Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lia

avatar
Rôle : Vous le découvrirez bien assez tôt.
Messages : 97


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mar 31 Juil 2012 - 21:59

Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)

Partie concernée dans la fiche personnage lia :
Chapitre I « Le jardin d’avalon » et chapitre II « Le chemin d’Yggdrasil »
Chapitre I

« Le Jardin d’Avalon »

« Il existe, dans mon jardin,
Des endroits qui font danser mes chats.
Des endroits qui les enchantent,
Qui les charment
Et qui les rendent heureux.

Il y a dans mon jardin,
Des endroits qui font pleurer les affreux….
Les rendent nostalgiques,
Mélancoliques,
Et tristes.

Il existe dans mon jardin, des endroits d’ailleurs….
Qui nous parlent d’autres mondes
Et nous montrent d’autres couleurs.
Et qui me rendent amoureuse. »





Chapitre II du Protecteur d’Asgard : L’âme de Brocéliande.

Liafhilde avait rencontré sans le vouloir l’émissaire d’asgard envoyé en Avalon pour la récupérer afin de l’accompagner au royaume des glaces. Seulement la Grande prêtresse avait demander a l’enfant de rejoindre Brocéliande afin d’y honorer les ancêtres, forêt mystique dans les mythes et légendes celtiques, où l’enchanteur merlin fut l’un des personnages principaux, l’enfant devenait donc guide pour cette partie du chemin.

Lia les avaient mener a la barque et de par son éducation au sein de l’île , utilisant ses pouvoirs, les brumes s’étaient écartés pour laisser la barque rejoindre le domaine terrestre, là où les humains se chamaillaient les terres… Lia avait fait ses adieu a Avalon montrant un visage fière et farouche… Cependant son cœur était serré face a l’épreuve plus difficile qu’elle ne l’aurait cru… Silencieuse elle avait guider la barque jusqu’à la terre ferme afin de laisser ses compagnons descendre de la barque. Mais a peine eut ils mis pieds a terre que Lia rejeta la barque dans les eaux afin peut être que celle-ci retrouve son chemin seul… Qui sait dont était capable les avaloniens …

Lia : « Nous voici en bretagne…. La forêt n’est pas loin »

Le paysage décrivait une végétation luxuriante et les énergies du lieu semblait amplifier a chaque pas qu’ils allaient se rapprocher de la forêt ….. L’enfant semblait devenir rayonnante, bien qu’elle ne semblait pas être associale elle semblait comme loupjuste pas forcément volubile si cela était quelques choses d’inutile. Lia s’arrêta près d’un dolmen , reniflant l’air, elle eu un sourire….

Lia : « Brocéliande commence a partir d’ici… Il y a dans la forêt plusieurs lieux qui receuille des énergies puissantes… L’arbre d’or, le miroir des fées, et bien d’autre lieux qui touchent brocéliande, le val sans retour et la prison de mirdyn… sans parler de son tombeau…. Mais ne soyez pas prompt au combat… Ici seul le cœur sachant écouter l’invisible peut avancer au travers des pièges…. »


Liafhilde regardait Luna et Loupjuste pour être certaine qu'ils comprenaient que bien que cela soit une forêt, celle ci n'était pas qu'une simple forêt, et qu'un impair pouvait payer cher et même en tant que protecteur, Loupjuste n'était pas sur son royaume, Lia elle par contre l'était, c'était son domaine, son terrain de jeu sur lequel son âme s'était imprégné de chaque lieu, de chaque énergie, chaque être... Elle avança alors non sans sentir son coeur battre, après ce détour, tout cela ne serait que le passer... Un passé qu'elle ne retrouverait peut être plus jamais ....

Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mar 31 Juil 2012 - 22:28

Loupjuste écouta attentivement la jeune fille… Puis il regarda Luna un instant tout en réfléchissant puis finalement il dit :

« Nous venons en paix ici n’est ce pas ?? Je ne pense pas que mon armure soit d’une grande nécessité car les esprits protecteurs pourraient prendre cela comme un signe de défi et je ne veux pas les induire en erreur. Ma tache est de vous protéger et pas de vous créer des ennemis partout où nous irons donc dans ce cas présent j’attendrais donc »

Lia connaissait certainement mieux cette forêt que moi et de ce faite elle avait aussi un grand avantage….

« Que devons nous faire exactement ici ?? Bien que je vois rien je me sens quand même observer c’est très étrange comme sensation »

Lui qui avait l’habitude d’observer sans être vu se retrouver observer cela le gênait énormément mais il contenait ce problème à l’intérieure de lui… Maintenant il savait ce que ressentait les êtres qui venait dans son domaine, cette sensation où on a l’impression d’avoir quelqu’un à nos cotés sans voir personne…..

A ce moment il comprit qu’il devait voir avec son esprit pas avec ses yeux, donc lentement il ferma ses yeux et ce laissa guider par son cœur, chose qu’il n’avait pas fait depuis longtemps….Il se priva donc lui-même d’un de ses 5 sens enfin temporairement… Il ne voyait donc plus les formes physiques de Luna ou de Lia mais il les sentait présentent et surtout il voyait leur forme spectrale…..

Puis sans briser le silence de ce lieu, il émit un sifflement à peine perceptible pour une oreille humaine, Luna se retourna vers lui et fit un mouvement jusqu’au coté droit de Lia et attendit. Quand à l’ase il se mit à quelques pas derrière elle et patienta. Visiblement il voulait que la jeune fille ouvre la marche…..
Revenir en haut Aller en bas
Lia

avatar
Rôle : Vous le découvrirez bien assez tôt.
Messages : 97


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mar 31 Juil 2012 - 22:43

Liafhilde eu un sourire et répondit non avoir dans ses yeux la flamme de ceux qui sont sur leurs terres et en sont fiers. Cependant dans sa réponse elle n’était pas sûr du lieu exacte où ils devraient se diriger… La prêtresse avait dit de suivre son cœur et c’est ce qu’elle allait faire…

Lia : « Bien sur ! Je doute qu’y est qu’un fol pour venir ici chercher querelles aux habitants….Cependant ce que nous avons a faire peut paraître risible mais il faut écouter son cœur, pour aller vers le chemin qui nous est destiné… »

Elle ferma les yeux et essaya de réfléchir, pour éviter son impulsivité de commettre une erreur et alors qu’elle tentait de vider son esprit, elle parla a Loupjuste tandis qu’ils se positionnaient avec la louve pour qu’elle ouvre la marche…

Lia : « Notre mission est que j’honore les anciens…. Mais honorer peut dire tout et rien a la fois, cela dépend des croyances de chacun… Tu ne vois rien car tu vois comme les hommes qui cherche un chemin invisible …. On t’observe mais pas qu’avec les yeux … Les arbres n’ont pas de regard mais te sente … La terre que nous foulons nous ressent … C’est … comment dire …. As-tu déjà ressentis l’univers ? je crois que c’est comme cela qu’on peut le dire … Etre entouré d’étoile, d’énergie, ressentir chaque création, chaque destruction, sentir audela de notre physique … »

Bien sur Loupjuste et Luna connaissait tout cela, bien qu’elle l’ignora, mais Lia dans cette forêt recevait tellement d’information, elle était comme un puit s’abreuvant d’une source souterraine et s’illuminant des rayons du soleil puis elle rouvrit les yeux et se retourna pour les fixer tout deux ….

Lia : « c’est étrange … tu es … vous êtes différent mais Pourquoi en veux tu aux hommes ? quelle est ce sentiment que je ressent … il fait ta force mais il peut aussi t’aveugler si tu t’y abime trop …. N’aimes tu pas les mortels ? »

Question étrange, surtout de la part de cette enfant, mais pourtant ses yeux reflètaient une tristesse, une compation sans jugement, juste un être cherchant a comprendre a s’imprégner de tous … Mais elle ne voyait pas les images comme d’habitude, elle ne voyait pas ni n’entendait les sons, les visions qui d’habitude la possédait … cela était trop flou, comme si l’en empêchait on ? elle n’était sur de rien ….
Quelques choses la rendait triste sans savoir le pourquoi, mais elle refit face a la forêt, ecoutant son coeur, face aux ressentiments qu'elle sentait en loupjuste elle prit une décision... le miroir aux fées ... Cela serait leurs premières destinations dans la forêt de brocéliande. Qui c'est si cela n'était pas le destin de commencer ainsi grâce a ce qu'elle avait ressenti en cet instant. Bien qu'elle eu peur de paraître indiscrète ....

Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mar 31 Juil 2012 - 23:06

Loupjuste écouta les paroles de la jeune fille, il eut un léger rictus mais ne répondit pas directement à la question au lieu de parler il envoya directement les images qui étaient toujours dans sa tête...

*Je vis le jour au domaine d'Asgard dans le grand nord. Né au sein d'une famille noble, ma petite enfance fut heureuse baignée par l'amour et la bienveillante attention de mes parents a mon égard.
Mes parents étaient issus d'importantes lignées. Chacune avaient méritées renommées et lettres de noblesses par leur bonté envers les gens de leur domaine et leur valeur au combat pour la protection d'Asgard lors des guerres passées opposants les guerriers d'Odin à leurs ennemis séculaires les géants ma destiné bascula alors que je venais à peine de fêter mes 06 ans. Parti en excursion accompagnée de mes parents et d'amis, nous fumes attaqués par un grizzli. Le cheval de ma mère effrayé par la bête se cabra renversant sa cavalière. Mon père n'écoutant que son courage fit face a la bête alors que les soit disant amis prenaient lâchement la fuite plutôt que de leurs prêter main forte. Mes parents furent tués par l'animal monstrueux*


Puis lorsque la dernière image s’évapora, le guerrier divin reprit calmement la parole :

« Curieusement je me dis que ma vie aurait été peut-être différente si mes parents avaient survécus mais le plus étrange dans cette histoire c’est que malgré la rancœur que je garde enfouis en moi envers ceux de ma race, je dois quand même les protéger et même malgré eux car tel est mon devoir… Et puis je dirais que certains d’entre eux sont intéressants et ont une façon de voir les choses différemment…. Disons que cela c’est passée il y a fort longtemps et que les personnes de cette histoire ne sont plus de ce monde, la vieillesse les a emporté donc je ne peux plus me venger et en tant que guerrier divin je n’en ai pas le droit de toute façon<. J’espère que tu comprends mieux à présent… »

Puis il resta silencieux et immobile telle une statue…..
Revenir en haut Aller en bas
Lia

avatar
Rôle : Vous le découvrirez bien assez tôt.
Messages : 97


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mar 31 Juil 2012 - 23:28

Lia écoutait certe avec ses oreilles, mais surtout avec son cœur, regardant les images, s’imprégnant des visages, des paysages, chaque détails était comme une pierre d’un bijoux qu’elle gravait dans sa mémoire . Elle ne l’avait pas interrompu, silencieuse, telle une éponge absorbant l’eau, elle absorbait le savoir et les émotions de Loupjuste. Ce n’est qu’après alors qu’il était comme une statue qu’elle avança avant de reprendre la parole tout en laissant ses pas s’imprégner de la terre…

Lia : « Je suis hmm navrée ? Je sais pas si ce mot est bon… Je suis triste que tu es du subir cela, mais dans un autre sens ma vision de cet univers est que sans ces épreuves tu ne serais pas celui que tu es … Tu est comme …. Les arbres … Tu est né de cette terre et la respect, puissant et noble tu te dresse vers le cieux …. Mais tu sais prendre les énergies des orages …. Ton âme semble sincère et juste je t’aime bien ! non pas de ta différence des autres mais par ce que malgré l’épreuve ton sens du devoir fait que tu est droit et juste ! »

Puis elle s’arrêta au détour du sentier de la forêt, le soleil illuminait les roches d’une sorte de coline sur la gauche, d’une couleur orangée presque rouge , il y avait a ses pieds un lac qu’on aurait put prendre pour un miroir étincelant …. Un miroir presque rougeâtre , Lia courrut au lac puis juste devant lui elle se retourna.

Lia : « Voici le miroir aux fées … Sais tu pourquoi on l’appelle ainsi ? mon cœur m’a dit de venir ici a cause de ce que j’ai ressenti sur toi … Je crois que je sais a ce lieu quel sera mon hommage … et ce peut être grâce a toi … »

Elle se pencha avec un sourire avant de prendre un petit caillou et de rechercher deux ou trois petits objets sous les yeux du guerrier asgardien. Lia était désormais sûr de ce qu’elle allait faire sur ce lieu, mais surtout Loupjuste et Luna l’intrigué, elle se sentait en harmonie avec eux, elle ne percevait pas les éternelles pensées diriger contre elle qui la juger sur chaque pas , loin d’avalon et de l’envie des congénères elle revivait et laisser une innocence prendre le dessus avant le grand chemin d’yggdrasil….
Peut être était ce tout simplement par ce que justement pour une fois elle n'effrayait pas avec son don ou qu'on lui disait pas qu'elle était trop spéciale, une élue ... ou elle ne savait quoid 'autre ... Comment pouvait elle comprendre les enfants de son âge alors que dès le plus jeune âge on lui avait répéter inlassablement qu'elle était destinée a accomplir un rôle, qu'elle deviendrait grande prêtresse... De tenir son rôle ... Et lorsqu'elle tentait d'être une mortelle, une enfant jouant on lui reprochait ... alors qu'aurait elle put faire ....
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mer 1 Aoû 2012 - 0:03

Loupjuste écouta sans rien dire puis ii sourit :

*Vois tu nous avons vécu la situation contraire, moi j’ai vécus 10 ans sans personne pour me guider et me rappeler qu’un jeune homme de bonne famille ne fait pas sa ou doit faire sa car pendant presque 10 ans j’ai vécu entouré de loup… toi au contraire tu as été privé de tes dix premières années est-ce un mal ?? Vois tu j’ai du réapprendre à parler et à me comporter comme un humain mais j’ai gardé aussi l’enseignement que la meute m’a enseignée ce qui complique pas mal les choses tu en conviendras et tu verras cela quand nous serons en Asgard*

Puis la marche commença, l’asegardien suivit l’enfant jusqu’à un lac, puis elle lui posa une question…

Loupjuste la regarda avec un léger sourire et lui dit :

« Je ne sais même pas où je me trouve comment veux-tu que connaisse la signification d’un tel nom ?? »


Il regarda Lia en train de ramasser diverses objets au sol mais il la laissa faire, il voulait comprendre exactement ce qui se passait…. Elle ne sembla pas être en danger donc pour le moment le guerrier divin la laissait faire, elle avait été assez bridée comme ça durant toutes ses années et elle avait besoin de liberté, de pouvoir rire et s’amuser comme tous les enfants de son âge mais pourquoi le seigneur Odin s’intéressait-il à elle ?? Voila bien une question qui continuer à trotter dans la tête du loup d’Asgard….

« Si ton cœur t’a indiqué ce chemin alors laisse le parler »

Puis enfin il s’assit non loin tout en regardant avec son esprit et non ses yeux de droite et de gauche au cas où quelqu’un ou quelque chose viendrait troubler ce lieu…….
Revenir en haut Aller en bas
Lia

avatar
Rôle : Vous le découvrirez bien assez tôt.
Messages : 97


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Mer 1 Aoû 2012 - 0:54

Lia retena un pouffement de rire alors qu’elle s’imaginait essayer de faire le loup. En cela tous auraient peut être vu un handicap, Lia y voyait d’avantage. Et elle ne se gêna pas pour le dire par la pensée.

Lia en pensée a Loupjuste :
• Je sais pas si c’est un mal … Nos expériences semblent contraire et a la fois si proche… Tu as connus l’amour de parent, un don précieux qu’est la vie, et si certains jugent que réapprendre a parler ou a se comporter suivant leurs visions de ce qu’un mortel doit avoir en comportement alors c’est eux qui se trompe … Car les loups sont des animaux qui sont d’un symbolisme fort … Je verrais bien en asgard mais de toute façon je considère qu’on ne doit juger que par soit même … Si les dieux ont voulu cette épreuve c’est pour une raison… Mais je doute que cela soit un mal qu'on m'est privé de mes premières années notre peuple est considéré comme descendant du petit peuple ... leurs sang coulerait dans nos veines ... Apparement je suis parmis celle qui possède le plus d'héritage même notre grande prêtresse pensait qu'elle n'était pas aussi puissante sur cela ...Quelque part comme toi j'ai du apprendre a vivre avec eux mais serait ce mal d'être juste moi par ce que je ne vois pas comme eux ? dit on d'un aveugle que c'est mal de pas y voir ? Nous avons juste une destinée différente .... *

Des paroles sous entendant bien des choses, mais Lia semblait d’une sincérité, et surtout malgré la privation de ses premières années, son esprit avait en apparence ressenti bien plus que tous auraient put imaginer dans leurs secrètes pensées.
Lorsqu’il eu un léger sourire en arrivant sur le miroir aux fées, c’est un éclat de rire cristallin qui s’emparait d’elle alors qu’elle se mit a l’ouvrage… Pour Loupjuste peut être que sur l’instant cela n’aurait aucun intérêt , sous l’apparence enfantin de son jeux a ramasser des objets, il y avait cette brise de magie qui l’enveloppait… Un petit être qui reprenait vie comme une plante après une catastrophe se relève lorsqu’enfin elle retrouve son élément…


Lia avait récupérer divers petits objets de sa bourse et aux alentours, tout en s’affairant, elle parla.

Lia : « Nous sommes a l’extrémité du Val sans Retour… Au pied des rochers, ce lac que vous voyez tous deux est le miroir au fées… Il rend hommage a une légende…. Si tu y jette un grain de blé, l’avenir te sera révéler … Autrefois la forêt était encore plus dense… si dense que le vent ne pouvait atteindre se lac, alors on raconte que sa surface de l’eau était aussi miroitante qu’un miroir …. »


Puis elle observa Luna et Loupjuste tandis qu’elle déposait a côté de l’étang sept petit fiole où chacun avait un contenu bien a lui avant de reprendre envers ses compagnons…

Lia : « Bien avant les hommes, sur cette terre sacrée , plantes, bêtes et le peu d’homme aux alentours vivaient en harmonie avec les êtres du petit peuple, qu’ils soient géants, fae, ou lutins… Mais les hommes veulent toujours plus … Il entreprirent de défrichaient sans relâche pour leurs cultures, ou encore extraire la pierre… Créant des armes pour tuer, se venger ….

Alors vint une nuit où tous les êtres du royaume du Petit peuple se réunissa. Ils parlèrent jusqu’au levé du soleil, convenant que « lère des hommes était venu…. » A partir de cet instant les géants s’en allèrent vivre dans les plus hautes montagnes du monde, les Orcs et les trolls ont fui vers des plaines enneigées du nord… Les Korrigans ? minuscules et doués ils n’eurent qu’à se faufiler dans les terriers et les bosquets … Quant aux faes … Celles-ci les fées, trouvèrent refuge bien souvent dans l’eau des ruisseaux, des fontaines ou des lacs …

Septs sœur fées étaient alors bien jeunes, l’ainée devait a peine avoir 350 ans … Pour les fées qui sont des divinités mineurs cela n’est rien … Elles aussi ont pris leurs recherches d’un lieu loin des hommes, mais c’est au cœur de cette forêt qu’elles ont découvert cette vallée paisible , le cri des bêtes, l’envoutant chant des oiseaux et le rauco gargouillait, voila le palais qu’elles avaient trouvés … Au bout de cette vallée, un ruisseau qui se terminait par un petit étang donnant mirage de lac … C’est là sous les eaux de l’étang qu’elles ont mis leurs demeure. Leur ouvrages fait pour s’installer chacune fit le serment en se regroupant de ne plus jamais se montrer aux hommes ….

C’est effectivement ce qui s’est passé …. »


Lia s’arrêta un instant puis plongea ses mains dans l’eau, déversant un peu de son cosmos comme un appel aux fées son reflet sur la surface arrachant un sourire. Loquace sur le sujet, elle transmettait sans qu’il le sache bien des connaissances, mais des secrets aussi … Peut être plus tard pourrait il comprendre ….

Lia : « L’histoire pourrait s’arrêter là … Car pour ne point être surprises par un être venus ceuillir les simples ou couper du bois, elles restaient tout le jour au fond de l’eau. Ce n’est que lorsque le soleil disparaissait a la nuit denue qu’elle sortait enfin ceuillir les herbes exigées pour leurs arts et apprendre , toujours apprendre … Chaque sœur comme les muses avaient sa prédilection… sa curiosité a elle. L’ainée était une érudite dans les simples, l’herboristerie, le savoir des plantes n’avaient aucun secret pour elle ! La seconde était lié aux étoiles, la nuit venue elle pouvait lire les étoiles, alors que la troisième scrutait la roche… Une autre était une empathe et pouvait communiquer avec chaque être visible ou invisible de ce monde durant des heures…. La cinquième avait la particularité de pouvoir seplongeait dans toute chose, l’avant dernière la sixième rêvait de trouver les traces de la mémoire du monde dans l’élément de l’eau…. Enfin vint la septième ….

La plus jeune était vive et curieuse, contrairement a ses sœurs elle voulait tout savoir, tout connaître, alors chaque soir, elle suivait a tour de rôle chaque sœur, et partageant chacun des secrets peu a peu c’est elle qui devint la plus puissante des sœurs en magies … Elle aimait dans l’inconditionnel …. Elle ne voulait pas se spécialiser …
Longtemps, elles vécurent en paix, peutêtre mille ans ont passer sans qu’aucun mortel ne puisse un jour imaginer qu’elles étaient là ….
Plus d’un siècle avant que la cadette souffre de vivre ainsi … Le silence devint son monde, s’enfermant durant des jours, parfois elle venait se promener sur le dos juste sous la surface de cette eau … Pour tromper son ennui …Qui ne se serait pas ennuyait ? Les rayons du soleil caressait son corps… Un jour entre deux eaux elle entendit un bruit !!! »


Elle plongea dans l’eau imitant la fée, comme depuis le début où elle se déplacait au fil de l’histoire comme une fresque vivant, son esprit créant sans le vouloir les illusions du décor, Loupjuste et Luna pouvait presque secroire invisible dans la scène décrite et revivre l’histoire de ce lac.

Lia : « C’était un pas lourd !!! on aurait cru un son de corne raclant la roche par le métal ! Puis plus rien alors que cela s’était arrêté juste là !!! au bord de l’étang !!! Elle revint jusqu’à la rive, et là juste au dessus d’elle !! Brrrrrrrrr Un cheval s’abreuvait !!! Elle a souri ! Puis son cœur explosa … Son rythme était comme une cadence aux feux de beltane lorsque les tambours s’emballent !! Là juste au dessus d’elle un homme se penchait pour se rafraîchir… Un homme pensa t elle ? plus d’un siècle sans en avoir vu !! Alors sa curiosité l’emporta, les hommes avaient ils encore un avenir ? faisaient ils encore la guerre ? es ce que leurs esprits avait créer des mystères merveilleux ? et qui règnait sur leurs mondes ? C’est là qu’elle se rappela qu’autrefois on lui contait que les hommes avaient un mystère plus grand que tout enchanteur ou être du petit peuple … Un pouvoir incompréhensible … Bien qu’ils ne sont pas magiciens ! Mais pourtant le plus humble d’entre eux peut tenir la plus puissante des fées prisonnières pour l’éternité a ses côtés !! »


Elle s’arrêta sortant de l’eau, et ammenant une Fiole où transparente en verre dont l’eau était celle du miroir au fées donnant un miroitement différent suivant d’où on le regardait tantôt une lueur verte profonde tantôt rougeatre …. Dedans reposait une petite aigue marine ainsi qu’une branche de sureau minuscule. La fiole était serti d’un ouvrage argenté d’orfèvrerie décrivant des veloutes runiques d’inspiration végétale avec une étiquette en bois sans inscription apparente…. Un bouchon de liège scellait le tout. Elle la tendait a Loupjuste avec un sourire malicieux…

L’histoire n’était pas finit mais apparemment Lia avait quelques choses de prévu avant de finir …..
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Jeu 2 Aoû 2012 - 10:01

Loupjuste écouta attentivement l’histoire que lui contait la jeune fille, cela lui rappela le temps où il était encore enfant et que sa mère venait lui racontait des histoires le soir….

Puis il regarda Lia et d’un ton calme il dit simplement :

« Nous sommes assez déroutant il est vrai, nous sommes capable du pire comme du meilleur et il y a à la fois du bon et du mauvais en nous. Mais ce que je n’arrive toujours pas à comprendre c’est notre ingéniosité afin de découvrir sans arrêt de nouvelle arme afin de se détruire. Et l’homme a peur de ce qu’il ne peut expliquer ou comprendre c’est bien la le principal problème… »

Lorsque Lia entra dans l’eau, Luna eut un mouvement et se rapprocha vivement de la rive sans entrer dans l’eau, puis elle scruta d’un air inquiet le retour de la jeune fille…

« Et bien Luna pourquoi ne vas-tu pas la rejoindre ??? » dit le jeune ase d’un air amusé...

Pour toute réponse il n’eut qu’un simple grognement puis un léger son comme si la louve était anxieuse de ne plus voir la jeune fille….

Loupjuste quand à lui restait assis, il savait que si le lac était protéger par des fées la jeune fille ne risquait absolument rien, et effectivement quelques instants plus tard Lia réapparaissait devant eux en tenant un drôle d’objet qu’elle présenta au guerrier divin d’asgard…

Loupjuste regarda le drôle d’objet sous différents angles et il pu se rendre compte de certain détail insolite.

Effectivement bien que le contenant, bien que joliment ouvragé ne présentait pas d’autres caractéristiques, le contenu lui changeait de couleur en fonction du reflet de la lumière. De plus à l’intérieure il y avait une pierre, le jeune ase sourit car il avait reconnus une aigue marine, sa pierre favorite. Comment l’avait-elle su, le loup d’asgard n’avait jamais dévoilé cela à personne. Puis il se rappelait de son fameux don, elle avait du le voir dans ses pensées….

« C’est magnifique, mais qu’est ce donc ?? » dit-il simplement en regardant l’objet…..

Le sourire malicieux qu’affichait la jeune fille ne disait rien de bon à Loupjuste mais encore une fois sa curiosité maladive prenait le pas sur la prudence……
Revenir en haut Aller en bas
Lia

avatar
Rôle : Vous le découvrirez bien assez tôt.
Messages : 97


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Jeu 2 Aoû 2012 - 17:14

Liafhilde eu une moue perplexe devant les paroles du guerrier d’Odin. Quelques choses dans ses fibres attiraient une sonnette d’alarme, un pressentiment a la fois étrange mais qu’elle connaissait pour les avoir a de nombreuse fois ressentie.

Lia : « Hmm Je n’ai pas la réponse, les êtres du petit peuples qu’importe leurs noms qu’on donne où leurs régions, tous ont conscience de leurs rôles en ce monde… Surtout ils entendent le souffle de nos terres, le cœur battant des végétaux, des animaux … L’homme a oublier , il s’est éloigné de tout cela… Certaines créations ne sont pas des armes, elles devaient servir a aider ce monde, jusqu’à ce qu’un être les détournent … Mais en offrant la terre aux hommes c’est a eux de prendre soin ou non de ce présent …Seuls les être comme toi pourront faire pencher la balance de la destinée… »

Lorsqu’elle avait plongé dans l’eau Lia n’était pas loin, mais Luna peut être ressentait elle les énergies puissante des charmes anciens ! Après tout elle n’était pas une simple louve ! Cependant Loupjuste n’avait pas tord en cette forêt peu de danger pouvait inquiéter cette enfant, elle-même en racontant le début de l’histoire du miroir aux fées avaient avoué savoir qu’une de ses ascendances étaient celle du petit peuple… Ce qui signifiait qu’elle était dans son domaine, qu’elle était dans son élément.
Ce qu’ils ignorèrent tout deux sauf peut être Luna, c’est qu’elle avait effectivement plonger un peu plus profondément, piquant son doigt pour déversé dans l’eau son sang qu’elle avait enfermé dans la fiole ainsi qu’une partie infime de son cosmos qu’elle avait a peine déclenché.

Ses traits a la fois enfantin et sans âge, notait dans son esprit toutes les réactions de ses deux compagnons. Face a leurs interrogations, un éclat bienveillant mais a la fois égnimatique s’emparait d’elle.

Lia : « Ceci est le passé, le présent et futur… Elle te protègera de l’éclat de la lumière en t’enveloppant dans l’invisible, elle te guidera dans les ténèbres en illuminant ton chemin… Ce charme te permettra si tu venais a rencontrer le petit peuple et une situation inconfortable alors elle sera ton passe droit … Malheureusement tu ne pourras l’utiliser que trois fois dans ta vie… Que cela soit pour appeler le Petit peuple, pour illuminer ou protéger, ou faire appel a ma constellation si tu me cherchais un jour …. »

Pourtant Lia ne lui dévoila pas que cette fiole pouvait aussi faire revenir a la vie. Non cela aurait été trop dangereux, elle connaissait les limites des secrets qu’elle pouvait dévoilé. De plus si Loupjuste n’était pas idiot de lui-même la question se poserait a son esprit, si découvrait la fin de l’histoire. Peut être aussi comprendrait il pourquoi ses compagnes de jeux avaient des craintes, et pourquoi finallement Lia fuyait dans la nature pour ses jeux anodins dans un monde invisible.
Puis elle porta son sourire vers la rive où désormais six fioles reposaient, et comme par magie des éclats cristallins, une brise les fioles n’étaient plus, Lia huma l’air aux effluves boisés avant de sourire des présences, Loupjuste pouvait ressentir mais sans rien voir, cependant Lia elle semblait s’amusait de la situation. Sachant qu’elles ne risquaient pas de se montrer aux hommes, Lia était une exception, elle était descendante du Petit peuple…. Pourtant l’enfant sembla décider a ce que l’invisible devienne visible et elle parla dans son esprit, sans cacher ses paroles a ses compagnons, peut être dans un espoir que un jour tout change…..

Lia :
• Il n’est pas un simple mortel ! vous n’avez pas a avoir peur ! Loupjuste et Luna ne vous ferront aucun mal ! Ils ne connaissent pas nos lois cependant je suis garante de leurs cœurs pur et juste ! Il est un chevalier d’asgard … *


Comme si cela suffisait, une fleur près de l’eau se mit a éclore resplendissant comme une réponse secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Ven 3 Aoû 2012 - 11:00

Loupjuste regarda encore une fois l’étrange présent puis le prenant dans ses mains, il sentit le cosmos à l’intérieure de l’objet. Pendant un court instant il sembla se concentrer dessus et ce qu’il ressentit le troubla, il releva les yeux en direction de la jeune fille et lui dit :

« Votre cosmos est bien étrange jeune fille, il semble être composé de 2 éléments à la fois d’ombre et de lumière, c’est peut-être une des raisons pour que le seigneur d’Asgard m’a demandé de venir vous chercher… Je vous remercie énormément pour ce don que vous venez de m’offrir. »
Finissant sa phrase, le regard dans le vide, il sembla un instant perdu puis il reprit calmement :

« Je n’ai malheureusement rien d’équivalent à vous offrir, je ne suis qu’un simple chevalier divin au service d’un dieu. » A cette simple parole la tête de Luna se redressa et elle vient tout contre son ami, avait-elle senti sa peine ou sa tristesse sa nulle ne pouvait le savoir à part elle-même bien sur….

Puis soudainement une légère brise se mit à souffler et le visages de la jeune fille s’illumina d’un sourire radieux comme si elle était aux anges. Puis elle tourna en direction du lac et commença une prière dont les mots résonnaient dans la tête du guerrier divin...

A la fin de la prière une fleur commença à éclore sous ses yeux. Le guerrier divin regarda la fleur éclore sans faire le moindre geste pour tant il en avait jamais vu d’aussi belle. Il gardait les yeux figés sur la fleur mais les oreilles aux aguets….

Une fois que la fleur eut finis d’éclore, il regarda Lia et lui dit :

« Vous aviez commencé une histoire mais il me semble que vous l’avez laissé en suspend et je pense que vos amis invisibles mais bien présent même si ils connaissent surement cette histoire aimerait entendre votre voie la continuer et cela les inciteraient peut-être à se monter ne croyez-vous pas ? »….


Et Loupjuste s'installa les bras coisé en attendant la suite de l'histoire et il rajouta calmement:

«Même si je sais que vous avez la faculté de lire dans les pensées, je vous raconterais quand à moi une partie de mon histoire si cela vous chante bien sur je pense que cela devra être une rare fois où le loup d’Asgard ouvrira son âme à un de ses semblables ou du moins dont la forme physique s’en rapproche le plus.»


Loupjuste se savait épier de toute part mais pourtant il ne déclencha pas son cosmos ou n’eut aucune pensée négative ou même un geste qui pourrait être considéré comme agressif. Contrairement à beaucoup d’humain qui auraient pu être à ma place il ne cherchait pas à voir mais à comprendre et surtout il voulait que la décision vienne des amis de Lia sans aucune contrainte




Revenir en haut Aller en bas
Lia

avatar
Rôle : Vous le découvrirez bien assez tôt.
Messages : 97


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Sam 4 Aoû 2012 - 0:40

Les traits de son visage enfantin dessinèrent dans ses courbes les rictus d’un sursaut a peine perceptible avant d’hausser d’un geste nonchalant ses épaules. Un sourire acquiescant ses paroles . Loupjuste avait put percevoir une partie de ce cosmos qui lui semblait étrange, mais Lia ignorait encore le futur qui lui était réservé si ce n’était ce que la messagère lui avait dit…

Lia : « Nous sommes tous nés de l’ombre et de la lumière…. Quant aux raisons du seigneur d’Asgard je les ignore, la messagère était quelques peu mystique, je sais seulement que je dois faire reconnaître le sang des siens coulant en moi, suivre le chemin que les Nornes m’indiqueront…. »

C’est un sourire malicieux qu’elle secoua sa chevelure qui fouetta son visage avant de venir se poser près de luna et Loupjuste tandis que ses mains venaient en coupe receuillir le visage du chevalier. Elle le fixa de ses yeux qui semblaient étinceler de paillette d’or. Lentement elle parla.

Lia : « Un présent doit se faire sans jamais rien attendre en retour ! C’est la le plus beau cadeau qu’on reçoit lorsque justement l’être recevant parle avec son cœur … De plus contrairement a ce que tout simple chevalier soit disant être, j’ai reçu un présent bien plus précieux ! Vous n’avez émis aucune crainte ou jugement, vous avez accepter ce que j’étais sans vouloir m’enfermer dans un carcan pour ressembler a tout ces êtres … »


Alors elle avait dut rire, car la brise soufflante, les perceptions de l’invisibles, avait laisser Lia amusée, Loupjuste ne s’enfuyait pas comme beaucoup, il ne vociférait pas de menace pour effrayer l’invisible… Bien au contraire. Cependant Loupjuste la déconcerta un instant , si le sourire qu’elle afficha alors qu’il désirait connaître la suite l’enchantait et montrait que cet homme désirait comprendre ce monde la suite l’intriguait…. Alors elle baissa son minois et repris reportant ces premières idées sur loupjuste pour après prenant son mal en patience….

Lia : « Combien de questions brûlèrent ses lèvres, plus de mille, c’est alors que la cadette sortie de l’onde pour lui apparaître … Bien sur ce mortel resta surpris et surtout ébahis… Il ne pouvait tomber que sous le charme, après tout les faes sont connus pour leurs grâces, leursbeautés réunissant tellement de charme en une même personne… Quant a notre jeune amie, celle-ci ne fut pas difficile, dans son habit de chasse , ce damoiseau avait fière allure, sans doute un gentihhomme , elle le trouva a son goût…. Le soleil continuait sa course alors qu’elle resta a le questionner, traversant la vallée avec lui. Il tentait de répondre du mieux qu’il pouvait, toujours avec respect et courtoisie. Lorsque le soleilallait finir sa course , leurs pas les avaient rammener près de l’étang. Dès lors la jeune fée compris qu’il ne restait que peu de temps avant que ses sœurs remontent le lac et découvre le sacrilège…. Elle lui cria de partir, de ne revenir que le lendemain a la même heure, sur ce même lieu. Bien sûr le lendemain il était là, ne pouvant oublier cet être envouteur. Tandis qu’elle rentra, ses sœurs étaient déjà prête ! Bien sûr vu le caractère mélancolique de leurs cadettes des mois auparavant, de la voir si joyeuse, cela attirèrent leurs attention. Elle chantonnait, embrassant le front de l’une, offrant une fleur de nénuphar a une autre… Mais la fatigue venant elle s’allongea et pour revoir en esprit son galant, ses sœurs comprenant qu’il se passait quelques choses découvrir la vérité en créant un cercle… Ce cercle avec la conjuration de leurs magies unies montra a leur yeux l’horrible vérité…. Elle avait rompu ses vœux et de plus en le laissant repartir, les fae craignaient qu’il aille prévenir les siens… Cela risquait de sonner la fin de leurs vies tranquilles … Il fallait agir … empêcher cela … Alors dans ce cercle telle une belle des eaux endormies elles firent en sortequ’elle ne puisse se réveiller de tout un jour… »
Lia avait sa voix vibrante sans pouvoir expliquer l’intonation qui malgré qu’elle tentait d’interpréter chaque protagoniste brisait son cœur comme un souvenir lointain…. Comme si empathiquement elle comprenait le sort de ses êtres … Pourtant elle continua usant de sa magie pour illustrer ce qu’y avait eu lieu … Mais nul ne pouvait cacher la larme perlant sur sa joue pleurant pour tous ses êtres qui par peur avait commis la même malédiction que les humains …. Un mal corrompant leurs propres natures les forçant a fuir.

Lia : « Le lendemain , il était là dès les premières lueurs du soleil, dans ses plus beaux atours, n’ayant qu’une hâte la revoir. A son grand malheur ce n’était pas sa dulcinée qui apparue pour l’acceuillir… Sortant de l’ombre, sautant des branches basses, jaillissant de l’eau, toutes se jettèrent sur lui, le maintenant au sol, alors l’aînée de ses blanches mains mit ses doigts autour de son cou… Manquant d’air il mourrut… Leurs ouvrages accomplie, elle reprirent le chemin du fond du lac … Tandis que leurs innocente jeune sœur attendait de s’éveiller, et a peine ouvrit elle les yeux qu’à la lumière elle réalisa, le temps filant comme une rivière, la nuit tombant ! son chevalier attendant… Elle courrut, nagea, tout ce qu’il fut possible pour découvrir avec horreur surla berge le corps sans vie de son amant …. La douleur première fois de son existence qu’elle découvrit ce sentiment étrange …. Les larmes coulèrent, elle se pencha, caressa son visage, apercevant les traçes de doigts qui avait sur le cou marquer la destinée… Zprès la douleur, la colère, mais les fées comme les mortels peuvent être pire dans leurs courroux…. Une seule idée venger la mort de cet innocent qui n’avait rien fait pour mériter ce crime … Oiseaux, arbres, plantes aucun n’échappèrent a ses questions « qui a fait cela !! qui !!! » appeurés ils finissèrent par avoués que ses sœurs avaient commis la sentence … Et alors qu’ils osèrent « Mais toi seule es coupable !! tu avais fait serment !! » qu’elle ne les avaient entendus, ses sœurs, la chair de sa chair trahissant ! les yeux haineux, elle retourna dans leurs demeures…. »


Elle se leva enfin, Lia alla vers la berge, ses mains sculptant l’air d’arcanes invisibles et le lac bouillonant, la terre se mit a trembler, et surtout peu a peu l’eau verdâtre devenait telle un rubis resplendissant ….La fin arrivait, mais de part cette simple démonstration, inconsciement Lia montrait a Loupjuste qu’il n’avait pas vraiment tord en la pensant ici en sécurité …. Près des faes elle était redevenue celle qu’elle était ni mortelle, ni petit peuple, juste un être dans cette planète, qui cherchait sa place sans qu’on la juge apprenant des hommes, pas si différente de lui.


Lia : « Lorsque la dame obscure revêtissa son manteau diamanté, l’étang bouillona, la terre se mit a trembler, tout le val et la forêt grondait du vacarme de ce combat… Aux premières lueurs Du soleil au fond de l’étang elle était là debout devant ses six sœurs qui ne pouvait plus rien face a sa puissance … Sans aucune pitié, ni compassion qu’elle ne put apprendre avant, sa petite serpe trancha leurs gorges une a une … Cela n’était pas a ses yeux de la cruauté, receuillant un peu du liquide vermeille… Dans un bol mêlant son sang aux leurs, avec quelques simples de son secret, elle courut rejoindre le corps inanimé de son chevalier. Lentement elle entrouvit ses lèvres, versant sa potion sanguine, puis peu a peu la poitrine s’abaissa, se regonfla…. Les yeux s’ouvrirent, puis elle l’embrassa de toute ses forces l’enlacant contre son cœur… Elle prit alors la décision d’abandonner ce lieu maudit a jamais, de vivre avec lui devenant femme parmi les hommes … Mais l’histoire de s’arrête pas là, si personne ne sut si ils furent hereux, et eurent beaucoup d’enfant comme on aime que les histoires se finissent, au fond les six fées du petit peuple était encore agonissante … Peu a peu leurs sang s’écoula, se mêlant aux eaux de cet étang, débordant, se répandant … Sept nuit et sept our durant le sang s’imprégna tel un serpent rampant autraver des collines et des bois, inodant les village, vallées, nul ne fut épargnée… C’est pourquoi encore aujourd’hui cette terre est rouges pour rappeller a chacun comment est née le miroir aux fées, et pourquoi en notre cœur l’intolérance, et la fuite ne peuvent aider nos races a vivre ensemble …. »


Alors seulement elle revint près de Loupjuste, sa main se tendant comme offrant une caresse a Luna, avant de regarder Loupjuste de son regard triste sa voix était devenue non pas monocorde, mais juste mélancolique comme si elle partageait le même destin qu’eux…

Lia : « Voila l’histoire du miroir aux fées, bien sûr ils la connaissent, tout comme l’île des brumes que vous avez visité n’est pas si différentes, voici aussi une des raisons pourquoi nous refusons les armes en avalon … Les brumes nous protègent vivant avec les mortels sans être vraiment là … C’est nous qui décidons de lever les voiles où non … Je les ai tous plains … Les sœurs voulaient protéger , mais avec leurs magies n’auraient put trouver autre chose … Elles ont montré la voix a leurs jeunes sœurs …. Et la cadette a fait que reproduire cette même histoire … Pourtant elles ont choisit leurs destinées…. »

A cet instant l’espace d’un instant une silouhette brumeuse semblait apparaître près de la fleur une femme aux charmes dont la grâce et la beauté était sans contexte du petit peuple. Une inclination de tête, un sourire de Mona Lisa, et elle s’évanouissa, Lia écarquilla les yeux regardant Loupjuste avant de sourire …. Justte avant de disparaitre la créature avait sembler observer Luna avant que son regard semble s’illuminer, mais impossible de dire le fond de sa pensée.

Lia : « Finallement peut être ont-elles changés a travers les âges … »

La jeune enfant alors regarda Luna, avant de reprendre place a ses pieds, réfléchissant a ce qu’il avait dit, bien qu’elle puisse lire dans les pensées, il y avait une différence pour elle entre percevoir par des êtres qui laissent leurs idées s’envoler et se confier avec le véritable désir de parler… Pour cela son cœur se gonflait, c’était peut être la première fois véritablement a part peut être la grande prêtresse que une personne faisait se geste envers elle . Un geste qui risquait de la marquer a vie. Cependant ses yeux parlaient mieux que ses paroles.

Lia : « Percevoir les pensées volages est différent que recevoir les confidences…. Et cela m’enchanterais encore plus en sachant que j’ai l’honneur d’être l’une des rares personnes a avoir la confiance du Loup d’Asgard…. Et bien sûr de notre amie Luna ! »

La forêt semblait se chargeait d’une énergie nouvelle, bien que les présences semblaient toujours vivant, bien que on pouvait ressentir la vie bouillonait en ce lieu, Thor semblait accepter, et comme si un fardeau était enlever, l’air semblait plus vivifiant comme une brise invitant a l’euphorie des fêtes… Un acceuil de bienvenue où l’odeur des plantes sembla devenir plus intense comme si elle mumurait « bienvenue …. »

Revenir en haut Aller en bas
Thor
Membre d'Or
avatar
Messages : 1103

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
302/302  (302/302)
Cosmos Cosmos:
384/384  (384/384)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   Ven 17 Aoû 2012 - 12:13

Loupjuste écouta la fin tragique de cette histoire, mais qui était fort jolie…Durant un cours instant, il replongea à l’époque où il vivait dans la forêt avec la grande prêtresse.

Puis ne voulant pas rompre le silence de ce lieu il se mit à penser :

*Dans ton histoire, difficile de juger a qui la faute, est ce la faute des sœurs ainées qui en voulant protéger la dernière ont tuées l’humain ou cette dernière qui aveuglée de colère et de douleur les a tuées ??Et pour toute réponse je dirais simplement que aucun des deux parties n’est fautif…La seule chose que je remarque dans ton histoire c’est l’absence de communication qu’il y a eu entre les sœurs. Et cela est bien triste car si elles avaient communiqué entre elles je suis sur qu’elles auraient trouvé un compromis…. Comme quoi des fois prêter serment peu s’avérer un rien dangereux*

Tout en reprenant son souffle et toujours en communiquant par télépathie il dit :

*Vois tu dans nos légendes il y a deux dieux que tout oppose, l’un est puissant et aussi imprévisible que la foudre tandis que l’autre plus chétif, compense sa faiblesse physique par une rapidité d’esprit et une certaine façon de parler. L’un est courageux, loyal et à de l’honneur tandis que l’autre est fourbe et menteur pourtant leur alliance est de la plus dangereuse pour la bonne et simple raison que les qualités de l’un complètent l’autre…*

Prenant cette fois la parole de vive voie pour que les êtres invisibles entendent l’histoire il se mit à conter :

« Le mythe burlesque du vol du marteau de Thor est raconté dans le poème eddique Þrymskviða. Thor se réveille et constate la disparition de son marteau Mjöllnir. Loki s'envole alors le chercher dans le monde des géants, et rencontre le géant Þrymr qui déclare l'avoir pris, et ne le rendrait qu'en échange de la main de la déesse Freyja. Loki retourne en informer Thor, et Freyja furieuse refuse de se donner au géant. Le dieu Heimdall propose de travestir Thor en mariée pour tromper le géant, ce qu'il fait alors non sans réticences. Loki l'accompagne déguisé en servante. Les deux dieux sont accueillis à un banquet du géant qui est trompé par le subterfuge. Le géant remarque quelques éléments étranges dans la façon d'agir de son épouse ; elle mange et boit beaucoup plus que l'on s'attendrait. Loki déguisé explique que c'est parce qu'elle a voyagé huit nuits de suite sans manger dans son empressement de prendre sa main. Þrymr demande ensuite pourquoi elle a des yeux aussi enragés. Loki répond que c'est parce qu'elle n'a pas dormi pendant huit nuits dans son empressement pour prendre sa main. Þrymr ordonne qu'on lui apporte le marteau pour consacrer la fiancée, alors Thor s'en empare, jette son déguisement et tue Þrymr avant de massacrer toute sa famille. »

Puis il reprit d’un ton calme :

« Ce qui me plait le plus, c’est que l’on soit homme ou être féerique, on rencontre toujours le même souci quand les sentiments nous guettent, à partir du moment où on se laisse parler les sentiments plus grand-chose existent et c’est une des raisons qui fait que je suis heureux de ne pas connaître les sentiments car rien ne vient troubler ma vue et donc mon jugement. »

Puis se rappelant de l’histoire, il émit un léger sourire car Lia venait de lui confier une chose importante, le sang des fées avait apparemment le pouvoir de faire renaitre à la vie mais cela il le garda au fond de lui sans rien dire……
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flashback Le protecteur d'asgard . Chapitre I (Loupjuste/thor +Lia)
» Flashback Le protecteur d’asgard. Chapitre II ( Loupjuste/thor+lia)
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Dragan Tiril [Seigneur Protecteur d'Ardamir]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-