Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Roumanie : Dracula se réveille ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 7 Sep 2013 - 13:42

Les propos que venait de prononcer Raven s'avèrent logique mais, nous ne pourrons compter sur cette stratégie si par pur hasard. Nous ne devions pas porter autant d'attention sur la bonne personne. Le risque que l'on pourrait entreprendre est qu'à guetter plusieurs voyantes mettrait la puce à l'oreille pour quelques regards indiscrets. Là où je rejoins totalement le saint du corbeau et que nous ne pouvons agir seul. À présent, il va nous falloir agir en duo, qu'importe les futurs embûches ou péripétie. Néanmoins, les corbeaux qu'utilise le chevalier d'argent peuvent s’avérait d'une grande aide à condition que nous les utilisions à bon escient. Mon idée est d'effectuer une pierre deux coups, nous pistons la voyante tandis que les corbeaux suivent les probables associés en dehors de Bucarest. Ce qu'il faut trouver, c'est le type de message à laquelle la bande d’associés et la voyante s'échangent. Nous aurions presque autant de chance à travers cette méthode que celle que nous entreprenons incessamment sous peu. Réfugier à l'écart du brouhaha de Bucarest, il était peut-être encore temps d'émettre nos dernières suggestions et lancer si besoin, les fameux compagnons de Raven. Jetant brièvement un regard vers le chevalier d'argent, j'énonce mon point de vue sur ces propos et nos futurs actions à entreprendre.

" L'idée est intéressante mais, nous ne pourrons agir aux yeux de tous. Il va nous falloir agir dans l'ombre pour n'éveiller aucun soupçon. De plus, si nous ne parvenons pas à avoir la chance de guetter la bonne personne, il nous faudrait compter sur vos corbeaux Raven. La rapidité sera peut-être la clé de notre réussite. Guettons les probables associés en dehors de Bucarest. Intercepter un hypothétique message, un mouvement trouble est tout aussi important que de surveiller les différentes voyantes. En jouant la carte de la passivité, nous laissons probablement le temps à cette voyante de transmettre à notre insu un message. Où pire encore, ses associés commettront un acte peu enviable. "

Il est certain que notre tandem allait peu à peu produire ces fruits et j'espère qu'il nous sera favorable. Il est plutôt inhabituel pour moi d'agir avec un autre chevalier et surtout, d'entreprendre ce type de mission. Au final, que nous réussissions ou non cette enquête, il va m'être porteur de nombreux enseignement à sous tirer. Mais j'ai le sentiment que derrière tout cela, il se trame quelque chose d'autre, un je ne sais quoi qui me hâte de découvrir. Car pourquoi cette femme ne décline à aucun moment son identité ? La patience est une vertu qui sera pour moi, mis à l'épreuve durant ces prochaines heures ...

" Une fois adaptés à ses habitudes, devrions-nous nous passer pour d'éventuels clients ? Devrions-nous porter notre attention vers une autre de ces voyantes ? Non pas que je sois impatient mais, il va falloir mettre toutes les chances de notre côté. Discutez de la démarche à suivre dès le départ est d'ores et déjà une route vers le succès de notre enquête. "

Si cette histoire tournais mal, quels péripétie parsèmerez notre route ? Nous confronter à de simple brigand serait d'une facilité déconcertante mais si il y avait en toile de fond, quelque chose de plus complexe ! Il nous faudrait et plus particulièrement pour moi. Être vigilant dès notre chasse vers cette voyante. Qui sait le secret qui existe autour d'elle ....
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mar 10 Sep 2013 - 10:38

Raven ferma les yeux, un sourire aux lèvres.

"Pensez-vous réellement que mes corbeaux ont cessé de surveiller les alentours simplement parce que quelques uns d'entre eux reviennent me faire leur rapport ? Vous me sous-estimez, partenaire. Mettons-nous en route, nous discuterons en chemin..."

Le corbeau prit son envol tandis que Raven le suivait du regard, puis en marchant. Il s'assura que le tissu camouflant sa pandora box était bien en place puis se fondit dans la foule une fois Alistair sur les talons.

"J'avais déjà pensé à nous faire passer pour des clients, mais il nous faut lui poser des questions qui aient vraiment l'air importantes... Nous n'avons guère l'allure des gueux qui cherchent comment faire fortune ou trouver à manger. Ni celle des nobles aux manières suspectes qui n'obéissent qu'à leur orgueil. Si vous vous sentez capable d'interpréter ce rôle, deux pèlerins feraient peut-être l'affaire..."
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mer 11 Sep 2013 - 19:52

La rhétorique que vint de me lancer Raven a le don de me gratifier d'un sourire. Il me fallait être certain que nous n'échappions pas à d'éventuels réponses et indices. Alors, l'utilisation des corbeaux est primordiale. Si le saint du Corbeau s'éperd à étendre ses "compagnons" sur une très large superficie et sur des pistes précises. Il y a de fortes probabilités que nous puissions nous enrichir de plus amples informations. Mais, à les attendre passivement, nous nous risquons nous-mêmes à ne pas avancer dans notre "mission". Scrutant l'envol de l'animal vers le ciel, les mouvements de mon compagnon se font nettement entendre. Détachant du regard le ciel bleuâtre, je fixe Raven, marchant en direction de la foule. Laissant une courte distance nous séparant, je me mets à le suivre. Pas à pas, je parviens à être à sa hauteur lorsque finalement, nous intégrons la foule. Le saint, évoque son "plan" d'action à travers de nouvelle parole. Sans le couper dans son élan, je ne peux qu'approuver ces termes. Nous nous devons d'aller au plus simple, faire office de clients et quémandant le service de cette femme pour un but précis. Énonçant quelque piste sur lesquelles nous nous devrions nous faire passer, le choix de se présenter comme des pèlerins sera un rôle des plus simples où presque. Ma foi est prépondérante de ma vie mais, je ne souhaite pas, de près ou de loin évoquer toute données relatives à mon véritable "rôle" de chevalier d'Athéna.

Alors, quel thème évoqués ? Quelle question serait suffisamment importante pour qu'elle paraisse sincère aux yeux de cette voyante ? Silencieux durant ma marche, j'écoutais toujours les propos du chevalier d'argent mais, mes pensées se focalise vers ce qui semble être un thème bien précis. Le point paradoxal est que d'une certaine manière, je suis disposés à croire que certaine personne soit adaptés à tels visions du futur. Même si une quantité importante se jouent de la crédulité de bonnes gens en s'affichant ouvertement comme voyant. Puis, j'ai toujours opter durant ma vie à agir pour empêcher toutes conclusions prédestiner à l'avance. Se jouer des règles, tromper la destiner et laisser place à la liberté et au libre arbitre. Alors, vouloir prédire un quelconque avenir à la solde d'une voyante est ironique pour moi, qu'elle ait où non des prédispositions. Mais, soit. Je suis néanmoins curieux de connaitre la réponse de cette personne lorsque j'évoquerais ce que je souhaite énoncer. Silencieux, je continue ma route au côté de mon camarade lorsque finalement. Nous parvenons à apercevoir la femme, correspondant aux critères physiques. Autre affiliation, ses habits, cape sombre, talisman étrange et autre gri-gri. Offrant son service de voyance à même la rue, je suis premièrement perplexe ! Comment une femme qui souhaite être discrète pourrait s'afficher aussi librement devant cette imposante concentration de personnes !

Mais, j'ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne parviens pas à y trouver une logique implacable. Cette voyante, doit avoir sa propre logique que nous devons comprendre. Et cela passe par une nouvelle étape. Celle de se faire passer pour des clients. Prenant de plus amples inspirations, je fronce brièvement les sourcils lorsque les quelques clients partent après s'être entrevue ! Est-il souhaitable de se présenter à deux ? Ou un séparément ? Il serait intéressant que nous présentions tour à tour, des questions qui selon les réponses. Permettrez à l'un d'entre nous, d'être interpeller. Ajouter nos connaissances, talents est crucial. Alors, il est plus que souhaitable de rester ensemble lorsque nous devrons aborder cette personne. Une dernière longue inspiration d'une longue série ponctue ma phase de réflexion. Tout en continuant de regarder la dite voyante, je me devais d'apporter quelques mots à Raven avant de se jeter dans la gueule du Loup.


" Je suis partisan de rester ensemble à la rencontre de cette voyante. Et, je ne considère pas qu'il faille évoquer de près ou de loin notre appartenance à l'ordre des chevaliers d'Athéna. Néanmoins, évoquer d'une certaine manière notre foi à Athéna serait, je le pense, une base solide et qui serait aux yeux de cette voyante. Une preuve d'une certaine sincérité ! Quoi qu'il en soit, nous nous efforcerons d'avoir la langue suffisamment pendu pour s'affranchir d'une myriade de réponses. Je ne souhaite pas te paraitre outrageux ni impatient mais, je souhaite dès à présent aller à la rencontre de cette femme. "

A cet instant, il n'y avait aucun client et mon esprit était canalisé vers la rencontre entre moi, la voyante et de ce qui découlera ! D'une main se glissant fermement dans une de mes poches, je saisis et y cache au creux de ma main, une multitude de pièces d'or prêt à monnayer les "services" de la prédiseuse d'avenir. Arriver devant la dite personne, je me sentais subitement un peu idiot, cherchant mes mots. Je ne savais pas réellement par quoi débuter. Des formules de politesse bien entendu mais, devrais-je de suite quémander ce que je souhaite savoir ? Finalement, il me vient l'idée de surjoués une certaine tourmente. Quelques secondes s'effilent lorsque d'un geste lent de ma main, je met à jour le maigre tribu que je souhaite avancer. Déposant les quelques pièces sur le support de "travail", mon regard glisse tour à tour, de ma main vers la femme.

" Enchanté et ravi de pouvoir me confier à vous. Ce premier tribu, si vous l'acceptez, ne serait qu'un premier paiement sur vos services madame !  Décliner mon identité n'est peut-être pas d'une importance capitale mais permettez moi de tout de même le faire. Par pur politesse. Alistair de Koh-I Noor et originaire de Grèce ! "

Une nouvelle fois, quelques secondes se mirent à passer. Appuyant mon regard vers celui de la voyante tentant d'y distinguer un quelconque signe significatif. Une mimique particulière, un je ne sais quoi qui serait un début mais, je ne peux jouer réellement cette carte, puis, il me faut directement enchainer sur ma première question.

" J'attache une importance toute particulière à obtenir de vous, des réponses pouvant être crucial pour moi. Car, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, je suis un homme très pieux. J'ai une fois inébranlable et intangible mais, il m'arrive de me remettre en question sur la valeur de mes actions et mes choix entrepris depuis bon nombre d'années. Ai-je bien agi, est-ce que mes actions, ma vie ont une signification particulière pour ceux et celles que j'ai défendu. Et que je défends encore ! Alors, ma question est simple, franche et honnête .... Pourriez-vous apercevoir, dans mon futur, un acte qui aux yeux des personnes qui me sont chère sera reconnu à sa juste valeur ?! "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 14 Sep 2013 - 22:32

Raven n'en crut pas ses oreilles. Alistair proposer de rester groupés, puis l'instant d'après allait seul à la rencontre de la jeune femme, sans plan précis ni la plus petite once d'idée de ses habitudes, ses méthodes... Le corbeau leva les yeux au ciel et se résigna à suivre, arrivant alors que le Saint de l'Autel terminait son monologue.

Pour toute affaire, la jeune femme avait sa cape noire, capuchon rabattue sur la tête, une table pliante recouverte d'une nappe blanche légèrement trouée, ses vêtements et un petit godet de fer dans laquelle tintèrent les pièces offertes par le jeune homme. Sans lever les yeux, d'un geste qui semblait à la fois lent et trop rapide, presque surréaliste, elle saisit l'une des pièces et la tritura entre ses doigts sous toutes les coutures. Raven songea qu'elle vérifiait si c'était bien de l'or. Ce qu'il vit cependant ensuite le détrompa, sans qu'il n'avoue rien à Alistair : la voyante supposée leva les yeux vers eux, découvrant un visage à la peau brûlée du côté gauche. Son regard vert était reconnaissant, humble. Une personne défigurée à ce point ne devait même pas se réjouir d'obtenir tant d'or, car mise à l'écart de la populace comme une simple "chose" sans identité.
Elle regarda le Saint de l'Autel, la pièce toujours en mains.

"Alistair... Raven."

Elle s'exprima alors en Roumain, expliquant à un Corbeau surpris qu'elle ne parlait pas le grec et qu'ils devaient s'éloigner, sous peine de subir les assauts des rafleurs, une bande de détrousseurs publiques qui avaient pris goût à la violenter, elle et d'autres marchands alentours trop faibles pour se défendre. Elle ne bougea pas néanmoins et attendit qu'il traduise à son compagnon les étranges propos de la demoiselle, quant tout à coup on entendit des cris paniqués à l'autre bout de la rue : une dizaine de cavaliers armés jusqu'aux dents mirent le feu à l'étal d'un luthier. La rue fut prise d'une effervescence nouvelle, celle de la peur, et tous coururent vers les abris les plus proches.

Tous sauf la jeune femme blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 15 Sep 2013 - 15:39

Ça, c'est fait ! Je crois que ni elle où nous pouvions s'attendre à une telle issue. Nous venions tout juste d'entamer les "discussions" avec cette femme. Du moins, elle ne faisait que marmonner dans du Roumain qui à mes oreilles, était tout simplement incompréhensible. Cela devenait pour moi, exaspérant. Depuis quelques jours à circuler de principauté en principauté, je n'avais pas jauger à mon départ de Grèce que la barrière de la langue serait si handicapante. Mais, à présent et pour nos futurs périples, je pourrais compter sur Raven si bien sûr, la situation le lui permet de mettre en application. Ses nombreux talents. Des qualités qu'il a déjà déployés et sur lesquelles, je vais devoir me reposer une nouvelle fois. Car tout juste employés son charabia, la voyante au physique peu charmant se mit à regarder intensément un corbeau tout en persistant dans sa langue natale. Ceci fait, nous nous exposâmes une traduction sommaire de ce que venait de fournir cette dame. D'après elle, une bande de voleur armés jusqu'aux dents viendraient incessamment sous peu, détrousser les nombreux commerçants installer parmi cette ruelle. Comment pourrais-je croire de tels dires ?

Tour à tour, je regarde à la fois Raven, la femme aux dons de voyance et la ruelle ou d'après elle, une horde de voleurs viendraient sous peu. Quelques instants me suffise à m'impatienter. Nous ne nous comprenions pas, je savais qu'à cet instant, nous ne pourrons pas tirer une véritable information de cette personne et qu'elle n'est pas celle que nous recherchons. Mais, le destin semble se jouer de mes doutes concernant la vision de cette vieille femme. Alors que sans un mot, je m'apprête à quitter l'étale de la voyante, une multitude de cris se font entendre ici et là. Détourant à l'opposer de la ruelle mon regard pour y apercevoir l'origine de tout ce remue ménage. Une dizaine d'hommes armés stop leur marche devant un luthier. Inutile d'être devin pour comprendre ce qui allait se passer et à cause de cette distance entre nous, je ne pouvais à cet instant, venir en aide au luthier. Car ils mirent feu, sans sourciller au commerçant. Toutes les autres personnes, aussi bien les clients, teneur de commerce, boutique et j'en passe prirent soudainement peur et se mirent tous, sans exception à se cacher.

À cet instant, il peut se présenter à moi plusieurs choix possibles. Sois délibérément fermé les yeux et continuer à chercher la "bonne" personne. Ou alors, prendre une tout autre décision et régler le compte de ces bandits. Il se peut même qu'ils agissent sur le compte de quelqu'un et ainsi. Régler le cas de ces malfrats pourrait nous conduire vers le leader de ce groupe armé. Néanmoins, il me fallait avoir l'avis de Raven. Puisque si nous décidions au final de continuer notre route à chercher ladite, bonne voyante. Il faudra user d'une autre façon de recherche. Plus question d'aller à la rencontre d'une de ces commerçantes en pleine étale publique. Il va nous falloir trouver la bonne personne pratiquant son travail dans un commerce fermé au regard des nombreuses personne circulant à même les ruelles. Il se peut même que son étalage soit dissimulé bien à l'abri d'une ruelle calfeutrée et peu visité par d'innombrables personne, touristes ou non. Sans détourner du regard les bandits, encore devant nous, à plusieurs mètres de distance. Je fronce brièvement les sourcils en amorçant ma réponse à Raven.


" Je me doute que ce genre d'acte est semble-t-il, monnaie courante ici-même. Que si nous réglons le cas de ces malfrats, ce sera comme lancé un pavé dans la marre et que nous n'arrêterons pas les actes d'autres bandits. Mais, je ne souhaite pas fermer les yeux à cet incident ! Toutefois, nous ne pouvons-nous détourner totalement sur la raison de notre venu, à savoir rechercher ladite, bonne voyante. Je ne souhaite plus rechercher une de ces voyantes en place publique, nos recherches devront s'axer sur une de ces voyantes tenant un commerce, à l'abri des regards, il se peut même qu'elle soit dans une ruelle peu enclin aux nombreux afflue de touristes en tout genre. "

Nous ne pouvions pas où plus nous dissimuler, toutes les autres personnes venaient de se cacher et ne rester donc plus que nous et ces bandits. S'ils quittent les lieux, cela réglera la question à mes propos soumis à Raven. Surtout qu'ils ne nous reste pas moins de neuf individus à rechercher, nous pouvons y passer des journées entières mais, cela n'est pas foncièrement gênant en comparaison à d'autres soucis à laquelle je me suis confrontés jusqu'ici. Au final, rechercher une brune ou une rousse n'est strictement plus important. Mais, je ne dois plus agir de manière solitaire et obtenir de Raven, toute suggestion susceptible à faire significativement avancer nos recherches. Quelque peu camoufler par les nombreux décors en tout genre entre nous et les meurtriers. Nous étions malgré tout, un peu à l'abri des regards mais, pas totalement non plus. Ceci me permet de rester sur ma position, à réfléchir sur ce que l'on pourrait faire, ce que je pourrais dire. Et avant de connaitre l'avis du saint du Corbeau à mes premiers propos, j'enchaîne sur de nouvelles paroles.

" Parmi les neuf autres emplacements trouvés par vos corbeaux. Quel est celui qui est le plus reculé et dissimulé de tous ? À quoi ressemble la personne tenant place à cet emplacement précis ? Même si présentement, nous sommes seuls face à ces bandits, utiliser notre Cosmos pourrait occasionner plus de crainte auprès de la population qui du coin de l'oeil. Regarde très certainement si oui ou non, ces bandits restent dans cette ruelle. Il m'est malheureux de dire cela mais, peut-être que reculés pour mieux sauter et la meilleure solution à ce moment précis. "

Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Lun 16 Sep 2013 - 20:31

Le Corbeau regardait toujours la voyante, ces traces sur son visage. Et ce nom qu'elle avait prononcé... Ce ne pouvait être qu'une coïncidence ! Tout comme ces bandits qui venaient semer la terreur dans la ruelle ! Peut-être en étaient-ils coutumiers ? Il regarda de nouveau la voyante. Celle-ci ôta son capuchon pour dévoiler un visage jeune et frais, superbement beau si l'on excluait sa moitié de visage brûlée. Ses boucles blondes rayonnaient au soleil. D'un geste pratiquement imperceptible, elle hocha la tête. Ils se comprirent. Au moment où il allait s'élancer, Alistair suggérait de les laisser faire. Le regard aussi sombre que sa constellation, Raven s'approcha vivement de lui et lui colla une paire de gifles.

"Tu es un chevalier d'Athéna Alistair ! Et en tant que tels, en tant que porteurs d'espoir et d'amour divin, nous devons les aider !"

Il intensifia aussitôt son cosmos et sortit de la ruelle sans même avoir revêtu son armure. En tant que chevalier, il se devait de combattre, si ce n'était à puissance égale, au moins à protection égale. Il se dirigea vers les cavaliers et se fit rapidement encercler, de la haine sur le visage. Ils le raillèrent, pointèrent sa lance sur lui. Mais lorsqu'il décida de passer à l'action, ils ne virent rien. Ni les lances qu'il brisa entre deux doigts. Ni les selles qu'il défit et tira à terre, entraînant avec elles les truands. Ni les coups portés à la vitesse du son, ponctués d'autres coups visibles pour tous afin de bien montrer qu'il n'était pas sorcier mais qu'il les défendait. Les chevaux s'enfuirent en courant tandis que le dernier d'entre eux mordait la poussière.

"Ne vous avisez pas de recroiser mon chemin ! La prochaine fois je vous désosse !"

La plupart avait perdu connaissance.

Soudain, un cri retentit près d'Alistair : profitant de la confusion ambiante, deux autres bandits s'étaient glissés près d'elle et lui avaient saisi bras et jambes pour l'emmener autre part. Elle se débattit quelques instants, puis se fit docile comme un agneau. Raven était en furie.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mar 17 Sep 2013 - 11:46

Ça, c'est fait ! Moi qui suis toujours hésitant à prendre des initiatives, il m'arrive parfois de me faire peur tout seul. Après une vive remontrance de Raven par le biais d'une magistrale pairs de gifles. Ceci eût le don de remettre mes idées en place. Statique et sans prendre l'initiative de rétorquer au saint du Corbeau, ce dernier s'élance vers les bandits, après avoir effectué quelques coups dont seul moi pût apercevoir. Les chevaux prirent peur, laissant les bandits seuls face à Raven. Il est évident que l'issue d'un combat tourne nécessairement en sa faveur mais, le chevalier, sous le joug de la colère ne se pria pas pour infliger une correction aux bandits. La plupart tombent évanouis. C'est alors que je voulu prendre la parole pour y étayer mes excuses et mes idées pour la suite des événements qu'un cri strident se fit entendre, juste à quelques pas de ma position. Détourant mon corps à la vitesse de l'éclair, j'aperçois deux malfrats saisissant bras et jambe de la jeune voyante. Une fois la jeune femme totalement docile, ils parviennent à la saisir et à quitter les lieux mais, c'est bien mal nous connaitre. D'un bref regard vers le saint du Corbeau, son visage ne laisse aucun doute quant au sentiment qui l'habite, presque aveuglés par la colère, il est prêt à tuer les deux bandits. Je dois agir en premier et ne pas commettre d'acte aveuglés par une profonde colère. Levant mon bras droit pour orienter ma main à hauteur de mon visage. J'effectue un simple claquement de doigt qui va engranger l'immobilisme des deux hommes. Un anneau de glace se forme autour de nos deux brigands et inutile de leur dire que plus le temps passe et plus le nombre d'anneaux augmente, et ceux ci se resserrent plus étroitement. Le net avantage et qu'à les voir se débattre continuellement, les anneaux resserrent bien plus rapidement leurs étreintes.

Vautrés à même le sol, les voilà totalement immobile et surtout, vivant. Peut-être nous conduiront-ils finalement vers une probable piste ! Mais, le plus important présentement et d’extirper la voyante des griffes des deux malfrats. C'est ainsi que le plus calmement du monde, je m'élance d'un pas lent pour éloigner la jeune femme de ces bourreaux. Regardant scrupuleusement le visage de la demoiselle, je n'y perçois rien d'autre que la crainte perpétuer par la tentative de kidnapping. Il n'est point le moment de lui soutirer quelques questions, je préfère la laisser reprendre ses esprits tout en laissant à coter les deux individus immobiles. Maintenant mes mains sur les épaules de la voyante, je continue à fermement la regarder, puis, mes mains viennent naturellement se poser sur son visage et d'un sourire sincère et franc, je lui réponds tout aussi naturellement.


" Je me doute que vous ne compreniez pas ma langue mais, je tiens à m'excuser de ne pas avoir agi plus tôt. Le plus important et que vous soyer toujours en vie. J'espère que vous aller reprendre vos esprits et si nécessaire, je resterais quelques temps pour m'assurer qu'aucun autre bandit vienne semer de nouveau le trouble. "

Mes mains, toujours apposer sur les joues de la voyante vienne et sans que je m'en aperçoive instinctivement, effectue des gestes qui s’apparente presque à des caresses. Tandis que mon regard se détourne de celui de la jeune femme, je le détourne pour regarder Raven. Toujours aussi expressif et nourri par une colère sans nom.  

" Je tiens à mon tour à te présenter des excuses Raven mais, voilà qui finit bien comme dirait l'autre. La femme est vivante et saine et sauf. Quant à ces deux bandits, ils ne pourront pas se sortir de mon arcane. Plus ils se mouveront, plus l'étreinte sera forte. Je te laisse le choix de les laisser ici, les libérer ou de les questionner. Sache que mon intention est orienté vers la voyante, je ne tiens pas à ce que d'autres de ces malfrats reviennent. Pourrions nous rester un petit moment ici ? Nous avons toujours tes corbeaux scrutant les environs, nous ne perdons pas réellement de temps sur nos recherches Raven. "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mar 17 Sep 2013 - 18:46

Raven ne laissa retomber sa chaude humeur que lorsque les deux hommes furent neutralisés, et par la même occasion la jeune femme libérée. Sans ménagement, le Corbeau s'approcha d'eux, dissipa la glace des anneaux et cogna sans merci les deux têtes l'une contre l'autre, de sorte que les deux hommes tombèrent presque dans les bras l'un de l'autre. Il alla ensuite récupérer la boîte couverte de tissu qui protégeait son armure, suivi par le regard de la voyante.

"Alistair, Raven, Athéna."

D'un geste doux, elle fit glisser les mains d'Alistair dans les siennes et lui hocha la tête pour lui montrer qu'elle avait compris le message.

En roumain, à Raven "Était-ce nécessaire ?
En roumain - Et le viol qu'ils s'apprêtaient à commettre était-il nécessaire ?
En roumain - Rien ne me serait arrivé. Je l'ai vu."

Le Silver Saint observa Alistair à défaut de pouvoir se voir lui-même, se demandant s'ils avaient vraiment l'air de deux bonnes poires qu'elle aurait manipulées à sa guise. Il ne dit cependant rien à ce sujet.

En grec "Il faudrait que tu te mettes en accord avec toi-même chevalier. Tout à l'heure tu voulais faire au plus vite, et maintenant tu comptes sur mes corbeaux pour t'attarder. Je suis d'accord sur le fait de rester cependant, nous avons une tâche à accomplir : ces personnes doivent apprendre à se défendre.
En roumain Je n'y crois pas.
En roumain - C'est ce que pensaient ceux qui m'ont brûlé le visage, quand je leur ai prédit qu'ils obtiendraient fortune et gloire dans les jours qui suivraient, jusqu'à ce qu'ils soient nommés, le lendemain, aux plus hautes fonctions de notre principauté.
En roumain - Ce ne sont que des mots, je n'y crois pas !
En roumain - Je vous prédis que vous y croirez plus tard.
En roumain - Dans combien de temps ?
En roumain - Ne soyez pas pressé."

Stupéfié, dépité, Raven soupira. Le plus simplement du monde, elle glissa son godet rempli d'or entre deux plis de vêtements et la ceinture qui maintenait sa robe en loques attachée. Elle plia la nappe puis la table dont elle se servait pour mettre ses clients à l'aise. La nuit tomberait une heure plus tard, aussi Raven avisa-t-il sa bourse encore pleine et suggéra-t-il d'aller deux chambres dans une auberge. Une pour eux et une pour la voyante. Même s'ils décidaient de chercher une autre voyante, l'obscurité ne leur laisserait pas le temps nécessaire.

A l'unanimité générale, ils trouvèrent un endroit confortable, un peu coquet pour qui savait savourer la misère des pauvres. Les murs étaient miteux, les tables et les chaises branlantes, les lits durs. Le repas en revanche fut succulent et la propreté, malgré l'aspect précaire des lieux, tout à fait respectable.

"Je prends la garde, montez tous les deux, dit-il dans les deux langues."
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Jeu 19 Sep 2013 - 11:18

Tout se terminer bien où presque. Lorsque nous eûmes raison des bandits, la jeune femme et Raven se mirent à s'échanger une discussion en Roumain. Il me devenait vraiment agaçant de ne pouvoir comprendre un traitre mot de cette langue. Ce n'est qu'entre plusieurs phrases que le saint du Corbeau orienta ses propos vers moi, il m'interpelle sur mes derniers propos, contradictoire, je le conviens. Mais, nous avons à présent une "innocente" sous les bras. Qui sait si d'autres ne viendront pas achever le travail de leurs compagnons ? Je ne peux partir sans avoir cette idée derrière la tête. Alors, certes, nous ne pouvons protéger tout le monde mais, il y a ce je ne sais quoi qui me pousse à offrir même temporairement. Une protection à cette voyante. Ce n'est qu'au gré de nouveaux échanges entre le chevalier d'argent et notre nouvelle "partenaire" qu'il eût une forme de compromis. Toutefois, on pouvait lire sur le visage de Raven, une exaspération qu'il ne tente en rien à camoufler. Se suit une nouvelle marche vers une auberge, nous étions tombés dans un commun accord que nous ne pouvions point rester davantage à l'extérieur, puis, la nuit tombant. Une bonne nuit de sommeil sera réparateur sous plusieurs aspects.

Se laissant guider par le saint du Corbeau, nous entrâmes dans un endroit plus luxueux, sans l'être véritablement que les autres lieux à même vocation. Depuis que nous étions tombés à l'unanimité de trouver un lieu de repos, je n'avais pas échangé le moindre mot, préférant me laisser guider par mes compagnons. Laissant même délibérément l'initiative au chevalier du Corbeau de prendre la garde tandis que nous prenions chemin vers nos chambres. Il y avait un je ne sais quoi qui me laisse un soupons de doute face à cette voyante et Raven. Est-ce la bonne personne que nous recherchons ? Si oui, c'est une chance inouïe de pouvoir lui offrir protection. Nous ne serons pas de trop à deux pour la protéger. Néanmoins, je n'ai jamais croisés Raven au sanctuaire ni même entendu son identité d'une quelconque façon. Je ne nie pas son allégeance à Athéna ni ses louables attentions mais, nous ne sommes pas, quantitativement très nombreux au sanctuaire. Il faudra, lorsque l'occasion s'y prêtera, échanger quelques mots avec lui. Connaitre son parcours et ainsi. Me permettre d'avoir un autre regard sur le saint du Corbeau.

Mais, c'est surtout cette voyante qui m'intrigue bien davantage pour le moment. Le plus gênant et toujours cette foutu barrière de la langue mais, j'ai deviné plus tôt qu'elle semble comprendre le Grec. Peut-être pourrais-je partir de ce point de départ. Mais, si je ne peux comprendre un traitre mot de ce qu'elle pourrait répondre, une discussion sera on ne peut plus difficile. Ce n'est qu'à travers notre montée des marches menant au premier étage qu'émergea un soubresaut de point d'accroche. Arriver au pallier de l'étage supérieur et ayant volontairement laissé la jeune femme gravir les marches en tête de file, je lui saisis délicatement le poignet pour interrompre ses mouvements la conduisant vers sa chambre. J'avais retenu quelques mots en Roumain lorsqu'elle et Raven avait utilisé lors de leurs échanges. Sans comprendre réellement leurs significations, je les avais retenus phonétiquement et en conséquence, je pouvais les répéter.


" Fortune .... Gloire ... Principauté .... Temps ... "

Laissant une courte pause s'affranchir. Je lâche délicatement le poignet puis, à travers mes pensées, je me rends compte qu'une nouvelle fois, je manque cruellement de tact. Fugacement, je détache mon regard du sien pour scruter scrupuleusement son visage brulé. Il ne fait plus aucun doute qu'elle avait été délibérément torturer pour ces dons de voyance. Finalement, il peut s'avérer probable que nous tenons en notre compagnie, la bonne personne. Mais, je vais devoir patienter et attendre la suite des événements pour confirmer mes pensées à ce sujet. Fixant une nouvelle fois dans les yeux la voyante, je laisse naturellement un sourire se dessiner tandis que je tue ce léger silence par de nouveaux propos, cette fois-ci. Dans ma langue natale.

" Je ne tiens pas à vous préoccuper par mes interrogations. Mais, votre situation m'interpelle et m'inquiète ! Est-ce que mes précédents mots ont un lien avec vos prédictions ? Il me semble que vous compreniez le langage Grec et je tiens simplement à vous offrir protection le temps qu'il faudra. Je ne souhaiterais pas que d'autres viennent parachever le travail de ces malfrats rencontrés plus tôt. "

Pensif à cette journée, un autre fait vint s'immiscer dans mes pensées. Elle avait formulé le mot "Athéna" sans que nous l'évoquions de près où de loin. Nos armures étaient jusqu'alors camoufler et le sont toujours. Est-ce qu'elle connait Raven ? A t-elle eût à faire à d'autres chevaliers où est-ce une nouvelle fois, un don de voyance ? Mon sourire disparait sensiblement mais, je garde toujours un air jovial, à l'écoute. Toujours dans ma langue natal, j'espère qu'elle comprendra une nouvelle fois, mes propos.

" Connaissez vous Raven ? Nous avait vous vu dans vos visions ? D'autres chevaliers d'Athéna se sont déjà immiscer par ici ? Permettez-moi une nouvelle fois de m'excuser de devoir vous déranger avec votre rude journée. Vous souhaitez très certainement trouver repos et je ne fais que vous dérangez ... Je conviendrais que vous ne répondiez pas à mes questions et que vous vous dirigiez à votre chambrer. "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Jeu 19 Sep 2013 - 14:25

En haut des marches, la jeune blonde se laissa arrêter par Alistair. Le silence qui suivit la mit mal à l'aise. Ils se scrutaient l'un et l'autre sans parvenir à se parler. Lorsque les yeux du Saint de l'Autel dérivèrent sur ses cicatrices, elle recula d'un pas, masqua sa balafre d'une main.

Elle acquiesça aux quatre mots roumains avant de reconnaître l'accent grec qui lui fit prendre une expression désolée. Pour l'avoir entendu lors de nombreux prêches lors des messes dominicales, elle en avait deviné quelques mots, mais le discours d'Alistair lui restait obscur. Elle se raccrocha aux seuls mots qu'elle comprenait :

"Athéna. Vi... Vission... Vission Raven, Alistair."

Elle hésita, chercha ses vagues notions de grec avant de lancer un regard contrit au chevalier. Comment lui expliquer ce que tant d'autres avaient refusé de croire, même Roumains ? Elle n'avait aucune crainte dans le regard ou l'attitude, sinon celle de ne pas être entendue une nouvelle fois.
Elle soupira.

Incapables de parler plus, ils furent obligés de se séparer, chacun à l'autre bout du couloir -les autres chambres étaient occupées.
Durant la nuit, Alistair peina à trouver le sommeil. Le plancher grinçait à mesure que les rares clients passaient devant la chambre. On entendait des murmures. Raven vint à un moment déposer son armure dans un coin de la pièce avant de repartir, en essayant au mieux de ne pas faire de bruit pour ne pas réveiller son compagnon d'armes.

Musique d'ambiance

Il explora les couloirs, séjourna un long moment dans la salle principale, bientôt fermée par l'aubergiste. Si cette femme était celle qu'ils recherchaient, elle se lèverait forcément, elle attendrait des complices, elle tenterait quelque chose. Ou l'inverse, quelqu'un pourrait tenter quelque chose contre elle. Sans comprendre pourquoi, il était nerveux. Il retournait sans cesse dans sa tête les événements de la journée. Il n'avait jamais donné son de lui-même. Il n'avait jamais mentionné Athéna. Du moins le pensait-il. Et les bandits étaient-ils des complices ? En ce cas, personne ne viendrait ce soir... Cette énigme était troublante. Ne poursuivaient-ils pas une femme-escroc ? Pouvait-elle les tromper à ce point ? Pourquoi l'obsédait-elle au point de l'empêcher de trouver le sommeil ?

Il se posta devant sa chambre un moment, et lorsque plus aucun bruit autre que des ronflements ne résonnèrent dans le couloir, il tourna très doucement la poignée puis entra.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 21 Sep 2013 - 0:48

Lorsque nous nous échangeâmes de nouveau la parole ou tout du moins. J'eusse entendu les mots de la jeune femme et apercevoir des mimiques sous-entendre bien plus que ce qu'elle souhaite formuler. Je me rends compte que face à moi, j'ai et nous avons peut-être bien plus que la véritable personne à trouver parmi toutes ces voyantes. Derrière son visage et ses soupirs se camoufle une vérité a plusieurs facettes qu'elle a déjà certainement partagées. Mais, lorsqu'elle peine à chercher davantage de mots, elle finit par s'éclipser en rebroussant chemin vers sa chambre. Statique sur ma position, je fixe intensément la jeune femme se dirigeait vers sa destination. Je suis pensif à cette journée, la rencontre avec Raven, cette voyante, les bandits et toutes autres informations enregistrer jusqu'alors. Ma décision quant à vouloir offrir la protection à cette jeune Roumaine s'affirme à travers mes pensées. Cependant, le plus dur sera de partager cette opinion avec le saint du corbeau. J'ai bien ressenti son malaise à devoir rester ici et ne pas avancer dans notre quête. Je sais que ces gens doivent se défendre eux-mêmes mais, peut-on demander à une femme de se protéger de plusieurs bandits et s'en sortir indemne ? Pas nécessairement puisque le visage brûlé de cette demoiselle et là pour nous le rappeler ! Lorsque la jeune voyante entra d'un pas tranquille dans sa chambre et qu'elle ferma sa porte, je me mets cette fois-ci à partir de mon coté et y espérer trouver une nuit de sommeil réparateur. Le jour suivant sera très certainement rude et riche en péripétie, du moins, je préfère partir avec cette idée que d’être pris au dépourvu et par surprise le jour suivant ...

Ce n'est qu'après avoir soigneusement rangé mes affaires que je tente de trouver sommeil. Au gré des minutes se transformant peu à peu en heure que j'ai finalement toute la peine du monde à dormir ! Non seulement par un froid mordant qui même pour moi et peu supportable mais, je ne cesse que de repenser à notre nouvelle protéger. Je suis décidément trop vieux pour me laisser berner par un joli visage mais, cette voyante dégage un je-ne-sais-quoi qui ne peut être mensonger lorsqu'elle tente d'exprimer quoi que ce soit. Puis, même si Raven est apte à protéger l'auberge d'attaque de bandit. Le savoir seul me tracasse quelque peu puisque je me sens mal à lui mettre sur ses épaules, le sale boulot. Ce n'est qu'au gré des rares bruits de grincement de parquet que celui-ci vint entreposer son urne sacrée, dans un recoin de notre chambre. À cet instant, je ne pris en aucune façon, la prise de décision de paraître éveiller. Faisant semblant de sommeiller, je reste dans mes innombrables questions sans réponses alors que mon compagnon d'armes reprit chemin à l'extérieur de la chambre. Sans doute pour reprendre sa tâche de protéger l'auberge.

Peu à peu, au fil de la nuit et ne parvenant pas à trouver le repos que je souhaitais. Il se pose la question de suppléer Raven. Par ce froid mordant, il serait préférable que ce soit désormais à moi qu'incombe cette tâche. Mais, la nuit désormais bien installés, je n'entends plus un bruit, tout juste des ronflements et le vent faisant mouvoir les arbres et branchages claquant sur la fenêtre de ma chambre. Accentuant davantage l'impossibilité pour moi de trouver le sommeil. Si mon compagnon devait revenir avant l'aube, si par pur hasard il souhaite échanger une quelconque information, il serait préférable que nous nous les partagions à l'écrit. Me levant de mon lit, je me mets à chercher un appuie pour y écrire une quelconque trace écrite, aussi minime soit-elle. Une fois en possession de tout le nécessaire, je décide de me rhabiller et patientant le retour de Raven. Lui à l'extérieur et moi à l'intérieur, nous allons avoir plus de chance de débusquer une quelconque intrusion. Chose qui s'avère subitement secondaire dans mon esprit lorsque la porte de la chambre s'entre ouvre. Le chevalier du Corbeau semble interrompre ça garde entreprit depuis fort longtemps désormais. D'un sourire en guise de remerciement de sa tâche accomplie. Je pose sur une petite table le panel nécessaire pour échanger toutes informations importantes que lui ou moi pourrions desceller. Les murs ont des oreilles après tout, il lui faudra et c'est aussi valable pour moi de veiller à ne pas les ébruiter involontairement. M'avançant calmement en sa direction, je saisis mon urne pour la placer sur mes épaules. D'un tape sur son épaule et approchant mon visage vers lui, je lui fourni à voix basse mes indications.


" Si tu as des informations importantes, je ne peux que vivement te souhaitait de les écrire sur le support devant toi. Je prends le relais concernant la garde de l'auberge. Je resterais quelques minutes dans le couloir, accoster devant la chambre de notre jeune voyante. Je reviendrais te voir juste avant de sortir dehors. Néanmoins, peux-tu me confirmer par un simple oui ou non si ta garde c'est avéré fructueuse ? "

Relâchant l'étreinte sur son épaule, j'amorce un nouvel élan pour quitter la chambre. Arriver au seuil de la porte, je me détourne, fixant mon camarade d'un air tout à fait neutre en écoutant sa réponse.

" Oh, et dernier point. La nuit porte conseil dit-on. Alors, que ce soit pour moi comme pour toi, il faudra à l'aube, interagir nos opinions sur ce que l'on souhaitera faire. Cependant, je ne peux qu'appuyer ma conviction de protéger cette jeune Roumaine. De là à vouloir l'intégrer à notre duo, il n'y a qu'un pas mais, ce serait un bon compromis à mes yeux ! On continuerait notre quête tout en offrant une protection, même temporaire à cette jeune femme ! "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 21 Sep 2013 - 10:57

Raven ne fut même pas surpris de voir son camarade debout. S'ils avaient les mêmes réflexions, il ne pouvait en être autrement. Mais qu'ils aient justement les mêmes réflexions en tête paraissait étonnant aux yeux du jeune Silver Saint.

"Fructueuse ? Je suppose que oui, tout est en ordre..."

Il acquiesça simplement à la suggestion et se dirigea vers son lit d'un pas lent.

Deux heures avant l'aube, l'aubergiste se leva dans les cuisines et mit le pain du matin à cuire. La bonne odeur se répandit tout d'abord dans la cuisine, puis vers le comptoir non loin duquel Alistair avait résolu de s'asseoir, puis à l'étage. Bientôt attirés par ce fumet délicieux, on entendit quelques gens remuer. Vêtue exactement comme la veille - elle n'avait peut-être même pas retiré ses vêtements pour dormir -, la voyante descendit la première d'un pas léger, sourire aux lèvres. Elle avait peut-être trouvé un moyen d'expliquer à Alistair.
Elle s'approcha de lui, lui adresse un bonjour murmuré avant de lui faire un signe signifiant la même chose. Sans prévenir, elle prit ses mains comme il l'avait fait la veille. Et tout à coup la vue de l'Autel se voila : à sa place, il voyait le Sanctuaire, la statue d'Athéna et Athéna elle-même qui discutait dans une salle avec les Saints du scorpion, du capricorne, du loup, de l'autel, le prêtre Tabris et quelques autres personnes qui allaient et venaient rapidement. Sans oublier un tigre roux et une bête étrange qui ressemblait à une peluche.
Alistair revint à la réalité quelques secondes, le temps de s'étonner, puis de nouvelles images défilèrent devant ses yeux. Il se voyait sur la route de Roumanie ajustant sa Cloth box dans sa boîte de bois.

Plusieurs séries de visions troublèrent la vue du Saint de la même manière, et à chaque fois il avait à peine le temps d'apercevoir les yeux de la voyante qui passaient de leur vert naturel à un gris pâle et brillant, quelque chose qui aurait pu ressembler à une émanation de cosmos visible aux yeux des mortels, mais qui n'en était pas.

Elle sourit de nouveau, ayant pâli elle-même. Elle espérait qu'il comprendrait. Dans ces images, tous parlaient grec et tous avaient des visages qu'il connaissait. Laissant le temps au chevalier de tirer toutes les déductions qu'il voulait, elle lui lâcha les mains et se sentit chanceler. Elle fit un pas en arrière, prise de vertige, mais heurta le torse du Corbeau descendu pendant ce temps. Des cernes soulignaient ses yeux.

En roumain :"Eh bien ? Vous sentez-vous mal ?"

Il posa une main sur son front sans trouver de changement significatif de température. Plus petite, elle leva les yeux vers lui avec une expression angélique qui fit rougir légèrement Raven.

En roumain :"Tout va bien messire. Juste un vertige. Je n'ai pas mangé depuis quelques jours..."
En roumain :"Vous auriez dû en parler hier, je pouvais payer un repas pour vous !"

Un léger rire s'échappa de ses lèvres au moment où arrivait l'aubergiste avec un plateau de pain chaud juste sorti du four. Un long moment s'était écoulé depuis qu'elle avait pris les mains d'Alistair et le petit-déjeuner ne tarderait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 21 Sep 2013 - 18:37

Raven acquiesça finalement ma requête de le suppléer à la garde de l'auberge. Annonçant en parallèle qu'il n'avait aperçu rien de véritablement suspect. En partant de ce postulat, je doute fortement qu'à l'approche de l'aube, je puisse dénicher un quelconque mouvement suspect ou une intrusion quelconque. Cependant, il ne serait pas anodin que des rumeurs s'ébruitent au prochain jour. Quittant notre chambre, je m'élance doucement dans le couloir en m'accostant devant la porte de la jeune voyante. Je serai d'avis à proposer au chevalier et à la jeune femme de rester le temps de manger un petit quelque chose dans cette auberge, nous pourrions ainsi, parler de tout, de rien et écouter les bruits de couloir par le flux de clients densifier tout autour de nous. Une fois ces décisions affutés dans mon esprit, je revins brièvement dans notre chambre où rien n'était écrit sur le support. Confortant par la même occasion, l'idée que rien ou presque ne devrait perturber ma garde. C'est ainsi que les dernières heures du crépuscule s'effacent à mesure du lever de Soleil. Cependant, l'aubergiste est depuis un petit moment au fourneau, travaillant son pain pour les clients à venir. L'odeur des baguettes cuites eût finalement raison de moi puisque je décide de retourner au chaud et à m'asseoir autour d'une des tables du rez-de-chaussée. De rares clients vont et viennent tandis que ni Raven et la jeune Roumaine ne semblent encore réveiller.

Ne sachant à quel moment ils se levèrent, je patientais. Scrutant les va et vient perpétuels des rares passants. Une attente qui finalement ne s'éternise pas puisque la silhouette de la voyante se montre durant la descente de l'étage au rez de chausser. Je décide bien avant qu'elle vienne vers moi de me lever et d'aller à sa rencontre. Répondant à son murmure et à son geste synonyme de bonjour, j'en fis de même. Mais, lorsque j'entreprends d'inviter la jeune femme à déguster un déjeuner, elle me glisse un sourire puis, me pris mes mains. Ce qui suit est un phénomène que jamais auparavant je subis ou ressentit. Je sens à cet instant ma conscience ce perturber légèrement tandis que pour une tierce personne. Cette perturbation est visible par mon regard nimber d'un voile ! Ce premier phénomène est aussitôt suivi d'une succession d'images, de scène de mon passé récent. Où je me revois, au sanctuaire sacré, entourer d'Athéna et autres individus croisés lorsque je me situais à l'autel de la déesse de la sagesse et de la guerre. Lorsque je parvenais à ne plus distinguer ces brefs passages, je fixe à nouveau la jeune voyante dans ses yeux qui se changeait en couleur. De vert à pâle, ce changement était annonciateur d'une autre succession d'images dans mon esprit. Lorsque tout ceci fût terminé. Nos mains se libèrent tandis que la jeune Roumaine recula d'un pas. Subissant sans nul doute le contre coup de son "pouvoir".

Reprenant tout aussi vite mes esprits, j'aperçois dans le mouvement de recul de la voyante, Raven heurtant de tout son buste le corps de la Roumaine. En réaction en chaine, celle-ci le dévisage tandis que le saint du Corbeau se mit à lui répondre en lange local. Ceci m’exaspérait au plus haut point de ne pas pouvoir décrire par cette langue, mes soucis envers cette jeune femme. Sachant que la suite nourri davantage mon exaspération à ne pouvoir échanger le moindre mot. Néanmoins, je tente d’enregistrer le moindre mot et sa probable correspondance en Grec. Tôt où tard, je pourrais peut-être échanger un semblant de discussion avec, quelque base. Sachant qu'il est à cet instant, il est parfaitement certain que nous ne faisons pas fausse route. Les dernières situations et ce que vient de me démontrer notre nouvel protéger me confirme que nos recherches se sont avérer fructueuse. Cependant, comment convaincre Raven ? D'une manière ou d'une autre il voudra étoffer nos recherches en allant à la rencontre des autres personnes susceptible de répondre à nos critères de recherche. Il est plus que certain qu'une grande majorité ne répondra pas à nos indices dénicher jusqu'alors mais, si par hasard, une autre répond à ceux-ci ! Quel décision allons nous entreprendre avec la jeune femme se tenant à nos cotés ? Résolu à la sortir de la misère locale, je serais près à tout faire en mon pouvoir pour l’extirper de ce train de vie. Voir même à l'emmener en-dehors de Bucarest et de Roumanie. De là à vouloir l'emmener au sanctuaire sacré, il n'y aurait qu'un pas mais, il y a un début de lien qui m'unit à elle que je saurais expliquer. Cela faisait fort longtemps que j'avais oublier à quel point, il était important de ressentir d'une quelconque manière, la confiance, la joie et un certain attachement qu'offre les gens envers qui nous protégeons, nous, les chevaliers d'Athéna.

Pour être franc, j'ai surtout besoin, après avoir voyagé de très nombreuse année seul. D'obtenir une forme de gratitude de quiconque, civil ou frère d'arme. Quoi qu'il en soit, Raven déploie de nouveau un langage indescriptible pour moi. Posant sa main sur le front de la jeune Roumaine, il semble plus enclin à délibérément s'inquiéter pour elle. Un premier pas sans doute vers ce que je pourrais lui proposer plus tard. Terminant leur petit échange oral, l'aubergiste interviens avec en ses mains, un plateau entier empli d'un déjeuner qui sera sans doute vite avalés. D'un regard vers le chevalier d'argent, je laisse s'effiler quelques secondes, le temps à l'aubergiste d'apporter le déjeuner. Puis, je pris la peine de briser un petit peu, la relative gêne et bonne ambiance instaurer jusqu'alors.


" Il va falloir que nous discutions, pas seulement de cette quête mais, aussi d'autre aspect. Il sera inutile pour moi comme pour toi de tourner autour du pot, cette journée est cruciale. Et je dois te partager certaines informations importantes pour nos recherches. "

Sans attendre une seule seconde une quelconque réaction faciale, de corps ou tout simplement oral du saint du Corbeau. Je me détourne totalement pour être de dos à lui. Fixant la jeune Roumaine, je pose ma main sur son dos et de l'autre, je l'invite à s'asseoir en lui glissant un léger sourire. Ceci fait, je m'élance à mon tour pour m'asseoir. De nouveau face à mon camarade, je pose mes coudes sur la table, mes mains entremêler les une sur les autres formant ainsi un poing. Patientant que tout ce joli monde soit confortablement assis, je m'élance le premier dans une intervention orale.

" Navré de te prendre d'une telle façon au saut du lit. Mais, comme stipuler durant cette nuit. Ces heures de garde ont eu raison de ce que souhaite mettre en place pour notre quête. Et avant que tu n'arrive il y a quelques minutes, il eût un phénomène confortant davantage mes convictions. Peut-être que cette jeune Roumaine n'est pas celle que nous recherchons à Bucarest mais, je souhaite l'extirper du milieu dans laquelle elle exerce sa profession. Regarde donc son visage. Brûler de moitié par de malhonnête gens. Ce sera quoi la prochaine fois ? Même si toutes ces années m'ont appris à ne pas me laisser berner facilement, je souhaite que nous offrions protection à notre "invité". Le temps de nos recherches et que nous terminions avec, je l'espère, le succès que nous espérons toi et moi à cette quête. Elle a un vrai don de voyance Raven, croit moi que son don n'est pas foncièrement bien vu de tous. Elle m'a démontré son talent avant que tu n'arrive. "

Laissant s'effiler de précieuses secondes. Je regarde la jeune Roumaine, il m'est difficile à cet instant de ne pouvoir discuter dans une langue commune avec elle. Ne serait-ce pour la remercier ou la rassurer sur certains aspects. Tout ce que je peux lui offrir est l'assurance de la protéger durant notre périple. Si bien sûr, elle souhaite restez avec nous et que Raven puisse étayer une réponse suffisamment riche pour ébranler mes derniers propos. Fixant mon déjeuner, j'ingurgite des premières boucher de pain. Avalant d'une traite le repas, je regarde à nouveau Raven qui aura, je le pense eût le temps de réfléchir à mes propos. Néanmoins, il me tient à cœur de lui échanger de nouveaux mes pensées.

" Si tu le souhaites, restons quelques instants supplémentaires dans cette auberge. Ne serait-ce que pour continuer à parler et en parallèle. Écouter de probables rumeurs déblatérées par les clients. Beaucoup aiment à s'adonner à faire circuler certaines périphéries qu'ils ont entraperçu. Puis, n'oublions pas tes corbeaux, je suis curieux de savoir si les voyantes ou les groupes en dehors de Bucarest aperçus par tes animaux ont bougé de position. "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 21 Sep 2013 - 21:49

De mauvaise grâce, Raven réprima une féroce envie de frapper Alistair au moment où celui-ci dirigeait la jeune femme sur son siège l'air aimable, comme si de rien n'était. Il fronça les sourcils mais se reprit avant que le Saint de l'Autel ne le voie. Il se sentait étrange, lié par quelque chose d'indéfinissable à cette femme. Et tandis qu'Alistair exposait son point de vue, il ne la lâcha une seule seconde du regard. Elle hésita au début à toucher à ce pain offert, chaud et tendre, de peur qu'on ne lui reproche après. Mais comme les deux hommes semblaient en grande conversation, elle goûta celui qu'on avait disposé devant elle, puis un second et ainsi de suite. Raven finit même par pousser vers elle sa propre part sans y avoir touché outre mesure.

"Je vais essayer d'être bref et concis Alistair. Je n'ai pas dormi cette nuit et je n'ai cessé d'y réfléchir : je ne sais pas comment retrouver la bonne personne. Et j'ai bien du mal à croire à cette histoire de voyance ou à réfléchir à la façon dont elle aurait pu vous embobiner mais la voyance est effectivement le seul moyen plausible... Cependant, et pensez bien que cela me fend le cœur, je ne pense pas que nous puissions l'emmener avec nous. Nous sommes des chevaliers, nous devons nous battre à longueur de temps, elle sera plus en danger qu'autre chose avec nous. Il y a des tas de gens dans cette ville qui sont estropiés d'une manière ou d'une autre, des aveugles, des cul-de-jattes, des pieds-bots, des amputés... Je ne sais plus quoi penser... Mes corbeaux m'ont appris ce matin que deux de nos suspectes avaient été tuées par les bandits que nous avons brutalisés hier... par vengeance car ils ont entendu dire que nous recherchions des voyantes. Votre précipitation a complètement gâché notre couverture et mon manque de fermeté a pénalisé deux vies. Je m'en veux terriblement."

Il détacha enfin les yeux de la jeune femme pour les planter dans ceux d'Alistair. On y lisait de la tristesse et de l'inquiétude.

"Il est temps de mettre un terme à toute cette histoire. Nous devons à tout prix retrouver la bonne personne sans faire de vagues. C'est pourquoi je vous demande de réfléchir avant d'agir et de trancher mes choix déjà réfléchis, nous avancerons peut-être mieux ainsi. Je propose de ne pas nous attarder plus avant, d'emmener cette jeune femme avec nous, quand elle aura terminé pour ne pas l'inquiéter plus, puis d'aller trouver les autres une à une et de les réunir si besoin, pour leur sécurité autant que pour notre enquête. Ce maudit article nous aura causé bien des soucis mais je refuse toujours de croire que cet effondrement à Botosani relève d'une quelconque sorcellerie !"
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 22 Sep 2013 - 11:11

La discussion dont le sujet principal tenait autour de notre quête. Elle pouvait partir et déraper vers un échange houleux à tout instant, une chose qui risque éventuellement de s'envenimer avec les termes qui me viennent en tête. Moi-même j'avais du mal à croire aux personnes ayant une aptitude à la voyance mais, nous, les chevaliers d'Athéna qui utilisent le Cosmos pour une cause juste. Qui soupçonnerait que des gens ont cette faculté d'utiliser de tels pouvoirs ? Alors pourquoi douter que cette jeune Roumaine ait des facultés de visions, passé ou futur ! Mais lorsque Raven évoque que la voyante serait plus en danger avec nous que si nous n'étions pas continuellement à ces cotés, cela occasionna une véritable  flambée d'émotion que je contenu tant bien que mal. Patientant que le saint du Corbeau termine de partager son point de vue sur la situation. Dans une forme de pause et alors que son regard se déplace de la jeune femme vers moi, il reprit ses propos qui cette fois-ci, me sont plus apte à suivre. Cette forme de colère et d'incompréhension emmagasiner à l'écoute des premières phrases de raven s'adoucit quelque peu mais, reste vivace. Laissant un léger laps de temps une fois les propos de mon compagnon d'arme terminer, je ne quitte à aucun moment son regard et je me devais de choisir avec un soin tout particulier mes prochains mots.

" Si nous ne pouvons protéger tous les aveugles, des amputés ou que sais-je encore. Protégeons au moins une personne, celle qui se trouve à nos côtés. Si vraiment elle est si indésirable, annonce lui ouvertement de partir ici et maintenant. Mais, ça, tu ne le feras pas puisque effectivement tu n'es pas assez ferme. Alors, oui je me suis précipité mais, à présent, il est temps d'accélérer davantage les choses. Deux suspectes sont mortes ?! Je t'interdis d'imputer cela sur notre seule responsabilité. Tôt ou tard, elles auraient pu mourir par la main d'autres bandits. Le fait qu'elles ont été tuer cette nuit n'est qu'un concours de circonstances dont je te l'accorde avons influencé d'une certaine façon. Néanmoins, d'autres paramètres sont à intégrer alors ne croit pas que ce soit de notre seule faute. "

Du regard, je me mets machinalement à balayer l'ensemble de l'auberge où les clients entrent, appâter par l'odeur de pain cuit. Nous avons à présent trois personnes à rechercher ce qui d'office. Réduit inexorablement la durée probable de nos recherches pour cette quête. Du moins, je ne préfère pas autant m'aviser sur un tel postulat puisqu'il faudra régler le compte des bandits ayant tué les voyantes cette nuit. Les éliminer est une possibilité qui vient s'immiscer mais, ce ne sera qu'en dernier recours. Est-il probable qu'ils soient de mèche avec une personne agissant dans l'ombre ? D'ailleurs, nous ne connaissons rien de cette jeune Roumaine qui devra nous accompagner temporairement dans la principauté de Bucarest. Même pas son identité ! Dévisageant une nouvelle fois Raven, je dois appuyer mes pensées en agissant cette fois-ci avec une fermeté qui me faisait défaut jusqu'alors.

" Je vais t'ordonner à toi et à la Roumaine de partir sous peu. Rassemble tes affaires et nous allons partir rechercher la prochaine femme. Cependant, si je te rejoins sur le fait de rassembler ces voyantes, il va falloir trouver une planque à l'abri de tout regard et soupçons. Mais, pour être franc, rien de me laisse croire que ces femmes seront à l'abri, où que ce soit. Il nous fait bien comprendre que si les bandits croisés hier ont tués deux personnes, ils pourront les retrouver à mon humble avis partout dans Bucarest. Alors, il faut retrouver les malfrats croisés hier, cette fis-ci, plus question de les relâcher après un combat musclés. Interrogeons les, peut-être ont-ils entendus des rumeurs liées à l'incident de Botosani. Dernier aspect, demande à notre jeune femme de fournir, ne serait-ce que son identité. Je ne parle pas le Roumain mais, je saurais au moins épeler son prénom et échanger quelques mots avec elle. "

Je conçois qu'à cet instant, cela faisait deux ordres et deux fois plus de travail. A la fois, rechercher les autres cibles puis, s'occuper des bandits. Mais, nous nous devons d'aller très vite pour trouver les autres voyantes, quitte à s'en servir comme appâts pour les bandits.

" Nous devons envisager le fait d'utiliser ces femmes comme appât. Ne les mettons pas délibérément face au danger mais, laissons le soin de laisser venir vers elles ceux qui en veulent à leurs vies. Que se soient elles ou eux, je suis d'avis qu'ils sont d'une certaine façon au courant voir lier à l'incident de Botosani. S'ils sont au courant de nos recherches, d'une certaine façon, ils peuvent avoir des informations cruciales pour notre quête. Et c'est là que tes corbeaux seront d'une utilité sans limite. Nous avons une description net, claire et précise du physique de toutes ces personnes. Tâchons de les retrouver au plus vite en repérant leurs mouvements. Donne moi le lieu exact de la dernière personne tuez et quelle est la voyante la plus proche du lieu du "crime" ? Ils auront sans doute l'idée de faire peur à une troisième femme. "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 22 Sep 2013 - 15:12

Raven réprima une envie de s’indigner. Il n’avait aucunement l’intention de dire à leur hôte qu’elle était indésirable, il n’en pensait pas un seul mot ! Alistair avait cependant raison sur le fait qu’il fallait faire accélérer les choses et extorquer des informations aux bandits s’ils en avaient. Puisqu’ils avaient pu rapidement saisir la rumeur selon laquelle ils recherchaient des personnes ayant des capacités de voyance, ils avaient peut-être un réseau qu’ils pourraient utiliser à leur avantage.
 
Alors que le Corbeau s’apprêtait à traduire l’essentiel à la jeune femme, elle se leva, glissa son dernier pain dans une poche et parla avant lui :
 
En roumain : "Laya.
En roumain : -V… Pardon ?
En roumain : -Je m’appelle Laya !
En roumain : -Mais… comprenez-vous le grec… ?
En roumain : -Seulement quelques mots. Mais pas ceux que vous avez dits. J’ai échangé hier ma table et ma nappe contre un peu d’eau et des pièces de cuivre pendant que vous discutiez… Je n’ai rien d’autre que mes vêtements et un peu d’argent avec moi, nous pouvons partir quand vous le souhaitez !"
 
Ce fut un Raven perplexe qui retourna chercher sa Clothbox pendant que Laya et Alistair attendaient. La jeune femme en profita pour remercier l’aubergiste pour les avoir accueillis si bien et si gentiment. Ils purent s’en aller dans les vingt minutes, une fois les nuits et les repas payés avec un petit pourboire. Le Corbeau s’apprêtait à détailler l’endroit et la localisation du lieu du crime comme lui avait demandé son compagnon, mais une fois de plus Laya prit les devants. Elle attrapa chacun par le poignet avec douceur et commença à avancer dans les ruelles au petit trot, tant qu’ils ne résistaient pas. Elle les emmena à travers les étals du marché local qui se tenait sur l’une des places principales, entra dans d’autres minuscules ruelles. L’odeur forte de viande leur indiqua qu’ils arrivaient dans le quartier des bouchers. Leur guide commençait à s’essouffler et à ralentir le pas, peu habituée à courir sur de longues distances. La voyant s’arrêter peu à peu, Raven se dégagea de sa main et demanda en fronçant les sourcils :
 
En roumain : "Peut-on savoir où vous emmenez exactement sans explications ? Avec cette puanteur on pourrait facilement tomber dans un guet-apens, se faire découper en morceaux et dissimuler parmi les entrepôts ! J’espère que vous ne nous entraînez pas dans un piège !"
 
A ces mots, Laya se redressa et le regarda amèrement, les larmes montant aux yeux. Faute de pouvoir parler à cause d’une respiration encore trop rapide, elle désigna le bout de la rue où un cri de femme retentit tout à coup. Ainsi que le croassement de plusieurs corbeaux.
 
"Par le sang d’Athéna ! Se pourrait-il… ? Alistair, vite ! Allons voir ce sont mes corbeaux qui appellent !"
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 22 Sep 2013 - 17:59

Voilà que l'attitude de Raven est plus réceptive à mes propos. Enclin à suivre mes dires, il s'apprête à fournir une traduction détaillée à la jeune voyante lorsque celle-ci. Vint interrompre les premières syllabes émises par le saint du corbeau. Nous fûmes, Raven et moi-même totalement sans voix à l'écoute de la jeune Roumaine. Elle échange en Grec quelques phrases avec le saint du corbeau. Énonçant son prénom, voilà qui sera utile si je dois par tout hasard, débuter une quelconque conversation dans un futur proche. L'échange entre la voyante et mon compère tourne court, à l'issue de quelques formalités, paiement de notre nuitée et repas. Nous pûmes sortir de l'auberge en un temps presque record avec cette fois-ci, les prémices d'une longue et rude journée. Lorsque le trio pût enfin sortir et se regrouper à l'extérieur, le chevalier d'argent s'apprête à échanger de nouveau des informations lorsque soudainement, Laya prit l'initiative de mener le petit groupe en leader. Prenant par une de ses mains, notre poignet, elle se mit à nous tirer, déambulant tous ensemble sans à un quelconque instant, osez stopper la voyante. Ce n'est qu'après être parvenu dans des ruelles plus étroites que Laya eût des signes de fatigue. Haletant à maintes reprises, elle a toutes les difficultés du monde à courir vers une destination qui semble être connue et choisi par uniquement elle. Néanmoins, Raven anticipa avant d'arriver à point nommer. Se détachant de l'emprise de Laya. Il lui échangea quelques mots en Roumain. incapable de comprendre un traitre mot, je me mets à dévisager Laya. Toisant de son regard le saint du corbeau, des larmes nimbent ses yeux tandis que sa respiration suffocante l'empêche de répondre.

Ce n'est quand désignant de sa main l'extrémité de la rue qu'un cri de femme se fit entendre. En accompagnement, plusieurs croassements de corbeaux, sans doute ceux obéissant à Raven se firent entendre. Ils ont très certainement eux aussi aperçus quelque chose. En guise de réponse et tout logiquement, Raven me propose d'aller voir à la source même de tout ce brouhaha. Un infime laps de temps se passe ou plusieurs actions s'entrecroisent dans mon esprit. Que ferions-nous si nous tombons dans un guet tapant ? Nous pourrions nous en sortir rapidement et sans encombre mais, s'il se tramait toute autre chose à l'extrémité de cette ruelle ? Pourrions-nous délibérément laisser Laya derrière nous, sans protection ? Puis, il faut, si nous rencontrons les bandits de la veille, sous tirer une quelconque information. Donc, obstruer les sorties et une nécessité ... Ainsi, il leur sera incapable de s'échapper. Laissant une courte avance au chevalier du corbeau, je me retourne pour faire face à l'autre extrémité de la ruelle. En opposition de la source du cri de corbeaux et d'une femme, je lève mes mains et élève mon Cosmos. En réaction, un fin mur de glace, presque transparent apparaît. Épais de quelques centimètres, inutile de dire que personne ne pourra s'échapper sans utiliser à son tour, d'un Cosmos équivalent ou d'une suffisamment lourde.

Me retournant une fois de plus, je dévisage paisiblement Laya, toujours essouffler. J'eusse utilisé cette protection pour elle aussi. Éviter que d'autres bandits la prennent en otage ou je ne sais quoi encore. Un sourire sincère se glisse sur on visage tandis que mes mains vinrent se poser sous ses yeux, essuyant frénétiquement ses larmes, je me mis à lui glisser un léger baiser sur le front avant de lui rétorquer une réponse en Grec. Espérant qu'elle puisse comprendre.


" Merci pour ton aide et cache toi en attendant que nous revenions te retrouver Laya. "

Rejoignant au plus vite aux pas de course Raven, je ne mets que très peu de temps à le rejoindre à l'autre bout de la ruelle. Très rapidement, nous fûmes en opposition avec l'auteur du trouble de ces lieux. Un homme que je n'avais pas rencontré hier. Qui est-il ? La femme est allongée au sol et je ne saurais dire si elle est vivante ou choquer par les actions de l'individu devant nous. Elle ne semble pas morte, du moins, je ne préfère pas m'avancer pour le moment et y vérifier mes hypothèses. L'homme devant nous est mince, au teint pâle, presque blanc, des lèvres d'un rouge vif. Un regard perçant et d'un noir aussi profond est obscur que la nuit sans l'astre diurne. Je ne peux déceler davantage de critère, car la ruelle est assez sombre malgré l'aube. Mais, l'homme n'a rien à voir avec les malfrats de bas étage, alors qui est-il ? Prenant une position de combat, je fronce le regard en le pointant directement dans celui de notre probable adversaire.

" Qui est tu étranger ? La femme allongée au sol, est-elle morte ? Si tu tentes de forcer le passage, sache que la sortie est obstruée et que dans un combat. Tu n'as aucune chance face à nous. Alors sois gentil et répond à nos questions. "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Dim 22 Sep 2013 - 20:42

Un rire sarcastique s’éleva dans la nuit tandis que l’homme, d’une stature de géant, toisait les deux chevaliers.

"Forcer le passage ? C’est déjà fait messieurs… Enfin, peut-être pas celui auquel vous pensez !
- Scélérat ! Que lui avez-vous fait !?"

La nuée de corbeaux croassa de plus belle. Ce qu’avait fait cet homme était tout à fait évident compte tenu de l’état de la femme au sol et Raven pouvait même avoir les détails s’il demandait à ses animaux de compagnie. Il serra les dents : la suite s’annonçait très mauvaise.

"Alistair, celui-ci émet du cosmos et ceux d’hier ne sont pas loin !
-Oh ? Des chevaliers ? Nous allons voir ce que vous valez !
-Je m’occupe des fuyards ! Je te laisser couvrir mes arrières et punir celui-ci comme il le mérite !
"
Sans plus attendre, Raven appela à lui son armure. Noire comme la nuit, l’armure du corbeau luisait à peine avec les rayons naissants du soleil. Les oiseaux se réunirent en une volée funeste dans le ciel et aussitôt leur maître s’élança droit sur le colosse qui leur barrait le chemin, puis réalisa une glissade entre ses jambes.

"Je n’aurais même pas à leur faire de mal… Cascade de plumes noires les amis ! Maintenant ! Alistair était maintenant seul face à un inconnu capable de prodiges supérieurs à ceux des mortels sans pouvoirs. Tout pouvait survenir."

Pendant ce temps, Laya avait longé la ruelle et profité de l’attention détournée des malfrats pour s’enfuir à l’opposée de la direction où était parti Raven et où se tenait Alistair, dos à elle. Elle allait les aider à sa manière…

Consignes :
Votre adversaire possède un cosmos avoisinant celui d’un juge d’Hadès, et Raven aura besoin de deux tours pour neutraliser complètement les bandits et vous rejoindre.
Laya sort du jeu pour le moment.


Dernière édition par Maître des quêtes le Jeu 26 Sep 2013 - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Lun 23 Sep 2013 - 4:04

La simple vue de l'individu dégage une aura toute particulière. Que ce soit les corbeaux où mes propres sens, la présence de ce malfrat agite tout particulièrement nos perceptions ! Ce n'est qu'une fois Raven et moi-même face à lui et les premières paroles émises que le semblant de doute qui pouvait encore être perfectible s'effrite littéralement. Un cosmos à peu près équivalent au mien émane de l'homme prostré devant nous. D'un calme olympien, il rétorque d'une première réponse nimber d'une confiance absolu en ses actes ! La suite s'annonce d'autant plus difficile lorsque Raven décide de pourchasser des fuyards. Seul contre l'imposant géant, une relative perplexité émane quant à mes chances de le vaincre. Tandis que mon Cosmos se condense, mon armure répond à son appel et vient me revêtir, prouvant mon engagement à vouloir en terminer ici et maintenant. Laissant délibérément le chevalier du corbeau s'éloigner suffisamment de la zone de combat, je fixe intensément du regard mon adversaire, jaugeant à chaque instant un premier mouvement susceptible d'engager le combat. Ne voulant pas prendre le risque de me voir rapidement submerger en coups, je me dois finalement d'interrompre le silence instauré et d'engager le duel.

" Épargne moi ton insolence. Tu peux essayer de m'intimider, sache que tu vas finir par le regretter. "

Mais, que pouvait-il dire par ses premiers mots ? Laya serait-elle réellement de notre côté finalement ? C'est-elle qui nous a conduits délibérément ici. Alors, voudrait-il dire que c'est nous-mêmes qui venons directement ou indirectement de forcer le passage ? Dans quel but ? Cette histoire devenait bien complexe, les enjeux et aboutissants prenaient une ampleur qui est pour l'heure, pas clairement définie pour moi. Il y a encore beaucoup de zone d'ombre et ceux. Malgré les indices ici et là et que nous avons récolté Raven et moi. Dans une dernière once d'avertissement, je pris la parole et espère obtenir des réponses franches à mes questions.

" Insinuerais-tu que nous avons été des pions depuis le début ? Que nous avons sans le vouloir forcer le passage pour toi et tes probables compères ? Je réitère ma première question, qui est tu réellement et quels sont tes alliés ? Un couard comme toi ne peut opérer seul dans une principauté aussi grande ! "

Dans les ultimes secondes avant mon engagement dans ce combat, je tente de relier les indices entre eux. Cherchant une ligne conductrice et d'une logique implacable. Peinant à trouver des réponses satisfaisantes, il fallait espérer que mon adversaire puisse répondre à mes mots. Cependant, pas question de lui laisser une quelconque ouverture dans ce combat. L’adrénaline liée au plaisir de tuer cet homme fait grimper mon rythme cardiaque. Mes pupilles se dilatent, fixant plus intensément la silhouette gargantuesque de l'ennemi. Mon bras droit se lève pour lui faire face tandis qu'un vent tout d'abord léger puis, s'accentuant en réponse à mon Cosmos grimpant en flèche. Lèvent feuilles et plumes de corbeaux.

" Si tu tiens à ne pas me répondre, ôtes-toi immédiatement de mon chemin. Diamond Dust Ray "

Sans une once de serment et ensuite direct de mon avertissement. Mon Cosmos atteint brièvement son niveau culminant, parachevant mes mots par une de mes techniques d'un froid mordant, une multitude de faisceaux de glace surgissent de par et d'autres. Coupant net les nombreuses plumes et autres objets dans leurs passages. Inutile d'avouer que l'imposante masse ne lui permettra pas d'esquiver le moindre de mes coups mais, sans attendre, je m'élance à vive allure. D'une rapidité sensiblement égale aux chevaliers d'ors, je parviens sans difficulté à arriver à quelques centimètres de lui et de le matraquer d'une série de coups de poing sur son ventre. D'un dernier coup rageur, celui-ci est littéralement valdingué à quelques mètres en arrière. Permettant de retrouver une distance somme toute respectable pour espérer me défendre convenablement.




Dernière édition par Alistair le Mar 24 Sep 2013 - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mar 24 Sep 2013 - 12:25

Un air incrédule se peignit sur le visage du colosse.

"Tu veux dire que vous l'avez cuissée avant moi ?!?"

Visiblement, les deux hommes n'étaient pas sur la même longueur d'onde. Les premiers rayons du soleil qui frappèrent le dos de cet imposant ennemi dévoilèrent une impression mal contenue de colère tandis qu'il bloquait sans difficulté les coups du Saint de l'Autel.

"Tu vas voir si je suis un couard et si je ne suis pas de taille face à une demi-portion comme toi !"

La riposte fut brutale : avec une vitesse identique à celle d'Alistair, il s'élança et ne donna qu'un seul puissant coup chargé de cosmos. Même s'il avait voulu parer, l'envoyé d'Athéna sentit ses côtes se briser et son souffle mourir tandis qu'il était précipité vingt mètres plus loin et creusait un sillon dans les pavés de la rue. Il avisa la femme au sol près de lui et l'attrapa par le bras, déchira le haut de ses vêtement sans scrupule et fit mine de la caresser.

"C'est ça que tu veux ? Viens chercher pour voir !"



De son côté Raven avait été retardé par le vent glacial d'Alistair. Il avait pu attaquer tous ses adversaires en même temps mais la cascade de plumes mettait quelques minutes à rendre ses adversaires si lourds qu'ils ne pouvaient plus bouger. Il était donc contraint de jouer les chiens-bergers afin de ramener au centre de la mêlée ceux qui tentaient de s'enfuir. Les serres et le bec du corbeau lacéraient sans répit, sans pitié. Certains, acculés, voulurent se défendre avec des couteaux ou des frondes qu'ils avaient sur eux.

"Je ne vous le conseille vraiment pas, sinon je serais obligé de vous faire souffrir."
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Mar 24 Sep 2013 - 19:56

La riposte et sans appel ! Non seulement, le géant parvient sans mal à bloquer mon attaque mais, que dire de son unique coup ! Valdinguer à plusieurs mètres, je peine à me relever alors que j'avais jaugé mon niveau sensiblement égal au sien. Je vais finir par croire que mes compétences se sont ramollis avec mon vieillissement simulé. Que même avec un Cosmos relativement élevé, mes aptitudes de combat ont drastiquement baissé. Quoi qu'il en soit, il est temps que j'use enfin de mes neurones et je me remémore les informations acquises jusqu'à maintenant. Et surtout, ce que vient de dire ce spectre. La destruction d'un commerce à Botosani, la voyante que nous devons rechercher, probablement de mèche avec des brigands. Serait-ce finalement l'oeuvre d'une seule est unique personne derrière tout ça ? Est-ce que cette voyante n'est pas celle qui ordonne les méfaits ? Décidément, cette quête cache en toile de fond, un secret bien difficile à élucider. Ma colère baissant de plusieurs crans, jusqu'à se dissiper totalement, même lorsque le colosse me provoque en instrumentalisant la jeune femme à ses côtés. Je tente de replacer les uns aux autres, nos informations acquises à ce jour. Et lorsque je repense à Laya, la savoir interagir avec de malhonnêtes individus m'est inconcevable. Serait-elle sans le savoir un instrument de ce que le spectre sous-entend par " vous l'avez écuissée avant moi" ? Un être aux capacités surnaturelle et ou cosmique me serait pas étrange mais, je n'ai rien pour corroborer mes dires. Tout juste à extirper les verres du nez à ce colosse.


" Je n'ai pas besoin de venir la chercher. Elle t'es bien trop précieuse en indices pour que tu la souille de tes mains spectre. Celui que tu recherche, qui est-il ? Est-ce cette personne qui vient de brusquer cette femme ?  "

Dès mes premiers mots évoquaient. Mon regard se déporte sur la femme tenue par le spectre. Sans le vouloir directement, en déchirant le haut de ces vêtements. Il mit en évidence, des stigmates frappants. Deux points minuscules se distinguent sur le cou de la victime. Ironique à souhait, les histoires liées à la Roumanie, évoquent par le passé, des créatures ancestrales comme les vampires. Un nom me revient soudainement, Vlad III Basarab. Les récits l'évoquent comme un monstre de cruauté, une brute qui aimait répandre le sang, le feu, la mort partout et ses victimes se seraient comptées en milliers, en dizaines ou en centaines de milliers. Cette légende trouve ses sources dans la haine et le ressentiment de ses adversaires, les marchands saxons et les boyards de Valachie, qui ont toujours lutté pour conserver leurs privilèges dans ces régions. Alors, serait-il revenu d'outre-tombe et attenterait-il de s'adonner à un jeu macabre qu'il orchestrait de son vivant ? Est-il toujours mort ou pire encore, aurait-il gagner une forme d'immortalité ou une capacité similaire à la mienne qu'est le vieillissement simulé ?

" Cessons temporairement de nous quereller. Regarde attentivement la femme que tu détiens. Ne remarques-tu rien d'étrange sur son cou ? Je m'interrogeais sur le fait qu'elle soit juste évanouie. Mais, le doute n'est plus permis la concernant, son bourreau est très certainement dans les environs. Le Soleil se lève et j'ai peur que celui-ci se camoufle à l'abri de l'astre du jour. Patientant la prochaine nuit pour opérer dans ces agissements. Et les bandits freinent notre route alors que choisis-tu ? Une aide temporaire ? La fuite ou la mort ? "

Quelle idée saugrenue que de quémander l'aide de ce spectre ! Mais, ce n'est pas une aide via un hypothétique combat que j'attends. Mais, plutôt une aide via un échange d'informations. Une sorte d'échange équivalent en somme. Mais, il y a fort à parier qu'il ne sera pas sur la même longueur d'onde, à dire vrai, je pense même qu'il ne nous aide en rien. Continuant seul dans ses démarches.

" Choisi la bonne option puisque dans le cas contraire. Je n'aurais aucune once de clémence en ton égard. Peu importe ta force physique. Je saurais jouer de tes faiblesses et rendre ton âme dans le royaume des morts. "
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Jeu 26 Sep 2013 - 9:48

Le colosse se cura négligemment les oreilles et bâilla un grand coup, jouant avec les cheveux de sa victime. Ce freluquet avait une bouche très grande, mais ce qu'il débitait n'avait pas le moindre intérêt, sinon celui de jouer les berceuses pour les soirs où il n'aurait pas assez bu. En faire un esclave pourrait être grandement néfaste pour sa réputation... A plusieurs reprises il crut que le Saint avait fini de parler et il s'apprêtait à rétorquer, mais il semblait très bavard. Pour faire passer le temps et lui clouer le bec, il attrapa délicatement l'un des bras de sa prisonnière et le fit craquer d'un seul coup dans son dos, lui arrachant un cri de douleur. Le bruit des os brisé fit ricaner le grand homme qui la lâcha alors à ses pieds de nouveau.

"C'est bon ? Tu as fini ? Je ne sais pas ce que tu as bu petit gars, mais si tu ne dégageais pas ce cosmos niais et plein d'espoirs, je t'aurais sans doute provoqué en duel de beuverie ! Tu dois être un sacré ivrogne pour parvenir à débiter autant de mots en si peu de temps..."

Il s'étira largement puis fit brûler son cosmos, une énergie pourpre qui se répandit autour de lui comme un halo ensanglanté. Il attrapa une caisse de viande proche de lui et la lança sur Alistair, puis une autre, et encore une autre, jusqu'à ce que toute la cargaison lui arrive dessus ou le force à esquiver et à s'épuiser.

Les corbeaux croassaient dans tous les sens, produisant une cacophonie de tous les diables. Au milieu d'un champ de corps noircis par les centaines de plumes, Raven se tenait tel un faucheur, ses beaux oiseaux se posant sur ses bras ou ses épaules tant qu'il y avait de la place. S'assurant que tous étaient bien sous son emprise, il se tourna dos au soleil levant et conclut qu'il était temps d'aider Alistair dans son combat. Il avait gagné du temps et cela suffisait pour que Raven le rejoigne. Les oiseaux de mauvais augures se divisèrent en deux groupes : l'un chargé de la surveillance des bandits de pacotille suffoquant dans leur étreinte de plumes, l'autre se plaça autour des deux combattants et croassèrent de plus belle, afin de couvrir l'avancée de leur maître dans son armure de nuit. Dès lors que le colosse se serait essoufflé, il pourrait passer à l'action comme fantôme dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Jeu 26 Sep 2013 - 21:49

Tout ceci n'est à plus rien y comprendre. Je n'y comprends plus rien où presque. J'ai ce je ne sais quoi qui me pousse à croire que derrière tout cela, quelqu'un nous à délibérément amené ici. Engager réellement le duel contre le spectre avec à la clé, une victoire de Raven et moi-même ne me pousserait pas à croire qu'elle mettrait un terme à cette quête ! J'ai l'intime conviction d'être observé ! Mais, je ne peux délibérément pas fermer les yeux sur les actions du colosse. Jouant avec la femme qu'il tient de son bras. Il retourne le membre, faisant craqueler les os de sa victime. Chose aussi improbable, moi qui la tenait pour morte. Elle est plus que vivante. Cela est amplement suffisant et me redonne la motivation nécessaire quant à vouloir en terminer ici et maintenant avec ce scellera ! Plus exécrable encore sont ces mots et gestuels qui m'irrite à un point de non retour. Nourrissant mon envie d'en découdre réellement avec ce spectre ! L'aide de Raven, plus rapide que ce que je l'aurais cru permet d'obtenir une approche tactique très concluante. Nous permettant de nous engager corps et âme contre notre véritable adversaire, sans être particulièrement gêner par les bandits de bas étage.

Mais ce moment d'inattention où je portais mon regard sur les innombrables corbeaux venant sur notre direction, je reçois sans préavis ni sermon une caisse que je ne peux esquiver. Le choc est terrible, même revêtu de mon armure, la force promulguer par le spectre est titanesque. Propulser en arrière à une distance faramineuse. J'ai toute la peine au monde à me relever et lorsque je parviens à me remettre d'aplombs, une autre salve de lancer de caisse se pointe dans ma direction. Évitant une première puis une seconde et finalement une troisième caisse. Toisant du regard le colosse initiateur de ces multiples lancer d'une force prodigieuse. Il persiste dans sa tâche et envoie, sans sourciller ou démontrer une quelconque trace de fatigue, une autre salve. De plusieurs gestes digne d'un félin, je parviens à toutes les esquiver, où presque. D'un nouveau saut, je reçois sur ma jambe gauche, un de ces projectiles. Tombant de tout mon poids au sol, ce n'est que l'arrivée soudaine des corbeaux qui m'offrent un temps de répit salvateur.

Me remettant dans une position debout et de combat. Je reprends mon souffle tandis que c'est au tour du spectre de se retrouver dans une position relativement délicate. Gêner par les animaux obéissant à Raven. Il gesticule dans tous les sens. Tentant de chasser le plus loin possible les corbeaux. Cependant, mettant toute son énergie et sa concentration dans cette tâche. Il laisse entrevoir une ouverture que je ne dois pas laisser filer. Sans préavis, je me lance dans l'exécution d'une technique ! Envoyant un fin rayon de lumière depuis mon poing vers le front de mon adversaire. Les dégâts subits sont davantage psychiques que physiques puisque je fais vivre des illusions à la victime, mais pas de contrôler directement son esprit. Même si le spectre parvient à se sortir de cette attaque, il me permet avant tout de reprendre mon souffle et mes esprits. Dernier point, le chevalier du corbeau me rejoint finalement, prêt à combattre à mes côtés. Les bandits ne sont vraiment plus une menace, tant par le nombre d'individus restants mais, aussi par le fait que les corbeaux les encerclant ont un net avantage sur eux. Inutile de prêter une grande attention sur ces malfrats de bas étage. Mon attention est désormais focalisée sur Rave et ce spectre. Néanmoins, mes pensées sont quelque peu agitées. À la fois pour Layla mais, pour cette femme, restez au sol, est-elle toujours réellement en vie ?


" Je te remercie de ton aide ! Ce spectre à une force cosmique et physique tonitruante. Son Cosmos est à peu près égal au mien mais, sa force physique est quant à elle exponentielle. Cependant, il est un obstacle dans notre poursuite de cette quête. Le tuez est l'unique solution, je peux le combattre seul mais, si tu souhaites m'aidez, n'hésite pas !  "

Il fallait à présent concorder nos actions. Jusqu'à maintenant, Raven avait su gérez la situation. Quant à moi, j'ai toutes les difficultés au monde à me placer comme leader. Que ce soit dans ce duel ou en dehors, repensant à la récolte des précédentes informations. Ce n'est que grâce aux corbeaux et au chevalier d'argent que cette quête pût significativement avancer. Sans être foncièrement blessé dans mon orgueil, ceci eût son petit effet malgré tout. Si je souhaite permettre à Raven de lui aussi se concentrer uniquement sur le spectre, il me faut neutraliser les bandits et en même temps, le colosse. D'un poing rageur au sol. Celui-ci s'encastre littéralement de plusieurs centimètres. Chargeant mon Cosmos, celui-ci se propage à travers la zone de combat. Les lieux s’électrisèrent soudain, le lieu se voyant parcouru de multiple arc électrique noirâtre brulant les airs, apparaissant et disparaissant dans un maelström de lumière. L'utilité de cette technique et que je parviens à ne pas toucher un seul corbeau. L'effet de mon attaque sera sans équivoque pour ces bandits. Ressortant mon point du sol, je sais pertinemment que le colosse sortira indemne. Même d'une attaque double. La question est devrais-je déployés toute l'étendue de mon énergie où il y aura-t-il un phénomène mettant du grain de sel dans cette histoire ?

" J'ai la nette impression que depuis le début de cette aventure. Je suis plus un fardeau qu'autre chose. Car, j'ai l'intime conviction que mon attaque n'aura pas les effets escomptés ni ce que je souhaite réellement. D'autre part, il y a en toile de fond, un je-ne-sais-quoi qui me pousse à croire que notre véritable ennemi n'est pas ce spectre. Je ne saurais sur quoi me baser, seule ma conviction m'oriente vers une telle idée ! Et toi Raven, quelle est ton point de vue sur la situation ?  "

J'ai la sensation qu'encore une fois, j'aurais droit à une réprimande sur mon action de combat. Et que mes soupçons ne seront pas partagés mais, je me devais de les souligner et de les signifier à mon camarade du sanctuaire. Peut-être et j'ose l’espérer que lui aussi aura des suspicions mais, différente des miennes !
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1314


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 28 Sep 2013 - 22:30

Raven eut juste le temps d'esquiver les mouvements désordonnés de leur adversaire pour ramasser la pauvre femme au sol. A peine l'eut-il touchée qu'il sentit qu'elle était brûlante, de fièvre sans doute ou à cause du sang qui devait affluer vers son bras pour tenter de le cicatriser.
Il sortit du terrain sur lequel Alistair envoya une décharge électrique intense. Les corbeaux qui avaient été mis à terre pour boucher la vue du colosse avaient certainement fini grillés, mais ceux au ciel furent indemnes. Le saint d'argent préféra leur faire signe de se retirer avant de les voir tous réduits à l'état de volailles fumantes. Il regarda son frère d'armes du coin de l’œil, concentrant son cosmos dans ses poings et ses jambes.

"Tu veux vraiment mon point de vue ? Arrête de réfléchir le temps de ce combat ! Proposer une alliance, même ponctuelle, à un spectre, et te poser tant de questions ne font que nuire à ta victoire. Et c'est pour cela que je ne te laisserai pas l'affronter seul, qui sait de quoi tu es capable quand tu te laisses distraire !"

Sans pour autant s'approcher, les corbeaux se remirent à croasser sur les toits et Raven sembla déchaîner leurs centaines de cris dans son poing lorsqu'il se déplaça à mach 2 et sauta droit sur son adversaire.

"Je compte sur toi ! Raven claws !"

De splendide lacérations strièrent le torse déjà brûlé par les éclairs du colosse. Celui-ci ne resta cependant pas en reste et riposta durement avec le même genre de coup de poing que décerné à Alistair précédemment. Raven sentit plusieurs côtes être broyées par l'impact alors qu'il s'écrasait à pleine vitesse contre l'une des caisses qui avait eu la chance de ne pas éclater au lancer. On ne vit plus qu'un tas de planches, de débris de bois et de viande d'où dépassaient une main, une jambe et un second pied.

La contrepartie de cette audacieuse manœuvre était que leur adversaire perdait énormément de sang et commençait à vaciller sur ses appuis.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et des sages-femmes.
Messages : 4349

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   Sam 28 Sep 2013 - 23:26

Le combat est engagé depuis quelques minutes et malgré mes multiples interrogations. Je peux à présent jauger les forces et faiblesses de ce colosse. Malgré les dire de Raven, je ne me laisse pas distraire tant que ça. Et avoir pleinement discerné la tactique du spectre, je peux compter sur son manque total de rapidité ! Il compense son défaut uniquement par sa force physique prodigieuse qu'il déploie une nouvelle fois contre le chevalier d'argent du Corbeau. Lui qui venait d'avancer le fait de ne pas me laisser distraire, lui venait d'agir futilement en s'élançant au corps-à-corps. Son attaque fit mouche mais, à quel prix ? La riposte du spectre et sans aucune mesure et comparaison. Déployant sur sa seule force physique sa contrattaque. Raven fût expédié très loin en arrière et percutant de tout son corps, l'une des rares caisses non endommager. Résultat des courses, un allié lourdement affaibli est temporairement hors combat. Seuls les corbeaux pourront m'épauler à la tâche qui m'incombe de tuer cet adversaire aux dimensions imposantes. Je dois éviter le combat à courte distance et au corps-à-corps, je pourrais réduire ses mouvements mais, je préfère utiliser ma plus puissante attaque alors que j'ai suffisamment de Cosmos pour la déployer. Ne serait-ce qu'une fois !


" Tu peux dire que je suis distrait Raven. Mais, toi, tu l'es bien davantage. Tu n'as pas été capable d'apercevoir les forces et faiblesses de ce colosse. Je vais donc devoir prendre la main et tuez ce spectre.  "

Le problème avec ma plus puissante attaque et qu'il me fallait un temps d'exécution très long. Une durée somme toute relative, car, elle n'excède pas la poignée de minute. Mais, contre un ennemi redoutable, cette durée peut-être fatale. Mais, le peu de fois où j'ai dû encourir ma technique, rare ont été mes ennemies à s'en sortir indemne. Au mieux, gravement blesser et au pire, tout simplement expédier en enfers. Détachant mon regard vers ou était Raven, je toise le colosse et je peux à présent déployer la totalité de mes forces sans avoir à présent à me soucier de quoi que ce soit. La première phase de mon arcane fût était à notre rencontre de brûler mon Cosmos à son paroxysme et l'expulser de mon corps, créant ainsi de nombreuses particules brillantes quasi indétectable à l'oeil nue et suspendues dans l'air autour de mon adversaire. La seconde phase fût été de continuer de croître mon énergie et les photons créés lors de l'étape précédente gagnant également en puissance et en éclat tandis qu'ils encerclent la cible. C'est à ce stade où j'ai utilisé en parallèle, le Lightning Fang pour éviter au spectre d'apercevoir ces particules suspendus dans l'air. Et désormais, l'étape la plus importante, celle où je provoque d'un simple et unique mouvement de bras, le déplacement des photons vers mon adversaire. Ceux-ci, à la manière des véritables photons pénètrent sans difficultés à l'intérieur du corps de notre ennemi en ignorant toute armure. Pour parachever une fois pour toutes mes actions, je ferme mon poing, provoquant une explosion en chaine dans le corps du spectre. Inutile de dire qu'il ne peut se défendre de cette arcane redoutable. La victoire nous tends à présent les bras ... Abaissant mon bras, j'abaisse légèrement mon Cosmos et espère avoir finalement eût raison de cet adversaire. Toutefois, inutile de dire que si Raven peu s'engager à nouveau dans le combat, nous ne serions pas de trop pour achever le spectre. Même si j'ose croire parvenir à présent à m'en défaire seul !

" Tout ceci est terminé. Cesse donc de t'opposer à nous spectre, car, la victoire t'échappe à présent. Retourne donc au royaume des morts et essaie de méditer sur tes nombreuses lacunes. Tu n'avais aucune chance de me battre ! "


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Roumanie : Dracula se réveille ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roumanie : Dracula se réveille ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Roumanie : Dracula se réveille ?
» "La vidéo qui réveille^^"
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Sophia E. de Roumanie - Colombe le jour et Vipère la nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-