Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magen

avatar
Messages : 147


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Ven 2 Mar 2012 - 16:24

Il pleuvait des cordes ce jour-là, seul des idiots pouvaient avoir envie de s’entrainer, mais cela n’intimidait pas les Saints d’Athéna, ces Surhommes légendaires dont le Corps et l’Esprit sont dits quasi-indestructibles.
Le Colisée était pratiquement saturé de jeunes bronzes et argents qui n’avaient pas froids aux yeux et profitaient des pires intempéries pour se surpasser encore et encore.
Cette pugnacité, cet esprit combatif auréolé d’héroisme, Magen de la Lyre n’en parvenait pas à saisir l’utilité, même si le Pope Biscione lui avait fait découvrir les trésors que ce domaine sacré renfermait, rien ne parvenait à le détourner de sa conviction, toute cette communauté qui vit hors du temps et du monde sous le joug d’une divinité dite justicière n’a rien d’héroique.
Encore et toujours il fuyait les entrainements, attendant qu’on lui désigne enfin un Maitre parmi les Golds qu’ils avaient endormi lors de sa supposée intronisation en tant que Chevalier des Gémeaux, finalement il se retrouvait privé de son Cosmos original suite à un débordement avec son Spectre de frère, détenteur d’un Cosmos certes amputé mais suffisant à prétendre au titre de Chevalier d’Argent.
Rien ne l’intéressait à part ces longues promenades solitaires entre les vieilles ruines helléniques du Domaine Sacré, où il trouvait une sérénité pour apaiser son âme tailladée en deux, déplorer la perte de sa famille massacrée par son double, seuls ses mélancoliques requiems l’aidaient à ne pas se laisser écraser par ce Sanctuaire et cette Armure.

C’est ruisselant d’eau qu’il arriva à son habituel pilier écroulé, ne prenant même pas la peine de s’abriter, il secoua simplement ses longues mèches qui collaient et s’asseyant, entama sa mélodie sous cette pluie battante.

Ô Lyre, toi qui apaise les regrets et adoucit les coeurs,
puisse ta mélodie magnifier ce paysage et occulter ma douleur.
Fais en sorte que pour un seul et éphémère instant,
mes yeux pleurent d’allégresse dans un Paradis Rayonnant.


*ORPHEUS FANTASIA (FANTASMAGORIE ORPHÉIQUE)


Tel était son quotidien, employer ses pouvoirs pour rêver d’Utopie, ils sentaient bien qu’il n’avait pas sa place ici car les Gold Saints n’étaient certainement pas prêts de lui pardonner son affront.
Laissant sa conscience se noyer dans un océan d’extase, ses mains ne plus faire qu’unes avec son instrument, son Cosmos irradier d’innombrables illusions béatifiques, Magen ne se rendait pas compte de l’engrenage malsain dans lequel il s’abîmait.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4825


Caractéristiques
Vie Vie:
328/328  (328/328)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Ven 2 Mar 2012 - 17:01

Une âme valeureuse se tenait debout sur les gradins du Colisée. La pluie tombait comme vache qui pisse mais elle ne semblait pas gêner le jeune homme qui se tenait là, fièrement dressé contre les éléments. Une longue bure à capuche sur le dos dissimulait l’armure de l’individu. Son heaume léger quant à lui était rangé dans une poche intérieure car il serait plus que gênant sous le tissus qui recouvrait sa tête. Son regard était tourné vers le sol boueux de l’endroit. Plusieurs étages plus bas, de nombreux apprentis s’entrainaient sans relâche. Certains se battaient, d’autres soulevait des poids ou courraient pour entretenir leur forme. Ce n’était jamais facile dans ces conditions et un brin nostalgique, le garçon se rappela sa propre période d’apprenti. A l’époque, il n’était qu’une tête brulée, arrogante et suffisante. De l’eau avait coulé sous les ponts depuis ces années. Le jeune apprenti était devenu le Chevalier d’or du Capricorne, défenseur de la dixième maison du Sanctuaire, membre de l’élite du Sanctuaire. L’envie de descendre se mêler à ses combattants le titillait mais l’idée même de se battre par pur plaisir par ce temps le rebutait un peu. Chassant cette idée de son esprit, il décida de faire une petite ballade. Il avait besoin de se vider un peu l’esprit car demain, il partait pour la Sicile à la recherche d’une jeune fuyarde. Il serait sans doute obligé de lui donner la mort et cela ne l’enchantait guère, que du contraire. Au fond de lui, cette tache le repoussait mais il savait qu’il l’effectuerait quand même car tels étaient les ordres. Une sanction pour la trahison, pour l’honneur de ce lieu sacré. Ces pas le conduisirent en dehors du Colisée et l'amenèrent vers les ruines anciennes qui se trouvaient à proximité du lieu d'entrainement. Il aimait venir dans ce lieux qui lui faisait un peu penser à un cimetières d'architecture.

Le Capricorne s'avança à travers les débris de colonnes et de mur qui jonchaient les lieux de façon disparates et pourtant si organisées. De l'ordre dans le désordre, voilà ce que symbolisait à lui seul ce lieux riche en histoire. Bien évidemment, il y avait toujours bien un énergumène pour briser le calme et la sérénité de tels lieux. Perturbé était un grand mot car l'homme en question ne faisait que jouer de sa Lyre en récitant des vers. Milan n'avait jamais été très friand de ce genre de paroles mais il s'en accommodait tout de même. Les troubadours étaient toujours une source de divertissement, même s'il préférait de loin l'action d'un bon combat ou d'un entrainement. Le temps changea brusquement : la pluie laissant place au beau temps. Une illusion à n'en pas douter, à moins que la Lyre ne soit doté de pouvoir météorologique. Tout en s'approchant du musicien, le Sethni pu apercevoir qu'il portait une Cloth, intéressante. C'était sans aucun doute celle de la Lyre dont Milan avait a peine connu son précédent porteur. La main du Capricorne passa à l'intérieur de sa bure et sortit un petit sac de cuir qu'il ouvrit rapidement. Arrivé devant l'homme, il lui jeta quelques pièces à ses pieds et tourna ensuite le dos. Sa voix tranchante résonna alors avec amusement .


- Il est si rare de trouver un troubadour au Sanctuaire. Prenez ces quelques pièces et partez, histoire que la réalité reprenne sa place. Vous seriez sûrement plus à votre aise dans une taverne du coin à amuser les braillard paysans avec vos mièvreries et vos tour de passe passe, tel un bouffon chantant.
Revenir en haut Aller en bas
Magen

avatar
Messages : 147


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Ven 2 Mar 2012 - 18:00

Le lieu n’était à présent que pure félicité, la Lyre sentait bien que sa douleur s’apaisait maintenant, il attraperait certainement une pneumonie que cela lui serait complètement équilatéral, son Corps pouvait bien dépérir tout ce qui comptait pour lui c’était son Âme.
Cependant, le Sort s’acharnait contre lui, un individu habillé d’une bure encapuchonné traversa son espace vital sans porter plus d’attention que cela au boulversement météorologique.
Ce ne fut que quand il passa à proximité qu’il lui jeta quelques pièces d’argent aux pieds, faisant du même coup claquer sa voix sèche et prétentieuse.

- Il est si rare de trouver un troubadour au Sanctuaire. Prenez ces quelques pièces et partez, histoire que la réalité reprenne sa place. Vous seriez sûrement plus à votre aise dans une taverne du coin à amuser les braillard paysans avec vos mièvreries et vos tour de passe passe, tel un bouffon chantant.

Et il poursuivit son chemin comme si de rien n’était.
Mais la Lyre n’était pas de ces personnes faibles et puériles qui perdent leur Sang Froid à la moindre parole blessante, cependant ses dons télépathiques lui en apprirent plus qu’il ne l’aurait voulu sur ce grossier personnage.
Fougueux apprenti du Chevalier Orion d’Aries, précédemment Chevalier de l’Hydre puis enfin Chevalier d’Or du Capricorne, Milan Sethni le porteur d’Excalibur.
Stoppant sa mélodie, irrité qu’un tel esbrouffeur vienne lui casser les pieds, Magen choisit de l’ignorer royalement et de partir en sens inverse pour trouver un lieu encore plus isolé, s’il n’était pas surveillé en permanence par Biscione il aurait déjà déserté depuis longtemps ce Sanctuaire rempli de soit-disants Saints qui n’étaient à ses yeux rien de plus que de fieffés barbares décérébrés.

Mais loin de se rendre compte de ce qu’il venait de commettre, il ne se rendait pas compte que c’était les pensées d’un Gold Saint qu’il avait espionné et que ce dernier était du fait de son rang parfaitement capable de ressentir l’intrusion et du même coup en profiter pour lire les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4825


Caractéristiques
Vie Vie:
328/328  (328/328)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Ven 2 Mar 2012 - 19:01

Ah qu’il était doux de tomber sur un jeune inconscient ! Presque pire que Milan en son temps ! Tenter de s’introduire dans l’esprit d’un supérieur était déjà une hérésie en soit mais laissé la porte grande ouverte en retour était d’une stupidité déconcertante. Si ce jeune freluquet de Magen de la Lyre se comportait de la même façon dans un combat, il ne ferait pas long feu en ce bas monde. Le chevalier du Capricorne prit juste soin de noter son nom, ainsi que quelques menus détails comme son gout pour les illusions par exemple. Il n’aimait pas cette méthode de « communication » que l’on pourrait qualifier de « viol cérébral ». D’ailleurs il n’avait jamais été un grand fan d’illusion. Il trouvait que cette façon d’attaquer était un art, certes mais qu’il était aussi le premier pas vers la folie. A force de créer des choses factices on finit par s’y complaire un peu comme ce Magen avec ses illusions paradisiaques. Un comportement des plus pitoyables mais pourtant si humain. Lorsqu’il avait été happé dans ce simulacre de paradis, cette vision lui avait rappelé l’impératrice des Arcanes dont la beauté venait encore par moment le taquiner dans ses rêves. Elle aussi s’était révélée ne rien être de plus qu’une illusion dans sa vie. Comment pouvait-il penser qu’il la recroiserait encore après ce baiser ? Milan chassa ces pensées de son esprit. Il n’était pas là pour broyer du noir mais pour ce changer les idées et aussi en apprendre plus sur la véritable nature du porteur de l’armure de la Lyre. Fouillé dans ces pensées ne lui révèlerait rien d’exploitables car cette méthode le répugnait et que la personnalité était quelque chose de très changeant. Le Capricorne fit demi-tour et se dirigea dans la direction opposée. Après une dizaine de mètre, il bondit pour se retrouver au sommet d'une colonne. D'ici, il pouvait observer le musicien qui marchait comme si de rien n'était.

Silencieux comme une ombre, Milan retomba au sol et se mit à suivre le chevalier d'argent. Après quelques secondes, le Capricorne d'or utilisa un peu de son cosmos pour créer une illusion des plus familière car elle rappelait avec nostalgie sa première armure. En effet, une Hydre géante se dressait à présent à une dizaine de mètre de Magen. Ses sept têtes reptiliennes faisaient claquer leur mâchoires dans un bruit terrifiants. Rien qu'en l'entendant on imaginait très bien ce que ces gueules pouvaient faire si elle tenaient entre leurs dents une proie humaine. Un animal terrifiant, un véritable monstre mythologique qui se précipitait à présent vers le chevalier de la Lyre. Bien sûr, le but de Milan n'était pas de faire souffrir le Silver Saints. Il s'agissait là juste d'un simple test pour voir comment cet homme réagissait face au danger et aussi pour apprécier le niveau de ses capacités. Bien sûr à vue d’œil, il possédait une force de chevalier de son rang mais cela pouvait néanmoins révéler de belles surprises. Lorsque Milan était un chevalier de bronze, qui aurait pu soupçonner qu'il était aussi puissant que certains silver et qu'il atteindrait un jour le plus haut rang de la chevalerie ? Mis à part Orion, personne n'y avait fait véritablement attention.
Revenir en haut Aller en bas
Magen

avatar
Messages : 147


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Sam 3 Mar 2012 - 10:27

Satanés Chevaliers, que croient-ils donc être à part de simples mortels élus par une divinité ?
Cette constante interrogation trouvait son origine dans le fait que la Lyre en avait surpris plus d’une fois certains en train de parler de “Guerre Sainte”, une hécatombe parmi les mortels et de possibles déicides dans les rangs des Dieux.
Ce genre d’histoires écoeurait au plus haut point l’Argent, leur vantardise ne connait donc aucune limite, la Lyre pressa le pas, frustrée d’être trempée jusqu’aux os et surtout d’avoir été ridiculisée par le Saint du Capricorne.
Cependant, alors qu’il lui semblait avoir déniché un bon coin isolé, Magen ressentit l’espace d’un instant un Cosmos mais qui fut en éclair occulté, puis surgissant de nulle part… un monstre terrifiant à sept têtes de serpents lui fit face.

Mais… qu’est-ce-que…

Magen était littéralement cloué sur place, la terreur lui avait paralysé chaque muscle et ses yeux exhorbités contemplaient pleins d’épouvante cette Bête mythologique dont son frère David lui avait maintes fois raconté l’histoire.

C’est… l’Hydre de Lerne…

Sans qu’il ne puisse réagir, le monstre se rua sur lui, toutes mâchoires dehors prêtes à écourter son existence, s’il ne faisait rien il allait mourir.

****************

L’Entraînement des guerriers du Colisée se poursuivait, trempés jusqu’aux os et haletants, ils expérimentaient encore et toujours les limites de leur corps.
Mais cette harmonie combative fut subitement brisée par l’arrivée d’une gigantesque bête monstrueuse qui dévala les gradins et poursuivit un parterre d’apprentis térrifiés.
La Scène devait être d’un comique sans nom pour les Olympiens qui devaient se régaler du spectacle, un vrai chaos dans une fourmilière.

Plus loin de là, dans la jonction des ruines, un rire infernal résonna entre les piliers déchus, quiconque assisterait à la scène penserait que la Lyre avait perdu la raison… et il ne serait pas si loin de la vérité.
Magen se tordait de rire dans tous les sens, son aura montait en puissance à un Or extrêmement instable, tandis que ses cheveux viraient à l’Argent platine et ses pupilles au pourpre sanglant.
Puis au bout d’un moment, il se stoppa net dans son hilarité de démon, son expression devint sombre comme si une sourde fureur le saisissait.

Nous avons horreur du harcèlement…

Les Cordes de sa Lyre se mirent soudain à vibrer toutes seules comme mû par les flux de son Cosmos, puis d’un unique coup de main porté à une vitesse trois fois supérieure à celle du Son, il déclencha un Sonic Shock qui fit s’effriter et exploser toutes les matières rocheuses présentes aux alentours.
Les piliers s’effondrèrent les uns après les autres et le sol se fissura en de multiples failles, le responsable de la chimère fut aussitôt démasqué.

Vous avez décidément le bizutage tenace, Milan Sethni du Capricorne, nous devons vous féliciter pour nous avoir effrayé comme ça, cependant les illusions et autres facéties psychédéliques sont notre spécialité.

La Lyre tourna son visage fermé vers son vis-à-vis, puis reprit la parole en articulant chaque syllabe.

Nous ne sommes pas d’humeur à supporter qui que ce soit, cessez de nous importuner et occupez-vous de votre propre existence de barbare !!



Dernière édition par Magen le Sam 3 Mar 2012 - 15:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4825


Caractéristiques
Vie Vie:
328/328  (328/328)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Sam 3 Mar 2012 - 12:09

Dans sa vie Milan avait croisé toutes sortes d’individus : fou, bête, inconscient, barbant, arrogant, foncièrement mauvais mais il n’avait que très rarement rencontré un individus qui réunissait tous ses défauts en une seule personne. On pouvait maintenant mettre un nom sur un tel être : Magen. Cette triple buse avait osé prendre le contrôle de son Hydre irréelle. A présent, elle se dirigeait en direction du Colisée et en quelques instants, elle se retrouva sur les gradins. Si cette illusion était encore gérable pour des guerriers confirmés, elle ne l’était pas du tout pour des apprentis. Quel genre d’homme est ainsi capable de s’en prendre à ses inférieurs sans véritable but ? Le chevalier d’or se dirigea vers le lieu d’entrainement en tout en concentrant son cosmos. Un Capricorne constitué de lumière de couleur dorée apparu à ses côtés et il fonça vers le Colisée à toute jambe pour mettre fin à cette mascarade mythologique. Détruire l’illusion fut un jeu d’enfant. L’animal circula encore quelques instants après la disparition de l’Hydre, circulant parmi les aspirants restant pour leur apporté espoir et réconfort. Pendant ce temps, bien évidemment, Milan pu se reconcentrer sur la lyre qui était maintenant passé de musicien à acteur et laissait voir sa véritable nature tout comme une joli dose de cosmos qui aurait pu impressionner un bronze voir un argent, mais pas un chevalier d’or de la trempe du Capricorne. Jouant de sa Lyre pour étaler sa puissance superficielle, Magen commença à parler de la véritable identité de Milan, tout en parlant constamment en nous. Le Capricorne ramassa son heaume et abaissa sa capuche pour le placer sur sa tête. Il ouvrit sa bure et la laissa tomber sur le sol, révélant ainsi son armure d’or, portée fièrement. Après le petit spectacle donné par la lyre à base de faille dans le sol et destruction de pilier, le Sethni se mit à applaudir bruyamment.

- Bien par cette petite démonstration, tu viens de prouver que sans maîtrise, la puissance n'est rien ! S'en prendre ainsi à des apprentis n'étaient même pas dignes du plus pas des Spectres.

Les applaudissement cessèrent à la fin de la phrase du Sethni. Ce jeune homme était vraiment pitoyable et totalement cinglé. Milan avait bien envie de lui botter les fesses mais ce n'était pas la solution qu'il envisageait en premier. Privilégier le dialogue au lieu d'une baffe dans la tronche, c'était bien un truc d'Orion ça ! Milan était finalement un bon élève !

- Nous ? Je ne vois ici qu'un Saints barbare, pour reprendre tes mots, qui se comporte comme un enfant trop gâté qui pique sa crise et personne d'autre. Faut-il que je te donne la fessée pour faire passer cette grosse colère ? Je te rassure qu'elle serait loin d'être une illusion.


Il ne comptait pas ouvrir les hostilités, surtout contre un individu comme lui qui était capable de se servir des autres comme d'un bouclier. Comment avait on pu donner une armure à un être si abjecte, si méprisable. A qui allait-être confié l'éducation de cet animal ? Enfin ... s'il ne faisait pas de bêtise bien sûr où sinon le futur maître de Magen devrait inévitablement recoller les morceaux de son Kit chevalier de la lyre.


(Urei, l'ancien porteur de cette armure semblait bien plus pondérée que ce Magen. Est ce simplement son statut de silver qui le fait se sentir si supérieur ou serait-il simplement fou ? Quel idiot oserait tenter de telle chose sous les yeux d'un guerrier d'élite du Sanctuaire ? Vraiment ce type m'intrigue au plus haut point !)
Revenir en haut Aller en bas
Magen

avatar
Messages : 147


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Sam 3 Mar 2012 - 12:56

Le Capricorne lui répondit d’une série d’applaudissements en retirant son heaume, il avait aussitôt réagi en projetant un avatar doré de son signe pour secourir les apprentis attaqués.
Dévoilant son visage et sa Gold Cloth, il en profita également pour lui sortir une salve de sermons et de blâmes tous plus hypocrites les uns que les autres.

Magen tiqua face à cette provocation, cet individu se moquait de lui et le traitait littéralement de toutes les immoralités possibles.
Cependant, il masqua sa rage derrière un semblant d’amusement, cette situation va sans doute tourner au vinaigre mais qu’à cela ne tienne.

Encore et toujours les mêmes absurdités, vous avez beau vivre hors du monde sous la bénédiction d’une Déesse, vous restez tout de même des êtres humains qui raisonnent de la même manière: le Bien et le Mal !!

L’État du lieu plus le climat pluvieux offrait un décor qui communiait à merveille avec le Coeur du Silver, ce dernier alla s’asseoir sur une colonne et observa longuement le Capricorne avant de reprendre sur un ton calme et d’une froideur illimitée.

Nous avons rejeté touts ces vains concepts moraux dont se targuent des Saints hypocrites tels que vous, rien ne nous restreint, nous sommes deux en un, lumière et ombre en un seul être… vous appeleriez vulgairement cela de la schizophrénie doublée d’une mégalomanie aggravées.
Pour ce qui est de mon double qui joue les Agneaux martyrs, il souffre certainement de cette situation mais moi l’Ombre, je n’ai pas ses tourments, lui se blesse l’Âme inutilement quand moi je me divertis.

Magen détourna le regard et ébouriffa ses cheveux collants, son rictus s’élargit tandis que ses canines doublaient de longueur.

Capricorne, vous ne pouvez comprendre notre ressentiment, votre soit-disante vertu de Saint n’existe que dans vos rêves et à nos yeux, vous et votre Déesse perdez votre temps à vouloir sauver cette Humanité de bas étage qui se complait dans ses vices.
Cette Armure nous pèse et votre Sanctuaire nous étouffe, si vous nous tuez maintenant vous nous accorderiez une grâce qui justifierait votre statut de saint.
Regardez donc la vérité en face, votre hypocrisie n’a d’égale que notre désespoir, au lieu d’utiliser stupidement vos pouvoirs pour réconforter de malheureux apprentis apeurés, utilisez-les plutôt pour imposer vos “saintes” convictions au monde !!

Magen se mit cette fois-ci en position d'attaque et entama un Requiem alors que son Cosmos fit irradiait ses yeux d'un rouge sinistre, sa voix s'éleva en de multiples échos diaboliques.

Par Delà les mensonges les plus obscurs,
une vérité abominable gît.
Approchez donc porteur de masques et d'imposture,
vous serez bientôt anéanti.


*STRINGER NOCTURN (MÉLODIE NOCTURNE)


Dernière édition par Magen le Sam 3 Mar 2012 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4825


Caractéristiques
Vie Vie:
328/328  (328/328)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Sam 3 Mar 2012 - 15:03

Super ! Un Magen c’était déjà suffisamment supportable, alors deux, c’était quasiment invivable ! Elle n’était pas belle la vie ? Apparemment son esprit était gravement atteint et il en était parfaitement conscient, un premier pas vers la guérison. De plus, il aimait aussi bavarder et arrivait presque à égaler Orion dans les longs discours. Le Saints du Bélier lui au moins détenait un véritable fond de vérité dans ses paroles alors que la Lyre ne déversait qu’un flot d’inepties aussi superficielles que sa musique. Pas de bien, ni de mal et tous les tutti quanti. Une vision des plus primitives d’un illuminé mais après tout chacun son avis. Il était à la fois l’ombre et la lumière, les deux pièces d’une même facette. Ce qu’il oubliait cependant c’était que là où l’un prenait de la place, l’autre trépassait. Il était donc ironique de s’appeler ombre et lumière quand on niait l’existence du bien et du mal. Milan ne pouvait lui en vouloir totalement. Il ignorait ce que Magen avait pu traverser pour en arriver là. Il n’avait pas voulu souiller son esprit précédemment mais peut-être aurait-il dû. A quoi bon se lamenter sur son sort, ce genre d’individu ne comprenait que la force brute et le pouvoir.

- Si tu ne veux pas porter cette armure qui te pèse temps, enlève là et part répondre ta bonne parole au monde si tu y tiens tant. Me forcer à te tuer ne règlera pas ton problème pour autant. Deux esprits pour un seul corps. Tôt ou tard, l’un de vous deux périra des mains de l’autres, se sentant écrasé comme l’ombre écrase la lumière ou l’inverse. Tu n’as pas besoin de moi pour accomplir ton propre meurtre. Tu y arriveras bien seul.


Discuter ne l’intéressait apparemment pas puisqu’il envoya une attaque après avoir chantonné. Sur le rythme de sa mélodie, plusieurs explosions se produisirent. Milan concentra son cosmos pour s’entourer de son « armure de lumière » protectrice. Très bien, puisqu’il voulait passer à l’offensive, Milan n’allait pas s’en priver. Si le musicien voulait danser, il allait être servit. L’or du Capricorne concentra son Cosmos dans son bras tout en avançant vers le pilier sur lequel Magen était assis D’un geste vif et précis, il donna un coup de sa fidèle Excalibur. Une lueur dorée frappa le pilier tel une épée et le coupa net. Le guerrier sauta alors en direction du musicien qui venait de choir de son perchoir. D’un coup de pied prodigieux il l’envoya valdinguer à plusieurs mètres, le regardant percuter le sol. Il retomba lui-même pas loin du silver de la Lyre. Le Capricorne épousseta son armure avant de prendre la parole sur un ton neutre.

- Ce pilier aurait pu être ton cou et pourtant ce fut pas le cas. Mettre fin à ta vie maintenant prouverait juste que tu es faible et incapable de contrôler ou d'accepter ce que tu es. La bonté, la pitié sont peut-être, à tes yeux des sentiments aussi faux que les illusions que tu crées mais pour moi ils existent bel et bien. D'autres guerriers te feraient peut-être endurer milles souffrances pour ton effronterie, ce n'est pas mon cas. Nous sommes peut-être un ordre séculaire et couper du monde, mais nous avons survécu jusque là grâce à nos principes. Combien d'empires et de peuples se sont écroulés en suivant les préceptes que tu prônes ?
Revenir en haut Aller en bas
Magen

avatar
Messages : 147


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Sam 3 Mar 2012 - 20:05

Alors que le Stringer Nocturn ravageait ce site historique, lui resta stoïque un moment avant de se protéger des explosions qui le menacaient grâce à une sorte d’Armure Lumineuse sans doute.
Puis sans crier gare, il se précipita à une vitesse fulgurante dans la direction du Silver qui ne put réagir à temps, son simple bras chargé de Cosmos pourfendit la roche du pilier net, le faisant tomber puis il enchaîna aussitôt en lui portant un coup de pied prodigieux qui lui coupa la respiration et l’expédia dix mètres plus loin.

- Ce pilier aurait pu être ton cou et pourtant ce ne fut pas le cas. Mettre fin à ta vie maintenant prouverait juste que tu es faible et incapable de contrôler ou d'accepter ce que tu es. La bonté, la pitié sont peut-être, à tes yeux des sentiments aussi faux que les illusions que tu crées mais pour moi ils existent bel et bien. D'autres guerriers te feraient peut-être endurer milles souffrances pour ton effronterie, ce n'est pas mon cas. Nous sommes peut-être un ordre séculaire et couper du monde, mais nous avons survécu jusque là grâce à nos principes. Combien d'empires et de peuples se sont écroulés en suivant les préceptes que tu prônes ?

Magen se souleva difficilement se mettant en position ventrale pour vomir une petite quantité de sang, décidément même cette Armure ne pouvait protéger son corps qui subissait le contre-coup de son refus d’entraînement, à plus forte raison lorsque c’était la contre-attaque d’un Gold qui le percutait.

Arrgh… maudits chevaliers, d’abord vous nous arrachez à notre vie originale et maintenant vous cherchez à nous soumettre… JAMAIS… JAMAIS NOUS NE VOUS LAISSERONS PIÉTINER NOTRE VOLONTÉ !!!

Magen hurlait de rage, son expression laissait refléter tout son courroux et ses yeux lancaient véritablement des éclairs écarlates alors qu’il se redressait tel un fauve en furie.

*STRINGER FINE (MÉLODIE FATALE)


Sa Lyre qui était tombée de sa main recommença à jouer sans aucune intervention physique, le Cosmos de Magen pouvait à lui seul la faire vibrer, les cordes se transfigurèrent en une prison de fils tranchants qui ficelèrent les deux chevaliers.

Tu es perdu, Capricorne HAHAHA… Maintenant quoi que tu fasses tu ne peux pas t’en sortir, soit tu nous attaques et l’étau se resserre mortellement sur toi, soit tu tranches les cordes à leur source et nous nous récoltons ta tête.

Magen titillait une des cordes avec son doigt qui s’écorcha, il recueillit son sang sur ses lèvres avec un plaisir non-dissimulé, ne quittant pas des yeux son adversaire.

Cette Armure nous étouffe quand elle réprouve nos actions, cependant aussi abjectes sont elles, elle refuse de nous quitter.
Tout ce que nous désirons c’est retrouver la paix de notre vie et la paix de notre esprit, mais vous “Saints”, vous et ce Pope félon qui nous a fait miroité mille et une promesses de Salut nous obligez à demeurer parmi vous sans la moindre condition… ET MAINTENANT VOUS VENEZ NOUS AGRESSEZ ??!
PEU IMPORTE NOTRE DESTINÉE, NOUS N’ACCEPTERONS JAMAIS LA VIE QUE VOUS NOUS IMPOSEZ, VA EN ENFER CAPRICORNE !!!

La Prison de cordes réagit selon sa Volonté mais se stoppa brusquement lorsque ses sens se troublèrent, Magen tomba genoux à terre, haletant et se tenant la poitrine.

Que… Encore cette maudite Armure, dire qu’elle nous avait sauvé de notre frère et passait pour notre alliée…

La réprobation de l’Armure d’Argent se manifestait clairement, elle ne quittait jamais Magen mais le torturait quand il agissait contre les principes d’Athéna.
L’Étreinte des cordes se relâcha et la Lyre reprit sa forme originelle, le Capricorne était sauf mais pour ce qui est de la Lyre.

Par pitié, tue-nous, nous ne pouvons plus endurer cela car nous ne sommes pas un Chevalier mais quelqu’un de désespéré qui n’a pas eu le choix.
Aie pitié !!!


Les cheveux et yeux de la Lyre avait repris leur habituelle couleur azurée et c’est face contre terre qu’il implorait Milan en sanglotant, son Sort était entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Milan Sethni
Chevalier d'or du Capricorne
Chevalier d'or du Capricorne
avatar
Messages : 4825


Caractéristiques
Vie Vie:
328/328  (328/328)
Cosmos Cosmos:
370/370  (370/370)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   Sam 3 Mar 2012 - 21:40

Le mal rongeait ce petit comme les termites rongeaient le bois de certaines habitations. S’en prendre ainsi délibérément à un chevalier d’or aurait pu lui couter la vie. Les fils se resserraient autour de Milan dans une étreinte douloureuse. Il savait qu’en sacrifiant un peu de son cosmos, il aurait largement le temps de trancher les fils et Magen et que la tête de ce dernier tomberait sur le sol avant qu’il ne comprenne qu’il était déjà mort. Sa personnalité ne savait probablement pas la chance qu’elle avait de revêtir une telle armure et de se retrouver face à un adversaire qui pourrait le hacher menu mais dont le but principal n’était pas la mort de ses adversaires. Magen en était-il conscient ? Peu de chance. Dans peu de temps, le silver de la lyre serait affecté à un chevalier d’or qui le prendrait sous son aile. Tous n’étaient pas aussi « tendre » que le Capricorne. Son comportement risquait d’en irriter plus d’un qui se montrerait nettement moins calme et patient avec lui

- J’avoue que tes cordes sont assez douloureuses quoi que la technique soit certes perceptible. Alors que feras tu une fois ma tête tranchée ? Tu t’enfuiras comme tu fuis ce que tu es ? Tu resteras ici au risque de te faire tuer ou continueras tu à te laisser entrainer sur les chemins de la folie ?

La voix du Sethni était légèrement étouffée par l’étranglement ce qui ne l’empêchait pas d’afficher un large sourire satisfait sur ses lèvres juvéniles. Au vu des apparences, il devait être plus jeune que Magen. Il portait pourtant une armure d’or ce qui prouvait que l’âge ne faisait pas nécessairement la valeur d’un homme et d’un guerrier. Il allait encore attendre un peu mais si la lyre ne desserrait pas son étreinte, il devrait frapper. Il n’était pas certain d’arriver à épargner la vie du silver mais il ferait en sorte qu’il soit le moins gravement atteint. Cependant, l’élite du Sanctuaire n’eut pas besoin de frapper le démon qui se tenait là ainsi que son instrument car les cordes lâchèrent prises. Les armures étaient vivantes et portaient leur propre jugement. Magen avait sans aucun doute négligé ce point important. La vie allait être difficile pour lui car son armure risquait fort bien de le quitter s’il continuait sur cette voie. Cette option le rendrait alors aussi vulnérable que l’enfant qui vient de naître, même face à un chevalier de bronze. Le voilà qu'il implorait maintenant Milan pour que celui-ci lui donne la mort, la face contre le sol, tel un misérable chien.

- Si tel est ton désir, je vais exaucer ton souhait à contre cœur. Ma lame t'amèneras vers une vie meilleure si c'est ce que tu désires.

Le Capricorne d'or concentra son cosmos dans son bras droit. Ce dernier était maintenant entouré d'un halo d'énergie pure, capable de trancher presque n'importe quoi. D'un geste vif, il abattit sa légendaire épée, qui frappa le sol à quelques centimètres de la tête de Magen qui continuais à geindre comme un enfant. Des morceaux de terres furent expulsés de l'impact et souillèrent le visage et le corps du Silver. Au sol se trouvait à présent une ligne droite, dessinée par Excalibur.

- Voilà la ligne de ton nouveau départ, de ta nouvelle vie. Considères que l'ancienne vie est finie et que la nouvelle commence maintenant. Essaye de te montrer digne de ton armure ou laissa là ici et enfuis toi loin du Sanctuaire.

Le Capricorne alla ramasser sa bure et l'enfila. Il passa ensuite à côté de Magen et continua son chemin marchant rapidement pour retourner vers le Sanctuaire, tout en chantonnant gaiement.

Et le Capricorne d'un pas joyeux s'en alla
La lyre pleurait sous la pluie
A la rechercha d'un morceau de fêta
Car une nouvelle vie s'offrait à lui
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback Magen-Milan Sethni] La Lame de l'Espoir brisant le Requiem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'était un petit navire ... [Flashback Milan Sethni - Aurora, mer méditerranée]
» Rififi sous le soleil [Flashback Milan Sethni - Amélia]
» Histoire inspiratrice ![Flashback Milan Sethni - Kiko]
» [Quête Solo en Italie : Milan Sethni] Antonia s'est enfuie !
» Skan, berserker du chaos (changement de personnage autorisé par Milan Sethni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP flashback-