Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Retour au calme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19315


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Retour au calme   Mar 20 Nov 2012 - 17:53

Enfin de retour... le petit fils de Zeus avait mis du temps avant de revenir à la vie. Malgré le fait qu'il est récupérer une grande partie de ses forces, un problème persisté. Il ne pouvait plus rien voir de son oeil gauche, quand au droit, il avait été secoué par l'utilisation répété du Susanoo. Maintenant que tout était redevenu calme, le prince des ténèbres rejoigne son domaine avant de se poser sur son trône. La grande salle était froide et calme. Le silence était apaisant. Il avait besoin de se reposer après cette longue bataille. Kazuki n'avait pas forcément apprécier ce qu'avait fait Arès et il lui ferait payé. En plus d'avoir joué avec le corps du sombre monarque, il était à l'origine du désastre d'Ivalice. Il avait tué sa mère... La haine qui l'animée ne faisait que grandir depuis son ses combats répété face aux dieux, Athéna ne valait pas mieux que les autres. Malgré son calme, le prince des ténèbres avait toujours cette envie de détruire les divinités. Il se retenait pour éviter de provoquer un cataclysme.




" Vous voilà enfin de retour, "

" On dirait qu'il ne vous on pas manquez cette fois. "

" Imbécile, son adversaire n'était autre que Athéna, il n'avait pas d'autre choix que de l'utiliser. "

Le juge se tourna en direction des deux voix qui venait de briser le calme, c'était Zetsu, son fidèle serviteur. Il avait assister à tout ses combats et personne ne l'avait remarqué. Même les dieux était incapable de le détecter, pas même les yeux de Kazuki.


" Tu as mémorisé le combat ? "



" Bien évidement, je n'allais pas raté l'occasion de voler cette technique à Athéna. Vous aurez tout le temps de l'étudier. "

" Et pour Arès ? "

" Il semblerait qu'il ai réussi à faire renaitre son royaume, nous n'en savons pas plus "

" Il est impossible de pénétrer à l'intérieur à cause de la barrière qui l'entoure. "

C'était donc le but d'Arès ?.. Cet homme n'avez donc que cela en tête, faire renaitre son domaine ? Avait-il une nouvelle fois l'intention de lâcher ces Berserkers sur la terre ?... Cette fois, il sentait qu'une terrible menace pouvait planer sur les enfers. Les guerriers d'Arès n'étaient pas des enfants de cœurs. Il en avait entendu parlé dans certain récit. De plus, il les craignaient car la plupart d'entre eux avait déferlé leurs rage sur Ivalice. Il devait les arrêter et les empêcher de prendre ce monde qui appartenait à Hadès. Même s'il avait les yeux bandés, Kazuki était tout à fait capable de livrer ses combats avec la même intensité. Ce n'était pas le sens de la vue qui allait l'empêcher de se battre. Pour le moment, il n'y avait rien à craindre du dieu de la mort, il devait en priorité trouver un moyen de se soigner. Zetsu ne semblait pas pouvoir accéder à l'endroit ou était dissimuler le corps de son père. Zeus était le seul à connaitre son emplacement exacte. Cependant, son grand père avait déjà refusé une fois, il n'y avait aucune raison pour qu'il puisse accepter la seconde fois. Après quelque instant, le serviteur de Kazuki se dissimula une nouvelle fois sous terre. De nouveau seul, le prince des ténèbres pouvait revoir les scène du combat contre Athéna défilé dans sa tête. Grâce à la technique particulière de Zetsu, il était capable d'analyser tout les mouvements de ses adversaires et de les copier. Bien évidement, il ne se préoccuper que des adversaires très fort à l'image de Thanatos ou d'Athéna.

C'est alors qu'il se leva de son trône pour se diriger vers la quatrième prison, il sentait un intrus rodait autour de là. Cela ne pouvait être un nouveau spectre. C'était sans doute une âme qui c'était introduit chez eux. Prenant une simple cape au-dessus de ses vêtements habituelle, il se dirigea vers cet individu.


==> Quatrième prison

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1492


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Ven 7 Déc 2012 - 16:25

La cigarette au bord des lèvres, Alessio poussa les portes de la Toloméa à la seule force de son cosmos. Un luxe que ne pouvaient se permettre que les personnes de son rang, et ce serait du gâchis que de ne pas en profiter. Sans son Surplis. Après avoir baigné des heures durant dans les niaiseries idéalistes du Sanctuaire, ce dernier avait grand besoin de se purifier. Il avait donc pris le parti de le retirer le temps qu'il s'imprègne à nouveau de l'air des Enfers. Ainsi pourrait-il retourner à sa place dans la salle du trône de l'Anténora. L'armure était censée ne rien peser pour celui qu'elle estime être son propriétaire légitime, mais en être momentanément allégé ne semblait pas lui déplaire. Jaugeant le décor du coin de l'oeil, il fit mine de ne pas remarquer la présence de Kazuki alors que celui-ci venait à peine de reprendre place sur son trône.

Oh, déjà de retour, déclara-t-il d'une voix lancinante. J'aurais cru qu'il te faudrait un peu plus de temps pour revenir d'entre les morts. Ce n'est pas encore cette fois que je pourrai profiter de ton absence pour fouiller le palais et découvrir quel terrible secret tu as pu enfouir dans ses méandres, c'est bien dommage.

Rien d'étonnant de la part d'Alessio que cet étrange discours. S'il était vrai que la demeure des autres Juges puisse l'intéresser, sans doute était-il loin d'en faire une fixation. Ce qui ne voulait point dire qu'il éprouverait la moindre réticence à inspecter les lieux pour peu que l'occasion lui en soit donnée. Une bien étrange manière d'entamer la conversation, mais Kazuki devait y être habitué depuis le temps. Un long moment déjà s'était écoulé depuis que le Griffon avait pris la place de son prédécesseur, et après que la Wyvern ait si longtemps manqué à l'appel il pouvait enfin se targuer de n'être plus le dernier arrivé. Un bien-être qu'il désespérait d'un jour pouvoir connaître. Si cela ne signifiait probablement rien pour le Garuda, cet ordre revêtait à ses yeux une importance relative. Et il ne manquerait pas de le faire savoir à l'heureux élu qui venait de compléter le trio infernal. Qui était-ce, d'ailleurs ?

Le Chevalier du Verseau était mal en point quand j'ai quitté le Sanctuaire. Je ne doute pas que le seigneur Thanatos en emportera au moins un de plus dans la tombe avant de nous revenir. Je ne suis d'ailleurs que de passage, je suis curieux de savoir quel sera celui qui tombera entre ses griffes – et ai un compte à régler avec Yade, par ailleurs.

Tout en disant cela, il avait cependant l'intime conviction que ce serait d'Angèle dont il s'agirait. Cela ne ferait que hâter leurs retrouvailles, aussi ne pouvait-il que donner sa bénédiction à leur divinité régente en l'absence du sombre monarque. Si c'était bien elle son adversaire, le fils de Nyx ne tarderait sans doute pas à l'envoyer dans les ténèbres. Il n'aurait alors plus qu'à cueillir cette fleur délicate mais semée d'épine. Il n'avait pas perdu de vue l'objectif de la reconquérir, et pouvoir le faire dans son élément ne rendrait la tâche que plus aisée. S'il lui était difficile de la manipuler en surface et entourée des êtres qui lui sont chers, le monde souterrain saurait lui offrir une tout autre atmosphère. Pour en arriver à ce résultat, il lui faudrait entraver la bonne marche de sa résurrection, mais il ne se faisait pas de souci à ce sujet. En cela, son animosité pour celui qui le remplaçait tombait fort bien.

Au fait, cela fait longtemps que je n'ai pas vu ta jeune soeur. N'est-elle pas avec toi ? Aurais-tu de ses nouvelles, par hasard ? La dernière fois que je l'ai aperçue, il me semble que c'était sur l'île de Circé, pleurant à l'idée de faire du mal à un Saint. A-t-on idée, franchement ? Comme si toi, son propre frère, tu avais des scrupules à t'en prendre à eux... N'as-tu pas essayé de tuer la réincarnation de leur très chère Athéna ? Échec cuisant que voilà, tu aurais dû t'en prendre à une proie plus accessible... Le Chevalier d'Or du Lion, par exemple.

Un exemple qui n'était pas choisi au hasard. Alessio empruntait bien des détours, mais finissait par lui faire savoir qu'il connaissait son secret. Or, Kazuki n'était pas sans savoir qu'avoir confié une telle information à son estimé confrère – ou du moins l'avoir laissé le découvrir – en faisait potentiellement une arme redoutable. À cet instant, le regard du Juge n'était pas sans rappeler celui du serpent prêt à fondre sur sa proie pour planter les crocs dans sa chair et y distiller son poison. Il n'avait aucune raison de vouloir nuire à Kazuki dans l'immédiat. Bête de bataille dans toute sa splendeur, il pouvait se révéler être un pion des plus utiles. Sa force pouvait être mise à profit dans bien des situations – et il avait déjà démontré être aisément manipulable, d'après l'Étoile Céleste de la Valeur.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19315


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Sam 8 Déc 2012 - 10:47

Le juge avait fait la connaissance d'un chevalier de bronze et il espérait le revoir très bientôt. Il lui avait offert la chance de devenir aussi fort que lui en haïssant ce monde. Qui sais, un jour peut-être reviendra t-il ici pour supplier le juge de se joindre à lui. En tous les cas, il devait se reposer et ne plus combattre avant un long moment, Zeus n'allait certainement pas revenir sur ses propos pour permettre à Kazuki de devenir "imbattable", mais surtout de le soigner. Le prince des ténèbres était assis sur son trône, les yeux bandés et tourné vers le plafond de son domaine. Des éclairs foudroyaient son domaine de manière aléatoire pour éclairer la salle qui était pratiquement dans l'obscurité. Le silence régner en maitre lorsque le propriétaire des lieu en avait décidé. Les démons qui gardait son palais n'était plus présent, il était seul à contempler son esprit et sa défaite face à Athéna. En réalité, il se fixait sur son objectif principale c'est à dire analyser l'attaque que lui avait envoyé le dieu. Cela avait été bref, mais il avait perçu l'attaque d'Irène, le Ligthning Plasma ainsi qu'excalibur... cela signifiait que les attaques des douze Gold lui avait été porté en même temps. En regardant plusieurs fois ce combat que Zetsu avait "enregistré" il allait bientôt pouvoir lancer les plus terrible attaque de tout les chevaliers d'or. Il devait remercier Athéna pour ce beau cadeau. Soudain, alors qu'il était en pleine analyse dans son esprit, il entendit un bruit. C'était la porte de son domaine qui venait de s'ouvrir et de se fermer. Quelqu'un était à l'intérieur. Il avait apprit en quelques jours à développer ses autres sens. Depuis qu'il avait été touché par cette cécité partielle, puisqu'un seul oeil sur les deux était "mort" il arrivait à entendre des chose qu'il n'aurait jamais entendu par le passé. Le juge du Garuda pouvait entendre les pas de cet individu qui s'avançait vers lui, bien évidement, grâce au cosmos qu'il dégageait, le petit fils de Zeus avait tout de suite compris de qui il s'agissait. Quelque soit les manière dont agissait Alessio, Kazuki ne pouvait le voir faire, le juge du Griffon n'avait pas remarqué le bandages sur ses yeux puisque la salle était sombre et que le trône était dans le coin le plus obscure. Ses propos était toujours aussi insolent, mais cela ne le gênait pas. A force de l'entendre parler de la sorte, il n'y prêtait même plus attention. Le juge restait muet lorsque son confrère avait parlait de fouiller le palais. Il y avait bien des choses ici, mais ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait découvrir un quelconque indice sur son passé ou sa vie actuel. De plus, lorsqu'il était absent, le prince des ténèbres disposaient d'une garde assez forte pour repoussé n'importe quel intrus, Alessio y compris.

Cela ne voulait pas dire qu'il sous-estimer la force du Griffon au contraire, cependant, il y avait une ancienne magie qui se déclencher et qui pouvait emprisonner n'importe qui. Ce sceau avait par le passé enfermé Arès le dieu de la guerre. C'est pourquoi nul n'avait jamais réussit à sortir d'ici vivant sans le consentement du maitre des lieux. Au moins, il lui apporta quelques informations concernant le sanctuaire qu'il venait de quitter. Shiyo était mal en point, cela n'avait rien d'étonnant, il avait à faire avec Thanatos. Il disait également avoir un compte à régler avec Yade ? Pourquoi ? L'un de ses jugements se seraient mal passé ? Certainement après sa défaite sur l'île de Circé. Cela ne le regardait pas, cependant, Alessio devait être conscient que le juge de la première prison était redoutable, sous sa cape de cachait un être bien plus puissant que n'importe qui dans ce monde. Bien sûr, il ne pouvait plus se battre depuis des millénaires, mais mieux valait ne pas le provoquer. Après cela, il s'intéressa à Lenalee, il n'avait en effet aucune nouvelle d'elle, mais il n'était pas inquiet. Son ses airs de petite fille naïve, sa petit sœur disposait d'une force bien plus grande que n'importe qui. Il le savait, car il était le seul à connaitre ses véritable origines. Bien sûr, il n'avait rien dit à Lenalee qui ne voulait plus entendre parler d'une certaine partie de son enfance. De plus, Setesh avait été envoyé pour s'occuper d'elle, une raison de plus pour ne pas s'inquiétait inutilement.

Il disait qu'il avait vu Lenalee hésitait à tuer un Saint, cela n'était pas étonnant, c'était une étape qu'elle devait franchir seule si elle souhaitait avancer dans sa vie de spectre. Après tout, c'était sa décision de venir le rejoindre du coté des enfers. Alors que le juge du Griffon continuait son discours en fixant le trône de Kazuki où il était installé, un éclair frappa près du domaine. La grande vitre qui servait de mur avait permit à Alessio de voir son confrère assis durant un court laps de temps. Il avait pu voir son visage et ses yeux couvert d'un bandage. Malgré ça, on pouvait remarqué que le prince d'Ivalice avait son regard tourné vers celui de son interlocuteur. Froid et inexpressif comme à son habitude.




" Thanatos m'avais ordonné de tué Athéna. Tout le monde sais que je voue une haine sans commune envers les dieux. Sa demande ne pouvait donc que me satisfaire. De plus, grâce à Athéna je suis sur le point de posséder quelque chose de très intéressant. C'est pourquoi je n'aime pas affronter des adversaires contre qui je suis certain de gagner, ils ne peuvent rien m'apporter de plus qu'une victoire facile. "

Un nouvel éclair frappa pour permettre à Alessio de voir un léger sourire sur les lèvre du juge. En effet, il était sur le point de posséder les attaques les plus redoutables de tout les chevaliers d'or. Cela lui permettra sans doute de les contrer et de les utiliser contre eux. Il posa ensuite sa tête contre le dossier avant de reprendre,


" J'ai demandé à Setesh de rejoindre Lenalee sur l'île de Circé. En tant que juge des enfers, tu devrais savoir ou se trouve t'es subordonnées. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1226


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Sam 8 Déc 2012 - 19:28

La détermination de Makia à ne pas se rendre au Sanctuaire restait intacte. Aussi elle se contentait de faire les cents pas devant la Porte des Enfers, regardant de temps à autres si un de ses compagnons d'armes revenaient. Elle avait beau attendre encore et encore, rien ne bougeait à l’horizon, au plus grand désarroi de la demoiselle qui commençait sérieusement à en avoir gros la patate. Ils se cassaient tous chez les ennemis, la laissant seule ici pour garder les Enfers. Heureusement qu'elle ne les avaient pas suivi là-bas, un Royaume vide de ses protecteurs et de son Dieu était propice à être envahis. Ils auraient été très content de voir des ennemis chez eux, hein ? Parce que la demoiselle n'était pas vraiment sûre de pouvoir se débrouiller face à des adversaires qui auraient la trempe des Juges d'Hadès... Quoi qu'il en soit, elle se demandait toujours ce qu'elle aurait pu faire pour passer le temps. A vrai dire, Makia n'avait pas vraiment l'envie de rester aux Portes des Enfers à attendre que les autres rentrent de récréation.

Et comme pour répondre à sa demande, plusieurs cosmos d'essence Ténébreuses se firent sentir au bout d'un moment. C'était fort étrange, ces derniers émanaient du tribunal des morts. Tient, il y en auraient qui auraient perdu contre des Saints d'Athéna, finalement ? Pas trop tôt. Il était temps qu'ils reviennent au Royaume du Sombre Monarque. Cependant, comme ils étaient probablement morts - contradictoire quand y pense - ils devraient attendre encore quelques minutes voir quelques heures pour revenir parmi les "vivants". Bref, deux cosmos étonnamment puissants se déplacèrent par la suite. L'un se faisait sentir vers le Domaine du Juge du Griffon. L'un des Juges des Enfers était enfin revenu du Sanctuaire. Tant mieux. Peut-être est-ce que Makia pourrait aller le saluer ? Elle n'avait pas eu l'occasion de parler avec des Spectres aussi puissants qu'Alessio ou même Kazuki. Le cosmos de ce dernier était lui aussi présent, ce qui réjouit la demoiselle qui avait une grande envie d'aller à leur encontre. Makia traversa une grande partie du Royaume d'Hadès avant de se retrouver devant le château du Juge du Garuda.

Si elle avait très envie d'y entrer, elle sentit un début d'hésitation. En effet, tout en restant figée la main au dessus de la porte, elle se demandait ce qu'elle pourrait bien dire aux deux hommes pour expliquer sa présence. Elle n'était quant même qu'une spectre de bas étage comparé à eux, inutile donc de se dire qu'ils pourraient l’accueillir les bras grands ouverts. Enfin, pouvait-elle toujours essayer ! Elle agrippa la clinche de l'entrée de la demeure de Kazuki, son Supérieur, et entra dans les méandres de la bâtisse. Makia regardait autour d'elle, se demandant où est-ce qu'elle avait donc atterrit... On aurait dis le château de ses parents lorsqu'elle était une gosse. Étant jeune, elle aimait bien se cacher dans tout ce qui était insolite comme des armoires, en dessous d'un meuble... Une fois, elle s'était même cachée dans une valise qui se trouvait dans une des chambres d'hôte. Quoi qu'il en soit, des éclats de voix sortaient de derrière une porte. Elle était immense, et très imposante. Il était donc fort à parier qu'il s'agissait de l'entrée de la salle du trône, ou du moins d'une salle de la même ampleur. Ils étaient en train de parler de Lenalee. Celle-ci était partie pour l'ile de Circé accompagné de Setesh, le troisième Juge des Enfers. Elle poussa les deux portes avant d'entrer dans la pièce le visage mécontent.


"- Makia, spectre de la Succube, de l'étoile Céleste de l'esclavage."


Présentation à la va-vite, certe. Néanmoins, l'essentiel avait été dit en une seule phrase, ce qui faisait gagner un temps précieux, ce qui permettrait nottament à la demoiselle de parler avec les deux Hommes.

"- Dites, pourrai-ton m'expliquer pourquoi est-ce que j'ai été seule dans les Enfers alors que vous étiez tous partis au Sanctuaire ? Vous avez de la chance que personne ne se soucie d'un Royaume vide... J'espère que vous avez profiter de votre récréation, les enfants..."


Elle mit ses mains sur les hanches, regardant les deux Juge d'un regard accusateur. Elle aurait pu se faire retourner à cause de ce qu'elle avait dit, néanmoins Makia assumait ses paroles et accepterait la punition qu'on lui infligerais... Pourtant, à cause de leur escapades, elle avait dû meubler son temps comme elle le pouvait. Makia aurait pu aller les accompagner, néanmoins elle était revenue de l'Arctique bien après leur départ. Quoi qu'il en soit, maintenant que c'était pratiquement clôturé là-bas, la succube n'avait plus vraiment de raisons de se rendre au Sanctuaire. De toutes façons, leurs rangs avaient déjà bien souffert, inutile d'aller finir le travail. En plus, elle n'était franchement pas certaine de tenir tête à des gens de la trempe de Milan Sethni, par exemple. Elle l'avait déjà rencontré une fois, et fort heureusement ils ne s'étaient pas battu.

"- Bon, j'aimerais arrêter de me tourner les pouces. Avez-vous quelque chose à me confier ? Pas de ménage, je ne suis pas une bonne. Si vous n'avez rien, on peut toujours se taper la causette... Personnellement je n'ai rien à faire, alors autant passer le temps. "


Elle l'espérait, même si discuter avec les deux hommes était très tentant. Mais bon, autant se rendre utile, même si à première vue il n'y avait pas vraiment quelque chose à accomplir.


Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1492


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Mar 11 Déc 2012 - 12:16

La réponse de Kazuki ne se fit pas attendre. Comme Alessio aurait pu s'en douter, son confrère avait pris soin d'écarter Irène de la conversation. Sans le savoir, il venait de donner au Griffon toutes les raisons de s'intéresser de plus près au Chevalier d'Or du Lion. Pour être si peu enclin à en parler ce devait être que leur relation lui importait plus qu'il ne le laissait paraître. Le Juge saurait quoi faire de cette information s'il devait un jour faire pression sur le Garuda. Toutefois, il garderait pour l'heure cet atout dans sa manche. Son vis-à-vis n'était manifestement pas au mieux de sa forme et il lui aurait sans doute été facile d'avoir raison de lui, mais il n'y avait pas le moindre intérêt dans l'immédiat. Plutôt que de s'en débarrasser, il fallait l'utiliser. Un pion de valeur dans son genre aurait tout à fait sa place dans la partie d'échecs qu'il menait à l'insu de tout un chacun. Mais contre qui ? Là était la question. Et sans nul doute était-il le seul à en détenir les réponses.

Le Spectre tira de sa cigarette une longue bouffée avant de laisser ses cendres se perdre dans le vent. La foudre répandit un bref instant dans la pièce une lueur blafarde qui éclaira le visage de Kazuki. Un épais bandage masquait son regard. Ses yeux si précieux auraient-ils été perdus dans la bataille ? Il serait étonnant que le passage de vie à trépas – et inversement – n'y ait rien changé dans ce cas, puisque supposé leur restituer un corps en parait état de marche. Un léger sourire étira ses lèvres tandis qu'il s'efforçait de comprendre ce qui avait pu mettre dans un tel état le prince d'Ivalice. Athéna aurait pu le maudire mais il ne ressentait pas la présence de son cosmos dans l'aura du maître des lieux. Qui plus est, étant juste à côté au moment où son homologue avait trouvé la mort, il s'en serait forcément rendu compte. De quoi pouvait-il être question dès lors ?

Oh ? Intéressant. Et quel est ce quelque chose ? Je les savais naïf, mais pas au point de se montrer si généreux. Nous ne devrons pas oublier de les en remercier, c'est la moindre des choses... À notre manière, cela va de soi. Je ne demande qu'à partager ta satisfaction, mais il me faut pour cela savoir quelle serait ma raison de le faire.

Alessio était sincèrement heureux d'apprendre la nouvelle. Une joie féroce. Celle de savoir que celui qui serait son atout au moment opportun venait d'obtenir un nouveau pouvoir grâce à qui il n'en serait que plus performant. Ses doigts gantés passèrent dans sa chevelure d'ébène pour en repousser quelques mèches alors qu'il scrutait le visage de Kazuki dans la pénombre. Celui-ci semblait avoir besoin de se reposer mais il n'était pas à exclure que ce pansement ne soit en fait qu'une conséquence directe de l'obole susmentionnée. Son semblable n'avait pas de raison de le lui cacher, sinon peut-être la méfiance puisqu'il verrait cette capacité en action tôt ou tard en se battant à ses côtés. Ou tout du moins en errant sur le champ de bataille comme il s'était amusé à le faire lors de ce dernier passage au Sanctuaire. Quand son interlocuteur lui reprocha de ne pas savoir où étaient ses hommes, il se contenta de hausser les épaules.

Comme tu as pu le voir, j'ai été très occupé. J'estime que mes subordonnés sont assez grands pour se débrouiller seuls et prendre des initiatives en mon absence. Au moins n'a-t-elle pas été tuée, c'est déjà cela. Il me faudra néanmoins leur rendre visite, il est étonnant que cela puisse leur prendre autant de temps. Peut-être ont-ils quelque chose à cacher ?

Cette insinuation n'était faite que pour attirer la colère de Kazuki sur Setesh. Ce dernier n'avait pas été des plus dociles et clamait à qui voulait bien l'entendre qu'il ne devait obéissance qu'à son seigneur et maître. Et bien, il serait servi, si ce dernier venait à se retourner contre lui. Ses yeux étaient peut-être endommagés, mais ses oreilles étaient encore intactes et nul doute que ce commentaire n'était pas tombé dans celle d'un sourd. Les allusions que pouvait faire le Juge du Griffon étaient à prendre avec des pincettes mais la moindre animosité serait plus qu'il n'en faut pour servir ses desseins. Le Garuda n'apprécierait certainement pas l'idée que son propre sang puisse entretenir une liaison avec l'un de ses propres valets. C'est le moment que choisit l'un d'eux pour faire irruption dans le palais, de telle sorte qu'Alessio préféra garder le silence plutôt que d'enfoncer le clou comme il l'aurait fait d'ordinaire. Attendant patiemment qu'elle ait fini sa tirade, il fut le premier à répliquer.

Et bien, je suppose que ce doit être parce que tu n'as pas eu la présence d'esprit de te trouver une occupation, voilà tout. Attendrais-tu de nous que nous planifiions tes journées à ta place ? En ce cas, m'est avis qu'il faudrait commencer par une leçon de bonnes manières, force est de constater qu'elle vous font défaut.

L'Étoile Céleste de la Valeur n'appréciait que très modérément l'idée que l'on puisse épier leur conversation. Ce privilège lui était habituellement réservé, et il n'avait pas l'intention d'avoir la bonté de le partager avec qui que ce soit. L'intruse n'était pas sous ses ordres mais son titre lui donnait toute légitimité pour la corriger en cas de besoin. Kazuki allait-il rester sans réagir ? C'était fort probable. Hormis sa jeune soeur, il ne semblait pas éprouver de grand intérêt pour ses subalternes – ce qui était déjà plus conforme à sa réputation que de s'enticher d'une Saint. Tandis qu'il faisait mine de se passer la main sur l'épaule, un fil acéré jaillit de la pointe de son majeur pour venir frôler la joue de la nouvelle venue sans toutefois l'entailler. Une simple mise en garde qu'elle ferait bien de respecter à l'avenir, si elle ne voulait pas qu'il ne manque pas sa cible la prochaine fois. Avoir une âme immortelle ne voulait pas dire être insensible à la torture et il se ferait une joie de le lui enseigner si elle avait encore le malheur de lui parler sur ce ton.

Oh, veuillez m'excuser, il m'a échappé des mains ! Ce voyage au Sanctuaire fut épuisant. Tant de niaiseries idéalistes ne peuvent que me fatiguer, vous comprenez ? Hélas, je crains fort que cela me rende maladroit. Vous feriez bien de vous méfier, je ne voudrais pas vous faire de mal par inadvertance.

Ayant fait volte-face pour prononcer cette réplique, Alessio la gratifia de son plus beau sourire. Tout portait à croire que c'était véritablement une erreur, car nul n'aurait pu accuser un si doux visage de dissimuler de noires intentions. En apparence elle avait affaire à un jeune homme on ne peut plus charmant dont les traits eux-même semblaient avoir été pensés pour envoûter la gent féminine – et ainsi la faire tomber dans ses filets, mais cela, elle n'en pouvait rien savoir. C'était là tout l'intérêt de jouer cette comédie : en faire sa victime comme l'avaient été tant et tant d'autres auparavant. Le charisme du Juge du Griffon n'était plus à démontrer, et il exerçait un impact certain sur la psychologie de son entourage. Kazuki était l'une des rares personnes à ne pas en être affecté pour la bonne et simple raison qu'il était lui-même bien plus intimidant, et dans un tout autre registre. Sitôt qu'il fut à la hauteur de Makia, il s'empara de sa main et la porta à ses lèvres le temps d'un galant baiser.

Respecter l'étiquette était un impératif pour que perdure l'illusion d'un coeur noble.

C'était malgré tout un grand honneur qu'il lui faisait là : elle avait en face d'elle un Juge des Enfers, soit le plus haut rang accessible à quiconque n'était pas d'essence divine. Une chance qu'elle ferait mieux d'apprécier à sa juste valeur, et d'autant plus après avoir fait montre d'une telle incorrection. Ils étaient ses supérieurs. Un mot de l'un d'eux et elle serait pendue haut et court. Ce devait de toute évidence être une nouvelle recrue, sans quoi elle ne se serait jamais permis de s'adresser à eux en ces termes. Une erreur de jeunesse qui pourrait être pardonnée, à condition bien sûr qu'elle ne soit pas reconduite. Son sort était entre ses mains dorénavant, ce ne serait pas faute de lui en avoir fait la remarque. En ce qui le concerne, Alessio allait pour sa part envisager d'écourter sa présence, n'aimant guère l'idée de ne pas pouvoir continuer cette conversation à huis clos. Que quelqu'un d'autre en soit témoin pourrait compromettre ses plans.

Je n'ai nulle tâche à vous confier, vous m'en voyez navré. Je n'allais de toute façon pas tarder. Mais comme vous pouvez le voir, le Juge du Garuda est diminué et aurait besoin de soins, je ne doute pas que votre présence à ses côtés lui sera d'un grand réconfort. Veillez à bien vous en occuper, il serait fâcheux que nous devions nous passer de lui.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19315


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Mer 12 Déc 2012 - 12:55

Lorsque Alessio avalé une telle quantité de fumé c'est qu'il avait une idée derrière la tête. Il cachait admirablement bien ses intentions mais cela ne le regardait pas. Ils étaient tout les deux aux servir du dieu des enfers et n'avaient donc qu'un seul et unique but. Bien sur, il se pouvait qu'un jour ou l'autre l'un deux puissent dévié du chemin pour emprunter une autre voie. En tous cas, il ne souhaitait pas partagé ce qu'il avait acquis face à Athéna. Les yeux de Kazuki était différent des humains ordinaires. Il ne pouvait être liée à un autre corps, c'est pourquoi celui qu'il avait en ce moment était l'original. Les blessures infligé par Athéna était toujours visible et il mettait souvent un peu plus de temps pour se rétablir. Heureusement qu'il possédait les gênes de Zeus qui lui permettait une récupération des cellules supérieur à la normale. Athéna avait fait l'erreur d'utiliser son attaque ultime face à Kazuki et ces chevaliers d'or allaient en payer le prix. Comme venait de le dire son confrère, le dieu avait été naïf et avait oublié les capacités sans limite du juge du Garuda. Néanmoins, il ne voulait rien lui dire et resta sans voix pour lui faire comprendre. Il n'était pas dans l'obligation de le faire puisqu'il ne s'agissait en rien d'une affaire concernant les enfers. Étrangement, la respiration et le son du battement de son cœur ne changeait pas, Alessio était vraiment doué pour masquer ces mensonges et la vérité. Concernant les spectres, il disait qu'il était assez grand pour se débrouiller seul, Kazuki pensait la même chose, mais alors pourquoi lui avoir demandé des nouvelle de Lenalee ? S'inquiétait-il vraiment pour elle ou souhaitait-il seulement le mettre en colère ? De toute façon, il n'y avait aucune raison pour lui de s'énervait. Le juge du Garuda savait de quoi était capable sa petite sœur, seul un être au pouvoir surdimensionné pouvait réussir à la tuer.


" Lenalee et Setesh accomplissent leurs mission, je ne vois pas en quoi cela peut paraitre étrange. Tu en as toi même fait les frais, l'île de Circé est un domaine difficile à conquérir. "

Voilà comment retourner la situation et mettre Alessio dans l'embarra. Il avait perdu la vie lors de cette mission et ne pouvait donc pas remettre en cause la difficulté de cette conquête. Il n'y avait pas que les Saints qui s'intéressait à ce domaine. Il n'était donc pas surprenant de voir que sa sœur et Setesh prenait du temps. Le juge voulait sans doute également insinuer que Lenalee aurait une liaison avec son spectre. Cela était fort improbable. La demoiselle n'était pas du genre à tomber amoureuse du premier venu, de plus, Setesh n'était également pas un charmeur, au contraire, il était violent et voué sa vie au combat. Bref, ce genre d'insinuation n'était pas à prendre aux sérieux. Kazuki était donc toujours aussi calme, un regard froid qui gelé complètement l’atmosphère. Un silence régna quelque instant avant que ses oreilles ne détecte un bruit. Il avait également sentit la présence d'un nouvel individu entrer dans son domaine. Cette aura ne lui était pas familière mais il s'agissait d'un spectre. Sans doute une des nouvelle recrue du dieu des enfers. Makia, tel était son nom, il ne pouvait pas la voir, mais le son de sa voie lui avait indiquait qu'il s'agissait d'une femme. Elle se plaignait d'avoir été la seule à rester en enfers et qu'ils avaient laisser un royaume vide. Elle n'avait pas tort, en cas d'attaque, ils auraient sans doute perdu beaucoup de terrain. Cependant, parler de récréation en utilisant le mot enfant n'était pas approprié. On pouvait leur en vouloir d'avoir délaisser le royaume des mort, mais parler sur ce ton n'était pas tolérable. Alors qu'elle souhaitait avoir quelque chose à faire, Alessio se mit à agir en premier. Même sans pouvoir le voir, il savait que le griffon n'allait pas rester immobile sans rien faire. C'est pourquoi il le laissa s'occuper d'elle sans rien dire. Il aurait très bien pu la frapper et la battre à terre. Kazuki se contenta alors d'écouter la scène avant d'entendre son confrère partir, il ne voulait sans doute pas que Makia puisse entendre leurs conversation. Bien sur, ils auraient très bien pu demander au spectres de partir, mais cela aurait sans doute était suspect. Bref, de toute façon, leurs discutions prenait fin. Ses dernières paroles n'avait pas atteint le Garuda, car il se moquait de lui en disant que le spectre pouvait lui apporter un certain réconfort, cependant... il avant de le laisser partir, le prince d'Ivalice l'interpella.


" Attend. " Un silence régna quelque seconde, le ton employé par Kazuki semblait très sérieux

" Comme tu m'a l'air en pleine forme, je te laisse réparer les dégâts occasionné par les saints au Cocyte."

Il pouvait prendre cela comme un ordre, mais cela n'en était pas un. Vu l'état actuel de Kazuki, il n'était pas en mesure de restitué la glace du Cocyte. Un juge du niveau d'Alessio était capable de redonner vie à ce domaine. Avant que Thanatos ne revienne, ils devaient avant tout réparer ce qui avait été détruit. Le juge du Griffon pouvait refuser, car Kazuki n'avait pas le rang nécessaire pour se faire obéir. Toutefois, il devait comprendre que les affaires du royaume passait avant tout. Le petit fils de Zeus le laissa ensuite sortir de son temple sans rien dire. Toujours assis sur son trône et caché sous la pénombre, il se tourna vers la jeune femme. Elle souhaitait avoir quelque chose à faire, et bien cela tombé à pic. Il voulait prendre un peu l'air et sortir d'ici. De toute façon Alessio pouvait s'occuper de protéger le royaume seul en attendant que Thanatos ne revienne. Le juge des enfers se leva de son siège et enfila son surplis. Il descendit les petites marches séparer son trône de la surface plate de la pièce. Son casque recouvrait la partie haute de son visage, ainsi, ses yeux bandés n'étaient pas visible.


" Suis moi, nous allons prendre le contrôle de la plaine de Phocide, "

==> La plaine de Phocide

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Elicia
Prêtresse d'Hadès
avatar
Rôle : Prêtresse d'Hadès.
Messages : 1226


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Dim 16 Déc 2012 - 18:32

Pas que cela soit une surprise, le juge du Griffon fut le premier à réagir suite à l'irruption de la spectre de l'esclavage. Et comme elle l'avait deviné, il ne fut pas très content par ce que la demoiselle avait dit. Et pour montrer, il n'hésita nullement à lui épinglé le fait que si elle était restée là san rien faire, c'était dû au fait que Makia n'avait pas eu l'idée de trouver une occupation pour combler son temps libre. Ben tient ! Elle n'allait quant même pas rester en Arctique en attendant que les autres retournent aux Enfers ! Parce que c'était là-bas qu'elle s'était trouvé quelques heures avant de revenir dans le Royaume du Sombre Monarque. Quoi qu'il en soit, la demoiselle resta droite tout en encaissant cette remarque cinglante devant du Juge, attendant la punition qu'elle avait senti venir sous la forme d'un bruissement qui venait de lui frôler la joue sans toutefois lui faire la moindre égratignure. Makia avait tout de suite su qu'elle devrait se tenir à carreaux devant lui, et même peut-être devant Kazuki qui n'avait pas encore fais le moindre geste. La demoiselle non plus, d'ailleurs. Elle avait juste baissé le regard à l'endroit où elle avait sentit ce truc invisible, avant de reporter son attention sur le Griffon. Ce dernier, d'un air innocent qui ne lui allait vraiment pas, s'excusa d'avoir laissé échapper l'un de ses fils de cosmos. Et sans pour autant se séparer de son ton mielleux et totalement inutile, il disait que le voyage au Sanctuaire avait été fatiguant et qu'il n'avait pas envie d'entendre les complaintes d'un sous-fifre comme elle. Il finit par la mettre en garde, disant qu'il n'aimerait nullement abîmer sans le faire exprès.

Un sourire crispé naquit sur les lèvres de la demoiselle. Tant de miel pour ça ? Etait-elle vraiment la seule à ne pas être affectée par ses manières aristocratiques mais ô combien manipulatrice en réalité ? En tout cas la jeune spectre ne tombera pas dans le panneau, et ce même après que l'homme lui ait sourit avant de lui baiser simplement la main. L'intéressée fit une moue dégoûtée tandis qu'elle ramena par la suite sa main sur sa hanche. Milan l'avait bien mise en garde le concernant; il était vraiment un être à éviter tellement il était abject et manipulateur. La jeune femme se contenta de garder le silence, non sans regarder l'homme d'un regard qui en disait long sur ce qu'elle pensait de la situation. Encore quelqu'un qui se croyait supérieur aux autres... Même si s'était le cas puisqu'il était un Juge d'Hadès, elle n'aimait pas l'idée de lui obéir. Enfin, d'obéir à qui que ce soit, d'ailleurs. C'était en quelque sorte l'esprit rebelle de Lilith qui avait fait surface. Autant dire qu'elle représentait bien son surpli de la succube... Quoi qu'il en soit, Alessio avait envie d'écourter sa visite. Cela ne voulait dire qu'une seule chose; il n'avait pas le champs libre afin de faire ce qu'il avait planifié. Peut-être était-ce la présence de Makia qui empêchait l'homme de rester ? Ce n'était pas à écarter. Makia se félicita intérieurement d'avoir tenu le Juge du Griffon en échec par apport à ce qu'il recherchait en étant ici. Celui-ci prit le chemin de la sortie avant de se tourner vers la demoiselle toujours de marbre.

Il lui avoua qu'il n'avait aucunes tâches à lui confier et qu'il en était fort désolé, avant d'épingler le fait que son acolyte était faible et qu'il fallait s'occuper de la soigner. Il ajouta, avant de s'en aller, que la présence de la Succube serait d'un grand réconfort à Kazuki. Cette fois, le sourire moqueur de la demoiselle ne pu rester dissimulé bien longtemps. Le réconforter en quoi ? Tout ce qu'elle apportait était le réconfort, certes, mais pas concernant les soins... Non, ce qu'elle apportait, c'était l'extase avant la mort. Et elle n'allait probablement pas faire mumuse avec un Juge, tout de même. En tout cas, Kazuki demanda à l'autre de s'occuper de la reconstruction de certaines parties des Enfers. Ensuite, quand Alessio fut parti, l'homme aux yeux bandés se leva et mit le casque de son surpli sur sa tête pour ensuite se tourner vers Makia qui se tenait toujours immobile, une main sur la hanche tandis que son autre bras restait le long de son corps. Il lui dis alors de le suivre et qu'ils allaient ensembles prendre le contrôle de la Plaine de Phocide. La jeune femme opina d'un mouvement de tête avant d'emboîter le pas du Juge du Garuda.


Arrow La plaine de Phocide

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1492


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Retour au calme   Jeu 20 Déc 2012 - 4:09

Sur le point de partir, Alessio renfonça les mains dans ses poches. Il n'aimait pas les laisser à l'air libre bien longtemps. Qu'elles soient à découvert signifiait que l'on pouvait voir – au moins en partie – ce qu'il préparait. Or la plus belle qualité que puisse avoir un parfait comédien n'est -elle pas justement de savoir cacher son jeu ? Son Surplis le lui interdisait, hélas trop complet que pour lui permettre d'atteindre son pantalon. Aussi passait-il le plus clair de son temps ainsi lorsqu'il ne l'avait pas sur le dos, ce qui n'avait plus été le cas depuis un moment. Entre chacun de ses doigts serpentait un fil d'argent qu'il suffirait d'un battement de cil pour que comme par enchantement, il soit aussi invisible que les précédents – et sans rien perdre de ses bons côtés meurtriers. Oui, il n'aurait besoin que d'un geste pour que tombe la tête de la Succube. Jamais il n'avait aimé ce que représentait ce Surplis qu'il jugeait trop vulgaire là où d'autres pouvaient faire preuve de bien plus de sensualité. Le souvenir de Belhys se rappela à son bon souvenir et il n'en émit qu'un discret soupir, si bien que nul ne put savoir à quoi il était dû.

Les deux autres étaient déjà sur le départ et n'avaient sans doute pas de temps à perdre à s'interroger quant à la possibilité qu'il puisse avoir des états d'âmes. Ce serait probablement un trop grand mot que de dire qu'elle lui manquait, mais les Enfers avaient perdu de leur saveur depuis sa disparition. De même, il déplorait la perte de Belgarath, adversaire infiniment plus vaillant que ne l'était ce cher Kazuki dès lors que l'on quittait le domaine de la force pure. Quant au nouveau venu dans le rôle de la Wyvern, il ignorait son identité mais sans doute serait-il tout aussi décevant. Oui, le monde souterrain ne présentait plus autant d'intérêt à ses yeux, de là venait sans doute qu'il n'y était présent que rarement. Le Juge préférait se divertir en extérieur que de revenir s'enfermer dans cette morne prison à la première occasion. On ne pouvait le lui reprocher, à plus forte raison que Thanatos pouvait toujours le contacter par voie télépathique si sa présence était requise.

Tout à ses réflexions, il manqua d'être surpris quand Kazuki lui adressa à nouveau la parole. Il pesta intérieurement. Avoir affaire à un interlocuteur aveugle – ou qui, tout du moins, semblait l'être – ne faisait pas ou plus partie de ses habitudes, et gênait grandement sa compréhension de la pensée humaine et sa lecture des émotions. Il lui faudrait pourtant s'y accoutumer si son homologue gardait durablement ses bandages et avec eux sa prétendue cécité, ce qui pourrait toutefois représenter une sorte de défi qu'Alessio se serait sans doute fait un plaisir de relever s'il avait été de meilleure humeur. Mais songer à cette époque glorieuse l'avait rendu maussade et il n'aspirait cette fois qu'à quitter les lieux pour se retrancher dans son propre palais. Avec la naissance d'une nouvelle Wyvern, cette ère révolue volait un peu plus en éclats. Ne serait-il lui aussi qu'une relique du passé, au fond ?

S'il n'y a que cela pour te faire plaisir... Mais en échange, je me dispenserai de t'offrir quoi que ce soit à ton anniversaire, j'espère que tu en es conscient. Enfin ! Je me permets de me retirer, tu n'as sans doute que faire de ma présence en si charmante compagnie. Ce fut un plaisir que de discuter avec toi, je tâcherai de te faire parvenir de quoi cacher ces hideux bandages avant que Setesh ne te prenne pour un cousin éloigné.

Ayant eu pour lui ces quelques mots dans un haussement d'épaules, le Griffon se dirigea à pas lents vers le chemin de la sortie. Son sourire était aussi moqueur qu'à l'accoutumée, son verbe tout aussi exaspérant. D'où venait alors cette sensation de malaise ? Cette émotion exclue de son coeur depuis fort longtemps n'était rien de moins qu'une once de mélancolie qu'eut tôt fait de dissiper une réminiscence de ce qui s'était passé au Sanctuaire. Le rôle d'Orion était depuis peu d'en mener les troupes à la victoire, ce qui lui arracha un sourire narquois et lui rappela ce profond dégoût qui l'avait envahi en le voyant possédé par l'usurpatrice. Quelle folie c'était que d'être tombé aussi bas ! Lui aussi avait bien changé, franchi de nombreuses étapes depuis leur rencontre sur la route de la soie. Comme pour y chercher du réconfort, sa main trouva au fond de sa poche le cube de cristal contenant l'oeil de celui qui fut autrefois sa victime. Et alors qu'il l'en sortait pour le passer de main en main, une mélodie lugubre lui vint à l'esprit et chassa les idées noires. Le temps qui passe ne guérit de rien...
~ Le Cocyte.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retour au calme   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour au calme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour au Calme? (Sun Wukong)
» Retour au calme maybe ? [Manoir Helmarit]
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Domaines des Juges des Enfers :: Toloméa-