Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 16 Avr 2012 - 10:32

C’était une simple journée comme les autres dans le Domaine de Jamir. Sauf qu’un vortex fait son apparition été que le Seigneur des Archaïques fait son apparition dans le Royaume du Dernier des Atlantes. Une fois posé pied sur cette terre mythique, le trou noir disparaît. Cronos regarde autour de lui en souriant. Il voyait devant lui l’imposante tour de Jamir: il savait, qu’en son intérieur, se révélait un labyrinthe à priori inaccessible.


Il s’avance, en ce lieu, l’esprit clair et apaisant. En fait, il n’est pas là par hasard. Il voulait en savoir plus sur la situation actuelle du sanctuaire. Il aurait pu rester dans son Domaine et posséder les informations qu’ils souhaitait grâce au Sablier Divin. Mais, comme on le dit, les voyages forment la jeunesse. Le Dieu des Anciens s’approchent de la Tour de Jamir et l’observent silencieusement. Auparavant, il y était beaucoup allé. Il avait eu, de nombreuses fois, l’occasion de s’y rendre sous de nombreuses formes humaines afin de constater l’évolution des derniers descendants de ce peuple antiques et légendaires.


Peut-être rencontrerait-il le dernier descendant des Atlantes ? Pour l’heure, il intensifie légèrement sa cosmo énergie pour montrer sa présence. Elle est calme, neutre et non agressive. Elle est un comme un fleuve tranquille, prête, à tout moment, à déverser sa colère. Mais, Cronos n’en est pas là. L’esprit clair, il cherche des réponses et il en trouvera…
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 16 Avr 2012 - 16:46

Orion savourait les rares moments qu'il s'accordait à Jamir. Le chevalier d'or venait à peine de découvrir son potentiel caché et de se voir accorder le statut de gardien de ces lieux sacré par son prédécesseur, le vénérable Shion. Avant de regagner le Sanctuaire, Orion tenait à méditer sur les derniers évènements. Trop d'éléments animaient son esprit et ce laps de temps de quiétude lui apportait calme et repos.
La brusque apparition d'un cosmos étranger sur ses terres, le sortir de sa transe. Bien que paisible et dénué d'une once d'agressivité, la cosmo-énergie demeurait impressionnante. Peu d'individus pouvaient pénétrer sur le domaine de Jamir. Il ne convenait donc pas d'ignorer cet homme, quel qu'il soit.
Orion se releva et éleva son cosmos en réponse à celui de l'inconnu. Le Saint se téléporta alors aux portes de son palais et avisa l'homme qui s'avançait d'un pas calme. Ce n'était pas n'importe qui. Malgré sa neutralité, Orion frissonna devant l'énergie cachée de cet homme. Quelque chose dans son regard l'élevait au dessus des simples mortels. Courtois bien que tout en retenue, Orion s'adressa à lui de sa voix claire.


- Sois le bienvenu sur les terres de Jamir, étranger. Je suis Orion, chevalier d'or du Bélier et gardien de ce domaine. Les visiteurs sont bien rares. Quel est le but de ta venue en ce lieu ?

Orion stoppa son pas, se dressant entre l'inconnu et le palais. Le chevalier d'or était dans son élément mais cela ne l'empêcha pas de se sentir mal à l'aise face à cet homme au cosmos bien peu commun.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 16 Avr 2012 - 17:05

Un cosmos bien peu commun en effet. Il émanait de Cronos cette ancienneté à la fois latente et démonstrative. L’Intemporel vit le Propriétaire de ces lieux faire son apparition. Il regarda, silencieusement, le gardien de Jamir.


« À ce que je puis constater, tu es le successeur de Shion. Et tu es Orion n’est-ce pas ? Intéressant… » Déclara le Seigneur des Archaïques, pensivement.


Il regarda les lieux puis observa longuement le Chevalier du Bélier. Puis, il se dirigea sur un rocher prêt du Temple et posa, une nouvelle fois, son regard neutre sur celui de son interlocuteur.


« Je suis Cronos, Seigneur des Titans. J’aime me promener dans ce monde et constater, par moi-même, le règne de ma descendance. Aujourd’hui, mes pas me mènent ici. »
Poursuivit-il alors que son sourire s’élargit.


« Ne t’inquiètes donc pas Orion du Bélier. Je ne suis pas ici pour chercher querelle. À vrai dire, je vais et je viens comme bon me semble dans ce monde. J’aime discuter avec les Chevaliers de ce monde même si j’ai, il est vrai, un peu de mal avec mes enfants. » Le rassura-t-il alors qu’il reprit son air neutre et concentré.


« Il semblerait, d’après ce que je peux constater, que tu viens d’acquérir ce nouveau titre. Connais-tu au moins l’histoire du peuple des Atlantes ? »
Demanda-t-il pour enclencher la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 16 Avr 2012 - 18:29

Malgré sa surprise, Orion parvint à garder un visage composé. Cronos, le dieu du temps lui même. Ce n'était pas n'importe quel visiteur. Décidément, le chevalier d'or avait le chic pour attirer les divinités bien malgré lui. Apollon, Zeus et maintenant Cronos. Orion ignorait que le roi des Titans s'était lui aussi réincarné. La nouvelle était de taille. Il ne semblait pas agressif ou prompt à l'emportement mais face aux dieux, quelle autre réaction adopter qu'une prudence de bon aloi. Ces êtres supérieurs demeuraient par nature imprévisible et capricieux. Le Saint se contenta de répondre avec respect, sans passion.

- Effectivement, mon prédécesseur m'a fait l'honneur de me confier non seulement son armure mais également la garde de ce lieu ainsi que celui du premier temple du Sanctuaire.

Orion se permit d'observer Cronos de la même manière que le dieu envers le mortel. L'ancien roi de ce monde semblait en quête d'informations sur les humains de cette ère et l'évolution des camps et des civilisations. Dans quel but ? Reconquérir ce monde ? Déclencher une guerre divine ? Ou juste par souci de rester informer au cas où... Quels que soient les visées de Cronos, Orion se devait de faire honneur au nom de sa déesse. En de telles circonstances, le devoir d'un chevalier d'or demeurait de représenter Athéna sous le meilleur jour possible.

- C'est un honneur de vous recevoir en mon domaine, Seigneur Cronos. Je ferais en sorte de satisfaire votre curiosité en ce cas. Tant que cela ne nuira pas aux intérêts d'Athéna, bien entendu.

Orion venait de s'exprimer avec déférence malgré le caractère implacable de sa dernière phrase. Les dieux avaient parfois tendance à ne pas se préoccuper des atermoiements des mortels. Mais quel que soit l'identité de son interlocuteur, Orion tenait à ce que les choses soient claires dès le départ. Sa fidélité envers Athéna le pousserait à se montrer courtois et coopératif tant que Cronos ne le pousserait pas à révéler des informations susceptibles de jouer contre le Sanctuaire.

- Le Grand pope vient effectivement de me remettre mon armure. Mais j'ai eu tout loisir pour me renseigner sur bon nombre de sujets. L'histoire des Atlantes en fait parti. j'en suis moi même un héritier par ma mère. Mais je demeure conscient que vos connaissances doivent être bien plus précises que tout ce que les livres et grimoires pourraient m'apprendre sur ce peuple. Pardonnez ma franchise, seigneur Cronos mais en quoi les Atlantes vous intéresse t'il ?

Orion plongea alors son regard pur dans celui de Cronos. Non par défi mais par franchise. Si l'ancien roi de ce monde avait fait le chemin pour venir à Jamir, autant ne pas lui faire d'affront en usant de faux semblants.

- Pourrais je m'enquérir de vos relations avec Athéna et le Sanctuaire, seigneur Cronos ? J'ai lutter âprement durant la récente guerre contre Chaos et je n'ai pas eu l'occasion de croiser un membre de votre peuple. Pardonnez mon ignorance mais mon devoir m'impose de savoir si je m'adresse à un adversaire de ma déesse avant d'en dire davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mer 18 Avr 2012 - 17:27

« Histoire assez tragique que celle des Atlantes. Un peuple, avec un savoir bien précis, harcelé et persécuté par ma descendance pour la conception des armures… Mais je m’égare. Ton peuple vit toujours à travers sa descendance, c’est une bonne chose. » Remarqua pensivement Cronos alors qu’il regardait le ciel pendant un long moment. Un petit silence s’installa entre l’humain et le Divin, petit instant que savourait le Maître des Titans. Puis, il regarda le Chevalier du Bélier , toujours avec ce sourire indéfinissable sur son visage.


« Mais tout le plaisir est pour moi mon jeune ami. Après tout, je ne crois pas qu’une conversation puisse nuire à ta déesse protectrice. » Répondit-il courtoisement et évasivement.


« À vrai dire, le peuple des Atlantes ne m’intéressent guère. Ils font partie de l’Histoire de ce Monde. Ils sont à l’origine des Écailles et des Armures. Dans un certain sens, ils ont participé à la Première Guerre Sainte. De leur plein gré ou ont-ils été forcés ? J’ai bien ma petite idée sur la question. Mais, peut être que s’ils n’avaient pas aidé les olympiens, ils seraient toujours en vie. Qu’en penses-tu Orion ? » Demanda l’Intemporel, son regard neutre se posant sur celui de son interlocuteur.


« Athéna… Plus exactement, tu voudrais savoir si je suis une menace pour le sanctuaire et ta déesse ? En y pensant, cela fait bien longtemps que l’aura divine de ta reine ne s’est pas manifesté en ce monde. J’en conclus qu’elle sommeille toujours et qu’elle ne s’est pas réveillée. Peu importe après tout, chaque chose en son temps. » Poursuivit Cronos alors qu’il se leva et qu’il se dirigea vers Orion.


« Cependant, comme toute ma descendance, Athéna ne m’intéresse guère. Tout ce qui compte, c’est ma famille. Nous, Titans, sommes des observateurs privilégiés du Passé et du Présent. Et, nous serons encore là pour contempler l’avenir. En d’autres termes, rassures toi car je n’ai aucun grief contre Athéna. Tant que vous ne nous menacerez pas, nous n’interférerons pas dans vos histoires. De plus, j’ai déjà accompli ma vengeance envers Athéna lors de la précédente guerre sainte. Elle et moi sommes, désormais quitte. »
Annonça Cronos d’une voix calme où l’on pouvait ressentir une certaine satisfaction.


« Désormais, nous vivons dans notre domaine. Petit à petit, nous ouvrons la Porte de la Lumière. Progressivement, nous sortons de notre léthargie et de notre silence pour nous ouvrir au monde. Lentement, mais sûrement, un jour, peut être dans une décennie, voire un millénaire, nous redeviendrons les maîtres de ce Monde. Pour l’instant, par la force des choses, mes enfants dominent ce monde. Mais, au fond d’eux, ils savent bien que nous les observons. Sais-tu que le Règne de mon Fils est bien plus long et bien plus sanglant que le mien ? Il n’a jamais connu de période d’or comme je l’ai vécu en mon temps. Mais après tout, peut être n’est-il pas trop tard ? J’ai l’intime conviction que le Salut des Olympiens ne viendra pas par Zeus mais bel et bien par Celle que tu chéris… » Conclut Cronos en se retournant et en posant son regard calme sur celui d’Orion.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 23 Avr 2012 - 16:58

Cronos se voulait un interlocuteur loquace et aimable. Poli, patient, cultivé. L'image même du dieu bienveillant. Mais Orion n'était pas assez naïf pour se laisser abuser. Le roi des titans ne portait pas les Olympiens dans son coeur et Athéna n'était pas à l'abri d'éventuelles visées. Orion tenait à se montrer courtois mais sans perdre de vue l'identité et le passé de celui à qui il s'adressait.
Cronos interrogea le chevalier d'or sur le passé des Atlantes et le cruel destin qui avait mis à mal ce peuple. Sans cesser de sourire d'un air humble, Orion répondit de façon courtoise.

- Toutes nos vies sont guidées et influencées par nos choix, seigneur Cronos. Rien n'est éternel hormis les divinités. Je ne dispose pas des informations objectives susceptibles de m'aider à répondre à votre question. Je sais juste que si les Atlantes ont aider les Olympiens c'est qu'ils devaient avoir leurs raisons. C'est le propre des hommes de commettre des erreurs mais également d'en tirer parti pour avancer.

Cronos se dirigea alors d'un pas tranquille vers Orion qui ne cilla pas. Si le dieu du temps devait nourrir des envies de combat, le chevalier d'or aurait le temps d'aviser. Pas la peine de s'affoler ou de montrer une éventuelle crainte à Cronos.

- Athéna est très différente des Olympiens. D'après mes observations personnelles, Zeus reste peut être le plus proche de sa fille. Je n'aurais pas l'arrogance de juger si le rêgne de votre fils est bon ou taché de drames et de sang mais je puis dire que nous autres, chevaliers d'Athéna, ne désirons que protéger cette Terre. Je pense qu'il est légitime que vous et les vôtres souhaitiez retrouver la lumière. Je pense aussi, peut être naïvement, que tous les êtres vivants de bonne volonté et animaient par des intentions pacifiques devaient avoir le droit de séjourner au soleil.

Que cherchait Cronos en réalité ? A tester Orion ? A lui révéler le but des Titans ? A annoncer un éventuel retour de ses fils ? Plus que jamais le chevalier d'or devait lutter pour en apprendre davantage sans vendre de quelconques informations pouvant jouer contre le Sanctuaire. Le dieu était malin. Il fallait jouer sur du velours.

- Pardonnez ma curiosité et mon insolence, mais n'avez vous jamais penser à tisser des liens avec votre fils Zeus ? J'ignore les sentiments filiaux qui animent les dieux mais en tant que mortel, je ne peux me résoudre à penser qu'un père et un fils soient condamner à lutter l'un contre l'autre ou même à s'ignorer de la sorte. La Terre gagnerait probablement beaucoup à une paix durable entre les Olympiens et les Titans. Nous voulons tous la même chose en y regardant bien.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Jeu 26 Avr 2012 - 17:06

« Je pense que tu as compris l’essence de a destinée humaine et divine. Tout est question de choix en effet. Donc d’effet, de cause et de conséquence. En tant que Chevalier de ta déesse, tu as l’esprit chevaleresque du combattant qui suit la voie de ta déesse. Peut être, parfois, te sens tu emprisonné par un chemin tout tracé ? N’es-tu pas capable de voler de tes propres ailes et de suivre ton propre chemin ? » Demanda Cronos en souriant.


« Athéna est particulière au bout du compte. Elle me semble être la seule Déesse qui suit son propre chemin, ne trahissant jamais ses convictions. En cela, elle est respectable. Mais la paix , qu’elle désire, est illusoire tant que les autres divinités n’auront pas le même souhait qu’elle. Au bout du compte, qu’est-ce qu’une Guerre sainte sinon une différenciation spirituelle de deux choix bien différents ? L’une souhaitant protégeant la terre tandis que l’autre désirant l’envahir. Chaque choix n’est point mauvais: qu’il désire la protection du présent ou le changement pour un avenir qui lui semble meilleur, les deux désirs ne sont ni bons ni mauvais. »
Poursuivit Cronos en faisant léviter deux petits cailloux et en les faisant tourner devant lui.


« Cela est bien utopique de croire que je m’entendrais bien avec mon fils. Zeus? Il est là, il existe et il règne simplement sur ce monde… Jusqu’au jour où je déciderais qu’il ne mérite plus sa place dans cette existence. Je n’ai guère envie de m’entendre avec lui car cela serait mettre un terme à mon observation et donc à ma neutralité de ce monde. Je n’ai aucun ressentiment, ni aucune suggestion envers lui. C’est le privilège de ma femme d’aimer son fils. Quant à moi, il ne représente rien de plus que ce qu’il est: le Nouveau Roi de ce Monde. Oui… Rien de plus, rien de moins… » Annonça Cronos alors qu’il cessa son petit jeu et que les pierres se posèrent délicatement sur le sol.


« Orion du Bélier… Je vais me permettre d’être franc avec toi. Tu ne me sembles guère naturel. J’ai l’impression que tu pèses tes mots et que tu ne parles pas librement avec moi. Tu ne dois rien craindre de ma part. J’écoute, je parle et je raisonne. Libères toi de ton enclave et parles franchement… Ne cherches point tes mots, parles avec ton cœur et raisonne avec ton esprit… »
Indiqua Cronos qui avait deviné que son interlocuteur semblait bien méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Ven 4 Mai 2012 - 17:13

Cronos demeurait un dieu au raisonnement juste et retors. Non seulement il percevait clairement la réserve d'Orion mais prenait un malin plaisir à le souligner pour tester son interlocuteur. Que cherchait-il véritablement ? Il se plaçait tel un observateur mais Orion sentait que ses paroles seraient analyser. Cronos s'amusa à défier le chevalier d'or en lui demandant si ce dernier ne se sentait pas pris au piège par sa propre foi. Le mortel ne désirait-il tisser son propre destin ? Sa vie se résumait-elle à servir aveuglément sa déesse. Orion ne put retenir un sourire. Ces questions avaient une réponse depuis bien longtemps. Sinon, jamais Orion n'aurait acquis l'armure d'or du bélier.

- Je vais donc me permettre d'être franc et direct avec vous, Seigneur Cronos. La grande majorité des mortels vivent sans avoir de but. Le temps passe et ils avancent jusqu'au jour où la mort vient les faucher de manière abrupte les laissant empli de regrets. Ce que vous définissez par "Prison" n'est rien d'autre qu'une chance inespérée. Je connais le sens de mon existence et la raison pour laquelle je donnerais un jour ma vie sans hésiter. La voie d'un chevalier d'or est justement de suivre un chemin déjà tracé pour que tous les autres aient la chance de choisir de quoi leur vie sera faite. C'est un honneur de dédier ma vie à une telle cause et à défendre ma Déesse. Je ne fais que suivre son exemple.

Orion leva alors la main et un lys blanc apparut aussitôt dans sa paume levée vers le ciel bleu. Le sourire sincère et pur du chevalier d'or s'élargit alors.

- Le devoir du chevalier d'or du Bélier est unique. Je suis le premier rempart du Sanctuaire et le gardien des secrets cachés de Jamir. Ma mission est d'être le premier opposant à ceux qui en voudraient à Athéna mais aussi celui dont la mission demeure de rester en retrait du monde pour bénéficier en toutes circonstances d'une vision pragmatique et objective des agissements de ses pairs et des mortels. En cela, je suis en quelque sorte un observateur moi aussi.

D'un geste vif, Orion jeta la fleur et posa sur Cronos un regard déterminé.

- Je ne me méfie pas de vous davantage que je ne le ferais d'une autre divinité. Je pressens votre intelligence et votre ruse et je ne ferais pas l'erreur de vous manquer de respect en vous sous-estimant. Aujourd'hui, nous parlons de manière amicale et je mesure ma chance mais je sais aussi qu'un jour, il est possible que vous désiriez disputer la terre à Athéna.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mar 8 Mai 2012 - 10:46

« Tu demeures bel et bien un protecteur de ta Déesse. Tu lui as juré fidélité et ta dévotion semble sans faille. Cela est une bonne chose pour toi. Néanmoins, il arrivera bien un moment où la fébrilité de ton choix sera mis en évidence car tu demeures un être de ce monde. Ton amour pour Athéna ne peut rien contre les évidences des choix et de tes sentiments. Crois-tu vraiment que tu suivras toujours la voie d’Athéna si ton cœur te dit d’aller autre part ? Que feras-tu alors ? » Demanda le Seigneur des Titans en posant son regard sur celui du Bélier.


« Lorsque tu dis que la grade majorité des hommes vivent sans but, tu te trompes. Tu le dis toi-même: ils attendent le jours où la mort viendra les prendre avec plein de regret. Même l’être le plus marginal du monde a un sens puisqu’il a une existence qui lui est propre. Au bout du compte, tout est question de volonté et d’objectif. Et, dans l’océan des remords et des regrets, il y a toujours cette petite barque où il peut s’accrocher: c’est l’espoir. » Déclara Cronos, toujours son sourire sur un visage inexpressif.


« Tu as raison Orion du Bélier. Tu es aussi un observateur de ce monde. Et je puis avouer sans ombrage que j’ai toujours apprécié les Atlantes. À l’orée de leurs disparition, je puis t’avouer que j’ai protégé ton peuple en avertissant Noé de leur fatalité. Grand bien lui en prit puisqu’il fut le premier Atlante au service d’Athéna et que sa descendance existe toujours. Tu te demanderas certainement pourquoi Est-ce que j’avais agi ainsi ? La raison en est simple: il était simplement, dans l’ordre des choses que ce peuple ne disparaisse pas. Leurs savoirs étaient exceptionnels et ils ne méritaient pas de tomber dans l’oubli. » Raconta Cronos alors qu’il se leva et observa silencieusement la tour de Jamir.


« Mais que vous décidiez de devenir des protecteurs d’Athéna tout en gardant vote liberté d’observer ce monde avec justesse et parcimonie… Voilà un fait que j’avais observé avec intérêt et vous ne m’avez point déçu. C’est-ce que j’avais attendu… Ou plutôt dire souhaiter… Et votre conduite, jusqu’à maintenant, est égale à ce que j’avais pu prédire… » Annonça le maître des Titans, son sourire s’élargissant quelques peu.


« Tu me prêtes trop d’honneur. Peut être qu’un jour, nous serons amené à nous affronter. Peut être qu’un jour les Titans affronteront les Saints d’Athéna. Qui sait… En tout cas, si ce jour doit arriver, c’est que j’aurais regagné ma puissance d’antan. Je ne serais plus le Seigneur des Archaïques mais je redeviendrais la Divinité primordiale d’antan, dans toute ma gloire et ma puissance d’auparavant. Pour autant, même moi, je ne sais pas quoi de mon avenir sera fait. Alors, t’affirmer que j’affronterais ton camp avec assurance serait une gageure que je ne saurais prédire. » Affirma Cronos alors qu’il se retourna vers Orion.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mar 8 Mai 2012 - 23:10

Cronos cherchait à déstabiliser le mortel qui lui faisait face. Pour la divinité, il paraissait inconcevable qu'un éphémère puisse dédier sa vie et son âme à une cause. Il pensait que le coeur humain demeurait volage, capable de changements qui entreraient en conflit avec la dévotion d'Orion envers Athéna. Le chevalier d'or ne put retenir un franc sourire alors que le soleil réapparut de derrière un épais nuage. En écho avec les sentiments d'Orion, son cosmos pur se mit à irradier. Sans animosité.

- Sauf votre respect seigneur Cronos, une donnée essentielle semble vous échapper. Ma vie ne m'appartient plus depuis que j'ai revêtu cette armure. Nous autres, saints d'Athéna, avons offert notre existence, nos rêves, notre futur à Athéna. Si une once d'hésitation ou de regret devait se nicher en mon coeur, je ne serais pas digne de cet honneur. Mes pairs et moi même sommes les protecteurs de ce monde. Nous portons en nous les souvenirs, les espoirs et les sacrifices de ceux qui nous ont précéder. Je suis lucide, Seigneur Cronos. Ma route se termina probablement dans le cocyte mais pour Athéna, je ne me détournerais jamais de mon destin.

Orion plongea son regard dans celui de l'immortel pour qu'il puisse y lire sa sincère conviction. L'esprit de Shion était revenu pour tester son successeur. L'ancien chevalier d'or à la réputation à nulle autre pareille avait dépenser les dernières bribes de son cosmos pour encourager Orion, pour le guider. Une telle volonté se devait de n'être jamais oublier. Orion savait qu'il ne reculerait jamais. Il n'en avait plus le droit. Tous les amis qu'il avait laisser sur la route de la vie comptaient sur lui de l'au delà.

- Votre modestie et votre prudence vous honore. Mais je ne suis pas crédule, Seigneur Cronos. Ce monde est depuis toujours source de conflits. Telle une flamme unique dans un océan d'obscurité, il attire les convoitises. Je me doute que vos éternelles observations sont une distraction de choix. Néanmoins, je ne saurais croire qu'elles sont innocentes. Tout observateur devient, qu'il le souhaite ou non, acteur un jour. Peut-on réellement avoir été souverain d'une Terre, s'en trouver déposséder par son propre sang et ne pas souhaiter la dominer de nouveau ?

Orion tentait de jouer franc jeu. Cronos était malin et ils jouaient une même danse. Chacun lançait l'autre sur un rythme voulu et harmonieux. Cet échange demeurait un plaisir mais le chevalier d'or se devait de rester prudent face à un tel interlocuteur. Il décida de surprendre Cronos et pourquoi pas d'obtenir une information importante pour son devenir.

- Vous m'avez demander d'être franc avec vous. Je vais donc vous posez une question sur laquelle je travaille avec ardeur depuis l'acquisition de mon armure d'or. Nul autre que vous ne saura plus à même de me répondre. De nombreux ouvrages et légendes évoquent des chevaliers et d'anciens guerriers de l'Atlantide qui ont acquis la réputation d'être "les mortels les plus proches des dieux". Je doute qu'il ne s'agisse là d'une question d'intensité de cosmos mais plutôt d'un certain éveil à un état de conscience particulier. Pourriez vous m'en dire davantage ?

Au final qui mieux qu'un dieu pouvait renseigner Orion sur un tel sujet ? Les livres demeuraient obscurs et aucun chevalier au Sanctuaire ne semblait se préoccuper de cette question. Orion se sentait différent. Son cosmos demeurait puissant mais encore insuffisant face à certains de ses pairs. Il ferait tout pour les rattraper mais le jeune homme souhaitait autre chose qui lui permettrait de continuer à servir Athéna même après la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mer 9 Mai 2012 - 11:17

Cronos cherchait-il vraiment à déstabiliser le chevalier d’or du Bélier ? Pas vraiment en fait car il n’en avait guère besoin. De toute façon, chaque humain ou chaque porte en lui les traces de sa propres sagesses. Pour l’Ancien, il n’y a jamais qu’une seule droiture mais plusieurs selon la volonté propre de l’être. Orion souriait. Il affirma toute sa dévotion à Athéna. En cela, il ressemblait à Tatsou. Mais il manquait une donnée aux paroles de l’Atlante.


« Tu ressembles à mon Chevalier Noir. Tes paroles sont égales à celles de mon élève, Tatsou. Comme toi, il me porte la même dévotion. Il ferait tout pour moi, même défier les Primordiaux si je lui en donnais l’ordre. Il a une foi aveugle en moi et je pense que c’est la même chose pour toi. Toute ta vie est dédiée à Athéna et à tes prédécesseurs qui ont coulé du sang pour la sauvegarde de ce monde et le bien être de ta Déesse. Cependant, n’oublies jamais une chose… »
Commença Cronos alors qu’il se mit en face d’Orion.


« La tentation, Orion du Bélier. L’attirance pour un autre but que celui que tu t’es fixé. Le penchant pour une cause qui ne sera pas la tienne par une autre divinité. Voilà de quoi le Guerrier Droit devra se méfier. Et si ce jour devait arriver, que ferais-tu ? Succomberais-tu au détournement de ta propre voie ou bien résisterais-tu ? »
Demanda Cronos qui fixait du regard les yeux d’Orion avant de s’écarter et de se mettre à côté de lui.


Il était vrai que l’observateur ne pouvait se cantonner uniquement à ce rôle. Cronos devra agir, il devra combattre. Mais voilà, il avait le choix. Il affronterait une personne que lorsqu’il le désirerait. Il ne tuerait que les êtres qu’il avait choisis. Et il ne mourrait que pour le causes qu’il avait décidés. En dehors de ça, il resterait dans son domaine, observerait le monde et n’agirait que dans son intérêt et celui de sa famille et de son peuple.


« Ta question est une bonne interrogation mon jeune ami. Le rôle d’un père est de léguer ses biens, ses espoirs et son âme à ses enfants. Il doit être la transition sage pour que sa descendance ne commette pas les mêmes erreurs que lui. En d’autres termes, par un évènement tragique, j’ai légué ma suprématie à ma filiation. Je ne suis plus qu’un simple observateur. Mais je suis attentif. Il est évident que si mes enfants ne dirigent pas ce monde avec clairvoyance, s’ils succombent à la facilité et si leurs règnes les conduisent à l’auto suffisance, alors j’entrerais en guerre et je reprendrai ce qui m’est dû. Mais, en dehors de toute considération, et bien avant l’observation attentive des Olympiens, ce qui compte, c’est ma famille et mon peuple. » Répondit tout simplement et en toute franchise Cronos.


Une épée de Damoclès sur la tête des olympiens. L’assurance ultime qu’ils étaient observée. Ils n’avaient pas le droit à l’erreur car sinon les Titans seraient là pour rectifier le tir et les destituer de leurs rangs. Sous des dehors de neutralité absolu, Cronos pouvait se montrer froid, impitoyable et cruel. Des sentiments obscurs , tapi au fin fond d’une forêt, bien dissimulé dans un coffre caché dans un profond labyrinthe. Garde à ne pas réveiller le mal qui sommeille en lui. Orion lui demanda des renseignements sur ces fameux mortels proches des dieux.


« Tu dois évoquer l’Arayashiki. Ou, dans des termes plus anciens, le Pnév̱mos To̱n Zo̱ntanó̱s Nekró̱s. L’expression, que tu utilises,est attribué aux hommes et femmes qui ont réussi à dépasser le stade de la mort pour aller aux enfers en tant que personnes vivantes. Ils ont, alors, dominé le huitième sens, l’Arayashiki. On attribue aussi cette expression à ceux et celles qui sont parvenus à dominer le Big Will ou, si tu réfères, la Volonté des Dieux qui est le pouvoir des Olympiens. Dans l’histoire,une seule personne ait parvenu à ce stade. Enfin, il existe un dixième sens encore plus puissant que le Big Will. On l’appelle l’Eskatos Dunamis. C’est le pouvoir des dieux primordiaux et des Titans. C'est le plus grand atout des dieux et le Cosmos n'est rien d'autre qu'une version inférieure du Dunamis. Le Dunamis permet de manipuler l'énergie et les atomes de manière à créer des choses, les remodeler ou les détruire, là où le Cosmos ne permet dans la plupart des cas que de faire exploser les atomes pour libérer de l'énergie. Encore une fois, dans l’histoire, un humain a réussi à attendre et exploiter pleinement ce dixième sens. »
Expliqua Cronos en regardant l’environnement devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Sam 12 Mai 2012 - 21:57

Orion retint un sourire de satisfaction avec peine. Cronos venait de lui dévoiler avec précision la nature du huitième sens. Le jeune chevalier d'or avait déjà une idée générale sur ce phénomène mais la divinité venait de lui donner tous les détails dont il allait avoir besoin pour parfaire son apprentissage et dépasser un jour le septième sens. Cronos alla même au delà et évoqua les sens plus avancés. Néanmoins, Orion y préta attention avec modération et sagesse : le jeune homme connaissait ses propres limites actuelles et ne souhaitait pas emplir son esprit d'ambition hors de sa portée. Chaque chose en son temps et à bon escient.

- Merci de votre réponse. Comme vous l'aurez compris, je compte entamer le chemin spirituel qui me mènera vers l'acquisition de cet état de conscience. La route sera ardue mais c'est mon objectif. Les humains sont ambitieux.

Orion termina sa phrase, un grand sourire peint sur les lèvres. Une façon de jouer de fausse modestie qui ne manquerait pas d'amuser Cronos. Les paroles sur la tentation pouvait être interpréter de différentes manières. Cronos souhaitait-il en toute bonne foi prévenir le chevalier d'or ou préparait-il le terrain pour lui faire une offre ?

- La tentation... Le poison qui peut ronger le coeur du brave à tout instant. La parade est pourtant si simple. Boudha lui même disait que tout désir entraine le malheur et que la tentation née de l'envie du bien de l'autre ne peut engendrer que la souffrance. J'ai passer huit ans de ma vie en autarcie. Avec pour unique but de veiller sur des villageois. Le sens de ma vie demeure de servir Athéna mais aussi ce qu'elle représente. Aucun dieu ne pourra m'offrir davantage. En toute franchise, si je devais rompre un jour mon serment, dites vous que ça ne sera que pour défendre Athéna et les miens. Pour ce but, mon honneur de chevalier ne sera qu'un maigre prix.

Cronos en vint à expliquer ses objectifs et son désir sincère de protéger ses enfants, les Titans. En cela, Orion et lui se comprenaient. Si tout pouvait être aussi simple... Si chaque peuple pouvait avoir le droit de posséder sa propre terre sans désirer celle du voisin. Mais c'était là pure utopie.

- Je ne peux qu'approuver votre désir et vos aspirations concernant votre famille. Je partage le même sentiment envers mes frères et soeurs du sanctuaire. Vous et moi avons néanmoins un rôle fort proche. Si je désire atteindre le huitième sens, c'est également car j'ai toujours été un solitaire. Je suppose que détenir un état de conscience tel vous isole davantage encore des mortels et des vôtres. Mais étrangement, même ce sacrifice ne m'inquiète pas car je sens qu'il est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 14 Mai 2012 - 12:47

Orion était heureux des informations que lui avait communiquées Cronos. Cet humain voulait donc atteindre le huitième sens pour son propre objectif. Le maître des Archaïques comprenait parfaitement la volonté d’un homme de transcender la mort pour s’éveiller à cette spiritualité qui faisait des hommes, des êtres sages et bons. Peut être, que, plus tard, cet apprentissage lui serait utile.


« Orion du Bélier, je puis t’apprendre à maîtriser l’Arayashiki si tu le désires. Considères ceci comme un service que je te rends. Plus tard, tu pourras, peut être, m’aider moi aussi. Mais nous n’en sommes pas là encore… » Déclara Cronos alors qu’il fixait Le Bélier Doré dans les yeux.


« Par cet apprentissage, tu te découvriras toi-même et tu iras bien au-delà de tes capacités actuelles. Mais, transcender la mort n’est guère chose aisée. Il te faudra risquer ta vie. Et je ne puis garantir que tu en sortiras vivant. Car, après tout, pour connaître la mort, il faut la vivre, la connaître et la dépasser. Ce n’est qu’une proposition, agis comme bon te semble… » Poursuivit Cronos alors qu’il se leva et regarda l’environnement aride de Jamir tout autour de lui.


« Tu es encore jeune Orion du Bélier. Tu observes, tu contemples mais est-ce vraiment tout ? Tu es un chevalier d’Athéna donc tu suis ses préceptes. Tu n as pas encore la liberté du Témoin de ce monde. Tu en as la capacité malgré tout. Ce qu’il te manque, c’est la neutralité absolue dans ton être. Je peux, également, te montrer la voie mais, pour le reste, tu devras accomplir ce chemin seul. Prends exemple sur la tentation: vouloir ce que désires l’autre, souhaiter le rêve d’autrui, trahir son camp pour un idéaux propre et noble… La tentation devient donc le désir. Elle est souffrance si elle est maléfique. Elle est joie si elle est bénéfique. Il te faut avoir un regard universel sur chaque acte de ce monde. Il te faut posséder une considération manichéiste de chaque chose et en tirer une conclusion neutre qui te permettra de t’élever vers un tout autre niveau de conscience et de réflexion. » Ajouta Cronos alors qu’il se tourna vers Orion.


« Un tel savoir pourra t’isoler si tu le souhaites. Cette connaissance t’appartiendra et tu en feras ce que tu voudras. Libre à toi de la garder pour toi-même ou de vouloir l’apprendre à la personne en qui tu auras le plus confiance. De manière général, un savoir est fait pour être transmis à la génération prochaine. Tu peux rester un solitaire comme tu peux vouloir t’ouvrir aux monde. Encore une fois, c’est ton choix. » Continua Cronos alors qu’il s’approcha du Chevalier d’Athéna.


« Oui Orion. Dans ce monde, passé, comme présent puis comme avenir, tout est question d’actes, de choix et de conséquences. Celui qui connaît ses actes, maîtrises les choix et mesure pleinement les conséquences est digne d’être le roi de ce monde. Celui qui ouvre son cœur et son esprit sans jamais être prisonnier des constantes décisions aléatoires dominera le monde car il sera vif, éclairé, honnête et intelligent. Tel est la signification du bon roi qui protège son peuple, aime son prochain et punit le malin. » Conclut-il en posant sa main l’épaule du chevalier du bélier.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mar 15 Mai 2012 - 20:27

Ainsi Cronos se proposait d'apprendre en personne le huitième sens à Orion. Le premier réflexe du chevalier d'or fut de peser les raisons d'une telle proposition. L'humain avait-il à ce point intéresser la divinité ? Cronos savait que le service en échange de cet apprentissage ne saurait nuire à Athéna ou déroger aux principes moraux du chevalier d'or. Pourtant, l'offre était lancer. Une offre tentante sur plus d'un point non à cause de l'acquisition d'un pouvoir personnel mais plutôt de la possibilité pour Orion de poursuivre le combat malgré la mort.

- Il est somme toute assez ironique d'entendre une telle proposition suite à notre échange sur la tentation, seigneur Cronos. Néanmoins, je ne me sentirais lier par aucun pacte et seule ma conviction que le service que je vous rendrais ne nuira pas aux miens ou à ma déesse me poussera à vous l'offrir. Votre offre est généreuse, bien que surprenante et je l'accepte bien volontiers. J'ignore si je trouverais un mortel à qui transmettre cet enseignement mais là n'est pas encore la question.

Les explications de Cronos recoupaient avec les rares connaissances qu'avait Orion sur le huitième sens. Le chevalier d'or était habituer depuis bien longtemps à la méditation et à la pratique des rouages étiques et philosophiques. Il se sentait sur la bonne voie et capable de surmonter le septième sens. Qu'importe les risques car le prix en valait largement la chandelle. Avec la disparition prématurée de Briddgess de la Vierge, Orion pouvait devenir le chevalier d'or "le plus proche des dieux". Peut être que le successeur de la jeune femme défunte aurait besoin des connaissances qu'allait acquérir aujourd'hui son confrère du Bélier.

- Je suis à votre écoute. Commençons, voulez vous ? Je suis prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Sam 19 Mai 2012 - 9:08

Une généreuse offre pour un cadeau offert par Cronos. L’Archaïque savait que le Bélier d’Or lui serait redevable.


« Ce service, que tu me devras, ne portera jamais atteinte à ton domaine. Pour le reste, tu devras t’acquitter du savoir que je t’ai donné un jour ou l’autre. Pour l’instant, rien ne presse car nous avons tout notre temps pour que tu t’acquittes de ton dû. » Déclara Cronos alors qu’il fixa du regard les yeux d’Orion.


« Pour suivre ce chemin, tu dois mourir. Tu n’as aucun autre choix d’ailleurs. Que ton trépas soit doux ou violent, rien n’y change. Je vais me charger de mettre fin à ton existence. Si tu réussis à survivre, c’est que tu auras dépasser le stade du septième sens pour posséder le don de l’Arayashiki. Si tu échoues, tu mourras simplement. Maintenant, ne tardons point et procédons à ton entraînement. » Poursuivit Cronos qui recula de quelques pas avant d’intensifier sa cosmo énergie.


Cronos tendit la main vers Orion. Un premier rayon vint atteindre le corps d’Orion. Celui-ci fut instantanément privé du sens du toucher. Un deuxième rayon percuta la bouche du Chevalier d’Or. Le sens du goût du Bélier disparut. Un troisième rayon se divisa en deux sous rayons qui entrèrent dans les oreilles du Chevalier du Sanctuaire, le privant du sens de l’ouie. Un quatrième rayon heurta les yeux du Maître de Jamir, le rendant aveugle. Un cinquième rayon troubla le sens de l’odorat d’Orion grâce à une attaque qui toucha, de plein fouet, son nez. En l’état actuel des choses, devant Cronos, se trouvait un être dépourvu des cinq sens dont seuls l’Esprit et le Cosmos régnaient encore en maître. L’Archaïque ferma les yeux et entra en contact avec son apprenti via son esprit.


« Orion du Bélier. Je t’ai privé de tes cinq sens primaires. Mais il te reste encore la maîtrise de ton esprit et celui de ton cosmos. Quand je les aurais fait disparaître, tu seras mort. Il ne restera plus aucune trace de toi. À ce moment là, penses bien à ceci: la naissance, la vie, la mort. La triptyque fondamentale de l’Existence. Ce cercle constant de l’histoire humaine et divine peut être dépassé si ta volonté de survivre dépasse l’entendement logique de ce monde. Alors, tu découvriras que, au plus profond de ton cosmos détruit, sommeille le chemin vers l’une des grandes vérités du monde: il est possible de vivre après la mort. » Expliqua Cronos alogique celui-ci mit un terme au sens spirituel d’Orion en le frappant grâce à un rayon qui atteignit son cerveau. Cette fois-ci, l’Intemporel parvenait à s’exprimer avec son élève via son cosmos.


« Une fois ton cosmos détruit, tu n’existeras plus. Cela représente l’ultime menace de ton existence. À toi d’emprunter la voie de l’Arayashiki par le chemin du dépassement de l’existence de la vie… Dépasses la limite de cette fausse vérité qui assure que lorsqu’on meurt on disparaît totalement. Si tu es convaincu de l’existence d’une vie après la mort, tu posséderas le huitième sens. Si tu n’y parviens pas, tu mourras. Que ta volonté t’aide à découvrir les secrets enfouis de l’Arayashiki…. » Conclut Cronos qui fit disparaître le cosmos d’Orion. Désormais, il ne lui appartenait plus qu’à découvrir l’Arayashiki par lui-même. Cronos lui avait montré la voie, maintenant il n’appartenait, plus qu’à Orion de s’approprier le huitième sens…
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mar 29 Mai 2012 - 17:39

Orion venait de plonger dans un gouffre total. Une obscurité sans fin, sans son, sans lueur, sans saveur. Le néant. L'espace d'un instant de lucidité, le jeune homme ressentit une terreur à nulle autre pareille. Il n'était plus, il n'existait plus. La pensée lui fut arrachée. Cronos ne faisait pas dans la dentelle. la tentation de se laisser aller dans ce gouffre fut de plus en plus attrayante. C'était si simple. Qui pourrait lui reprocher son échec ? Cette épreuve était terrible et bien peu de mortels pouvaient la réussir. Orion pouvait enfin poser son fardeau pour se reposer pour l'éternité. Pourtant, une lueur pas plus vivace que celle d'une bougie qui se meurt persistait. Une pointe de défi, de révolte. De volonté, de dévotion. Athéna. Orion ne pouvait pas abandonner sa déesse. Et Milan. Et tous ceux qui avaient croiser la route du chevalier d'or du bélier. Orion ne pouvait pas les décevoir en abandonnant de cette manière. Mais que pouvait-il faire ? Sa pensée, son cosmos même ne lui obéissaient plus. Que lui restait-il ? Une voix sonna brusquement dans le recoin encore lucide de sa personne. Un appel étrange. Un chant peut être. Comment un humain pouvait-il encore percevoir quelque chose dans un tel état de néant ?! Orion sentit les poussières de son être se regroupait pour suivre al direction de cette étrange musique. Peu à peu, une lumière se fit vive dans le noir. C'est alors que le chevalier d'or se redéfinit. Non dans son corps d'humain mais tel une aura fantomatique, une explosion de cosmos à l'état brut. Orion faisait parti de l'univers. Il n'en était qu'une part infime certes mais il parvint à sentit l'essence même de l'espace et du temps. La voix qui l'avait appeler se fit alors claire et limpide.

Arayashiki...

Orion tenta de crier de surprise lorsqu'il se vit apparaitre au dessus d'une scène familière. Il aperçut son corps de mortel à terre devant un individu à l'aura parfaitement repérable. Orion se sentait partout et ailleurs. Il flottait dans les airs, invisible et indétectable et pourtant il sentait son attention tiraillait. A la seule vue de son corps encore vivant, Orion fut aspirer peu à peu dans son être. Il reprit alors conscience. Il lui fallut de nombreuses minutes pour se réhabituer à la prison de son corps mortel et ce n'est qu'une fois remis et debout qu'il s'adressa de nouveau à Cronos.

- Etre partout et nulle part... Faire parti d'un tout gigantesque et sentir que la mort n'est qu'une étape dans notre existence. Quelle sensation... Les mots sont bien insuffisants pour décrire cela. Vous avez tenu votre engagement et même si cet enseignement à faillit me couter la vie, je vous en remercie. Je n'ose imaginer les sensations que perçoivent les dieux tels que vous. mon esprit n'y résisterait probablement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mer 30 Mai 2012 - 10:04

Cronos s’était contenté de regarder la Tour de Jamir en souriant, tout en croisant les bras. Puis? Il se tourna vers Orion qui reprenait peu à peu la vie. Il se dirigea vers lui. Non seulement, le Chevalier d’Or avait ressuscité mais il avait retrouvé l’usage de ses sens. L’Archaïque assit sur un rocher à côté de lui.


« Tu as acquis un don mon ami. Ce don t’est, désormais, propre et n’appartient qu’à toi. Libre à toi de l’utiliser comme bon te semble s’il est en accord avec ta propre vision de la vie. Tu peux le garder pour toi-même ou le transmettre à quelque un d’autre comme bon te semble. Au bout du compte, il ne s’agit seulement que d’une simple étape que tu as traversé. Bientôt, d’autres évènement surgiront des tréfonds du destin. Il n’appartiendra qu’à toi d’utiliser ce don de la manière dont tu l’entends. » Déclara Cronos alors que son regard se posa sur le Bélier.


« Nous observons ce monde. Avec sagesse, colère ou bien envie. Nous sommes les détenteurs d’un savoir ancien que les Olympiens n’ont pas. Je tâche de vivre dans la plus simple des humilités et ma neutralité est roi. Je suis attaché à l’équilibre de ce monde. Il n’y a pas de bonnes et de mauvaises choses: il n’y a que des faits. En tant qu’observateur, je les observe, je les analyse et j’agis quand il faut agir. » Poursuivit Cronos alors qu’il regardait le sol terreux du Domaine de Jamir.


« Si tu veux continuer sur cette voie, tu ne dois avoir aucune attache. Tu devras toujours être en accord avec ta propre liberté. À partir du moment où tu donnes ta vie pour quelqu’un, c’est que tu t’impliques dans sa propre existence et dans sa seule vision des choses. Tu perds de vue ton autonomie propre pour suivre un idéal sans pouvoir t’en détacher. Si tu veux poursuivre ce chemin, tu ne rencontreras rien d’autre que solitude et détachement. L’Observateur de ce monde n’appartient à personne, il n’appartient qu’à lui-même, serais-je tenté de dire. »
Conclut Cronos alors qu’il avait relevé ses yeux pour croiser ceux d’Orion.


À bien des égards, Cronos était un être vraiment solitaire. On aurait jamais cru de lui qu’il était le Seigneur des Titans. Il était tellement distant des évènements. C’était, certainement du à son passé. Il attendait la réaction de son disciple avec attention pour connaître son point de vue.


« As-tu d’autres questions d’autres interrogations Orion du Bélier ? » Demanda-t-il en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Lun 4 Juin 2012 - 15:49

Orion écouta les paroles de Cronos sans l'interrompre. Acquérir un tel don ouvrait d'intenses perspectives mais devait-il en faire présent à son tour ? C'était là une décision délicate. Orion se devait d'en mesurer tous les tenants et aboutissants. Quel mortel pouvait-il prétendre à ce don ? Le chevalier d'or ne se jugeait pas assez objectif pour décider d'une telle chose. Que Cronos lui ait offert cette connaissance demeurait une opportunité inespérée mais riche en lourdes conséquences. La vision d'Orion sur le monde venait d'évoluer. Le jeune homme venait de perdre en naïveté et en innocence pour prendre la voie de la solitude et de l'objectivité. Regrettait-il ce choix ? La question finirait probablement par se poser. Acquérir un tel degré de conscience et une porte ouverte sur l'immortalité n'était pas sans prix. Le roi des titans le savait mieux que quiconque. Orion venait de prendre conscience du rôle d'observateur neutre de ce monde. Sa dévotion envers Athéna restait intacte, voire même avivée mais son regard était différent. De manière incontestable, le chevalier d'or venait de prendre une hauteur qui finirait par l'isoler du reste des mortels. Il devait rester maitre de ses choix avant tout. L'Arayashiki était à ce prix.

- Le chevalier d'or de la Vierge et celui du Bélier ont en commun cette vision indépendante des choses. Jusqu'à présent j'en mesurais le poids mais désormais, je n'ai plus de doute sur le destin qu'est le mien, seigneur Cronos. Plus que jamais, je mets ma vie au service d'Athéna. Je le fais en mon âme et conscience et en toute liberté. Néanmoins, je perçois clairement la solitude qui me tend les bras et que je devrais embrasser pour poursuivre ma route. Il faudra faire la différence entre rester pur observateur et acteur selon les choix qui s'imposent.

Orion leva le regard vers le ciel azurée et prit le temps de la réflexion. Oui, il avait une dernière question pour le dieu du temps.

- Pourquoi m'avoir choisi ? M'offrir ce don n'est pas anodin et si seuls une poignée de mortels ont acquis ce don au fil des siècles, j'en déduis que vous avez mesurer les conséquences de votre présent. Par votre savoir, vous venez de m'offrir une part d'immortalité. Par ce fait, vous modifiez ma vision du monde et ma place au sein du Sanctuaire. Qu'avez vous à gagner à cela ? Je ne distingue nulle malice dans votre don mais je m'interroge. Un tel acte de votre part n'a rien d'anodin. Malgré la solitude qui semble cerner votre âme, vous venez de tisser un lien entre nous. Pourquoi, seigneur Cronos ?
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Mar 5 Juin 2012 - 17:12

« Rester pur observateur et devenir acteur selon les choix de la vie. Tu as très bien compris le fondement même du destin qui t’attend. Cela ne sera jamais choses aisées car ton cœur sera toujours soumis au choix entre ta raison d’être et ton cœur d’homme. Mais, si tu parviens à faire la différence et si tu restes honnêtes avec tes choix en les assumant pleinement et sereinement, alors tu auras franchis une étape supérieure et la voie vers le neuvième sens te sera ouverte. Mais cela te prendra beaucoup de temps… Il te faudra être patient et sage… » Déclara Cronos en regardant Orion.


Il faisait vraiment très beau aujourd’hui et le soleil resplendissait de sa lumière bienfaitrice. Cela changeait de l’atmosphère lugubre du Cronos Laburinthos. Plus il regardait la lumière, plus il pensait à son peuple. Et plus sa détermination était totale: il offrirait à son peuple un monde inondé d’une lumière douce et bienfaitrice. De même; il quitterait les profondeurs du Tartare pour offrir à sa famille un endroit paisible et paradisiaque où elle n’aurait plus à souffrir des ténèbres.


« Pourquoi t’ais-je enseigné mon savoir ? Pourquoi t’ais-je transmis une partie de mes connaissances ? Tu as raison sur un point: rien n’est jamais anodin avec moi. En vérité, parmi toute ma descendance, il n’y a qu’une personne que je respecte: c’est Athéna. Sa conviction est naïve mais elle demeure la seule déesse à se battre pour un avenir meilleur et un équilibre parfait dans ce monde. Néanmoins, elle est jeune et innocente. Sa pureté est sa difficulté. Un jour, quand elle sortira de son sommeil éternel, je serais là pour observer attentivement ses gestes et ses actions. Et s’il m’est donné de la guider dans ses choix, alors tout comme je l’ai fait avec toi, je serais son mentor. » Poursuivit-il en s’asseyant à côté d’Orion, tout en observant la Tour de Jamir.


« L’Humanité, la Chevalerie, les Olympiens flirtent dangereusement sur le fil ténu de la destruction. Ils sont capables d’actes bienfaiteurs et héroïques comme ils peuvent être destructeurs et nuisibles pour leurs prochains. Nous portons un regard critique car nous pouvons nous le permettre. Les Olympiens expérimentent ce que nous avons déjà connu. L’Humanité doit être guidée sur le chemin de l’équilibre pour son propre bien et cela doit venir d’elle. Si des gens comme toi enseignent cette leçon à d’autres hommes, alors, petit à petit, l’être humain entrera d’elle-même dans une nouvelle ère de paix été d’assurance. Cela prendra bien du temps mais elle en est capable. Si les Olympiens ne peuvent le faire, alors, nous les titans, nous devons le faire. » Conclut Cronos qui se leva et jeta un dernier regard à Orion.


« Il est temps que je partes. Ma discussion avec toi m’a beaucoup plu. J’espère que nous nous reverrons bientôt. Portes toi Bien Orion du Bélier… » Salua-t-il alors qu’il se leva et qu’il créa u vortex. Il se retourna , une dernière fois vers Orion, inclina la tête en sa direction en guise de salutation et pénétra dans le vortex. Il avait définitivement quitté la Tour de Jamir.
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Membre d'Or
avatar
Messages : 3288


Caractéristiques
Vie Vie:
238/238  (238/238)
Cosmos Cosmos:
400/400  (400/400)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   Ven 8 Juin 2012 - 15:29

Orion resta un long moment à analyser les dernières paroles de Cronos. Ce dernier se voyait déjà en mentor d'Athéna. L'idée pouvait être intéressante bien qu'originale mais le chevalier d'or n'eut pas besoin de faire marcher son imagination pour deviner la réaction des autres Olympiens. Comment Zeus verrait-il une relation naissante de maitre-élève entre sa fille chérie et son Père honni ? D'ailleurs, Cronos ne niait nullement la possibilité de renverser les Olympiens de leur trône. Si le Père des titans jugeait que sa progéniture n'oeuvrait pas dans le bon sens, une guerre divine éclaterait. Athéna devrait probablement choisir son camp. Prévoyant et calculateur, Cronos le savait. Cette prévision justifiait peut être le don qu'il venait d'offrir à Orion. Les pensées du chevalier d'or se tournèrent vers le destin qui l'attendait. devait-il ou non faire profiter aux siens de ce savoir ? Pas pour l'instant en tout cas. Apprivoiser l'Arashiki n'était pas à la portée de tous et n'était pas souhaitable pour bon nombre de mortels. Comme s'il sentait déjà la roue du temps changeait de voie, Orion perçut les changements qui se profilaient à l'horizon. Les Titans désiraient agir de nouveau sur la Terre et Zeus verrait probablement ça d'un mauvais oeil. Dans un profond soupir, le premier gardien souhaita que sa déesse se réincarne bientôt. Plus que jamais le Sanctuaire aurait besoin d'Athéna pour guider ses chevaliers sur les méandres et les écueils à venir.

Fin du Flashback
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback]Par une belle journée ensoleillée [PV Cronos/Orion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Par une belle journée ensoleillée...
» Une belle journée ensoleillée et lavage de voiture[ Summer & Nicolaï] ~ HOT~
» Le matin d'une belle journée [PV Âme]
» Belle journée pour se promener, n'est-ce pas ? [Alyss Yuki]
» Par une si belle journée... - Olivia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Lieux Mythiques :: Jamir-