Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Une bataille pour un rituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Une bataille pour un rituel   Sam 30 Juil 2011 - 22:41

Hadès tous ceux qui l'accompagnaient arrivèrent dans un paysage un peu montagneux au milieu d'une sorte de clairière. L'avantage des portails était que l'on pouvait franchir en quelques secondes des centaines voire des milliers de kilomètres, seulement il fallait connaître le lieu d'arrivée. En l’occurrence ici il connaissait ce lieu mais pas celui de destination déniché par Demandred qui avait transmis les information à Rha'vin. Le réprouvé ouvrit la marche et et Hadès le suivit. Les autres serviteurs dissimulés sous leurs capes encadrèrent le groupe. Le monarque se porta en marchant au niveau d'Ange pour lui donner un peu plus d'explications.

- Je pense que tu l'auras compris, je suis Hadès. Tout à l'heure lorsque je disais que je n’ai pu t'accueillir comme il se devait, il s'agit en fait qu'en temps normal je prend le temps de recevoir les nouveaux membres de l'armée. Seulement, ces temps-ci sont assez surchargés.

Ils continuèrent d'avancer un moment descendant la colline où ils se trouvaient, puis arrivèrent dans une plaine. Ils la traversèrent avant d'arriver sur une nouvelle colline qu'ils grimpèrent. Hadès pris alors le temps d'expliquer à Ange le but de cette expédition.

- Je vais t'expliquer les raisons de notre venue. Le titan Japet m'a demandé de restaurer son enveloppe charnelle et de la rajeunir. Nous sommes ici pour cela. Tu dois te demander pourquoi ici. Tu le comprendras rapidement.

Arrivés en haut de la colline leur vue se porta sur une nouvelle plaine sur laquelle se déroulait une petite bataille, enfin le terme petite étant relatif tout de même. Elle était déjà ben avancée sur le point de s'achever, un camp dominant visiblement l'autre. Peu importait qui combattait qui, Hadès s'en moquait. L'enjeu de ces combats ne l'intéressait pas, c'était ce qui se trouvait dans cette bataille qui l'intéressait.Hadès s'adressa à Sammaël qui se tenait à côté de lui.

- Pile à l'heure.

Le sombre monarque se retourna ensuite vers Ange et Mu.

- Vous deux vous restez ici. Ange, veille sur Mu le temps que nous procédions. Nous n'en avons guère pour longtemps.

Le plutonien et les cinq réprouvés dévalèrent la colline et attendirent que les combats prennent fin. Quand la plaine ne fut jonchée que de combattants agonisants et des vainqueurs debout, ils sortirent et allèrent vers eux, Hadès encadré de ses serviteurs. Ils avancèrent sous le regard surpris des survivants et arrivés devant les premiers cadavres, Hadès posa la sphère dimensionnelle contenant l'enveloppe charnelle de Japet sur le sol et posa ses mains sur le sol. Se dessina alors sur le sol un triangle de lumière rouge rempli de divers symboles, couvrant une bonne part du champ de bataille, la pointe devant le monarque. D'un coup la lumière du triangle s'intensifia et tous les agonisants et vivants se trouvant dans le triangle se crispèrent. La vie les quitta en quelques secondes, leur énergie vitale affluant vers le corps du titan. Les combattants hors du triangle se précipitèrent vers Hadès, mais les cinq réprouvés étaient prêts, épée en main. Mais ils ne les tuèrent pas tous, en assommant certains. Hadès se releva prenant la sphère dimensionnelle. De la sueur commençait à perler sur son visage. Le sort et surtout son envergure demandait un effort conséquent. Le triangle de lumière s'estompa et il regarda la sphère.

*Première partie parfaitement accomplie* se dit-il.

Il regarda ensuite ses réprouvés.

- Allez-y entassez-moi ça.


Les cinq serviteurs se mirent à entasser les guerriers assommés, renvoyant dans les pommes ceux qui commençaient à un peu trop s'éveiller. Hadès posa la sphère sur le tas et recula de quelques pas. Reposant ses mains au sol, un cercle de lumière rouge se dessina autour du tas. Lorsque la lumière s'intensifia, tous les soldats vieillirent en quelques secondes jusqu'à se retrouver à l'état de cadavres desséchés. Hadès se releva en sueur et le cercle disparu. Il reprit la sphère et regarda dedans.

- Très bien, il n'y aura plus qu'à rapporter ceci à son propriétaire. Allons-y.

Ils remontèrent la colline et retrouvèrent Mu et Ange.

- Nous avons fini. Nous allons prendre un portail et retourner sur la colline où nous sommes arrivés. Nous y ferons une pause où nous pourrons parler. Ensuite nous retournerons aux Enfers.


Cela serait l'occasion de leur parler tranquillement sans être coupés et également récupérer de ses efforts. Hadès ouvrit le portail qu'il traversa ainsi que les réprouvés. Ils arrivèrent sur le lieu de leur arrivée. Le plutonien alla s'assoir contre un arbre alors que les réprouvés se disposaient en cercle autour des lieux pour les surveiller. Restait à Ange et Mu d'arriver et d'ouvrir le bal des discussions...
Revenir en haut Aller en bas
Ange

avatar
Messages : 56


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
148/148  (148/148)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Mar 2 Aoû 2011 - 22:00

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, j'avais déjà traversé le trou inter-dimensionnel et refermais également la marche. A mon arrivée, je découvris un paysage bien connu. Des collines, des forêts... La nature à son état pure. Ainsi je ne m'étais pas si éloignée que cela de mon univers. Mais cela me secoua, l'on pouvait passer ainsi aussi facilement entre le monde des mort et celui des vivants sans plus de contrainte, cela en était effrayant, la frontière entre les deux monde ne tenait donc qu'à un fil...

Regardant un peu autour de moi les environs, perdus en pleine nature il était difficile de se repérer, je pouvais néanmoins sentir que non loin de là, des flammes de cosmos, et donc des vies s'y trouvaient mais avec beaucoup de fluctuation. Et non sans surprise, nous en prenions la direction. Suivant le pas, je m'étonnais à ressentir la disparition de certaines de ces flammes bleues.

Pouvoir respirer à l'air libre et ressentir le vent frais sur ma peau était un vrai délice, je supposais qu'il en était de même pour mon loup blanc, en me retournant vers celui-ci je découvris qu'il avait disparu, il en avait profité pour se réfugier vers son lieu d'origine et le plus propice pour lui, ne faisant corps qu'avec la nature.
Je pouvais néanmoins le sentir assez proche, derrière des arbres à m'observer au loin, guettant dans l'ombre et s'assurant également de sa liberté digne d'un animal solitaire et de ma sécurité. Brave bête que voilà, ami fidèle que voici.

Marchant droit devant nous, j’eus le droit d'être accompagnée par l'homme responsable de ma venue en ce lieu, et à mon plus grand réconfort, il s'agissait bien de l'homme que je recherchais, Hadès en personne. Entonnement, je ne su que dire, me sentant entre honorée et terrifiée d'être à ses côtés, je pouvais ressentir ce terrible pouvoir qui me consumait, cette pression spirituel qui nous séparait, je mesurais toute la différence qu'il pouvait y avoir entre nous. Je tombais de haut. Moi, qui avait l'un des plus haut grade de mon vivant, qui faisant trembler tous les êtres vivants en entendant murmurant simplement mon nom, j'en fus presque déconfite en le réalisant.

Il m'expliqua alors les raisons de notre départ précipité, j'en avais déjà oublié les inconvénients que cela m'avaient apporté. Je n'étais nullement capricieuse à ce point. Où du moins pour cette personne en l’occurrence. Jamais dans mon ancienne vie je n'aurais subit pareil effronterie à mon égard, je n'aurais laissé une once de vie à celui qui m'aurait manqué pareil respect. Mon orgueil devait être déboussolé de ce voyage, car je ne rajoutais rien à ces dires. Me voilà devenu bien promptue, bien obéissante, cela ne me ressemble guerre pourtant. Un sentiment étrange me liait à cet homme, je le sentais, je l'éprouvais, je l'assumais. Je le subissais.

*Je ne comprends pas ce sentiment... Il y a beaucoup de chose que je dois élucider. D'ailleurs, qui sont les Titans...?*


En pleine réflexion, je regardais le spectacle qui se déroulait plus bas devant moi, Hadès et ses sbires nous avaient quitté Mu et moi pour se diriger vers un champ de bataille et nous devions les attendre ici même. Je comprenais mieux à présent pourquoi je ressentais des âmes disparaître. Regardant de loin, je ne compris pas toute la démarche, juste que le spectacle ne me répugnait pas, j'aurais même pu participer au massacre au vu de leur niveau, mais ces déchets ne m’intéressaient point...




Attendant sagement au côté de la fillette, il ne fallu pas beaucoup de temps avant de revoir le sombre monarque revenir de sa corvée avec l'objet dans ses bras rempli du contenu adéquat apparemment pour pouvoir rentrer au bercail. Il ne perdit pas de temps, tendant un bras, il ouvrit un autre passage que nous empruntions pour revenir sur nos pas, ce lieu sentant à présent le macabé, pourtant pas si différent de l'odeur du sanctuaire obscure. Un rictus aux lèvres s'afficha sur mon doux visage.

Je me dirigea alors vers Hadès qui venait d’élire domicile à l'ombre d'un arbre pour se reposer, sa garde personnelle s'éloignant quelques peu de lui, je me sentais plus à l'aise pour venir lui parler. Je me posa donc devant lui, en position de tailleur, le regardant droit dans les yeux, ma rage d'obtenir des réponses plus éveillée que jamais.

"Je n'irais pas par quatre chemins... Pourquoi moi ?"

Cela pouvait peut être sembler puéril ou enfantin mais tout le principal était là.

"Je ne comprends pas pourquoi je me suis retrouvée en Enfers, pourquoi je porte ce surplis et pourquoi j'ai cette impression que vous êtes plus important que ma vie même. Alors que je ne vous connais pas. Cela me dépasse. Cela dépasse l'entendement même."

Plein de questions se bousculaient dans ma tête mais j’espérais avoir le temps de les lui poser maintenant que nous étions tranquille à un bout perdu du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Jeu 4 Aoû 2011 - 18:46

Hadès était assis contre un arbre, attendant qu'Ange et Mu viennent vers lui. Cette halte leur permettrait de discuter tranquillement. Les Enfers étaient actuellement impossibles. Il ne pouvait y faire un pas sans qu'on vienne à lui pour lui demander quelque chose, sans qu'il tombe sur des idiots ne respectant pas les règles ou des visiteurs. Il n'avait même pas pu aller voir Perséphone tout juste réincarnée. Cela n'aurait été que de lui il y serait allé en premier mais les contraintes du pouvoir l'avait empêché. Il y avait des périodes comme cela ou tout arrivait en bloc. Il espérait que les choses se calmeraient un peu. Non seulement parce que cela le mettait à cran mais aussi parce que certaines choses étaient réglées rapidement à la va vite et il préférait que tout soit bien fait.

Ange vint s'assoir devant le monarque. Elle avait eu l'air contrariée de la manière dont il avait parlé. Peu étonnant compte tenu de son passé mais elle devrait se faire à l'idée qu'elle ne commandait plus, même si son étoile trahissait son trait de caractère autoritaire et commandeur. La succube regarda le plutonien dans les yeux. Elle n'avait pas peur, d'un autre côté pourquoi aurait-elle des craintes ? Elle était du même camp, n'ayant rien à se reprocher, seulement des questions, la première étant pourquoi elle ?

- Vois-tu chaque spectre de l'armée des Enfers est affilié à une valeur liée à son caractère. Cruauté, lamentation, répulsion, victoire, défaite, bestialité et bien d'autres encore. Parmi ces valeurs se trouve l'esclavage dont l'armure associée est celle de la succube. Les porteurs de ce surplis ont toujours été de belles humaines dont le charme hypnotisais les hommes. Elles se jouaient d'eux pour les avoir à leur merci, en faire leur esclaves en quelque sorte.

Il fit une pause croisant les bras.

- Les candidates possibles sont nombreuses à première vue dans le monde. Seulement, celle qui peut prétendre à porter ce surplis doit avoir en elle le potentiel pour maitriser le cosmos, la flamme en elle qui fer d'elle une spectre ainsi que les valeurs associées au surplis. Après, autant sa maitrise du cosmos qu'une attitude faisant d'elle une succube peut être latentes. Si je t'ai choisi c'est parce que tu as cela en toi ainsi que des compétences autres qui peuvent aider les Enfers dans leurs objectifs.

Les autres interrogations d'Ange concernait la suite. Comment était-elle arrivée aux Enfers, pourquoi elle avait ce surplis et pourquoi malgré elle, elle sentait qu'elle devait le servir.

- Ton cas est assez particulier. Certains humains deviennent spectres lors de leur mort, d'autres de leur vivant et d'autres se réincarnent. Les succubes se réincarnent. Tu es une nouvelle succube et les autres en même temps c’est pour cela qu'à ton arrivée aux Enfers, tu portais ce surplis. Reconnaissant sa nouvelle propriétaire, il est venu à toi de lui-même. Il est fort probable que tu es perdu des souvenirs. C'est assez courant pour que tu oublie ce que tu étais pour devenir un nouvel être et que tes valeurs se révèlent.

Pour le reste cela s'expliquait facilement également. Le plutonien n'aurait guère de mal à lui dire, seulement il devait tourner son explication correctement pour ne pas faire penser à Ange qu'elle était devenue spectre sous la contrainte.

- Ce sentiment que tu as est normal. Cela fait partie de l'héritage de celles qui t'ont précédé ainsi que de ton surplis. Il y a également le fait que devenir un spectre induit de prêter allégeance aux Enfers et à moi-même. Inconsciemment tu as a connaissance de cela et cela te donne ce sentiment.

Il fit une pause et s'appuya plus nonchalamment contre le tronc d'arbre croisant les bras sous sa tête.

- Donne toi un peu de temps, tout devrait s'éclaircir peu à peu pour toi dans les jours à venir. Ta réincarnation est récente cela fait toujours cela. Moi-même quand je change d'hôte il me faut quelques temps pour prendre possession totale de mon hôte, que mes souvenirs, sentiments et pensées ne se stabilisent. Une fois que cela est fait, tout devient clair et cohérent pour toi.

Il fit une pause et finit.

- Je sais que c'est assez curieux et surprenant, ce qui t'arrive cela semble même irréel, pourtant cela ne l'est pas. Mais tu ne le regretteras pas, car après tout c’est ton choix en quelque sorte. Une réincarnation est plus difficile sous la contrainte hors la tienne s’est parfaitement bien déroulée. C'est donc que tu as accepté pleinement ton destin....
Revenir en haut Aller en bas
Ange

avatar
Messages : 56


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
148/148  (148/148)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Sam 6 Aoû 2011 - 16:30

Le sombre monarque entama alors les explications tant attendus, sa manière de s'exprimer avec tant d'éloquence prouvait qu'il n'était pas n'importe qui, et un homme prestigieux et d'exception.
Les spectres étaient donc nés pour le servir, leur seul raison d'être... Cela m'allait, au moins les explications étaient clairs et précises, de plus, mon titre de spectre de l'esclavage me plaisait. Cela collait parfaitement avec mon caractère et mes penchants. De mon vivant, j'étais habituée à gouverner et donner des ordres, et nul ne pouvait s'opposer à moi. Cela me changeait d'avoir quelqu'un au dessus de moi. Mais je pouvais ressentir le pouvoir de cet homme, tant qu'il resterait plus puissant que moi, j'avais pris ma décision, je le suivrais.

J'avais donc été choisie dû à mon potentiel, pourtant je sentais que toutes mes capacités ne s'étaient pas réveillées, j'avais encore pas mal de mes pouvoirs enfuis en moi, cachés et qui ne demandait qu'à être libéré. Il me tardait déjà de les découvrir, il y en avait plusieurs que j'avais vu être exécuté autour de moi aux Enfers, je songeais déjà à les expérimenter moi-même et à les améliorer. Sans tarder, je me pencha sur celui qui était le plus à ma porté, par par le sort en lui-même mais par celui qui se trouvait à côté de moi et qui pouvait me l'apprendre dès maintenant.

"Je dois donc vous servir du mieux que je le peux dans vos desseins si j'ai bien compris. Mais quel est donc votre cause que vous épousez ? Vos buts et objectifs ? Quels sont les pouvoirs que vous pouvez m'apprendre dans ce but ? Celui dont vous avez utilisé tout à l'heure m'intrigue fortement. Le pouvoir de se téléporter d'un endroit à un autre. J'aimerais pouvoir le tester et pouvoir nous ramener en Enfers si vous me le permettez, cela sera un très bon exercice, en espérant ne pas vous emmener dans un endroit pire que les Enfers, même si ce lieu n'est pas près d’exister selon moi..."


Je posa un bout de mon doigt sur mes lèvres pulpeuse et douce levant les yeux au ciel pour réfléchir.

"Il y a autre chose aussi. Je suis arrivée ici avec un animal, et j'ai une drôle de connexion avec lui. Est-ce normal ?"


Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Dim 7 Aoû 2011 - 21:03

Ange avait écouté le sombre monarque lui fournir les explications qu'elle attendait et cela semblait la satisfaire car elle ne revint pas dessus mais enchaina sur autre chose. Elle avait compris l'essentiel de son rôle : servir les Enfers et les aider à mener les plans établis par le plutonien. La question suivante qui allait lui venir était assez évidente : quels étaient ces plans. Il n'allait pas lui cacher, ou omettre un détail, cela ne servirait à rien, sur ce qui était des intentions des Enfers elles étaient claires, même leurs ennemis les connaissaient. L'autre question était un désir d'apprendre. Ange voulait savoir entre autre comment créer un portail, prête à s'exercer de suite, marquant sa volonté d'avancer et de progresser.

- Une question à la fois, même si tu as envie d'apprendre toutes sortes de choses dit-il souriant légèrement.

Hadès commença par répondre à sa question.

- Vois-tu, au départ, notre rôle aux Enfers est seulement de veiller à ce que les âmes des morts suivent le chemin normal, passer l'Achéron si elles ont été inhumées comme il le faut, passer devant le Tribunal des Morts et selon leurs actes êtres conduites dans une des prison ou Elysion. Le rôle majeur est également que ces âmes ne sortent pas des Enfers. Sans les spectres, les personnages ayant le plus fait trembler les humains ainsi que leurs guerriers, leurs compagnons s'ils en avaient pourraient semer le Chaos à la surface tout en étant morts-vivants.

Le monarque fit une courte pause et reprit.

- Ce rôle est le nôtre depuis des siècles et il l'est toujours. Seulement de plus en plus nous voyons à travers les jugements des âmes que le monde sombre peu à peu dans le chaos, que l'humanité vit dans la souffrance, certains hommes inspiré par des décadents ou victimes de la noirceur de certains d'entre eux, ainsi que des maux libérés de la boîte de Pandore. Des dieux responsables de veiller sur les hommes ou de l'ordre, aucun n'a agit. Il est donc temps que quelqu'un prenne les choses en main et je ferai donc ce que les autres dieux n'assument pas.

Venait le but final des Enfers, dont certains n'y voyaient que les objectifs, d'un être sombre sans en voir la finalité.

- Notre objectif est de libérer l'humanité de ses souffrances par la mort. Ainsi les âmes corrompues seront condamnées dans les prisons et les âmes innocentes rejoindront Elysion et ne connaîtront plus ou pas les maux dont les mortels sont victimes. Quant à la terre, libérée de l'humanité, elle retrouvera peu à peu la plénitude qu'elle connaissait avant que les hommes ne la foulent.

La succube mit un doigt sur sa bouche pour réfléchir, regardant le ciel. Une posture simple mais qui par laquelle elle dégageait un certain charme. Hadès pouvait le constater bien que n'en étant pas victime. Un des pouvoirs de la succube qui par sa simple présence ou de simples gestes terrasser le cœur des mortels. Suite à sa courte réflexion, Ange demanda si son lien avec son loup, car Hadès l'avait bien vu et sentit sa présence était normale ?

- Normal ne serait pas le mot car tout le monde n'a pas un tel compagnon. Il est assez clair que ce loup est ton familier. D'où le lien particulier que tu as avec lui. Ensuite comme ce lien s'est-il créé cela je ne peux t'y répondre, ce n'est pas mon œuvre.

Le monarque se leva tranquillement et avança au milieu de la clairière.

- Passons à ce qui concerne la magie à présent à moins que tu aies d'autres questions sur ce qui a été dit. Celle que j'ai utilisé tout à l'heure est une branche de la magie noire : la nécromancie. Compte tenu de ta nature tu seras plus apte à utiliser des sorts de magie noire avec des sortilèges pour communiquer avec des esprits et les envoutements. Il existe d'autres disciplines des arts obscurs mais n'ai jamais vu de succube avoir de l'intérêt pour celles-ci.

Il fit un geste à Ange pour lui dire de s'approcher.

- Quant aux portails, cela fait partie des sorts plus généraux dira t'on. Il y a d'autres moyens pour se déplacer mais celui-ci est le moins complexe bien qu'il y ait quelques règles.

Hadès passa derrière Ange posant ses mains sur ses épaules.

- Tout d'abord, tu dois parfaitement connaître le lieu de destination. Mais pas simplement l'avoir visité, tu dois pouvoir te le représenter. Ensuite tu tends la main tu envoies ta mana là où tu veux que le portail s'ouvre. C’est comme si tu ciblais une endroit pour lancer une attaque cosmique et tu imagines le portail. La fente qui déchire l'espace et qui s'ouvre lentement, laissant entrevoir le lieu de destination jusqu'à ce que cette fente devienne une porte vers un ailleurs.

Hadès enleva ses mains des épaules d'Ange et vint à côté d'elle.

- Le plus difficile au début est de parvenir combiner le geste, l'envoie de mana et l'esprit simultanément. Tu risques également de ne faire que des petits portails laissant seulement passer une personne au départ. Mais avec de l'entrainement, tu pourras faire des portails plus grands permettant à plusieurs personnes de front de passer et même en augmenter la hauteur.

Le plutonien tendit le bras et ouvrit un portail pouvant laisser passer trois personnes de front facilement avec une bonne hauteur. Le portail menait à la salle du trône de Guidecca et il le maintint un moment avant de le refermer rapidement.

- Une fois le portail ouvert tu ne dois pas te déconcentrer et maintenir autant le sort que son image dans ton esprit. Sinon il se referme d'un coup. D'ailleurs que tu perdes le contrôle du portail ou que tu n'en aies plus besoin, il ne faut jamais refermer un portail d'un coup. Tu vois quand je l’ai refermé, cela fut rapide, mais la fente s'est refermée tout de même progressivement. Si tu ne fais pas cela, le portail se refermera mais cela provoquera une explosion de mana. Selon la taille du portail les dégâts peuvent être important et quand on est devant cela n'est pas bon. Quand on est en train de le traverser c'est fatal.

Hadès recula derrière Ange et croisa les bras.

- Maintenant essaie, même destination. N'aies pas peur de tout faire exploser, fais-le assez loin. Ton premier portail ne sera pas assez grand pour nous causer de dommages au cas où.


Restait à voir si Ange allait parvenir à le faire ou non. Sans doute lui faudrait-il plusieurs essais.
Revenir en haut Aller en bas
Ange

avatar
Messages : 56


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
148/148  (148/148)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Mer 10 Aoû 2011 - 0:02

Ma soif de connaissance pouvait paraître comme une sorte d'obsession mais je sentais que je n'aurais peu être plus la chance de pouvoir les poser plus tard et d'y trouver des réponses. Mais surtout de pouvoir être guidée et instruite par le Dieu des Enfers lui-même. Je présentais que cela m'étais un privilège. Un homme de cet envergure ne pouvait disposer que de très peu de temps pour lui même, un monde à gouverner était une épreuve de chaque seconde et qui autre que moi pouvait le savoir aussi bien. J'écoutai d'une oreille attentive, tout ce qui fut dit me semblait logique, la partie sur la libération de l'humanité me vola un petit sourire mesquin. Finalement nous n'étions peut être pas si éloigné que ça sur nos objectifs, sa vision des choses je la partageais mais à ma manière. Nos buts étaient communs, détruire la race humaine dans le but d’assainir le monde, soit. Je n'avais pas eu à faire trop de concession jusque là selon moi. Juste la perte de mes repères mais tout cela j'avais su y remédier rapidement en m'en donnant les moyens. Rien de bien compliqué pour une stratège comme moi.

Finalement, je ne pu pas en apprendre d'avantage sur mon loup, seulement que j'étais peut être un cas isolé, j'en serais peut être plus en poursuivant mon voyage, l'avenir nous le dira bien assez tôt. Ce n'est pas très préoccupant pour le moment. J'avais déjà levé beaucoup de voile sur différentes choses. D'ailleurs certaines me revinrent en mémoire et j'en profita pour les lui poser avant que celui-ci ne passe à une formation sur la magie noir puisqu'il m'y avait invité.

"Je me permets de revenir sur un aspect qui m'est inconnu. Vous m'avez parlez plus tôt de Titans... Que nous effectuons une mission dans le but d'en aider un... Mais que sont les Titans... ?"

Puis je me fis très attentive sur les instructions à suivre pour lancer le sort qui m'intéressait, et m'intriguait notamment. Hadès se plaça derrière moi, agrippant les épaules comme pour me soutenir et me faire comprendre toute la manœuvre du procédé. Subtile et malicieuse, il ne fut pas très compliqué pour moi de tout retenir d'un trait, le seul bémol allait surtout d'être la mise en pratique après la théorie. Je ne me soucia guère de savoir si l’exercice était difficile, j'allais réussir et je le savais.

S'écartant par la suite de quelques peu de moi, je compris qu'il était tant de passer à la pratique. Esquissant un sourire, je me concentra. Suivant les instructions, je visualisa tout d’abord le lieu où je demeurais me rendre. Je n'étais arrivée que depuis peu mais j'avais déjà parcouru une grande partie des Enfers mais le lieu dont je pus me représenter le mieux était loin de là la salle du trône. Lieu où j'étais passée par plusieurs reprises et surtout dont j'ai pu déguster le marbre froid, la frustration, la haine et chaque éléments du décore autour de moi. Une scène dans mon esprit qui m'avait marqué et ne pourrait disparaître qu'en réparant le préjudice causé m'y aida fortement. Le lieu maintenant cerné, je pouvais commencer à lancer le sort. Levant la main, je sentis mes doigts parcouru de frissons, un flux d'énergie vint s'y répandre.


Regardant l'endroit où je voulais voir le portail apparaître, un flux d'énergie s'y forma et peu à peu un passage s'ouvrit. Ne me laissant pas impressionner pour autant par ma prouesse, j’essaye de l'élargir d'avantage en exerçant plus de pression spirituel sur celui-ci. Le portail de la taille d'une main commença à s'étirer difficilement prenant la forme d'un disque de la taille d'un bras. Si ma concentration était sans faille, je ne pouvais pas en dire autant de mon énergie qui se faisait tout bonnement aspirer par ce trou béant. Me sentant vider de plus en plus de mes forces, je crispa mon visage et serra les dents pour éviter ce qui devait arriver. Le sort s'arrêta net, je fus éjectée par terre par un souffle. Le trou s'était refermé en une fraction de seconde, j'avais tout de même réussi à entre-apercevoir un bout de la salle du trône au travers. Me galvanisant de mon effort, je me releva, fière et prête à recommencer. Je me tourna vers mon professeur.


Et reprenant de plus belle, je me réessaya à la tâche. Essayant de tenir plus longtemps et d'avoir de meilleurs résultats sous l’œil attentif du monarque. Après mon troisième essai, je me posa par terre pour souffler, le dernier essai avait été plutôt concluant, laissant un passage presque empruntable, le prochain serait probablement le bon. Reprenant des forces et selon mon éternel curiosité, je ne pouvais m'empêcher de faire la conversation.

"Je ne vous ai pas demandé mais... Combien sommes nous de spectres en tout? Sommes nous libres ou emprisonnés aux Enfers? Je veux dire, si je veux refaire une escapade comme maintenant, à l'extérieur, suis-je obligé de demander la permission?"
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Dim 14 Aoû 2011 - 13:12

La succube s'était montrée très attentives à tout ce que le monarque lui avait dit. Sa soif d'apprendre était visible, elle était concentrée et désirant d'apprendre. Cela changeait de certains spectres qu'il jugeait imbéciles, progressant lentement ou était irrécupérables pour l'un d'eux, dont il n'avait plus eu de nouvelles depuis un moment. D'un autre côté il n'allait pas se plaindre de ne pas en avoir, venant de celui qui portait en lui le démon Samaël dont la rancoeur envers lui devait être des plus grandes. Quoiqu'il en soit il était assez plaisant d'apprendre à un spectre attentif. Habituellement pour un qui ne l'était pas, il l'aurait renvoyé directement vers un autre membre de son armée, afin de ne perdre ni trop de temps, ni trop de patience.

Une question restait néanmoins à Ange concernant les titans dont elle ignorait qui ils étaient. En effet il les avait mentionné, les causes de leur présence ici étant pour aider l'un d'eux. Un point à éclaircir, en effet compte tenu de leurs relations étroites avec eux par leur alliance et les liens de sang entre eux et le plutonien.

- Les titans sont menés par Cronos et Rhéa qui sont également mes parents. Les autres titans sont leurs frères et sœurs. Bien que nos relations furent particulières dans le passé, car alors qu'ils gouvernaient le monde nous les avons déchus mes frères et moi, ils sont nos alliés aujourd'hui.

Hadès ne mentionna pas les détails : Cronos qui les avait avalés à la naissance, Zeus qui fut épargné, la Titanomachie, leur emprisonnement. Ceci le concernait plus personnellement qu'en tant que souverain des Enfers. D'ailleurs à l'époque il ne l'était pas encore.

- Ils comptent également dans leurs forces, la Discorde Eris, le dieu de la Guerre Arès, l'ange déchu Lucifer et leurs chevaliers. Que des divinités peu aimées sur l'Olympe ou tombées en quelque sorte.


Après ses explications s'ensuivit les explications sur le portail qu'Ange écouta toujours avec attention. Lorsqu’elle passa à la pratique, Hadès pu voir son sérieux. Elle s'efforçait de suivre ce qu'il avait dit à la lettre, déterminée à réussir. Elle parvint à créer un petit portail qui s’ouvrait mais ne relâcha pas sa concentration comme il lui avait dit. Elle y mettait toute son énergie si bien qu'elle dû redoubler d'effort pour continuer, mais d'un coup le portail se referma provoquant une déflagration. Elle se tourna ensuite vers Hadès qui hocha de la tête en signe qu'elle était sur la bonne voie et de continuer. Alors que la jeune femme se retournait pour recommencer, Hadès éleva un peu son cosmos et lui envoya un peu d'énergie. Avec tout ce qu'elle avait dépensé, elle aurait du mal pour un second essai sans avoir récupérer un peu de son effort. Il observa ensuite la jeune femme tenter de nouveau l'exercice. Ce nouvel essai fut meilleur : elle créa un portail assez grand pour l'utiliser mais il se referma de nouveau car elle ne parvint pas à le maintenir. Hadès lui redonna de nouveau de l'énergie et vint le dernier essai qui cette fois-ci fut le bon. Le portail était assez grand pour l'utiliser et tenait bon. Elle en profita même pour poser une nouvelle question à laquelle Hadès allait répondre sans toute fois emprunter le portail. Discuter en la laissant le maintenir serait un bon exercice suivant. On pouvait se retrouver à devoir le maintenir longtemps selon le nombre de personnes à faire passer au travers.

- Il existe en tout cent huit spectres, juges des Enfers compris. Tous ne sont pas réveillés malheureusement mais c'est leur nombre. Vient ensuite les divinités infernales : Thanatos le dieu de la Mort, Hypnos le dieu des Songes et ses quatre fils, Hécate la déesse de la magie, Macaria, Perséphone et moi-même. Ensuite il y a également la prêtresse des Enfers, mes serviteurs comme ceux présents avec nous qui sont treize, les amazones noirs au service de Perséphone.

Venait la question de la liberté aux Enfers, dont la réponse était assez ambiguë, seulement la question d'Ange portait plus sur le fait de se balader hors des Enfers.

- Les spectres ne sont pas des prisonniers, seul leur contrat passé avec moi, les lient aux Enfers et entraine certaines contraintes. Quant au fait de sortir des Enfers tu en auras sans doute l'occasion lors de mission. En dehors dois-tu demander la permission ? Cela n'est pas obligatoire, mais nos ennemis sont nombreux donc inutile de te préciser les risques potentiels que tu peux courir en sortant des Enfers seule. Ensuite tout ce que je demande c'est que si tu sors des Enfers tu sois en mesure d'être présente en cas d'urgence ou si l'on besoin de toi.


Hadès fit une pause désigna de la tête le portail dont on voyait la salle du trône de l'autre côté.

- On dirait bien que les bases sont acquises. Avec la pratique tu pourras en varier la taille et plus tu auras de lieux bien en tête plus tu pourras te déplacer rapidement. Emprunte-le pour rentre aux Enfers, je vais me rendre ailleurs.
Hadès créa un portail de son côté que les shadows traversèrent. il attendit de s'assure qu'Ange passe le sien sans encombre puis s'en alla à son tour.



-> Guidecca
Revenir en haut Aller en bas
MJ
Maître du jeu
avatar
Messages : 407


MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   Ven 28 Oct 2011 - 15:52


Le Début de la Fin

Alors que chacun était occupé à ces petites occupations, l’environnement aux alentours se déforme. Les lignes droites devient des courbes, c’est comme ci la vision des uns et des autres étaient tronqués. Pourtant le sol ne bouge pas, ce n’est pas un tremblement de terre, ni autres catastrophes naturelles. C’est comme une distorsion dans le temps, cela comment doucement et le phénomène s’amplifie, s’accroit, pouvant donner la nausée, comme un mal de mer, ca tangue de tous les cotés sans que l’on sache d’où cela vient.

Plus d’un coup, sans un bruit, un énormément trou noir apparait et engloutit Ange ...


Pour se refermer brutalement sur lui sans que rien ne puisse être fait. D’où vient cela ? Quel dieu essaye-de déstabiliser leur camp adversaire ?


Vous atterrissiez ici :
http://www.saint-anthologie.com/t7888-steppes-de-mongolie#260520




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une bataille pour un rituel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une bataille pour un rituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quels survivants après la bataille pour le Gouffre de Helm ?
» Une bataille pour un rituel
» La bataille pour l'artefact
» Chronologie du Quatrième Âge !
» Witchwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-