Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Le roi des dieux chez son fils banni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Le roi des dieux chez son fils banni   Jeu 7 Fév 2013 - 19:55

Le temple de Corona.
Depuis combien d'années, de siècles, Zeus n'avait pas eu l'occasion de contempler cette splendeur architecturale si riche de souvenirs doux-amer ? La seule vue de ce temple secoua le coeur du roi des dieux. C'était ici que l'un de ses fils les plus prometteurs avait vécu et avait chuter...
Abel.
Zeus l'avait vaincu et Apollon l'avait banni sans une once de remords. Abel avait tenter d'évincer le souverain de l'Olympe. Par arrogance, par bétise, par ingratitude. Pourtant, cet enfant rebelle conservait une part certaine dans l'âme de Zeus. Comme tous ses enfants d'ailleurs.
La présence résiduelle de cosmos bien caractéristiques ramena le roi des dieux à la sinistre réalité. Spon regard se durcit et son sang ne fit qu'un tour ! Des titans avaient eu le front de souiller de leur présence abjecte ce lieu sacré ? Un tel acte d'impiété et d'arrogance ne pouvait être toléré !
Zeus avait déjà renvoyer Cronos dans les méandres du tartare et si des titans devaient commettre la folie de s'opposer à lui, ils rejoindraient vite leur souverain dément dans l'oubli !
La voix tonitruante du roi de l'Olympe résonna sur tout le territoire.

- Titans ! Ce lieu est désormais sous ma protection ! Quittez le séance tenante ou payez en le prix ! Je n'aurais nulle patience pour vos actes ! Je vous laisse une chance !


Les bras croisés dans une attitude tendue et hostile, Zeus attendit qu'un des sbires de son père ne se manifeste à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5797


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Jeu 7 Fév 2013 - 21:44

Suivant le cosmos du maître des nuées comme une étoile filante d’argent, Hermès prit la direction du Sanctuaire sacré d’Athéna. Son père avait il rendez-vous avec sa fille tant chérie ? Il entretenait de bon rapports avec la déesse aux yeux pers, mais il l’a trouvait trop lisse et trop sérieuse pour offrir une compagnie réellement agréable. Aphrodite et Eris, elles, savaient s’amuser et se divertir des mortels. Puis Zeus bifurqua et se dirigea vers un ancien temple depuis longtemps oublié des dieux et des hommes. Le temple de Corona, ancien sanctuaire sacré d’Abel, était sa destination finale. Ici la nature avait reprit ses droits et le soleil semblait régner en maître en ce domaine.



Hermès ne camoufla pas son cosmos et entendit les dures paroles de son père au sujet des titans. Il se matérialisa dans un ouragan de vent et d’argent, et s’assit sur le bord de la fontaine sacrée du soleil, son père n’étant qu’à quelques mètres de lui. Son cosmos rayonnant de malice et de jeunesse n’était pourtant pas si éloigné de celui des Titans. Il le devait en grande partie à sa mère Maïa la pléiade. Mais son père ne lui avait jamais tenu rigueur de l’amour qu’il portait à la titanide qui lui avait donné le jour, même lorsqu’il s’était lancé dans sa croisade contre le peuple de Cronos.

Bonjour mon père, cela fait des générations que nous ne nous sommes vus. Mais que représente le temps pour des êtres tels que nous ? dit Hermès alors qu’il levait ses yeux de l’onde miroitante pour poser son regard farouche sur Zeus. Mais même si les siècles passent, votre haine des titans semble toujours intacte et son souvenir vivace. Je me suis réincarné il y a peu, mais j'ai déjà croisé ceux de l'ancien peuple. Dois je en conclure que votre guerre est toujours d'actualité ?

Le Dieu-berger avait un visage éternellement adolescent, il n’avait pas l’apparence d’un enfant, ni celui d’un homme, et semblait figé à jamais entre les deux âges. Ses yeux pétillaient d’intelligence et son cosmos était emprunt de ruse. Sa peau cuivrée portait la marque du grand air et ses cheveux en bataille, d’un vert d’eau, lui donnait l’allure d’un petit sauvageon espiègle.


Dernière édition par Hermès le Ven 8 Fév 2013 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thales

avatar
Messages : 1091


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Ven 8 Fév 2013 - 18:34

Encore une fois , le titan des dimensions se retrouvait sur cette île où le soleil semblait régner en maitre sur ces lieux. Mais cela pouvait vite changer car la colère du roi des dieux était terrible. Il était apparut loin de Zeus et avait décidé de faire le chemin qui les séparaient à pied. Il y avait un autre cosmos sur cette île , un cosmos divin. Hermès était donc de retour sur cette terre, cela pouvait être interessant. Quelque minute plus tard , Japet se trouva face à Zeus. Le titan fit une révérence , par simple politesse au roi des dieux mais ne s'inclina pas trop pour encore faire preuve d'autonomie et d'insoummission . La confrontation entre Cronos et Zeus avait certainement conforté la haine de Zeus envers le clan dirigé par son père.

_ Zeus , si tu me le permet j'aimerais éclaircir les choses. Cette île est uniquement destiné à accueillir le peuple des titans afin qu'il puisse vivre dans la lumiere terrestre. Ce n'est ni une base arriere ni un lieu totalement soumis au titan.

Le titan regarda les yeux de son interlocuteur , esperant apaiser la fureur divine. Mais le titan n'avait aucune preuve de sa propre sincérité car il n'avait pas accomplie le serment qu'il avait fait avec Zeus. Cela le génait beaucoup car normalement le titan n'avait qu'une parole quand il s'agissait d'acte guerrier.

_ En ce qui concerne ce qu'il s'est passer au sanctuaire sache que j'avais une véritable intention de t'affronter et de mourrir. Les circonstance on fait que ce combat n'a pas eu lieu à cause de mon frère. Fait ce que tu veux des autres Cavalier de l'Apocalypse c'est ton droit étant donné que je suis encore en vie.

Les paroles du titan était pleine d'assurance mais néanmoins respectueuse. Zeus était le maitre du monde et de ce fait on lui devait le respect quelque soit qu'on l'aime ou pas. Japet ne savait plus trop quoi penser de son neveu qui quelque part avait légitimement envoyer les titans au Tartare.

_ Quand à toi Hermes , que viens tu faire là ? Je suppose que si tu avais réèllement envie de revoir ton patriarche , tu l'auras fais sur l'Olympe.

Japet n'avais jamais parler à Hermes avant mais selon ce qu'il avait entendu , c'était un être malin voir trop malin pour les autres. Le titan , en vérité, se fichait de la présence du dieu des commerçant et était là pour Zeus. La balle était dans le camp de Zeus maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Ayol

avatar
Rôle : Bras Droit du Seigneur Deimos
Messages : 74


Caractéristiques
Vie Vie:
195/195  (195/195)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Ven 8 Fév 2013 - 19:02

Ayol ayant sentit le cosmos de son frère sur l'île de Corona décida lui aussi de venir pour calmer son frère qui était en ce moment un peu trop capricieux. L'hôte accourru le plus vite que possible mais quand il arriva le mal était déjà fait. Son imbécile de frère avait commis l'irréparable ! Aller se mesurer à 2 dieux et surtout en présence de Zeus le dieu des dieux. Posté sur sa falaise , il détailla les lieux et d'un bond son corps s'empoupra de flammes noirs et tel un obus, il s'abbatit près de son frère . L'onde de choc créer repoussa Japet l'envoyant s'encastrer dans l'un pilier d'une des maisons. Le chevalier noir regarda Zeus et Hermès et fit une révérence tandis que son corps fumait encore.

- Excusé mon frère messieurs , son égo n'est guère comparable. Je suis désolé de vous l'apprendre mais nous ne quitterions pas les lieux , je suis venu ici dans l'espoir de faire vous faire comprendre que s'en ai assez ! Sans te vexé Zeus, c'est idiot d'enclacher une guerre mais bon seul les imbéciles ne changent pas d'avis.

Ceci dit , Ayol leva son arme et traça une ligne noire au sol. Son cosmos bienfaisant devint soudain hostile ce n'est parce qu'il a l'air d'être aimaable qu'il l'est pour autant. Son regard froid dût faire comprendre aux deux dieux que s'ils la dépassaient ils ne se passeraient rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Sam 9 Fév 2013 - 0:02

Zeus n'avait pas eu longtemps à attendre avant que des tiers ne viennent à sa rencontre.
Il accueillit son fils malicieux avec une ombre de sourire. Malgré ses farces incessantes, Hermès occupait une place de choix dans le coeur de son père.

- Je suis heureux de te savoir éveillé. Comme tu dois le sentir, le sang de Cronos teinte encore mes mains. Je ne hais pas ses sujets mais leur dévotion envers cet être vil et couard me met hors de moi. Tu vas d'ailleurs pouvoir le constater d'ici peu...

Le cosmos de Japet était reconnaissable entre mille. Le titan avait tâcher de renouer des liens de confiance et de franchise envers son neveu et ce dernier lui vouait désormais un semblant de respect. Japet, au moins, ne vénérait pas Cronos aveuglement. Le titan des dimensions s'excusa envers les évènements du Sanctuaire. Un fait bien inutile car seul le roi des titans était responsable des manquements de Japet.

- Je ne te tiens aucune rigueur du passé, Japet. Cronos a payer pour tes fautes et les cavaliers de l'apocalypse ont assez soufferts pour expier leurs actes. J'ai confiance en ta parole et je ne te retire pas mon respect. Toutefois, ce lieu appartient à l'Olympe et à mon fils Abel. Je ne peux donc pas accepter qu'il serve de refuge aux titans et à leurs serviteurs. Vous vous êtes déjà emparer d'Ithaque. Cela devrait vous suffire amplement.

L'apparition soudaine d'Ayol coupa court aux négociations. Après avoir repousser son frère, le titan eut le front de demander aux dieux de l'Olympe de rebrousser chemin. Quelle folie ! Par défi, il osa même tracer une ligne au sol, interdisant de par ce fait l'accès aux lieux.
Un sourire inquiétant se dessina sur le visage de Zeus alors qu'il s'avançait peu à peu pour franchir la ligne. Une fois parvenu à la hauteur d'Ayol, il le toisa du regard.

- Ton arrogance va te perde. De quel droit te permets tu d'exiger quoi que ce soit des maitres de ce monde ? Serais tu aussi fou que Cronos pour oser proférer de telles inepties ? Ce domaine est le mien et ce n'est pas un titan qui m'en interdira l'accès. Par respect pour Japet, je lui laisse une chance de partir saine t sauf. Mais ton défi ne restera pas lettre morte.

Un éclair terrible jaillit des yeux de Zeus pour frapper de plein fouet Ayol. Le cosmos du roi de l'Olympe grimpa alors en intensité à un degré alarmant.

Zeus lance un défi à Ayol !
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5797


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Sam 9 Fév 2013 - 9:25

Hermès comprit bien vite ce à quoi son père faisait référence. Ils n’eurent pas longtemps à attendre pour sentir approcher le cosmos archaïque de deux titans dont le dieu voleur ignorait tout. Le premier avait une attitude emprunte de respect et semblait avoir un passif avec Zeus. La référence qu’il fit aux cavaliers de l’Apocalypse éveilla sa curiosité. Son frère Arès, contrairement à ses dires, n’était peut être pas resté si tranquille que ça et avait déjà manigancé des plans diaboliques pour soumettre le monde à sa volonté. Dis moi, tu prends déjà de l’avance mon cher frère… pensa-t-il alors que le titan s’adressa à lui en des termes peu courtois.

Et bien tu supposes trop, Titan. Dignity Hills et ce temple sont depuis longtemps affiliés à Abel et par extension, à l’Olympe. Je n’ai pas à justifier de ma présence en ces lieux devant un titan inconnu , coupa le dieu du mensonge avec arrogance, restant toujours assis sur le rebord de la magnifique fontaine. Les reflets du soleil dans l’eau sacrée faisaient jouer des reflets d’or sur son visage enfantin, et seules la profondeur et l’intensité de son regard trahissaient son âge millénaire. Il commençait à trouver la situation intéressante, alors qu’un second titan fit son apparition.



Si le premier était apparu humblement, marchant jusqu’aux deux dieux, le second avait décidé de soigner son entrée en leur donnant droit à un véritable feu d’artifice. A peine apparu, il s’en pris à son frère et adopta des manières plus que menaçantes. Hermès haussa un sourcil d’étonnement lorsqu’il vit ce dernier tracer une ligne sur le sol et mettre au défi les Olympiens de la dépasser. Si tous les titans sont aussi stupides et pathétiques que ce clown, je comprends pourquoi leur règne sur le monde fut de si courte durée… se dit le dieu-berger en se retournant vers son père, dont la réaction ne se fit pas attendre !

Hermès ne put s’empêcher de rire lorsque un éclair foudroyant vient s’abattre sur Ayol. Il reconnaissait bien là le dieu suprême et son caractère intransigeant, et les manières de ce titan méritaient d’être corrigées d’une manière ou d’une autre. Décidemment, le divin messager, même s’il n’appréciait pas particulièrement se salir les mains, n’était pas contre un tel divertissement. Et se trouver aux premières loges de pareil affrontement n’arrivait pas tous les jours, du moins pas à l’époque de sa dernière incarnation. Titan contre Olympien, les grands classiques sont indémodables dit il alors que l’air se chargea du crépitement des foudres de Zeus.
Revenir en haut Aller en bas
Thales

avatar
Messages : 1091


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Dim 10 Fév 2013 - 20:22

La douleur du marbre, la fureur du roi des dieux. C'était clair dans l'esprit de Japet , les négociation était bel est bien fini et la fureur de la guerre allait bientôt faire place. Hypérion avait été stupide , ce qui n'était pas habituel. L'atmosphère devenait electrique à cause du cosmos de Zeus et le titan des dimensions ne savait pas quoi faire : sauver son frère en affrontant Zeus ou le laisser mourir et ne plus être définitivement le bienvenue chez les titans.

_ Hypérion tu crois que c'est le moment de se battre contre Zeus alors que j'avais la situation sous contrôle. Si le roi des Olympiens veut récupérer son île et nous laisser la cité d'Ithaque alors c'est une situation bonne pour les deux camps et toi tu viens tout gâcher.

Qu'est ce qui pouvait empêcher le roi des dieux de vouloir détruire tout les titans maintenant. Le titan tremblait maintenant, à cause de son impuissance navrante. Il ne voulait pas voir son frère mourir et , tout en se relevant , le titan réfléchissait à toute les éventualité possible. Il pouvait affronter Zeus mais pas au sein d'une guerre , d'un autre coté Hypérion allait purement retourner au Tartare. Revenant vers l'assembler , le corps frêle du titan continuait de trembler.

_ Zeus , je t'en supplie ne tue pas un autre titan épargne le et comme cela dit toi qu' Hypèrion te seras redevable ainsi que le reste du clan. Tu nous détestes , mais s'il te plait laisse moi te prouver que nous ne somme pas les êtres que tu penses que nous sommes.

C'était pas une supplication véritable, mais une demande faite avec respect. Il n'allait quand même pas sauté sur Zeus alors que celui ci laissait le bénéfice du doute au titan des dimensions. Tout cela à cause d'une ligne tracé au sol alors que Japet aurait peut être été le seul titan à pouvoir parler calmement avec Zeus. Ce dernier était en droit de refuser la proposition de Japet et d’entamer le combat contre le Soleil noir. Le titan voulait savoir la réponse de Zeus et alla se mettre juste derrière son frère de sorte à pouvoir agir en conséquence des actes de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Tabris

avatar
Messages : 587


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Lun 11 Fév 2013 - 19:17

Du domaine des Titans vers la surface terrestre, sur le sol de la Grèce antique qu'il avait déjà foulé à Delphes en y informant les Titans du retour de Cronos. Le transfert fut comme précédemment ressenti, ce monde le fascinait et pourtant il n'avait pas l'impression d'en être étranger. Comme s'il avait oublié, comme s'il y avait appartenu à une époque ! Tabris ouvrit les yeux et respira profondément, il s'habituait vite à ses voyages dimensionnels, sans qu'il en subisse toutefois le contrecoup du changement d'atmosphère. Ce n'était pas pour rien que son âme devint une muraille infranchissable et transcendante, car en dépit de son sort étroitement lié aux Titans et sa loyauté indéfectible envers eux, il n'en demeurait pas moins un mortel sans origines et capable de survivre dans le moindre des environnements.

Les lieux semblaient en proie à une intense agitation selon ce qu'il sonda dans le flux cosmique, des sources vivantes extrêmement puissantes étaient en action. Fermant les yeux et reserrant la main sur sa lance, il la planta dans la terre et s'unit avec elle par son cosmos. Incarnation miraculeuse de Gaïa la terre cosmogonique que symbolisait tout ce sol, le prêtre initié aux mystères éleusiens abandonna un instant son arme en se retournant vers le point du conflit, si les auras des deux Olympiens vibraient ainsi alors mieux valait faire relâcher leur vigilance par une intervention pacifique.

Chaque pas le rapprochait des Titans Japet et… Hypérion qui semble-t-il laissait trop souvent place aux initiatives de son hôte, Tabris en jura d'agacement quand il comprit qu'il venait de poignarder aux yeux de l'Olympe leur neutralité si durement conservée. Se montrer ferme envers le réceptacle puéril d'Hypérion n'est décidément pas suffisant, Cronos n'interviendrait sans doute pas et Dame Phoebé se trouvait toujours en Asgard tandis que le prêtre maudit tous les saints en voyant la scène de loin. Ayol venait de faire une entrée fracassante -surtout pour ce pauvre Japet- devant Zeus et le voir les provoquer aussi inconsidérément ne lui valut qu'une réponse foudroyante du maître de l'Olympe qui en demanda réparation.

Tabris s'admonesta au calme et observa leur comportement tout en approchant, le second olympien devait être Hermès au vu de sa Kamui et de son caducée.
Le Seigneur Japet remonta dans son estime, il prenait humblement la défense de son frère avec tact et diplomatie, convaincant alors le prêtre de se présenter à son tour pour plaidoyer:

« Grands dieux olympiens, Zeus tout-puissant monarque des cieux et de ce monde, Hermès messager céleste et seigneur psychopompe ! Je suis le prêtre en charge de servir les Titans, mes maîtres. Je vous implore de pardonner l'audace du jeune Ayol, un simple mortel récipiendaire de l'âme d'Hypérion ! »

Rejoignant le côté de ses seigneurs, il darda un regard ténébreusement sanglant et glacial sur le responsable de leur mise en sursis puis se détourna en se postant avec réserve sur le côté droit.

« Ayez pitié, nous ne sommes guère une menace pour votre règne... les Titans l'ont-ils jamais été ou voulu ? L'humain a parlé et agi au détriment de la divinité encore en léthargie. Rien ne peut justifier une déclaration de guerre ou la mise à mort d'un jeune inconscient présomptueux mais en aucun cas blasphémateur ! »

Tabris se coupa dans son monologue, sagement patient pour attendre la réponse des deux Olympiens. Bien que son sixième sens lui conseillait de faire profil bas le temps que son sentiment d'alerte se calme, le prêtre scella les portes de son esprit et dévoila d'un regard tout son ressentiment au front de leurs adversaires, vainqueurs de celui qu'il servait avec respect et confiance.


Dernière édition par Tabris le Jeu 1 Aoû 2013 - 2:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Promethée
Titan de Cronos
avatar
Messages : 550


Caractéristiques
Vie Vie:
84/205  (84/205)
Cosmos Cosmos:
104/295  (104/295)
Armure Armure:
140/280  (140/280)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Mer 13 Fév 2013 - 11:18

Promethée se reposait tranquillement non loin du temple de Corona suite à sa conquete. Une conquete rondement menée qui permettant aux Titans d'en etre les souverains. Promethée avait donc merité à plus d'un titre un repos des plus réparateurs. Il s'assoupit et tomba dans un profond sommeil lorsque tout à coup, il sentit des cosmos d'une puissance incalculable équivalant aux pouvoirs de Cronos lui même. Qui avait débarqué près du temple? Ni une ni deux, Promethée remis son armure et se hata de rejoindre ces deux sources d'energies.
 
A son arrivée, il vit un attroupement étrange de personnes et la tension était plus que palpable. Aussitot il reconnut naturellement son père Japet mais également...Zeus, le Dieu des Dieux ici meme présent. Il reconnut également l'aura d'Hypérion et celle du prêtre des Titans, Tabris. Une derniere personne était présente mais Promethée avait du mal à la reconnaitre. Son pouvoir en revanche était divin, il devait probablement s'agir d'un Dieu mais Promethée ne le reconnaissait pas. Zeus accompagné d'un autre Dieu face aux Titans... La tension que ressentait Promethée se justifiait pour le coup. Qu'allait il arriver aux Titans?
 
Promethée était paralysé de se retrouver face à Zeus. Son pouvoir était tel que celui du fils de Japet ne pouvait en aucun cas tenir la comparaison. Que faire si jamais celui ci décidait de passer à l'attaque. Personne ici présent n'y survivrait...Que faire, Promethée tentait de cacher sa peur et d'attendre la suite des evennements sans mot dire.
Revenir en haut Aller en bas
Ayol

avatar
Rôle : Bras Droit du Seigneur Deimos
Messages : 74


Caractéristiques
Vie Vie:
195/195  (195/195)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Mer 13 Fév 2013 - 19:18

Ayant remarqué la présence des divinités présentes , Ayol prit compte de son érreur .Un cosmos d'ébène s'empara soudain du jeune Titan, son cosmos hostile changea et devint calme et honteux . Il se retourna en regardant le prêtre et Japet se retenant de pleurer, il prit une bouffée d'air frais laissant Hypérion prendre le contrôle.

- Hm ....

Hypérion de l'ébène revint en ce monde pour quelques instant et peut être même les derniers de sa vie prit son arme , la souleva celle-ci prenant soudain feu mais contre toute attente il décida de la planter juste devant les pieds de Zeus et soudain mettant sa fierté, son arrogance de côté , il se mit à genou pour demander pardon au seigneur des dieux ou plutôt le dieu des dieux pour se faire pardonner ou même se sacrifier.

- Pardonnez moi , je ne pourrais laver cette affront fait mais je peux donner ma vie pour la survie de mon clan, de ma famille . Ayez pitié d'eux ils ne doivent pas être prit pour cible à cause d'une erreur futile alors si vous ne le voulez pas tuez moi ici et maintenant je suis prêt à payez que mon sang soit une offrande ,une dote pour la survie des Titans
...

Et c'est ainsi qu'Hypérion le Titan du Soleil,le chevalier noir décida avec son hôte que la mort était nécessaire juste pour la survie du groupe pour Cronos . Il mourra du déshonneur mais aussi en ayant au moins avant la fin de sa vie agit en connaissance de cause et en adulte .
Revenir en haut Aller en bas
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Jeu 14 Fév 2013 - 19:27

Les titans semblaient arriver telle une meute de chiens effrayés.
Dans la même optique respectueuse et craintive que Japet, Prométhée eut la sagesse de rester à distance respectable du roi des dieux en colère. Le titan des dimensions rabroua Hypérion et demanda une nouvelle faveur à Zeus. Cela commençait à devenir une habitude...
L'arrivée d'un humain au service de Cronos paracheva le tableau. ce dernier parvenait difficilement à masquer sa rancoeur et son profond dégout pour le fils de son souverain. De quelles fables Cronos l'avait-il donc abreuver ? Qu'importe. Conscient des limites des titans contre les Olympiens, le jeune homme tenta également de détourner Zeus de sa légitime vengeance. Toutefois, ses paroles engendrèrent une réponse "foudroyante".

- Depuis quand devrais-je me justifier devant les Titans ? Si l'envie me prend de châtier Hypérion pour son insolence, je reste le seul juge de mes actes ! Selon toi, les servants de mon géniteur n'ont jamais été une menace pour moi ? Je vais mettre ton ignorance pathétique sur le compte du peu d'années qui jalonnent ton existence... Voudrais tu donc que je les remercie pour avoir laisser Cronos dévorer ses enfants et mener la Terre vers sa destruction ?

Le regard de Zeus semblait un maelström orageux. Mais pour qui se prenaient donc ces individus ?! la réaction d'Hypérion attira soudain l'attention de Zeus. Le titan revint sur sa folie et implora le roi des cieux de ne pas nuire à ses frères. Il en vint même à offrir sa vie en expiation.
Le souverain de l'Olympe dévisagea son vis à vis un long moment sans mot dire. D'un geste agacé, il provoqua un ouragan qui propulsa Hypérion aux pieds de Japet et s'avança pour tourner le dos ostensiblement aux Titans.

- Hors de ma vue. Tous. Ce domaine est de nouveau sous ma protection en attendant le jour où Abel reviendra de la prison dans laquelle il est enfermé. Je n'ai que faire de vos existences et de votre devenir tant que vous resterez conscients de votre statut précaire. Je vous accorde ma clémence. Pour aujourd'hui...

Revenir en haut Aller en bas
Ayol

avatar
Rôle : Bras Droit du Seigneur Deimos
Messages : 74


Caractéristiques
Vie Vie:
195/195  (195/195)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Jeu 14 Fév 2013 - 21:16

Le Titan fut d'abord surpris quand il fut projeté loin derrière au pied de son frère , le frère qui l'avait lui même balancé contre un des piliers du temple d'Abel . Au début il ne comprit pas le changement de Zeus mais l'hôte et le dieu déchu le comprenait , il comprenait la haine qu'il vouait à son père . Cette haine avait grandit jusqu'à détester les autres dieux qui l'avait laissé faire . Ayol ne blâmait pas son frère au contraire , il aurait peut être réagit de la même manière s'il se trouvait lui aussi à sa place . Le titanide se releva fier comme il l'était se leva et laissa son casque au sol. D'un vif signe de tête il regarda Promethée au loin et lui fit signé de venir aiznsi qu'à leur prêtre et à Japet. Il regardait ceux-ci avec un regard fuyant surtout Japet . Son cœur était partiellement rempli de remord. Ce même remord qui le permettait de survivre à cette douleur lancinante qui le faisant bien souffrir.

- Merci de ta clémence Zeus , cette île est à toi . Nous quitterons cette île tout de suite même ...

L'hôte marcha quelques pas déposant son casque sur la trace qu'il avait fait auparavant avec son arme fétiche : son Gurthang . Il se leva et continua sa marche incitant ses frères à le faire de même. Quitter ses lieux était la meilleure des solutions. Ce casque posé au sol représentera le symbole de l'événement où Zeus rabaissa encore les Titans pour d'autres mais pour Ayol ce symbole qui restera au sol sera une preuve d'humanité au fond du cœur de Zeus.

- Comme tu l'as souhaité nous partons ...

D'un coup d'épée il créa un soleil ce même soleil qui explosa en une nuée étincelantes de flamme lui donna des ailes qui lui permirent de s'envoler dans un spectacle majestueux . Ce gamin était terrible même après cela, il avait encore de l'arrogance .
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5797


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Jeu 14 Fév 2013 - 21:44

La tension était palpable dans le sanctuaire d’Abel et l’air qui entourait toutes ces divinités était chargé de ressentiment et de colère réprimée. Japet, arrière grand père d’Hermès qui se fichait royalement de son rejeton, comme à peu prés tout titan digne de ce nom, alla jusqu’à réprimander son frère Hypérion pour sa bêtise et sa folie. Puis il n’hésita pas à supplier le dieu des dieux, ce qui étonna Hermès jusque dans ses convictions les plus intimes. Dans cette nouvelle ère, les titans étaient donc capables de faire preuve d’empathie, d’évoluer, et par la force des choses, de s’adapter à un monde qui changeait sans cesse et qui dépassait leur archaïque entendement.

L’opinion du dieu fut encore renforcée par l’arrivée imprévue d’un mortel, prêtre de Cronos, habillé comme un pape du royaume des hommes. Outre cet accoutrement ridicule, lui également, malgré le regard empli d’amertume qu’il lança aux olympiens, implora la clémence du roi des dieux. Le dieu-berger, que les supplications de Japet et de Tabris avaient touché, décida de plaider leur cause, car elle paraissait juste et digne d’être défendue. Il se leva et s’approcha de Zeus porte égide et de l’infortuné titan. Il se résolut à plaider en faveur du peuple ancien et à mettre dans ses mots le pouvoir et la force de son cosmos, car il était le dieu de l’éloquence et le patron de tous les orateurs.



Entends ces paroles, Ô grand Zeus ! Permet aux suppliques de tes ennemis de trouver le chemin de ton cœur et d’en adoucir l’amertume. Ta rancœur est forte, et moi plus que quiconque en connaît l’origine. Mais vois ! Et contemple ! Le peuple des Titans semble avoir gagné en sagesse et en humilité. Ressens tu en leur verbe le venin et les mensonges de Cronos l’infanticide ? Même si leurs âmes indomptables ne te prêtent aucune allégeance, leur inquiétude pour leur frère est sincère et légitime.

La voix d'Hermès était en cet instant grave et aussi profonde que l'océan, et tombait sur les coeurs comme une pluie fraîche sur un lac profond et froid.

Ayol, agenouillé devant Zeus, semblait être une toute autre personne. Lui qui était si arrogant et sûr de lui il y a encore quelques minutes n’en menait plus large devant la terrible colère de Zeus. Hermès repensa alors à toutes les fois où il s’était trouvé dans la même situation que le titan dans sa jeunesse, et ne put réprimer un sourire. Zeus, qui accepta de laisser partir le peuple déchu, semblait aussi avoir changé. Mais on pouvait sentir émaner de sa personne la rancœur accumulée depuis des millénaires à l’encontre du roi des titans. Zeus avait su maitriser sa soif de vengeance , mais si Cronos avait été de la partie, il y aurait fort à parier que la situation ne se soit pas du tout finie de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Tabris

avatar
Messages : 587


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Ven 15 Fév 2013 - 16:14

La réponse de Zeus fut tranchante et inflexible, tel un éclair, le prêtre auparavant si rancunier à son égard dut se rendre à l’évidence, même le discours prosaique d'Hermès avait de quoi faire sourire gaiement le plus farouche ennemi des Olympiens… rien ni personne ne pourra accuser l’un sans s’accuser soi-même. Pour cela, il choisit purement et simplement la voie de l’humilité et posa un genou à terre devant le dernier né des kronides. Se soutenant par le biais de sa lance pourpre, son expression changea pour retrouver toute la sérénité que son sacerdoce exigeait. De sa réponse, c’est le sort des Titans qui était en jeu, il ne pouvait se permettre d’insulter plus longtemps l’Olympien par son attitude implicitement dédaigneuse.

« Certes, veuillez me pardonner, noble Zeus ! Néanmoins, si mon ignorance pathétique est justifiée de par ma nature humaine, elle demeure inconciliable avec ce que je suis devenu pour ceux que vous haissez. Vous avez vaincu votre père… par deux fois… car vous êtes le Roi du monde nouveau, ce fait est irréfutable. Le Seigneur Japet vous témoigne un respect qui semble mutuel, je vous l’avoue cependant… je ne vous porte pas dans mon coeur, à tort probablement, car des deux côtés d’où je viens, la menace de l’Olympe pèse perpétuellement. Titans et Humains, tous sont sans cesse menacés par la génération olympienne et cela aussi est un fait irréfutable, de nos jours plus aucune nation humaine ne porte crédit aux mythologies antiques en dehors d’un regard purement “culturel”. Les religions qui survivent quant à elle, bien qu’elles sont les sujets de grandes dissenssions et controverses ont permis l’évolution de ces créatures, pâles copies à votre image. Si votre règne s’étend sur le reste du monde et que votre royaume se dévoile, vos guerres saintes soulèveront l’indignation de la race humaine d’apprendre que des dieux paiens, despotiques et assoiffés de conquête dirigent ce monde. Bien entendu, votre réputation mythologique peut être soumise à pure diffamation, uniformément tous les dieux grecs vivent dans un plan dont les origines échappent à l’entendement de mortels insignifiants tels que moi.

Ces mêmes mortels dont l’espoir d’exister repose sur les fondements de l’amour, la miséricorde, l’équité, la bonté, l’altruisme et la fraternité. Vers cela, tous les titans ont souhaité se rapprocher, voilà le venin dont Cronos m’abreuvait ! »


Tabris ferma les yeux alors qu’il sentait Zeus sur le point de s’en prendre à Ayol, ce dernier avait solennellement accepté son sort pour la survie des Titans. L’Ouragan le balaya jusqu’aux pieds de Japet qui le réceptionna, le prêtre soupira d’apaisement en entendant le sifflement tout juste irrité du Dieu de l’Olympe. À une seconde près, il pensait avoir scellé à jamais le sort de son camp. Toutefois, Ayol avait la vie sauve et par conséquent, Tabris reconnut que Zeus ne fut pas l’être entièrement corrompu et maléfique dont il avait eu ses propres préjugés. Il choisit alors de demeurer genou à terre et visage fermé dans la direction du sol.

« Merci de votre clémence, cette terre est à vous et nous la quittons céans ! »

Prenant appui sur son arme, il se leva et contempla apaisé l’envol impérial de ce jeune coq d’Ayol, cette expérience aurait pu le traumatiser mais étant donné sa prestance immuablement insolente alors ce cas serait à revoir, pour Japet mieux valait laisser Cronos le rapatrier. Son attention se porta alors sur le Titan dernier arrivé, Prométhée... Tabris s’approcha de lui, il semblait comme statufié depuis son arrivée discrètement remarquée, le prêtre comprit vite que la cause était Zeus. De ce qu’il savait de la création des êtres humains, Prométhée le prévoyant aux côtés d’Épiméthée avait voulu leur naissance pour une raison obscure mais qui partait sincèrement d’un élan d’amour créateur.
Pourtant, ses initiatives bien que louables se révélèrent peu sages, quand il choisit d’offrir aux hommes la flamme divine de la Connaissance. Zeus l’eut alors châtié et enchaîné sur le Mont Caucase, où chaque aurore voyait un aigle venir dévorer le foie du malheureux. Héraclès fut son libérateur, puis vint la boîte de Pandore… Comment ces dieux si cruels et immondes pouvaient-ils se montrer paradoxalement dispensateurs de justice ?

« Seigneur Prométhée, je suis le prêtre de Cronos… Au vu de notre perte diplomatiquement nécessaire de Dignity Hills, je comptais me rendre sur Ithaque pour tenir compte des lieux et m’assurer de l’état des fortifications. Si vous pouviez en informer Cronos le temps que je contrôle cette île, je vous en remercie ! »

Sans attendre de réponse, il ouvrit une brèche dimensionnelle avec sa lance et s’y engouffra.

Arrow Ithaque


Dernière édition par Tabris le Dim 3 Mar 2013 - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thales

avatar
Messages : 1091


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
190/190  (190/190)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Dim 17 Fév 2013 - 0:37

Ainsi cela se finissait comme cela. Un simple coup de vent contre Hypérion et la situation semblait réglé ce qui ne déplut pas à Japet. Tout le monde était un peu près intervenue et même Hermès avait défendue la cause des titans auprès de son père. Mais le titan des dimensions avait été obligé de faire des supplication au roi des dieux pour sauver l'hôte stupide de son frère. Ainsi donc , il voulait sauver ses frère après qu'ils les ai trahi et le titan des dimensions ne savait plus très bien dans quel camp il se trouvait.

_ Je te remercie, Zeus d'avoir bien souhaité épargner mon frère de ta fureur. Cette îles t'appartient désormais et je vais encore te préciser une chose concernant nos serviteur. Dés l'instant où il feront partie de se monde alors il devront te respecter car tu es le roi des dieux. Je te dois le respect pour la même raison et parce que je souhaite réparer l'erreur fatal des titans qui à été de ne pas pouvoir arrêter Cronos à cause de notre affiliation. Mais sache que , dans l'optique où tu souhaiterait t'en prendre à un titan , j'espère que se sera moi.

Les paroles de Japet étaient assez énigmatique mais sincère et respectueuse. Mais il volait faire comprendre à Zeus , que parmi les titans , c'est lui qui était toujours devant et prêt à se battre quelle que soit l'adversaire.

_ Toi aussi je te remercie , Hermès. Soit mon digne descendant en ce monde et évite de trop obéir à ton souverain.

A ces mots , le titan des dimensions avait regardé son descendant avec un sourire en coin. C e n'était pas une provocation envers Zeus mais plutôt un mot amical adressé au dieu des messager car il Japet n'était pas différent d' Hermès. Ils avait dû mal à respecter totalement les ordres et se voulait turbulent dans leurs style. Ensuite l'ancêtre de l'humanité se tourna vers son fils qui n'avait dit mot depuis son arrivé , lui qui avait été torturé par Zeus pour avoir commis ce que le fils de Cronos avait considéré comme une faute impardonnable. Mais le regard de Japet était froid et après avoir trahi, ne pouvait plus avoir de fils même si Prométhée le considérait encore comme son père. Sans mots envers sa progéniture, le titan décida de partir comme il est venu, c'est à dire à pieds.

Arrow Cronos laburinthos
Revenir en haut Aller en bas
Promethée
Titan de Cronos
avatar
Messages : 550


Caractéristiques
Vie Vie:
84/205  (84/205)
Cosmos Cosmos:
104/295  (104/295)
Armure Armure:
140/280  (140/280)

MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   Lun 18 Fév 2013 - 17:21

La seconde entité n'etait autre qu'un Dieu, le Dieu Hermes en personne. Les Titans présents ne pouvaient lutter contre une telle force de frappe.Zeus et Hermes réunis et menacant à plus d'un titre les titans, les poussant à quitter le temple de Corona sans sommation. Toutefois les raisons d'une telle reaction était surprenante et les Titans voulaient des explications que Zeus s'empressa...de ne pas donner.
 
Depuis quand devrais je me justifier devant les Titans? Si l'envie me prend de chatier Hyperion pour son insolence, je reste seul juge de mes actes! Selon toi, les servents de mon geniteur n'ont jamais ete une menace pour moi? Je vais mettre ton ignorance sur le compte du peu d'années qui jalonnent ton existence... Voudrais tu donc que je les remercie pour avoir laisser Cronos devorer ses enfants et mener la terre vers sa destruction?
Hors de ma vue. Tous. Ce domaine est de nouveau sous ma protection en attendant le jour où Abel reviendra de la prison dans laquelle il est enfermé. Je n'ai que faire de vos existences et de votre devenir tant que vous resterez conscients de votre statut précaire. Je vous accorde ma clemence. Pour aujourd'hui...

 
Les paroles de Zeus etaient dur...et ne laissait pas le choix aux Titans qui decidèrent de quitter les lieux. En quittant les lieux, le pretre Tabris informa Promethée qu'il se rendait sur l'ile d'Ithaque pour faire un point sur les fortifications et qu'il fallait en avertir le Seigneur Cronos de cela. Promethée acquiessa d'un hochement de la tete et repartit au Cronos Labyrinthos.
 
Très bien Prêtre Tabris, je me rends en notre royaume en avertir notre Seigneur, vous pouvez compter sur moi, soyez prudent
 
=> Cronos Labyrinthos
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le roi des dieux chez son fils banni   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le roi des dieux chez son fils banni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Court répit chez les Fils d'Eorl
» Chez Maître Vachon, tailleur de pères en fils.
» Liste des dieux disponibles
» Les Demi-Dieux Grecs
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Lieux Mythiques :: Le temple de Corona-