Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2185


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Jeu 15 Déc 2011 - 13:17

Il était temps d'y aller... Lenalee avait été choisit pour accompagner le juge du Griffon pour cette mission. Elle devait s'assurait de l'alliance qui les unissaient avec les titans. Cela n'allait pas être évident, traverser le labyrinthe de Cronos en compagnie du spectre qu'elle aimait le moins n'était pas de tout repos. Certes il s'agissait de son supérieur et elle devait le respecter et lui obéir. Kazuki lui avait dit et répété cela de nombreuse fois. La jeune fille devait être responsable et assumer ses choix, c'est pourquoi elle avait elle même était volontaire pour cette mission. Le chemin des enfers au domaine des titans ne lui était pas étranger, elle était déjà venu ici il y a quelque temps. A l'époque elle était venu ici pour enquêter sur la disparition d'Hypnos, aujourd'hui, ils étaient ici pour le bien du sombre monarque. La disparition de leurs seigneur avait laissé un vide. La jeune femme était assez triste d'avoir perdu celui qui lui avait permit de retrouver Silfrid. Elle souhaitait le revoir rapidement et pour ça, elle devait se comporter dignement et honorer sa mémoire jusqu'à son retour. Après avoir prit la route, ils arrivèrent assez rapidement au domaine de Cronos. Comme la dernière fois, cette sensation négative qui entourait toute cette zone n'était pas très agréable. Allait-elle rencontrer Japet encore une fois ?

La dernière fois qu'elle l'avait vu c'était en enfers, il était venu demander de l'aide au dieu des enfers car un démon avait prit possession de son corps. Bref, elle ne l'aimait pas beaucoup, d'ailleurs il n'y avait que peu de personne qui l'avait marqué. Peu de gens avait un cœur comme elle l'aurait pensé. Les guerriers n'étaient que des brutes qui agissaient toujours avant de réfléchir. La colère et la destruction faisait partie de leurs quotidiens. Pouvait-elle les juger alors qu'elle ne savait pas ce qu'ils avaient vécu ? Elle avait perdu sa famille à cause d'une attaque provoqué par les spectres, mais avaient-ils eu le choix ? Elle ne le haïssait pas pour ça, car elle savait que les guerres se terminaient toujours ainsi.

Pendant leur petit voyage, Lenalee n'adressa aucun mot à son supérieur et se contenta de le suivre, elle portait une cape qui recouvrait son corps, son visage était néanmoins visible pour tous. En dessous, elle portait ses vêtements de vouivre qui la protégerait en cas d'attaque. Le premier temple était enfin visible. La jeune fille resta au côté du juge, elle attendait une réaction de sa part. Son rang ne lui permettait certainement pas de prendre les devants...
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1593


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Jeu 15 Déc 2011 - 15:56

Le lien s'était rompu. Hadès avait disparu.

Le trône vidé de son maître légitime, la place était vacante. Par conséquent, Alessio avait le champ libre pour mener à bien ses noirs desseins. Pourtant, il n'y avait pas le coeur. Le départ des plus illustres officiers des Enfers les avait considérablement affaibli, mais il y était indifférent. Ce qu'il regrettait, en revanche, c'était d'avoir perdu toute trace de Belhys qui l'affectait plus que tout. Et même si jamais il ne pourrait l'avouer, ne plus avoir de Belgarath vers qui diriger toute sa haine la plus cordiale lui manquerait également. Le sort du monde des ombres l'indifférait, mais on ne pouvait en dire autant de celui de son cercle de relations, aussi anarchique soit-il. Ainsi, le Griffon s'était confiné dans ses quartiers durant une longue période afin de méditer sur ces changements et de reprendre la place qui était sienne une fois qu'il aurait remis de l'ordre dans ses idées. Ce qu'il en advint n'est connu que de lui. En apparence, rien n'avait changé. Personne dans le royaume des morts ne pouvait savoir ce qui avait causé cette disparition, pas plus qu'il n'avait laissé voir le moindre trouble avant de se retirer.

Et maintenant qu'il avait fini par refaire surface, tout semblait être exactement comme avant. Tout au plus pouvait-on dénoter un léger changement, une personnalité moins exubérante... Mais ce ne serait alors qu'une illusion. Pourtant, et cela dut la surprendre, Lenalee fut laissée tranquille par son supérieur direct tout au long du trajet qui devait les emmener au Cronos Labyrinthos. Perdu dans ses pensées, le Juge n'avait pas desserré les lèvres de tout le voyage, se contentant parfois de jeter un oeil par-dessus son épaule pour s'assurer de ne pas l'avoir perdue. Plutôt étonnant de sa part, on aurait pu s'attendre à ce qu'il n'y prenne même pas garde et n'en ait cure s'il devait être séparé d'elle. Mais non, cela aurait été une erreur de jugement. Car même en temps normal, Alessio tenait à ses jouets et apportait un soin tout particulier à les garder en bon état. Car même s'il n'avait pu s'amuser avec elle autant qu'il l'aurait voulu, il la voyait déjà comme tel, à plus forte raison qu'elle était placée sous ses ordres par la hiérarchie qui leur était propre. Du moins était-ce le cas par le passé. Et maintenant, qu'en était-il ?
- Allons... Ne sois pas si tendue. Tu sembles soucieuse, puis-je savoir ce qui te tracasse ? Je suis sûr de pouvoir t'aider à te sentir mieux... Confie-toi à moi, je t'aiderai à résoudre tous tes problèmes. Tu peux me faire confiance, tu sais ?
En un éclair, Alessio avait fait volte-face, lui relevant le menton du bout de l'index afin de faire en sorte qu'elle le regarde droit dans les yeux. Le visage proche du sien, il la dévisageait avec intensité, sa mine neutre le rendant encore plus insondable que de coutume. Son sourire mesquin avait au moins le mérite d'annoncer qu'il pouvait préparer un mauvais coup à tout moment, mais ce n'était plus d'actualité. Et à vrai dire, n'avoir aucune idée du fond de sa pensée devait être encore plus déstabilisant, si ce n'est inquiétant. Pourtant, son regard semblait être dans le vague, et une pointe de mélancolie vint s'y mêler avant qu'il ne se redresse imperceptiblement. Grâce au mouvement de sa bure, la Vouivre put voir qu'il ne portait pas son surplis au-dessous. Une occasion rêvée de s'en prendre à lui si elle s'en sentait l'envie, tout Juge qu'il soit cela ne l'immunisait pas à la douleur. Pour peu qu'elle le prenne au dépourvu, elle pouvait lui occasionner de sérieux dégâts.

Le priver de son immortalité n'était bien évidemment pas de son ressort, mais elle pourrait parfaitement le tuer, même s'il devait revenir à la vie en un claquement de doigts par la suite. Ce qui perturbait le plus avec Alessio était sans doute que ses idéaux et ses ambitions restaient confus quoi que l'on fasse pour en apprendre plus à leur sujet. Qu'à la différence de la plupart des siens, il agissait au moyen de son esprit et non de ses poings, et que les seules guerres qu'il menait étaient psychologiques. Ce qui ne voulait pas dire qu'il soit démuni sur un champ de bataille, fort heureusement, mais ses penchants belliqueux n'avaient pas la même dimension que chez la plupart des Spectres. En cela, il était différent d'eux, et sortait du lot. D'une manière qui, si elle ne pouvait pas plaire à tout le monde, s'avérait néanmoins d'une efficacité redoutable. Soudain, il tourna les talons, reprenant sa progression tout en examinant le Theos Sema qui scintillait au plus haut de ces cieux obscurs. Le Griffon savait pertinemment que l'emblème avait pour effet d'exacerber la combativité en chaque être, et s'interrogeait sur l'influence qu'il pouvait avoir sur la jeune soeur du Garuda.
- Ah... As-tu ressenti cette ivresse ? On pourrait presque l'entendre nous dire que bientôt, tout ce qui vit mourra.
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Jeu 15 Déc 2011 - 19:29






Les Spectres étaient arrivés au sein du Cronos Laburinthos et, à vrai dire, aucun d’entre nous n’y avait prêté guère attention. Il était loin le temps où nous, peuple des ombres, avions peur des inconnus. Le retour du Grand Cronos nous avait libéré de nos craintes et l’emblème du Theos Sema jaillissait des cieux sombres. Pour ma part, je n’étais qu’un prêtre parmi tant d’autres. À vrai dire, et je ne m’en cachais pas, j’étais le dépositaire des nombreux secrets de mon maître. Mais qui étais-je vraiment ? Une existence? Une illusion ? Un rêve ? Une réalité ? Ou alors un guide ? Ici, dans le Domaine des Titans, il n’y a pas d’assurance, il n’y a qu’une sombre solitude qui règne en ce monde. Nul ne sait où il va aller mais l’espoir est tout de même permis. Le jour, où rayonnera la douce lumière du monde, n’est plus un souhait irréalisable, il est devenu une promesse. En attendant, en absence des Seigneur de notre Monde, je veille sur notre royaume. Ami ou ennemi, personne ne peut échapper à la loi des dieux anciens. Chaque temple recèle l’essence du pouvoir de son dieu: nul ne peut y échapper. Pas même moi… Traverser les demeures des dieux archaïques, c’est comme s’enfoncer dans les méandres d’un gouffre infini: on sait quand on y entre mais on ne sait pas comment on va y sortir. Je suis une lumière: parfois vacillante, tantôt brillante.


Là, dans le temple du souvenir, où un zéphyr parcoure ce domaine, doux et langoureux, j’entre sans attendre. Derrière moi, la porte se ferme. La marche arrière est désormais interdite: il faut avancer et affronter son propre destin. Il faut combattre sa vérité et la dépasser pour s’en sortir grandi. Il y a un jeu entre l’homme et la femme. L’ascendant de l’un est bien visible sur l’autre. Mais, ici, au royaume des titans, il n’y a plus ni maître ni roi. Chacun est seigneur de son choix. Chacun est souverain de sa vie. Chacun est monarque de sa destinée. Telle est la loi de Cronos. Je ne prête guère au parole car il ne m’appartient nullement de juger… Pour le moment en tout cas. Derrière moi, la porte de sortie se ferme. Nous sommes bloqués en ce lieu où les réminiscences d’un individu se confronte à la délicatesse trompeuse du vent. Je me trouve face au spectres, je joins mes mains et baisse respectueusement la tête en signe de salutation à mes hôtes. Mon visage est très partiellement dissimulé. On peut tout juste deviner la peau blême et ridé de mon visage ainsi que la luminescence bleutée de mon œil gauche. Pour le reste, je ne dévoile rien, je ne suis pas un chevalier, je n’ai aucune aura ni cosmo énergie. Mon pouvoir est des plus mystérieux.


«  Soyez les bienvenus dans le Domaine du Cronos Laburinthos. Plus particulièrement dans la Demeure de Dame Mnémosyne et Sieur Crios. Je serais votre guide jusqu’à votre rencontre avec notre Roi. Malheureusement, vous ne pourrez traverser les Temples des Titans sans affronter votre passé, votre présent et votre futur. Vos plus profonds secrets seront révélés: il n’appartiendra qu’à vous de les nier ou de les accepter. Ceci n’est nullement une agression: considérez cela comme une épreuve que tout être humain doit traverser… »
Commençais-je alors que les murs du temple se mirent à scintiller.


De vagues images apparurent sur les murs du temple. Je les regardais avec attention: des images d’une jeune fille provenant d’un royaume… La mort de ses parents, tué par des chevaliers d’Athéna… Le passé de la jeune spectre défile vaguement puis disparaît rapidement. L’histoire du spectre se dévoila également fugacement sous nos yeux. De sa jeunesse jusqu’à son accès au rang des spectres. Tout se révéla rapidement. Il n’y avait aucune supercherie et je n’avais pas utilisé mon pouvoir. C’était a volonté du temple. Le zéphyr devint un vent tourbillonnant, au quatre cons du temple. Pour ma part, je ne bougeais pas. Pour le moment, ce n’était pas à moi d’intervenir, bientôt ce serait mon tour. Lorsque le Destin me l’autoriserait.


« Telle est la volonté de la Demeure de Dame Mnémosyne et Sieur Crios. Vous ne pourrez traverser ce lieu sans affronter votre passé. Vous devrez marcher sur le sentier de la gloire impérieuse de votre histoire pour marcher vers la lumière de votre propre connaissance. Accepter ce que vous êtes et révéler la quintessence de la certitude votre sincérité. Mais vous n’êtes pas obligé d’accepter: vous pouvez tout aussi bien défier les vents acérés du temple. Cependant,si je puis me permettre, l’un dans l’autre, vous n’avez guère le choix: peut être souffrirez vous ou peut être sortirez vous de ce temple assuré de votre légitimité et en paix avec votre âme… » Continuais-je alors que d’autres images défilèrent dans le temple.


Voici la signification même de ce temple: plus les souvenirs affluent, plus le vent devient violent. Les rafales sont acérées, tranchantes. Les souvenirs des deux spectres sont de plus en plus visibles. Et moi ? Tel un juge qui attend et écoute, je ne dis mot. C’est le choix de nos invités: à eux de décider. S’ils acceptent, ils avanceront, s’ils refusent, peut être mourront-ils… Peut être ne seront-ils plus admis en ce lieu… Qu’en sais-je… Je ne suis qu’un simple guide. Mon maître sait qu’ils sont là, il les observe attentivement…



Choix un: vous racontez votre passé au guide.

Choix deux: vous refusez de raconter votre passé au guide.


Dernière édition par Cronos le Sam 21 Jan 2012 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2185


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Sam 17 Déc 2011 - 20:35

- Allons... Ne sois pas si tendue. Tu sembles soucieuse, puis-je savoir ce qui te tracasse ? Je suis sûr de pouvoir t'aider à te sentir mieux... Confie-toi à moi, je t'aiderai à résoudre tous tes problèmes. Tu peux me faire confiance, tu sais ?

Non ! Tout mais pas ça ! Voilà que le juge du Griffon se mettait à jouer au grand frère. Il ne savait pas que c'était sa présence qui l'embêtait le plus ! Enfin... cela ne la dérangeait pas et elle commençait à avoir l'habitude de son comportement. Cependant ce confié à lui n'était pas la chose la plus intelligente à faire. De plus, elle doutait qu'il puisse l'aider. Le titan se mit à alors à faire volte face et à s'approcher d'elle avant d'attraper son visage. Sa tête était trop proche de la sienne !!! A quoi jouait-il ? Il voulait certainement qu'elle croise son regard. Évitant de lui montrer une quelconque émotion. Alessio avait souvent l'esprit mal tourné et il semblait toujours avoir des idée assez malsaine même envers ses compagnons. Certes, elle n'était qu'un spectre et son rang ne lui permettait pas de refusez une offre de son supérieur, mais elle n'était pas un objet ! La jeune fille se retira du juge en reculant. Elle détourna légèrement la tête avant de reprendre timidement.


" Tout vas bien, ne vous inquiétez pas pour moi je vous prie, Alessio-sama. "

Finalement, il se retourna pour reprendre la marche. Ouff... elle l'avait échappé belle. Son cœur c'était mis à battre très rapidement tout à l'heure, ça allait mieux maintenant. Ils continuèrent à marcher lorsque le juge reprit la parole. Lui qui n'avait pas parlé tout au long du voyage se mettait maintenant à poser toute sorte de question bien étrange. Lenalee qui était un peu perdu dans ses pensés suite à l'action du juge du Griffon se reprit rapidement en répondant un peu sans réfléchir.


" Euih... non pas vraiment. "

Comme d'habitude, elle manquait de confiance et sa timidité l'empêcher de s'exprimer normalement. Alors qu'ils discutaient, ils était arrivé dans le premier temple. Une personne était présente. Il ne possédait pas une grande force et ses paroles confirma sa première impression. Un guide ? Géniale, ils ne se perdraient pas de cette manière. Malheureusement pour traverser les temples, ils allaient devoir affronter le temps. Le passé, le présent et le futur. De quoi parlait-il ?... Ils étaient venu ici pour voir Cronos. En tant qu'alliée, le guide était censé les emmener au temple du dieu des titans. Il n'était pas question qu'elle révèle quoique se soit et surtout pas ses secrets. Cet personne se moquait d'elle ! Pourtant, elle accepter sans problème son passé, mais il n'était pas question de lui en faire part. Lenalee prenait cela pour une sorte de chantage. Sur les murs s'affichait des images qui ressemblait vaguement aux souvenir de la vouivre. Par contre, l'histoire n'était pas la sienne. Ces parents n'avaient pas été tué par des chevaliers d'Athéna. Peut-être que cet homme voulait lui montrait que les Saints n'étaient que des assassins ? Elle s'en moquait complètement... si elle avait prit le chemin des serviteur d'Hadès ce n'était que pour retrouver son frère.

Telle était la volonté de cette demeure ? C'était une histoire à dormir debout. Depuis quand de simple mur pouvait désirait quelque chose. Tout était manigancé par cet homme. Ce qu'il disait ne voulait rien dire. Comment voulait-il qu'elle affronte son passé ? Ce n'était pas en racontant sa vie qu'elle gagnerait le combat... De plus, elle devait éviter de dévoilé la vérité devant Alessio. Un vent légèrement coriace se mit à se lever. Le vent... c'est ce qui faisait sa force. La Vouivre était une sorte de bête volante qui aimait volait dans les airs et apprécier la briser toucher ses ailes. Cette sensation était plus agréable qu'autre chose au yeux de Lenalee. Puisque ce temple s'entêtait à vouloir leurs faire du mal, la jeune fille ne put s'empêcher de réagir. Les spectres étaient certes leurs alliée, mais il n'était pas question de se laisser faire. Rapidement, les bottes de la jeune femme se mirent à être entourait par une lueur verte.


** Innocence... activation... **

" Kiri Kaze "



Une rafale de vent protégea Alessio avant de partir heurter les murs des temples et les pulvériser. Il n'était pas question que leurs souvenirs soient visibles. Lenalee n'avait pas besoin de répondre à la question de ce guide. Il avait sans doute déjà compris que les spectres n'étaient pas des personnes avec qui l'ont pouvait jouer.


" Si vous persistez à nous empêcher de rencontrer votre maître, la prochain attaque vous sera destiné. "
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1593


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Dim 1 Jan 2012 - 4:20

Constater avec quelle déférence feinte Lenalee s'adressait à lui arracha un sourire au Juge. Elle avait su voir clair dans son jeu et refusait de lui ouvrir son coeur. Une méfiance qu'il ne saurait expliquer autrement que par une clairvoyance hors-normes, puisqu'il avait toujours été méticuleux sur les apparences afin de ne pas être pris en défaut. Enfin... Kazuki étant son frère ainé, il avait dû la mettre en garde quant au risque que représentait son confrère. Un point de vue biaisé, certes, mais amplement suffisant pour convaincre la demoiselle de ne pas l'approcher de trop près. Les causes n'avaient que peu d'importance au demeurant, c'était des conséquences qu'il allait falloir se préoccuper. Essayer de dissiper les doutes qu'elle pouvait avoir à son propos et la mettre en confiance afin qu'elle baisse sa garde. Sans cela, il serait impossible d'instaurer une relation digne de ce nom avec elle.

L'inquiétude qu'il avait exprimé à son regard semblait sincère, mais était-ce la vérité, ou ne faisait-il que jouer sur les apparences ? C'était à elle de démêler le vrai du faux et de savoir comment considérer cette attention de sa part, qui avait eu pour effet de créer la surprise. Sa seule compagnie semblait être oppressante pour la jeune fille ; à lui de changer cela afin que cette expédition leur soit plus agréable... Et à d'autres fins, si tant est qu'il n'ait pas changé au moment de sa disparition. Toujours est-il qu'elle n'entra pas dans son jeu, n'étant à l'évidence pas aussi sensible à l'atmosphère sauvage et hostile que recelait le Cronos Labyrinthos.

Alessio s'y sentait dans son élément, et ce plus encore que la première fois qu'il y était venu. Probablement était-ce dû au fait que sa puissance se soit accrue démesurément depuis sa dernière visite. Étant donné les récents événements survenus en Enfer, la sympathie qu'il éprouvait pour ce lieu l'aurait presque persuadé d'y rester le temps que les choses se tassent. Il aurait aimé poursuivre cette conversation mais n'en eut hélas pas le temps, un émissaire semblait avoir été délégué pour les recevoir. Un comité d'accueil plutôt mince, mais le simple fait d'en avoir un qui n'en ait pas après leurs vies – ou plutôt leur absence de vie – prouvait bien qu'ils étaient en territoire conquis. Un fin sourire fendit les lèvres du Griffon en guise de salutations envers le nouveau venu.
- Un guide ? Ce n'était pas nécessaire, je suis déjà venu ici. Mais j'apprécie l'attention. Merci pour votre dévouement. Étrangement, je n'ai pas souvenir d'avoir dû accomplir un tel rituel lors de mon premier passage. Êtes-vous sûr que ce soit obligatoire ? Car je crains fort de devoir refuser, car cela ne regarde que moi. J'ai pris goût au fait de contourner les obstacles plutôt que de chercher à en avoir raison, aussi ne changerais-je pas d'avis, vous m'en voyez navré.
Autrefois, cette réplique l'aurait fait hanter par de vieux souvenirs. Mais en acquérant le titre de Juge des Enfers, il avait exorcisé les fantômes du passé et ne souhaitait désormais plus revivre cette époque révolue. Cette histoire qu'il avait banni de sa conscience jusqu'aux tréfonds de son subconscient n'avait aucun droit de refaire surface. Pas après s'être donné tant de mal pour fermer à clé la porte menant à ces souvenirs perdus et la jeter aux confins du néant. Ni ces murs, ni quoi que ce soit d'autre ne le ferait revenir sur ce serment. Pourtant, en parler ne lui avait pas rendu son sérieux, et il s'amusa même de voir avec quelle fougue la Vouivre s'était empressée de saccager la paroi. À ce qu'il semble, elle non plus n'avait guère envie que sa vie, son oeuvre soit exposée au grand jour. Mais vis-à-vis de qui s'y refusait-elle le plus ? Ce parfait inconnu ? Ou son supérieur hiérarchique ?

Sans doute un peu des deux. Alessio n'avait pas besoin de la connaître pour la manipuler, mais aurait davantage d'armes pour le faire s'il avait vent d'informations cruciales. Le vent qui circulait dans le temple ne le dérangea pas, lui-même avait quelques affinités avec l'élément et ne pouvait donc que se sentir en phase avec ces rafales cinglantes. Sitôt que sa subordonnée eut fini de semer le chaos dans l'enceinte du temple, il lui posa la main sur l'épaule – bien que se doutant que cela la ferait frémit d'effroi – afin de juguler ses ardeurs. Pourtant, dans la mesure où elle se situait à sa hauteur, elle pouvait déjà voir dans sa manche nombre de fils cerclant son avant-bras, prêts à l'emploi. Le Spectre Céleste ne s'était pas muni de son surplis mais n'en avait nul besoin, il avait plus d'une carte dans sa manche et en l’occurrence celle-ci prenait la forme de son attirail habituel. De quoi occire un impudent en toute quiétude.
- Veuillez excuser ma compagne, je gage qu'elle souhaite également préserver son intimité. Comme je le disais, il n'en est pas question. Vous comprendrez, je pense, que nous ne sommes pas venus ici pour que vous nous mettiez à l'épreuve. Comme je vous l'ai dit, j'ai déjà parcouru votre domaine et en aucun cas elle ne détenait de tels pouvoirs lorsque j'y ai séjourné. Il est bien sûr tout à fait possible que vous ayez semé des pièges sur la voie, mais j'imagine que vous les destiniez alors à d'éventuels envahisseurs et non pas aux alliés venus vous rendre visite. Me trompe-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Cronos 1

avatar
Messages : 3101

Avertissement(s) : 2eme Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Sam 7 Jan 2012 - 12:59

« De même que les domaines des Enfers possèdent des prisons qui perpétuent la volonté de votre seigneur et maître, les temples des grands titans possèdent un pouvoir qui leur sont propres. N’y voyez aucun piège, ni la moindre agression. Vous pénétrez dans un monde qui est bien différent du vôtre. Vous êtes dans le domaine du destin et du choix. On peut y marcher une fois le cœur apaisé comme on peut être contraint de subir la Loi Intangible des Demeures Ancestrales des Archaïques. N’oubliez jamais que le nom de notre royaume est le Cronos Laburinthos le labyrinthe de Cronos… » Déclarais-je alors que je voyais l’attaque de la Spectre atterrir à quelques mètres de ma personne.


Je ne sourcillais pas et ne montrais aucune émotion. Si je devais être tué, c’est qu’il en était ainsi de mon destin. Qui étais-je pour forcer ma propre destinée ? Personne. Les murs du temples de Dame Mnémosyne et de Sieur Crios continuaient inlassablement à montrer le passé des deux guerriers des enfers. Toutes leurs histoires et tous leurs souvenirs défilaient dans le temple dans un style kaléidoscopique. Quant à moi, mon regard était toujours baissée et je ne regardais pas le défilement historique se mouvoir dans ce domaine comme une immuable existence.


« Considérer que je suis l’instigateur de ce phénomène est une hérésie car je ne suis qu’un humain. Un descendant d’une noble famille qui a guerroyé pour la légitimité de notre roi il y fort longtemps. Aujourd’hui, je ne suis qu’une ombre au service de mes maîtres. Puisque vous refusez de déclarer votre passé au temple, vous devrez affronter les vents terribles du temple. Regardez derrière moi: la sortie vous est ouverte. Vous pourrez quitter ce temple si tel est votre désir et vous rapprocher du Domaine du Roi. Sachez cependant que ce n’est qu’un début. Car tout a un début et tout a une fin…Vous devez mériter votre entrevue avec mon roi. La raison ? Elle vous sera dévoilé en temps et en heure. » Poursuivais-je alors que je me dirigeais vers la sortie.


J’en savais assez sur le passé des deux spectres car , bien que le regard fut baissée, j’avais observé discrètement les différentes scènes avec une grande attention. Maintenant, les deux spectres devaient affronter la colère du temple. Un violent ouragan naquit alors que j’étais sorti du temple. Un vent violent et dur. En d’autres temps, un humain aurait été littéralement déchiqueté par ce terrible déchaînement. Mais j’avais affaire à une spectre dont l’élément de prédilection était le vent. Quant à son ami, il s’agissait d’un juge. C’était, à n’en pas douter, une simple question de facilité. À priori une facilité déconcertante mais…


Choix un: vous sortez du temple.

Choix deux: vous cherchez à quitter le temple et donc le Cronos Laburinthos.
Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2185


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Mar 17 Jan 2012 - 20:11

Après avoir porté son attaque, Lenalee ressentit une main lui toucher son épaule. Elle se tourna vers Alessio avant d'arrêter tout mouvement hostile. Ce n'était pas sa faute, on venait de tourmenter son âme. Le passé de la jeune fille était très important. Elle avait perdu la mémoire à cause d'un choc émotionnelle et il n'était pas question de retrouver la mémoire, elle ne voulait pas souffrir une seconde fois et prendre le risque de tout perdre. Comme ordonnait pas son supérieur, elle diminua l'intensité de son cosmos jusqu'à que celui-ci disparaisse complètement. Le juge du Griffon n'était pas idiot loin de là, il aimait pouvoir tout manipuler et se retrouver en tant que victime ne devait pas lui plaire. Lui aussi voulait garder son intimité et décida d'engager la discussion avec le fameux guide. Celui-ci voulait se montrait plus malin qu'eux, mais il commençait à l'énerver ! Il disait n'importe quoi, ces mots n'avaient aucun sens. Comment ne pas voir cela comme une agression ?


" Vous vous permettez d'entrer dans nos souvenirs, et vous nous dites que nous ne devons pas nous sentir agressez ? Jamais je ne permettrais à quelqu'un de venir semer le trouble dans mes souvenirs, vous ne savez pas ce que j'ai dû endurer pour en arriver là. "

Cet homme se moquait d'elle, mais c'est surtout de la peur qui avait pris place dans son cœur. Pensait qu'elle pouvait retrouvait la mémoire a cause de cet idiot l'avait rendu plus méfiante que d'habitude. Il les mit en gardes pour la suite, c'était inutile... Elle n'avait guère envie de continuer ! Ils étaient alliés et pourtant, les spectres devaient traverser des épreuves pour avoir l'honneur de rencontrer Cronos ! Lorsque Japet avait eu besoin d'aide, sa Majesté Hadès n'avait pas fait toute une scène pour l'aider. Les titans étaient vraiment des dieux, des personnes qui se moquaient de la race humaine. Cependant, il aurait été irrespectueux de se retirer de la sorte, seul le juge du Griffon pouvait décider de la suite. La demoiselle ne voulait pas décevoir son supérieur ni lui montrer ses faiblesses. C'est ce qu'elle aurait fait en temps normale, mais ce petit malin avait touché un point sensible de la demoiselle et c'est pourquoi elle se dirigea vers la sortie du temple.

Il y avait une barrière de vent, un élément qu'elle maitriser à la perfection. Elle connaissait les moindres détails des effets que pouvaient provoquer ces rafales. C'est avec grande confiance qu'elle augmenta l'intensité de son cosmos. Elle envoya une rafale qui percuta le centre du tourbillon. Elle avait fait en sorte d'envoyé un vent avec deux trajectoires différentes pour pouvoir ouvrir la barrière en deux et leurs laisser la voix libre. Cronos allait devoir s'expliquer...
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1593


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   Sam 21 Jan 2012 - 16:52

- Je vous trouve bien prompt à signifier votre humanité, mon ami. D'autant plus qu'un humain ordinaire ne pourrait survivre au climat de violence qui règne sous l'égide du Theos Sema. Qui que vous soyez, je gage que la normalité ne fait pas plus partie de vous que de moi. Peut-être n'êtes-vous pas à l'origine de ce phénomène, mais soyez sûr que je percerai votre secret...
Alessio l'érudit avait parlé. Ses doigts glissèrent le long de l'échine de Lenalee, en une caresse perceptible malgré le surplis qu'elle portait avec panache. Aucune cuirasse aussi épaisse soit-elle ne protège de sa perfidie. Un geste qui saurait faire à la jeune femme l'effet d'une averse glacée. Une pluie battante d'un froid mortuaire, mais qui ne saurait égaler celui régnant en son coeur décharné, relevé de ses fonctions. S'était-elle rendu compte que ce n'était que le reflet de son âme ? Cela n'avait que peu d'importance. Ce qui en comportait bien davantage en revanche, c'était de se sortir du piège qui leur était tendu. Si les Titans souhaitaient se jouer d'eux, il en relèverait le défi, mais ne ferait pas défaut à ses habitudes de dicter lui-même les règles du jeu.
- Un vent terrible, dites-vous ? Je ne crois pas... Plutôt une petite brise. Et puisque vous y tenez tant, je vais vous faire le plaisir de la dissiper. Laissez-moi vous montrer ce qu'est la fureur du vent. C'est sans commune mesure, vous pouvez me croire... Gigantic Feathers Flap !
Son surplis jusque là absent l'équipa sans préavis. Aussitôt, le vent se leva pour investir les lieux dans leur ensemble alors que sa fine silhouette quittait le sol pour prendre de la hauteur. D'un battement d'ailes, il déchaîna une tornade à la force de son cosmos, qui bientôt devait se heurter à celui qui avait pris place dans ces parages. Qu'on l'enjoigne à franchir quelques bourrasques pour continuer ce périple n'était qu'une douce plaisanterie, car si un élément devant lui être attribué, ce serait l'air sans l'ombre d'une hésitation. Le ciel était sa patrie, et ces bourrasques seraient balayées comme tous ceux qui s'étaient opposés à lui. Un éclat dément illumina ses pupilles l'espace d'une seconde ais fut vite réprimé par un calme froid et calculateur. Ses iris n'avaient pas même viré à la couleur d'ambre qui témoignait chez lui d'une forte émotion, explicitant que ce premier obstacle n'était que valeur négligeable à ses yeux. Ce n'était pas cela qui l'arrêterait, il en faudrait plus... Beaucoup plus.

Si ce qui était à l'oeuvre dépendait de la force d'un dieu antique, la sienne était celle d'un roi, d'un juge infernal, et il ne se laisserait pas dominer si facilement. Car aussi puissants soient-ils, les Titans avaient vu leur ère mise à feu et à sang par leurs descendants, chair de leur chair, avant que ces derniers ne les précipitent dans leur prison du Tartare. Ainsi, leur temps était révolu et il en allait de même de leur force. Il ne pouvait donc pas perdre face à eux, si récemment libérés de leur geôle millénaire... Les efforts de Lenalee pour leur ouvrir la voie étaient intéressants, mais le Griffon avait rapidement compris qu'il ne fallait pas lésiner sur les moyens pour satisfaire la curiosité de leur prétendu guide, qui semble-t-il avait soif de divertissement. Voilà pourquoi il n'avait pas hésité une seule seconde à recourir à sa plus terrible attaque et à endosser sa maudite armure, alors même qu'il pensait ne pas en avoir besoin lors de cette visite.

S'ils voulaient du spectaculaire, il allait leur en donner ; mais qu'ils sachent que toute chose avait un prix, sans quoi, les mauvaises surprises pourraient bien être au rendez-vous. L'énergie de la tornade s'écrasa avec une violence inouïe sur celle de l'ouragan, qui ploya sous le choc. Qu'importe combien la cosmo-énergie de celui qui lui avait donné naissance pouvait être forte, ce n'était rien de plus qu'un mécanisme de défense. Rien qui ne puisse être surmonté quand on dispose d'un potentiel aussi élevé que le sien. Il modéra néanmoins la puissance de son arcane de manière à ne pas endommager le temple outre-mesure et aussi, contre toute attente, à ce que sa subordonnée n'en soit pas lésée. Il avait encore besoin d'elle, et si possible en bonne santé. S'il ne reculait pas un seul instant à l'idée de la blesser, comment pourrait-il espérer qu'elle lui fasse un jour confiance ? À tort ou à raison. Mais pour l'heure, ils luttaient dans un intérêt commun, et la protéger de lui-même pouvait s'avérer salvateur et d'une aide précieuse dans ses machinations...
- Voilà qui est fait. Le problème étant réglé, pouvons-nous continuer, je vous prie ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une traversée diplomatique [Flashback Cronos/Alessio/Lenalee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» De la Coutume Diplomatique Poitevine (Archives)
» LE RETOUR DE TU TUD PASSEPORT DIPLOMATIQUE EN POCHE
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Archives :: Archives du forum :: Archives RP flashback-