Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 La Sirène et le Démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: La Sirène et le Démon   Sam 13 Nov 2010 - 0:30

Samaël avait quitté sa crypte, laissant la Veuve Noire avec les deux spectres qui pensaient que le démon n'était qu'une vulgaire bête infernale dénuée d'intelligence. Leurs insultes de leur part n'avaient pas eu d'effets quant à son humeur, il se moquait complètement de ce qu'ils pouvaient bien penser de lui. Qu'ils le sous-estiment, cela ne pourrait que leur porter préjudice plus tard, mais pour le moment, il y avait une affaire bien plus importante en cours.

Hadès avait lancé une Guerre à l'encontre de son frère Poséidon et son royaume, Samaël avait senti la disparition brutale des cosmos du Sombre Monarque, de Thanatos ainsi que celui de plusieurs spectres. Ils étaient donc partis en avant-garde, le massacre devait déjà avoir commencé depuis un moment. Au vu du nombre de combattants et de la présence des deux dieux, les habitants divers et variés du sanctuaire sous-marin devaient sûrement avoir fuis les lieux en sentant l'approche de la Mort.

L'Immortel avait donc décidé d'aller faire un tour à la surface au lieu de suivre le troupeau et de se rendre directement au sanctuaire sous-marin. Il valait mieux ne pas rester plus longtemps auprès de ce Juge et du spectre à la canne, afin d'éviter d'amputer les Enfers d'un des membres de son armée. De plus, il y avait suffisamment de monde là-bas, les cibles devaient se faire rare, alors autant aller s'occuper des fuyards plutôt qu'aller s'ennuyer à attendre son tour. Non seulement cela fera un bon échauffement avant de rejoindre Hadès et Thanatos, mais cela lui permettra également de tester ses capacités dans ce nouveau corps.

Samaël avait repris le corps de son hôte, car maintenir sa propre enveloppe charnelle amputée de ses ailes suffisamment stable en dehors de sa crypte consommait trop d'énergie. Il devait se contenter de matérialiser son corps seulement quelques secondes pendant les combats pour éviter de perdre le contrôle sur son hôte et se retrouver de nouveau ''enfermé''. L'inconvénient, c'est qu'il ne pouvait pas retenir le flux permanent de cosmos qui s'échappait de lui, limitant ainsi la puissance qu'il pouvait utiliser, et camoufler sa présence lui était donc impossible.

Alors qu'il se dirigeait vers le Cap Sounion, le démon survola ce qui semblait être une sorte de camps de réfugiés où une partie de la population du sanctuaire sous-marin se regroupait. Ils s'étaient rassemblés dans une vaste crique, entourée d'une haute falaise formant un croissant de lune, avec la mer pour seule accès. Ils ne se doutaient pas qu'un spectre passerait par là, mais c'était sans compter sur le démon.

L'Immortel atterrit au milieu du passage dans une grande explosion de cosmos. Ce dernier se propagea rapidement pour relier la falaise de chaque côté du détroit, bloquant ainsi toutes issues. Le cosmos écarlate du démon ressemblait à un gigantesque brasier, et la chaleur dégagée suffisait à faire bouillir l'eau de la mer. Un large sourire aux lèvres, Samaël commença le carnage, envoyant des boules de feu à ceux qui tentaient de fuir en escaladant la falaise, en en broyant d'autres avec son cosmos. Il testa son aptitude à contrôler son cosmos qui avait une nature belliqueuse et agissait comme s'il était animé de sa propre volonté.

Créer des flammes était assez facile, par contre, contrôler sa Malédiction pour ne cibler qu'une seule personne au milieu d'un groupe l'était beaucoup moins, le cosmos broyant également les proies qui étaient à proximité de la cible. Il testa également sa rapidité, son agilité et sa force dans ce corps. Les cibles présentes ne présentaient pas un réel défi à ce niveau, ce n'étaient pas des guerriers pour la majorité, et ceux qui étaient présents ne faisaient pas le poids. Finalement, il attrapa la dernière survivante, une néréide, et lui arracha le cœur pour le déguster. La dentition de son hôte n'était pas terrible pour déchirer la chair fraîche, les incisives n'étaient pas assez nombreuses et tranchantes.

La partie de pêche n'a pas durée bien longtemps, le démon espérait plus de résistance pour tester les limites de son nouvel hôte. Une fois sa prise dégustée, il s'apprêta à partir pour rejoindre le Sombre Monarque, mais ...
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Lun 15 Nov 2010 - 20:19

Après ce petit carnage qui n'avait pas duré suffisamment longtemps à son goût, le démon s'apprêtait à quitter les lieux pour rejoindre le reste de l'armée infernale qui avait déjà commencé l'invasion et la destruction du sanctuaire sous-marin. Cependant, il avait souvenir qu'il existait un lieu qui permettait d'entrer facilement dans ce sanctuaire, une sorte de passage dans les flots, l'entrée du Royaume de Poséidon si on peut le nommer ainsi. Le problème, c'est qu'il ne se souvenait plus de l'endroit où était caché cet endroit.

Après tout, cela n'avait pas d'importance, le sanctuaire sous-marin, comme son nom l'indique, se trouve sous les eaux des océans. Pour le rejoindre, il suffisait simplement de plonger dans l'océan jusqu'aux fonds, traverser la masse aqueuse qui séparait le royaume subaquatique des cieux. Il faudrait sûrement utiliser une grande quantité de cosmos pour percer la barrière qui retenait les flots, formant le plafond de ce royaume. La nature de cette barrière lui était inconnue, était-elle une simple barrière de cosmos ? Auquel cas il n'aurait aucune difficulté à la traverser. Ou était-elle bien plus que cela, créée à partir d'une ancienne magie divine ?

Il savait qu'il y avait de gigantesques piliers qui soutenaient cette voûte aqueuse, et que seuls les Dieux ou une arme divine pouvaient les détruire. La barrière serait probablement difficile à traverser, mais bon, il ne saurait pas tant qu'il n'aurait pas essayer. Samaël se retourna pour faire face à l'horizon, la mer s'étendait devant lui, il n'avait plus qu'à y aller. Soudain, il sentit non loin une présence s'approcher. Un cosmos assez puissant, un potentiel adversaire contre lequel il pourrait jauger ses propres limites concernant le contrôle de son cosmos dans ce nouveau corps.

Samaël décida de rejoindre la source de cet émanation de cosmos sans tarder, il ne voulait pas perdre l'occasion de se battre sans devoir se retenir pour faire durer le combat. Porté par son cosmos, il arriva sur une colline surplombant la mer, couvertes de ruines. C'était un temple de la Grèce antique, ou plutôt, il y avait deux temples, éloignés de seulement quelques centaines de mètres l'un de l'autre. L'un était dédié à Poséidon, le dieu de la mer et des océans, l'autre, à Athéna, la déesse de la Guerre et de la Sagesse, sensée être la Protectrice des humains. Ces ruines étaient les témoins d'une époque durant laquelle les deux divinités avait conclu une trêve relativement stable, mais qui fut de brève durée.

Samaël avait de vagues souvenirs de ce lieu, nommé le Cap Sounion, il avait surement était témoin de la bataille qui a provoqué la destruction des deux temples, peut être y avait-il lui même pris part. De toute façon, le temps n'étaient pas aux souvenirs, mais à l'instant présent, ces ruines allaient surement être les témoins d'un nouveau combat. Son probable futur adversaire était proche, il le sentait, mais n'arrivait pas à déterminer sa position exacte. Il arpenta les décombres, marchant lentement, son cosmos flamboyant calmement autour de lui, faisant ressembler le corps de l'enfant à une torche humaine écarlate. Il ne cherchait pas à se cacher, de toute façon, il ne le pouvait pas. Au contraire, il attendait que l'individu vienne à sa rencontre ...
Revenir en haut Aller en bas
Yoruichi

avatar
Messages : 524


Caractéristiques
Vie Vie:
198/198  (198/198)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Mer 17 Nov 2010 - 20:52

Que faire, les doutes m'assaillaient depuis que Gaston mais surtout Malo m'avaient aidé à retrouver la mémoire suite au combat que j'avais effectué contre le titan Crios que j'avais vaincu. Mon séjour en terre des bannis n'avait que trop duré et c'est pour ça que j'étais parti de là mais je ne voulais pas retourner au royaume sous-marin, ne sachant pas trop ce que j'allais y trouver tant les questions concernant la guerre contre les titans affluaient dans mon cerveau. Les compagnons qui avaient survécu comme moi avaient-ils gagné ou bien perdu ? Où étaient partis Gastone et Malo et pourquoi m'avaient-ils si subitement laissée seule ? En tant que marina n'étions nous pas sensé tous nous serrer les coudes et rester groupé pour vaincre nos ennemis ?

Mes doutes m'avaient mené ici au cap sounion dans les ruines des temples datant d'une lointaine époque où le seigneur des Océans Poséidon et la déesse Athéna étaient alliés et combattaient les forces du mal ensemble. Vu l'état des lieux, ça ne devait pas être d'actualité depuis longtemps me dis-je et d'ailleurs, le fait de repenser au dieu que j'étais sensé servenir me dégoutait au plus haut point. Il nous avait laissé tombé lors de la guerre sainte alors que nous nous faision massacrer par les titans sans doute déçu que la fête pour son retour parmi nous avait été annulée suite à l'invasion de notre royaume.

J'étais fortement déçue de mon dieu et je remettais en question les enseignements de mon maitre, devais-je vraiment faire tout mon possible pour servir un dieu qui n'en avait rien à faire de nous et des personnes vivant grâce au monde sous-marin ou bien devais-je me tourner vers quelqu'un qui se souciait vraiment des êtres humains comme la déesse athéan ou le seigneur odin en asgard. Je ne savais pas grand'chose concernant ces deux derniers dieux à vrai dire et étaient-ils mieux ou pire que celui qui m'avait offert mon écaille ou bien étais-je trop dur envers ce dernier.

J'étais perdue dans mes pensées et dans mes réflexions lorsque je ressenti un énorme cosmos se déchainer pas loin de l'endroit où je me trouvais. Je cachais mon cosmos et me dirigeait vers la source de celui-ci et quelle ne fut pas ma consternation en voyant un monstre en train de détruire tout et de tuer pleins de monde qui s'étaient réunis là sans trop que je sache pourquoi d'ailleurs car ce n'était pas un village normalement à cet endroit. Malheureusement, j'arrivais trop tard et le monstre qui ressemblait à un petit garçon achevait sa dernière victime, je décidais d'attirer le tueur loin de là au cas où certaines personnes auraient réussi à se cacher et pour se faire, je retournais dans les ruines des piliers et je libérais mon cosmos.

Si ce n'est pas un lâche, il devrait rapidement rappliquer me dis-je et en effet, je ne du pas attendre trop longtemps avant de sentir son cosmos se rapprocher de moi. Je sentais qu'il me cherchait car son cosmos déambulait dans les dédalles des ruines mais visiblement il n'avait pas trop le sens de l'orientation car il ne me trouvait pas et je décidais de l'aider un peu. Je m'installa sur une colonne qui était tombé, je m'asseya en mettant le dos contre la pierre froide et sorti ma flûte. Je commença à jouer un morceau triste pour appaiser les âmes des dizaines d'innocent que ce monstre venait de tuer lâchement. Son cosmos se rapprocha petit à petit de moi et j'étais prête à la confrontation car ce dernier n'allait pas s'en tirer à si bon compte, je devais venger ces pauvres gens.
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Dim 21 Nov 2010 - 11:35

Samaël arpentait les ruines afin de trouver la source de cosmos qu'il sentait, mais il avait du mal à la localiser. Ce nouveau corps semblait affecter ses capacités à localiser précisément les êtres dégageant du cosmos, c'était un peu embêtant. Mais il lui suffisait de laisser le sien se répandre tel un brouillard et prendre possession des lieux pour repérer toutes âmes pénétrant dans la zone couverte. Ceci dit, jouer au jeu du chat et de la souris était quelque peu distrayant, alors autant en profiter, il était rare de trouver une distraction aux Enfers. Son futur adversaire était-il du genre à s'angoisser ou paniquer à l'approche d'un cosmos inconnu ?

Le son d'une triste mélodie jouée à la flûte lui donna la réponse. Non, la proie du démon n'était pas de ce genre, mais plutôt du genre à rester calme et confiant, et à annoncer sa position, défiant l'être à l'origine du récent massacre. Il s'agissait probablement d'une cible qui pourrait devenir un prédateur, si le goût de la chasse et le plaisir de tuer prenaient le pas sur les émotions inutiles qui font la faiblesse des humains. Samaël compris assez rapidement que ce requiem joué pour ses récentes victimes était bien plus qu'une simple onde sonore que le commun des mortels pouvait produire, il allait devoir se méfier de cet adversaire, capable de mêler son cosmos à ses récitals.

Il trouva enfin la source d'émission sonore et cosmique qu'il cherchait, il s'agissait d'un général au service de Poséidon. Ou plutôt d'une générale, confortablement installée sur un pilier écroulé, elle semblait l'attendre calmement, telle une belle patientant que son prince charmant arrive pour l'emmener. Elle était indéniablement charmante, et nombreux devaient être les cœurs qui furent brisés, encore plus les hommes (mortels ou pas) dont le cerveau était dompté par l'organe se situant sous leur ceinture à avoir été refoulé.

Le démon continua de s'approcher d'elle à pas lent, il n'était pas pressé. Il se demandait pourquoi un gardien des piliers qui soutiennent la voûte aqueuse du royaume sous-marin était si loin de son domaine, alors que l'armée infernale avait pénétré le sanctuaire et commencé à répandre mort et destruction. Il lui vint deux réponses à l'esprit, soit elle n'était pas encore au courant de l'attaque, soit elle était là pour protéger ceux que le démon venait de décimer. La première hypothèse étant la plus plausible, sinon, elle se serait surement interposée avant que le massacre ne débute.

Samaël s'arrêta à une distance raisonnable, ni trop près, ni trop loin, s'adossa contre un pilier encore debout, et croisa les bras sur la poitrine. Son regard aux orbites noires fixait la Sirène, il attendit calmement qu'elle finisse de jouer sa complainte pour le repos des âmes auxquelles il venait d'offrir un voyage gratuit pour les Enfers. Contrairement à ce que pensait la plupart des gens, dont deux spectres en particulier dont les noms ne seront pas cités, il n'était pas une simple bête écervelée qui ne savait que foncer tête baissée et tout détruire sur son passage. Il savait également apprécier la mélodie offerte par la Sirène, bien qu'elle soit bien différente du perpétuel chant des Enfers clamé par les âmes damnées à la souffrance éternelle.

Le silence fini par s'installer lorsque Yoruichi acheva son requiem, c'est alors que le démon entama la conversation, sa voix inhumaine et caverneuse résonnant dans les ruines, dénuée d'agressivité contrairement à ce que le laisserait croire l'inquiétante sensation dégagée par son cosmos qui se répandait perpétuellement de son corps, se propageant autour de lui telle une brume rougeâtre.

« Hé bien quelle surprise, j'ai dû quitter une femme appétissante bien trop tôt à mon goût, et voilà que j'en retrouve une tout autant sur mon chemin, la chance me sourit. Un corps magnifique et un talent artistique impressionnant pour jouer de la flûte, est-ce là les nouveaux critères de sélection de Poséidon pour recruter ses généraux ? ... Connaissant quelque peu les mœurs de ce dieu, et le nombre effarant de créatures qu'il a put engendrer, cela ne m'étonnerai pas ... Puis-je connaître la raison de la présence d'un protecteur des piliers du royaume sous-marin en ces lieux ? Auriez-vous l'intention de rebâtir ce temple ? »
Revenir en haut Aller en bas
Yoruichi

avatar
Messages : 524


Caractéristiques
Vie Vie:
198/198  (198/198)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Mar 23 Nov 2010 - 12:36

Les notes se suivaient et grâce à elle, je pouvais attirer le monstre qui avait tué tous ses innocents car il avait l'air plus doué pour retrouvé quelqu'un par le son que par l'émanation de son cosmos. Enfin je sentis qu'il était là tout proche de moi mais je ne bougeais pas, je restais les yeux fermés et continuais à jouer tranquillement mon requiem. Je sentais son regard sur moi et l'énergie débordante de son cosmos, il devait être très fort mais ce détail était pour plus tard, j'appréciais d'abord le fait qu'il me laisse finir sans me sauter dessus comme le ferait la plupart des barbares.

Lorsque j'eu fini mon récital, j'ouvris les yeux et je fut perplèxe même si je ne le montra pas car mon visiteur avait l'allure d'un jeune garçon alors que je m'attendais à voir un homme devant moi surtout avec tout ce cosmos qui se dégageait de lui, comme s'il n'arrivait pas à le garder à l'intérieur.


* J'ai intérêt à faire attention à lui, il doit être dangereux. * me dis-je en laissant planer un léger silence.

Silence qu'il fut le premier à interrompre en m'adressant la parole.


« Hé bien quelle surprise, j'ai dû quitter une femme appétissante bien trop tôt à mon goût, et voilà que j'en retrouve une tout autant sur mon chemin, la chance me sourit. Un corps magnifique et un talent artistique impressionnant pour jouer de la flûte, est-ce là les nouveaux critères de sélection de Poséidon pour recruter ses généraux ? ... Connaissant quelque peu les mœurs de ce dieu, et le nombre effarant de créatures qu'il a put engendrer, cela ne m'étonnerai pas ... Puis-je connaître la raison de la présence d'un protecteur des piliers du royaume sous-marin en ces lieux ? Auriez-vous l'intention de rebâtir ce temple ? »

Devant ses paroles, je ne pu m'empêcher de sourire car décidément tous les hommes étaient les mêmes lorsqu'il voyait une belle femme, ils ne pouvaient pas s'empêcher de lui faire du charme de diverses manières. Celui-ci avait au moins un peu de subtilité, j'en avais connu des beaucoups plus rustres que ça qui ne s'offusquaient pas des bonnes manières à avoir envers une dame.

- Et bien, tant de questions en si peu de temps. J'ai toujours cru que la curiosité était une spécialité féminine mais je vois que les hommes peuvent se montrer tout aussi curieux que nous. Et vous qui êtes-vous ? Votre cosmos ressemble beaucoup à ceux des spectres d'Hadès mais je sais que vous n'en êtes pas un ? Que faisez-vous par ici ? Avez-vous l'intention de visiter ces lieux ? C'est un drôle d'endroit pour quelqu'un qui n'est ni un saint d'Athéna, ni un serviteur de Poséidon ?

Répondre à des questions par d'autres questions, c'était un de mes petits jeux préférés surtout lorsque je ne savais pas à qui j'avais à faire et que je me méfiais. Il n'était pas question pour moi d'y répondre tant que je ne savais pas ce que voulais mon interlocuteur ni ce qu'il faisait par ici à part massacrer tous ceux qu'il rencontrait.

En tout cas, j'avoue qu'il attise ma curiosité car il n'était pas comme les autres. J'étais vernie en ce moment question rencontre spécial, après celle du titan Crios, voilà que j'avais un gamin bizarre en face de moi. Personnage dont il vallait mieux se méfier car son visage de cherubin n'était pas du tout en adéquation avec son cosmos.

Je fis mon plus beau sourire et je lui fis signe de s'assoir en face de moi pour être mieux pour discuter histoire de voir s'il avait envie de faire un brin de causette ou si mes réponses ne le satisfaisant pas, il voulait m'attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Ven 26 Nov 2010 - 11:40

Aux questions du démon, ce fut par d'autres questions que la Sirène répondit. Elle ne semblait pas prête à concéder la moindre réponse, elle devait certainement se méfier de lui, ce qui était une réaction des plus logiques étant donné le massacre qu'il venait de perpétrer. Il ne faisait aucun doute qu'elle avait été témoin de la scène, sinon, pour quelles raisons aurait-elle joué ce requiem ? Ce qui l'intrigua, c'est que la marina pensait qu'il n'était pas un spectre, ce qui n'était pas faux. Bien qu'il soit au service d'Hadès et porte un surplis, Samaël n'a jamais été considéré comme un spectre à proprement parler, il n'est pas sujet à la même hiérarchie. Il est simplement le démon, un électron libre de l'armée des ténèbres qui n'a de compte à rendre qu'aux divinités régnant sur les Enfers.

  « Je suis navré de vous contredire, mais la curiosité est loin d'être réservée à la gente féminine. Quoique l'on puisse en penser, les hommes sont toujours curieux de savoir ce que les femmes cachent sous leurs robes, certains savent se tenir et refoulent cette curiosité au fond d'eux-mêmes, d'autres n'en sont pas capable et sont pires que des animaux en rut à la vue d'une jolie femme dénudée. Par contre je puis vous concéder que l'intuition féminine est bien plus perspicace que son homologue masculine. Je me demande bien comment vous êtes parvenue à la conclusion que je ne suis point un spectre. »

Il devait néanmoins avouer que la curiosité de cette femme était vraiment ample, il l'avait simplement questionné sur la raison de sa présence en ces lieux, et elle l'a submergé avec un flot de questions, dont une concernant son identité. Il n'avait pas vraiment envie de lui répondre, en tout cas, pas tout de suite. Un léger sourire en coin, il accepta l'invitation de la jeune Sirène, et tout en s'approchant, il continua le ton de la conversation.

« Il existait autrefois une règle de politesse spéculant que nous devons nous présenter à autrui avant de lui demander son identité, cette règle se serait-elle perdue dans le temps ? »

Il était étrange de les voir ainsi discuter calmement comme si de rien était après le carnage, alors qu'ils savaient tous deux que la discussion finirait inéluctablement par un violent affrontement. C'était une sorte de jeu, chacun tentant de soutirer des informations à l'autre, un jeu calme où la séduction était la meilleure arme, avant la tempête qui allait se déchaîner et faire couler le sang. Il s'installa sur le pilier à l'endroit indiqué, l'air pensif.

« … hum … après tout, je n'ai rien à cacher, je n'ai pas reçu d'instructions nécessitant de rester discret. Je suis à la recherche d'une camarade de longue date, elle n'était point là où je devais la retrouver. Des indices me font penser qu'elle se trouve actuellement au royaume sous-marin, et il me semble qu'il existe un passage non loin de cet endroit qui permet d'y accéder facilement. Mais mes souvenirs sont un peu trop défaillants pour me permettre de localiser ce passage. Quand je vous ai vu et reconnu un gardien des piliers en vous, j'ai pensé à vous demander de bien vouloir m'indiquer le chemin, mais je pense que ce ne sera pas nécessaire, je vient tout juste de penser à une méthode pour l'appeler, veuillez m'excuser. »

Le démon se leva et sauta prestement au sommet d'un pilier proche encore debout sans se soucier de la réaction que la Générale pourrait avoir. Il tendit son bras vers l'océan, et le cosmos rouge forma une petite boule d'énergie très lumineuse au creux de sa main. Puis la sphère s'élança avec une grande vélocité vers l'étendue d'eau, mais lorsqu'elle entra en contact avec la surface aqueuse, il ne se produisit pas une explosion comme on pouvait s'y attendre. Au lieu de cela, une ''simple'' onde se propagea dans toutes les directions de la voûte du royaume de Poséidon. L'eau a la particularité de permettre aux ondes de se propager beaucoup plus loin que dans l'air, les vibrations de certaines fréquences pouvant parcourir plusieurs milliers de kilomètres, le démon se servait de cette propriété pour appeler la dénommée Sower of Chaos.

Il se laissa tomber de son perchoir et revint à sa place initiale, puis il reprit la conversation comme si ce qu'il venait de faire était un acte tout à fait normal durant un échange verbal.

« Elle ne devrait pas tarder à arriver … hum … où en était-je ? Ha oui, cet endroit. Cet endroit est assez particulier, il a connu maintes batailles, tout comme beaucoup d'autres, ce temple a été bâti, détruit, puis rebâti à plusieurs reprises. Mais ce qui est étrange, c'est la proximité des temples de Poséidon et d'Athéna, enfin, ce qu'il en reste. Ces lieux font ressurgir quelques vagues et lointains souvenirs enfouis au plus profond de ma mémoire, j'ai sûrement déjà foulé ce sol dans le passé ... »
Revenir en haut Aller en bas
Yoruichi

avatar
Messages : 524


Caractéristiques
Vie Vie:
198/198  (198/198)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Ven 3 Déc 2010 - 15:28

Malgré le fait que je ne lui réponde pas et même que je le questionne à mon tour, mon interlocuteur ne changea pas de comportement, il ne se jetta pas sur moi même s'il fit la remarque que certaines hommes ne pouvaient pas s'empêcher de sauter sur toutes les femmes ce qu'il n'était pas visiblement. Il continua à me répondre tout en acceptant de s'installer non loin de moi et sa question sur la courtoisie me fit sourire car j'avais déjà la réponse toute trouvée mais je le laissais continuer à m'expliquer la raison de sa présence avant qu'il ne se lève pour appeler une vieille amie ce qui m'intringua.

Il se leva et sauta au sommet d'un des pilier qui se trouvait à côté de nous, je le laissais faire car de toute façon je ne savais pas ce qu'il préparait et je préférais rester sur mes gardes plutôt que de me découvrir, après tout je ne savais toujours pas qui il était. Lorsque je vis son cosmos former une boule lumineuse dans sa main, je serrais dans la mienne ma flûte pour me préparer à toute éventualité et à parer toute attaque surprise mais il n'en fit rien au contraire, il lança sa boule d'énergie dans l'océan avant de venir se rassoir calmement à la place qu'il occupait encore quelques instants avant.


« Elle ne devrait pas tarder à arriver … hum … où en était-je ? Ha oui, cet endroit. Cet endroit est assez particulier, il a connu maintes batailles, tout comme beaucoup d'autres, ce temple a été bâti, détruit, puis rebâti à plusieurs reprises. Mais ce qui est étrange, c'est la proximité des temples de Poséidon et d'Athéna, enfin, ce qu'il en reste. Ces lieux font ressurgir quelques vagues et lointains souvenirs enfouis au plus profond de ma mémoire, j'ai sûrement déjà foulé ce sol dans le passé ... »

Etrange, cette rencontre l'était certainement de part le lieu où elle avait lieu mais également par la personne que je venais de rencontrer. Un gamin mais certainement seulement en apparence, il suffit de le regarder pour voir le cosmos s'échapper du corps comme si celui-ci n'avait pas les capacités nécessaires pour le retenir mais aussi quelqu'un qui avait l'air d'avoir vécu longtemps, surtout pour connaitre l'existence des temples qui se trouvaient ici.

Le silence c'était un peu installé entre nous car je ne lui répondis pas toute de suite, je me contentais de l'observer comme si cet acte me permettrait de découvrir à qui j'avais à faire. Je lui souris et lui répondis à sa première question sur la politesse.


La politesse existe toujours, en tout cas je l'espère et en tout cas pour moi, elle l'est et il est clair que je ne me suis pas présenter comme vous l'escomptiez mais vous n'êtes pas une femme à ce que je vois or la règle que vous avez énoncez concerne deux personnes du même sexe sinon la politesse veut que l'homme se présente en premier et je ne doute pas que vous êtes un gentleman sinon vous vous seriez jetté sur moi comme un rustre.

Je souris à mon visiteur, j'aimais bien retourner les paroles contre leurs auteurs et ici je voulais savoir à qui j'avais à faire avant de lui dire qui j'étais même s'il était évident qu'il avait découvert que j'étais un Général au service de Poséidon.

- Puis-je également savoir comment se nomme votre amie, peut-être pourrais-je vous aider à la retrouver au cas-où votre tour de magie ne fonctionne pas ?

Mon interlocuteur avait beau parler, il était quand même très mystérieux. Pourquoi était-il là ? Qui était son amie après qui il était soi-disant à la recherche ? Pourquoi avoir massacré ces innocents car même si les spectres sont connus pour leur cruauté, ils doivent savoir qu'un geste pareil ne mérite que vengeance et réparation et que Poséidon ne serait pas content ? Bref que cherchait-il si loin des enfers ? Ca en faisait des questions ...
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Sam 11 Déc 2010 - 1:58

La Sirène laissa le silence s'installer un instant, se contentant d'observer le démon en souriant avant de finalement répondre sur la question des us et coutumes concernant la politesse. Selon elle, les hommes se devaient de se présenter en premier lorsqu'ils avaient affaire à une dame, en tout cas, c'est une règle appliquée par les gentlemen. Cela était vrai pour certaines cultures, mais dans d'autres, la femme n'avait même pas droit à la parole, et devez s'effacer en présence des hommes. Mais Samaël préférait de loin les femmes qui avaient du répondant, rien de tel qu'une bonne discussion pour se mettre en appétit, et cette façon qu'elle avait de chercher à connaître son nom sans le lui demander directement, mais en retournant les paroles du démon à son avantage, lui mettait l'eau à la bouche.

Après une courte pause, toujours souriante, elle demanda également à connaître le nom de ''l'amie'' du démon, proposant son aide pour la retrouver. Samaël eu un petit sourire en coin, puis il se leva et s'approcha d'elle sans faire de gestes suspects, il s'inclina et lui chuchota à l'oreille.

« Je ne me souviens pas vous avoir demandé de vous présenter, donc je ne suis point tenu de me présenter en premier … telle est la règle que je connais, et ce, quelque soit l'être à qui l'on s'adresse, mortel ou pas. »

L'Immortel se redressa puis fit deux pas en arrière, puis reprit la conversation d'un air légèrement enjoué.

« Je ne me souviens pas non plus que l'on m'est déjà qualifié de ''gentleman'', dernièrement, j'ai été qualifié de monstre et de bête infernale dénuée d'intelligence. Comme quoi il y a des gens qui vous jugent sans vous connaître. Notre conversation m'a mis de bonne humeur et j'aime l'odeur de votre cosmos, elle est bien différente de celles des cosmos de vos confrères qui suintent la bêtise et le ridicule, je me contente de ces termes pour rester poli. Je vais donc satisfaire votre curiosité tant insatiable, et me présenter »

Il prit encore un peu de recul, puis écarta les bras, au fur à mesure qu'il parlait, son cosmos s'intensifiait de plus en plus.

« Je suis le démon Samaël, propriétaire du surplis de l'Étoile Céleste de la Résurrection, au service du Seigneur Hadès. Je suis également appelé sous divers surnoms, les plus connus étant l'Immortel, et l'Ange de la Mort. Quant à mon amie, elle vient d'arriver, je vous présente Sower of Chaos ... ravi que nos routes se soient croisées. »

Dans sa main droite, l'épée du démon se matérialisa fragment par fragment, du pommeau jusqu'au bout de la lame, accompagnée de flammes. Le cosmos qui jusqu'alors se diffusait calmement sous forme de brouillard changea brusquement de forme et ressembla à un torrent de flammes qui partirent à l'assaut des ruines. Il ne fallut que quelques secondes pour les ruines ressemblent à un grand brasier, bien que la chaleur dégagée par le cosmos n'excédait pas le supportable pour les humains.

« Voyons si vous manipulez aussi bien votre corps et votre cosmos que les mots ... »

Il pointa la Semeuse de Chaos en direction de la Sirène en signe de défi pour le combat qu'ils savaient tous deux inévitable.

Arrow Déclaration de combat [GS] : Samaël vs Yoruichi
Revenir en haut Aller en bas
Yoruichi

avatar
Messages : 524


Caractéristiques
Vie Vie:
198/198  (198/198)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Mar 1 Fév 2011 - 19:12

La conversation que j'avais avec l'inconnu qui me faisait face prenait une drôle de tournure vu que ni lui, ni moi ne voulions nous dévoiler en premier et j'essaie de contrer ses propos pour le retourner à mon avantage. Il finit néanmoins par se présenter et tout en ne le montrant pas, je fus surpris par ses révélations. Le démon Samaël étant réputé pour sa cruauté et bien d'autres choses et le voir être un bête serviteur du sombre monarch était assez bizarre pour moi comme s'il n'était pas à la hauteur de la réputation qu'il avait pour être son propre maitre ...

Mais les surprises ne s'arrêtèrent pas aux simples présentations de mon adversaire car il continua et révéla le nom de l'amie qu'il cherchait et qui n'était autre que son épée qui finit par se matérialiser dans sa main et il était clair qu'il comptait l'utiliser contre moi vu comment il la pointait vers moi et comment son cosmos changea du tout à tout passant d'un simple petite brouillard se dégageant de lui à un brasier recouvrant les ruines nous entourant.

Je soupirais, car venant de sortir d'un combat contre les titans, ma seconde rencontre avec quelqu'un n'étant pas du sanctuaire sous-marin allait se traduire par un deuxième combat. Est-ce que le fait d'être un marina au service de Poséidon supposait de se battre à chaque fois lorsque je rencontrai quelqu'un ne faisant pas partie de mon monde ? J'étais déçu de la tournure des évènements.


- J'avoue être déçue par la tournure des évènements mon cher Samaël. Moi qui pensait justement ne pas être tombé sur un monstre ou sur une bête dénuée d'intelligence comme tu as dit, je me rend compte que tout ce qui t'intérese c'est de te battre ... Mais dis-moi, pourquoi devrions-nous nous battre ? Nous venons à peine de nous croiser et tu ne sais même pas comment je me nomme et je suppose que ce n'est pas juste parce que tu aimes l'odeur de mon cosmos ?

Je m'approchais de mon "adversaire" et je posais mon doigt sur la pointe de son épée et je la poussais vers le bas tout en regardant Samaël droit dans les yeux pour lui continuer de lui parler.

- Dis-moi pourquoi je me battrai contre toi et aussi pourquoi un démon comme toi avec ta force et tes caractéristiques se met docilement au service de quelqu'un d'autre ? Ne peux-tu pas réfléchier et agir par toi même mais surtout pour toi même en ne rendant compte à personne ?

Il était clair je pense que je n'arriverai pas à convaincre mon adversaire d'éviter de combattre mais je préférais quand même tenter ma chance pour n'avoir aucun regret.
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Lun 7 Fév 2011 - 13:45

Face aux présentations du démon et son défi, la Sirène soupira et avoua être déçue. Elle demanda pour quelles raisons ils devraient se battre alors qu'ils ne se connaissaient même pas. Puis alors qu'elle s'approcha pour repousser la Semeuse vers le bas, elle continua son déluge de questions, essayant en vain de convaincre le spectre d'abandonner le combat, évoquant l'assujettissement du démon. Samaël lui répondit calmement, il n'avait rien à cacher, et il ne pouvait s'attarder trop longtemps en ces lieux.

« Je constate que tu abandonnes le vouvoiement pour le tutoiement, cela veut-il dire que nous sommes proches ? J'ai l'impression que tu connais certaines choses me concernant, mais ne me surestimes pas, ou plutôt, ne sous-estimes pas les pouvoirs du Sombre Monarque. Cependant, ne va pas croire non plus que je lui obéisse docilement et bêtement, il a quelque chose que je veux récupérer et il sait très bien qu'à l'instant où il baissera sa garde en ma présence, je ne manquerai pas l'occasion ... »

Le démon ne termina pas sa phrase, la laissant en suspens, elle n'avait pas besoin de connaître le reste, et puis au final, ce qu'elle pensait de lui n'avait aucune importance, puisqu'il avait l'intention de voler son âme. Il écarta son arme sur le côté, et continua de répondre à ses nombreuses questions.

« Et plutôt que demander pourquoi devrions-nous nous battre, tu devrais te demander ce que faisait mon arme au sanctuaire sous-marin. Je vais satisfaire ta curiosité, le Seigneur Hadès s'est enfin décidé à détruire le royaume de ton dieu et éliminer le peuple y résidant, et il a envoyé un Juge pour me convier à le rejoindre. A l'heure actuelle, le Maître des Enfers, la Mort, deux Juges et quelques spectres sont en train de réduire ton sanctuaire à l'état de ruine. Pour ma part, j'ai décidé de faire un tour sur la surface pour récolter les âmes des rescapés pour ma réserve personnelle avant de les rejoindre. »

Il fit une courte pause pour qu'elle puisse réaliser l'ampleur de la situation dans son royaume. Puis le cosmos du démon exerça une grande pression sur le corps de la Sirène, l'écrasant comme si elle se trouvait à plusieurs centaines de mètres de profondeur dans la mer. Elle était sous l'emprise de l'étreinte démoniaque, elle avait fait l'erreur de pénétrer dans le brouillard sans prendre de précaution, sans son écaille, elle serait déjà complètement broyée.

« Ne vas-tu pas remplir ton rôle de Gardien de pilier et combattre l'ennemi de ton dieu qui vient pour tout détruire ? N'as-tu pas envie de venger les membres de ton peuple que je viens d'éliminer ? Ne veux-tu pas sauver ton âme ? N'as-tu donc pas suffisamment de raison de te battre ? »

Il s'approcha d'elle, comme pour lui chuchoter à l'oreille, mais la petite taille du corps de son hôte faisait que sa tête arrivait au niveau de la poitrine de son interlocutrice. Il ne pouvait donc pas lui chuchoter à l'oreille comme quand elle était assise, mais ce n'était qu'un détail sans aucune importance. Alors que son cosmos se condensait de plus en plus autour d'eux, annonçant l'arrivée imminente d'une tempête démoniaque, un phénomène non météorologique et très explosif, il fini sa tirade par une simple phrase, assez ironique après le contenu de leur conversation.

« Ne me dit pas que tu préfères me faire l'amour plutôt que la guerre ... »
Revenir en haut Aller en bas
Yoruichi

avatar
Messages : 524


Caractéristiques
Vie Vie:
198/198  (198/198)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Lun 14 Fév 2011 - 20:21

J'avais une fois de plus posé pleins de questions à mon interlocuteur pour voir s'il y aurait moyen d'éviter de se battre je ne m'étais pas encore tout à fait remise de mon combat contre le tita Crios et je ne me sentais pas du toute capable psychologiquement d'enchaîner sur un deuxième duel à mort en si peu de temps. Je le laissais répondre évitant de l'interrompre même si la première réponse me donnait déjà envie d'éclater de rire tellement je la trouvais ridiculement contradictoire par rapport à Hadès.

Par contre je dois dire que je ne m'attendais pas à la suite. Il me laissa le temps d'encaisser la nouvelle et je ne répondis pas ni ne bougea le petit doigt et ça n'avait rien à voir avec le fait qu'il essayait de me faire une démonstration de force en me mettant la pression par l'atmosphère qu'il avait créé pensant sans doute que j'allais m'effondrer à ses pieds me sous-estimant sans doute ...

Enfin, il reprit la parole pour essayer de titiller mon orgueil de combattante, essayant même de faire vibre la corde sensible par rapport au massacre qu'il avait commit sous mes yeux et c'est ça qui me bloquait justement. J'étais tétanisé non pas à cause de lui mais plutôt par la façon dont je réagissais à ce qu'il me disait. Je m'en foutais complètement du sort de Poséidon, du sanctuaire sous-marin, des victimes de Samaël, etc ...
J'avais perdu toutes mes illusions lors de la guerre sainte précédente et de mon combat contre Crios, j'avais été préparé au combat mais pas au reste, tout étant venu trop rapidement.

J'étais perdu dans mes pensées et je ne vis même pas Rico s'approcher de moi mais sa phrase me sorti de ma torpeur.


« Ne me dit pas que tu préfères me faire l'amour plutôt que la guerre ... »

Je baissa la tête pour voir qui venait de me dire ça et je n'avais même pas remarqué qu'il était minuscule et la salopio en profitait pour me matter les seins, décidément les hommes étaient tous les mêmes...
Enfin suite à sa remarque, j'éclatais de rire et m'éloignait de lui, rejoignant la pierre où j'étais assise plus tôt mais sans me rassoir pour autant.


- Tu es bien présomptueux pour me demander une chose pareille mon chère Rico ... Tu es peut-être immortel mais je pense que tu devrais encore vieillir un peu dans ton nouveau corps que pour pouvoir prétendre à ce que tu viens de me demander.

J'arborais un large sourire sachant très bien que je risquais de vexer mon interlocuteur, les hommes étant ainsi lorsqu'on remettait leur virilité en question.

-Et ne t'inquiète pour moi, je ne sous-estime pas Hadès comme tu le penses contrairement à toi, tu me dis de me méfier mais tu espères pouvoir le tromper pour le voler ou reprendre ce qui est à toi c'est comme tu veux, c'est contradictoire car là on dirait que c'est toi qui le sous-estime ou alors que tu te sur-estimes car je ne pense pas qu'il soit possible de voler un dieu quel qu'il soit ...

Je me tus un peu et je tournais la tête en direction du sanctuaire avant de me reconcentrer sur mon adversaire.

- Et pour le reste, tu as tué ces pauvres innoncents qui ne demandaient rien et qui ne comprennent pas ces stupides guerres entre les dieux, quoi que je fasse, que je te tue, que tu me tues, il ne se passera plus rien pour eux... Ils sont morts ...

Je soupirais de dépit avant de continuer

- Pour le reste, les spectres m'apparaissent bien ridicule et lâche de s'attaquer au sanctuaire sous-marin en ce moment alors que nous venons à peine de subir l'attaque des titans. Etes-vous donc si faible qu'il faille que vous vous attaquiez à un camp en reconstruction où peu de guerriers sont présents ? Vous me faites pitié franchement et je ne vois pas pourquoi je risquerai ma vie pour un dieu qui nous a déjà lâchement abandonné à notre sort lors de la précédente guerre sainte et alors qu'il n'y a aucun espoir de vaincre dans celle-ci ... Bref si tu as encore quelqu'un chose à me dire, fait le vite car cette conversation sera vite terminée ...

Je n'en dis pas plus laissant à Rico le soin de se demander si le combat aurait lieu ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Mar 15 Fév 2011 - 0:59

[hrp] N'oublies pas que Yoruichi ne connait pas le prénom de Rico, seulement celui de Samaël Wink [/hrp]

Alors qu'il tentait de réveiller la soif de combat de la Sirène, Samaël, qui s'était approché d'elle, avait remarqué une chaînette autour du cou de cette dernière. Il lui semblait reconnaître cette chaînette, et s'il ne se trompait pas, le pendentif qui y pendait appartenait à une divinité particulière. Le démon relâcha son emprise démoniaque et repoussa son cosmos qui était prêt à exploser, il devait s'assurait qu'il s'agissait bien de ce bijou avant de faire quoique soit. Mais Yoruichi le sorti de ses réflexions en éclatant de rire, et d'après ces paroles, elle semblait se méprendre sur la situation.

Elle a confondu la raillerie du démon avec une demande que l'on peut qualifier de malsaine, il faut dire que les yeux sans iris du démon rendaient difficiles à discerner l'endroit où se posait son regard, et la demoiselle crut que son regard se portait sur sa poitrine bien que ce n'était pas le cas. L'Immortel la laissa s'éloigner et écouta ce qu'elle avait à dire, et apparemment, elle n'avait pas non plus saisi le sens de ses paroles au sujet d'Hadès, mais cela importait peu, elle pouvait penser ce qu'elle voulait, après tout, elle restait une mortelle, elle ne pouvait probablement pas comprendre. Samaël savait parfaitement la différence de pouvoir entre le Seigneur des Ténèbres et lui, puisqu'il avait déjà combattu au temps où il avait tous ses pouvoirs. Cependant, il avait l'éternité pour échafauder un plan qui lui permettrait de récupérer ses ailes.

« Qui de nous deux est le plus présomptueux pour avoir cru que c'était une demande ? Seuls ton sang et ton âme m'intéressent, ne me mets pas dans le même panier que ces pitoyables humains. Tu ne me connais pas tant que çà finalement ... Laisses moi juste vérifier une chose ... »

Alors que Samaël s'approcha lentement d'elle, le cosmos qui l'entourait s'intensifia, faisant disparaître le corps de l'enfant dans un petit brasier, qui laissa la place une seconde plus tard au véritable corps, deux fois plus grand, et beaucoup plus impressionnant. Son cosmos se dégageait toujours de son corps sous forme de brume rouge, et les longues griffes de ses mains semblaient être saturées de ce cosmos écarlate. Il n'avait pas repris son enveloppe charnelle originelle pour impressionner ou intimider la Sirène, mais seulement pour être plus grand, afin de pouvoir vérifier que le pendentif caché sous l'écaille du Général était le pendentif auquel il pensait. Après avoir plantée son arme dans le sol, l'Immortel approcha lentement la longue griffe de son index vers le bout de la chaînette qui n'était pas sous l'armure de la demoiselle, et retira doucement le pendentif pour l'identifier.

« La prochaine fois que tu veux éviter un combat contre un spectre, montre lui ce pendentif. Ce sera beaucoup plus efficace que d'essayer de le convaincre de ne pas obéir aux ordres. Tu dois sûrement l'ignorer étant donné que tu me l'a caché, ce pendentif appartient à Thanatos, le Dieu de la Mort en personne, l'une des quatre divinités devant lesquelles je m'incline. Tu ne peux pas lui avoir pris par la force, donc soit il te l'a confié, soit la personne à qui la Mort l'avait confié te l'a confié à son tour. De toute façon, tant que tu le portes, je ne porterai pas la main sur toi, il ne m'appartient pas de juger si tu est digne de le porter ou pas. »

Samaël laissa le bijou retomber sur la poitrine de la Sirène, puis il récupéra son épée et commença à partir, mais il s'arrêta. Sans se retourner, le démon donna une réponse à la dernière question de la Sirène.

« Pour le reste, le fait que vous sortiez d'une guerre avec les titans importe peu, les spectres sortent également d'une guerre. J'ai entendu dire avant de quitter les Enfers que le Seigneur Hadès s'était occupé de l'Olympe et son frère Zeus il y a peu de temps. Aujourd'hui, c'est le tour du royaume sous-marin et son frère Poséidon. J'en conclut donc que le Sombre Monarque s'est enfin décidé à lancer la Grande Purge, je pense que le tour d'Athéna et son sanctuaire ainsi que celui d'Odin et Asgard ne tarderont pas, puis le reste du monde sera purgé. »

Le corps du démon s'entoura de flammes et son corps commença à s'élever dans les airs.

« Je n'ai pas l'intention de tenter de changer ton opinion à propos des spectres, mais n'oublies pas qu'il n'y a pas d'innocents en ce monde. A notre prochaine rencontre, ce sera à ton tour de te présenter, Général de la Sirène Maléfique ... »

Samaël vola vers l'horizon, en direction de l'océan, porté par son cosmos flamboyant.

Arrow Temple de Poséidon
Revenir en haut Aller en bas
Yoruichi

avatar
Messages : 524


Caractéristiques
Vie Vie:
198/198  (198/198)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   Lun 21 Mar 2011 - 20:27

Rico avait encore quelque chose à dire, à croire qu'il était plus bavard qu'une femme mais bon à force de parler, il en arrivait à dire beaucoup de bêtises et je vis bien que ça ne mènerait nullement part. Je m'éloigna donc un peu de lui et me réinstalla sur la pierre où je me trouvais lorsque je l'avais été à me rejoindre vu qu'il n'y arrivait pas tout seul.

Le démon Samaël commença à faire des effets pyrotechnique pour m'impressionner mais ça ne marchait pas avec moi et je commençais à trouver le temps long. Je soupira et commença à jouer une mélodie avec ma flûte. Le décor changea en un rien de temps et l'atmosphère pesante que le jeune homme avait mis s'évapora pour retrouver un beau ciel bleu. Je ne sais pas si c'est la facilité avec laquelle je fis disparaître son oeuvre ou pas mais mon nouveau compagnon disparut tout aussi vite comme s'il avait eu peur de ce que je venais de faire.


- Bah tant pis, ça me donne plus de temps pour trouver mes compagnons dis-je tout haut pour moi même tout en me mettant en route pour les terres des bannis en espérant y rencontrer des compagnons qui auraient survécu à la guerre sainte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Sirène et le Démon   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Sirène et le Démon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Sirène...
» CALYPSO ? tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.
» J'aime me faire désirer *humour* Je suis la petite sirène!
» Mangas sirène
» ~ Prez' d'la P'tite Sirène ? xD [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Lieux Mythiques :: Le Cap Sounion-