Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Roumanie : Dracula se réveille ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 29 Sep 2013 - 12:27

Le spectre poussa un cri de douleur effroyable et toussa bruyamment pendant que la poussière soulevée par Alistair se dissipait. Ses photons avaient brûlé un peu plus l'homme et agrandi les plaies ouvertes par Raven, d'où coulait abondamment un sang épais.

"Vous allez... me le payer..."

La seconde d'après, l'imposant adversaire se trouvait face au saint de l'Autel. Il le ceintura des deux bras et commença à l'écraser comme un ours cherchant à étouffer sa proie. Il eut même une idée plus divertissante et se dirigea avec sa prise vers Raven.

"Si ton ami est encore en vie, je peux te garantir que ce ne sera plus le cas... après ça..."

Il emprisonna Alistair dans sa poigne de fer et le leva au-dessus de lui, dans l'optique évidente de le fracasser contre le corps du saint du corbeau, tuant ainsi du même coup les deux jeunes hommes. Les oiseaux de malheur intervinrent, prêts à tout pour défendre leur maître : ils donnèrent coups de becs et de griffes partout où la chair du spectre avait été brûlée, ou déjà ouvertes, lui infligeant mille souffrance et autres blessures.

"Ah ! Allez-vous-en sales bêtes !"

Gêné, le géant lâcha son prisonnier et battit l'air de ses bras. Il finit par employer les grands remèdes et déploya une sphère d'énergie tout autour de lui qu'il fit exploser subitement. S'ils n'étaient pas morts, les corbeaux se retrouvèrent tous au sol, s'agitant frénétiquement dans tous les sens sous le coup de la confusion. Ricanant, le bourreau se prépara à écraser de plus belle Alistair, au sens propre du terme. Mais alors qu'il voulut lever la jambe pour aplatir l'Autel, il se sentit pris de vertige et recula par réflexes, glissa sur un corbeau et s'étala sur le dos de tout son long.

"J'aurais... perdu... tout mon sang... ? Impossible... Gaaarh..."
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Messages : 4272


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
361/361  (361/361)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 29 Sep 2013 - 16:34

L'attaque avait parfaitement fonctionné. Du moins, elle frappa notre adversaire de plein fouet sans qu'il puisse s'y défendre concrètement. Raven étant temporairement hors combat, le fait que je sois brièvement seul et que mon attaque fit mouche me procure un plaisir à temporiser les actions du spectre. Le colosse se dirigeait à grands pas vers une défaite inéluctable, son corps témoigne des sévices endurer par nos nombreuses attaques. Le photon Burst eût finalement raison de lui. Du moins, ma réaction à savourer la victoire est nettement moins rapide que celle de notre imposant adversaire. Sans même pouvoir effectuer un seul mouvement et opter pour une position de combat défensive. Je ne vis que brièvement la masse colossale du mastodonte s'élancer à vive allure vers moi. Écraser par lacération, je suis soudainement tenu par les deux bras du spectre. L'étreinte se ressert sur moi, écrasant mes muscles puis mes os. Ne pouvant strictement rien faire, seuls mes cris pouvaient alerter Raven de l'assaut que je subis présentement. Mais, ces hurlements n'ont pas vocation à alerter qui que ce soit. Ils sont simplement synonymes de ma vive douleur aux craquements de mon corps tout entier. Dans un dernier soubresaut, mes paupières s'entrouvrent brièvement lorsque le spectre énoncent à haute voix, l'action qu'il souhaite entreprendre sous peu.

Comment pourrais-je éviter la suite des événements ? Même dans une lueur d'espoir, m'échapper de cette étreinte est strictement impossible. La suite est sans équivoque, la poigne de fer du spectre m'étrangle bien davantage. Perdant temporairement ma conscience, je me sens tout juste lever du sol avant de sombrer dans une sorte de profond sommeil. La suite est donc totalement obscure pour moi. Ne pouvant à aucun moment savoir ce qui s'est passé, je parviens finalement à l'issue d'un certain temps, à retrouver mes esprits. Allonger de dos sur le sol, lorsque mes paupières peinent à s'ouvrir, je parviens seulement à entendre les dernières paroles de notre adversaire. Peinant à me relever, j'aperçois à quelques mètres devant moi l'imposant colosse. Le visage pâle, ces plaies saignent plus abondamment que jamais, le spectre ce vide totalement de son sang et ces jours sont donc comtés ! Avec quelques côtes cassez, j'ai toute la peine du monde à me relever mais, la satisfaction d'avoir gagné le combat surpasse temporairement mes douleurs. Puis, savoir la jeune voyante et Raven en vie, dépasse de loin, le fait de penser à mes propres douleurs. Pas à pas, je m'avance vers le chevalier d'argent du corbeau. Préalablement, je hurle le prénom de notre jeune Roumaine, espérant qu'elle parvienne jusqu'à nous rapidement. Il fallait dès à présent se regrouper. Que moi et Raven pensions à nous soigner et discuter des démarches à suivre. Rien ne me permet de croire que cette quête prend fin ou si d'autres péripéties vont subvenir prochainement. Peut-être aura-t-on droit à des visions de Layla qui nous permettront de statuer sur notre l'avancer de nos recherches.


" Raven, Raven, ressaisit toi ! La victoire nous est acquise désormais. Prenons du repos bien mérité et pensons à nos blessures. Nous allons à tête reposés, réfléchir à la suite des événements. Laya c'est temporairement éloigné de la zone de combat, j'espère que rien ne le lui est rien arrivé. "

Je n'avais pas encore aperçu le corps du chevalier d'argent se mouvoir. L'idée qu'il soit grièvement blesser voir mort m'est impossible. Sans non plus aller jusqu'à dire que les coups qu'ils avaient reçus étaient moindre que ce que moi j'ai subis, il y a un monde. Mais, son armure, même après ces chocs terribles, a sans aucun doute offert la protection nécessaire à sa survie. Puis, les corbeaux ont été d'une aide inestimable, tout au long de cette quête, le sanctuaire peut compter sur la présence de ce chevalier. Nous allons pouvoir plus rapidement que prévoir, rentrer au bercail, à moins que ...
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mar 1 Oct 2013 - 13:25

Le bois et la viande remuèrent lentement, jusqu'à laisser apercevoir le visage tordu par la douleur de Raven. Sa respiration était sifflante et il ressentit toute la douleur du monde dans ses côtes brisées avant de parvenir et se retourner sur le flanc pour régurgiter d'abondantes flaques de sang par le nez et la bouche. Une fois la gorge dégagée, il put reprendre le souffle qui lui manquait tant et profita d'une cargaison de bœuf renversée pour appliquer une entrecôte sur sa cage thoracique douloureuse. Son visage présentait aussi de multiples coupures et des écharpes y étaient encore plantées.

"Je suis encore relativement entier... mais... même si je suis débrouillard, je reste un jeune saint d'argent... Je suis moins fort que toi..."

Il avisa le spectre à une dizaine de mètres de là. Sa tactique avait payé : un premier assaut chargé de détourner l'attention de l'adversaire, de donner du temps au plus fort d'eux deux et d'ouvrir les plaies, peu profondes au départ, qui lui seraient fatales. Un second assaut bien plus axé sur la force brute pour retarder la phase de contre-attaque et agrandir ces mêmes plaies. Et enfin le temps qui faisait son œuvre. Raven était satisfait du risque calculé qu'il avait pris, Alistair avait parfaitement agi selon ses prévisions. Restait qu'il avait négligé la fidélité de ses compagnons à plumes. Ceux qui n'étaient pas morts retrouvaient à peine leurs esprits et se regroupaient autour de lui par petits bonds. Il leur offrit des caresses bien méritées pendant que les plus adroits retiraient les échardes de son visage avec leur bec.

"Mes amis... Merci. Je voudrais vous offrir une sépulture décente mais... je ne pourrais pas tous vous emporter avec moi..."

Les croassements cessèrent, comme pour accorder une minute de silence aux animaux sacrifiés pour le bien de leur mission. Enfin, Raven se releva, chancela.

"Où est Laya ? Pourquoi ne revient-elle pas ? N'avais-tu pas dit que tu la protègerais Alistair ? Où l'as-tu envoyée ?"

A pas mesurés, le serviteur d'Athéna s'approcha de la victime du spectre. Elle reprenait ses esprits. Sans attendre il retira son armure qui se reconstitua sous forme totémique, puis se mit torse nu. Il déchira son vêtement en deux : une partie pour couvrir la féminité souillée, l'autre pour confectionner une attelle de fortune à son bras cassé. Elle le repoussa mais pas longtemps, par manque de forces.

En roumain : "Je ne vous veux aucun mal... Votre tortionnaire a payé pour ce qu'il a fait."
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Messages : 4272


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
361/361  (361/361)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Jeu 3 Oct 2013 - 10:34

Nos actions et tactique de combat ont finalement eu raison du spectre. Une bonne chose de faite en somme mais, nous sommes moi et Raven sacrément amocher. Il n'y a qu'à apercevoir le jeune chevalier s'extirpant avec toutes les peines du monde de la cargaison d'où il avait atterri plus tôt. Le savoir en vie me suffit à effacer mon inquiétude envers lui, une bonne journée et nuit de repos sera amplement suffisante pour lui et moi de se rétablir totalement. La seule problématique tient uniquement sur Laya. M'être focalisé le temps nécessaire sur notre adversaire ma littéralement fait perdre de vue la jeune Roumaine. Chose que le saint du corbeau n'oublie pas de rappeler lorsque j'avais avancé haut et fort que je la protégerais quoi qu'il arrive. Je reste muet, sans répondre d'une quelconque façon à son élocution. Chaque chose en son temps dirait les uns et autres puisqu'il faut dès à présent, soigner la victime du spectre ! Mon jeune compagnon eût la soudaine volonté de prendre l'initiative à aller vers elle et effectuer les premiers soins. Ôtant délibérément son armure, il prit un morceau de ses vêtements pour couvrir d'une part la jeune femme et de l'autre. Tenté de soulager le bras cassé délibérément par notre ancien adversaire.

Se séparer me traverse soudainement l'esprit. Ne serait-ce temporairement pour que je puisse rechercher Laya. Nous venons de tuer notre adversaire et venons, avec de réelles sueurs froides de sauver la vie de cette jeune femme. Néanmoins, cette situation peux nous permettre de nous séparer pour de bon. Je ne doute pas une seule seconde qu'elle soit morte mais, elle a un véritable don de voyance. J'ai l'intime conviction qu'elle nous conduirait au succès totale de notre quête. Alors que faire ? Devrons nous mutuellement se charger de cette femme à nos côtés ou devrais-je temporairement rechercher Laya ? Vu l'état de faiblesse du jeune chevalier. Même s'occuper de simples brigands sera assez fastidieux et relativement long. Mais, peut-être que retrouver Laya sera l'affaire que de quelques minutes après tout ! Continuant à regarder Raven s'occuper de la jeune victime, celle-ci en vain à le repousser faiblement. Compréhensible après ce qu'elle vient de subir. Le saint du corbeau tenta, j'en suis certain en Roumain de la rassurer de nos attentions. C'est à cet instant que je m'avance vers eux, mon armure toujours arborant l’ensemble de mon corps.


" Raven, il va falloir très vite établir nos futurs actions. Tout ce remue ménage à forcement attirer l'attention de civils, brigands et autres en notre position. Évitons de rester engluer délibérément ici-même. Alors, je te propose de t'aider à mettre à l'abri cette femme. Le temps qu'il faudra pour quelle reprenne des forces. Je compte pour ma part retrouver Laya et comprendre la raison qu'il a amené à nous conduire ici. Je doute qu'elle se soit volatilisés et à sans nul doute, été en retrait tout au long de notre combat. Que propose tu ? Un avis contraire ou souhaite tu étayés mes propos ? Sache que tu n'est pas foncièrement plus faible que moi. Tu as des qualités propres qui font de toi un précieux atout pour notre quête et aussi le sanctuaire d'Athéna. "

C'est en quelque sorte, un moment clé de notre enquête à Bucarest. Nous venons de mettre un point final au agissement de cet adversaire. Nous avons, avec plus de mal que prévue, pût sauver la vie de deux personnes mais, en parallèle, indirectement menez la perte de deux autres personnes. Quelle sera donc l'avis de Raven et quelle sera la suite des événements ? J'ai l'intime conviction que tout n'est pas terminé et que d'autres péripéties va nous tomber sur le coin du nez. Et peut-être plus rapidement que prévue. Car les recherches de Raven ont permis d'établir six potentielles personne pouvant correspondre à nos recherches. Il en reste donc deux. Nous ne pouvons être totalement certains que nous avions à faire à la bonne personne avec Laya malgré que j'ai l'intime conviction qu'elle soit celle que nous recherchons. 

" Nous devons aussi tenir compte des dernières personnes répondant à tes recherches Raven. Dans le pire des cas où nous pouvons pas mettre la main sur Laya et que cette jeune femme n'ait pas une d'entre elle. Il faudra très vite repartir et retrouver ces femmes.  "

Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 5 Oct 2013 - 0:05

Raven adressa un sourire ironique à son compagnon d'armes et se releva en peinant avec la femme dans les bras. Celle-ci réagissait à peine, faible et traumatisée.

"Alistair, tu ne comprends donc pas ? Cette femme a été violée... Il faudra des mois pour qu'elle se remette de cette expérience..."

Vacillant un instant, le Corbeau toussa plusieurs fois.

"Le seul endroit où elle pourra être en confiance dans une ville pareille... est dans sa famille sans doute. Il faut la ramener chez elle. Et tu as déjà oublié mes proies. Si nous laissons ces bandits dans leur linceul de plumes, ils mourront."

Le chevalier d'Athéna regarda une nouvelle fois ses amis à plumes. Ainsi était fait la loi de la nature : les vivants donnaient des coups de bec aux morts, sans parvenir à les réveiller, avant de s'envoler pour attendre de leur maître un nouvel ordre. Raven peinait à réfléchir, assailli par la douleur. Le spectre n'y était pas allé de main morte et il le soupçonnait de lui avoir brisé la totalité des côtes. Autant dire qu'il serait incapable de mener un nouveau combat avant leur retour au Sanctuaire.

"Comme tu ne parles pas la langue de ce pays, voilà ce que nous pouvons faire : emmène cette femme dans l'église la plus proche. Les clercs les plus hauts placés sont souvent Grecs ici... Explique-leur qu'elle a été agressée, que tu l'as sauvée et qu'elle a besoin de soins sans rentrer dans les détails. Pendant ce temps je vais essayer de savoir de ces bandits s'ils ont des complices dans le pays qui pourraient avoir mis leurs compétences au service d'une femme. Je te rappelle que nous recherchons la personne qui a fait parler d'elle dans les journaux pour vérifier l'authenticité des faits. Et s'ils sont réels, le Sanctuaire sera sans doute ravi de pouvoir lui poser quelques questions sur notre avenir... Laya... est secondaire. Et je sais qu'elle nous retrouvera où que nous allions. Je crois à ses dons maintenant..."

Une nouvelle quinte de toux le coupa dans son monologue et il donna la victime à porter à Alistair tout en récupérant un semblant de souffle normal. Le visage tordu par la douleur.

"Cette femme que nous venons de sauver... fait partie des dix personnes que j'avais identifiées. Je crois que Laya a compris que nous cherchions certaines personnes. Et elle nous amène à elles... Donc, même si elle a prédit l'effondrement de Botosani, nous pouvons lui faire confiance. Mais une personne défigurée à ce point n'aurait pas laissé la presse indifférente si tu veux mon avis. J'en conclus qu'elle n'est responsable de rien. Il reste alors neuf possibles. Deux sont outre-tombe, une entre nos mains. Plus que six."

Un silence passa pendant lequel on pouvait presque entendre les deux chevaliers réfléchir. Les corbeaux croassèrent de temps à autre. Raven leur fit signe de s'éparpiller.

"Si mon raisonnement te semble correct jusqu'ici, nous n'avons qu'à attendre et à faire attention à nous. Quand j'aurais terminé de les interroger et toi de ramener cette demoiselle, retrouvons-nous dans un endroit sûr... L'hôtel de vente des marchands de grains par exemple. Ces gens honnêtes à qui, paraît-il, tu as essayé d'extorquer des informations en échange d'une dague... Si Laya ne nous a pas rejoints d'ici-là, nous aviserons. D'accord ?"

Un sourire ensanglanté barra le visage de Raven à l'évocation de la tentative de corruption d'Alistair. Sans piste supplémentaire, il était impossible de reprendre les recherches à zéro. Et ses corbeaux chargés de repérer les autres corbeaux et avec eux les potentielles suspectes mettraient un certain temps avant de revenir. Ce qu'il fallait pour permettre au saint de la nuit de mener un interrogatoire fiable.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Messages : 4272


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
361/361  (361/361)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 5 Oct 2013 - 17:59

Six personnes à rechercher. Voilà qui annonce de très longues semaines en perspective à creuser des pistes entendues ici et là. Reliées certaines rumeurs entre elles. Ou alors, avoir affaire à ce genre d'individu que nous venons de combattre. Notre avenir sur notre quête me semble totalement flou. Je crois fermement en nos capacités qui liées entre elles nous procurent de bonnes chances de réussite. Mais, je ne peux être aussi catégorique, je dois en contrepartie, envisagé l'échec de notre mission. Peser d'un côté comme de l'autre les probabilités, même les plus improbables. D'une oreille attentive, j'écoute les propos de Raven m'énonçant à la fois les sévices que la jeune femme dût subir avant notre arrivée. Et le plan d'action à entreprendre pour les prochaines heures. De plusieurs hochements de tête a chaque fin de prise de parole du jeune chevalier pour signifier mon approbation. Il y avait néanmoins une gêne particulière de ma part à retourner à l'hôtel de vente des marchands de grains. Avec le recul, je m'aperçois de mes erreurs au début de mes recherches et c'est avec une certaine honte de devoir retourner dans ce lieu.

Et l'idée de ne plus recherché Laya émerge dans mon esprit. Je sais à présent que c'est peine perdu et que ce sera plutôt elle qui nous retrouvera d'une quelconque manière. Le chevalier du corbeau a enfin compris que son don est une bénédiction pour nous et que ma confiance envers elle n'était pas sans fondement. D'autre part, ses propos concernant cette voyante sont véridiques et je partage totalement sur le fait qu'elle passe au second plan. Nous devons faire très vite pour mener un terme définitif à notre quête. J'ose espéré que nous puissions y mettre un terme rapidement sans faire trop de grabuge ou éviter à ces dernières voyantes d'être prise à mal par notre manque de réactivité. Et devoir nous séparait et sans nul doute une bonne alternative, Raven tentera de récolter de précieuses informations tandis que je devrais accompagner la jeune femme à l'église la plus proche. Reliant les propos et suggestions du silver saint à mes pensées, il est temps de concilier le tout et d'émettre une correction, ou plutôt un avis sur le lieu que nous devrons choisir pour rassemblement.


" Je ne peux qu'accepter tes suggestions. Te savoir ici à récolté des informations sera crucial mais, évite d'en faire trop. Même si ce ne sont que de simples brigands, tu es seul donc évites un quelconque acte d'héroïsme si la situation s'envenime. Tu as évoqué un lieu de repli ou plutôt de retrouvailles lorsque nous aurons terminé les tâches qui nous incombent. Sache que je te fais confiance sur cette destination mais, je ne peux qu'être gêné de retourner à cet hôtel. Comme tu le soulignes, j'ai tenté à mal d'extorquer des informations, ces gens ne vont pas me revoir d'un bon oeil mais, certes. Je ne vais pas discuter de ton choix, si tu penses que ce lieu est le meilleur endroit pour se retrouver, alors qu'il en soit ainsi. En parallèle, je vais tenté aussi à travers les hommes de foi de récolter des informations. J'ose croire qu'ils sont en quelque sorte dans la confidence mais, qu'ils pourront m'aider dans ma quête d'informations à nos recherches. Néanmoins, ne crois pas que c'est ma seule priorité, ramené saine et sauve cette femme est primordiale. Tu peux me faire confiance et retrouvons-nous au lieu-dit, plus tard lorsque l'on aura terminé nos tâches respectives. "

Sur cette longue tirade. Je m'avance doucement vers la jeune femme. D'abord, hésitant sur les gestes à entreprendre puisqu'elle venait, quelques minutes avant de repousser Raven. Je stoppe mes mouvements et prends quelques secondes à replacer mon armure dans son urne sacrée. Cette fois-ci, plus question de la couvrir d'un caisson en bois, un simple voile suffisamment grand fera amplement l'affaire. Prenant le premier tissu à portée de main, je recouvre la totalité de mon urne avant de la placer sur mon dos. Reprenant une marche lente vers la demoiselle, je tends ma main vers la sienne comme pour indiquer qu'elle peut me faire confiance. Un simple sourire se dessine sur mon visage avant de finalement placer ma main sur la sienne et l'aider à ce relevé. J'ose espérer qu'elle ne se débatte à aucun moment, ne parlant pas sa langue, je pourrais très bien demander à Raven de traduire le lieu auquel je souhaite l'emmener pour espérer la rassurer d'avance. Mais, lorsque je parviens à la relevé totalement, j'oriente à mesure mon regard sur les quatre recoins de notre position pour y apercevoir l'église la plus proche. Et un véritable coup de chance s'offre à nous, à quelques rues adjacentes, j'aperçois une église qui semble assez imposante et pointant du doigt la bâtisse, j'y détourne mon regard pour le plonger dans celle de la Roumaine. Spécifiant que c'est le lieu que je souhaite l'emmener. Ma main toujours entrelacer sur la sienne, je donne une infime impulsion pour lui permettre d'effectuer une marche lente et paisible en direction du lieu indiqués à l'instant. Lorsqu'elle entrepris un premier pas suivi d'un autre, je compris qu'elle me faisait confiance et que l'on pouvait à présent entrevoir une marche sans accro ni heurte. Détournant brièvement mon regard du sien pour fixé celui de Raven, j'effectue un unique hochement de tête synonyme que tout irait bien à présent et qu'il pouvait de son coté, s’atteler à la tâche dont il c'est lui-même accommoder.

C'est à travers de longues minutes que nous parvenons enfin à la destination prévue. Face aux hautes portes menant à l'intérieur de l'église, j'enlace le bras de la jeune femme dont j'avais tant que bien mal tentés d'échanger quelques mots de Roumain que j'avais retenus durant ces dernières semaines en Roumanie. Parfois indifférente et à forte raison, il lui arrivait de me comprendre ou pas du tout. Ces rares moments permirent de détendre l'atmosphère et d'oublier, un tant soit peu les dernières péripéties. Prenant l'initiative d'emboiter à nouveau le pas, j'entrouvre totalement la porte et continue ma marche en compagnie de la jeune femme. Fustigeant rapidement les moindres coins de l'église, je n'aperçois aucun fidèle, juste un prêtre tenant place un peu plus loin, devant nous. Détournant sa tête en notre direction lorsqu'il entendit le bruit de la porte, je continue à m'avancer dans sa direction pour finalement arriver à sa hauteur. Un léger blanc s'installe mais, vite brisée lorsque je me devais d'expliquer la raison de notre venue.


" Pardonnez-moi mon père de vous opportuner dans votre tâche mais, je tiens à vous présenter cette jeune Roumaine à mes côtés. Elle vient d'être agressés et a grand besoin de soins. Je l'ais sauvait mais, ne parlant pas le Roumain. Vous êtes sans nul doute mieux placer que moi pour lui apporter réconfort et sérénité dont elle à grand besoin. Il m'attriste de voir Bucarest noyé à de tels maux. Je suis ici depuis quelques jours et dieu peu témoigné que bien des malheurs m'est apparu en visitant Bucarest et d'autres principautés voisines. Vous qui côtoyés cette principauté depuis bien plus longtemps que ma présence. Ni voyait vous pas une lueur d'espoir ? J'ose espérer que vous ne croisés pas uniquement des femmes agressés dans votre paroisse mon Père. "

Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Messages : 4272


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
361/361  (361/361)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mer 9 Oct 2013 - 19:28

Voilà plusieurs minutes que la situation est statique et ou surtout, je ne suis que témoin du soin particulier qu'offre le prêtre à la jeune demoiselle. Échangeant tous les deux en Roumain, je ne parviens même pas à comprendre un traitre mot de leur propos. Finalement, même au sein de l'église et en leur compagnie. Ma présence n'est que peu bénéfique pour cette mission. Il m'aura même fallu avoir l'aide inespérée d'un jeune chevalier pour faire avancer significativement nos recherches. C'est donc en quelque sorte, en proie au doute que je décide de m'accorder un temps de repos, en extérieur de l'édifice sacré. Et un nouveau choc vient surenchérir mes innombrables questions à mes dernières péripéties. En l'espace d'un laps de temps infiniment court, un froid digne des terres nordiques s'abat au plein coeur de Roumanie ! Un climat totalement étrange pour une telle région et à mesure que je scrute les environs. Il y a une atmosphère indescriptible qui me pousse à rejoindre au plus vite le sanctuaire. Cette impression me rappelle les temps anciens ou à chaque guerre sainte ou conflit important avait en préalable. Un parfum particulier et toujours tinté d'une certaine lubricité. Peu à peu, mon proie au doute s'estompe à mesure que je prends l'ampleur de ce climat sibérien. Même si le cas de ces voyantes ici, à Bucarest. Nécessite que Raven et moi-même devrions révolver cette quête. Je ne peux fermer les yeux sur mon pressentit et je dois revenir au sanctuaire. Qui sait si les archives tiennent en comptes des faits similaires par le passé. Ou mieux encore, si d'autres chevaliers ont eu l'initiative d'entreprendre des recherches. Peut-être auront-ils des réponses à ce trouble soudain. Car, quelque chose me pousse à croire que ce climat touche bien d'autres régions que l'Europe centrale.

Revenant à l'intérieur de l'église avec la ferme attention de clôturer mon enquête en Roumanie. Je ne peux qu'éprouver une certaine amertume en ne pouvant pas mettre le fin mot à toute cette histoire. Peut-être que le chevalier d'argent du corbeau sera apte à mener individuellement son enquête et que je pourrais le rejoindre dans quelques semaines. Et avec une nouvelle avancée dans ses recherches. Mais, seul l'avenir nous le dira. Pour le moment, je dois tenir informé le prêtre de ma décision. Et savoir la jeune voyante, à l'abri du froid me rassure un petit peu. Quant aux autres que je devais rechercher, il me peine des laissés dans leurs taudis. Mais, ma priorité concerne le danger qui menace un plus grand nombre de potentielles victimes. Et je devrais apporter mon soutien à toutes aides possibles si Athéna et où le grand pope m'en donne l'ordre. Pas à pas, je m'avance en direction des deux seules personnes présentes dans cet édifice sacré. Pointant mon regard dans celui du prêtre, je m'élance aussitôt à lui fournir mon choix à quitter les lieux.


" Je vous prie de pardonner ma décision que je vais vous donner. Mais, je ne peux rester davantage à Bucarest. J'aurais souhaité, restez plus longuement à vos côtés et tenté d'apporter une aide, aussi infime soit-elle à cette jeune femme mais, l'appel du devoir m'oblige à quitter votre principauté et la Roumanie. Je sais que d'autres personnes sont dans le même cas que cette jeune demoiselle. Et qu'elle nécessite toute aide possible, y compris venant d'un étranger tel que moi. Je tenterais de revenir et de clôturer ce à quoi je m'étais engagé en foulant vos terres. Je vous pris une énième fois de m’excuser de ce départ soudain. J'espère que nous nous recroiserons très vite mon père. "

Seul l'avenir viendra étayer ou non mes propos souhaitant revenir ici, à Bucarest. Mais, la chose que je sais est que mon esprit se focalise uniquement sur ce climat bien étrange. Et bien heureux que je sois un saint des glaces et que malgré ce froid mordant, je ne sois pas paralysé par le handicap qu'offre cette température aussi négative. D'un geste amical envers la Roumaine et le Saint-père en guise d'au revoir. Je marche à pas rapide vers l'extérieur et prends direction du sanctuaire sacré d'Athéna. Ce n'est finalement qu'une fois pleinement sortie des frontières citadines et n'ayant pas à vue, une quelconque concentration de civil que je m'élance soudainement à vive allure.

==> Sanctuaire d'Athéna.

HRP : Je me permet de quittez la quête. Je ne sais pas si je compte y revenir mais, désoler de la quitter avant sa fin ><.

Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1306


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mer 9 Oct 2013 - 20:03

Raven avait passé un temps considérable à interroger les différents bandits. Si considérable qu'il n'avait pas senti la température se rafraîchir avant d'avoir livré toute la bande à ce qui faisait office de police dans la ville. Alors qu'il avait gagné le lieu de rendez-vous, personne ne l'attendait. Il décida de se reposer un moment et de se nettoyer le visage couvert de sang dans une auberge. Quelle ne fut pas sa surprise de recevoir de la visite dans la soirée ! Et quelle visite !

Laya, exténuée, accompagnée de toutes les femmes suspectées de correspondre à la voyante du journal. Le chevalier remercia chaudement la Roumaine pour son aide plus que précieuse. Et puisqu'il avait eu de ses corbeaux la confirmation qu'Alistair avait quitté la ville en toute sécurité, il savait ce qui lui restait à faire pour mener sa mission à bien. Il n'y avait plus qu'à espérer que le Sanctuaire ne lui tienne pas rigueur d'avoir laissé passer une si belle occasion de parvenir à son but.

Merci de me signaler par Mp lorsque vous serez décidé s'il y a abandon définitif de la quête ou non. Pour le moment je laisse ouvert, mais rappelez-vous qu'en bloquant des sujets, vous bloquez aussi des joueurs qui pourraient, eux aussi, vouloir des quêtes personnalisées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roumanie : Dracula se réveille ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Roumanie : Dracula se réveille ?
» "La vidéo qui réveille^^"
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Sophia E. de Roumanie - Colombe le jour et Vipère la nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-