Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB] La force sans la justice est tyrannique la justice sans la force est impuissante !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4353

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: [FB] La force sans la justice est tyrannique la justice sans la force est impuissante !   Dim 31 Mar 2013 - 16:53


Arrow Temple de la vierge !

Quelle heure est-il ? Depuis combien de temps suis-je sorti de la maison de la vierge ? Cela peut aussi bien faire deux minutes que cinq jours ; la seule chose dont je me souviens, c'est que mon cœur m'a fait mal. Il m'a fait tellement mal, dès que je suis sorti de la maison. J'ai cru à une attaque, mais visiblement, ce n'était pas ça ... un pincement au cœur ? Je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c'est que j'ai perdu du temps du coup. Je me relève rapidement. Une goutte de sang coule le long de mon front. Elle descend le long de ma joue pour finir par tomber sur le marbre froid des marches. Je vérifie. Non, aucune plaie. Comment est-ce possible à alors ? Décidément, mes mots fournis à la gardienne du temple de la Vierge n'étaient pas vains, plus j'avance au cœur du sanctuaire, plus mes forces me quittent. J'en perds même temporairement la mémoire et quels autres mal s’immiscera en moi par la suite ? Je me mets à regarder devant moi et me mis à marcher, inutile de penser à moi, nous avons une mission à remplir. J'avance, je monte les marches deux par deux pour rattraper le temps perdu et Jade, partit plus rapidement et plus vite que moi. J'arrive enfin à la maison de la balance. Elle semble vide. Trop vide. Je ne ressens pas de cosmos. Je pourrais avancer sans encombre, mais je reste sur mes gardes quand même. En passant dans cette maison, je suis bien obligé de me poser des questions puisque son gardien et l'incarnation même de la justice au sein de la chevalerie.

Je dis à tout le monde que je veux protéger, aider, secourir et sauver. Mais en vérité, je n'en ai pas la force. En vérité, chaque acte de ma vie contredit mes gestes et mes paroles. Chaque pas que je fais sur cette terre est une insulte à Athéna. Je dis agir pour elle, mais la justice sans la force est impuissante. Durant toute ma vie, je n'ai jamais fait les bons choix. je ne suis rien. Je ne mérite rien. Je dois tout à tout le monde. Je ne suis rien sans eux. Je ne vaux rien. Je ne suis même pas capable de tenir mes promesses ... Jamais je ne pourrai mener à bien notre mission. Jamais ... Jamais ... Jamais ... Jamais ... Jam ... ja ... j ....

Je m’effondre sur le sol. Je suis sur les genoux, je n'ai plus de force, plus de volonté. Les larmes coulent toutes seules. Elles naissent dans mes yeux humides, coulent le long de mon corps pour finir par mourir sur le marbre froid, glacial du temple. Mes pleurs glissent comme un murmure dans le temple sans gardien, sans vie ... J'en oublie la présence de l'Atlante et mes pleurs se font plus vivaces. Le temps passe sans que je ne m'en rende compte. Ma cuirasse m'a quitté parce que je ne la mérite pas. Je ne suis pas digne d'elle. Je n'ai jamais eu de volonté. Et aujourd'hui ne fait pas exception. Mais le plus invraisemblable est à venir, mon cosmos se réveille d'un seul coup. Il s'enflamme, ce qui me réveille également, le temps d'une seconde. Et ma nature même de guerrier des glaces est présentement inqualifiable, une aura dorée presque enflammée m'entoure, machinalement, je regarde mon corps. Une cuirasse d'or vient de me revêtir. Mais, pas une armure d'or habituelle, celle-ci est différente sous-tout ces aspects. Plus affiné, noble que toutes les autres armures ! Mais, est-ce réellement une armure d'Athéna ? Elle ressemble étrangement aux God Cloth, les armures divines mais en est-ce réellement une ?

Médusé, je lève une première jambe pour y prendre appui mais très vite, des scènes cauchemardesques se superposent les unes aux autres. Je tombe violemment au sol, j'en hurle de douleurs face à cette torture mentale. La douleur se propage à tous mes muscles qui se solidifie accentuent davantage mes cris ! Ma gorge est elle aussi prise et stop momentanément mes hurlements. Mes paupières s'ouvrent de nouveau mettant à nu mon regard vidés de mes larmes et laissant place à une couleur uniforme. Blanchâtres, mes yeux sont dénué de vie. Mais intérieurement, je lutte pour ma survie. Je me retrouve de nouveau sur un champ de bataille avec cette même armure d'or ! Et le plus étrange est que ma main droite tient l'épée du chevalier de la Balance, tandis que ma main gauche tiens fermement le bouclier d'or. Un rêve plus vrai que nature, mes sensations ne me permette pas d'entendre, ressentir ce qui se passe au temple de la Balance. Je suis définitivement pris dans cette scène invraisemblable.

Mais où suis-je ? Qui suis-je ? Guider par ce rêve, je me déplace sur un terrain ronger de corps, tous appartenant à des hommes et femmes. À perte de vue, la même vision et je constate à mesure de mes pas que tous ces guerriers appartiennent à différentes factions, chevaliers d'Athéna, spectres d'Hadès, guerrier divin et même des Marinas ! Sur ce terrain sans relief, je reconnais bon nombre de visages mais sans y mettre un prénom ! Je tente de percer dans ma mémoire mais, toujours cette forme de barrière qui au préalable, diminuer mes forces mais, cette fois-ci, m'empêche de me concentrer. Tel un mort-vivant, je marche sans but, sans savoir où aller ! Et mes pas m’amène vers un endroit dépeuplé de corps, le relief devient peu à peu montagneux, du regard vers son sommet, je ne perçois qu'un vaste champ de nuages empêchant de distinguer le sommet du col montagneux !

Arriver au sommet, un petit donjon égaye le paysage, et appeler par ma curiosité, je me laisse guider par elle et j'entre dans cette fortification. Et tout juste le premier pas à l'intérieur qu'une vivace lumière dorée m'aveugle littéralement. Mais rien n'y fait, mon corps ne m'obéit plus, j'avance encore et inexorablement quand un puissant Cosmos se fait ressentir, balayant par le biais d'un vent fugace cette lumière aveuglante.



Oh, te voilà enfin cher Alistair ... Je t'ai attendu depuis la création du sanctuaire ! Mmmh, qu'il est si bon de te revoir ! Athéna a tout fait pour nous éloigner mais le destin semble irrémédiablement nous revoir à nouveau réuni ! Je sens en toi la colère et la crainte se mêler à l'écoute de mes mots, alors laisse moi t'indiquer qui je suis ... Je suis la personnification du treizième signe du zodiaque. L'armure qui était créée à partir de la constellation du Serpentaire fût détruite mais, je l'ai recrée et je te l'est redonner au temple de la Balance. Car après tout .... tu étais le Treizième chevalier d'or ...

Une créature immonde, monstrueuse est l'épicentre de ce gigantesque Cosmos. Même les chevaliers d'or rencontrés plus tôt ne peuvent égaler une tel puissance. Quelques sueurs froides coulent sur mon front et à travers mon dos. Et ses mots, comment puis-je y croire ? Et pourtant, si il disait vrai .... Non, c'est impossible, je suis dans un rêve et ou je deviens fou.

Q Quoi ? Baliverne .... tout ceci n'est qu'un rêve, comment une treizième armure pourrait exister ? Tout cela n'est le fruit que de mon imagination, de ma folie ! Et si par pur hasard tout ceci était vrai, prouvez moi vos paroles !


La créature avança de quelques mètres pour s'approcher vers moi. Puis, son regard se focalise tout d'abord sur l'épée de la balance et ensuite, sur le bouclier. Elle se mit à arrêter tout mouvement et me fixa de nouveau du regard.

Athéna en tant que Déesse de la sagesse avait décréter que ta puissance était trop grande pour le simple commun des mortels mais elle en n'a jamais ouvertement fait part. Aussi bien aux hommes, qu'aux autres divinités. Elle a donc agis secrètement, l'apparition du treizième chevalier d'or n'était possible qu'après la mort des Douze autres dans une même génération .... Une chose improbable pensa t-elle. Puisque les Gold Saint sont les mortels les plus puissants sur Terre, la mort de tous ces élites au sein de sa chevalerie était impensable. Mais la première guerre sainte qui opposa Athéna à Hadès a confirmer que cela était possible, ta force a éclater au grand jour et elle a tenu compte des autres divinités de l'Olympe ! Ton cas devait être statuer ! Ils ont donc bannis la treizième armure, détruit le temple au sein du sanctuaire et effacer au sein même des archives, ton identité ! Mais, son amour envers les hommes la interdit de te tuer, elle ta donc envoyés dans le futur, il y à quelques années en arrière. Elle a agis avec intelligence en te faisant naître dans un monde parallèle, la Contrée Mystique ! Ta puissance ne pouvait être totalement effacer, alors, pour éviter que tu l’additionne à une divinité malveillante comme Hadès. Tu as grandis avec le peuple des Taonias ! Amoureux et fervent défenseur de la Terre et de sa nature. Mais le destin ta amener une nouvelle fois à redevenir un chevalier de la Déesse de la guerre et de la sagesse. Tu es devenu qu'un simple chevalier d'argent mais, je souhaite que tu redevienne celui qui tu étais autrefois ... Pense à l'humanité ....

Après avoir tout juste terminé son monologue, la créature illumina d'une lumière aveuglante au niveau de son abdomen. Un véritable flash lumineux envahit la pièce du donjon ! Le regard aveuglé, mes sens s'affole, mes pulsions cardiaques s'affolent, je suffoque ! Les armes de la balance tombant au sol et mes mains se placent sur ma gorge, je retombe une nouvelle fois au sol, genoux à terre. Un nouveau voile se dessine devant mes yeux. Et cette fois-ci, mon cerveau est envahi d'un flot continue d'images. Celles d'un passé, de MON passé ! Le plus étrange est que les mots de la créature semblent corroborer avec mes souvenirs. Mon cosmos s'enflamme le temps d'une seconde. Mais souvent, une seconde peut tout changer. Mon cosmos m'a donné l'impulsion dont j'avais besoin pour me ressaisir. Et je parviens à me relever en prenant de nouveau les armes, je me replace face à la créature retrouvant peu à peu mes forces cosmiques. Je plonge mon regard dans le sien, l'épée de la balance face à elle.

Que ma tu fais ! Un flot continue d'images corrobore vos dires mais, j'attends à ce que vous m’ayez fait une sorcellerie ! Votre prochaine réponse pourrait bien être la dernière, alors parler bien mais parlez peu ....

Oh, tu comptes pointés les armes de la justice vers moi ... très ironique je dois dire. J'ai tout simplement supprimé ta barrière mentale, celle qu'Athéna t'avait transmise ! La supprimer fût un jeu d'enfant et je dois dire que tôt ou tard, elle se serait dissipé d'elle-même. Alors autant te dire la vérité présentement en te narrant ta réelle identité. Quant à ta puissance, je ne parviendrais pas à maintenir l'armure dans son état très longtemps ... Il manque encore un quelque chose que seul l'Atlante sera à même de faire ... Vois-tu, cette treizième armure n'est pas créée avec les mêmes ingrédients que les autres mais j'en dirais point mot ! Je veux ton bien, tu es le seul digne de porter cette armure et la vison que le chevalier de la coupe eût, s’avérera réel. Il faut donc mener les troupes d'Athéna à la victoire, quoi qu'il en coûte ...


Quoi qu'il en coûte ... Non ! Je ne suis pas faible ! Je ne suis peut-être pas l'être le plus puissant du monde, mais je suis loin d'être faible. Et si ces paroles sont vrais, redevenir le plus puissant des mortels ne m’intéresse pas. Elle mènera automatiquement à ma perte ! Ma vie vaut quelque chose. Je suis capable de protéger les gens que je souhaite. Nous pouvons construire notre avenir, un avenir plus radieux qu'aucun dieu ne pourra jamais nous en donner. Un avenir plus grand pour chacun. Un avenir dont nous déciderons, tous ensemble. Je crois en l'avenir de l'Humanité. Je crois en le retour de la nature comme en ces lieux. Je crois en mes paroles, je crois en ma force et en ma volonté. Le visage fermé et mes mains fermement agrippés, je ressaisis l'épée et le bouclier d'or, puis, je brandis un unique coup d'épée vers le serpentaire qui engrange un nouveau flash lumineux. Plus virulent que précédemment, le Cosmos qui baigne les lieux me repousse totalement et me rejette du donjon. Dévalant la pente de la montagne, j'essaie de m'accrocher à n'importe quoi mais sans succès. La chute s’accélère et avant même de toucher le sol, je m’évanouis !

Mes paupières s'ouvrent de nouveau et j'aperçois le plafond du temple de la balance ! Aurais-je rêvé ? Détournant le regard de quelques centimètres sur le côté, je distingue aisément Jade et un sourire radieux se dessine sur mon visage. Je me relève aisément et je constate que mon armure d'argent ma de nouveau revêtit et les armes de la balance à quelques mètres, gisant sur le sol. Jamais je ne devrais ressasser de telles inepties que je me suis moi-même infligés à l'entrée du temple. Peut-être est-ce en fin de compte un mauvais tour de l'incarnation du serpentaire et cela motive mon envie de mettre un terme à notre mission. Et debout, je m'avance vers l'Atlante et je saisis délicatement son visage et amène délicatement mes lèvres sur les siennes. Les secondes s'effilent et je prends plaisir à avouer par ce baiser mes sentiments envers Jade. Cet étrange voyage dans mes pensées me rappelle que la mort frappe à tout moment, plus encore les chevaliers d'Athéna, alors, je ne dois pas gâcher et terre mes sentiments. Mais une fois de plus, je ressens un Cosmos et cette fois-ci, dans le monde "réel". Je pointe mon regard vers le fond du temple et aperçois une silhouette, serait-ce le gardien des lieux ?

Alistair ! Je ne comprenais pas que mes armes aient été téléportés ailleurs que sur ma propre armure ! Et pourtant, je n'avais pas ressenti de présence ennemie au sein même de mon temple. Seules vos fluctuations d'énergie se mouver en approche de ma position. Quoi qu'il en soit, elles semblent t'avoir épaulé d'une manière ou d'une autre. En conséquent, quel que soit votre motif, je vous laisserais passer sans encombre. Moi, Genbu de la Balance vous octroie le libre accès à la prochaine maison.


Malgré son aval à nous laissez passer, je restais statique sur ma position en regardant la sortie du temple de la Balance. Ma main tenait délicatement celle de Jade ! Sans mot et sans mouvements, j'attendais des questions, des paroles, des réponses à je ne sais quoi et je ne sais qui ! Mes pensées étaient encore focalisées sur ce passé dévoilé. Un passé qui n'est rien d'autre que le mien ! Comment pourrais-je le dévoiler à Jade ou à un autre chevalier ?

Revenir en haut Aller en bas
Scareface
Chevalier d'or du Cancer
Chevalier d'or du Cancer
avatar
Messages : 2177


Caractéristiques
Vie Vie:
353/353  (353/353)
Cosmos Cosmos:
352/352  (352/352)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB] La force sans la justice est tyrannique la justice sans la force est impuissante !   Jeu 4 Avr 2013 - 23:57

L’édifice de la Balance, avant-dernière maison à traverser avant de se trouver sur les lieux de la mission, Jade se retourna en arrivant sur la dernière marche , elle venait de ressentir la douleur de son compagnon, elle resta sur place plusieurs minutes, le temps lui parut bien long et ne voyant toujours pas la silhouette d’Alistair apparaitre, l’Atlante commença à descendre doucement les escaliers lorsque la forme masculine du chevalier d’argent se dessina enfin, mais l’attitude du chevalier de l’Autel ne la rassura pas pour autant, il avait l’air encore plus mal en point que lorsqu’il eu sa première vision, il ne faisait pas attention a la gold saint du Bélier et marchait machinalement dans le temple de la Balance jusqu'à ce qu’il s’effondre à bout de force.

Alistair se mit à pleurer, ses larmes coulaient sur le marbre de la septième demeure, il ne semblait plus lui-même, son cosmos se changea pour passer d’énergie de glace à celle de feu, sa douleur se fit plus vive et ses pleurs plus intenses, le mal qu’il devait éprouver devait l’être plus encore. Jade s’agenouilla auprès de son compagnon de route, essayant de soulager un minimum sa souffrance en entrant dans son esprit amis une créature terrifiante à la cosmo-énergie démesurée l’en empêcha, le silver saint devait être a nouveau plongé dans un de ses cauchemars et l’Atlante, malgré tous ses efforts n’arrivait pas à secourir son ami, il devait se débrouiller seul.

Les minutes s’écoulaient sans qu’aucune amélioration de l’état du silver ne soit perceptible, la guerrière du Bélier ne voyait plus qu’une seule solution pour venir en aide au chevalier d’argent de l’Autel, s’éveiller l’Arayashiki, le huitième sens qui permet, entre autre, de se rendre aux enfers et de garder son libre arbitre, sans avoir à être soumis aux règles d’Hadès. Cette augmentation de la perception permet aussi d’améliorer ses pouvoirs jusqu'à atteindre un niveau proche des dieux, Jade savait aussi que développer son énergie au-delà de ses limites pouvait être dangereux pour la jeune femme surtout qu’elle ne portait pas son armure d’or et si revêtir sa protection ne dure qu’une poignée de secondes, ce laps de temps, l’Atlante ne voulait pas le prendre, le bien-être voire la vie de l’être qu’elle aimait le plus était en jeu.

Alors que Jade commençait à faire bruler sa cosmo-énergie, un événement incompréhensible intervint , les armes de la Balance apparurent et se posèrent tout autour du chevalier d’argent de l’Autel, chacune des armes représentant l’un des signes du zodiaque, elles se mirent à briller d’un seul bloc apportant un soutien de poids au silver saint, le chevalier d’or du Bélier décida alors d’y ajouter sa propre énergie, sans devoir pour autant mettre son existence en péril en stimulant son cosmos jusqu’au huitième sens. La prière de l’atlante dura un temps qui lui parut interminable, finalement Alistair se réveilla et se remit debout, d’abord il parut déboussolé puis il s’avança vers la jeune femme avant de l’embrasser amoureusement. D’abords surprise, Jade se débâtit avant de se laisser finalement aller , sans le vouloir , elle lu les pensées du saint de l’Autel, il avait entièrement raison, le vie était trop courte, surtout pour des guerrier défendant des dieux, alors pourquoi taire ses sentiments, elle lui rendit son baiser, l’étreignant langoureusement, collant son corps à peine vêtue contre le sien, faisant prolonger et instant en serrant son cors de femme contre l’armure d’argent de l’autel plus encore, le temps semblait suspendu aux lèvres es deux guerriers jusqu'à ce qu’un troisième cosmos devienne perceptible et arracha les deux amoureux à leurs rêves d’avenir. Genbu de la Balance faisait enfin son apparition, il fit bientôt face aux deux chargés de mission, il les regarda un instant, puis amena son regard sur les parties de son armure au sol, sans pour autant trouver une explication au fait que ces armes se soit téléporter e son armure au silver saint, il n’offrit aucune objection à la traverser de son temple. Jade et Alistair se tenait par la main sans mots dire, le jeune Atlante se sentait un peu miséreuse d’avoir été vu ainsi, elle se ressaisit finalement.

Merci Genbu de nous laisser libre passage, en effet, les ares de la justice nous ont aidé à franchir cette étape qui à été pour le moins difficile et douloureuse pour l’un d’entre nous.

A ces mots, le regard de l’Atlante se tourna vers le visage d’Alistair, ses yeux posaient des questions à celui à qui elle venait de déclarer sa flamme espérant qu’elle aurait ses réponses en temps voulu, puis sans lâcher la main de son bien-aimé, la gardienne du premier temple parti en direction de la prochaine demeure.



Arrow Temple du Scorpion
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] La force sans la justice est tyrannique la justice sans la force est impuissante !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Conquête] « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique. » [PV Tengoku]
» La justice de Raphael [Terminé]
» Nul bien sans peine | Râ
» ~"Saillir sans amour, c'est pareil que tuer sans plaisir"~
» un auror sans baguette, c'est comme du quidditch sans balais - Aaron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP flashback-