Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Entretien au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Entretien au sommet   Mer 18 Jan 2012 - 17:22

Thanatos ne dit mot. Zeus et Apollon n'avaient peu etre pas des idéaux si différent d'Hadès mais la tension qui existait entre eux étaient suffisante pour éviter tout rapprochement avec eux. Sans en attendre davantage, Le Dieu de la Mort tourna le dos aux Dieux à Zeus et Apollon et entama sa marche vers les enfers.

Je vais prendre congés, je n'ai également pas ma place ici même, je dois au plus vite rejoindre les enfers.

Sans un mot de plus, Thanatos repartit en direction des enfers. Mais la découverte de la réincarnation de Zeus et d'Apollon, l'inquiétait au plus haut point... Il fallait tenir une réunion d'urgence avec Morpheus, Kazuki et Alessio afin d'agir en conséquence. Thanatos arriva aux enfers et sans tarder il se rendit au Temple Toloméa, le temple de Kazuki Silfrid, Juge du Garuda. Il fallait absolument tenir une réunion d'urgence afin d'évoquer les derniers évennements du aux trous noirs et aux réincarnations successives de Zeus et d'Apollon. La réincarnation de ces deux divinités inquietait le fils de Nyx au plus haut point, ainsi que la présence de Siegrain qui possédait les pouvoirs d'un Dieu mais qui masquait sa présence, ne pouvant etre identifié par quique ce soit.

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Dim 22 Jan 2012 - 23:42

Le petit fils de Zeus avait pris son temps pour rejoindre son domaine. Sur le chemin, il se demandait bien ce que pouvait faire le dieu de la mort chez lui. Il voulait sans doute lui parler de ce qui c'était produit avec tout ces trous noir. Il savait sans doute quelque chose qu'il ignorait. Après tout, Kazuki n'avait pas autant de connaissance que lui. Etrangement, le juge du Griffon n'était pas présent, il devait sans doute être retenu ailleur. A son arrivé, il se dirigea vers Thanatos, cet endroit n'était sans doute pas le mieux pour se réunir, mais tant pis. Ils allaient faire avec. En même temps, il devait lui prévenir que Simbad, un Marinas avait fait irruption dans l'un de ces combats. Ce qui signifiait que le royaume de Poséidon était déjà actif. Ils allaient sûrement tenté de prendre leurs revanche. Il fallait donc les surveiller, même si pour le moment, leurs forces étaient insignifiantes par rapport à ceux des enfers. Après avoir localisé le dieu de la mort, il se dirigea vers lui sans vraiment savoir ce qu'il allait se passer. Posant un genou à terre, il salua la divinité comme il se devait.


" Votre présence ici m'honore Seigneur Thanatos. "

Relevant la tête pour fixer son regard vers son supérieur, il venait de remarquer que la puissance de Thanatos était loin d'être à son maximum. Il avait certainement eu à faire à des adversaires redoutables... Il existerait donc des hommes plus puissant que Kazuki ?... Cela faisait froid dans le dos. Il avait pourtant atteint un niveau suffisant pour pouvoir lutter contre les dieux.


" Je suppose que si vous êtes ici, vous avez quelques choses à me demander ? "

Qui sais, une mission l'attendait peut-être à la fin de cette conversation. En tous cas, il n'avait pas eu la chance de pouvoir déchainer toute sa puissance contre ces récents adversaires.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mar 24 Jan 2012 - 11:27

Thanatos n'attendit pas longtemps seul dans le temple du Garuda. Le Prince d'Ivalice arriva quelques instants plus tard dans son temple et se dirigea vers Thanatos. Posant un genou à terre, il salua la divinité comme il se devait. Thanatos regarda le Juge du Garuda et lui répondit avec un respect qu'il ne cachait pas. Le divin et le juge se connaissaient désormais depuis un temps. Personne jusqu'ici n'était venu à bout des deux représentants les plus significatifs désormais des enfers.

Votre présence ici m'honore Seigneur Thanatos.

Relève toi Prince d'Ivalice.

Relevant la tête pour fixer son regard vers son supérieur.

Je suppose que si vous êtes ici, vous avez quelques choses à me demander ?

Absolument Seigneur Silfrid. Les derniers évennements nous imposent une réunion d'urgence. Il nous faut rejoindre le Juge du Griffon et retrouver Morpheus le Dieu des Reves et nous réunir. Nous devons nous entretenir sur ces étranges phénomènes de trous noirs, la personne qui se cachait derrière cela ainsi que les resurection de Zeus et d'Apollon....

Comment allait réagir Kazuki à l'annonce de la resurection de son grand père? Thanatos ne le savait et préféra annoncer la couleur direct. Les derniers évennements avaient entrainés beaucoup de changement dans le monde de la chevalerie et il fallait absolument les évaluer. Une autre chose dérangeait Thanatos. Il ne sentait pas la présence de Morpheus. Où était il?...l'un des fils d'Hypnos qui pourtant possède un cosmos qui devrait se ressentir dans tout les enfers, était absent... Tout en gardant cette idée en tête.

Une autre présence, un autre Dieu s'est réincarné mais celui ci a su garder son identité secrete...A propos, Le Juge du Griffon est-il revenu dans le monde des morts?...Morpheus...as tu croisé son chemin dernièrement?...Je ne sens plus sa présence


----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mar 24 Jan 2012 - 20:43

Le dieu de la mort fit signe au juge de se relever, ce qu'il fit immédiatement. Il n’aimait pas forcément s’agenouiller devant ces supérieurs, cependant, ce geste lui permettait seulement de saluer les dieux. Thanatos avait bien quelques choses à lui dire. Cela devait certainement être important. Il souhaitait lui parler des récents événements. Pourquoi pas ? Il avait lui aussi des questions à lui poser. Avant cela il désirait rejoindre Alessio et Morpheus, malheureusement pour lui, le fils d'Hypnos avait choisit de quitté son hôte. Il ne restait donc plus grand monde pour leurs permettre de régner sur ce monde. Toutefois... Ce n'était pas tout. Le regard de Kazuki changea rapidement suite à l'annonce de Thanatos. Zeus, son grand père était de retour ?! Comment une tel chose avait-elle put se produire ? Notre jeune héros n'en revenait pas, cela ne faisait pourtant pas longtemps qu'ils avaient détruit le Mont Olympe. Le poing serré, le juge du Garuda ne comprenait pas pourquoi il avait osé revenir après tout ce qu'il avait fait. Il ne pouvait pas supporter de voir le royaume des dieux renaître. S'il disait vrai, alors le prochaine destination de Silfrid était déjà toute tracé... Il devait le tuer une bonne fois pour toute. Cette fois, il fera en sorte qu'il ne puisse plus se réincarner. Avant cela, il y avait une personne qu'il devait revoir.

Enfin, Thanatos lui demanda s'il avait vu le juge du Griffon ainsi que Morpheus. Il devait lui expliquer ce qu'il c'était passé dernièrement. Pour être honnête, il ne savait pas où été Alessio, il ne l'avait pas croisé depuis la dernière fois ou Lenalee avait disparu. Son cosmos ne semblait pas être présent en enfers. Le petit fils de Zeus calma ses ardeurs. Il ne devait pas laisser échapper sa colère. Le dieu de la mort se doutait certainement déjà des intentions de son champion. Kazuki enleva son casque pour le placer sous son bras.


" Je n'ai aucune nouvelle d'Alessio, malheureusement, lorsque je suis arrivé, il n'était pas là. Quant à Morpheus, j'ai entendu dire qu'il c'était retiré à Elysion pour rejoindre son père. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Jeu 26 Jan 2012 - 9:36

Citation :
→ Maison du Bélier.

Allons, vous devriez pourtant savoir que je ne suis jamais bien loin.

Alessio reprit corps dans l'atmosphère malsaine des Enfers. Et s'il l'avait congédiée moins d'une heure auparavant, son armure était à nouveau appelée à le revêtir. Ce qui le fit grimacer de mécontentement. À son retour des Arcanes, sa première pensée avait été d'ôter son surplis qui le gênait dans sa guérison, certes accélérée mais non moins nécessaire. Et à présent qu'il devait paraître devant ses confrères, il s'en serait volontiers passé. Cependant, les circonstances l'en avaient rapidement dissuadé. La Géhenne. Ce n'était pas de bon coeur qu'il y était retourné, il aurait de loin préféré continuer ses jeux malsains avec Angèle. Seulement, il savait qu'on le ferait chercher tôt ou tard pour faire le point sur ce qui venait de se passer, même s'il n'éprouvait aucunement l'envie d'en discuter. Il exécrait par-dessus tout qu'on se mêle de ses affaires. Or il pourrait difficilement parler de sa propre expérience sans mentionner la demoiselle qu'il avait quittée un instant plus tôt, là-bas, au Sanctuaire. Et pour commencer à le connaître, ses interlocuteurs se douteraient que cela ne s'était pas déroulé dans la joie et la bonne humeur.

Néanmoins, une absence de sa part en ce moment pourrait être mal perçue et le compromettre plus encore, aussi avait-il préféré rentrer pour faire acte de présence. Son regard porta sur Thanatos. Ayant été autrefois le Spectre du Rêve, il s'était toujours senti moins proche de la Mort que de son frère le Sommeil. À vrai dire, il n'avait pas souvenance d'avoir un jour croisé la route de la divinité, ce qui était somme toute assez surprenant même en tenant compte de l'immensité de leur domaine. Sans doute se réfugiait-il le plus souvent en Elysion, songea-t-il, non sans se dire qu'il lui faudrait un jour s'intéresser à ce qui pouvait s'y tramer. Et si tout comme eux il avait été un jouet entre les mains de l'auteur de ces satanés trous noirs, il n'y avait pourtant déjà plus trace de blessure apparente. Le seul stigmate qu'il porte était une fine cicatrice à la joue, qu'il venait à peine de recevoir – mais cela, nul hormis lui ne pouvait s'en douter. Sortant de l'ombre d'un pas ferme mais élégant, il leur laissa voir que sa cuirasse aussi prestigieuse soit-elle avait subi des avaries notables, preuve qu'il n'avait en rien été épargné par ce sort partagé.

Mes respects, seigneur Thanatos. Enchanté de vous connaître, même si l'heure n'est guère aux mondanités je présume...

Le rictus sibyllin peint sur ses lèvres aurait pu faire émettre quelque réserve quant à sa sincérité, mais une inclinaison du buste eut tôt fait de dissiper tout doute. Aussi démesurées soient ses ambitions, elles n'altéraient pas son sens des mesures et il était très loin de pouvoir rivaliser avec le fils de Nyx à ce jour. Mieux valait donc faire profil bas et lui livrer sur un plateau d'argent le respect qui lui était dû – voire même d'or. À cette pensée, il en eut une pour Biscione et Shiyo, qu'il aurait volontiers écorché de ses mains pour les lui offrir en sacrifice afin de lui assurer sa déférence si nécessaire. Tout deux s'étaient attiré son inimitié avec un tel brio qu'il n'oublierait pas de les en remercier en leur infligeant les ignobles tortures qu'ils méritaient pour cette outrecuidance. Mais les représailles allaient devoir attendre, car elles n'étaient pas à l'ordre du jour... Même s'il eut été facile d'y remédier. Mais avant d'insinuer quoi que ce soit en ce sens, il préférait écouter ce qu'ils avaient à dire, même s'il devinait par avance la majeure partie du dialogue à venir. Nonchalant, le Juge fit mine de se curer l'oreille du petit doigt de la main gauche, gantée comme à son habitude.

Ainsi donc, j'ai cru comprendre que vous souhaitiez me voir ? Je dois avouer en avoir été surpris tout d'abord, ce n'est pas tous les jours que j'ai la chance d'avoir les oreilles qui sifflent sans que ce soit pour m'accuser de tous les maux. Mais venons-en au fait, plutôt ! Que puis-je faire pour vous ?

Le moment de son arrivée avait été propice, sans doute un peu trop. Peut-être aurait-il dû rentrer par des moyens plus conventionnels, un retard aurait été bienvenu. Et prendre le train en marche l'aurait dispensé d'une bonne partie des conjectures qu'il pressentait avant même d'avoir posé le pied au sein de la Toloméa. Croisant les bras sans se départir de son sourire aux couleurs du mystère, il attendit le début de ce qui s'annonçait être une réunion au sommet.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Jeu 26 Jan 2012 - 16:18

Thanatos vit aussitot suite à l'annonce de la resurection du Dieu Olympien Zeus, la bouillante réaction du Juge du Garuda qui entretenait une haine sans limite pour son aïeul. Thanatos ne rajouta rien, n'essayant même pas d'atténuer les sentiments du juge du Garuda. Le fils de Nyx lui-même voit la resurection du Dieu de la Foudre comme une menace à sa vision du monde. Le Dieu de la Mort qui s'était mesuré très recemment au petit fils de Zeus connaissait fort bien son potentiel et ne doutait aucunement que celui-ci pouvait le faire passer de vie à trépas. Toutefois, le moment n'était pas à la vengeance envers les Olympiens mais à la réunification du conseil des enfers. Kazuki ne savait où se trouvaient Alessio le juge du Griffon et Morpheus le fils d'Hypnos. Le moment était grave, il fallait vite se réunir.

Je n'ai aucune nouvelle d'Alessio, malheureusement, lorsque je suis arrivé, il n'était pas là. Quant à Morpheus, j'ai entendu dire qu'il c'était retiré à Elysion pour rejoindre son père

A Elysion dis tu?...Etrange je ne l'ai pas croisé...

Allons, vous devriez pourtant savoir que je ne suis jamais bien loin

A peine le Dieu de la Mort eut terminé sa phrase, que le Juge du Griffon, l'énigmatique Alessio. Le fils de Nyx ne savait que trop penser de ce juge à l'allure simple mais dont le regard trahissait bien des idées noires. Son regard se porta sur Thanatos. Sortant de l'ombre d'un pas ferme mais élégant, il leur laissa voir que sa cuirasse aussi prestigieuse soit-elle avait subi des avaries notables, preuve qu'il n'avait en rien été épargné par ce sort partagé. Thanatos était en présence des deux juges des enfers. Leurs puissances avaient atteint un degrés d'intensité bien plus notables qu'à leur derniere rencontre. Ce ressenti inquiétait réellement Thanatos qui voyait leur potentiel infini se rapprocher peu à peu du pouvoir que possède les Dieux.

Mes respects, seigneur Thanatos. Enchanté de vous connaître, même si l'heure n'est guère aux mondanités je présume... Ainsi donc, j'ai cru comprendre que vous souhaitiez me voir ? Je dois avouer en avoir été surpris tout d'abord, ce n'est pas tous les jours que j'ai la chance d'avoir les oreilles qui sifflent sans que ce soit pour m'accuser de tous les maux. Mais venons-en au fait, plutôt ! Que puis-je faire pour vous ?

Effectivement Alessio, je souhaitais réunir un conseil sur les derniers évennements. Et je vois à ta cuirasse, que tu n'as pas échapper non plus aux assauts répétés des trous noirs et autres grivoiseries semés par l'auteur de ces derniers évennements...

Le Dieu de la Mort regarda les deux juges et jugea opportun de leur révéler ce qu'il avait observé ces derniers temps. Un changement majeur de l'ordre de la chevalerie et des Dieux dominants allaient surement avoir lieu. Thanatos s'avanca l'air grave vers ses deux juges.

Juge du Garuda...Juge du Griffon. Les derniers évennements qui ont vu des trous noirs apparaitrent sur la totalité du globe et ce même jusqu'en Enfer, n'a été qu'un échantillon du pouvoir qu'à developpé un Dieu ancestrale. Je n'ai malheureusement que ma propre experience pour dire ce que j'ai à vous annoncé, mais je me suis retrouver suite à une aspiration, dans un monde où le temps et l'espace n'existait plus...En compagnie du Dieu Cronos et d'un autre Dieu qui est parvenu à masquer son identité. Nous avons tout trois affronter un homme, un monstre que sais-je mais une entité d'une puissance incalculable. Nous luttions à 3 divinités ne serait-ce que pour tenir la comparaison. Son pouvoir dépassait l'entendement donc j'imagine que le Dieu qui controlait ce monstre était d'un tout autre niveau c'est pourquoi mon inquiétude est grande...

Et pour ne pas arranger les choses, j'ai constaté que Zeus et Apollon ont trouvé un hote pour se réincarner dans cette ère. Nous avons exterminé l'Olympe récemment, je ne serais surpris de les voir prendre leur revanche... D'autant plus que nous avons abattu Poséidon également...Tout cela est inquiétant

Juge du Garuda, Juge du Griffon, quelles ont été vos divers experiences liées à ces phénomènes...avez vous plus d'informations sur ce Dieu ou sur la réincarnation des Olympiens?


Il fallait agir très vite. La situation l'exigeait. Une attaque des Olympiens sur les enfers était fortement à craindre selon le Dieu de la Mort.

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Ven 27 Jan 2012 - 10:18

Thanatos n'avait sans doute pas croisé Morpheus puisque celui-ci avait choisi de quitter ce monde. Le juge ignorait tout de la réincarnation d'un dieu, il ne pouvait donc pas en savoir plus. Son supérieur avant sans doute déjà sentit la haine et la rage qui était sorti du corps de Silfrid à l'annonce de la renaissance de Zeus. Soudain, une voie s'éleva dans les airs. Cette façon de parler, c'était Alessio. Il fit son entré de façon majestueuse, vêtu de son surplis. Le petit fils de Zeus l'observa faire son entré avant de porter son attention vers Thanatos. S'en suivit une petite conversation entre les deux. De simple formule de politesse pour se saluer. Silfrid écouta ensuite les explication du dieu de la mort. Ce qu'il disait semblait tout droit sortit d'un univers imaginaire. Comme un être vivant pouvait rivaliser avec trois divinités, surtout quand l'une d'elle était Thanatos. Cela signifiait qu'il exister des personnes encore plus forte que lui ? Ce n'était pas possible, d’où pouvait provenir de telle puissance ? Un dieu ancestral ? Il n'en avait jamais entendu parlé, ce qui était sûr c'est qu'il devait absolument découvrir la vérité. Lui qui pensait que Ouranos était la seule personne capable de surpasser le mont Olympe. S'il devait y avoir quelqu'un d'autre de plus puissant, alors Kazuki devait rapidement devenir plus fort et le vaincre. Ce n'est pas qu'il n'acceptait pas d'être inférieur à un autre, mais s'il s'agissait d'un dieu, la donne était différente.

Effectivement, ils avaient abattu le royaume des dieux et celui des sept mers. Cependant, il avait une autre mauvaise nouvelle à lui dire. Lors de son combat contre un adversaire, le prince d'Ivalice avait croisé Simbad, un des marina de Poséidon. Quant il l'avait vu, il avait tout de suite senti une certaine rage en lui. Il voulait se venger d'eux. Il fallait donc agir rapidement et s'occuper des gêneur une nouvelle fois. Celui qui avait prit la vie de Sophitia n'avait pas le droit de renaitre. Il avait éliminait toute ces personnes qu'il détestait tant, pourtant, cela ne l'avait pas satisfait.


" J'ai rencontré Simbad, un marina de Poséidon. Il semblerait que le royaume des sept mers soit de nouveau opérationnel. Nous devrions peut-être nous en occuper, car il semblait vraiment me détester... Bref, mon adversaire ne fut pas à la hauteur et je n'ai pas eu le temps de lui tirer une seule information. "

Le dieu de la mort semblait craindre la suite. Cependant, il n'y avait rien d'alarmant. Le petit fils de Zeus devait seulement retrouver son grand père. Pour le moment, il n'allait pas le combattre et devait avant tout s'occuper de celui qui avait été à l'origine de tout ça. Toutefois, c'était Thanatos qui décidait de ce qu'ils allaient faire. A son avis, ils devaient dans un premier temps s'occuper de l'Olympe... Mais avant ça, Alessio avant sans doute des choses intéressante à dévoiler, restait à savoir s'il allait tout leurs dires ou bien cacher certaine information. Le Griffon pouvait parfois se montrer agaçant. Son pouvoir avait grandit et il avait évolué, il avait atteint un tout autre niveau. Cela ne devait pas lui donnait autant d'assurance, car il savait que des Gold Saint possédaient un pouvoir supérieur à n'importe quel autre spectre, notamment le grand pope et le chevalier d'or du verseau.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Dim 29 Jan 2012 - 8:19

Ainsi donc, les Marinas seraient de retour ? Si tel est le cas, permettez-moi de vous dire qu'ils n'ont pas grande notion du confort. J'ai également été contraint d'y faire un tour, et ce domaine n'est toujours que ruines à perte de vue. La seule chose à y avoir changé depuis la dernière fois, c'était la quantité de poussière qui y régnait.

Un sourire moqueur au bord des lèvres, il fit apparaître une cigarette qu'il alluma sans plus tarder. Cela faisait fort longtemps qu'il n'avait plus la présence d'esprit de retenir ce mauvais réflexe en présence d'invités de marque. Et il aurait de toute façon pensé, si on le lui avait fait remarquer, qu'ils avaient eu tout le temps de s'y faire depuis sa prise de fonction qui désormais ne datait plus d'hier... Au moins n'avaient-ils pas perdu de temps pour aller à l'essentiel, aussi ennuyeux qu'il soit. Pour sa part, le plus épineux serait sans nul doute de faire le tri entre les informations qu'il était judicieux de mettre en évidence et celle qu'il valait mieux réserver à son usage personnel. Après une brève réflexion, il entama son propre laïus, excluant d'emblée le fait qu'il se soit dirigé vers le Sanctuaire de son plein gré. Inutile de les amener à se poser des questions qui ne rendrait sa posture que plus délicate.

Vous n'êtes pas sans savoir que nous avons reçu la visite d'un insecte qui, bien que paré d'or, n'en était pas moins misérable. J'étais sur le point de l'écraser quand tout a commencé. J'ai alors moi aussi eu droit à un voyage tous frais payés pour Atlantide, mais la visite n'a pas duré. J'ai ensuite été envoyé au Sanctuaire, où j'ai eu la chance de pouvoir constater que des Saints, il n'y a pas que les Gold à être insupportables et à présumer de leurs maigres forces...

L'image de celui du Verseau s'était naturellement imposée à son esprit. L'obstination de cet individu à ne pas vouloir le laisser passer hantait encore sa mémoire, et malheureusement pour lui le Griffon avait la rancune tenace. Refilant le cours des événements avec une clarté étonnante, il tria soigneusement les informations en sa possession. Un mot de travers et on l'accuserait des pires atrocités. Ce n'était pas d'avoir été amnistié la dernière fois qui l'innocenterait forcément en cas de nouveaux soupçons. Marquant une courte pause dans ses explications, il ressassa de vieux souvenirs parmi lesquels la rapidité de Kazuki à s'interposer quand il s'approchait de sa soeur d'un peu trop près. Son regard s'arrêta sur son confrère du Garuda, sans rien changer à sa moue énigmatique.

D'ailleurs, très cher, j'ignore si c'est du même fait, mais j'ai eu la surprise d'y sentir la présence de votre soeur, ma vassale. Elle semblait être confrontée à un grand danger, mais je n'ai hélas pas reçu l'autorisation de m'en approcher pour lui venir en aide. Le chevalier du Verseau y était fermement opposés. À l'évidence, les accords passés n'ont pas grande valeur à leurs yeux... Hélas, je n'ai pas eu le temps de les lui remémorer à ma manière.

Il fit danser un fil d'argent entre ses doigts, avant de le tendre brusquement sans qu'il ne se rompe. Une lame n'aurait pas été plus tranchante, et pour en connaître la réputation, il n'en faudrait pas plus à ses interlocuteurs pour comprendre le sort qu'il lui aurait réservé. Finement manoeuvré de sa part, car ainsi il y aurait des chances que Kazuki l'en tienne pour responsable si malheur était arrivé à sa cadette. Il accomplirait alors cette vengeance à sa place s'il croisait le dénommé Shiyo le premier, lui évitant ainsi de se salir les mains... Même si c'était s'avancer un peu trop que de le voir déjà devenu son bras armé sans même le savoir. Le Juge n'avait que très légèrement déformé la vérité, car il ne savait pas lui-même ce qui se serait passé si on l'avait laissé aller là-haut. Sans doute aurait-il avisé une fois sur place.

Haussant les épaules, il entendit son armure se plaindre dans un léger grincement. Plusieurs fêlures d'importance serpentaient le long de ses ailes, qui menaçaient de tomber en ruines d'un instant à l'autre. Contrariant. Tant qu'elle ne serait pas restaurée, mener un combat de front était impensable. Fort heureusement, il était champion quand il s'agissait de tirer les ficelles pour n'avoir pas à se rendre lui-même en première ligne. Il n'aurait qu'à se retrancher derrière ses pantins jusqu'à avoir repris assez de force pour achever des ennemis déjà bien affaiblis. Une tactique sournoise mais qui avait fait ses preuves. Dissimulé derrière l'épaisseur d'un écran de fumée, il inhala un peu plus de son poison fétiche. Prenant le temps de se remémorer chaque partie de son périple, il reprit d'un ton monocorde.

Ainsi donc, avant d'avoir pu lever la main sur lui, j'ai été happé à nouveau. Cette fois, ma destination n'était autre que la capitale française. Et si j'en crois le grabuge que j'ai fait là-bas, ils n'ont pas fini de me maudire. J'y ai fait la rencontre d'une mégère dont l'arrogance n'avait d'égal que l'ampleur de ses propos discourtois. Elle s'est avérée capable de matérialiser des personnes que j'ai autrefois connues pour m'obliger à m'y confronter. Des pouvoirs en rapport avec l'astre lunaire, à l'entendre, même si je n'en crois mot.

La main leste, il sortit d'un pan de son surplis le petit cube qu'il emmenait partout depuis qu'il en avait dérobé le contenu. Un oeil pris dans le cristal.

Le premier était celui à qui j'ai arraché cet oeil. Le second n'était autre que Belgarath. Ce n'étaient bien sûr que de pâles copies, mais j'avoue m'être senti obligé de faire bonne mesure. Les rues de Paris s'en souviennent, j'en ai peur : il est rare qu'une tornade, surtout de cette envergure, ne soit pas annoncée. Avant que le combat n'ait pu toucher à sa fin, j'ai une fois dep lus été victime d'un trou noir, qui cette fois m'a emmené dans un endroit que je n'ai pu identifier.

Le simple fait d'y repenser lui était désagréable. Fin limier dans l'âme, Alessio n'aimait pas laisser un mystère irrésolu, mais en l'absence d'indice n'aurait pu aller plus loin dans ses recherches. Seulement, la description donnée par le Dieu de la Mort de l'endroit où il avait échoué y ressemblait étrangement, bien qu'il pensa préférable de le garder pour lui jusqu'à en savoir plus.

J'y ai croisé le Pégase Noir, dont je sais l'allégeance à nos alliés les Titans, en compagnie d'un Saint qui portait sur le dos ce que je pense être l'armure du Tigre. Sans que je n'en comprenne la raison, ils étaient aux prises avec un arbre géant que j'aurais cru doué de conscience, tandis qu'une version juvénile du second semblait errer à quelques mètres de là sous la garde d'une hideuse chimère. Ce n'est qu'après l'avoir abattu de sang-froid pour me faire une idée des répercussions que cela pouvait avoir que j'ai aperçu un large passage dans le ciel. Avant d'avoir pu l'emprunter, j'ai été touché en plein vol par un faisceau lumineux qui ne m'a occasionné aucun dégât, et je me suis réveillé ici, en mon domaine. En somme, j'ai rencontré des personnes intéressantes, mais la plupart n'étaient pas même digne de mon intérêt...

Son poing se referma sur la cigarette, qui avait fini de se consumer. Les dernières cendres chutèrent vers le sol mais n'eurent pas le temps de l'atteindre qu'elles furent dissipées aux quatre vents par une rafale cinglante, emmené dans les contrées les plus reculées de cette dimension infernale... Il s'en était mieux tiré qu'il ne l'aurait cru, parvenant même à exclure Angèle de ce processus narratif. Fort heureusement, ils avaient des préoccupations plus importantes que de lui demander où il était passé avant cette soudaine apparition. Son sourire s'élargit d'un cran alors qu'il guettait leurs réactions, se demandant qui serait le premier à y répondre...

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mer 1 Fév 2012 - 12:35

Les trois dirigeants actuels des enfers s'étaient donc réuni à Toloméa, la demeure du petit fils de Zeus, Kazuki, le Juge du Garuda. Cette réunion entre les trois super puissances des enfers était pour le moment froide et à l'image du monde des morts...sans relief, sans vie ni passion. La relation entre ces trois là était froide et uniquement interessé. L'union entre les spectres tenait en principe grace à l'influence d'Hadès...ou par la peur que génère le sombre monarque. Toutefois, les deux juges et le Dieux de la Mort gardait un semblant de cohésion. L'entrevue continuait donc et Kazuki reprit la parole sur un ton toujours froid que la glace jonchant le sol du desert du Cocyte.

J'ai rencontré Simbad, un marina de Poséidon. Il semblerait que le royaume des sept mers soit de nouveau opérationnel. Nous devrions peut-être nous en occuper, car il semblait vraiment me détester... Bref, mon adversaire ne fut pas à la hauteur et je n'ai pas eu le temps de lui tirer une seule information

Le Royaume des 7 mers est de nouveau sur pied?... Poséidon... Si Simbad n'est qu'un simple marina, il est inutile de porter une quelconque attention à ce mortel. Toutefois la resurection du monde sous marin et celle de Zeus et Apollon a peut etre un lien...Je pense qu'il serait judicieux de rendre visite à nos vieux amis du sanctuaire sous marin, voir ce qui s'y passe...

Alessio aussi semblait très étonné du retour aux affaires des marinas. Il avait lui aussi été aspiré dans un trou noir et avait atteri sur le sol des marinas visiblement toujours en ruines. Quelle information était la bonne? Au final, cela n'avait que peu d'importance. Alessio sortit une cigarette qu'il alluma avant de porter à ses lèvres. Malgré la présence du Dieu de la Mort, Alessio montrait une certaine assurance. Il faut dire que ce trio là commenceait à avoir quelques heures de route commune au compteur.

Ainsi donc, les Marinas seraient de retour ? Si tel est le cas, permettez-moi de vous dire qu'ils n'ont pas grande notion du confort...Vous n'êtes pas sans savoir que nous avons reçu la visite d'un insecte qui, bien que paré d'or, n'en était pas moins misérable. J'étais sur le point de l'écraser quand tout a commencé. J'ai alors moi aussi eu droit à un voyage tous frais payés pour Atlantide, mais la visite n'a pas duré. J'ai ensuite été envoyé au Sanctuaire, où j'ai eu la chance de pouvoir constater que des Saints, il n'y a pas que les Gold à être insupportables et à présumer de leurs maigres forces...

Qui était cet opportun, osant braver la mort en pénétrant sur les terres du Seigneur Hadès? Je vois que notre domaine n'inspire toujours aucune crainte de la part des saints d'Athéna. Je ne veux plus de ce genre de visites au Royaume des Morts. Justifier ce patronyme comme il se doit lorsqu'un intru ose prendre notre domaine comme une balade sans peine.

Alessio conta ensuite sa visite au Sanctuaire d'Athéna où la nervosité apparente des Saints notamment vis à vis de la soeur de Kazuki avait interpellé le sombre Griffon. Thanatos observa attentivement l'armure du Griffon qui semblait à n'en pas douté avoir reçu quelques coups. Ne relancant pas Alessio sur les raisons de ces traces de combat, qui plus es intense car pour fissurer le surplis de l'un des trois juges, il fallait posséder quelques aptitudes bien au dessus de la normale. Etait ce visiteur ''paré d'Or'' qui en était la cause?... Alessio continua de conter son voyage qui l'avait poussé jusqu'à la capitale parisienne.

Ainsi donc, avant d'avoir pu lever la main sur lui....Des pouvoirs en rapport avec l'astre lunaire, à l'entendre, même si je n'en crois mot...Le premier était celui à qui j'ai arraché cet oeil. Le second n'était autre que Belgarath. Ce n'étaient bien sûr que de pâles copies, mais j'avoue m'être senti obligé de faire bonne mesure. ...qui cette fois m'a emmené dans un endroit que je n'ai pu identifier...J'y ai croisé le Pégase Noir, .... j'ai été touché en plein vol par un faisceau lumineux qui ne m'a occasionné aucun dégât, et je me suis réveillé ici, en mon domaine. En somme, j'ai rencontré des personnes intéressantes, mais la plupart n'étaient pas même digne de mon intérêt...

En d'autres termes, tu as subi les afres des trous noirs mais n'ait constaté aucune chose qui puisse nous permettre d'analyser ces evennements et son auteur... Ce qui est inquiétant, c'est que seule une alliance de tout les chevaliers a pu mettre un terme à tout cela... Rien ne nous assure que tout cela se reproduira de nouveau mais rien ne nous permet d'affirmer que nous échapperons une seconde fois... Quels sont l'état de vos troupes? Je pense qu'il soit plus judicieux de former des groupes de deux ou trois pour pouvoir nous mouvoir sur la carte du monde avec moins de souci. Le Prince d'Ivalice et le Griffon sont capables je le pense de survivre sans souci, hors ca n'est pas le cas de tout nos spectres. Les Chevaliers d'Or sont de plus en plus puissants et la relève de nos armées tarde à venir. Vous savez ce qu'il vous reste à faire je suppose...

Je me rendrais d'ici peu, personnellement au Chronos Labyrinthos, le domaine des Titans pour approfondir notre traité d'Alliance. Notre alliance avec le Grand Pope et le sanctuaire...vous savez ce que j'en pense... nous avoir berné sur le sablier de Cronos, cet artefact légendaire ne mérite qu'une chose...


Le Dieu de la Mort craignait que les juges soient plus portés sur leurs vendetta personnelles ou leurs plaisirs propres que sur l'union des troupes d'Hadès. Hors il était primordiale de former la nouvelle génération de spectres et de renforcer les frontières des Ténèbres.

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mer 1 Fév 2012 - 21:10

L es paroles de Kazuki ne semblait pas être des plus importante, il n'avait pas eu beaucoup de chose à raconter. Il fallait dire qu'il n'avait pas eu la chance d'affronter un adversaire à sa hauteur... Il était jaloux de ne pas avoir pu combattre au cotés de Thanatos contre cette entité. Alessio n'avait pas changé, concernant les marinas, il ne put s'empêcher de dévoiler un sourire moqueur. Il commença d'ailleurs à fumer sa cigarette. Le griffon débuta son récit, le petit fils de Zeus n'était pas vraiment intéressait par ce qu'il avait vécu, ce qu'il voulait maintenant c'était se rendre en Olympe et affronter cette chose qui avait pu semer le doute dans l'esprit du dieu de la mort. Soudain, le regard de son confrère se porta sur lui, qu'est-ce qu'il voulait ? Silfrid n'eut pas à attendre longtemps avant d'être servit. Il avait rencontré Lenalee, elle avait du affronter un terrible adversaire selon lui. D'après ses blessures, il semblait avoir raison, elle n'était pas revenu indemne. Ainsi le chevalier du verseau l'avait empêcher de porter secours à sa sœur. Bref... Les saints allaient périr tôt ou tard et Athéna sera déchu de son trône.

Il écouta la suite du récit avec plus d'attention, histoire d'apprendre une ou deux choses qui pourrait lui être utile. Le petits fils de Zeus laissa ensuite la parole au dieux de la mort, celui-ci avait l'intention de se rendre chez les titans. Il est vrai qu'en ce moment, avec la perte d'Hadès et de la Wyvern, le royaume des morts avaient faiblit. La meilleure chose à faire était d'attendre que le temps passe. Il fallait gagner en puissance pour pouvoir enfin détruire le sanctuaire. Avant cela, le prince d'Ivalice voulait se rendre au Mont Olympe, il souhait discuter longuement avec son grand père. Le fait de voir le dieu de la mort traiter avec les titans en disait long sur ces intentions. Il voulait lever l'affront fait par Biscione envers lui même. Le faux sablier de Cronos avait touché sa fierté. Mais cet objet qu'il avait longtemps convoité ne l'intéressait plus. Il avait acquis assez de force pour vaincre le grand pope.


" Seigneur Thanatos, nous ferions mieux d'éviter les conflits pour le moment. Comme vous le dites, nos forces ont été diminué depuis la perte de sa Majesté Hadès. Quant à moi, j'aimerai me rendre au Mont Olympe. "

Il avait peur que cette phrase ne fasse qu'empirer les chose du coté du dieu de la mort. Cependant, il n'avait pas l'intention de combattre son grand père, pas maintenant. S'il pouvait avoir des renseignements concernant cette entité, il était certainement bien placé pour interroger Zeus.


" Ne vous inquiétez pas, je ne commettrait pas la même erreur en l'affrontant, je penses qu'il pourrait nous éclaircir sur ce qu'il c'est passé. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Dim 5 Fév 2012 - 0:46

Alessio passa une main experte sur sa nuque endolorie. Tout Spectre qu'il soit, il n'était pas un combattant dans l'âme, y préférant le poste de stratège. De ce fait, il était tout naturel que ces mésaventures aient nui à son petit confort, à commencer par celui de sa bonne santé. Et même si son corps immortel ne pouvait être détruit, le Dieu des Enfers n'avait pas eu l'éclair de génie de les dispenser de toute notion de douleur. Il en guérirait bien assez tôt, mais jusqu'à ce qu'il ait pu se reposer, plaies et bosses l'accompagneraient où qu'il aille. Hormis le léger trait sur sa joue, aucune d'elles n'était apparente, et il pouvait s'en targuer. Tous n'avaient pas eu la même chose. De son point de vue, le plus inquiétant n'était pas que nul n'ait été épargné, ni même que d'avoir été soumis à la volonté d'une force supérieure. C'était plutôt qu'en dépit de leur puissance remarquable, ils aient eux aussi eu du fil à retordre avec leurs adversaires.

Car cela voulait dire qu'en dehors des royaumes connus, il en était un qui pouvait rivaliser avec eux tout en tenant en respect les autres clans de la même manière. Une qualité militaire qui aurait pu lui faire froid dans le dos, mais tout ce à quoi il eut droit fut un frisson d'excitation. Quels qu'ils soient, si ils étaient à la hauteur de ses espérances, il serait bientôt aux premières loges pour voir le monde brûler comme il l'avait toujours voulu. Le seul souci étant qu'il n'en était pas l'instigateur, et ignorait encore comment cela allait pouvoir se produire. Si pertinentes soient les conclusions qu'ils pourraient en tirer lors de cette discussion, il ferait le nécessaire pour mener sa propre enquête et en tirer des conclusions qui ne soient pas polluées par l'avis de ses pairs. Puisque tout ce qu'ils pouvaient dire ou faire ne s'axait qu'autour de faits avérés, il était fort peu probable qu'ils fassent fausse route, mais il avait tout à gagner à se forger sa propre opinion.

C'était l'apanage des gens de son espèce que d'avoir toujours un coup d'avance et de n'agir que suivant ses propres intérêts. Non, les champs de bataille n'étaient pas son domaine. Pas plus que les affrontements directs. L'épée à la main, il perdrait toujours. En revanche, un poignard à la main et l'ennemi lui tournant le dos, il n'y avait pas plus brillant. Traître, lâche... Le qu'en dira-t-on ne l'avait jamais préoccupé. La fin justifie les moyens, et ce même s'ils sont on ne peut plus vils. Quelle que soit la route empruntée, ce qui compte est que l'ennemi en meure. Dans l'honneur ou dans l'opprobre, quelle différence, puisque de toute façon il n'en restera qu'un cadavre ? Un principe immoral pour beaucoup, mais qui jusque là ne l'avait jamais trahi. La fierté et l'estime ne sont que bien peu de choses quand de leur sacrifice on peut tirer une victoire éclatante. Et parce que la plupart des hommes ne sont pas prêts à y renoncer aussi aisément qu'il l'avait fait tant de fois, il continuerait d'être maître en sa demeure jusqu'à la fin des temps. Car tant qu'il jouait sur son terrain, avec ses règles... Il était invincible.

- Scorpion, si j'en crois son armure. Son nom était... Biscione, si je ne m'abuse ? Vous devez être plus au fait de son identité que moi, je ne peux vous en dire plus. En revanche, il me semble que notre cher Garuda ici présent l'a tout de suite reconnu, il pourra très certainement vous en dire plus à son sujet. Au moment où j'ai failli m'en prendre à lui, il était horriblement faible, comme vidé de ses forces. J'ai peine à croire qu'on ait pu remettre une armure d'or à une vermine de ce calibre. Je n'ai eu aucun mal à l'empêtrer de mes fils, un mortel aurait opposé plus de résistance. Nul doute que ce maléfice doit être dissipé depuis lors. Fort dommage, d'ailleurs, j'aurais aimé l'abattre comme un chien pour lui apprendre que tout siège n'est pas bon à prendre. Si haut qu'il se tienne en sa demeure, il n'est en la nôtre qu'une larve de bas étage dont je ne nourrirais pas même Cerbère. N'ayez crainte, j'aurai tôt fait de le lui signifier si d'aventure il remet ne serait-ce qu'un pied ici en ma présence.

Et sur ce point, on pouvait difficilement faire plus sincère. La haine qu'il portait au Grand Pope sans lui connaître ce titre dépassait l'entendement. Possessif à outrance, Alessio n'avait jamais aimé qu'on puisse approcher de ce trône, et encore moins qu'on l'emprunte. Il lui revenait de droit : Hadès ne faisait que le lui garder au chaud en attendant le jour où il pourrait le lui dérober, ainsi que la couronne d'os de celui qui règne en ce lieu. Son regard passa de l'un à l'autre. Les rancoeurs autrefois nourries à son égard semblaient avoir disparu. En ces temps troublés, se serrer les coudes paraissait pour beaucoup une évidence. Pas pour lui, qui au contraire y voyait l'opportunité de tirer son épingle du jeu. Mais pas avant un bon moment, car il lui fallait profiter de ce relâchement le concernant.

Sa liberté de mouvements n'en serait que plus grande, et quoi qu'il fasse il disposerait d'une marge de manoeuvre considérable car ils ne pourraient se passer de lui. Tant qu'il ne serait pas condamné pour haute trahison, ce dont il ne comptait pas être accusé avant d'avoir la force de l'assumer, tout irait pour le mieux. Déjà, les pièces du puzzle se mettait en place, et il se pourléchait les babines de voir ce que réserveraient ces soudains bouleversements. À l'aube d'un grand changement, les mieux lotis seront ceux qui auraient eu la lucidité de se tailler la part du roi tant qu'il en était temps. Et être en reste sur ce point ne lui ressemblerait guère, pas plus qu'il ne pouvait l'accepter. Ses effectifs... Question pertinente, en effet. Lui-même devait admettre les avoir négligé dernièrement, et s'en faire une idée plus précise l'aiderait à savoir combien de pions seraient prêts à le suivre en cas de besoin. Portant la main à son visage, il en chassa quelques boucles d'ébène qui rendirent sa liberté à ses pupilles d'un bleu glacial.

Nous ne sommes pas légions, mais m'est avis que je peux m'enorgueillir du plus grand nombre de fidèles à l'heure où nous parlons. Y figure notamment la jeune soeur de ce cher Kazuki dont je parlais à l'instant. De plus, j'ai appris ces dernières heures que le Basilic était de retour parmi nous. En l'absence de son maître, je lui ai proposé de se ranger sous mes ordres, et l'offre lui a convenu à ce qu'il semble.

Qu'on le sache en possession de la majeure partie de leur force de frappe actuelle ne ravirait personne. Il le savait. Mais le clamer haut et fort ne ferait que souligner combien sa coopération était impérative au bon fonctionnement du royaume des morts. Ils ne pouvaient se passer de ses services. Et même s'il n'y avait pire serpent de tous les cercles de l'enfer, ils n'auraient à le craindre que si son venin devait les menacer eux, non pas leurs ennemis. Il pouvait être leur carte maîtresse autant que leur pire ennemi, tout allait dépendre de la manière dont ils manieraient l'épée à double-tranchant qu'il pouvait représenter avec tant de facilité que c'en était presque risible. Kazuki n'aimerait pas non plus l'entendre mentionner sa jeune soeur, mais la hiérarchie voulait qu'elle soit sous ses ordres. Or si la laisser sous sa garde lui faisait courir des risques, il connaissait aussi la puissance potentielle du Griffon et pouvait deviner qu'elle serait en sécurité sous sa protection. Mieux valait avoir à le craindre que le danger plus grand encore que représentaient ces mystérieux agresseurs.

Je pense au contraire qu'il n'y a pas moment plus propice pour marcher sur un camp adverse. Nous sommes affaiblis, mais sommes-nous les seuls ? Nenni. Nous sommes affranchis de la mort, pas un ne peut en dire autant. À l'heure où nous parlons, chacun rassemble ses forces, panse ses plaies, pleure ses disparus. Ils ne nous attendront pas. Personne ne le ferait.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mar 7 Fév 2012 - 13:31

L'entretien continuait entre les trois personnes au sommet de la hierarchie des enfers et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'étaient pas tous d'accord sur les priorités des Enfers. Thanatos savait que Kazuki n'attendait qu'une seule chose, c'était que la réunion se termine pour qu'il puisse rejoindre son grand père et régler ses affaires avec lui puis de porter sa vengeance sur les saints d'Athéna qui ont osé porter la main sur sa jeune soeur Lenalee. Thanatos ne dit mot car le sort d'un spectre lui importait peu. Un humain si insignifiant pour lui, n'entrait pas dans les points qu'il souhaitait aborder. Le Prince d'Ivalice pour une fois qui surpris à plus d'un titre le Dieu de la Mort, prona l'attente de jours meilleurs pour les enfers avant d'éradiquer qui que ce soit

Seigneur Thanatos, nous ferions mieux d'éviter les conflits pour le moment. Comme vous le dites, nos forces ont été diminué depuis la perte de sa Majesté Hadès. Quant à moi, j'aimerai me rendre au Mont Olympe

Thanatos regarda froidement Kazuki. L'attitude du Juge du Garuda était réellement étrange. Il pronait le calme et aussitot il annoncait sa prochaine visite en Olympie. Connaissant sa relation avec Zeus, Thanatos doutait fortement qu'ils discuteraient de la pluie et du beau temps sur terre.

Je ne crains rien de Zeus ou d'Apollon ou de qui que ce soit... mais si tes actions, Prince d'Ivalice, en Olympe, amène à une coalition des Dieux contre le Royaume des Morts, je te jetterais moi même au puit de la Mort, là où même les spectres ne peuvent revenir à la vie. Entendons nous bien....Juge du Garuda.

Ne vous inquiétez pas, je ne commettrait pas la même erreur en l'affrontant, je penses qu'il pourrait nous éclaircir sur ce qu'il c'est passé.

Alessio décrivit à son tour le Chevalier d'Or qui l'avait retenu dans son entreprise

Scorpion, si j'en crois son armure. Son nom était... Biscione, si je ne m'abuse ? Vous devez être plus au fait de son identité que moi, je ne peux vous en dire plus... Au moment où j'ai failli m'en prendre à lui, il était horriblement faible, comme vidé de ses forces. J'ai peine à croire qu'on ait pu remettre une armure d'or à une vermine de ce calibre. Je n'ai eu aucun mal à l'empêtrer de mes fils, un mortel aurait opposé plus de résistance. Nul doute que ce maléfice doit être dissipé depuis lors. .... N'ayez crainte, j'aurai tôt fait de le lui signifier si d'aventure il remet ne serait-ce qu'un pied ici en ma présence.

Biscione...Le Grand Pope du Sanctuaire d'Athéna...Encore et toujours lui...Faible dis tu?.....les trous noirs ont du l'affecter plus qu'on ne puisse imaginer... Si seulement nous pouvions trouver un moyen de reproduire ces trous noirs, cela nous permettrais sans aucun doute d'éradiquer l'humanité du Sanctuaire sans mal.

Nous ne sommes pas légions, mais m'est avis que je peux m'enorgueillir du plus grand nombre de fidèles à l'heure où nous parlons. Y figure notamment la jeune soeur de ce cher Kazuki dont je parlais à l'instant. De plus, j'ai appris ces dernières heures que le Basilic était de retour parmi nous. En l'absence de son maître, je lui ai proposé de se ranger sous mes ordres, et l'offre lui a convenu à ce qu'il semble.

Choix judicieux....comme toujours Alessio du Griffon...

Je pense au contraire qu'il n'y a pas moment plus propice pour marcher sur un camp adverse. Nous sommes affaiblis, mais sommes-nous les seuls ? Nenni. Nous sommes affranchis de la mort, pas un ne peut en dire autant. À l'heure où nous parlons, chacun rassemble ses forces, panse ses plaies, pleure ses disparus. Ils ne nous attendront pas. Personne ne le ferait.

Je pense que nous pouvons marcher en ce sens oui. Je vais me rendre au Chronos Labyrinthos pour rencontrer le Dieu Cronos et m'assurer que son armée marchera dans les pas de la notre ou plutot...que nous marcherons dans les pas de la sienne... Rassemble toutes tes troupes Juge du Griffon. Juge du du Garuda, hate toi de régler tes affaires au plus vite et rassemble tes guerriers, nous aurons probablement prochainement la joie et le plaisir d'exercer notre droit le plus précieux au sein des enfers.......faire souffrir et prendre toute vie...

Dit Thanatos avec un sourire sadique à l'idée de sacrifier les troupes des Titans pour parvenir à position les troupes du sombre monarque au sommet du monde.

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Althaziel

avatar
Messages : 61


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
155/155  (155/155)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mer 8 Fév 2012 - 12:27

Arrow Maison du Bélier

Le chemin qu'il parcourut lui semblait avoir été avalé en un temps record. Il traversait les divers Enfers, sachant très bien ou se rendre. Traverser les maisons des Juges était un jeu d'enfant pour l'heure. Ce n'est que lorsqu'il arriva chez son supérieur, le Juge de Garuda, a Toloméa, qu'il sut qu'il était arrivé a destination.

Tout d'abord, il reconnut une voix familière. Ainsi donc, le Griffon s’était rendu en cet endroit. Intéressant. L'occasion pour lui de tirer son épingle du jeu.

Seigneur Thanatos, nous ferions mieux d'éviter les conflits pour le moment. Comme vous le dites, nos forces ont été diminué depuis la perte de sa Majesté Hadès. Quant à moi, j'aimerai me rendre au Mont Olympe

Puis une autre voix, qu'il ne connaissait pas.

Je ne crains rien de Zeus ou d'Apollon ou de qui que ce soit... mais si tes actions, Prince d'Ivalice, en Olympe, amène à une coalition des Dieux contre le Royaume des Morts, je te jetterais moi même au puits de la Mort, là où même les spectres ne peuvent revenir à la vie. Entendons nous bien....Juge du Garuda.

Quelqu'un de suffisamment puissant pour menacer un Juge. La réponse était dans la première réplique. Le Seigneur Thanatos. Althaziel sourit de toute ses dents, et une lueur cruelle passa dans son regard. La voila l'occasion rêvée. Le dieu de la Mort se trouvait dans cette pièce. Il fallait qu'il se mette en valeur. Coute que coute.

Il s'adossa à un pilier, non loin du trio de tête des Enfers. D'un air totalement décontracté, comme si sa place était parmi ceux là, il prit la parole.

"Que pensez vous offrir aux Titans pour les convaincre de se battre en première ligne ? A notre place, en guise d'avant garde. Ils sont là depuis bien plus longtemps que nous. Ils risquent surtout de nous rire au nez. Pour l'heure en effet, ils pansent leurs plaies au Sanctuaire, j'en reviens. Je puis vous assurer qu'ils sont affaibli, mais pas stupide. Le Juge du Griffon n'a fait que raviver une haine latente à notre égard."


Il posa son regard sur Alessio et sourit.

"Malgré tout, je pense, pour l'heure avoir calmer les choses auprès du Grand Pope, et de quelques chevaliers d'or. Mais cela ne durera pas, croyez moi."

Il réfléchit un instant.

"Nous devrions promettre quelque chose aux Titans... Sans pour autant se donner la peine de leur offrir une fois leur tache accomplie. Que pensez vous d'une partie du monde une fois qu'il sera conquit ? Après tout, ils arpentaient bien la Terre avant l’avènement des Dieux."

Un sourire malsain s'afficha sur son visage à demi couvert par son heaume de couleur sombre. Il se sentait à l'aise. Comme si tout ceci avait toujours fait partie de son quotidien. Peut être était-il destiné à de plus hautes sphères.


Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Jeu 9 Fév 2012 - 19:37

Thanatos avait été clair, mais Kazuki lui avait déjà bien précisé qu'il n'avait aucune intention de combattre Zeus. Il regrettait même de l'avoir affronté par le passé. Son grand père savait sans doute ou il pourrait retrouver le corps de Migard... Notre jeune héros avait besoin de plus de pouvoir pour protéger sa soeur. Alessio quant à lui était décidé à l'utilisé pour une prochaine bataille en l'envoyant au front. Il n'était pas question qu'elle prenne part à cela... Lenalee était différente, il ne voulait pas voir ses mains tachés de sang. Il devait absolument la convaincre de partir. Il n'y avait pas de place pour elle en enfers.

Le dieu de la mort ne craignait pas Apollon et Zeus et pourtant... Il ne voulait pas les affronter... Le juge ne craignait pas non plus de mourir, mais sa soeur lui posé problème... Thanatos ou même Alessio ne pouvaient pas comprendre cela. Ils n'avaient aucune compassion pour les autres. Commencer une nouvelle bataille ne serait pas judicieux, depuis qu'ils avaient fait chuté Poséidon, le royaume des morts avait attiré le regard de tout les autres camps et notamment celui de l'Olympe. Le prince d'Ivalice n'était pas un lâche et encore moins un idiot, partir au front pour jouer au kamikaze ne lui ressemblait pas. L'avertissement de thanatos avait été pris au sérieux par Kazuki, mais encore une fois, il doutait que le dieu de la mort face cela. D'une part il perdrait beaucoup d'énergie, mais il risquait de voir s'envoler tout les espoirs des enfers. Sans le petit fils de Zeus, cette armée ne serait même plus apte a pouvoir égaler la force des Ases. De plus, Lenalee chercherait à se venger, Kyrian deviendrait fou de rage, la perte du juge du Garuda serait le signe d'une enclume bloquant l'avancer d'un navire.

Ils parlaient de Biscione, cet homme sans aucune manière qui ne méritait même pas de vivre. A leur prochaine rencontre, Kazuki ne lui fera aucun cadeaux et le tuera une bonne fois pour toute, même si cela engendrera la haine des Saints... la colère de celle qu'il aime. Notre sombre héros n'était pas d'accord avec eux. Réunir les spectres alors qu'ils venaient tout juste de rentrer était une grave erreur. Souhaitaient-ils tout perdre ? Pourquoi combattre les autres si il n'y avait rien en retour si ce n'est la satisfaction d'avoir été les plus fort ? Si Thanatos choisissait d'agir maintenant, les enfers couraient à leurs pertes. C'est en faisant cela qu'il provoquera le dé-clique permettant aux dieu de l'Olympe d'agir. Il n'y avait donc qu'un seul moyen de faire face à cela. C'était de ne pas provoquer de guerre sainte, les dieux sacré n'attendaient que cela... et Thanatos foncé droit dans le piège... Il voulait d'autant plus utiliser les titans en avant poste ? C'était ridicule... Il pensait réellement que Cronos accepterait une telle proposition ?... Un refus du père de Zeus était inévitable, se rendre la-bas pour ça était inutile, il connaissait déjà la réponse.

Se cacher derrière d'autres personnes étaient l'une chose qu'il détestait le plus. Une victoire acquis par une force extérieur ne l’intéressait pas. Comment pouvait-on jouir de gagner une guerre sans se salir les mains. Thanatos avait changé, il ne semblait même plus prendre plaisir à donner la mort à ses ennemi. Pour Kazuki, les alliances ce n'étaient pas sa tasse de thé, il n'avait besoin de personne d'autre pour terrasser ses adversaires. C'est pourquoi il n'allait pas rassembler ses spectres. Setesh était sans doute avec Lenalee et cela lui fera sans doute du bien d'être en sa compagnie. avec un peu de chance, il deviendra un peu plus humain. Le prince d'Ivalice n'avait rien voulu dire, il se moquait un peu de ce qui allait se passer. Pour le moment, il devrait retrouver Zeus pour devenir plus puissant encore... De plus, il voulait savoir d'où venait cette entité qui avait su tenir tête à Thanatos. Une autre personne fit son apparition, c'était un spectre, encore un qu'il n'avait pas eu l'occasion de croiser. Il dégageait une impression de déjà vu... C'était peut-être son imagination. En tous cas, il avait eu l'audace de venir dans son domaine sans se présenter convenablement à ses supérieurs... Une chose qu'il aurait sans doute puni mais pour l'heure il avait d'autre chat à fouetter. Lui aussi semblait vouloir se battre et utiliser les titans en premières ligne... Depuis quand les spectres d'Hadès étaient devenu aussi lâche... Kazuki dégagea alors un sentiments de colère qui s'ajouta à une aura cosmique assez déroutante... Son surplis quitta son corps avant de rejoindre sa place au coeur même du domaine de Toloméa. Il n'avait pas besoin de son armure et il voulait une fois encore prouver qu'il n'avait aucune intention de se battre hors de ses frontières pour le moment.




" Je ne penses pas que Cronos soit assez bête pour se laisser berner aussi facilement... "

Le juge fit alors demi-tour pour quitter les lieux, il en avait assez entendu pour l'instant. Il avait besoin de retrouver Zeus pour récupérer quelque chose d'important. Avant de partir, il s'arrêta et se tourna vers le dieu de la mort pour reprendre.


" Je demanderai à mes guerriers de se tenir à disposition. En attendant... "

D'un regard direct, il dévisagea l'autre spectre, il connaissait certes ce surplis mais son prénom lui était encore inconnu... C'était donc cette personne qui avait rejoint l'étoile du Griffon. Tant mieux, il n'aura donc pas à le supporter plus longtemps. Il s'avança un peu plus en direction de la sortie et s'approcha d'Alessio sans le regarder. Au moment où ils se croisèrent il reprit la parole calmement mais froidement.




" S'il arrive quelque chose à Lenalee, je t'en tiendrais pour unique responsable, et ce, quel qu'en soit les circonstances. N'oublie pas ça. "

Sans s'arrêter, il continua de marcher en direction de la porte des enfers. Avant de partir rejoindre l'Olympe, il devait s'arrangeait pour prévenir ses spectres pour qu'ils se préparent aux combats, car tel était le souhait de Thanatos.


==> Porte des enfers

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Sam 11 Fév 2012 - 3:10

Ce sera fait. approuva-t-il dans un hochement de tête, non sans s'en réjouir.

Kazuki continuait de n'en faire qu'à sa tête, déterminer à gravir le Mont Olympe au nom d'un obscur dessein.

Alessio n'en avait cure, tant que cela n'entrait pas en conflit avec ses propres plans – et puisqu'aucun d'eux n'avait trait à ce lieu sacré, il doutait fort que cela puisse être le cas. Qu'il vaque à ses occupations, si cela pouvait l'empêcher d'être un obstacle de plus sur sa route. Tant que le Garuda se garderait de lui, ne fût-ce que vis-à-vis de sa jeune soeur, il y aurait toujours un risque pour qu'il devienne une épine dans le pied supplémentaire. N'ayant pas le pouvoir requis pour le confronter en duel, il devrait ruser si la tension entre eux se mettait à grimper soudainement. Et nul doute que ce n'était pas le moment propice pour nourrir ces querelles intestines, alors que présenter un front uni était justement une priorité. Mais comme il l'avait pensé, son comparse n'avait aucune raison d'agir à son encontre dans l'immédiat. Car même si l'idée que sa cadette traîne en sa compagnie suffisait à lui hérisser le poil, il devait aussi reconnaître qu'elle ne serait plus en sécurité nulle part ailleurs que sous la protection de son supérieur. Lui-même était une menace, mais pas de la même manière, et c'était une toute autre histoire... Ses provocations tombèrent dans l'oreille d'un sourd, le Griffon n'y étant que peu sensible. Plus encore en sachant que les risques étaient minces. Après tout, personne plus que lui n'était capable d'une haine farouche si on malmenait ses jouets sans son consentement.

Il ne pouvait certes pas lui en offrir la garantie absolue – un incident est si vite arrivé – mais se ferait un malin plaisir de lui signifier plus tard que ses craintes étaient infondées... Pour le moment. Sitôt que son confrère eut quitté la scène, qui n'était pourtant rien de moins que sa propre demeure, il salua son départ d'un haussement d'épaules. Il ne faisait que peu de cas de ce début d'altercation, qui en resterait quoi qu'il arrive à ce stade embryonnaire. Il ferait tout pour cela. Quitte à devoir comploter de manière à ce que le cas de Kazuki ne soit plus un problème... Reportant son attention sur Althaziel, il le dévisagea un long moment. Son sourire ne le quitta pas malgré la position délicate dans laquelle le mettait le Basilic – ce qu'il semblait, de plus, avoir fait intentionnellement. Qui était-il donc pour s'inviter non seulement en la demeure d'un Juge, mais avancer ses pions sur l'échiquier sans y avoir été autorisé ? Le rictus qui étirait les lèvres d'Alessio s'agrandit imperceptiblement. Il allait devoir lui inculquer une notion qui de toute évidence était manquante. Au jeu des trônes, il faut vaincre ou périr, il n'y a pas de compromis. Son entrée en matière ne manquait pas de panache, mais se laisser aveugler par l'ambition avait plus de chances de lui faire toucher le fond que connaître les sommets.

Je n'ai fait que me rendre auprès d'une amie. S'ils ne tolèrent même plus les visites de courtoisie et m'en tiennent rigueur, que devrait-on dire des manières de leur Grand Pope ? Puisque s'emparer du trône semble plus adéquat selon leurs us et coutumes, je me ferai une joie d'en faire de même lors de ma prochaine escapade, nul doute qu'ils en seront ravis. À Rome, fais comme les romains. N'est-il pas ?

Cela dit, en s'immisçant dans la conversation, le Spectre Céleste s'était avéré être de bon conseil. Sa vue d'ensemble de la situation actuelle était pertinente et le Juge du Griffon était curieux de savoir si ce n'était que la chance du débutant manifestée sous forme d'un éclair de génie ou s'il était toujours aussi performant. Auquel cas ses avis pourraient être à prendre en compte, quand bien même sa présence ici n'était pas légitime. Il espérait juste qu'on ne l'interroge pas plus sur ses fréquentations au sein du Sanctuaire. Non pas qu'il en ait honte ou cherche à s'en cacher, mais il voulait ne la leur présenter qu'une fois acquise à leur cause... Non, à la sienne. Angèle pouvait potentiellement devenir la pièce maîtresse de son jeu élaboré au fil du temps, se précipiter ne ferait que fragiliser l'équilibre de ses machinations. Il y avait encore trop à faire que pour s'avancer en révélant ce projet au grand jour. Et puis, ménager cette surprise ne la rendrait que plus efficace au moment opportun, et celui-ci n'était pas encore venu. Le regard rieur dont il le gratifia valait tous les applaudissements du monde.

Les Titans sont certes plus anciens, mais surtout plus faibles. Ils comptent sur nous pour leur rendre leur gloire passée et s'en savent incapables s'ils sont isolés. Ils ne prendront pas le risque de trahir une alliance même si ce que nous demandons leur est défavorable. Y mettre les formes suffira amplement à les convaincre de se plier à nos exigences. Mais il est vrai que les acculer pourrait nous nuire sur le long terme si cela éveille en eux un désir de vengeance. Nous ne devons pas abuser de cet avantage. Or, en leur qualité de dieux antiques, m'est avis que rien ne saurait leur faire plus plaisir que de rentrer à la maison. Or, je crois savoir que la leur est longtemps restée sans occupants et se remet à peine de sa chute, dont nous sommes à l'origine.

Avec cette intervention inopinée, l'Étoile de la Victoire avait illuminé cette réunion, jusque là placée sous le signe de la morosité. N'en déplaise à Thanatos, mais il manquait du goût prononcé pour le jeu que son nouveau subalterne semblait avoir, ne rendant sa présence que plus enrichissante. Il pouvait tant s'en faire un allié que risquer de le voir se retourner contre lui tôt ou tard, et le résultat final de cette subordination naissante l'intriguait par avance. Pour sa part, qu'il reste à leurs côtés n'était pas pour lui déplaire : sa participation pourrait même être judicieuse. Le maître des lieux les ayant quitté prématurément, ce ne serait guère déplacé que de le remplacer par un autre, qui au moins avait l'air de se sentir bien plus concerné. Alessio lui-même ne l'était que très peu à l'origine, mais ce nouveau compagnon lui avait redonné goût à la conversation. Au moins avait-il fait semblant de s'y intéresser, à la différence du Garuda qui s'obstinait à ne voir que ses désirs. Qu'à cela ne tienne, même si cela n'avait pas manqué de lui donner une idée qui, bien exploitée, ne ferait que consolider une position de force acquise depuis fort longtemps. Ôtant sa cigarette de ses lèvres pour en faire tomber la cendre incandescente, il repoussa quelques boucles d'ébène avant de les fixer de ses pupilles livides. La malveillance qui avait fleuri sur ses traits ne laissait que peu de place au doute.

Nous les avons déjà défaits par le passé, qu'est-ce qui nous empêche de le faire une seconde fois ? Zeus est certes de retour parmi nous, mais je ne doute pas que nos forces conjuguées puissent avoir raison même du Roi des Dieux. Et après tant de temps d'absence, je ne doute pas qu'il doit avoir nombre d'affaire à traiter : il ne serait point malaisé de tromper sa vigilance. Et quand il se mobilisera, il sera déjà trop tard pour empêcher une nouvelle chute. Proposons-leur de mener cette bataille à leurs côtés. Nous pourrons toujours les abandonner à leur sort si cela devait tourner en notre défaveur, mais je préférerais ne pas avoir à m'en faire une raison. Il est préférable de les avoir sous notre férule en cas de besoin, même si ce n'est que pour mieux les voir tomber à tour de rôle en nous suivant dans nos campagnes... Ou plutôt en nous y précédant, dans le présent cas. De plus, l'urgence ne serait point de mise, même après leur avoir fait cette promesse. Cela fait plusieurs éternités qu'ils attendent de pouvoir reprendre la place qui leur est due, à la leur faire miroiter nous nous donnerons le répit dont nous aurons besoin après avoir remporté cette guerre. Offrons-leur l'Olympe sur un plateau d'argent, et ils seront nos obligés... Jusqu'à ce que la Mort nous sépare, si j'ose dire. appuya-t-il en adressant un regard en coin au Dieu qui la régentait.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mar 14 Fév 2012 - 12:27

L'entretien approchait de son terme. L'entente entre les trois fortes têtes des enfers rendait encore plus glaciale l'atmosphère du temple de Toloméa déjà rendue bien froide par les colonnes de ce temple. Alors même que les palabres entre les trois entités commenceaient sèrieusement à ennuyer le Dieu de la Mort, qui sentit une quatrième présence dans ces murs. Un spectre venait d'arriver. Il s'adossa à un pilier, non loin du trio de tête des Enfers. D'un air totalement décontracté, comme si sa place était parmi ceux là, il prit la parole sans prendre la peine ni de saluer le fils de Nyx, ni de se présenter.

"Que pensez vous offrir aux Titans pour les convaincre de se battre en première ligne ? A notre place, en guise d'avant garde. Ils sont là depuis bien plus longtemps que nous. Ils risquent surtout de nous rire au nez. Pour l'heure en effet, ils pansent leurs plaies au Sanctuaire, j'en reviens. Je puis vous assurer qu'ils sont affaibli, mais pas stupide. Le Juge du Griffon n'a fait que raviver une haine latente à notre égard."

Le Dieu de la Mort regarda d'un air impassible ce jeune présomptueux qui venait se méler à une réunion où il n'avait pas la place. Alessio exposa aussi sa vision concernant l'alliance possible avec les Titans.

Qui es-tu pour nous interrompre sans même te présenter à moi?
Thanatos se retourna vers Kazuki et Alessio, s'adressant à eux pour savoir qui était responsable de ce manque d'éducation.

Ce spectre est sous les ordres de qui? Qui ne lui pas enseigner la politesse qu'il doit adopter en notre présence?

Sans même attendre, le spectre repris

"Nous devrions promettre quelque chose aux Titans... Sans pour autant se donner la peine de leur offrir une fois leur tache accomplie. Que pensez vous d'une partie du monde une fois qu'il sera conquit ? Après tout, ils arpentaient bien la Terre avant l’avènement des Dieux."

Ce jeune spectre ne manquait pas d'audace mais le Dieu de la Mort n'appréciait aucunement son entrée ampli de certitude et d'assurance malgré la présence des trois personnes les plus dangereuses qui soit... Kazuki inquiéta Thanatos. Son regard était différent, froid mais aussi ampli de haine suite aux voeux du Seigneur de la Mort. Et celui ci ne se fit pas prier pour lui faire part de ses sentiments.

Je ne penses pas que Cronos soit assez bête pour se laisser berner aussi facilement...

Il ne s'agit pas d'utiliser Cronos en première ligne mais de se lier à lui pour utiliser de la meilleur facon qui soit, la puissance qu'il dispose pour arriver à notre fin. Je sais très bien que ces manières te révulsent Prince d'Ivalice, mais en l'absence d'Hadès, d'Hypnos, de Morpheus, Phantasos, Iscelos et de la Wyvern, nous n'avons pas grandes marches de manoeuvre. En l'état actuel des choses, il s'agit d'être stratégique pour garder cette crainte sans limite qu'éprouve les forces d'Athéna et bien d'autres à notre égard.

Sans un mot de plus, Kazuki partit. L'ame tourmentée du Prince d'Ivalice amènerait surement un jour à un combat à mort avec le Dieu de la Mort...Thanatos n'en doutait plus désormais...Alesssio quant à lui montra un certain accord sur les projets du Dieu de la Mort. Non sans etre d'un enthousiasme à faire dresser les morts, il semblait curieux de voir la méthode du fils de Nyx pour convaincre Cronos de se battre à leurs cotés, voir même à leurs cotés mais plus en avant que les spectres. Puis il ressassa la guerre contre les Olympiens et la victoire totale des spectres sur les Dieux.

Proposons-leur de mener cette bataille à leurs côtés. Nous pourrons toujours les abandonner à leur sort si cela devait tourner en notre défaveur, mais je préférerais ne pas avoir à m'en faire une raison. Il est préférable de les avoir sous notre férule en cas de besoin, même si ce n'est que pour mieux les voir tomber à tour de rôle en nous suivant dans nos campagnes... Ou plutôt en nous y précédant, dans le présent cas. De plus, l'urgence ne serait point de mise, même après leur avoir fait cette promesse. Cela fait plusieurs éternités qu'ils attendent de pouvoir reprendre la place qui leur est due, à la leur faire miroiter nous nous donnerons le répit dont nous aurons besoin après avoir remporté cette guerre. Offrons-leur l'Olympe sur un plateau d'argent, et ils seront nos obligés... Jusqu'à ce que la Mort nous sépare, si j'ose dire

Ceci est une vision plutot bancale et conditionné à plusieurs inconnus...La puissance de trois divinités du rang d'Hadès est un obstacle que seul l'alliance de Cronos, Kazuki et moi pourront franchir. Hors le Seigneur Silfrid ne semble que peu enclin à rallier ce projet. Nous devons absolument rallier une troisieme puissance divine. Notre position actuelle est délicate....

Le Dieu de la Mort s'assit dans le trone du temple de Toloméa et réfléchissa quelques instants. La situation actuelle était comme une grande table d'un échiquier ou chaque piece n'avait que peu de possibilités de mouvements. Les forces d'Athéna se renforcaient et il était indispensable de se préparer à toute éventualité.

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Althaziel

avatar
Messages : 61


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
155/155  (155/155)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Mar 14 Fév 2012 - 14:03

Althaziel se décolla de son pilier pour s'approcher du Dieu de la Mort. Posant un genoux à terre, il s'exprima à haute et intelligible voix.

"Je suis Althaziel, du Basilic, de l’Étoile Céleste de la Victoire. Veuillez excuser mon entrée en matière, mais je souhaitait signaler ma présence par une remarque pertinente. J'ai en horreur les faux semblants, et je préfère cent fois me contenter de choses intéressantes, que de perdre mon temps en palabres inutiles."

Il gardait la tête haute malgré le fait qu'il se trouvait face a deux des trois personnes les plus importantes aux Enfers.

"Je suis prêt a vous proposer mes services, et mettre mes savoirs a votre disposition"

Dans son esprit, brillait le surplis de la Wyvern. Un sourire naquit sur ses lèvres. Vision enchanteresse. Face à lui, le Dieu de la Mort semblait gigantesque. Une vague de frisson parcourut son échine. Réellement impressionnant. Mais le spectre ne s'en sentait pas moins à sa place. Il attendait que Thanatos lui ordonne de se redresser. Le poing posé au sol, fermé, sa lourde cape recouvrant de ce fait presque tout son surplis. Dans son dos, Alessio. Il ne savait quoi penser de son supérieur. Manipulateur ? Malin ? Ou tout simplement sadique ? Il aurait tout le temps d'en savoir plus avec le temps. Il avait de plus fait connaissance, même rapide, avec le second juge. Sa réaction était normale, et le Dieu de la Mort l'avait confirmé.

"J'ai eu ouïe dire qu'une place était vacante... Je voudrais vous prouver que j'en suis digne."

Voila qui était clair. Après tout, la Wyvern était son ancien Maitre. Il était donc logique qu'il prenne sa place. Du moins avec sa manière de raisonner ça l’était.

"Je dirais de plus, que j'ai un pied dans le sanctuaire. J'ai su garder mon calme et faire face à plusieurs chevalier d'Or... Et j'ai une dernière carte en main."

Un large sourire s’étira sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Ven 17 Fév 2012 - 1:54

Alessio soutint son menton de ses mains jointes, reposant paisiblement sur son siège. Cette pose lui permettait de cacher discrètement le fin sourire qui avait pris place sur ses lippes voilà plusieurs minutes. De diverses manières, Althaziel lui rappelait lui-même, autrefois. L'époque où il n'était que le Spectre du Djinn, convoitant un pouvoir qui aurait très bien pu n'être jamais le sien. Les pensées vagabondes, il retraça le chemin parcouru, assemblant le puzzle pièce par pièce avec une précision dans le détail à faire pâlir les esprits les mieux faits de ce bas monde. Pour ce qui était de la mémoire, rares étaient ceux à lui arriver à la cheville, même aux Enfers. Seul fut éclipsé le passage précédant l'obtention de son armure, celui où il avait dû se confronter à une réplique de lui-même pour mériter le Surplis du Griffon. Cette scène avait été gommée de sa conscience de main de maître, n'en laissant qu'un souvenir vague pour ne pas dire absent. Ce n'était pas même qu'y repenser lui soit désagréable, c'était plutôt que pas une once de son être ne voulait se souvenir de celui qu'il avait été autrefois. De ce qu'il était de son vivant, quand toute foi en l'être humain ne l'avait pas encore quitté. En quelques pleines poignées de siècle, les choses avaient bien changé et lui avec.

Il n'en était pas peu fier.

Avec un corps de chair et d'os, jamais il n'aurait pu prétendre occuper un poste de cette importance. Il était assez ironique de se dire que la meilleure chose qu'il ait fait de sa vie était sans aucun doute de mourir, et ce même s'il avait mis près de deux millénaires à trouver sa place dans l'au-delà. Dans les coulisses, à tirer les ficelles de ses charmants pantins sur la grande scène du monde. Une brillante représentation faite au Théâtre des Dieux, où ces derniers étaient seuls spectateurs. Car en vérité, c'était toujours eux qui l'intéressaient le plus, quand bien même le temps et les expériences lui avaient appris que d'autres jouets pouvaient s'avérer tout aussi divertissants. Seulement, le Basilic manquait de finesse et n'hésitait pas à revendiquer de but en blanc la place qui était naguère celle de Belgarath. L'espace d'une seconde, le Juge des Enfers écarquilla les yeux, laissant voir parfaitement la couleur délavée de ses iris. Et bien, on pouvait en retenir que le cran était l'une de ses plus belles qualités – ou l'un de ses plus grands défauts, s'interrogea-t-il en élevant un regard distrait vers Thanatos. Le Dieu de la Mort ne prendrait sans doute pas aussi bien de tels propos que lui, qui préférait de très loin s'en amuser.

Sa réaction à son entrée en fanfare était certes compréhensible, mais excessive du point de vue du légionnaire d'antan. Sa participation était toujours plus constructive que celle de Kazuki, qui les avait quitté un peu plus tôt. Même si la place qu'il convoitait était vacante, c'était plutôt celle du Garuda qu'il prenait dans un premier temps. Au figuré seulement, puisque le fils de Nyx s'était offert le luxe de prendre place dans le trône habituellement réservé au maître des lieux. Dans une étincelle de cosmos, il fit apparaître un jeu de carte qu'il se mit à battre dans le silence le plus total, prenant plaisir à en détailler les motifs du coin de l'oeil. Ce paquet était à l'effigie de celui utilisé pour tuer le temps lors de l'invasion du Sanctuaire Sous-Marin, qu'il s'était remémoré à peine un instant plus tôt. Ce n'était certes pas son plus beau souvenir, tant l'ennui l'y avait démangé, presque au point de le tuer – ce qui en soi n'aurait pas été grave puisque les pouvoirs d'Hadès, même en son absence, l'auraient ramené à la vie. Mais tout de même.

Ses doigts, longs et fins, presque arachnéens, se saisirent de la carte du joker et la firent tournoyer avec aisance, démontrant qu'il avait l'habitude de ce genre de jeu. La mine réjouie, il songea que maintenant qu'ils étaient remis sur pied, il allait peut-être enfin pouvoir voir de quelle couleur était le sang des Marinas avant de s'en détourner, appareillant vers des pensées sans rapports. Au moins Althaziel avait-il eu la décence de présenter ses excuses par une présentation concise de sa personne, même s'il n'était pas dit qu'il puisse rattraper son erreur. Si on entend fréquemment parler de dieux de miséricorde, ils restent plus rares que ceux prenant un malin plaisir à exercer une volonté implacable sur leur domaine de compétence. Il ne tenait qu'à Thanatos de décider de son sort, Alessio ne prendrait pas parti. Le regarder se débattre dans une toile qui pour une fois n'était pas sienne était bien plus captivant. À lui de s'en sortir par ses propres moyens. S'il voulait un jour avoir l'étoffe de la Wyvern, c'était la moindre des choses.

Il est donné à tout le monde de se rendre au Sanctuaire une fois que l'on en connaît l'emplacement exact. En repartir en un seul morceau est déjà plus digne d'éloges, en particulier pour nous autres Spectres, mais je ne vois pas quelle fierté tu peux en tirer. Souvenons-nous que pour l'heure, nous sommes toujours protégés par ce pacte absurde en vertu duquel nous ne pouvons porter la main l'un sur l'autre sans que soit déclarée la guerre totale. Bien sûr, cela ne saurait durer...

Au milieu des cartes richement décorées avait émergé le cube de cristal dont plus personne ne pouvait ignorer le contenu à présent. Il se pavanait tant et tant en l'ayant à la main qu'il eut été invraisemblable de n'en avoir pas deviné la provenance, sans qu'il ne cherche pourtant à en être récompensé. La douce folie qui s'empara des pupilles d'Alessio fut rapidement réprimée. En s'emparant de ce modeste souvenir, il avait mis le feu aux poudres et le retour de flammes ne manquerait pas de faire résonner les tambours de guerre dans le lointain. Le statu quo trop longtemps maintenu était sur le point de voler en éclats comme un vulgaire morceau de verre. Cette pensée, par homonymie, lui donna soif et il matérialisa sans ambages un verre de vin dont il tira une première lampée. Ses papilles en frémirent d'extase et, alors qu'il en détaillait la robe vermeille d'un oeil expert, sa voix monocorde s'éleva à nouveau.

Avoir tenu tête à des Chevaliers d'Or est certes honorable, mais ne fait pas de toi un foudre de guerre. Quel que soit le verdict du seigneur Thanatos, m'est avis que tu devrais te targuer de faits d'armes plutôt que de belles paroles. Qu'importe s'il te faut encore en accomplir pour t'en montrer digne : nous avons l'éternité devant nous, n'est-ce pas ?

Un sourire énigmatique prit place sur ses lèvres alors qu'il vidait son verre d'une ultime traite, le renvoyant au néant sans plus tarder une fois dénué de toute utilité. Un sort que pourrait bien partager le Basilic si d'aventure ses poings n'étaient pas à la hauteur de son verbe. Alessio était de cet acabit, pour sa part, mais jouait à un tout autre niveau et la comparaison n'était donc pas de mise – à plus forte raison que pour briguer un poste comme celui de la Wyvern, une force incommensurable était attendue. N'est pas le meilleur guerrier des armées d'Hadès qui veut, et il serait tâche malaisée de reprendre ce titre à Kazuki, le Griffon se devait d'en convenir. Se relevant prestement, il esquissa une parodie de révérence avant de tourner les talons, se dirigeant d'un pas vif vers une sortie qui semblait n'attendre que lui pour mieux le cerner des ténèbres qui le charmaient tant. Dans un geste nonchalant, il envoya une carte se ficher entre les plaques d'armure de l'étoile de la Victoire : celle du valet. Non pas pour l'humilier mais pour lui rappeler qu'il n'était rien de plus jusqu'à preuve du contraire, et devrait s'y cantonner tant qu'il ne verrait pas grande ouverte la voie qui lui permettrait mieux, de devenir plus qu'il n'avait jamais été.

Je laisse à vos bons soins de vérifier ce qu'il en est chez ces braves Titans, si vous le voulez bien. Je serais fort mal avisé de me rendre auprès d'eux pour en prendre la température, on m'a toujours dit que j'avais une fâcheuse manie à refroidir l'ambiance. Rien ne sert de prévoir si nos dispositions ne sont finalement pas celles que nous avions prévues, aussi vaut-il mieux éprouver leur serment dès à présent afin de pouvoir établir un plan de bataille adapté. Quand bien même leur viendrait l'envie de nous planter un couteau dans le dos, le baiser glacé de notre lame pèsera sur leur gorge bien avant. Je ne doute pas que votre force de persuasion saura les mettre sur la bonne voie ! Pour ma part, je m'en vais battre le rappel des troupes, comme nous l'avions prévu. M'est avis que nous nous reverrons incessamment sous peu. Puisse la chance être de votre côté. En ce qui me concerne, je n'ai aucun doute à son sujet : elle ne m'a jamais fait défaut.
Citation :
→ Anténora.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Ven 17 Fév 2012 - 12:39

Suite aux remarques conjuguées du Dieu de la Mort, des Juges du Garuda et du Griffon, le Spectre Celeste du Basilic changea radicalement d'attitude et finissa par se présenter à ses supèrieurs. Althaziel se décolla donc de son pilier pour s'approcher du Dieu de la Mort. Posant un genoux à terre, il s'exprima à haute voix,, ne manquant toujours pas de cran, prouvant ainsi soit sa folie, soit sa trop grande confiance en lui. En effet, il ne tarda pas à se proposer de lui même à la derniere place de Juge d'Hadès laissé vacante depuis la disparition de Radhamantys.

Je suis Althaziel, du Basilic, de l’Étoile Céleste de la Victoire. Veuillez excuser mon entrée en matière, mais je souhaitait signaler ma présence par une remarque pertinente. J'ai en horreur les faux semblants, et je préfère cent fois me contenter de choses intéressantes, que de perdre mon temps en palabres inutiles. J'ai eu ouïe dire qu'une place était vacante... Je voudrais vous prouver que j'en suis digne. Je dirais de plus, que j'ai un pied dans le sanctuaire. J'ai su garder mon calme et faire face à plusieurs chevalier d'Or... Et j'ai une dernière carte en main

Je n'ai cure de ce que tu as en horreur. Le respect de tes supèrieurs et de tes Dieux doit aller au dela de tout sentiments. N'oubli pas la raison pour laquelle tu portes une telle armure et pourquoi Hadès à incarné en toi l'esprit d'un spectre et celui du Basilic... Ensuite, si tu brigues réellement la position de Juge d'Hadès...et donc l'armure de la Wyvern, il te faudra montrer un esprit particulièrement affuté et un pouvoir des plus grands. Comme tu as pu le remarquer, Kazuki Silfrid du Garuda et Alessio du Griffon n'ont pas leur place de juge sur une election.... leurs caractéristiques les imposaient naturellement à ce poste. Si la Wyvern te reconnait comme juge, elle se manifestera d'elle même.

Avant même qu'Althaziel ne réponde, le Griffon remit ses soi-disants fait de gloire à leurs véritables places. Se relevant prestement, il esquissa une révérence avant de tourner les talons, se dirigeant vers la sortie. Dans un geste nonchalant, il envoya une carte se ficher entre les plaques d'armure de l'étoile de la Victoire : celle du valet. Non pas pour l'humilier mais pour lui rappeler qu'il n'était rien de plus jusqu'à preuve du contraire. Ce geste arracha au Dieu de la Mort un sourire d'amusement qui lui rappelait le plaisir qu'il avait de voir Alessio, Juge du Griffon.

Je laisse à vos bons soins de vérifier ce qu'il en est chez ces braves Titans, si vous le voulez bien. Je serais fort mal avisé de me rendre auprès d'eux pour en prendre la température, on m'a toujours dit que j'avais une fâcheuse manie à refroidir l'ambiance. Rien ne sert de prévoir si nos dispositions ne sont finalement pas celles que nous avions prévues, aussi vaut-il mieux éprouver leur serment dès à présent afin de pouvoir établir un plan de bataille adapté. Quand bien même leur viendrait l'envie de nous planter un couteau dans le dos, le baiser glacé de notre lame pèsera sur leur gorge bien avant. Je ne doute pas que votre force de persuasion saura les mettre sur la bonne voie ! Pour ma part, je m'en vais battre le rappel des troupes, comme nous l'avions prévu. M'est avis que nous nous reverrons incessamment sous peu. Puisse la chance être de votre côté. En ce qui me concerne, je n'ai aucun doute à son sujet : elle ne m'a jamais fait défaut.

Le second juge quitta donc le temple de Toloméa et la réunion arriva donc à son terme. Le Dieu de la Mort se retrouvait donc seul avec Althaziel. Detournant son regard du spectre, il prit son instrument de prédiléction et commencea à jouer un morceau d'une rare mélancolie. Comme si le son émis par cet instrument pouvait pousser le genre humain à émettre des sentiments noirs, déprimants....voir même suicidaires. Thanatos ne regardait même pas Althaziel. Il fallait s'élever à un certain rang pour que le fils de Nyx daigne poser le regard sur un être humain. Il a par le passé beaucoup conversé avec Kazuki, le Juge du Garuda car lui aussi possède du sang divin et avec Alessio qui lui possède le rang de juge, mais le Dieu de la Mort ne prend que tres rarement de temps pour s'occuper des autres spectres dont le pouvoir ne serait pas suffisamment interessant. Toutefois, il prit la peine de s'adresser à Althaziel

Spectre du Basilic... Ton envie d'endosser la responsabilité et la puissance d'un juge est noble. Vouloir être sous ma coupe est quelque peu...suicidaire ne trouves tu pas? N'éprouves tu pas la crainte de pouvoir mourir à chaque instant de ma main? Je n'ai jamais pris d'humain sous ma tutelle. Dis moi pour quelle raison je ferais un écart pour ta personne?...

Inconsciemment...ou pas....le Dieu de la Mort commenceait déjà à tester le spectre du Basilic. La pression moral du fils de Nyx sur son vis à vis devait le pousser dans ses retranchements. Pour rester en sa compagnie ou pour aller en mission au Royaume de Cronos, Thanatos devait voir de ses yeux, de quel bois était fait le spectre du Basilic.


----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Althaziel

avatar
Messages : 61


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
155/155  (155/155)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Ven 17 Fév 2012 - 12:58

Spectre du Basilic... Ton envie d'endosser la responsabilité et la puissance d'un juge est noble. Vouloir être sous ma coupe est quelque peu...suicidaire ne trouves tu pas? N'éprouves tu pas la crainte de pouvoir mourir à chaque instant de ma main? Je n'ai jamais pris d'humain sous ma tutelle. Dis moi pour quelle raison je ferais un écart pour ta personne?...


Althaziel avait toujours un genoux à terre, le dieu de la Mort ne lui ayant pas encore intimé l'ordre de se relever. Toutefois, il répondit de manière audible à son supérieur.

"Je ne vois pas de meilleure raison de vous servir. La Mort n'est qu'un passage, et sa crainte ne pourrait faire que renforcer ma détermination, si seulement elle en avait besoin. Je ne vis que pour avancer. Vous souhaitez une raison d'avoir un humain à vos cotés ? Qui mieux qu'un humain peut les comprendre ? Leur envie de vivre, qui les pousse sans cesse à vouloir profiter de chaque instant. Ce sentiment fugace qu'est l'amour. Ce que l'on appelle confiance, et qui les lie bien souvent largement au delà de la servitude. Qui mieux que quelqu'un qui a déjà ressentit cela, peut réussir à les comprendre ? Je me suis moi même débarrassé de tout ces poids volontairement afin de me consacrer a mes objectifs. Mais je n'ai pas oublié. Pardonnez mon audace Maitre, mais vous êtes trop direct. Je me permet de vous le dire car j'ai du respect pour vous, et selon moi, ce serait aller contre mes principes que de ne pas vous dire ce que je pense. Je risque votre courroux ce faisant, mais j'en assume les conséquences."

Le Basilic écoutait la mélopée entêtante du fils de Nyx. A la fois envoutante et inaudible pour lui, il se laissait bercer par les notes qui chantaient à son oreille. Il baissa un peu plus la tête, craignant à chaque instant un coup fatal sur la nuque. Il n'en montrait rien, mais face à un dieu, ses faux semblants étaient vains. Il ne cherchait donc pas à le cacher véritablement.

"J'ajouterais que cette sensation, cette crainte de la Mort est grisante. Elle ne fait que me pousser vers l'avant. J'en tremble d'excitation."

En effet, le Basilic tremblait, mais un sourire éclairait son visage. Imperceptiblement, il commençait à laisser filtrer son cosmos, faisant ressentir à celui qui occupait à ce jour la plus haute place aux Enfers, toute l’étendue de sa vengeance.

"Durant toutes ces années, un seul sentiment m'a poussé a avancer, la Vengeance. J'y ai voué ma vie. Maintenant, il s'agit de servir les Enfers."


Une nouvelle fois, un sourire éclaira son visage. Un rictus empli de folie, de sadisme et voilé d'une touche de manipulation.

"Je puis vous être utile Maitre."

Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17619


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Ven 17 Fév 2012 - 17:19

Althaziel qui restait toujours un genou au sol ne se démonta pas et répondit au Dieu de la Mort

Je ne vois pas de meilleure raison de vous servir. La Mort n'est qu'un passage, et sa crainte ne pourrait faire que renforcer ma détermination, si seulement elle en avait besoin. Je ne vis que pour avancer. Vous souhaitez une raison d'avoir un humain à vos cotés ? Qui mieux qu'un humain peut les comprendre ? Leur envie de vivre, qui les pousse sans cesse à vouloir profiter de chaque instant. Ce sentiment fugace qu'est l'amour. Ce que l'on appelle confiance, et qui les lie bien souvent largement au delà de la servitude. Qui mieux que quelqu'un qui a déjà ressentit cela, peut réussir à les comprendre ? Je me suis moi même débarrassé de tout ces poids volontairement afin de me consacrer a mes objectifs. Mais je n'ai pas oublié. Pardonnez mon audace Maitre, mais vous êtes trop direct. Je me permet de vous le dire car j'ai du respect pour vous, et selon moi, ce serait aller contre mes principes que de ne pas vous dire ce que je pense. Je risque votre courroux ce faisant, mais j'en assume les conséquences

Amour, confiance...des sentiments humain qui n'ont pas de place lorsque l'on porte une armure. On ne devient pas chevalier d'Or, Général, Guerrier Divin ou Spectre pour se permettre d'éprouver ces sentiments. Les enjeux sont si colossaux qu'un sentiment pouvant potentiellement pousser à dévier de ses objectifs n'est pas acceptable. Hadès choisit ses hommes par rapport à la volonté et l'indefectible engagement envers leur Seigneur. Des guerriers pouvant se laisser influencer n'ont pas de place au sein de notre armée élitiste....

Tu me trouves trop direct HAHAHAHAHA...tu m'amuses réellement. Dis moi pourquoi tu me trouves trop direct et qui en ce bas monde ne pourrait ne serait que s'elever contre moi pour me signifier de changer ma conduite?...parle je t'écoute.


J'ajouterais que cette sensation, cette crainte de la Mort est grisante. Elle ne fait que me pousser vers l'avant. J'en tremble d'excitation. Durant toutes ces années, un seul sentiment m'a poussé a avancer, la Vengeance. J'y ai voué ma vie. Maintenant, il s'agit de servir les Enfers. Je puis vous être utile Maitre

Althaziel tremblait, mais un sourire éclairait son visage. Il commença à laisser filtrer son cosmos, faisant ressentir à Thanatos, toute l’étendue de sa vengeance. Une nouvelle fois, un sourire éclaira son visage. Un rictus empli de folie, de sadisme. Le Dieu de la Mort s'amusait de voir ces visages humains tiraillés par la vengeance....Même si la vengeance était un sentiment très puissant et poussait les hommes à se dépasser, à aller au dela de leurs limites, ce sentiment parfois incontrolable avait justement l'inconvéniant de son avatange et Thanatos ne se tarda de le lui enseigner.

Jeune Basilic, la vengeance n'est il pas un sentiment dangereux?...Certes il te permettra de te dépasser et d'atteindre sans aucun doute un pouvoir jusqu'ici insoupconné mais que se passera t-il si jamais tu perds le controle sous l'effet de ce sentiment si dopant et jouissif?

Le Dieu de la Mort se leva et avanca vers la sortie de Toloméa sans préciser quoique ce soit à son hote. Il laissait, d'une certaine facon...toujours peu si communicante, le choix, au spectre du Basilic, de le suivre. Testant une nouvelle fois l'audace du spectre qui n'hesite pas à requerir auprès du Dieu de la Mort lui même le surplis de la Wyvern. Le fils de Nyx se délectait à l'idée de tester Althaziel, tout en esperant que cette nouvelle...occupation...n'allait pas lui claquer entre ses doigts experts.
Il était temps de se rendre au royaume de Cronos, rencontrer le père des Olympiens pour confirmer leur alliance afin de contrer les forces athéniennes. Même si l'amour entre Cronos et Thanatos n'était pas très reluisant, l'importance d'une grande prospéritée dominait et rendait les échanges entre divinités,...... supportables.

Arrow Cronos Labyrinthos

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Althaziel

avatar
Messages : 61


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
155/155  (155/155)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Ven 17 Fév 2012 - 18:26

Althaziel se redressa lorsqu'il vit partir le dieu de la Mort. Il était encore en vie et ses paroles résonnaient dans son esprit.

Jeune Basilic, la vengeance n'est il pas un sentiment dangereux?...Certes il te permettra de te dépasser et d'atteindre sans aucun doute un pouvoir jusqu'ici insoupçonné mais que se passera t-il si jamais tu perds le contrôle sous l'effet de ce sentiment si dopant et jouissif?

Il ne perdrait pas le contrôle, sous aucun prétexte. L'espace d'un instant, il resta dans cette position. Si Thanatos n'avait pas prit la peine de lui indiquer la sortie, c’était sans aucun doute pour une bonne raison. Il fallait le suivre. Son audace, jusqu’à présent, avait porté ses fruits. Une entrevue en tête à tête avec celui qui se trouvait au sommet des Enfers n’était pas donné à tout le monde. Qui plus est, en sortir indemne relevait de la prouesse. Voulant sans cesse repousser ses limites, le spectre du Basilic se releva et s'engagea dans le sillon de son supérieur.

Il enfila de nouveau le heaume de son surplis, jetant un dernier regard en arrière. Il sourit. Quoi qu'il advienne, à partir de maintenant, il laissait son ancienne "vie" derrière lui. Car il ne sortirait sans doute pas de ce duo, de la même manière qu'il en était entré. Marcher aux cotés du dieu de la Mort était loin d’être courant. Et il le savait.

Sa lourde cape violette flottait derrière lui, restant quelques instants de plus a Toloméa. L'heure du véritable test avait sonné...

Arrow Cronos Labyrinthos
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Entretien au sommet   Sam 17 Mar 2012 - 14:05

Enfin de retour, le petit fils de Zeus prit immédiatement le chemin de son domaine. Le cosmos des différents spectres étaient présent dans la demeure d'Alessio. Le juge du Griffon devait certaine leurs parlaient de ce qui c'était passé. En sachant que le dieu des hommes étaient de retour, Lenalee comprendrait bien vite pourquoi il était parti de la sorte. A son arrivé, il entra dans une pièce avant d'augmenter son cosmos pour voir son surplis se coller à lui. Maintenant qu'il était revenu, ils allaient pouvoir passer à l'offensif. Il fallait avant tout retrouver les autres. Thanatos n'était toujours pas rentré de son voyage au tartare, il devait avoir beaucoup de chose à dire à Cronos. Le juge du Garuda aurait bien aimé le rejoindre mais son devoir était de préparer les troupes. Il était partie depuis quelques temps déjà, il était surpris qu'Alessio ne soit toujours pas partie. Puisqu'il avait encore un peu de temps libre avant que les autres ne viennent à lui, il allait perfectionner ses techniques. Il devait apprendre à maitriser un troisième élément pour pouvoir combler ses yeux. Il avait toujours sur lui la boucle d'oreille que sa bien aimé lui avait donné. C'était peut-être jolie mais il ne pouvait tout de même pas la mettre sur lui... il trouvait que ce genre de bijou n'allait pas sur un homme. Il prit alors une simple ficelle avant de mettre la boucle d'oreille dessus. Il coupa une certaine longueur avant de mettre tout ça autour de son cou. Cela n'était pas voyant car il avait fait en sorte que cela soit en dessous de son surplis. Le regard tourné vers le royaume des mort, il sortie de la pièce par le grand balcon en faisant un bond d'une grande hauteur. Il retomba sans bruit sur le sol. Ses yeux sombres se mirent alors à virer au rouges. Son sombre cosmos faisait trembler le monde des morts. D'un coup sec, ses doigts firent entouré d'un éclair noir et il coupa une falaise en deux un un bref mouvement de bras.



La terre vibra lorsque le gros rocher tomba sur le sol. On aurait dit qu'une météore avait percuté le royaume des enfers. Son pouvoir était devenu encore plus grand et il devait à tout prix mettre la main sur le corps de son père pour pouvoir augmenter encore plus ses capacités. La puissance actuelle de Kazuki n'était pas encore suffisante. Il augmenta une nouvelle fois son cosmos et une foudre noir se mit alors à s'abattre sur le sol. Le bruit des éclairs raisonnaient dans le ciel rouge. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas prit un peu de temps pour s'entraîner. Il n'avait même pas besoin de bouger pour réduire tout ce qui se trouvait devant lui. L'air était comprimé, la terre était fissuré et les rochers se brisaient pour se retrouver sous forme de poussière. Il donna un coup de poings vers le ciel qui transperça les hauteurs du royaume des morts pour se retrouver propulser dans le monde des mortels. Une énergie obscure se dégageait de tout son être... Cela lui faisait du bien de libérait un peu ses pouvoirs... car il n'avait que peu d'occasion de les utiliser à fond face à ses adversaires.



----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entretien au sommet   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le 5 e sommet des Amériques
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Domaines des Juges des Enfers :: Toloméa-