Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Ven 26 Juil 2013 - 19:28

 La bête était en train de quitter les lieux, décidée à abandonner les saints face à leur désarroi, des serviteurs d'Athéna qui n'avaient rien pu faire tandis qu'elle venait traquer et tuer sa proie. Tandis qu'elle laissait le village silencieux derrière elle, s'apprêtant à regagner l'obscurité de la forêt et y disparaître pour de bon, elle s'arrêta. Se retournant lentement, la forme ténébreuse se mit à gronder....  


L'esprit invoqué par le chevalier d'or du Poisson avançait avec prudence. Elle se devait d'accomplir la tâche que Chico lui avait confié. Et elle était pour le moins ardue. Avançant dans ce brouillard épais et gênant, elle ne distinguait rien d'anormal pour le moment.... jusqu'à ce qu'une patte la faucha telle la lame de la grande faucheuse. L'esprit aquatique disparu à l'instant même où l'attaque la déchira, telle une bulle de savon.... 


Les deux saints d'Athéna étaient aux aguets. Bien leur en prit, car la créature qui rôdait dans Falkland et ses alentours, cette bête mystérieuse qui avait semée la terreur dans les esprits des villageois, cet envoyé du diable comme l'aurait appelé le recteur de la paroisse était là! Elle n'avait guère appréciée le fait d'être traqué ainsi.... Elle avait voulu s'en aller sans faire d'histoire, mais le chevalier d'or du poisson en avait décidé autrement. Paix à leurs âmes, elle allait leur faire payer son audace. Son grognement se fit entendre à leurs oreilles tel le roulement sourd du tonnerre tandis que sa silhouette commençait à être visible pour leurs yeux. Une forme floue et obscure, des yeux rougeoyants et une taille impressionnante pour un chien.... au moins celle d'un poney... Son hurlement tomba comme une épée de damoclès sur eux, semant la surprise et la terreur de part la force de celui ci. Cet hurlement semblait frapper leurs âmes d'une frayeur sans pareille, et c'est ainsi qu'ils virent la bête se mettre à courir vers eux avec une vitesse folle.... 
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Sam 27 Juil 2013 - 1:24



Alice m'était trop de temps à revenir. N'étant pas dans ses habitudes, je commençais alors par un tantinet m'inquiétais pour elle même, si elle ne risquait par grand chose à l'intérieur de ce vaste brouillard, je priais tout de même ma déesse pour qu'elle revienne indemne mais, une vague intuition m'avait envahit par surprise. Et si... parbleu non, je n'osais y imaginer cette macabre idée mais, je devais tout de même me confrontais à la réalité des choses, et cela bien malgré moi. Et si, il lui était arrivé une tragédie à l'intérieur de ce village. Bien que savant que chacun de mes esprits ne ressentaient pas de douleurs physique ou même mentale, ce n'était pas une raison pour l'envoyer dans la gueule du loup mais, Alice savait ce qu'elle encouraient en acceptant la mission, cela pouvait soulager un peu ma conscience mais, au bout de dix bonne minutes, mes doutes fut confirmées.

Elle était bien morte ou plutôt liquéfiée d'elle-même. Comment... je ne saurais le dire mais, mon petit doigt me disait qu'elle l'avait rejoint son monde. Involontairement, je fus pris d'un petit remord. J'avais beaucoup d'estime pour ces petit êtres, certain méritaient plus d'égards que les humains eux-même mais, l'être parfait n'existait pas. On naissait tous avec nos qualités et nos défauts. Le chevalier du Poisson Austral avait qualifié mon éclaireur de bidule, c'était pour elle quelque peu insultant, savant qu'elle risquait sa flotte pour eux. C'est alors que tout s'enchaîna par la suite et que je me rendis compte que l'appât avait finalement bien effectuée son boulot comme prévue. Détendu, j'entendis le grognement de la bête et si j'en croyais mon ouïe, cette chose arrivé à toute vitesse vers nous...

Mon regards se plongea droit dans les yeux vers mon compagnon. Cela ne faisait aucun doute dessus, tout comme moi, il avait clairement entendu ce bruit. Quelque chose me disait que le pire était encore à venir mais, cela m'importais bien peu. J'avais déjà vécu bien d'autre expérience. J'avais beau me convaincre, je n'étais pas serein. La panique prit  le dessus sur mon calme légendaire. Face à la bête, nous devions en aucun cas nous laissaient submerger par la peur qu'elle pouvait inspirer. Je le savais, notre bataille arrivé et je ne comptais sûrement pas mourir ici dans ce trou perdu, j'avais encore de beau jours devant moi au sanctuaire de ma Déesse bien aimée.


 «_ Prépare toi Chevalier. L'heure n'est plus à la parlotte mais bel et bien à l'action de montrer notre courage et à la vaillance de nos actions pour notre déesse, Athéna et ainsi que nos sœurs et frères d'armes. Libérons une bonne fois pour toute ce village maudit de cette bête dénué de cœur. Essayons d'abord de l’affaiblir pour l'a capturer, par la suite. »  

Même si il y avait là peu de chance, je devais tout de même essayais, n'ayant pas tous les éléments en ma possession, je devais privilégier la non violence mais, je doutais fort bien de l'issu du duel. En position d'attaque, il entraperçue une nouvel fois dans la brouillard, deux yeux rouge bien distinct puis vu sa silhouette. Alors que je m’interrogeai sur les différentes formes, enfin la bête fit son apparition ...    

Elle s'était enfin décidé de sortir de ce fichu brouillard pour venir traquer ses deux proies. Elle apparut brusquement en surgissant tel un chasseur mais, il était déjà trop tard pour elle car l'effet de surprise ne fonctionnait plus, sans oublier qu'elle n'avait plus l'avantage du terrain. Il y avait alors peut-être un minuscule espoir de l'emporter sur elle. Seul éléments manquant était sa force ainsi que son endurance mais j'allais vite connaître cela en luttant contre elle. Sans hésiter, je fis deux trois bond en arrière afin de distancer la bête puis sorti aussitôt une pléiade de fleur de couleur écarlate en synchronisant bien mon cosmos doré. Sans sourciller un instant, je les envoya dans sa direction.


~ Royal Démon Roses ~
Citation :
20 points de cosmos pour 10 dégâts.
Attaque Moyenne - Terre -
Cette attaque prive lentement sa victime de ses cinq sens du moment où celle-ci a senti le parfum de la rose, ou a été piquée par une de ses épines. L'adversaire se verra contraint de sacrifier 10 points de cosmos pour se débarrasser des toxines de la rose sanguinaire. Effet : Empêche l'adversaire de récupérer sa recharge de cosmos.


J'étais un autre homme quand j'entrais en action et je comptais bien le prouvais en ramenant pourquoi pas cette bête au sanctuaire grec. Ne comptant pas dans m’arrêtais dans cette belle lancé, de suite j'emboitai alors le pas sur le parterre de mes roses rouge  qui jonchaient le sol. D'un coup vif et rapide, je martelais chacun de mes coups sur le corps de la bête puis me recula avec prudence. Sa riposte allait peut-être terrible ...


---

Hp : 200
Cs : 246 - 20 (royal demon roses) = 226
Armure : 420
Coup donnés : Royal Demon Rose*20 (+effet) + Cinq coups physique.
coup paré : /
coup reçu : /
Revenir en haut Aller en bas
Aratos
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
avatar
Messages : 575


Caractéristiques
Vie Vie:
166/166  (166/166)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
200/280  (200/280)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Lun 29 Juil 2013 - 13:47



Aratos se posait quelques questions. Cela faisait maintenant presque une dizaine de minutes que la chose avait disparu, et ils n’avaient toujours pas de nouvelles. Si son coéquipier semblait soucieux, il ne l’était pas plus que d’habitude – du moins en apparence – et le jeune chevalier du poisson austral ne savait pas si c’était bon signe ou non. D’ailleurs, il avait du mal à percer le mystère qui entourait le chevalier d’or qui l’accompagnait, à comprendre sa manière de réfléchir et donc à prévoir ses actes, et le jeune castillan n’aimait pas ça. C’était dans sa nature d’essayer d’analyser les situations, pour ne pas agir de manière inadéquate. Mais le chevalier d’or échappait à tout ceci … pour l’instant. Le chevalier de bronze fit un récapitulatif de la situation, et elle n’était pas brillante, même si, au final, elle était loin d’être critique. Un monstre rodait, mais avait l’avantage du terrain et de l’effet de surprise. De leurs côté ils avaient l’avantage du nombre. C’était presque une égalité. Si seulement l’éclaireur aqueux pouvait revenir de sa mission et signaler la présence de leur proie …

C’en était trop pour le jeune homme. Il se tourna vers Chico, mais ne sut pas vraiment comment lui adresser la question. * Il va croire probablement que je panique… C’est loin d’être idéal comme situation, il ne manquerait plus qu’il ne me fasse pas confiance… * Pensa-t-il. Effectivement, il devait impérativement éviter de semer le trouble dans leur petit duo. La confiance était donc de rigueur. Et puis de toutes façons leur rugissant adversaire ne tarderait pas à … Attendez… Rugissant ?

Et oui, rugissant. Le cri de la bête avait déchiré le silence ambiant. Si l’ambiance était glauque jusqu’à ce moment, on entrait en pleine épouvante. Le bon point était qu’au moins, ils étaient désormais fixés. Il y avait bien une bête, et elle n’était pas de très très bonne humeur. La chose n’avait pas du trop apprécier la présence de deux inconnus sur son territoire. Deux inconnus qui avaient décidé, contre toute attente, de ne pas prendre leurs jambes à leurs cous. Les deux chevalier échangèrent un regard, comme pour s’encourager mutuellement, comme pour chacun exalter le courage de l’autre.

* Bon, ben on dirait que c’est parti. J’espère réellement que Marcus m’a bien préparé, j’ai pas spécialement envie de finir ma première mission en casse-croute pour chien des enfers. J’ose espérer que mon destin est un tant soit peu plus glorieux. * pensa-t-il en regardant Chico qui semblait prendre la parole.

Un petit monologue plus tard, Aratos hocha la tête. Il était d’accord avec le plan de son supérieur d’or. L’affaiblir pour essayer de la capturer était une bonne idée – tant qu’il avait derrière un concept pour mettre en cage l’agressif animal – mais fallait-il pour cela se cantonner à des attaques légères ? Ils risquaient leurs vies, tout de même. De plus, Aratos n’avait jamais utilisé ses attaques sur quelqu’un d’autre que son maître Marcus. Serait-il capable de viser un être vivant avec la même désinvolture ?

Apparemment oui. Le jeune homme effectua quelques sauts comme pour s’écarter de l’ombre qui surgissait de la brume, et se mit inconsciemment à sourire tout en balançant sa bure de moine en l’air. Il n’avait jamais été féru d’action, mais l’adrénaline avait pris le dessus. Il se remémora des conseils de son ancien mentor. Le vieux chevalier lui expliqué comment utiliser son cosmos à bon escient. Il lui avait aussi expliqué qu’il ne devait utiliser ses attaques que pour protéger les faibles, car c’était de la sorte qu’il serait digne de son armure.

Son cosmos, l’enveloppa telle une vague et une aura bleue apparut derrière le chevalier du Poisson Austral et se refléta sur les plaques de son armure. Il était fin prêt à se battre. Il attendit que son coéquipier lance le premier assaut et une fois que ce dernier fut un peu à distance de l'animal maudit, le jeune homme entra en action

« Que la Lance de l’Espadon te foudroie ! »

Citation :
Lance de l’Espadon  [Elément de type Eau]
Attaque faible : 10 CS pour 10 dégats.
Le chevalier du Poisson Austral pointe son adversaire du doigt et son cosmos est expulsé vers la cible sous la forme d’une lance.

Ne voulant pas s'approcher de manière trop proche de sa cible, et surtout, voulant éviter d'entrer dans le rayon d'action des Roses démoniaques, le chevalier de bronze évita de se battre au corps à corps avec l'animal.

---

Hp : 126
Cs : 126 - 10 (Lance de l'Espadon) = 116
Armure : 200
Coups donnés : Lance de l'Espadon = 10
Coups parés : /
Coups reçus : /
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Lun 29 Juil 2013 - 15:37

 La bête fonçait droit sur les deux chevaliers, comme enragée. Telle une force des ténèbres, sa silhouette était terrible et sombre, semblable à un nuage de tempête s'abattant sur terre et dévastant habitations et êtres vivants comme si de rien n'était. Il était impossible pour les deux guerriers de distinguer nettement la créature. Tout était flou et sombre, comme si il s'agissait d'une ombre qui se mouvait par sa propre volonté. Tel une locomotive lancée à vive allure, le fauve ne ralentit absolument pas tandis que les chevaliers se déchaînèrent contre elle, tentant de l'abattre. Rien ne sembla la toucher, les roses n'avaient aucunes prises sur elle, passant à travers l'ombre rugissante qui allait faire connaître sa colère aux deux saints. Il en fut également pour les coups que tentait de lui porter le chevalier des Poissons. Il s'en serait pris au brouillard quelques instants plutôt, cela aurait eu le même résultat. Et le saint avait beau être rapide, habile, et intelligent, il ne pouvait prévoir cela... ni la vitesse de ce qui ressemblait à un chien noir énorme mais intangible... Avec une force étrange, le saint fut projeté d'un coup de patte dotée d'une violence malsaine et surnaturelle. Son armure était intacte, mais Chico pouvait sentir les traces de griffes que sa poitrine possédait désormais, ainsi  que son propre sang couler sous la protection de son armure. Lorsque l'attaque du jeune poisson austral passa elle aussi à travers sa cible, la créature se retourna avec une vitesse folle en grognant d'une telle sorte que le jeune Aratos se figea de terreur un instant. Ce fut un instant de trop. La bête fut sur lui immédiatement et le fit tomber à terre en le percutant avec force. Entendant le chevalier d'or se relever non loin, la bête saisit la jambe d'Aratos en resserrant ses mâchoires dessus. Tandis que le jeune garçon ressentit une douleur atroce et une peur qui le sonna comme si il s'était pris un coup de masse, le fauve le souleva avec une facilité déconcertante et envoya voltiger le jeune compagnon de Chico droit vers lui. Puis, doucement, en grognant sans qu'ils puissent distinguer ses crocs, la bête s'approchait d'eux lentement.... guettant leur moindre geste. La blessure d'Aratos était telle que sa jambe lui faisait trop mal pour qu'il puisse se déplacer sans souffrir davantage encore... la terreur devait commencer à germer au fond de leurs âmes.... 



Le Chien : 

Pv : ??? - 0 - 0 = ??? 

les attaques de chico et d'Aratos n'ont eues aucuns effets. 


Chico: 200 - 20 = 180 

Aratos: 126 - 30 = 96 (+ malus de 5 pour la durée de l'affrontement pour toute ses actions à cause de sa blessure à la jambe)
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Mar 30 Juil 2013 - 10:30

Par la sainte barbe de Zeus, mes roses écarlates n'avaient même pas éraflée l'épiderme de la bête. Toute ma tactique de capture tombais à l'eau et qui plus ait. En prime, je devais subir le revers de mon attaque. Comment était-ce possible, chaque coup que j'avais portés son égard paraissait vain. Fichtre alors, je n'en revenais toujours pas. Mes yeux bien ouvert, j'avais encore du mal à discerner cette chose. Quoi qu'il en soit, j'avais du mal à le reconnaître mais, je devais l'avouer. Quoi que cela soit, cette bête me dépassait dans bien des domaines : Puissance, vitesse d'action, ainsi que sa faculté d’adaptation me lassait pantois. Mais en aucun cas je ne souhaitais abandonner cette mission. Relevant ce défi qui me semblait de taille, je comptais bien mener mon aventure jusqu'à son terme. Si je me basais sur les éléments que j'avais en ma possession, j'avais à affaire à un plus fort partie que moi mais, je ne me résignais pas pour autant même si en moi, le doute grandissait.

C'était bien connu, chaque ennemie avait une ou plusieurs faiblesses, même les plus indomptables. Je n'avais jamais connu une telle expérience comme cela. Il y avait un début a tout à ce que l'on disait. C'est dans ces moments-là, les plus durs, où il ne fallait pas perdre espoir. C'est alors que par la suite tout vint à s'enchaîner. Sans comprendre et pourquoi, je me retrouve au sol, ma poitrine lacéré par  une griffe de chien. Oui, j'en étais cette fois-ci convaincu. Seul problème, je n'arrivais toujours pas à le voir et cela malgré ma bonne volonté. Cela pouvait soulever quelques interrogations sur lui. Avait-il le don de se rendre invisible à son gré. Si tel était le cas, nul doute que la capture ou la tuerie du chien pouvait s'avérer être complexe mais, je n'étais pas de ces gens à vouloir abandonner dès le premier obstacle que l'on pouvait rencontrer sur le chemin.

N’abandonnant toujours pas, je me relève. Ce fichu clébard m'avait mis en garde en me blessant de sa patte mais, quant était-il si je continuais à persister encore et encore en l'attaquant de plus belle. Bien vite, je viens à ravisais mon jugement en voyant qu'il mâchouillait avec un certain plaisir une des jambes d'Aratos. La bête était fichtrement rusée et savait drôlement y faire pour ce qu'y était d'une traque mais, je ne perdais pas espoir. D'un coup sec, elle m'envoya mon compagnon puis se mit à grogner de peur de subir une nouvelle attaque. Le visage grave, la bête nous laissait guère le choix. Nous devions nous replier...

Nous avions payés cher ce premier affront pour quelque informations futile ...

Aratos blessé, je ne pouvais pas me permettre de pouvoir ré-affronter ce chien. Il me fallait donc mettre à l'abri du danger mon compagnon et surtout soigner cette blessure si j’arrivais à dénicher une trousse de secours. A vue de nez, l'église ne semblait qu'à quelque pas d’ici. Je n'avais plus le choix, c'était maintenant l'instinct de survie qui primait avant tout. Sur le chemin, je découvre avec horreur le corps d'un homme. Je me hâte dans ma course tout en aidant Aratos. C'était rageant mais j’étais totalement impuissant devant une telle situation. Il n'y avait pas âme qui vivent, seul ce monstre rodait dans les parages. Sur le chemin, j’essayai de rassemblais tous les éléments que j'avais en ma possession mais, en vain je n'arrivais à rien. Seulement il était hors de question que je finisse dans son estomac. Il était de mon devoir de trouver sa faiblesse quitte à en payer le prix. J'étais prêt à tout sur le moment.

Arrivant à l'église, Je pousse avec violence la porte puis, ne tarda pas à m'y engouffrer à l'intérieur. La situation était critique. Mon compagnon était blessé à la jambe et je n'avais toujours pas élaboré une bonne solution au problème rencontré. Nous étions finalement arrivés à nous terrer dans une église pour notre survie mais, ce n'était que du temporaire. Les espoirs de trouver une tactique commençait à s’amenuiser au fil du temps. Je devais me résignais à mon sort, sans aucune idée, ce fichu chien allait  à un moment ou en autre m'attraper toutefois, abandonner ne me ressemblais pas. Il devait forcément avoir une solution au problème …

Encore fallait-il la connaître ...
Revenir en haut Aller en bas
Aratos
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
avatar
Messages : 575


Caractéristiques
Vie Vie:
166/166  (166/166)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
200/280  (200/280)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Mar 30 Juil 2013 - 11:29

Un fétu de paille. Une poupée de chiffon. Aratos était comme un jouet entre les mâchoires puissantes du molosse des enfers. La douleur était indescriptible. Il n’avait ressenti une telle souffrance qu’à une seule occasion, lors de son entraînement avec Marcus, lorsqu’il avait chu entre deux roches et qu’il s’était brisé la jambe en trois morceaux. Pendant son vol plané, le jeune castillan déduisit qu’il devait surement en être de même.  * Avec un peu de chance, je pourrai marcher. * se dit-il alors qu’il amorçait son atterrissage forcé.

Il essaya de se repasser la scène au ralenti dans l’esprit. Il avait lancé son attaque après celle de Chico, et le dogue était passé comme à travers. Une sorte d’esprit ? Peut-être, mais loin d’être intangible en tout cas, étant donné les dégâts qu’il avait réussi à leur infliger. Aratos venait de s’écraser plus ou moins sur le chevalier d'or, qui avait sans doute amorti la chute.

Appuyé sur un arbre, le chevalier du Poisson Austral tenta de se relever. L’entreprise n’était pas aisée, mais possible. Si la douleur se réveillait à chaque pas, elle était insuffisante pour l’empêcher de se mouvoir. Ceci dit, le reste du combat n’allait pas être du gâteau. Il allait falloir passer outre la douleur et répliquer avec tout ce qu’ils avaient… et ça ne serait peut-être pas suffisant.

* Oh le bordel. Ma première mission et je me plante de la sorte… * Sans pour autant laisser la panique prendre le dessus, la tension commençait à se faire ressentir. Alors qu’Aratos allait lancer son deuxième – et probable dernier – assaut sur la bête, son supérieur hiérarchique sembla changer de plans. Le tirant par la manche il l’attira dans l’église.

Ils allaient donc prendre un peu de répit en se terrant dans la structure de pierre. Y seraient-ils à l’abri ? Quelques minutes plus tard, ils eurent leur réponse : A première vue il ne s’agissait pas là d’un sanctuaire protégé des actes du monstre, étant donné le cadavre qui jonchait le sol.

« Chevalier, ne devrions-nous pas  aller chercher des renforts ? Je crois qu’on a fait une erreur en sous-estimant cet animal. » annonça le jeune bronze d’une voix grave. S’ils y passaient ils ne seraient pas en état de sauver les villageois non plus, de toutes façons. Et le principal était là. Ils devaient chasser la bête. Mais pas forcément maintenant, pas forcément ce soir là. Si un repli stratégique était la seule solution ... D'un autre côté, en aurait-il seulement la force ?

« Au pire, s’il faut la retenir un peu, … » se surprit-il à dire. Ce n’était pas trop son genre de faire passer qui que ce soit avant lui, mais en l’état, il risquait plus de les ralentir qu’autre chose. Et puis, quitte à rater sa première mission, autant le faire jusqu'au bout. Il n'avait pas peur de la bête. Il n'avait pas peur de la mort. Il était juste déçu de ne pas être assez fort pour faire honneur à son armure et à l'enseignement de son maître. Cependant, il avait beau être faible, il n'en restait pas moins un chevalier d'Athéna.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Mer 31 Juil 2013 - 16:33

Après ce premier assaut où la bête avait pris la peine de jauger la puissance de ses ennemis, ceux ci prirent la fuite précipitamment comme ils le pouvaient. Grognant en son for intérieur, la créature les suivit discrètement, ce qui n'était guère difficile entre le brouillard, la pénombre de la nuit et la panique des deux saints. Ses proies se dirigeaient droit vers l'église... Le chien laissa le chevalier d'or s'occuper de défoncer les portes qui avaient été barricadées par le recteur de la paroisse... Profitant du temps qu'il allait mettre pour entrer et refermer sans doute les portes afin de les mettre à "l'abri", le chasseur qu'était devenu le chien noir revint là où il était passé peu de temps auparavant. Sautant dans un silence surnaturel, il ne fit aucun bruit en passant par l'ouverture qu'il avait causé précédemment dans les vitraux. Tandis que les saints découvrait le corps de sa première victime, il se tapit dans l'ombre, profitant de l'étrange pénombre qui régnait dans ce lieu saint. Il signala finalement sa présence par un grognement sourd, juste derrière eux, lorsqu'il s'était assuré que les portes étaient bien refermées. 

"Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr....!" 

Le fauve à la silhouette surnaturelle et floue se tenait derrière eux. Il leur semblait encore plus grand que lors du premier assaut, sans doute parce que cette fois ci il se tenait droit. Puis avant qu'ils ne réagissent, il frappa Chico d'un violent coup de pattes, bien plus brutal que le précédent, et cette fois ci, le chevalier laissa tomber une gerbe de sang durant son vol plané. Le saint d'or des Poissons avait été mis à l'écart du jeune Aratos et entre eux, se tenait le monstre. Ce dernier adressa au guerrier encore plus ensanglanté un aboiement qui ressemblait plus à un rugissement, comme si il le mettait en garde, avant de se tourner vers Aratos tout en gardant un oeil sur Chico. Sa mâchoire attrapa le jeune garçon par l'épaule et s'y resserra avec une force qui n'avait d'égale que l'intensité des cris du poisson australe. Son armure craquelait sous la pression de la bête. Et avec un regard mélangeant défi et colère, l'animal, d'un bond puissant et toujours aussi étonnement silencieux, ressortit par où il était venu, en emportant Aratos. Le serviteur d'Athéna qu'il laissait derrière lui allait il comprendre le message? Ou bien il allait encore faire preuve d'une audace qui pourrait lui causer sa perte? 




Chico : - 20 hp 


Aratos: - 40 hp
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Mer 31 Juil 2013 - 22:45

En sécurité, je pouvais respirer mais, je savais que la bête n'avait pas dit son dernier mot. La traque avait commencer et l'une des deux parties devait forcement être mis à mal pour avoir le dernier mot sur cette chasse. Dans ma tête, je tentais de nouveau d'élaborer nombreuse tactique mais en vain. Je n'avais aucun vrai éléments en ma possession sur ce chien. Je devais donc m'adapter à cette délicate situation. Faisant les cents pas dans l'église, j’arrivais finalement à rien et cela commençait quelque peu à m'exaspérer. Le saint du Poisson Austral vient aussitôt me tirais dans mes pensées. Lui aussi avait vite comprit la situation dans laquelle nous nous trouvions actuellement. Je faisais vraiment pale figure devant ce monstre et honorait nullement ma déesse, et cela malgré mon statut.

Je soupire longuement. L’idée d'appeler des renforts était certes charmante j'en convenais mais, également risquée avec ce qui se passé dehors. Ne pouvant pas abandonner mon compagnon, je l'a refuse catégoriquement. Nous devions à tout prix continuer malgré tout. C'est alors que je viens à fouillais ce lieu saint dans l'espoir d'y dénicher de quoi soigner le Poisson Austral mais, après une fouille rapide je n'y trouvais hélas rien. De nouveau, Aratos vient à se proposer comme nouvel appât. Décidément, qu'avait-il en tête. Pour moi, toute vies étaient précieuse ! Il était hors de question qu'il expose sa vie en danger et puis, il avait assez donnait comme ca. Il n'avait plus rien a me prouver désormais. Mais alors que je profitais de ce silence, une ombre s'avança discrètement dans la pénombre de l'église.

De nouveau, un grognement se fit entendre. Aussitôt même, je compris que le sombre chien n'était pas loin de nous. Le répit avait été court pour nous. Mes doutes se confirmèrent à la vue de la bête. La situation m'échappais une nouvelle fois de plus. Le monstre m'envoya violemment valser à l'aide de sa patte dans une des rangées de banc puis porta son attention sur Aratos. Le pire était à craindre pour le jeune chevalier. Tant bien que mal, je tente de me relevais mais, cette fois-ci le coup que m'avait porté la bête m'avais laissé douleurs. C'en était trop ! Ce chien avait largement dépassé les limites et je ne comptais plus faire de cadeaux. L'idée d'une tuerie se faisait de plus en plus ressentir  quand le pire arriva …

Soudainement, la bête attrapa le jeune Aratos à l'épaule puis l'emporta bien malgré lui me laissant ainsi seul avec mes remords : Comment avais-je pu me hisser dans la caste des saints d'or du sanctuaire. J'étais pitoyable à voir et maintenant par ma faute, un saint manquait à l'appel a la cour d'Athéna. J'avais bien compris le message avant que ce monstre quitte les lieux mais, je ne pouvais nullement me résoudre à abandonner un des mes compagnons. Je n'avais plus le choix et mes intentions et très claire comme de l'eau de roche. Aratos pris comme otage, il m'étais primordial de tuer ce sombre chien des Enfers, je le pourchasser où qu'il aille quitte a en mourir. La était mon devoir de saint.

Mon choix pris, j'emboite le pas dans une course effréné suivant les traces de sang du Poisson Austral. L'idée d'une revanche ne me déplaisait pas mais, j'allais avoir affaire a une forte partie. Sur le chemin, j'essaie encore et encore d'élaborer une stratégie d'approche a la va vite. Toutes mes techniques de type «Terre» et «Eau» ne fonctionnent absolument pas mais je reste convaincu que cette terrible bête reste sensible a un élément. Encore faudrait-il savoir lequel. Quoi qu'il en soit, j'étais plus que décidé à libérer  mon compagnon. Au bout d'un moment, je stoppa ma course.

J'avais finalement retrouvais ce chien hideux. Sans hésiter un seul instant, je chargea avec puissance.


 «_ Lache-le sale monstre... immédiatement ! ! !. »  

Suzaku, l’oiseau sacré
Vent
- 30 points de cosmos -
Citation :
Cette technique invoque un Oiseau né du vent divin qui plonge sur l'ennemi. Tout comme la créature qu'il incarne, le Suzaku renaît de ses cendres jusqu'à la mort de l'adversaire.

Malgré la rage que je ressentais, je jouais ma dernière carte. Ces vents divins étaient là mes derniers espoirs contre la bête. Auquel cas, j'étais vaincu d'avance par un ennemi sans faiblesses, sans aucune failles quelconque. Le dernier espoir résidait dans le «Suzaku»...
Revenir en haut Aller en bas
Aratos
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
avatar
Messages : 575


Caractéristiques
Vie Vie:
166/166  (166/166)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
200/280  (200/280)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 1 Aoû 2013 - 13:42

Le sursis avait été de courte durée. Chico avait défoncé la porte de l’église et le duo, bien mal en point, y était entré. Le jeune homme saignait abondement et il commençait à ressentir quelque peu les effets de la perte de sang. Lorsqu’il avait essayé de se mettre debout, sa tête avait commencé à tourner et il avait été obligé de prendre appui sur un banc étonnement encore intact. Alors qu'il s’était adressé au chevalier d'or en pensant que l'idée n'était pas trop mauvaise, ce dernier avait refusé sa proposition. Cette confrontation devait se terminer sur le champs, et ils n’auraient pas le temps de quérir des secours. Et la chose n’avait point de pitié. Le corps qui se trouvait au sol en était la preuve.

* Embêtant tout ça, surtout que ce n’est pas comme si nous avions pléthore de solutions et … Qu’est-ce que c’est que ce bruit ? Oh non… elle est de retour. *

Le jeune chevalier du poisson austral avait été interrompu dans sa réflexion par un grognement. Encore un. Mais, par où était-elle passée ? Était-ce seulement important d’ailleurs ? Ils n’avaient plus aucun endroit où se cacher, la confrontation finale était donc inévitable… Du moins c’est ce que pensait le chevalier de bronze au moment de l’attaque de l’agressif animal. Il ne fut pas déçu d’ailleurs. La chose avait envoyé un coup puissant au chevalier d’or, puis s’était tourné vers le plus faible des deux.

« Et meeeerde »

Le jeune homme avait raison de se plaindre, l’issue de cette lutte était déjà plus ou moins écrite. Le monstre s’était élancé sur Aratos qui se défendait comme il pouvait. Malheureusement, il n’avait pas la moindre chance, et il fut vite submergé par la rapidité de l’animal. Ce dernier l’attrapa avec sa gueule au niveau de l’épaule, et commença à l’attirer en dehors de la structure en pierre.

La douleur était encore supérieure à celle de sa jambe, et le jeune homme fut à deux doigts de s’évanouir sur le moment. La bête jouait avec lui comme avec une poupée de chiffon. Aucun problème pour cette dernière de l’emporter par le vitrail brisé. Allait-il servir de repas à ce monstre ? Il n’en était pas question !  Aratos frappa le plus fort qu’il pouvait sur la gueule du chien de l’enfer pour essayer de le faire lâcher prise, et sans attendre il poussa son cosmos jusqu’à son paroxysme. S’il devait mourir autant que ce fusse en fourbissant les armes. Ses armes.


Que le Poids de l’océan Pacifique te réduise en poussière !
Citation :
Attaque Forte : 30 à 40 CS.[Elément de type Eau]
Le chevalier enveloppe son adversaire de son cosmos et simule la pression qui serait ressentie tout au fond de l’océan Pacifique afin d’en écraser son adversaire.
Si subie de plein fouet, l’adversaire, ne pourra pas récupérer de CS à son prochain tour.

Aratos ne savait pas si son attaque porterait ses fruits, mais une chose était sure, il n’allait pas se faire réduire en pâtée pour clébard, aussi démoniaque fusse l’animal.


[Destination : Archéron]


Dernière édition par Aratos le Jeu 1 Aoû 2013 - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 1 Aoû 2013 - 15:17

 La féroce créature emportait sa proie. Voilà un bonus auquel elle ne s'était pas attendue une fois sa basse besogne accomplie. Et si elle semblait savoureuse, telle une délicieuse friandise, le malheureux saint avait encore assez de volonté pour se débattre. Certes ses coups ne le touchaient pas, mais cela était malgré tout... gênant. Surtout lorsqu'il tenta une ultime attaque en déployant son cosmos. Agacé, le chien, en réponse à la résistance que lui opposait Aratos, resserra davantage encore ses mâchoires. Son armure se brisa aussi nettement que ses os tandis que le sang du saint tombait au sol. Cela avait pour mérite de mettre les choses au clair, le saint n'avait plus la force de se défendre et d'ici quelques instants il ne serait plus... 


Mais cela était sans compter sur le sens de l'honneur de Chico. La bête lui avait fait comprendre le message, mais apparemment, celui ci voulait périr avec son compagnon. En tout cas, la créature commençait sérieusement à en avoir assez... Elle se mit à grogner, et laissa tomber Aratos au sol tandis qu'un souffle de vent lui passa à travers et que les paroles du chevalier d'or des poissons ennuyaient ses oreilles. Son regard étonnamment rouge et lumineux comme si ses yeux étaient des braises ardentes se posèrent sur Chico. Malveillance, défi, colère pouvaient être ressentit à travers ce regard. Tandis qu'Aratos gémissait  sur le sol, la bête posa une patte sur sa nuque... une sensation glacée passa dans le jeune poisson austral. Puis plus rien. Chico n'entendit qu'un craquement sec tandis que le chien le toisait d'un regard sévère. Son grognement montait peu à peu en puissance.... puis un aboiement sec et féroce... et encore un! Chico pouvait tenter de fuir avant que la traque commence.... 



Mort de Aratos 


Jet de dés pour Chico qui doit faire 5 ou 6 pour fuir (si du moins il décide de fuir) 
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:06

allez un 5 ou 6 ....

EDIT : ou pas ... 


Dernière édition par Chico le Jeu 1 Aoû 2013 - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:08

Dés..
Revenir en haut Aller en bas
Maître des Dés
Lanceur de Dés
avatar
Messages : 1270


MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:08

Le membre 'Chico' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé Saint Anthologie' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 1 Aoû 2013 - 22:44


Fichtre, rien ne semblait arrêter ce monstre. Face à lui, je me trouvais totalement impuissant. Il avait réduit mes derniers espoirs à néant et le massacre n'allait pas s’arrêtait ici. D'un bref coup de mâchoire, le chien déchiqueta le corps de Aratos. Ce dernier chuta alors au sol laissant son armure en mille morceaux. Il n'y avait plus rien à faire pour le jeune homme. L'heure n'était pas à pleurer mon confrère mais encore à l'action. La bête se trouver encore devant moi me menaçant encore et toujours de ses grognements. Cette fois-ci, le message était bien passé. Je pris alors mes jambes a mon cou abandonner derrière moi les entrailles du Poisson Austral. Lâchant un juron en chemin, le doute vient alors à s’incruster dans mon esprit. Serait-ce mon incompétence de chevalier qui aurait amener à tuer ce pauvre Aratos.

Quoi qu'il en soit, je me devais de retenir mes larmes pour le moment. L'instant était critique et j'estimais mes chances de survies à moins d'1 %. Je devais au moins tenter à tout prix d’abattre ce monstre en hommage du Poisson Austral. Par chance, j'étais encore en vie et j'espérais encore l'être dans une heure. Malheureusement, toute mes attaques restait sans effet. Je devais donc trouvais une autre solution. Toujours dans une course essoufflé, j’espérais avoir distancer ce sombre chien ne serait-ce de quelque mètres seulement. Dans une situation alarmante, je n'avais plus le choix. Je devais me cacher tout comme la population de ce village. Ne pouvant nullement accéder par la porte, je décide alors de casser d'un coup sec un des carreaux d'une des maisonnettes se trouvant au village. Dans un deuxième temps, je pénètre difficilement à l’intérieur de celle-ci atterrissant dans une petite cuisine.

De nouveau en sécurité, je pouvais reprendre mon souffle temporairement. Je soupira longuement. J'hésitai à présent. Rien ne me pousser à poursuivre cette chasse. La bête était vraiment rusé et posséder de l'expérience, peut-être plus que moi, même. Assis contre un petit meuble, j'étais tiraillais entre partir et continuer...

Si seulement il y avait encore de l'espoir...
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Mer 7 Aoû 2013 - 15:59

 Le fauve ne tarda pas à poursuivre le chevalier en fuite. Ce dernier se laissait aller à l'effroi et à la panique, même si pour le moment il arrivait à rester digne contrairement à la plupart des mortels que la créature traquait habituellement. Semblable à une ombre, elle délaissa la carcasse d'Aratos pour suivre le second intrus. Il avait fait preuve d'une audace telle que cela frôlait l'insolence pour la bête, et celle ci n'avait guère appréciée sa dernière et vaine intervention. Silencieuse comme jamais, elle le suivit, discrètement dissimulée dans les ténèbres. Elle observa le chevalier s'introduire chez des villageois et s'y abriter. Elle s'approcha des fenêtres, se montrant clairement à la vue de Chico en lui faisant croire qu'elle ne le voyait pas. Elle reniflait bruyamment, instillant davantage encore la terreur chez sa proie. Disparaissant aussi soudainement que sans bruit, elle se mit à gratter soudainement la porte de la maison. Elle agit ainsi pendant quelques heures, torturant le serviteur d'Athéna qui était coincé comme un rat. Grattement aux portes, reniflements et hurlements déchirant les ténèbres, si Chico tentait de quitter la maison, elle le forçait à repartir en arrière et se réfugier comme il pouvait. Ce petit jeu dura jusqu'au lever du jour, du moins ce qui y ressemblait, étant donné qu'avec le brouillard ambiant de la région ne faisait guère de différences avec la nuit. La bête laissa en plan le saint et emporta les restes du jeune chevalier de bronze décédé pour disparaître... Chico étant désormais seul, étranger dans ce village où le Recteur de la Paroisse était mort ainsi qu'un serviteur d'Athéna. 
Revenir en haut Aller en bas
Chico

avatar
Messages : 5128


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   Jeu 8 Aoû 2013 - 1:24

Traqué comme une proie...

J'étais devenu une cible qui fallait à tout prix abattre pour cette créature. C'était officiel, je n'avais plus de tactique, solution de recours et était même à court d'idée. Bref, la bête avait totalement ébranlé mes plans et avait dans le même temps déchiqueté un pauvre chevalier de bronze sans aucune expérience. Je ne pouvais que m'en prendre à moi-même, c'était par ma faute si Aratos s'était retrouvais dans cette fâcheuse situation. Désormais, mes heures étaient comptaient. Entendant clairement les hurlements ainsi que les reniflements du sombre chien, je priais Athéna pour sa compassion. Il était clair que je m'étais frotté a plus forte partie que moi et j'en avait payé le prix. Les chances que j'en ressorte en vie étaient mince voire nulle devant une telle menace.  

Malgré la peur et la panique, J’arrivai tout de même à survivre toute la nuit quand soudain, les rayons du petit matin traversèrent l'incessante brume du village pour mettre en fuite le terrible fauve. Je pouvais de nouveau souffler, elle était de nouveau partie au loin mais, elle n'avait pas abandonner pour autant la chasse. Malgré ma bonne volonté, Il était clair que je n'étais pas au niveau pour traquer cette bête. Elle me l'avait d'ailleurs prouvé par bien des manières. C'était vraiment rageant mais mieux valait stopper ici l'aventure. Il y avait déjà trop de perte à mon goût et je ne souhaitais pas finir comme mon compagnon. Dès lors, je m’échappa en toute discrétion tel un brigand à pas de loup quittant rapidement ce village maudit. Je savais fort bien reconnaître quand la partie est terminée, et là ce fut le cas …

Je laissais donc seule la bête a son village me redirigeant vers d'autre contrées. La bête avait eu raison de moi, j’abandonnais la partie !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ecosse: La nuit, tout les chiens sont noirs!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» la nuit tout les chats sont gris (PV felyndiira) (SUJET TERMINÉ)
» La nuit, tous les chats sont gris...[pv A.M.E.]
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» La nuit tous les chats sont gris. Ou pas. - Caroline&Cassiopée
» La nuit, tous les chats sont gris. Qu'en est-il des tigres ? [Raphael Mercury]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-