée par une volonté de combattre que Tabris n’avait peut être jamais connu. Il fallait en terminer le plus rapidement possible. Aussi, il ferma ses yeux puis les rouvrit: une détermination, sans borne, accompagna l’élévation de son cosmos divin. En cet instant précis, il n’était mue que par une volonté décidée de mettre à terre son frère pour le libérer. Ses paroles ne le touchèrent guère. Pour la simple et bonne raison qu’elles ne ressemblaient en rien à l’état d’esprit de son Aîné. Preuve ultime de son changement, la Chevelure de Coeos avait noirci et son attitude prenait une tournure psychopathe. À cela, l’éternel sourire figé de Cronos s’éclaircit quelques peu alors que ses yeux, qui n’exprimaient rien, reflétait une forme de plaisir. Le Roi des Titans n’appréciait plus autant que cela le combat: il prenait cet acte pour une obligation.


« Esprit Attardé qui contrôle l’âme de mon frère bien aimé. Tes paroles sont pareils à du venin de vipères. Mais crois-tu qu’elles atteignent véritablement mon cœur ? Après tout, chacun est libre de son choix. Mon frère n’a fait que suivre son propre chemin. Mais ce n’est pas grave: ceci n’est qu’un simple contre temps, une petite erreur que je vais réparer sur le champ. Tu parles de menaces ? Non ! C’est juste une promesse. » Annonça Cronos qui intensifia sa cosmo énergie.


Déjà, son frère utilisa sa technique de l’Ebony Plasma sur lui. Une multitude de rayons noirs sous forme de foudre, se dirigea vers Cronos. Le Roi des Titans ouvre un portail dimensionnel devant lui sous la forme d’un cercle noir au contour violet. L’attaque de son adversaire est aspirée dans cette dimension mortelle.


« Nekros Diastasi. Dimension de la Mort. Ta technique est inutile. Tant qu’à vouloir m’affronter, tu devrais peut être te donner à fond pour ce combat. En l’état, tu es faible. Je n’ai guère besoin de mon arme pour t’affronter: tu es tellement décevant que seuls mes aptitudes suffiront pour te mettre à terre et recouvrer l’esprit de mon frère. »
Provoqua le Seigneur des Titans, de sa voix calme où l’on pouvait sentir une certaine pointe de colère.


La Pression royale ne faisait que s’accentuer de minute en minute. Constante, elle semblait infinie. Une sensation de mort régnait en ces lieux: le trépas vu comme une certaine forme de fatalité du destin et du temps. Cronos fit disparaître son arme divine. Puis, soudain, il disparut du champ de vision de son frère. Quelques instants où plus rien ne se fit ressentir. Son aura divine avait disparu mais la Pression Royale était toujours présente. Subitement, il apparut en face de son frère possédé: de nouveau, son sourire se fit inexpressif. Son attitude devint neutre et glaciale. Il envoya deux coups de genoux dans l’estomac de son frère, suivi d’un terrible uppercut sur son menton puis deux coups de poings dans le visage de son frère.


« Dinès Floga… Tourbillons de Flammes. Voyons voir comment tu résistes à cela Coeos. » Annonça Cronos alors que son énergie cosmique accompagna la Pression Royale pour donner plus de puissance à son attaque.


Cronos intensifie sa cosmo énergie. Il lève un doigt au ciel et le vent se met à tourner dans une large zone. Progressivement, celui-ci devient une terrifiante bourrasque qui se métamorphose en quatre puissants tourbillons. Cronos insuffle deux éléments dans ces tourbillons: le feu et la mort. Ceux-ci s’embrasent alors d’un feu noir. Les quatre tourbillons géantes prennent alors une ampleur destructrice et fondent sur l’adversaire du Maître du Temps pour ne former plus qu‘un tourbillon d‘une ampleur jamais connu, ni jamais égalé. Son opposant se retrouve alors emporté, déchiqueté par la force du vent, gravement brûlé par l’intensité des flammes noires et la mort s’insinue lentement dans son corps, détruisant lentement son esprit et le plongeant dans les méandres de la folie.


« De toute façon, je vais savoir qui tu es. Et je connaîtrais tes desseins. Ce n’est qu’une simple question de temps. Alors, tu ferais mieux de tout avouer tout de suite. Esprit Attardé qui trouble le cœur de mon frère, parles. » Ordonna-t-il de sa voix impitoyable.


Encore une fois, le destin se jouait de lui. Mais, cette fois, ci, il ne serait plus spectateur mais acteur de sa destinée. S’il avait toujours souhaité une certaine sérénité dans son camp, il ne pouvait plus se permettre de refuser une certaine forme d’évidence: ce monde était la proie de conspirateur et de guerres incessantes. Pourquoi attachait-il autant d’importance à son trône ? À son titre ? Pour le pouvoir ? Non. Car, de tous les membres de sa famille, il était le plus à même de prendre soin d’eux et de veiller sur leurs quiétudes. Si la compassion et la paix étaient son devoir car sa rédemption, son esprit guerrier, fort et imperturbable, lui permettait de prendre les armes pour affronter quiconque oserait souiller le corps et l’esprit de ceux et celles qu’il chérissait. Certains le comprenaient, d’autres pas. Il était capable de prendre des décisions difficiles et de les assumer par la suite. Quitte à passer pour un être machiavélique, il savait sa cause juste et noble. C’est en rechargeant sa cosmo énergie, les mains croisés derrière le bas du dos, son armure toujours sur lui, qu’il regarda son frère dans les yeux. À la folie inhabituelle de son frère, il répondait par une impassibilité extrême. Il aurait bien l’occasion de remettre certaine pendules à l’heure: après tout, sa famille n’est pas composé d’êtres humains mais bien de d’anciennes divinités qui régentèrent le monde autrefois. Il ferait en sorte que plus personne ne l’oublie.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Lun 29 Avr 2013 - 11:12

[HRP/Désolé du retard/HRP]

L'attaque que j'avais lancé malgré moi sur mon frère n'eut aucun affet à mon grand soulagement. Cronos usa d'une de ses esquives, le Nekros Diastasi qui aspira la fureur de l'entité qui me possédait dans une autre dimensions.

Ta technique est inutile. Tant qu’à vouloir m’affronter, tu devrais peut être te donner à fond pour ce combat. En l’état, tu es faible. Je n’ai guère besoin de mon arme pour t’affronter: tu es tellement décevant que seuls mes aptitudes suffiront pour te mettre à terre et recouvrer l’esprit de mon frère.

Je sentais une colère sans nom montée en moi et en même temps je me sentais faiblir. Étais-je sur le point de laisser définitivement la place à cette chose ? La colère n'était pas mienne mais la fatigue oui. Cette entité était en train de me tuer de l'intérieur. Elle se nourissait de ma force vitale et je sentais qu'elle devenait de plus en plus forte à mesure que moi je faiblissait. Non, je ne pouvais le laisser faire, je ne pouvais pas mourir de la sorte.

*Tu ne m'auras pas, je suis un Titan, Dieu Primordial de cette Terre et Père de tous les Dieux* hurlais-je.

*Ah ah ah !!! Regarde toi Titan, tu es sur le point de t'éteindre et de me laisser entièrement la place. Ah ah ton petit Roi crois m'impressionner avec ses tours de passe-passe mais il n'en ai rien !!! Je vais devenir bien plus fort une fois que tu ne seras plus là pour me gêner. Je ferais croire à ton cher petit frère qu'il m'a vaincu et je prendrais ta place auprès de lui, il aura confiance, il sera convaincu d'avoir retrouvé son frère et lorsqu'il baissera sa garde, je le tuerai HA HA HA!!!!*

Soudain, Cronos fit disparaitre son Mega Deprannon. Je ne comprenais pas. Pourquoi faisait-il cela ? Allait-il renoncer à sa battre parce que c'était moi ? Je voulais lui hurler de rester sur ses gardes mais il disparut à son tour. Je ne sentais plus son Cosmos mais la pression qu'il avait instauré était toujours là. Avait-il décider de m'enfermer ici et de m'écraser par sa seule force mentale ? Qu'importe la façon dont cela devait se terminer, je devais être libérer de ce démon et qu'importe ce qu'il m'en coûterai. Soudain, Cronos refit son apparition, juste face à moi. Sans que je puisse l'éviter il m'envoya deux coups de genoux dans l'estomac, suivi d'un violent coup de poing au menton et de deux autres au visage. Je sentis ma respiration se couper et mon nez se briser sous ses coups.

Dinès Floga… Tourbillons de Flammes. Voyons voir comment tu résistes à cela Coeos.

Étrangement, l'entité n'avait pas peur. Elle ne devait certainement pas savoir les dégats que causait cette attaque, si j'avais été dans mon état normal, je serais allé me térrer dans un trou de souris. Cronos créa quatre tourbillons de feu couleur noir ténèbres. Ces quatres tourbillons foncèrent droit sur moi et se regroupèrent en un seul et même tourbillon d'une force dévastatrice. A l'intérieur, ce fut pire que si j'étais revenu dans le Tartare. Je sentais des entailles se faire dans ma chair, des lambeaux de peaux se détacher, des os se briser. Qu'allait-il rester de mon corps après cela ? Une fois le tourbillon dissipé, je me tenais toujours debout face à mon frère. A ma grande surprise, je n'avais pas fléchi ou du moins l'entité n'avait pas fléchi. Ma Kamui était fêlée par endroit et du sang coulait de mes blessures mais je me tenais debout.

« De toute façon, je vais savoir qui tu es. Et je connaîtrais tes desseins. Ce n’est qu’une simple question de temps. Alors, tu ferais mieux de tout avouer tout de suite. Esprit Attardé qui trouble le cœur de mon frère, parles. »

A mon grand étonnement, les blessures se refermèrent, la peau repoussa et les os se resoudèrent. Étais-je devenu Immortel ? Si tel était le cas, j'allais être très dur à battre, même pour Cronos. L'appelation d'Esprit Attardé par mon frère semblait irrité quelque peu l'entité qui me possédait. Un sourire malsain se dessina sur mes lèvres. Lentement j'avançais vers mon cadet, le regard encore plus menaçant et glacial.

-Esprit Attardé ? Tu me blesse profondément mon frère, si tu penses que c'est en m'insultant que tu parviendra à me faire avouer, tu te trompe car même sous la pire des tortures, je ne dirais rien. Vois-tu ce n'est pas moi qui souffre sous tes coups, c'est ton frère et je réparerais chaque cellule de son corps que tu détruira pour qu'il souffre encore et encore ... et tu souffrira avec lui MWHOUAHAHAHA!!!

*Espèce de malade !!!*

A mon tour, je m'élançais aussi vif que l'éclair sur mon Roi, lui assénant un direct du gauche sur le nez, un direct du droit sur la tempe, un coup de genoux dans le menton, un coup avec le plat de ma main dans la nuque et un coup de pied en bas de la colonne vertebrale. Je plongea un bref instant mon regard dans le sien et enchaîna avec une de mes attaques:

Ebony Rapier !!!

Coeos concentre sa foudre noire en un unique rayon faisant penser au Lightning Bolt d'Aiolia. L'attaque de Coeos est cependant plus puissante et s'accompagne d'un effet supplémentaire, la foudre noire parcourant alors le corps de la cible pour la paralyser. Si subite de plein fouet, elle inflige 10pts de dégâts supplémentaires. Coeos ne se sert de cette technique qu'en conjonction avec sa planète de foudre noire.

Élément utilisé:
Ombre 40pts de Cosmos. Attaque Forte.

PC: 170-40= 130
PV: 190-55= 135
PA: 420-55=365
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Mar 30 Avr 2013 - 16:26

« Tu ne veux donc rien dire ? Soit. Je ne suis guère offusqué car je connaîtrais la vérité. Et alors, je prendrais les mesures qui s’imposent. En attendant, je vais devoir punir mon frère pour sa faible attitude. » Annonça le Roi des Titans d’une voix sombre et menaçante.


La pression royale ne cessait de croître de minute en minute. La puissance divine de la sa cosmo énergie ne semblait connaître aucune limite. Coeos se décida à attaquer son frère de front. Malheureusement, pour lui, Cronos décida de ne pas se laisser faire. Alors qu’un direct du gauche se dirigea rapidement en direction de son nez, le Seigneur des Déités Anciennes bloqua l’attaque en apposant simplement la paume de sa main, créant ainsi une sorte de mini barrière d’énergie. Il esquiva le direct du droit vers sa tempe en se déplaçant vélocement sur la gauche. De la paume de sa main, il façonna, un,e nouvelle fois, une petite barrière énergétique qui bloqua le coup de genou. Il s’abaissa pour esquiver l’attaque en direction de sa nuque. Enfin, il attrapa le pied en direction de sa colonne vertébrale et jeta négligemment Coeos au sol. Le Titan des Éclairs envoya alors un puissant rayon noir en direction de son frère. C’était l’Ebony Rapier. Le Roi des Titans ouvre un portail dimensionnel devant lui sous la forme d’un cercle noir au contour violet. L’attaque de son adversaire est aspirée dans cette dimension mortelle.


« Nekros Diastasi. Encore une fois, cette dimension de la mort a annulé ton attaque. Perfide Esprit, tu n’arriveras absolument à rien. Tu sous exploites les véritables capacités de mon frère aîné et tu l’engages dans un combat perdu d’avance. Si, vraiment tu voulais me tuer, tu aurais du le faire par tes propres moyens. En l’état, ton plan a, d’ores et déjà, échoué. »
Fit remarquer Cronos, qui dissimulait parfaitement sa colère sous un voile de puissance.


Le Seigneur des Titans se prépara à attaquer son frère. Il pointa un doigt la paume de sa main en direction de Coeos et il en jaillit cinq rayons qui se dirigèrent vers son frère. En fait, il s’agissait de cinq coups de poing portés à vitesse divine, destiné à frapper le corps du Titan des Éclairs en direction de ces cinq points vitaux. Puis, Cronos intensifie sa cosmo énergie. Il lève un doigt au ciel et le vent se met à tourner dans une large zone. Progressivement, celui-ci devient une terrifiante bourrasque qui se métamorphose en quatre puissants tourbillons. Cronos insuffle deux éléments dans ces tourbillons: le feu et la mort. Ceux-ci s’embrasent alors d’un feu noir. Les quatre tourbillons géantes prennent alors une ampleur destructrice et fondent sur l’adversaire du Maître du Temps pour ne former plus qu‘un tourbillon d‘une ampleur jamais connu, ni jamais égalé. Son opposant se retrouve alors emporté, déchiqueté par la force du vent, gravement brûlé par l’intensité des flammes noires et la mort s’insinue lentement dans son corps, détruisant lentement son esprit et le plongeant dans les méandres de la folie.


« Dinès Floga… Tourbillons de Flammes. Petit Esprit, ton heure est bientôt comptée. Si tu pensais maîtriser les petits jeux d’esprits avec moi, tu t’es fourvoyé lourdement. Pensais-tu réellement que je me laisserais abuser sous prétexte que tu te sers du corps de mon frère aîné ? Ton plan a échoué car mon stratagème est sans faille. Au bout du compte, quand cette histoire sera finie, où que tu sois et qui que tu sois, je te retrouverai et je te tuerai de mes propres mains. Tu goûteras au bonheur du Tartare. C’est une promesse que je te fais. »
Jura Cronos alors que la rougeur sanguine, dans ses yeux, s’étalaient dans tous ses yeux.


En rechargeant sa cosmo énergie, en prévision de la suite du combat, la pression royale s’ajoutait avec l’élément « Mort » qui dominait le Château de Cronos. Le Roi ne montrait aucune pitié en apparence: son visage était devenu froid, toute son attitude impitoyable. Il ne devait montrer aucune pitié. Il savait comment libérer son frère mais l’entreprise s’&avérerait risquée. Cependant, il pouvait compter sur la présence de son prêtre qui jouerait un grand rôle. Qu’il soit humain ou divin, l’entité, qui avait osé souillé son frère, ne l’emporterait pas au Paradis. Personne ne toucherait à un seul membre de sa famille sans en répondre devant Cronos. C’était un dur moment à passer. Mais après la colère, viendra la vengeance. Et après la Némésis, il pourrait se concentrer sur l’avenir de son clan. Décidément, lui qui recherchait la sérénité et le calme, il demeurait bien évident que son chemin prenait une tournure bien tragique depuis quelques temps.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Dim 12 Mai 2013 - 14:22

Malgré les menaces de mon frère, l'entité refusais de révéler l'identité de son Maître. Comment tout cela allait-il se terminer ?
Comme je l'avais prédit, mon attaque n'eut aucun effet sur mon frère et il esquiva mes attaques physiques. Suite à cela, Cronos lança à nouveau le Dinès Floga. Je fus une nouvelle fois pris dans un énorme tourbillon de flammes noires. Je ressentis les mêmes douleurs que lors de la précédente attaque. La pression qui m'étouffe, mes membres qui s'étirent, mes os qui se brisent, ma chair qui se déchire et ma peau qui s'arrache lentement.
Comme l'entité l'avait dit, une fois la déflagration passée alors que je croyais mourir de mes souffrances, toutes mes plaies se refermèrent, mes os se ressoudèrent et ma cage thoracique se libéra de sa pression. J'avais été habitué à souffrir mais je devais avouer que ces souffrances là étaient bien pire que toutes celles que j'avais eu à endurer jusqu'à maintenant. L'entité qui me hantait méritait bien le surnom que mon frère lui avait donné: Esprit Attardé. Même moi du temps de ma grandeur de Titan, je préférais tuer mes ennemis très rapidement les empêchant donc de se relever et me poignarder dans le dos, je n'étais pas si cruel.
Même si mon corps se remettait des blessures que mon frère m'infligeait, je sentais mon esprit devenir de plus en plus faible et pas seulement MON esprit, je sentais que l'entité faiblissait aussi. Pas assez vite à mon goût certes, mais elle faiblissait quand même.
Pour l'heure, je sentais mon Cosmos augmenter, visiblement l'entité qui me hantait ne semblait pas très contente d'être ainsi malmenée.

*Que t'étais-tu imaginé ? Battre mon frère ?*
*Tais-toi !!!* hurla t'elle à l'intérieur de moi.

Une aura noir émanait de mon corps. Mes cheveux ébène flottaient alors qu'il n'y avait aucune brise, aucun courant d'air dans la salle du trône. Je sentais ma mâchoire se serrer ainsi que mes poings.

* Ebony Rapier(Rapière d'ébène) : 40pts de Cosmos. Attaque Forte.






Coeos concentre sa foudre noire en un unique rayon faisant penser au Lightning Bolt d'Aiolia. L'attaque de Coeos est cependant plus puissante et s'accompagne d'un effet supplémentaire, la foudre noire parcourant alors le corps de la cible pour la paralyser. Si subite de plein fouet, elle inflige 10pts de dégâts supplémentaires. Coeos ne se sert de cette technique qu'en conjonction avec sa planète de foudre noire.


Élément utilisé: Ombre

Une nouvelle fois je savais que cette attaque n'aurait aucun effet sur mon frère et je me préparait à subir à nouveau ses coups. Je sentais en moi qu' je regagnais quelques forces, sans doute que l'entité avait recharger un peu de mon Cosmos en préparation des foudres qui allaient s'abattre sur nous. Je n'attendais qu'une chose: que mon frère mette vite fin à ce combat, quit à usé de sa plus terrible technique.

PV:130-57= 73
PC:135-40+10= 105
PA:365-57= 308


Dernière édition par Coeos le Lun 13 Mai 2013 - 9:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Dim 12 Mai 2013 - 19:34

Encore une fois, Cronos avait le sentiment que son frère ne déployait pas toute sa puissance. C’en était presque frustrant. L’Entité , qui contrôlait Coeos, semblait lui faire plus de mal que de bien. Il fallait mettre un terme à ce combat le plus rapidement possible. Après quoi, il aviserait. Une fois encore, son frère utilisait son Ebony Rapier. Il était temps pour Cronos de dévoiler la supercherie. Le Roi des Titans ouvre un portail dimensionnel devant lui sous la forme d’un cercle noir au contour violet. L’attaque de son adversaire est aspirée dans cette dimension mortelle. Mais, cette fois-ci, il n’utilisa pas la toute puissance de sa défense. L’attaque de son frère le percuta un peu. Malgré tout, cela n’était pas un inconvénient.


« Esprit Attardé. Je vais mettre un terme à ce combat. Tout à l’heure, je t’avais affirmé que je découvrirai ton identité tôt ou tard. Maintenant, par la force, je vais dévoiler la vérité. Tu peux trembler car tu regretteras ton acte. » Avertit le Roi des Titans alors qu’il fit exploser son énergie divine, la Pression Royale devenant alors écrasante, privant tout être d’une quelconque forme de respiration.


Cronos tendit le doigt en direction du Titan des Éclairs Noirs et cinq rayons en jaillit pour percuter le corps de son adversaire.






Cronos intensifie sa cosmo énergie. Un immense temple obscur apparaît au dessus lui. Sa grande porte s’ouvre et l’adversaire du Maître du Temps se retrouve aspiré à l’intérieur du temple. Là, tout son passé lui est révélé. Les bons et les pires moments de son histoire lui sont révélés sans qu’il ne puisse rien changer. Puis, la personne, qui demeure la plus chère au cœur de l’opposant de l’Intemporel, fait son apparition. Une épée apparaît dans ses mains. Elle se jette en direction de l’ennemi du Titan et le transperce de part en part. Enfin, celui-ci est aspiré en dehors du temple et chute violemment sur le sol.


« Ora Nao. Le Temple du Temps. Bon Voyage… » Déclara le Seigneur des Divinités Anciennes alors qu’il ferma les yeux pour se concentrer sur la vision du passé de Coeos. Plus exactement, il cherchait le moment précis où Coeos s’était rendu en Olympe et le déroulement de son aventure là bas.


Puis, il rechargeait sa cosmo énergie. Bientôt, le combat serait enfin terminé et il pourrait accomplir sa vengeance contre celui qui avait osé souillé l’esprit de son frère. Tout n’était toujours qu’une question de temps et de patience.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Lun 13 Mai 2013 - 11:04

a supprimer siou plait


Dernière édition par Coeos le Lun 13 Mai 2013 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Dés
Lanceur de Dés
avatar
Messages : 1292


MessageSujet: Re: Combat fraternel   Lun 13 Mai 2013 - 11:04

Le membre 'Coeos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Saint Anthologie' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Lun 13 Mai 2013 - 11:23

Une fois de plus, Cronos usa d'un passage dimensionnel pour éviter de subir mon attaque. Puis, mon frère proféra de nouvelles menaces à l'encontre de l'entité qui me hantait. Cette dernière semblait de plus en plus inquiète. Visiblement tout ne fonctionnait pas comme elle l'avait prédit. Cronos pointa son doigt vers moi, je m'attendais à un nouveau Dinès Floga mais au lieu d'envoyer son tourbillon de flammes noires, mon frère fit apparaître un Temple noir devant moi. Je craignais le pire car je ne connaissais pas cette technique de mon cadet. Visiblement, l'entité semblait inquiète elle aussi, mais mon visage semblait rester de marbre. La porte du temple s'ouvrit et je me sentis aspiré à l'intérieur. Ce fut comme si un crochet s'était glissé sous ma peau, au niveau de mon nombril et m'avait tiré jusqu'à l'intérieur du Temple. Une fois à l'intérieur, je n'en crus pas mes yeux. Je revoyais des images de choses que j'avais vécu, mon enfance, ma mère nous offrant nos armes, mon union avec ma femme, la naissance de mes filles, notre défaite sur les Olympiens, mon enfer au Tartare et toutes ces choses jusqu'à ma résurrection dans le corps de ce jeune mortel. Je pensais avoir compris ce que cherchais à faire Cronos, et cela m'arrangeais. Dès qu'il saurait qui m'avait lancé ce maléfice, je l'accompagnerais pour me venger moi aussi.

Soudain, une silhouette s'approcha de moi. Une silhouette filiforme, familière. Lorsqu'elle fut plus près de moi, je vis que ce n'était autre que ma femme Phoebé. Elle tourna sensuellement autour de moi, me caressant tantôt la joue, tantôt l'épaule. Puis, elle se stoppa face à moi et fit apparaître ses deux épées. D'un geste vif, elle les planta dans mon ventre en riant. Du sang noir jaillit de ma blessure, je hurle et soudain je suis violement projeté au sol, comme si je venais de faire une chute d'une hauteur de plusieurs mètres.

J'étais donc face contre terre sur le sol de la salle du trône de mon cadet. Mon ventre me faisait mal. Tant bien que mal je me relevais et avec stupeur, je découvris que je n'avais aucune blessure. Visiblement une fois de plus, l'entité avait réparer mon corps. Pourtant la douleur était toujours présente. Je me sentais très faible, mes jambes tremblait, j'avais du mal à respirer. Il semblerait que l'attaque de mon frère m'eut presque tué.

Trainant les pieds, je tentais de me diriger vers mon cadet, mais je n'avais même plus la force de lever les bras pour tenter de lui asséner un coup de poing. Tel un zombie je m'avançais vers lui. Une fois que je fus assez proche, je sentis l'un de mes bras de se lever, mon poing se serrer et mollement, il alla se nicher sur la joue de mon cadet.

PV:73-72= 1
PC:105
PA:365-57= 308
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Lun 20 Mai 2013 - 19:09

Le combat était terminé. Un triste dénouement pour un affrontement complètement inutile. Jamais, cela n’aurait du se produire ! Encore une fois, le sort s’acharnait sur le Roi des Titans. Non seulement, il avait du punir son frère , Japet. Mais en plus, il avait du affronter Coeos, son grand frère. Il ne fallait pas oublier le plan machiavélique de Phoebe et de Rhéa pour le destituer probablement de son titre de Roi. Et il continuait à subir tout cela sans rien dire. Silencieusement. Il acceptait son terrible destin avec calme et sérénité. Et, parfois, oui parfois, il avait envie de céder à la colère. Pourtant, cela serait une terrible erreur et l’irrespect de son choix.


Plus jamais, il ne sombrerait dans la folie. Quelque soit sa nature. Oh non ! Il était devenu assez fort pour s’être forgé une forteresse infranchissable. Même en voyant le corps agonisant de son frère s’avancer faiblement vers lui, il restait impassible. Malgré tout, grâce à son attaque la plus puissante, il avait pu découvrir la véritable identité de l’agresseur de son frère. Pour autant, il ne dirait rien. Tout lentement, un plan se mettait en place dans sa tête. Aussi tragique soit cet évènement, il pourrait lui servir pour plus tard. Coeos voulait lui donner un coup de poing mais Cronos bloqua cette misérable attaque, n’offrant qu’un regard neutre à son frère.


En échange, il le serra seulement dans ses bras. Le seul moment de démonstration d’un amour infini qu’il lui portait. Il devait mettre un terme à ce combat. Tabris le ressusciterait et Coeos pourrait tout dévoiler. Du tranchant de la main, il frappa sèchement son frère à la nuque pour que celui-ci s’effondre et tombe dans l’inconscience.


« C’est fini mon frère. Mon bien aime Coeos, c’est terminé. Tout va bien se passer, je te le promets. » Murmura Cronos à l’oreille de son frère avec une voix douce et apaisante. Rassurante.


Puis, il rechargea sa cosmo énergie pour la forme.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Mar 21 Mai 2013 - 21:56

Ma piètre tentative n'eut aucun effet sur mon frère. Mon corps me lâchait, mes forces me quittait, l'entitée qui me hantait était en train de mourir et je sentais qu'elle m'entraînait avec elle. Mon cadet esquiva mon poing qui se dirigeait faiblement vers son visage. Le sol se déroba sous les pieds et Cronos me pris dans ses bras. Je sentis son odeur et cela me rassurait. Il ne semblait pas me tenir rigueur de tout ce tourment supplémentaire que je venais de lui causer. Il serra un peu plus son étreinte.

Je m'entendis alors murmurer:

-P ... pardonne-moi ...

Puis, je sentis une légère douleur sur ma nuque et me sentis plongé dans l'inconscience. J'avais rêver d'une toute autre fin. Si l'entitée avait su profiter de ma puissance et avait donner du fil à retorde à mon frère, je m'étais imaginé me battre comme un fou pour reprendre le contrôle de mon corps et, pour ce combat cesse au plus vite, me jeter sur le Mega Deprannon de mon frère, transperçant ainsi volontairement ma chair, sacrifiant ma vie pour sauver celle de mon cadet.
Hélas, je m’éteignais lamentablement, à bout de souffle et de force. Mais au moins, je mourrais dans les bras de mon Roi. Lentement, mes yeux se fermèrent. La dernière vision que je garderais de cette vie serait celle du sol sombre de la salle du trône où bientôt, peut-être, mes funérailles auraient lieu.
Une larme roula de mes yeux, je pensais à ma femme que je n'avais pu embrasser avant de quitter ce monde. Allait-elle être affectée ? Allait-elle continuer dans son idée de détrôner mon frère ou bien ma mort rallierait-elle à nouveau ma fratrie ? Un dernier soupir et tout fut silencieux et noir ...


Dernière édition par Coeos le Mar 21 Mai 2013 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Coeos 7

avatar
Rôle : Coeos, le Titan de l'éclair noir
Messages : 186


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
308/420  (308/420)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Mar 21 Mai 2013 - 21:57

Lancé de dés
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Dés
Lanceur de Dés
avatar
Messages : 1292


MessageSujet: Re: Combat fraternel   Mar 21 Mai 2013 - 21:57

Le membre 'Coeos' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Saint Anthologie' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Ryuken


Rôle : Je tape, je détruis, j'extermine, je pulvérise, je massacre, j'anéantis... Mais, je vous aime bien en fait ! Bref, je suis un gars super sympa et super sociable ! Hé ouais !


Messages : 1534

Avertissement(s) : 3eme Averto: Ban

Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
299/299  (299/299)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Dim 26 Mai 2013 - 11:43

À supprimer
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Combat fraternel   Dim 26 Mai 2013 - 11:44

[HRP: Petite veinarde ma Cocotte ! Au jet de dé, tu as fait 6.Tu survis et récupères 20pts HP et le nombre de pts de Cosmos restant à la fin du combat. Soit, 21 PV et 125 PC. Bravo pour ce combat ma miss Very Happy]




Cronos serrait son frère dans ses bras. Heureusement, celui-ci n’est pas mort. Il avait simplement sombré dans l’inconscience. Il pouvait sentir son cœur battre. Cependant, ce combat n’était que le prélude à une vengeance déjà déterminée. Il saurait qui a fait ça. Cela prendra le temps que ça prendra mais l’instigateur de cet acte le paierait au prix cher.

« Ce n’est pas grave mon frère. Ne t’inquiètes pas, tu n’y es strictement pour rien du tout. » Consola doucement le Roi des Titans alors qu’il déposait tendrement son frère sur le sol.


Il le laissa allonger sur le sol et se dirigea sur son trône où il s’y assit. Son regard était porté en direction de Tabris et de Japet. Pour l’heure, il devait s’occuper en priorité de son frère. Le reste attendrait.



[HRP: FIN DU COMBAT ! FÉLICITATION COEOS ET MERCI POUR CE BEAU COMBAT]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Combat fraternel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Combat fraternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP-