Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Jugement du Saint du Loup [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Dim 11 Nov 2012 - 19:34


J'eus l'impression de tomber toujours plus bas, de passer aux travers du sol, des dalles recouvrant les surfaces de la première prison, et même aux travers de la terre et des roches se trouvant en dessous du bâtiment lui même. Pourtant je ne ressentais rien, je n'avais pas du tout mal comme si tout pouvait me traverser. Etait ce cela que l'on ressentait quand on était simplement, un esprit, une âme ?

Quand enfin, ma chute toucha à sa fin, ce fut comme Yade l'avait dis, dans une mare sombre et glaciale qui me fit lâcher malgré moi un cri de douleur qui se répercuta sur les hautes et noires falaises environnantes surplombant cette étendue d'eau: '' Aaaaaaaaaarghhhhhhh !!!! '' C'était comme si des milliers de lame me transperçaient le corps de pars en pars et toutes en même temps. Les rayons du soleil n'avaient certainement jamais pu atteindre cette eau située dans les entrailles de la planète, par conséquent, sa température devait sans aucun doute descendre en dessous de zéros degré.

Il faisait si froid que tout mon corps était congelé et j'avais du mal à bouger pourtant il le fallait bien si je ne voulais pas me noyer. Mais même si je me débattais pour rester à la surface, c'était comme si je brassais du vide. Par conséquent je n'avais aucune chance de sortir d'ici vivant. Je ne pouvais même pas avancer et il n'y avait rien dans les environs auxquels j'aurais pu m'accrocher. Tout n'était que ténèbres aux alentours, aussi bien cette eau dans laquelle beaucoup avant moi avaient dû tomber, mais aussi ces obscurs pics rocheux dont les flans acérés empêchaient quiconque de s'y cramponner. Même tout près de moi, je pouvais sentir des vibrations dans l'eau, même si je ne pouvais pas les voir à cause de la noirceur de cette mare, tout autour d'autres défunts devaient certainement être aussi en train d'essayer de retourner sur la rive sans pour autant réussir à quoique ce soit d'autre, comme l'horrible spectacle auquel j'avais du assisté sur le fleuve de l'Achéron. De toute façon, j'étais déjà mort expliquant de ce fait la raison pour laquelle je me trouvais ici, alors je supposais que c'était ainsi que j'allais finir le restant de mon existence, à me noyer pour l'éternité dans ces eaux noires.

Puis, peu à peu, la fatigue s'empara de mes membres meurtris par le froid, j'ignorai même que c'était possible que l'on puisse avoir mal en étant seulement un esprit mais les faits étaient là. A quoi bon continuer à se débattre alors que l'on était condamné et que rien ne pouvait nous sauver. J'arrêtai alors de bouger, me laissant sombrer lentement dans le désespoir et les ténèbres... L'eau s'infiltra dans mon nez et ma bouche m'empêchant de respirer et me provoquant une douloureuse douleur dans les poumons. L'eau noire et salée s'engouffra dans ma gorge et me brûla le gosier au passage. Mes yeux se voilèrent et je ne pus plus rien voir. Mes oreilles se bouchèrent et je continuai lentement à chuter.

Une vision de mon corps gisant dans le Temple du Taureau m'apparut. J'avais oublié que c'était là bas que j'avais trépassé. Est ce qu'au moins, quelqu'un prendrait la peine de l'enterrer ? Je n'avais pas encore eu le temps d'avoir de très proches amis et je supposai que mon attitude devait aussi y être pour quelque chose. Je me demandais si les seuls Saints dont j'avais fais la connaissance avaient pu s'en sortir ou si eux aussi avaient subi le même sort que moi. Hijuana Bronze Saint de la Licorne, Altia Bronze Saint du Puma, Tenshu Bronze Saint de Pégase, Alistar Silver Saint de l'Autel, Mathilda Bronze Saint de la Croix du Sud, Dephteros Silver Saint du Centaure, Chico Bronze Saint du Dragon et son camarade le guerrier divin dont j'ai oublié le nom, Scarface Gold Saint du Cancer, Shiyo Gold Saint du Verseau et même Vaflan... Finalement j'avais quand même eu la chance d'en croiser beaucoup de ces braves compagnons de batailles. J'espérais qu'ils soient tous indemnes même si je savais que finalement Alistair et Depteros avaient eux aussi péris sous les griffes du Titan Japet et du guerrier divin Vaflan... J'osais tout de même espérer qu'ils s'en soient mieux sortis que moi face au juge des enfers. En tout cas, si le Silver Saint de l'Autel avait dit vrai, alors je m'en faisais un peu moins pour Tenshu car selon les dires, un extraordinaire destin lui était destiné donc il ne devrait pas mourir de sitôt. Il en avait bien de la veine. Moi aussi j'aurais voulu être destiné à de grandes choses...

Malheureusement pour moi je me retrouvais ici sans plus aucun espoir de survivre. Peu importe combien je pouvais bien le vouloir, de toute évidence j'étais coincé ici. Je repensai à tous ces valeureux Saints dont j'avais croisé la route, tandis que je chutais encore plus dans l'ombre pendant un long moment qui me paraissait être des heures. Je me rappelai de chacun de leurs visages et cela m'arracha un sourire. J'aurais peut être souhaité avoir la chance de les connaître davantage et les aider dans la prochaine bataille contre Arès... Rah !! Pourquoi devais-je mourir maintenant !!! Je suis désolé tout le monde, j'aurais voulu me battre à nouveau à vos côtés..." pensais-je. Je repensai ensuite à la promesse que j'avais faite à Vaflan mais que je n'avais pas pu tenir étant donné que j'avais trouvé la mort avant... Et pour finir, mes pensées se tournèrent vers mes parents à qui j'avais promis que je les vengerais en trouvant l'assassin... Encore une fois une promesse non tenue... Je n'avais fais que des promesses que je n'ai même pas été capable de tenir... Décidément je n'étais qu'un bon à rien... Du moins j'en étais clairement désolé.... Au moins, père, mère, si je vous rejoignais alors ainsi vous pourriez alors me blâmer en face de vous... Adieu tout le monde...


Dernière édition par Kurayami le Lun 26 Nov 2012 - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Mar 20 Nov 2012 - 19:04

La marche lente et sereine, le petit fils de Zeus s'avança tranquillement vers la quatrième prison. Il avait préférait garder son bandage autour de ses yeux plutôt que de se balader les yeux fermés. Même sans le sens de la vue, il arrivait à marcher comme une personne ayant ses cinq sens. Kazuki ne semblait pas épuisé, loin de là, toutefois, il fallait avouer qu'il n'était pas au meilleur de sa forme. Il était rare de le voir se promener en enfers sans porter son surplis. Cependant, son armure avait été gravement touché et il allait devoir faire sans pendant quelque temps. De toute façon, il n'en avait pas besoin pour le moment. A son arrivé près de la marre obscure, il sentit la présence d'une âme bien plus forte que les autres. Il était étonnait de pouvoir la ressentir. Normalement, ce genre d'esprit ne dégageait aucune aura. En faite, ce n'était pas vraiment ça, il n'avait pas pu ressentir cette âme. Il avait plutôt entendu quelqu'un l'appelait à l'aide. Une sensation bien étrange qui se démarquer des autres. Qui pouvait bien avoir pu attirer son attention ?... Il se rapprocha de la marre, près de l'eau. Le regard tourné vers les corps tourmenté. Tout ceux qui n'avait pas eu la chance de connaitre le paradis devait séjourner ici jusqu'à la fin des temps. Le calme avait gagné la marre obscure. Même les esprits qui se débattaient dans l'eau avait cessé de bouger. Le temps semblait s'être arrêté. Le calme régnait en maitre.



L'énergie cosmique du juge avait complètement étouffé l'atmosphère. Rien ne pouvait passé au dessus de son niveau d'énergie. Tout était écrasé à chaque pas qu'il faisait. Il n'y avait plus rien d'autre que Kazuki et tout ce qui se trouvait autour de lui s'écarter pour lui laisser le passage. Tel était la puissance du Juge du Garuda, il avait atteint un tel niveau que rien ne pouvait se dresser contre lui ici. Il n'y avait pas qu'ici, tout les enfers apprécié sa présence et se calmer lorsqu'il était présent. Personne ne pouvait tenter de se rebeller ni d'enfreindre les règles. Alors que nul ne pouvait se permettre de tomber dans la marre obscure, pas même un spectre, Kazuki lui se mit à marcher tranquillement vers l'eau ténébreuses. La personne qu'il avait entendu se trouvait là, au beau milieu du lac. Aussi surprenant que cela pouvait paraitre, l'eau du lac se coupa littéralement en deux pour laisser passer le juge ! Le corps de certaines âmes perdu qui avait eu la chance de se trouver sur son chemin se mirent à courir rapidement vers le rivage pour se sortir de là. Alors que tout semblait perdu pour le chevalier de bronze, il sentit l'étreinte exercé sur son corps diminuer. La marre obscure c'était complètement coupé en deux ! On avait l'impression d'être dans un couloir entouré d'un mur fait d'une eau sombre et inquiétante. Ce genre de chose n'arrivait jamais ! Il était impossible de faire une telle prouesse et pourtant, le cosmos de Kazuki était si puissant que rien ne pouvait se dresser devant lui.

Alors qu'il avait presque atteint le fond de la marre, le chevalier de bronze tomba par terre. Il venait de voir son corps percuter le sol. Il pouvait voir le juge du Garuda qui se dressait devant lui. Bien sûr, ils ne se connaissaient pas. C'était la première fois qu'ils se rencontraient. De plus, Kazuki avait les yeux bandés, il ne pouvait donc pas le voir. Néanmoins, son visage était tourné vers le sien. D'un regard plutôt froid, il reprit de sa voix grave et imposante.




" Tu sembles différent de ceux qui ères ici. Qui es-tu et que fais tu dans un endroit comme celui-la ? "

La quatrième prison rester figé devant l'imposante puissance du prince d'Ivalice. Nul n'osait intervenir et même le vent c'était arrêté de souffler. La marre obscure continuait à aspirer d'autres âme errantes qui tomber près d'ici. Il y avait même certains individu qui tentait de s'échapper de là en profitant de la présence du juge et du fait que la marre disloqué en deux partie.


----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Mer 21 Nov 2012 - 2:24


Toujours plongé dans ces eaux sombres desquelles je ne pouvais sortir malgré tout mes efforts, des bribes de souvenirs me revenaient peu à peu en mémoire. Après tout, me sachant condamné à subir ce châtiment jusqu'à la fin des temps, j'avais tout mon temps pour réfléchir à ce que j'avais bien pu faire de ma courte existence et voir défiler un nombre incalculable de fois le très court film de ma vie. Je me rappelai de bons, comme de mauvais moments, mes parents que je chérissais tant, mon tout premier face à face avec les loups, ma rencontre avec mon maître et l'annonce de l'existence des Saints, la mort de mes géniteurs, le sourire carnassier du Spectre et ma cuisante défaite contre lui, l'obtention de mon armure après d'éprouvants combats, mon premier entretien avec d'autres Saints, ma mort contre Vaflan...

En y repensant bien, j'avais très souvent frôlé la mort par le passé, la fois où je pensais que j'allais servir de dîner aux loups, ma confrontation avec l'assassin de mes parents, et finalement celle avec les Cavaliers d'Arès, il était donc évident que je l'approche d'encore plus près et que je mette littéralement mon pied, si ce n'était les deux, dans la tombe. A cette pensée, un sourire s'installa malgré moi sur mes lèvres.

Mais malheureusement pour moi, les bons et les mauvais moments n'étaient pas les seules qui me revinrent en mémoire. Il y avait aussi ceux que je n'oublierais jamais comme la mort de mes parents et leurs derniers mots: " Nous t'avons toujours aimé et nous t'aimeront toujours Kura. Nous resterons toujours à tes côtés. Sois un bon garçon et ne cherche pas à te venger, la vengeance ne mène que vers le chemin de la mort et ce n'est pas la vie que nous voulons pour toi. Sois fort et devient un bon défenseur de la Terre... » mais aussi ceux que j'avais oublié ou que mon esprit avait volontairement caché comme un réflexe immunitaire pour m'empêcher d'être traumatisé par quelque chose que l'on m'aurait dit ou quelque chose dont j'aurais été témoin. Beaucoup de souvenirs de ce genre là resurgirent d'un seul coup, des souvenirs dont j'ignorais même l'existence et que j'aurais souhaité ne jamais avoir eu connaissance ...

Je me souvins de la voix de ma mère me rappelant que j'étais né un samedi par une nuit très sombre, très noire, tellement obscure que l'on ne voyait même pas les étoiles brillé dans le ciel et que par conséquent celle qui m'a mise au monde, avait été tellement fascinée, subjuguée et effrayée par le côté mystique de cette soirée très particulière avait choisie, pour commémorer cette occasion, comme guidé par un choix divin, que je devais porter le nom de Kurayami. Mais voilà qu'une seconde voix plus terrifiante, plus insistante, que je ne connaissais pas, que j'entendais pour la toute première fois, venait se mêler à la première pour rajouter que la réelle signification de ce nom voulait dire : Ténèbres ou Obscurité...

Qu'est ce que cela signifiait -il ??!! Pourquoi personne ne me l'avait-il dit ??! Pourquoi ma propre mère ne m'avais-elle pas mis au courant de cela ? Avais-je finalement vu le jour dans les Ténèbres ?! Etais-je dès le départ destiné à retourner là d'où je venais, là dans l'obscurité ??!! N'avais-je finalement vu le jour en vain ??!! Ou bien était-ce que j'étais voué à faire trépasser des centaines d'âmes innocentes... A les envoyer tout droit là d'où je venais.... ??!! Je ne comprenais plus rien !! Les seules personnes détenant les réponses à ces questions ayant trouvé la mort, personne d'autre ne pouvait alors me fournir celles qui apparaissaient toujours davantage dans ma tête. Non !! Ce n'était pas possible !! Je ne pouvais y croire !! Que devais-je croire ou non ?? Comment avais-je bien pu oublier une information aussi essentielle ??!! Aaaaaarrggghhh !!!!

Une extraordinaire puissance m'enveloppa, un très sombre cosmos d'une couleur d'ébène teintée pourtant de touches violacées me parcourait le corps, comme lorsque j'avais lancé mon attaque ultime sur Vaflan. Un ardent cosmos des ombres pouvait se faire ressentir à la surface de cette eau noire, commençant à la faire bouillir légèrement et réchauffant sa température. Il mit fin à mon entrave et décongela mon corps retenu prisonnier du froid. Seulement, hors de contrôle, comme ayant perdu l'esprit, et ne sachant plus quoi penser, je ne pus pas très bien savoir comment utiliser ce tout nouveau pouvoir à bon escient. Je ne fis que me débattre dans cette mare uniforme provoquant des remous et des agitations mais à peine eus-je déployé cette formidable énergie que déjà, elle se dissipait et je me sentais partir, vidé de toutes forces, sur le point de m'évanouir et je me retrouvai à nouveau dans les profondeurs desquelles j'avais tant de mal à m'extirper.

J'étais comme qui dirait revenu au point de départ. La tiédeur de l'eau que j'avais réussis malgré moi à déclencher, laissa de nouveau place à cette température glaciale qui était la sienne à l'origine, m'emprisonnant à nouveau dans son étreinte. La perturbation à la surface, avait elle aussi retrouvé un calme plat. De toute évidence j'allais finir mes jours ici alors à quoi bon me poser toutes ces questions inutiles. Je ne trouverais jamais les réponses, coincé ici. Il fallait que j'abandonne tout espoir. Même en essayant à nouveau de provoquer ce cosmos qui m'avait envahit quelques instants auparavant, cela me serait inutile étant donné que je ne savais pas le maitriser...

Pourtant quelque chose changea. Il y avait quelque chose de différent par rapport au moment où j'étais arrivé ici. Je n'aurais pas très bien pu dire quoi mais je commençai à sentir quelque chose de tout nouveau pour moi. C'était quelque chose qu'auparavant je n'aurais pas été capable de percevoir. J'avais l'impression... Oui c'était cela, une impression que quelque chose approchait... Une pression... Une énergie si dévastatrice qu'elle en était terrifiante, bien plus grande encore que celle que j'avais réussis à déployer. Cette énergie je l'avais déjà ressentis auparavant, ce n'était pas la première fois que je la sentais j'en étais persuadé. Je tentai d'ouvrir les yeux pour essayer d'apercevoir quoique ce soit mais c'était peine perdue, dans cette pénombre, je ne faisais aucune différence entre avoir les yeux ouverts ou fermés. Il fallait que je me concentre essentiellement sur mes sens pour parvenir à discerner quelque chose. Je focalisai mon esprit uniquement sur ce cosmos qui m'était légèrement familier, comme si après en avoir fait les frais une fois cela ne pouvait que marquer notre esprit à jamais. Oui cela me revenait petit à petit.

Ce fut sur ces pensées que le liquide dans lequel j'étais plongé se mit à remuer avec force et à m'entrainer avec lui. Je fus comme arraché à la presssion, et au froid qui s'était emparé de moi, avant de retomber lourdement sur le sol, ressentant à nouveau la force de gravité s'exercer sur mon corps après tout le temps durant lequel j'avais mariné dans l'étang. Je toussai énergiquement, m'efforçant de rejeter la moindre particule de ce corps étranger noir qui s'était infiltré dans mon organisme, laissant de nouveau la place à de l'air libre s'engouffrant dans mon nez et ma bouche, et me brûlant les poumons comprimé par la mixture noire au passage. Une fois cela fait, toujours avachi sur le sol, trempé jusqu'aux os et tremblant comme une feuille, je daignais enfin lever les yeux pour vérifier l'identitié mon sauveur. Comme je m'y attendais c'était bien lui, le Spectre qui avait fait irruption dans le Temple du Bélier dont on m'avait chargé la protection, baigné d'un incomparable cosmos et d'un époustouflant pouvoir dévastateur avec lequel je m'étais juré de réussir un jour à rivaliser, avant de finir par le dépasser. Une fois que cela sera fait alors tous ne pourront que reconnaître mon potentiel et je serais alors prêt à enfin prendre ma revanche et asseoir ma supériorité sur le malheureux qui a osé porter la main sur les personnes qui avaient le plus d'importance pour moi.

L'homme se tenait droit et fier devant moi, même si un bandage couvrait ses yeux couleurs pourpres, il était reconnaissable entre mille, sa force ne pouvait berner quiconque se dressait devant lui, pas étonnant que la capacité, propre à tous les Saints apparemment, à étiqueter chaque cosmos à son porteur, ne pus se développer pour ma part que seulement maintenant et en sa présence alors qu'il se trouvait là, tout près. Reprenant enfin tous mes esprits je jetai un oeil, autour de moi pour mettre la main sur la manière dont il s'y était pris pour me libérer de là et j'en fus estomaqué de constater qu'il avait tout simplement séparer le lac en deux parties bien distinctes rien qu'avec son cosmos. Son pouvoir dépassait de très loin tout ce que je pouvais imaginer. Devant s'apercevoir de ma réaction, il s'adressa alors à moi me questionnant sur ma présence ici. Je me remis difficilement sur pied, les mains sur les cuisses, et cherchant à rapidement regagner l'usage de ma bouche et de ma langue avant de répondre:


"Ou... Oui en effet... je suis différent de ces défunts sans plus aucune volonté peuplant le royaume de ton très cher Dieu Hadès. Je suis Kurayami Bronze Saint du Loup tombé sous les coups d'un autre Saint sous l'emprise d'Arès. Et on m'a envoyé ici car j'ai dis que je comptais bien lui rendre la monnaie de sa pièce une fois sortis d'ici. Et toi qui es tu ? Et pourquoi m'es-tu venu en aide ?"
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Mer 21 Nov 2012 - 14:53

Maintenant que cet individu avait été libéré, Kazuki pouvait clairement visualiser les choses dans son esprits. Le fait d'avoir "perdu"' la vue lui avait permit de se concentrer plus finement sur les environs. C'est sans doute pour cela qu'il avait perçu une étincelle d'énergie. L'homme qui était devant lui rappelait quelque chose. Il l’avait sans doute déjà croisé quelque part. De toute façon, il oubliait vite les personnes dont le cosmos était dérisoire. Il ne s'intéressait guère aux "objets" inutile. Il entendit un son, c'était la respiration de l'inconnu qui tentait tant bien que mal de se reprendre après avoir était engloutit par la marre obscure. Même s'il ne pouvait plus voir, il pouvait parfaitement imaginer la scène qui se passait sous ses yeux. Il avait entendu les pieds de l'homme toucher le sol, signifiant sans doute qu'il c'était relevé après cet épreuve. Il semblait être bien plus robuste que les autres. Il répondit au propos du Juge en disant qu'il était différent, pourtant, il était bel est bien mort. Tout ceux dont la vie avait été arraché venait souffrir ici jusqu'à la fin des temps, bien sûr les chevaliers faisait exception à la règle grâce à la protection divine que leur offrait leurs dieux. Il s'agissait donc d'un chevalier de bronze. Il disait avoir été vaincu pour un cavalier d'Arès ? Il était donc au sanctuaire lorsqu'ils avaient lancé l'assaut.

Il s'en souvenait maintenant, c'était ce chevalier de bronze inoffensif, qui l'avait laissé passé. Le plus tragique dans son histoire était qu'il avait été vaincu par un autre saint. Certainement Orion ou Shiyo, en tous cas, il n'y avait qu’eux pour s'entretuer. Les spectres étaient loin de pouvoir s'affronter les uns contre les autres. Kazuki veiller à ce que tout soit en ordre, personne ne voulait tenter de se rebeller sous peine de subir le châtiment du juge. Voilà pourquoi gouverner par la force était primordiale. Les faibles n'avaient qu'à rester à la soldes des plus puissants. C'était la seule vérité en ce monde et nul ne pouvait la contester. En tous cas, il pensait réellement que le prince d'Ivalice était venu ici pour le sauver. Qui pourrait venir aider un saint ici ? Seul un abruti penserait cela.


" Je ne suis pas venu t'aider, si j'avais su qu'un pitoyable Saint était tombé dans la marre obscure, je ne me serait même pas déplacé. "

Le juge resta figé quelque instant devant lui, il avait perdu son temps en venant ici. Un simple chevalier de bronze... En tous cas, il avait l'air déterminé à rentrer pour se venger de celui qui l'avait envoyé ici. Il connaissait ce sentiment de vengeance, mais il n'avait rien en commun. La haine qui c'était accumulé dans le coeur de Kazuki était bien plus sombre que tout ce que l'on pouvait imaginer. La colère du bronze Saint n'était rien comparé à la sienne.


" On dirait bien que la stupidité règne en maitre au sanctuaire. Il n'y a que vous pour vous entretuer comme des idiots. "

Le juge du Garuda fit alors demi-tour pour se trouver dos au "prisonnier". Il était inutile de perdre d'avantage de temps, il avait beaucoup mieux à faire. Le petit fils de Zeus se mit alors à marcher dans la direction dans laquelle il était venu. Malheureusement pour Kurayami, l'eau du marais commençait à retomber de l'autre coté ! Il allait de nouveau sombrer à l'intérieur.


----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Jeu 22 Nov 2012 - 1:26


A mes propos, le Spectre répondit qu'en aucun cas il ne m'était venu en aide et que si je reprenais le sens de ses paroles, il n'aurait même pas prit la peine de se déplacer s'il avait su dès le début que c'était un "pitoyable'' Saint qui était tombé dans la mare sombre. Pourtant, je trouvais qu'étrangement il y avait quelque chose qui clochait avec ce qu'il venait de dire. Il devait certainement y avoir de nombreuses âmes qui tombaient dans ces eaux tous les jours car après tout c'était un cycle infernal et sans fin, et pourtant cela ne devait pas être une raison suffisante pour qu'un homme aussi puissant que lui, à tel point que même moi je pouvais le sentir, ressente lui même l'envie de se rendre sur les lieux pour vérifier de qui il s'agissait. Un guerrier comme lui avait surement beaucoup mieux à faire que de rester là à surveiller l'arrivée des morts dans la 4ème prison. Alors pourquoi se trouvait-il là si ce n'était pour moi, ou pour me sauver la mise ?

" Tu mens, finis-je par objecter. Beaucoup de monde tombe sans aucun doute ici néanmoins j'imagine que tu ne daignes pas descendre de ton trône pour aller voir qui est susceptible de s'y trouver. Alors pourquoi moi ?"

En tout cas, même si je m'efforçais de ne rien en laisser paraître sur mon visage, je lui en étais très reconnaissant de m'avoir sorti de là. J'ignorais depuis combien de temps j'y étais resté prisonnier, le temps à l'intérieur de cette immensité si calme ne se déroulait pas du tout de la même manière. Il n'y avait aucun repère pour nous signaler s'il faisait encore nuit ou jour à l'extérieur de ce monde souterrain, si à peine quelques secondes s'étaient écoulées depuis mon arrivée ici ou bien si, comme j'en avais eu l'impression, des heures voir même des jours s'étaient déjà terminés l'un après l'autre.

Après quelques instants il reprit en signalant que la stupidité devait primer au sanctuaire, en précisant bien qu'il n'y avait que nous pour nous entretuer comme des imbéciles... Je mis un petit moment à comprendre le sens de ces mots et une fois que cela fut fait, cela ne m'empêcha pas de ressentir la rage bouillir en moi. C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, j'étais déjà suffisamment à cran à cause des récents évènements alors il ne fallait pas me pousser à bout. Suite à ma mort de la main de Vaflan alors que j'étais sur le point de le "libérer" et de le sauver de son "emprise", ma condamnation dans ses eaux obscures pour l'éternité, la nouvelle de l'extraordinaire destin de Pégase survenu dans un flash-back, ma récente découverte de mon mystérieux lien avec les ténèbres et à présent un Spectre qui osait bafouer l'honneur du Sanctuaire, un rien suffisait à me faire exploser de rage. Il était vrai que c'était ma faute et que je m'étais trompé en employant le terme de Saint dans la réponse que je lui avais fournis, mais je voulais en réalité faire référence à un Chevalier d'Asgard. Je n'étais pas encore très bien habitué à tous ces termes là mais qu'est ce que cela changeait- il de toutes manières ? N'étions nous pas tous des Saints après tout, et cela, peu importait le camps ou les dieux auxquels nous appartenions ?!!

Le cosmos sombre s'empara encore une fois à nouveau de moi, me parcourant tout le corps et le séchant complètement, retrouvant ainsi mes pleines capacités physiques. Décidément je n'étais pas prêt à le voir disparaître de sitôt celui là, au contraire, plus il se manifestait et plus je commençais à comprendre son mode de fonctionnement. Il se déployait lorsque j'étais en colère et hors de contrôle si mes suppositions étaient justes. Bientôt je pourrais alors pleinement le maîtriser à ma guise.


" Je ne tolèrerais pas que tu malmènes l'honneur du Sanctuaire selon tes désirs surtout lorsque les diffamations que tu proclames sont infondées !! C'est de la main d'un Asgardien que j'ai perdu la vie et non pas de celle d'un de mes compagnons !! Peu importe que nous servons Athéna, ou Hadès, ou encore que nous venons d'Asgard où de je ne sais où, après tout ne sommes nous pas tous des Saints ?? En tout cas pour ma part, c'est ce que je pensais au début en tout cas !! J'ai même eu pitié de vous autres, Spectres comme vous aimez tant vous appelez de la sorte, j'ai même cru que c'était parce que vous viviez dans ces galeries à l'écart du soleil avec les morts pour seule compagnie que vous accomplissiez de si mauvais desseins par jalousie pour les habitants de la surface mais c'est finit !! Je ne peux plus croire à cela. Je vous hais tous !! Je vous hais pour ce que vous avez fais subir à ma famille !! Mon village, mon peuple !!"

Malgré les propos absurdes que je débitais à cause de la colère dont une part était d'ailleurs vraie et constituait les cris provenant de mon coeur, la personne se trouvant devant moi qui s'était déjà depuis un moment détourné de ma vue, et continuait sa route, pour regagner la direction par laquelle il était sans doute arrivé, n'avait pas vraiment l'air de s'attarder davantage sur ce que je disais ni même d'y prêter le moindre intérêt. Je remarquai alors avec stupeur, que les eaux, sans la présence de ce "juge", était en train de retrouver leur lit avec à nouveau mon âme prisonnière en son centre si je ne me dépêchais pas davantage ! Je m'attelais donc avec hâte à rattraper le brun, pour ne pas me faire engloutir. Je m'efforçais du plus vite que je pus à revenir sur le rivage pour avoir une chance de m'en sortir, quitte à y perdre haleine et alors que j'étais sur le point de me faire emporter, la marée gagnant beaucoup de terrain et se mouvant toujours plus rapidement, parvenant même à m'attraper les chevilles, j'atteignis finalement mon but. Il s'en était fallu d'un cheveu, et si je n'avais pas disposé de la couverture que me proposait mon cosmos, agissant probablement comme une sorte de rempart supplémentaire, je me serais retourner au point de départ.

''Je te remercie de m'avoir arraché à cet enfer et en gage de ma gratitude, je te promets qu'une fois sortis d'ici je m'entraînerais sans relâche pour un jour, réussir à atteindre ton niveau !! Quand ce jour là arrivera, alors je te promets que tu regretteras de m'avoir fait sortir de là dessous et je te terrasserais pour te montrer à quel point je serais devenu digne de la curiosité que tu as porté à mon égard !! Je pourrais alors enfin reprendre ma revanche sur les Spectres qui ont assassiné ma famille, finis-je par conclure la voix un peu plus basse, comme destiné plus à moi même qu'à mon destinataire... Je voudrais juste connaître ton nom Chevalier scandais-je enfin avant d'attendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Ven 23 Nov 2012 - 10:49

Un mensonge ? Ce petit chevalier de bronze pensait-il vraiment que le juge lui avait menti en prétendant s’être déplacer par simple curiosité ? Seul un fou oserait mettre en doute les propos de Kazuki. Le petit fils de Zeus n'était pas réputé pour mentir, mais plutôt pour être froid et direct. Il ne se retenait jamais de dire ce qu'il pensait à haute voix. Cependant, il était vrai que beaucoup de monde tombé ici et qu'il n'y avait jamais prêté attention. Le fait d'être venu avait sans doute un lien avec sa cécité. En effet, depuis qu'il n'avait plus que quatre sens éveillé, le juge pouvait entendre et sentir des choses dont il ne prêté pas attention. En tous cas, il ne voyait pas l'interêt de parler à un homme de ce niveau. Il n'était pas seulement faible, mais également incapable de penser correctement. Seul les idiots pouvaient ignoraient qu'ils étaient impuissant en enfers. Le chevalier de bronze allait continuer à perdre peu à peu ses souvenirs avant de sombrer définitivement ici. Les paroles de Kazuki à propos des saints semblait l'avoir blessé. Un sombre cosmos s'empara de lui pour lui permettre de pouvoir se mouvoir comme un homme libre. Il était rare de voir des hommes avec de tels volonté, il fallait dire que les idiots étaient têtu. En faite, ce n'était pas vraiment une énergie, mais plutôt de la clère voir de la haine qui s'échapper de son être. Ainsi il en voulait à se point au juge pour avoir dit la vérité sur ces compagnons ? Quelle audace de vouloir provoquer le prince des ténèbres ici.

Il ne toléré donc pas que le juge parle ainsi des autres saints ? Pour qui se prenait-il ? Les âme n'avait rien à dire et devait se contenter de souffrir ici pour l'éternité. Il avait donc perdu la vie par un Asgardien et l'un des sien. Il devait s'agir de Vaflan. Évidement, le guerrier divin de l'épée ardente posséder une force bien supérieur à la moyenne. L'ignorance n'avait donc pas de limite chez les serviteurs d'Athéna ? C'était plutôt amusant à entendre. Dire que tout le monde était des saints ? C'était tout bonnement n'importe quoi. Tout les camps étaient différents et ce quelque soit les belles paroles prononcés. Il haïssait donc les spectre, et alors ? Beaucoup de personne ne les portaient pas dans leurs coeurs. Après ses cri absurde et son discours ridicule, le chevalier de bronze compris qu'il ne pourrait s'en sortir sans suivre le prince d'Ivalice qui commençait déjà à partir. Kazuki ne prêter plus vraiment attention à ce qu'il disait, car il était dans le faux. Certes il avait été tué par un Ases, mais... Orion lui avait bel est bien tué Scareface, tout comme Shiyo avait abattu un chevalier de bronze. Le chevalier avait réussi à rattraper le juge pour éviter d'être engloutis. Ces remerciement étaient complètement déplacé. Les eaux sombre du marais n'avaient pas été écarté que par l'imposant cosmos de Kazuki, mais plutôt par sa présence. Il souhaitait sortir d'ici et s'entraîner pour atteindre son niveau ? De plus, il disait qu'il allait regretter de l'avoir aidé ?... il y avait des limites à certaines paroles... ce affront fait au Juge du Garuda ne pouvait rester impunis.


" Arriver à mon niveau ?... Tu es naïf et complètement stupide. Ainsi tu penses réellement pouvoir m'égaler ?... "

Le vent avait changé... Le ciel semblait fuir quelque chose mais quoi ? Le monde devenait de plus en plus sombre autour du saint. L'obscurité se faisait petit à petit jusqu'à devenir totale. Le juge avait lui même disparu. Il était seul et pouvait sentir le cosmos de Kazuki tout autour de lui. Il était bien plus froid et sombre que tout à l'heure ! C'était une aura glacé qui faisait trembler chaque parties de son corps. Cette sensation était sans commune avec les autres cosmos. C'était de la haine à l'état pure !



Un créature attrapa le saint entre ses mains avant de le fixer et de lui montrer à quel point il était loin du compte. La haine que portait Kazuki était aussi grande que le fossé qui séparait leurs force. Le cosmos du chevalier de bronze était complètement étouffé et ne pouvait que se laissait dominer par une colère aussi grande que celle que déployé le prince d'Ivalice. La souffrance qu'endurer le serviteur d'Athéna était mille fois plus puissante que celle qu'il venait d'endurer dans la marre obscure. Il n'y avait pas de mot pour décrire ce qu'il vivait en ce moment. Heureusement pour lui, cela ne dura que deux petites minutes avant qu'il ne revienne dans le monde réelle. Toujours dos tourné, le juge du Garuda reprit d'une voix amusé mais agressif.


" Tu es tellement faible, la haine que tu prétend avoir n'est rien d'autre qu'un sursaut d'émotion. Si tu veux réellement devenir plus fort, alors tu dois haïr ce monde. Détester tout ceux qui t'entoure et ne pensait qu'à toi, oublier l'amour et la compassion. "

Tout était redevenu normale, les enfers c'était calmé tout comme l'aura du juge. Il se mit alors à marcher vers son domaine sereinement. Avant de partir, il allait lui faire plaisir en répondant à sa dernière requête.


" Je suis Kazuki, et je détiens le cosmos le plus puissant qui soit. Si tu souhaite vraiment devenir plus fort, alors reviens me voir lorsque ta haine aura égaler la mienne. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Sam 24 Nov 2012 - 13:29


Le regard haineux, la respiration saccadée à cause de la course surprise que j'avais dû faire, j'attendis patiemment en silence la réaction de l'homme en face de moi. Maintenant que mes mots étaient sortis presque malgré moi à cause de la colère qui s'était emparé de moi, je me rendis compte alors que j'avais été inconscient et même complètement fou d'avoir prononcé cela à voix haute, d'avoir provoqué ce Spectre dont beaucoup de monde, ma propre personne y compris, craignait la puissance. Mais il était trop tard à présent et je n'allais pas tarder à subir encore une fois les répercutions de mes actes comme si mon séjour dans les eaux sombres n'avait pas été suffisante pour me faire retenir la leçon alors que pourtant j'étais persuadé du contraire. Cependant, c'était comme si c'était plus fort que moi et que ce cosmos de rage avait emporté tout ce que je gardais enfoui, au plus profond, vers l'extérieur.

Quand enfin, le brun brisa à nouveau le silence ce fut pour me signaler que j'étais naïf et complètement stupide de penser un jour réussir à égaler sa puissance.... car mon existence allait s'achever définitivement ici pensais-je à contre coeur. Apparemment il n'avait pas l'air d'avoir beaucoup aimé mes remerciements pour m'avoir sortis de ma cellule, pour lesquelles j'avais fais l'effort d'essayer de penser comment un Spectre pouvait bien remercier les siens, même s'il était vrai que cela n'avait pas été bien difficile à trouver vu la colère qui m'animait, je devais me tromper sur leurs comptes alors, car la suite des évènements fut sans précédent et inimaginable. Tout ce qui se trouvait autour de moi finit par s'assombrir d'un seul coup sans que je ne puisse rien faire même le jeune homme avait disparu de mon champs de vision, ce qui rendait encore plus angoissant ce qui allait arriver, même le fait de le voir à l'oeuvre m'aurait sembler plus rassurant. Seuls les ténèbres de son cosmos m'entouraient encore, comme s'il faisait complètement nuit noire. Rien ne m'avait préparé à ce à quoi j'allais assister à la première place. J'allais regretter mon affront d'il y a quelques instants. Même mon infime espoir qu'il ne pouvait rien m'arriver parce que j'étais déjà mort semblait aussi s'être envolé. Puis, enfin de la lumière apparu dans mon dos, je pensais alors que c'était la sortie de ce cauchemar, mais je me trompai. Je me retournai vivement et face à moi, deux énormes globes oculaires d'un blanc immaculé, appartenant à une gigantesque créature sans nom étaient rivés sur moi. Cette dernière, qui ne ressemblait à rien de ce que j'avais déjà pu voir auparavant, s'empara de mon tout petit être, frêle et chétif comparé à ce colosse, dans ses deux mains de tailles disproportionnées avant de me broyer comme si je n'étais qu'un vulgaire jouet. La douleur ressentit était abominable et un nombre incalculable de fois supérieures à celle que j'avais pu ressentir dans le lac. Heureusement, elle ne dura qu'un court instant, je n'eus même pas le temps de me mettre à hurler, d'émettre le moindre son provenant de ma bouche tellement ce fut bref et inattendu, seul le bruit de tous mes os se brisant d'un seul et même coup résonna à mes oreilles que déjà c'en était presque terminé. Mon hurlement de douleur compulsif, qui aurait dû jaillir hors de moi à cause de la souffrance, avait simplement prit la forme d'un cri étouffé me restant bloqué au fond du gosier. Seul l'expression de mon visage et mon corps avaient bougé, ils s'étaient crispés comme un seul homme en un rictus grossier causé par la torture. J'avais l'impression que mon âme allait finir déchiqueté en plusieurs morceaux pour que je ne puisse plus me relever, ni même revoir la lumière du jour comme gage de châtiment pour mon insolence.

Quand enfin tout redevint à la normale, je m'écroulais sur le sol, inerte, comme si toute la pression exercé sur mon faible corps s'était volatilisé d'un seul coup. Cette fois il était clair que je n'avais plus du tout envie de rire. Le juge, lui n'avait pas bougé d'un pouce. Est-ce que ce qui venait de se passer avait réellement eu lieu ou bien était-ce simplement une illusion crée par son pouvoir. Aucun doute n'était possible, son cosmos était véritablement terrifiant s'il avait pu faire cela aussi simplement rien qu'avec le pouvoir de sa volonté. De plus, avec son bandeau sur les yeux, on pourrait facilement croire qu'il n'était pas capable de voir très distinctement mais pourtant, cela n'avait pas vraiment l'air de lui causer beaucoup de soucis pour faire face à ses adversaires. Cette expérience traumatisante, pour sur m'avait calmé et m'avait anéanti, je n'étais plus du tout libre de mes mouvements pris d'un seul coup de convulsions. Mon nouveau cosmos qui me recouvrait jusqu'alors, quant à lui s'était depuis longtemps envolé, me laissant impuissant et vulnérable face à cette homme, si l'on pouvait admettre qu'il en était vraiment un. Celui-ci, m'ayant fait comprendre ma leçon, me déclara alors que comparé à lui, j'étais infiniment trop faible pour un jour espérer arriver à sa hauteur, et il n'avait pas tord. Il y avait un gigantesque fossé entre nos deux forces par conséquent je devrais surveiller mes paroles à l'avenir.

Encore sous le choc de ce qu'il venait de se passer, les yeux vitreux, je me rendis compte que j'avais vraiment beaucoup de chance pour qu'il me laisse dans cet état et qu'il n'en ait pas profiter pour en finir avec moi une bonne fois pour toute. Cela n'était certainement pas la force qui lui manquait pour cela, il pourrait sans doute m'éliminer d'un simple claquement de doigt. Je restai donc abasourdi et sans réelle réaction sur la suite de ses propos qui résonnèrent un long moment dans mon esprit:

''la haine que tu prétend avoir n'est rien d'autre qu'un sursaut d'émotion. Si tu veux réellement devenir plus fort, alors tu dois haïr ce monde. Détester tout ceux qui t'entoure et ne pensait qu'à toi, oublier l'amour et la compassion. "

Une fois son très petit discours terminé, il s'éloigna lentement, regagnant sans aucun doute ses propres quartiers. Il s'arrêta pourtant une dernière fois et, sans même prendre la peine de se retourner face à mon piteux corps gisant convulsivement sur le sol, il me fit l'honneur néanmoins de répondre à ma dernière requête en me dévoilant son nom:

" Je suis Kazuki, et je détiens le cosmos le plus puissant qui soit. Si tu souhaite vraiment devenir plus fort, alors reviens me voir lorsque ta haine aura égaler la mienne. "

Kazuki...
Ce fut sur ce nom que je sombrai dans un sommeil agité mais toutefois très profond...
Revenir en haut Aller en bas
Kurayami

avatar
Rôle : Loup Solitaire
Messages : 2004


Caractéristiques
Vie Vie:
172/172  (172/172)
Cosmos Cosmos:
180/180  (180/180)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   Lun 26 Nov 2012 - 22:20


Kazuki... Kazuki... Kazuki... Kazuki...
Quand je revins enfin à moi, seul ce nom là était présent dans mon esprit. Je n'avais plus aucune idée de qui j'étais ni de ce que j'étais entrain de faire, et encore moins où j'allais. Kazuki, je ne me souvenais plus de rien d'autre que ce prénom et pourtant je ne me doutais pas non plus de qui cela pouvait bien être. J'ouvris lentement les yeux, avant de les refermer et de les rouvrir en clignant trois fois pour chasser ce qui embrumait ma vue. Une fois que je parvins à voir à nouveau , je pus alors clairement remarquer que des formes se mouvaient devant moi, en y regardant de plus près, à travers l'obscurité je pus discerner des silhouettes... Oui des personnes se rendaient tous dans la même direction, et il en était de même pour ceux qui se trouvaient derrière moi, mais pas seulement. J'étais cerné de tous les côtés par des personnes se déplaçant, d'une lente démarche funèbre. A priori même mes pieds aussi allaient dans le même sens... Comment et qu'est ce qui faisait que j'en étais arrivé là ?! Qu'avait-il bien pu se passer ?!

Non ! Il fallait que je me réveille ! Je me pris la tête entre les mains, et fermai les yeux énergiquement, comme instinctivement. Souviens toi ! Souviens toi, me répétais-je plusieurs fois. Oui il fallait que je me souvienne !! Que m'était-il bien arrivé pour que j'en arrive là ! Et pourquoi ce nom, Kazuki me revenait-il en mémoire ? Je me concentrai uniquement sur cette référence là pour tenter de me souvenir du mieux que je le pouvais car c'était le seul indice qui me restait de mon passé, des choses qui s'étaient déroulé avant de me retrouvé ici. Je me posais des questions pour me souvenir de qui il était, qui il pouvait bien être et comment il était. Il devait bien avoir été quelqu'un possédant quelque chose d'extraordinaire pour parvenir à me marquer malgré ''l'amnésie'' qui me gagnait... La silhouette d'un homme vu de dos me vint à l'esprit, le regard empli pourpre essentiellement de haine, et ce même s'il portait un bandeau sur les yeux. C'est la dernière image dont je me rappelai avant de sombrer dans le sommeil et me retrouver ici. Peu à peu tout me revenait... Kazuki !! Oui je me souvenais à présent, comment avait-je bien pu oublier !! Le spectre, qui était à mes yeux, le plus puissant dont j'ai pu faire la rencontre, si bien sur je pouvais appeler nos rares échanges une rencontre. Je le haïssais plus que tout et je ferais tout pour un jour réussir à le vaincre à mon tour comme il l'avait si facilement fait avec moi !! Oui, j'étais Kurayami le Saint du Loup !! Tout rentrait dans l'ordre à présent. Il restait encore à savoir comment j'étais arrivé là.

Il allait falloir que je creuse d'un autre côté. Pourquoi ne pas interroger toutes ces personnes qui me tenaient compagnie ? Je m'adressais alors à une vieille femme qui se trouvait à ma droite, un châle recouvrant le haut de sa tête, le teint livide, le regard vitreux et elle avançait la tête courbée. "Excusez moi madame mais...'' A peine eus-je le temps de prononcé ces simples mots que déjà, mon interlocutrice semblait s'être empressée de forcer l'allure ne m'accordant pas même la moindre attention. En m'arrêtant en plein milieu de la route, subjugué par la réaction la vieille dame, je bousculai d'autres passants qui continuèrent leur petit bonhomme de chemin sans m'adresser le moindre reproche. Au milieu de la foule, j'aperçu alors un petit garçon, la mine morose, le teint pâle et le regard vide. Je décidai alors de continuer sur ma lancée en quête d'indices sur ma propre identité et sur le lieu dans lequel nous nous trouvions. "Excuse moi petit est ce que tu pourrais m'aider s'il te plait, je me suis perdu, est ce que tu pourrais bien me dire où est ce que vous allez tous ?'' Me retrouvant dans le même cas que précédemment, j'attrapai la main du petit garçon et quelle fut alors ma surprise quand ce dernier se mit alors à se débattre de toutes ces forces, et à hurler d'un cri strident. Son triste visage avait alors laissé place à une mine affreuse et démoniaque, tous ses traits étaient tirés et j'eus du mal à le reconnaître. C'était comme s'il était possédé... Etonné par sa soudaine agitation, je le lâchais donc et fit un bond en arrière, l'instant d'après tout parut retourner à la normale. Le gamin avait à nouveau retrouver son calme morbide et paraissait agir comme si rien ne s'était passé.

Je sortit donc de cette file et constatai, alors que je tentai d'en apercevoir la fin, qu'elle s'étendait à perte de vue. Tous ces gens, étaient-elles des âmes condamné à errer pour l'éternité, avant de devenir ces formes blanchâtres que j'avais vu se noyer où bien s'agitant sur la colline ? "Est-ce que vous m'entendez !! Réveillez vous !! C'est vers le néant que vous vous dirigez, scandais-je à leur intention, mais rien ne se passa. Pas une seule réaction, pas une seule réponse, pas même un écho. Et dire qu'il y avait encore quelques instants, je me trouvais avec eux, suivant une ligne directrice invisible. Puis, une pensée effleura mon esprit, depuis combien de temps me trouvais-je ici bas, dans le royaume des morts ?! J'avais perdu toute notion du temps, plongé dans les eaux sombres. Si je restais trop longtemps ici, se pourrait-il que moi aussi je finisse définitivement à l'état de légumes ?! Il fallait que je parte d'ici et vite !! Remontant la file dans le sens du courant sur des kilomètres et des kilomètres, j'arrivais enfin non sans aucun mal, à hauteur de ce qui semblait être la façade extérieur de la première prison. J'y étais presque !! Peut être que d'ici encore quelques kilomètres, alors mon âme retrouverais de lui- même le chemin menant à mon corps. Courage !! D'ici quelques temps je sortirais enfin de ces terres lugubres, vers un monde baigné de lumière !!

Temple du Taureau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jugement du Saint du Loup [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jugement du Saint du Loup [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gévaudan le Frère Loup [Terminée]
» Sigyn Hel ~ Méfiez-vous de l'agneau, il n'a rien à envier au loup... [Terminé]
» Purple III : L'oeil du loup [ spectre du loup garou ] (ok)
» Nom d'un loup mal léché! Pouquoi tu me fais ça? PV Jeremy Otto-Terminé?
» Jugement Brignol Lindor: condamnation a perpetuite de 2 ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: 4ème prison : la mare obscure-