Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 J'ai trouvé une poupée ! (Londres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camélia 2

avatar
Messages : 237

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
241/241  (241/241)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: J'ai trouvé une poupée ! (Londres)   Ven 8 Fév 2013 - 23:14

La capitale de la pluie et du brouillard. Comme d'ordinaire il pleuvait sur Londres, et la Tamise atteignait les trois quarts des quais qui la bordaient. Un temps à ne pas sortir dehors, et c'était d'ailleurs ce que bien des gens faisaient.

Ce fut donc dans une rue presque désertée que la jeune fille parcourait les boutiques sans se soucier de rien, avec sa petite ombrelle-parapluie aussi rouge et éclatante que sa magnifique robe de soie toute en dentelles. Et tout à coup, elle se figea. Là, elle était LA ! L'alter ego qu'elle avait tant cherchée lui faisait les yeux doux dans une vitrine, habillée d'une petite robe semblable à la sienne et d'un chapeau de paille tressée. La douce Camélia colla son front au mur de verre et décida de rentrer à l'intérieur. Avenant, le propriétaire de la boutique de vêtement vint la décharger de son ombrelle.

"Bonjour lady, désirez-vous quelque chose en particulier ?
-Elle ! C'est elle que je veux ! S'il vous plaît Sir !
-Oh malheureusement elle n'est pas à vendre... C'est un modèle, je ne peux.
-Mais vous ne voyez pas que c'est mon alter ego ! Elle s'appelle Emilie et elle m'attendait depuis longtemps, je le sais ! Elle me l'a dit !
-Lady enfin, c'est une poupée elle...
-Nous nous voulons elle et moi, je vous en prie. Je peux payer.
-Vous avez l'air de tenir à elle déjà beaucoup. Bon, je vous l'offre, charmante demoiselle, mais prenez-en grand soin."

Camélia sourit. Le vieux monsieur alla chercher son alter ego en vitrine : une petite poupée à la chevelure blonde et aux grands yeux bleus, à la peau de porcelaine et aux paupières mobiles.



Elle la serra contre elle avec tendresse et caressa ses cheveux synthétiques ainsi que le tissu fin et riche qui ornait son corps. Aussi pâles l'une que l'autre, elles semblaient presque clones. La même innocence sur leur visage. Camélia remercia le vieil homme, déposa sur son comptoir une série de billets avant de s'enfuir pour qu'il soit forcé de les accepter. Elle attrapa son ombrelle au vol et sortit avec son précieux chargement dans les bras. Elle déambula encore pendant une paire d'heures, serrant contre elle la poupée comme une sœur.

"Je m'ennuie... Si seulement je m'étais réveillée un peu plus tôt. Mon cercueil était trop bien fermé. Et si on jouait, dis ? D'accord ? Bien, à quoi va-t-on jouer..."

Elle s'aperçut tout à coup que la pluie avait cessé et atteignit ce qui serait l'un des plus célèbres ponts de Londres deux ou trois siècles plus tard*. Des cavaliers traversaient au pas la structure encore récente sous le reflet du soleil. Un sourire s'inscrivit sur les traits de la jeune femme qui avança sur le début du pont et et commença à fredonner.



Quelques passants, amusés, reprirent la comptine avec elle tandis que ses yeux restaient fixés sur les cavaliers. Elle haïssait les cavaliers... depuis ce jour maudit. A mesure qu'elle chantonnait, le soleil sembla s'intensifier, se concentrer sur le pont. Les Londoniens émerveillés regardaient l'effet de lumière sans se douter de ce qui allait suivre. La jeune femme, elle, leva un doigt, serrant Emilie contre elle, et l'agita de gauche à droite comme un métronome pour rythmer sa chanson. Et tout à coup, le bois prit feu sous la concentration du soleil, juste devant l'un des cavaliers, puis autour des autres. A chaque mouvement de doigt supplémentaire, le feu prenait de l'ampleur et les chevaux se cabrèrent. Ils voulurent faire demi-tour mais une flamme leur barrait déjà le passage. Les passants sur le pont prirent peur et se mirent à courir chercher de l'aide, mais le feu était bien plus rapide. La fin de la comptine approchait mais plus personne en chantait, à par le chant terrorisé de ceux qui brûlent vif. Et le plus étonnant dans tout cela était que personne ne remarquait Camélia dans la mêlée, trop occupé à regarder le pont partir en cendres et s'effondrer, horrifiés. L'un des cavaliers parvint à franchir le mur de feu pour sauter dans la Tamise, mais malgré les averses récentes, le feu le poursuivit dans un grand hurlement de douleur. Quelqu'un avait bousculé Camélia qui avait fait un geste un peu trop ample.

"London bridge is falling down, falling down, falling down... London bridge is falling down..."

Le feu s'éleva en hautes haies tout à coup alors que le dernier couplet touchait à sa fin. Le pont craqua et tomba à l'eau avec les corps carbonisés de ceux qui n'avaient pas osé ou pas eu le temps de sauter.

"...my fair Lady."

Un silence stupéfait et mortifié suivit. Camélia souriait d'un air radieux, l'innocence même gravée sur son visage. Elle se retourna et reprit le parcours des quais de la Tamise.

"Tu vois qu'on s'amuse bien Emilie ! Je savais que tu me comprendrais. On va dire que c'est ton cadeau d'anniversaire d'accord ? Alors joyeux anniversaire ! C'était joli pas vrai ? London bridge is falling down, my fair lady..."

*Je ne sais plus trop en quelle année on est sur ce fo, mais le London Bridge en bois date de 1750


Dernière édition par Camélia le Sam 16 Fév 2013 - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Camélia 2

avatar
Messages : 237

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
241/241  (241/241)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: J'ai trouvé une poupée ! (Londres)   Sam 16 Fév 2013 - 18:38

La journée touchait à son terme, baignée par les rayons rouges et oranges du soleil couchant. Malgré tout le temps qu'elle avait passé dans la capitale anglaise, Camélia n'avait pas fait d'achats - ni volé ou réclamé autre chose qu'Emilie - et ses pieds commençaient à lui faire vraiment mal. Après avoir récupéré un moment sur un banc, elle songea qu'il était peut-être l'heure de rentrer. Elle n'avait pas croisé d'autres berserkers à son réveil mais la présence d'une poignée de parlementaires anglais réduits à l'état d'animaux de compagnie lui avait fait savoir qu'au moins un ou une de ses camarades avait ressuscité tout comme elle, ainsi qu'Arès puisque c'était lui qui avait défait le sceau qui retenait son armée prisonnière et l'empêchait de se réincarner. Il était temps sans doute qu'elle aille se présenter à eux s'ils n'avaient pas entendu parler d'elle, au moins pour qu'ils sachent qu'il y avait un territoire en plus à compter dans le partage du carnage quotidien.

Elle épousseta sa robe et se remit en route vers le port. Elle n'aimait pas l'eau plus que ça mais elle songea un moment à faire brûler quelques bateaux avant de rentrer à la maison. C'était rapide, simple, et elle pouvait demander des informations aux dockers avant de partir. Mais finalement, la fatigue la rattrapa et elle bâilla en arrivant en vu des navires. L'ombrelle fermée sur un bras, tenant Emilie précieusement, elle décida qu'il valait mieux emprunter une voie plus... traditionnelle. Elle alla donc se cacher dans une petite ruelle et concentra son cosmos avant de se changer en étoile qui fila directement vers le royaume de son vénéré maître.

Suivant : Royaume d'Arès
Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai trouvé une poupée ! (Londres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai trouvé une poupée ! (Londres)
» Trouvé croisé caniche/griffon à Bruay la Buissière (62)
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» trouvé caniche abricot qui recherche ses maitres
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-