Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Les pieds nus dans le royaume des morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 10 Mai 2010 - 16:14

Kyrian semblait amusé de la transformation d'Aak'ab. Enfin, il ne semblait pas, il était amusé. Aak'ab en était sur. Il ne savait pas si il pensait comme Kyrian ou seulement si il ressentait les émotions de ce dernier. Dans tous les cas, il savait que Kyriant était amusé.

Kyrian s'admirait.

Hey mais c'est moi!! J'ai pourtant pas de jumeau et... Waouh il est bien amoché mon oeil gauche!! Maintenant c'est sûr, je resterais borgne pour toujours mais ça me donne un air plus sexy je trouve!!

Kyrian répondit alors à la question d'Aak'ab.

Ben apparemment ton étoile s'est réveillée et tu as pris la forme de mon corps. C'en est même troublant tellement c'est bien fait. Je me demande bien c'est quoi comme étoile qui permets de faire ça!!

Les dernières paroles du spectre fit remonter en Aak'ab des paroles que son père avait tenu lorsqu'il était entré au service d'Hadès, juste avant de s'endormir pour une durée très longue.

Ton étoile protectrice est l’étoile Céleste de la Dualité.

Cela expliquait peut-être pourquoi il s'était changé en la personne qu'il regardait.

Mon étoile protectrice est l'étoile de la dualité. Enfin, c'est les dernières paroles de mon père que j'ai entendu avant mon réveil il y a peu.

Aak'ab essaya alors quelque chose. Il détourna son regard de kyrian, regardant la porte de l'enfer. Dès qu'il eut tourné la tête, il se retransforma instantanément en celui qu'il était avant avec en plus, une aura noire et des yeux rouges. Les pensées de Kyrian disparurent alors instantanément, même s'il se souvenait de tous ses souvenirs.

Il tourna alors la tête de nouveau en direction du phénix noir, reprenant alors instantanément les traits de ce dernier et ressentant alors les mêmes choses que lui.

C'est pas que c'est désagréable, mais il faudrait vraiment que j'apprenne à contrôler ce pouvoir rapidement. Si les Dieux reviennent et que je les regarde, je risque de prendre leur apparence et ressentir tout ce qu'ils ressentent. je voudrais pas leur manquer de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Nefertis
PNJ du Royaume des enfers
avatar
Rôle : Passeur des Enfers
Messages : 328


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 10 Mai 2010 - 22:02

Etrangement, la déesse des enfers ne connaissait pas Nefertis l'ange démone des enfers... et pourtant, elle était ici depuis le début... géner de cette situation, elle baissa la tête pour signe de respect et pour s'excuser de ne s'être présenter.

" Pardonnez moi ma reine, je me nomme Nerftis, l'ange démone des enfers. Mon rôle et d'aidé les âmes a trouvait leur chemin en ces lieux. "

Mais ce qui surpris le plus Nefertis était de voir l'ignorance de Persephone... elle ne connaissait même pas le prénom des trois juges des enfers pourtant réputé pour être les plus impitoyable et les plus puissant serviteur du sombre monarque. La femme d'Hadès ne semblait pas totalement s'interessait a ceux qui la protéger... étrange tout de même.. était-ce réllement la véritable maitresse des enfers qui se tenais devant elle ?... Sans rien ajouter de plus, la démone des enfers reprit la parole en évitant de couper celle de la reine.


" Avec votre permission je me retire. "

Redressant ces ailes, l'ange déchus reprit de la hauteur pour s'envoler dans le ciel et retrouvait son domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 12 Mai 2010 - 10:32

Continuant d'admirer mon corps de "semi-Apollon"... Ben oui si j'avais pas été aussi amoché, j'aurais pû dire que j'avais un corps d'Apollon mais là c'est plus le cas!!... Enfin bref. Tout en continuant de m'admirer, je descends mon regarde et m'arrête au niveau de mon cou où m'interpellent des marques. Je sais bien à quoi elles sont dûes. L'une d'elles est la morsure de Belhys et les deux autres sont les coupures infligées par Belgarath. Je ne savais pas qu'elles étaient aussi profondes et voyantes.

C'est alors que la voix d'Aak'ab me ramène à la réalité tandis qu'il m'apprend que son étoile protectrice est celle de la Dualité d'après son père. Encore une étoile dont j'ignorais l'existence. Mais d'après le nom et ce que je vois, il peut prendre la forme de la personne qu'il regarde. Je me demande si en même temps qu'il prend l'apparence, il prend instantanément possession de ses attaques,techniques, histoire et tout ce qu'il a vécu... Rien que d'y penser s'en est effrayant mais en même temps ça en fait un adversaire redoutable!!

Je le vois alors tourner la tête vers la porte et reprendre son apparence originelle tout en gardant ses yeux rouges et son aura noire caractéristique des spectres. Puis il me regarde à nouveau et reprend mon apparence. J'en souris tellement ça me fais bizarre de me retrouver en face... de moi!!

C'est sûr que si tu prends l'apparence des Dieux devant eux, ça ne leur plaira pas mais moi ça me fera sûrement rire. Et puis tu pourras toujours leur dire que tu as du mal à contrôler ce nouveau pouvoir, ce qui est la vérité. Mais dis-moi, quand tu prends l'apparence de quelqu'un, tu prends en même temps conscience de ce qu'ils ressentent mais également leurs souvenirs, leur histoire et leurs attaques? Et je connais ton étoile protectrice mais tu es le spectre de quoi?

C'est vrai ça!! Je connais son nom, son étoile protectrice, je vois son pouvoir mais il est le spectre de quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 12 Mai 2010 - 18:30

Les problèmes de transformation et le fait de se retrouver devant lui-même faisait sourire Kyrian. C'était compréhensible même si il aurait été plus logique d'être inquiet de se retrouver devant son double.

C'est à ce moment là que Kyrian pris la parole. Il expliqua qu'en effet, prendre l'apparence d'un Dieu devant lui pourrait être pris comme un manque de respect. Mais comme le dit si bien Kyrian, ce serait marrant et Aak'ab ne savait pas encore utiliser son pouvoir. Il posa ensuite la fatale question, savoir si Aak'ab apprenait tout de la personne qu'il copiait mais aussi de quel spectre il était.

Aak'ab répondit alors.

En effet, je sais tout de toi, toutes tes techniques, toute ton histoire, tes sentiments à l'heure actuelle, je les ressens aussi. Mais ce qui est bizarre, c'est que j'ai l'impression d'avoir tes sentiments et mes sentiments et encore un autre sentiment que je ne contrôle pas. J'ai envie... enfin... envie de te tuer. Ne le prends surtout pas mal, je ne sais pas pourquoi je pense cela. Et pour ce qui est de ta deuxième question, je ne sais pas... A moins que...

A ce moment là, des paroles de son père lui revinrent à l'esprit.

Maintenant, on te connaîtrait sous le nom d’Aak’ab, le spectre du Doppelgänger.

Je me souviens de ce que mon père m'avait dit. Je suis le spectre du Doppelgänger. Cela expliquerait donc mes "sentiments" à ton égard.

Aak'ab pensa alors à quelque chose qu'il dit alors à Kyrian.

J'ai une idée, il faudrait me trouver une cape avec une capuche, comme cela, mon apparence serait caché à la vue des autres. Tant que je ne contrôlerais mon pouvoir, il faudrait que je fasse cela, tu ne crois pas?

Alors que les deux spectres discutaient entre eux, la démone qui parlait avec la déesse partit.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 13 Mai 2010 - 20:03

En tout cas j'ose pas imaginer tout les fous rires qu'on pourra avoir avec Aak'ab. Je sens que les Enfers seront encore plus animés qu'avant. Mais même si c'est amusant,ça a tout de même un côté effrayant si il prend en même temps connaissance des attaques des personnes qu'il prend l'apparence. Une chose est sûre, en combat il ferait un adversaire aussi redoutable que le Seigneur Kazuki.

Tout en pensant à ça, il répond à ma première réponse. Plus je l'écoute, plus je prends conscience qu'il est un redoutable spectre et quand il dit qu'il ressent une envie de... Me tuer??!! Quand il prend l'apparence des gens, il a envie de les tuer en même temps?? Ouh bon sang alors là ça devient quasiment flippant!! Et en plus il me dit de ne pas le prendre mal. C'est pas que je le prends mal mais je suis pas rassuré d'un coup mais pourtant je n'ai pas envie de fuir!!

Je ne sais pas pourquoi mais je le plains. Il vient d'être transporté dans le monde des Enfers avec un pouvoir qui lui permet de prendre l'apparence des personnes qu'il regarde ainsi que leur souvenirs, techniques mais en plus une envie irresistible de tuer cette personne qu'il a devant lui. Je viens juste de faire sa connaissance mais j'ai envie de l'aider. D'aider cet homme victime d'une sorte de malédiction qui l'impose de tuer la personne dont il prend l'apparence.

Tout en réfléchissant à cela, je l'entend répondre à ma deuxième réponse alors que mon visage n'affiche plus son habituel sourire mais une infinie tristesse pour le sort de cet homme. Ainsi donc il est le spectre du Doppelgänger... mais c'est quoi un doppelgänger?? Puis j'entends sa proposition qui me tire de mes reflexions.

Une cape avec une capuche pour te cacher du regard des autres le temps que tu contrôles ton pouvoir?? Oui en effet c'est même une excellente idée. Il faudrait en parler à son Altesse Hadès mais en attendant... je vais te prêter quelque chose qui fera l'affaire le temps que tu ais ta propre cape.

Affichant à nouveau mon sourire, j'intensifie lentement, brievement mon cosmos et un buit similaire au cri aigu d'un oiseau se fait entendre. Et c'est exactement cela car, dans le ciel des Enefrs, un oiseau noir qui n'est autre qu'un phoenix et laissant une traîne de flammes noires se rapproche de nous. Levant mon bras droit je laisse l'oiseau se poser sur son perchoir et lui caresse la tête tout en l'entendant ronronner de contentement.

J'ai besoin de prendre quelque chose dans mon urne, mon ami.

Sur-ces mots, le phoenix frotte sa tête contre ma joue puis s'envole dans des flammes noires qui ratérissent à mes pieds pour laisser apparaitre mon urne. Ouvrant le couvercle, je prends la chose désirée et le referme. Je caresse à nouveau mon urne pour lui signifier que j'ai fini et à nouveau mon urne devient flammes noires qui se transforment en un bel oiseau noir s'envolant dans le ciel du royaume de notre Maître.

Je me tourne alors vers Aak'ab et lui tend le vêtement que je tiens dans mes bras et qui n'est autre que ma cape avec capuche offerte par Belgarath avec le phoenix noir brodé au dos.

Ce n'est pas le totem du Doppelgänger mais cela fera l'affaire en attendant et t'évitera des ennuis au sein de notre armée. Mais dis-moi... Ces envies de meurtre... C'est ton armure qui te l'impose... je veux dire comme une voix qui te dis de tuer la personne dont tu prends l'apparence ou c'est vraiment ce que toi tu souhaites au fond de toi? Et... C'est quoi un Doppelgänger? Une sorte de démon avide de meurtre??

Peut-être qu'en sachant plus sur ce surplis et ces pouvoirs, je pourrais l'aider plus que je ne le peux.
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Dim 16 Mai 2010 - 17:57

Kyrian répondit immédiatement à Aak'ab.

Une cape avec une capuche pour te cacher du regard des autres le temps que tu contrôles ton pouvoir?? Oui en effet c'est même une excellente idée. Il faudrait en parler à son Altesse Hadès mais en attendant... je vais te prêter quelque chose qui fera l'affaire le temps que tu ais ta propre cape.

Ce serait... gentil de ta part.

Kyrian augmenta son cosmos. Aak'ab sentit la puissance du spectre. Bien qu'il pouvait tout copier de Kyrian, il ne pouvait copier sa puissance. Aak'ab le savait, le phoenix noir était plus puissant que lui.

Dès que Kyrian eut augmenté son cosmos, un oiseau apparut dans le ciel. Il était noir et laissé derrière lui une trainée de flammes noires. Aak'ab reconnut instantanément le phoenix ou tout du moins, il supposa rapidement que c'était un phoenix car il vint se poser sur le bras de son confrère.

J'ai besoin de prendre quelque chose dans mon urne, mon ami.

A peine Kyrian eut prononcé ces mots que le phoenix partit en flamme et une urne apparut où la cendre tomba. Il l'ouvrit et récupéra quelque chose dedans, et le phoenix réapparut, repartant dans le royaume d'Hadès avec toujours la même trainée de flammes noires.

Aak'ab trouvait le phoenix beau et il pouvait être un allié puissant. Kyrian avait de la chance d'avoir un tel compagnon avec lui.

Kyrian tendit alors ce qu'il avait récupérer dans l'urne à Kyrian. Selon les souvenirs de Kyrian, il s'agirait d'une cape offerte par un autre spectre qui était en fait, une spectre. Si les souvenirs étaient bien bon, Belgarath était son nom.

Ce n'est pas le totem du Doppelgänger mais cela fera l'affaire en attendant et t'évitera des ennuis au sein de notre armée. Mais dis-moi... Ces envies de meurtre... C'est ton armure qui te l'impose... je veux dire comme une voix qui te dis de tuer la personne dont tu prends l'apparence ou c'est vraiment ce que toi tu souhaites au fond de toi? Et... C'est quoi un Doppelgänger? Une sorte de démon avide de meurtre??

Avant de répondre à Kyrian, Aak'ab récupéra la cape et l'examina. Un magnifique phoenix noir était brodé dans le dos de la cape. Il l'enfila et remonta la capuche sur sa tête, ne laissant rien apparaître de son visage.

Aak'ab répondit alors à Kyrian.

Merci. Pour tout te dire, ce que je ressens est bizarre. Quand je vois quelqu'un et que je prends son apparence, j'ai envie de le tuer car je veux le remplacer, ou tout du moins, au fond de moi, une force veut prendre sa place. Sinon, ce qu'est un Doppelgänger? Je n'en ai aucune idée. Peut-être qu'Hadès pourra répondre à cette question. Lorsque mon père m'appris que j'étais... ce spectre, il ne m'expliqua pas ce que cela signifiait.

Aak'ab changea alors totalement de sujet. Il s'approcha de Kyrian afin de lui chuchotter à l'oreille.

Mais dis moi, est-ce réellement une Déesse? Elle semble oisive et j'aurais pensé qu'une Déesse aurait eu beaucoup de chose à gérer.

Il avait dit cela en faisant un signe de tête montrant la Déesse oisive dans son coin.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 19 Mai 2010 - 17:35

Ne le pressant pas, je le laisse récupérer la cape de mes mains et le regarde l'examiner. En plus si on y réfléchis bien, on est pas du tout pressés... surtout quand on regarde notre "chère" Déesse à nos côtés. C'est pas possible d'être comme ça. Même un escargot ferait plus de choses alors que là... rien!!

La voix d'Aak'ab me répondant me sort de mes refléxions et en le regardant vêtu de ma cape, je me dis que j'ai un bon coup d'oeil. Elle lui va comme un gant!! On pourrait même croire qu'elle a été faite pour lui... sauf que ce n'est pas le cas!! Je fais que lui prêter en attendant qu'il ait la sienne.


Et ça me fais plaisir qu'il en soit content. Après tout c'est normal de s'entraider entre spectres. J'écoutes attentivement ces réponses et apparemment, c'est quelque chose au fond de lui comme une force, qui veut prendre la place de celui qu'il prend l'apparence. Interessant et effrayant à la fois. Mais c'est dommage que son père ne lui ai pas dit ce qu'était un Doppelgänger. Notre Altesse Hadès nous en dira plus mais j'ai bien l'impression qu'il s'agit d'une sorte de monstre ou de démon avide de pouvoirs.

Tout en réfléchissant à cela, je le vois s'approcher de moi et me demander, en chuchotant à mon oreille, si il s'agit bien de perséphone.
Etouffant un éclat de rire suite à sa question et son mouvement de la tête en direction de la personne concernée, je lui réponds tout aussi bassement de sorte que la Déesse ne nous entende pas.


Ben à vrai dire, je me le demande aussi. Soit elle n'est pas totalement réveillée soit ce n'est pas la femme de notre Maître. Même un escargot serait plus actif et aurait plus de mémoire concernant son armée!!

Et c'est peu de le dire. Tout ce qu'elle a fait pour l'instant, c'est crier sur Némésis qu'elle n'a pas reconnu et ne connait même pas les noms de ses spectres!! Vous parlez d'une déesse!!
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 19 Mai 2010 - 19:26

Ben à vrai dire, je me le demande aussi. Soit elle n'est pas totalement réveillée soit ce n'est pas la femme de notre Maître. Même un escargot serait plus actif et aurait plus de mémoire concernant son armée!!

A ces mots, Aak'ab se mit à rire.

Il redevint ensuite sérieux. Il réfléchissa à tout autre chose. Bien qu'ayant le pouvoir de se transformer en la personne qu'il pouvait voir et ainsi tout récupérer de cette personne, il allait falloir qu'il apprenne à utiliser ce pouvoir et peut-être d'autre pour pouvoir éxécuter les missions que le Seigneur Hadès pourrait lui donner.

Aak'ab recula alors d'un pas pour parler à haute voix.

Dis moi Kyrian, j'ai pu sentir une variation d'énergie émanant de toi lorsque tu as appelé le phoenix. Et j'ai beau connaître tout de toi, il faudrait que j'apprenne aussi à utiliser cette énergie. Pourrais-tu... m'aider?

Aak'ab espérait que Kyrian pourrait lui expliquer ce qu'était cette énergie car bien que connaissant Kyrian sur le bout des doigts, il ne savait pas encore faire le tri dans sa tête pour trouver toutes les informations dont il avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Ether

avatar
Messages : 89


Caractéristiques
Vie Vie:
80/80  (80/80)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 19 Mai 2010 - 22:22

    Une douce lueur éclaira la porte des enfers, une douce lueur qui devint les courbes d'une femme aux atouts jeunes et sensuel. Une robe se satin noir entoura dès lors la silhouette alors que la lueur n'était plus. Un premier regard de la dame, son teint d'ivoire et son regard violine se plantèrent sur les présents alors que son silence en disait bien plus que tous les mots du monde. Une douce aura l'entourait alors qu'elle laissa un sourire doux et chaleureux naitre sur son minois désirable. Un parfum capiteux et entêtant envahit alors les environs, offrant à la dame un espace totalement sien. S'approchant des deux protagonistes, la dame laissa encore quelques secondes perdurer son silence alors qu'elle avait entendu les dernières paroles des locuteurs sans pour autant avoir chercher à les capter. Dame Ether n'était pas une spectre comme les autres, elle en commandait à eux bien souvent. Garante des paroles du dieu monarque des enfers, elle était porteuse du verbe des enfers et protégée par bien des êtres puissants. Levant doucement sa main dans les airs, une lueur éclata tel un flash. Refermant ses doigts dans l'air, apparut alors son spectre acéré. Ether laissa la bise qu'elle venait d'appeler, disparaitre. Laissant alors sa voix briser la léthargie des lieux.

    -" Bien des questions ne trouvent jamais de réponse, bien des questions sont l'objet d'épopées et de quêtes sans retour. Pourtant, j'entends vos questionnements et il me pèse de vous savoir égarés. Car, vous êtes tout comme mes enfants et cela même si nous ne partageons pas la même chair. Dans nos cœurs ressuscités brule le même espoir et le même idéal."

    Ce n'était pas pas animosité ou même pas manque de respect que la prêtresse n'avait pas levé le regard vers la Déesse. Perséphone, Déesse kidnappée par les soins d'Hadès, son coeur ne sera jamais dévoué au enfers et cela même si elle montre ses plus belles œillades au grand Hadès. Malgré la présence de la déesse, personne ne trouvait le chemin vers l'illumination, il était don bien inutile qu'une prêtresse prenne la peine de descendre de son château pour montrer le chemin. Et pourtant, Ether était ici et ça pour conduire les siens vers leurs buts et ça quoiqu'il lui en compte.

    -" Approchez vous donc, voilà trop de temps que vous êtes ici sans savoir la direction à prendre. Je vous entendrai, avec patience, et prendrai le même chemin que vous. Alors, soyez promptes à m'exposer les ombres de vos cœurs... qu'ils soient de nouveau tout tourner vers notre but Ultime..."

    Une légère vibration émana de son sceptre alors qu'elle venait de le planter dans le sol. La prêtresse n'était pas divine mais elle avait accès au divin. Elle était donc la mieux à même de diriger les pas de l'armée d'Hadès ... les dieux n'ont pas le temps de vagabonder ça et là, Ether adresse un regard à Perséphone tout en tentant de rester respectueuse et dévouée.

    -" Votre majestée, l'entrée des Enfers et le confins de bien des malins. Retrouvez la quiétude d'Elysion au coté de votre époux et de ses frères... il n'est pas temps pour vous de rejoindre votre Mère, Déméter, ni point de vous mettre en danger inutilement."
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 20 Mai 2010 - 10:48

Je me disais qu'avec cette déesse, on allait pas s'ennuyer et j'avais pas tord. Même Aak'ab se met à rire de ma description de notre chère divinité. Ce n'est pas que je ne suis pas respectueux envers mes Maîtres mais quand on voit Dame Perséphone, on a plus envie d'aller s'endormir dans un coin qu'autre chose. En plus elle est tellement dans son petit monde que les Enfers pourraient s'écrouler, elle ne s'en rendrait pas compte.

Je regarde à nouveau Aak'ab et m'aperçois, à son air sérieux, qu'il est encore plongé dans ses réflexions. Ne pas savoir ce que représente son surplis et surtout avoir les réponses aux questions qu'il se pose sur ses pouvoirs mystérieux et effrayant l'intrigue énormément et je le comprend. Je serais dans le même cas si je ne connaissais rien de l'armure que je porte. Seulement contrairement à mon ami, j'ai eut toutes les réponses que je voulais assez rapidement.

Bien qu'étant un chevalier noir au service de notre Maître Hadès, le phoenix noir me donne un pouvoir immense et une immortalité. Toutes les morts que j'ai eu, je ne les ai jamais vu comme telles... Simplement comme une sorte de repos où je récupère mes forces et en acquiert d'autres. De plus ma connaissance du feu me permets de le manier selon ma propre volonté et plus important... Je ne fais qu'un avec mon armure que je considère comme ma seconde peau et je la respecte comme si elle était moi.

En pensant à tout ce que j'ai vécu avec elle et ce que je vivrais encore, un sourire s'affiche sur mes lèvres mais la voix d'Aak'ab l'efface bien rapidement pour laisser la place à de la surprise. La variation d'énergie émanant de moi?? Il doit sans doute parler de mon cosmos. Il veut donc que je l'aide à utiliser son cosmos et le maîtriser à la perfection!! Je peux toujours essayer mais je peux rien promettre de mes dons de précepteur!!

Réflechissant à la meilleure façon de m'y prendre, je pose mon index droit sur mes lèvres et les tapote d'un geste machinal quand une légère et douce lueur provenant de la porte attire mon regard. Laissant ma reflexion de côté, j'intensifie légèrement mon cosmos qui m'entoure d'un aura sombre et chaude tandis que la lueur laisse la place à la silhouette d'une jeune femme vêtue d'une robe de satin noire.

Tout en la fixant, j'abaisse mon cosmos qui disparait tandis qu'une aura entoure l'inconnue. Mais estelle vraiment une inconnue?? Je n'en est pas l'impression. Bien que ne l'ayant jamais vu, mon moi-profond ainsi que mon cosmos me disent que je la connais. Je la regarde s'approcher de nous, cette jeune femme dont l'aura n'est nullement hostile et c'est lorsqu'après avoir levé la main et dans un flash fait apparaître un sceptre que je la reconnait enfin.
Car l'arme qu'elle porte en ses mains n'est pas un simple sceptre mais bien celui de la prêtresse de notre Maître. Pour l'avoir vu plusieurs fois, je le connais bien. Ainsi donc la prêtresse de notre Maître est également revenue parmi nous. C'est une excellente chose car elle le secondera mieux que Dame Perséphone.


L'écoutant, je sens une certaine joie et satisfaction m'envahir. Elle est bien de retour et notre armée ne s'en rendra que plus puissante. En entendant ses dernières paroles à l'attention de Dame Perséphone, j'étouffe un fou rire. Enfin on ne l'aura plus dans les pas surtout qu'elle n'a pas l'air plus utile que cela.
Puis je pose un genou à terre devant la nouvelle venue en signe de respect.


Dame Prêtresse, vous savoir de retour parmi nous dans les Enfers et aux cotés de notre Mâitre ravive encore plus la flamme de ma dévotion envers son Altesse Hadès. Soyez la bienvenue chez vous. Je suis Kyrian, chevalier du Phoenix noir au service de Notre Maître.

Sur-ce, je me tais et attends les réactions d'Aak'ab, de notre prêtresse mais aussi de Dame Perséphone... quoique...
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Messages : 20187


Caractéristiques
Vie Vie:
438/438  (438/438)
Cosmos Cosmos:
660/660  (660/660)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 20 Mai 2010 - 22:09

Après son petit tour sur terre qui n'avait rien donné... le petit fils de Zeus fit enfin son retour au sein du royaume des morts. Le serviteur le plus puissant du sombre monarque avait finnalement put récupérait tout ces pouvoirs après sa défaite face à son grand père. Cette petite balade dans le monde des vivants lui avait permis de régénrait ces pouvoirs, il avait retrouvé la vue et pouvait de nouveau compté la-dessus pour vaincres ces futurs adversaires. Passant par le chateau d'Hadès, notre jeune héros apprit par d'autre serviteur que les sombre monarque n'était pas encore rentré de l'Olympe... il devait encore trainé... mais qu'importe, il ne s'inquiétait pas pour lui car Thanatos était partie le rejoindre.

Descendant les marches qui mener au enfers, le prince des ténèbres se mit a réfléchir a leur prochaine objectif. Maintenant que Kazuki avait atteint le sien et tué Zeus il allait pleinement savouré ces tout nouveau pouvoirs en servant fidèlement le dieu des enfers. Cependant... il n'avait pas oublié ces petits projet personnel... il allait attendre de voir comment Myst et les autres allait réagir avant de faire quoique se soit. Atterissant enfin en enfers, le juge du Garura se rapprocha de la porte des enfers. Il reconnu immédiatement la présence de... non ?... cela ne pouvait être Kyrian ?! depuis quand le phoénix noir était devenu si puissant ? il portait pourtant une armure secondaire...

Il se rappeler de sa première rencontre avec ce gamin immature et faible d'esprit... il avait bien changé depuis. Sa force était tout aussi grande que celle de Kazuki à ces débuts. Enfin... il serait tout de même surpris de le voir atteindre le même niveau que celui qu'il avait à présent. Kazuki se sentait vraiment fort et quasiment invulnérable. Mais ce n'était qu'une image... il était encore loin d'égaler la forces des deux jumeaux des enfers. Quoique...


** Nani ?... quel est ce cosmos... **


Contrairement à d'habitude, l'athmopshère des enfers n'était pas devenue étouffante devant l'arrivé du juge du Garuda, lui qui faisait trembler les morts a chacun de ces pas. Quelque chose avait changé... et c'était cette personne qui en était responsable. Près de cette pré"sence, il y avait un autre spectre qu'il n'avait jamais rencontré ainsi que la déesse des enfers. Il avait demandé a Nefertis de lui transmettre un petit message, mais il semblerait que son absence n'est pas était aussi longue que prévus.

Vétu de son surplis au ailes resplendissante, le petit fils de Zeus fit son apparition au grand jour. Dévoilant son visage ténébreux et si froid d'expression. Il jeta un regard assez vif sur le novueau spectre ainsi que vers cette nouvelle personne. Son accoutrement lui était familier de plus ce qu'elle tenais dans la main ne voulait dire qu'une chose... il devait s'agir de la prétresse des enfers, celle qui commande l'armée des spectres après les deux jumeaux des enfers. Il fallait s'y plié, malgrés son statut de plus puissant guerrier il se devait de repsecter la hiérarchie imposé par Hadès. Arrivant près de la déesse des enfers qui avait le plus haut rang enc es lieux, le titan des enfers posa un genou a terre en baissant la tête, posant le poing serré sur sa poitrine.



" Majesté Persephone, pardonnez mon absence, je suis de retour. "

Sans rien ajouter de plus, le petit fils de Zeus resta muet quelques seconde, son cosmos avait beaucoup changé depuis sa fusion avec celui d'Ahina. Il était devenue bien plus calme et raisonable. Redressant son regard, il se pencha légèrement vers celle qui avait dorénavant le commandement de cette puissante armée.



Restant à genou, le prince des ténèbres continua de sa voix monotone, sans vraiment d'expression envers les siens. Seul le dieu des enfers avait tout son respect. Il n'avait d'ordre à recevoir que de celui en qui il avait juré de protéger. Il prit tout de même la peine de se présenter... en tant que juge des enfers il se devait de l'accueillir ouvertement en attendant l'arrivé du véritable maitre des lieux.


" Je vous souhaite un bon retour parmi nous grande prétresse. Je me nomme Kazuki de l'étoile Céleste du Garuda. "
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1603


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 21 Mai 2010 - 5:48

    La douleur lancinante qui lui barrait le dos était une blessure, certes, mais n'arrivait pas à la cheville de celle faite à son orgueil par ce maudit gamin qu'il avait failli exterminer. Quelle que soit l'entité le possédant, il voulait à tout prix la retrouver et s'y confronter pour lui prendre la vie, et pourquoi pas celle de son hôte dans le mouvement. Nul ne pourrait l'en empêcher, ce ne serait pas la première victime qu'il ferait de sang-froid : il était habitué au comportement glacial d'un meurtrier pour avoir du le faire sien alors qu'il sillonnait les champ de bataille les plus sanglants, engoncé dans l'uniforme et la cuirasse des glorieuses légions romaines au nom de qui il se battait de son vivant. Les choses n'avait pas tant changé, car il était maintenant à nouveau vêtu d'une armure. Et si son poids, son sens et ses couleurs différaient, le principe était le même.

    Celui de laisser entendre une dévotion sur laquelle s'axait la possession d'une telle tenue. Mais pour n'avoir jamais rencontré celui qu'il devait servir, Alessio ne pouvait que dédaigner la servitude à son égard qu'il avait pu discerner chez la plupart de ses compatriotes infernaux. Le rencontrer en personne serait une solution mais il n'y tenait pas, n'étant guère convaincu que cela puisse modifier son avis ou même l'impressionner, et ce même s'il était question du sombre seigneur lui-même. Après tout, il n'avait jamais été trop porté sur la religion et s'en remettait le plus souvent au hasard plutôt qu'à une quelconque autorité supérieure de son vivant. Et même si leur existence était maintenant apparente par le fait même de sa renaissance sous cette forme immortelle, il ne pouvait qu'être sceptique sur leur toute-puissance tant vantée qu'on lui prétendait inégalable pour le commun des mortels, et même pour eux qui avaient dépassé ce simple stade.

    Une rumeur comme quoi nul ne pourrait les toucher sans leur consentement et disant que tout affront leur étant lancé reviendrait automatiquement en direction de l'initiateur pour qu'ils n'aient pas à s'abaisser à le supprimer de leurs mains. Si c'était là la vérité, cette force était celle qu'il lui fallait pour écraser la bête endormie dans l'enfant responsable de son état de faiblesse présent – sans son surplis, sans doute plusieurs fractures auraient-elles germé de part et d'autre de son corps après avoir rencontré la paroi avec une telle violence. Pouvoir faire danser cette créature prétentieuse dans sa paume avant de l'écraser en refermant sa poigne serait une infinie allégresse à laquelle il ne pouvait qu'aspirer tant il était ivre de vengeance après avoir été maltraité par cet insouciant bambin devenu être malsain. L'habit ne faisait pas le moine et il avait manqué de méfiance en s'en prenant à lui, c'était certain.

    Il avait l'espace d'une seconde oublié dans quel univers mystique il était entré et dans quel contexte il devait à présent évoluer, et ce avec tous les risques que pouvait impliquer un tel déroulement. Ne pouvant s'empêcher de maudire celui à qui il devait l'insoutenable douleur courant perpétuellement le long de son échine depuis le heurt le plus virulent depuis son retour à la vie, il pénétra sa nouvelle demeure d'un pas que soutenait l'énervement malgré l'humeur égale qu'exprimaient ses traits. Son visage au teint halé avait absorbé toute espèce d'émotion, et même la douloureuse grimace arborée suite au choc n'était plus qu'un lointain souvenir. Les fondements même du jeu d'acteur sont de savoir voiler ses sentiments à autrui pour ne laisser paraitre que ce qu'on veut bien offrir au monde extérieur.

    Aussi, en abandonnant derrière lui le portail par lequel il avait opéré son retour, il troqua également cette moue absente contre l'ombre d'un sourire charmeur, ne laissant rien paraitre de son courroux passé. Nombreux étaient les convives à ce qui semblait être une réunion improvisée où tous se retrouvaient par hasard à discuter, identiquement à l'assemblée à laquelle il s'était mêlée dès son arrivée sur place lorsqu'il obtint cette seconde chance nimbée d'occultes ténèbres. S'y joindre ne pourrait que l'aider à se purger de cette haine viscérale le poignardant aux tripes depuis qu'il avait recouvré toute sa lucidité... D'après les apparences et les auras dégagées, plusieurs ici lui étaient d'un cran supérieur : aussi devrait-il mesurer ses mots s'il ne voulait pas finir plus endolori que ce n'était déjà le cas. Un ton mielleux fort approprié serait son meilleur accessoire.

    Bien le bonsoir, gente compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 21 Mai 2010 - 10:36

Alors que Kyrian était en train de réfléchir à comment enseigner l'utilisation de son énergie à Aak'ab, une lueur apparut à l'entrée des enfers, à quelques mètres des deux compagnons et de la déesse. Lorsque la lueur s'estompa, elle avait laissé place à une charmante demoiselle habillé d'une robe de satin.

Les yeux d'Aak'ab se posèrent instantanément sur elle et dans l'ombre apportée par la cape de Kyrian, la transformation eut lieu sans que quiconque ne puisse s'en apercevoir. Un flot d'information traversa l'esprit d'Aak'ab lui en disant plus au sujet de la visiteuse. Il s'agissait de la prêtresse d'Hadès. Aak'ab baissa alors promptement les yeux, retrouvant sa forme initiale et interrompant le flot d'image qui s'insinuait en lui.

Il imita Kyrian et posa un genou à terre. Après que ce dernier eut donner son identité à la prêtresse, Aak'ab l'imita une nouvelle fois.

Bonjour Prêtresse. Je me nomme Aak'ab, spectre du Doppelgänger.

Il n'avait pas relevé depuis qu'elle était arrivé. Il ne voulait pas manqué de respect à la prêtresse et il ne voulait pas qu'elle voit qu'il ne maitrisait pas encore ses "dons".

Un nouveau spectre, plus puissant qu'Aak'ab et Kyrian fit son apparition. Il se posa et avança doucement vers l'assistance, posant un genou à terre devant la déesse et lui présentant ses hommages à cette dernière et à la prêtresse.

Avant qu'il eut fait cela, les yeux d'Aak'ab et du nouveau spectre s'était croisé reproduisant une nouvelle fois la transformation et le flot de souvenir. Avant de détourner le regard pour arrêter ce flot, Aak'ab eut le temps d'imprimer plusieurs choses au sujet de ce spectre. Il était un des juges des enfers, c'est à dire l'un des plus puissants spectres au service d'Hadès et c'était un parent de Zeus.

Il allait vraiment falloir qu'Aak'ab apprenne à contrôler ses pouvoirs car tout savoir de tout le monde pourrait lui attirer des problèmes à court terme et heureusement que Kyrian avait prêté sa cape à Aak'ab, pour le moment, ça lui permettait de faire passer ses transformations inaperçues.

Un nouveau spectre fit son apparition arrivant dans le dos d'Aak'ab. Une voix mielleuse se fit entendre.

Bien le bonsoir, gente compagnie...

Aak'ab changea alors légèrement de position pour voir le nouveau venu. L'effet escompté fut plus violent que ce qu'Aak'ab aurait pu penser. Toute cette haine refoulée au fond du nouveau spectre submergea Aak'ab et, cumulé avec la haine et l'envie de meurtre qui sommeillait au fond d'Aak'ab à chaque qu'il prenait l'apparence d'une personne lui fit perdre la tête.

Aak'ab bondit alors en direction d'Alessio, poing en avant. Il bougea si vite que l'air souleva la capuche d'Aak'ab dévoilant... le double d'Alessio. Seule la cape et les yeux rouges les différenciait.

Est-ce qu'une personne allait réagir suffisament rapidement pour empêcher Aak'ab d'accomplir son méfait?
Revenir en haut Aller en bas
Ether

avatar
Messages : 89


Caractéristiques
Vie Vie:
80/80  (80/80)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 21 Mai 2010 - 13:07

    Le sourire de la prêtresse ne faiblissait pas. Les arrivées ne se concluaient pas avec la sienne et son apparition au début des enfers allait surement titiller la curiosité de beau nombre de Spectres. Mais Ether n'était pas contre un rassemblement des siens, il était même de bon augure qu'ils soient aussi promptes à la retrouver au commencement de leur royaume. Les présents la saluèrent, avec une politesse et un respect qui lui fit réellement plaisir. La déesse, quant à elle, ne répondit pas et demeura dans sa léthargie, il était peut-être temps qu'on prenne les devants pour s'occuper d'elle. Ether soupira longuement, fallait-il qu'elle la fasse porter jusqu'aux portes d'Elysion ? Son visage dépité ne dura qu'un simple instant, elle retrouva son sourire instantanément, tentant de demeurer la plus sereine et limpide possible. N'était-elle pas le général de cette si belle et puissante armée des ombres ? Ainsi il était temps qu'elle reprenne le flambeau de son maître et qu'elle mène à bien ses buts tout en optimisant les prochaines actions des spectres. Son silence perdurait, mais il n'était nullement lourd. Les enfers retrouvaient, elle était d'une beauté sans limite et d'une puissance terrifiante, Ether était sur son territoire et elle sentait chaque once de cosmos au travers de son corps parfait...

    Les arrivants la saluèrent, c'était avec anticipation qu'elle s'était tenu aussi longtemps au milieux de cette place. Son regard violine embrassant les environs, il était peut-être temps pour elle de reprendre la parole car tout les spectres présents semblaient attendre ses prochaines paroles. Voilà que le petit Fils du Dieu maitre de l'Olympe vint s'ajouter à la longue procession de loyaux Spectres d'Hadès. Son regard s'arrêta sur chacun d'entre eux, les toisant avec légèreté pour tenter de lire dans leurs esprits. Bien qu'il n'était pas nécessaire d'user de magie pour comprendre leurs pensées ... bien souvent, leurs expressions, leurs paroles et leurs gestes les trahissent bien assez vite. Alessio était surement le plus manipulateur du groupe, bien que sa loyauté ne soit pas entravée, le ton de sa voix ne trompait pas la prêtresse qui lui offrit un magnifique sourire avant de d'entr'ouvrir légèrement les lèvres.

    -" Tant de spectres si rapidement rassemblés... voilà une première marque de loyauté envers notre maître à tous. Bien que je ne sois pas totalement sourde aux raisons de votre arrivée en ce lieu. Bien qu'il ne s'agisse pas de la salle de mon château et que l'entrée des enfers soit dangereuse pour un tel rassemblement, il est peut-être temps de me poser vos interrogations."

    Car il était certains que la plupart des arrivants et ceux qu'elle avait rejoint, soit troublés par quelques interrogations que ce soit. Le rôle premier d'une prêtresse et de tenter de répondre à leurs troubles par la voix de leur dieu. Elle était intimement liée à Hadès et le dieu noir transparaissait en elle à chaque instant. Ether n'aurait donc aucune mal à faire en sorte qu'ils puissent tous reprendre leur héroïque épopée pour de nouvelles glorieuses victoires offertes aux Enfers, à Hadès. La prêtresse laissa son cosmos s'intensifier pour faire apparaitre un siège, non pas qu'elle était épuisée, sa marche ne fut pas longue et les enfers sont un enchantement pour elle, mais il était bien plus convenable de recueillir et dispenser de bonnes paroles assise. Cela conférait à l'échange un peu plus de légitimité et de dévotion à l'autre. Car Ether était dévouée à tout ses Spectres, dévouée à rendre leur procession la plus simple et facile possible. Leur offrant soin, amour et compassion. N'était-elle pas celle qui les représentait tous ? Lévitant au coté de son siège, le sceptre d'Ether se tenait tout prêt à la protéger... mais la Prêtresse était d'une quiétude et d'une sérénité extrême.

    -" Ainsi, une nouvelle ère prend naissance dans notre royaume, le silence ne sera plus symbole de passivité. Je viens de nouveau vers vous pour vous aider dans vos missions, vos aspirations, mais surtout pour faire parvenir vos messages, vos questionnements et vos envies devant notre maître Hadès. "

    L'odeur de souffre était une chose habituelle dans les enfers, mais ce parfum n'était plus le même en présence d'Ether. La prêtresse dégageait une aura qui transformait les lieux pour les rendre plus enclins aux confidence et à la confiance. Sa présence n'était-elle pas symbole de la présence de leur dieu ? Car Hadès avait le regard toujours tourné vers celle qui le loue et se dévoue entièrement à lui. Les pensées d'Ether n'ont aucun secret pour le divin Monarque.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 21 Mai 2010 - 14:07

... Quoique si je dois attendre une quelconque réaction de celle qui sert de femme à notre Maître, je peux attendre pendant encore un demi-siècle. Elle a l'air tellement perdue dans ses pensées que c'est à peine si elle s'est rendue compte de l'apparition de notre prêtresse. Je jette malgré tout un coup d'oeil à Aak'ab et le vois poser un genou à terre puis se présenter. Si il a regardé dans les yeux notre prêtresse, il doit tout connaître d'elle et le connaissant, surtout qu'il est nouveau, il a du le faire. Tout ce que j'espère concernant ses pouvoirs, c'est qu'ils...

Un hoquet de surprise interrompt mes pensées quand une aura au loin se fait sentir. Instinctivement, un sourire se dessine sur mes lèvres. Un sourire non pas malicieux mais de bonheur car oui je suis heureux. A mesure que je ressens ce cosmos plus que familier s'approcher de nous, mon coeur entre en ébulition tant la personne que je respecte le plus après son Altesse Hadès est de retour aux Enfers. Et cette personne, c'est le Seigneur Kazuki que je respecte comme un second père.

Le laissant s'avancer vers nous, il faut avouer aussi que je n'ai nullement l'intention de faire quoique ce soit, je sens son regard se poser sur Aak'ab... qui lui rend prenant son apparence durant un bref instant avant de détourner le regard. Mon regard toujours porté sur mon nouveau compagnon, je le sens de plus en plus destabilisé par son pouvoir. Et il n'a encore rencontré qu'une infime partie de l'armée de son Altesse Hadès.

Je remarque du coin de l'oeil que le Seigneur Kazuki s'est agenouillé devant notre prêtresse même si je sais très bien qu'il n'acceptera jamais de recevoir un quelconque ordre venant d'elle. Il n'a toujours vécu que pour notre Maître et il en sera toujours ainsi. Tout comme moi je serais prêt à tout pour venir à son secours en cas de besoin.

M'apprêtant à revenir sur Aak'ab, un nouveau cosmos se fait sentir et celui-ci n'est pas vraiment celui d'une personne que je tiens dans mon coeur. Je ne le connais pas vraiment en plus même si nous servons le même dieu mais une chose est certaine concernant cet homme, il n'obtiendra jamais rien de moi.

Un sentiment de danger me met alors en alerte quand je sens le cosmos d'Aak'ab prêt à exploser. Je regarde mon ami et en effet c'est le cas. Je connais le pouvoir d'Aak'ab et avec tout les sentiments qu'il doit lire et ressentir d'Alessio, il ne va pas tarder à lâcher prise.

Et c'est ce qu'il se passe. Avant même que j'ai le temps de réagir, je le vois bondir vers Alessio dévoilant par la même occasion son pouvoir.
Ne perdant pas une seconde, je m'élance à mon tour, oubliant le Seigneur Kazuki, Dame Perséphone et la prêtresse des Enfers. Tout ce qui compte pour moi à l'instant est d'arrêter Aak'ab et l'empêcher de commettre le pire.

M'élançant à la poursuite de mon nouvel ami, j'arrive enfin à le rattraper alors qu'il s'apprête à tuer Alessio. Et d'un bond je le plaques face contre terre, juste à quelques centimètres des pieds du Djinn. A califourchon sur son dos, je sens sa haîne déferler en lui et grandir de seconde en seconde. Le retournant brutalement, j'approche mon visage du sien de sorte à ce que son regard ne croise que le mien et rabaisse par la-même occasion la capuche sur sa tête.

Tu ne dois pas laisser cette chose en toi prendre le dessus Aak'ab!! Tu dois lutter même si c'est dur. Tu dois montrer à ce monstre que c'est toi qui commandes!! Je n'ai pas envie de te faire mal alors reprends-toi!! Ne penses à rien et redeviens-toi même!!
Tu m'a demandé de t'apprendre à maîtriser ton cosmos mais avant cela, tu dois savoir maîtriser cette chose en toi. Ne le laisses pas faire. Je te promets que je t'aiderais pour ton cosmos mais tu dois d'abord montrer à cette chose qui est le patron et ça il n'y a que toi pour le faire. Je te laisserais pas tomber tant que tu ne maîtriseras pas ton pouvoir, promis!!

Sur-ce je me tais mais restes toujours sur lui. Lui bloquant les jambes avec les miennes, tenant fermement ses bras avec mes mains et ma tête collée à son front de sorte qu'il ne voie que moi. Une chose est certaine, c'est que cette bête en lui ne m'aura pas aussi facilement!!
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Messages : 20187


Caractéristiques
Vie Vie:
438/438  (438/438)
Cosmos Cosmos:
660/660  (660/660)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 21 Mai 2010 - 21:09

Resplendissante, la prétresse des enfers était tout aussi belle qu'une étoile. Mais ce coté physique n'interessait guère le prince des ténèbres. Son coeur brisé et gelé au fond de lui ne pouvait plus connaitre l'amour. Après avoir salué la ravissante prétresse, un nouveau spectre fit son apaprition, il devait s'agir de Alessio, il en avait déja entendu parlé de la part de Hypnos. Un homme redoutable qui mérité bien un statut de juge des enfers. Toutefois.. son attitute nétait pas respecable. Sans se présenter ni même salué Persephone comme il se devait, Alessio s'adressa a eux comme de simple compagnon. Une arrogance qui aurait pu lui couter la vie si Kazuki n'était pas de si bonne humeur. Mais avant qu'il n'ai put remballer cet insolent, la pretresse prit la parole pour s'adressait à tout les spectres présent. Le petit fils de Zeus l'écouta attentivement mais n'avait rien a lui dire. Après tout il n'avait aucune question à laquelle elle pouvait répondre... baissant légèrement la tête en fermant les yeux, notre jeune amis réfléchissait à la manière dont il allait bien pouvoir s'éclipser, il n'avait plus rien à faire ici.

C'est alors que quelque chose d'inatendu se produisit... un cosmos s'intensifia ! c'était le nouveau spectre ! il c'était lancé contre Alessio ! pourquoi ?... nul ne le savait... en tous cas, le juge n'allait pas se rabaissait au point d'arréter cet idiot. Ces petits jeux d'enfants lui faisait même honte. Comment de tel homme qui était censé servir le sombre monarque pouvait tomber si bas en la présence de Dame perséphone. Kyrian eu l'envie de s'en mêler pour arréter la folie de Aak'ab. De toute façon, il n'était pas assez fort pour faire flancher Alessio.

Le plaquant au sol avec force, le phoénix noir avait réussit a l'arréter juste avant que celui-ci ne commette une erreur. Toutefois... lorsqu'il tomba au sol, sa capuche tomba et dévoila son visage... incroyable... un jumeau ? non impossible... même les jumeau avait des traits différents. Aak'ab possédait exactement les même défaut au visage que Alessio. Qu'est-ce que cela voulait dire ? était-ce une de ces capacités spéciale ? en tous cas, le prince d'Ivalice n'avait jamais entendu parlé d'un tel pouvoir. Mais qu'importe qui il était, cela ne l'interessait pas. Tout comme la prétresse qui s'installa confortablement dans un siège qu'elle avait invoqué par on ne sait qu'elle magie. Elle continua son discours sans se présenter au juges. Certe il avait un rang inférieur mais cela ne voulait rien dire. Car au niveau de la puissance, Kazuki était bien au-dela de tout ceux présents ici, s'il se plié à cela c'était par respect envers Hadès.

Suivit les paroles de Kyrian pour arréter son soit disant amis. Il parlé du cosmos... de controler ces emotion et de vaincre ce qu'il avait a l'interieur de lui... Kazuki n'y comprenais pas grand chose, mais n'avait qu'une seule envie, partir d'ici. Il s'ennuyé déja et c'était un très mauvais signe pour tout ceux qui était présent. Bref... il était temps pour lui d'aller prendre l'air ailleur. Restant à genou il se tourna vers la prétresse d'une voix froide et clair.



" Pardonnez moi pour cette scène aussi lamentable que pitoyable, je me ferais une joie de leur apprendre les bonnes manière. Mais par respect envers vous je m'en occuperait plus tard. "

Enlevant sa main de sa poitrine, le juge enleva son casque pour dévoiler son visage au grand jour, des cheveux fonçès qui s'adapté bien aux couleurs sombres de ces yeux. Il redressa ces yeux vers sa prétresse pour reprendre.


" Si vous me le permettez j'aimerait me retirez. "
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1603


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Sam 22 Mai 2010 - 7:39

    C'est avec une troublante sérénité qu'Alessio accueillit la charge de l'inconnu. Mais s'il était quiet en apparence, comme avait pu le sentir son assaillant, il n'en allait pas de même intérieurement et cette agression caractérisée serait le prétexte qu'il lui fallait pour se passer les nerfs. On ne pourrait lui en vouloir de se battre puisqu'il n'était que l'innocente victime de cette histoire, et que toute riposte ne relèverait que de la légitime défense. Aussi laissa-t-il son cosmos exploser et monter en flèche, prêt à l'emploi et bouillonnant d'une tension nocive ne pouvant qu'encourager à s'en tenir à l'écart tant il paraissait pouvoir être corrosif si son propriétaire lui en laissait la liberté. Exhalé par tous les pores de sa peau, ce halo à la teinte violine ne pourrait qu'être l'instrument de son apaisement si nul ne faisait barrage à l'incompréhensible violence de l'homologue qui le prenait à présent pour cible.

    Qu'il vienne, le romain n'attendait que cela pour passer à l'action et le neutraliser à sa manière – belliqueuse, en l'occurence, au vu de l'instabilité de son humeur. En s'en prenant à lui, son assaillant venait de se coincer le doigt dans les rouages d'un engrenage explosif n'attendant que de lui sauter en plein visage et n'allant pas tarder à le faire s'il persistait à croire qu'il pouvait le blesser, non content de l'attaquer sans que ne transparaisse quelque motivation que ce soit à ce geste bien loin de toute franche camaraderie. Aurait-il du s'attendre à mieux de la part des bêtes ombrageuses peuplant le Pandémonium ? Ce fut sur cette question qu'il concentra en ses mains une forte quantité d'énergie ne demandant qu'à être exploitée. Il était dommage pour les Enfers d'avoir à perdre si bêtement l'un de leurs soldats mais ce destin avait été choisi par celui qu'il prendrait un plaisir malsain à martyriser, puisqu'il s'offrait si gentiment à la flamme de colère habitant présentement les entrailles de celui qu'il prenait pour cible.

    Je décline toute responsabilité si je viens à le faire disparaitre...

    Cet impudent allait pouvoir voir qu'il n'avait pas tiré le bon numéro et qu'avoir la présomption de blesser si simplement plus fort que soi ne lui serait d'aucune utilité, et ce à jamais puisque tout semblait indiquer qu'il disparaitrait ici de sa main. Et alors que le Djinn levait cette dernière pour préparer une frappe assez forte que pour avoir raison de celui auquel il se retrouvait confronté par la force des choses intervint un gêneur. Et s'il venait de lui rendre un fier service en le débarrassant de cet attentat inopiné, son interception n'en était pas moins agaçante. Comment ne pas lui en vouloir alors que ses actes venaient de soutirer à l'étoile céleste du Rêve toute chance d'en faire son sac de frappe en armure. Mais plus que le mécontentement, ce fut la stupeur qui se saisit de lui alors qu'il déchiffrait les traits du captif pour y reconnaitre les siens, copie idéale de sa physionomie.

    S'il n'était pas d'une beauté exceptionnelle et encore moins pourvu de traits physiques sortant du lot et se distinguant de la normale, il était certain de ne pas être si commun qu'un duplicata exact puisse exister sans être né de la même mère que lui. Or donc, il s'agissait soit d'une tromperie, soit ses parents avaient plus de comptes à lui rendre qu'il ne l'aurait cru de prime abord en renaissant – ce qui ne pourrait que le motiver à aller les torturer maintenant qu'ils croupissaient en ces lieux. Laissant au Phénix Noir de maitriser le perturbateur, Alessio préféra pour sa part détailler ce visage ressemblant au sien comme deux gouttes d'eau. Aak'ab, avait-il dit. Ce nom n'avait aucune consonance italienne, et aussi immorale qu'ait été sa conduite tout au long de sa vie, il doutait que son père ait été jusqu'à s'éloigner à ce point de ses racines pour donner naissance à un enfant illégitime, surtout d'une ressemblance si frappante.

    Laissant l'accablante pression qui pesait sur les lieux s'évaporer de même que le faisait son aura, il prit soin de consigner ce phénomène en tête mais s'en désintéressa : à en voir la façon dont le juge en présence – car il avait fini par le reconnaitre comme tel – avait dardé du regard en sa direction, il était ic aux côtés de hauts dignitaires, ce qu'avaient confirmé les paroles de l'élément féminin de leur menue réunion. Il ne fallait pas oublier que s'il était rôdé à la discipline militaire, ce n'était pas le cas des mécanismes infernaux, et s'il y connaissait une hiérarchie il ignorait tout des postes détenus par tout un chacun. Aussi dut-il réparer sa bévue, passant outre ses nerfs à fleur de peau pour se faire élégance et courtoisie plus encore qu'à son arrivée.

    Veuillez m'excuser pour cet incident... Prêtresse, risqua-t-il. Elle n'avait pas l'air d'être des leurs, soldats, ni même d'être spécialement habilitée au combat : c'était la solution la plus plausible. Soyez assurée que je n'y suis pour rien et que je n'ai pas connaissance des griefs qu'il peut avoir à mon égard. Du reste, puisque vous vous proposez si aimablement de faire office de lien entre nous et sa majesté Hadès, pourrais-je vous demander ce qu'il en est de la nomination d'un troisième juge ? J'ai cru comprendre que l'une des places était vacante...

    L'ambition suait de ses propos à un tel point qu'elle en était presque palpable. Il ne s'en cachait pas : cette place, il la briguait. Il ne savait encore que peu de choses sur ce nouveau cadre de vie mais se savait apte à en légitimer la possession, et ce même si cette seule requête avait de quoi faire ordonner sa décapitation sur-le-champ. Mais n'était-ce pas cette audace qu'il venait de faire reconnaitre à tous les individus en présence qui le distinguait du peuple et l'élevait au-dessus de la masse ? Celle-la même qui faisait qu'il était différent d'eux, et à ce titre méritant au moins une place de candidat au titre tant convoité ? La réponse qui viendrait scellerait son sort aussi bien que son avenir, mais à n'en pas douter, il venait d'entrer une clé nébuleuse dans la serrure de la destinée et d'ouvrir la porte qui le conduirait à de bien mystérieux lendemains...
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Sam 22 Mai 2010 - 14:21

Aak'ab avait sauté sur dernier spectre étant apparut aux portes des enfers. En cet instant, Aak'ab ne ressentait qu'une seule chose, de la haine. Non pas envers le spectre sur qui il allait se déchainer, mais à cause des sentiments refoulés de ce spectre.

Alors qu'Aak'ab allait commettre l'irréparable, Kyrian s'interposa, attrapant son ami et le plaquant au sol, l'immobilisant du mieux qu'il pouvait. Aak'ab se débattait en tout sens pour se libérer de la forte poigne du phoenix noir. Il mit son visage face à face avec celui d'Aak'ab mais ce dernier ne voyait plus. Ce n'était pas lui qui contrôlait son corps. C'était comme si une entité inconnue s'était emparé de son esprit et de son centre moteur faisant faire à Aak'ab ce qu'il voulait.

Tu ne dois pas laisser cette chose en toi prendre le dessus Aak'ab!! Tu dois lutter même si c'est dur. Tu dois montrer à ce monstre que c'est toi qui commandes!! Je n'ai pas envie de te faire mal alors reprends-toi!! Ne penses à rien et redeviens-toi même!!

En cet instant, Aak'ab n'entendait qu'à peine Kyrian. Il était perdu dans des rêves terrifiants où il ne contrôlait pas son corps mais... ce n'était ni un rêve, ni un cauchemard. C'était bien la réalité. Il ne contrôlait plus son corps mais une parcelle de l'esprit d'Aak'ab subsitait encore.

Calme toi mon fils.

Cette voix apaisante qu'il connaissait bien essayait de le calmer, lui demandé de reprendre son calme, de reprendre conscience et d'arrêter immédiatement avant qu'une mauvaise chose ne se fasse. Plus la voix parlait dans son esprit, plus l'inconscient d'Aak'ab laissait place au conscient.

Les traits du visage d'Aak'ab changèrent alors. Le visage d'Alessio disparut laissant la place au visage de Kyrian. Les pensées d'Aak'ab revinrent dans l'esprit d'Aak'ab, lui faisant oublié toute la haine qu'il avait pu ressentir.

Tu m'a demandé de t'apprendre à maîtriser ton cosmos mais avant cela, tu dois savoir maîtriser cette chose en toi. Ne le laisses pas faire. Je te promets que je t'aiderais pour ton cosmos mais tu dois d'abord montrer à cette chose qui est le patron et ça il n'y a que toi pour le faire. Je te laisserais pas tomber tant que tu ne maîtriseras pas ton pouvoir, promis!!

Aak'ab était toujours immobilisé par Kyrian. Il prit la parole pour montrer à son ami qu'il avait retrouvé l'esprit et qu'il pouvait le lacher.

Kyrian... merci d'être intervenue. Je suis de nouveau moi... enfin toi... tu peux me lacher...
Revenir en haut Aller en bas
Rico

avatar
Messages : 671


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Dim 23 Mai 2010 - 11:51

Arrow Temple de Téthys & Océanos

L'attaque d'Alessio subie au temple de la titanide au double-marteau avait permit à Samaël de prendre le contrôle de son hôte, et sa ''réponse'' laissa un goût d'amertume à celui qui était plus habitué à manipuler les autres, que subir un tel virement de situation. Le démon ne s'était pas attardé sur les lieux, non seulement il n'avait rien à y faire, mais en plus, la présence de la titanide semblait renforcer les pouvoirs d'Agéon qui se démenait pour récupérer le contrôle de leur hôte en commun.

Le démon avait l'intention de rejoindre directement les Enfers, mais ayant dépensé une grande quantité de cosmos pour lutter contre le titan, son ''colocataire'', il ne put rester ''éveillé'' avant d'en avoir pu atteindre les portes. Rico reprit pleine possession de son corps, perdu au milieu de nul part. Ne sachant pas où aller, il décida d'avancer en jetant son épée, et de suivre la direction que sa lame indiquait, comme à son habitude. Au bout de quelques jours, il se retrouva devant la Porte des Enfers …



L'enfant regarda la Porte un instant, il y avait un joli dessin gravé, pleins de signes bizarres, mais ils n'avaient aucuns sens pour lui. Son attention fut attirée par des odeurs, des gens étaient présents non loin de la porte. Il allait les rejoindre quand il capta une autre odeur, bien qu'elle était très faible, sa source était bien plus proche, et il lui semblait l'avoir déjà senti auparavant. Il chercha d'où provenait ce doux parfum, se fiant à son odorat particulier, tel un prédateur qui piste une proie. Il finit par trouver une araignée qui était cachée dans un interstice d'un monticule de pierres. Elle était toute noire, avec une marque rouge en forme de sablier sur l'abdomen. Elle n'était pas agressive, ni intimidée, elle était calme et sereine. L'enfant la caressa, puis la prit dans sa main, cherchant dans ses maigres souvenirs où et quand il avait senti ce parfum auparavant.

Les voix des spectres présents le tirèrent de ses pensées, il décida de garder l'araignée avec lui et il la laissa se faufiler dans son surplis. Du fait de son absence totale de cosmos, et de l'animation qui régnait au sein du petit groupe, l'enfant semblait être passé inaperçu, pour une fois. Il reconnut une odeur, enfin deux, celles de l'homme qui était chez Téthys. Il passa la porte, et il vit six personnes présentes. Une jolie femme assisse sur un grand fauteuil, une autre debout à côté, un grand homme portant un surplis avec de grandes ailes à genoux devant elles, et deux gens qui étaient allongés l'un sur l'autre devant le monsieur aux deux odeurs. Étaient-ils en train de jouer ?
Il lui vint une soudaine envie irrésistible de jouer avec eux, mais quel était le jeu auquel ils jouaient ? Une idée germa dans son esprit un peu … spécial, pour ne pas dire complètement décalé.

Il s'élança en direction de l'assemblée en courant, arrivant derrière le spectre agenouillé. Il fit un bond et atterri sur … les épaules du Juge du Garuda pour s'en servir de tremplin, et après saut majestueux, bras et jambes écartés, le corps à l'horizontal, il s'écrasa de tout son poids sur Kyrian tout en criant :

« Moi aussi j'veux joueeeeeeeeeeeeeeeeerrrrr !!!!!!!!!!!!!! »

La déesse, la prêtresse et les spectres purent reconnaître que ce petit être au cheveux blancs portait le surplis de l'étoile céleste de la Résurrection, surplis habituellement porté par le démon Samaël par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Ether

avatar
Messages : 89


Caractéristiques
Vie Vie:
80/80  (80/80)
Cosmos Cosmos:
150/150  (150/150)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 24 Mai 2010 - 14:03

    Calme et sereine, la prêtresse voyait pourtant les heurs et fracas se passant près d'elle. Les âmes ne sont plus aussi calmes que jadis et les maux qu'elles endurent sont parfois la cause des mœurs de leurs frères. Il faut dire que les spectres ne sont pas tous aimants et que certains haïssent sans compter. Ils ne savent faire que cela et le font si bien. Tant qu'une marge de respect et de dévotion demeure entre ces spectres et la monarchie des enfers, personne n'a rien à redire de leurs actions. Ether n'avait adressé qu'un court regard à la scène dramatique, Aak'ab se perdait dans un cauchemar et le lien que la déesse entretenait avec l'âme de tout les spectres lui laissait prédire une explosion à venir. Avec discrétion, elle avait élevé la douceur de son cosmos pour faire retomber l'harmonie dans le coeur du tourmenté, bien sur, personne ne comprendrait l'action mais le coeur de l'être torturé serait de nouveau en paix. Ainsi fait, la voix de l'être spectral se fit de nouveau naturelle et son ami, Kyrian retrouva un comparse fatigué mais en parfaite santé. Bien des tourments pèsent sur les coeurs de l'armée d'Hadès, Ether devait le rapporter au plus vite à son maître, un maléfice ... devait avoir court, il était rare de voir autant de tourment, non dispensés par Hadès, dans les royaumes infernaux.

    Mais devant elle faisait face d'autres spectres dont les paroles ne pouvait faire attendre. L'un d'entre eux demanda le congé, Ether ne put le lui refuser. Il était clair qu'ils avaient à faire, maintes choses à faire et qu'elles ne pouvaient attendre le bon vouloir d'autrui. Sa mine des plus dépité, il était sur que Kazuki ne voulait demeurer dans un lien si mouvementé plus longtemps. Ôtant son heaume tout en portant ses respects à la prêtresse, cette dernière lui rendit ce salut d'un sourire, levant la main pour caresser l'une des mèches de cheveux sombres du juge.

    -" Kazuki, ton travail ne doit pas attendre, tu peux reprendre son chemin. Il me fut plaisant de converser un tant soi peu avec toi. Taches de mener à bien les travaux des enfers. Que ton jugement soit impartial et juste, va ! Retrouves ta prison, Juge des enfers. "

    Détournant son regard du juge des enfers, Ehter posa de nouveau ses yeux vers les deux comparses, Aak'ab semblait apaisé et Kyrian tentait de comprendre les maux de son nouvel ami. En face de ceux deux là, Alession paraissait tout aussi indigné par la scène, tentant de s'excuser des gestes irrespectueux qui eurent lieu. La douce demoiselle n'allait pas se vexer de si peu, il fallait bien plus pour briser sa sérénité. Ainsi, elle dispensa quelques conseils aux comparses.

    -" Aak'ab, Kyrian, bien que je ne sois pas au courant de tous les faits des gestes des spectres en enfer, il y a des énigmes qu'il ne faut connaitre. J'aimerai m'entretenir avec vous, en privé."

    Sa voix soudainement dure et froide, son regard dénué de toute compassion, il fallut un simple instant pour que la lueur étrange s'en aille aussi rapidement qu'elle fut venu. De nouveau, elle souriait à Alessio, ce dernier n'avait nullement changé de place et il contemplait la scène avec un calme contrôlé. Son envie de percer les sphères hiérarchiques n'étaient plus un secret pour la prêtresse, d'ailleurs Ether savait pertinemment que Alessio serait prêt à tout pour avoir un rôle plus important au sein des enfers. Son sourire devint mutin alors qu'elle s'apprêtait à lui répondre.

    -" Les maux d'autrui ne sont pas tous connaissables et certains restent obscurs et cela même pour leur propriétaire. Alessio, tu n'as pas à te rependre en excuses. Pour ce qui est de la place de juge, il est vrai que l'une d'entre elle est vacante. Sa majesté n'a pas encore tranché sur ce point. Peut-être prendra t-il les devant pour une future nomination, mais, à ce jour, rien ne transparait dans son esprit. Il est bien plus occupé par la menace d'Olympe et celle des Marinas ... ainsi que de comprendre les raisons d'agir de sa nièce. "

    Détonante comme le tonnerre, voilà qu'un jeune arrivant frappa le lieu de son arrivée sonnante. Il était jeune ... mais semblait tout enclin à la nature des enfers. Son comportement restait celui d'un enfant. Il portait le surplis de la résurrection, voilà qu'elle avait trouvé son successeur ... ou le nouveau corps du démon? Ether tendit la main vers le garçonnet tout en lui souriant avec une amabilité totale.

    -" Approches toi, chenapan ! Ne sais-tu pas qu'il est très vilain de hurler de la sorte lorsque des personnes s'entretiennent sérieusement ? Nous ne jouons, j'en suis désolée, mais dis moi ... d'où arrives-tu l'air si enjoué ?"

    Le calme n'était pas prêt de revenir dans ce lieu ... l'entrée des enfers allait être la scène de nombreuses frasques pendant quelques instants encore. Ether n'allait pas rester ici pendant une éternité, il était de son devoir de retrouver la douceur de son château pour jouer de sa harpe pour les enfers. Mais son devoir passe bien avant et elle se doit d'être à l'écoute de Spectres. Avec patience, elle demeurerait ici jusqu'à ce que tous soient ravis des paroles de la prêtresse...

Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Messages : 20187


Caractéristiques
Vie Vie:
438/438  (438/438)
Cosmos Cosmos:
660/660  (660/660)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 24 Mai 2010 - 17:32

Le juge du Garuda n'attendit pas longtemps avant d'avoir une réponse de la part de la prétresse, s'avançant vers lui, elle lui toucha une mèche avant de lui sourire et d'accepter sa demande. Notre jeune héros avait besoin de repos. Sa vue commençait a perdre son efficacité et il allait certainement devenir aveugle dans un avenir proche. Se redressant après avoir entendu la douce voix de la prétresse, le juge du Garuda allait pouvoir partir de ces lieux.

Le jeux enfantin des autres spectres ne l'interessait guère et l'embéter plus qu'autre chose... Hadès allait devoir s'occuper de ces petite personnes ou alors... Kazuki risquait de les tué dans un élan de colère. Pour le moment il était de bonne humeur, sa petite balade sur terre avait appaiser son coeur. C'est à ce moment qu'il sentit une présence se faufilé derrière lui... comment pouvait-on imaginer une seule seconde pouvoirs toucher le corps divin du prince des ténèbres... si cela n'aurait tenu qu'a lui, il aurait tué ce petit spectre... mais versé le sang des siens devant dame persephone était une insulte.

Lorsque Rico utilisa les épaules de Kazuki comme tremplin, le corps du juge se mit a disparaitre sous forme de fumé... il avait utiliser l'un de ces clones et avait déjà pris le chemin du plus profond des enfers. Marchant lentement vers sa nouvelle destination, le titan des enfers se disait qu'avec la prétresse a leur cotés, ces spectres allaient bientôt avoir une mauvaises surprise... Hadès n'allait pas tarder a rentré. Mais ce qui faisait douter le juge était le comportement de ces serviteurs... comment allaient-ils terroriser le monde avec des enfants... En tous cas ce n'était plus son problème... il n'allait pas perdre son temps a faire couler le sang impur de ce spectre qui avait repris l'armure de Samaël, un démon qui autrefois avait soutenu Kazuki. Mais tout comme Knouge, le monde changé, les nouveaux venait prendre la place des anciens, mais aucun d'entre n'eux n'avait les mêmes idéaux...

Il craignait que les enfers ne devienne un cirque. Mais si cela devait se produire, alors il n'hésiterait pas a s'occuper des clowns... car la patience de Kazuki avait ces propres limites... se détachant du groupe, le petit fils de Zeus se dirigea vers le palais d'Hadès... même si sa destination finale était Elysion...



===> Elysion
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 24 Mai 2010 - 20:28

Seulement j'ignores totalement comment ce monstre va réagir même si je sais que... Le maintenant toujours, les traits de mon visage s'adoucissent lentement à mesure que je vois Aak'ab prendre mon apparence. Je ne sais pas si c'est en m'entendant qu'il s'est calmé mais au moins il est redevenu celui que je connais. Et je ne vous cache pas le soulagement que je ressens en entendant à nouveau sa voix.

Bien qu'il m'a fallut quelques secondes pour me rendre compte de la position dans laquelle je suis. Quasiment à califourchon sur mon ami et devant un public assez nombreux dont la prêtresse, son Altesse Perséphone mais surtout le Seigneur Kazuki. Je sens que je vais en prendre pour mon grade et que je vais entendre parler de cette histoire pendant bien longtemps!!


Sentant mes joues s'enflammer plus sous la gêne qu'autre chose, je lâche les poignets de mon ami et me redresse quand j'entends la prêtresse s'adresser à moi et Aak'ab. Ne disant rien, je l'écoute et réponds d'un simple signe de la tête. Après le Seigneur Kazuki, la prêtresse... Je serais mort avant que son Altesse ne soit revenue de l'Olympe avec tout ce que je vais me prendre. Sans compter que la colère du Seigneur Kazuki va être furieuse...

Poussant un soupir à rien qu'à penser à ce qui m'attends, je commence doucement à me relever quand les mots échangés entre la prêtresse et Alessio arrivent à mes oreilles et m'interpellent. Lui nouveau juge des Enfers?? J'espère que c'est une blague car si jamais il devient le juge du Griffon, ça deviendra vraiment l'Enfer!! En tout cas qu'il ne s'attende pas à quelque chose venant de moi. Le seul juge qui a le droit de me donner des ordres est le Seigneur Kazuki et personne d'autre... Sans compter la prêtresse et nos dieux bien sûr!!

Enfin bon. Je m'apprête à me relever quand un bruit sourd suivi de très près d'un poids moyen m'empêche de me relever et m'écrase, tête la première près des valseuses d'Aak'ab... Et je peux vous certifier que ma position n'est pas agréable du tout!! Tout du moins j'entends la voix de son propriétaire et il va m'entendre!! Et comme si ça ne suffisait pas, je ressens une douleur désagréable dans mon dos. C'est pas possible il a posé ses genoux sur mes côtes ou quoi cet andouille??!! En tout cas vas-y fais comme chez toi vieux. De toutes façon je suis bien obligé d'attendre que tu dégages pour que je puisse respirer à nouveau!!

A peine le poids s'échappe t-il que je me redresse brutalement, le regard furibond, et foudroyant ce spectre que je ne connais pas, oubliant totalement les autres.

TU NE L'AVAIS PEUT-ETRE PAS REMARQUE MAIS J'ETAIS PAS EN TRAIN DE JOUER, ESPECE DE MACAQUE DEMONIAQUE QUI A FAILLIT ME PETER DES VERTEBRES!!

Tiens tu portes un surplis?? Tu es donc un des spectres.

Tout aussi loin que je me souvienne, jamais encore je n'avais vu un surplis pareil. Enfin au moins ça fait une recrue en plus. Et le Seigneur Kazuki est parti. Je vais me prendre une de ces raclées je le sens. Par chance il ne l'a pas vu mais n'a pas dû apprécier de se faire servir de tremplin. Les Enfers avaient déjà un zigoto dans les rangs, ben maintenant je sens que ça fait deux avec lui.

Enfin tout ça mis à part... j'attends. Ben oui la prêtresse veut nous parler à moi et Aak'ab alors mieux vaux qu'on reste ici.


Dernière édition par Kyrian le Mer 26 Mai 2010 - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1603


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 25 Mai 2010 - 11:26

Le changement d'apparence de son agresseur fit comprendre à Alessio qu'il n'avait pas eu tort en imaginant que cette similitude faciale n'était pas sans exprimer toute la portée d'un maléfice dont il serait frappé. Curieux pouvoir que voilà mais cela ne concernait le spectre que très peu, puisqu'il s'était totalement détourné du dénommé Aak'ab dès que celui-ci avait été mis à terre sans même pouvoir le toucher le moins du monde. C'était heureux, car s'il était parvenu à ne fut-ce que l'effleurer, le Djinn aurait tout fait pour qu'il n'en reste pas une trace après son passage tant la tension l'habitant était à son comble et tant bouillonnait son sang. Attaquer quelqu'un ayant les nerfs à fleur de peau et contrôlant des pouvoirs maléfiques n'avait rien d'une riche idée.

Il eut suffi d'une ouverture et il n'aurait plus été que poussière et souvenir. Car si le romain n'était pas au maximum de son potentiel, il en avait largement assez pour tuer un homme, qui plus est si le spécimen désigné est déstabilisé par de trop forts sentiments alors que lui gardait un terrifiant sang-froid même dans la fureur – ce qui était sans doute la cause d'une telle influence sur le polymorphe, mais ce n'était qu'un détail dont il ne pouvait avoir connaissance. Il ignorait tout du processus qui pouvait faire fonctionnement ce mécanisme de transformation quelque peu détraqué et n'avait pas de temps à perdre avec de si futiles questions : seule la réponse à la sienne était encore digne d'intérêt, et donc celle qui pourrait la lui donner.

Les autres acteurs de cette scène pittoresque ne méritaient pas qu'il risque ne fut-ce qu'un regard dans leur direction sinon pour faire comprendre qu'arrêter son assaillant était le plus judicieux s'ils tenaient à sa survie. Néanmoins, ce qui l'intriguait davantage n'était guère plus que le nouvel aspect vers lequel avait mué l'intéressé après avoir quitté le sien pour prendre celui d'un autre convive. Quel était son vrai visage ? L'interrogation serait laissée en suspens, et ce sans doute jusqu'à ce qu'il ait assez d'autorité sur sa faculté mutagène pour adopter une forme qui lui soit propre au lieu d'usurper celle de ses camarades. En tous les cas, qu'il n'ose point revenir sous sa physionomie, sans quoi le châtiment de l'étoile céleste du Rêve serait aussi vif qu'implacable.

Et cette fois, il s'assurerait que nul ne soit là pour sauver ce fauteur de troubles qui ne lui inspirait aucune confiance, que ce soit en tant qu'allié ou qu'individu, surtout s'il était aussi changeant que ce pouvait être le cas de son physique. Mais alors qu'il s'attendait à entendre la voix de la seule particule féminine de leur joyeuse assemblée démoniaque, ce fut une tignasse blanche qui l'avertit de l'arrivée d'un enième gêneur. Mais pas n'importe lequel. Le responsable à la fois de ses maux de dos et de sa blessure à l'orgueil, celui sur qui il avait juré de prendre sa revanche tant ce qu'il lui avait fait subir était impardonnable. Ce satané Rico dont il avait promis la mort se tenait désormais devant lui, prêt à subir une vindicte qui n'attendait que sa réapparition pour s'abattre froidement sur son innocence trop candide pour être supportée plus longtemps.

Toi...

Immédiatement, il leva la main à hauteur de son torse, crispant les doigts comme s'il empoignait vide et air d'une prise ferme. Aussitôt, le cosmos se densifia jusqu'à envelopper sa main d'une aura violacée à la forme changeante dansant entre ses doigts à la façon d'une eau impure, toxique. Un pouvoir à la hauteur des vices endormis qu'abritait son cœur tourmenté, corrompu par la folie des hommes. Une onde maléfique qu'il s'apprêtait à envoyer au visage de sa cible maintenant qu'il l'avait identifié comme tel pour en finir et régler leurs comptes dans le sang comme il avait prévu de le faire avant de rentrer en ces lieux. L'attente aurait finalement été plus courte qu'il ne l'aurait cru...

Ou du moins aurait-ce été le cas s'il ne s'était pas ravisé en apercevant la cuirasse que portait dorénavant le bambin à la curieuse chevelure d'opale. Un surplis, et à en voir ses luisances et sa facture, ce ne pouvait être une contrefaçon. Qu'était-ce encore que cette histoire ? Laissant l'intangible faisceau d'ébène qui se préparait en sa paume pour la laisser retomber, l'ex-légionnaire porta un regard dubitatif sur le nouvel accoutrement de ce maudit gamin à l'apparence trompeuse, qui avait désormais adopté leur code vestimentaire.

Ce qui était lourd de sens puisque cela signifiait qu'il avait été élu par les ténèbres pour être le porteur de cette armure d'obsidienne comme eux tous ici présents, et qu'à ce titre porter la main sur lui était sous le coup de l'interdiction et passible de représailles pour qui s'y ferait insistant. En somme, il était désormais immunisé à toute revanche de la part de l'ancien soldat qui avait pourtant tant à lui dire à la force du poing. Pour le moment, nulle action ne pourrait être entreprise, aussi rageant que cela soit, même s'il conservait l'envie d'éclaircir le pourquoi du port soudain d'une telle tenue alors qu'il n'était auparavant qu'un inutile enfant ayant bien failli disparaitre.

La réponse de la prêtresse fut ce qui finit de calmer Alessio : ainsi donc, ce n'était pas qu'une rumeur. S'il se faisait remarquer par des actes contraires au peu de règles instaurées, ses chances de bénéficier de pareille place s'évanouiraient, aussi ne pouvait-il pas se permettre de rendre la monnaie de sa pièce au morveux et à l'entité assoupie au plus profond de ses entrailles. Chaque chose en son temps et l'heure n'était pas venue de lui faire payer d'avoir eu l'audace intempestive de lui porter atteinte... Rattrapant son geste d'un ajustement de son gant, il braqua à nouveau ses prunelles d'un splendide bleu sombre vers celles de la demoiselle lui ayant apporté quelques informations qui ne seraient pas sans rétablir son humeur.

Merci pour ces quelques précisions, il ne m'en faut pas plus. Sur ce, si vous m'y autorisez, je vais prendre congé. Mon absence a été éprouvante et j'aurais bien besoin de prendre du repos si je souhaite pouvoir être utile à sa majesté Hadès.

De pompeux propos pleins d'une vide soumission, feinte mais criante de vérité. Nul ne pouvait y voir là une exagération de sa part, un surplus de politesse ne servant qu'à cacher ses doutes et son manque de foi en la ténébreuse personne de celui qu'il aurait du nommer altesse. Il ne pouvait qu'attendre d'être convaincu que celui-ci était à la hauteur du droit de gouverner un noir royaume tel que celui où tous discouraient actuellement afin de s'assurer que son statut divin soit plus qu'une parole en l'air. Mais pour cela il lui faudrait s'entretenir avec lui, occasion dont il ne pourrait que profiter pour prendre les devants et avoir l'initiative de suggérer sa candidature à la position susnommée. Sans doute était-il fort récemment arrivé pour être proposé à quelque promotion que ce soit mais ce n'était pas nécessairement un obstacle.

Tout dépendrait de la réaction qu'y aurait le sombre seigneur. Et puis, ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux ? Il ne pouvait que croire en la providence et en la bonté de l'obscur monarque afin d'estimer que ses services rendus seraient assez persuasifs pour lui octroyer l'objet de ses convoitises. Il fallait bien commencer quelque part, et cette destination première n'était autre que le poste en question qu'il briguait d'ores et déjà. S'il parvenait à avoir cette entrevue, qui aurait pu savoir ce qu'elle lui réservait, sinon Hadès lui-même... Avant de se retirer, il décerna une dernière parole au pâle imitateur, dont les traits étaient toujours ceux du Phénix Noir. Curieuse sensation que celle de voir double alors que tout deux sont de chair et de sang, vraiment.

Quant à toi, je te prierais de ne plus prendre mon apparence à l'avenir, cela m'agace au plus haut point et il nous serait dommageable à tous les deux que tu m'insuffles l'envie de désolidariser ta tête de ton corps, ne crois-tu pas ?

Un charmant sourire n'étant égal qu'à ses manières de gentleman vint germer sur son visage, directement adressé à celui qu'il avait choisi pour interlocuteur. Inutile d'en dire plus, le message était clair et il ne saurait toléré d'être singé une fois de plus. Sans doute aurait-il pu être plus clément s'il n'avait pas été excédé lors de son retour par l'une des personnes se tenant maintenant à ses côtés et avait su que ces métamorphoses consécutives n'étaient que le fruit d'un don naturel dont l'exécution était involontaire. Mais il n'avait pas à s'attarder avec cela, il lui fallait pour l'heure mieux appréhender ce nouveau monde qui s'offrait à lui en vue d'être parfaitement préparé à tout entretien avec le maitre des lieux une fois celui-ci parmi les siens...


Citation :
→ Elysion.
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 27 Mai 2010 - 18:56

Alors qu'Aak'ab retrouvait ses esprits et se calmait grâce à la présence chaleureuse de Kyrian dans son esprit, la prêtresse pris la parole.

Aak'ab, Kyrian, bien que je ne sois pas au courant de tous les faits des gestes des spectres en enfer, il y a des énigmes qu'il ne faut connaitre. J'aimerai m'entretenir avec vous, en privé.

Kyrian relacha alors les poignets du Doppelgänger et se releva. Aak'ab allait donc se relever sauf qu'un cri se fit entendre.

Moi aussi j'veux joueeeeeeeeeeeeeeeeerrrrr !!!!!!!!!!!!!!

Cela prévoyait rien de bon. Un instant après que le cri se soit éteint, Aak'ab vit Kyrian s'effondrer entre ses jambes, un petit garçon sur son dos. Aak'ab croisa le regard du garçon mais il détourna alors les yeux afin d'éviter de reproduire la même erreur qu'avec Alessio.

Pourtant, quelques informations sur le petit garçon eurent le temps de pénétrer l'esprit d'Aak'ab. Ce petit garçon, bien qu'inoffensif à première vue, était en fait habité par deux entités distincts qui possédaient chacunes un potentiel incroyable. Aak'ab plaignait le petit garçon car s'il souffrait comme Aak'ab pouvait souffrir lorsqu'il pris l'apparence d'Alessio, il ne devait pas être heureux.

Alessio pris alors la parole s'adressant à Aak'ab, lui signalant qu'il ne devait en aucun reprendre l'apparence d'Alessio. Ce n'était pas qu'Aak'ab n'écoutait pas, mais il ne controlait pas encore son pouvoir et tous les avertissements d'Alessio ni changeraient rien.

Aak'ab attendit que Kyrian se relève afin de se relever lui aussi. Debout, il remis la capuche sur son visage afin de le cacher au regard des autres.

Aak'ab ne regarda personne pour répondre à la prêtresse.

Je m'excuse pour ce qui vient de se passer, j'ai... quelques soucis pour le moment. Si vous voulez me voir en privé, je vous suis.

Aak'ab attendit de voir si la prêtresse allait se lever de suite de son siège et surtout, s'il fallait qu'il l'accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
Lenalee
Spectre Céleste de l'Innocence
avatar
Messages : 2220


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 27 Mai 2010 - 21:42

Cela faisait deux longues années que Lenalee marché sur les pas du juge du Garuda, elle l'avait enfin retrouvait et avait décidé de prendre le même chemin que son frère et de portait un surplis au service du sombre monarque. Sans doute que leurs raison et que leurs idéaux étaient différents. Cependant elle considérait le royaume des enfers comme sa maison et les spectres comme sa famille. Contrairement au autre elle était sensible et pur. Vétu du surplis de la vouivre, la ravissante demoiselle décida de se rendre la ou plusieurs cosmos étaient réunis. Parmi eux, elle reconnu sans difficulté celui de la prétresse et de la femme d'Hadès.

Lenalee fit son apparition devant l'assemblé et remarqua... différent spectre en train de s'amuser. Elle souria légèrement en voyant cette scène, elle aimait cette ambiance décontracté et simple. La solidarité semblait être quelque chose de très important ici. La jeune fille arriva a la hauteur des deux dame avant d'incliner la tête pour les saluer. Baissant légèrement les épaules, elle se présenta a la grande prétresse.


" Mon nom est Lenalee votre Majesté, Spectre Céleste de l'Innocence à votre service. "

Elle posa délicatement son regard autour d'elle pour observait les autres spectres. Ils avaient l'air d'être si fort. Comapré a eux, elle n'avait pas la moindre chance de vaincre un des chevaliers d'or d'Athéna, même si ce n'était un objectif qu'elle c'était fixé. Cependant, d'après Kazuki il n'héxisterait aucun homme au monde capable de le vaincre... il était vrai que son frère était très fort, mais les personnes ici présentes semblait possédait un cosmos assez élevé. Elle avait encore du chemin a faire pour arrivait a leur cheville.



[ Gomen' pour ce petit posts tout nul ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pieds nus dans le royaume des morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Les souveraines du royaume
» Récapitulatif de la Zone RP du Royaume des Morts
» Hadès/Pluton - Un allé simple au royaume des morts? c’est par ici!
» Entraînement du soir, bonsoir [Quête solo dans le Royaume de la Claustrophobie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Porte de l'Enfer ¤ Fleuve Achéron-