Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Mar 18 Déc 2012 - 20:40

Un vent silencieux balaya le sommet du cap Sounion, semblant suivre un adolescent qui avançait d'un pas lent. Le badaud qui aurait croiser sa route se serait immédiatement inquiéter de son état physique et des blessures qu'il portait comme stigmates. Le visage tuméfié, un bras nu recouvert de sang séché et boitant légèrement, le malheureux n'en gardait pas moins une attitude noble et fière.
Le regard fixer sur l'horizon, les cheveux voletant, il s'avança au bord du gouffre et soupira à coeur fendre. Après plusieurs minutes d'immobilité, il baissa les yeux et scruta les profondeurs de l'océan.

- C'est fait mon frère... J'espère que tu as perçu la mort de notre père de ma main à travers les brumes de ton sommeil. J'aurais tant voulu éviter cette folie. J'aurais souhaité qu'il disparaisse, qu'il revienne à la raison, qu'il éprouve un quelconque remord. Hadès ou toi n'auriez pas eu ma patience. mais je ne tire aucune gloire du crime que je viens de commettre à nouveau.

Zeus était las, épuisé physiquement et moralement. Il devrait retourner sur l'Olympe d'ici peu pour affronter ses deux fils qui attendaient des comptes et qui ne manqueraient pas de souhaiter la chute de leur soeur, Athéna. Comme le roi des dieux était fatigué de ces querelles stériles et incessantes. Par le passé, ses deux frères avaient toujours su le soutenir à leur façon. Violente, abrupte, rarement compatissante mais toujours sincère. Hormis sa fille adorée Athéna et peut être sa femme Hèra, Zeus ne se sentait véritablement proche que de ses deux ainés. Mais ils semblaient l'un comme l'autre bien décidés à dormir.

- Pourquoi dors tu Poséidon alors que ton peuple souffre et que j'ai tant besoin de ta présence ? Pourquoi me laisses tu seul face à notre père dément ?
Revenir en haut Aller en bas
Raphy

avatar
Messages : 144


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Ven 21 Déc 2012 - 10:20

J’avais ressenti la mort de son mari, je n’aime guère ce lien qui m’unissait à lui. Mais indirectement, cela devait être le pouvoir de ma mère Gaia qui venait en moi, et puis de toute façon j’ai des liens puissants avec les membres de ma famille. En plus de la mort de Cronos un cœur souffrant me brulait le mien, comme si j’avais reçu un coup de poignard dans la poitrine. Zeus, mon fils connaissait une bien grande tristesse.

Quittant le domaine maudit, je laisse mes pas me conduire vers mon enfant. Le dieu des dieux était de retour, après tant d’années de sommeil. Un sourire se dessina sur mon visage, mais mes yeux étaient inquiète comment allait il réagir, comment mes enfants pouvaient encore m’accepter, ils pensaient que je les avais trahi. Je n’ai compris que trop tard l’amour que je portais m’avait rendu aveugle. J’aurai du réagir plutôt, je le sais bien, mais le cœur d’une femme amoureuse est complexe. J’avais réussit à sauver la vie du dernier, ensuite la peur de perdre encore des enfants, j’avais refusé ma couche à Cronos. La folie n’avait envahir, entre la mère, la femme, et l’épouse, je ne savais que choisir. Pour cela que je n’ai pas combattu, et que j’ai accepté le destin dans le tartare avec mes frères et sœurs, eux aussi étaient des victimes de la folie souveraine de mon mari

Enfin, je suis en face de lui, on dirait encore un adolescent, malgré sa piètre apparence, il garde son petit coté fier et arrogant, si il savait qu’a ce moment là, il ressemblait à son père dans ces jeunes années. Je ne lui dirai jamais, il se sentirait vexé.

Sans un mot je m’approche de lu et prend sa main blessé, je pose doucement la mienne et commence à le guéri. Une fluide de cosmos envahit son bras pour travers son corps, il pouvait senti que ce n’était pas celui des titans, mais de la déesse primaire Gaia. Elle n’avait fait hériter de ces dons, avant de disparaitre. J’étais la dépositaire de son testament. La terre souhaitait la fin de la folie des dieux. Je m’étais engagé à ce que Zeus ne fasse pas comme son père et son grand père.

Ainsi donc tu as encore vaincu Cronos, quel fut la raison du combat ? Quel prétexte à t il trouver pour se battre avec son enfant ?

Je ne peux tolérer cela, comment peut-on combattre sa propre chair, au lieu de l’aimer. Sans prendre garde au protocole je prends dans mes bras mon enfant, des larmes me viennent, ma gorge se noue mais j’arrive quand même à murmurer un pardon, avant de déposer un baiser sur ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Lun 24 Déc 2012 - 14:33

Cette présence... Il ne l'avait pas perçue depuis des siècles mais elle le renvoya à un temps oublié. Colère, révolte, amour se disputaient dans l'esprit du roi des dieux. Toute sa méfiance et son amertume disparurent dès que Rhéa se rapprocha de lui. Comment pouvait-il lui en vouloir ? c'était au dessus de ses forces.
Sans se retourner vers elle, Zeus lança d'une voix tendue.

- Il reste égal à lui même. Un tyran incapable d'accepter l'autorité d'un autre. J'avais conclu un pacte d'honneur avec Japet mais Cronos en a refuser la légitimité et à braver ma volonté. Il se croit encore roi de ce monde malgré ses crimes abjects. C'est un dément. Et un perdant. Je l'ai renvoyer dans le tartare mais même cette défaite n semble pas avoir entamer son besoin de retrouver une place au soleil au détriment de ses enfants.

Zeus avait tenter d'éviter tout reproche envers sa mère. Elle avait fini par agir. Hadès, Héra, Poséidon avaient été dévorer par Cronos mais Rhé avait sauver son dernier fils malgré les risques. Par ce geste, elle avait condamner son époux et les titans. Par son courage, elle avait permis le changement. Zeus lui vouait une affection sincère, semblable à celle qu'il ressentait pour ses propres enfants, même les plus turbulents.

- Que fais tu ici, mère ? As tu quitter définitivement le royaume de Cronos ? Quels sont tes projets ? Tu dois savoir que mes enfants n'accepteront jamais que je t'accueille sur l'Olympe. Poséidon et Hadès t'en veulent et te refuseront également l'hospitalité. Tu es seule je le crains...

Ces paroles dures mais exactes ne dissimulaient pas la note d'inquiétude qui perçait dans le ton de Zeus. Si par malheur, Cronos devait tenter de s'en prendre à Rhéa pour la ramener de force dans son royaume, la foudre le frapperait plus durement que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Raphy

avatar
Messages : 144


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Jeu 3 Jan 2013 - 22:13

Je fus soulager par ses paroles, même dures, elles étaient teintées de vérité, et je ne pouvais lui en vouloir ou lui faire la moral. Il n’était plus un enfant turbulent, il était le roi de l’olympe, régnant sur le monde des hommes et des dieux. Je n’avais pas à lui faire de leçon. Un sourire triste se figeait sur mes lèvres.

Seule non je ne crois pas, ma sœur Pheobe semble partager mon avis. Elle aussi a perdu des enfants durant cette guerre.

Les souvenirs du passé surgissent encore une fois de plus, à chaque fois cela me brise le cœur, mais je dois composer avec et j’espère un avenir plus radieux.

Je n’ai pas quitté le Cronos Labyrinthe mais je reste quand même libre de parcourir le monde. Je ne peux m’installer ailleurs beaucoup de gens souffrent dans notre royaume car ils ont suivit les titans. Je fais en sorte chaque jour que les douleurs diminuent. C’est ma…malédiction

Le temps se figea dans le monde, devant les dernières paroles de la reine mère. Qu’importe, je dois vivre avec cela, c’est la punition de mon inaction. Et je n’ai peu de regrets. Je dois vivre avec cela pour que le monde continu de tourner.

En ce qui concerne Hadès et Poséidon, je doute de leur animosité, ainsi que celle de mes petits enfants. Tu es encore très méfiant, c’est un de tes grands traits de caractères. J’irai les voir quand ils seront revenu, d’ailleurs cela ne sera tarder soit patient. Je ne pense pas en revanche qu’ils vont te suivre si tu dois affronter Cronos une nouvelle fois. J’ai peur que tes frères soient attachés à d’autres problèmes.

Les pouvoirs de Gaia m’aident à voir à travers le futur, mais l’instinct d’une mère est aussi très fort. En revanche, j’ai eu peu de contact avec mes petits enfants, malgré que dans le tartare j’ai été connecté au monde, je ne connais que les faits et les événements, peu la personnalité de ceux-ci.

Et toi alors quel effet cela fait d’être père ? Parle moi un peu de mes petits enfants !!
Revenir en haut Aller en bas
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Lun 7 Jan 2013 - 12:50

La culpabilité sous-jacente de Rgéo était parfaitement discernable dans ses paroles. Zeus y fut sensible même s'il n'en montra rien. l'honneur de sa mère pourrait mal supporter une compassion trop appuyée.
C'est sans surprise que le roi des dieux entendit les souffrances du peuple de Cronos, plongé en plein désarroi par la folie du seigneur des titans. Une fois de plus, la preuve était faite des errements et de l'égoisme de Cronos. Combien de personnes, titans, mortels et dieux avaient eu à souffrir des actes et de la faiblesse de cet individu méprisable ?
Rhéa connaissait bien ses fils malgré la distance qu'ils avaient pris avec elle. Sans attaque ou menace directe de leurs territoires, Poséidon et Hadès ne tenteraient rien contre Cronos. Non sans délectation, ils auraient même tendance à renvoyer Zeus à ses responsabilités. Au final, le roi des titans en voulait simplement à l'Olympe, ce qui ne concernait pas les deux frères de Zeus. Mais ils savaient également être imprévisibles.

- L'histoire m'a appris cette méfiance envers les dieux. Cela ne t'étonnera pas mais c'est l'une des raisons pour laquelle je goute parfois à la compagnie des mortels. Ils sont parfois plus dignes de confiance que les dieux eux-mêmes. J'ai éliminer mon monstre de père, j'ai combattu mes frères pour établir la suprématie des miens sans l'aide de quiconque. Voudrais-tu d'un fils naïf et idéaliste après de telles épreuves ?

Le sourire de Zeus atténuait le tranchant de ses paroles. Soucieuse de changer de sujet, ce que son fils n'allait pas lui reprocher, Rhéa enchaina avec une question plus personnelle.

- Etre père est à la fois un plaisir sans nom et une torture. Mes enfants sont tous uniques. Certains affectueux et respectueux, d'autres violents et égoistes. De leur désunion, je fais mon autorité. Mais malgré leurs défauts, ils sont indépendants, fidèles à l'Olympe et dotés d'une grande force, contrairement aux titans soumis à Cronos. Arès a constamment besoin de tester les limites de mon autorité. Apollon est ma fierté lorsqu'il calme son impulsivité pour révéler sa sagesse. Tu t'entendrais à merveille avec mes filles. Perséphone et Artemis te ressemblent. Athéna possède ma force de caractère et mon attachement envers les humains. Néanmoins, elle me cause du souci car elle attire trop l'animosité de ses frères et soeurs.

Comme il aurait été plaisant de convier sa mère sur l'Olympe. Mais Arès ou Apollon ne risquait pas d'apprécier la rencontre. Or Zeus avait bien assez de conflits à gérer. Pour éviter de causer de la peine à sa mère pour un refus à sa demande informulée, le roi des dieux enchaina.

- L'avenir me cause souci Mère. Cronos ne s'arrêtera pas en si bon chemin et il peut encore causer grand tord. J'ai moi même sceller Chaos voilà peu mais dans sa folie, mon père pourrait tenter de briser le sceau. Ou de lier les peuples mortels contre l'Olympe. Une nouvelle guerre meurtrière s'ensuivra. Que comptes tu faire dans un tel cas de figure ? As tu envisager de le détrôner ? D'autres titans partagent-ils notre point de vue ?
Revenir en haut Aller en bas
Raphy

avatar
Messages : 144


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Jeu 17 Jan 2013 - 15:53

Les différentes annonces de Zeus n’étaient pas de bon augure pour l’avenir, mes petits enfants eux-mêmes se battaient entre eux. Ainsi, les rivalités inter-génération n’allaient pas disparaitre comme cela mais continuer. Que dire de plus face à cela, rien, le constat était simple : comment pouvons nous demander aux hommes d’arrêter la guerre si chaque dieu cherchait sans cesse la puissance et le pouvoir absolu.

Je ne peux rien faire contre ton père malheureusement je n’en ai pas ce pouvoir. Quand aux autres titans, ils ne sont pas tous réincarnés, je ne connais que l’avis de ma sœur Phoebe qui respire elle aussi à aspirer à la paix.

Le détrôner était une idée plaisante, finalement avec le soutien d’un ou plusieurs dieux de l’olympe, cela pouvait être possible, l’idée restait à creuser, mais je préfère ne rien dire pour l’instant à Zeus, aucune promesse, cela évite les peine de cœur.

Le détrôner reste quand même envisageable. Mais pas pour l’instant, le tartare est trop instable. Je te rassure il n’a pas encore assez de pouvoir pour monter les humains contre le règne de l’Olympe. Il est encore trop faible, enfin la pyramide qui le soulève est encore instable. Je ferrai en sorte qu’elle le reste et le limité dans ses actions.

C’est là seule chose pour l’instant que je pouvais faire, dans mes modestes capacités, je n’avais pas encore vue tous mes frères et sœurs. Et demander leur avis était une chose risquée.

J’irai voir mes petits enfants en visite privé, et si Hadès et Poséidon sont de ce monde il en sera de même, ne pas les voir m’est difficile.

Le mot juste sera insupportable, mais il est difficile même devant son enfant de parler de ses problèmes de cœur et montrer ses faiblesses. Et malheureusement le fait de ne pas l’avoir élevé me montrait les difficultés de rester au près de lui, car la conversation commençait à tourner en rond.

Je te tiendrais informer des agissements et des projets de mon mari, si j’en ai vent, tu peux quand même contenter sur mon soutien.

Je ne voulais pas utiliser le mot père, car il n’avait jamais vraiment considérer la descendance des olympiens comme la sienne. Même si les querelles étaient encore présent, leurs règnes avaient duré plus longtemps que le nôtre et leur influence sur les humains plus grande. L’enferment au tartare ne lui avait pas apporté la sagesse voulu par son fils. Pourquoi donc réagissait il encore à vouloir tout contrôler et tout influencer, même pour moi cette question restait sans réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Zeus
Dieu des Dieux
Dieu des Dieux
avatar
Messages : 315


Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
453/453  (453/453)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Lun 21 Jan 2013 - 19:07

Zeus écouta sa mère sans répondre un long moment. Le vent marin fit danser ses cheveux au grès de ses caprices tout en rafraichissant son visage d'apparence juvénile. Le roi des dieux en voulait à sa mère de son impuissance mais il ne pouvait s'empêcher de l'aimer et de la comprendre. Sa haine envers Cronos se mua en dégout.

- Voilà tout ce qu'il sème. Chaos, destruction, peine, déception. Il n'inspire rien d'autre. Il refuse de payer ses fautes, de chercher le pardon. Seul le pouvoir l'intéresse malgré ses belles paroles.

Cronos allait tout faire pour retrouver son statut passé et pour manipuler les humains contre l'Olympe. Rhéa n'était pas dupe et Zeus encore moins. Une guerre s'annonçait. Le roi des dieux venait une fois encore de briser Cronos mais cela ne suffisait pas.

- Fais comme il te sierra. Mais ne t'attends pas à un acceuil bienveillant de la part de mes frères. N'oublie pas que j'ai été le seul à être sauver. Cronos les a dévoré sans que tu puisses intervenir. ce sont des choses qu'on n'oublie pas. Mais le pardon est probablement possible. Une mère reste à jamais une mère.

Zeus avait peu de contact avec ses frères. Mais dans l'adversité, ils savaient encore s'épauler. Pourtant l'appât du pouvoir empêchait toute collaboration de longue durée.

- Athéna sera la seule à t'ouvrir ses bras. De la part de mes autres enfants, j'ai peur que tu ne rencontres qu'indifférence ou hostilité. Mais on ne sait jamais. Perséphone ou Aphrodite sont encore capables d'aimer et de recevoir.

La discussion touchait à sa fin. En dire davantage ne ferait que les peiner tout les deux. Zeus se tourna vers sa mère et lui passa à coté sans un mot. Au passage sa main effleura celle de Rhéa en un geste bref de tendresse.

- A bientôt, mère.
Revenir en haut Aller en bas
Raphy

avatar
Messages : 144


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   Mar 19 Fév 2013 - 10:00

Je fis un simple signe de la tête d’adieu à mon fils, les paroles qu’ils avaient prononcées n’avaient pas besoin de tourner dans ma tête sans cesse, je connaissais déjà la vérité sur son mari. Quand à l’accueil bienveillant de ces autres enfants, Zeus doutait des capacités de ces frères. Mais pour l’instant, je n’avais plus le temps de faire le tour du monde pour voir chacun de mes enfants, je me devais de retourner la- bas pour surveiller comment se porte nos gens.

Je souris à son geste de tendresse, pendant un instant je fus devenu la mère, mais maintenant je devais changer. Les hommes appelaient cela skyzophrénie, chez moi, c’était simplement les deux faces de la même pièce, une mère aimant et de l’autre coté, celle de la dangereuse déesse possédant les pouvoirs de Gaia sa mère.

Mon regard changea et devient dur, je pouvais contrôler le monde, les éléments comme la terre, le feu, l’eau et le vent. Je pouvais contrôler à l’ombre, aux ténèbres, à la lumière, au Soleil. Gaia m’avait donné ces pouvoirs, et dans mon corps de Titan, ils resplendissaient, j’avais atteinte le sommet et la perfection, les corps des titans étaient plus solide que ceux des humains, et mes pouvoirs ceux d’une des divinités qui avaient engendré le monde.

D’un claquement de doigt, une vague gigantesque vient se fracasser sur la falaise du Cap Sounion, mais aucune, aucune goutte ne vient frôler ma peau, ainsi que mes vêtements. Une sensation de liberté m’envahit, ma folie venait d’arriver et rien ne pouvait m’arrêter, Zeus avait peut être raison, je pouvais détrôner mon mari, après tous j’en avais les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB Rhéa - Kakyo] Amour filial   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB Rhéa - Kakyo] Amour filial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Lieux Mythiques :: Le Cap Sounion-