Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4383

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
391/391  (391/391)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Ven 14 Déc 2012 - 18:55

Aussi longtemps que ma mémoire puisse remonter. Rare ont était les fois où ma réjouissance à revenir au sanctuaire eût atteint une telle intensité. Bien des choses ce sont passés durant toutes mes années passés, des bonnes, des moins bonnes. Et gravir une à une les marches menant au premier temple du zodiaque nourrit plus encore ma joie de revenir parmi les miens. Les souvenirs s'entrechoquent, mais pas seulement. Car très vite, j'y descelle des énergie, relativement faible, d'autres beaucoup plus importante. Le sanctuaire d'Athéna regorge de chevaliers dont pas la moindre trace énergétique me semble familière. Qu'il est loin le temps où je pouvais en un clin d’œil identifier le Cosmos de mes camarades. Bref, le temple du Bélier désormais à vue, je peux apercevoir les premiers chevaliers d'Athéna. Tous appartenant à la caste des Bronze et silver saint, il est assez curieux que le gardien légitime du temple en soit absent. Aussitôt présentez aux jeunes saints, je descelle une certaine agitation au sanctuaire. Pas mal de fluctuation d'énergie en mouvement et ce, à différents temples, peut-être est-ce la préparation d'une guerre sainte. Jamais le sanctuaire positionne autant de chevaliers de rang inférieur aux golds dans les différents temples du zodiaque. Les chevaliers d'or doivent être réquisitionnés pour des missions ou être envoyés au front.

Mais ceci n'est pas ma préoccupation première, je vais devoir sauf péripétie rencontrer le grand pope pour qu'il puisse établir à mon retour une mission s'il en juge la nécessité. Et fixant un à un les différents chevaliers présents à mes côtés, un jeune chevalier me fixe du regard. L'armure est inchangée, d'un simple battement de cils, j'y reconnais la constellation.

Que me vaut ce regard emplit de curiosité jeune saint ? Mon passé t’intéresse t-il ou est-ce lié à autre chose ?

Je m'avança d'un pas tranquille et je pris appuie sur un des piliers en souriant légèrement au jeune chevalier de Bronze. Mon apparence de vieil homme peu prêter à des interrogations sur ma position de chevalier d'argent mais pas sur mon vécu. Car oui, mon passé est un riche savoir ...
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Mar 18 Déc 2012 - 1:44

Hj: Finalement après avoir lu et relu ce passage à de très nombreuses reprises, je constate qu'en fait, c'est moi qui ait mal lu et que je n'avais pas fais attention à toutes les informations qui y figuraient. Je suis désolé :S

Emprisonné dans ma sombre prison aquatique dont je ne pouvais sortir, malgré tous mes vains efforts et mes gestes inutiles, je ne pouvais rien faire d'autre que m'efforcer de rester attentif aux images que mon esprit vagabond, choisissait de me montrer. De toute manière ce n'était pas comme si j'avais beaucoup d'autres choix et que j'étais encore maître de mes propres pensées. Ma tête, aussi bien frigorifié que tout le reste de mon corps, à cause de la basse température de ces profondeurs et des nombreuses gorgées qui s'étaient infiltrées malgré moi dans mon organisme, s'en était retrouvé comme engourdi et ne voulait plus vraiment m'obéir. De toute évidence,j'étais condamné à rester ici pour l'éternité, à ressentir ce liquide noirâtre s'engouffrer encore et encore dans mes poumons m'empêchant de respirer et me brûlant chaque recoin du gosier, par lequel il passait, alors il valait mieux avoir quelque chose d'autre à faire.

Qui sait, peut être que certaines d'entres elles pourraient m'apporter un peu de chaleur dans ces eaux glaciales. Je laisse donc défiler une à une ces représentations de mon esprit, y assistant comme un simple témoin ne pouvant exercer le moindre contrôle là dessus et tentant, comme si ce n'étaient que de simples photos, de me rappeler chacune d'entres elles, de me souvenir à quels moments, elles avaient bien pu être prise et avec qui. Certaines de ces images animées étaient flagrantes, car récentes ou m'ayant marqué par un évènement heureux ou traumatisant quel qu'il soit tandis que d'autres ne me rappelaient que vaguement quelque chose. Je revis donc le Sanctuaire, des Saints qui m'étaient familiers et d'autres que je n'avais pas eu la chance de croiser la route plus d'une fois. Je revoyais par exemple Alistair qui s'adressait à moi, lorsque nous étions dans le temple du Bélier, mais à quel moment cela pouvait-il bien être ? Je reportai donc intensément mon attention sur les paroles qu'il était en train de prononcer pour essayer de me rappeler à quel moment ce passage se rapportaitl. Je le vis s'approcher vers moi, un sourire sur les lèvres et me lancer :

''Que me vaut ce regard emplit de curiosité jeune saint ? Mon passé t’intéresse t-il ou est-ce lié à autre chose ?''

A ces mots, je tâchai de ne pas faire transparaître le moindre sentiment sur mon visage, mais si l'on était bien attentif, on pouvait peut être néanmoins remarqué dans mon regard une vive flamme d'excitation à l'idée d'en apprendre plus sur la technique sacrée accordée par la déesse Athéna, même si l'homme m'avait signalé que cela permettait une plus longue longévité mais non pas un gain de puissance en plus, sans oublier l'incroyable destinée de Pégase qui, selon les dires de ce vieil homme aurait eu la force et la témérité de blesser le corps d'Hadès.

_ A présent que tout le monde est parti nous laissant libre de discuter librement. Parlez moi du mésopétha machin, ce don donné par la déesse Athéna, à quel prix cela peut- il nous être accorder ? Et je voudrais aussi que vous m'en dites plus sur la façon dont s'y est prit le dénommé Pégase pour parvenir à blesser un dieu ? Est ce possible pour nous autres mortels d'accomplir nous aussi cet exploit ?

Il n'y avait pas de doute possible, je m'en rappelai à présent. Cette discussion, avait eu lieu juste après le départ d'Altia et du Chevalier d'Or vers le temple suivant, nous laissant à Alistair et moi même, durant ce cours moment de répit, l'occasion d'échanger quelques mots avant l'attaque des Cavaliers d'Arès. J'attendis donc, patiemment la suite de cet entretien entre ce très vieux sage, et ce jeune impertinent et fougueux Saint que j'étais encore à cet instant là, inconscient du destin tragique qui m'attendait...
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4383

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
391/391  (391/391)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Mer 19 Déc 2012 - 13:04

Se contentant de répondre à ma question, le jeune chevalier statique en émotion ne laisse transparaître nulle mimique gestuelle. Mon interrogation s'avère cependant être juste et ciblés et en scrutant davantage le saint du Loup, ces turbulences cosmiques somme toute légères préfigurent une exaltation, une forme de curiosité prononcées quant à entendre ma prochaine réponse. Détournant mon regard brièvement du sien, j'amorce quelques pas aux côtés de Kurayami pour me retrouver dos à lui et finalement me positionner de nouveau face à face.

Pour te répondre, il va me falloir te décrire un bref passage de mon passé. Une histoire tombée dans l'oubli mais qui te permettra d'avoir toutes les informations pour répondre à tes questions. Il y a plus de 600 ans, j'étais promu chevalier d'argent de l'Autel et pusse ainsi agir à la cause d'Athéna. Et lors de ma toute première guerre sainte quelques années plus tard, nous avons moi et d'autres chevaliers effectués un raid sur la cathédrale d'Hadès. C'est dans ce lieu que résidait Pandore et que les Spectres venaient y recevoir leurs ordres. Aidés par l'effet de surprise, nous avions pu sans mal nous défaire des nombreux spectres présents mais nous avions négligé certains aspects. Au voisinage du château, se trouvait un puits menant directement au monde des morts à laquelle quelques spectres se sont fourvoyé et ont averti Hadès. Blessé par Hadès qui intervenu en personne, je fusse laisser pour mort. Je me suis réveillés plusieurs semaines plus tard sur l'ile Kanon grâce à l'intervention du chevalier d'or des gémeaux. Car plongé dans un coma dû à l'épée d'Hadès, Hao ne vit qu'un seul moyen de me sortir de ce coma, il utilisa une fiole emplie du sang d'Athéna. De sa dernière réincarnation avant l'époque que je viens de décrire.


Détournant mon corps de façon à être de dos au chevalier du Loup, j'effectue quelques pas pour me placer à l'extrémité de l'entrée du temple du Bélier. Songeur, pensif et rêveur de ce passé, seuls les troubles cosmiques perturbent mes pensées. Fermant les yeux quelques instants, j'y descelle une poignée de guerriers, tous au fort Cosmos. Mais leur distance est encore bien trop lointaine pour d'or est déjà s’atteler à protéger le premier temple du zodiaque. Ouvrant les yeux, je détourne mon regard de l'horizon pour me rediriger vers Kurayami.

Je ne vais pas te décrire la fin de cette première guerre sainte à laquelle j'ai participais mais je vais te décrire la façon dont j'ai eût la chance d'obtenir le don sacré du Misopethamenos. Car m'avoir sortis du coma grâce au sang divin ma occasionner un effet secondaire. Les battements de mon cœur se sont mis à accélérer de façon régulière et récurrente. Mais pire encore, lorsque je devais combattre, mes battements s’accélérer encore davantage. La mort pouvait à tout instant me frapper et lors de la fin de cette guerre sainte, Athéna me fit cadeau du don de vieillesse simulés ralentissant en conséquent mes battements. Me confiant au passage une mission particulière mais bref, je ne vais pas m'attarder dessus en te la narrant. Tout ce que je peux dire et que si je me décide aujourd'hui même à mettre fin au Misopethamenos, mes battements de cœur devraient reprendre une certaine normalité et c'est dût à l'affaiblissement de mes battements que j'ai perdus une bonne partis de ma puissance d'antan.

Une nouvel fois, j'entreprends une marche lente en vagabondant ici et là sans trop savoir où aller. Réfléchissant à mon passé, aux nombreuses fois où Pégase fut de retour dans notre armée. De toutes les époques, chaque retour d'Athéna coïncide avec le chevalier de bronze de Pégase de nouveau incarnés. A chaque fois, leurs retours annoncent un nouveau souffle pour le sanctuaire. Celui d'une nouvelle ère, comme un heureux présage à venir. Et cette fois-ci, un léger sourire se dessine sur mon visage pour parlez de Pégase.

Je ne peux te dire à quelle époque ni comment Pégase c'est entrepris pour blesser mortellement le corps originel d'Hadès. Tout ce que je peux te dire et qu'il est peut-être le seul homme toute époque confondu à avoir réussi cet exploit. Bon nombre de chevalier de toute caste ont essayés d'abattre Hadès mais sans succès. Car celui-ci à retenu la leçon après avoir reçu une blessure mortel de Pégase et à entrepris de toujours utilisés un corps d'emprunt lors de ces réincarnations passés. Voilà tout ce que je peux dire et si tu as le besoin d'éclaircir certains détails et où passages, fais le savoir. Ce sera une joie d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Jeu 20 Déc 2012 - 10:48

Alistair commença alors à entamer quelques pas autour de moi, se retrouvant tantôt face à moi tantôt de dos, comme s'il cherchait les bons mots à utiliser pour répondre à mes questions. Etant donné que c'était la première fois que je le voyais faire ça, cela me subjugua au départ et finit même par m'amuser par la suite, toujours en veillant à ne rien laisser paraître sur mon visage. Quant à moi, je n'avais pas fais le moindre geste depuis qu'il s'était adressé à moi, seuls mes yeux le suivaient lentement du regard.

Une fois, qu'il sembla avoir trouver chaussure à son pied en matière d'éloquence, il se figea pour se retrouver à nouveau face à moi avant de donner ses explications. Il me raconta alors ce qui se passa il y a de cela 600 ans, peu de temps après qu'il soit devenu le Silver Saint de l'Autel, et comment se déroula sa toute première guerre sainte au service d'Athéna. Il me révéla qu'il avait été gravement blessé, par le seigneur Hadès en personne alors qu'ils étaient sur le point lui et ses compagnons de triompher, mais que grâce aux précautions prise par la réincarnation d'Athéna d'une autre époque, et l'intervention de l'un de ses camarades, il parvint à s'en sortir. Une fois ces paroles prononcés il s'arrêta, marquant une pause pendant laquelle il s'approcha de l'entrée du Temple et fixa quelque chose que je ne pouvais pas voir.

Le regard rivé sur le vieil homme, je tentai de faire le tri de ce que je venais d'entendre. Finalement, contrairement à ce que je pensais, il n'était peut être pas si vieux et gâteux comme on aurait pu le penser au départ. Tout ce qu'il avait énoncé semblait bien ficelé et bien tenir la route, même si être toujours en vie après plus de 600 ans était peut être un petit peu exagéré pensais-je. Je ne pensai pas qu'il aurait pu inventer tout cela à l'instant tout de même, à moins que ce ne soit l'histoire qu'il répétait à tous. Observant à mon tour l'horizon, je pris le parti de croire à toutes ses histoires mais pour bien vérifier si tout cela n'était pas que le fruit de son imagination à cause de l'âge, j'allais devoir lui poser d'autres questions.

Lorsqu'il revint enfin vers moi, je l'écoutai avec encore plus d'attention. Il me signala qu'il ne m'annoncerait pas l'issue finale de cette première guerre sainte à laquelle il a du assister, remarque à laquelle j'hochai lentement la tête même si ma curiosité était piqué au vif. J'attendrais tout de même qu'il ait finit avant de le couper. Il m'énonça ensuite les circonstances pour lesquelles il avait pu recevoir ce don, le fameux mésopéthaménos si c'était bien comme cela que cela se prononçait. Apparemment, soumis à des contraintes physiques à son retour à la vie, le Saint le reçu pour aller mieux, un des effets comprimant sa puissance et ses battements de coeur lui permettant de mieux se rétablir, il fut cependant en échange attribué à une requête qu'il ne voulut pas aborder. Cette fois encore, j'aurais souhaiter en savoir plus, le gratifiant d'un regard interrogateur qu'il dût remarquer, il interrompit sa narration pour entreprendre encore une fois sa danse silencieuse, à laquelle je n'accordais plus vraiment d'importance me souvenant soudain que ma troisième question concernait la fabuleuse destinée de Pégase et que ses pas devaient sans aucun doute signifier qu'il devait être en pleine réflexion sur la façon dont il me l'expliquerait. A cette pensée, mon attention monta d'un cran au dessus.

Le vieil homme commença par me faire remarquer qu'il ne pouvait précisément affirmer quand le Chevalier de Pégase était parvenu à blesser le Dieu des Enfers. La seule chose dont il était sur c'était que le Chevalier de Bronze était la seule personne à y être parvenu, raison pour laquelle on raconterait à présent que le corps d'Hadès est caché en lieu sur pour éviter que l'incident ne puisse survenir à nouveau.

Inconsciemment un grand sourire apparut sur mes lèvres. ''Le seul homme à avoir réussis n'est ce pas ? Alors dans ce cas je serais le deuxième à qui cette chance sera accordée, déclarais-je à voix haute, ma main droite se fermant en un poing serré s'élevant au niveau de mon visage en signe de conviction. Je deviendrais si fort que j'y arriverais !!''

Ayant enfin réussis à prendre la parole sans empiéter sur ses récits, je décidai donc de la garder pour lui demander, comme il l'avait si gentiment proposer, d'aborder des points qui m'avaient fortement intéressés, ajoutés aux questions intuitives qui m'étaient soudainement venus à l'esprit:

"J'imagine que vous m'avez épargné la fin de la précédente guerre Sainte pour ne pas m'ennuyer davantage avec tout ça et ne pas rendre votre histoire encore plus longue, mais j'aimerais la connaître... si bien sur le coeur vous en dit. Ah et aussi, vous avez parlé d'une ''mission secrète'' qui vous avait été confié par Athéna, de quoi s'agissait-il si ce n'est pas trop indiscret ?''

Conscient que tout ce qu'il allait encore me dire allait prendre encore un peu plus de temps, le temps qu'il réfléchisse à tout ça, pour bien me l'expliquer, je me rapprochais lentement vers lui, et prit la décision de m'asseoir quelques instants sur les marches de l'entrée de la demeure de pierre, près desquelles il s'était approché durant ses allées et venus. Posant ma tête contre l'un des piliers retenant le plafond et fixant brièvement l'horizon en écoutant sa réponse, je souris de plus belle:

''Est ce que le précédent porteur de l'armure du Loup a pu faire quelque chose de particulier ? Est-ce qu'il a eu aussi un quelconque rôle important dans l'histoire ?'' demandais-je en tournant à nouveau mon regard vers le vieil homme.


Dernière édition par Kurayami le Jeu 20 Déc 2012 - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4383

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
391/391  (391/391)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Jeu 20 Déc 2012 - 20:44

Attentif à mon discours, Kurayami eût durant tout ce temps l’oreille attentive avec quelques interventions mineures. S’imprégnant d'une bribe du passé, il pût obtenir de bien précieuses informations car il est l'une des très rares personnes à connaître ou à avoir connu le passage où j'ai acquis le don de vieillesse simulé. Le saint du Loup eût la curiosité de connaître la fin de la guerre sainte qui me permit d'octroyer ce don et aussi de s'interroger sur les précédents porteurs de la cloth de sa propre constellation. Mais je retiens surtout sa détermination à vouloir être plus fort et ainsi, abattre Hadès.

Abattre Hadès dis-tu ? N'oublie jamais que bon nombre de chevalier se sont œuvré à ce dur labeur et aucun n'ont réussi à abattre Hadès. Pour la simple et unique raison qu'il est bien trop prudent. Pour ta gouverne, son véritable corps se situe au plus profond de l'enfer. En élision. Et je n'ai jamais appris de mon existence le moyen de m'y engouffrer car on raconte qu'un mur infranchissable bloque l'accès à ce lieu. Le dénomme mur des lamentations. Alors aussi fort sois-tu, n'oublie jamais que la force sans justice est tyrannique. Ne perd jamais cette notion que nous nous devons d'intégrer nous les chevaliers de l'espoir.

Approchant en sa direction pour me positionner à ses côtés. Je reste statique et bras croisés. Prenant le temps de sonder les diverses énergies approchant vers le sanctuaire. Elles se mouvent lentement mais sûrement et inéluctablement nous allons devoir nous confronter à ces fameux adversaires mais il est encore temps de discuter calmement. D'un mouvement de tête vers le ciel, celui-ci s'assombrit de plus en plus mais la voute céleste est claire comme l'eau de roche. Une multitude d'étoiles brillent d'un éclat blanchâtre. Et se dessine parmi tant d'autres la constellation du Loup brillant de mille éclats et où de nombreux guerriers protéger par cette même pléiade ont marqués de manière directe ou indirecte le passé. Abaissant mon visage, je fixe à nouveau le jeune saint.

Un des saints du Loup qui m'a marqué et un dénommer Junker. Très instruit est capable de galvaniser les troupes même en situation désavantageuse. Je l'ai connu il y a quelques centaines d'années et une amitié était née rapidement entre nous. Nous avions mené des campagnes conjointement et débattu parfois de façon virulente sur certains thèmes. Mais tout cela appartient au passé et pour te raconter la fin de ma première guerre sainte. Je ne peux te décrire aisément tous les détails. Athéna en compagnie de quelques chevaliers d'or et d'argent avait choisi de se dirigeait en enfer pour mettre fin à ce conflit de l'époque. Mes longues semaines de coma et mon réveil tardif ne m'avais pas permis de rejoindre à temps ce groupe. Athéna fût de retour en compagnie du chevalier d'or des gémeaux et me confia comme je te l'ai indiqué le don de vieillesse simulées et une mission particulière. Celle-ci fût de veiller aux différents sceaux enfermant des divinités et autres monstruosités. Si le cœur t'en dit, tu pourras à l'avenir te joindre à moi pour des voyages à des destinations précises qui enferment justement des urnes parachever de sceaux d'Athéna. Tu serais curieux que même au sein du sanctuaire ait enfermer une divinité ...
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Ven 21 Déc 2012 - 14:21


Apparemment Alistair ne sembla pas très enthousiaste en entendant que je souhaitais devenir plus fort pour parvenir à vaincre un dieu, parvenir à vaincre Hadès. Il me rappela à l'ordre en me signalant qu'avant moi de nombreux autres avaient tenté l'expérience mais avaient tous échoué un à un, trouvant ainsi un funeste sort. Il m'apprit pourtant que si je souhaitais m'attaquer à son véritable corps, c'est au plus profond des enfers en un lieu appelé ''élision'' qu'il fallait que je me rende, une information qui je l'imagine, me sera certainement très utile. Cependant, il y avait un 'hic'' car cet endroit était gardé par "le mur des lamentations", un mur infranchissable. Je savais que cela ne serait certainement pas aussi facile, mais au moins maintenant je savais à quoi m'attendre.

Il me fit remarquer aussi, selon ses propres mots que ''la force sans justice est tyrannique'' et qu'en tant que ''chevaliers de l'espoir'' je ne devais jamais oublier cela. Je hochai la tête à ces propos en essayant d'en comprendre le sens. Le Silver Saint ne devait pas s'en faire, j'avais une idée bien particulière de ce que la ''Justice'' représentait. Je baissais lentement la tête. Après avoir assisté à la mort de mes parents, cela ne pouvait que m'avoir profondément affecté et influencé ma propre vision de ce qui était juste ou non. Par conséquent, la vengeance était donc une partie intégrante de ma définition du mot. Je souhaitais rendre les coups, qui m'étaient adressés, à chaque fois que cela m'était possible.

"Tu n'as pas à t'en faire Alistair. J'ai ma propre vision de la ''Justice'' et je me battrais toujours pour protéger la paix dans ce monde et éradiquer le mal, pour éviter qu'il y ait encore et toujours des innocents qui souffrent en ce monde privés de leurs familles et des personnes qui leur sont chères. Pour cela, je ne renoncerais pas à tenter de vaincre le Dieu des morts, même si moi aussi je dois rejoindre les rangs de tous ceux qui ont perdu la vie comme ça. Et puis, comme tu l'as dis, nous sommes les Chevaliers de l'espoir non ? Alors il est de notre devoir de continuer à croire et de garder la foi, de ne jamais renoncer, ne jamais baisser les bras pour tous ceux dont la vie a été gâché et anéanti pour le mal !' dis-je en me mettant à rire.

Encore une fois depuis le début de notre conversation, le vieil homme se tourna en direction de l'horizon. Qu'est ce qu'il pouvait bien surveiller comme ça ? J'avais beau tenter d'apercevoir ce qu'il fixait aussi intensément, mais en vain. Il devait sans doute avoir recours à une pratique que je ne maîtrisais pas encore, tout comme le Chevalier d'or possédant un ruban noir sur les yeux avait aussi utilisé... En repensant à lui, je me rappelai la raison pour laquelle nous nous trouvions ici au temple du bélier en ce moment, la raison pour laquelle Altia et moi étions venus au Sanctuaire... les cavaliers d'Arès étaient en route pour nous exterminer... Envoûté par les récits du passé de ce vieil érudit, j'en avais finalement oublié la raison de ma présence ici. Je serrais les poings, partageant un sentiment entre l'excitation de me mesurer face à de puissants adversaires pour devenir plus fort, et la crainte de mourir. Cela serait mon premier vrai combat en tant que Saint.

Puis, choisissant d'abord d'assouvir ma soif de connaissance concernant ma propre armure sans doute parce que cela devait lui être moins difficile d'en parler comparé au dénouement de sa première guerre Sainte, il me parla d'un dénommé Junker ayant porté lui aussi la même armure et s'était aussi battu sous les mêmes étoiles protectrices que moi. Il n'avait pas fait grand chose de particulier comme avoir eu le privilège de blesser un dieu, comme Pégase mais au moins il avait eu le don de galvaniser les troupes même dans les pires moments. A ces mots je souris, ce n'était peut être pas grand chose, mais au moins on pouvait lui reconnaître ça. Peut être que c'était la destinée des Saints du Loup et par conséquent, la mienne aussi. En tout cas, une chose était sur, je me montrerais aussi digne que lui, de porter l'insigne des fiers loups, et si l'occasion se présentait, alors j'y apporterais moi aussi ma petite touche à l'histoire pour que les prochains à porter cette armure en ressentent encore davantage de fierté.

Après quoi, il s'attarda finalement à me raconter la fin de la bataille. Du moins, le peu qu'il en savait car plongé dans le coma par la faute du dieu des enfers, il n'avait pas pu assister à beaucoup de choses. Etant l'un des derniers survivants après l'affrontement final, il eut avec le don de longévité, la charge de veiller sur des sceaux enfermant d'innombrables choses les unes plus incroyables que les autres, une charge qu'il me proposa de partager avec lui.

''Ce serait vraiment fantastique de vous accompagner dans vos aventures, m'exclamais-je cette fois encore le sourire aux lèvres. Je pourrais ainsi voir du pays, découvrir des tas de choses concernant les dieux, peut être même trouver le moyen de parvenir à les vaincre et briser ce cercle vicieux dans lequel nous sommes tous entraîné de force, n'ayant plus vraiment le contrôle de nos vies et faisant des tas de morts à chaque fois qu'une divinité s'éveille... Si ma destinée me le permet alors je vous suivrais quand vous partirez"lui lançai-je avec un regard pétillant d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4383

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
391/391  (391/391)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Ven 21 Déc 2012 - 19:36

Tout avait était dit, du moins, j'avais répondu du mieux possible à ces questions qui tournaient principalement sur le don qui me fût donné par Athéna et du passé légendaire de Pégase. Je lui ai brièvement briefé sur ma première guerre sainte et je sais que des zones d'ombre persistent et que d'autres détails auraient pu être fournis. Mais le temps nous ais compter et je me dois et devais de condenser du mieux possible les informations que je juge utile d’émettre. D'autre part, la fin de ma première guerre s'était faite sans moi, restez sur l'île Kanon en convalescence, je n'avais eu que par l'intermédiaire du chevalier des gémeaux le récit des futures actions d'Athéna et des chevaliers restants pour pencher la guerre sainte en notre faveur. Mais Kurayami eût durant toutes mes prises de paroles l'oreille attentive, s'exclamant de chaque récit, peut-être que nous pourrions mieux nous connaitre en un contexte de paix stable et établie après notre confrontation contre les fameux cavaliers d'Arès.

Tu souhaites éradiquer le mal mais ne penses-tu pas qu'il se doit d'exister pour permettre un équilibre avec le bien ? Si toi où n'importe quels autres chevaliers devaient réussir l’exploit d'abattre Hadès, ne crains-tu pas qu'une autre divinité se fourvoie à propager à son tour des désastres similaires ? Nous sommes pris dans des conflits d'idéaux entre divinités et où parfois le libre arbitre est inexistant. Il en va de même pour des renégats que j'ai côtoyés par le passé, Hadès est souverain pour manipuler les âmes défuntes et les intégrer à sa propre armée, que ce soit par un commun accord ou alors par pure soumission. Nous nous devons avant tout de combattre pour empêcher toutes divinités de s'emparer de la Terre et ainsi conserver le libre arbitre qui caractérise tant les humains.

Cette fois-ci, il n'était plus question de parler de mon passé mais d’émettre l'un et l'autre un point de vue sur notre description de l'existence et coexistence du bien avec le mal. Nos prochaines batailles avec les cavaliers d'Arès vont permettre au saint du Loup d’étayer sa propre vision des choses et de confirmer où non ces propos. Une longue bataille nous attends car peu à peu, les forces ennemies approchent inéluctablement. J'espère de tout cœur que les pertes vont êtres minimes et que le retour d'Arès ne préfigure pas avec le retour de son entière armée. Bien plus brutal que les spectres, Hadès pourrait comme dans le passé prendre profit d'un conflit entre les deux divinités de la guerre. Les âmes avaient défuntes avaient grossis les rangs de l'armée du dieu des enfers et la coexistence entre ces deux divinités pourrait joués bien des tours à Athéna.

Je crains de devoir écourter notre échange dans peu de temps. Tu devrais ressentir incessamment sous peu des énergies cosmiques qui se dirigent droit vers nous. Regarde le ciel, les étoiles s'agitent, les constellations brillent d'un éclat de mille feux comme pour nous avertir d'un danger imminent. Et le peu de chevaliers d'or au sein du sanctuaire m'interpellent, leur mission et de rester au sanctuaire car ils sont la garde rapprochée d'Athéna. Pourquoi alors tant de maison vidées de leur gardien légitime ? En tant que chevalier de bronze récemment promu, tu vas avoir un rôle bien plus important qu'il t'est ou serait à l'accoutumée de remplir. Toutefois, en tant qu'ainés, je vais devoir protéger le premier temple du zodiaque. Quelques heures de répit nous ais encore accordés avant les affrontements, si tu souhaites quittées les lieux où rester avec moi, je n'y indiquerais nulle objection.

Qu'aller choisir le Saint du Loup ? Quelques heures de répit avant une nouvelle guerre sainte, l'armure qu'il porte lui attribue des responsabilités à tenir. Mais chaque chose en son temps, il nous ais encore temps de parler librement ...
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Lun 24 Déc 2012 - 13:19


Encore une fois, le Saint de l'Autel ne partageait pas la même vision des choses que moi. Lui, pensait qu'il ne pouvait y avoir de mal sans bien et que même si je parvenais à vaincre un dieu, alors forcément il y aurait un autre pour prendre sa place. De cela par contre je n'en étais pas vraiment sur. Les dieux ne partageaient pas tous les mêmes idéaux et ils n'étaient pas légion nous plus pensai-je. Nous étions pris dans des conflits d'idéaux entre les divinités cela par contre c'était vrai... La solution proposée par Alistair à cela, était de continuer à se battre sans arrêt pour empêcher les divinités de s'emparer de notre planète et asservir la moindre de nos petites existences. C'était aussi vrai, mais lui même se contredisait. Il avait lui même affrimer que si nous en terrassions une, alors une autre prendrait obligatoirement sa place. La situation était vraiment si compliqué et confuse que même un homme ayant acquis tant de connaissance en ayant vécu plus longtemps que la moyenne n'avait pas pu trouver de réponse à cela, alors qui le pouvait ? Je me relevai lentement, levant le regard vers le ciel étoilé, en direction de ces amas d'étoile qui formaient nos constellations protectrices à nous autres Saints, visible d'ici par ce temps clair pas encore recouvert par les sombres nuages qui approchaient, je réfléchissais. Il fallait que tout cela change. Inconsciemment mes poings s'étaient serrés. Des idées germaient dans mon esprit et lentement je me tournai en direction de mon interlocuteur, un regard grave mais une vive lueur brûlait dans mes yeux:

"Je ne suis pas sur que tous les dieux partagent les mêmes souhaits concernant les êtres vivants, et que du coup, si nous en terrassons un, alors un autre prendra obligatoirement sa place. Mais en tout cas tu as raison sur un autre point, nous sommes pris dans des conflits d'intérêts entre les divinités mais est ce que cela veut aussi signifier que cela doit obligatoirement se répéter à chaque génération ? Que nous ne pouvons rien faire face à ça et laisser cela se reproduire encore et encore à chaque fois qu'un dieu se réveille en ce monde ? Que nous devons nous laisser utiliser par les dieux comme des pantins sans réagir et voir beaucoup des nôtres se faire tuer à chaque génération tout ça pour quoi ?! Tout simplement pour leurs petites querelles entre dieux ! A leurs yeux nous ne sommes que des insectes, des jouets qu'ils peuvent manipuler à leurs guises. Combien d'entre nous, ou de personnes chères à nos yeux, allons nous laisser se faire ôter la vie pour leurs incessantes querelles ? De toute façon, ils ne peuvent pas mourir eux vu qu'ils se réincarnent à chaque génération, mais ce n'est pas le cas pour nous ! Alors qu'est ce que ça peut bien pouvoir leur faire de régler leurs problèmes entre eux ?!''

Après avoir prononcé ces ardentes paroles, je me retournai vivement. Des larmes avaient commencé à m'obstruer la vue en ayant dit tout cela et je ne souhaitais en aucun cas que cela se sache. Je descendis une à une les marches de la demeure de pierre, devant lesquelles nous nous étions finalement retrouvé au cours de notre discussion. Je souhaitai créer un peu de distance pour éviter que l'homme ne comprenne la raison pour laquelle je m'étais détourné. Je fis mine de m'étirer les bras, les levant haut et fort, en profitant néanmoins pour en passer un sur mes yeux et essuyer les quelconque traces de faiblesse qui s'étaient emparé de moi, avant de finir par les croiser derrière la tête. Je fis quelque pas ci et là, envoyant des cailloux au loin par de simples coup de pieds. Finalement mon regard se retrouva encore une fois en direction du ciel.

''Je suis désolé, je me suis laissé emporter. Je n'aurais pas du m'énerver comme ça. Ce n'était pas de ta faute, toi aussi tu n'y es pour rien et nous sommes dans le même cas, je n'aurais jamais dû m'en prendre à toi et je m'en excuse très sincèrement...''

Pensant que cela n'était pas très poli de ne pas le regarder en lui adressant la parole même si pour ma part cela ne me dérangeai pas plus que cela, et après un bref arrêt sur le sol, mon regard se tourna à nouveau vers lui pour lui montrer que j'étais bien sincère dans mes propos et que ceux-ci reflétaient ce qui se trouvait au plus profond de mon coeur.

''Je pense qu'il y a trois choix qui s'offrent à nous pour nous libérer nous autres Saints de cette génération ci, et les prochains à venir, de ce cycle infernal. la premier serait de chercher parmi les reliques dont tu as la garde s'il n'en existe pas une qui pourrait avoir un quelconque effet sur les dieux pour les empêcher d'exercer la moindre influence sur nous. Le deuxième est d'aller nous adresser directement aux dieux pour essayer de leur faire entendre raison et de régler leurs petits conflits entre eux sans plus utiliser le moindre être humain pour leurs sales besognes.... même si cela m'étonnerait beaucoup que ça marche, rien ne nous empêche d'essayer. Et le dernier choix, serait comme tu l'as si bien dit, de les vaincre tous un par un jusqu'au dernier à tel point qu'ils ne puissent se réincarner dans les générations à venir... là encore même si cela me semble impossible alors... rien que parvenir à les vaincre pour qu'il n'ait plus d'influence sur notre propre génération et que nous puissions nous autres Chevaliers d'Athéna être libérer de notre engagement...''

Mon discours paraissait insensé mais pourtant j'y croyais. Comme l'avait bien dit l'Autel, n'étions nous pas les Chevaliers de l'espoir ? Alors ne devions nous pas continuer à croire et ce quelque soit le prix ? Même si la situation était désespéré ? En tout cas pour ma part je n'arrêterais pas d'y croire. Après un petit moment, mon compagnon de bataille à venir, signala qu'il nous faudrait bientôt écourter notre petite entrevue car de puissantes énergies cosmiques faisaient route dans notre direction. Cette petite remarque me donna le sourire car je ne ressentais rien qui puisse annoncer une telle chose. Non pas que je disais qu'il se trompait, seulement que je ne possédait pas encore cette faculté possédée par tous les Saints. Il m'apprit donc que tout, même le ciel et nos constellations nous prévenaient d'un très grand danger et nous demandaient d'être sur nos gardes. Il ajouta aussi que nombre de temples étaient vide de leur propriétaire respectifs et que par conséquent nous autres Saints au plus bas de la hiérarchie devions combiner nos forces pour assumer leur rôle à leur place et ce, même s'il ne le révéla pas à voix haute, au péril de notre vie. Le Silver, se chargerait de la première maison et il me proposa soit de quitter les lieux pendant qu'il en était encore temps, conscient du danger que cela représentait, ou de rester avec lui nous tenant prêt pour les affrontements à venir.

Il ne me fallut pas très longtemps pour répondre à cette proposition. J'avais déjà décidé à l'intervention du Chevalier d'Or qui nous avait traité de ''bleu'', de lui montrer de quoi j'étais capable. De plus, j'avais aussi hâte de m'engager dans la bataille, de mesurer ma force face à eux. Je n'avais pas peur de la mort et je ne pouvais pas encore mourir. Je n'en avais pas le droit tant que je n'avais pas accomplit une certaine tâche. Je m'avançai lentement en direction de la demeure de pierre, gravis les larges marches pour arriver à hauteur de mon coéquipier et affichant un léger sourire je répondis:

''Même si tu me proposes de fuir, ma décision est déjà prise. Vous aurez aussi besoin de moi pour les repousser. De plus, le chevalier d'Or avec le bandeau noir sur les yeux nous a confié la tâche de nous mettre à plusieurs contre un assaillant par conséquent je ne quitterais pas le champs de bataille maintenant alors que le danger menace à tout instant. Je suis des vôtres !"
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4383

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
391/391  (391/391)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Mer 26 Déc 2012 - 13:40

HRP : Ma réponse sonne comme ma dernière intervention pour ma part, tu pourras répondre mais je pense que l'on pourra clore le FB après Wink. Nous pourrions en rp normal reprendre si tu le souhaites à ceci près le même sujet Wink.

Que l'on le veuille où non, les jeunes chevaliers ont à ceci près, ce même état d'esprit. Une vision que j'ai partagée, par totalement mais aux gré des batailles diverses, elle fût égrainé pour mieux s'affiner avec le temps. Même si certaines divinités avides de pouvoir, cherche à assoir leur autorité sur un territoire et en conséquent enrôle des humains à leur propre armée. Il faut savoir nuancer les choses car certains hommes sont eux-mêmes dus à leurs caractères proches du même idéal. Les Berzekers sont avides de destruction, de guerre, de chaos, les saints, d'un monde où les hommes puissent jouir d'un libre arbitre total sans qu'une divinité leur impose quoi que ce soit.

Tu parles de changer l'état d'esprit des divinités mais penses-tu qu'il faille comprendre celui des hommes. Bon nombres se font la guerre sans même qu'une quelconque divinité soit derrière cela. Et lorsque certains hommes et femmes s’éveillent au Cosmos, de leur propre volonté, ils acceptent de partager un idéal en intégrant telle ou telle armée. Toutefois, je ne jette la pierre à aucun d'entre eux où presque. Notre désir est nourri par nos actes, par les actions qui enchérissent notre vie. Des obstacles qui encombrent notre chemin parfois tourmenté alors lorsque nous-mêmes jouissons de la capacité à s'éveiller au Cosmos. Nos visions de changer le monde s’adaptent à notre vécu. Ce que je désire est un monde où les hommes puissent jouir de leur libre arbitre, un monde sans qu'une divinité impose sa vision sur nous. Athéna de par sa sagesse est l'incarnation parfaite pour protéger l'humanité.

Le jeune saint avait parlés d'être libérer de notre engagement. Engagement de quoi ? De combattre ? Il existe divers manières de protéger la paix hormis le combat. Le simple fait d'aider son prochain, de le comprendre sont diverses manières de nourrir cette paix !

Tu as indiquer de nous libérer d'un engagement auprès d'Athéna ! Laisse moi te dire que protéger le monde, conserver la paix va plus loin que les conflits que nous, les chevaliers effectuons. Beaucoup de personne à travers le monde défendent le même idéal qu'Athéna, sans avoir conscience que des dieux combattent en s’opposant à travers leurs armées. Même si nous devions ne plus être des chevaliers, nous devrions conserver ce même état d'esprit qui nous anime.


Kurayami finit par gravir une dernière fois les marches pour ce placer à mes cotés. Il m’annonça ne pas vouloir fuir alors que je lui ais simplement indiquer de vouloir être le premier adversaire de ces fameux cavaliers de l'apocalypse. Quitte à ce qu'il aille au prochain temple pour le défendre en tant que gardien. Mais sa volonté à se battre lui fait honneur et je ne vais pas y revenir et tout à était dit où presque ....

Qu'il en soit ainsi jeune saint. Si tu souhaite restez ici et combattre, j'accepte volontiers ta présence à mes cotés mais laisse moi intervenir en premier. Ainsi, vous les chevaliers de Bronze pourront intervenir pour sonner le glas des envahisseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    Lun 31 Déc 2012 - 3:34

Hj: Libre à toi de le finir de ton côté aussi si tu veux, pour ma part c'est réglé :) Désolé d'avoir mis tant de temps à répondre alors que tu pouvais d'ors et déjà commencer à nouveau Fb. :S

Alistair pensait qu'au lieu de blâmer les dieux, il fallait d'abord blâmer les hommes car eux aussi se montraient avide de pouvoir et belliqueux, si cela n'était pas dans leur nature alors dans ce cas, même si les dieux auraient voulu avoir recours à eux, le résultat aurait été tout autre, et j'étais finalement d'accord avec lui sur ce point là. Il était parvenu à me convaincre même s'il ne répondait pas vraiment à mes questions. J'espérais tout de même, qu'une fois le problème des dieux réglé, alors régler celui des hommes serait par la suite plus aisé même si c'était loin d'être sur.Au moins, nous avions un souhait en commun, celui de pouvoir voir un jour un monde qui ne serait pas aux mains des dieux, mais uniquement aux personnes qui le peupleront. Par contre, il y avait un autre point qui attira mon attention et sur lequel je me penchai. Apparemment selon lui, être sous la protection et les ordres d'Athéna, était la meilleure des choses pour nous car elle était la déesse qui correspondait le mieux avec notre idéal d'avenir. Mais, en devenant Saint, et en dévouant notre vie à la servir et à la protéger pour qu'elle puisse promouvoir ses valeurs et ses idéaux, nous étions tout de même soumis à la volonté d'une divinité non ? Et par conséquent, nous n'étions toujours pas libre et toujours loin de notre rêve commun non ? De plus, les conflits entre les forces supérieures commencent de cette manière là, à partir du moment où ils commencent à convoiter quelque chose appartenant à un autre, en l'occurrence ici notre planète et notre humanité. Alors avoir la déesse de la guerre parmi nous, c'était peut être là le vrai fond du problème non ?

Je ne sus pas très bien quoi répondre à ses dires en fin de compte, alors je m'efforçai de hocher lentement la tête. Nous étions parvenu à nous entendre sur les grandes lignes, n'était ce pas là le plus important ? Il finit ensuite par couper court à notre conversation, me prévenant que les Cavaliers d'Arès arrivaient et qu'il fallait nous tenir prêt. Avant qu'il ne soit trop tard, il me proposa de partir et vivre, ou rester et me battre. Une proposition à laquelle je choisis de rester et ce au péril de ma vie, inconscient des choses qui pourraient m'arriver par la suite et ne craignant pas même la mort, persuadé que mon heure n'était pas encore venu.

Peu à peu, ce souvenir s'estompa pour laisser place à un autre qui ne le suivait pas forcément dans l'ordre chronologique des choses. De toute évidence je savais très bien ce qui s'était passé ensuite, sinon je n'en serais pas là à l'heure qu'il est. Pour quelle raison celui-ci m'était apparu ? Je n'aurais su le dire mais j'aurais bien voulu le savoir, peut être était-ce un signe. Seulement, je n'étais pas vraiment d'humeur prêter attention à n'importe quel signe provenant là encore d'une volonté divine ou quoique ce soit d'autres. Si les circonstances avaient été différentes, cela m'aurait peut être ému, fais rire, raviver le sourire voire même me rendre nostalgique, réentendre paroles que j'avais prononcées et me revoir il y a quelques temps, si jeune, effronté, niais et belliqueux. Mais pour lors je m'en fichais éperdument, et cela n'eut que les effets escomptés inverses. Assister à nouveau à cette conversation, cela m'avait énervé au plus haut point. En ce temps là, je voulais me mesure aux plus forts, pour rapidement gagner en puissance, et ainsi accomplir ma vengeance. Sauf que, je ne savais pas vraiment de quoi je parlais en ce temps là, je ne m'étais jamais lancé dans quelques batailles que ce soit. Comment aurais-je pu atteindre un dieu, alors que je n'arrivais pas même à tenir tête à un guerrier divin déjà affaiblis par un précédent combat ou même face à un spectre, dans son propre domaine. Pourquoi cette capacité n'était elle accordé qu'au Saint de Pégase ?! Ce Tenshu était il vraiment si fort que cela, lui qui n'était pourtant qu'un Chevalier de bronze ? Pourquoi cette fantastique destinée ne lui appartenait-il qu'à lui seul ?! C'était injuste !! Je devais bien l'admettre j'étais trop faible !! Si je souhaitais réellement parvenir à terrasser un dieu, il aurait d'abord absolument fallu que je devienne immensément plus fort. Ainsi, peut être que cette probabilité serait plus forte et aurait pu m'être accordé à moi aussi, même si j'imaginais que le nombre de morts face à des dieux devait être de l'ordre des milliards si ce n'était encore plus... Quoique, en y réfléchissant, il ne disposait surement pas tous d'une puissance incommensurable lorsque leurs face à face eurent lieu. Ainsi donc voilà la réponse à ma question, il me fallait toujours davantage de puissance. Mais à présent que j'étais mort coincé dans cet enfer, il était trop tard. Je ne pouvais plus rien faire mis à part souffrir pour l'éternité. Cette dernière pensée vint s'ajouter à ma colère.

Battant des pieds et des mains dans cette eau noire, animé par la rage, il m'arrivait de remonter à la surface le temps de prendre un bon bol d'air frais et tenter de recracher ce que j'avais ingéré, mais en vain. Car sitôt après, je ne faisais que retoucher le fond, buvant à nouveau la tasse à grande gorgée, je me noyais à nouveau. A quoi bon tenter de me débattre alors que je savais que c'était inutile ! Le pire lorsque nous sommes en colère, c'est que rien ne parvient vraiment à la faire disparaître, cela nous consomme, et grandit de plus en plus à chaque instant jusqu'à exploser...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...    

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB : Kurayami/Alistair] Il était une fois ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP flashback-