Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Paris by night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Paris by night   Ven 4 Nov 2011 - 17:54


Ensemble pour le Meilleur ou le Pire.


Après avoir été aspiré par un trou inter dimensionnelle, vous vous retrouvez en … pleine ciel. Vous commencez à entamez une descente vertigineuse. Sous vos pieds vous pouvez apercevoir une église, malgré la noirceur de la nuit.



Après un atterrissage sur le toit de l’église. Vous êtes en face d’une autre personne avec un cosmos étrange différent du votre. Votre premier réaction est de rentrer chez vous, mais en vous éloignant de la personne, vous ressentez un malsain et vous sentez incapable de faire un pas de plus. Revenant sur vos pas, plus près de votre compagnon d’infortune, le malaise disparait. Vous prenez conscience que vous n’êtes pas capable de rentrez chez vous et qu’il vous est impossible de vous séparez de votre compagnon.
La cohabitation va être surement difficile.
Quelle est donc la suite du programme ?


Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 16663


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Lun 7 Nov 2011 - 17:39

Angèle n’en croyait pas ces yeux, elle était à bout de souffle, ses forces la lâchaient petit à petit, mais c’est plus que la folie qui faillit l’emporter quand elle vit les pierres bouger et le gamin en ressortir intacte. Elle venait de mettre en jeu leur honneur, pourquoi, pour rien, Angèle commençait à sombrer dans la démence. Elle ne fit pas attention aux autres et commença a se lancé sur son ennemi, combattre jusqu'à sa propre mort si il le fallait. Mais un passage inter dimensionnel s’ouvrir, elle fut la première happé.

Dans le noir le plus total, le haut et le bas n’existait plus ainsi que la droit et la gauche, les sens du chevalier étaient sans dessus dessous. Puis de nouveau le passage s’ouvrir, laissant apparaitre la nuit, et ….. le vide.

Angèle sourire, elle n’avait rien à craindre de cela, elle avait ces ailes, du moins ce qu’elle croyait, elle avait oublié dans la confusion qu’une partie de son armure s’était détaché pour protégé Orion et Lenalee de l’Athéna Exclamation. Pendant une seconde la panique l’envahit, puis elle croisa les bras et fit face au sol, plongeant la tête la 1er, elle ferma les yeux se concentrant.

…. Les micros secondes s’écoulent … mais pour Angèle elle eu l’impression que les heures passaient sur son visage comme elle pouvait sentir le vent glisser sur sa peau. L’idée de la mort ne l’effleura pas une seconde, car elle savait au plus profond d’elle…..
Enfin la délivrance tant attendu, les ailes du Sagittaire viennent enfin se remettre à leur place. Angèle étendit ces bras et ces ailes s’ouvrent dans le ciel Parisien, elle put en douceur se retrouvé sur le toit de l’église. Elle regard autour d’elle, elle ne connaissait pas l’endroit, ni ne reconnaissait pas les écritures sur les panneaux, une langue étranger pour elle.
Elle sentit une cosmo énergie proche d’elle, elle se retourna, trop vite, elle avait du mal à voir la personne en face d’elle, mais il dégageait du cosmos, elle ne pouvait pas encore décrire d’où il venait, elle se sur la défense, même si elle voyait trouble,

Qui est la ?

Angèle était à bout de force après l’Athéna exclamation, mais le sanctuaire était en danger donc hors de question de mourir maintenant.

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Lun 14 Nov 2011 - 1:15

La réplique acerbe au bord des lèvres, Alessio avait manqué de lever la main sur le Verseau. Son sophisme acharné lui portait sur les nerfs et il n'avait que faire de l'opinion d'un cadavre ambulant. L'envie de lui porter le coup de grâce avant qu'il n'ait recouvré sa pleine santé s'était faite obsédante et le Griffon manqua de céder à ses pulsions. Il se fraierait un chemin quoi qu'il en coûte, même si cela voulait dire fouler au pied le corps sans vie du Chevalier d'Or. Il en irait de même pour celui de Bronze qui errait dans les parages s'il voulait venir en aide à son supérieur, il ne serait plus à cela près. Que cela rende caduque le pacte de non-agression n'arrêterait pas son geste, bien au contraire. Depuis qu'on l'en avait informé, l'existence de cet accord paraissait à ses yeux comme une insanité et il s'était mis en but de la faire disparaître. Même si cela devait déclencher une guerre totale dans l'instant, il n'allait pas reculer alors qu'on lui en donnait l'opportunité sur un plateau d'argent - et même d'or, n'en déplaise à ce Gold Saint. Il n'eut toutefois pas la possibilité de mettre sa menace à exécution que déjà un nouveau passage faisait son apparition.

Cette fois, le choix ne lui fut pas laissé de s'écarter de sa trajectoire. Tout le monde était ciblé et pas un n'en réchapperait, même ses battements d'ailes ne réussirent pas à l'en éloigner suffisamment pour l'en dispenser. Méprisant cordialement l'auteur de ce tour pendable, il se fit emmener dans une croisière au bout du monde qu'il se jura de lui faire payer au même titre que le précédent. À croire que tout était fait pour lui mettre des bâtons dans les roues à chaque fois qu'il était sur le poing de s'en prendre à quelqu'un. Pourtant, chaque répétition de ce phénomène exacerbait un peu plus ses instincts meurtriers et à ce rythme ce serait au premier venu d'endurer l'explosion de sa rage. N'ayant eu besoin que d'un essai pour se faire à l'atterrissage, il n'eut aucun mal à se réceptionner, étant en parfaite santé à la différence de ce Shiyo. Cela faisait à présent deux de ces pantins sur sa liste noire et il savait que leurs routes se croiseraient à nouveau tôt ou tard et qu'il serait toujours temps de régler ce différent le moment venu. Patience : ce n'était que partie remise.

Un rapide coup d'oeil à l'architecture lui fit comprendre que ce voyage-éclair l'avait fait dériver vers Paris et ses lumières, qui rayonnaient autour de lui comme une insulte au royaume des ombres. Il ressentit dès lors une envie irrépressible de la plonger dans le noir pour leur donner un aperçu de ce qu'étaient les véritables ténèbres. Il fut toutefois coupé dans son élan par l'irruption d'une signature spirituelle dans son champ de perception. Avec l'âge, sa maîtrise du cosmos s'était aiguisée au-delà du raisonnable et il pouvait sentir la moindre variation dans le flux à des kilomètres à la ronde. S'empressant dès lors d'en déterminer l'origine, il fut pris d'une hésitation. La majeure partie de cette aura ressemblait trait pour trait à celle qu'il avait quitté un instant plus tôt, mais une part d'ombre la dévorait de l'intérieur. Un côté obscur qu'il n'avait pu s'empêcher d'assimiler au sien, ou plus globalement à celui des Spectres en général. Intéressant spécimen.

Hélas, il semblerait que l'étudier à sa guise lui soit impossible dans l'immédiat. Une faiblesse extrême s'était emparée de cette force, et c'était à se demander comment il avait pu la détecter alors qu'elle était sur le point de s'éteindre. Ayant perdu de sa superbe, ce n'était plus qu'une étincelle. Serrer le poing aurait suffi à l'écraser. Pourtant, une forme de curiosité scientifique s'était éveillée dans le subconscient du Juge des Enfers qui s'était mis en tête d'aller voir de plus près de quoi il s'agissait plutôt que de porter un jugement hâtif. Dans son état, ce n'était pas comme si ce « cobaye » pouvait lui nuire. En cas de danger, il aurait tôt fait de s'en débarrasser et il devrait alors se contenter d'une autopsie. Le résultat serait le même, mais il avait toujours trouvé plus distrayant de s'intéresser aux rats de laboratoires tant qu'ils étaient bien vivants. Les voir s'agiter et lutter de toutes leurs forces contre le sort qui leur était réservé, sans jamais réussir à s'en délivrer.
- N'aies pas peur, ouvre-moi ton coeur, viens vers l'Empereur sentir la chaleur de l'obscurité. Pour toi il est l'heure de rejoindre l'armée des guerriers de l'ombre. Ne vois-tu pas ton côté clair qui succombe ? C'est ta destinée, pourquoi vouloir lui résister ? Il est temps pour toi de t'apercevoir que l'espoir émerge du noir...
Dans les airs, là où aucun humain ne pourrait l'apercevoir dans le ciel nuageux, le Griffon veillait sur sa proie avec une attention presque touchante. Sa voix était semblable à une mélopée nocturne et chaque syllabe était une strophe de l'hypnose à laquelle il s'essayait sur la personne de son nouveau jouet. Il n'avait pas pris la peine de se défaire de son surplis, cacher sa véritable nature lui était inutile face à elle. Cette ravissante créature avait eu le malheur d'être abandonnée au côté d'un agrégé de science manipulatrice et n'allait pas tarder à le regretter, car dès cet instant il s'était juré de tout faire pour exacerber son côté obscur et en faire une créature des ténèbres à son instar. Et à ce petit jeu, il était évident qu'on ne pouvait tomber sur pire adversaire...
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Re: Paris by night   Ven 18 Nov 2011 - 12:38


Ensemble pour le meilleur ou le pire


- Créatures inconstantes aux pensées futiles et vaines... Vous vous croyez souverains d'un ciel dont la lune est la seule reine. Arrogance et suffisance, voilà vos impardonnables péchés. Vous me semblez telles les deux faces d'une même pièce. Méritez vous de fouler le sol qui baigne de la lueur de l'astre lunaire ?

Avant qu'ils ne puissent réagir, deux filets aux mailles lumineuses jaillirent pour trainer Alessio et Angèle devant une femme étrange aux yeux perçants.


Dotée d'une grande beauté, elle irradiait la majesté et le charisme de ceux qui ont vus des siècles défiler devant leurs yeux immortels. Nimbée par une puissante aura dorée, l'inconnue les jaugea avant de s'exclamer d'une voix envoutante.

- Une coquille vide et une âme tourmentée... Vous m'offrez un spectacle pathétique mais compréhensible pour des mortels. Vous me semblez en tout point opposé. Toi, spectre, pantin de ton sombre monarque, ton destin s'achèvera lorsque celui qui t'accorde l'immortalité factice se lassera de tes pathétiques machinations. Quand à toi, servante de la déesse aux yeux pers, seule une mort tragique et brutale mettra fin au tourment qui agite ton esprit.

Une obscurité surnaturelle tomba alors sur le trio avant qu'un éclat de lune ne vienne nimber l'inconnue souriante.

- Sans votre spectacle, je n'aurais que peu de divertissement, je vous le concède. Je vous propose donc un marché. Vos turpitudes mortelles m'indiffèrent mais je respecte la force et la gloire du vainqueur. Il n'est pas ardu de voir à quel point vous vous haïssez et à quel point tout vous oppose. J'autoriserais le survivant de votre affrontement à quitter ce lieu pour se rendre où il le souhaite. Qu'en dites vous, mortels ?

Un bien sinistre pacte. Comment Angèle et Alessio allaient-ils réagir à une telle proposition ?



Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 16663


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Mer 23 Nov 2011 - 22:04

Sentant ces forces revenir, Angèle commençait à reprendre confiance en elle, sa capacité de récupérer le cosmos était important, les entrainements commençaient à payer.

Elle pouvait enfin voir son adversaire, un spectre et apparemment un haut placé dans la hiérarchie. Son bras ou était présent la marque de Belgarath la lança telle une vieille blessure qui se réveille.

*Non pas maintenant.*

Elle ne voulait pas, elle ne pouvait pas se permettre de laisser son coté obscur l’envahir, elle devait se montré plus forte que cela. Mais en présence d’un des juge des enfers, il était difficile de contrôler cela. Elle serra les dents, ne quittant pas des yeux le spectre. Elle put déceler la lueur d’étincelle dans son regard, celle de la curiosité… elle ne pouvait pas en douer un instant, il savait. La suite confirmation son intuition.
Sa voix semblait chaude et réconfortante, mais la jeune femme serra le poing se concentrant. Elle ne pouvait se permettre de céder à Alessio. Non et pourtant une voix dans son esprit résonna, lui disant de le laisser faire. Angèle avait cru depuis sa rencontre avec sa Déesse au pied de la statue que c’est partie d’elle était bien endormir. Mais il fallait peut de choses pour la tenir éveiller.

Non, elle avait céder, il y a quelques années de cela à Belgarath à travers un pacte. Parce qu’a l’époque, elle était tourmenté, et en proie à une envie de vengeance. Aujourd’hui, elle n’avait plus besoin de cela et à travers l’armure et la déesse Athéna elle avait trouvé sa voix, même si son statue au sein du sanctuaire était contestée.

Elle voulu lui répondre, en lui collant une bonne claque, elle n’avait pas peur de lui, elle avait plus peur d’elle…. De cédez, de ne pas pouvoir se contrôlé. Elle n’eu pas le temps de lui répondre, qu’un filet de maille l’emprisonna avec Alessio, la rapprochant d’une étrange femme. Elle se sentit un instant stupide d’être pris dans un vulgaire piège tel un poisson. Elle ne pouvait déployer ces ailes. Le filet disparu alors qu’elle se trouvait au pied de la troublante femme.
Se sentir le genou à terre devant une personne qu’elle ne connaissait pas, cela énerva Angèle et le ressenti d’humiliation se fit encore plus forte.

Elle l’écouta quand même avec attention, mais surtout elle essaye de concentré ou elle avait déjà ressenti cette Aura, ce cosmos immonde qui dégoutait tous personne, ni Saints, ni Spectre, mais venant du Néant…..Tous s’éclaira d’un coup, le gamin…. Celui qui avait essayé de tuer le prêtre.

Choix délicat, Angèle était entouré de deux de ses ennemis, elle ne pouvait se permettre le moindre faux pas. Elle écouta jusqu’aux bout cette femme, donc malgré la beauté lunaire commençait à piquer les yeux d’Angèle et la voix limpide brisait les tympans du Sagittaire.

Elle proposa un pacte un contrat, pour survivre. Elle commença à glousser, puis un rire franc sorti de sa gorge. Elle ne laissera pas dicter sa conduite par qui conque. Elle savait que « la Lune » ne sera pas son allié et que ce n’était qu’un jeu de dupe attaqué l’un et l’autre était suicidaire. Le seul avantage qu’elle avait Alessio ce que celui-ci voulait en savoir plus sur elle. Angèle pouvait espérer de ne pas combattre le spectre.

Une seule chose à l’heure actuelle peut me soulager, voir ton cadavre gisant sur les pavés de notre Dame.

Choc Light

Le Sagittaire concentre ton énergie et envoie plusieurs vagues de cosmos sur son adversaire.

A partir du moment, ou elle s’était rendu compte du lien entre la femme et l’étrange gamin qui avait essayé de tuer Kakyo, Angéle avait concentré son cosmos pour ne pas perdre de temps. Elle ne regarda même pas Alessio, qu’importe s’il l’attaquait en traite.

Sans perdre une seconde de plus, elle fit une seconde attaque plus puissante

*Jugement sacrée
30pts de Cosmos. Attaque Moyenne.
Le Sagittaire décroche une flèche qui se divise en un milliers de flèches et vient transpercer son ennemi.


Vie : 175
Cosmos : 325-30
Armure : 420
Coup données 5(choc light) + 30 Jugement Sacrée.

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Jeu 24 Nov 2011 - 5:33

Le silence de la nuit fut transpercé par un rire à glacer le sang dans les veines, presque lugubre. Loin d'être inquiété par le sort que semblait lui réserver cette sinistre harpie, le Juge était empreint d'une colère froide et d'une haine farouche. Assez joué à présent, elle allait payer pour les événements de ces dernières heures. Peut-être n'en était-elle pas responsable mais peu lui importait, il était enfin en mesure d'en rejeter la faute sur un être de chair et de sang et n'allait pas s'en priver. Elle serait jugée coupable et mourrait en martyre, et il allait faire tout ce qui était en son pouvoir pour que ce soit de sa main. Une lueur démente s'alluma dans ses pupilles alors qu'il la dévisageait d'un air mesquin, animé par cette nouvelle lubie et les pulsions meurtrières qui le dévoraient de l'intérieur.
- Moi, un pantin ? Quelle ironie. J'ignorais que les insectes pouvaient faire de l'humour. C'est le pire affront que tu puisses me faire... Je te conseille d'en finir avec moi ici et maintenant. Si tu me laisses la vie sauve, tu le regretteras. Parce que tu te seras moquée de moi, je tuerai un à un tous tes amis. En leur coupant la gorge, en leur éclatant la tête ou en leur arrachant le coeur ! M'en crois-tu incapable ? Personne ne peut échapper à mon fil... Et pourquoi ? La réponse est simple... Parce que c'est pour cela qu'il existe !
La toile qui l'avait fait prisonnier dut s'incliner et se dissoudre devant la puissance de sa cosmo-énergie. Si ces fils était tout ce que cette mégère pouvait faire, il n'y avait rien à craindre de sa part. Les siens étaient autrement plus redoutables et c'était elle qui aurait à s'en méfier. Une fois encore, quelqu'un pensait pouvoir lui mettre des bâtons dans les roues et l'utiliser comme jouet pour se divertir. C'en était assez : ces téléportations intempestives avaient déjà mis sa patience à rude épreuve, bien plus qu'il ne pouvait le supporter. Il ne resterait pas passif plus longtemps. L'heure était venue de passer à la contre-attaque. Dépourvu de son habituel sourire goguenard, il n'était plus que froideur et la fixait avec un mépris semblable à celui qu'on peut lire dans le regard d'un homme sur le point d'écraser une fourmi. Elle était une nuisance et il en détenait la solution. L'immensité de ses ailes se déploya dans le ciel nocturne...

Tous ses pouvoirs entraient en effervescence et prenaient de l'envergure. Son voeu n'était pas de la vaincre mais de la faire disparaître de la surface de la Terre. Il ne chercherait donc pas à faire dans la demi-mesure. Il n'était que trop rare de pouvoir se battre sans réprimer sa force véritable, aussi ne se ferait-il pas prier. Tant pis si la capitale devait en souffrir, c'était le dernier de ses soucis. Fort de la prestance d'un souverain, il balaya la scène avec un dédain notable. Son bras décrivit un arc de cercle pour la désigner en silence, mais ce n'était en vérité qu'un signe précurseur. Le calme avant la tempête. Son énergie se souleva et donna naissance aux lourds battants d'une porte antique, dans les entrailles de son esprit. Celle-là même du dédale qu'il pouvait invoquer à loisir au nom de celui qui, en premier, avait eu son surplis sur le dos.
- Je déteste qu'on me coupe la parole, tiens-le toi pour dit. Tes cauchemars ne seront jamais que de fugaces images dans l'éternité de mon existence. J'ai toujours aimé me repaître de ceux qui voudraient me soumettre... Je n'ai aucune envie de me prêter à tes jeux puérils. Je respire encore, c'est la seule preuve de ma force que je daignerai te donner. Gate of Treason !
L'esprit du Roi Minos imprégnait toujours son auguste surplis et ce labyrinthe éthéré était le symbole des liens les unissant à travers le temps. La folie résidait dans chaque pan de mur et y guetterait cette nouvelle proie avec un appétit renouvelé. En apparence rien n'avait changé, mais cette sorcière était à présent captive de son propre subconscient et y vivrait l'enfer jusqu'à ce qu'Alessio émette le souhait de l'en délivrer. Il ne pouvait maintenir indéfiniment cette torture mentale mais avait bon espoir qu'elle lui apprenne où était sa place. Si elle posait genou à terre dès qu'elle reprendrait le contrôle de son corps, peut-être consentirait-il à ne pas la faire exécuter pour son crime de lèse-majesté. Il aurait pu en rester là et se dire qu'ils étaient quitte, mais penser de la sorte ne lui aurait pas ressemblé. De chacun de ses doigts jaillit un fil acéré et tous prirent la direction du corps potentiellement laissé à l'abandon par sa propriétaire.

Les deux premiers n'étaient là que pour lui crever les yeux avant qu'elle ne reprenne ses esprits, les trois restants se contentant de viser des points vitaux au hasard de manière à lui infliger les ignobles souffrances qu'elle avait amplement mérité. Il n'en fallait pas plus, pour le moment du moins. Heureux d'avoir enfin pu engager le combat contre un ennemi tangible, il s'en détourna pourtant. Sa victime se donnait de grands airs en prétendant tout savoir mais avait sans doute rarement été à ce point à côté de la plaque. Si certains Saints étaient en effet en tête de sa liste noire, ce n'était pas une généralité et le Sagittaire suscitait chez lui plus d'intérêt que de dégoût. Sentir son aura comme étant si familière était un régal et démontrait que la lumière qui l'habitait était en train de mourir à petit feu. Il n'en faudrait sans doute pas beaucoup pour que le doute s'insinue dans son esprit et la fasse sombrer.

Toute trace d'animosité avait quitté son visage et il n'était à nouveau plus que le charmant jeune homme qui l'avait accueillie avec tant de grâce et d'élégance. Il n'en avait pas fini avec elle et comptait bien tout faire pour qu'elle se range à ses côtés – la seule durée de cette bataille dérisoire n'étant bien sûr pas suffisante. Ses doigts gantés de blanc parcoururent la joue de la malheureuse alors que son cosmos continuait de trembler d'effervescence. Il savait pertinemment qu'en le laissant actif, il aurait un impact sur celui de la Gold Saint, c'était même l'unique raison pour laquelle il ne l'avait pas déjà muselé. Elle était entrée dans les ténèbres, et les ténèbres étaient entrées en elle ; il était maintenant de son devoir de les en faire sortir pour qu'elles prennent possession de cette jeune femme et en fassent sa pièce maîtresse.
- Ne résiste pas... Ne te détourne pas de la main tendue vers toi. Sois l'hôte de la noirceur et arbore les couleurs du côté obscur. La haine monte en toi, je le sais parfaitement. C'est sans espoir, la mutation s'amorce. Viens, bascule de l'autre côté. Viens vers moi, passe le pont de part en part, rejoindre ma demeure dans la lune noire. Tombe sous le charme pour de meilleurs lendemains...
Oui, l'étrangère avait fait erreur. Ce n'était pas son ennemie, loin de là. Elle était même plus proche de le rejoindre que de le défier, pensait-il pouvoir dire en sondant l'âme damnée qu'elle portait en son sein. Diamétralement opposés, avait-elle dit ? Que du contraire, elle lui était plus semblable que la majeure partie des Spectres régnant en Enfer à l'heure actuelle. Déterminé à troubler la bonne conscience de cette femme chevalier tant qu'elle était encore fragile afin que change son allégeance. Non pas pour jurer fidélité à Hadès mais pour qu'elle se soumette à lui et à lui seul. Son trouble était visible à l’œil nu et il était convaincu de pouvoir le manipuler tant qu'il saurait y mettre les formes. Alors qu'il faisait mine de s'enquérir de l'état de leur adversaire, il déposa un baiser fugace sur les lèvres de l'archère avant de faire volte-face. Un pari risqué car elle pouvait tout aussi bien en perdre contenance que s'y abandonner toute entière, auquel cas il serait le grand vainqueur de cet affrontement avant même qu'il n'ait commencé en bonne et due forme. Guilleret, le Griffon donna naissance à une nuée de fils prêts à l'emploi, s'attendant à devoir surenchérir s'il voulait pouvoir continuer cet entretien en toute quiétude.

Une partie de tout homme la force manipule, d'un rien il suffit pour que l'être bascule...

Citation :
¤ PV : 200
¤ CS : 221 - 40 = 181

¤ Gate of Treason : 40 CS pour 40 dégâts. [PNJ]
→ Drain de 5 CS pendant deux tours si pris de plein fouet.

¤ Coups Physiques reçus : 0
¤ Coups Physiques parés : 0
¤ Coups Physiques donnés : 5

Gate of Treason:
 
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Re: Paris by night   Sam 26 Nov 2011 - 19:15


Ensemble pour le meilleur ou le pire


A peine Alessio et Angèle eurent-ils esquisser leurs attaques que la jeune inconnue sourit de toutes ses dents. Un magnifique mur composé de rayons de lune apparut devant sa frêle silhouette et absorba le gros de l'impact. La colère du Sagittaire et la désinvolture du Griffon firent apparaitre une moue déçue sur les lèvres pulpeuses de leur adversaire.

- Il faut croire que j'avais une trop haute estime de vous deux. Je t'offrais l'opportunité de vaincre un adversaire qui cherche à te corrompre, Angèle du Sagittaire. Ceci fait, tu aurais eu une petite chance de poursuivre la lutte.

A mesure que l'inconnue débitait son monologue, deux rayons de lune gagnèrent en consistance près d'elle. Dissimulés dans les ombres, derrière l'éclat aveuglant, deux silhouettes prirent forme.

- Ce qui me navre le plus, c'est que ni l'un ni l'autre, vous n'avez pris la mesure de ce qui est en train de se produire. Vous persistez à poursuivre vos lubies alors que le néant vous ouvre les bras. La terre pour commencer, puis l'enfer. Nul royaume ne sera à l'abri de nos visées. J'aurais vraiment apprécier de voir si vous étiez capable de faire preuve de pragmatisme et de réalisme mais vous êtes décevant. L'un comme l'autre, le destin vous a attribué de biens puissantes némésis. Il faut croire que leur obsession et leur rancoeur à votre encontre sont à la mesure des échecs qui jonchent vos parcours respectifs.

Le silence tomba alors tel une chape de plomb. Les deux silhouettes jusqu'alors dissimulées avancèrent pour traverser les rayons de lune. Mais avant qu'Angèle et Alessio ne puissent distinguer leurs nouveaux adversaires, des voix bien connues retentirent.

Stardust Révolution !
Greatest Caution !

Une nuée d'étoiles filantes et de projectiles obscurs percutèrent Alessio et Angèle avec violence. L'impact fut tel que les deux antagonistes furent projetés dans les airs avant de retomber dans un nuage de poussière.
Sous leurs yeux hagards, Belgarath et Orion se tenaient côte à côte, prêts à un nouvel assaut.



La lune à une face cachée. Voici les vôtres.



Hp = ???

dégats reçus = ???
dégats infligés = 60 (Alessio) + 60 (Angèle)




Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 16663


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Mer 30 Nov 2011 - 21:53

Sa puissance était grande, mais Angèle mesurait l’attaque du spectre, pendant qu’elle restait en retrait, elle fut soulagé, il allait combattre deux contre un… mais en faisant son allié d’un temps, elle allait jouer avec le feu.
Il ne l’avait pas oublié, Angèle frissonna de dégout, essayant de fermer son esprit à son « double », mais le tatouage sur son bras la trahissait et brillait d’une couleur pourpre quand Alessio posa sa main sur sa joue. Elle l’écarta immédiatement, la gardant dans sa main, le contact froid de la peau du spectre rappela à Angèle de douleur souvenirs.
Le regard dur, les sourcils froncés, elle ne quittait pas des yeux.
Il faisait tous pour lui faire perdre pied, qu’elle tombe plus bas que terre. Elle allait résister, et aussi incroyable que cela paraissait, celui qui l’avait fait succomber la première fois, allait la sauver de la manipulation d’Alessio…..

On ne peut rien te cacher, mais….

Elle lui lâcha la main finalement et sourie, avant de..... elle n’eu le temps de rien faire … Alessio déposait un baiser sur les lèvres de la jeune femme, quelque chose se brisa en elle.
Le visage de l’archère se bloqua, les yeux grands ouverts, les pupilles dilatées. La folie de nouveau s’emparait d’elle, son corps entier tremblait, totalement pétrifier, elle ne pouvait plus rien contrôler. Ailleurs était le mot qui correspondait à la situation que vivait Angèle…
Ses yeux bicolores étaient le reflet de la dualité de son âme, et le vert était en train de perdre son éclat, alors que le rubis brillait de plus en plus fort….

Puis elle tomba sur ces deux genoux, le buste et la tête en arrière, comme un pantin à qui on venait de couper les ficelles qui lui permettait de tenir debout.

Son corps fut secoué de nouveau, mais c’était parce qu’elle était en train de rire, un rire de démence, elle était en train de redevenir celle qu’elle était avant de porter l’armure, un animal attirer simplement par la vengeance, le sang et le combat… Elle apparu de nouveau devant Alessio, son cosmos irradiait de la même façon que celui des spectres.

Ne crois pas avoir gagné la partie… dit elle avec un regard de défi

Quelle étrange combinaison de voir une armure d’or entourée de la noirceur du cosmos d’Hadès…. Angèle avait perdu pied dans le cosmos des ténèbres, mais indirectement, elle ne pouvait plus subir les manipulations d’Alessio, le cosmos qui irradiait était celui de Belgarath, indirectement, celui-ci la protégeait car le Juge de Wyrnen restait un être orgueil et fier, jamais il ne soumettrait à qui conque. Ce qu’Angèle avait en elle, c’était une partie de Belgarath qui avait pendant des années évolué au sein de la Belle. Aujourd’hui, pour protéger le « bien » de son maitre, il faisait son apparition.

Seras tu deviner qui à déjà mis la main sur ce petit Ange ?

Elle prêta à peine attention aux discours de la « Lune », ne répondant qu’un simple connerie

Avant de se protéger de l’attaque, elle eu le temps de reconnaitre la voix de celui qui l’avait enchainé, il y a cela 5 ou 6 ans en arrière…..elle ne pouvait pas l’attaquer, impossible, même si cela n’était qu’un illusion, une image, les ténébres ne pouvait pas s’attaquer directement à leur maitre….. Mais comment faire comprendre à Alessio qu’elle ne pouvait pas s’occuper du Juge…. La provocation bien sur….

Mhhh.. tu n’es pas de taille pour te faire un or, occupe toi donc te ton confrère, je m’occupe de l’autre cornu….

Hautaine, arrogante, elle était elle-même sans l’être… L’Archère du sanctuaire allait il échapper à cette spirale infernale… A ne pas en douer, elle allait laisser des plumes…..


Dance of Hell
Elle se jeta sur Orion pour enchaine les coups physique…..

Stupide ruse, ce petit misérable n’est encore qu’un Silver quand je l’ai quitté, et je ferrais en sorte qu’il ne touche pas une armure d’or sans mon accord, ton illusion ne va pas durer longtemps…



Fire of Death
Angele charge jusqu’au paroxysme de son cosmos puis il déclenche en un épicentre formé par les deux paumes de ses mains une colonne de feu qui fonce sur son ennemi. L’adversaire est alors balayé par une formidable onde de choc brulante détruisant tout sur un très large périmètre.
Subite de plein fouet, l'ennemi aura un handicap de 15pts sur sa prochaine action cosmique.

Qui dit transformation de cosmos dit aussi que les attaques d’Angèle était totalement du même calibre que les chevaliers d’Hadès.




Vie : 175-30=145
Cosmos : 295-30-40+10=235
Armure : 420-30=390
Coup données : 40 +5

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Dim 4 Déc 2011 - 2:21

La clairvoyance d'Alessio était intacte, à n'en pas douter. L'attitude farouche qu'elle adopta à ses paroles était une preuve irréfutable, nul besoin de le dire explicitement. Le sourire qui avait fendu ses lèvres s'agrandit sensiblement. En matière d'âmes damnées, on ne pouvait rien lui cacher, et celle qu'il avait sous les yeux à cet instant était corrompue comme rarement. Si elle était un pantin désarticulé à qui on venait de couper les fils, elle venait paradoxalement de tomber sous l'emprise de ceux du Griffon. D'un simple baiser, il venait de tout faire basculer et s'assurait de défendre ses intérêts. Néanmoins, une dernière gêne subsistait. Celle que l'aura obscure qui irradiait du Sagittaire lui était exagérément familière. C'était d'autant plus avéré que l'auteur de cette signature, ou plutôt son ersatz, se tenait à une foulée d'eux. Une telle ressemblance ne pouvait être fortuite. Ainsi donc ce cher Belgarath se permettait de réprouver ses méthodes mais allait jusqu'à assujettir une humaine au moyen de son cosmos ? Intéressant. Il regretterait presque de ne plus l'avoir dans les pieds ne fut-ce que pour pouvoir le narguer au moyen de cette information.

Néanmoins, à se remémorer la Wyvern, il ne fallut pas longtemps pour que l'image de Belhys lui revienne également en tête. Son exultation vola en éclats sans plus attendre et il s'adonna à un sérieux peu commun chez lui. Son rictus narquois était si habituel que l'en voir dépourvu aurait donné des frissons à n'importe quel être de sa connaissance. Un moyen aisé de savoir si oui ou non cet individu était véritablement son ancien homologue, même s'il en doutait fortement. Quitte à se retourner contre lui comme il avait toujours rêvé de le faire, l'intéressé ne se serait pas privé de lui asséner une des leçons de morale dont il avait le secret. Le mutisme qui succéda donc au lancement de son attaque fut pour Alessio la preuve irréfutable que ce n'était qu'une pâle copie, qui n'en avait que l'apparence. Les pouvoirs, à la rigueur... Mais ce que redoutait le romain chez son semblable, c'était son intelligence, pas ses aptitudes. Pour Orion, il n'eut que dédain : il avait été assez faible pour le laisser lui soutirer un oeil.

Dès lors, il avait cessé d'exister dans l'esprit du marionnettiste qui ne daigna pas même détailler ses changements physiques. Venant de sa part, lui qui était d'ordinaire si fin observateur, il ne pouvait y avoir plus terrible affront. D'ailleurs, l'orbite évidé de ce dernier semblait avoir trouvé un nouveau contenu, dont l'aspect fit sourciller Alessio bien plus que son propriétaire. Qu'on le lui ait remplacé, fut-ce par un oeil de verre, n'aurait été guère surprenant. Un bandeau masquant ce vide aurait été une marque d'infamie, une preuve de faiblesse et il était normal de ne pouvoir s'y résoudre – à plus forte raison s'il avait accédé au plus haut rang de la chevalerie. Cependant... À ce substitut, il trouva l'air douteux, et songea qu'il devait y avoir anguille sous roche. Néanmoins, ce serait le problème d'Angèle et non pas le sien : il ne percevait ce nouveau Bélier ni comme un rival, ni comme une Némésis. Ce n'était plus qu'un cadavre qu'il avait semé dans son sillage comme tant d'autres, une poussière évacuée par le vent.

Ce Belgarath, fût-il un duplicata, constituait une proie de choix – titre auquel ne pouvait pas ou plus prétendre ce Saint de pacotille. Éprouver sa puissance était nettement plus intéressant que de se préoccuper d'une victime du temps passé. Et il allait s'y consacrer sans plus attendre. Sa main passa le long du dos de la Gold Saint qui se tenait à ses côtés alors que sa cosmo-énergie s'infiltrait dans son corps, à l'instar de celui de Belgarath bien des années plus tôt – sans qu'il ne puisse le savoir. De tous temps, il avait entretenu un bras de fer avec son égal à tout point de vue et ne comptait pas perdre contre lui maintenant qu'il avait disparu de la surface de ce monde. Elle serait sienne, qu'importe ce qu'il avait pu lui faire auparavant. Il briserait cet envoûtement pour le remplacer par le sien et en ferait sa plus belle marionnette. Le prix à payer pour y parvenir n'avait que peu d'importance... La remarque de l'archère lui arracha un nouveau sourire. De sa poche, il sortit le cube de cristal où reposait le globe oculaire, celui-là même qu'il avait dérobé voilà quelques mois.
- Pas à la hauteur ? M'expliqueras-tu alors à qui j'ai arraché ceci ? J'ignore comment il s'en est procuré un nouveau, mais celui-ci restera mien pour l'éternité. De toute manière, il semblerait qu'il n'en ait plus l'utilité, je doute que cela lui manque. Il ne verra donc aucun problème à ce que je le garde précieusement, après tout c'est une splendide pièce de ma collection. Joli cadeau, vraiment !
Et de le remettre à sa place sans plus attendre. Sait-on jamais que son propriétaire légitime veuille reprendre son bien. Alessio tenait au fruit de son larcin et ne le rendrait pas sans se battre. S'il tenait tant à le récupérer, il faudrait fouiller le corps sans vie de son actuel possesseur. Or, ce dernier n'était pas connu pour être particulièrement coopératif. D'un brusque battement d'ailes, il se déporta sur le côté tout en générant une solide défense au moyen de ses fils. Ils n'étaient pas seulement excessivement tranchants, mais aussi pratiquement incassables tant qu'il n'y donnait pas son accord. Ce n'était bien sûr que théorique, mais cette flexibilité faisait leur force. Et de cette toile défensive jaillirent cinq fils à vocation perçante, chacun étant destiné à l'un des membres de l'usurpateur tandis que le dernier le visait en pleine tête sans aucune forme de subtilité. Il doutait fort en finir aussi facilement mais au moins ferait-il sauter ce casque pour l'obliger à l'affronter à visage découvert, si vraiment c'était l'authentique Belgarath.

Il voulait pouvoir le regarder dans les yeux au moment où s'éteindrait sa dernière parcelle de vie... Qui plus est, son angle d'attaque n'avait pas été choisi au hasard. S'il réussissait à percer son corps comme il l'entendait, il pourrait alors toucher la sorcière dont il semblait prendre la défense, qui ne devait pas s'attendre à ce qu'on s'occupe d'elle alors qu'elle s'était munie de si véloces gardes du corps. Et afin de maquiller cette discrète tentative, une nuée de fils s'échappa de chacun de ses doigts pour tenter de prendre au piège ce sosie afin de le placer sous son contrôle. Si c'était une réussite, il prendrait bien sûr soin de lui briser les membres un par un et de disloquer ses articulations pour avoir la certitude qu'il ne puisse s'opposer à un examen minutieux. Alessio était quelqu'un de méticuleux et ne saurait tolérer que le malheureux vienne le déranger en pleine inspection, même si c'était celle de son propre corps.
- Cosmic Marionnetion. murmura-t-il dans un souffle.
Ses plumes noires de jais étaient en parfaite opposition avec celles, lumineuses, de son acolyte mais leurs auras brillaient de la même noirceur maléfique, et cette symétrie le confortait dans sa décision d'exacerber ses mauvais côtés. Peut-être qu'au contact de son cosmos, l'injection qu'il lui avait faite à son insu ferait succomber les dernières étincelles de lumière qui continuaient de l'habiter pour la contraindre à rallier sa cause, et uniquement la sienne.
- Alors, sorcière ? Ne peux-tu t'en prendre à nous sans avoir recours à ces pathétiques pantins ? Tu es bien mal placée pour me critiquer alors que tu ne fais qu'emprunter mes méthodes ! D'autant plus que tu choisis bien mal tes esclaves, crois-tu vraiment que nous ayons quelque chose à craindre de ces vermines rampantes ? Qu'importe à quel point tu pourrais augmenter leurs pouvoirs, jamais ils ne pourront nous vaincre ! Eux, des Némésis ? Tout au plus un désagrément passager...

Citation :
¤ PV : 200 - 30 = 170
¤ CS : 181 - 30 - 30 + 10 = 131

¤ Cosmic Marionnetion : 30 CS pour 30 dégâts. [Belgarath]

¤ Coups Physiques reçus : 0
¤ Coups Physiques parés : 0
¤ Coups Physiques donnés : 5

Cosmic Marionnetion:
 


Dernière édition par Alessio le Mar 6 Déc 2011 - 4:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Re: Paris by night   Lun 5 Déc 2011 - 22:31


Ensemble, pour le pire ou le meilleur


Englouti par le feu d'Angèle, "Orion" parvint à se téléporter à quelques pas de sa position initiale. Tout se joua en un instant. Le chevalier d'or invoqua des étoiles filantes de ses doigts tendus qui vinrent trancher les fils d'Alessio. Aussitôt "Belgarath" se jeta sur Angèle et lui frappa avec violence l'estomac non sans l'avoir gratifié de son sourire malveillant habituel.
La véritable adversaire se tourna alors vers le juge du Griffon et lui susurra de sa voix cristalline :

- Tu es bien arrogant, serviteur d'Hadès. Je me suis contenté de faire luire la face cachée de la lune pour faire naitre les individus qui demeurent vos opposés. Tu critiques mes pantins mais ne serais-ce pas plus avisé de prendre ce combat au sérieux ?

Alessio n'eut pas besoin de patienter pour comprendre le sens des paroles de son adversaire. Une colonne de lumière blanche nimba sa personne alors que la voix claire "d'Orion" s'élevait à nouveau.

Starlight Extinction !

Le juge du griffon sentit alors une chaleur cuisante malmener sa chair qui commença à s'élever dans les airs avant de replonger avec violence vers le sol.
De l'autre coté du champ de bataille, "Belgarath" continuait à combattre Angèle. Après avoir saisi sa proie à la gorge, le juge plongea son regard implacable dans celui de sa victime.

- N'oublie jamais que tu es à moi...


Le cosmos de l'ancien spectre s'éleva alors, faisant voleter la chevelure du Sagittaire. Les ailes de la Wyvern se déployèrent et le juge s'envola haut dans le ciel avant de s'élancer vers le sol à une allure folle. Il projeta alors sa victime qui heurta la terre dans un fracas d'apocalypse.
La maitresse de la lune éclata d'un rire mauvais. Pourtant son éclat d'hilarité se figea en un instant. Un air inquiet vint se peindre sur ses traits fins et un pli d'inquiétude barra son front plissé.

- Je pensais m'amuser encore un peu avec vous mais des troubles fêtes semblent vouloir interférer avec les plans de mon seigneur. Je vais devoir abréger notre combat si vous le permettez...

D'un même geste, "Orion" et "Belgarath" vinrent se placer devant leur maitresse. Le cosmos de l'ancien juge flamboya alors qu'un éclat étrange s'embrasa dans l'oeil "d'Orion". Celui qui était en possession d'Alessio et qui n'aurait pas dû se trouver dans l'orbite du chevalier d'or.


Dégats reçus = 20 ("Orion") + 10 ("Belgarath")

Dégats infligés = 40(Alessio) + 40 (Angèle)






Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 16663


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Sam 10 Déc 2011 - 13:21

Angèle regarda d’un œil distrait ce que tenait Alessio dans les mains…. Comment pouvait elle le croire que cela appartenait à Orion, elle n’en avait aucune preuve… puis un souvenir traversa sa mémoire, l’arrivé du Silver dans le temple du Scorpion à moitié mort, l’orbite vide.. C’était probable…..

Facile de se battre contre plus faible que soit, il n’est que simple silver à l’heure actuelle..Ne t’en vante pas trop !!

Bien qu’elle ait attaqué « Orion » ce fut l’ancien juge qui se jeta sur elle. La saisissant au cou, essayant de l’étranglé, Angèle posa ses mains sur les siennes pour se défendre, m’arrivant pas à se sortir de la, impossible d’attaqué le juge. Essayant de résisté tant bien que mal, Angele ne peut grogner qu’un simple non…. La prise se relâcha, elle tombe à genoux récupérant son souffle, et une nouvelle haine vient inspirer son corps…. Malgré que ce ne sont pas vraiment elle qui est le contrôlé de son corps, le cosmos que Belgarath lui avait donné, venait de découvrir quelques choses à cette heure ci…. Un besoin d’indépendance, une envie de vivre sans maitre et d’appartenir à la jeune femme sans barrière, en unité totale. Car sous le couvert d’un saint, les meurtres et les crimes étaient beaucoup plus attrayant…. Ne plus être dans l’idée d’appartenir à Belgarath mais à Angèle, depuis tous ces années, « il » avait grandit au sein de la jeune femme et aujourd’hui, « il » allait pouvoir révélé son véritable pouvoir… il n’allait pas se laisser faire ainsi et devait se dépasser…. Serrant le poing, « il » regarda « Belgarath » foncé sur lui…. « Il » ne bougea pas d’un pouce, ouvrant grand les bras près à accueillir sa malédiction, et l’affronter….

Alors qu’il la percutait de plein fouet, le chevalier d’or actionna son cosmos et un feu venant droit des enfers embrassa son corps ainsi que celui du juge.

*Fire of Death
30pts de cosmos.

Puis elle fut projeter vers le sol, elle s’y attentait, elle avait besoin de cette douleur pour pouvoir se remettre d’aplomb et attaquer le spectre… un brin sado-maso, mais alors que le vent giflait son visage, une main la rattrapa et la chute s’arrêta brutalement comme elle avait commencé…. Alessio venait de la rattraper, pourquoi avait il fait cela ? Mais il n’eu pas le droit à un regard de remerciement mais plutôt de haine. Elle ouvrit ces ailes et vola dans le ciel pour s’écarter du marionnettiste.

Elle et « lui » devaient régler leurs propres problèmes, sans l’aide de personne…. Au fond d’elle-même, « lui » la prévenait du jeu de manipulation du Juge, mais Angèle était plus force brutale que subtile et ne pouvait pour l’instant pas contre carré les attentes du Juge…Elle serra les dents devant le discours de la lune s’attendant au pire repliant ces ailes sur elle-même, s’attendant au pire.


Vie : 145-20=125
Cosmos : 235-30-20+10=195
Armure : 390-20=370
Coup données : 40 +5

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Dim 11 Déc 2011 - 7:48

Propulsé dans les airs, Alessio stabilisa bien vite sa position. On dit que tout ce qui monte doit redescendre mais ce ne fut pas son cas, ses ailes s'étant mises en mouvement pour l'en dispenser. Plusieurs parties de son surplis avaient été endommagées par cette rafale stellaire mais il n'en tint pas compte. Les dégâts reçus étaient réels mais ne méritaient pas sa considération. Le Griffon était capricieux et s'il refusait de s'y intéresser, ce n'était pas l'acharnement qui le ferait changer d'avis. N'ayant déjà que peu d'estime à l'égard du véritable Orion, pour ne pas dire aucune, il n'en céderait pas la moindre à ce clone, cette parodie. Prenant le temps d'allumer une nouvelle cigarette avant de remettre les pieds sur terre, il dut toutefois s'y plier plus tôt que prévu. À la vitesse de l'éclair, il se porta au secours de l'archère avant qu'elle ne s'y écrase. Sauver un ennemi potentiel aurait pu lui coûter cher, mais il ne pouvait se résoudre à la voir comme tel.

Son âme était aussi sombre que la sienne, si pas plus. La concevoir comme porteuse d'idéaux justiciers lui semblait être un trait d'humour. Ainsi, il était sûr et certain de ne pas avoir à regretter ce geste, qu'il voyait comme un investissement. C'était bien peu de choses, considérant qu'elle finirait par se ranger sous sa bannière tôt ou tard. Il en était intimement persuadé. La relâchant sans attendre quand elle voulut s'écarter, le marionnettiste la laissa passer à l'action avant de se rapprocher d'elle, passant les bras autour de son cou et se pressant contre elle. Une étreinte qu'on aurait pu dire romantique, si le Juge des Enfers n'ourdissait pas de si odieuses machinations. Sans même le vouloir, le Sagittaire s'abandonnait à ses ambitions et à ce rythme il n'aurait plus qu'une pichenette à donner pour l'avoir sous son emprise. Enfin une bonne nouvelle.
- Un insecte reste un insecte. Mais plutôt que de me vanter les mérites de ce cadavre en sursis, ne crois-tu pas que tu devrais en finir avec celui qui te tourne autour ? Ce n'est qu'une illusion, un piège grossier. Tu ne vas tout de même pas me dire que tu te laisses troubler par si peu ? Ce serait d'un ridicule achevé... Tu ne voudrais quand même pas me décevoir ?
En dépit de leurs armures respectives, elle put sentir la force obscur irradier de son être pour venir accroître son altération, les enveloppant tout deux dans son sombre manteau de débauche. Les ténèbres dans son coeur étaient en train de prendre pour cible celui de la jeune femme et n'auraient de répit que quand ils en auraient pris possession dans sa totalité, au mépris du cosmos que Belgarath avait pu y insuffler par le passé. Alessio n'éprouvait aucune honte à démanteler le charme mis en place par son ancien camarade pour le remplacer par le sien et continuerait tant qu'il ne serait pas arrivé à ses fins, ne pouvant supporter l'idée de lui concéder une victoire. Un bref éclat de rire cristallin lui échappa avant qu'il dépose un baiser sur sa joue pour ensuite prendre ses distances. L'aura qui l'avait enveloppé était toujours là et continuait de prendre de l'envergure. Sa puissance montait en flèche, révélant sans l'ombre d'un doute qu'il venait d'entrer de plein pied dans les méandres du Septième Sens.

Ses pupilles luisaient d'un jaune-doré malsain, symbole de son effervescence, toute sa conscience n'étant plus tournée que vers une malveillance à faire frémir. L'air mauvais, il dévisagea l'instigatrice de ce conflit, sa cuirasse vibrant d'une force insoutenable. Si des humains se trouvaient à proximité, ils auraient tôt fait d'être écrasés par la pression et d'en mourir. Leurs âmes deviendraient alors son festin de roi et ne feraient que lui conférer plus de pouvoir pour en finir avec cette harpie dont la vue suffisait à le contrarier. L'unique solution était alors de l'en faire sortir, et éventuellement de s'assurer qu'elle n'y paraisse plus à l'avenir. En conclusion, on le contraignait à exécuter un tour de magie dont il avait le secret : la faire disparaître, sans retour possible. Une perspective dont il se réjouissait d'avance, impatient d'inscrire sur ce visage de poupée de porcelaine une terreur sans nom. Tous les cosmétiques du monde ne suffiraient pas à effacer la peur panique qu'il voulait y ciseler pour l'éternité.
- Il est difficile de marcher sur une fourmi sans l'écraser, je ne vois quel amusement je pourrais en retirer, sorcière. Je suis assez grand pour choisir moi-même mes jouets, et ceux-ci n'en font pas partie. Reprends-les, je n'en veux pas ! Gigantic Feathers Flap !
Et l'avis de tempête fut déclaré. Une nuée de fils fendit l'air pour tenter de s'emparer de l'insolente afin de la tenir en place ; le spectacle n'en serait que plus sensationnel. L'un d'eux changea brusquement de direction pour fuser vers Orion, afin d'au moins égratigner cet oeil factice pour en comprendre la vraie nature. Le vent se leva, et quel vent ! En un instant, ce fut une tornade qui se frayait un passage dans les rues de Paris, bousculant la tranquillité qui s'y était installée de son souffle mortifère. Alessio n'aurait aucun scrupule à massacrer les humains si cela pouvait lui permettre de l'emporter. Si cette harpie avait eu le moindre doute à ce sujet, elle s'était fourvoyée au-delà du raisonnable. Chaque bourrasque pouvait donner la mort, chaque rafale pouvait briser un homme... Ou une femme. Tout ce qui vivait et entrerait dans son champ d'action mourrait sans distinction. Et même si cette débauche de cosmos sans précédent avait éveillé sa frénésie, le Spectre avait pris soin de tenir Angèle à l'écart afin qu'elle ne soit pas touchée – si elle ne venait pas dans sa direction, tout du moins. Auquel cas il ne pourrait être tenu pour responsable.

Dans l'oeil du cyclone, l'Étoile Céleste n'avait de cesse d'alimenter ce phénomène, voulant lui faire prendre de l'ampleur jusqu'à obtenir confirmation de sa mort, qu'il souhaitait d'une atrocité exemplaire. C'était sans doute présomptueux de sa part, mais au sein de cette forteresse de vent, le ciel était sa patrie. Il se sentait invincible. Alessio se mit à rire à gorge déployée, grisé par sa propre puissance. Un rire sinistre comme on pouvait s'y attendre de sa part, empreint d'une profonde démence. Il n'avait que rarement pu se battre en condition réelle, souvent écarté du champ de bataille quand ses opposaient ne prenaient pas la fuite. Que ce combat soit déséquilibré ne changea rien au fait qu'il le menait de main de maître. Si bien qu'une mèche blanche vint nuancer la noirceur de sa crinière, symbolisant l'esprit de Minos qui sommeillait au fond de son être. L'avoir provoqué était une bien mauvaise idée, et il ne s'en irait pas avant d'être sûr qu'elle le regretterait pour le restant de ses jours.

Quand le calme revint, il n'y avait plus rien. Ce qui s'était produit en ces lieux était une catastrophe n'ayant rien de naturel, un signe avant-coureur de la fin du monde. Un châtiment divin à petite échelle. Toujours nimbé de ce même halo occulte, le Juge reprit son souffle, observant non sans une certaine fierté les immeubles qu'il venait d'éventrer sous ce firmament obscur.

Citation :
¤ PV : 170 - 40 = 130
¤ CS : 131 - 60 = 71

¤ Gigantic Feathers Flap : 60 CS pour 60 dégâts. [PNJ]
→ Perte de 10 CS. Imparable. [7ème Sens]

¤ Coups Physiques reçus : 0
¤ Coups Physiques parés : 0
¤ Coups Physiques donnés : 5

Gigantic Feathers Flap:
 
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Re: Paris by night   Jeu 15 Déc 2011 - 23:04


Ensemble pour le meilleur ou le pire


Le silence.
Celui qui suivait la mort, la destruction totale. L'attaque d'Alessio venait de ravager les lieux à des kilomètres à la ronde. Pourtant lorsque le juge finit par baisser les yeux, sa colère froide s'en trouva ravivée. Au contraire des immeubles ravagés, des maisons éventrées, des rues brisées, un mur de Cristal lumineux se tenait en contrebas. Immaculé. Un véritable défi à la face du juge.


Un sourire méprisant peint sur ses traits fins, "Orion" l'observait de derrière sa protection brillante. Pourtant Alessio n'eut pas le loisir de détailler plus avant la scène. Une main brutale le saisit par la chevelure et une poigne de fer enserra sa gorge malgré son surplis. Belgarath semblait prendre un malin plaisir à humilier ainsi son ancien pair.


Aussi véloce qu'un serpent, le juge de la Wyvern laissa son cosmos exploser à la face d'Alessio qui se retrouva projeter vers le sol. Une atroce brulure empourpra son visage (30pts de dégats)
Avant même que le juge aux moeurs sadiques ne frappe la terre dévastée, un changement se fit sentir. L'atmosphère devint lourde, pesante, tel l'annonce d'un cataclysme proche. Toujours dissimulée derrière les ailes protectrices dorées qui l'avaient protéger de la fureur destructrice d'Alessio, Angèle remarqua alors l'attitude "d'Orion". Ce dernier se tenait aussi immobile qu'une statue. Soudain le cosmos doré du bélier s'enflamma, soufflant la poussière autour de lui. La terre se mit à trembler alors que la réalité commençait à se fissurer.




Black Hole


Une multitude d'étoiles filantes jaillirent du corps "d'Orion" pour se diriger vers un point sombre dans le ciel. Ce dernier les aspira les uns après les autres jusqu'à former un véritable trou noir. Alessio et Angèle eurent l'impression qu'on leur arrachait des lambeaux de peaux. L'attraction fut si forte que des morceaux de leur armure d'or et de leur surplis s'envolèrent pour se faire avaler par l'ouverture béante. Les habitations qui n'avaient pas été ravagées par la fureur d'Alessio subirent le même sort.
Une voix moqueuse résonna une dernière fois dans l'esprit du juge et de la gold du Sagittaire.

- Je vous abandonne mes amis. Ne m'en veuillez pas mais des rats ont pénétrer dans le domaine de mon maitre. Je vous laisse vous amusez avec mes pantins. Si vous survivez, nous nous retrouverons pour finir cette agréable échange.

( Black Hole : Vous devez dépenser 10 de cosmos à chaque tour pour ne pas être aspiré par le trou noir.)


Dégats subis = Orion (60) Belgarath (60+ 30)

Dégats infligés = Alessio (60+30+5) Angèle (60)



Revenir en haut Aller en bas
Angèle
Chevalier d'or du Sagittaire
Chevalier d'or du Sagittaire
avatar
Rôle : Team Staff
Messages : 16663


Caractéristiques
Vie Vie:
265/265  (265/265)
Cosmos Cosmos:
265/265  (265/265)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Ven 23 Déc 2011 - 22:29

Tout son être se bloqua lorsqu’elle senti les bras du Juge contre elle…. Elle savait que cela n’avait rien de romantique, et Angèle haïssait cela… Mais le juge allait continuer à lancer ces assauts contre elle, jusqu'à ce qu’elle cède. Elle aurait pus céder au début de son arrivé au sanctuaire, mais maintenant les choses étaient différentes. Faisant son attaque, Alessio riposta par derrière…. Angèle fut impressionné par l’attaque.. Elle se couvrir le visage avec son bras pour se protéger du vent. Se position pour que son corps ne bouge pas d’un pouce, ces ailes faisaient le reste, lui évitant de se faire propulser, elles bougent dans tous les sens pour la garder en équilibre et lui éviter les débris que le vent envoyait de plein fouet sur elle.

Malheureusement, l’attaque d’Alessio ne suffit pas à l’arrêter…. D’ailleurs, elle voyait Belgarath s’approcher d’elle, se préparer à attaquer, il lui passa a coté et s’attaque au juge, Angèle fut choqué, et direct, elle reporta son regard vers Orion, mais trop tard, la jeune femme avait été trop lente, et n’avait pas le temps d’attaquer, juste de se protéger….
Mais pas assez rapidement, d’un geste stupide, vu qu’Alessio était en peine avec le juge, elle sauta sur lui pour le protéger en partir… Pourquoi donc avait elle fait cela… Surement par les liens qu’il les unissait.

Elle attrapa sa main pour l’empêché de se faire avalez par le trou noir, restant accrochez à une gargouille de l’église de Notre Dame… L’aspiration était horrible, une sensation de se faire arracher chaque lambeau de peau, chaque muscles. Elle serrait de tous ces forces la main du juge, tout en restant agrippée à la pierre. Elle n’allait pas terminer ainsi, et lorsqu’elle senti le casque de son armure l’a quitté, elle ne pouvait pas vivre sans cela… certains ne voyait qu’en l’armure un morceau de métal protectrice, Angèle y voyait sa rédemption et ne pouvait vivre sans….

Elle tourna le regard, le Juge, il en était de même pour lui.. bien lutter contre cette force était impossible, autant se laisser aller.. Elle sourire à Alessio, il ne pouvait pas se séparé à cause de ce lien, et elle devait l’emmener avec lui… C’est parti, Angèle lâcha la pierre et garda fermement sa main dans celle d’Alessio.
Angèle n’allait pas lui demandé son avis, et puis vu qu’il voulait encore la manipulé, il verra dans cette invitation qu’elle est accrochée à lui, mais la jeune femme ne voulait que récupérer son armure.

Vie :125-30=95
Cosmos:195-30+10=175
Armure:370-30=340
Coup données : 0

----------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Paris by night   Dim 1 Jan 2012 - 7:30

L'archère continuait de lui résister, mais pour combien de temps ? Si ce n'était pas aujourd'hui, ce serait un autre jour. Tôt ou tard, elle finirait par craquer, car il n'y a pas maladie plus incurable que le vice. Elle n'avait nul besoin d'être délivrée du mal car ses pêchés régiraient sa vie au bout du chemin. En l'hypnotisant de la sorte, il ne faisait que lui offrir un raccourci qui lui épargnerait bien des souffrances. Ne dit-on pas que le meilleur moyen de résister à la tentation, c'est d'y céder ? Cette main tendue avait des airs sinistres mais il n'y avait qu'en la prenant sans hésitation qu'elle pourrait prendre sa pleine envergure et se sentir bien dans sa peau. Ce n'était déjà plus qu'une question de temps... Entre ses fils et ses ailes, il n'avait que l'embarras du choix pour dresser un bouclier, même si la matière première venait à manquer sous le rythme effréné des salves consécutives. Toujours d'aplomb, il fit craquer sèchement sa nuque tout en allumant une nouvelle cigarette, ayant une fois encore perdu celle qu'il avait entre les lèvres à force d'être secoué dans tous les sens. Allons bon. Heureusement qu'il les générait à partir de son cosmos sans quoi ils lui auraient d'ores et déjà fait dilapider une petite fortune pour reconstituer ses réserves.
- Parlant de rat, j'en connais un qui vient de quitter la navire. Fournir une si mauvaise excuse pour s'éclipser du champ de bataille est d'un tel mauvais goût que cela se passe de commentaires. Je t'ai déjà dit que je choisissais moi-même mes pantins, sorcière. Quant à cet échange, il m'était aussi à peu près agréable que de converser avec un cafard. Je me passerai donc de le reproduire, ne t'en déplaise ! Enfin... Où en étions-nous ?
Son sourire goguenard fit place à une mine perplexe quand le clone d'Orion alla même jusqu'à générer un trou noir de ses propres mains. En faisant cela, il venait lui-même de démontrer qu'il n'était pas l'original – lequel ne pourrait atteindre un tel niveau que dans plusieurs décennies. S'il restait encore le moindre doute quand à la facticité de ces individus il s'était à présent envolé. Néanmoins, en dépit de la force d'attraction qu'exerçait ce gouffre béant, il lui restait bien assez de force pour ne point se faire aspirer. Ce n'était pas la première fois ce jour qu'on l'envoyait ailleurs sans son consentement, et puisque cette fois il avait la possibilité d'y échapper il ne se ferait pas prier pour tenir bon. Néanmoins, l'action de la Gold Saint le troublait toujours autant : s'il la sentait céder au fil de ses paroles, il n'aurait pas cru la voir prendre l'initiative de lui sauver la mise. Ces réactions imprévisibles faisaient tout le charme de cette âme tourmentée qu'il ne demandait qu'à croquer à pleines dents à la manière d'un fruit défendu.

Aussi ingénieuses soient les tentatives, rien n'y faisait. À croire qu'ils faisaient face à un miroir qui leur renvoyait chacune de leurs attaques avec un effet décuplé. Le Juge du Griffon n'avait pas dit son dernier mot. Se laisser maltraiter par de tels insectes était une humiliation, et si une première déferlante n'avait pas suffi à les balayer il n'aurait pas l'ombre d'une hésitation à réitérer l'exploit. Paris ne serait bientôt plus que ruines si ces pâles copies continuaient de faire de la résistance. Pour sa part, Alessio n'y voyait point d'inconvénient. Au contraire, faucher toutes ces âmes ne ferait qu’accroître sa clientèle. Il n'avait rien à perdre à mettre cette ville à feu et à sang. Ces sosies bas de gamme pouvaient-ils en dire autant ? Il appréciait d'ailleurs de voir qu'Angèle ne semblait pas lui en tenir rigueur. Loin de là même, puisqu'elle s'efforçait de rester à ses côtés. Fallait-il en penser qu'elle avait pris goût au rôle de marionnette ? C'était la seule conclusion qu'on puisse en tirer en première vue.

Mais dans son habituelle méfiance, le Spectre soupçonna qu'elle veuille le prendre à son propre piège. Lui faire croire qu'elle se rangeait à son opinion pour mieux l'adoucir et le dompter. Aussi resterait-il prudent vis-à-vis d'elle jusqu'à avoir eu la preuve absolue et incontestable du fait qu'elle ait changé d'allégeance. Si tout semblait indiquer que la tendance était au côté obscur, il n'avait aucune certitude sur le devenir de cette relation. Elle pouvait aussi bien reprendre ses esprits dans un éclair de lucidité que basculer à tout jamais. Elle était entrée dans les ténèbres, et les ténèbres étaient entrées en elle. Et Alessio prenait un plaisir vicieux à les exalter grâce à ses pulsions assassines, à exacerber les mauvais côtés à l'origine de cette dualité. Perdue quelque part entre les ombres, elle y avait entamé un voyage sans retour et finirait par s'y égarer : ce serait le moment propice à une inexorable transition.
- Veuillez m'excuser messieurs, mais je suis attendu à un rendez-vous galant. Vous n'êtes pas sans savoir que cela ne se fait pas de faire attendre une demoiselle, et au vu de votre manque de loquacité je n'ai pas honte de dire que j'y préfère sa charmante compagnie. Un plaisir !
Sans attendre de réaction de leur part, il enlaça étroitement la demoiselle, plaquant une main dans le creux de ses reins afin de l'emmener au plus près de son propre corps. Celui-ci n'avait pas été épargné par les nombreux dommages subis mais il avait connu bien pire et s'en remettrait d'ici peu. Et la satisfaction de voir sa victime s'abandonner peu à peu à son triste sort était bien assez réconfortante pour qu'il abandonne ici ces ersatz et la suive même si ce devait être au bout du monde. Sitôt qu'il sentit la silhouette du Sagittaire au contact de la sienne, il lui vola un nouveau baiser, ne se privant pas de passer la langue sur ses lèvres couvertes de sang afin d'en estimer la saveur. Son dernier souvenir avant d'emprunter le passage que leur avait ménagé ce Bélier fictif fut ce goût cuivré à l'en faire frémir, avant qu'il n'éclate d'un rire guttural, lugubre. Autant en emportent les flammes...

Citation :
¤ PV : 130 - 75 = 55
¤ CS : 71 - 20 = 51

¤ Défense : 20 CS pour parer 20 dégâts.

¤ Coups Physiques reçus : 0
¤ Coups Physiques parés : 0
¤ Coups Physiques donnés : 0
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Re: Paris by night   Mer 4 Jan 2012 - 13:12


Ensemble pour le meilleur ou le pire


Angèle et Alessio s'engouffrent dans le trou noir dont l'attraction ne cesse de malmener leurs corps affaiblis. Ballotés en tout sens, ils commencent à perdre la notion du temps.
La pression s'accentue de plus en plus, séparant peu à peu leurs corps mais aussi en distordant le lien qui les unissait jusque là. Soudain, un choc inconnu heurte leurs cranes et les plongent dans l'inconscience.
Ce furent les rayons du soleil et les hurlements qui les tirèrent de leur sommeil.

Alessio = http://www.saint-anthologie.com/t7993-tatsou-et-ash-l-aventure-continue-ou-est-ce-la-fin
Angèle = http://www.saint-anthologie.com/t8041-un-passe-en-mouvement



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Paris by night   

Revenir en haut Aller en bas
 

Paris by night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» dans le bureau de l'Archon 3 février
» LE CLAN NOSFERATU [Ouvert +++ !!! ]
» (Quinn) + Paris by night
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» Wednesday Night Raw # 60

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-