Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Des spectres autour du magnolier des Enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Belhys
Newbie
avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 20 Nov 2009 - 11:20

Si Hadès serait heureux du réveil de deux nouvelles étoiles, elle ne saurait le dire, mais ce qui était certain c'est que deux nouvelles paires de bras leur seraient très utiles. Il y avait fort à parier qu'une fois l'épisode avec cette maudite prêtresse résolu, le Sombre Monarque reprendrait du galon et son goût pour la guerre et la conquête. Dans l'absolu ce n'était pas pour lui déplaire, puisque c'était un peu le seul domaine où Belhys se jugeait adéquate. C'était parmi les effluves de sang et surtout les tortures mentales qu'elle appréciait tant qu'elle se reconnaissait comme vivante même dans sa mort. C'est pourquoi elle brûlait de voir tous ces saints rentrer chez eux en emmenant leur fardeau... d'autres réjouissances récréatives les attendaient, et son impatience battait déjà son plein. Par ailleurs elle se sentait maintenant beaucoup plus calme, d'une part par la proximité avec cette prison, et d'autre part par celle du Dieu exhalant cette aura apaisante et presque addictive. Regardant un instant l'arbre des enfers et sa paradoxale vie si comparée à toute la désolation semée partout aux enfers, Belhys se sentait absorbée par ce domaine, sentant comme chaque fois l'appel de la pénitence qui l'attendrait peut être un jour si jamais elle ne venait à échouer dans sa mission. Voir et entendre les silhouettes fantomatiques rôder en peine avait de quoi dissuader...

Apostrophée alors par la Harpie elle leva les yeux, et s'étonna de voir un geste en apparence aussi serviable chez un spectre. Cela devait être parce qu'elle venait de renaître, ou peut être parce qu'elle n'avait pas encore eu beaucoup de contact avec les spectres les plus endurcis. Espérons juste qu'elle garde sa "gentillesse" pour ses homologues et qu'elle sache garder son côté sombre pour les autres. Acceptant cependant le présent, elle la remercia en murmurant vaguement un merci discret et un demi sourire. Elle cueillit donc un autre des morceaux et le porta à ses lèvres sans se poser trop de questions. De toute façon si jamais il s'agissait d'une quelconque ruse, ce dont elle doutait, son corps se chargerait de secréter de lui même la substance pour contrer tout venin ou autre effet négatif. C'était l'avantage d'être née sous l'étoile céleste du Poison... Écoutant attentivement les quelques informations qu'Alessio avait bien voulu partager, mais bien vite ses paroles déclenchèrent chez elle une possessivité farouche pour ce domaine. Ses paroles en témoignèrent, bien qu'elles ne soient pas encore chargées de vrai animosité.

- Cette prison possède déjà deux gardiens chez les spectres vétérans, alors je pense que tu pourras y revenir en toute tranquillité. Cependant je te conseillerai de ne pas leur marcher sur les pieds si tu ne désires pas voir les effets appliqués de la loi du plus fort.

Dégustant lentement le petit morceau sucré en tentant de ne pas s'emballer, la Galicienne retrouva des sensations depuis longtemps oubliées, puisque depuis des siècles maintenant elle n'avait plus fait fonctionner ses papilles avec de si terrestres desserts. Seuls quelques nectars sanguins avaient occasionnellement touché son palais, mais malheureusement les occasions d'en profiter étaient bien rares, car la tranquillité ne faisait plus partie de son quotidien depuis un moment. La saveur sucrée berçait encore sa langue lorsque l'aérien Hypnos lui répondit d'une bien étrange façon. Des cartes de tarot entrèrent en lévitation sans prévenir, leur montrant leur dos ornés de ce pentacle si caractéristique... Un joli jeu en effet, bien préservé et certainement aussi investi de mystérieuse magie de haute voltige. Quoi qu'il en soit il est vrai que Belhys avait de bonnes notions en la matière, même si ce n'était pas son domaine de prédilection. Contemplant attentivement les explications généreusement distillées par le Gémellaire, la sombre demoiselle semblait boire le mielleux suc provenant de ses paroles... Plusieurs questions la taraudaient, mais elle ne désirait pas l'interrompre en pleine tirade car ce serait bien agaçant.

L'arcane de la sorcière... Oui c'était bien aisément associable à Hécate, c'était indéniable. La petite démonstration était fort instructive, mais ce qui s'en suivit fut plutôt surprenant. Trois cartes rebelles demeurèrent sourdes à l'ordre mental du Soporifique, et rapidement vinrent trouver chacun des présents de leur propre chef semble-t-il. Fronçant les sourcils un peu stupéfaite, la Veuve Noire laissa ses prunelles écarlate parcourir la figure pâle et délicate de la nymphe cueillant de l'eau alors qu'elle était illuminée par une constellation. La chevelure ébène de cette dernière semblait reluire comme si elle était vivante, ce qui lui arracha un sourire sincère et presque émerveillé. Voilà bien une des seules choses encore capable de capter son intérêt aussi fort qu'au premier jour: l'ésotérique. Elle se demandait bien quelle était la signification de tout ceci, mais au final... l'intuition et la curiosité prirent le dessus, guidant sa main gauche en direction de la carte bien qu'elle ne la touche pas encore. Règle numéro un du tarot, toujours utiliser la main la plus proche du cœur, ou dans ce cas-ci, de ce qui en restait. Usant de ses quelques connaissances en télékinésie, elle essaya d'attirer la carte vers elle... ce qui se produit quasi instantanément. Cette dernière se logea alors dans sa main comme si là était sa place originelle, bien que la demoiselle prenne garde à ne pas l'emprisonner... Leur âme était généralement trop sensible pour être malmenée...

Cependant malgré la soif de connaissance qui l'animait au sujet de ce tarot bien particulier, Belhys se sentait comme appelée par la porte des enfers. Son instinct lui jouait encore un tour, et l'impression permanente et harassante qu'elle devait rejoindre le Chtonien Hadès pour une raison qu'elle ignorait encore. Se redressant donc de toute sa stature, elle ramena sur ses épaules dénudées sa cape décorée d'une broche qui n'était autre que l'étoile caractéristique des spectres. S'adressant alors à Hypnos, elle espéra qu'il ne la retienne pas afin qu'elle puisse prendre congé rapidement.

- Seigneur Hypnos, je me vois contrainte de vous laisser à regret car le devoir m'appelle aux côtés de notre Suzerain. J'ose espérer que nous pourrons continuer cette charmante discussion sur les arcanes une autre fois... Si toutefois votre patience et mansuétude concèdent à m'offrir une autre entrevue. Je vous rends donc ce qui vous appartient...

Effectivement, Belhys fit voler la carte investie de son cosmos vers le fils de Nyx afin qu'elle puisse réintégrer le jeu dont elle était issue. Droite et digne, elle reflétait bien le sérieux de sa personnalité, bien que dans ses prunelles rubis on puisse lire l'ampleur de la cruauté maléfique dont elle était capable. Un sombre halo pourpre l'entoura alors, et derrière elle un portail de pierre s'extirpa du sol dans un bruit sépulcral. Le portique était investi de symboles lumineux et seul le noir insondable se lisait de l'autre côté... Voilà que sa porte de sortie l'attendait, seul le consentement la retenait encore... mais il ne devrait tarder.

Arrow Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Fran
Newbie
avatar
Messages : 15


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
142/142  (142/142)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Sam 21 Nov 2009 - 3:54

Sur les trois protagonistes, seul le divin des songes refusa le présent. Celui-ci n'était guère offert par simple gentillesse, mais dans un respect d'une certaine étiquette que l'on ne connaissait pas aux pirates. En effet, aucun sourire n'avait illuminé son visage inexpressif tandis qu'elle avait généreusement offert une partie de l'un de ses plus précieux trésor à ses interlocuteurs. La raison pour laquelle le blondin refusa n'était pas connue de la jeune spectre et cette dernière ne s'y intéressait pas réellement à vrai dire, il était un dieu, elle une simple revenante et n'avait pas son mot à dire dans les moeurs d'un supérieur. Apparemment, les deux étoiles Célestes semblèrent toutefois apprécié le met. Même lorsque la nourriture était devenue inutile, le chocolat restait un met appréciable, capable d'éveiller des papilles depuis trop longtemps éteinte. Peut-être était-ce pour cela qu'elle ressentait tant le besoin d'en manger. Mais jusqu'à affirmer qu'il s'agissait ici de la raison qui avait offert à sa peau son pigment particulier et pratiquement unique dans l'enceinte de l'antre des ténèbres, il n'y avait qu'un pas qui était très difficile a franchir. La discussion se poursuivit sur une question d'Hypnos demandant aux deux nouvelles recrus si elles connaissaient la position de leurs prisons respectives. A vrai dire, Fran n'avait pas encore eue l'occasion de rencontrer un supérieur et donc ne savait quel prison lui était affectée. Elle était devenue spectre grâce au pacte juste après sa mort, ne laissant guère le temps à son corps de se décomposer. Ainsi, elle n'avait pas endurée les tortures des âmes en peine et ne connaissait donc pas vraiment ses attributions dans ce domaine. Qu'importe, elle finirait probablement par avoir des instructions à ce sujet, alors elle n'était pas inquiète de ne pas connaître le numéro de sa prison. Son regard de sang restait la plupart du temps inexpressif, comme si elle restait indifférente a toutes choses.

« Je n'aie malheureusement point eu l'honneur de rencontrer un supérieur avant votre personne monseigneur, aussi, après avoir obtenu satisfaction, aies-je assurée la garde de l'entrée des enfers. Un étrange pressentiment m'a guidée ici, je ne saurais dire pourquoi. »


Cela restait en effet pour elle un mystère, mais elle n'allait guère rechercher pourquoi ses intuitions lui venaient ainsi, sinon elle y serait probablement encore demain matin. L'amazone restait magnanime, il lui fallait conserver son calme en toute circonstance. Belhys de la veuve noire se montra particulièrement protectrice à l'égard de son domaine, a l'image des autres spectres, pourtant, elle avait quelque chose de différent dans le regard, pas seulement l'intelligence, elle était vraiment une figure à part, bien que la harpie ne soit pas capable de dire exactement pourquoi, sa présence inspirait un certain respect. En réalité, peut-être un excès de modestie la poussait-elle à ne pas croire en sa bonne étoile et donc considéré les autres comme supérieur à elle, a l'exception de ses ennemis bien sûr. Pas de présent pour eux, seul un conflit total pourra lui rendre le sourire. Restant toujours assise, la belle dégusta tranquillement son carré de chocolat en observant le spectacle rarissime du tarot des enfers en action. Les cartes tournaient autour du divin comme des étoiles protectrice avec Hadès, faisant barrage de leurs petits corps pour protéger le suzerain de la nuit. Il expliqua que grâce à sa soeur, Hécate, la déesse de la magie noire, il avait pu réveiller certaine arcane, mais que le jeu en lui-même tenait à avertir les spectres et le dieu d'une chose importante. Absorbée par ceci, Fran en observa chaque moment, consciente qu'elle n'aurait peut-être pas l'occasion de le revoir un jour. Trois cartes décidèrent de jouer les rebelles et elles choisirent leurs élus. Fran hérita sans réelle surprise de celle de l'avarice. Contrairement a Belhys, qui pris beaucoup de précaution pour s'emparer de la carte, de la main gauche et après un examen minutieux, la pirate avait moins de manière et la pris de la main droite, délicatement, mais sans considérée la carte non plus comme un objet aussi fragile qu'un petit papillon. Elle la regarda avec une certaine nostalgie, elle avait toujours une place dans son coeur pour l'argent, malgré le trépas et la futilité de cet or qui ne lui servait désormais plus. Après avoir renvoyée la carte dans le jeu, Belhys annonça qu'il était temps pour elle de partir rejoindre le seigneur des ténèbres, d'une intuition qui était semblable a celle qui avait poussé Fran vers Hypnos. Cette dernière pris la parole

« Ne soyez pas surpris, mon coeur est à droite. Bon courage spectre de la Veuve Noire, que nos plus sombre voeux de réussite vous accompagne. Monseigneur, je suis à vos ordres. »


Laissant la carte rejoindre également le jeu, mais sans avoir oubliée d'y glisser une partie de son cosmos, la jeune femme se leva finalement, comme si le départ de Belhys annonçait son prochain. En réalité, c'était l'avertissement du jeu de Tarot démoniaque qui l'avait décidée à se lever. Elle se rend compte que les choses allaient s'accélérer et qu'elle allait devoir faire face à l'ennemi probablement très bientôt, sans exactement savoir qui serait ce dernier. Qu'importe dans le fond, son devoir était de l'éliminer, inutile d'y songer, surtout en présence de la divinité des rêves. Les bras croisées dans le dos, elle attendit donc un ordre quelconque, restant stoïque, malgré que les cartes aient révélée son pire péché...
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5795


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 30 Nov 2009 - 22:00

Les cartes du tarot maléfique, telles des sangsues cosmiques, absorbaient littéralement une partie du cosmos des trois spectres célestes présents autour du Lac de Sang. Il semblait alors que leur teinte grise et terne s’illumina de couleurs profondes. Comme si elles étaient douées d’une vie que les trois spectres leurs avaient rendus, les arcanes s’enflammèrent de leurs propres cosmos qui irradiaient une légère lueur froide. Elles retournèrent enfin entre les mains glacées du Dieu présidant au Sommeil, qui les contempla quelques secondes avant que le spectre placé sous la protection de l’étoile céleste du Rêve (qu’Hypnos, était il utile de le préciser, appréciait particulièrement cette étoile) s’adressa aux personnes présentes.

« Sacrées, vraiment...? »

Sacrées, vraiment !


Répondit Hypnos en lançant un regard acéré à Alessio avant de ranger son jeu à l’intérieur de son ample tunique noire. Un léger sourire sur son visage d’albâtre, un étrange feu semblait couver sous ses yeux dont les teintes changeaient entre le rouge incandescent et l’or en fusion. Le Dieu commençait à sentir des déplacements de cosmos à travers le royaume souterrain. Un événement majeur était sur le point de se produire, et Hypnos devait absolument savoir de quoi il en retournait au plus vite. Son frère Thanatos devant en savoir plus long sur la situation actuelle, ayant réussi à s’incarner en ce monde bien avant son jumeau. Comme si elle avait ressenti les choses simultanément, le spectre de la Veuve Noire prit congé pour retrouver Sa Majesté. Hypnos consentit à son départ, inclinant légèrement la tête en sa direction.

"Seigneur Hypnos, je me vois contrainte de vous laisser à regret car le devoir m'appelle aux côtés de notre Suzerain. J'ose espérer que nous pourrons continuer cette charmante discussion sur les arcanes une autre fois... Si toutefois votre patience et mansuétude concèdent à m'offrir une autre entrevue. Je vous rends donc ce qui vous appartient..."

« Je n'aie malheureusement point eu l'honneur de rencontrer un supérieur avant votre personne monseigneur, aussi, après avoir obtenu satisfaction, aies-je assurée la garde de l'entrée des enfers. Un étrange pressentiment m'a guidée ici, je ne saurais dire pourquoi. »




oOo Une triade divine règne sur les Enfers, mon jumeau Thanatos et notre seigneur à tous, Sa Majesté Hadès sont les autres divinités titulaires du Domaine Infernal. Les portes de notre Royaume sont bien gardées par nos pouvoirs conjugués à ceux des 108 spectres. oOo


Le Dieu marqua une courte pause avant de reprendre. Il pensait qu’il devait bientôt rejoindre la dimension divine, retrouver son temple sacré des Champs Élysées et l’ensemble des nymphes et des elfes qui composaient son cortège. Combien de morts avaient été jugés par le blond Rhadamanthe depuis sa dernière réincarnation ? Surement des centaines et des centaines de milliers. De tous ceux la, combien avaient pu rejoindre le repos éternel en ces lieux ? Une poignée d’élus tout au plus.

oOo Toutefois, certains domaines sont encore délaissés. Fran, ton Etoile Maléfique est bien placée sous le signe des Larmes, n’est ce pas ? Dans ce cas, le Cocyte et les abords glacés du Mur des Lamentations seront pour toi un terrain de jeu idéal. Il en va de même pour toi Alessio, que tes pouvoirs oniriques gardent l’entrée de la plus sainte de toutes les terres, Elysion. Mais pour l’heure, l’Outreterre est en paix et nos ennemis sont bien loin de nos frontières, il est donc inutile de tenir position pour l’instant. oOo


Quelques chauves-souris virevoltaient avec frénésie autour du jumeau de Thanatos en une danse désordonnée et saccadée. Elles semblaient se délecter de l'étrange cosmos du dieu onirique comme d'un doux nectar sucré.
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Dim 6 Déc 2009 - 0:43



Le messager d'Hadès trouva son bonheur au Lac de Sang et comme à son habitude sortit d'une ombre des lieux. Il adorait les ombres et ne faisait qu'une avec elles et pouvait y entre comme en sortir comme il le voulait.

Shadow avança dans un cliquetis de métal trahissant l'armure qu'il portant sous son ample tenue noire. Il avança vers les personnes présentes et les observa silencieusement, avant de se tourner vers Alessio et lui parla de sa voix grave.

- Le maître à une mission pour toi. Notre reine s'est rendue chez les titans pour renouer les liens avec eux et préparer une entrevue entre Cronos et notre souverain. Rejoins-la pour la protéger et l'assister dans sa tâche car elle en aura grand besoin.

Etant caché dans l'ombre Shadow avait assisté à toute la scène à la Porte des Enfers. Il savait ce qu'il en était de Perséphone à l'heure actuelle. Pour finir ce qu'il avait à dire, Shadow usa de la télépathie.

**Cette dernière réincarnation de notre reine semble avoir connu un souci et son hôte a le dessus sur la déesse. Du coup elle n'est pas au fait de tout et agit parfois de manière....inattendue. L'alliance avec les titans est des plus importantes et le maître tient à ce qu'elle se poursuive.**

Shadow se retourna alors et disparu comme il était venu. Les salutations et protocoles cela n'était pas son genre, ni sa vocation....
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1492


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 7 Déc 2009 - 12:39

Etrange usage de l'occulte que de le concentrer sous forme de cartes, mais pourquoi pas, après tout. Alessio sentit son essence être vampirisée goulument par ce support pourtant bien frêle, qui semblait avoir un goût particulier pour ce met inconsistant. Percevoir la possibilité que la base de toute émanation de son pouvoir soit dotée d'un goût quelconque était une perspective qui prêtait à sourciller, ce qu'il ne fit toutefois pas. Il s'amusa plutôt d'être ainsi « goûté » littéralement par cette fine surface demeurant en lévitation, poursuivant un festin surnaturel qui semblait la combler plus que de rigueur. Elle finit par se montrer rassassiée et cessa cette absorption pour retourner se cacher dans les jupons de son titulaire, après avoir repris des couleurs des suites de ce repas énergétique. Littéralement. Il y avait de quoi douter des propriétés saintes d'un tel jeu, surtout si dévorer à pleines dents le cosmos de Spectres bercés de ténèbres était apparemment un régal pour ces éléments auquel le légionnaire portait un intérêt mu de curiosité.

D'autant plus maintenant que ce fragment de l'ensemble avait tissé un lien avec lui, partageant l'onde qui transcendait son corps et faisait de tout son individu un fervent soldat de sa majesté Hadès. Et puis, le propre d'un tarot dit « infernal » ne serait-il pas d'être à l'exact opposé de tout ce qui peut se revendiquer comme étant le fruit du sacré ? L'on pouvait voir là un secret se tramant dans l'ombre, mais ne point savoir en quoi il pourrait consister rendait cette piste infertile, stérile. Ce qui ne l'était néanmoins pas, c'était l'étrange sensation statique que ressentait le romain à chaque interaction avec le Dieu du Sommeil. Certaines affinités semblaient exister entre l'étoile maléfique qu'il représentait et ce qu'illustrait le blondin - ce qui demeurait ancré dans une logique absolue. Être ainsi connecté à quelqu'un sans réellement avoir pu l'appréhender procurait un étrange sentiment au jeune homme figé dans son éternel aspect juvénile par le trépas, à la fois rassurant et inquiétant. Si l'on disait de lui que ses paroles pouvaient muer à en devenir semblables à l'étreinte d'un serpent aux desseins meurtriers, ce n'était guère mieux pour son présent vis-à-vis, qui instillait en lui ce mélange émotionnel à chaque prise de parole, indistinctement des sujets traités et des mots employés.

Cela avait peut-être un rapport avec cet attachement qu'il avait cru discerner en lisant entre les lignes ; cela donnait l'impression de parler avec soi-même tant cette discorde intérieure était confuse, et il vaudrait mieux tenter de démêler cet amalgame à tête reposée et loin de cet élément perturbateur au sang divin. Si relation il devait y avoir, nul doute qu'Hypnos saurait le contacter au besoin ultérieurement, alors prendre congé ne posait aucun problème, si ce n'est l'impolitesse de s'éclipser au beau milieu de la conversation. Surtout que son approfondissement ne pouvait que semer le trouble avec plus d'insistance dans son esprit ; tout cela était encore flambant neuf pour lui après n'avoir été qu'un supplicié au cours des siècles passés et ce depuis son Antiquité natale. En apprendre trop d'une traite ne pourrait qu'être cause d'accablantes migraines et le forcer à se poser une multitude de questions pas forcément toujours judicieuse, qui risqueraient de lui faire perdre la tête plus que ce n'était déjà fait. Cela ferait certes croître ses ténèbres intérieures, et augmenterait peut-être son pouvoir et sa portée, mais ce n'était là qu'élucubrations et il ne souhaitait pas se risquer à expérimenter cet égarement avant d'avoir pris connaissance de chaque détail. À commencer par certaines données astrologiques, pour savoir s'il devait s'attendre à rencontrer d'autres semblables avec qui il aurait des prédispositions à se lier.

Avoir un maximum de monde sous la main, rattaché par les chaînes délimitant ce que l'on nomme entourage, ne pouvait que l'aider à aller de l'avant sur le trajet dessiné par le crayon de ses ambitions débordantes. Cet échange n'aurait pas été sans intérêt : il avait établi un premier contact avec ceux qu'il devait désormais voir comme les siens, malgré le mépris qu'il aurait pour certains d'après les premières impressions recueillies. Qui plus est, cela avait également eu pour avantage de lui apprendre qu'Elysion était un environnement des plus appropriés à son emblème. Ce qui ne fit que confirmer son intuition quand aux probabilités de revoir le jumeau de Thanatos, et sans doute en de plus brefs délais que ce à quoi il pouvait s'attendre. L'emploi du terme « saint » conservait cet apriori dérangeant qu'était la lumière pour Alessio. Quitte à se changer en créature de l'ombre, autant l'être de pied en cap, et jusqu'au bout des ongles si besoin est. Mais il n'en pipa mot, jugeant absurde de partir dans un débat sur l'adaptation du vocabulaire pour traiter de ce qui se rapporte à la Géhenne. Qui plus est, tergiverser sur ces banalités aurait pu finir par contrarier l'entité soporifique, et s'attirer ses foudres n'aurait pu qu'assombrir son avenir, accointance ou pas.

C'est alors qu'un nouveau venu, dont l'apparence semblait être synonyme d'obscurs présages tant elle était cousue de noirceur, vint déranger leur conciliabule sous le voile d'anthracite ce que le légionnaire des âges passés estima être une bure. Son incursion aurait sans doute pu faire froid dans le dos au commun des mortels, mais ce n'était que routine pour les âmes damnées ayant juré loyauté au sombre monarque. Les cliquetis émanant de sa personne dénotèrent le port d'une armure - un surplis à n'en pas douter, d'après ce qu'exhalait ce sinistre individu. L'animosité ne semblait pas l'accompagner dans cette soudaine approche, mais nul doute que sa silhouette le faisait contraster radicalement avec les membres de cet hétéroclite groupuscule. Quel pouvait bien être le motif l'ayant poussé à se joindre à ce cercle ? La réponse vint d'elle même par le soliloque qui quitta cette enveloppe, d'un timbre qui n'y correspondait que trop bien. L'intrigue principale vint non pas du contenu de la missive portée, mais bien du fait que ce soit à son égard qu'elle ait été convoyée. Le tout-puissant Dieu des Enfers confiait une tâche primordiale à un soldat méconnu en l'expédiant en territoires inconnus, et ce en qualité de seule et unique escorte.

Etonnant que de recevoir une telle confiance alors qu'il n'avait jamais eu l'opportunité de s'entretenir avec le seigneur des morts régissant ces noires abysses. Serait-ce là une façon pour le maître des lieux de le tester, et de s'assurer de ne pas avoir à pallier à quelque incompétence de sa part ? Le plus étrange dans cet énoncé était sans conteste l'insistance faite sur l'impératif qu'était son accompagnement pour la déesse mise en cause. D'après sa position, il était déroutant que le régent des limbes ne lui fasse guère plus confiance que ce que laissait transparaître ce message. Les tenants et aboutissants de cette mission étaient nébuleux, mais c'est sans doute ce qui rendit le Djinn plus guilleret qu'à l'accoutumée. Soit. Ainsi soit faite sa volonté. Fixant l'emplacement où auraient du se trouver les yeux dans cet amas de tissus élimés, l'étoile du Rêve acquiesça avant de se tourner vers ses nouvelles connaissances, sourire aux lèvres.

« On dirait que le devoir m'appelle... Vous me voyez désolé d'être forcé de prendre congé, mais les ordres sont les ordres, n'est-ce pas ? Je serai ravi de discuter avec vous à nouveau dès mon retour, soyez-en assurés... »

Sur ces derniers mots, il glissa un regard au fils de Nyx avant de faire prestement volte-face pour s'orienter en direction du passage qui lui permettrait de rallier les différents mondes, en l'occurence celui où vivaient les titans pour rejoindre celle sur qui il devait veiller. Les quelques informations complémentaires qui lui furent confiées personnellement dans le plus grand secret furent tout aussi bien accueillies que la première partie, si ce n'est mieux : plus cela allait, plus ces consignes méritaient toute sa minutie et son attention, et cette excursion ne pourrait qu'être riche en enseignements. Ces dires avaient tout pour susciter en lui un désir de surveillance soutenue de la demoiselle susnommée. Cela revenait à dire sous cape que les rennes de cet échange diplomatique lui revenaient de plein droit en cas de dérapage, de même qu'un éventuel recadrage de leur propre négociatrice ?Un regard de connivence à l'émissaire témoigna de sa bonne réception des derniers détails avant qu'il ne s'engage sur le chemin du départ, tout en songeant à se procurer prochainement de nouvelles cigarettes, ses réserves s'amenuisant bien qu'il s'efforce de se rationner. Même si célébrer cet élan de confiance de la part de son maître justifiait bien cela... Non ?


Citation :
→ Porte des Enfers

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Fran
Newbie
avatar
Messages : 15


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
142/142  (142/142)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 8 Déc 2009 - 22:09

Le Cocyte et le mur des lamentations. Il était vrai que cela collait assez au tempérament de la jeune femme, mais cette dernière restait de marbre à cette annonce qui était pourtant lourde de sens. En effet, Fran devrait être l'un des derniers remparts avant l'Elysion, la dimension divine ou reposait le plus souvent les dieux jumeaux ainsi que le véritable corps du seigneur Hadès. Ce qui signifiait qu'elle n'aurait pas le droit à l'erreur et qu'elle devrait également se préparer à affronter des adversaires très puissants et devrait ne pas prendre son rôle à la légère. De grands entraînements l'attendaient afin d'atteindre un niveau concurrentiel face aux chevaliers d'or, qui étaient d'après les rares informations qu'avait pu entendre les grandes oreilles de Fran les adversaires les plus redoutables auxquelles elle pouvait faire face. Quoi qu'elle était persuadée qu'il y en avait d'autre, elle ne demanderait pas non plus directement à Hypnos de peur de l'ennuyer avec des détails personnels ou des choses trop évidentes qu'il devait répéter a chaque nouveau venu, ce qui devait à force beaucoup le fatiguer. Elle garda donc l'objet de ses réflexions pour elle-même malgré que son regard rouge semblait ailleurs l'espace d'une seconde, comme si l'information délivrée par le protecteurs des rêves étaient si importantes qu'elle avait conduit l'âme de la harpie à se perdre dans les méandres de son cerveau.

Toutefois, elle redescendit rapidement sur terre. En effet, la jeune femme vit une autre entité apparaître, le même type d'esprit qui était venu lui proposer la vie éternelle en échange d'une servitude équivalente envers le Seigneur Hadès. Pour n'importe qui, ce marché aurait probablement paru une véritable folie, condamnant Fran a un état de non-vie permanent, coincée entre la vie et la mort, tentant d'accomplir un devoir sans cesse plus grand pour avoir un jour l'insigne honneur de rejoindre les étoiles spectrales en Elysion, comme promis par Hadès en cas de victoire ultime en guerre sainte contre les suppôts d'Athéna et ses alliées. Mais que tout cela pouvait paraitre loin et difficile, un véritable pari sur l'avenir. Malgré tout, poussée par une volonté de vengeance hors du commun, la jeune femme, qui n'était pas vraiment plus humaine que l'hôte d'Hypnos, avait acceptée sans hésiter, sachant qu'elle obtiendrait bien plus de ce pacte qu'une vulgaire place dans un Eden éternel : un cycle sans fin de réincarnation et de combat au nom du divin des Enfers. Cela serait l'occasion d'aventure et de rencontre hors du commun et la jeune femme n'avait guère l'intention de bouder son plaisir. Quel fou aurait-t-il put refuser de voir son existence étendue à l'éternité, malgré les souffrances entraînées par les morts successive ? Il fallait être réaliste, l'être vivant était capable de s'adapter a tout, même à une série de mort successive, le spectre du Djinn en était une preuve vivante...

Alessio avait été choisis par le seigneur Hadès lui-même pour accompagner la souveraine des enfers chez les Titans. C'était un grand honneur pour un spectre débutant d'avoir une mission si complexe, mais cela voulait peut-être dire que la souveraine était en danger, ou qu'elle souffre d'un quelconque problème. Dans ce genre de cas, la curiosité n'était pas une bonne chose et il valait mieux rester calme et ne rien demander. L'ombre resta plus longtemps que sa narration, probablement communiquait-elle avec le spectre par télépathie. Aucun sentiment particulier ne parut sur le regard de Fran qui resta de marbre devant cette situation. Une fois que le spectre fut partie, elle se tourna simplement vers Hypnos pour prendre la parole une nouvelle fois.


« Bien monseigneur, je m'y rendrais dès que je n'aurais plus d'autre ordre a exécuté en priorité. Il y a beaucoup de mouvement, il semblerait que notre seigneur soit retourné à la Guidecca. Souhaitez vous que je vous y accompagne ?  »


Elle tenta de prendre un maximum de gant pour ne pas heurter le divin dans ses prérogatives. Il s'agissait d'une d'une manière respectueuse de faire une suggestion ! Elle attendit une réponse tranquillement, l'air toujours aussi calme et sereine, mais également dur. Il ne faisait aucun doute qu'elle ne fera aucun cadeau à ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5795


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 9 Déc 2009 - 0:15

Hypnos reconnu l’une des Ombres d’Hadès se glisser comme un serpent vers leur petit groupe. Les Ombres étaient les serviteurs naturels des membres du Royaume sous terrain, servant d’émissaires pour les dieux infernaux. Le Dieu s’entourait toujours des ténèbres les plus impénétrables, celles d’Erebus et de Nyx, que jamais les rayons d’Apollon ne pourront dissiper. Car les ténèbres engendrées par Erébe et Nyx étaient ceux issus du Chaos Originel, et un grand pouvoir les habitait, une puissance archaïque et fondamentale, oubliée par les Dieux, inconnue des mortels.

« Le maître à une mission pour toi. Notre reine s'est rendue chez les titans pour renouer les liens avec eux et préparer une entrevue entre Cronos et notre souverain. Rejoins-la pour la protéger et l'assister dans sa tâche car elle en aura grand besoin. »

« On dirait que le devoir m'appelle... Vous me voyez désolé d'être forcé de prendre congé, mais les ordres sont les ordres, n'est-ce pas ? Je serai ravi de discuter avec vous à nouveau dès mon retour, soyez-en assurés... »


Hypnos fit signe à Alessio qu’il pouvait disposer. Il ne contredirait pas un ordre direct d’Hadès. Il regarda un instant le spectre du rêve s’éloigner et l’Ombre se dissiper dans l’obscurité qui les entourait.

Il ressenti alors l’arrivée d’un être divin au sein des Enfers. Mais il ne s’agissait pas de son frère, il pouvait reconnaître son emprunte cosmique entre mille. Il ne s’agissait pas non plus du Sombre Monarque, il était actuellement dans son palais sacré, par delà les Champs Elysées. Le cosmos qu’il pouvait ressentir était lumineux et froid tout à la fois, même si une certaine douceur émanait de l’entité, la sauvagerie était également perceptible dans cette aura. Quel mélange détonnant ! Une divinité de l’Olympe, il en était presque certain, mais laquelle, il n’aurait su le dire. Intrigué, il devait aller vérifier par lui même l’identité de ce téméraire dieu qui osait se présenter au seuil du plus craint de tous les domaines divins.



« Bien monseigneur, je m'y rendrai dès que je n'aurais plus d'autre ordre a exécuter en priorité. Il y a beaucoup de mouvements, il semblerait que notre seigneur soit retourné à Guidecca. Souhaitez vous que je vous y accompagne ? »

oOo Je ne vais pas me rendre en Guidecca pour le moment, Fran. Je ressens un mystérieux cosmos clair-obscur aux portes de notre domaine, dont la puissance dépasse celle de nombre de spectres. Je vais me charger d’accueillir ce… (il marqua un bref temps d’arrêt) visiteur. Rends toi par delà les champs éternels d’Elysion et rejoins notre Seigneur dans son temple. Tu pourras rencontrer Hadès et prêter serment en sa divine présence. Tu renseigneras également Sa Majesté sur l’endroit où je me rends. Que les ombres d’Erebus te guident… oOo


Quittant Fran et son si délicieux et subtil cosmos sucré, le Dieu du Sommeil se mit en chemin, direction la porte de Enfers. Il inclina la tête dans la direction de la protégée des Harpies, un sourire énigmatique figé sur ses lèvres glacées, avant de disparaître, complètement enveloppé par les ombres démoniaques qui s’épanouissaient tout autour de lui.

Arrow Porte des Enfers
Revenir en haut Aller en bas
Angel Heart
Membre d'Or
avatar
Messages : 6555


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 8 Jan 2010 - 18:03

Camille n'avait pas attendu ces deux compagnons pour aller au Lac de sang. Autant que la compagnie de Séraphyne était intéressante par ces changements d'humeurs, autant que celle de Dysco pourrait très vite l'exaspérer. Ce dernier avait du se tromper quelques part pour croire que les membres des Enfers étaient accueillant ou alors il était d'une telle stupidité que même un idiot de villages ne pouvait l'égaler, et dans ce cas, les Enfers auraient une déveine énorme. Déjà que les deux juges des Enfers, qu'elle avait rencontré, étaient d'une telle fierté qui frisait le ridicule.
Ceci dit, il existait une troisième possibilité, que Dysco n'était pas ce qu'il voulait faire paraître...avec tout les risques de traitrises que cela pouvait laisser sous entendre. Une personne à surveiller donc.


**Remarque question dissimulation d'identité, je suis une championne...Ce n'est pas moi qui risquerait de lui faire la moral à ce sujet...quoique si cela s'avère amusant à faire...**

Nul âme vivant se trouvait dans la sixième prison, juste des morts qui se repentaient dans la souffrance, et ceci pour l'éternité. Il y avait des traces récentes de plusieurs personnes, dont un reste de cosmos lui rappelant quelques choses, une vague sensation. Sans doute que le Sphinx avait croisé cette personne quelques parts avant, pourtant ce cosmos avait quelques choses de Divin ce qui ne correspondaient pas avec ces souvenirs. Etrange, "le spectre" avait pourtant une grande facilité à mémoriser les êtres qu'elle croisait.
Le message de Hadès était claire, Camille devait retrouver Séraphyne, Hypnos et un autre spectre au Lac, et ensuite aller l'attendre à la Guidecca. Séraphyne, c'était fait, et la Cruauté arriverait d'ici peu sans doute. Même si Camille lui avait dit qu'elle pouvait rester encore un peu tranquille, "il" était certain qu'elle n'était pas du genre à se tourner les pouces. Maintenant les deux autres, cela était une autre paire de manches. Etaient-ils déjà présent quand le Maître des Enfers avait formuler sa demande ou ils viendraient ici?


Si c'était le premier choix, peut être que Camille n'avait que trop tarder et il y avait plus qu'à espérer que le seigneur Hadès soit magnanime dans ce cas. Il faudrait alors aller au plus vite à la demeure du grand maître. Mais comment savoir? De plus, rien ne pouvait garantir qu'ils n'étaient pas partie ailleurs pour une raison imprévue. La spectresse n'avait pas vraiment trainé en chemin et il aurait été stupide de courir dans tout les prisons pour retrouver le Dieu du sommeil.
Le second choix devait être le plus probable, le Dieu infernal avait ordonné à Hypnos et à un spectre de venir ici en prévision d'une chose ou qu'il savait que les deux viendraient ici. Il faudrait les attendre pour cette possibilité.


Sa décision était prise, ils attendraient un peu. Camille prit sa harpe et pinça les cordes avec douceur. La mélodie entonnée était légère et douce, avec une discrète tonalité de mélancolie dans le fond, imperceptible si l'on ne faisait pas attention. Étonnamment les morts à proximité semblaient soulager par ces quelques accords, comme si cela leur retirait une partie de leurs souffrances. La spéctresse était peut être d'une meilleur humeur qu'elle le pensait
Revenir en haut Aller en bas
Seraphyne
Newbie
avatar
Messages : 1016


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
188/188  (188/188)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 12 Jan 2010 - 16:48

Après cette légère saute d’humeur qu’avait eu Camille le Spectre du Sphinx envers Dysco le nouvel arrivant au sein de la milice du puissant seigneur Hadès, Il décida donc de partir seul en direction du Guidecca car aux yeux de Séraphyne, il semblait être un serviteur du mal comme nul autre dans ce royaume et cela ne déplaisait en rien à la jeune femme. Cet air méchant et viril même envers ceux de la trempe de Dysco avait un certain charme.

Séraphyne décida donc de ne pas traîner elle aussi car cela faisait déjà un bon moment qu’ils s’étaient arrêté là pour bavarder et l’arrivée de ce nouveau spectre n’allait guère les mettre en avance. Ce jeune homme qui venait de se présenter à eux était indigne de revêtir ce surplis pensa Séraphyne, croire que nous autres Spectres devions être sympathique envers tout nouvel arrivant, il aurait mieux fait de gagner une armure de Bronze ou d’Argent, car pour être honnête il ne pouvait y avoir sur terre que les Saints pour accueillir un nouvel arrivant de la sorte…C’était vraiment pitoyable.

La Spectre de la cruauté espéra sincèrement, que ce léger retard au programme ne viendrait troubler le seigneur Hadès, car il ne manquerait plus qu’à ce que celui-ci passe ses nerfs et sa mauvaise humeur sur la jeune femme pour la remettre de mauvais poil. Si tel en était le cas, elle attendrait bien sagement l’arrivée de Dysco et lui apprendrait les manières de vivre car quelque part se retard en aurait été sa faute. Camille ne l’aimant guère se prêterait peut-être volontiers à ce jeu de torture en compagnie de Séraphyne qui sait…

En arrivant à destination, Séraphyne s’aperçut qu’hormis la présence de son compagnon d’armes Camille, la place était déserte. Tous semblaient avoir quitté de façon prématurée les lieux. Sans doute pour se rendrent au premier domaine, le dernier endroit où Séraphyne souhaitait retourner pour le moment car il y avait beaucoup trop de monde. Toujours est-il que dans leur malchance, ils semblaient être arrivé avant leur Maître. Encore heureux pour tout le monde ou alors ils venaient de le rater et dans ce cas la, Séraphyne ne voulut imaginer ce qui s’en suivrait lorsqu’il leur tombera dessus.

« Camille, j’ai bien l’impression que nous soyons les premiers arrivés. Je n’ose imaginer ce qu’il nous serait advenus de nos âmes si nous serions arrivés après le couvre feu. J’ai laisser derrière moi ce jeune prétentieux Dysco, il commençait tout doucement à me pomper l’air et je penses que si j’étais rester encore quelques instant en sa compagnie, il aurait goûté de la cruauté crois moi… »

Si le seigneur Hadès était déjà passé puis repartit, las d’attendre ses sbires, cela aurait été valable de le rejoindre si tenté de dire qu’il passe le message à quelqu’un. Car pour le coup Séraphyne et Camille étaient bien bloqués. Allez à sa demeure pour rendre compte de sa présence ou non ?, décidemment ce royaume était bien trop grand pour pouvoir le retrouver où que ce soit, autant chercher une aiguille dans une botte de foin pensa Séraphyne…

« Je serais d’avis à ce que nous patientons ici quelques temps Camille, histoire de voir si notre Maître est déjà venu ici où pas. Je préférerais pour tout le monde qu’il n’y soit pas encore passé, car je ne sais ce qu’ils nous adviendrait mon ami.. »

Camille se posa tranquillement dans son coin et entonna une douce mélodie sur sa Harpe et attendit sagement la suite des événements tout comme Séraphyne qui déjà semblait repartir dans les bras de Morphée, assise aux côtés du jeune homme elle posa sa tête sur son épaule. Ses cheveux caressant le visage de son ami, elle ferma les yeux et patienta jusqu’à l’arrivée de son souverain du royaume des morts…
Revenir en haut Aller en bas
Angel Heart
Membre d'Or
avatar
Messages : 6555


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 19 Jan 2010 - 23:05

Séraphyne avait rejoint Camille avant que celui-ci se mette à jouer. La spectre semblait énerver. Dysco n'était pas à ses côtés. Il ne semblait pas puissant mais le surplis de la Cruauté était immaculé, en tant que détenteur d'un surplis il aurait pu le salir. Le plus probable, c'était que la jolie jeune femme l'ai laissé en plan après avoir dépasser ses limites. Le Sphinx ne savait pas ce qui s'était passé entre eux mais les paroles de la belle confirma bien que le vampire avait du perdre ses ailes de papillon, arriverait-il à trouver celles de sa race, ces véritables? Camille en doutait fortement.

"Dysco, n'est pas un spectre digne de ce nom. Soit c'était un idiot, soit un homme dangereux, voir un espion, donc inutile et une menace pour le seigneur Hadès. Pour ma part, je penche pour la première solution. D'ailleurs, je doute qu'il vienne avec nous...pour ma plus grande joie. Même chez ces idiots de chevaliers d'Athéna, la méfiance est de mise, alors débarquer en Enfer; comme si c'était un monde merveilleux où tout le monde est gentil; est d'une hérésie!"

Le faite qu'il n'y ai plus personne semblait gêner Séraphyne aussi. Elle devait partager les mêmes craintes que le Sphinx. Cependant il n'y avait aucune trace du puissant cosmos du maître de ce royaume infernal. Certes, le Dieu des Enfers avait pu les faire chercher par un émissaire mais cela était toujours rassurant, qui plus est d'un point de vue temps, cela aurait été trop rapide, inutile de s'inquiéter pour l'instant. Camille tenta de rassurer la demoiselle au sujet de Hadès. Etonnamment, il y avait aucune arrière pensée, "il" avait l'habitude de rassurer les filles, et les femmes d'ailleurs, mais ce n'était pas pour leur beaux yeux, uniquement pour se jouer d'elles plus tard. Là ce n'était pas le cas, l'intention était sincère, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps à cette joueuse de Camille.

"Effectivement, nous devons être les premier, Hadès n'est pas venu ici, ce qui est bon signe. Inutile de s'affoler, mes ordres restent assez récent et vu les présences qui se trouvait à la Porte des Enfers, il se peut que la situation ai changé."

Quand Camille se mit à jouer sa douce mélopée, Séraphyne se mit à côté de lui. L'effet sur elle semblait aussi efficace que pour les morts. Ses yeux se ferma, son visage n'avait ni inquiétude ni colère, il avait retrouvé sa sérénité comme quand le sphinx l'eut surprise dans ses songes. Un léger vent fit voleter les cheveux de la belle. Ensemble tout deux, ils semblaient former un jeune couple. Même dans ce sinistre environnement, cette scène était digne d'une peinture, si le décor n'aurait pas été sinistre mais idyllique cela aurait paru irréel.

Quelque chose montait doucement en Camille, une sensation qu'elle ne connaissait pas ou l'avait depuis longtemps oubliée. Cela n'était pas désagréable à première vue, mais "il" pouvait sentir une ombre derrière cette lumière. Cette ombre "le" fit frémir pour la première fois depuis longtemps, depuis la mort de son frère mais en même temps cela réveillait des envies, comme un papillon de nuit qui s'approche de la flamme qui sait pourtant mortel. La mélodie se changea en une plus enivrante et sensuelle. La mélancolie était toujours présente mais semblait vaciller. Cette belle jeune fille était dangereuse pour Camille, elle semblait tisser une toile autour de "lui", l'attirant vers elle. Aussi douce que peuvent-être les femmes, leur cruauté en est encore plus fort, et quand on est la spectre de la cruauté, on est une experte en ce domaine.


Malgré cela, l'attirance, une grande curiosité, un certain gout du risque et un égo démesuré faisait pencher la balance vers Séraphyne. Camille voulait jouer à ce jeu dangereux. Maintenant, il s'agissait de savoir qui allait manger qui. Un sourire naquit sur ces lèvres, la mélodie s'arrêta, sa tête tourna vers Séraphyne.

"A quoi rêves-tu avec ce visage si serein?"
Revenir en haut Aller en bas
Seraphyne
Newbie
avatar
Messages : 1016


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
188/188  (188/188)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 20 Jan 2010 - 16:42

Séraphyne venait de retrouver son ami le spectre du sphinx au Guidecca. Ils étaient une nouvelle fois seul. Nul âme qui vive en cet endroit assez fréquenté des spectres d’habitude, mais la suspicion de Guerre Sainte entre certains camps ayant déjà surement commencé, rendait le monarque assez nerveux ces derniers temps. Après tout cela était son problème car ni Séraphyne ni Camille n’avaient pas de soucis entre autre ci ce n’est que de suivre scrupuleusement les ordres de leur supérieurs…

"Dysco, n'est pas un spectre digne de ce nom. Soit c'était un idiot, soit un homme dangereux, voir un espion, donc inutile et une menace pour le seigneur Hadès. Pour ma part, je penche pour la première solution. D'ailleurs, je doute qu'il vienne avec nous...pour ma plus grande joie. Même chez ces idiots de chevaliers d'Athéna, la méfiance est de mise, alors débarquer en Enfer; comme si c'était un monde merveilleux où tout le monde est gentil; est d'une hérésie!"

Nos deux jeunes tourtereaux improvisés étaient assis, Las semblait t’il mais ils avaient encore un petit moment de répit pour laisser libre court à une détente et à des plaisirs cachés pensa la jeune femme. Dysco ne les avait guère rejoint pour le moment ce qui n’était que pur moment de liberté pour ces spectres car ceux-ci avaient eu une légère altercation avec ce nouvel arrivant des rangs de leur seigneur Hadès. Séraphyne était assez sur le qui vive car son souverain n’avait toujours pas donné signe de vie alors que ces sbires étaient attendus en ce lieu.

"Effectivement, nous devons être les premier, Hadès n'est pas venu ici, ce qui est bon signe. Inutile de s'affoler, mes ordres restent assez récent et vu les présences qui se trouvait à la Porte des Enfers, il se peut que la situation ai changé."

La jeune Séraphyne semblait apaisée d’entendre ces mots sortir de la bouche de Camille, en effet cela la turlupinait de savoir si oui ou non Hadès était déjà passé et si il avait passé, très certainement qu’il aurait envoyé quelqu’un aux devant donc la suite des évènements ne pouvait que bien se dérouler pour nos deux jeunes amis…
Au détour des doigts qui glissaient sur la harpe, la jeune femme était aux anges. Tous les Enfers paraissaient calme, reposé presque autant que Séraphyne repartait tout doucement dans des songes tous aussi bizarre les uns que les autres. Camille semblait ressentir une sorte de douceur émaner du spectre de la cruauté, cela paraissait impossible et pourtant…

"A quoi rêves-tu avec ce visage si serein?"

Camile s’arrêta soudainement de jouer de son instrument à corde et tourna la tête vers la jeune spectre. celle-ci rouvrit les yeux et se tourna doucement en direction du visage du jeune homme. Le courage semblait emplir Séraphyne et décida d’un pas direct et sincère de répondre aussitôt à son interlocuteur.

« Ce dont je songe ?, tu n’imaginerais même pas dans tes rêves les plus fou Camille. Je suis aux anges à tes côtés et à ce son mélodieux que ta harpe laissait échapper à l’instant… »

Sur un coup de tête ou d’inconscience, Séraphyne se pencha en direction de Camille et laissa échapper un baiser. Elle reprit ensuite sa position originale, celle de poser sa tête sur l’épaule de son ami spectre et attendit sagement la suite du programme qu’il lui réserverait…
Revenir en haut Aller en bas
Angel Heart
Membre d'Or
avatar
Messages : 6555


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Sam 23 Jan 2010 - 1:10

Séraphyne semblait en alerte, guettant sans doute le moindre signe du seigneur Hadès. Dysco aussi, elle semblait hésitante comme si elle avait peur de se faire surprendre, tel un enfant qui se prépare à faire une bêtise. Cela pouvait paraître étrange de voir une telle spectre peu sur d'elle, mais cela n'avait pas étonné le sphynx outre mesure. Cela ne faisait que quelques heures qu'il la connaissait, mais la belle était passée par tant de changement d'humeur, elle était si humaine et pourtant si attirante, si proche de la perfection. Cependant elle avait aussi révélé la noirceur de son âme quand elle avait élevé la voie, lorsque "le jeune homme" l'avait surprise à l'Acheron, son cosmos avait brûlé révélant une obscurité noir comme la nuit. Cela n'avait pas impressionné Camille, le sien était semblable bien que moins puissant, juste une mise en garde.

Les quelques mots de Camille pour rassurer la Cruauté avait suffit. La voir de plus en plus détendu en était la preuve jusqu'à finalement fermer ses yeux. Le son de la harpe faisant son office l'aidant à s'y plonger d'avantage.
A la question au sujet de son visage serein, la jeune femme rouvrit ses yeux, sa tête se tournait lentement vers celui qu'elle prenait pour un homme. Dans son regard, on pouvait lire la détermination d'une personne qui avait décidé d'écouter son coeur de le laisser parler.


« Ce dont je songe ?, tu n’imaginerais même pas dans tes rêves les plus fou Camille. Je suis aux anges à tes côtés et à ce son mélodieux que ta harpe laissait échapper à l’instant… »


Avant même que Camille eusse répondu à sa déclaration, Séraphyne se pencha et l'embrassa comme le font les femmes pour montrer leur amour naissant pour la personne, en occurrence une autre femme, mais cela elle l'ignorait...pour l'instant. Encore, une fois, cette jeune fille provoquait des réactions étranges pour Camille. Ce baiser, "le musicien des ténèbres" l'avait pris agréablement. Etre "embrassé" ne "lui" avait jamais fait grand chose depuis la mort de son frère. "Il" n'avait jusque là jamais rien sentit en particulier, pour "le harpiste" s'était incompréhensible de sentir battre son coeur à la chamade juste pour cela. Et pourtant, des baisers "il" en avait distribué à tout va, de la jeune fille qui se découvrait à la femme mature et marié, et toute l'avait "supplié" de rester. Et voila, que la Cruauté par ce simple geste l'avait fait battre à toute rompre.

*Dangereuse! Cette beauté est en train de tisser une toile tout autour de moi. Je vais profiter de ces nouvelles sensations mais au finale, je la ferait plonger dans sa propre toile. Je ne suis pas un pauvre papillon qui ne peut s'échapper mais une autre araignée.*

Pendant se court moment de réflexion, Séraphyne avait repris sa place, la tête reposant de nouveau sur son épaule. Son visage dans une expression d'attente.

Posant sa harpe délicatement par terre, Camille se tourna ensuite face à sa compagne la regardant droit dans ces yeux ensorcelants. L'embrassant sur la bouche. "le spectre" sentait un doux contact, ces lèvres étaient douces et sucrées, jamais "il" n'en avait goûté à de si bonnes. Pourtant, elle était une guerrière sans aucun doute, sa main gauche sur le dos de la belle, sur le surplis froid et dur, sa main droite avait saisi celle de Séraphyne ne laissait aucun doute la dessus. Une peau douce pour une poigne que l'on devinait puissante. Son baiser se termina par un léger mordillement de la lèvre inférieur de la Cruauté et finalement il desserra légèrement son étreinte pour lui permettre de reculer d'un demi-pas, guettant à son tour la réaction de la belle.

"Je dois avouer que ta présence me plonge dans des sentiments inconnues que je n'aurais imaginé être possible. Ta présence m'anime dans la douceur. Mais je te mets en garde, je garde en moi un lourd secret."
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19313


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 25 Jan 2010 - 20:39

Après avoir reçus les instructions du sombre monarque, le dernier juge des enfers se rendit au lac de sang, la sixième prison des enfers. Un lieu qu'il ne cotoyer pas beaucoup... Il se demandait ce que Hadès avait derrière la tête. Le dieu des enfers ne lui avait encore rien dit sur ces intentions. Mais s'il devait rejoindre d'autre spectres alors cela signifiait qu'une bataille était sur le point de commençait. Notre noble héros avait également l'intention d'agir dans quelque temps... il devait donc continuer son rôle et faire comme si de rien n'était. Cependant il avait reprit gout a cette vie malgrés les terrible blessure qu'il avait enfouis en lui. Une fois la mission d'Hadès terminé... il se pencherait sur le cas Amphitrite...

A son approche, il entendit une douce mélodie, camille... Hadès lui avait dit que ce spectre était présent, d'après ce qu'il savait, il s'agissait du surplis du Sphinx. Il utiliser une harpe pour se battre et atteindre le coeur de ces enemis. Kazuki devait également compter sur séraphyne, une femme qu'il avait déja rencontré lorsque Kyrian était revenue. Le petit fils de Zeus ne fit pas énormément de bruit, malgrés le port de son armure il s'approcha sans se faire remarquer, il n'avait pas masquer son cosmos. Même si le royaume des mort était baigner de son empreinte et du pouvoir qu'il avait. Son rang était tout aussi important que les deux jumeaux des enfers. Arrivé au loin, il apperçut les deux spectre qui était... près l'un de l'autre... vraiment près ! il s'embrasser ?... une certaine émotion et un flashback s'empara de lui sans qu'il n'est fait quoique se soit...




Il s'arréta quelque seconde contre son grès... des souvenirs... ceux qu'ils avaient perdu. Ce sentiment de bien être... de vouloir rester auprès de celle qu'il aimait... cet arbre... cette maison... une branche qui tombait, une jeune femme blesser après un dur combat... une confiance éternelle... une nuit dans ces bras... Le juge ressentais ces émotions ressurgirent, il avait oublié que la vie pouvait être belle. Que ce qu'il faisait en ce moment n'avait aucun sens. Pourquoi avait-il formait cette organisation, avait-il réellement envie de réaliser les projets qui trottés dans sa tête. Ces deux spectres n'étaient pas conscient que ce qu'il faisait venait d'ouvrir les yeux de Kazuki. Même si ces deux personnes ne le faisaient pas avec un sentiment d'amour, ce dont il se doutait, le simple fait de revoir ce geste lui avait permis de se reprendre.

La vengeance... Sophitia aurait-elle aimait qu'il devienne un assasin pour la vanger ? Tuer Amphitrite et Poseidon cela lui permettrait-il de la faire revenir ? ou faisait-il seulement cela pour la rejoindre dans la mort... il gardait à l'esprit un amour sincère. Ces souvenirs ne devait pas être bêtement gaché par le sang... Notre noble héros ferma les yeux avant de se reprendre... les enfers commençait a le consumé de l'intérieur, s'il ne les auraient pas vu ainsi, il en aurait presque même oublié le sens d'un baiser, il avait embrassé le chevalier d'or du Lion, même s'il ne ressentait qu'une attirance physique. Bien qu'il trouvait que Sophitia n'avait égale en cette terre... Le petit fils de Zeus se rapprocha d'eux avec un air bien plus agréable que d'habitude, il se placa près des deux spectre...



" Il existe des endroits privé pour ce genre de chose... enfin passons, Sa Majesté Hadès m'a dit de venir ici. Je vais m'installer la-bas en attendant. Ne vous dérangez pas pour moi. "

Le juge du Garuda les traversa pour se rendre près du lac et s'allogé sur le sol, laissant les ailes du Garuda dominer cette terre. Il leva les yeux aux ciel pour regardé ce ciel rouge... placant ces bras derrière la tête, il se mit à attendre la venu du sombre monarque qui n'allait surement pas tarder.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Seraphyne
Newbie
avatar
Messages : 1016


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
188/188  (188/188)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 27 Jan 2010 - 10:44

Cela faisait un bon moment que les deux spectres attendaient au Guidecca, leur Dieu se faisait désiré et nul âme qui vive ici bas était présente en ce lieu qui peu de temps auparavant était encore emplit de spectres. Séraphyne était au calme en présence du spectre du sphinx et la jeune femme s’adonna à un nouveau sentiment qu’elle ne connaissait pas depuis sa tendre enfance. L’amour d’une mère fit place tout doucement à une nouvelle sorte d’amour non sans déplaire à la spectre de la cruauté.
Elle crut tout d’abord que son baiser volé envers le spectre Camille se retournerait contre elle de façon assez musclé car ils ne se connaissaient que depuis peu de temps mais ce baiser, elle ne sut l’expliquer car à ce moment précis elle avait l’impression que quelque chose l’avait poussé à le faire sans qu’elle ne puisse y faire quelque chose.

Le jeune homme parut troublé et perplexe de cette façon de lui avoir déposé ce langoureux baiser sur ces lèvres mais bon sa réaction ne se fit pas attendre. Camille déposa sa harpe et se retourna vers la jeune femme et lui rendit son baiser, le bras posé dans le dos de la jeune femme. Son baiser avait semble t’il réveillé en lui un amour naissant de part l’intensité de celui-ci et le jeune homme termina par un léger mordillement de la lèvre de la jeune femme.
Camille prit alors la main de Séraphyne, la jeune demoiselle voulut lui parler d’un plan qui commençait tout doucement à murir tout doucement dans sa tête, mais le moment n’était pas approprié et cela semblait trop tôt encore pour lui en faire part. Elle caressa le visage du jeune homme, son visage était très doux au touché. Elle repartit de plus belle pour embrasser son homme mais à ce moment précis, elle s’aperçut qu’un autre homme avait rejoint le lac de sang, elle ne l’avait vu venir.

" Il existe des endroits privé pour ce genre de chose... enfin passons, Sa Majesté Hadès m'a dit de venir ici. Je vais m'installer là-bas en attendant. Ne vous dérangez pas pour moi. "

Après quelques instants d’hésitation, Séraphyne s’aperçut qu’il s’agissait du Juge du Garuda Kazuki. Homme de main du seigneur Hadès qu’elle eut l’occasion de rencontrer auparavant. Même si cela fut bref, elle estimait beaucoup cette personne. Fidèle à sa propre personne, la jeune demoiselle regarda le Juge d’un regard indifférent et se retourna vers Camille et termina se qu’elle voulait faire, ignorante de la présence de cet homme qui venait d’arriver.

« Bonjour à toi Kazuki, je ne veux aucunement te manquer de respect mais je n’ai guère besoin d’endroit privé pour ce que Camille et moi faisons. Enfin c’est un honneur pour moi de te rencontrer à nouveau. Tu dis que sa majesté ta fais envoyer ici ?, nous sommes dans le même cas que toi et cela fait maintenant un bon moment que nous patientons ici. »

Kazuki partit en dehors de la vue des jeunes tourtereaux et prit la direction des abords du Lac sans doute plus pour respecter l’intimité des jeunes spectres plutôt que pour s’y reposer. Cela était respectueux du Juge qui au regard de Camille et Séraphyne qui s’échangeaient des baisers quelques instants auparavant paraissait assez triste, cela cachait surement quelque chose. Elle laissa subitement Camille en arrière et partit voir Kazuki dans l’hypothèse d’en savoir d’avantage.

« Camille, je te laisses quelques instants. Kazuki m’a l’air un peu dérangé lorsqu’il nous a surpris en train de nous échanger des baisers. Je reviens tout de suite et te remercie par avance de ta compréhension. »

La jeune femme s’avança jusqu’à Kazuki et se posa tout à fait à côté de lui. Il n’avait pas attendu la jeune spectre arrivé et Séraphyne attendit quelques instants avant de prendre timidement la parole…

« Kazuki…Je ne veux pas te déranger ni même te manquer de respect d’aucune façon que ce soit mais…Lorsque tu nous as surpris Camille et moi en arrivant au Lac de Sang, j’ai ressentit de part ta voix et ton visage assez marqué, que quelque chose te dérange au plus profond de toi. Je ne veux pas me mêler de ce qui me regarde pas mais sache que si tu veux me parler de quoi que ce soit, je suis là… »

Séraphyne n’attendit pas la réponse du Juge du Garuda, elle se leva et repartit en direction de Camille qui en l’attendant avait reprit sa Harpe et commença à jouer. Elle se posa à ses côtés, l’air attristé par quelque chose et attendit patiemment…
Revenir en haut Aller en bas
Arcas
Newbie
avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Jeu 28 Jan 2010 - 19:47

Le papillon se posa enfin aux abords du lac de sang.
Le magnolier des enfers surplombait toujours cette immense mare d'hémoglobine ou de nombreux cadavres flottaient ici et la.
Le seul arbre des enfers était toujours aussi magnifique , ses racines plongaient au plus profond des enfers et se nourrissaient du sang des malheureux qui avaient vu leur destin les projeter en ce lieu.
Arcas sentit tout de suite trois cosmos dont celui du juge du Garuda un peu a l'écart des deux autres.
Une magnifique mélodie se faisait entendre.
Quelqu'un jouait de la harpe non loin de la .
Le spectre de la féerie se dirigea donc vers ce lieu et y trouva Camille et Séraphyne.
Tous les deux semblaient très proches.
Mais l'insecte n'y preta pas attention et se rapprocha d'eux.

Voila une bien belle mélodie.
Je ne savais pas que le sceptre du Sphinx était aussi doué pour la musique .
Hadès m'a envoyé vous rejoindre , il ne devrait plus tarder a arriver.
Je me permet de m'assoir non loin de vous et d'écouter cette mélodie en attendant son arrivée.

Arcas trouva non loin de la un rocher assez bien formé pour lui servir de dossier .
Il s'en rapprocha replia les ailes de son surplis et ota son casque pour etre plus a l'aise.
Puis il s'adossa a la pierre et allongea ses jambes sur le sol.
Regardant ses compagnons avec discretion .
Il n'oublia a pas qu'il devait s'excuser auprès de Camille pour les dégats causés dans son temple lors du jeu avec cerbère , mais il ne jugeait pas le moment opportun.
Revenir en haut Aller en bas
Angel Heart
Membre d'Or
avatar
Messages : 6555


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Jeu 28 Jan 2010 - 22:32

Séraphyne caressa le visage de Camille tendrement. Sa main était d'une agréable douceur, la sensation procurée lui rappelait celle de son frère, une nostalgie qui ne demeura que peu de temps. Le spectre avait fait le deuil de son passé depuis longtemps, bien sur le passé est important pour une personne, mais l'essentiel se trouve dans son présent et son futur. S'appuyer sur son expérience permet d'avancer, mais les regrets sont une entrave.
La Belle s'avança pour l'embrasser de nouveau mais s'arrêta soudain. La Cruauté venait de s'apercevoir de l'arrivée du Juge du Garuda.


Un des deux juges incapables qu'il avait croisé en tant que Georges Masse, lors de la négociation au sanctuaire, enfin plutôt que négociation, le terme adéquate était mascarade ou comédie. Une débâcle où Rhadamante et Kazuki s'étaient livrer. Tout deux convoitaient le même objet pour le compte des Enfers mais chacun allait de sa propre raison, s'opposant à celle de l'autre. Fiasco qui avait pu être sauvé en partie grâce à la bêtise de la Prêtresse d'Athéna et au Dieu jumeau qui régnait sur la mort.
Il n'avait pas l'intention de lui cacher sa présence à ce moment là, mais Camille n'allait pas non plus lui dire. S'il tiltait, le Sphinx ne le nierait pas, mais c'est tout. D'ailleurs, le musicien des Enfers espérait que se ne soit pas lui l'envoyer du seigneur Hadès, il n'avait pas envie de lui obéir après avoir son arrogance égoiste, mais si tel était le souhait du maître des Enfers, le fauve ailé s'exécuterait.


" Il existe des endroits privé pour ce genre de chose... enfin passons, Sa Majesté Hadès m'a dit de venir ici. Je vais m'installer la-bas en attendant. Ne vous dérangez pas pour moi. "

Camille ne répondit rien, mais il pensa discerner dans la voie du juge quelques choses de manquant, il n'y avait pas cette touche d'arrogance, et sa voie semblait moins rude. Loin de se laisser démonter par cette arrivée, Séraphyne repris son geste là où elle l'avait laisser sans prêter attention au Juge. C'était la femme séductrice qui agissait.
Pendant ce temps là, le Garuda s'était allongé avec un visage songeur. La jeune fille daigna lui répondre d'une manière à la fois respectueuse et provocatrice. Elle n'avait pas envie de se laisser dicter sa conduite, même par un juge. Puis, la cruauté s'adressa à Camille.


« Camille, je te laisses quelques instants. Kazuki m’a l’air un peu dérangé lorsqu’il nous a surpris en train de nous échanger des baisers. Je reviens tout de suite et te remercie par avance de ta compréhension. »

"Vas-y, il n'y a aucun soucis."

Sans même, attendre le consentement du Sphinx, le Benhou s'en alla en direction de Kazuki. De ce qu'avais pu voir l'être androgyne, c'est qu'elle partait avec le visage d'une mère soucieuse pour son enfant. S'il ne l'avait pas vu en colère, il aurait douté qu'elle soit la cruauté. Des changements de caractères intempestif, c'était une femme mais avec quelques choses en plus, un sensation de danger permanent. Dans tout les cas, elle avait compris que le Juge n'allait pas bien, ce qui était une bonne chose. Cependant, le Garuda avait laissé un sous-entendu dans ces paroles, le laisser tranquille un peu. La belle jeune fille parla au juge, et s'en alla presque aussitôt en direction de Camille et se posa de nouveau près de lui. Ce dernier avait repris son instrument dont les cordes vibraient mélancoliquement, comme si elles ressentaient l'ambiance.

"Ne t'inquiète pas pour lui, laisse lui un peu de temps. Il a l'air de se poser quelques questions. Rester seul lui fera du bien."


Un nouvel arrivant se posa délicatement, Arcas du Papillon. Un autre présent au sanctuaire, certainement, celui qui avait été le plus efficace dans cette débâcle, peut être que la présence des deux Juges lui avait permis de s'abstenir. Toujours est-il des quatre spectres présent, hormis Camille qui se trouvait en civile, c'était celui qui s'était le moins attiré les foudres des chevaliers.

Voila une bien belle mélodie.
Je ne savais pas que le sceptre du Sphinx était aussi doué pour la musique .
Hadès m'a envoyé vous rejoindre , il ne devrait plus tarder a arriver.
Je me permet de m'assoir non loin de vous et d'écouter cette mélodie en attendant son arrivée.

"Je vous remercie, Arcas du Papillon, mais ne vous fiez pas à cette douce mélodie, car la musique peut être aussi cruelle et mortelle que la plus coupante des lames. Ceci dit, l'heure n'est pas à la mort, vous pouvez l'écoutez sans crainte. Et c'est une bonne nouvelle l'arrivée du seigneur Hadès. Nous serons enfin ce qu'il désire faire"


HRP: Arcas, j'ai failli avoir une crise cardiaque quand j'ai vu ton post lol! j'avais finis le mien quand je l'ai vu. J'ai eu peur de devoir le modifier en grosse partie
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19313


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 29 Jan 2010 - 11:26

Le juge c'était approché de ces spectres avec son teint habituel, on ne pouvait changer le caractère d'un homme en quelque secondes, voir quelques mois. En réalité, il s'agissait du coté sympathique et au coeur pur qui venait de se réveiller. Le mal qui le rongeait avait laissait place à la compassion et a l'amitié. Il n'avait pas de double personnalité, il s'agissait seulement d'un court moment de répis que son âme lui accordé. Il n'y avait hélas qu'une seule personne capable de lui rendre son coeur et de le raisonner, mais cette personne n'était plus de ce monde. Séraphyne lui répondit avec beaucoup de cran, contrairement a leur première rencontre ou elle éprouvait certaines difficultés. Les enfers l'avait fait grandir, elle avait murit et gagner en confiance. Toutefois, s'il le désirait, Kazuki était capable de les tuaient tout les deux xur le champs sans que le sombre monarque ne lui en veuille. S'il désapprouvait les parole d'un spectre indigne devant son supérieur alors il n'éhisterait pas. Cela lui était déjà arrivé avec Knouge et Maru. Mais... il était de bonne humeur et la mission du sombre monarque l'interessait énormément.

« Bonjour à toi Kazuki, je ne veux aucunement te manquer de respect mais je n’ai guère besoin d’endroit privé pour ce que Camille et moi faisons. Enfin c’est un honneur pour moi de te rencontrer à nouveau. Tu dis que sa majesté ta fais envoyer ici ?, nous sommes dans le même cas que toi et cela fait maintenant un bon moment que nous patientons ici. »

" Je vois... "

Hadès les avaient donc envoyés ici, mais est-ce pour les même raison que lui ?... le sombre monarque avait parfois des idées bien étrange, en tous cas s'il rassemblait ces spectres cela ne voulait dire qu'une seule chose... de plus il comprenait maintenant sa présence ici, elle était certainement dû au départ du dieu du sommeil.

" Ne te sens pas vexé de la sorte Séraphyne, je plaisenter. "

Kazuki les laissa seul pour s'allloongé près du lac en observant ce ciel étoilé. Il avait l'habitude de le regardé sur terre, avec elle... il c'était amusait a représenter toutes les constellations et même a en créer d'autre. c'est dans son esprit pensif qu'il fit de même avec les étoiles qui se tenais au-dessus de lui. C'est également a ce moment la qu'il sentit le cosmos d'Artémis quitté le palais du dieu des enfers, elle avait finnalement terminer ce qu'elle avait a dire. Qu'elle perte de temps. Il reprit ces activité en observant le ciel avant d'entendre une voix l'atteindre et qui lui était destnée.

« Kazuki…Je ne veux pas te déranger ni même te manquer de respect d’aucune façon que ce soit mais…Lorsque tu nous as surpris Camille et moi en arrivant au Lac de Sang, j’ai ressentit de part ta voix et ton visage assez marqué, que quelque chose te dérange au plus profond de toi. Je ne veux pas me mêler de ce qui me regarde pas mais sache que si tu veux me parler de quoi que ce soit, je suis là… »

Qu'est-ce qu'elle racontait ?... Kazuki ne le savait guère, il n'avait pas le pouvoir de lire dans les pensés des gens, et même s'il en était capable il trouverait cela trop ennuyant. Le petit fils de Zeus ne lui répondit pas, comme pour lui dire qu'il ne fallait pas qu'elle oublie qu'il était l'homme le plus cruelle des enfers, celui destester de tous... c'était son souhait, et mis a part Rhadamante personne ne connaissait réellement Kazuki. Même Hadès ne pouvait se permettre de dire connaitre le juge du garuda. Il gardait en lui une profonde blessures au coeur, et pour y remédier il n'avait qu'une seule solution... s'il surpasser les dieux... alors peut-être pourrait-il redonner la vie a celle qu'il aimait... Il laissa le spectredu bénou retrouné auprès du sphinx qui commença a joué de sa mélodie. C'était mieux ainsi, s'approchait du juge du Garuda ne pouvait être une erreur fatale, on risquait de se brulait les ailes. Tout ceux qui l'avait approché était mort... non pas par ces propre mains, mais par d'autre. Ceux qu'ils aimaient sont mort, son peuple, sa famille, Sophitia... seul son amis et rival de toujours avait eu assez de force pour réssiter, mais pour combien de temps encore...

Quelque instant plus tard, un autre spectre fit son apparition, il s'agissait de Arcas, un homme qu'il voulait corrigait... mais pour le moment il n'avait plus la motivation ni l'envie de le faire. Hadès avait encore besoin de lui. C'est pourquoi il ne fit aucun geste, continuant a regardait les cieux attendant avec impatience la nouvelles missions de Kazuki.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Seraphyne
Newbie
avatar
Messages : 1016


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
188/188  (188/188)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Dim 31 Jan 2010 - 19:06

Séraphyne s’en était revenu auprès de son ami Spectre du Sphinx, mais sentait avoir touché un point sensible lorsqu’elle eu sa petite entrevue avec le Juge Kazuki et celui-ci n’osa relever d’une seule parole lorsque la jeune femme repartait. Camille non plus ne semblait guère savoir pourquoi Séraphyne était partit soudainement et cela ne semblait guère l’intéresser non plus. Au moment où Camille avait repris sa Harpe à la main et recommençait sa douce mélodie, un spectre vint rejoindre le petit groupe déjà réunit, le Lac de sang reprenait des couleurs pensa la jeune femme.

Voila une bien belle mélodie. Je ne savais pas que le sceptre du Sphinx était aussi doué pour la musique. Hadès m'a envoyé vous rejoindre, il ne devrait plus tarder a arriver. Je me permets de m'assoir non loin de vous et d'écouter cette mélodie en attendant son arrivée.

Ce spectre, Séraphyne semblait ne l’avoir encore jamais rencontré. Sa mémoire lui faisait défaut, Camille l’avait rendu dans tous ces états et la jeune femme ne savait où donner de la tête. Alors ainsi, Hadès avait encore envoyé quelqu’un au lac de sang…Combien allait encore débouler ainsi ce demanda la jeune spectre ? Cela importait peu car tôt ou tard, ils ne tarderaient pas à en savoir davantage, mais cela devait cacher quelque chose d’assez grave. Séraphyne se retourna vers Camille pour essayer d’en savoir davantage car cela la turlupinait…

« Camille, pourrais tu me dire si tu connais ce spectre ?, je ne me rappel plus si j’ai déjà rencontré cet homme par le passé. Il semblerait aussi que cet homme envoyé par Hadès à ses dires doit avoir un rapport à ce que nous faisons nous même en cet endroit. En serais tu davantage quand à la situation présente ?, il semblerait en tout cas que nous ne tarderons pas à le savoir de toute façon. »

Séraphyne se tut, elle ne savait pas si son ami lui répondrait car celui-ci n’avait même pas cessé de jouer de son instrument à cordes au moment où elle c’était adressée à lui. Kazuki ne semblait avoir envie de bouger pour voir qui était arrivé, cela aurait très bien pu être Hadès en personne et là Juge de par ses fonctions aurait eu des comptes à rendre. Dysco devait avoir déserté les Enfers car depuis le temps où ils l’avaient laissé, il ne donnait plus de signe de vie. Cela sans aucun doute de la façon où Camille et Séraphyne c’était adressé à son égard. Cela importait peu de toute façon car ils ne devaient s’apitoyer sur quiconque, même sur quelqu’un de leur camps. Séraphyne patienta et attendit sagement toujours aux côtés de Camille que quelque chose d’intéressant se passe car la monotonie commençait à s’installer tout doucement ici…
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Dim 31 Jan 2010 - 19:40

Une légère brise glaçante se fit sentir et une forme spectrale se matérialisa près du Lac de Sang et avança de quelques pas. Hadès approcha du groupe de spectres réunis tranquillement et s'arrêta observant la scène. Camille et Séraphyne semblaient plus que proche, Kazuki était allongé sur le sol, les yeux rivés au ciel et Arcas quant à lui était appuyé sur un dossier.

De l'instrument de Camille sortait une douce mélodie, qui rendait la scène peu banale, loin de ce qu'on pouvait imaginer venant de spectres. Cependant, ce moment de détente était aussi d'attente et certains d'entre eux devaient ronger leur frein. Il fallait dire que les derniers imprévus avaient causés pas mal de retards dans ses plans, mais c'était comme cela et il fallait faire avec.

Hadès continua à avancer pour s'arrêter entre tous les spectres et les regarda un à un pour s'assurer qu'il n'en manquait aucun et que tous étaient en surplis. Il se passa la main dans les cheveux avant d'annoncer les raisons de cette petite réunion.

- Je sais que vous avez du patienter plus que prévu,mais votre attente n'aura pas été vaine. Sachant l'impatience de certains d'entre vous je ne vais pas y aller par quatre chemins, surtout que nous avons assez perdus de temps comme cela.

Le monarque fit une pause, le temps que le spectres, s'approchent pour recevoir leurs ordres.

- Vous allez vous diriger vers l'Olympe pour s'emparer du domaine. Il est temps que ce lieu, origine de tous les maux de la Terre tombe une bonne fois pour toutes. La mission ne sera pas d'une grande difficulté, mais sa réussite marquera les esprits de nos ennemis.

Hadès se tourna vers le Juge du Garuda à qui il allait confier la direction de groupe.

- Kazuki tu mèneras le premier groupe de l'assaut composé des spectres ici présents. Je mènerai le second qui arrivera après vous quand vous aurez un peu avancé.

Le sombre monarque regarda alors de nouveau tout le monde, la suite concernant tout le monde. Certes ils avaient dût attendre mais il avait eu de son coté des imprévus et il fallait faire avec. Aussi puissants pouvaient être les dieux, ils n'étaient pas immunisés aux contre-temps et devaient faire avec comme tout le monde. Le tout était d'arriver à faire ce qu'on voulait au final, peu importe le temps que cela prendrait.

- Écrasez tous ceux qui s'opposeront sur votre route et refaites la décoration si cela vous amuse. Si certains olympiens tentent de négocier, vous ne leur donnez que deux options : jurer allégeance aux Enfers et vivre ou combattre.

Les choses étaient simple et il n'y avait pas à faire dans la dentelle et il voulait du résultat. Il avait dit cela à froideur, ne marquant aucun plaisir à l'idée de cette attaque. Il faisait ce qu'il pensait devoir faire, rien de plus. S'il fallait tuer et détruire et bien soit. Cependant, Hadès songea à Artémis, car après leur entrevue, il serait injuste de trahir le peu de confiance qu'elle lui avait accordé. D'ailleurs son histoire l'intriguait toujours, tellement il avait une impression de « déjà entendu ».

*Ma foi, ceci passera après* pensa t-il.

Néanmoins, il émit une réserve pour sa nièce. La connaissant elle refuserait l'allégeance, ou si elle acceptait elle se vengerait d'ailleurs,car elle se battait fortement pour ses convictions. D'ailleurs, tous les olympiens étaient dans ce cas et Hadès était quasiment sûr qu'aucun n'accepterait, mais c'était plus pour la forme que pur autre chose. Enfin en tout cas pour la déesse lunaire, par égard pour elle, aurait-elle droit à un léger traitement de faveur, mais pas plus, si encore elle ne s'opposait pas.

- Il n'y a que pour Artémis, si elle ne s'oppose pas, faites la prisonnière. Sinon agissez comme vous le devez. Si vous avez des questions c'est maintenant, sinon en action chevaliers des Enfers, répandez les ténèbres !

Hadès fit une pause, attendant de voir se des questions émanaient des spectres. Après il irait réunir les membres du second groupe...
Revenir en haut Aller en bas
Arcas
Newbie
avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 1 Fév 2010 - 2:01

La spectre de la cruauté dévisagea Arcas.
Elle cherchait a savoir si elle l'avait déja rencontrer , mais ce n'était pas le cas.
Le papillon savait qu'elle étoile elle représentait grace a son surplis , mais n'en savait pas plus sur elle , a part qu'elle semblait très proche de Camille .
Il suffisait de les observer un peu pour voir que le lien qui les unissait allait bien plus loin que de l'amitié.
Mais bon le spectre de la féerie se laissait aller a divaguer dans ses pensées , lorsqu'il sentit le cosmos puissant et infini de son maitre.
Le sombre monarque s'avanca pour se retrouvé entouré par les quatres guerriers présents.
Arcas se releva et écouta attentivement les ordres .

- Je sais que vous avez du patienter plus
que prévu,mais votre attente n'aura pas été vaine. Sachant l'impatience
de certains d'entre vous je ne vais pas y aller par quatre chemins,
surtout que nous avons assez perdus de temps comme cela.


- Vous allez vous diriger vers l'Olympe
pour s'emparer du domaine. Il est temps que ce lieu, origine de tous
les maux de la Terre tombe une bonne fois pour toutes. La mission ne
sera pas d'une grande difficulté, mais sa réussite marquera les esprits
de nos ennemis.


-Écrasez tous ceux qui s'opposeront sur
votre route et refaites la décoration si cela vous amuse. Si certains
olympiens tentent de négocier, vous ne leur donnez que deux options :
jurer allégeance aux Enfers et vivre ou combattre.


Le juge du Garuda avait été désigné pour conduire cette première vague d'assault.
Enfin un peu d'action et d'adversaires a qui se frotter.
Cela faisait bien longtemps que cela n'était pas arrivé.
Arcas se rejouissait de cette situation et était déja impatient de ce rendre en Olympe.

Bien seigneur Hadès,nous allons remplir cette mission avec succès , Et etre digne de notre réputation .
L'olympe va etre dévasté dans très peu de temps et les guerriers qui nous barrerons la route exterminés.

Le spectre de la feerie connaissait déja le lieu pour l'avoir traversé déja une fois .
Mais cette fois il ne viendrait pas en paix comme par le passé.
Le papillon posa son casque sur sa tete ,et attendait que Kazuki prenne les commandes pour partir.
Il n'avait jamais combattu avec ces trois personnes et avait hate de les voir a l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19313


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 2 Fév 2010 - 21:04

Allongé sur le bord du lac, Kazuki avait complètement ignoré la présence des autres spectres autour de lui. Il avait certaineemnt besoin de repos et de réfléchir a son futur... devait-il réelelemnt se vanger de la sorte. Il avait choisit d'empreinter un chemin semer d'embuche qui ne pouvait se terminer que par la mort... Notre jeune héros voulait absolument découvrir quel secret se caché derrière les dieux. avaient-ils tous ce même pouvoir de faire revenir leur chevaliers a la vie. Si tel était le cas, Posiedon pouvait-il la faire revenir ?... Notre jeune héros resta perplexe quelque seconde avant de ressentir un cosmos assez fort se dirigeait vers eux. Aucun doute, Hadès avait finalement décidé de faire son arrivé. Depuis le temps qu'il attendait d'entendre ce qu'il avait a lui dire...

Mais tout se rassemblement ressemblait plus a une attaque qu'autre chose... il n'allait pas tardé a le découvrir, toujours allongé près du lac de sang, le sombre monarque s'avanca vers les autres spectres, le prince d'Ivalice ne dégna toujours pas a se redressait... il était bien a son aise ainsi. Hadès savait que ce n'était pas un manque de respect, mais plutot une marque de fatigue de son juge. Il commençait a s'ennuyait et les combats le manquait. Depuis qu'on lui avait interdit de combattre les Saints au temple du bélier alors qu'il avait été provoqué, notre jeune héros se sentait un peu vexé. Pensant que le sombre monarque n'avait pas confiance en ces pouvoirs, et pourtant... il possédaient des capacités qui allait bien au-dela des dieux...

Le dieu des enfers dévoila enfin son objectif, prendre possesion de l'olympe... Kazuki allait donc devoir se confronté a son grand père ainsi qu'a son armée de chevalier... mais cela devrait passé avec les spectres qu'il avait a ces cotés. Camille, Séraphyne, Arcas. Hadès se tourna vers son juge et lui demanda de guidé ce petit groupe, il allait vite en finir... le sombre monarque avait également l'intention de se joindre a eux lorsqu'il auront prit possesion des premier domaine. C'était assez interessant, enfin il allait pouvoir dévoilait sa véritable puissance ! Le juge d'Hadès se redressa pour se retrouvait assis, ces yeux portait sur l'horizon qui se perdait devant ces yeux.



Un bras contre son genou droit qui venait de se plier, le petit fils de Zeus écouta les dernières parole de son supérieur, il leur informa que Artémis devait être prisonnière si elle décidait de se rendre. Pas question... Kazuki allait tous les tué et recréait son futur. Il n'y avait plus de temps a perdre. Le puissant juge du garuda se leva complètement faisant dos a tout les autres... il enten dit le spectre du papillon répondre au attente du sombre monarque. Comme un fils au yeux du dieu des enfers, Kazuki le salua d'un simple mouvement de tête de profil. Il entama sa marche destructrice en direction de la sortie du domaine des enfers...


" Dépéchons-nous, j'aimerais rentré avant la fin de la journée. "

Le juge du garuda le savait très bien, il n'y avait pas de grande défense au porte de l'olympe. Même s'il avait promis a son grand père de ne plus se montrait avec une pareille hostilité en ces lieu, il se devait d'accomplir cet acte ordonné par celui qu'il servait...

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Angel Heart
Membre d'Or
avatar
Messages : 6555


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 2 Fév 2010 - 23:09

Kazuki semblait songeur, perdu dans ses pensés. Il était certes puissant, mais il n'en était pas moyen qu'un mortel, et donc inexpérimenté. Camille avait entendu certaines rumeurs à son sujet, comme quoi se serait un Demi-Dieu, ce qui pouvait expliquer sa stupide arrogance au sanctuaire. Mais pour l'heure, il était triste, cela se voyait sur visage, toutefois le Sphinx ne s'en souciait guère, il le tenait pas en haute estime, et le trouvait immature pour être juge.

La venue de Arcas semblait troubler Séraphyne. Il était vrai que ce dernier, c'était adresser à eux, avec nonchalance comme s'ils les connaissaient tout les deux, ou du moins le compagnon de la jeune fille, normal que la cruauté se posait des questions. Camille l'avait vu au sanctuaire pour la première fois, mais "il" doutait que celui-ci l'ai reconnu, Georges Masse s'était plutôt fait discret et le papillon avait guère le temps de remarquer un simple civil, tout occuper qu'il était à sauver sa peau tout en essayant de récupérer un artefact. Il faisait parti de ceux qui avaient failli provoquer une Guerre Sainte entre Athéna et Hadès, bien qu'il n'eut trop rien à se reprocher, il y avait des chances qu'il en payerait les conséquences un jour. Le regard que lui avait porter Kazuki, bien qu'il n'avait duré qu'un bref instant, tendais à le prouver, sans doute qu'il allait essayer de jeter sa faute sur le papillon, comme cela était pratique. La cruauté finalement posa la question à Camille.

« Camille, pourrais tu me dire si tu connais ce spectre ?, je ne me rappel plus si j’ai déjà rencontré cet homme par le passé. Il semblerait aussi que cet homme envoyé par Hadès à ses dires doit avoir un rapport à ce que nous faisons nous même en cet endroit. En serais tu davantage quand à la situation présente ?, il semblerait en tout cas que nous ne tarderons pas à le savoir de toute façon. »

Tout en continuant à jouer, le sphinx répondit à Séraphyne, c'était destiné qu'à elle, et uniquement à elle, le son de la harpe couvrant ces mots.

"Non, je ne le connais pas, il m'a sans doute reconnue à mon armure, et peu de spectre joue de la Harpe. Cependant, s'il ne sait pas qui je suis, je sais qui il est pour l'avoir vu au sanctuaire. Le Juge du Garuda, le Juge de la Wyvern et le chevalier noir de phénix étaient eux aussi présent. Les deux juges ont limite provoqué une Guerre Sainte où l'on aurait perdu deux de nos généraux par stupidité, afin de récupérer un quelconque artefact. Arcas risque de le payer, Kazuki semble lui couver une rancoeur, peut être estime-t-il que le Papillon en est responsable."

Les révélations étaient assez lourde, cela pouvait se retourner contre Camille, trop parler pouvait être dangereux, surtout que la Cruauté semblait connaître le Juge pour se préoccuper de son moral. Ce n'était pas de la confiance envers la belle, mais plutôt un jeu. Arcas tournait à peu près au niveau de Séraphyne, soit bien en dessous du niveau du Garuda, mais il pouvait être utile à Camille, et Séraphyne semblait joueuse aussi. Tout trois, ils pouvaient tenir tête à Kazuki, hors le musicien ténébreux n'avaient nullement envie d'obéir au Juge mais il était fortement possible que Hadès laisse ces trois spectres sous sa direction, et dans ce cas, le papillon risquait de perdre ces ailes durant cette mission.

Le seigneur Hadès arriva enfin, sa mission? Conquérir l'Olympe rien que ça, mais cela annonçait quelques batailles intéressantes et un premier pas vers la réunification sous le signe des Enfers, un premier pas vers la disparition de l'humanité. Malheureusement, comme l'avait pressenti Camille, Kazuki mènerait leur groupe. Toutefois, au vu de la mission, il ne prendrait pas le risque de tuer Arcas, ou alors sa stupidité et son égo était sans limite. Toutefois, il y avait quelques choses qui tracassait le sphinx, Hécate était la soeur des Dieux jumeaux, et il doutait que ces deux là accepteraient que l'on tue la déesse. Le seigneur des ténèbres l'avait-il oublié, pris par trop interruption? Kazuki et Arcas était déjà près à partir. Le juge se montrait encore décevant, il semblait avoir oublié certaines choses, pourtant c'était de son devoir, en tant que général spectre de les mener à la victoire. Pour cela, il fallait avoir la tête froide et ne pas foncer dans le tas en se croyant invincible.

" Dépéchons-nous, j'aimerais rentré avant la fin de la journée. "


Camille n'avait pas encore bougé de sa place, et quand "il" le fit, ce ne fut pas pour suivre le Juge impatient, mais pour s'agenouiller devant le maître des Enfers, et lui demander pour Hécate. Cela pouvait être pris pour du mépris envers Kazuki, mais ce n'était pas le cas, toutefois, il pouvait le prendre comme il le voulait, cela indifférait le Sphinx. Sortie de sa rêverie et de sa tristesse, le Garuda avait repris son égo surdimensionné. Cela n'augurait rien de bon pour la suite, heureusement que Hadès suivrait les opérations dans une seconde vague.

"Seigneur Hadès, Bien que Kazuki semble décider à partir immédiatement, j'ai une question, elle concerne la Déesse Hécate. Que devons nous faire à son sujet? Si nous la tuons, les Dieux Jumeaux risqueraient de se révolter. Tout spectre digne de ce nom, sait que leur soeur est importante pour eux.
- Cela visait Kazuki- Et même s'ils sont d'accord pour qu'on la tue, il reste la déesse Eris, de ce fait les Titans aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Seraphyne
Newbie
avatar
Messages : 1016


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
188/188  (188/188)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 3 Fév 2010 - 13:49

Une fois n’est pas coutume, Séraphyne et son ami Camille arrivait à avoir un petit moment pour eux, bien que bon nombre de spectres avaient rejoint le Lac de Sang. Ils ne semblaient guère gênés par cette scène pour le moins explicite et cela ne dérangeait pas la Spectre de la Cruauté. Une situation trop monotone à son gout car peu de temps après, une énième personne vint retrouver le groupe déjà présent ici. En se retournant, Séraphyne s’aperçut que cette personne n’était autre que son seigneur Hadès. Camille continuait toujours sa mélodie comme si de rien n’était et le sombre monarque s’avança quelque peu regardant son assemblée de spectres vacant à leurs petites occupations comme si de rien n’était. Cela ne lui faisait ni chaud ni froid à première vue, mais il ne tarda pas à prendre la parole. Tout le monde n’allait pas tarder à savoir ce qui les avait fait venir en ce lieu…

- Je sais que vous avez du patienter plus que prévu, mais votre attente n'aura pas été vaine. Sachant l'impatience de certains d'entre vous je ne vais pas y aller par quatre chemins, surtout que nous avons assez perdus de temps comme cela.
- Vous allez vous diriger vers l'Olympe pour s'emparer du domaine. Il est temps que ce lieu, origine de tous les maux de la Terre tombe une bonne fois pour toutes. La mission ne sera pas d'une grande difficulté, mais sa réussite marquera les esprits de nos ennemis.


Comme pour montrer sa suprématie des Enfers et sa prestance sans faille, Hadès tout en montrant du regard Kazuki, Juge du Garuda, expliqua au reste de la troupe que ce serait cette homme qui en serait le chef. Séraphyne repensa au fait qu’elle avait essayé de pénétrer son esprit en tentant de savoir ce qui le dérangeait peu de temps auparavant, mais Hadès la ressortit de ses pensées…

- Kazuki tu mèneras le premier groupe de l'assaut composé des spectres ici présents. Je mènerai le second qui arrivera après vous quand vous aurez un peu avancé.
- Écrasez tous ceux qui s'opposeront sur votre route et refaites la décoration si cela vous amuse. Si certains olympiens tentent de négocier, vous ne leur donnez que deux options : jurer allégeance aux Enfers et vivre ou combattre.


Finissant ses paroles, le Dieu des Enfers avait posé le tableau. Il fallait dès lors partir sans plus attendre en direction de l’Olympe et d’éradiquer toute forme de vie qui s’y trouverait. Cela fit sourire la jeune femme car enfin elle allait pouvoir se dégourdir le surplis. Cependant au moment de vouloir exprimer son contentement pour cette mission, Séraphyne vit que Hadès réfléchissait sur quelque chose de précis sans pour autant être stressé. Le groupes de spectres de tarda pas à savoir ce qui semblait le turlupiner…

- Il n'y a que pour Artémis, si elle ne s'oppose pas, faites la prisonnière. Sinon agissez comme vous le devez. Si vous avez des questions c'est maintenant, sinon en action chevaliers des Enfers, répandez les ténèbres !

Séraphyne regarda Hadès et acquiesça d’un mouvement de tête les décisions qui devaient être respectées, même si Artémis était une personne inconnue pour elle. Ne voulant fâcher son Dieu elle se dit qu’elle demanderait sûrement à Camille ou à Kazuki et qu’ils lui en apprendraient davantage sur cette femme. Ce fut d’abord le spectre que Séraphyne ne connaissait pas encore qui répondit verbalement au Dieu Hadès, même si la jeune femme s’attendait d’abord à une réponse du Juge Kazuki…

Bien seigneur Hadès, nous allons remplir cette mission avec succès, Et être digne de notre réputation. L'olympe va être dévasté dans très peu de temps et les guerriers qui nous barrerons la route exterminés.

Kazuki, quand à lui semblait assez confiant et serein quand à la mission qui leur avaient été confié. Sur de lui peut être trop sur de lui, il ne tint que quelques briefes de paroles envers l’ensemble des spectres présent…

" Dépêchons-nous, j'aimerais rentrer avant la fin de la journée. "

En parlant de ce spectre méconnu aux yeux de Séraphyne, elle se rappela que son ami Camille ne lui avait même pas répondu lorsque celle-ci lui demanda qui était cet homme. Le spectre du sphinx ressentit les interrogations de la jeune femme en cet instant et tout en continuant de jouer de sa Harpe, il allait lui expliquer sans doute ce qu’elle lui avait demandé quelques instants plus tôt.

"Non, je ne le connais pas, il m'a sans doute reconnue à mon armure, et peu de spectre joue de la Harpe. Cependant, s'il ne sait pas qui je suis, je sais qui il est pour l'avoir vu au sanctuaire. Le Juge du Garuda, le Juge de la Wyvern et le chevalier noir de phénix étaient eux aussi présent. Les deux juges ont limite provoqué une Guerre Sainte où l'on aurait perdu deux de nos généraux par stupidité, afin de récupérer un quelconque artefact. Arcas risque de le payer, Kazuki semble lui couver une rancoeur, peut être estime-t-il que le Papillon en est responsable."

« Ok Camille je pense que tu me parles de ce nouveau venu, celui dont je te demandé si tu le connaissais. Ainsi donc ce serait le spectre du papillon Arcas…Peut être aurais je la chance de pouvoir bavarder avec lui durant ce périple qui nous attends. »

Le jeune Spectre du Sphinx eu une dernière parole envers Hadès, il semblait perplexe sur quelques points concernant la mission qui allait débuter et comptait en faire par à son Dieu pour être sur qu’aucune bévue ne soit commise lors de l’assaut de l’olympe. Séraphyne quand à elle le laissa s’exprimer et attendit dans son coin que Kazuki décide de se bouger pour emmener sa troupe à la victoire, une victoire qui remonterait le moral des troupes et aurait peut être pour incidence une domination sur tous les territoires par la suite…
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 3 Fév 2010 - 20:36

Hadès resta immobile sans rien dire, observant les spectres l'entourant, attendant une éventuelle question. Cependant son attention se focalisa d'abord sur le juge du Garuda qui n'avait bougé d'un pouce. Le juge était peut être fatigué et ménageait ses forces, néanmoins, tout le monde n'était pas censé le savoir et pouvait voir en cela un manque de respect du juge envers son supérieur. Une attitude qui ne convenait pour l'un des trois officiers des Enfers, devant servir d'exemple aux autres.

- Kazuki, si tu es trop fatigué, pour te lever, il est encore temps que je te remplace par un autre. Tu ne seras pas fatigué à mon avis quand il s'agira d'affronter les olympiens, alors debout !

Le juge semblait être ravi d'employer sa force mais Hadès fut persuadé que laisser une chance à Artémis ne lui plaisait guère. Tant pis pour le juge, tels étaient ses ordres et il en subirait les conséquences s'il commettait une erreur. Hadès regarda alors de nouveau les autres et commença par Arcas qui semblait prêt à en découdre. Du coté de Séraphyne et Camille, la première sembla assez contente de cette mission, quant à la seconde, il ne sut dire quoi, mais quelque chose semblait la gêner. Une question vint rapidement d'elle, question qui était loin d'être inutile. De ce fait, Kazuki qui était déjà pressé d'en finir comme d'habitude et qui commençait déjà à partir, allait se retrouver à devoir attendre encore un peu. Hécate était en effet partie chez les titans avec sa soeur Eris, mais rien ne disait qu'elle n'était pas rentrée sur l'Olympe où le faire alors que la bataille serait engagée. Il allait presque de soi qu'Hécate bénéficiait de l'immunité par ses deux frères, mais un incident pouvait très vite arriver, selon le spectre qui se retrouverait en face d'elle. La principale personne visée était Kazuki, et Camille ne manqua pas de le regarder pour signaler qu'elle pensait à lui.

- Effectivement, il est utile de rappeler que la déesse Hécate ne doit pas être blessée dans cette guerre.

Hadès regarda alors Kazuki, compte tenu que c'était lui qui aller mener le groupe et qui était le plus empressé et expéditifs des quatre, puis les autres.

- Pas un seul de ses cheveux ne sera touché et ce n'est pas une recommandation, c'est un ordre, sinon vous devrez en subir les conséquences, dont celles venant de Thanatos et d'Hynos en plus des miennes.

Au moins les choses étaient dites, gare à celui qui désobéirait. Pour Artémis il les laissait juges de la situation, mais pour Hécate, il ne leur laissait pas le choix. Il avait oublié de rappeler les choses concernant la fille de Nyx, tellement cela lui semblait évident, mais Camille avait montré qu'une piqûre de rappel ne pouvait pas faire de mal. Il y avait autour de la déesse tellement de choses en jeu avec ses frères et soeurs. De plus Hécate était la seule olympienne avec qui il s'entendait à l'époque où il résidait encore parmi les olympiens.

- Je crois qu'il n'y a plus rien à dire. Montrez-vous rapide et efficace.

Cette guerre devait se passer sans problème. Hadès ne s'inquiétait nullement sur la réussite de cette entreprise, mais il ne fallait jamais crier victoire avant que celle-ci ne se concrétise. S'ils y parvenaient, ils marqueraient les esprits en faisant tomber un des lieux considérés comme les plus sacrés. Ceux qui pensaient que les Enfers dormaient sauraient qu'ils étaient bien là et qu'ils n'avaient pas renoncés à leurs ambitions. Au contraire, ainsi il annonçait clairement la couleur et que ce n'était que le début.

*Ne me décevez pas*
pensa t-il en regardant avec sérieux ses spectres.

L'échec et les erreurs n'étaient pas en option, tout devait se passer comme prévu et il comptaient bien sur l'efficacité de ceux qu'il avait choisi pour cette mission.

- Vous pouvez y aller, je vous retrouverai là-bas.

Hadès attendit que le groupe s'en aille pour de son coté retourner en Guidecca...

-> Guidecca
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19313


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 5 Fév 2010 - 12:15

Les spectre du sombre monarque étaient bien trop sure d'eux. Malgrés la faible puissance ils osaient s'opposé a l'un des trois juge d'Hadès uniquement parce qu'iul pensait que celui-ci n'était pas digne de son rang. Mais que savaient-ils ? leur existance n'était pas plus importante qu'un insecte qui vivait caché sous terre. Mais cela semblait leur convenir. Le juge du Garuda n'était pas la pour plaire au autres, ces ambitions étaient bien plus grande, mais lorsque l'on se satisfaisait de la chose la plus simple, on ne pouvait comprendre les plus puissant guerriers qui rêvait toujours d'allait plus haut, et ce même s'il risquer de brulait leur ailes. Camille pensait-il réellement ce qu'il disait ? il était bien facile pour quelqu'un de rester en retrait et juger les autres... de plus, comment savait-iul ce qui c'était passé au temple du bélier, il n'avait pas été présent... a moins que...

Il l'avait reconnu... c'était ce fameux étranger qui c'était balader au temple d'Athène, cela ne pouvait être que cela, car même Hadès n'avait même pas été mis au courant de ce qui c'était passé la-bas, Thanatos n'était pas encore rentré et Hypnos n'avait pas été sur les lieux... ainsi... il osait prétendre avoir mieux fait alors qu'il n'avait oser dévoiler son identité a son supérieur. Voila qui montrait une nouvelle fois une marque de lacheté. Se caché derrière les autres pour être bien vu du sombre monarque... Hadès avait beau dire, Kazuki savait que celui-ci n'oserait pas l'affrontait ou le bannir, il n'avait pas envie de revoir l'homme le plus puissant se retourné contre lui au coté d'un autre camps. Mais ce n'était qu'une manière de pensait comme une autre. Pour le moment, il allait ignorait ces paroles et se concentrait sur la suite. Qu'importe les ordres, si Artémis lui faisait face alors il l'acheverait, faisant comprendre au sombre monarque ce que signifiait perdre une personne chère a ces yeux. Mais il n'y avait pas que elle, Camille interrogea le dieu des enfers sur le cas de Hécate, elle était donc la soeur des deux jumeaux des enfers. Thanatos se moquait certainement d'elle, mais Hypnos était plus sensible a ce genre de chose.

Hadès ajouta une couche en disant qu'il voulait également la protéger. C'était ironique tout de même... vouloir conquérir un royaume en épargnant la moitié des divinités... mais il savait dorénavant que Hécate avait un très bon rôle... de plus ces pouvoirs n'était pas si grand que cela, il se demandait si Hadès se jeterais au combat pour vanger sa mort... sa mort provoquer par un guerrier divin par exemple... tout compte fait les artefacts n'étaient rien comparé au sentiments des dieux. Mais cela ne fit qu'agraver sa colère... les dieux étaient égoiste et ne pensait qu'a eux, Hécate était une personne importante a leur yeux voila pourquoi ils voulaient tout faire pour la sauvait même si c'était une enemis. Mais s'ils osaient dire cela... alors pourquoi... pourquoi n'ont-ils pas sauvé Sophitia lorsqu'il en avait eu l'occasion... Kazuki c'était sacrifié pour le sombre monarque et avait perdu sa bien aimée. Aujourd'hui ce cas se représenter et Hadès osait encore se moquer de lui... ne voulant sauvé que ceux qu'il aimait.


@Zeus a écrit:
« Je pense que tu as compris que bien fragile était l’existence humaine, autant dans sa constitution physique que dans son esprit. Ainsi l’ont voulu les dieux, ainsi que je l’ai voulu moi-même. »


** Oji-san... vous aviez raison... les dieux n'ont de souhait que leur désires. Nous n'y pouvons rien... pour l'instant... **

Le juge du Garuda observa le dieu des enfers se retirait sans rien dire, il allait maintenant se dirigeait vers l'Olympe, enfin ! depuis le temps qu'il attendait de prendre sa revanche sur les Olympiens. Il se tourna vers le spectre du sphinx qui n'arrétait pas de le vouloir le provoquait, le regard qu'il lui avait adressait lorsqu'il avait mentionné que tout spectre savait que Hécate était importante pour les deux jumeau ne l'avait guère plut... car il était persuadé que Thanatos s'en moquait pas mal, après tout il était le mieux placé pour connaitre le dieu de la mort, quand a Hypnos il était beaucoup plus sentimentale avec ces soeurs, mais... le plus important était les désire d'Hadès et non pas leur famille.

" Spectre digne de ce nom dis-tu ? mais qui as dit que j'en était un ? Camille c'est cela ? qu'est-ce que cela fait de voir que son existance est moin importante que celle d'une enemis ? réfléchis bien, même si je doute que tu puisse trouvait une réponse. "

Kazuki prit les devant suivit par les spectres du dieux des enfers, leur destination finale était le temple de Zeus. Hadès ne tolérait pas l'échec, mais il avait déja fait une erreur en envoyant le juge du Garuda la-bas... avait-il oublié leur pacte ? la seule raison qui avait fait de Kazuki le juge du Garuda était un pacte qui avait été conclue il y a des années... Le sombre monarque lui avait promis qu'un jour il pourrait se vanger des dieux qui avaient causé la perte de sa famille... et ces dieux n'étaient autres que ceux qui siégés au mont Olympe.


==> Olympe

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des spectres autour du magnolier des Enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp
» Gates Of hell " La porte des Enfers
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: 6ème prison : le Lac de sang-