Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Des spectres autour du magnolier des Enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5796


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 17 Juil 2009 - 23:48

Revenant des froides provinces boréales du Royaume d’Asgard, Wimber, accompagné de ses deux acolytes, Anïa et Belgarath était de retour dans le monde infernal. A peine avait ils franchis les portes du Royaume des Morts que le Vampire retrouva ses chauves-souris, autrement plus puissantes que celles qu’il avait sollicité dans le Royaume d’Odin. Il se sépara de ses deux compagnons pour achever son voyage, déployant les ailes inquiétantes de son surplis pour planer, en compagnie de ses amies ailées dans les cieux cotonneux du Royaume d’En-bas. Il admirait le Royaume d’Hadés dans son intégralité, voyant se dessiner au loin les trois maisons sacrées gardées par les puissants Juges. Il appréciait particulièrement ce moment de calme après la mésaventure qu’il venait de vivre. Les chiroptères volaient dans le silence le plus total autour de lui, balayant de leurs sonars l’atmosphère à la recherche d’informations à analyser.

Bientôt, une odeur alléchante fit perdre en altitude la petite troupe. Se dirigeant vers la cascade de sang, il jugea que ce lieu serait l’endroit de réunion idéal pour retrouver les autres spectres, également en chemin. Entamant une descente, toute en douceur, Wimber dessinait de larges cercles concentriques tout en se dirigeant vers le sommet de la cascade de sang, à l’endroit précis où s’épanouissait la seule chose capable de survivre dans un lieu si hostile… le Magnolier des Enfers. Il s’agissait d’un arbre, sempervirent, mais bien que Wimber le connaissait depuis des siècles, il n’en avait jamais vu les fruits. Encore aujourd’hui, seules les feuilles d’un vert sombre ornaient le végétal.

Atterrissant doucement, sans même soulever le moindre nuage de poussière, le spectre se mit à son aise dans la position qui lui convenait le mieux. Accrochant ses pieds à l’une des branches de l’Arbre légendaire, il attendait ses compagnons la tête en bas, perché à environ deux mètres du sol ensanglanté. Sa petite troupe en fit de même et bientôt, l’arbre fut entièrement recouvert d’ailes noires. Beaucoup d’ailes, mais aucune plume ! Chacune d’entre elles étaient recouvertes d’un fin duvet noir, aussi soyeux et brillant que la soie. La compagnie de ses chauves-souris calmait le Vampire, qui, il fallait l’avouer, était dans un état d’énervement proche de la folie meurtrière. Ses yeux, qui s’étaient éteint pour l’occasion de cette mission, s’embrasèrent à nouveau d’un feu maléfique.



oOo Misérables guerriers d’Asgard, vous paierez cher cet offense et vos âmes, dépourvues de leur habit chanel, subiront les tourments éternels de ce Royaume sans lumière, et ce, plus tôt que vous ne le pensez. Bientôt, la Nuit s’étendra ses ombres sur la Terre, et jamais plus le soleil ne consolera vos terres glacées ! oOo


Pour qui se prenait cette déesse de seconde zone, leur plan pourtant si bien préparé avait était un échec en grande partie à cause de son arrogance. Pour quelle raison ce peuple, si pathétique était il si fier ? Lorsque l’Empereur instaurera un ordre nouveau, la lumière ne bercera plus cette maudite planète, et les prières des asgardiens pour empêcher la fonte des glaces sera alors tout à fait inutile. La voix de Wimber avait repris ses accents aigus et si particuliers. Repliant ses bras sur son torse, il attendit patiemment l’arrivée des spectres de l’Alraune et de la Blessure, qui devaient détester l’échec tout autant que le Roumain. Car si la patience était la principale qualité du peuple de la Nuit, la Vanité était sans doute son pire défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Dim 19 Juil 2009 - 11:21

Nous étions enfin arrivés! Les flammes léchaient encore mon corps lorsque ma téléportation me fut terminé, emmenant avec moi la Blessure qui semblait encore un peu jeune pour maîtriser la téléportation aussi bien que Wimber et moi même.
Le magnolier, ainsi c'était là que j'atterrissais, quel étrange destin lorsque l'on savait que mon repos et ma tranquillité avait été brisé par Kazuki alors même que j'étais en grande conversation avec Belhys... voilà bien longtemps que je ne l'avais vu d'ailleurs, qu'était elle devenue?
Quoiqu'il en soit c'est également ici que j'avais recherché Anïa, croyant qu'elle povuait se reposer auprès de l'arbre de vie du royaume des morts...

Je m'étais téléporté juste auprès des racines de l'arbre, Wimber avait repris sa forme originel, et se fut à mon tour...



Ne portant pas mon armure mon cosmos avait brulé ma peau et mon corps pour révéler un costume très bien taillé, noir avec une chemise blanche, la mode occidentale, je regardais les autres sans rien dire, puis je levai la tête, Wimber était là, accroché à un arbre tel une chauve souris...

oOo Misérables guerriers d’Asgard, vous paierez cher cet offense et vos âmes, dépourvues de leurs habit charnel, subiront les tourments éternels de ce Royaume sans lumière, et ce, plus tôt que vous ne le pensez. Bientôt, la Nuit s’étendra ses ombres sur la Terre, et jamais plus le soleil ne consolera vos terres glacées ! oOo

Que je le comprenais, mais mon nouveau pouvoir était calmé, j'arrivais de nouveau à me controlé, je pris une cigarette, et l'alluma d'un claquement de doigts, le silence pesa, il était lourd, lorsqu'enfin, au bout de trois ou quatre bouffées je pris la parole, les bras croisés, les yeux à demi fermés...

"Les ases nous paieront cela, sois en sur Wimber, tous autant qu'il sont nous y retourneront et les massacreront tous un par un, leur tranchant gorge et tête à eux et à leur cher peuple protégé, mais pas pour l'instant..."

Mon air était grave, mon ton, morne, j'avais échoué et cela ne faisait pas partit de mon vocabulaire, je ne le prononcerais jamais à haute voix, mais une chose était sur, je n'étais pas prêt d'oublier cette campagne, encore une fois c'était Kazuki qui m'avait emmené dans les terres en dehors du royaume d'Hadès... et que faisait donc mon seigneur et maître?...

"Puisse les ases être maudit sur 100 générations, mais soyons patient, un jour viendra où nous seront toujours vivant et eux seront là dans cette cascade à nous implorer..."

Le sadisme montait en moi, mes yeux virèrent du bleu au rouge et un mauvais sourire carnassier se forma sur mon visage alors que je serrais le point...

"Les ambitions de mon seul maître, Hadès sama, vont se réaliser, bientôt plus rien sur cette Terre ne vivra, un monde de Justice sera instauré, l'Utopia! Je crois en le rêve dont mon seigneur m'a parlé pas toi, Wimber?"

Puis un sourire se fit alros que je regardais le spectre de Bat...

"Dis moi, hormis ressembler à une chauve souris, tu fais autre chose du même genre? Je ne connais pas bien les hommes avec ton accent, seule la méditerranée fut mon domaine... il y a bien longtemps"

Quelque chose de léger dans la voix, je voulais oublier Asgard, la cigarette m'y aidait, mais j'avais besoin d'autre chose...
Je regardais alors la Blessure et dit d'un ton ironique...

"Et toi, hormis que tu nous cache tout de toi, d'où vient tu? Jamais je ne t'ai vu foulé les enfers et pourtant j'y suis depuis la première guerre sainte, qui es tu?"


Mon regard pénétra celui de la Blessure, il était temps pour nous trois de mieux se connaitre si nous devions prendre un revanche sur les ases ou sur un autre peuple notre trio ferait un carnage, bien qu'avec la pointe d'humour de Kyrian cela ne serait pas de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Anïa


Messages : 99


Caractéristiques
Vie Vie:
148/148  (148/148)
Cosmos Cosmos:
149/149  (149/149)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Jeu 23 Juil 2009 - 13:40

Nous arrivions enfin au Royaume d'Hadès ... Quel soulagement de se retrouver enfin chez soi ... Peu avant de toucher le sol, Wimber se séparait de nous pour s'accrocher comme une chauve-souris au Magnolier des Enfers, seul arbre vivant sous terre, décidément il représentait bien son surplis dont il venait de reprendre l'apparence !

Je ne maîtrisais pas encore parfaitement la téléportation, heureusement que mes deux compagnons étaient là !

Belgarath reprenait à son tour sa forme originelle mais il ne portait pas son surplis, il était en costume. A la réflexion de Wimber, Belgarath lui répondait que les Ases paieront pour notre échec avant de parler de l'Utopia. Que cela pouvait-il être ? Décidement j'étais bien jeune spectre ...

Cela se sentait dans la voix de mon amour qu'il était déçu de notre déconvenue .... puis sa voix prenait une tournure plus sadique, ça c'était quand il reprenait du poil de la bête ...

Après il nous posait des questions plus personnelles à nous, Wimber et moi, il essayait de me dévisager derrière mon masque que j'avais repris, cependant j'avais revêtu un autre ao dai car le précédent avait été brûlé. Celui-ci était noir, portant une mandragore violette dans le dos et une autre miniature au-dessus de mon coeur, que je trouvais très seyant sur mon corps bien fait.

" Je ... J'etais dans le Cocyte pendant plus d'une vingtaine de siècles, suite à tous mes péchés à la surface, puis mon surplis m'a amenée au devant d'Hadès lui-même me permettant de fouler le sol des enfers à la condition que je ne dévoile pas qui je suis, pour cela, il m'a scellé ce masque ... " C'était tout ce que je pouvais lui dire, j'étais troublée qu'il agisse ainsi en inquisiteur, mais j'avais été prête à tout pour le retrouver, maintenant qu'il est là devant moi, je suis prête à tout pour ne pas le perdre... et je rajoutais "Et toi alors, réponds à tes questions !"
Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5796


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 24 Juil 2009 - 21:20

"Les ambitions de mon seul maître, Hadès sama, vont se réaliser, bientôt plus rien sur cette Terre ne vivra, un monde de Justice sera instauré, l'Utopia! Je crois en le rêve dont mon seigneur m'a parlé pas toi, Wimber?"


Le vampire ne partageait pas vraiment la vision du spectre de la Mandragore, instaurer l’Utopia… voilà qui était bien illusoire car seul les Dieux pouvaient se targuer de mener une vie exempte de péchés. Et parmi eux, cette mièvrerie sur pattes nommée Athéna en était la parfaite représentante. Seule son inextinguible soif de sang dictait ses actes, et Hadès avait promis que sous son règne, des fleuves de sang abreuveraient la terre. Si le Dieu avait le pouvoir de masquer à jamais les rayons maudits du soleil, cela était un plus indéniable. C’était donc plus par profit que par conviction qu’il servait le roi des Enfers.

"Dis moi, hormis ressembler à une chauve souris, tu fais autre chose du même genre? Je ne connais pas bien les hommes avec ton accent, seule la méditerranée fut mon domaine... il y a bien longtemps"


Plissant les yeux vers Belgarath, il apparaissait aux yeux de ses deux compagnons sous son vrai visage, plus proche de la bête que de l’humain, de la créature que du spectre. Ses mains d’une blancheur de cadavre et ornées d’ongles longs et affutées, gesticulaient tandis qu’il en apprenait un peu plus à Anïa et Belgarath sur sa personne. S a voix, si étrange, était pourtant si familière, et son accent prononcé avait quelque chose d’envoutant, d’hypnotisant. Ses paroles virevoltaient dans les airs, tout comme ses chauves-souris.

oOo Je viens des lointaines contrées verdoyantes, par delà les grandes forêts de l’Est, prés d’une chaîne de montagnes que vous autres appelez « Carpates ». Nous avons coutume d’appeler notre province Transylvanie, ce qui signifie par delà les forets. Les lumières de la civilisation ne percent qu’avec difficulté jusqu’à ces provinces reculées et les anciennes croyances y sont encore vivaces… J’ai eu l’occasion de participer à plusieurs Guerres Saintes au nom d’Hadès, dont je ne suis qu’un humble serviteur. oOo


Ce fut ensuite au tour d’Anïa d’en révéler plus sur elle. Quel étrange et singulier personnage. Comme une rose, elle était d’une beauté fatale, comme une rose, ses épines étaient acérées. Mais Wimber ne comprenait pas comment une créature en apparence si douce pouvait être au service de l’Empereur des Ténèbres et faire partie de l’armée des 108 spectres. Bien que son visage n’était pas visible, les courbes son corps n’avaient que peu à envier à celles d’Aphrodite, et la douceur de sa voix laissait présager un visage angélique.

" Je ... J'étais dans le Cocyte pendant plus d'une vingtaine de siècles, suite à tous mes péchés à la surface, puis mon surplis m'a amené au devant d'Hadès lui-même, me permettant de fouler le sol des enfers à la condition que je ne dévoile pas qui je suis, pour cela, il m'a scellé ce masque ... "


OoO Le Cocyte ? Cet ange ne devait donc plus avoir d’ailes depuis longtemps !! OoO pensa Wimber tout en fixant la jeune spectre de ses yeux de braises.


"Et toi alors, réponds à tes questions !"


oOo Mais… Qu’est ce que… ?? oOo


Souriant et se retournant vers Belgarath à la question d’Anïa, un frisson parcourut le corps sans vie de Bat. Les chauves-souris de Wimber s’envolèrent alors soudainement, comme affolées par une force puissante et invisible. Le spectre lui même s’interrogeait sur cette réaction des plus inattendue. Soudain, une énergie noire se manifesta autour de l’arbre millénaire, insidieuse et délétère, elle recouvrit d’un voile d’ombres tourbillonnantes les alentours. Un feulement bestial se fit entendre. Quand cette puissante et ancienne magie de dissipa, le roumain et ses précieuses chauves-souris avaient disparu !

Arrow Olympe, le Vallon de l’Ombre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 27 Juil 2009 - 18:23

Le magnolier des enfers, certainement l’un des endroits les plus apaisant du royaume de Sa Majesté, le sombre monarque n’avait pas donné de signe de vie depuis bien avant la guérison des troupes, séjournait il dans le paradis dont j’avais souvent entendu parlé, Elysion ; un endroit comme nul autre que cela soit sur ou sous Terre, ou même dans le royaume des Cieux dirigé par Zeus en personne. Me rendre dans ce paradis ne m’intéressait pas, je l’imaginais ennuyeux et très loin de tout ce que j’espérais pour cette Terre une fois qu’elle serait gouverné par Hadès sama. J’espérais une seule chose, c’est que la dépouille et l’âme d’Anïa puisse y séjourner, mais depuis l’apparition du spectre de la Blessure je ne pouvais que de plus en plus en douter, non pas que je la prenais pour Anïa, elle si dévouée à Athéna, la Déesse de la Justice qui n’tait pas grand-chose pour moi hormis une ancestrale ennemie de notre Sombre Monarque, personnellement je ne lui reconnaissais que sa naïveté accablante et sa faciliter à pardonner, pourquoi pardonner ? Me pardonnerait-elle si je venais en personne la voir et lui racontais mes crimes passés, si je lui racontais le massacre d’Eleusis, le détournement de sa prêtresse, m’écouterait elle, m’accorderait elle seulement une audience ?
Mais c’est bien sur ! Alors que je venais de comprendre mon prochain but, rencontrer Athéna, une prétention somme toute personnelle et qui n’avait rien à voir avec aucun ordre ni aucune chose concernant le royaume souterrain, je devais rencontrer Athéna et cette Raphy dont Kyrian m’avait si souvent parlé… Mais els chevaliers comprendraient il le sens de ma mission ou seraient ils comme les ases, bornés et stupides ; pfft, eux ne m’intéressent pas, les chevaliers, des êtres inutiles et des ennemis de notre Monarque, Athéna était plus intéressante, plus énigmatique, comment une Déesse tel qu’elle pouvait elle vivre parmi les humains de la sorte ! Oui, aller voir Athéna était une de mes options pour la suite, ou peut être aller voir comment allait mon vieil ami, Poséidon, se souvenait il de notre dernière rencontre, sans aucun doute j’avais du lui laisser quelque marques… a cette pensée un sourire vint à mon visage, Odin, non, je laisse cette tache à d’autre s’ils le souhaitent, artefact ou pas je ne remettrais jamais les pieds dans ce royaume dont les Chevaliers tiennent plus de dictateurs qu’autre chose et les Dieux de stupidité ambulante…

C’est à ce moment que Wimber me raconta une partie de son histoire, j’étais, il faut le noter car c’est assez rare, très intéressé par les dires du spectre, la Transylvanie, magnifique, que cela devait être plaisant de s’y promener, surtout si l’astre du jour n’y parvenait que très peu, bien Wimber était donc quelqu’un à qui je pouvais faire confiance, personne ne l’avait put depuis Belhys, où était elle, ma vieille amie avec laquelle j’aimais à me perdre dans des joutes verbales interminables ? Je ne l’avais revu depuis que nous avions mis à bas Kyrian qui devait désormais pourrir dans une des prisons des enfers, attendant une éventuelle résurrection, sa pandora box était toujours avec moi, je l’avais transformé tant bien que mal lors de notre voyage en Asgard, désormais elle était à côté de moi, brillant d’un noir intense, elle devait avoir reprit sa forme et cherchait son porteur, mais pour le moment je ne la renverrais pas, Kyrian allait devoir venir en personne la récupérer et bien que je pressentis que désormais la force du phénix noir, s’il revenait, serait supérieur à la mienne, bien que jamais je ne l’admettrais, un tel chérubin éprit de vieux sentiment ne devait pas posséder une telle puissance, pfft, écoutez moi parler, moi qui vit avec les fantômes de chacune de mes victimes dans mon esprit. Enfin, pour le moment les propos du spectre de la blessure me sortirent de mes pensées, les millénaires correspondaient, mais le cocyte, non, cela ne pouvait coller, et alors que j’allais me railler de sa dernière réplique, je sentis une magie puissante arriver vers Wimber, lui-même ne semblait pas comprendre, je braquais mon regard, sortant ma canne à toute vitesse de ma ceinture, prononçant d’antiques formules afin de briser ce maléfices capable de pénétrer si loin en nos Terres, mais rien ni faisait, cette magie était plus puissante que la mienne et j’assistais avec la spectre qui m’accompagnait à la disparition de Wimber dans le néant, ainsi qu’avec ses compagnes ailées !
Alors j’usais d’un dernier stratagème, je devais savoir qui était à l’origine de cela et alors que le puit était encore ouvert, je lançais ma canne à travers ce dernier afin qu’elle soit receptionnée par Wimber, que je laisse ainsi s’en aller un objet si précieux montrait à quel point le spectre de bat pouvait avoir un intérêt pour moi, ma magie n’en serait pas diminuée, mais ma canne ferait tout pour revenir à moi et ainsi je retrouverais le spectre enlevé contre son grès, on ne s’en prend pas ainsi aux personnes qui comptent pour moi, bien que cela encore je ne l’admettrais jamais… enfin tout se termina, je regardais autour de moi, rien ni personne n’était plus, hormis la spectre de la Blessure et moi-même.
C’est alors que sur un ton amusé et quelque peu désinvolte vis-à-vis de ce qui venait de se passer, je disais…

« Voilà, cet idiot se fait enlever et maintenant je perd ma canne à cause de lui ! Tu auras tes réponses à tes questions plus tard, nous n’avons plus le temps, je veux récupérer ma canne, qu’importe ce que les autre ont prévu, je vais retrouver ce qui m’appartient ! Viens avec moi si tu le souhaite, mais je te préviens, les poids morts resteront derrière, ais je été assez clair ? »

Oui elle était une spectre, oui elle était une femme, oui elle était très belle et ses courbes enchanteresses auraient été capable de charmer plus d’un homme, même s’il fut spectre, et même moi, pourtant insensible au charme de Morrigan ou de Belhys, je n’étais pas insensible à cette spectre, étrange sensation lorsque seule Anïa était capable de me la procurer, mais je ne pouvais pas, je ne devais pas penser à cela pour le moment.
Je pris la pandora box du phénix noir que je mis sur mon dos…

« Et en plus je dois me coltiner ce fardeau ! Par l’enfer qu’ais je pu bien faire de bien qui mérite telle punition de la part u royaume de sa Seigneurie ?! »


Je grommelais comme à mon habitude de vieux vétéran du royaume spectral que je représentais désormais Wimber avait dit connaitre plusieurs guerres saintes, mais nous n’avions jamais eu l’occasion de nous croiser, peut être l’un et l’autre, répondant à différents maître n’avions jamais été choisit pour mener des missions de consœur. Quoiqu’il en soit il me fallait un autre bâton, rester les mains vide n’était pas mon habitude, aussi je fis apparaitre une énième cigarette que j’allumais rien qu’en claquant des doigts…

« La cigarette ne te dérange pas ? Sinon je suis désolé mais tu ne pourra pas venir avec moi… »


J’ouvrais un portail devant moi, qui allait me mener vers les première traces à la recherche d’un spectre…

*Arcas, j'ai besoin de toi qui te trouve proche de celle qui transpire le cosmos des saints à notre porte. Amène la moi, ne t'en fais pas, je ne lui ferai... presque pas de mal... et tente d'être un peu courtois...*

Une ironie, oui j'aimais cela, si cette personne me permettait d'entrer au royaume sacré d'Athéna...
Revenir en haut Aller en bas
Anïa


Messages : 99


Caractéristiques
Vie Vie:
148/148  (148/148)
Cosmos Cosmos:
149/149  (149/149)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 29 Juil 2009 - 17:31

Avant que je réponde, Wimber nous en avait dit un peu plus sur lui, sur son histoire, ainsi donc il venait de quel que part plus au nord de la Grèce et il devait être très vieux mais Belgarath et moi étions vieux aussi par rapport à notre venue sur la Terre depuis le Vè siècle avant JC, nous étions peut être même certainement plus vieux que lui ...

A peine avais-je eu le temps de répondre à mon tour et de demander à Belgarath de répondre à ses propres questions que Wimber disparut mystérieusement dans un espèce de vortex noir dans lequel Belgarath lança sa canne à une vitesse dépassant l'entendement.

Après ce geste altruiste de la part de Belgarath, ce dernier eut un discours complètement détaché et hautain ... c'était du Belgarath tout craché, jamais il n'avait laissé ses sentiments monter au grand jour, il n'y avait que dans notre intimité qu'il y arrivait mais là, il ne savait pas qui j'étais ... Bref, je n'aurai pas tout de suite réponse aux questions que je lui avais retournées je répondais à Belgarath :

"Belgarath, il est bien entendu que nous devons savoir ce qu'il est advenu de Wimber, je viens avec toi."

Il continuait de râler en portant cette grosse boîte noire et il repris cette chose à fumer qu'il appelait cigarette. Je répondrais négativement à sa question surtout que si je ne supportais pas cela, je ne pourrais plus être avec lui, alors machinalement je répondis :

"Non t'inquiète" Je faillis finir ma phrase avec des mots tendres que j'avais l'habitude d'employer à son égard mais je me mordis la lèvre pour ne pas qu'ils sortent, mais ma façon de parler devait certainement le mettre sur la voie ... j'étais déjà à l'époque quelqu'un qui ne parlait pas beaucoup et qui répondait toujours brièvement aux questions ...

Belgarath ouvrit un portail, je m'apprêtais à lui emboîter le pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Arcas

avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 29 Juil 2009 - 21:55

La cascade de sang se trouvait non loin du seul arbre capable de vivre en enfer.
Elle plongeait dans un lac de sang immense ou de nombreux cadavres flottaient .
Un spectacle que la pretresse d'Athéna n'allait surement pas trop apprécier.
Le papillon arriva juste a coté du magnolier et découvrit devant lui Belgarath et le spectre de la blessure.
Ceux ci venaient de revenir d'une petite expédition en Asgard qui ne s'était pas forcément bien passée.

Heureux de vous voir a nouveau , vous semblez ne pas trop vous etre amusés pendant votre périple.
Voila Thésée la pretesse d'Athéna .
Elle veut bien s'entretenir avec toi un instant mais le but de sa visite et de parler avec Thanatos.
Je lui ai garanti la vie sauve alors ne me fait pas mentir.
De toute facon vous ne vous amuseriez pas a la torturer , enfin je crois.

Arcas leva les yeux et regarda le magnolier .
Il n'était jamais venu ici auparavant mais le lieu était tellement silencieux.
Seuls les bruisements des feuilles de l'arbre brisait le silence .
Revenir en haut Aller en bas
Gabriela
Membre d'Or
avatar
Messages : 3261


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
162/162  (162/162)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 29 Juil 2009 - 22:24

Ils arrivèrent à bon port, la prêtresse s'était accrochée au bras du spectre comme il le lui avait indiqué, sans une once de dégoût, de peur ou un quelconque sentiment de rejet.
Le spectacle que donnait ce lieux aurait put faire tourner de l'oeil bon nombre de prêtresses, mais elle sembla regarder tout cela avec froideur, comme si c'était normal.
Thésée lâcha doucement le bras du spectre du Papillon, observant un court instant les deux autres spectres, et en particulier la jeune femme. Elle ne tiqua même pas, ne fit aucune remarque, comme si cela lui était égal finalement, mais elle lui donna une impression de déjà vu.

La jeune fille fit une légère et élégante révérence en signe de salut, toujours avec des gestes lents.
Des mèches noires serpentaient lentement à la brise, comme si elles accompagnaient le bruissement des feuilles du Magnolier.
Dans ce décor, le physique étrange de la prêtresse ne dénotait pas, comme si elle était elle-même déjà morte, étrange car d'ordinaire, Athéna choisissait des femmes pleines de vie, hautes en couleur et clairement marquées par les sentiments, celle-ci avait plutôt un physique à être prêtresse d'Hadès, ou d'Odin... il y avait comme un bug dans la matrice.

"Je vous remercie, Arcas"
'finit-elle par dire en posant son regard bleus sur le spectre du papillon, elle le remerciait pour le voyage, mais aussi pour ses paroles.

"Enchantée, spectre Céleste de L'Alraune, spectre céleste de la blessure...J'ai cru comprendre que vous souhaitiez me rencontrer. "

Finit-elle par prononcer doucement, avant de retomber dans un mutisme étrange, attendant sans doutes qu'ils s'expriment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 31 Juil 2009 - 20:23

"Belgarath, il est bien entendu que nous devons savoir ce qu'il est advenu de Wimber, je viens avec toi."

Qu'il en soit ainsi, de ce pas donc elle me suivrait, si cela pouvait lui faire plaisir, je n'avais étonnement rien contre sa présence, contrairement à celle des autres spectres, il m'avait parfois été dit que j'étais plus difficile à rencontrer qu'un Dieu, cela m'avait fait rire! Je n'étais pas un Dieu, certes ma puissance était grande et rares étaient ceux qui pouvaient égaler ma magie, bien qu'elle avait été mise à mal par la force qui avait emmené Wimber, cela se réglerait en temps et en heure, pour le moment, d'autres choses étaient en suspend...

Alors que je prenais une nouvelle taff de cigarette, j'entendis la spectre de la blessure me répondre...

"Non t'inquiète"

Que... une personne qui ne se perd pas en long discours?! Et qui supporte la cigarette?! Voilà deux dons rares qui ne m'étaient connus que de peu de personnes, bien qu'elle me rappelait de plus en plus Anïa, mais cela était impossible nous étions au royaume des enfers et... et ce stupide mal de crâne m'empêchait de réfléchir convenablement! Stupide Kyrian celui qui avait prit possession de toi a encore une plus grande gamelle que son hôte! Mais soit, je verrais cela plus tard car voilà déjà quelques Fayries qui précédent leur maître...

Arcas! Il avait entendu mon appel, bien bien...

Heureux de vous voir a nouveau , vous semblez ne pas trop vous etre amusés pendant votre périple.
Voila Thésée la pretesse d'Athéna .
Elle veut bien s'entretenir avec toi un instant mais le but de sa visite et de parler avec Thanatos.
Je lui ai garanti la vie sauve alors ne me fait pas mentir.
De toute facon vous ne vous amuseriez pas a la torturer , enfin je crois.



Cherchait il réellement à me remuer le couteau dans la plaie? Asgard était désormais derrière moi et cela ne se passerait plus jamais ainsi, les ases mourraient tous un jour où l'autre et ce jour je serai là pour me repaitre de leur sang et leur infliger d'éternels tourments.

"Arcas, si tu savais ce que le mot "amusé" est loin de la vérité tu ne m'aurais même pas posé la question... mais soit, je te remercie pour la prêtresse. Il semble que la porte des enfers soit un lieu convivial ces derniers temps... le seigneur du Garuda ne respecterait il pas ses propres principes?"

Un mauvais sourire illumina mon visage puis je continuais...

"Tu peux t'en aller sans crainte, je prendrais soin de la prêtresse et tant que je serais là, elle ne subira aucun grand mal. Et la torture est loin d'être mon passe temps favori. Il semble que l'on ait besoin de toi à la porte, prend soin de celle qui vient d'arriver..."


Je le saluais puis mon regard d'émeraude se tourna vers la jeune prêtresse aux cheveux d'ébène, elle me salua, je lui rendis d'un geste de la tête, strict et l'air sévère dans mon costume de lin noir, voilà comment j'étais, la cravate me serrait quelque peu la gorge mais j'aimais bien, tout comme la cigarette de je portais toujours entre mon index et mon majeur droits...

"Enchantée, spectre Céleste de L'Alraune, spectre céleste de la blessure...J'ai cru comprendre que vous souhaitiez me rencontrer. "

Un petit sourire s'afficha sur mon visage, puis je la regardais un instant, sans bouger, évaluant celle qui se trouvait devant moi...

"Je me prénomme Belgarath, et effectivement j'ai demandé à ce que l'on te fasse venir, mais à vrai dire, toi ou un autre saint, cela m'aurait été égal, ni ton rang ni ton joli minois ne m'intéresse. Je souhaite rencontrer Athéna, ta déesse, et me rendre au Sanctuaire sans l'un de vous compliquerait mon avancée. Conduis moi au sanctuaire et fais moi rencontrer Athéna, le spectre de la blessure et moi même souhaitons la rencontrer, qu'importe même si cela se passe en dehors du Sanctuaire, je m'en moque bien. Conduis moi à Athéna et j'userais de ma magie pour te renvoyer aux enfers pour que tu rencontres Thanatos, bien que je ne sache s'il acceptera ou non de te rencontrer, et à vrai dire c'est bien là le cadet de mes soucis."

Je repris ma respiration avec une nouvelle taff de cigarette, je me tenais à environ 1m50 de la prêtresse, ma main gauche était dans ma poche, ne pas jouer avec ma canne me manquait terriblement et cela m'enlevait beaucoup d'effet de style...

"La question est simple, la réponse l'est tout autant, oui ou non, je ne cherche pas à ce que tu me racontes la vie au Sanctuaire ni même celle d'Athéna. Tu auras la vie sauve, mais n'abuse pas de ma patience."

Une nouvelle taff et autour de moi apparurent mes 4 sphères élémentaires, tournoyant comme des satellites autour de mon corps, mon mal de crâne grandissait, et je prenais de plus en plus de bouffées. J'attendais la réponse de la prêtresse mais avant...

"Une chose me chiffonne néanmoins, d'aucuns disent que le prêtresse d'Athéna porte le nom de Raphy, est ce exact? J'ai souvent entendu parler d'elle et à vrai dire, tu ne corresponds en rien à la description qui m'en fut faite... même ton prénom n'est pas le même. Peux tu m'expliquer pourquoi, Thésée, toi qui porte le prénom d'un héros qui depuis longtemps réside en nos limbes?"

Un ton froid, sec et sévère tout au long de la discussion, la franchise prédominait mes paroles, comme à mon habitude, bien qu'il y avait dans ma façon de bouger et de parler un je ne sais quoi de démoniaque qui me faisait passer, c'est tout du moins ce qui m'avait été dit, pour un être charmant... mais bon... tout le monde peut se tromper...



[HRP: Bon bah Anïa a pu poster alors Thésée it's your turn Wink FIN HRP]


Dernière édition par Belgarath le Ven 31 Juil 2009 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arcas

avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 31 Juil 2009 - 20:44

Le spectre de l'Alraune n'apprecia pas trop que l'on lui rappelle son expédition en Asgard.
Sa haine des guerriers du froid était assez impressionante.
Le papillon pouvait comprendre car son premier combat contre un ase s'était soldé par une défaite et depuis ce temps une envie de revanche n'avait pas quitté Arcas.
Si belgarath avait l'intention de retourner dans le grand nord pour faire couler le sang , le spectre de la féerie se serait joint a lui avec plaisir.

Je vois que tu as des comptes a régler avec les guerriers divins .
Saches que si tu as un jour l'intention de retourner la bas , tu peux compter sur moi .
Et surtout ne m'oublies pas .
En attendant prends soin de cette demoiselle.

Arcas salua le spectre de la blessure qui ne semblait ne plus quitter le magicien.
Il manquait pourtant un membre de l'expédition .
Ou était Wimber qui était parti avec eux .
Peut etre déja sur les routes a chercher de nouvelles victimes .
Le papillon ne se posa pas trop la question et déploya ses ailes pour s'envoler a nouveau vers la porte des enfers.

Arrow Porte des enfers
Revenir en haut Aller en bas
Anïa


Messages : 99


Caractéristiques
Vie Vie:
148/148  (148/148)
Cosmos Cosmos:
149/149  (149/149)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 31 Juil 2009 - 21:26

[HRP : Thésée, tu ne peux pas avoir une impression de déjà vu me concernant il y a plus de 2000 ans qui nous séparent Wink je n’ai cependant pas lu ton bg donc si nous venons de la même époque, effectivement cela aurait pu se faire Wink si tu as des questions ma boite à mp est ouverte ^^]

Arcas venait d’arriver avec une prêtresse d’Athéna, je me trouvais donc en face de l’une de celles qui m’ont succédée cela faisait déjà plus de 2000 ans que je n’avais plus eu affaire avec elles … Il s’adressa à nous poliment avec un soupçon d’ironie concernant notre mésaventure ce qui enrageait Belgarath qui lui répondit tout aussi ironiquement, puis nous présenta Thésée en nous priant de lui laisser la vie sauve, il a bien fait car me concernant elle ne serait pas sortie vivante d’ici après ce que le peuple athénien m’avait fait enduré en mon temps, par ailleurs Belgarath avait pris aussi sur lui de prendre soin d’elle…

Thésée nous salua, je lui rendis son salut d’un signe de tête, elle remerciait Arcas et nous adressa quelques mots.

Belgarath lui fis savoir que nous avions besoin, lui et moi, de rencontrer Athéna. Que ce soit elle ou quelqu’un autre nous nous en fichions, nous avions besoin d’une personne de ce camp… je savais ce que j’avais à lui dire et je me doutais des besoins de Belgarath sans en être parfaitement sûre. Je sentais que Belgarath commençait à retenir ses impulsions, on pouvait sentir de l’électricité dans l’air …

Avant de partir, Arcas, nous proposa son aide si nous souhaitions en découdre avec les ases.

« Merci Arcas » me contentais-je de répondre et il partit en m’adressant un signe de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriela
Membre d'Or
avatar
Messages : 3261


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
162/162  (162/162)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Sam 1 Aoû 2009 - 9:23

(Ania> l'impression c'était par rapport au fait qu'elle ait plus de souvenirs de son passé XD des fois, elle a des impressions de la sorte en voyant des gens et ce de manière aléatoire, ce qui ne veut pas dire qu'elle t'ait déjà rencontrée mais juste que certaines attitudes ou détails de ta personne lui rappellent quelqu'un XD t'inquiète, c'est pas par rapport à ton histoire XD )

Belgarath semblait penser que les menaces suffiraient à convaincre la prêtresse d'accéder à sa demande, mais si la demoiselle semblait quelque peu frêle voir même fragile, elle n'en avait pas moins une volonté de fer dont peu pouvaient se vanter d'avoir soumis.

Thésée écouta tout le monologue sans dire mot, sans sourciller même, sans une once de peur, non, cela ne l'impressionnait pas, elle savait pertinemment que tuer l'un des hauts religieux des Dieux, bien souvent leur serviteur préféré était lourdement sanctionné d'une malédiction. (
Spoiler:
 
)

Lorsqu'elle reprit la parole, elle le fit sur un même ton monocorde qui la caractérisait.

"Je vais commencer par répondre à votre dernière question... Raphy est devenue l'actuelle hôte de sa Grâce, la très sage Athéna. C'est la raison de ma nomination à ce poste....quant à la raison de mon nom, je préfère la taire, car elle ne concerne que moi... "


Thésée n'aimait guère qu'on la tutoie, après tout, ils n'avaient pas gardé les cochons ensembles, mais elle passa outre comme d'habitude, avec un manque d'expressivité un peu étrange pour une prêtresse d'Athéna: les autres étaient toutes d'ordinaire des personnes vivantes et hautes en couleurs. Elle n'aimait pas plus qu'on pose des questions sur elle, et avait toujours cette tendance à clore ce genre de sujet.

"Les menaces sur ma personne ne vous ouvriront pas pour autant les portes du sanctuaire... La moindre des choses lorsque l'on demande une audience est d'user de politesse et non de violence... "

Elle venait de remettre les choses au clair, elle n'avait pas peur d'eux.
Thésée posa ses yeux bleus glacés sur le spectre de la magie, elle était petite, ne payait pas de mine, mais avait une idée précise des choses.

"...De plus, il faudra proposer quelque chose de mieux que de me renvoyer aux premiers enfers pour rencontrer sa Grâce Thanatos... surtout si l'entrevue n'est pas certaine... L'accord me semble aller que dans un sens, et je ne pourrais accepter cela en l'état des choses, je m'en voix navrée."


La jeune femme leva légèrement un sourcil.

"Je souhaite connaître les raisons qui poussent deux spectres à vouloir rencontrer son Altesse Athéna, dans un premier temps... "


La prêtresse ne portait pas de septre aussi, croissa-t-elle lentement les bras. la discussion semblait irréaliste tant par son contenu mais aussi par l'enviornnement.

"Dans un second temps, il vous faudra contracter auprès de moi une dette majeure, tous deux... car la traversée du sanctuaire n'est pas chose anodine, surtout en ces temps de guerre iminente... "

Un léger sourire s'étira sur les lèvres pâles de la prêtresse, non rien n'était gratuit avec elle... mais très vite il disparut.

"Ou me proposer quelque chose que j'estime avoir assez de valeur pour vous ouvrir les portes de la demeure de notre très Douce Athéna. Car soyons clairs sur un point, la Déesse ne quitterait pas son temple pour rencontrer son très Saint Père, alors imaginez qu'il lui sera impossible pour vous rencontrer. "


Thésée avait gardé ses yeux braqués sur le spectre, elle posa une main sur son coeur, en faisant une légère révérence élégante continuant.

"Si cela ne vous convient pas, vous pouvez toujours me tuer, mais je ne plierai pas à vos exigences dans l'état actuel des choses. "


Dernière édition par Thésée le Sam 1 Aoû 2009 - 9:27, édité 1 fois (Raison : oups!)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 4 Aoû 2009 - 21:45

La peur, cette prêtresse en semblait dénuée, étrange pur une personne venant du royaume des vivants, d'autant plus venant de l'armée d'Athéna elle même. Interessant, mais sans plus, Arcas lui partait déjà, un sourire à mes lèvres semblait dire que bientôt nous nommerions notre cher spectre de la Féerie portier des enfers à la place de Cerbère...

J'effaçais rapidement cette pensée de ma tête, bien qu'elle me parue très amusante sur le moment, Arcas partit nous étions désormais seuls tous les trois, je regardais de nouveau la prêtresse, lui faisant signe si elle désirait s'asseoir que es terres seraient son seul siège et que le sang qui coulait devant elle serait très certainement la seule boisson que je pourrais lui offrir, bien que je n'en ai aucunement envie.
Pour l'instant je prenais appuie sur l'arbre des enfers, son écorce était douce et j'aimais ce lieu, il était apaisant, même pour les voix qui hantaient sans cesse ma tête.

Une nouvelle bouffée de cigarette et j'écoutais les réponses de la dite prêtresse...

Je vais commencer par répondre à votre dernière question... Raphy est devenue l'actuelle hôte de sa Grâce, la très sage Athéna. C'est la raison de ma nomination à ce poste....quant à la raison de mon nom, je préfère la taire, car elle ne concerne que moi... "

Blablabla, très sage, grâce, par les enfers que cela pouvait être ennuyeux et pompeux comme style, bien que je prêtais volontier à l'exercice pour parler d'Hadès sama, mais entendre une autre personne parler ainsi, surtout pour parler d'Athéna, je la connaissait mal, bien que je connaissais bien le peuple Athéniens du Vème siècle av JC, pour la plupart des hommes en soutane aimant s'adonner à l'amour avec de jeune garçon plutôt qu'à autre chose, mais bon j'osais espérer que les temps avait évoluer mais qu'était ce à présent? Des femmes violées, des enfants mutilés? Décidément les humains étaient pour la plupart détestable et ignoble, des choses que même nous, spectres ne faisions pas!

Mais les propos concernant Raphy m'interloquèrent, bien bien, qu'il en soit ainsi, c'était Kyrian qui allait avoir le choc de sa vie lors de son retour aux enfers! A cette pensée je ne put contenir un franc sourire et les yeux légèrement dans le vague. Garde ton nom si cela te chante prêtresse, j'ai d'autres choses de prévu pour toi à présent...

"Les menaces sur ma personne ne vous ouvriront pas pour autant les portes du sanctuaire... La moindre des choses lorsque l'on demande une audience est d'user de politesse et non de violence... "

Alors là c'était franchement risible! Une leçon de politesse, à moi? Par les Dieux tenterait elle de me faire mourir une deuxième fois?! L'avais je menacé? Je n'avais pas souvenir, tout au plus quelques allusion sur le ton de l'humour, pffiou, si en plus elle était coincé je n'étais vraiment pas rendu! Les saints avaient, il faut bien le dire, la fâcheuse réputation d'être quelque peu... coincé, mais moi qui prenait cela pour une légende, elle se vérifiait au fil des siècles!
Les yeux bleu de la prêtresse se posèrent sur moi, je ne relâchais pas ce regard, que voulait elle me dire? Qu'elle n'avait pas peur? Je me moquais bien qu'elle est peur ou non de moi, je ne cherchait pas à jouer le jeu du grand méchant spectre, cela m'exaspérait au plus haut point et ne m'amusait plus depuis déjà quelques siècles...

"...De plus, il faudra proposer quelque chose de mieux que de me renvoyer aux premiers enfers pour rencontrer sa Grâce Thanatos... surtout si l'entrevue n'est pas certaine... L'accord me semble aller que dans un sens, et je ne pourrais accepter cela en l'état des choses, je m'en voix navrée."

Sa grâce Thanatos? Je levais un sourcil, qu'elle était amusante, je crois que Thanatos lui même n'est jamais entendu ce qualificatif pour le décrire. L'accord? mais qui parlait d'accord, de marché ou même de pacte? je demandais un service, c'était donc trop demandé de répondre par oui ou non, plutôt que oui, mais seulement si...

"Je souhaite connaître les raisons qui poussent deux spectres à vouloir rencontrer son Altesse Athéna, dans un premier temps... "

Elle croisait les bras, grand bien lui fasse, je restais appuyé sur l'arbre, un pied levé du sol et apposé à l'écorce, la main gauche dans la poche de mon pantalon et la droite portant ma cigarette que je fumais au fur et à mesure du discours de la prêtresse...

"Dans un second temps, il vous faudra contracter auprès de moi une dette majeure, tous deux... car la traversée du sanctuaire n'est pas chose anodine, surtout en ces temps de guerre iminente... "


Une dette majeur? une guerre? S'en était trop, je me redressais et allais vers la jeune femme qui continuait son discours...

"Ou me proposer quelque chose que j'estime avoir assez de valeur pour vous ouvrir les portes de la demeure de notre très Douce Athéna. Car soyons clairs sur un point, la Déesse ne quitterait pas son temple pour rencontrer son très Saint Père, alors imaginez qu'il lui sera impossible pour vous rencontrer. "


Une petite révérence, ses yeux dans les miens qui devenaient de plus en plus vert brillant comme l'émeraude, lorsqu'enfin elle finit...

"Si cela ne vous convient pas, vous pouvez toujours me tuer, mais je ne plierai pas à vos exigences dans l'état actuel des choses. "

J'étais à présent devant elle, la regardant, la dépassant de plusieurs tête, la regardant de haut, mes yeux brulant, mais alors mon visage passa d'un état d'énervement à celui d l'euphorie la plus totale, tout d'abord un léger gloussement, puis un rire à demi lèvres, puis à pleine bouche et enfin audible dans presque tous les enfers, ce lieu qui n'avait pas pour habitude d'entendre un rire aussi franc que le miens, je ne pu contenir ce rire, m'exclafant de plus belle, un rire grave du fait de ma voix habituellement grave jusqu'à ce que mon souffle fut court et que je crachais quelques morceaux de poumons (au sens figuré bien sur), prenant appuie sur le magnolier, je la regardais alors toujours avec un demi sourire...

"Des exigences? Un prêté pour un rendu? une dette? un contrat? Mais qui crois tu que je sois pour passer ce genre de marché, un Dieu? un des dirigant de l'enfer? Un des hommes de haute sphère? un Juge? Mais par les Dieux je ne suis que Belgarath, spectre de l'Alraune, qu'espères tu pouvoir avoir de moi? Tout au plus je me t'offrir un jolie pendentif remplis des dents des morts, mais rien de plus, un parfum peut être? Puanteur n°5 des marais des morts? Soyons sérieux, je ne te proposais pas un marché, mais un service, si tu ne veux pas me le rendre, et bien soit, j'ai d'autres atouts pour rencontrer Athéna, surtout depuis que tu m'a apprit qu'il s'agissait de Raphy. Je connais certaines personne que cela pourra intéresser..."

Un mauvais sourire se marqua sur mon visage, repensant à Wimber et à sa tête à l'énoncé du nom d'Athéna, ou encore à Kyrian, l'amoureux transit, ils seraient, sans aucun doute surpris...

Je reprenais quelque peu mon sérieux, faisant sortir du néant une autre cigarette que j'allumais grace à ma sphère élémentaire du feu qui tournoyait autour de moi. Mon ton était redevenu plu sérieux et mon air plus neutre bien qu'un brin de malice se lisait toujours dans mes yeux...

"Mais reprenons plus sérieusement, te tuer ne me dérange pas, je connais les lois des Dieux et je suis prêt à m'y soumettre, après tout, un peu de blabla dans un temple n'a jamais fait de mal à personne, mais voilà, je vais t'expliquer deux choses sur moi. La première, je n'ai qu'une parole, j'ai promis à Arcas que je ne te ferais rien et que personne n'attentera à ta vie tant que je serais présent, même si cela implique pour moi de tuer un autre spectre. Enfin t'emballe pas, cela ne tient que jusqu'à la fin de cet entretien. Ensuite deuxième chose sur mon compte, je ne tue mes adversaire que s'ils me défient en duel ou si j'y suis obligé par mon seigneur, en dehors de cela, tuer pour le plaisir ne m'intéresse plus depuis déjà quelques milliers d'années, alors tuer une personne aussi chétive que toi, qu'ai je à y gagner? non franchement, laisse tomber, je ne te tuerai pas."

Les choses étaient également au clair, la vision du spectre méchant venait d'être brisé, tout du moins, me concernant, je connaissais mal la spectre de la Blessure, tout du moins, c'est ce que je croyais, et puis même si c'était contre elle, alors je me battrais, j'avais donné ma parole et c'était un engagement sur lequel je ne faillerais pas. Je me mis à côté de ma comparse et poursuivis alors mon discours...

"Pour ce qui est de ce dont nous voulons nous entretenir avec Athéna, à vrai dire cela ne te regarde pas, mais dis toi seulement que nous n'en voulons pas à sa vie, je suis peut être un spectre, mais je ne suis pas assez stupide pour attaquer Athéna dans un endroit remplie de saint, et même moi face à une Déesse que ferais je? Même à plusieurs les spectres n'ont aucune chance contre elle. Il est un ordre établis que je respecte, seuls un Dieu peut tuer un autre Dieu, ainsi va le cours des choses."


J'étais un spectre oui, mais ceux qui me connaissent savent que je suis bourré de principes, les mêmes que j'avais étant humain, mais ils correspondaient assez bien aux enfers, après tout, n'étais je pas prêtre d'Hadès de mon vivant? (je précise prêtre dans un temple, rien à voir avec les spectres, tout comme Anïa, de son vivant, ne connaissait pas les saints)...

"Peut être qu'Athéna procède à des mariages? Ne trouves tu pas que la Blessure et moi allons parfaitement ensemble?"

Je posais mon visage juste à côté de celui de la spectre, un sourire aux lèvres, oui je me moquais de la prêtresse encore une fois, mais ses questions étaient si évidente que je ne pouvais m'empêcher de tourner certaines choses en dérision. Bien que le parfum de la spectre de la blessure fut totalement enivrant, ce pour quoi je me détachais rapidement et continuais...

"Ensuite concernant cette dette, bien que la proposition soit absurde qu'as tu donc derrière la tête? Je ne suis qu'un sous fifre des enfers je te l'ai dis, ma voix ne porte ni auprès de Thanatos et encore moins auprès d'Hadès sama. Je ne suis qu'un spectre, qu'as tu donc en tête prêtresse, dis toi que c'est juste de la... curiosité de ma part.
Tu me parle de guerre, mais jamais je n'ai entendu parlé de guerre entre le sanctuaire et le royaume infernal récemment, et pourtant je pense qu'en tant que soldat j'aurais été le premier au courant, non? Alors ne te méprend pas, les chevaliers d'or eux même ont combattus à nos côtés pour défaire le fléau, si guerre il y a, les enfers ne l'auront pas déclenché!"


Je restais en face d'elle et me détachais un instant pour regarder la spectre de la blessure, un demi sourire aux lèvres...

"Et toi, hormis ton masque qu'as tu à offrir? Rien, non je crois que l'on nous à pris pour plus important que nous le sommes en réalité, à vrai dire, c'est flatteur, bien que tes charmes feraient rêver plus d'un saint au Sanctuaire"

Un sourire large se fit sur mes lèvres puis je me tournais de nouveau vers la prêtresse...

"Et moi, pauvre illusioniste malchanceux, fidèle d'Hadès sama, qu'aurais je à t'offrir si ce n'est quelques malheureuses illusions qui ne tiennent pas la route. Non tu te trompe Thésée, je ne cherchais pas un échange, mais seulement un service à croire que les saints n'ont plus que le marchandage dans la peau! Le monde des hommes que l'on appel moderne vous aurait il enfin rattrapé depuis tout ces siècles?"

Je restais face à la prêtresse, ma cigarette en main,attendant quelques réponses, si elle me le demandais, je la renverrais à l'entrée des enfers, mais je voulais quelques réponses aux questions qui avaient piquées ma curiosité....

"Je ne te l'ai pas demandé Thésée, tu fumes?"

Une phrase simple mais quelques piège peut être, lancé ainsi comme un cheveux sur la soupe alors que je lui tendais une cigarette, pour Anïa ce n'était pas la peine, son masque l'en empêchait de toutes façons et ce n'était pas forcément par courtoisie que e demandais à Thésée, quoique, enfin, qui pouvait savoir c qui se tramait dans mon esprit tordu?

[HRP: Anïa souhaite poster, pardonnes notre retard Thésée mais internet ne reviens toujours pas à la maison, je l'espère au plus tard pour la semaine prochaine Wink Merci de ta patience FIN HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Anïa


Messages : 99


Caractéristiques
Vie Vie:
148/148  (148/148)
Cosmos Cosmos:
149/149  (149/149)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Sam 15 Aoû 2009 - 16:41

[HRP : désolée de ce délai de réponse mais internet n'est toujours pas installé depuis le déménagement]

Avant que Thésée ne reprenne la parole, Belgarath lui faisait signe que seul le sol pouvait lui servir de siège, pendant ce temps, il prenait appui sur l'écorce du magnolier.

Elle nous répondait concernant Raphy que je ne connaissait pas moi-même ... mais Belgarath semblait très bien la connaître ... Elle avait malgré tout un dialogue pompeux ... Elle était loin d'être aussi humble que les prêtresses apprenaient par le passé, toutefois, après ce que les athéniens m'avaient fait comme humiliations, je n'étais pas étonnée que les bonnes moeurs se perdent ... Elle nous parlait de menaces, nous ne l'avions pas menacée, nous demandions juste un petit service, elle regardait Belgarath et moi je la toisais mais elle ne pouvait pas voir mon regard derrière mon masque ... Maintenant, elle souhaitait marchander, décidemment ce peuple dont je me suis détournée est tombé bien bas, je n'ai aucun regret ... Là, elle souhaite savoir pourquoi nous voulons rencontrer Athéna, mais cela ne la regarde pas, de plus en croisant ses bras, elle ne s'ouvre pas du tout à nos demandes, le refus n'est pas loin, je sens que nous allons devoir nous débrouiller autrement ... Belgarath, lui continuait à fumer. Voilà maintenant qu'elle voulait que nous lui soyons redevables ou que nous lui offrions quelque chose et puis quoi encore elle ne voudrait pas que nous lui baisions les pieds, de mon vivant jamais je ne me serais comportée comme elle ... Belgarath s'avançait vers elle tandis qu'elle faisait une révérence tout en continuant de fixer du regard Belgarath avant de nous proposer que si nous n'étions pas satisfaits nous pouvions la tuer ... mais enfin à quoi joue t-elle, nous avons donné notre parole à Arcas ...

Belgarath arrivait maintenant juste devant elle, il était beaucoup plus grand qu'elle, elle devait certainement être plus petite que moi car lui et moi avions moins de différence de taille. Il se mis à éclater de rire, son rire résonnait dans les enfers avant qu'il ne soit arrêté par un manque de souffle. Enfin il la mettait au pied du mur, nous n'étions rien pour proposer un quelconque marché. Il m'amusait quand il prenait ce ton ironique pour tout passer en dérision. Enfin, je savais que nous aurons d'autres moyens pour rencontrer Athéna. Il sortit une autre cigarette et l'allumait comme l'autre avec une de ses sphères. Belgarath lui rappelait que nous, les spectres, enfin lui en particulier et sans qu'il ne sache qui je suis moi aussi, sommes des êtres de parole ... et que donc jusqu'à ce que cet entretien se termine nous ne la toucherions pas. Belgarath se mit à mes côtés en continuant son discours et en lui rappelant que seul un Dien peut attenter à la vie d'un autre Dieu et que donc nous, nous ne pourrions rien faire ...

Ensuite ... Ensuite, j'étais complètement troublée, il posait son visage juste à coté du mien et demandait si Athéna procédait à des mariages, je savais que nous, la déesse du mariage était Héra et celle des foyers, Hestia ... et il lui demandait aussi si elle ne trouvait pas que lui et moi allions parfaitement ensemble ... Il avait de ces idées ... Il ne savait pas encore qui je suis ... Si seulement il savait ... Jamais il ne l'aurait dit sur ce ton ... Mais quand même, malgré le ton ironique qu'il prenait pour se moquer de la prêtresse, son idée me plut et me faisait frémir en même temps, j'étais toute tremblante, seule lui, si proche à cet instant, pouvait le sentir ...

Il se détachait malgré tout rapidement et continuait son discours en lui rappelant que nous n'étions rien, et que nous n'avions rien à apporter.

J'apprenais qu'il y avait eu un fléau et que les spectres et les saints étaient alliés pour l'éradiquer et que donc nous ne pourrions être tenus pour responsables si guerre il y avait.

Belgarath me regardait maintenant, et tout aussi ironiquement il disait que je n'avait rien d'autre à offrir que mon masque, mais mais ça je ne pouvais m'en défaire ... mais effectivement, mes charmes sont toujours aussi tombeurs que par le passé.

Un large sourire se fit sur ses lèvres et il se tourna à nouveau vers la prêtresse en parlant de lui et de ce qu'il aurait à offrir, rien si ce n'est que quelques tours de magie. Et il la ramenait à la réalité de son peuple à elle, qui était le mien avant, ils ne savent que marchander désormais, je ne serais pas fière de ce qu'ils sont devenus si j'étais restée dans ce camp mais maintenant je m'en fiche complètement et sincèrement rien de cette vie ne me manque, je suis persuadée que Belgarath arrivera à deviner qui je suis et nous pourrons vivre tous les deux à l'ombre des enfers à la vue at au su de tous ... Il resta face à elle et lui posa une question quelque peu déconcertante à savoir si elle fumait ! Sacré Belgarath, il m'étonnera toujours.

Cétait à mon tour de lui répondre

« Sache Thésée, et comme l'a souligné Belgarath, que nous ne t'avons pas menacée et que comme nous l'avons promis à Arcas, nous ne ferons rien pendant le temps de cet entretien. Après en d'autres circonstances ou en d'autres lieux, je ne garantis rien ... Ensuite, ainsi que Belgarath te l'a précisé, nous n'avons rien à offrir pour un accord ou un marché ou autre car nous ne demandions qu'un service et qu'à ma connaissance, c'est gratuit ! Et pour les raisons de notre rencontre avec Athéna, elles sont personnelles tout comme les raisons qui te poussent à cacher les origines de ton nom ... Maintenant la seule question est : Acceptes-tu de nous donner ce service ? Oui ou Non ... Et pour ma part, je n'ai rien d'autre à ajouter »

Je sentais très bien que ça allait être non, de toutes façons, je savais que Belgarath avait d'autres moyens pour que nous puissions aller à sa rencontre mais ne sachant pas qui je suis, il ne pouvait pas se douter que je connais tous les couloirs secrets pour aller à sa rencontre ...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriela
Membre d'Or
avatar
Messages : 3261


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
162/162  (162/162)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mer 19 Aoû 2009 - 16:54

Si elle avait eu le moindre sentiment, sans doutes aurait-ce été un soupire profond, ces gens-là la prenaient vraiment pour une idiote ou quoi? ou peut être étaient-ils tout simplement simples d'esprit, car leurs paroles sonnaient comme des menaces, quiconque autre qu'elle l'aurait interprété de cette façon.
Le tutoiement commençait à l'agacer, elle finit par dire d'une voix calme et posée, car cette demoiselle ne faisait jamais un mot au dessus de l'autre. *

"Tout d'abord, sachez que la moindre des politesses serait de me vouvoyer comme je le fais pour vous, surtout lorsque des négociations sont sur la table."

Son langage pouvait paraître pompeux pour les humains nés au 21ème siècle, mais à l'époque où se situait l'action, il était on ne pouvait plus normal. Il n'y avait guère que les gueux illettrés et sans éducation qui pouvaient se vanter d'un langage plus fleurit et relaxe.

Ses yeux glacés se plissèrent légèrement aux paroles de la jeune femme, ajoutant par la suite un simple:

"Rien n'est gratuit en ce monde, et ce n'est pas à des spectres que je peux me permettre de l'apprendre...ne doit-on point payer pour traverser le stynx?"


Elle ne s'était même pas assise, pourquoi faire? Elle n'était pas grande de taille, mais ne comptait pas se rabaisser encore >< (minipouce!)
Thésée porta une main sur ses lèvres.

"Nous ne parlons pas de moi, de mon nom, mais de vous... je ne suis pas celle qui sollicite que je saches, je ne suis que l'intermédiaire, les considérations me concernant sont donc tout à fait inutiles...par contre, il est normal que je vous demande la raison qui vous pousse à vouloir rencontrer ma déesse, le contraire aurait -été étonnant voir stupide... je ne fais que mon travail. "


Cette précision apportée, elle remit une mèche de cheveux derrière son oreille avant de continuer sur ce même ton de neutralité qui pouvait se révéler agaçante.

"Je vous y emmènerais qu'à une condition, vous me devrez chacun un menu service en retour... c'est le prix pour un tête à tête avec la Déesse Athéna, sans souffrir l'interruption de l'un de ses chevaliers... surtout qu'ils sont clairement intenables en ce moment. C'est du donnant donné, et mon dernier mot concernant votre demande..."


Elle avait abaissé son prix, c'était bien parce que le spectre du papillon avait été aimable voir sympathique, et elle était sensible à la politesse.... une faille si faible dans ce carcan de glace.
Chez cette toute petite bonne femme, il n'y avait jamais un oui ou un non, mais tout devait être amené avec un argumentaire, ou bien enrobé, à l'image des diplomates de l'époque. Tout comme eux, il n'y avait rien de gratuit à rencontrer la personne pour qui elle travaillait, surtout lorsqu'on était humain. Il y avait un fossé entre eux, elle y comprit, et les dieux...
De plus, elle se détournait d'un travail pour son camps en les escortant, une perte de temps qu'il fallait combler un tant soit peu, car en diplomatie, il suffisait parfois d'arriver quelques secondes après une autre personne pour rater le coche...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 24 Aoû 2009 - 8:19

C'était pourtant clair et Anïa l'avait marqué elle aussi, un simple oui ou un simple non, mais forcément il fallat que les choses se compliquent! c'était toujours pareil avec les mortels, venaient ils d'Asgard ou du Sanctuaire, bref tout ce qui vivait était compliqué et en cet instant, j'aimais encore plus les Enfers et leur façon de fonctionner, un lieu simple avec des Lois strictes, voilà pourquoi je serais toujours fidèle au Seigneur Hadès, mais quoiqu'il en soit, il semblait que je n'étais pas le seul pour qui cette discussion commençait à être agaçante et je m'en réjouissais déjà...

"Tout d'abord, sachez que la moindre des politesses serait de me vouvoyer comme je le fais pour vous, surtout lorsque des négociations sont sur la table."

Un léger sourire passa sur mes lèvres, furtif certes, mais bien présent, me faisait elle une leçon de morale, à moi l'un de spectre les plus polis et courtois des enfers? Je l'avais tutoyé non par manque de respect, ni même par oublis du vouvoiement, mais tout simplement parce que cela m'amusait! La vie était un jeu dans lequel je choisissais des pions que je devais déplacer car je n'en faisais plus partit, elle reprit ensuite envers ma compagne de route aussi n'intervenais je pas, mais le Styx et le monde des hommes était bien différent et quand bien même nous les mettrions sur un pied d'égalité nous n'étions ni le passeur ni même ceux qui avaient instauré les règles du royaume.

Elle revint une nouvelle fois sur ce qui nous amenait à voir Athéna, une nouvelle fois je ne lui répondrai pas, car quand bien même elle ne faisait que ce qu'elle nommait "travail" les indiscrétions de ce genre ne sont pas révélés aux autres personnes qu'à Dieu.

"Je vous y emmènerais qu'à une condition, vous me devrez chacun un menu service en retour... c'est le prix pour un tête à tête avec la Déesse Athéna, sans souffrir l'interruption de l'un de ses chevaliers... surtout qu'ils sont clairement intenables en ce moment. C'est du donnant donné, et mon dernier mot concernant votre demande..."

Hum... le prix avait baissé, pour le moment, mais s'il en était ainsi cela signifiait que je pouvais aller encore plus bas et de toutes façons peu m'importait du temps que cela prendrait, j’avais l’éternité devant moi, était ce son cas ? Non bien sur que non, elle avait une mission à accomplir et perdait du temps ici en négociation, j’étais de part tous les points gagnant, mais cela s’en était elle rendu compte ? Je pouvais me dissimuler, ou encore lever une armée de spectre pour aller au Sanctuaire, cependant j’avais choisis la voix diplomatique et je commençais à le regretter. Alors que je prenais une nouvelle taff de ma cigarette je lui répondais…

« Te vouvoyer ne m’intéresse pas, et je connais bien mieux que toi les us et coutumes de la politesse, tu es quelqu’un d’aimable mais derrière ton discours à peine voilée se cache les méandres de la manipulation comme derrière tous les êtres humains qui m’aient été donnés de rencontrer. Ho les spectres n’en sont pas exempt, mais ceux là non plus je ne les vouvoie pas, rare sont ceux qui ont ce privilège. Conduis moi au Sanctuaire sans encombre et à ce moment là peut être reverrais je ma position à ton égard. Tu as été disposé à venir en ces lieux sur ma demande, je t’en remercie, mais il en faut plus pour m’attirer de la sympathie. D’autant plus que depuis le départ les négociations sont su la table uniquement parce que tu les y a mené, pour ma part je demandais un simple service que tu veux désormais marchander et pour lequel nous perdons un temps qui t’es précieux. »

Je pris quelques secondes pour reprendre la parole, dans ma tête les voix se faisaient plus forte et la pandora box du phénix noir qui se trouvai tà côté de moi se mis à briller, son propriétaire était donc revenu aux enfers… tiens je m devais de le voir celui là, peut être le ferais je avant Athéna …

« Pour ce qui est de ce que nous voulons à Athéna, je te l’ai dis, c’est personnel et cette échange ne peut avoir lieu qu’entre nous et elle, que entre un prêtre de sa Majesté Hadès et la Déesse Athéna, saches simplement que je suis en quête perpétuel de savoir ; cela te suffira, repose la question et tu aura encore une fois la même réponse… »

Mais je devais reconsidérer moi aussi mes positions, je n’étais pas stupide et encore moins mauvais marchand, aussi d’un simple geste de la tête j’acquiesçais, posant une seule question…

« Dis moi ce que tu attend de moi et je te dirai si nous concluons cet accord puisque tu veux le marchander. Si cela ne me convient pas, je te téléporterai d’où tu viens, si cela me convient nous partirons dans l’instant au Sanctuaire sacré… »
Revenir en haut Aller en bas
Anïa


Messages : 99


Caractéristiques
Vie Vie:
148/148  (148/148)
Cosmos Cosmos:
149/149  (149/149)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 24 Aoû 2009 - 23:50

Elle nous faisait encore des leçons de politesse …et elle nous réclamait encore de payer pour un service non mais pour qui elle se prend, ce n’est pas la déesse elle-même que nous avions devant nous …

Là, Belgarath la reprenait en lui rappelant que c’était elle qui avait amené les négociations, ensuite elle nous reprochait de perdre du temps, mais cela aurait été plus rapide si elle ne marchandait pas ainsi …

Saches Thésée, qu’il n’est pas plus poli d’imposer des négociations alors que nous ne demandions qu’un service …Et concernant les règles de traversée du Styx, ce n’est pas un service que les âmes mortes demandent au moment de leur passage … Ces âmes n’ont plus leur libre-arbitre comme lors de leur vivant, elles appartiennent toutes à notre Seigneur Hadès, ce sont les familles épleurées qui souhaitent que leurs défunts n’errent pas à jamais dans les Enfers …Ce n’est pas un service qu’elles demandent, c’est une faveur …Et comme te l’a dit Belgarath, considère que c’est une quête perpétuelle de savoir et que notre réponse sera elle aussi perpétuelle tant que tu n’auras pas répondu notre demande…

Elle commençait passablement à m’énerver, je prenais mon sceptre dans le dos et caressais d’abord une aile du caducée, puis je descendais par un serpent, je remontais par l’autre et je finissais sur l’autre aile de la même manière que de mon vivant pour me calmer, ce détail ne pouvait échapper à Belgarath.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19636


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Lun 31 Aoû 2009 - 10:29

Après avoir traversé les terres divines d'Ivalice, le petit fils de Zeus avait décidé de rentré en enfers pour voir ce qu'il se passait. Malgrés le fait qu'il est choisit de s'occupait de ce monde a la place du sombre monarque, il s'inquiétait toujours pour la santé de celui-ci. Hadès lui avait fait une promesse... et jusqu'a que ce jours n'arrive il allait continué a le servire. Le juge du Garuda c'était rendu a son domaine pour récupérait son surplis. Cela faisait déjà plusieurs jours que son armure baigné près des abyss. Elle était exposé dans un endroit secret et unique en son genre. Dans une grotte près de son palais, était installé de la lave, mais elle n'était pas aussi brulante que celle d'un volcan, c'était du liquide qui baigné dans la haine de tout ceux qui était condamné, c'est pourquoi le surplis du Garuda était si puissant. Il trouvait sa force dans la peur et dans n'importe qu'elle autre sentiments malsaints.

Une fois après avoir reprit son armure, il se dirigea aussi tôt a la première prison, cela faisait longtemps qu'il n'avait revu Haka, le spectre du Balrog était très occupé avec tout ces morts, mais il était également très informait sur ce qui se passé en enfers. Mais alors qu'il avait prit le chemin de la prison, il sentit plusieurs aura se manifesté, c'était étrange comme sensation... on aurait dit qu'une personne étrangère au enfers était arrivé jusqu'a la sixième prison... non c'était impossible, ces sens devait le trompé. Tout les serviteurs d'Hadès savait que personne ne pouvait traversé la porte sans en avoir payé le prix. Toutefois rien n'était sur, il se trompé peut-être... ces yeux n'avaient pas la facultés de parcourir une telle distance, le mieux était d'allait vérifié...

Le juge fit alors demi-tour pour se rendre a la sixième prison, plus il approcher et plus ces hypthoèse se vérifier. Les cosmos de Belgarath et Anaï était reconnaissable, par contre la troisième personne lui était totalement inconnu... l'aura qu'elle dégager était différente... vétu de son terrifiant surplis, il fit son apparition au coté des trois protagonistes. Ces deux spectres étaient bel est bien présent, mais l'autre... elle dégager une aura assez forte, non pas au niveau de sa puissance, mais quelque chose qui l'a rapprocher des dieux. Une prétresse ?... d'un regard assez agressif, il se tourna vers cette inconnu avant de prendre part a la discussion.



" Que fais-elle ici ? "

Simple et efficace, Belgarath allait devoir se justifier, il avait laissé passait une parfaite inconnu jusqu'a la sixième prison. Il savait que le spectre de l'Alraune était quelqu'un de sérieux et que s'il avait fait cela c'était qu'il avait ces raisons. Toutefois il vallait mieux pour lui qu'elle soit justifié.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Mar 1 Sep 2009 - 18:19

[HRP: Je me permet de poster car de toutes façon l'arrivée de Kazu change la donne et tu pourra rentrer chez toi en vie Thésée ^^ FIN HRP]
Thésée n'avait aps encore répondue que je sentais un cosmos approchant du lieu où nous nosu trouvions, s'il s'agissait d'un autre spectre je pourrais en faire mon affaire mais s'il s'agissait d'un juge tout finirait là. Je n'avais aps eu de réponse et quelque part Thésée comme nous les spectre gardions la tête haute et l'honneur de ne pas avoir cédé trop de terrain...
Par contre je n'aimais m'expliquer devant mes supérieurs, hormis Radamanthe à qui j'étais rattaché et le seigneur Hadès bien entendu, mais le cosmos qui approchais je le connais et déjà il me donnait d'affreux maux de tête pour trouver ce que j'allais pouvoir dire et malgré mon sens innée de la répartie et de l'improvisation, trop tard pour téléporter la prêtresse loin de tout cela, et mes illusions face à un être tel que Kazuki n'étaient qu'éphémère...
A l'arrivée du Seigneur Kazuki j'étais obligé de m'agenouiller, je savais que ne pas le faire serait très mauvais pour disons... non pas mon espérance de vie mais plutôt mon espérance de mort au sein du royaume d'Hadès, je n'avais pas les capacités pour vaincre un être tel que lui. Je me retournais vers la Blessure dont j'étais maintenant presque sur de l'identité bien que cela me paraisse encore peu probable mais je devais me rendre à l'évidence, une vérité qui me faisait peur? Oui sans aucun doute même si jamais je ne le reconnaitrais, déception? Non pas vraiment mais beaucoup d'interrogations, j'aurais aimé qu'elle soit en paix à jamais dans un des jardins d'Elysion... mais, non ce n'était pas le moment de penser à cela, j'incitais donc ma comparse à s'agenouiller également, mettre en colère le seigneur Kazuki n'avait rien de recommandable et même moi je ne m'y risquais pas...
Il posa une question simple et net, j'allais y répondre, mon genou au sol, mon visage vers la terre je me concentrais et répondis d'une voix audible mais beaucoup moins agressive et avec moins de jeux de mot que fasse à d'autre...
"Pardonnez moi Seigneur Kazuki, je prend l'entière responsabilité de mes actes. Comme vous le savez surement j'aime à me reposer auprès du magnolier sacré dont je me suis fais le gardien. Cette prêtresse est là sur ma demande car je souhaitais lui poser des questions auquelles seule une humaine comme elle pouvait répondre. De plus elle souhaitait rencontrer le Seigneur Thanatos, selon vos ordres, personne ne devait déranger le Dieu des Enfers, aussi ais je prit sur moi de lui mettre quelques obstacles, je pense être dans el vrai quand j'affirme que l'on ne rencontre pas si aisément l'un des Dieu souverrain des Enfers auquel nous avons tous, les 108 spectres, prêté allégence. De plus, le spectre de Bat à disparu, je souhaite le retrouver, peut être que la prêtresse savait où elle se trouvait, mais si vous me l'ordonnez, je la téléporte sur le champ dans son monde."
Je levais ma tête, mon regard était sur de moi et convainquant, je n'avais pas mentit, ou presque au Titan, mais je n'avais pas tout dis et cacher des choses qu'il apprendrait plus tard serait très mauvais pour moi...
"Altesse du Garuda, j'ai donné ma parole que rien ne serait fait à cette prêtresse en ma présence, je n'aimerais pas rompre ce serment, comme vous le savez je suis homme de parole. Avez vous de moi pour quelque chose maître Juge?"
Cela suffisait à prséent, j'étais en avant de tous, à genou ne bongant pas, le Garuda pouvait me tuer sur le champ mais j'avais donné ma parole, et même s'il s'en prenait à la prêtresse je m'interposerait, ma parole n'était pas une chose en l'air et je tenais à l'honorer, mieux valait pour la prêtresse que je la téléporte, mais pas avant l'ordre du Juge bien que cela me faisait grincer des dents. Mon orgeuil était mis de côté, je restais là, je ne bougerais pas, le Juge le savais, j'avais un caractère plus que bien trempé, c'était lui qui m'avait arrêté en Asgard alros que j'avais faillis tuer Belhys pour m'avoir touché. Mes maux de tête était fort et je devais prendre un peu de ma cigarette, ce que je fis, tenant le batonnet entre mon index et mon majeur de ma main droite...
Revenir en haut Aller en bas
Belhys

avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 4 Sep 2009 - 2:11

<----- Guidecca.


Estimant que Kyrian en avait vu bien assez comme ça, et que rester bloquée sur l'affaire des Fléaux ne la mènerait à rien, Belhys était passée à autre chose. C'est pourquoi elle avait pensé à trouver un endroit paisible pour se reposer, se ressourcer et aussi discuter sans être entendue par des oreilles indiscrètes. Le portail de pierre se rouvrit donc sur la sixième prison et son macabre lac de sang, sans un bruit et juste un peu de fumée ocre. Sobre et à nouveau silencieuse, elle allait répondre à Kyrian lorsqu'elle sentit quelque chose d'étrange. Ses pieds nus foulèrent le sol et la porte se referma derrière eux. Immédiatement elle lâcha la main du phoenix, et prudente elle regarda autour d'elle à la recherche de silhouettes.

Ce n'était pas normal. Il y avait le signe de non pas d'une mais bien plusieurs présences. Des cosmos significatifs même si elle ne pouvait pas tous les identifier. Elle reconnut aisément celui de Belgarath, mais deux d'entre étaient plus intriguants. L'un deux était pesant par sa puissance, sans nul doute celui d'un des trois juges. Maintenant elle ne s'expliquait pas ce que fichait un tel rassemblement dans un endroit aussi reculé et sordide des enfers... Sans parler d'un cosmos totalement inconnu, qui n'avait pas cette noirceur typique des Spectres.

S'avançant donc près de la marge de l'étendue sanguine, Belhys remarqua le groupe de personnes présentes. Soupirant alors d'exaspération, elle se prépara mentalement à reporter son recueillement tant désiré... En plus avec Kazuki dans les parages, ils étaient obligés de se tenir à carreau et de laisser leur conversation à plus tard. Murmurant entre dents, elle dit tout bas de manière à ce que seul le phoenix l'entende:

- Moi qui voulais du calme, c'est loupé. Aujourd'hui ça se bouscule aux portillons pour une raison que j'ignore. C'est bien la première fois que je vois autant de monde réuni ici... Et en plus il semblerait que nous ayons une invitée.

La Veuve Noire ignorait en effet le pourquoi de tout ceci, mais ce qui était sûr c'est que quelque chose d'inhabituel se passait. S'approchant sans bruit, elle dégagea une mèche ébène de ses yeux, avant de finalement faire une brève révérence en guise de salutation au Garuda. Cependant elle ne fit rien de plus, ne désirant pas interrompre la discussion en cours. Se dirigeant donc au chevalier noir par télépathie, elle lui demanda:

* Sais tu qui est cette humaine là bas? *

Lui qui connaissait la moitié des gens en armure au sanctuaire était bien le seul qui pouvait peut être éclairer sa lanterne...
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 4 Sep 2009 - 10:07

Arrow Guidecca

Je n'en ai aucune idée de ce qu'elle a bien pû vouloir dire par là mais j'ai l'impression que je ne vais pas tarder à le savoir!! Lui tenant toujours la main sans savoir exactement où l'on va, à part voir le sapindus afin qu'elle se repose, je la laisse me guider et à nouveau le portail de pierre s'ouvre devant nous et se dresse devant nous un tout autre décor.

Alors que derrière nous se ferment les portes de pierre menant à cette étrange caverne aménagée, devant nous s'étant à perte de vue un immense lac entouré de rives et d'où s'échappent des voluptes de fumée. L'oeil toujours sérieux mais avec une pointe de surprise, je laisse mon ouïe s'épanouir afin d'entendre tout ce qui nous entoure. Jamais je n'avais vu un tel endroit dans les Enfers, je ne savais même pas que ça existait. Sentant la main de Belhys lâcher la mienne, mes narines vibrent en sentant une puissante odeur de fer qui circule dans les airs. Je m'aperçois alors que ça vient de cet étrange lac de couleur rouge et qu'il s'agit d'un lac de sang!!

Ne bougeant pas, fixeant toujours le lac de sang où des corps en mouvement ne cessent de hurler, une intense douleur provenant de mon flanc gauche m'arrache un cri tandis que je perçois des présences en ce lieu. Quatre exactement dont deux que je connais parfaitement puis que je reconnais les cosmos de Belgarath et du Seigneur Kazuki mais les deux autres me sont inconnus... L'un d'eux est sombre, ce qui ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un spectre, mais l'autre m'est étrangement familier et ne ressemble pas du tout à celui d'un spectre mais plutôt à celui de... Non ce n'est pas possible??!! Qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire ici dans un endroit pareil??

Suivant Belhys jusqu'au bord de la rive, je regarde autour de moi et aperçois à mon tour le groupe à quelques mètres de nous. Il y a bien Belgarath ainsi que le Seigneur Kazuki et également deux jeunes femmes qui me sont totalement inconnues. L'une d'elle porte une longue robe noire et son cosmos est distinctif des spectres mais l'autre, qui est vêtu civilement aux couleurs chaleureuses, claires... Une partie de son cosmos me rappelle Raphy mais ce n'est pas le même de plus la boule de cosmos attachée à ma ceinture ne vibre pas ni ne brille. Alors qui donc peut-elle être?

J'entends alors Belhys marmonner en ruminant son mécontentement de voir autant de monde et de plus une intruse. Je ne dit rien car cela me laisse perplexe de ne pas savoir qui est cette jeune femme et m'avance à mon tour mais contrairement à Belhys qui s'incline simplement devant le juge, je pose directement un genou à terre et sachant que j'interromps la discussion je m'adresse au Seigneur Kazuki.

Seigneur Kazuki, la mission que vous m'aviez confiée a été remplie et le Guerrier Divin Myst d'Alpha me fais vous dire que j'ai accompli ce que vous attendiez de moi.

Ne disant plus un mot, je regarde le sol lorsque j'aperçois du coin de mon oeil droit un objet métallique. En la reconnaissant, des centaines de sentiments se bousculent en moi alors que je sens mon cosmos s'intensifier lentement et me recouvrir d'une enveloppe noire d'où s'échappent des flammes qui s'envolent vers le ciel. C'est à ce moment-là que j'entends la voix de Belhys dans ma tête me demandant si je connais cette humaine.

L'oeil toujours fixée sur la boîte qui n'est autre que mon urne et ce met, elle aussi, à vibrer comme si elle voulait me recouvrir, je réponds tout de même à Belhys de la même manière.

Je ne la connais pas et pourtant une partie de son cosmos m'est étrangement familier!!

Laissant de côté l'humaine, mon regard n'est plus posé que sur mon urne et malgré la douleur que m'inflige le sceau de Belgarath, je dois avouer que je n'ai jamais été aussi heureux de revoir mon urne et ce quelque soit l'état où elle se trouve bien que je le sache!!


Dernière édition par Kyrian le Dim 6 Sep 2009 - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anïa


Messages : 99


Caractéristiques
Vie Vie:
148/148  (148/148)
Cosmos Cosmos:
149/149  (149/149)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Ven 4 Sep 2009 - 18:06

Thésée n’eut pas le temps de répondre que déjà un surplis puissant approchait, j’avais déjà eu l’occasion de le rencontrer et je savais qu’il n’était pas commode et qu’il ne valait mieux pas être dans son collimateur. Il s’agissait de l’un des trois Juges, celui du Garuda : Kazuki Silfrid …

Dès son arrivée, j’allais m’agenouiller et j’ai eu la confirmation de bien faire après que l’Alraune se soit retourné vers moi. J’eus l’impression qu’il s’adressait plus à Belgarath qu’à moi. Aussi me contentais-je de lui adresser, avec toute la politesse et le respect qui lui est dû vis-à-vis de son rang, un seul mot :

« Seigneur ! »

Et je laissais Belgarath lui répondre et gardais la tête baissée jusqu’à la fin des explications de mon comparse. Dès que ce fut fait je relevais la tête presque de façon synchronisée comme si j’avais répondu en même temps que lui …

Je restais silencieuse en attendant la suite des évènements car je n’aimais pas m’imposer et je préférai plutôt observer tout ce qui se passait autour de moi … C’est alors que je sentais deux autres cosmos approcher, ils avaient l’air d’être des nôtres, je pense que je n’allais pas tarder à avoir confirmation, de plus, je sentais la boîte noire que portait Belgarath vibrer, mais enfin que cela pouvait-il bien signifier ? … Cela attirait mon attention …
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19636


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Sam 5 Sep 2009 - 14:28

Le plus terrifiant juge des enfers n'eu pas a attendre longtemps avant d'être repérait, sa force ainsi que son aura, ne pouvait trompé aucun spectre. Il avait toujours pour habitude de demander des explication au serviteur du sombre monarque, car les règle de Thanatos et Hadès ne devait en aucun cas être effreint. C'était le cas ici, une inconnu possèdant un cosmos très pur était arrivé jusqu'a la sixième prison. Sans l'aide des spectres cette personne n'aurait jamais pu traversé les autres domaines. Mis a part une exeption, ou l'autoriastion des dieux, Belgarath avait mal agis. Il aurait pu la laisser au porte des enfers et discuter avec elle la-bas... Les actions de ces spectres commençaient a l'embéter sérieusement... cependant, ce n'était plus dans ces cordes, ou du moins... il se moquer un peu de ce qu'ils pouvaient faire.

Néanmoins curieux, il demanda au spectre de l'Alraune de lui expliquer ce que cette personne faisait ici, très respectueusement il posa un genoux a terre accompagné de l'autre spectre, cette personne qui ne c'était pas présenter avec un nom, mais plutot avec celui de son surplis. Il écouta avec attention les paroles de son spectres, il s'agissait donc d'une prétresse... Odin ?... Asgard ?... non, ce cosmos était proche de celui d'Athéna... cette déesse qu'il detester autant que le sombre monarque. Il avait déjà ressentit un cosmos de même valeur lors de ces affrontement en guerre sainte.



"Altesse du Garuda, j'ai donné ma parole que rien ne serait fait à cette prêtresse en ma présence, je n'aimerais pas rompre ce serment, comme vous le savez je suis homme de parole. Avez vous de moi pour quelque chose maître Juge?"

Belgarath parlé de manière très courtoise, quelque chose qu'il n'avait que rarement entendu chez les spectres. Le juge ferma les yeux quelques instant, joué au personnage trop violent et toujours insociable faisait de lui une personne cruelle et detestable, c'était certainement mieux ainsi... il n'avait pas a s'attaché inutilement a des mortels. Le petit fils de Zeus laissa un léger soupir avant de prendre la paroles.


" Relevez-vous, "

Il fixa quelque seconde la pretresse, avant de se retourné, il allait se rendre au sanctuaire car des affaires l'attendait, s'il était revenu ici c'était pour la seule et unique raison qu'il voulait avoir des nouvelle du sombre monarque, Hélas pour lui, Hadès n'avait toujours pas trouvé de corps.


" Je n'ai aucunement l'intention de trahir t'a parole envers elle, mais ne franchis pas ce domaine. Evite de te faire remarquer par sa Majesté Thanatos ici, vous risquerez d'avoir quelques ennuis tout les deux. "

Alors qu'il avait reprit sa marche en direction de la porte des enfers pour se présenter au dieu de la mort, un cosmos attira son attention, c'étaient deux spectres, l'un deux était Kyrian, il le connaissait très bien, l'autre semblait être celui de Belhys, une présence qu'il avait déjà cotoyer par le passé. Il se rappeler même l'avoir invité a son domaine, mais pour le moment il avait d'autre chose a réglé. L'arrivé de ces deux spectres fit arréter le juge en mouvement, car comme a son habitude le chevalier noir du phoénix s'agenouilla devant la présence du juge afin de le saluer. Il lui fit également pars que sa mission avait été un succès, mais ca, il le savait déjà. Car il avait rencontré le guerrier divin d'Alpha près de ces terre natale. Sans rien dire, il ne félicita pas son chevalier noir a voix haute, même s'il lui était reconaissant. Il salua également du regard la jeune et ravissante Belhys avant de prendre congés, il devait tout dabord demandait l'autorisation a Thanatos de se rendre au sanctuaire. Même s'il n'y allait pas pour les gloire d'Hadès mais pour réglé ces affaires personnelles.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Sam 5 Sep 2009 - 18:05

Si mon esprit avait plus retranscrire par des mots ce que je ressentais à cet instant présent où le Garuda était arrivé cela aurait donné à peu près… « qu’est ce qu’il vient nous faire chier celui là » ; mais bon la stupidité n’était pas mon point fort et le suicide n’était pas une chose que j’avais déjà envisager. Me suicider moi ? J’aimais trop mon corps et ma personne pour y faire quoique se soit. Je restais à genou devant le Juge et parlais de manière courtoise et aimable, je savais me tenir en société et qui plus est devant plus puissant que moi, enfin tant que ces derniers m’inspirait quelque peu de respect, ce qui n’avait pas été le cas lorsque Belhys et moi avions rencontré Poséidon.
Celle qui portait le surplis de la Blessure et que je soupçonnais être Anïa m’avait imité et c’était restreinte à un seul mot, il valait mieux en effet devant le juge du Garuda qui avait déjà quelques mal à supporter me slongues phrases par moment.
Cependant aujourd’hui semblait être un jour différent, il nous demanda de nous relever et nous prodigua quelques conseils auxquels je répondais simplement…
« Merci pour votre clémence Seigneur du Garuda, j’enverrais la prêtresse auprès de Thanatos en temps utile afin de ne pas être accablé du sceau des traitres, à moins que vous ne désiriez l’y emmener vous-même »
Je fis une révérence mais c’est alors que deux autres cosmos s’approchaient de ce lieu, de la téléportation ! Un portail de pierre, mais alors, Belhys ?! Elle était revenue ! Ainsi je supposais qu’elle avait soigné ses blessures d’après le combat contre Kyrian, elle n’avait rien perdu de sa prestence et de ses courbes assassines, mais à en juger par son caractère que je connaissais, elle ne pensais pas tomber sur quelqu’un en venant en ces lieux. Mais je fus encore plus surpris lorsque je reconnus celui qui l’accompagnait, Kyrian ! Ainsi donc il était revenu de la prison et avec une puissance bien supérieure à la mienne, bien qu’il en soit ainsi, cela devait arriver un jour ou l’autre de toutes façons, à leur arrivée je ne manifestais pas de réaction particulière, allumant une nouvelle cigarette je saluais le Juge du Garuda avant m’avancer vers les deux « invités », Kyrian avait interrompus Kazuki, me délivrant une information qui n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd, le guerrier divin d’Alpha ? Pourquoi donc un Juge des enfers voudrait il rencntrer un ennemi ancestral du Royaume des Enfers, je fronçais les yeux, mais rien de plus, étant désormais devant Kyrian et Belhys…
« Il semblerait que nous ne soyons pas tranquille pour discuter même au pied du Sinpadus, n’est ce pas, Belhys ? Mais puisque vous êtes tous là et que je suis le seul à connaître tous le monde laissez moi faire les présentations… »
Je m’écartais légèrement montrant du doigt Anïa…
« Voici la spectre de la Blessure, récemment réincarnée et qui porte le nom... (j’hésitais un instant tant la ressemblance était troublante) … le nom d’Emu Hino, une agréable jeune femme qui m'a aidé pour les récentes missions qui nous furent confiées, pour les informations complémentaires concernant le masque et compagnie vous irez lui demander vous-même (je m’écarta vers l’autre personne) quant à elle (un sourire malsain face à Kyrian naquit sur mon visage) elle se prénomme Thésée prêtresse d’Athéna remplaçant Raphy cette dernière ayant eu… comment dirais je… une promotion en devant la Déesse de la Guerre, pareil que pour notre compagne la spectre, les informations complémentaires sont à demander auprès de l’intéressée »
Je portais sur une seule épaule la pandora box de Kyrian à qui, hormis ce sourire malcin en lui envoyant froidement que Raphy était devenue Athéna et que par conséquent il pouvait oublier tous ses rêves avec elle, je n’avais pas adressé un seul regard, la box quant à elle semblait vouloir retourner à son propriétaire en émettant un petit son similaire à une complainte mais…
« Silence ! ça viendra en temps utile et puis lequel d’entre nous à maltraité l’autre ? » Laissais je à l’objet avec un regard légèrement énervé et elle répondant avec une mélodie qui semblait la satisfaire se souvenant du moment où elle m’avait brulé les fesses.
« Pour les présentations dans l’autre sens, je pense que vous êtes assez grand pour vous présenter mais comme je suis bon prince et que, malgré ce que pense la prêtresse, j’ai été bien élevé, Emu Ino, je te présente Belhys une compagne de route avec qui j’ai fais équipe pour quelques mission et le gars là c’est… enfin c’était un spectre de renom et un ami fidèle, désormais je le décrirai plus comme un traitre qui veut se repentir, bref, il s’appel Kyrian »
Non je n’avais pas digéré ce combat stupide, non je n’avais pas digéré la faiblesse dont il avait fait preuve et par conséquent la trahison envers tout le royaume infernal, non je n’avais pas aimé le combattre et ma haine cachait en réalité une tristesse plus grande que l’on ne pouvait l’imaginer mais jamais je ne le reconnaîtrais même sous la torture. Je ne portais pas mon surplis, mais seulement mon costume noir à la chemise blanche, la cigarette à la bouche et mon air désinvolte comme à mon habitude même si revoir ces deux protagonistes des enfers changeait quelque peu ce que j’avais prévu. Je fis un geste pour que la spectre de la Blessure viennent nous rejoindre, elle était belle et avait des courbes délicieusement dessinées, encore plus depuis que je m’étais mis dans la tête que c’était bel et bien Anïa mais je voulais discuter avec elle en privé et ce n’était pas pour le moment, malheureusement…
Je m’avançais alors vers Kyrian, je n’avais pas ma canne en main, elle avait disparue lorsque je l’avais envoyé afin de tracer Wimber et je devais la retrouver, mais pour le moment le phénix noir était là…
« Tu veux la récupérer ? Ton armure ? Alors réponds à la question que je t’avais posé, si tu as la bonne réponse je te la rendrais, bien que même si ta puissance s’est accru, je ne sois pas sur que tu la mérite »
Récupérer son armure pour le phénix serait une chose facile, récupérer ma confiance et mon amitié était à des milliers d’années lumières de ce que qui se passait en ce moment. Mon regard était dur et froid, un peu comme lorsque je l’avais vu pour la première fois, débarquant de manière maladroite dans le royaume des Enfers, cela me paraissait être il y a si longtemps…
"Sois la bienvenue parmi nous Belhys, tes blessures se sont remises à ce que je vois"
Une petite phrase pour dénoter de la précédente, j'avais confiance en Belhys, voilà totue la différence entre elle et Kyrian.
Revenir en haut Aller en bas
Belhys

avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   Dim 6 Sep 2009 - 3:42

En retrait pour ne pas se mêler de ce qui semblait être une obscure affaire, Belhys demeurait cependant attentive à ce qui était dit. Une prêtresse? Que faisait une prêtresse aussi loin dans le Royaume Infernal? C'était une belle énigme, mais elle s'en fichait pas mal, après tout ce n'était pas son problème dans l'absolu. Étant donné que les ordres avaient été donnés, elle regarda Kazuki s'éloigner en le croisant du regard. Elle se souvenait vaguement d'une proposition d'entrevue, mais naturellement ce n'était pas elle qui irait la lui rappeler. Le fixant dans les yeux avec respect mais lui montrant qu'elle n'avait pas peur Belhys sourit légèrement, amusée.

Tous semblaient occupés à leur façon, surtout maintenant que le juge s'était écarté. Seule la prêtresse restait muette, mais ce n'était guère étonnant dans sa délicate position. La Veuve Noire se demandait si Kyrian allait se prononcer sur la question, ce qui ne serait pas étonnant. Si tel était le cas, la situation risquait de fortement se compliquer... pour ne pas dire dégénérer. L'expression fermée, les yeux rouges rivés sur le lac, elle laissait le vent agiter les pans de sa longue tunique écarlate.

Soudainement interrompue dans ses réflexions par l'Alraune, elle fronça les sourcils de manière glaciale. Avait-il oublié qu'il lui devait un certain nombre d'explications? Elle non. Certes elle lui faisait toujours confiance, mais il était bon qu'il se souvienne qu'une telle erreur ne pouvait pas passer inaperçue. Il lui faudrait plus que ça pour lui faire passer l'éponge. Belhys se contenta donc d'acquiescer en silence, ne voyant de toute façon pas ce qu'elle aurait d'autre à dire. Le collier aux pierres noires brillait encore à son cou...
Écoutant alors le Sorcier qui jouait les présentateurs, elle observait la nouvelle arrivée de manière égale, juste un peu sceptique. L'hésitation dans la voix de Belgarath n'était pas habituelle et cela ne faisait que confirmer ses suspicions. De plus la manière qu'il avait de décrire la Spectre le trahissait... Une "agréable jeune femme" ce n'était certainement pas une qualification banale venant de lui. Souriant d'un air mauvais et un peu moqueur à cause de cela, elle salua Emu Hino de la tête en guise de bienvenue, d'égal à égal, sans agressivité mais avec retenue. Il faudrait qu'elle fasse ses preuves si elle voulait monter dans son estime.

D'autre part elle sentait quelque chose d'électrique dans l'air, comme si un conflit allait bientôt éclater. Les laissant donc à leurs règlements de comptes, elle s'approcha de la mare pour y tremper les pieds nus, restant tout de même assez proche pour les entendre ou répondre en cas de besoin. Il était vrai qu'elle pouvait parier qu'une discussion enflammée allait s'enclencher, et sa curiosité était à son comble. La mygale sur son épaule ayant terminé son étrange travail, resta tout de même perchée comme si elle aussi était avide d'un peu d'action. Il fallait dire que depuis la fin des fléaux, les enfers étaient d'une ennuyeuse monotonie...

Admirant la réplique empoisonnée de Belgarath qui était comme de la musique pour ses oreilles, elle reçut la confirmation de l'orage à venir. Le sang qui baignait ses pieds à la peau pâle lui apportait du bien être, cette consolation qu'elle cherchait. Au loin on entendait les âmes en peine pleurer et crier de douleur, mais la Galitienne n'y prêtait plus trop attention par la force de l'habitude. D'ailleurs cela lui rappelait la très longue discussion qu'elle avait tenue avec l'Alraune, lorsqu'elle lui avait redonné une vision normale... mais cela semblait bien loin. Elle finit alors par lui répondre, assez absente.

- Je suis sur pied depuis bien longtemps déjà. Je suis celle qui s'en est le mieux sortie d'entre les quatre...

Elle faisait bien sûr allusion au combat, duquel elle était ressortie la moins blessée... On ne pouvait pas en dire autant de Kyrian qui était devenu borgne. Certes c'était inattendu, mais aussi mérité. Sa faiblesse d'esprit avait bien failli coûter la vie à trois spectres, et mettre en péril le trône des enfers. Mais d'ailleurs... Ou bordel était passé Hadès quand on avait besoin de lui ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des spectres autour du magnolier des Enfers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des spectres autour du magnolier des Enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp
» Gates Of hell " La porte des Enfers
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: 6ème prison : le Lac de sang-