Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Les chocolats et le feu noir [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Lun 18 Avr 2011 - 13:01

La petite Theandras avait trois ans aujourd'hui et sa mère l'avait emmené se choisir un cadeau au marché du village. La petite regardait partout autour d'elle avec intérêt: il y avait plein de choses qu'elle aimerait avoir. Mais sa mère voulait qu'elle n'en choisisse qu'une seule… et pas trop chère. La fillette ne savait pas ce qui était "pas trop cher", ce serait à sa mère de le lui dire. Comme cette dernière commençait à s'impatienter, préférant retourner s'occuper de ses fils plutôt que de l'anniversaire de sa fille "maudite".

"Aller, on va pas y passer des heures!"

La petite, dont la main était auparavant complètement écrasée par celle de sa mère, sentit la pression diminuer légèrement et elle en profita pour s'échapper et courir vers le stand qu'elle venait d'apercevoir à travers la foule et qui l'avait tout de suite attirée par son étalage de friandises. Ne prêtant aucune attention au monde qui l'entourait et surtout pas aux cris de protestation de sa mère, l'enfant saisit une poignée de chocolats aussitôt arrivée à la hauteur du stand. Elle s'apprêtait à en porter un à sa bouche lorsque la main du vendeur entoura fermement son poignet.

"Eh! Il faudrait peut être payer, gamine!"

La mère venait d'arriver à son tour:

"Excusez-moi, je suis vraiment désolée…"

"Elle est à vous, la voleuse?"

Pendant que les adultes s'échangeaient ces aimables paroles, la petite fille sentit la colère monter en elle: le marchand voulait lui reprendre ses chocolats! La preuve: il lui tenait toujours aussi fermement le poignet, l'empêchant d'en manger. La colère lui permit l'espace d'un instant de percevoir en elle quelque chose… quelque chose qui était là depuis longtemps mais qu'elle n'avait jamais perçu avant… quelque chose de très grand… et sa colère le fit exploser. Et l'explosion se propagea à l'extérieur, semant une certaine panique dans le marché. Les villageois se précipitèrent vers l'endroit d'où elle venait pour savoir par quoi elle avait été produite et, lorsque la fumée se dissipa, elle dévoila Théandras, entourée de flammes noires, qui tenait ses chocolats dans ses mains, comme pour les protéger et qui lancer des regards furieux au marchand dont le stand avait été pratiquement entièrement calciné et finissait juste de brûler.
Une fois que le moment de surprise fut passé, une rumeur commença à se répendre dans l'assemblée:

"Démon… démon… démon…"

Theandras ne se remit du choc qu'une fois que les rumeurs eurent commencées. Elle ignorait ce qui venait de se passer mais avait conscience d'au moins une chose: ce n'était pas le moment de rester ici. Elle mit donc rapidement les chocolats dans sa poche et décampa le plus vite possible pour aller se réfugier dans une petite ruelle. Les villageois ne l'avaient pas suivie. Une bonne chose: elle n'aurait sans doute pas été capable de leur échapper. Elle commença par manger ses chocolats, qui avaient déjà bien fondus. Zut! Il allait falloir qu'elle lave ses poches!
Elle repensa ensuite à se qui venait de se passer: une sorte d'univers gigantesque en elle, la colère, l'explosion… le feu noir. Elle pourrait peut être recommencer?
Sans penser aux conscéquences, voulant comprendre ce qui s'était passé, elle ré-essaya, mais, ayant déjà dépensé pas mal de "feu noir" pour son âge et pour une première fois aujourd'hui, elle ne put que s'écrouler et s'endormir sur les pavés de la ruelle.
Une seule chose était sûre: sa mère ne voudrait plus jamais essayer de lui faire un cadeau, quelle que soit l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Jeu 2 Juin 2011 - 1:30

Au loin, une blanche voile se dessinait sur la mer de la Manche, un beau trois-mâts de voyage approchait à petits pas ou plutôt à petites vagues... Les mouettes qui bordaient le rivage de France, s'envolèrent pour accueillir le nouveau bateau qui s'approchait très rapidement de la Bretagne. Le vent soufflait assez fort et régulièrement le bateau faisait de très léger saut, de plus, on pouvait apercevoir que les grands tissus qui servaient de voiles n'allaient pas tarder à craquer et laisser le pauvre bateau et ses passagers avancer à la rame. De petites chaloupes allaient être mises à l'eau pour permettre au Fortuné d'atteindre terre le plus vite possible, après tout, une tempête se préparait...
Nous sommes en effet dans une autre époque et plus précisément 6 ans avant que Kyosuke Genso, chevalier d'argent du lotus arrive au sanctuaire. À cette époque, Kyosuke n'a alors que 10 ans et s'apprête à avoir 11 ans, il ne sait pas encore que ses parents vont mourir d'ici les quelques mois qui suivront cette date. À ce temps-là, Kyo' était toujours d'humeur joyeuse, il était vif d'esprit, malin et sage mais pourtant il ne pouvait jamais tenir en place. Il ne faisait que parler de son maitre à tout bout de champ et il parlait aussi de l'incroyable énergie qu'il possédait en lui. Aussi, Kyo' ne se faisait jamais rien refuser, il était le fils de très riches marchant d'armes et malheureusement pour son éducation, tous ses caprices étaient réalisés. Ce week-end-là, Kyosuke qui avait pris par des femmes de ménages que son père partait en voyage d'affaires d'Europe et plus précisément en France, avait supplié ses parents de partir avec eux pour visiter la région dans laquelle il se rendait : la Bretagne. La traversée prit plusieurs mois mais au final, ils arrivèrent à bon port et en bonne santé, le plus important. Pendant le voyage, le jeune Kyo', curieux de l'environnement marin qui l'entourait avait questionné, voir harceler l'équipage qui les amenait en France.

Une fois arrivé Kyosuke ne pouvait se retenir, se monde était complètement différent de l'Inde dans laquelle il vivait et pourtant, la plupart des gens lui ressemblaient ou du moins plus que les Indiens. Kyo' demanda alors à ses parents :


"Man' ! Pa' !!!! Je peux aller faire un tour de la ville tout seul ? S'vous plaît .! Je serais très sage ! Comme une image ! Allez dite..."

Les parents comme à leurs habitudes, ne pouvant pas résister à la petite tête que leur tirait leur fils, acceptèrent à une condition, que le meilleur major d'homme de la maison Genso, l'accompagne. Un homme à la peau mate habillé en costume, s'avança alors, s'inclina devant Kyosuke qui regardait déjà ailleurs et le suivi alors que le petit garçon courrait vers la foule. Encore quelques minutes plus tard, Kyo' semblait déjà avoir semé le major d'homme qui paniquait dans ce bain de foule permanent. Kyo', lui, cherchait un endroit tranquille où il pourrait en apprendre plus sur ce pays et cette zone, il chercha un petit moment jusqu'à arriver sur une place où un incendie semblait s'être déclaré. Kyo' se dégagea du groupe formé autour d'un stand, le jeune garçon voulait absolument savoir ce qui s'était passé par ici, il était intrigué et attiré par cet accident, il interrogea la foule qui lui dit alors :

"Un démon... une petite démone a fait bruler cette pauvre boutique... tout ça non pas pour l'argent mais pour du chocolat !"

Kyo' joua alors les détectives, par sécurité il interrogea d'autres personnes mais le résultat fut toujours le même, au final, il acheta du chocolat de différentes sortes et partit dans la direction qui lui semblait la plus propice pour fuir cette foule. Il se reposa quelques secondes avant de se rendre compte qu'il n'était pas seul, il regarda autour de lui et vit qu'une petite fille se tenait pas très loin de lui. De lui-même Kyo' alla la voir, lui adressa un grand sourire et lui demanda :
"Est-ce que tu veux du bon chocolat ?"

En fonction de la réponse de la jeune fille, il la suspecterait peut-être mais bon, après tout beaucoup de gens aimaient le chocolat et pour autant ils ne brulaient pas de boutiques...
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Jeu 2 Juin 2011 - 16:01

Theandras courrait dans une ville en feu. Au bout d'un moment, elle reconnu les lieux: il ne s'agissait pas d'une ville mais de son village. Pourquoi brûlait-il? Alors qu'elle réfléchissait à cette question, elle se rendit compte que le sol de la rue dans laquelle elle se trouvait s'éloignait. Bientôt, elle fila au dessus du toit des maisons. Elle ne courrait plus, elle volait. Émerveillée, elle ouvrit grand ses yeux et regarda avec émerveillement les flammes monter depuis son village. Elle trouvait ce spectacle tout simplement magnifique. Elle alla se poser sur le clocher de l'Église pour mieux voir le reste devenir cendres. Qu'est-ce qui avait bien pu causer tout cela? Instinctivement, elle regarda sa main et découvrit que sont bras était recouvert d'une sorte de manche en métal noir. Étonnée, elle regarda son reflet dans le sol dallé du village, en bas et s'y découvrit, plus grande, revêtue d'une sorte d'armure noire, des ailes de détachant dans son dos. Un sourire ravi apparu sur son visage: cette vision lui plaisait. Un sentiment fort, qu'elle n'avait alors jamais ressentit monta en elle et, rejetant sa tête en arrière, elle explosa de rire. C'était elle qui avait détruit le village, elle le savait. Cela n'était pas particulièrement drôle, mais elle appréciait ce nouveau sentiment sur lequel elle ne pouvait toujours pas mettre de mot.

De la lumière… était-ce le feu? Non. C'était la lumière du jour. La petite fille se redressa brusquement, manquant de heurter le garçon qui se trouvait à côté d'elle et qu'elle n'avait pas encore remarqué. Elle regarda autour d'elle, l'air perdu… elle se trouvait bien dans une ruelle de son village, qui semblait intact. Elle s'était endormi? Ce qu'elle avait vu était donc un rêve? La joie qu'elle avait ressentie tait donc fausse?

"Zut! Le village a pas cramé!"

Elle se fichait parfaitement de l'état du village. Par contre, cela l'énervait de ne plus avoir d'ailes et de ne plus ressentir cette sensation. Se qui s'était passé avant qu'elle ne s'endorme lui revint alors en mémoire… peut être qu'elle avait rêvé du feu noir? Elle sentit alors une présence à côté d'elle et se retourna vivement vers le garçon blond qui la regardait en souriant. C'était un enfant, comme elle. Un grand. Était-ce quelqu'un du village? Elle ne l'avait encore jamais vu. Il n'avait pas l'air de lui vouloir de mal, pourtant la petite le regarda avec méfiance. Expression qui s'évapora très vite dès qu'elle vit ce qu'il tenait dans ses mains: de chocolat! Son visage s'illumina alors et, ne pouvant détacher ses yeux de la gourmandise, elle fut incapable de retenir ses mais qui se dirigeaient vers la sucrerie.
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Sam 4 Juin 2011 - 0:40

Au début, la petite inconnue sembla se méfier de Kyosuke et de ses intentions mais très vu immédiatement, la petite fille sembla être comme hypnotisé par le chocolat, ses petites mains approchaient doucement vers la sucrerie qui semblait être des plus excellentes. Cette fille était elle en "manque" ? N'avait-elle jamais mangé de cacao ? Le jeune Kyosuke était surpris par le comportement choquant de la petite fille. Kyosuke avec ses blanches et courtes mains posa délicatement son chocolat dans les mains de l'étrangère. Il lui adressa un plus grand sourire, se leva et croisa les bras le tend à réfléchir sur ce qui s'était passé sur la place de ce marché. Kyosuke se posa tout d'abord la question de qui aurait pu bien faire ça puis après plusieurs minutes de réflexions interminables, il leva la tête en direction de cette fille : celle-ci, semblait idolâtrer le chocolat, elle semblait l'aimer de manière à tuer pour lui ! Kyosuke arrêta de penser à ce genre de circonstance et s'avança en direction de son seul suspect :

"Salut ! Moi, c'est Kyosuke... Kyosuke de la famille marchande des Genso mais appelle-moi Kyo' ! Comment vas-tu ? Et que fais-tu toute seule ici ?"

Kyosuke lui en demandait peut-être trop, cette jeune fille était surement âgé de seulement quelques étés et elle avait peut-être peur de Kyosuke qui était un peu plus grand qu'elle... Pourtant, Kyosuke continua et lui posa directement sans réfléchir la question suivante :

"C'est toi qu'as brûlé la boutique du marchand de chocolat ? Si oui, comment t'as fait ?"

Kyosuke tourna le dos à la petite fille, sans attendre de réponse concrète, il se focalisa seulement sur un entraînement de son maitre qui l'attendait en Inde : ressentir le ... co... coloss'... cosmemos. mosco ? Kyosuke eut un petit trou de mémoire en ce qui concerna le nom de ce pouvoir mais il se rappela comment ressentir cette énergie. Kyo' ferma les yeux et essaya de localiser une source de cette "magie", car cela ne pouvait venir que de cet incroyable pouvoir. Doucement, Kyosuke commença à ressentir une source, ainsi infime qu'elle fut Kyo' arrivait à la ressentir et en quelques secondes, il put sentir qu'elle était très proche... Il se retourna de nouveau et regarda encore la petite fille, peut-être était-ce la bonne personne ! Peut-être que cette fille avait vraiment brulé le stand de ce marchand de bonheur... Le très jeune Kyo' se rapprocha encore, posa sa petite main droite sur la tête de la jeune enfant, approcha sa tête de la jeune fille, écarta ses propres cheveux et la regarda droit dans les yeux. Il ne savait pas quoi penser, il était encore très très jeune et pourtant, il avait l'impression de connaître trop de choses sur la vie, et ces connaissances qu'il avait depuis sa naissance lui disaient que cette enfant n'était pas normale, mais en la regardant droit dans les yeux, la logique l'emporta et Kyo ' ne reconnut pas cette fille comme coupable, enfin tant qu'elle ne lui répondrait pas. Kyo' essaya à travers les yeux de la petite de trouver des réponses à son enquête mais malheureusement pour lui, nous n'étions pas dans un conte de fées ou une autre oeuvre fantastique. La réponse il devrait la trouver tout seule et seule l'enquête et la science pourront trouver le criminel, enfin, Kyosuke partit dans ses pensées leva son autre main et son bras libre dans le ciel comme un signe d'affrontement avec le fugitif qu'il finirait par trouver.

Le jeune Kyosuke débordait déjà à son âge d'intelligence et d'énergie, il avait même plus de cosmos qu'il n'en a aujourd'hui ! Comment cela était possible ? Personne ne pourrait l'expliquer et puis actuellement, Kyosuke n'avait plus aucun souvenir de cette rencontre. Une chose était sûr, le jeune Kyo' de 11 ans était quelqu'un de complètement différent à celui d'aujourd'hui et même la nature de son cosmos était diffèrent : il était chaud et lumineux, débordant d'espoir et d'avenir... enfin pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Sam 4 Juin 2011 - 12:14

Soudain, le chocolat se retrouva dans les mains de Theandras qui poussa un petit cri joyeux avant de commencer à le manger. Elle pris son temps pour cela, savourant chaque bouchée. C'était si bon! Elle en avait presque oublié le garçon qui le lui avait donné et qui se présenta, lui reppelant ainsi sa présence. Elle lui répondit, l'air à la fois étonné car peu de gens acceptaient de lui adresser la parole, et à la fois joyeux parce qu'il lui avait donné du chocolat:

"Euh… je vais bien! Je m'appelle Theandras, moi… tu as encore du chocolat?"

Elle venait de finir celui qu'il lui avait donné et ne pensait plus qu'à une seule chose: en avoir du nouveau! Elle le regardait donc avec des yeux brillants d'espoir, sans avoir répondu à sa dernière question qui ne lui plaisait pas. Elle n'aimait pas trop se lancer dans de grandes explications. La question suivante la fit se renfermer totallement sur elle-même et elle se mis à nouveau sur la défensive, répondant à la suestion posée par une autre question:

"Toi aussi tu crois que je suis un démon?"

De toute façon, elle ignorait comment elle avait réussit à mettre le feu au stand. Elle savait juste que c'était grâce au "feu noir".
Elle serra les poings lorsque l'autre enfant la regarda dans les yeux et senti à peine le "feu noir" en question lui revenir légèrement, pas asser toutefois pour être visible par un être exterieur. À son âge, cette énergie dont elle ignorait encore le nom coulait en elle de façon très irrégulière. Elle disparaissait presque lorsqu'elle était calme et était au contraire très présente lorsqu'elle s'énervait. Mais cela, elle l'ignorait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Sam 4 Juin 2011 - 17:09

"Toi aussi tu crois que je suis un démon?"

Sur cette phrase Kyosuke fut troublé... Pendant le peu de conversations qu'il avait tenu avec cette petite fille, il n'avait pas une seule fois... jamais... à peine pensé... à prononcer le mot "démon" ! Alors que Kyosuke essayait doucement de lui tirer les vers du nez, comme un détective digne de son nom, celle-ci lui disait quasiment ouvertement que c'était elle qui avait fait tout ce grabuge en ville ! Kyo' ne savait pas quoi répondre, il garda pendant plusieurs secondes la bouche ouverte, il était bouche bée... Au fond de lui Kyosuke était blessé et pas touché parce qu'il était surement face à une jeune "pyro-girl" mais touché parce que cette petite fille le rejeté, elle était pleine de méfiance, elle fermait ses petits poings et le regardait d'un air assez louche... Kyo' sentait la colère montait en elle et s'il ne faisait rien cette petite aller exploser... après tout sa ne doit pas être facile d'être constamment appelé "démon". Le petit Kyosuke ne savait pas pourquoi mais il aimait bien cette petite fille et il ne voulait pas la laisser seule dans cette colère et dans cette amertume, il voulait l'aider même si elle en avait peut-être pas besoin. Kyo' sentit une lueur en lui, il avait l'habitude de sentir régulièrement en lui des élans de bonté et intelligence mais cela ne le préoccupé pas trop ou du moins pas pour le moment... Au final, il se fichait pas mal de savoir si c'était un démon, il était surtout tombé sur un cas qui l'intéressait... Le petit garçon lui chuchotta alors :

"bien sûr que non ! Tu as l'air trop gentille pour ça ! Ne faut pas toujours écouter ce qui dit les grandes personnes..."

Il lui adressa un autre sourire puis, il sortit un autre morceau de chocolat de sa poche, il savait que cette petite fille adorait ça. Il conclut en lui ouvrant une de ses mains et en posant le morceau délicatement :

"Tu en veux n'est-ce pas ? Et Ba tiens je te donne ma part... Mais le mange pas trop vite cette fois-ci car je n'en ai plus, après... Puis trop de chocolat donne mal aux dents ! il faut en pro-fi-ter et sa-vou-rer"

Kyosuke articula bien les deux derniers mots pour bien faire comprendre à la petite Theandras. Il finit par se relever et recula de deux pas, il leva la tête en direction du ciel et admira les oiseaux qui tournaient tout autour de la place. Kyo' se demanda s'il ne faisait pas de bêtises en restant avec cette petite fille, après tout, les gens la traitaient de démon ! Et une rumeur de flammes noires circulait dans la ville et si tout cela était vrai, est-ce que Kyo' n'était pas en danger ?! Kyo' n'arrivait toujours pas à croire à ça, il regarda encore une fois la petite puis il trancha définitivement son avis sur la question : "elle ne peut pas être méchante et si oui, je vais l'aider !" Kyosuke lui adressa de nouveau la parole :

"Alors qu'est-ce que tu fais ici ? Tu veux bouger, aller ailleurs histoire de retrouver tes parents !? Après tout je ne pense pas qu'ils voudraient te laisser ici toute seule dans le noir et le froid de cette petite ruelle !"

En y réfléchissant à deux fois, Kyosuke était lui aussi tout seul... Il regarda derrière lui pour voir si son major d'homme l'avait trouvé mais rien... D'après Kyo', son père et sa mère le retrouverait au port sans se rendre compte qu'il aurait semé un homme de la maison Genso. Kyosuke revint à ses esprits tendit sa main à la petite fille comme pour dire qu'il allait la ramener chez elle, après tout, elle ne devrait pas se méfier de lui, il n'était pas un adulte, ce n'était qu'un petit garçon qui voulait aider une camarade de jeunesse à rentrer chez elle à l'heure. Et puis il lui avait passé du chocolat !

Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Dim 5 Juin 2011 - 17:06

L'autre enfant — Kyo' — sembla choqué des paroles de la petite Theandras, qui n'y prêta pas la moindre attention: elle était habitué à ce genre de réactions autour d'elle. Il lui chuchota en guise de réponse qu'il le pensait bien trop gentille pour être une démone comme le disaient les gens du village. Cela voulait-il dire qu'il n'en faisait pas partie? Elle releva la tête, une expression étonnée sur le visage: personne ne lui avait dit quelque chose comme cela auparavant. Elle s'imaginait toutefois qu'il y avait peu de chance pour que le garçon ne change pas d'avi à un moment ou à un autre, comme les autres. Sa colère retomba, le "feu noir" s'apaisa et elle répondit d'une toute petite voix:

"Moi, je suis… gentille?"

Elle ne précisa pas que les autres enfants suivaient l'exemple de leurs parents et la considéraient eux aussi comme quelqu'un à ne pas approcher. Elle ne pensa même pas à le formuler. Elle avait seulement une chose en tête: quelqu'un, pour la première fois, venait de lui dire qu'elle semblait gentille. Une question lui échappa:

"Pourquoi?"

Elle ne comprenait pas. Pourquoi disait-on que certaines personnes étaient gentilles et d'autres non? C'était quoi, être gentil? Elle ne savait pas. C'était quelque chose qui lui échappait.

Avec un sourire, le garçon lui mit un chocolat dans la main. Il n'en fallait pas plus pour remettre la fillette en confiance et lui redonner le sourire. Sans écouter les recommandations du "grand", elle dévora le morceau. Lorsque Kyo', debout, lui demanda ce qu'elle faisait ici et si elle souhaitait retrouver ses parents, elle avait terminé. Elle réagit vivement à ses paroles: elle ne voulait pas rentrer chez elle.

"Non! Je veux pas! J'ai pas envie de revoir ma maman!"

Elle était de nouveau sur la défensive. Elle avait beau apprécier de s'être fait offert du chocolat, elle n'avait pas l'intention que l'auteur de ce cadeau la force à rentrer chez elle. Elle jeta un regard noir à la main qu'il lui tendait et s'en éloigna un peu, sans se relever. Tant qu'elle n'était pas sûre qu'il ne la forcerait pas à revoir sa maman, elle ne le suivrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Lun 6 Juin 2011 - 22:23

"Non! Je veux pas! J'ai pas envie de revoir ma maman!"

Comment ?! Cette dernière phrase avait encore trahi Theandras, Kyosuke se rapprochait de plus en plus de la vérité même si à présent, il s'en fichait pas mal et qu'il n'y faisait pas vraiment attention... Kyosuke était principalement occupé par l'état de Theandras, celle-ci ne devait pas rire tous les jours, elle refusait de voir sa mère, celle qui l'avait enfanté ! Comment pouvait-on faire ça ? Kyo', lui, n'avait vraiment pas des parents que l'on pouvait caractériser comme tels mais une chose était sur il ne les abandonnerait jamais car c'était eux qui lui avaient le plus grand bonheur de ce monde : la vie ! Kyo' après quelques secondes de dures réflexions concernant le cas de cette petite fille, décida de ne pas la laisser seule, il ne pouvait pas l'abandonner comme ça, il le sentait... il ne pouvait pas la laisser ! Il devait la suivre et accepter son choix ou du moins pour l'instant. Il la regarda distinctement et vit de la colère en elle, de la colère due à de la peur ou plutôt de la méfiance, cette petite fille avait reculé et le regardait d'un oeil noir, chargé de ténèbre et de flammes... noir... comme un démon. Mais Kyosuke ne s'arrêta pas là, il continua, tout en tendant sa main il s'approcha de la petite aux cheveux rose, il souriait toujours et ses yeux de couleurs bleus s'intensifièrent encore plus qu'à leur habitude ! Il lui dit d'un air compatissant :

"Ne t'inquiète pas, si tu n'as pas envie de la voir... on ne va pas aller chez toi enfin pour l'instant... mais dis-toi bien une chose Thean', ta maman t'a donné l'immense chance de vire, c'est magnifique ! Et puis tu sais moi aussi j'ai l'impression que ma maman ne m'aime pas trop... on a un point commun. alors s'il te plaît me fait pas ses yeux là ! Moi j'ai confiance en toi !"

Il sentit la tristesse l'emparait, pas seulement pour Theandras mais pour lui-même... Il n'était qu'un petit garçon de 10 ans, ses parents le laissaient toujours aux mains des maîtres de maison et lorsque Kyo' avait trouvé une mère de coeur, sa professeur. il l'avait... malheureusement... il l'avait tué. Tous ces souvenirs et ces vérités le touchèrent au plus profond de son être et deux petites larmes glissèrent le long de sa douce peau blanche et toute fraiche... Kyosuke se ressaisit et rigola pour se remotiver, ensuite, il s'abaissa face à celle-ci refit un sourire et dit avec gentillesse et une envie de découverte :

"Alors tu n'as pas de cachettes . Des endroits secrets où tu cacherais du chocolat ? Une colline pour échapper à maman ? Si tu veux on y va, après tout, moi je connais pas cette région je viens d'un grand pays que l'on appelle l'Inde !"

Kyosuke sauta sur place, il était impatient, il voulait visiter ce beau pays et plus précisément cette région que l'ont nommé : Bretagne, par-dessus tout, il voulait visiter cette zone avec sa nouvelle amie "Theandras" mais celle-ci ne partageait peut-être as son avis... Kyosuke s'exprimait peut-être mal et puis rien n'empêchait cette fille de partir et de le laisser comme un inconnu car après tout il l'était presque... Une chose était sure, quelque chose en Theandras touché la curiosité du petit Kyo', peut-être était-ce ce cosmos, peut-être ces ténèbres, peut-être... tout simplement... une envie de se faire une amie ou encore, le fait de voir quelqu'un comme lui ! Kyosuke tourna en rond, il ne tenait plus en place, son côté enfant refaisait surface, il redevenait le petit garçon de 10 ans, à peine plus haut que trois pommes. Puis il finit par dire :

"Je sais ! Après on pourra aller chercher du chocolat ! Enfin on n'ira pas chez l'autre monsieur, on ira chez le meilleur vendeur de chocolat ! Ok ?"

Il se retourna et se parla à lui-même, avec l'impression de se gronder tout seul :

"Par contre, faut que je retrouve l'armoire à glace qui me sert de garde... j'espère qu'il n'est pas très loin, sinon papa va se fâcher et maman va me mettre au cachot..."
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Mar 7 Juin 2011 - 21:00

Le garçon garda sa main tendu et s'approcha encore. La petite fille recula à nouveau. Pas question qu'il l'attrape pour la ramener de force chez elle! Elle écouta à moitié ce qu'il lui dit, l'autre moitié de son esprit étant occupé à loucher sur la main tendue comme sur quelque chose de dangereux. Elle ne retint que le plus important, ce dont il avait réussi à la convaincre: pour le moment, elle ne risquait rien. Il n'avait pas l'intention de la pousser à l'interieur de l'antre de sa famille sans son accord. Elle pouvait donc s'accorder une petite marge de confiance… pour le moment. Elle se détendit légèrement. Sans s'apercevoir que "le grand" pleurait, elle se releva, l'air assez peu motivé: elle n'avait pas l'habitude de se trouver avec d'autres enfants et, en elle, elle avait un petit peu peur à l'idée de se trouver en compagnie de quelqu'un de son âge. Bien sûr, elle avait ses frères et soeurs, mais elle ne les différenciait pas vraiment des autres. Elle n'était jamais intégrée à leurs jeux non plus.
La petite fille fut tirée de ses sombres pensées par le rire de Kyo' et, intriguée, leva la tête vers lui. C'était toujours comme ça, avec les grands, il fallait toujours lever la tête! Mais là, c'était moins que quand elle voulait regarder les adultes comme sa maman. À quatre ans, elle se savait pas encore reconnaitre un rire naturel d'un rire artificiel et ne releva donc pas celui de l'autre enfant, qui se pencha vers elle pour lui demander si elle avait un endroit secret. Cela avait l'air intéressant. Elle n'y avait encore jamais pensé. Un endroit secret… un endroit à elle… qu'elle seule connaîtrait. Pourquoi pas? Mais pour le moment, non, elle n'en avait pas. Et de toute façon, fidèle à elle-même, elle ne cacha nullement sa pensée, un léger éclair de colère passant à nouveau dans son regard:

"Non, mais si j'en avais, je te le montrerais pas!"

Puis, revenant sur ce que le garçon avait dit en dernier, elle demanda sans pouvoir dissimuler sa curiosité:

"Linde? Pays? Comme la France?"

Theandras ne comprenait pas vraiment l'apparente excitation de Kyo'. Peut être qu'on lui avait dit qu'il pourrait avoir du chocolat après? Elle le regarda sautiller sur place puis tourner en rond. Il avait de la chance. Elle, elle savait qu'elle n'aurait plus le droit à avoir du chocolat de si tôt. Sa maman ne lui en donnait pas souvent et elle devrait se débrouiller pour trouver une occasion pour en prendre sans que les autres la voie. C'est alors que Jyo' eu une merveilleuse idée: lui en donner et qu'elle ait le droit! Avec le meilleur chocolat, en plus!

"Oui! Chocolat! Chocolat! Tu sais quel est le meilleur? Tu me diras?"

Elle aussi sautillait sur place, à présent. Elle avait hâte de pouvoir à nouveau sentir le goût de sa gourmandise dans sa bouche. Elle ne prêta pas attention à la raison qui pouvait avoir poussé Kyo' à se retourner et l'attrapa par l'extrémité de la manche, qu'elle tira vigoureusement pour être sûre qu'il avait toute son attention:

"Allez, On y va! On y va!"
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Mer 8 Juin 2011 - 23:25

Kyosuke était plongé dans une "profonde" réflexion, où avait-il laissé son major d'homme ?! Il le cherchait délibérément comme un joué, il essayait de savoir où il avait pu aller si Kyosuke n'était plus avec lui ? Kyo' n'arrivait pas à trouver d'endroit... son major d'homme avait dû l'oublier ou plutôt il l'avait laissé tomber pour rejoindre un de leurs "bar" ou autres lieus pour les grandes personnes, enfin cela n'avait pas d'importance, Kyo' devait le retrouver... Soudain, Theandras perturba de nouveau les pensées de Kyosuke, elle était plus coléreuse et elle souriait même. Kyo' se retourna et regarda le comportement de la petite fille, elle sautait partout dans tous les sens, un peu comme Kyosuke il y avait quelques secondes... elle lança alors :

"Oui! Chocolat! Chocolat! Tu sais quel est le meilleur? Tu me diras? Allez, On y va! On y va!"

Kyosuke avait vraiment percé à jour cette petite fille, elle ne s'intéressait qu'à une seule chose... le chocolat ! Elle ne pensait qu'à seule une chose, elle voulait qu'une seule chose, voir vivre pour qu'une seule chose et cette chose c'était... le chocolat ! Kyosuke voulait vraiment savoir pourquoi cette petite aimait le chocolat, et surtout quelle vision du monde elle avait... peut-être qu'elle voyait tout en marron couleur cacao ou en rose et que le chocolat était sa source de bonheur... son nirvana ? Pour finir, Kyo' se tourna vers la petite qui lui tenait fermement la manche, il s'accroupit pour se mettre à sa hauteur, lui sourit pour la troisième fois et lui dit avec douceur et gentillesse pour que celle-ci le comprenne bien :

"D'accord on va voir des boutiques de chocolats, mais par contre va pas falloir me faire ces gros yeux là et puis va falloir me faire confiance aussi ! Je suis avec toi, même si tu es un démon comme disent c'est méchant habitant, je te fais confiance ! Alors, par où va-t-on commencer ?"

Kyo' pointa son doigt au bout de la rue, d'ailleurs, il suivit cette direction et commença à avancer vers la sortit de la rue. Petit à petit, il se rapprochait d'une autre place, quasiment similaire à la première sauf qu'elle se trouvait dans la situation opposée et que les stands qui la composaient étaient complètement différent... Kyosuke regarda dans toutes les directions cherchant délibérément à trouver deux choses : un marchand avec sa boutique à chocolat et un endroit au frais où ils pourraient se reposer. Au bout de quelques minutes, il trouva son premier objectif et fit signe à Theandras qu'il avait trouvé un marchand de chocolat. Ensuite, il se retourna et regarda si Theandras la suivait et il ne fût point surpris de voir qu'elle n'était plus là, il regarda de nouveau en direction de la place e til vit que Theandras avait un peu bougée, il lui dit alors de loin :

"Theandras attends-moi ! Il te faut des sous pour acheter du chocolat, Theandras ! Thean' ! "

Il fit un petit geste de la main et courut en direction de celle-ci, il la rejoignit très vite, étant donné qu'elle n'était pas très loin, il lui posa la main sur l'épaule et vit que ce n'était pas elle, il tourna la tête de nouveau et chercha où était passé son amie Theandras, peut-être n'avait-elle pas bougé ? Peut-être qui l'avait loupé du regard ? Ou bien elle était partie en direction du magasin de chocolat ou encore... elle c'était enfuis ??


PS : désolé pour ce petit post, pas terrible d'ailleurs... Bonne chance ! (je suis crevé ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Jeu 9 Juin 2011 - 8:13

Kyo' n'avait donné aucune explication sur "Linde", le "pays comme la France", mais cette petite déception disparu aussitôt que le mot "chocolat" fut prononcé et Theandras oublia très vite ce nouveau nom, ce qui fit qu'elle n'insista pas pour avoir des explications comme elle le ferait d'habitude. Lorsque le garçon s'accroupit pour lui parler, la petite fille ne s'attarda pas sur le désagrément que lui causait ce geste en lui rappelant qu'elle était plus petite et écouta attentivement ses paroles, pressée de pouvoir à nouveau sentir le goût du chocolat fondant dans sa bouche. Avec une expression de parfaite inocence sur le visage, elle lui répondit:

"Quels gros yeux?"

Elle acquiesa d'un rapide mouvement de tête pour la question de la confiance. Elle ne laisserait pas un tel petit détail perturber son régime alimentaire!
Alors qu'elle commençait à réfléchir à l'endroit où elle avait envie d'aller pour prendre du chocolat (sans penser une seule seconde qu'elle ne s'était jamais souvenue de l'emplacement des différentes boutiques, mais seulement de leur contenu), Kyo' commença à marcher dans une direction. Elle le rattrapa en trotinant, et lui demanda:

"Pourquoi tu me demandes où on va si tu sais?"

Soudain, l'autre enfant sembla perdu. Elle remarqua qu'il regardait autour de lui d'un air perdu. Peut être qui avait perdu quelque chose? Elle s'était arrêté à l'ombre d'une maison parce qu'elle trouvait qu'il y faisait plus frais. De toute façon, elle préférait être à l'ombre plutôt qu'au soleil: le soleil, il faisait mal aux yeux et on ne pouvait jamais tout bien voir quan il était là. Avec perplexité, elle regarda Kyo' courir dans une autre direction en l'appelant. Sans réfléchir, elle sortit de l'ombre et se mit à essayer de le poursuivre. Malheureusement, un jour de marché comme celui-ci, il y avait bien trop de monde et elle le perit de vue presque aussitôt, se retrouvant au milieu d'une foule de grandes personnes qui la regardaient d'un oeuil méfiant. Au milieu du brouhaha ambiant, elle entendit un vague "Tu es perdue, petite?", sans doute un étranger qui ignorait qui elle était, et, sans répondre, elle se mit à déambuler elle aussi. La foule, qui pourrait paraitre bien mince pour une personne ayant un peu plus d'experience qu'elle mais qui lui paraissait énorme, pour elle qui n'avait jamais quitté le village, ne l'intimidait nullement. Elle avait perdu Kyo', mais elle pourrait peut être avoir quand même le chocolat.

HRP: Et c'est toi qui dit que tu as fait un petit post? XD
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Sam 11 Juin 2011 - 13:50

Que se passait-il ? Qu'allait-il faire ? Le petit Kyosuke était tout seul, il ne savait pas quoi faire... Il venait de perdre de vue la petite Theandras, il s'emplit de tristesse et sans vraiment savoir pourquoi, il marcha dans une direction nulle sans but précis... Kyo' redevenait le petit garçon de 10 ans, un petit garçon qui était parti sans ses parents dans un monde nouveau, un monde peut-être dangereux, un monde sans repert... Le petit garçon commença à paniquer, il aurait pu pleurer mais depuis certains éléments de sa vie il ne pleurait plus... il ne pleurait plus jamais sans raison valable. Il continua sa route sans direction jusqu'à arriver à un marchand de chocolat, une très très grande boutique, celle-ci n'était même pas un stand dans la rue mais une grande boutique ancrée dans la ville, dans une rue principale de la Bretagne... Kyo' s'avança pensant que Theandras était peut-être là... Il colla sa petite tête contre la vitre de la boutique et regarda à travers pour voir si la petite fille qui était avec lui il n'y a pas si longtemps, trainait à l'intérieur du magasin. Très vite, il fut gêné par la buée qui se formait sur la vitre et sans réfléchir à comment éviter ce phénomène, il décida d'entrer. Kyo' se dirigea alors vers la porte, la poussa tout doucement pour éviter de trop faire sonner la cloche d'argent qui se trouvait au-dessus de lui, marcha jusqu'à l'intérieur du magasin et tourna la tête délicatement à gauche comme à droite mais il n'aperçut que des grandes personnes. Kyosuke se décida à acheter du chocolat, il s'avança jusqu'au comptoir et se lança alors dans une discussion avec un jeune vendeur en belle uniforme noir :

"-Bonjour cher marchand, je souhaiterais avoir une certaine quantité de chocolat, s'il vous plaît ?"

L'homme qui se tenait de dos face à lui, se retourna doucement et scruta la porte de la boutique, après quelques secondes, le temps qu'il comprenne qu'un petit garçon se tenait devant lui, il baissa la tête et avec un grand sourire il répondit :

"-Oh Bonjour, tu n'es pas avec tes parents .! Tu sais je ne pense pas que tu es les moyens de te payer plusieurs chocolats ! Ici c'est une boutique de qualité ! Allez va jouer ailleurs et n'embête plus les grandes personnes sans raison !"

Kyo' n'aimait vraiment pas ce genre de personne, ce vendeur le prenait de haut et il le condamnait à cause de son apparence, Kyo' sentit la colère monter en lui, il pouvait détruire cette boutique s'il le voulait mais sa conscience et sa raison voir son humanité l'empêchait de le faire... Il se contenta de sortir une grosse bourse pleine de pièce d'or et de l'agiter... Très vite, le vendeur se retourna au bruit et regarda le petit garçon avec un plus grand intérêt, Kyo' lança alors :

"-Eh bien mettait moi un peu de tout ! J'achète toutes vos sortes de chocolats ! Et s'il vous plaît mon brave mettait moi le tout dans un charriot que je pourrais transporter facilement ! Il faut savoir traiter ses clients royalement ! Non mais..."

Kyosuke adorait imiter son père, à force de le voir vendre des armes à des clients de toutes sortes et tout horizon, il avait pris l'habitude de le copier. Très vite, le marchand se mit à remplir une brouette il ne prenait pas la peine de mesurer et il mit plein de sachet de différents chocolats et d'assortiments chocolatés... A la fin de cette petite peine le marchand avec un grand sourire tendit la main et Kyo' y déposa la bourse pleine de pièce, l'homme avec un grand sourire poussa la brouette et celui-ci fut même choqué de voir avec quelle facilité Kyo' arrivait à la pousser. En sortant du magasin, Kyosuke essaya de retrouver le chemin où se trouvait Theandras, au bout d'une demi-heure, il trouva la petite ruelle et cria alors :

"Thean' ! T'es où ? Theandras, dit moi que tu es là !? J'ai plein de chocolats !? Tu viens !? Thean' ! Oùhoù ?!"

Il s'assit sur un petit muret et très vite, il vit une petite ombre s'approcher de lui... Mais était-ce Theandras ? C'était peut-être elle ou encore un chat errant ou même une autre personne ? Mais une chose était sûr, il voulait voir Theandras...
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Sam 11 Juin 2011 - 14:19

Alors que Theandras marchait en regardant les différents stands, en guettant un qui propose du chocolat sous les yeux méfiants ou surpris de la foule, elle perçu un mouvement, à l'autre bout de l'allée. Quelque chose venait de passer derrière le dernier stand. Attirée par cette vision, elle couru pour voir de quoi il s'agissait, bousculant du monde sur son passage qui essayait à chaque fois de l'attraper et qui l'interpellait vivement. Guidée par son instinct, elle s'éloigna de la foule pour courir dans un enchaînement de petite ruelles désertes, comme celle où elle avait rencontré Kyo', et ne s'arrêter que dans une minuscule place, déserte elle aussi. Il y faisait sombre et particulièrement froid, surtout pour la saison, et, si on regardait vers le ciel, on avait l'impression que les murs des maisons vous y enfermaient. Une atmosphère étrange y régnait. Nullement impressionnée par l'endroit, la petite fille regarda autour d'elle, tentant de retrouver ce qui l'avait fait venir ici et découvrit, sur le mur de l'une des maisons, un beau papillons. Peut être n'était-ce pas le mouvement de son vol qu'elle avait capté au marché, mais elle était certaine que c'était bien le cas. Elle s'approcha du bel animal et tendit ses mains pour l'attraper. Le papillons s'envola avant qu'elle n'ait eu le temps de les refermer. Elle le regarda voler dans la place sans plus bouger: les papillons étaient plus beau lorsqu'ils étaient en liberté. Lorsque, au bout d'un moment, il s'engagea dans l'une des ruelles, elle le suivit. Elle ne voulait encore le voir voler. Et puis si elle l'attrapait, elle pourrait ne le garder qu'un instant… un tout petit instant et après, il s'envolerait de sa main, libre. Alors elle allait encore essayer de l'attraper. Elle courrait dans ce but lorsqu'elle entendit vaguement, grâce à l'écho occasionné par ses toutes petites ruelles, parler de chocolat. Elle eu à peine le temps de le réaliser qu'elle déboulait dans une nouvelle ruelle où se tenait un garçon qui cachait quelque chose derrière son dos. La salive lui monta à la bouche lorsqu'elle su qu'il s'agissait de chocolat. Sans faire attention à l'enfant qui se tenait devant, elle sauta dans le chariot. Le papillon continua sa route, mais elle n'y faisait plus attention. Elle venait de commencer son festin, oubliant tout autour d'elle mise à part sa friandise préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Kyosuke Genso

avatar
Messages : 58


Caractéristiques
Vie Vie:
130/140  (130/140)
Cosmos Cosmos:
139/149  (139/149)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Dim 12 Juin 2011 - 0:11

Kyosuke attendait, il sentait que l'ombre hésitait et lui ne voulait pas vraiment venir à celle-ci, pas par envie mais plutôt pour éviter de la faire fuir. Kyo' attendait toujours et encore, il voulait que Theandras surgisse de n'importe où et lui pique son chocolat tout en souriant bêtement lorsqu'il lui sortirait une phrase un peu compliquée et sans importance pour elle, mais pour l'instant il n'en était rien... Kyo' était seul et il n'aimait pas cela, pour lui la vie devait être faite pour vivre avec ses amis, ses parents et tout le monde ! C'est grâce aux gens qui composaient sa petite vie d'une dizaine d'années que Kyo' pouvait dormir tous les soirs tranquillement sur ses deux oreilles sans se préoccuper des petits soucis de tous les jours... Kyosuke pensait à tous les gens qu'il connaissait, il pensa à sa mère, à son père, à son maître, à l'armoire à glace et même à sa professeur malheureusement décédée... Maintenant, Theandras ferait partie de ce petit groupe de personnes qui composait cette vie, Thean' était l'ami de Kyo', en tout cas Kyosuke en était persuadé ! Kyo' adressa une petite prière à Athéna, cette divinité que son maître protégeait au périple de sa vie... Kyo' se leva de son petit muret, avança légèrement la brouette et soudain, une légère brise d'espoir et d'air chaud se leva en direction de l'ombre. L'odeur du cacao qui allait bientôt fondre remplit l'atmosphère qui trônait. Kyosuke en avait l'eau à la bouche mais il voulait absolument attendre son ami qu'il ne retrouvait pas... En quelques instants, l'ombre se précipita sur la brouette et très rapidement un petit humain ou plutôt une petite humaine et non pas un animal errant se retrouva dans la brouette. Celle-ci avait les cheveux mi-longs et de couleurs rose, elle portait une tenue sombre et était de très petite taille, tout comme Theandras, très vite Kyo' reprit le sourire. Kyo' par peur de voir ses chocolats disparaître d'un coup s'en pouvoir en manger un seul, pris Theandras sur ses petites épaules et une fois celle-ci dessus, il lui dit alors :

"Tu n'as pas honte ! Tu pourrais au moins m'en laisser un peu ! Tu as gâché ma surprise, je voulais te faire un cadeau, tu aimes les cadeaux ? Bon allez, je ne vais pas te faire attendre plus longtemps mais mange doucement et laisse -moi en un peu, je n'en ai pas goutté un seul depuis ce matin, imagine-toi à ma place."

Kyosuke posa tranquillement la petite fille qui était devenu hyperactive à la vue du chocolat, la petite fille rien que sans parler faisait rire Kyosuke, elle avait de grands yeux ronds et naïfs comme Kyo' il y avait encore quelques années, d'ailleurs il ne savait pas pourquoi mais depuis le tragique évènement, il réfléchissait comme un adulte et deux drôles de consciences étaient entrées en lui. Theandras avait en plus de sa petite tête mignonne une attitude enfantine très drôle et pour amplifier le tout, elle avait du chocolat partout autour des lèvres. Si les parents de Kyosuke avaient été là, ils lui auraient dit qu'il avait des moustaches de chocolats ! Kyosuke croisa les bras et regarda la petite fille se goinfrer devant ce "cadeau", peu de temps il lui dit :

"Tout à l'heure tu voulais savoir ce que c'est L'inde ? Ba c'est simple, c'est comme tu l'as dit, c'est comme la France mais en beaucoup beaucoup plus grand et beaucoup beaucoup plus chaud ! Là-bas, il y a beaucoup de chocolat ! C'est un pays plein de trésors, on y vend beaucoup de choses et donc beaucoup de chocolat, surtout du noir..."

Kyosuke attendit que la petite fille réponde même s'il ne s'attendait pas à une réponse immédiate comme d'habitude. En tout cas cette journée avait été bien mouvementé pour une fois, Kyo' ne regrettait pas pour l'instant d'être venu ! Kyo' était empli de gaieté et de bonne humeur, il était excité et voulait faire beaucoup de choses, mais est-ce que Theandras serait d'accord avec lui ? Est-ce qu'elle ne l'exploitait pas que pour du chocolat ?
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   Dim 12 Juin 2011 - 16:50

Chocolat… une brouette de chocolat… beaucoup plus que tout ce que Theandras n'aurait jamais pu en rêver. Le paradi. Elle y resterait l'éternité, c'était sûr. En tout cas, elle ne voulait pas partir, pour rien au monde. Au milieu de toutes ses sucreries, elle fermait les yeux de bonheur en continuant à se goinfrer quand on l'arracha à ce paradi. Avec un cri de protestation, elle se retrouva sur… les épaules de Kyo'. Kyo'… elle l'avait déjà oublié, que faisait-il là? Enfin, peut être qu'ils ne s'étaient jamais quitté, elle ne savait plus. De toute façon, cela n'avait aucune importance. Tout ce qui en avait, c'était que l'autre enfant l'avait arraché à son chocolat. Elle répondit à ses paroles d'un ton capricieux en tendant ses petites mains vers le charriot, comme si elle pouvait encore attraper quelques chocolats de là où elle était:

"Non! Pour moi!"

Theandras ne voulait pas s'imaginer à la place que quelqu'un qui avait mangé moins de chocolats qu'elle. C'étaient bien ses besoins qui l'interressaient et pas ceux des autres. Lorsque le garçon fit mine de vouloir la déposer par terre, elle battit des bras et des jambes, impatiente, jusqu'à ce que ce soit fait, puis, une nouvelle lueur de convoitise dans le regard, elle re-sauta dans le charriot et repris son repas là où elle avait étée obligée de le laisser. Elle ralentit légèrement le rythme de son goûter pour écouter Kyo' lui parler de l'Inde. Et, sans prendre le temps d'avaler ce qu'elle était en train de mancher, elle lui demanda:

"Et ch'est grand la Franche? Ch'est grand comment? Ch'est chaud ou f'oid un pays? La Franche, ch'est chaud ou c'est f'oid? Et puis… chi Linde, y'a bouecoup de chocolat, ben che veut 'aller!"

Sans plus attendre la réponse, elle repris le rythme premier de son orgie. Ces chocolats étaient vraiment bons! Peut-être que ceux de "Linde" l'étaient encore plus! Alors, même si elle n'allait pas en "Linde", elle voulait bien que Kyo' lui en ramène. Sinon, elle voulait bien y aller aussi, comme ça, elle pourrait se servir toute seule. Ce serait sans doute mieux ainsi, d'ailleur! Elle se replongea à nouveau totallement dans sa "dégustation" sans plus penser à rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les chocolats et le feu noir [flashback]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les chocolats et le feu noir [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission] Il va faire tout noir ! [Flashback][Pv: Mirai D Kilik]
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Toupie petit caniche noir, 11 ans - ADOPTE par sa FA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-