Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Dim 6 Mai 2012 - 1:16



Elflédéa était alanguie sur le pont d’un petit bateau qui leurs feraient visités le pays de la sagesse sa main s’amusant des vagues créer par le remous du bateau, sous le ciel étoilé voguant en des rêves éveillés… Son monde la rappelait. Son père écoutait comprenant que nul ne peut combattre certaines destinées, même lorsqu’on est maître de son destin, certains faits sont immuables … Il connaissait que trop cette énergie, ce cosmos endormie qui s’éveillait et cherchait son élément, son chemin pour répandre sa conscience a la volonté du cœur….
Son cœur partagé entre fiertée et inquiétude pour son enfant, il se sentait hypnotiser par sa voix…

[color=mediumvioletred ]Elflédéa : « En remontant le Léthé, tu trouveras le jardin sans fin des dieux.
Seuls les élus sont autorisés à pénétrer dans ce paradis.
Le ciel qui se trouve au loin
Tend sa main maternelle.

Les armures divines dansent dans le ciel,
Un vent frais souffle et agite les fleurs.
Que ce soit la douleur, les soucis ou la souffrance,
Tu en sera libéré dans le royaume des dieux.

Comme les gens attachés par la tristresse, la lumière se verse.
Ceux qui vivaient autrefois acceptent tous de briller dans la bénédiction.
Dans le monde qui dirige vers le vide,
Tu recevras la vie éternelle.

C’est le lieu sacré où se dessine l’arc en ciel du bonheur
C’est ce que tu priais les étoiles étincelantes pour obtenir.
Que ce soir la douleur, les soucis ou la souffrance,
Tu seras libéré dans le royaume des dieux.


Les armures divines dansent dans le ciel,
Un vent frais souffle et agite les fleurs.
Que ce soit la douleur, les soucis ou la souffrance,
Tu en seras libéré dans le royaume des dieux. »(/color]


Sa voix résonnait d’une vibration trahissant une émotion vacillante. Telle une prière enchantée qui devait rejoindre les cieux , atteindre les étoiles . Elle se tourna sur le dos, ses yeux rivés sur les diamants étincelant qui parait de ses plus beaux atours la dame noctambule.
Comme des feux follets scintillant de leurs facéties, elle lisait leurs histoires, parfois son esprit semblait s’embuer d’un voile qui l’emportait vers des visages qu’elle n’aurait put décrire.

Lentement elle pris une bourse de velours pendant a sa ceinture l’ouvrant d’une main agile alors que son regard restait rivé sur les étoiles, elle pris cinq tiges les retirant de leurs écrins avant de les alignés sur le pont. Puis elle baissa enfin les yeux sur les artefacts de divinations.

[color:0a70=mediumvioletred ]Elflédéa : « Straif, Ngetal, Huath, Iodho, Beth……. Qu’es ce …..”

Durant quelques instants qui n’était au final quelques secondes, la jeune femme restait interdite face a l’oracle divinatoire et son presage. Elle tenta cependant de se concentrer, détaillant chacune des arcanes représentées par les bâtonnets de bois dont les encoches illustraient les symboles.

• Straif est le Prunellier, il représente l’adversité, car il ne craint pas la rigueur et apprivoise Chronos en son royaume…. Cette arcane nous délivre le message de se confronter a son adversaire, aux épreuves de la vie pour faire le point sur nous même, et ne pas rompre face aux obstacles. Des choix apparaissent ….. Par tous les saints ! quelle épreuve va-t-on mettre sur notre chemin…. Non je dois pas craindre … Straif représente l’action, la terre nourricière !

Ngetal, dont le roseau est une plume par laquelle se manifeste la vérité, la destinée de l’être… L’apprentissage, la découverte…. Vie après vie les âmes s’incarnent répétant les erreurs ou apprenant de leurs passés pour aller a l’essentiel de nos vies, améliorer notre mémoire pour acquérir de nouveaux monde … Ngetal est comme un sentiment purificateur, l’eau de l’enfant que l’on baigne pour le purifier ….

L’aubépine de Huath , plante des faes, ou ais je entendu que l’aubépine était l’ultime protection a demander a ces êtres contre les forces ténébreuses ? C’est une image aérienne, elle laisse s’envoler les pensées impure et confrontre la personne a purifier corps, cœur, esprit, une inactivité, un retour au source pour mieux faire face aux épreuves a affronter…. Mais elle est aussi le symbole de l’aide extérieure ….

L’if de Iodho, un désir flamboyant, l’arbre reliant tel un pont les mondes…. Iodho est la transformation, le deuil de nos malheurs ne doivent plus êtres, une arcane qui veut que l’ont relâche nos sentiments véritables pour tel un serpent muer et effacer enfin les traces du passé pour revivre… Ne plus subir nos bagages du passés, mais qu’ils deviennent une force de découvrir nos chemin….

Vient ensuite Beth le bouleau de l’initiation… Le désir flamboyant encore une fois, cet arbre qui malgré des sols peu engageant parfois nu arrive a donner naissance a des forêt…. Un nouveau départ…. Encore une arcane qui demande de méditer, de faire face a son ame … Mais l’initiation possède un maître, un être qui vous fait devenir par ses épreuves et exister…. *



Son regard d’Emeraude restait plonger sur les encoches, malgré toutes l’expériences qu’elle avait appris dans ces morceaux de bois entaillés, le message semblait incompréhensible. Elle se mit a rire et a se parler a elle-même.

[color:0a70=mediumvioletred ]Elflédéa : « Elfle ma fille ce voyage te perturbe ! tu n’as jamais rien connu a part ton île ! et maintenant tu vas t’effrayé d’un message de ces Oghams comme si on allait d’un coup t’attaquer ! »

Son père l’appela, et elle rangea en vitesse ses objets avant de se lever pour le rejoindre avec un sourire voyant ceux qui allait picorer pour leurs diners sous les étoiles. Sa préférence allant directement sur les fruits et légumes bien qu’elle se chamailla avec son père adoptif qui désirait qu’elle prenne de la viande ! Sur ce point de vue c’était chaque fois la même histoire, la jeune fille faisait une moue boudeuse criant au meurtre de créature innocente ! Et son père la taquinait en lançant des piques comme quoi elle avait alors de la chance que les légumes ne cris pas sous le coups de ses incisives les broyant comme séance de mise a la torture !
Seulement après ses moments d’amusements qu’elle descendit dans la cabine s’endormir au son des vagues tandis que son père restait encore éveillé quelques temps.

Pourtant elle ne trouvait le sommeil, restant immobile, les images de l'oracle revenant devant ses yeux comme des fantômes la mettant en garde. Son sourire s'effaçait, elle ne voyait aucune épreuve pouvant lui faire chasser une douleur comme étant tragique si ce n'était la perte de son père, d'être seule au monde, sans lui elle serait perdue,seule au monde sans aucune protection...


Dernière édition par Elflédéa le Sam 12 Mai 2012 - 22:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7544


Caractéristiques
Vie Vie:
243/243  (243/243)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mer 9 Mai 2012 - 17:09

Le spectre vagabondait depuis un long moment déjà. Il avait parcouru une grande distance depuis son départ des enfers, et s'était débrouillé pour se nourrir en chemin. Se débrouiller pour lui signifiait voler, piller, arnaquer, bref... ce genre de chose quoi. Il aurait très bien pu piller un garde manger en Enfer, mais il avait été trop pressé de se tirer de là bas. Et puis, ce n'était pas comme si il avait pas l'habitude d'improviser après tout. Son chemin l'avait mené dans des terres éloignées et perdues de toutes civilisations. Et ce n'était pas vraiment là où il voulait se rendre. Dans sa hâte, il avait pris un mauvais chemin et le revoilà partit dans une galère sans nom, à croire que c'était son destin de les enchaîner à un tel rythme. Il regrettait de ne pas être resté planqué dans ses quartiers... depuis le jour où il avait décidé d'en sortir, tout n'avait été qu'embrouilles et problèmes. Mais bon, c'était comme ça et il faisait avec.

La région où il était arrivé était montagneuse. Il doutait fort de trouver quoique ce soit d'intéressant dans le coin. Setesh erra donc dans la région un petit moment, à la recherche de nourritures ou d'un moyen quelconque de locomotions. Avançant dans cet endroit pour le moins pénible pour le vagabond qu'il était, il finit par se rapprocher d'un courant d'eau. Il découvrit des lors avec une joie effrayante un bateau.

"Parfait.... je n'aurais pas pu demander mieux !"

Il se rapprocha furtivement de l'embarcation telle une ombre dans la nuit puis d'un saut aussi silencieux que le vol d'une chauve souris la rejoignit. Tout était calme à bord. Mais cela n'allait pas durer avec ce passager clandestin. Se faufilant sans un bruit, il trouva un homme à la barre. Affamé, le spectre n'allait pas faire dans le détail, d'autant plus qu'il allait avoir besoin du bateau. Silencieusement, il arriva derrière l'homme avant de le frapper. Sa victime s'effondra en poussant un léger gémissement. Setesh pouvait bien se débarrasser du bonhomme mais pour le moment, il avait d'autre priorité. Le laissant comme ça, il prit le parti d'explorer le navire. Descendant dans la cale, il se jeta sur une gourde remplie d'eau. Il aurait préféré trouver de l'alcool, mais c'était toujours ça de pris. Il ressortit de la cale la bouche pleine, trop content d'avoir trouvé de la nourriture. C'est alors qu'il remarqua seulement la présence d'une cabine.

"hum? allons bon... le gars là haut était peut être pas seul... allons voir ce qui s'y trouve... ça m'évitera des mauvaises surprises.."

Ouvrant la porte, il découvrit un lit et apparemment une personne s'y trouvait. S'approchant, il découvrit une fille, et plutôt jolie apparemment. Il ne put réprimer un sifflement de ravissement.

"fiiiiiouuu... et bien voila, la roue tourne comme on dit! voila qui va me rendre le voyage agréable... (un coup violent au niveau de la tête se fit sentir) ... merde qu'est ce que....!?"

L'homme à la barre s'était réveillé et apparemment il était en pétard. Révolté par cette rébellion, Setesh qui avait chancelé sous le coup se redressa, furieux. Lui qui comptait détourner le navire à ses fins personnelles et qui n'avait encore rien décidé les concernant était bien décidé maintenant à régler ce problème définitivement.

"Ah tu veux jouer à ça! J'comptais éventuellement vous laisser en vie, si vous coopériez, mais là mon vieux, t'as pas bien jouer ... "

Son cosmos augmenta brusquement. La couleur rouge de ses yeux semblait comme brûler dans l'obscurité de la cabine tandis que Setesh était recouvert d'une aura sombre et irréelle. Ces effets de lumières ne parurent guère impressionner l'homme qui se jeta sur le spectre. Mais ce dernier fit montre de sa force et sans effort apparent, il fit ployer l'homme d'un bras, l'obligeant à poser ses genoux au sol. Penchant sa tête avec un rictus, Setesh s'amusait beaucoup... et avec une lueur de démence sanguinaire, il claque des doigts de son bras libre.
L'homme fut littéralement horrifié au point d'en rester sans voix en découvrant son corps pourrir littéralement. Les pouvoirs de Setesh n'étaient certes pas revenu complètement, mais suffisamment pour lui permettre de putréfier sans difficulté un simple mortel, aussi coriace était il. Les membres du malheureux prirent une teinte verdâtre puis noire, s'affaissèrent pour grouiller de vers en faisant découvrir les ossements à travers la chaire en pleine décomposition. L'odeur aurait été insupportable pour quiconque, sauf bien sûr l'étoile céleste de la Putréfaction qui prenait plaisir à torturer sa proie. Mais la lueur de haine de l'homme agaça le spectre, qui aurait préféré y lire de la crainte, ou quelque chose de ce genre...

"Rah tu m'énerves... même si je reconnais que t'en as une sacré paire!"

Levant sa main libre, celle ci se recouvrit d'une impressionnante aura qui prolongeait les doigts de Setesh de longues et effrayantes griffes.

"Allez... je suis quelqu'un de clément... j'vais t'épargner des souffrances inutiles..."

Et d'un coup violent, il faucha le pauvre homme en le clouant au sol. Du sang éclaboussa la pièce, mais également des morceaux de chaires décomposées. Setesh poursuivit en le martelant de coups de griffes qui se distinguaient par un bruit sourd et sordide. A chacune de ses frappes, le corps du pauvre gars tombait en morceaux. C'est alors que la fille émergea de son sommeil. Se tournant d'une façon désinvolte, Setesh n'avait plus l'envie de jouer avec elle.

"Toi ... t'aurais mieux fait de rester endormie!"

Et sur ces mots balancés avec un cynisme d'une acidité effrayante, il porta un violent coup de griffes à la jeune fille au point de la faire voler contre le mur. Elle saignait abondamment et sans doute sans avoir eut le temps de comprendre ce qu'il se passait, replongeait dans l'inconscience. Se retrouvant avec deux corps sur les bras, il passa ses nerfs sur les restes de l'homme...

Quelques minutes plus tard, Setesh jeta la jeune fille à l'eau, près du rivage... avec un peu de chance, elle s'en sortirait en échouant dans un coin... au pire, elle rejoindrait son compagnon. Puis il lança là où devait se trouver la jeune fille maintenant les morceaux de l'homme... il estimait qu'il aurait trop cruel de les séparer! Oui Setesh avait un curieux sens de l'humour! Désormais, le voila seul maître à bord et en direction d'une terre qu'il n'avait pas visité depuis un bon millénaire ... au bas mot!
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Ven 11 Mai 2012 - 3:10

Combien d’année sans s’entraîner, le temps défilant oubliant l’adrénaline des combats. Le père adoptif avait rendu son armure, seuls les souvenirs étaient encore présent dans le cœur de cette armoire a glace originaire des pays enneigés. Loin de sa jeunesse, des réflexes s’étaient peu a peu perdu, même si le voyage le partageait entre bonheur de redécouvrir le monde en voyant l’enfant unique élevé par ses soins ouvrir ses yeux sur la beauté des paysages et la crainte de ne pouvoir rejoindre le paix où il espérait trouver le repos de ses vieux jours, mettant cette dernière en sécurité.
Un mince gémissement lorsque le choc de l’attaque par derrière du spectre le frappa, n’ayant rien vu venir plonger dans ses pensées. Laissant le temps au a l’envahisseur du bateau de faire un petit tour du propriétaire découvrant dans la cabine le corps endormie de l’innocente.
Ses cheveux se répandaient sur l’oreiller comme une auréole flamboyante, dont les rêves ou plutôt les cauchemars semblaient l’agité dans son sommeil.

Ce fut l’instant choisit pour le protecteur de la pureté de revenir jouer avec le spectre, essayant de l’assommer, ce qui aurait sûrement été le cas sur un être normal. Mais lorsqu’il senti le cosmos orienté, il comprenait le danger qui se présentait a lui. Aux paroles même si il ne daigna répondre, il hésita d’une erreur fatale a révéler son énergie. Tant qu’on ignorait son identité, nul ne serait quelques choses sur sa fille, et peut être pourrait elle y réchapper.
Une erreur tragique car ce spectre détenait un pouvoir dont même le plus valeureux guerrier n’aurait put faire face. Le combat qui s’enchaîna laisser entrevoir la haine d’un père protégeant son trésor , le silence son mépris des spectres, et dans son cœur, le désir ardent de l’instinct de survie priant pour que sa fille se réveille et s’enfuit sans chercher autre forme de procès.

Alors que l’agitation et son rêve l’éveillèrent comprenant qu’un élément extérieur embrumé son cerveau a l’insérer a son rêve, sans comprendre ce qui se passait de ses yeux encore plissés de l’étreinte de Morphée, Setesh la griffa avec une force qui la fit attérir violemment contre le mur , sa tête embrassant la paroi, la fit choir dans l’inconscience.




Juste une morsure glaciale pénétrant ses chaires, comme une étreinte d’un manteau don’t on aurait piquer des milliers d’aiguilles. Puis soudain une chaleur envahissante un murmure grandissant, comme une voix lointaine qui ne pouvait durer d’avantage….

« VIE ! »

D’où venait cette voix, ce message dont l’origine ne semblait pouvoir être identifier. Puis peu a peu s’éteindre comme une bougie qu’on souffle. Vie … Vie trésor inestimable du souffle lumineux des êtres errant sur la terre, la vie transformation éternelle des êtres par les épreuves. Un goût acre , l’oxygène manquant, elle ouvrit les yeux, ne pouvant bouger…. Elle était en apnée entrain de suffoquer. Comment comprendre ce qui se passait, elle paniqua, avalant le liquide qui se répandait dans son corps sans laisser sentir la douleur de sa peau meutrie. Elle voulu nager mais son corps s’arcboutant dans une douleur fulgurante.
Vie … Qu’es ce que la vie … parfois juste un hasard de coincidence et alors que son corps remontait lentement, croyant qu’elle se noyait, une racine plongeante a portée de main, elle l’attrapa.

Lentement Elflédéa essaya de se rapprocher de la berge, ses derniers efforts a se hisser, arrachant son cri de douleur, reprenant l’air comme un poisson cherchant l’oxygne hors de l’eau. Sa robe blanche désormais devenue rouge du sang se répandant.
Sous les étoiles son regard se portant, son esprit voulait croire au cauchemard mais son cœur savait la vérité, et un cri inhumain d’incompréhension et de douleur s’éleva dans le silence de la nuit.
Un cri de vie et de mort, réveillant une énergie qui tourbillonna se laissant aller a un sentiment trouble qu’elle n’aurait put définir.
Ses larmes vidèrent son corps.... La force la quittant du liquide qui prenait la fuite de sa blessure au ventre, la marque des griffes de setesh marquant sa peau, elle s'évanouit inconsciente plongeant entre la mort et la vie, essayant de combattre l'etreinte éternelle.

Son corps moulé dans les vêtements imprégnés de la rivière, devenait de plus en plus froid, l'odeur du sang s'intensifiant en même temps que la sorte de défalgration qu'elle avait inconsciement créer dans sa douleur s'éteignait.
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mar 15 Mai 2012 - 19:40

À peine avait-il eut le temps de se retrouver hors du territoire Saint que Ragna en avait déjà reçu un appel télépathique d'une voix dont il reconnu sans trop de difficulté, il ne s'agissait nulle autre que de Thor fils d'Odin il faisait assurément un message générale disant à tout les Guerrier Divin de se retrouver sur les terres de Delta. Il était claire que le Divin allait retourner en Asgard, mais allait aussi profiter que tous le monde le croient mort pour feinter quelconque appel, il n'avait en tête qu'une seule idée, récupéré Lokky et repartir. Ragna n'aimait pas rester aussi longtemps sans son compagnon canidé, alors oui il allait s'embêter à revenir en terres Divine pour ensuite se tailler ailleurs, mais c'était son choix. 

 Méconnaissable cacher par ça cape qu'il avait à nouveau utiliser tel une toge dont on ne voyait que ses main et des pied, il eut largement de constater qu'en dessous de son armure il ressemblait à une momie, son corps était recouvert de bandelette et ses plaies vraisemblablement laver, bien qu'il n'en avait pas eut de très importantes, donc en sommes aucune parcelle de peau n'était visible sauf sa tête, mais celle-ci était cacher par sa capuche improvisée. Son long chemin vers le royaume des glaces débutait, n'aillant pas son compagnon dans l'immédiat le voyage en serait deux fois plus long, mais il savait qu'en marchant, à la fin de la journée  le Divin de Beta aurait déjà rejoins les contrées des glaces éternelle. 

En tout cas une chose est sûr il en aura vu du pays, la traversée depuis la Grèce n'était pas mince à faire, mais c'était un bon marcheur malgré tout et le Manieur des deux éléments ne s'en plaignait guère, Ragna savait au moins qu'il aura rattraper tous ces jours où il n'avait pas fait d'exercice pour ce maintenir en forme, là il était servis. D'instinct le Divin savait quel chemin prendre, comme si la position d'Asgard était inée chez lui, cela devait sûrement être pareil pour les autres Guerrier c'était-il dit en tout cas une chose en était sûr le Celtique arrivait bientôt, il en avait fait un détour par l'Irlande afin de revoir son ancien Manoir qui n'avait pas changer, toujours aussi en ruine....

Ragna arrivait maintenant sur le premier domaine d'Asgard, il avait prit la précaution de bloquer son cosmos afin que nulle ne sache de sa présence. Les terres de Gamma était déserte pas âme qui vive, mais les trace de pas et l'odeur des précédents assaillant était toujours présente et cela dégoutait le Divin, il dû faire volte-face et continuer son chemin, le moindre excès de colère et n'importe qui aurait pu le repérer. La discrétion devait se faire maître car le deuxième domaine était celui d'Epsilon garder normalement par son frère et il savait très bien au combien ce dernier avait l'ouïe fine, mais visiblement il n'y avait personne ce qui était pertinemment étrange peut-être que dû à la précédente attaque tous les Guerrier c'était replier, mais il y avait aussi eut l'appel de Thor, c'était très probable qu'ils aille tous répondu à l'appel. 

Une certaine nostalgie submergeait petit à petit le Divin à chaque pas qui le menait gentiment sur ses terres celle de Beta, mais la surprise qui l'attendait devant son volcan était des plus ironique. Le Divin eut vite fait de se cacher sur une branche, dissimuler par les feuilles se posant avec la plus grande délicatesse car Raine semblait protéger les terres de son frère..... Chercher l'erreur !! Son adversaire semblait être un spectre, mais l'on ne pouvait ce fier qu'au cosmos car la femme ne portait pas d'armure. Ragna dû faire un monstrueux effort pour ne pas littéralement se jeter sur cette impertinente qui souillait son domaine de sa présence, malgré tout il faisait confiance à son frangin pour sortir les ordures, il était temps de faire le ménage et vu la posture que prenait Raine il n'allait pas tarder à y avoir de l'action. 

Alors qu'il tentait de garder son calme, le Divin aperçu du coin de l'oeil Lokky qui semblait retourner dans la grotte, Ragna se faufila discrètement ça cape blanche lui donnant un avantage dans ce décore neigeux. Il recula à nouveau sur le deuxième domaine et positionna deux doigts coller à ses lèvres ce préparant à siffler un bon coup pour appelé son ami canidé, mais se retint au dernier moment aillant peur que cela n'attire l'attention de l'écarlate, il entreprit donc un sifflement moins fort et ressemblant à un oiseau, Lokky n'aurait aucun mal à le reconnaitre et à le rejoindre et en parlant du loup le voilà déjà qui se ruait sur son maître se jetant littéralement sur Ragna qui en tomba à la renverse. 

- Oui mon beau c'est bien moi, par Odin, même pas un jour et tu me manquais déjà.

Après quelques papouille et gratouilles Ragna tenta de se relever quand un nouvel obus vint a le percuter de plein fouet, ce retrouvant encore une fois encastrée dans la neige nez à nez devant de gros yeux tout rond suivit d'un gros coup de langue baveuse aspergeant son visage pour la seconde fois.... En même pas cinq seconde !! Garm le loup blanc de Raine se tenait sur le torse du Divin au sens propre du terme, il lui fit gentiment comprendre que son poids allait finir par vraiment l'écraser. Les deux loup l'aidèrent à se remmetre sur pied et le loup au croissant de Lune n'attendis pas plus longtemps pour prendre carrément le bras du Guerrier entre ces dents, le tirant  doucement, Ragna ne mit pas longtemps à comprendre qu'il voulait rejoindre le frère afin de se faire les retrouvailles. Il retint de se faire emporter, le Celtique n'avait pas éviter de justesse l'écarlate pour se faire repérer quelques minutes après. 

- Garm non! Je dois repartir pour le Sanctuaire, lâche moi. Quoi? Me suivre? Hors de question toi ton devoir c'est de rester au près de Raine..... Pardon? Lui vouloir rester absolument seul? En effet c'est bizarre, bon je t'embarque.  

Lokky ne se fit pas prier et se baissa pour laisser le Guerrier monter sur son dos, après quoi il se mirent en route. La différence était flagrante, rien de tel qu'un petit coups de main pour le voyage, étant en même temps accompagner de Garm il plaignait celui qui viendrait l'importuner. Le Divin avait prit le chemin inverse pour rejoindre à nouveau le Sanctuaire prenant la peine de faire un détour pour se changer les idée, sont objectif étant de mettre la main sur un supérieur histoire de bien lui faire comprendre que sont aller simple pour le royaume des mort ne l'avait vraiment pas plu, il se doutait bien que les Saint devait déjà être au courant de tout se grabuge, mais cela lui démangeait trop de pouvoir remettre les point sur les "i" de lui même. 

Ses pas le mena dans une contrer parsemer de montagne ressemblant presque à une ancienne cité, il faisait nuit noir et il régnait un silence mortuaire, mais un peu plut tôt il pu tout de même entendre un étrange cri surgissant de nulle part transperçant le calme, ce fut justement ça qui l'avait attiré dans ces montagnes. Il s'approchait doucement d'un pas calme suivit de Garm qui en faisait de même, au loin le Divin aperçu de l'eau qui s'étendait sur une autre rive, changeant de cap, rejoignant la berge, Ragna descendit de son loup il était encore sous sa toge même son visage se dissimulait dans l'ombre que provoquait les rayons de la Lune. Le voyage l'avait assoiffée, n'hésitant donc pas pour boire sans retenue, mais une odeur bien familière se glissa tout à coup sous le nez du Celte, qui après avoir largement étancher sa soif releva la tête remarquant que cela provenait de l'eau elle même, la surprise de se dernier n'en fut que plus grande quand il enflamma sa main pour y voir plus claire remarquant avec étonnement que le liquide avait une teinte rouge, faisant immédiatement signe aux deux loups d'arrêter de boire. 

- Par Odin je viens de m'enfiler au moins un litre de sang à cause de cette flotte, les autochtone sont des vampires ou quoi !!??

Remontant le courant de l'eau le Guerrier d'ébène se rendit compte que la teinte rouge découlait d'un endroit non loin de lui et décida d'aller vérifier de ses propre yeux d'où pouvait bien provenir tout ce sang. Son étonnement en fut des plus surprenant quand il vit que cette marre écarlate coulait d'une jeune fille, une immense plaie béante sur son abdomen. Cette scène était des plus ragoûtante, mais elle semblait encore vivre... Oui elle vivait! Des images défilèrent dans l'esprit du Divin le transportant à l'époque où il avait recueilli Raine.... Sauf que son frangin n'était pas éventré, enfin presque. Il n'y avait personne autour, pas un pigniouf pour venir aider cette jeune fille largement en détresse et ses souvenir ne le laissa pas sans aucune réaction. Se baissant à sa hauteur Ragna sentait le froid se propager dans le corps de la fillette et dans un dernier élan de compassion mit sa main sur la plaie intensifiant son cosmos qui découlait une douce chaleur apaisante tendis que la blessure se refermait gentiment. Un tel acte de sa part était ahurissante, jamais le Divin n'avait agis en faveur de quelqu'un sauf pour son frère et lui même, cette petite laissait un sentiment étrange au Guerrier ne sachant pas pourquoi. 

- Tu ne mourras pas aujourd'hui, je viens de te soigner, ta blessure n'est plus que passer à présent.

Usant des griffes de Beta, Ragna fit tomber un tas de branches de l'arbre à côté de lui Garm s'empressa de les rassembler au près du Divin qui les immola afin de réveiller un feu destiner à réchauffer au mieux la jeune fille frigorifier, son cosmos aurait suffit, mais s'il l'avait simplement laisser là, elle y trépasserait assurément. Ordonnant aux canidés d'aller chercher de quoi se remplir l'estomac, après quoi le Guerrier s'installa au près de la gamine ne retirant pas sa cape voulant rester dissimuler encore un moment, il en profita pour sortir sa flûte jouant d'une douce mélodie. Qui pouvait bien être cette petite et qui l'avait mit dans un état pareil? 

Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mar 15 Mai 2012 - 23:19

Le voyage de Ragna guerrier divin de Beta le mena sans le savoir vers la cause de l’eau écarlate. Le teint devenu cireux, les lèvres dont la couleur faisait penser aux fruits mur gorgée de rosée étaient désormais presque grise. Malgré cet état qui la menait vers le royaume d’Hadès il semblait qu’une cendre ne demandait qu’à s’enflammer pour revenir en ce royaume d’éclat. Un combat contre sa propre conscience a savoir si le malheur de la perte d’un être cher aurait raison d’elle ou si finalement son âme pouvait aimer par l’au-delà afin de rappeler le souvenir d’un homme qui avait tout sacrifié pour un enfant retrouvé .
Dans les ténèbres glacial semblait au loin flottait une lueur minuscule… Alors que Ragna agissait sans comprendre ses propres actions comme aidant le destin de l’âme a choisir sa voix, une énergie s’échangeant, la lueur devenait étoile.

A peine le cosmos déployait que Gamma dont plus personne n’avait ressenti le cosmos depuis bien des lustres semblaient d’un coup se réveiller une dernière fois comme un geste du ciel de la clémence des astres. Et alors que Ragna annonçait qu’elle ne mourrait pas aujourd’hui dans son esprit errant en cet univers la demoiselle voyait autour d’elle l’univers se déployait…
L’ancien guerrier des glaces qui avait tout abandonné pour elle et l’élevé comme sa fille apparaissait derrière elle , sentant cette force brute et calme qui appaissait enfant ses cauchemards, mais elle ne pouvait bouger, son regard observant l’infini des astres.

« Vie ! Pour moi VIE ! trouve ton éclat ! ton étoile ! Montre au ténèbre qui t’a élever ! Lorsque enfin tu seras prête va a Asgard et dit leur que sous la protection du saphir de l’étoile de Gamma tu demande la bénédiction du seigneur de l’Omniscience et protecteur des glaces éternelles ! Vie Elflédéa vie pour la lumière que tu apporte ! »

Peu a peu comme un fantôme tout se brouillait, pour laissait parvenir au loin une mélodie l’appelait, c’était comme le murmure des vents s’engouffrant dans les montagnes enneigées, le calme de l’hiver froid et aggressif qui vous meutrie la peau pour vous endormir, mais par delà la froideur existait le manteau de la dame nature attendant son heure pour réveiller la terre de son étreinte, arrêtant de pleurer la perte de son enfant.
Les larmes coulaient sur son visage, mais le feu réchauffant son corps, peu a peu semblait reprendre l’éclat de sa blancheur alors que ses lèvres murmuraient comme si elle faisait un cauchemard.

Elflédéa : « Père …. Papa … NON !!! asgard … étoile … Non ne t’éteins pas !!! »

Puis tout s’arrêta, elle semblait dormir comme si ses forces récupérer elle n’était qu’une enfant ayant rêver de monstres et dont les anges l’avaient protéger. C’est là dans son esprit replié sur elle-même qu’elle priait pour l’âme de son père ne voulant croire a la mort… Lentement ses cheveux semblaient s’activer comme si une brise se répandait joueuse…



L’énergie semblait devenir de plus en plus forte et les envellopper comme si les ténèbres allaient disparaitre, et loups comme Ragna semblait voir comme une bulle les enveloppant, comme si une étreinte sur leurs coeurs venaient les remercier.
Silencieuse lorsqu’une voit retendissant.

« Dans le cœur, les hommes reconnaissent le mal,
alors pourquoi sont ils salis par la haine un jour ?
Alors que le ciel dans nos rêves
Devient encore plus clair aujourd’hui,
Avec tout mon pouvoir de l’amour,
J’aimerais te protéger.

Ah beautiful, beautiful child….
Ah beautiful, beautiful child….
Ah beautiful,
La santé est une lumière… Pour toi.

Dans un désert de solitude, au début d’une bataille,
Tu as cherché la preuve de ton existence.
Cependant, elle t’es apparue dans ton cœur un jour.
Ne perd pas ta douceur, s’il te plait,
Un jour toi aussi, tu rencontreras le destin
Que tu éteindras dans tes bras.

Ah beautiful, beautiful child….
Ah beautiful, beautiful child….
Ah beautiful
La vie est un diamant … Pour toi

Ah beautiful, beautiful child…. »

Ils la voyaient comme si les étoiles resplandissaient sur elle, les étoiles qui ensemble semblait former un oiseau… Un oiseau de paix et d’amour….
Et alors que l’étreinte semblait se résorber lentement peu a peu ses yeux papillonnèrent pour s’ouvrir a nouveau sur le monde, offrant son regard d’emeraude, aussi verte que l’espoir de son âme.
Elle posa son regard sur eux, tremblante certainement de peur, ne réalisant pas tout, mais restait sans bouger...

Où était elle, que s’était il passer, lentement les flash de leurs derniers dîners, du présage des Oghams tout revenait en son esprit. Un esprit si pur qu’il n’arrivait a occulter comme n’importe quel être humain l’instant où tout avait basculer. Quelque chose était différent, mais quoi, elle n’arrivait a le dire, comme elle n’arrivait a décrire cette silouhette massive proche d’elle dont la cape camouflait l’être. Seuls deux loups dont elle n’avait jamais vu aussi grand étaient là. La jeune femme aurait voulu fermer les yeux pleurer jusqu’à s’endormir éternellement, mais en son cœur meurtrie, elle savait qu’elle n’y arrivait pas… Elle était la fille d’un homme droit et fier qui malgré la perte de sa femme avait tout donner pour elle. Adopter ou non elle était son enfant, le fruit qui avait murit dans l’ombre de sa force.

Elle fut étonnée et surprise au moment où enfin elle se releva pour s’asseoir. Parmis les ombres elle se demanda si l’homme dormait ou non. Son regard encore emplis du chagrin de la perte elle le posa sur les deux créatures gardiennes. Straif l’ogham de l’adversité avait dévoilé son épreuve. Une main se posa sur son ventre dont la chaleur du feu avait enlever l’humidité de la rivière. Rien la peau était aussi parfaite qu’a sa naissance. Seul le tissu de sa robe montrait la réalité, sa bouche s’entrouvrit sur un hoquet intriguer de ce phénomène inexplicable. Cependant elle restait a revenir sur les loups.

Elflédéa avait peur, cet inconnu allait il la tuer ? pourtant cette peur s’effaçait face aux loups, au feu qui réchauffait l’atmosphère. Sa main se tendit lentement vers les canidés sans gestes brusques sa voix était comme un murmure.

Elflédéa : « Chut …. Je vous veux aucun mal… c’est étrange … des loups ici ?? papa … »

Relevant son visage vers les cieux elle laissa tomber une larme qu’elle n’arrivait a retenir. Fixant les étoiles, la colombe qui n’avait pas encore découvert son étoile, son armure, se sentait perdue, étrangère a ce monde, et pourtant dans son chagrin repensant a cet homme , son père, elle ne voulu croire au vu du feu, des loups, de cet être étrange qu’elle était avec lui en danger, son innocence, sa naiveté reprenait le dessus. Oui elle voulait croire en sa bonne étoile.

Elflédéa : « Je … Je peux pas croire , je comprend pas … papa … O étoiles guidez moi que vais devenir … Papa que vais-je devenir sans toi … Pourquoi… Pourquoi ais je tant voulu venir dans ce monde , notre île était si douce ! Comment trouver ce lieu dont tu me parlais … Maman … »

Puis son regard d’emeraude se déposa sur les loups et elle tenta de sourire, un sourire triste mais remplis d’un amour inconditionnel. Tentant chancelante de se relever devant le feu, sa main se replia laissant juste un doigt fin devant ses lèvres faisant signe aux peluches vivantes du moins peluches pour elle .

Elflédéa : « Chut ! il faut pas déranger votre maître ! »

Les flammes dansaient comme des nymphes flamboyantes dont les éclats reflétaient le cuivre de ses cheveux. Malgré l’envie d’enfouir son visage dans la fourrure des bêtes sauvages, elle restait calme et douce, comme enfant lorsque sa mère l’avait camouflée dans l’arbre. Désormais orpheline, elle ignorait comment elle allait vivre, son île était loin, elle ne connaissait rien du monde, parmi tous les maux cependant restait celui qui devrait guider sa vie l’espérance afin de continuer. Puis toujours d’une voix basse elle fixa Garm et Lokky et pointa un doigt vers les cieux.

Elflédéa : « là regardez, lorsque j’étais toute petite ma maman me disait : Lorsque ton cœur pleurera observe les étoiles et recherche rosalbanne qui traverse les cieux alors ton cœur sourira aux lueurs d’Eos ! Rosalbanne est l’étoile qui a travers le monde peut être vue c’est la plus brillante, une étoile d’amour qui guide les hommes ! et ne s’efface que lorsque la déesse de l’aurore vient précéder son frère le soleil. Ce n’était pas mes vrais parents, mais ils ont donnés le plus beau trésor qu’un être puisse recevoir.. Celui de la vie …. Là regardez mes tout beaux ! je crois que c’est Gamma l’Etoile qui est la première dans la constellation de la Grande Ourse. On l’appelle Phecda… Mon père disait que c’était son étoile protectrice … Chaque être en ce monde possède en lui l’univers, il ne tient qu’a lui de le découvrir … Là regarder non loin y a Epsilon , il m’a toujours dit qu’Epsilon était bénit du loup Fenrir …. »

Puis elle les fixa tirant un bout de sa langue rose, avant de soupirer.

Elflédéa : « Je suppose que pour vous tout cela n’a aucune importance ! »

La victime de Setesh se rallongea fixant les étoiles, en soupirant, elle ne changerait jamais, malgré les épreuves face a des animaux, a la nature et aux étoiles son cœur se gonflait d’espoir. Sa main se porta sur son cœur… Silencieuse elle pria les étoiles qu’elles protègent les êtres de cette terre. Tandis que sa seconde main ouverte paume vers le ciel, se laissait a la confiance d’apprivoiser les loups. Une étoile filante passant le ciel.

Elflédéa : « Je n’ai rien a vous donner … Mais merci …. Je… Je souhaite que cette terre et les êtres qui l’habitent puisse un jour rêver d’une paix éternelle… que des cieux mes parents soient fiers et protègent ces deux loups et leurs maîtres …. »

Tandis que sa main laissait les loups s'habituer a son odeur et sa présence elle ferma les yeux comme continuant a prier presque somonolente, son réveil brusque, les émotions, fixant l'ombre emmitouflée, des loups elle ne semblait pas craindre, mais de l'homme chaque fois que son regard portait sur lui, un tremblement de son corps résonnait, ce qui pouvait presque faire rire, vu la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Sam 19 Mai 2012 - 17:26

Pourquoi.... Pourquoi l'avait-il sauver, lui qui était un tueur de sang froid, une personne sans cœur qui ne vouait son existence qu'à la  vengeance du meurtre de ses parents et qui avait du mal à supporter voir haïr même l'espèce humaine. Voilà quels était les question que le Divin de Beta se posait à cette instant alors que la gamine dormait encore à côté de lui d'un sommeil un tant soit peu agiter tout de même, mais bon au moins elle ne le dérangeait pas c'était l'essentiel. 

Ragna repensait au message de Thor, l'arrivée des quatre chevalier renégat avait peut-être un rapport avec cette appel... Boarf tant pis s'il y avait quelque chose de vraiment urgent, le Divin savait qu'il pouvait compter sur son frère pour lui transmettre l'information, au mieux il lui indiquerait où était sa destination et irait à ça rencontre là n'était nullement le problème le Guerrier était débrouillard, Ragna n'était pas le Guerrier Divin de Beta que pour faire jolie non, mais oh ! Manquerait plus que ça. 

Alors qu'il était plonger dans ses réflexion, une étrange voix sortit de nulle part semblait se prononcer, jetant un coups d'oeil sur ses loups qui n'était pas encore partit à la chasse il remarqua que les deux canidés ne réagissait pas, il comprit alors que seul lui pouvait entendre les paroles qui s'élevait dans sa tête comme si une force étrange émanait et pas de n'importe qui, cela semblait provenir de la petite à côté de lui. Restant sur ses garde, ses griffes déchirèrent une nouvelle fois les bandelettes qui recouvrait ses mains sous l'armure, ne bougeant pas pour autant c'était une enfant donc pas d'inquiétude à avoir, mais bon on est jamais assez prudent. 

- Mais c'est pas possible j'ai atterris chez les fou c'est pas possible autrement.

D'un seul coup la jeune fille ouvrit les yeux fixant tour à tour commençant par le Divin, puis les loup pour finalement revenir sur Ragna alors que la fillette abordait à présent une expression de peur sur son visage, quoi de plus normale vu qu'il était masquer de la tête au pied soit dit en passant. Le Guerrier d'Ebène fixait du coin de l'oeil la gamine, levant le bras indiquant aux deux loups de partir à la chasse, il avait faim et eux aussi miné de rien. 

- Tu vas continuer à me fixer comme ça ou tu vas te décider à dire quelque chose? T'es en lieux sûr pour le moment, alors arrête de me fixer comme si tu voyait un fantôme.  

C'était bien ironique pour quelqu'un qui venait de revenir des enfers. Le tout maintenant était de garder son calme et de ne pas s'énerver pour rien, Ragna avait déjà du mal à savoir pourquoi il avait fait que cette fille feinte la mort, il manquerait plus qu'il la tue parce-qu'elle l'aurait agacer. Zen, bientôt ils auraient de quoi manger et le Divin était largement plus aimable quant il avait quelque chose à se mettre sous les crocs.  Ces yeux dorée étrangement en fente brillait sous l'ombre de sa capuche fixant la jeune fille il n'avait pas son aire menaçant habituel, mais plutôt comme s'il sondait son âme telle une créature sortit des Limbes cherchant à comprendre ce monde et dans son cas il cherchait à savoir qui elle était et pourquoi il l'avait sauver. 
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Dim 20 Mai 2012 - 4:16

Elle sursauta a sa voix, fixant de ses yeux d’emeraude le guerrier tout en s’asseyant une main serrer sur son cœur. Les loups s’éloignant la jeune fille avait l’impression de perdre une sécurité animal que son instinct avait combattu par leurs présences. Comment ne pas craindre une silhouette camoufler par les ombres qu’une cape amplifiait dans son camouflage.
Puis d’un signe de tête secouant sa frimousse tandis qu’elle déglutissait, elle baissa les yeux comme un animal qui fuyait la confrontation. Enfin sa voix s’échappa de ses lèvres a peine un murmure comme si élever la voix porter trop haute pouvait enrager son interlocuteur.

Elflédéa : « dé… désolé… Je voulais pas … »

Lentement ses yeux fixèrent le feu les paroles résonnaient a ses oreilles, l’inconnu lui avait dit qu’elle était en sécurité, sans se contrôler elle eu un soupir de soulagement. Pourtant les yeux scrutateur la renvoyait a ce regard dur mais a la fois doux, comme son père lorsqu’il devenait songeur face a ses facéties. Malgré la certitude de la perte de son père, elle voulait croire aux miracles et se décida a reprendre bien que timidement.

Elflédéa : « Seigneur … Je … Y avait il quelqu’un d’autre avec moi ? Qui … qui êtes vous ? »

Elle se mordit la langue, si cet homme l’avait sauvé n’était elle pas ingrate d’agir ainsi, mais c’était son cœur qui parlait, l’impulsivité de l’innocence. Puis elle chercha parmis les ombres les loups, où étaient ils ? allaient ils revenir ? Bien des questions tournoyaient dans son esprit, lorsqu’un bruit a peine perceptible se fit entendre donnant une teinte rouge d’une tomate mûre au visage de la jeune fille… Un gargouillis de faim.

[color=green]Elflédéa : « dé…désolé !!! »[/clor]

Baissant son visage honteuse, pour qui allait on la prendre, cependant jamais elflédéa oserait demander de la nourriture, si elle n’osait parler de ravitaillement, son attirance sur les animaux fit qu’elle eu le courage de reprendre avec un peu plus d’assurance.

Elflédéa : « Les .. Les loups vont-ils revenir ? Ils sont avec vous ? désolé j’oubliais les convenances …Je suis Elflédéa … Elflédéa d’Evonna. »

Bien que curieuse le guerrier l’intriguait comme il la rendait timide, comment devait elle se comporter, son père lors de la croisière ne cessait de lui dire qu’une jeune fille ne devait être seule avec un homme, cela aurait été impoli de le signaler surtout qu’elle en ignorait les raisons,en même temps son père lui avait maintes fois dit que si elle se perdait, son reflexe premier aurait dut être de trouver un temple. Bien qu’ils en avaient visités, la jeune femme ne comprenait pas pourquoi un temple serait son refuge pour trouver son chemin. Mais docile , celle-ci ne cherchait pas plus loin. Pourtant elle ne savait comment demander a cet inconnu sans paraître désobligeante ce qu’il comptait faire , et ce qu’elle allait devenir.

Bien souvent ce qu’on tente d’éviter arrive par le simple fait de faire en sorte de contrer le destin, durant ses leçons de mythologies, elle avait vu comment les hommes pour éviter une prophéties avaient tout fait pour éviter les écrits et contre toute attente tout c’était accélérer.
Celui qui craignait d’être déposséder par un héritier découvrait trop tard son existence alors qu’il avait tué sans vergogne pour mettre fin a la prophétie. Celle qui devait répandre la parole des dieux telle Cassandre la grande avait été déchue par la vengance du dieu appollon a ne pas subir ses assauts …
Tout cela lui revenait en mémoire, et a vouloir éviter de savoir ce qu’il allait advenir, ne jouait elle pas le jeu du destin ? Sûre de rien, elle ne faisait qu’hésiter sur son chemin. Pourtant elle était certaine de ses oghams … Straif et Ngetal avaient fait leurs apparitions elle en était désormais certaine Huath était donc le prochain… Elle ignorait comment parfois il représentait une aide extérieure, hors cet homme était là.

Derrière l’apparente fragilité qui lui faisait ressembler a une fleur trop fragile, une faible lueur d’un esprit fort semblait apparaître. Ses rêves l’avaient hanté, les étoiles et la forêt avait été son domaine. Elle devait tenir sa promesse, trouver sa voix, trouver asgard… Une seule condition existait a cela, comprendre ses rêves, on ne refait pas un rêve nuit après nuit sans qu’il est une signification profonde… Elle prit son courage a deux mains.

Elflédéa : « Ne prenez pas mal… Je vous dois apparemment la vie , je voudrais pas paraître ingrate , cependant j’ai fais une promesse…. J’ignore qui vous êtes, et ce que me réserve les astres, je sais juste que depuis enfant je rêve d’une grande statue sûrement une divinité… Des êtres étranges et les étoiles qui meurent dans les cieux … Je sais pas pourquoi je vous raconte cela, peut être par ce que vous êtes la seule personne qui pouvait pour l’heure m’aider ayant tout perdu…. Je crois au fond de mon cœur que tout est lié mes rêves tout comme ce pays … Je crois que c’est ici que je trouverais l’étoile de ma destinée… Ensuite alors peut être serais je prête pour trouver Asgard … Vous devez me croire folle… »

A ces paroles pourtant la vibration de sa voix tandis qu’elle plongea ses mains sur le sol pour les déposer sur la terre tandis qu’elle abaissait la tête sa chevelure flamboyante retombant touchant le sol de mèche folles qui sembla danser comme pour renvoyer l’éclat du feu de camp. Mais comme ses instants où l’enfant semblait disparaitre face a une créature prise d’une sagesse, comme un éclat incertain qui tentait de se révéler, sa voix devenait comme lointaine.

Elflédéa : « Je vous en supplie, par l’étoile de Gamma aidez moi a trouver la lumière qui nait des ténèbres… Laissez moi respecter la parole a un père aimant qui a donner sa vie. »

Ses mains se serrèrent en des poings qui avait plongé dans la terre, son front laissait voir la marque de Jamir ayant perdu son bandeau maquant ses origines, sa voix vibrante d’une tristesse montrait les larmes qu’elle retenait son énergie fluctuante qui laissait voir qu’inconsciemment cette jeune femme n’avait pas la connaissance des entrainements mais maîtriser sans le vouloir le cosmos, laissant voir une aura naissante au yeux du guerrier fluctuant d’un rose pâle a un blanc éclatant… Si le rose est souvent attribué au émotions, aux personnes modeste et dévouée le blanc quelques soient les mythes étaient souvent attribué a la pureté, aux forces psychiques aux couleurs renvoyés pour les rendre d’avantage lumineuse.

Pour n’importe quel guerrier , et ceux-ci peu importe son camp, le champ électromagnétique qui vibre pour émettre cette couleur propre a chacun créant attirance ou répulsion. Pour le guerrierd’asgard c’était encore un signe a ses questions sur l’étrange feu follet qui avait récupérer d’une mort certaine. Le cosmos semanifestant bien souvent via l’aura des êtres. Elle restait dans sa position ignorant elle-même de ce dont elle pouvait être capable, désirant juste un signe du destin qu’elle ignorait avoir déjà sur sa route.

Pourtant malgré l'impressionnante voix et charisme de Ragna, pour Elflédéa quelques choses lui disait intérieurement qu'elle ne pourrait pas repartir sans oublier cette rencontre, ne serait ce que par les loups qui l'accompagnait, là encore aucun d'eux ne savait le futur, le destin agissait tricottant une trame encore inconnue de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mer 23 Mai 2012 - 10:10

Quand ses loups fut partit et que son regard d'or se reposèrent sur la gamine elle semblait encore plus apeurée qu'avant, comme si la présence des deux canidés la rassurait plutôt que de rester seul avec lui, grossière erreur. Si Ragna n'aimait pas beaucoup les humain, Lokky et Garm n'en faisait pas exception et pouvait s'avérer être pire que lui, car contrairement au Divin qui se rapprochait de l'animale, les deux loups eux en étaient des vrais d'animaux, de vrai prédateur à l'image de leurs maîtres respectif. 

Elle vint à timidement lui demander pardon pour le fait qu'elle le fixait comme si cela était la première fois qu'elle voyait un humain, il n'espérait pas des excuse, mais ma foi ce n'était pas plus mal. Elle reprit d'une voix tremblante demandant au Guerrier s'il y avait une autre personne avec elle, déjà que sauver une personne relevait de l'effort monstre, alors deux on en parle pas. Mais il n'y avait personne d'autre a son arriver, il prit alors un timbre de voix un peu plus rustre comme à son habitude reprenant donc la parole. 

- Non, il n'y avait personne d'autre que toi entrain d'agoniser, si c'est se que tu veux savoir.

Ragna ignora volontairement la seconde question, il n'était pas dans ses habitude de ce dévoiler aussi facilement et surtout que c'était un plaisir de la faire mariner encore un peu. Un bruit familier et hilarant surgit de nulle autre que l'estomac de la petite, elle avait faim et cela pouvait s'expliquer sans compter que le Divin avait lui aussi un peu les crocs, mais ses fidèle compagnon allait bientôt revenir avec de quoi se remplir la pence. Ragna se mit à rire de la situation d'une voix basse, mais bien présente. 

 - Ne t'excuse pas moi même j'ai faim et en ce qui concerner les loups, oui ils sont avec moi, mais tu ne devrais pas te soucier d'eux, si tu crois que leurs présences te sont bénéfique tu te trompe lourdement si c'était moi qui était partit et que tu serais rester avec les deux il y a bien des chance que tu aille fini en repas pour canidés avant mon retour. Quoi qu'il en soit ils sont partit chasser et devraient revenir avec de quoi manger.

Suite à ces franche parole le Divin de Beta posa son regard d'Or sur l'eau, les flammes dansante illuminait celle-ci d'une couleur orange qui virevoltait selon les mouvements du liquide lui rappelant le lac gelée de la contrée des glace éternel, bien sur elle en était pas a la même température ici. Les bandage qu'il avait aux mains commençait à l'agacer, mais n'aillant nullement l'intention de retirer son armure pour les enlever il allait donc enlever la protection de ses mains l'un après l'autre et défaire les bande qui s'y trouvaient. Le Guerrier d'Ebène souleva la manche de droite de sa toge dévoilant sans même y penser, la tête de cheval qui constituait l'avant bras de son armure, puis disloca la protection main la posant à ses coter et se sépara des bandelettes, lui qui ne se séparait que très rarement de son armure en oubliait presque les cicatrice qui résidait sur son corps, mais à la vu de la grosse marque d'entaille sur le dos de sa main le lui rappela très vite. 

La petite reprit la parole se mettant à beaucoups parler en déblatérant une montagne de truck des fois incompréhensible, tendis que le Divin défaisait les bandes de sa main gauche, il écarquilla les yeux quand celle-ci se mit à parler d'Asgard et d'étoile de Gamma, sans compter l'étrange fluctuation de cosmos qui se dégageait de la gamine, Ragna le prit comme si elle tentait de le convaincre de l'aider en l'intimidant, mais cette petite allait maintenant comprendre pourquoi l'on surnommait le père du Divin "Le Démon d'Asgard". Une tête aux allures effrayant telle une bête assoiffée de sang se dessina derrière l'Asgardien, tendis que son cosmos de glace n'en faisait qu'augmenter allant jusqu'à congeler le rebord de l'eau.

Il se releva après avoir remit la protection des mains, les deux main sur sa capuche et la retira, dévoilant ainsi son visage. Ses cheveux de couleur ébène dansait au gré du léger vent son regard d'acier qui n'était pas cacher par la visière de son casque, fixait la gamine telle les yeux d'un prédateur. Son expression sérieuse en disait long sur le ton qu'il allait bientôt employer envers cette enfant qui semblait bien connaître la contrée des glaces éternelles, il était temps d'avoir quelques explications. 

- Évite de me supplier sa a tendance à me rendre malade, je n'ai ni compassion, ni peine, je suis quelqu'un sans cœur, c'est pas avec ton cosmos que tu vas m'attendrir, alors ne me fais pas regretter d'avoir épargner à ta triste existence de prendre fin. Malgré tout  si tu répond à mes question il y a de forte chance, que je réfléchisse si oui ou non je répondrait au tienne concernant Asgard. Pourquoi parles-tu de l'étoile de Gamma ? Et d'où connais-tu Asgard?

Alors que le Divin dessinait un rictus sadique sur son visage deux présence venait de refaire surface, Lokky et Garm revenait de la chasse et comme leurs maître l'espérait c'était l'heure de se remplir la pence, surtout qu'il avaient de quoi manger pour trois, dommage que son frère n'était pas là. Il leurs demanda d'approcher, déposant une caresse sur leurs tête, avant de rajouter du bois sur le feu. Ragna regarda la petite Elflédéa en lui faisant signé de se rapprocher. 

- Amène toi c'est toujours mieux de discuter en mangeant.

Son changement de caractère en fut radicale, le Divin est toujours plus aimable quand il a de quoi se mettre sous les crocs. 
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mer 23 Mai 2012 - 13:46

On peut connaître le danger des créatures, les animaux sont insctinfs et n’attaquent bien souvent que par faim ou pour se défendre. Mais pour Elflédéa les loups ne représentaient pas une menace dans son cœur. Très vite il lui répondit a moitié, et la réponse ne pouvait que confirmer sa crainte et l’étau qui s’était mis a emprisonné son cœur.
Même si elle désirait ne rien montrer, l’expression de ses yeux retenant les larmes, ses lèvres se serrant , sa posture, comme un livre ouvert on pouvait voir que plus que la voix rustre, l’annonce n’était pas celle espérer. Pourtant émaner derrière cette fragilité apparente la puissance des roseaux a plier mais ne pas rompre.
C’est d’une voix brisée qui faisait l’effort d’articuler qu’elle se répondit presque a elle-même plus qu’à lui . Alors que ses yeux se portaient sur le ciel. Détournant son regard de lui comme pour masquer sa peine.

Elflédéa : « Je vois …. »

Puis la vie se rappelait aux priorités, c’était d’ailleur bien souvent dans les épreuves les plus terribles qu’on pouvait se demander comment le corps pouvait survivre aux tourments de l’âme. Celui d’Elflédéa ne faisait pas exception, et face a l’amusement de Ragna, la jeune fille rougissait tout en l’écoutant, relevant son regard sur lui d’un air presque incongrue sur ses paroles. Ses yeux se plissèrent comme si elle tentait de le sonder avant de pouffer de rire comme si cela avait été a son tour de commettre un geste, une parole amusante.

[olor=green]Elflédéa : « Si ils ont faim, n’importe quel animal pourrait devenir dangereux ou si on approche leurs territoires ! Mais je doute qu’ils auraient appréciés me manger ! Je doute être très bonne a leurs goûts ! Quant a leurs présences bénéfiques je crois bien au contraire que c’est un signe ! Les loups sont des animaux sauvages, qu’ils acceptent une présence humaine signifie que derrière votre grosse voix se cache un être bon ! »[/color]

Continuant de l’observer, elle resta silencieuse enregistrant chaque détail dans son esprit, la première chose qui la fit sursauter furent belle et bien l’armure et les cicatrices, bien qu’effrayée, elle restait sans bouger pour ne pas attirer un effet indésirable comme une grosse voix , mais tous les souvenirs qui rejaillissaient, et comme un pantin agissant sous une force inconnue supplier le guerrier de l’aider. Tout se mélangeait et rendait son esprit hagard.
Ce n’est que lorsqu’il prit un geste inconscient pour un acquis d’intention qu’elle découvrit non seulement le cosmos froid et dur de la glace, mais aussi son véritable visage.
Les quiproquos peuvent vite déraper, et face a la situation du guerrier qui semblait prêt a faire face, elle le fixa d’un air d’incompréhension.

Pourtant c’est face a cette dureté qu’elle se leva lui faisant front serrant les poings, elle avait peur, fuyait le fait qu’elle ne reverrait plus jamais son père, et qu’un inconnu dont elle ne connaissait rien pourrait agir comme celui qui l’avait agresser. Malgré les paroles elle n’arrivait a le croire sans cœur. Pire encore cette énergie, était similaire a ce qu’elle avait sentie enfant caché dans l’arbre lorsque sa mère avait périt. Elle avait l’impression de ressentir l’univers répondre a cette fluctuation invisible et pourtant tangible. Et alors qu’il terminait ses paroles , les deux loups réapparaissaient, et le changement d’attitude la laissa choir sur le sol avec une tête déconfite de la situation.
C’est une crise de fou rire qui la prit, et dans son esprit Ragna prenait une forme de louveteau qui derrière ses grognements d’intimidation dissimulaient finalement un cœur battant.
Elle s’approcha timidement fixant les loups qui dès leurs apparitions avaient fait renaître cette petite flamme dans ses yeux. Il était lisible que si ces derniers pouvaient impressionner des étrangers, Elflédéa semblait plus facilement apeurée par une grosse voix qu’un animal même sauvage. C’est en s’occupant a contempler les deux créatures d’asgard qu’elle répondit en reprenant son souffle.

Elflédéa : «Cosmos ??? …. Vous n’êtes pas un sans cœur ! Même si j’ignore pourquoi et comment vous m’avez sauver. Je crois aux étoiles… Alors même si vous répondez pas a mes questions, au vu de votre réaction je peux croire que vous en savez plus que moi ….. »

Elle observa Garme et sa lune sur le front, essayant d’oublier les cicatrices qu’elle avait apperçue sur Ragna sans y parvenir. Puis elle reprit lentement, cherchant dans son esprit l’organisation de sa réponse.

Elflédéa : « J’ignore de quoi vous parlez, je comprend pas tout… Tout ce que je sais c’est qu’y a quelques temps mon père a décider de quitter notre île pour me faire découvrir son pays Asgard qui de ce que je sais est une légende mythologique pour nombreux êtres… Enfant il me racontait qu’Asgard était le royaume du seigneur de l’ominiscience et des glaces éternelles veillant sur le monde en empêchant les glaciers de fondre. Un pays aux apparences froides et dure dont les faibles ne peuvent survivre… Mais par delà le voile de cette austérité, un peuple fier et loyal au cœur pur ! »

Elle tendis une main vers Garm avec un sourire sans s’approcher, le laissant juste s’habituer a sa présence, établir comme une cohabitation lente et sans attente réelle si ce n’est offrir son geste . Lentement elle releva son regard vers les étoiles.

Elflédéa : « Mon père disait que chaque être née sous l’égide d’une étoile, ou d’une constellation, certains cherchent toute une vie, d’autres la trouve , tandis qu’il arrivent que la plupart s’égare… Je ne serais expliquée mais alors que j’étais inconsciente, je suis certaine qu’il m’a parlé …. Il m’a demandé de vivre … de trouver l’éclat de mon étoile, de montrer aux ténèbres qui m’a élever. Et lorsque je serais prête de retrouver Asgard son pays. Lorsqu’enfin j’y serais alors je devrais leurs dire que sous la protection de l’étoile de Gamma, je demande la bénédiction du seigneur de l’Omniscience et protecteur des glaces éternelles. »

Elle détourna la tête laissant une mèche de ses cheveux rebelles masquer la larme qui se répandait sur sa joue. La jeune fille ne voulait que ses larmes soient sa faiblesse, alors enfermant sa douleur au fond elle tentait de reprendre le dessus en faisant de ses souvenirs une force.

Elflédéa : « Mon père disait qu’il était sous né sous l’étoile de Gamma. Il y a longtemps, il a quitter son pays je ne sais pour quelle raison, il a trouver avec ma mère une enfant abandonnée sur l’île où ils m’ont élever. Il n’est alors jamais revenue dans son pays… C’est tout ce que je sais…Si ce n'est le présage des oghams et que je n'ai put empêcher cet être de faire disparaitre mon père ... Je ne sais même pas pourquoi il a fait cela ..... . »


Elle soupira avant de poser son regard sur Ragna en cet instant elle semblait bien déterminer a comprendre et a ne pas se laisser aller.

Elflédéa: " Depuis très jeune je fais des rêves, j'ignore leurs sens, j'ignore beaucoup de choses , mais contrairement a ce que vous dites , ces loups m'effrayeront toujours moins que vous! je connais les animaux, je sens la nature, j'ai été elever avec elle. Mais vous vous êtes .... étrange, vous prenez une grosse voix pour m'impressionné, faite appel aux étoiles et puis d'un coup vous redevenez gentil.... ET .... vos habits .... ils ne sont pas comme ceux que j'ai vu de tous notre voyage.... Ils ressemblent aux contes que mon père raconter.... "
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mar 29 Mai 2012 - 10:34

C'était catégorique cette gamine commençait vraiment à l'énerver, ces parole concernant les deux canidé était dénier de sens pour des loups normale il aurait comprit, mais dans le cas des deux il en allait de la stupidité de leurs faire confiance sachant qu'il n'avait pas accepter la présence d'humain, Ragna ne se considérait plus comme tel en tout cas et il était risquer d'affirmer que le Divin était un homme bon..... Elle ne semblait pas vraiment tenir à sa triste exigence finalement. 

La gamine ne semblait pas savoir ce qu'était le cosmos, mais il ne pu se pencher sur la question elle affirmait le contraire des dire de Ragna et cela l'exaspérait, il se connaissait mieux que quiconque et bien plus que cette enfant qui le rencontrait pour la première fois. N'aillant une nouvel fois pas le temps de rétorquer quoi que se soit car Elflédéa répartit dans ces explication déblatérant une vision d'Asgard qui ne pouvait que provenir de l'ancien Guerrier de Gamma qu'il connu par le passer, il avait malheureusement déteint sur elle qui faisait radicalement fausse route ne semblant pas du tout au courant de la situation actuel de la contrée des glace. Un grognement provenant de Garm le sortit de ses pensée et celui-ci en sortait presque les dents avec un regard des plus effrayant, mais qui dans le cas de Ragna ne faisait que se dire que ce dernier allait bientôt attaquer. Le Divin comprit la raison de se grognement quand il aperçu la fillette, qui soit dit en passant avait bien rit du Guerrier, levait à présent la main vers le loup qui pour sa part n'allait pas tarder à la lui arracher. 

- Garm coucher!! Aussi entêter que ton maître, si quelqu'un doit la tuer se sera moi et personne d'autre compris? Quant à toi baisse ta main!! Je t'interdit de les toucher.

Garm ne discuta pas, ni une ni deux il était coucher, sa voix avait été autoritaire, mais plus poser via à vis de la fillette. Il reprenait son calme, cherchant à ne pas avoir un excès de colère qui aurait pu s'avérer fatale pour elle, Lokky c'était apprêter lui aussi à grogner, mais l'ordre donner par le Guerrier d'Ebène  sur Garm semblait lui avoir suffit. Ragna reposa ses yeux sur la petite avant de reprendre la parole. 

- Pour qui te prend tu pour affirmer ce que je suis? Je n'ai pas a me justifier de t'avoir permis de vivre et si tu crois que mon changement de caractères prouve quelque chose tu te trompe lourdement. Je ne suis que haine et colère je n'ai rien d'humain et ces loups sont ma seul famille, tu as de la chance de ne pas avoir vus Gamma périr, moi j'ai vus la mort de mes parents en face et ne jure que par l'assassinat de leurs tueur. Je n'ai plus d'humanité je tue, je massacre mes adversaire et cause même parfois la mort rien que pour le plaisir et de me faire sentir vivant en extrayant celle des autres. Je vais te dire qui était vraiment ton père le Guerrier de l'étoile de Gamm.... On est pas seul.

À cette instant le Divin sentit la présence de quelqu'un en trop, son regard se posa alors sur un individu cacher parmi les feuilles d'un arbre non loin d'eux, la question était de savoir depuis quand il était là. D'un coup deux projectile fondirent sur lui, ne cherchant même pas a les esquiver car ceux-ci se congelèrent tombant au pieds du Guerrier qui avait définitivement perdu toute patience, la fillette avait de la chance car l'individu empêcherait que cette dernière ne subisse la colère du Divin qui avait envie de tuer le nouveau venu. Par son apparence il s'agissait d'une femme tenant dans sa main une épée avec la quel elle menaçait Ragna. 


- Je suis Miléna Sactisse, et toi Guerrier tu vas payer pour le meurtre de mon frère Owen Sactisse,  il était ma seul famille et tu l'a abattu sans plus ni moins je vais le venger, mais avant toute chose, dis moi ton nom ainsi je connaîtrait le chien qui va périr sous mes coups.

- Tu n'as pas l'aire de savoir à qui tu t'adresse pour me menacer ainsi.

Ragna n'en avait plus rien a faire, son excès de colère prenant le dessus sûr sa raison il vint à poser la main sur l'emblème qui retenait les plient de sa toge de fortune. Le tissu blanc autour de lui se mit à se défaire se remettant au dos du Guerrier comme à son habituel. La flamboyante armure de Beta se dressait alors devant la jeune impertinente et Elflédéa pouvait elle aussi contempler le trésor qu'Odin avait confier au Guerrier d'Ebène, a sa ceinture son saphir brillait de son bleu océan, symbole même des Guerrier Divin. Ragna posa sa main contre le casque de son armure qui était accrocher à sa hanche et vint à le placer sur sa tête finalisant l'ensemble de sa protection divine. 

- Puisque tu tiens tant à connaître mon nom je vais te le dire, je suis Ragna Ua Duibhne de Merak, Guerrier Divin de Beta et protecteur du troisième territoire du Royaume d'Asgard. En ce qui concerne ton frère je l'es belle et bien tuer, il était venu ouvertement me provoquer en duel et je ne refuse jamais un combat, malheureusement pour lui il était faible et ne fit pas long feu face à moi et tu ne le fera pas non plus si tu ne rebrousse pas chemin maintenant!

- Ra-Ragna? T-Tu es le démon d'Asgard, le tueur de Midgard?

- On dirait bien que ma réputation me poursuis, sa fait du bien un peu de reconnaissance.

- P-Peu importe en garde.

Elle avait peur et cela était normale, la réputation que le Divin c'était forger en était la preuve du fait qu'il n'avait plus de sentiment affectif, ni pitié pour personne et encore moins pour ses adversaire. Il fit un brève signe de la mains signalant au deux canidés de se reculer, avant de fixer son adversaire qui se ruait déjà arme à la main sur lui avec la hargne dans les yeux, même si elle semblait bien apeuré par le Guerrier, sa lame fendît l'air pour venir trancher le Divin qui n'en fit que croiser les bras sûr de sa puissance. L'épée n'avait pas sembler s'être arrêter, mais Ragna n'avait pas bouger pour sa part, puis un aire de surpris vint à se placer sur le visage de celle qui l'avait attaquer, tendit que sur celui du Divin s'affichait un rictus des plus malsain. L'épée avait littéralement fondu au contacte de son cosmos brûlant telle un volcan. 

La femme se jeta sur lui à nouveau prenant une arme plus petite qu'elle avait sur elle, mais son bras fut arrêter, voir même briser net par le Divin qui avait donner un coup sec de la latérale de sa main, celui-ci enchaînant avec un coup similaire sur son autre bras, puis sa jambe gauche, chaque coup porter était accompagner d'un rire malsain, comme s'il en prenait du plaisir, un dernier placer avec le pied l'envoya à terre tendit que Ragna s'approchait de son agresseur la prenant par le col pour la soulever du sol.

- Comment as tu pus croire ne serais-ce que me blesser avec ta pathétique épée ? Je t'achèverais bien, mais ton frère avait de l'honneur et mon honneur de Celtique me pousse à ne pas éteindre ta ligner, sans compter que mon plaisir sera de contempler ta défaite, te laissant vivre uniquement en sachant que tu n'aura jamais pu venger Owen car tu n'es qu'une faible hahahaha, hahahaha!!! 

Ragna ne se contrôlait plus l'honneur était se qui comptait le plus, hélas son état de psychopathe sanguinaire reprenait le dessus sûr lui, il était à deux doigts de la tuer, mais il lui était plus plaisant de la voir vivre dans le déshonneur et le désespoir de sa propre faiblesse de ne pas pouvoir venger son frère, la mort était la destiner des adversaire de Ragna, mais le désespoir est une mort douce et lente que le Divin appréciait à la même envergure. Il la jeta net au sol, si par malheur elle venait à quand même continuer le combat elle en périrait sans autre. 
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mar 29 Mai 2012 - 21:08

Un frisson, une sorte de répulsion s’empara d’elle, avant de compendre la sensation qui s’étalait sur elle. Une sorte de contenance a ne pas hurler, elle retenait en cet instant un sourire. Sa peur, sa tristresse empêchait de s’ouvrir au monde. Mais l’attitude de Ragna lui rappelant le comportement de son père, lui faisait réaliser ses propres erreurs.
Comment aurait il put comprendre son point de vue, sa vision de monde, la colère, la froideur dont il faisait preuve par ses malheurs ne pouvaient être imaginable pour une jeune fille qui n’avait vécu que dans une tour d’ivoire loin de la cruauté des êtres.
Au mieux il la prenait pour une idiote au pire il penserait qu’elle jouait un jeu doutant de ses paroles.

Perdus dans le tourbillon de ses sentiments, elle avait du mal a le cerner, a s’ouvrir au monde, et baissant sa main elle resta observatrice quelques instants. Ses paroles auraient du l’impression, et dans un sens elle avait peur, mais face a Ragna, Elflédéa préférait utiliser son insctint comme envers les animaux et cacher sa peur derrière un visage qui se voulait impassible. Pourtant on pouvait lire ses sentiments sans soucis.
Bien qu’elle s’apprêtait a répondre, a argumenter tout ce qu’elle ressentait, bravant sa peur de Ragna, elle se stoppa net poussant un cri devant la scène de deux projectiles qui se glaçèrent devant le guerrier d’asgard.

Face a ce qui se passait, son visage restait fixer sur l’armure, impuissante face au combat qui se dérouler devant ses yeux, la jeune fille voulu se relever et reculer. Effrayée son insctint la poussa a courir se cacher dans les pattes de Lokky mais au vu de la réaction, elle sursauta et se cogna contre Garmounet ses yeux une fois de plus remplis de larmes.

Cette fois ci il était clair qu’Elflédéa avait beau avoir utilisé son cosmos, elle ne savait rien des arts de combats ! Ni encore moins se défendre a part sa gentillesse qui pouvait en apitoyer plus d’un…
Mais pour elle c’était une autre histoire cette graine enfouie dans une île se retrouvait paralyser face a ses animaux qui ne possédait l’instinct dont elle avait été habituée, et un faux pas venant s’écorcher contre un buisson épineux de ronces qui marquèrent sa peau.

Elflédéa :
« Hiiiiiii Aie… snif…. »
• Je … Je veux pas de cette violence !!! Pourquoi ! Je dois empêcher….. je … *


Alors qu’elle se relever grimaçant, elle ne s’aperçue pas des quelques gouttes de sang qui venait de toucher un objet étrange enfouie sous l’Olivier arbre de pacification dans toutes les Indes, de victoire, de paix mais aussi de purification chez les romains et grecques….
Cela aurait presque put faire sourire si Ragna n’était pas entrain de se battre et que les loups pouvait sentir un cosmos presque identique a celui d’Elflédéa sortir de la terre…
Cependant la jeune fille était aveugler par le combat qui se déroulé et malgré ses peurs et les loups qui semblaient n’avoir pas compris qu’elle s’était réfugiée par un instinct qui la sécuriser par leurs présences, s’était mis a grogner. Elle s’était relever et s’était mis a courir après Ragna, cette femme allait l’attaquer et Elflédéa n’obéissait désormais plus qu’a son inconscience de protéger les êtres, de son innocence a croire au bien.

Elflédéa : « NONNNNNNNNNNNN RAGNA !!!!!!!!!! »

Sa voix retentissait, alors qu’elle allait recevoir l’arme en plein cœur, quand une lumière explosa autour d’eux, aveugla l’espace du lieu où il se trouvait. Juste a côté des loups, la protection d’une armure oubliait se dévoiler.
L’armure de la colombe, armure de l’oiseau pacificateur qui apparaissait pour se disloquer.
Comment expliquer la situation, Elflédéa n’aurait put le faire, seul l’instant présent venait l’hypnotiser.

Dans les cieux, des étoiles s’illuminèrent, la colombe prenait son envol, venant protéger le cœur pur et innocent de sa nouvelle porteuse. Pour la chevalière qui n’avait connaissance de tout ce monde, sa perception changea, elle sentait les vibrations de son énergie, une présence bienfaitrice et s’y adonna . Plongeant inconsciemment dans les ailes de puretés , projeter en arrière sous le coup de l’impact.
Ebahis, étonnée, surprise, apeurée, et pourtant sereine, tous ses sentiments se mélangés, mais pourtant comme si elle était guider, elle faisait front a l’ennemi même si elle ne comprenait pas le danger.

Elflédéa : « Arretez !!! ARRETEZ !!!! Vous n’avez pas le droit !! »

Les deux femmes se faisaient face, bien que la jeune guerrière ne comprenait pas tout a la situation, Ragna avait déjà sans le vouloir découvert une des forces de l’oisillonne… Celui de l’innocence et de vouloir protéger les êtres cher. L’armure vibrait d’une harmonie avec sa protégée, qu’il ne fallait pas être devin pour comprendre qu’aucune autre armure n’aurait put lui aller aussi bien.
Etrangement cela semblait presque plausible face a sa façon de s’interposer , de réagir de comprendre qu’elle n’avait rien d’une chevalière, qu’avait donc fait le chevalier divin de gamma !! Quelques choses clochait dans tout cela, et en même temps presque trop de possibilités semblaient désormais prendre naissance.

Même dans sa position actuelle tout était que l’apparence d’un oiseau faisant front mais il fallait être réaliste elle n’avait pas de charisme pour impressionner qui que ce soit ! Surtout pas de faire croire qu’elle pouvait se battre.
Pourtant la jeune femme sembla vouloir la provoquer, et sans le vouloir le cosmos fit une jolie étincelle preuve encore que chez la rouquine tout était inconscient dans ses agissements, mais ses paroles, démontrait la véritable flamme de sa personne.

Elflédéa : « Je me moque de ce que tu peux dire !!! Il m’a sauvé !! Les gens peuvent croire ce qu’ils veulent ! Je me ferais toujours ma propre opinion ! Je connais certes rien de vous deux ! mais tant que je serais là jamais tu le blesseras ! Ragna et ses loups sont … comme mon chez moi ! Mon père avait raison, le monde extérieur je le comprend pas ! Mais pour attaquer a distance dans les ombres quel honneur a tu !!! Même les animaux de ma forêt ne sont pas ainsi ! Ils ont au moins la franchise de chargé en face ! »

C’est qu’elle deviendrait presque un petit diable la colombe lorsqu’on la cherchait !! Pire apparement Ragna était désigner comme étant de sa meute ! et vu leurs discutions, c’était sûrement du plus aux loups qu’autres choses ! Peut être était ce finalement les loups qui faisaient que malgré sa peur , Elflédéa ne pouvait pas vraiment le craindre…. Se ressemblaient ils ? pas vraiment, leurs vies avaient été diamétralement opposées ! le seul point commun, cette assurance avec les animaux …
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Ven 1 Juin 2012 - 20:32

Un combat sans raison valable et bien désavantageux pour l'assaillante qui ne savait pas à qui elle s'attaquait. Ragna n'avait pas de pitié pour elle, mais plus du dégoût cette femme déshonorait son frère qui avait pourtant si bien combattu et le secret qu'elle ne savait pas au vu que le Divin le gardait pour lui c'est que son frère n'était pas mort, le sort qu'il lui réservait à elle il le lui avait donner aussi, celui de vivre en connaissance de ces faiblesse et ne pouvant rien faire contre cela. 

Les coups s'échangeait toujours car étrangement les blessures qu'il lui infligeait semblait étonnamment guérirent à une vitesse folle, se pourrait-il qu'elle maîtrise une forme de cosmos pour se soigner? Peut importait là n'était pas la question de toute façon le Divin n'avait que trop donner de chance à cette impertinente de s'en aller en vie il allait en finir, mais à cette instant même il ressentit un cosmos et celui la était indéniablement existant car la douceur de cette énergie en rendait malade le Guerrier, mais cette fois elle en était décupler c'était pire! Son regard se porta en coin derrière lui remarquant par la même occasion que Lokky et Garm ne grognaient plus de la présence de la gamine ce qui en était franchement bizarre, avaient-ils peut être déceler quelque chose d'intéressante en elle qui sait, ce qu'il savait par contre c'est que celle-ci fonça se mettant en face de lui, faisant barrière entre son opposante et ce-dernier, déblatérant qu'il ne fallait plus l'attaquer qu'elle refusait qu'il lui arrive du mal. 

Aussi bien sa nouvelle armure que son attitude d'animal protecteur le titillait bien, mais chaque chose avait son temps et il fallait bien qu'il reconnaisse que cette parure l'instituait bien. D'où provenait-elle et comment la gamine l'avait obtenue? Bien des questions qui pour le moment se devait de rester dans sa tête, car à peine avait-détourner son attention que la femme se préparait à attaquer à nouveau. La plaisanterie n'avait qu'assez durée, décuplant sa vitesse et usant de son agilité les griffes du Guerrier de Beta firent sonner la fin de se combat, la main à plat la paume vers le haut son coup se décocha pour loger ses doigts joins dans la gorge de la femme qui dû s'arrêter net.  

Beta's Claws !

Le sang de l'impertinente coulait sur la main de Ragna, ses yeux brillait devant la couleur rougeoyante de l'hémoglobine presque en extase de pouvoir à nouveau tuer, accompagner d'un large sourire en coin le combat était terminer, mais le désespoir de son opposante ne faisait que redoubler d'intensité surtout avec se que le Divin allait rajouter.

- Ta soif de vengeance à masquer à tes yeux ta faiblesse, seul ceux qui savent vivre avec la haine, la colère et la peine peuvent contrôler cette rage afin que la vengeance ne nous aveugle pas et nous permettes de distinguer la réalité des chose, mais pour cela il faut s'effacer de se monde, perdre son humanité au profit de la quête de puissance. C'est l'heure du coup de grâce chienne.... Et au fait ton frère est vivant.

Sa seconde main qui était près à partir fondit sur la femme la tuant pour de bon, mais le sort en avait décider autrement en dépit de la large blessure la femme se retira coup sec vers l'arrière évitant ainsi son attaque et se retirant vers la forêt disparaissant dans l'ombre. La rage gagnait l'esprit de Ragna qui était furieux d'avoir perdu l'occasion de soustraire la vie dans le corps de cette impertinente, il en laissa littéralement tomber sa flûte dans un mouvement un peu trop brusque de frustration. 

Ragna se disait qu'il aurait mieux fait de lui avouer que Owen était encore vivant quand il aurait déjà porter le coup. Ce qui est fait, est fait le Divin se contentera de se dire qu'elle avait une chance sur deux d'y rester car la blessure en était profonde et si ce n'était point le cas elle vivrait avec une belle cicatrice lui rappelant sa faiblesse et elle sera au désespoir de chercher son frère dans ce vaste monde.... Quel cruauté, mais c'était à cela que l'on reconnaissait le Divin de Beta. Il vint à regarder en coin Lokky, puis regarda la gamine le loup avait compris et se mot à tourner autour d'Elflédéa en la reniflant,puis se fut au tour de Garm de le faire, un mouvement de tête positif des canidés décrochât un sourire en coin à Ragna. 

- Tu cache bien ton jeu petite animale, si tu me l'avais dis plutôt je ne t'aurais pas autant hurler dessus..... Enfin un petit peu pour pas perdre l'habitude.

Ragna retira alors son casque le mettant à nouveau à sa ceinture, sa main déviât ensuite vers l'emplacement habituel de sa flûte, mais il vint vite à remarquer qu'elle n'était plus là et en sentiment de peur s'empara de lui. Cette instrument était l'une des seul chose qu'il avait de son père, le peu d'humanité qu'il lui restait résidait dans les quelques objet qui lui rappelait ses parents. Ses yeux s'écarquillèrent et il se mot à chercher. 

- Ah non pas ça ! Ma flûte où est passer mon instrument !!?? Par Odin faut que je la retrouve !

Il allait sans dire que Ragna ne partirait pas des lieux sans avoir retrouver cette objet fétiche, il savait qu'il était venu avec donc il était sûrement dans les parage.  
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Sam 2 Juin 2012 - 16:49

Lorsqu’on ne connait de la vie qu’une île paradisiaque où seul les animaux se battent pour des raisons de survies et non de haine ou de vengeance, cela est difficile de comprendre des notions inconnues. Les énergies étaient a ses oreilles comme une cacophonie en cet instant, un morceau éraillé jouer par un instrument désaccordé. La toile du combat une scène aux couleurs sombres . Un combat qui blesser son cœur dans une meurtrissure plus flageolante que l’attaque de cet inconnu sur le bateau.

Elflédéa ne pouvait plus faire attention au fait que Garm et Lokky ne désirait aucunement en faire leurs repas ! Ni même le silence de la nature qui les entouraient… Tout n’avait été d’un coup une bulle de ténèbres, déclenchant sans le vouloir l’éclat enfouit au plus profond d’elle.
Si eux comprenait la situation, pour la chevalière non éduquée, c’était une réaction animale, un instinct qui la poussait a agir.
Si sur les premiers moments l’attaquante vengeresse fut déconcertée, son cœur emprisonnée dans les flammes d’une triste colère qui l’aveuglait, se moqua de blesser une innocente, quant bien même la jeune femme ignorait tout des armures, elle en portait une, cela suffisait pour qu’elle soit qu’une victime. Après tout n’avait elle pas fait une intervention dans un combat…
C’était sans compter Ragna qui malgré ses interrogations contrairement a Elflédéa et son expérience qu’il contra l’ennemie.

Le coup porter, l’odeur du sang , Elflédéa sentit son corps prêt a défaillir. Elle avait l’impression de ressentir chaque coup, chaque respiration, alors qu’elle allait retomber lourdement sur le sol, la femme blessée s’enfuyait, et la douleur sur elle en même temps.
La femme était vivante, vivrait elle ? Etrangement cette question pertubait la jeune femme, elle désirait dans un sens que cela soit le cas, de l’autre la violence dont elle avait fait preuve l’avait effrayée…

Bien vite elle oublia toutes ses peurs en sentant l’odeur animale des loups, ces derniers venant faire la ronde des fées autour d’elle, reniflant de leurs museaux, ce qui ne fit que la chatouiller apparemment, car elle se mit a rire d’une joie, comme si ceux-ci l’approchant venait de lui faire un beau présent. N’apercevant pas la flûte qui partait ce cacher !!

Elflédéa : « Hihihi tu chatouille ! Oui gentil ! Hhihihi arrêter ou ou je vous donne pas ma viande na ! »

Elle leurs tira la langue amusée, et ne sembler pas apeurer, si des tremblements lorsqu’elle s’était mise a faire barrière avait put montrer sa peur, comme a son habitude les animaux semblaient être a ses yeux des peluches certes pouvant la croquer, mais aucunement terrifiant dans son esprit, bien au contraire, leurs reniflements semblaient la ravir au possible !
Alors que l’armure la quitter pour se poser devant elle semblant redevenir inanimée. Elle écoutait ses paroles mais posant son regard qui jonglait tour a tour sur les loups, Ragna puis l’armue, son doigt effleurant l’armure.

Elflédéa : « cacher mon jeu ? qu’es ce tu veux dire ? qu’aurais je du dire ? ….. Hihihi j’aime quand tu cris pas, mais quand tu cris tu me rappelle ma vie sur l’île quand père s’époumoner de ce qui appelait mes bêtises ! alors ca me gêne pas ! »

Elle sursauta chaque fois que son doigt passait, elle ressentait des étincelles comme une flamme crépitante, avant de pencher la tête sur le côté…

Elflédéa : « Colombia ? …. »

Lentement elle posa son regard sur Ragna pour le questionner, quand il commença a parler d’une flûte, la jeune femme commença a balayer le sol de ses yeux verts sur l’aurore qui commençait a poindre. En se relevant elle se pencha , marchant avec précaution puis se tourna vers Garmounet et Lokky

Elflédéa : « Tut tut bougez pas vous deux ! avec vos grosses paluches sans le vouloir vous pourriez abîmer la flûte ! si vous êtes sage je vous donnerez toute ma part ! »

A ces mots elle mis ses deux mains en coupes leurs envoyant un baiser volant qu’on aurait presque put croire se matérialiser, alors qu’elle poussa un couinement de joie courrant vers Garm et se stoppa pour se mettre a quattre pattes. Tout en lui demandant de pas bouger, elle allait avec précaution passer sa main juste entre ses deux pattes et retira triomphalement l’objet longiligne qui semblait correspondre a l’objet. Puis elle regarda Ragnanounet avec un sourire.

Elflédéa : « C’est ca ?? elle a juste un peu de poussière mais rien de cassé ! »

Son regard se reporta sur l’armure et sur ragna, et les loups, elle ne comprenait pas tout, mais aux lueurs d’Eos, elle avait l’impression de vivre un tournant de sa vie. De plus même si cette statue étrange semblait désormais inerte, elle sentait comme un ruban s’étirer de son cœur, un appel muet. Cependant elle n’osait demander a Ragnanounet si elle pourrait l’emporter avec elle.
Pour le moment elle se tenait droite, attendant que Ragna approche, mais dans ses yeux brillaient une sorte de malice, malgré la marque de la tristesse s'estompant, son visage reflètant sa douceur, elle l'attendait mais apparement prête a lui faire une légère farce.

Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mar 5 Juin 2012 - 22:35

Elle aurait dû s'estimer fort heureuse que le Divin de Beta avait bien d'autre préoccupation en tête pour élever à nouveau la voix quand celle-ci vint a traiter ses loups comme si elle les connaissait depuis des années, Garm en fut le plus hargneux continuant pour sa part à tirer une tronche de blazer montrant bien que le comportement enfant de la gamine l'exaspérait plus qu'autre chose. Il voulut en prononcer quelque mots, mais le fait de se rappeler que ce canidé la appartenait à son frère, qu'il en avait le même caractère et les même réaction le fit imaginer Raine dans cette situation ce qui décocha un sourire sadique en coin du Guerrier qui en faillit éclaté de rire, mais s'en était retint. 

Faisant comme s'il n'avait rien vus des bisous volant en direction des deux animaux, car il en avait marre de s'énerver pour rien vu qu'elle ne semblait pas l'écouter de toute façon. Par contre elle avait retrouver sa flûte, voilà bien quelque chose qu'il lui devait, mais son aire de malice le rendit perplexe qu'allait-elle encore faire, qui plus est qui aurait à nouveau fait chauffer les nerfs du Divin. Tant pis il n'allait pas laisser son instrument par terre et se baissa donc pour la reprendre, quoi qu'elle puisse faire cela ne pouvait pas être pire que quand il était arriver. 

Aussi prévisible qu'une attaque de front, mais même comme sa il fut surpris du geste, secouant la tête une fois qu'il fut redresser. Enfin bref blague à part le Divin regarda la petite avec un regard un peu perturber et un nerf qui sursautait à son œil signe qu'il tentait de se contrôler pour ne pas répondre à l'acte qu'elle Venait de faire à son égard, Lokky passa sa tête à côté de Ragna s'il pouvait rire il serait plier en quatre, raison pour la quel il lui attrapa le museau lui fermant son clapet. 

- Ose seulement en rire et tu vois voir et cela va de même pour toi Garm. Hum hum bon on en était où?...... Tiens sa me rappel qu'on a pas encore pu manger, amène toi.

D'un seul geste Ragna raviva les flammes du feu de camp pour cuisiner se que les loups les avait rapporter un peu plus tôt juste avant que la femme vienne les attaquer. Rare furent les moment où le Divin se sépara de son armure Divine, mais il sentait comme une envie de se délester un peu de sa protection et puis il ne craignait rien, encore moi d'elle. Il marcha donc vers le feu tandis que son armure se détachait d'elle même venant à se reconstruire à côté de lui quand il s'essaya près des braise flamboyante se mettant à dépecer leurs future nourriture.

L'imposante armure de Beta représentant fièrement Sleipnir, nommer aussi "Le cheval fou" monture d'Odin à huit patte offert par Loki à son père le seigneur incontestée du royaume d'Asgard. Elle se dressait de toute sa splendeur aux côté, son bien le plus valeureux et son trésors le plus précieux.

Sous son armure Ragna était en pantalon topique ment Celte aux couleur vert foncer avec des décoration allant avec l'origine, des bottes en peau d'animale ficeler par des lanière en cuire et son buste était entouré de bandelette, sûrement un coup de Séléné quand elle le croyait mort, en somme Ragna ressemblait à un typique Guerrier Celte comme à l'ancienne. 
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mer 6 Juin 2012 - 0:50

Qu’es ce qu’un sourire sadique face a l’innocence et l’ignorance ? Et bien cela correspond a un sourire tout simplement sans arrière pensée, et le comportement de Garm ne fit que redoubler l’enchantement de la nouvelle porteuse de l’armure de la Colombe.
En effet si celui si semblait blaser, pour la jeune fille, cela ne donnait que plus envie de le titiller, en fait dans cette malice comme a chaque fois, rien n’était calculer, tout était tel un petit louveteau qui mordille pour attirer l’attention et s’amuser.
En même temps il aurait été difficile pour Ragna de dresser si facilement une sauvageonne comme Elflédéa, bien que docile, au final les cris ne semblaient ne mener a rien… Cette solution semblait donc être déserté par le guerrier pour une autre méthode.

L’ignorance le meilleur des mépris ? L’aveuglement ? non sans nul doute Ragna n’était pas aveugle, ni ignorant, mais le guerrier savait apparemment assez vite analyser les situations, et de plus une autre préoccupation repoussait ses grognements. Grognements qui risquait de revenir, mais lorsqu’elle trouva la flûte pour la récupérer et la prendre, une telle occasion ne se représenterait jamais. Alors elle avait pris son courage, pour faire sa facétie.
A l’instant même où il avait récupéré la flûte, instrument cher a son âme, que la jeune femme s’était penché dans un rire cristallin pour déposer ses lèvres sur sa joue, a peine perceptible qu’une caresse d’un papillon venant se poser . Lui murmurant.

Elflédéa : « Toi je t’adore ! »

La suite fut un rire enfantin mais fière de sa facétie, ho bien sûre elle aurait put faire pire, mais la réaction du guerrier ne fit que la faire sourire oubliant les malheurs, rappelant la douceur d’un foyer qu’elle risquait de ne jamais retrouver. Cependant très vite elle paniqua en voyant Lokky se faire martyriser le museau. Elle regarda Ragna avec des yeux suppliants et pour la première fois une flamme imperceptible qui pouvait se faire interroger sur elle, car sa voix trahissa ses émotions.

Elflédéa : « Arrête !! tu vas lui faire mal !! Si te plait !! si tu dois te venger c’est sur moi !!! Pas sur eux !! C’est moi qui t’es fait une attaque bisous !!! Ce n’est pas leurs fautes !!! »

Voila bien un trait nouveau qui apparaissait ! Derrière son innocence, un caractère trempé pour protéger la justice ! et le fait que Ragna puisse se venger sur elle malgré ce qu’elle avait vu ne semblait pas être sa crainte tant que cela éviter aux loups d’avoir mal.
Puis elle le regarda rejoindre le feu, mais avant de le rejoindre, elle semblait décider a tirer la statue de l’armure qui la fit choir sur son postérieur lorsque celle-ci rejoignit sans qu’elle le demande le feu du camp. Les yeux écarquillés, avant de se retourner pour voir que les deux statues étaient prêt du feu. Elle les rejoignit mais semblant songeuse par ses armures.
En même temps il faut dire que regarder les armures permettaient de pas vivre l’horreur du dépecage, mais comment Ragna aurait pu savoir que sa petite protégée n’était pas friande de nourriture carnivore !

Son regard scrutait les armures , l’un était un cheval, tandis que l’autre était un oiseau. La jeune fille réfléchissait a de nombreuses questions dont Ragna n’avait toujours pas répondu, et a ce qui c’était passer. Lorsque son regard d’Emeraude aperçue la tenue quelques peu découverte du jeune homme, elle vira littéralement au rouge. Sans pour autant pourvoir détourner les yeux des cicatrices. Avant de balbutier en s’excusant, puis elle regarda l’Olivier.
D’un geste fluide elle se releva et alla comme un petit singe grimper a l’arbre elle sembla marmonner quelques choses avant de redescendre avec une branche et fit de même avec quelques plantes voisines. Etrange comportement, mais lorsqu’elle revint, silencieusement elle commença avec un petit morceau d’écorce a frotter les plantes contre cette dernière. Une sorte de mixture prenait forme peu a peu jusqu’à ce qu’elle relève la tête vers l’armure de la colombe et parla a haute voix, comme si celle-ci lui parlait…

Elflédéa : « Un cataplasme !! L’olivier a des vertus émollientes ! mais il peut aussi soutenir les traitements contre les intoxications alimentaires C’est la déesse Athéna qui l’offrit au Grecque lorsqu’elle se disputa Athène avec Posséidon ! Celle-ci c’est la Consoude ! connue sous différent nom elle a un pouvoir cicatrisant . Celle-ci je sais plus le nom, mais papa m’avait montrer son croquis avant de venir disant que si je me perdais je pouvais l’utiliser aussi bien pour les repas que pour soigner de nombreux mots ! Comme la menthe elle possède différentes vertues ! »

Puis elle s’approcha de Ragna lui tendant s mixture. Avant de reporter son regard sur la colombe où a sa vue son regard s’éclairait de sa candeur et d’une douceur de sérénité.

Elflédéa : « Tiens, tu peux les mettres pour parfumer la viande et éviter ainsi des parasites ou autres ! Mais garde en pour … »

Elle baissa les yeux sur les cicatrices sans oser les nommer, ni les toucher, apparemment la jeune fille bien que éloigné du monde avait peut être quelques atouts avec elle, celui de connaître la nature. Voila un point qui pouvait pour certains devenir intéressant. Alors qu’elle repris posant une question qui pouvait être déroutante.

Elflédéa : « Dit tu crois que je peux garder Colombe ? Comme toi tu as Sleipnir ? »

Sans qu’elle s’en rende compte, la moitié de ses paroles avaient été en celte. Ou plutôt en norrois ! Comme si elle connaissait le futhark et l’utiliser sans s’en rendre compte. Puis elle détacha sa bourse déchirée qui avait continue les Oghams mais ceux-ci ne s’y trouver plus…Elle soupira. Les chercher ? c’était une possibilité mais elle douter de les retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Lun 11 Juin 2012 - 22:16

Assit prêt du feu et après avoir dépecer les animaux, il les mettait maintenant à griller contre les flammes tendis qu'il se frottait le visage dû au bisous que lui avait fait la gamine ne semblant pas très pronateur de se geste, mais esquissa un sourire en coin trouvant marrant le fait de s'être fait avoir aussi facilement. L'avait-elle attendrit finalement? Non Ragna était toujours le même tueur sanguinaire, mais elle aura eut le mérite de lui avoir montrer que le monde n'est pas si gris finalement.

Alors que lui croyait que tout les humains étaient tous pareil, Elflédéa elle était différente enfin bon elle aussi avait grandit avec les animaux donc sa voulait rien dire. Les bandage qui entourait le torse de guerrier Celte ne semblait avoir de marque de sang ou aucune preuve d'une quelconque blessure, c'était étrange pourquoi pansée pour rien alors, mais bon il voulu quand même voir l'étendu des dégât. Quand il retira les bandage il pût remarquer avec stupeur qu'a part sa cicatrice habituel il n'y avait que quelque égratignure en plus et cette étrange marque en plein milieu de son thorax, haussant les sourcil cela n'allait pas être maintenant qu'il chercherait ce que c'est, sa faisait un moment que c'était là et cela ne l'avait jamais déranger alors pourquoi en préoccuper, mise à part ça son fragment noir en guise de pendentif pendait toujours à son cou comme à son habitude, mais étrange que la où se trouve le morceau d'on ne sait quoi se trouve aussi la marque.... Coïncidence pour Ragna. 

Alors qu'il se régalait d'avance de pouvoir bientôt manger, il se rendit compte que la petite commençait à parler toute seule, un œil plus aviser sur elle lui fit comprendre qu'elle papotait avec son armure. Sourcil hausser il s'approcha d'elle positionnant ses mains sur ses hanches, elle passait une drôle de mixture sur la cloth comme se genre de remède naturel puis elle se tourna vers lui en disant qu'il en serait judicieux d'en mettre sur la viande pour donner du goût et d'en passer sur ses cicatrices pour qu'elles disparaissent..... Non mais sa tournait pas rond dans sa petite tête d'oiseau, un Celte va jusqu'à compter le nombre de marque laisser par les combat. 

- C'est pas avec tes recette de grand-mère que tu va réparé ta cloth. Tu n'as pas l'aire de savoir grand chose sur le sujet je t'explique, une armure c'est comme une partie de toi, elle vie comme nous, partage notre énergie, nous protège, mais une armure n'est destiné qu'à une personne si elle nous chois alors jusqu'à notre mort elle nous suivra, mais quand il s'agit de la réparer alors il faut que nous partagions ce qui nous fait vivre également.

Ragna s'approcha de l'armure de la colombe et à l'aide de ses ongles s'entailla la paume de chaque mains faisant couler son sang, ses mains ensanglanter il les colla contre la cloth en intensifiant son cosmos. Ni chaud, ni froid c'était la quintessence même de sa cosmos énergie, la blanche colombe commença a aspirer le sang du Divin comme si elle le buvait, les fluctuation se faisait de plus en plus dense, la concentration de Ragna  atteignait un tel niveau que la constellation de la grande ours apparaissait sous les yeux ébahi d'Elflédéa, l'étoile de Beta gardienne du Guerrier brillait de mille feux. Après quelque minute le Divin se recula avec un aire fatiguer au visage tentant avec peine de se faire un bandage aux mains. 

- V-Voilà comment on répare une armure... Allons nous asseoir je suis épuiser.... Et pour ton armure comme je te l'ai dis, si elle t'a choisis alors tu dois la garder.

S'asseyant du mieux qu'il pouvait Ragna se mit à manger, il ressentait le froid parcourant son corps, mais cela était dû a la quantité de sang utiliser et cela les loups l'avait remarquer, se plaçant autour du Divin pour le maintenir chaud et surtout éveiller. 

 
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Mar 12 Juin 2012 - 7:35

Voila un moment que la colombe avait redouté, la viande ! Malgré sa faim, comme avec son père, son corps se tendait a l’idée de tuer pour se nourrir. Cependant elle n’osa le dire a Ragna déjà qu’elle avait pris le courage de déposer ses fines lèvres sur sa joue ! De cela elle restait fière, surtout que contrairement a ce qu’elle avait craint, elle n’avait pas finit en pâtée pour loups ! Quelques parts la jeune fille se demanda si malgré leurs différences chacun ne pouvait pas transmettre sa vision en respectant celle de l’autre.

Tout en babillant avec son armure, et préparant sa mixture, la jeune fille commença a réaliser une chose importante dans sa vie. Le peu de temps que son voyage avait duré avec son père, elle avait certes vu des humains mais n’avait pas réaliser une chose, comme les animaux les êtres humains posséder différentes espèces… Même si ils se ressemblaient changeant de physique par la couleur des cheveux, ou des yeux voir de la peau, chacun semblait émettre un son, une couleur, un monde différent.
Bien qu’observatrice les informations arrivaient en masse qu’elle se sentait perdue, jusqu’à ce que le guerrier s’approche rougissant alors que ses yeux voyaient un homme torse nu pour la première fois qui n’était pas son père ! Le pire était a venir. Oui car pour la demoiselle, l’armure était comme un être humain, et peut être es ce a cause de son geste de bonne intention a vouloir soigner la blanche colombe qui pouvait en faire sourire certains, mais en même temps faisait comprendre qu’effectivement jamais Elflédéa n’avait eu connaissance des sanctuaires ou été éduquée a être guerrière…
Ragna pouvait alors comprendre quel que soit son passé, la jeune fille utilisait son cosmos avec son insctint comme un animal, mais aucunement par ce qu’elle savait…

Aux paroles du chevalier d’asgard, cela devait être la première fois que quelqu’un l’écoutait avec un regard d’admiration comme si il était un oracle annonçant son œuvre ! Elle l’écoutait avec avidité. Avant de sursauter lorsqu’il s’entailla les paumes. Le liquide vermeil s’écoulait venant abreuver l’armure de la paix. Celle-ci contre toute attente semblait comprendre les attentions et se mit a vibrer comme un silencieux merci du geste de cet être qui disait ne pas posséder de cœur. Les yeux d’Elflédéa eux étaient rivés devant l’apparition de la constellation de la grande ourse poussant un soupir d’admiration devant l’étoile protectrice qu’elle nomna dans un demi souffle court.

Colombe armure de la paix semblait revivre d’un éclat que la jeune fille n’aurait jamais imaginée. Silencieusement elle l’observa se demandant quelle vie avait put mener le jeune homme. Un sourire tendre voyant les loups l’entourer. Elle attendit qu’il finisse son assiette avant de récupérer l’écorce contenant la mixture pour venir près de lui. Posant le bol a ses genoux elle tira sur sa manche pour en déchiré le tissus. Cet instant fut quelques peu ironique car le tissus se déchira pas du premier coup, a croire que ses bras étaient fait de chamallow…. Mais lorsqu’elle arriva a son but elle badigeonna la mixture sur la bande, et pris la main de Ragna dans un regard qui avait comme mûrit, a ce demander quel était son âge réel.

Elflédéa : « Tu as raison… Je sais rien sur les armures ? Tu dois me trouver bête, je réagis sans réfléchir parfois ! Je sais pas ce que tu as vécu pour que je ressente un sentiment étrange qui voudrait éclater sans y arriver…. Je peux pas changer le passé, et je n’ai pas droit de changer les autres . C’est vrai je sens Colombe qui va mieux, et ce grâce a toi, et désormais je ferais en sorte d’être a la hauteur pour qu’elle ne souffre pas . Laisse moi faire ! Tu pense peut être que ce sont des remèdes de grand-mère ! cependant ils ont fait leurs preuves ! Tu as perdu beaucoup de sang »

Elle manipuler doucement comme si elle pouvait le briser, mais au moindre geste, avant même qu’il parle elle le fixait d’un regard comme le défiant de recommencer une attaque bisous si cela avait au moins l’avantage de le pertuber le temps d’étaler la mixture et de mettre le pansement. Puis elle soupira.

Elflédéa : « Tu dois pas être facile a vivre ! tu grogne comme un ours ! Merci pour tout ce que tu as fait. Et tu vas sûrement m’en vouloir mais j’ai une parole a tenir ! »

La jeune guerrière observa les loups avant de se retourner pour regarder sa part de viande qu’elle partagea en deux, avant de les poser devant eux et eu une moue boudeuse .

Elflédéa : « chose promise ! chose due ! Je n’ai qu’une parole ! Mais maintenant vous devez avoir l’autorisation de GRAND OURS grincheux ! »

Puis elle posa son regard vert sur Ragna avec un air mutin qui montrait une fois de plus une innocence facétieuse qui n’agissait sans aucune malice tandis qu’elle posa sans lui laisser le temps d’agir sa frimousse sur son torse. Comme les loups elle voulait le maintenir au chaud, transmettre la chaleur qu’elle possédait, elle ferma les yeux imaginant comme un manteau de plume l’enveloppant pour le protéger. Comme de petite étincelle, un courant de fluide s’échapper de ses mains se déversant dans le corps du guerrier. Le magnétisme, fluide d’énergie qui pouvait rétablir les points énergétiques comme transmettre l’énergie manquante.

Elflédéa : « Dis que vais-je devenir ? je n’ai jamais quitter mon île sauf pour ce voyage. Comment puis je prendre soin de colombe alors que hors de mon île, je suis perdue sans aucun repère… Tu m’amèneras en Asgard ? Pardon si je t’ai parfois offensé ! »

Tant de questions, et en même temps sa voix semblait moins trembler, juste résigner face a la réalité de la situation. Cependant même si Ragna décider de lui montrer l’Asgard était elle réellement prête a s’y rendre. Qu’es ce qui avait pousser un homme retiré des gardiens a se terrer loin de la civilisation et décider d’un coup de prendre cet être non préparer au monde a rejoindre une terre en apparence dure et froide dont le corps en apparence fragile pourrait ne pas supporter le choc. Et comment ramener une chevalière et expliquer qu’on n’est prévenue le sanctuaire sans que cela cause bien des soucis possibles.

Cependant Ragna connaissait le sanctuaire pouvait il laisser un être dépourvue de malice face a certains guerriers combatif sans qu’elle sombre dans une folie . Il l’avait vu de ses yeux elle était un véritable chamallow rose . Pourquoi étais ce sur lui que cela tomber ? La destinée ? Une coincidence du mauvais endroit au mauvais moment ?
Nul ne pouvait le dire a part les dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Odin 3

avatar
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
385/385  (385/385)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Lun 18 Juin 2012 - 7:48

Les yeux clos, un sentiment étrange et déroutant traversait le corps de l'élu d'Odin, cette gamine ne voyait-elle pas qu'il tentait désespérément de la garder loin de lui, il ne voulait avoir quelconque rapprochement avec l'humanité et cela depuis bien des années lui qui autre fois connu une grande souffrance ne cherchait pas à ce qu'on l'apaise bien au contraire Ragna l'utilisait pour se maintenir en vie, c'était sa raison de se lever tout les jour, retirer la vie d'autrui pour se sentir vivant, exister pour détruire, personne n'avait le droit de l'empêcher d'être ce qu'il était, ni même son rôle de Guerrier Divin. 

Quand la fillette eut fini de lui refaire ces bandage, il se sentait pitoyable de se laisser faire ainsi, mais le pire fut quand elle le traita d'ours grincheux faisant un simple geste d'approbations à sa question ne cherchant pas plus loin et tournant la tête. Comment pouvait-il garder son titre du Démon d'Asgard avec elle qui ne le prenait pas au sérieux, lui qui cherchait à être pire que son père à l'époque, sa mère devait elle aussi se retourner dans sa tombe. 

La chaleur que lui procurait ses familier, était la seul chose qu'il lui fallait, se sentiment de protection animale était suffisant pour lui, mais quand il senti la présence d'Elflédéa qui vint carrément se blottir contre son torse, son sang ne fit qu'un tour, ses yeux s'écarquillèrent quand son cosmos augmentait lui redonnant de l'énergie, celle qu'il avait perdu en ravivant l'armure de la colombe. Ragna vint à se lever d'un coup, serrant les poings, cherchant à se maîtriser malgré qu'il avait déjà fait preuve de bien trop de patience. 

- Ce n'est pas parce-que j'ai accepter ta présence que je la tolère aussi près de ma personne, qu'est-ce que tu ne comprend pas quand je te dis que je n'aime pas le sentiment d'affection? En ce qui concerne Asgard tu n'est catégoriquement pas prête à y poser les pieds, un jour je t'y emmènerai, mais pour l'heure je dois me rendre au Sanctuaire d'Athéna et c'est la également que je vais te laisser, j'ai lus quelque par que ton armure en était sous la direction de cette Déesse donc en théorie là bas ils pourront te former comme il se le doit. Maintenant debout et met ton armure, tu monte sur le dos de Lokky avec moi, j'ai pas envie de m'attirer les foudre de mon frère.

Ragna regarda son compagnon qui acquiesça d'un hochement de tête, Garm aurait d'avance refuser et ça le Divin le savait. Après avoir appeler son armure qui vint à se poser sur lui, le léger vent qui circulait faisait vibrer sa cape blanche au revers écarlate, il prit par la suite son casque le mettant sur la tête s'approchant ensuite de Lokky et soulevant la petite pour la mettre du le dos de l'animal. 

- bon quelques conseils pour ta sécurité, je dis la tienne car si Lokky s'arrête brutalement pour te mordre c'est pas moi qui vais le retenir. Donc sur son dos tu ne l'attrape pas par les poils, il faut mettre les mains à plat contre lui et garder une position coucher, si ta peur de tomber à cause de la vitesse alors accroche toi a moi car comme je te l'ai dis il a horreur qu'on lui arrache du pelage. Bien nous sommes prêt à partir dis au revoir à ces lieux et on y va.

Avant de partir il devait encore régler deux ou trois chose à commencer par les braise du feu de camp qu'il congela d'un geste simple du bras, puis il effaça par la glace à nouveau toute trace de sa présence en ces lieux et se dirigeait à présent vers son canidé montant sur son dos à son tour, il espérait qu'elle aurait fini ces adieux, plus vite ils seront partit plus vite il serait débarrasser de la fillette alors autant y aller.

En tout cas une chose en était sûr, Ragna s'en souviendrait longtemps de cette endroit très longtemps même, mais maintenant il fallait y aller et ce n'était pas trop tôt. Abaissant sa visière, il tapotât l'épauler de Lokky qui compris directement qu'il devait commencer a avancer Garm fermait la marche et les deux loups se mirent à courir à leurs vitesse habituel qui était rapide. Qu'est ce que ce Sanctuaire allait encore lui réserver. 
Revenir en haut Aller en bas
Elflédéa

avatar
Messages : 88


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
120/120  (120/120)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   Jeu 21 Juin 2012 - 2:08

Une chose était sûre, entre ressentir l’empathie et comprendre les sentiments, il y a parfois une différence. Hors si les émotions de Ragna l’envahissait sans qu’elle comprenne tout, pourtant elle se concentrait avec attention sur sa tâche. Ce qui semblait être une faiblesse pour le guerrier paraissait tout le contraire pour la jeune fille. Et comme un louveteau qui mordille et provoque pour recevoir les limites , ragna plus ancien retrouva son énergie, donnant l’image des dents montrant leurs tranchants pour éduquer l’oisillon.

Des différences de mondes, d’expériences qui mêler incompréhension et idéologie. Ses paroles résonnaient a ses oreilles, et un sentiment de tristesse se mêla a une crainte de l’inconnu. Elle n’était pas prête, Ragna refusait une affection qu’insctinvement elle donnait sans penser a ce qu’elle pouvait le blesser. Son visage se baissait pour ne pas montrer l’humidité des perles de son émoi qui risquait d’inonder son visage. Juste un sursaut lorsqu’il parla de l’armure, comment devait elle mettre l’armure ? elle qui ne connaissait rien de cemonde que lui connaissait.

Elflédéa : « Mettre colombe ? comment je …. »

Mais avant qu’elle puisse encore rendre plus désespérante les pensées de Ragna l’armure du sentir la tension et cette conscience qui vibrait dans ses objets se déploya pour venir vibrer d’une énergie apaisante, comme cherchant a calmer les deux êtres pour ne pas renforcer leurs sentiments. Elle n’eut pas le temps de faire quoi que cela soit car a peine avait elle l’armure Ragna la soulevait comme si elle avait été une plume décorative sur le loup. Mais a peine fut elle sur le dos de l’animal que ses yeux malgré qu’elle tentait de faire bonne figure de l’incompréhension de l’instant d’avant s’illuminer d’une étoile de bonheur d’être sur Lokki on aurait presque put entendre un roucoulement d’extase tant elle ne sembla pas contrôler ses capacités psychique a faire rejaillir la joie et l’admiration qui s’emparait d’elle.

Elle regardait Le loup noir puis le guerrier divin mais haussa un sourcil devant ses conseils qui lui sembla étrangement logique. Pour la jeune fille légèrement sauvage malgré son éducation par son père, et sa moue avait quelques choses de presque comique lorsqu’elle répondit d’un air assez assurée.

Elflédéa : « Pourquoi m’aggriperais je a ces poils ? tu aimerais que si tu me porte je te tire les cheveux ? »

Puis elle regarda le lieu, alors que Ragna congelait le feux de camp, elle avait perdu tout, même ses Oghams. Elle n’osait demander au guerrier de prendre une branche de cet arbre qui avait caché l’armure tout ce temps. Pourtant symboliquement il était pour elle le bois de sa renaissance. Celui de la transition entre le passé et ses repères avec le futur inconnu.
Lentement elle s’abaissa près de l’oreille de Lokky et murmura.

Elflédéa : « Si te plait Lokky tu veux bien t’approcher de l’arbre je voudrais une branche pour mes Oghams…. »

Même sur le loup, elle était si fine et petite qu’elle ne semblait arriver a avoir la branche, mais le plus étrange fut lorsqu’une des branches sembla céder alors qu’elle parlait a l’arbre.

Elflédéa : « Si vous plait, gardiens invisibles, permettez que je prenne une branche afin de guider ma route par les Oghams…. »

C’était comme si on avait choisit, par une présence invisible un cadeau a celle qui respectant ce végétal comme tout être vivant une branche . Elflédéa tenta de la glisser du mieux qu’elle pouvait avant de faire des remerciements. Cela pouvait sembler tellement étrange a un être vivant, pourtant en la voyant, cela semblait un geste si naturel comme un prêtre officiant dans les secrets de la prière. Et alors qu’elle ne vit pas Ragna s’approcher, a l’instant même où elle finissait ses adieux au lieu silencieux mais des pensées si forte que on pouvait se demander si elle se rendait compte qu’une télépathie pouvait être possible ou d’une empathie …

Elflédéa : « adieu … j’espère un jour revenir ici … Papa …. Hmm ?? Non colombe je veux pas embêter en m’accrochant a lui… Je l’ai déjà assez offensé … Je veux pas qu’il me hait… Je dois … J’ai peur de ce sanctuaire, mais il a dit qu’un jour il m’amènerait en Asgard… Nous devons avoir confiance dans les astres ! Père veillera sur nous… et je serais pas seule .. Je t’aurais toi ! »

Lorsqu’elle senti la présence de Ragna qui montait a son tour, elle se pencha comme coucher sur l’animal, resserrant ses cuisses comme il lui avait dit ne cherchant pas a s’accrocher, il n’était pas difficile de voir qu’elle tentait de faire l’effort, même si elle ne comprenait pas son rejet de part leurs vies si différentes. Mais contre toute attente c’est un cri de joie qui fit place dans la course des loups. Malgré la vitesse, celle-ci semblait ne pas avoir peur.
Décidément elle paraissait bien étrange. Devant un combat ou l’inconnu elle pouvait pleurer comme une enfant, et dès qu’elle se trouvait a communiquer avec l’armure de la colombe ou des animaux, elle se révélait dans son élément comme pouvant affronter n’importe quel avenir.

Cependant au sanctuaire la violence serait forcément présente, une épreuve qui risquait d’être remplie d’émotion pour cette jeune femme a l’esprit pur qui ne pouvait voir le mal. Ragna allait il préciser au sanctuaire de pas trop la traumatiser dès le départ, ou agir stratégiquement en ne disant rien pour espérer qu’elle se renforce de cette épreuve ? Pouvait il craindre qu’elle se mette a pleurer au moment de son départ ? C’était une possibilité… Voir même un fait presque assuré… Comment celui qui avait la réputation d’un démon sanguinaire pourrait agir dans une telle situation sans au pire perdre de sa crédibilité…

Pour l’heure c’était la respiration d’une liberté, un corp détendu qui était contre lui, et qui souriait a ces loups qu’elle avait adopter dans son cœur. Ses yeux semblait émerveillé par le paysage qui défilait, se gravant dans sa mémoire. Une innocence qui capturait une beauté sauvage que les humains oubliaient. Mais mais !!!!!!
Oui Ragna ne rêvait pas, Elflédéa était même entrain de s’endormir sur le dos du loup, une somnolence comme si Lokky avait été un couffin douillet !! Décidément !!!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)   

Revenir en haut Aller en bas
 

RP 1 : " La croisière de la destinée" (Spectre setesh+ ouvert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prise en main de sa destinée!
» Elkäèl, l'histoire d'une destinée...
» Deux cauchemars pour une destinée croisée [Vik]
» [SNOWSTORM] « Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. »
» [1596] La croisière s'amuse (presque).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Lieux Mythiques :: Jamir-