Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Renaissance des disparus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19316


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Renaissance des disparus   Dim 10 Fév - 17:12

Renaissance des disparus

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Aratos
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
Spectre du Balrog de l'Etoile du Talent
avatar
Messages : 575


Caractéristiques
Vie Vie:
166/166  (166/166)
Cosmos Cosmos:
167/167  (167/167)
Armure Armure:
200/280  (200/280)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Ven 9 Aoû - 17:13

[Provenance : La première Prison]

En prononçant sa réponse, le jeune homme n’avait pas prévu d’être expédié aussi vite. Il se doutait bien que sa moue moqueuse y était pour quelque chose. Il n’avait pas eu le temps de dire « ouf » qu’il s’était fait aspirer par une sorte de vortex multicolore. En un claquement de doigts. Aratos essaya de se noter dans un coin de la tête qu’il fallait éviter de contrarier les gens qui pouvaient décider de sa survie, après tout il était peut-être amené à revoir cette entité. Et la rendre maussade n’était pas forcément la meilleure des idées. Alors la provoquer ouvertement comme il venait de faire …

* J’espère que ce tunnel de toutes les couleurs ne va pas m’envoyer dans un monde parallèle ou alors sur une autre planète. Ce serait flippant, et je pourrais peut-être même ne pas revenir. * se dit-il pendant le voyage qui sembla durer une éternité.

Le chevalier de bronze ouvrit les yeux, n’ayant pas la moindre idée de sa localisation, mais devinant sous son dos le dallage froid d’une structure en pierre. S’il y avait quelque chose dont il était sur c’était qu’il était épuisé. Lorsqu’il tourna la tête à sa droite, il eut la surprise de constater que sa cloth box s’était téléportée, comme par magie, auprès de lui. L’armure n’étant pas sur lui il déduisit qu’elle devait se terrer dans sa boite.

« Je ne comprends pas pourquoi tu n’as pas pu me défendre. » annonça-t-il à son armure en se redressant. Il parlait à son armure désormais ? Et pourquoi pas. Son maître lui avait appris qu’elles étaient aussi vivantes que lui, et qu’elles ne protégeaient que celles qu’elles considéraient dignes. « Peut-être que je ne me suis pas assez entraîné ? C’est débile comme postulat. Si c’était l’cas j’aurais même pas pu l’obtenir… et j’serais mort comme un con dans cette fosse océanique. Quoi qu’il en soit, je ne vais pas la laisser là. » conclut-il en l’ajustant de nouveau sur ses épaules.

Et maintenant que faire ? Tout d’abord, faire un rapport à … quelqu’un. Un supérieur ou un truc dans le genre. Puis … demander une nouvelle mission ? S’entraîner ? Aller danser ? Il n’en avait pas la moindre idée, d’ailleurs ce n’était probablement pas son rôle. On devait lui donner un but et il chercherait à l’accomplir. Depuis quand un pion décidait ?

« J’avais peut-être vu un peu grand en accompagnant le chevalier d’or en mission. Je devrais me contenter de quelque chose plus dans mes cordes … »
Oui, mais quoi ?

[Destination : Temple du Bélier]
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Dim 8 Sep - 15:26

[provenance: 5ème prison]

Pandore arriva dans ce lieu en un éclair. A sa première inspiration après être sortie du Royaume des Enfers, l'air lui déchira les poumons. Elle cria, comme crient tous les nouveaux nés, d'un cri bref et faible. Elle trembla de froid, mais cela était sans doute une suite logique à son supplice. La Chevalier appela à elle son armure, ainsi elle n'aurait pas à réfléchir à où elle l'avait mise avant de mourir.

Nouvelle naissance, donc nouveau nom? Elle n'en avait plus en réserve. Et puis, c'était une continuation de la précédente. Les mêmes problèmes, les mêmes incertitudes. Et, déjà, elle sentait la lourdeur d'une existence physique, et tous les soucis que cela apportait, des soucis qui apparaissent tellement simples aux gens adroits, tellement compliqués à ceux qui n'ont pas cette chance. Par exemple: ne pas rentrer dans un obstacle en marchant.

Que faire de cette nouvelle vie? Une continuation de la première? Ou ne serait-il pas mieux d'apprendre de ses erreurs? Re-mourir ne servirait strictement à rien, puisque ce serait suivi d'une re-résurection. Donc autant essayer de prendre un maximum de ce que la vie peut donner. Et ne pas se casser la tête avec des questions existentielles. Que le monde soit fondamentalement bon ou fondamentalement mauvais, ou les deux, ou aucunes, cela ne fait plus de différence aux yeux de Pandore. Dans cette deuxième vie, même si ce sera peut-être pêcher par égoïsme, elle recherchera des buts en accord avec son opinion personnelle, sans chercher à faire concession avec toutes celles des autres.

Ayant constaté que ses cordes vocales étaient en parfait état de marche, la silversaint s'agenouilla, et récita quelques psaumes, se vidant ainsi de ses doutes.

Une fois la prière terminée, et son esprit rasséréné, Pandore se remit en marche

=>quelque part
Revenir en haut Aller en bas
Tabris
Newbie
avatar
Messages : 587


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Lun 4 Nov - 1:35

Qui suis-je ? Que suis-je ? Suis-je prêt à revivre ? Des questions que les nouveaux-nés n'ont malheureusement pas la chance de se poser. Au fond de la morgue des saints d'Athéna, là où ont généralement lieu les retours à la vie, une couche vide accueillit une manifestation lumineuse jaillissant de nulle part. L'étoile rayonnante et blanche se contracta petit à petit pour finalement prendre l'apparence d'une silhouette anthropomorphe composée de pure lumière. Après tant d'évènements, tant de facteurs ayant provoqué une scission entre le corps et l'âme du prêtre, un deus ex machina défiant ces aléas du destin assura finalement la pérennité de ce petit bout de destin. La silhouette de lumière prit encore quelques secondes pour définir plus concrètement ses dimensions, puis abandonna dans un flash son cocon astral.

Un corps gisait maintenant, étendu sur la surface de marbre glacé par le climat à l'extérieur. Tant de choses produites en vain, d'expériences perdues et de vies abandonnées. Ce jugement paraissait comme prédit, pas moins de deux fois Tabris eut à endurer les oubliettes du Léthé, maintenant seul ce même destin pourra dire ce qu'il deviendra. Le blizzard n'envahissait certes pas l'intérieur, mais son froid gangrénant s'infiltrait et s'immiscait dans chaque parcelle de pierre. De longues minutes s'écoulèrent, si bien qu'au bout d'un moment un stimulus sembla parcourir le corps inerte dont les battements de coeur reprirent enfin. Un souffle irrégulier mais présent apparut en évidence avec de la vapeur s'échappant des lèvres bleuies par le froid. Doucement, la vie reprit ses droits bafoués et fit se mouvoir le miraculé aux yeux éoséens.

 
......


Une série d'images défila depuis sa rétine jusqu'à la première destination cérébrale de nouveau fonctionnelle. Un visage flou aux tons doux et à la chevelure flamboyante... un monument ramifié dont l'intérieur lui fut observable comme la traversée d'un tunnel... des cieux défilant à une vitesse ahurissante d'un bout à l'autre du globe. Parallèlement, des sentiments indescriptibles enserrèrent sa poitrine dans un linceul de béatitude absolue. C'était un cosmos... pur... puissant... divin... chaleureux... empli d'amour... flamboyant d'amour... digne de tous les sacrifices. Le premier réflexe du ressuscité fut de sangloter, profondément consumé par cette renaissance dont l'amour fut le placenta. Il ne reconnaissait rien, ne sachant pas quoi penser de tout cela... il était enflammé d'amour; comme s'il était né pour ça.

Durant un long laps de temps, Tabris ne cessa point d'exorciser ce sentiment désormais inné, ses yeux rougis et sa voix affaiblie témoignèrent du calvaire physique qu'entraîna cette grâce indicible. Peut-on imaginer un nouveau-né pleurer d'amour ? Il semble que maintenant cela dépasse le plan de l'imaginaire. Ni le froid mordant ni les images en rémanence dans sa tête ne purent supplanter ce don au coeur. Le prêtre en arriva à rechercher la sortie pour réfréner cette chaleur totalisant le bonheur et le chagrin. Les portes s'ouvrirent et il s'échappa, recevant de plein fouet la furie du blizzard sur soi. Au lieu de calmer cette ardeur spirituelle, la violence du vent glacial ne fit qu'attiser une opposition digne d'un brasier. Le cosmos de l'hiérophante s'enflamma et répondit en écho à celui qu'Athéna déploya sur le Sanctuaire.

Les larmes de douleur versées tantôt laissèrent alors place à celles de joie, bien qu'il ne comprenne pas comment tout cela soit possible. Aucune identité, aucune histoire... juste un coeur exalté à la jubilation. Son attention portée un court moment sur son corps lui signala le contenu de la sacoche reliée à sa soutane; y trouvera-t-il de quoi étancher son incompréhension grandissante ? Pourtant, une chose était sûre... il est bien là où doit être sa place. Son sourire désormais immuable se riva vers l'horizon du Sanctuaire baigné par ce cosmos dont inconsciemment son coeur s'alimentait, était-il seulement humain ou engendré par cette source intarissable de lumière et d'amour ? Patient de l'apprendre, il s'éloigna paisiblement en laissant derrière lui la vue splendide de la statue d'Athéna étendant ce cosmos d'espoir.

The Realm of Athena by Saint Seiya - The Lost Canvas on Grooveshark

Arrow Ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'Argent de l'Aigle
Chevalier d'Argent de l'Aigle
avatar
Messages : 1871


Caractéristiques
Vie Vie:
198/249  (198/249)
Cosmos Cosmos:
205/250  (205/250)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Sam 21 Déc - 13:46

[provenance: tribunal des Enfers]

La sainte se réveilla d'un coup sec à l'air libre. Tout de suite, elle ressentit un poids de plomb sur ses épaules. D'abord elle n'était plus une âme, et puis la lassitude et les contraintes de la survivance la reprirent à la gorge. Pour rien au monde elle ne s'abaisserait à mendier, mais si elle ne voulait pas retourner dire bonjour à Yade pour une raison aussi bête que d'avoir oublié de se nourrir, il fallait redoubler en ingéniosité en termes de chapardage, et ce n'était pas vraiment son soucis prioritaire. Et puis en général les soucis bassement matériels comme manger, boire, dormir ou se protéger sortaient de sa petite tête de linotte en clin d'oeil.
La petite fille se leva doucement, et marcha quelques pas pour ranimer la circulation sanguine dans ses membres engourdis. Ayant repris un peu d'aisance, elle sortit du cimetière, préférant laisser les autres décédés reposer sans présence d'un vivant dans les parages, et se mit en quête d'un ruisseau.

L'ayant enfin trouvé, elle se permit de s'asseoir à nouveau. Objectif numéro un: retrouver le non-grizzly et trouver ce qui cloche. Mais l'Aigle se savait encore trop faible pour repartir tout d'un coup sur quelque chose où elle s'était cassé les dents. Alors autant attendre un peu. Elle ne tenait plus à périr une troisième fois, en tout cas pas à cause de la bestiole du Quebec. Le mort avait perdu tout son mystère, et ressemblait en fait grandement à la vie. Il n'y avait que peu de différences, et exister se révélait être un espèce de cycle qui se poursuivrait toujours. Finalement, la mort mérite encore moins sa réputation que la vie.
La petite sursauta, elle venait de son contredire. Le fait que son point de vue objectif osât contredire son point de vue subjectif la choquait, mais finalement c'était peut-être le rôle d'un point de vue objectif... Mais de là à formuler qu'elle avait la flemme de mourir... Ce genre de pensée qui ne lui ressemblait pas du tout l'inquiétait un peu, mais ce n'était pas non plus le genre de problème sur lequel il est intéressant ou utile de s'attarder. Et puis de toutes façons, le plus intéressant, c'est de contrôler sa vie ou sa mort, de trouver pile le bon équilibre entre les deux, même si ce genre de pensées peut-être rapproché au blasphème...

Et puis peut-être... L'enchaînement vie-mort-revie-remort-revie-reremort-etcaetera semble si monotone qu'il existe certainement autre chose derrière. Peut-être qu'elle n'avait que dormi... Elle avait dormi, et son âme était montée voir D.ieu, et ensuite elle s'était réveillée, et en attendant elle aurait été aux Enfers... Mais cette version sous-entendrait qu'un humain possède plusieurs âmes, comme dans la mythologie égyptienne, ce qui était un peu farfelu. Alors la gamine laissa tomber toutes ces inutiles interrogations, de toutes façons elle n'en savait rien mais n'y pouvait rien savoir. Et puis les croyances ne se prennent pas avec le raison.
Donc elle se mit à prier, comme elle en avait l'habitude, sincèrement et naïvement.

Au bout d'une demi-heure, la sainte se releva, et appela à elle son armure. Elle ne se pensait pas capable de la retrouver sans cela, puis se remit en route.
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami
Chevalier de bronze de la Guiness
avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Jeu 24 Avr - 17:41

  Sixième Prison

   
Peu à peu, je repris conscience et mes sens revinrent à moi. En ouvrant les yeux, une lumière irradiante me brûla la vue à tel point que je dus être obligé de les refermer et de me cacher derrière ma main droite que j'avais levé intuitivement. Puis, après quelques instants pendant lesquels je tentai de les rouvrir pour m'habituer à cette forte lumière, je remarquai que j'étais allongé sur le dos. Que s'était il passé ? Où est ce que je pouvais bien être ? Je me redressai lentement tant mon corps me faisait encore un peu mal, et je me mis en position assise. Lançant quelques regards aux alentours, je compris alors où est ce que je me trouvais. Ces constructions de pierres plus loin me mirent sur la voie. J'étais de retour au Sanctuaire !

  Par contre, je mis quelques instants avant de réaliser comment j'étais arrivé là. Mon cerveau était un peu comme qui dirait, engourdi. C'était comme si j'avais pris un coup sur la tête mais aussi comme si j'avais dormi pendant très longtemps et qu'une succession de choses s'étaient passées à l'intérieur, une succession de rêves dont je n'étais même pas capable de me rappeler, et encore moins capable de mettre précisément le doigt sur un seul d'entre eux. Puis peu à peu, à force de concentration et de détermination deux évènements sortirent réellement du lot. L'un agissant comme un très beau rêve dont on aurait bien voulu ne pas se réveiller pour voir de quoi aurait bien pu avoir l'air la suite même si le début s'annonçait extrêmement mauvais, et l'autre étant quelque chose se rapprochant plutôt comme un cauchemar qui paraissait bien réel. Le premier étant mon jugement au Royaume des Enfers, se terminant avec la rencontre d'une divinité, Niké - si je me souvenais bien - qui parvint à me tirer de là. Et l'autre s'avérant être une sorte d'entrevue musclée avec la personne dont la déesse Athéna m'a demandé de me méfier au plus haut point, le terrible Lucifer qui se révélerait être... mon père si on en croyait cette histoire à dormir debout.

  Secouant énergiquement la tête pour effacer ce songe de ma mémoire et ne plus y penser, je me mis sur pied et jetant un regard autour de moi pour savoir précisément où j'étais, je fus surpris de découvrir que mon armure se tenait derrière moi, hors de sa cloth box, le regard dans ma direction. Comme si elle avait veillé sur moi pendant tout le temps durant lequel j'avais été inconscient, ou plutôt devrais-je dire ''mort'' si je ne me  trompais pas. Car d'ailleurs, chose étrange à noter, la première fois que je revins du monde des morts, ce fut à l'endroit où j'avais trépassé que je revins à la vie, alors que là, j'étais plutôt à des milliers de kilomètres de là. Enfin, même si je ne savais même pas précisément où j'étais mort... Peut être que la raison à cela, se trouvait dans le fait que ma deuxième mort fut plus violente que la première. En tout cas, je m'approchai de la Cloth de Bronze et avec un sourire, tendis la main vers elle pour qu'elle vienne me recouvrir. Il fallait que je me rende au Temple du Bélier à présent, pour transmettre les informations que j'avais pu dénicher au sujet du froid qui s'était emparé de ce monde, mais aussi finir la mission de la déesse qui m'incombait....
   Temple du Bélier
Revenir en haut Aller en bas
Altia Verana
Chevalier d'or de la Balance
Chevalier d'or de la Balance
avatar
Rôle : Gold Saint
Messages : 2710


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Dim 20 Juil - 15:41

Arrow Première Prison

Le silence... Voilà ce qui résonné en cette plaine de verdure et de paix. Allongé sur l'herbe, non loin du Colisée, Altia avait retrouvé la vie. Il était allongé, là, toujours inconscient alors que le temps passait. Quelque minutes après être réapparus, il commença doucement à ouvrir les yeux. La lumière était éblouissante et il eut du mal à s'y habituer de nouveau, lui qui s'est dernier temps s'était plus habituer au froid et à l'obscurité qu'à autre chose. En parlant de ça, la température était redevenu normal ici. La neige avait disparu, le froid ne se faisait plus ressentir... Athéna avait-elle réussi ? C'était certains, seulement, il y a un regret qui pince le cœur du Gold... Il n'a été d'aucune utilité à sa Déesse lors de ce combat. C'est un triste constat qui ne peut être que vrai. Il a eu beau faire le beau face à Yade, il n'en reste pas moins qu'il a succombé et n'a pas pu aider sa Déesse.

Passant sa main devant son visage, une larme glissa le long de sa joue alors que le soleil illuminait les cheveux oranges du Saint. Il se releva alors, et la Cloth box de la Balance était ici, à côté de lui. Il posa alors sa main sur sa boîte et soudain, l'armure d'Or se mit à résonner. Il n'y a aucun doute, un appel était lancé à tous les porteur de ces Gold Cloth, la présence de tous les Saint d'Or est requise, le Chrusos Sunagein est sur le point de commencer...

Arrow Salle d'Or

----------------------------------------


Setesh pour le kit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Irène
Membre d'Or
avatar
Messages : 4698


Caractéristiques
Vie Vie:
280/280  (280/280)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Mer 30 Juil - 12:53



 Arrow  1ère prison : le Tribunal et la Vallée des ouragans noirs / Un peu de lumière dans les ténèbres [Jugement Irène]

La Sainte émergea d’un sommeil qui lui avait semblé bien profond, la tirant de ses rêves obscurs. La lumière du soleil déversait ses rayons chaud sur son beau visage et ses yeux essayèrent de se réhabituer à cette luminosité devenue bien rare depuis quelques temps. Le chevalier cligna plusieurs fois des yeux avant de lever un bras vers le ciel et se faire de l’ombre avec sa main. Elle regarda autour d’elle lentement. Essayant de se remettre les idées en place.

Sa mort. Les Enfers. Kazuki. Alessio. Yade. Enigmes. La terre…

Elle soupira en fermant les yeux. Un sourire vint se poser sur ses lèvres rosées. Elle était en vie et elle était de retour sur sa chère terre. Elle ne pu s’empêcher de poser une main sur son ventre sans vraiment faire attention à son geste, plus par esprit de protection que pour vraiment vérifier que son enfant était également en vie. Elle pouvait sentir les petits battements de cœur résonner en elle. Leur cœur était à nouveau à l’unisson à présent.

Irène entreprit de se relever et s’assit sur l’herbe fraiche doucement. Le vent soufflait dans ses cheveux d’Or comme pour lui souhaiter un bon retour parmi les vivants.

Elle remarqua que la neige avait disparut et que tout semblait être revenu à la normal. Ou presque. La plupart des grands cosmos du Sanctuaire se trouvaient en un seul endroit, ce qui ne voulait signifier qu’une chose…

Un rayon de lumière aveuglant perça le firmament comme un éclair en plein jour à travers le ciel bleu et vint se poser à ses côtés. Sa Cloth box. La Sainte parcouru de son regard bleu les lignes de la boîte d’Or et son insigne du roi des animaux. En était-elle toujours digne ? La Lionne ne pu que constater que cette dernière rentrait en résonnance comme un appel, ce qui lui confirma ce qu’elle pensait.

"Le Chrusos Sunagein, hein ?"

La Sainte se releva avec un air de sérénité affiché et s’étira de tout son long pour faire carquer son dos et ses épaules endoloris.

"Il est temps de reprendre du service…"

 Arrow  Salle d'Or
Revenir en haut Aller en bas
Kilvan
Chevalier Noir d'Andromède
Chevalier Noir d'Andromède
avatar
Messages : 100


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Ven 27 Fév - 3:01

Après la nuit...

La cacophonie de l'averse le tira de son long sommeil. Un sommeil dont il aurait dû ne pas se réveiller. Une pluie battante, diluvienne. Cela voulait-il dire qu'il était à bord de l'arche censée sauver les privilégiés ? Non, loin de là. Il le sentait dans sa chair aussi sûrement que sous lui la pierre : il n'était pas près d'être sauvé. Ses yeux se rouvrirent sur un ciel plombé. Il faisait jour, mais le monde était aussi sombre que celui qu'il venait de quitter. Et l'avenir guère plus éclairé.

Le sol sous lui était froid, mais rien de comparable à celui d'Asgard. A sa terre pétrie de givre depuis le matin de l'univers. Mais s'il n'était pas au royaume du Nord, où était-il ? Il n'avait pas la réponse à cette question, préférait ne pas la savoir. Car il lui suffisait de la deviner pour que se réveille un sentiment en son coeur endormi – celui d'une indicible frayeur. Ses yeux se rouvrirent sur un plafond inconnu, le sondant de leurs nuances virides. Sous ses sinistres atours, le ciel se voulait diurne. Depuis quand n'avait-il plus connu le jour ?

Certains se seraient demandé s'ils n'avaient fait que rêver. Pas lui. Il savait très bien ce qu'il en était. Le poids qui pesait sur lui n'était d'aucune couverture, mais de son manteau – et sous lui son armure. Celle-ci semblait respirer la santé, quel que soit l'état dans lequel il imaginât l'avoir laissée. Nul éclat, nulle esquille ne venait entacher son obscure beauté. Contre lui, ses chaînes blotties, cliquetant au rythme d'un songe inconnu de lui. De quand que datât la conscience qu'il leur avait donnée, il n'en possédait plus la clé.

Le fracas de l'eau sur le pavé sonnait à ses oreilles comme une bien sombre mélodie. Il aimait la pluie mais n'aimait pas celle-ci. Elle n'était pas faite pour purifier mais pour détruire – comme si elle allait emporter le peu qu'il avait. Mais qu'avait-il ? C'était encore à découvrir. Et il y avait tout lieu de croire que sa présence ici en dépendait. Ses mains raclèrent le sol, s'y abîmèrent quelque peu dans leur maladresse tandis qu'il se relevait. Le feu était dans le ciel derrière le rideau des nuages mais les Ombres dansaient, occulte présage.

C'était ici que tout s'achevait.

...Avant le Jour.
Revenir en haut Aller en bas
Cirth
Newbie
avatar
Rôle : Dieu de la mer et des océans
Messages : 750


Caractéristiques
Vie Vie:
149/149  (149/149)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Sam 18 Avr - 20:43














De retour sur terre









--> la première prison: le tribunal et la vallée des ouragans


Le jugement du chevalier pégase était à présent terminé. Arion avait répondu juste à la question que lui avait posé le juge des enfers. Arion réapparut dans un lieu qu'il ne connaissait pas, le soleil brillait très fort en cette journée. Arion, bien qu'ébloui, réussit à se lever. Il regarda devant lui. Silence. Calme, trop calme.

*Alors voilà, c'est tout. JE suis déjà revenu du royaume infernal, j'aurais cru que c'était plus dur*

Le premier réflexe du chevalier fut de regarder si son armure était à ses côtés et, par chance, la cloth box de pégase se trouvait juste à sa droite. Il s'assit. LE chevalier pégase regarda le soleil, toucha l'herbe, essayait de sentir le plus possible le vent caresser doucement son visage. Après son petit passage aux enfers, ça faisait du bien d'être à nouveau sur cette belle terre, dans une si belle journée.

Arion se releva. Bien que le soleil brillait très fort et très haut dans le ciel, on pouvait tout de même sentir une légère brise. Une légère brise qui venait caresser les cheveux du chevalier. Arion attrapa sa cloth box, la mit sur son dos et partit vers le sanctuaire.

--> temple du sagittaire


© By Ash' sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Ahina
Membre d'Or
avatar
Rôle : Staff
Reconstituer le corps d'Orion dont il sème régulièrement les morceaux, porter le poids de vos péchés et me débrouiller avec.
Messages : 7415


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
290/350  (290/350)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Lun 19 Oct - 14:00

-> Le Cocyte

Gisant à même le sol, les paupières d'albâtre de la jeune femme se froissent presque imperceptiblement. Son corps n'est qu'une immense douleur qui l'empêche de faire le moindre mouvement. Balbutier des paupières lui semble déjà bien au-dessus de ses forces. Pourtant s'emploie-t-elle à essayer de les ouvrir complètement.
Cela sera laborieux, elle aura le sentiment que ce combat, pourtant si simple pour n'importe qui en ce bas monde, aura pris des heures et des heures. Peut être que cela aura été le cas, finalement...

Péniblement, le temps pour ses iris pers de s'habituer à l'éblouissante lumière qui se diffuse tout autour d'elle, Ahina dévisage l'étendue qui se tient au-dessus d'elle. Le ciel. Un ciel bleu que ne vient assombrir aucun nuage. Seul le puissant soleil y règne en maître, comme si tout ce qu'elle venait de vivre n'était qu'un vilain cauchemar dont elle aurait malgré fini par s'éveiller.

Peut être que c'était ça, finalement. Peut être que tout ceci n'avait été qu'un horrible rêve, peut être que rien de tout cela n'avait été la réalité. Cependant... les douleurs qui inondent son corps sont bien là pour lui rappeler que quelque chose d'étrange a eu lieu. Et que ce quelque chose... était tout sauf irréel.

Sa main se crispe sur les feuilles morts qui l'entourent. Comme si elle imaginait trouver en elles l'aide qui lui manquait pour réussir à se mettre debout. Une cuisante douleur transperce son âme, comme si une épée venait de la traverser de part en part sans la moindre hésitation, sans la plus petite clémence.
Ses paupières se ferment à nouveau et l'inconscience reprend ses droits sur la conscience.

-> Colisée et autres lieux

-----

1 hp, 0 cs et 0 pts d'armure
Revenir en haut Aller en bas
Toval
Chevalier d'argent de la Coupe
avatar
Messages : 269


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
172/172  (172/172)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Mar 4 Oct - 21:00

[Arrivée >>> 5ème Prison

Le retour dans le monde des vivants n'eut rien de doux. Le Saint toussa violemment, parvenant difficilement à chasser le gout désagréable de la cendre dans sa gorge. La lumière du soleil l'éblouit pendant quelques minutes avant qu'il ne parvienne à discerner autre chose que des contours et formes floues. L'expérience n'avait rien de plaisante... mais elle était mille fois plus agréable que son séjour aux Enfers. Une fois ses esprits repris, le Saint se leva. Sans surprise, il ne vit aucune trace de son armure à proximité : à près tout le jugement avait été clair à ce sujet.

*Que vais-je bien pouvoir faire ?*

Un sentiment de vide l'envahit. Plusieurs fois il s'était demandé s'il était digne de son armure et maintenant que le jugement des Enfers l'en avait privé, il mesurait à quel point l'armure de la Coupe était une partie intégrante de lui. Si son vieux maitre était toujours de ce monde, nul doute qu'il aurait eu quelque mots bien pendus à son égard. Malheureusement pour l'heure, le Saint avait une autre tâche peu plaisante : rendre compte de son voyage à Sparte. Voilà bien une tâche dont Toval se serait passer, mais il était hors de question de la repousser à plus tard. Glissant hors de la demeure des morts, le chevalier de la Coupe se dirigea vers sa demeure pour y récupérer une tunique plus présentable que le pagne couvert de cendres qu'il portait actuellement. Ceci fait, il se mit en quête d'un autre Saint... Chose plus difficile à accomplir qu'il n'y paraissait ces derniers temps.

[Sortie >>> ???]
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4719


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
363/363  (363/363)
Armure Armure:
344/420  (344/420)

MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   Sam 22 Avr - 14:12

Arrow Monde des morts - 2 ième prison


Il n'avait plus d'air quand il se réveilla et ses poumons se mirent à chercher de l'oxygène. Il en trouva rapidement et se rendit compte qu'il était allongé sur le sol. Ses vêtements étaient dans le même état que lorsqu'il était mort et son armure reposait toujours sur son corps. Il se réveilla dans le cimetière, allongé sur le sol. Des fleurs avaient été posées autour de lui et il se demandait qui avait bien pût ramener son corps en ce lieu ? Cela ne devait pas être des Saints, sinon il disposerait d'une statue et d'un immense mausolée. A en juger par l'apport de fleur gracieuse et magnifiques, il y avait une touche féminine derrière cela. Peut-être était-ce Lenalee ? Se relevant, il en prit une et renifla son odeur. Quelque chose lui indiquait qu'il y avait des traces de cosmos de la jeune femme dans les environs. Retirant son plastron, le jeune homme installa une fleur à l'endroit où sommeillait son cœur puis referma l'armure. De cette façon, s'il s'agissait bien de la Spectre Céleste de l'innocence, elle l'accompagnerait à chacun de ses déplacements. Il vérifia que toutes les parties de son corps était bien en place. Rien ne semblait avoir manqué ou changé. Il s'installa sur le sol et médita quelques minutes pour sonder son cosmos. Il n'était pas en grande forme. S'il disposait bien de toutes les bonnes choses au bon endroit, son corps et son cosmos étaient exténués. Que dire de sa pauvre armure ? Sakamain n'y était pas aller de main morte. Il avait espérer qu'en revenant à la vie, il péterait le feu.

Une sensation étrange le parcourait de toute part. Il ne savait pas pourquoi mais il avait l'impression qu'il ne pourrait pas sortir de l'enceinte du Sanctuaire. Il vérifia la chose et remarqua bien vite qu'il ne pouvait s'éloigner des terres Sacrées. Il y avait comme un mur invisible qui l'empêchait d'avancer. Serait-ce un contre-coup de sa mort ? Peut-être que la déesse Athéna l'avait aidé à revenir à la vie mais qu'il était condamné à rester sur les terres du Sanctuaire un petit moment. Où était-ce une protection pour lui éviter la mort s'il sortait ? Il avait l'impression que trop de temps avait passé depuis sa dernière venue au Sanctuaire. Des choses devaient y avoir changés et il devait s'assurer d'être à la bonne époque. En théorie, s'il avait fait un bond dans le futur (qui serait maintenant le présent), les fleurs n'auraient pas eu cet éclat, même si le cosmos était capable de produire des prodiges. Il avait donc beaucoup de chose à faire des suites de son retour à la vie : se reposer, réparer son armure et surtout vérifier qu'il était bien revenu à la bonne époque. Bon bien sûr, il ne pouvait pas être dans le passé car deux Milan aussi parfait dans le même monde risquait de détruire l'équilibre de celui-ci. Donc par déduction il devait être dans le présent ou le futur. Bon, où est ce qu'il allait aller maintenant ? Sa maison ? Là où le peuple se concentrait ? Difficile à dire ! Il verrait bien où ses pas le guideraient ! Ce n'était pas la mort qui allait apprendre à Milan Sethni à devenir prévisible.

Arrow Dans le Sanctuaire mais ne sait pas encore où !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Renaissance des disparus   

Revenir en haut Aller en bas
 

Renaissance des disparus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les disparus du 12 janvier
» Boutons Disparus OO"
» LE CERCLE DES POÈTES DISPARUS
» Disparus de Mourmelon (site officiel)
» Les hommes portés disparus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Sanctuaire Sacré ¤ Athéna :: Le Sanctuaire-