Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Les pieds nus dans le royaume des morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8811


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 9 Déc 2009 - 0:07

HRP // Je ne sais pas qui il reste, alors je vais faire un post le plus neutre possible au cas où Wink

------------------------------------------

Arrive des Jardins de l'Archelune (Olympe)

------------------------------------------

Vous qui entrez ici, laissez toute espérance


Artémis esquissa un sourire lorsque ses pas s'arrêtèrent aux pieds de l'immense arche de pierre sur lequel résidait cette phrase qui avait fait frémir tant de générations humaines.
Toujours la même rengaine... Vous qui osez pénétrer mon royaume, craignez que ne s'abatte sur vous mon violent courroux. Hadès ne changeait pas. Depuis des millénaires tout se déroulait toujours de la même façon. Il provoquait consciemment ou pas la colère d'une divinité dite bénéfique, celle-ci, outrée, déclarait la guerre au monarque des enfers puis réclamait aide et soutien de la part des autres divinités face à l'affront qui se devait d'être réparé.
Second cas de figure, une divinité venait provoquer Hadès qui se faisait souvent une joie de répondre à l'événement déclencheur d'une nouvelle guerre sainte et les choses s'enchaînaient de la même manière... Un éternel recommencement qui semblait n'avoir aucune fin possible.


La déesse de la Lune et de la Chasse fit quelques pas, stoppant de nouveau mais cette fois-ci à la frontière du monde des humains et de celui de son oncle, sous l'arche à l'imposante stature.
Artémis laissa son regard se perdre au loin alors que sa main droite se posait sur le front du loup à la robe sombre tandis que sa main gauche effleurait la joue de la louve portant une épaisse fourrure blanche. Deux compagnons qui l'avaient suivi jusqu'ici et la suivraient jusqu'au fin fond des enfers.
A eux deux, ces animaux représentaient la parfaite jonction de l'équilibre. D'un côté de la balance, le puissant mâle dont la noire toison ébouriffée rivalisait avec l'obscurité de la plus sombre des forêts. De l'autre, la fine louve au pelage de nacre aussi pur que les premières neiges de l'hiver. Le mal et le bien, la force et la douceur, la méfiance et la bienveillance, le cauchemar et le bonheur, le mâle et la femelle. Tous deux radicalement opposés mais pourtant indissociables, l'un ne pouvant s'épanouir et vivre sans l'autre.


Elle n'avait pas vraiment de temps à perdre. Hadès, comme beaucoup de dieux, à son grand damne, avait créé une multitudes d'obstacles à franchir pour le rejoindre en sa demeure secrète, tout du moins très profondément ancrée au fin fond de son royaume. N'étant pas exempt de cette façon de procéder, il lui faudrait franchir plus d'une dizaine de lieux différents, sans compter la pénible traversée du Styx, avant de pouvoir rejoindre le ténébreux monarque. A moins qu'il ne lui fasse la fleur d'aller à sa rencontre, ce dont elle doutait fort.
Car la déesse n'était pas du genre à camoufler son aura divine ou son cosmos. Il était donc évident que n'importe qui ayant une sensibilité cosmique ressentait déjà sa présence en ces lieux. Et tout comme elle ne cachait pas sa présence, Hadès devait déjà ressentir qu'elle était ici dans un but bien précis et avait une explication à avoir avec lui. Il était donc peu probable qu'il s'aventure à sa rencontre.
Non pas que le monarque la craigne, ça non plus ça ne lui serait pas venu à l'esprit l'ombre d'un instant. Mais le petit jeu de la savoir entrain de traverser la totalité des enfers pour le voir devait lui procurer un certain amusement.
Artémis eut une pensée émue pour son frère jumeau. S'il la savait ici, seule, il se mettrait dans une rage folle...


"Bien... Qui que tu sois, montres toi. Je n'ai pas de temps à perdre."


Ce fut d'une voix claire mais pourtant ferme que le timbre glacial de la déesse s'envola vers le ciel sombre.
Il restait énormément de chemin à parcourir et il n'était pas question de commencer à jouer à cache cache dès la porte des enfers. Plus vite son gardien se montrerait et plus vite elle passerait son chemin.

----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5797


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 9 Déc 2009 - 1:06

Hypnos avait ressenti depuis le Lac de Sang une présence divine à l’entrée du Royaume des Ténèbres. Envoyant le spectre de la Harpie auprès de Sa Majesté, il avait décidé de se déplacer en personne pour… « accueillir » l’inconscient ou le fou (il ne savait pas pour quelle option pencher), qui osait se présenter en tel lieu. La lumière fantomatique qui régnait à la porte des Enfers semblait se dissiper dans un rayonnement de cosmos divin aussi glacial qu’une tâche de lune. La chose était certaine, il s’agissait d’un Dieu. Non ! D’une Déesse ! Le fils de Nyx observa quelques instant la belle, drapé dans ses noires pensées et entouré de ses ombres impénétrables. Deux loups, ou plutôt un loup et une louve semblaient garder la Déesse, sans doute prés à la protéger contre les dangers innombrables des Enfers. Du moins, ils essaieraient…

"Bien... Qui que tu sois, montres toi. Je n'ai pas de temps à perdre."


La voix d’Artémis était claire et glaciale. Durant quelques interminables secondes, elle eut pour toute réponse un silence de mort. Un silence inquiétant et lourd. Puis une voix s’éleva à son tour dans les airs, elle était si proche, toute proche. Pourtant la Déesse ne voyait personne. Soudain, un pentacle de taille modeste s’illumina d’une intense lueur mauve sur le sol, presque aux pieds de la chasseresse. Tout comme Hypnos, Atémis portait un symbole sur son front, celui du croissant de lune. Pour cette raison, il n’eut pas de mal à l’identifier, conforté qu’il était par le cosmos lunaire qui se dégageait d’elle.



oOo Vous avez bien d'avantage à perdre que du temps en ce domaine, Déesse de l’Archelune ! oOo


A quelques mètres d’Artémis se matérialisa un jeune homme de haute stature. Sa peau diaphane et blanche comme le marbre irradiait légèrement dans les Ombres infernales, et ses cheveux en pagaille avaient la même couleur que ses yeux : celle de l’or en fusion. Hypnos portait une ample tunique noire brodée de fils d’or et fermée par une large ceinture bleu nuit. Fait étrange, Artémis pouvait voir se dessiner sur le sol l’ombre du Dieu, qui ne correspondait en aucune façon à la forme qui se découpait de l’étrange personnage qui lui faisait face. Aucune marque n’était visible sur le visage de l’entité, alors que son ombre ceignait bel et bien une marque en son front.

Tout à coup, l’atmosphère se fit plus pesante. Au fur et à mesure que s’exprimait le cosmos hautement narcotique du fils de Nyx, il semblait à la chaste fille de Léto que ses sens s’engourdirent, comme si son corps, ses sens et son cosmos étaient enrobés dans un épais nuage de coton. Le regard du Dieu flamboyant l’espace d’un instant d’un brasier maléfique, avant de se dissiper dans les paillettes d’or qui composait ses pupilles. Les animaux sauvages qui accompagnaient leur maîtresse donnèrent des signes de fatigue, comme si une léthargie surnaturelle s’était emparée de leurs corps.



oOo Que nous vaut le… plaisir de votre visite ?
Les Olympiens ne quittent la Montagne Sacrée qu’en cas de grande nécessité, et il est encore plus rare de les voir se rendre au Royaume des Ombres… oOo
questionna Hypnos d’une voix calme et pausée, aussi envoutante que son cosmos.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8811


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 9 Déc 2009 - 13:40

Un silence imperturbable régnait à la Porte de l'Enfer. Pas un seul courant d'air ni le moindre bruissement d'on ne sait quel plante ou animal, ne venaient perturber l'apparente tranquillité de ce lieu. Un calme que briserait bientôt le gardien de cet endroit, ou du moins celui ou celle qui s'y présenterait pour connaître les desseins de la déesse et la raison de sa présence ici.
Car il en avait toujours été ainsi. A chaque domaine son gardien, à chaque nouvelle étape une présence redemandant la sempiternelle même rengaine que ses prédécesseurs : que faites vous là et que voulez-vous.


Mais pour le moment pas la moindre trace d'une quelconque présence. Rien ne se passait, ce qui commençait à agacer la déesse. Elle attendrait encore quelques brèves minutes supplémentaires et si la situation ne se décantait pas elle passerait son chemin pour se rendre auprès du fleuve Achéron.


oOo Vous avez bien d'avantage à perdre que du temps en ce domaine, Déesse de l’Archelune ! oOo


Ce fut comme par magie qu'une voix douce mais ferme inonda subitement l'arche des enfers au moment où la déesse, lasse de patienter, allait poursuivre sa route. Semblant aussi près que lointain, le ton de ces paroles mettait encore une fois en garde la déesse, à l'instar de l'avertissement qui trônait sur la pierre morte.
Une ombre se dessina peu à peu juste aux pieds d'Artémis, entraînant rapidement l'apparition de son propriétaire. Malgré ce physique juvénile, les cheveux en bataille, son visage arborant un léger sourire, Artémis reconnu immédiatement celui qui venait de se matérialiser devant elle. Son corps actuel ne lui aurait pas permis cette déduction, plutôt cette certitude. Car Hypnos avait changé d'hôte depuis leur dernière rencontre, ce qui était également son cas. Mais, fidèles à leurs aspirations divines, le croissant de Lune ornait le front d'Artémis, l'ombre d'Hypnos arborait son pentacle. La seule chose qui semblait les différencier était que la déesse et son hôte avaient totalement fusionné, l'humaine profondément ralliée à la nature divine, alors qu'il ne semblait pas en être de même pour Hypnos. L'ombre qui se révélait être sa véritable forme le démontrait. Ainsi la marque présente sur le front de la déesse n'était visible que sur l'ombre du dieu des rêves et du sommeil.


"Hypnos..."


Un simple nom porteur à la fois d'un salut et d'une constatation. Ainsi il avait également décidé de se réincarner en cette période du monde et, de nouveau, s'était rallié à son oncle. Cela ne l'étonnait pas outre mesure, comme pas mal de choses, il en avait toujours été ainsi... ou presque...


"Inutile de me réitérer cette éternelle rengaine. je suis parfaitement au courant."


C'est d'une voix plate et morne que la déesse s'adressa à son hôte. Les choses ne changeaient vraiment pas en enfer. A peine leur sol était-il foulé par quiconque, que les spectres et dieux protégeant Hadès se faisaient un plaisir de rappeler à quel point l'endroit pouvait s'avérer dangereux.


Et l'application de la mise en garde ne se fit guère attendre.
Le cosmos du divin s'amplifia légèrement au son de sa voix basse, provoquant un halo soporifique comme il savait si bien le faire. Non... Comme lui seul était capable de le faire.
Les choses commençaient plutôt mal à vrai dire. Artémis ne s'était pas attendue à être accueillie par un dieu et encore moins celui-ci. Hypnos était plus fort qu'elle. Artémis se félicitait intérieurement de ne pas avoir une antipathie particulière pour lui, car si c'était le cas, elle aurait sans doute répondu à cet halo par une réplique cinglante. Loin d'être une déesse calme au tempérament doucereux, Artémis avait une sacro sainte horreur de ceux qui développaient leur pouvoir sans la moindre raison. C'était le cas à ce moment là. Hypnos lui rappelait qu'elle lui était inférieure et lui prouvait séance tenante.


La seule chose qui permettait à la déesse de ne pas pleinement subir les effluves d'Hypnos, était son appartenance à la nuit divine, Nyx. Nulle autre que la mère d'Hypnos. En tant que déesse de la Lune, elle possédait une résistance divine à ce genre de pouvoirs. Résistance étant un terme un peu fort, nous dirons simplement qu'elle tenait plus longtemps que la plupart des autres divinités.
La déesse baissa les yeux vers ses deux compagnons qui dormaient presque debout, pris dans l'un des songes du dieu probablement. Laë, le sombre mâle aux crocs acérés, semblait combattre de toutes ses forces cette sensation d'impuissance qui l'envahissait peu à peu. Lëa quant à elle avait les paupières closes, sa fine tête blanche reposant contre la cuisse de la déesse, sa respiration se faisant de plus en plus régulière, comme profondément endormie.


"Aurais-tu l'amabilité de faire cesser tout ceci Hypnos."


Sa phrase ne sonnait ni comme un avertissement dissimulé, ni comme une implorante demande, mais plutôt comme une réalité semblant la déranger et dont elle ne comprenait pas la raison.
Suivant ses propos, Artémis repoussa lentement sa capuche vers l'arrière, libérant pas ce geste sa longue chevelure bleue qui tomba lourdement de chaque côté de ses épaules. Un cosmos d'une étrange constitution, semblant aussi tendre et doux, que violent et sauvage, entoura faiblement le corps de la divinité pour s'introduire dans celui des deux animaux.
Leurs paupières s'ouvrirent lentement, réagissant à l'appel de leur déesse. Et bien que vaporeux, les deux loups avaient désormais les yeux ouverts.


oOo Que nous vaut le… plaisir de votre visite ?
Les Olympiens ne quittent la Montagne Sacrée qu’en cas de grande nécessité, et il est encore plus rare de les voir se rendre au Royaume des Ombres… oOo


Elle tourna les yeux vers Hypnos, le pénétrant avec une certaine profondeur. Les paupières légèrement abaissées montraient qu'elle subissait elle aussi les effluves divines du fils de Nyx


"Le plaisir semble assez mitigé visiblement.
Pour ta gouverne saches que je ne fais pas partie des divinités qui se plaisent à s'endormir en Olympe, sans mauvais jeu de mots de ma part. Je n'y suis pratiquement jamais de surcroît.
Et quant à la raison de ma présence ici, tu dois t'en douter. Je viens voir Hadès. J'ai quelque chose à lui demander."


Avant qu'Hypnos ne prenne ses paroles d'une manière qui ne lui conviendrait certainement pas, la déesse crut bon d'ajouter une petite précision.


"Ce n'est ni une requête ni une demande impliquant un acte de la part de ton... maître.
J'ai une question à lui poser sur un phénomène que j'ai constaté sur la terre des hommes."

----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5797


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 9 Déc 2009 - 21:02

"Hypnos..."

"Inutile de me réitérer cette éternelle rengaine. Je suis parfaitement au courant."


oOo Tel est mon rôle, Artémis, tel est mon rôle, que cela vous plaise ou non. Un pouvoir est faible s’il ne tolère pas qu’on l’avertisse des dangers qui le menacent. oOo


Le dieu plongea alors sa main dans sa tunique et en ressortit une paire de lunette de vue. Simple et classique, il les mit aussitôt ce qui donna l’air farouchement « humain ». Mais il ne fallait pas s’y tromper, c’était bien un Dieu beaucoup plus ancien que Zeus ou Hadès qui faisait face à la frêle mais non moins sauvage déesse. L’accessoire lui donna un air sérieux, et à la fois ridicule. Il observa alors attentivement la nouvelle venue, qui pouvait aisément sentir son regard sur sa personne. Mais pourquoi donc une divinité comme Hypnos avait elle besoin de cela ? Pour améliorer sa vue ? Rien n’était moins sûr.



"Aurais-tu l'amabilité de faire cesser tout ceci Hypnos."

oOo Oseriez vous demander au soleil de cesser de brûler et à la lune de cesser de briller ? Ma volonté n’est pour rien dans la douce somnolence qui s’empare de vous et de vos… compagnons. Ma présence seule suffit à cela. oOo dit il avec un pâle sourire.


Le cosmos du dieu était volubile, mais si Artémis croyait que la léthargie qui s’emparait d’elle était voulue par Hypnos, elle se trompait lourdement. Le dieu était perpétuellement entouré par cette mystérieuse et envoutante aura. Les spectres de cette génération en avaient fait l’expérience, et certains avaient même développé une certaine dépendance vis à vis de ces effets, comme s’il s’agissait d’une drogue. On pouvait comparer cette étrange sensation aux effets de l’opium. Ce n’était pas pour rien que les fleurs de pavot étaient consacrées au Dieu.

"Le plaisir semble assez mitigé visiblement. "

oOo Ne soyez pas trop prompte à deviner ce que vous ne pouvez lire dans les cœurs. Votre visite est un réel plaisir, assurément ! » oOo dit Hypnos en plaçant sa main sur son cœur et en penchant légèrement la tête vers la déesse, en parfait gentleman.

"Pour ta gouverne saches que je ne fais pas partie des divinités qui se plaisent à s'endormir en Olympe, sans mauvais jeu de mots de ma part. Je n'y suis pratiquement jamais de surcroît. Et quant à la raison de ma présence ici, tu dois t'en douter. Je viens voir Hadès. J'ai quelque chose à lui demander."

oOo … oOo


Hypnos gardait toujours ce regard impassible. Pas évident de discerner ce qui pouvait bien se tramer dans son esprit dérangé sous ses airs angéliques. Il n’aurait pas été bon pour la divine chasseresse de se mettre à dos Hypnos, et elle en était à deux doigts pourtant. Se laissant bercer par le cosmos lunaire qu’il appréciait particulièrement, le fils de Nyx analysait la situation, imperturbable.



"Ce n'est ni une requête ni une demande impliquant un acte de la part de ton... maître.
J'ai une question à lui poser sur un phénomène que j'ai constaté sur la terre des hommes."


oOo Je ne vois pas d’objection particulière à votre demande. Sa Majesté siège pour le moment en son palais, par delà les Champs Elysées. Je peux vous conduire jusqu’à elle, mais vos deux protecteurs devront vous attendre ici. oOo continua-t-il de sa voix hypnotique.


Il était évident que le Dieu n’accepterait jamais de faire pénétrer au cœur de la dimension divine les bêtes sauvages d’Artémis. Elysion était le lieu le plus saint du Royaume Infernal, et rares étaient les Olympiens qui pouvaient se targuer d’y avoir mis les pieds. Par delà le mur des lamentations, nulle maladie, nulle souillure du monde des mortels n’avait sa place. La perfection seule y avait sa place.

oOo Si vous acceptez ces conditions, il serait pour moi agréable de vous escorter jusqu’au palais où réside mon maître. oOo conclu Hypnos en tendant sa main glacée vers l’une des filles les plus chéries de Zeus.
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8811


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 9 Déc 2009 - 22:47

oOo Tel est mon rôle, Artémis, tel est mon rôle, que cela vous plaise ou non. Un pouvoir est faible s’il ne tolère pas qu’on l’avertisse des dangers qui le menacent. oOo


Cette réponse sembla amuser quelque peu la déesse qui esquissa un sourire.
Un pouvoir est faible s’il ne tolère pas qu’on l’avertisse des dangers qui le menacent...? Comme si elle n'était pas parfaitement consciente des dangers que recélaient à la fois son oncle et son domaine. Comment, après tant de millénaires, Hypnos pouvait-il en arriver à cette simple déduction pourtant si tranchée... La déesse était plus qu'au courant de ce qui pouvait se produire ici. Et pourtant, ce n'était pas chose qui lui aurait fait rebrousser chemin. N'étant pas une divinité timide ou peureuse, elle n'avait pas hésité le moins de monde à se rendre sur les terres de Hadès. A partir du moment où ce doute s'était insinué en elle, il n'était pas question de le repousser aux confins de son esprit pour ne plus y songer. Elle devait savoir et c'était bien pour cette raison qu'elle était ici.


Attitude totalement improbable, Hypnos saisit une paire de lunettes qu'il plaça précautionneusement sur son nez. La déesse cligna des yeux tout en le regardant faire et ne put réprimer un sourire.


"Bien que je n'en vois pas l'utilité, ces lunettes te vont plutôt bien je dois dire."


Dans la bouche de la déesse, ce compliment était tel une perle découverte dans les replis salés d'une huître. Un bijoux rare et précieux qu'il convenait d'apprécier à sa juste valeur car Artémis n'était pas déesse à prodiguer des compliments à la légère. Et bien que la situation du moment puisse paraître totalement surréaliste, elle était sincère.
Cette touche venue s'ajuster sur le visage divin, pour lui seul savait quelle raison, lui donnait un air un peu plus humain et le détachait de cet aspect pompeux que possédaient, à leur insu pour certains, tous les dieux.


oOo Oseriez vous demander au soleil de cesser de brûler et à la lune de cesser de briller ? Ma volonté n’est pour rien dans la douce somnolence qui s’empare de vous et de vos… compagnons. Ma présence seule suffit à cela. oOo


Avec quelques difficultés, Artémis avait peu à peu repoussé le cosmos soporifique du fils de Nyx. Elle détestait avoir la sensation de perdre de son assurance ou, pire, le contrôle de la situation.
Cette omniprésente sensation de trouble n'était donc pas pour la satisfaire et celle-ci devait cesser au plus vite. Même si la lueur qui émanait des prunelles claires d'Hypnos, il y avait de cela quelques secondes, s'était dissipée et la poussait à croire qu'il était moins dépendant de cette condition estimée naturelle qu'il voulait bien le reconnaitre, Artémis prit le parti de croire en ses paroles.
S'il ne pouvait vraiment contenir cette aura, elle devait faire en sorte de la chasser. Et c'est ce qu'elle fit, non sans mal même si cela ne se distinguait pas clairement.


"Tout comme la séparation physique ne saurait rompre le lien éternel qui unie à jamais l'âme des jumeaux."


C'est par cette simple phrase que la déesse ponctua la tirade explicative du dieu des rêves.
Lourde de sens, elle était à double signification. La lune ne pouvait cesser de briller, le soleil de brûler. Hypnos ne pouvait se défaire de ses effluves rêveuses, Artémis de la clarté lunaire qui l'entourait. C'était des faits avérés et établis.
Mais... Restant dans ce concept d'union... Thanatos ne pouvait s'épanouir sans son frère jumeau, tout comme Apollon ne saurait être réincarné sans sa sœur jumelle. Par cet égard, Artémis rappelait au dieu pourquoi elle le considérait, à contrario de son oncle pour lequel il s'était pourtant souvent battu et envers qui elle n'avait pas la moindre sympathie.


Car, en effet, les jumeaux étaient bel et bien séparés à cet instant. Thanatos ne semblait pas être en enfer, tout comme Apollon vaquait en dehors de l'Olympe. Hypnos était le seul, l'unique divinité, en dehors de son frère et du propre frère de la déesse, à comprendre, à savoir, à ressentir l'union de son âme en résonance avec celle de son jumeau. Aucun autre dieu ne pourrait jamais comprendre ce lien en dehors de ces quatre là. Et pourtant, malgré le fait que la consanguinité soit plus que présente entre les divins, les frères se mariant à leurs sœurs, les pères procréant avec leurs filles... Pas un seul ne pouvait s'enhardir de comprendre ce que pouvait engendrer deux êtres jumeaux divins comme relation.
C'était pour cette raison que la déesse aurait pu avoir de l'amitié pour Hypnos et Thanatos. La seule raison.


oOo Ne soyez pas trop prompte à deviner ce que vous ne pouvez lire dans les cœurs. Votre visite est un réel plaisir, assurément ! oOo

"Dans ce cas ne laisses rien qui puisse permettre à ton interlocuteur de déceler le contraire de ce que tu prétends, Hypnos.
Le court silence que tu as engendré avant de prononcer le terme plaisir, ne faisait que démontrer que l'effet nommé ne l'était peut être pas autant que la signification propre de ce mot."


De toutes façons, que ce léger silence eut été instauré de manière intentionnelle ou pas importait peu. Car, sans aller jusqu'à dire que la déesse avait confiance en tout et tout le monde, elle prenait pour argent comptant les paroles proférées. A leur propriétaire de subir les conséquences de leur propre mensonge, le cas échéant.


oOo Je ne vois pas d’objection particulière à votre demande. Sa Majesté siège pour le moment en son palais, par delà les Champs Elysées. Je peux vous conduire jusqu’à elle, mais vos deux protecteurs devront vous attendre ici.

oOo Si vous acceptez ces conditions, il serait pour moi agréable de vous escorter jusqu’au palais où réside mon maître. oOo


Et voilà, encore une fois on en revenait toujours au même.
Tu veux pénétrer ici ? Bien... je te le concède mais tu devras tout de même te plier à ma volonté. Quel pathétique comportement, digne de son oncle. Peut être était-il enfin temps qu'Hypnos s'émancipe un peu. Le manque de savoir vivre d'Hadès déteignait vraiment trop sur lui.
Le problème était que la déesse n'avait pas vraiment le choix. Deux possibilités s'offraient à elle. Soit elle acceptait sans détour, ce qui était la plus sage décision probablement. Soit elle refusait et cette réponse entrainerait soit d'âpres discussions jusqu'à ce que celles-ci tournent court et que chacun s'en retourne dans son domaine, soit que l'un des deux fasse une concession à l'autre.
C'est une toute autre direction qu'elle choisit au final.


"Pour quelle raison me demandes-tu de laisser ces animaux ici, Hypnos ?
Les humains foulent bien ce sol, parfois sans votre permission qui plus est. Alors pourquoi devrais-je me défaire de mes compagnons qui ne sont une menace pour quiconque et sont d'essence divine de surcroît....?"


Les iris bleutés d'Artémis fixaient intensément les prunelles dorées d'Hypnos. S'il lui apportait une réponse qu'elle estimait convenable et raisonnée, elle laisserait ses compagnons derrière elle et le suivrait. Dans le cas contraire il lui faudrait accepter qu'aucune raison valable ne s'oppose à la présence des deux entités louves.

----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Perséphone
Déesse des Ténèbres
avatar
Rôle : Staff
Planter des fleurs sur la tombe d'Alessio et faire des bébés avec Hadès
Messages : 8811


Caractéristiques
Vie Vie:
145/145  (145/145)
Cosmos Cosmos:
145/145  (145/145)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 10 Déc 2009 - 14:00

Hpnos se contenta de répondre au compliment de la déesse par un sourire. Son aspect allié à ce sourire enfantin lui donnait l'air d'un adolescent au dessus de tous soupçons. La déesse se félicitait de le connaître depuis longtemps, malgré le peu de contacts proches qu'ils avaient pu entretenir par le passé. Car n'importe qui se serait probablement fait piéger par cette apparence angélique.
Mais c'était bien Hypnos, vassal du seigneur des ténèbres depuis bien plus longtemps que la mémoire collective des hommes, qu'elle avait en face d'elle. Et bien que leur entretien soit des plus calme jusqu'à présent, il convenait de jauger cette divinité avec toute l'attention qui soit.


oOo Encore une fois, Artémis, cela n’est que votre interprétation personnelle des faits, ni plus, ni moins…
Sont ce les intrigues incessantes de la cours Olympienne qui vous ont rendu, au fil des siècles, à ce point soupçonneuse ? Ou cela tient il de l’opinion que vous vous faite des dieux infernaux ? Soyez certaine que mon cœur se réjouit d’accueillir la Déesse de la Lune, qui s’épanouie si parfaitement dans les ombres de Nyx. oOo


Artémis haussa les épaules. Il n'avait pas tort d'un côté... Les relations entre les Olympiens n'avaient jamais été bien simples. Et malgré la "paix universelle" que Zeus souhaitait instaurer par delà la terre et le ciel, il était régulier de voir les divinités se crêper le chignon pour un oui ou pour un non. Elle même avait failli bien des fois trancher les attributs terriblement féminins qu'Aphrodite arborait sans vergogne sous les yeux de son frère.


"C'est effectivement possible.
Mais ça ne tient en aucun cas de l'opinion que je pourrais avoir de vous, dieux infernaux, Hypnos. Je sais à quoi m'en tenir avec la plupart d'entre vous, et tant que vous maintenez un équilibre constant, je ne me dresserais jamais contre vos puissances, tu le sais.
Toujours est-il que si tu es sincèrement "rejouis" de me voir, saches que ce plaisir est partagé.
Je n'ai que trop peu l'occasion de te rencontrer et puisque aucune querelle ne nous a jamais animé personnellement, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement."


oOo Par delà les frontières de millions de galaxies et du temps, après avoir traversé un océan de ténèbres, on arrive finalement à un monde … En amont du fleuve Achéron, il est dit qu’il existe une contrée sans fin, qui par delà le fleuve Léthé s’étend en une prairie interminable. Un lieu paradisiaque où seuls les élus des Dieux sont autorisés à se rendre après leur mort, où l’on peut jouir éternellement et sans souffrance d’une existence libérée de la peine des désirs terrestres : Elysion. oOo


Faisant certainement allusion à Elysion, était-ce une forme de regret qui pointait dans le son de sa voix alors qu'il venait de créer une parfaite description du domaine divin qui s'étendait par delà les enfers ?
Artémis ne savait depuis quand Hypnos avait intégré ce corps. Mais au timbre nostalgique de ses paroles, il devait sûrement être en mal de cette contrée. Ce que pouvait aisément comprendre la déesse. Il fallait reconnaître que cet endroit mythique était totalement surprenant. Et peut être était-elle la seule qui n'était pas choquée par le fait qu'il faille traverser les enfers dans leur intégralité pour y avoir accès.


oOo Je me vois dans l’obligation de vous contredire sur un point.
Je peux vous assurer qu’absolument aucun mortel ne foule le sol béni des Champs Elysées sans Notre divin consentement. Je suis navré de vous l’apprendre mais ces animaux, même s’ils sont d’essence divine, n’ont en aucun cas leur place en un tel lieu, et encore moins à l’endroit précis où nous nous rendons, si vous y consentez : le temple de Sa Majesté Hadès. Je vous assure qu’en ma présence, aucun mal ne vous sera fait. oOo


C'est en se retournant vers elle et en lui tendant une nouvelle fois la main, que le seigneur du sommeil répondit à sa question. Si Hadès se trouvait en Elysion, alors ce simple argument était effectivement le seul qui aurait pu faire en sorte qu'Artémis laisse ses compagnons derrière elle. La déesse connaissait parfaitement les lois d'Elysion.
Elle se baissa donc, posant délicatement ses mains sur le front des deux loups.


"Je vais devoir poursuivre seule ma route."


C'est d'une voix étonnamment douce qu'elle s'adressa à eux. Le sombre mâle se campa immédiatement sur ses pattes en grognant, alors que la frêle femelle fermait ses paupières pâles en signe d'acceptation.
Artémis caressa l'épaisse fourrure noire de Laë en lui adressant un léger sourire.


"Tu ne peux m'accompagner là où je vais. Ne sois pas inquiet, tout ira bien.
Ne restez pas ici, retournez en Olympe et attendez moi à l'Archelune."


Bien que le mâle semblait de moins en moins enclin à suivre les ordres, la femelle s'approcha de lui et, posant son museau contre sa joue, ils disparurent tous deux comme s'ils n'avaient été qu'un bref songe de passage.
Artémis esquissa un sourire. Elle imaginait bien ce qu'il allait se produire une fois les loups téléportés dans ses jardins.... Calme et raisonnée, Lëa empêchait aussi souvent que possible son puissant compagnon de s'emballer pour un rien. Qu'elle le mette devant le fait accompli, l'emmenant contre son grè en Olympe, risquait d'engendrer une belle dispute.
Mais bon, ce n'était pas un fait dramatique. Il était plus que récurrent que les deux entités louves se disputent. Chacun étant l'exact opposé de l'autre, il était difficilement concevable qu'il en soit autrement.


oOo Je n’ai pas coutume de renouveler une telle offre deux fois de suite, Artémis… c’est pourtant ce que je viens de faire. Cette proposition est à prendre ou à laisser, et je ne désire pas polémiquer plus avant sur les lois qui régissent ce royaume, ou sur le bien fondé de mes décisions. Je vous prie de croire que l’expression « jamais deux sans trois » ne se vérifiera pas avec moi. oOo

"Inutile de te faire vindicatif Hypnos.
Comme je me l'étais promis, je t'accompagne seule puisque ton argument est censé.
Puisque tu n'es pas coutumier de ce genre de procédé, je m'estimerais donc privilégiée."


Lança la déesse en posant sa main dans celle du dieu avec un sourire que l'on aurait du mal à qualifier. Un mélange d'ironie et de sarcasmes...? Si l'on connaissait un tant soit peu le tempérament de la déesse, c'était fort probable.

----------------------------------------

Le livre des morts
Carnet de voyage

   

Revenir en haut Aller en bas
Hermès
Membre d'Or
avatar
Rôle : Empêcheur de tourner en rond
Messages : 5797


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
383/383  (383/383)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 10 Déc 2009 - 21:55

La farouche déesse de la Lune faisait toujours face à l’énigmatique dieu du Sommeil. La conversation allait bon train et les deux entités semblaient aussi douées qu’Hermès, dieu de l’Eloquence, pour animer ce genre de joute verbale. Artémis n’avait rien à voir avec Aphrodite, dont elle était l’antithèse parfaite, tout comme Apollon était celle de Dionysos. Mais elle n’était pourtant pas dépourvue d’une certaine beauté, naturelle et sans artifice, que son cosmos lunaire sublimait. Quant à son franc parler, elle devait le tenir de Zeus lui même.

"C'est effectivement possible.
Mais ça ne tient en aucun cas de l'opinion que je pourrais avoir de vous, dieux infernaux, Hypnos. Je sais à quoi m'en tenir avec la plupart d'entre vous, et tant que vous maintenez un équilibre constant, je ne me dresserais jamais contre vos puissances, tu le sais. Toujours est-il que si tu es sincèrement "réjouis" de me voir, sache que ce plaisir est partagé. Je n'ai que trop peu l'occasion de te rencontrer et puisque aucune querelle ne nous a jamais animé personnellement, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement."




oOo Je me réjouis d’apprendre que votre opinion à mon sujet ne se base pas sur des ouïs dires. Pour ma part, je dois bien avouer ne pas porter particulièrement les Olympiens dans mon cœur, mais vous faites partie des quelques « exceptions à la règle », comme le disent les mortels. Chaque nuit, les mortels et les dieux sont bercés par mes pouvoirs, ainsi que par vos rayons d’argent. oOo


La déesse avait pris sa décision, elle partait donc avec le jumeau de Thanatos vers la dimension paradisiaque d’Elysion. Elle se pencha alors vers ses deux protégés afin de leur donner ses directives. Ses ordres étaient fermes mais non dénués d’amour et de compassion. Hypnos regardait d’un œil distrait la scène qui se déroulait sous ses yeux, lançant un regard impassible au loup massif qui s’était mis à grogner. S’il était bien une bête sauvage qu’il détestait par dessus tout, c’était bien celle ci ! C’était un trait qu’il partageait avec de nombreux Vampires.

"Inutile de te faire vindicatif Hypnos. Comme je me l'étais promis, je t'accompagne seule puisque ton argument est censé. Puisque tu n'es pas coutumier de ce genre de procédé, je m'estimerais donc privilégiée."


Artémis posa délicatement sa main dans celle d’Hypnos. Ce dernier resserra alors son étreinte en prenant complètement la main de la chasseresse dans la sienne. Le contact fit frémir la déesse de pied en tête. La peau d’Hypnos semblait aussi glaciale et lisse que du marbre brut, dépourvue de toute chaleur. Le contact de la peau de la fille de Zeus, qui lui sembla tout à coup si vivante, suffit à réchauffer son cœur depuis longtemps éteint. Tout autour des deux divinités, les Ombres d’Erebus s’annoncèrent et bientôt les entourèrent complètement. Ils tombèrent bientôt dans un trou noir, disparaissant alors du premier domaine des Enfers, voyageant non pas à la vitesse de la lumière, mais à celle des ténèbres, vers leur divine destination.

Artémis & Hypnos Arrow Elysion
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 14 Déc 2009 - 21:37

Des doutes?? Je ne sais pas exactement si on peux appeler comme ça ce que je ressens actuellement mais une chose est sûre... Je n'étais pas endormi ou dans une sorte d'état second comme on pourrait le penser en me voyant ne pas réagir. Non je suis bien conscient!! Mon cerveau fonctionne toujours et enregistre tout ce que mon oeil voit et ce que j'entends dans mon esprit. Non ce qu'il s'est passé et se passe encore est autrement différent.

Et ça a commencé juste après que son Altesse m'ai expliqué par télépathie que ses mots envers moi n'étaient pas de l'indulgences mais justes car au moment du combat à Guidecca, je n'étais pas vraiment moi-même et donc pas responsable de mes actes. Le remerciant d'un signe de tête, j'observais tout ce petit monde agglutiné à l'entrée des Enfers ainsi que les nombreuses allées et venues.

C'est alors que la voix d'Arcas me parvint dans mon esprit. Arcas... Un ami cher sur qui je pouvais compter et qui ne m'en voulait pas de ce qui s'était passé. En entendant sa proposition d'aide de torturer quelques spectres, un sourire s'afficha sur mes lèvres... Sourire qui disparut bien rapidement car je savais qu'il voulait dire "chevaliers".

Son soutien était extrèmement important pour moi et le sera encore. Il me permet de garder les pieds sur Terre et suivre la route que j'ai choisie sans flancher... Mais seulement depuis quelques temps mon coeur tente de me montrer un autre chemin... Un chemin bien différent de celui sur lequel je suis.

Voyant la Porte des Enfers se vider petit à petit de ses visiteurs, je n'aperçois qu'au dernier moment qu'une jeune femme à la beauté divine vient de faire son apparition. Je ne sais pas de qui il s'agit mais son cosmos est puissant et sa beauté est telle qu'il pourrait bien s'agir d'Aphrodite seulement un détail me fait penser que non... Le symbole de la Lune gravé sur son front. Reconnaissant alors la Déesse Artémis, un autre visiteur arrive sauf que ce visiteur n'est autre que sa Majesté Hypnos venu accueillir la déesse Artémis.

Les laissant parler, je me reconcentre sur la Porte des Enfers alors que le combat de mon coeur et de mon esprit se fait toujours entendre. Aussi tentant l'un que l'autre. J'essaie de ne pas le montrer mais actuellement je suis complètement perdu entre écouter la voix de mon coeur et suivre ce qu'elle me dicte et écouter la voix de mon esprit, cette voix intérieur qui a toujours été en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1558


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 21 Déc 2009 - 13:49

La sensation de divinité imprégnant encore l'atmosphère de sa fragrance suffocante, Alessio n'eut aucun mal à deviner que des ressortissants du panthéon avaient emprunté ce passage avant qu'il ne le rallie à son tour. Quand à savoir lesquels, il n'avait pas le temps de maximiser ses perceptions encore maladroites pour en faire son affaire et n'en avait pas le souci. Pourquoi s'attarder alors qu'on l'avait chargé d'une mission de première importance, puisque relevant de l'entretien des relations avec le camp des titans ? À en juger par les dires du héraut venu porter l'ordre de mission à ses oreilles, cette besogne était partie pour lui donner du fil à retordre en raison de la confusion de personnalité qui habitait l'actuel réceptacle de l'épouse du Dieu des Ténèbres. En somme, si nulle influence ne venait perturber les premiers pronostics, tout allait reposer sur ses frêles épaules de spectre novice pour ce qui est de la communication diplomatique susnommée.

En plus de voler la vedette à la déesse, les consignes obtenues semblaient indiquer une possibilité de se débarrasser du corps charnel recueilli par l'envoyée divine – et avec elle des tracas qui allaient de pair. L'idée de se confronter à de telles éminences, fut-ce oralement, était une perspectivement rudement intéressante qu'il n'allait pas manquer d'apprécier à sa juste valeur. Ce ne serait pas une tâche aisée, mais il savait par avance que revenir en annonçant que son devoir avait été couronné de succès serait synonyme de bienfaits à tous points de vue, à en juger par l'importance de la tâche. Cela ne ferait que galvaniser son confort, quels que soient les gains... Mais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué eut été un excès de confiance mal placé dans le présent cas, surtout d'après l'ampleur de ce qui lui était demandé. Il attendrait d'être poussé par de bons présages pour crier victoire trop tôt et asseoir définitivement ce qui, d'après le bilan reçu, allait verser dans le sauvetage de meubles. Être sollicité pour se défaire d'erreurs commises par une éminence, une ressortissante de la haute aristocratie infernale... Voilà qui était cocasse.

Il ne fallait pas se leurrer, son surplis ne brillait pas par son panache exceptionnel et il n'était qu'un soldat de bas étage. Un échantillon de chair à canon, tout juste bon à être sacrifié à la gloire des flammes de l'enfer. Un obstacle à placer sur la route des ennemis pour les affaiblir, un chemin de ronce leur lacérant les membres pour faciliter la tâche aux tout-puissants attendant les intrus au bout du chemin pour régler leur compte à ceux qui se seront mutilés en le mettant à mal. Nul ne pouvait le franchir sans connaître quelques douleurs, et il s'appliquerait toujours à les porter au plus haut degré, même s'il devait en connaître davantage pour sa part en raison de cet acharnement. Vivement qu'il acquière la reconnaissance de ses pairs et s'élève pour être réellement à la place qu'il méritait d'occuper, au sommet. Il fallait encore croître, croître en versant le sang, croître en agitant ses armes... En prenant la vie. En tant que démon du Pandémonium, son met préféré n'était ni plus ni moins que les âmes, les regrets et les peines.

Tout ce qu'il y avait de négatif dans cette humanité imparfaite était un régal dont il se réjouissait d'avance au prélude de chaque bataille. Cependant, présentement, l'heure n'était pas aux instincts belliqueux mais bien aux échanges diplomatiques, aux alliances. Guerroyer à tout va était bien beau, et rapportait la gloire à laquelle tout un chacun aspire, mais ne pas avoir d'alliés pour couvrir ses arrières est une grossière erreur qui mène bien souvent au tombeau. Là était toute l'importance de la demande qui lui avait été faite par sa majesté en personne, au travers de son messager ; défendre les intérêts du sombre royaume en se faisant son représentant, au même titre que son épouse. Non, même plus que cela, puisque cette dernière était présentée comme une incapable instable. Il pouvait tout faire basculer d'un claquement de doigts. Le sort des relations entre les clans divergents et ces contrées occultes ne dépendait que de son bon vouloir, et en avoir conscience, le savoir et y songer était une infinie allégresse...

Mis de bonne humeur par la prise de connaissance de cette responsabilité des plus motivantes, il s'engagea sur le chemin qui devait le conduire là où son rôle prendrait tout son sens, n'adressant qu'un distrait signe de la main à l'allié se tenant là. En faction pour son tour de garde, pensa-t-il. Le camp des titans l'attendait, et il devait s'avouer curieux de connaître l'environnement dans lequel évoluait ces fléaux craints de tous...


Citation :
→ Cronos Labyrinthos, Temple de Crios.
Revenir en haut Aller en bas
Poséidon 3

avatar
Messages : 670


Caractéristiques
Vie Vie:
352/352  (352/352)
Cosmos Cosmos:
369/369  (369/369)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 7 Jan 2010 - 11:38

Non... Il n'est point encore temps que je rencontre mon cher frère. Il demeure bien occupé pour que je puisse avoir une conversation avec lui. Les éclairs célestes ne tomberont pas sur le sol sombre de ce lieu. Le Tonnerre ne grondera pas dans le ciel obscur de ce sanctuaire enfoui sous la terre. Laissons , ainsi, le Dieu des Enfers régner en maître dans ses décisions et partons vers d'autres horizons.


* Le Maître de la Foudre se relève doucement et pose un dernier regard sur l'environnement qui se dresse devant lui. La solitude de l'asphalte rocailleux est synonyme d'une voûte céleste ténébreuse où quelques nuages sanguins errent mélancoliquement dans un océan assombri. Puis, il repositionne sa capuche, dissimulant intentionnellement une partie de son visage. Il baisse légèrement la tête: son visage disparaît petit à petit. Seul ses yeux noirs sont perceptibles. Puis, il se retourne et quitte les Enfers vers une autre destination, connu de lui seul. *


Il semblerait que je sois amené à concurrencer Hermès. D'habitude, mon lieu de résidence n'était que l'Olympe. Mais, aujourd'hui, il me faut découvrir ce monde que si j'ai longtemps entraperçu par les fenêtres de ma Demeure Olympienne. Je ne serais plus celui qui contemple. En vérité, je serais celui qui voyage à travers ce monde pour parfaire définitivement sa connaissance et sa sagesse. Rendons nous dans un lieu où j'ai commis, il y a longtemps, un acte de traîtrise.


* Le Dieu Olympien traverse la Porte des Enfers sans se retourner. Sa démarche demeure lente et calme. Ses bras se balancent le long de son corps au gré d'une cadence posée. C'estainsi que Zeus quitte les Enfers. *
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19951


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 13 Jan 2010 - 10:29

Le juge du Garuda venait de rentré au royaume des morts, il avait fait assez vite et pouvait dorénavant se reposait sur le sombre monarque. Le prince d'Ivalice fut tout de suite attiré par d'autre cosmos qui émaner du domaine. Il ne pouvait savoir qui était la, mais il était certain qu'une autre personne étrangèrent au enfers était en ces lieu. Franchement il ne comrpenais plus rien, Hadès avait interdit a quiconque de passé la porte des enfers, et maintenant on pouvait voir d'autre personne s'y infiltré avec facilité. Voila ce qui arrivé lorsque l'on était trop négligent. Toutefois, cela ne le regardait pas, car l'intrus pouvait également être un invité spéciale. De plus, ce cosmos étranger semblait émaner du palais, la ou était situé le sombre monarque... Kazuki décida alors de s'y rendre, de toute facon il se devait d'être présent au cas ou le seigneur des enfers auraient besoin de son aide.

Rhadamante n'était pas encore rentré, et le juge du Griffon n'avait toujours pas trouvé une place au sein de l'enfers. Ce qui signifié qu'il ne restait plus que Kazuki pour veillé au bon déroulement des choses. Mais les temps avaient changé, Hadès était devenue bien trop négligent anvers ces spectres et leur offraient beaucoup trop de liberté. D'après ces souvenirs, la première fois qu'il avait rencontré le sombre monarque celui-c- c'était montrait bien plus terrifiant. Quitte a frappait le juge du Garuda et ensutie a le remercier de sa présence... Enfin, il n'y avait qu'une seule chose qui ne changerait pas. La haine qu'il voué au dieu des Océan ainsi qu'a son frère Zeus. Le titan d'Hadès avait derrière lui un passé qui l'avait blessé. Mais aujourd'hui il était décider a réparait cette plaie.

Depuis quelque temps déjà, Silfrid c'était absenté et avait oublié son devoir de juge des enfers, il était resté sur le coté pour continuer ces petit projets personnel. Mais il ne devait pas oublié pourquoi il portait ce surplis... il allait reprendre son rang et l'autorité qui avait fait de lui sa réputation.



==> Palais d'Hadès

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 22 Jan 2010 - 20:38

Je me reconcentre, je me reconcentre mais... bon qu'est-ce qu'il y a à voir et à surveiller à la Porte des Enfers?? C'est vrai que c'est important s'il y a des intrus qui pénètrent dans le Royaume de son Altesse Hadès mais pour l'instant les seuls individus que je vois sont... les macchabées en file indienne qui passent la Porte et continuent leur chemin.

Et quand je regarde autour de moi, je constate que je ne suis pas le seul à m'endormir. Il suffit de regarder le pauvre Charon qui est tout bonnement avachi sur sa barque en train de ronfler comme un bienheureux. En tout cas c'est bien trop calme et c'est d'un ennui mortel la surveillance de la Porte des Enfers. Dommage que je sois sourd ainsi je pourrais entendre à nouveau des bruits et...

Stoppant mes pensées d'un coup, je m'aperçois seulement de la présence non loin de moi de deux personnes dont l'une que je connais bien puisqu'il s'agit de la seule personne qui m'ait infligée un sceau sur la peau: Belgarath!! Tiens et il n'est pas seul. Je... j'ai un peu de mal à la reconnaître à cette distance mais il me semble que c'est cette jeune femme que je ne connais pas mais lui si... Emu... Emu Hino!!
Qu'est-ce qu'ils peuvent bien faire tout les deux à cet endroit?? De plus à les voir, ils se connaissent depuis toujours... Il est vrai que je connait peu de choses de Belgarath mais il me semble me souvenir qu'il était à la recherche de quelqu'un. Et si c'était cette Emu Hino... le Spectre de la Mandragore qu'il recherchait??!! En tout cas ils vont assez bien ensemble!!

Mais en regardant Belgarath, je peux pas m'empêcher de ressentir des remords. Je sais que j'avais dit que je changerais, que je serais plus fort mais... Rhhhaaa!!! Je me sentirais trop mal de perdre un ami comme Belgarath. C'est alors que je sens mon armure briller d'une douce lumière noire et laisser s'échapper quelques flammes dans le ciel. Toi aussi tu ne veux pas perdre l'amitié de Belgarath!! J'irais m'excuser auprès de lui quand il aura terminé avec le Spectre de la Blessure.

Oh là là!!! Qu'est-ce que c'est compliqué la vie de chevalier noir quand on est au service du Dieu des Enfers et en même amoureux de la réincarnation d'Athéna sans oublier qu'on est sourd et borgne!! La prochaine fois, je ferais plus gaffe!!
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 18032


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 31 Mar 2010 - 9:53

Arrow Arrow Sanctuaire
Le Dieu de la Mort revins au enfers. Son voyage au sanctuaire fut d'un ennui...mortel. Les saints d'Athéna était à l'image de leur légende, irrespectueux et hautain, ne prenant pas la mesure d'une situation ou des personnes se trouvant face à eux. Toutefois, des exceptions sortaient du lot et le Grand Pope en était une. c'est pourquoi le traité a pu être signé en toute quiétude et toute confiance. Thanatos était donc revenu avec le traité et l'artefact. La mission etait remplie. Le fils de Nyx avait eu du mal à ne pas exterminer tout ces humains mais la mission était remplie.

Enfin de retour

Thanatos attendit qu'on vienne a lui pour lui conter les dernieres nouvelles. Cela faisait quelques temps maintenant qu'il était resté isolé au sanctuaire d'Athéna sans savoir ce qui se passait au sein même du royaume des enfers. La guerre contre Zeus était elle prononcée? L'Olympe était il sous le saut des enfers et du Seigneur Hadès? Thanatos attendit qu'un spectre vienne à lui lui raconter les dernieres nouvelles du royaume des morts

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 20 Avr 2010 - 12:11

Et c'est un Kyrian tout épuisé, dégoulinant de sueur et ayant du mal à reprendre sa respiration après avoir traversé les Enfers entier, d'un bout à l'autre, en quatrième vitesse qui se présente devant Thanatos. Le jean collant par endroits aux jambes, le tee-shirt complètement collé au torse et des belles marques aux aisselles bien visibles, le blouson à deux doigts de s'envoler et mes cheveux complètement en désordre. Seuls mes chaussures semblent avoir tenues le coup!! Ben oui on a beau dire mais je suis pas habitué à courir aussi vite en plus que je suis borgne donc pour les distances ça m'a pas avantagé. J'ai failli me vautrer une bonne vingtaine de fois mais je suis content d'être arrivé en un seul morceau et....

Aaahhh j'ai oublié de mettre mon armure!!!

Et voilà le Kyky-show est reparti!! Me mettant à me tripoter n'importe quelle partie du corps, j'en oublies complètement le Seigneur Thanatos je me mets à la chercher partout. Toutes les parties y passent, même les plus intimes, au grand désarroi je m'en doute, du Seigneur Thanatos. Et soudain un éclair me traverse ma petite cervelle comme une révélation divine. Ca y est je me souviens où elle est!!
Souriant bêtement et gêné, je me frotte nerveusement le crâne de ma main gauche et pose un genou à terre tout en regardant le dieu qui se tient devant moi.

J'avais oublié que je l'avais faite disparaître pour pas en être gêné. Je suis bête!! C'est que je préfères être habillé avec mes habits civils mais si ça vous ennuie, je peux rappeler mon urne et remettre mon armure!!

Un silence s'installe durant lequel je me demande qu'estce que je vais bien pouvoir recevoir comme réprimande divine pour cet accueil inhabituel puis je reprends la parole.

Sinon je suis heureux de vous revoir aux Enfers. Son Altesse Hadès est parti en guerre contre l'Olympe avec quelques spectres... Et il semble que l'un d'eux nous revienne même si il est dans la prison!!

Ayant repris un air neutre durant le silence, mon regard se tourne vers la prison où je ressens un cosmos que je reconnaîtrais entre mille et qui se trouve être celui du Seigneur Kazuki. Ainsi donc il est mort au combat. J'espère que les autres ainsi que sa Majesté vont s'en sortir indemne.
Revenir en haut Aller en bas
Amphitrite 4

avatar
Messages : 91


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
176/176  (176/176)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 21 Avr 2010 - 21:02

D'une démarche digne d'une déesse des enfers je rejoins le spectre du nom de Kyrian qui se trouvait aux des enfers pour accueillir le dieu Thanatos comme il se doit. Et comme Hades était présent , je devais m'assurer que tout se pas convenablement dans le royaume des enfers. Je sentais le cosmos du spectre qui était un peu embêter de la situation et je compris très vite que c'était du par la façon qu'il se présentait devant une divinité sans avoir mit le symbole de son rang qui était son armure. L'armure était le symbole du courage et de la force du chevalier qui la portait. Pour lui il devait être fière de la porter pour les efforts et les entraînements de souffrance qu'il avait enduré pour accomplir la mission qu'il s'était mit dans la tête qui était d'être digne de porter l'armure qui était destiné à porter. Une armure qui le représentait et qui montrait le grade qu'il avait eu et la fierté de servir le dieu qui protège de tout son être et son coeur.


C'était une marque que seule celui qui a accomplit la mission de porter cette armure peut être fière et heureux. Car seule celui qui destinée à la porter a le droit de prétendre qu'il est le véritable possesseur de l'armure en question et qui est la fierté de ces précepteurs qui lui a légué.



Je marchais donc vers la sortir du temple où toute âme devaient passé pour être jugé par les spectres et être emmener dans une prison par la gravité de leur pêches commit sur la terre. Je m'approchais donc vers le spectre qui était à genoux en signe de respect envers le dieu thanatos. Ces à ce moment je me suis mit à parler avec vois douce et de confiance.


Kyrian, Je suis sur que le dieu Thanatos comprend. Je ne vois pas un manque de respect envers vous thanatos et je suis ravis de vous revoir parmi nous. J'espère que la mission que hades vous a confier n'a pas été trop d'un ennuis mortel . Si je peux m'exprimer de la sorte.


Comme Kyrian vous l'as mentionné, Hades est partir en olympe pour prendre le pouvoir de zeus et un seul des spectres à perdue la vie, mais il se réveille peut à peu pour venir nous voir et raconter en détaille ce qui se passe actuellement en olympe.


Mais je vous pris de nous raconter en détaille votre mission et je suis sur tout ces bien passé et je vous avez accomplit avec succès la mission que hades vous a confier. J'ai confiance en vous et je sais que vous arrivez toujours au but que vous vous étés fixés. Mais je vous pris de me rencontrer la rencontre avec le sanctuaire terrestre.


Je le regardais avec douceur, mais dans mon regard. Thanatos pouvait voir parfaitement que mon réveille était totale. J'étais maintenant en plein possession de mes pouvoirs divins et que j'avais maintenant le comportement d'une vrai divinité et non la écervelé que j'étais lorsque je me suis réincarnés .J'étais redevenue la femme de jadis qui avait le plein contrôle de ces émotions et des ces gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Santiago

avatar
Messages : 505


Caractéristiques
Vie Vie:
129/129  (129/129)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 21 Avr 2010 - 22:33

Pour arriver jusqu’aux enfers le général du Kraken a su traverser les environnements les plus spectaculaires mais surtout les plus effrayants dont la majorité des personnes n’aurait pas osé affronter. Comme dans les histoires des héros, Santiago a du faire face au légendaire pont qui permet de traverser le cratère des enfers qui est totalement imprévisible qui risque à tout moment d’entrer en éruption. En plus de cette épreuve, le cinquième général du souverain des mers eut à combattre des guerriers affamés de l’ile qui abrite la majorité des mercenaires noirs.

En arrivant aux portes des enfers, Santiago resta en contemplation de ces somptueux « volets » qui portaient les marques des enfers, des flammes y sont représentées, les constellations des trois juges des enfers y sont également présentes sur ce décor sombre, ténébreux et macabre mais à la fois enchanté et qui donne envie de les traverser afin de pouvoir savoir ce qui se cache derrière... Mais es-ce qu’il risquerait d’avoir une « mauvaise » surprise en franchissant cette porte ?

La question était posé, et le suspens grandissant là au tour, néanmoins Santiago n’avait pas eu le temps d’y réfléchir plus longtemps et décida de pousser cette porte… à ce moment le général du Kraken s’était préparé à toute éventualité. Là derrière se trouvait quelques personnes du monde des enfers, qui était-ce ? On n’en savait pas plus mais il fallait que Santiago s’en informe…

« Mesdames, Messieurs, je me présente je suis un des sept généraux du souverain des mers Poséidon. Je suis ici pour rendre une simple visite de courtoisie et si possible discuter avec le juge Kazuki. On raconte dans le royaume d’où je viens que cet homme eut autrefois un lien de parenté avec l’ancienne général de l’hippocampe. De plus il me semble qu’il s’agisse également du neveu de mon Seigneur Poséidon, c’est pourquoi je souhaiterai bénéficier de son aide et ses connaissances pour qu’il puisse m’aider dans un objectif que je me suis fixé. Vous vous demandez sûrement pourquoi je fais appel aux enfers, simplement parce que je sais que c’est en ce peuple que Poséidon avait la plus grande confiance. »

Santiago n'avait pas eu de réponses de la part des spectres d'Hadès et décida alors partir afin de ne pas créer d'ennuis. Santiago partir en direction du royaume d'Asgard.


Dernière édition par Santiago le Ven 23 Avr 2010 - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 22 Avr 2010 - 17:17

Aak’ab dormait depuis maintenant plusieurs centaines d’années, depuis que son père l’avait amené ici, dans le royaume des ombres. Il rêvait de grandes batailles qui n’en finissaient pas depuis tout ce temps. Mais, à travers les fracas des batailles, Aak’ab entendait une voix lointaine.

Réveille-toi.

Cela faisait maintenant plusieurs fois qu’il l’entendait dans son rêve et elle semblait se rapprocher de plus en plus. C’était juste le fait qu’il était en train de se réveiller tout bonnement.

Ouvre les yeux et enfile l’armure qui se trouve à côté de toi.

Aak’ab s’exécuta. Il ouvrit les yeux et fut ébloui. Après avoir gardé les yeux aussi longtemps fermés, la torche qui allumait l’endroit où il se trouvait lui semblait laisser échapper une lueur bien forte. Dès qu’il fut habitué à la lumière, Aak’ab pu se rendre qu’en fait, il faisait plus sombre que jour en ce lieu. Il n’y avait aucun bruit hormis la voix qu’il entendait dans sa tête.

Après avoir regardé tout autour de lui, il se rendit compte qu’une armure se trouvait à côté de lui.

Elle protègera ton corps des coups mais surtout ton âme des oppressions qui pourrait lui être faites.

Aak’ab ne comprenait pas la fin de la phrase mais n’osa demander ce que la voix voulait lui dire, pensant qu’il le saurait bien assez tôt.

Trouve quelqu’un qui pourra t’entraîner car tu ne connais que le combat physique et cela ne sera pas suffisant.

Cette fois-ci, Aak’ab voulait répliquer mais avant qu’il eu pu faire la moindre chose, une ombre passa devant la torche. Aak’ab décida de la suivre.

Il marcha pendant un temps qu’il n’aurait pu donner étant donné l’absence de lune ou de soleil. Il passa plusieurs prisons dont il ne connaissait pas l’existence puis devant un temple immense. Il se trouvait maintenant devant un fleuve où seul une barque flottait avec quelqu’un à son bord. La personne lui faisait signe de monter sur la barque sans rien dire. Aak’ab grimpa dessus et le voyage commença sans mot dire entre l’inconnu et lui-même.

La barque s’arrêta sur une berge et l’inconnu lui fit signe de descendre et de suivre le sentier. Tout semblait désertique et Aak’ab n’avait aucune idée sur l’endroit où il allait. Au loin, Aak’ab vit un groupe de personne qui semblait parler entre elle et au centre de l’assistance, l’ombre qu’il avait déjà entraperçu. Aak’ab s’approcha donc des personnes sans rien dire. Plus il se rapprochait, plus l’ombre disparaissait. Et les autres personnes ne semblait pas l’avoir vu. Etait-il fou ?

Plus Aak’ab s’approchait des personnes, plus il les distinguait. Elles portaient toutes des armures et il y avait une femme en robe. Que faisait-il donc là et qu’est-ce qu’Aak’ab faisait là lui aussi ?

Aak’ab s’approcha sans bruit et se trouva à quelques mètres des personnes.

Agenouille-toi, tu es devant un Dieu et une Déesse.

Une nouvelle fois, la voix avait résonné dans sa tête. Aak’ab se mit à genoux devant les Dieux et baissa la tête. Allaient-il le voir ?

Aak’ab pensa : Des Dieux ? Je suis devant des Dieux ?

Aucune réponse ne vint. Il resta dans cette position attendant de voir ce qu’il allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 18032


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 27 Avr 2010 - 11:54

Un Spectre arriva aux cotés du Seigneur des Morts. C'était Kyrian, le Phoenix Noir, qui dit tout haut

Aaahhh j'ai oublié de mettre mon armure!!!

Thanatos était toujours... surpris devant ce personnage si insouciant et original.

J'avais oublié que je l'avais faite disparaître pour pas en être gêné. Je suis bête!! C'est que je préfères être habillé avec mes habits civils mais si ça vous ennuie, je peux rappeler mon urne et remettre mon armure!!

Les yeux fermés, une grosse goute d'eau sur la tampe, Thanatos lui répondit

Nan, pas besoin, passons...

Sinon je suis heureux de vous revoir aux Enfers. Son Altesse Hadès est parti en guerre contre l'Olympe avec quelques spectres... Et il semble que l'un d'eux nous revienne même si il est dans la prison!!

Etrange...Je vais rejoindre notre Seigneur en Olympe, reste ici et veille au bon grain de notre domaine. Je compte sur toi...

Qu'est-ce qui me prend de dire ca se dit le Dieu de la Mort. Persephone repris également

Kyrian, Je suis sur que le dieu Thanatos comprend. Je ne vois pas un manque de respect envers vous thanatos et je suis ravis de vous revoir parmi nous. J'espère que la mission que hades vous a confier n'a pas été trop d'un ennuis mortel . Si je peux m'exprimer de la sorte.

Thanatos salua dignement l'épouse du Seigneur des ténèbres

Déesse Persephone...La mission fut un succès mais quel ennui d'avoir à faire aux saints d'Athéna...très peu...réactifs bref

Comme Kyrian vous l'as mentionné, Hades est partir en olympe pour prendre le pouvoir de zeus et un seul des spectres à perdue la vie, mais il se réveille peut à peu pour venir nous voir et raconter en détail ce qui se passe actuellement en olympe.
Mais je vous pris de nous raconter en détail votre mission et je suis sur tout ces bien passé et je vous avez accomplit avec succès la mission que hades vous a confier. J'ai confiance en vous et je sais que vous arrivez toujours au but que vous vous étés fixés. Mais je vous pris de me rencontrer la rencontre avec le sanctuaire terrestre.


Déesse Persephone, ne prenez pas mon attitude comme un manque de respect mais je me dois de me rendre en Olympe pour assurer la protection de notre Seigneur. Dès mon retour, je ne tarderai pas à vous raconter mon périple chez Athéna et à vous en garder l'exclusivité. Sur ce, veuillez m'escuser, je vais prendre congés...

Thanatos partit donc des enfers sans ommetre de saluer le nouveau spectre revennu à la vie, Cécé Spectre Céleste du Doppelgänger

Arrow Olympe

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 28 Avr 2010 - 9:57

Eh ben moi qui m'attendais à me retrouver expédier de l'autre côté de l'univers pour mon accueil "Kykyesque"... ben c'est pas le cas. Tout c'est bien passé et c'est même le Seigneur Thanatos qui a été surpris. Je pensais pourtant qu'il avait l'habitude depuis le temps!! Bah faut dire aussi qu'avec moi faut s'attendre à tout, au pire comme au meilleur^^ Bref en tout cas il m'en veut pas et en plus il me demande de veiller sur le domaine. C'est un nouveau signe de confiance même s'il semble plus surpris par ses propres paroles...

Vient alors Son Altesse Perséphone qui fait son apparition. En la regardant et l'écoutant s'adresser au Seigneur Thanatos, je dois avouer que je trouve pas ce que Son Altesse Hadès trouve de bizarre en elle. Pour moi elle est normale mais je dois dire que...

Laissant la femme de mon Dieu parler avec un des jumeaux Divins, un drôle d'odeur me prend au nez. C'est une odeur que j'ai pas eut l'habitude de sentir souvent donc facilement reconnaissable. Un mélange de sel qui m'irrite le nez et de poissons qu'on viendrait de pêcher mais qu'on aurait oublié dans un coin.
Me tournant d'un sens et d'un autre pour voir d'où vient cette odeur peu accomodante, j'aperçois du coin de l'oeil le Seigneur Thanatos partir pour l'Olympe et au moment où je me redresse, j'aperçois un homme agenouillé et avec une armure que je ne connais pas.

C'est à ce moment-là que l'origine de l'odeur me vient à l'esprit tel un "tilt".

Ca y est!! Cette odeur c'était quelqu'un du Sanctuaire Sous-Marin!! Mais qu'est-ce qu'un Marina ou un Général viendrait faire dans les Enfers??

Ma question sur ce mystère est mise de côté quand je me rends compte de la manière dont j'ai souhaité la bienvenue à cet homme qui semble être un spectre, à l'aura noire qu'il dégage. D'un geste de bienvenue et surtout pour me faire pardonner de mon accueil, je lui tend la main.

Bonjour et bienvenue aux Enfers. Tu dois être un nouveau spectre à l'aura que tu dégages. Je m'appelle Kyrian et je suis le Phoenix Noir, même si j'ai pas mon armure sur moi. Et la charmante belle jeune femme qui se tient à nos côtés est son Altesse Perséphone, la femme de notre Maître Hadès. Quant à l'homme imposant qui était là il y a encore quelques instants, c'était le Seigneur Thanatos.

Je suis enchanté de faire ta connaissance.

Sur-ces derniers mots, je lui offre mon plus beau sourire. Ben oui faut mettre les nouveaux en confiance et puis je me vois mal l'accueillir d'une autre façon. Même si j'essayais, au bout d'un moment je craquerais et reprendrais mes vieilles habitudes!!
Revenir en haut Aller en bas
Nefertis
PNJ du Royaume des enfers
avatar
Rôle : Passeur des Enfers
Messages : 328


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 29 Avr 2010 - 17:05

Non loin de la... une petit forme ni humaine ni démon fit lentement son apparition, munis de ces ailes noir, Nefertis la démone du royaume des mort avait un message a transmettre à la grande déesse. Son cosmos toujours aussi froid, l'ange déchus s'approcha du groupe. Thanatos le dieu de la mort était donc revenu sur ces terres. Voila qui promettez d'être interessant par la suite. Avant qu'elle n'arrive elle fut étonner de voir un intrus. Un général de Poseidon ! que faisait-il ici ? une nouvelle guerre allait-elle éclatait ? cela expliquerait tout ces allé retour qu'il y avait eu sur l'Archeron. L'homme se rpésenta bel est bien comme un serviteur du dieu des mer.

Ce qu'il entendu au sujet du juge du Garuda lui donna de très forte sensation... Kazuki Silfrid l'homme le plus puissant des enfers avaient un eu un lien de paranté avec l'ancienne générale de Poseidon ? cela expliquerait bien des choses... son comportement et ces disparaition si particulière. Néanmois, loin de la l'idée d'allait le lui demander... Kazuki avait beau être un serviteur des enfers, il n'en restait pas moin dangereux pour tous... Déployant ces ailes maléfique, la démone prit la parole pour mettre les choses au clair.


" Bienvenue général, je suis navré de vous l'apprendre, mais sa Majesté Kazuki est sortie pour réglé quelques affaires personnels, de plus... il est impossible qu'il est pu avoir un lien de parenté avec une autre personne, mais je m'abstiendrais de parlé de lui. "

La petite démone s'agenouilla devant la grande déesse des enfers, Persephone qui avait retrouvé toute sa beauté et sa splendeur. L'ange déchu comprenais pourquoi Hadès l'avait pris pour femme. Elel posa tout de même son regard en direction de Cécé pour le salué, cela faisait plaisir de voir un nouveau spectre au service du dieu des enfers. L'ange déchus reprit la parole pour d'adressait respectueusement a l'épouse du sombre monarque.


" Majesté Persephone... le seigneur Kazuki m'a demandait de vous transmettre un message... il tenez tout dabord a vous salué et a vous prévenir de son absence pour réglé quelques affaires personnels. "
Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 30 Avr 2010 - 17:01

Aak'ab n'avait pas bougé. En effet, il attendait la suite des évènements, ce qui ne tarda pas.

L'un des Dieux -dont Aak'ab ne connaissait pas le nom- pris la parole, s'adressant à l'autre spectre puis à la déesse avant de quitter les enfers. Il annonçait à la Déesse que sa mission avait été un succès mais Aak'ab ne connaissait pas la moindre chose au sujet de la mission que le Dieu avait effectué. Il l'apprendrait bien assez tôt. Avant de partir, il salua Aak'ab qui en profita donc pour se relever.

Après que le Dieu soit partit, l'autre spectre pris la parole et s'adressa à Aak'ab.

Bonjour et bienvenue aux Enfers. Tu dois être un nouveau spectre à l'aura que tu dégages. Je m'appelle Kyrian et je suis le Phoenix Noir, même si j'ai pas mon armure sur moi. Et la charmante belle jeune femme qui se tient à nos côtés est son Altesse Perséphone, la femme de notre Maître Hadès. Quant à l'homme imposant qui était là il y a encore quelques instants, c'était le Seigneur Thanatos.

Bonjour et merci de l'accueil. Je m'appelle Aak'ab.

Je suis enchanté de faire ta connaissance.

Kyrian souriait à Aak'ab comme s'il était content. Aak'ab lui rendit son sourire. La déesse semblait perdu dans ses pensées. Aak'ab ne se préoccupa pas de ça, elle devait avoir pas mal de chose à gérer et à penser.

Puis, une démone apparut et s'adressa à la Déesse lui parlant du seigneur Kazuki. Aak'ab pris la parole à ce moment là.

Sans vouloir être indiscret, qui est Kazuki? Et... après avoir été en sommeil si longtemps, qui se passe-t-il pour que j'ai été réveillé?

Aak'ab allait droit au but, peut-être que Kyrian pourrait le tenir au courant des évolutions.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 4 Mai 2010 - 19:53

Waouh génial!! Pour une fois que mon accueil ne fais pas penser que je suis fou ou autre, je suis content et en plus il me rend mon sourire... Alors là je suis encore plus content!! C'est le signe qu'il va se passer des choses bien pour moi!! Du moins je l'espère car comme tout le monde le sais, je suis imprévisible sur tout les points.

Enfin... Ainsi donc le nouveau spectre s'appelle Aak'ab... Euh ça veux dire quoi ça? C'est de l'amérique du Sud pour avoir un nom pareil!! Attention je juges pas son prénom, je dis seulement qu'il n'a pas une consonnance de chez moi, aux Etats-Unis. Après comment on appelle les enfants dans les autres pays, je sais pas et, à vrai dire, je me suis jamais posé la question!!


Je vois son regard se poser sur son Altesse Perséphone et, instinctivement, le mien suit... Enfin mon oeil droit vu que c'est le seul valide. Elle a l'air songeuse... Bof ça la regarde!! Et puis je sais pas pourquoi mais je trouve qu'elle a pas vraiment sa place ici dans les Enfers. Je sais pas c'est quoi mais j'ai l'impression qu'il manque quelque chose!!

C'est alors que Néfertis, la démone des Enfers, fait son apparition et s'adresse au Général qui partait son dire un mot. Bon débarras!! Les Enfers ont déjà leurs odeurs particulières, pas besoin de rajouter une odeur d'eau salée et de poisson pourri à donner envie de vomir!! Enfin Néfertis m'a tout de même appris ce qu'il faisait là. Il venait pour voir le Seigneur mais pour quelle raisons?? Ca mystère!!
Je l'entends ensuite s'adresser à son Altesse Perséphone et me rendant compte qu'elle parle du seigneur Kazuki, je dresse un peu plus l'oreille.


Chose que je peux maintenant faire grâce aux bons soins mais néanmoins douloureux d'Anïa!! Ah Anïa tu es un ange aux Enfers et je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu as fait!! Hey dites pas à Belgarath que j'ai parlé comme ça de sa femme, il serait capable de me trucider après m'avoir infliger toutes les tortures inimaginables et avoir éparpillé les morceaux de mon corps aux quatres coins des Enfers!!

Enfin tout ça pour dire que je suis inquiet en apprenant que le Seigneur Kazuki s'absente pour régler des affaires personnelles!! Tout ce que je souhaite c'est qu'il ne lui arrive rien et gare à celui qui lui fera quelque chose car il aura à subir ma colère!! Ben oui j'ai beau être au service du Sombre Monarque, j'aime pas quand on s'en prend à ceux que j'aime!!
Je m'apprète à froncer les sourcils pour montrer mon inquiétude mais la première question d'Aak'ab amène plutôt un effet positif!!


Rassures-toi t'es pas indiscret. Concernant le Seigneur Kazuki, c'est quelqu'un que j'aime beaucoup car il m'accepte et me respecte malgré mon originalité et mes réactions imprévisibles!! Je serais prêt à aller au bout du monde pour aller le secourir en cas de besoin et même si j'en ressens le besoin, quitte à me faire disputer hahaha!! Il est l'un des trois juges des Enfers et le Spectre du Garuda. Et concernant ce qu'il se passe... ben sa Majesté Hadès est parti avec des spectres envahir l'Olympe et le seigneur Thanatos est parti les rejoindre. Nous on reste à la Porte au cas où un intrus, comme le Général tout à l'heure, viendrait pointer le bout de son nez.

Puis je regarde l'horizon et la Porte d'un regard inquiet pour le Seigneur Kazuki.
Revenir en haut Aller en bas
Amphitrite 4

avatar
Messages : 91


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
176/176  (176/176)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 6 Mai 2010 - 3:56


Les enfers, un lieu que peu de personnes apprécies et qu'ils ne comprenne pas ce lieu . Thanatos était partit joindre hades avant même que je dise un mot. Il faut croire que la loyauté envers hades l'empereur des enfers était solide comme de la roche et j'étais heureuse de cette confiance. Sa mission a été un succès pour le sanctuaire de la terre. Mais pendant que que je réfléchissais à l'avenir, je sentis de nouvelles présences qui s'approchaient aux portes des enfers.


Peu de temps , une femme venait à ma rencontre en gardant un respect envers ma personne et mon rang de divinité. Elle semblait étonné de me voir dans ces lieux en ce moment, mais l'ange déchu gardait le silence un moment avant de prononcer des paroles réconfortante au sujet d'un spectre qui se nommait Kazuki. Son absence était justifié par des problèmes personnels. Je me demandais quel étaient ces problèmes si urgents. Je l'interrogerais bien sur ce sujet plus tard.


Toi qui me transmets le message de ton frère d'arme qui se nomme Kazuki je ne connais pas ton nom. J'aimerais bien que tu te présentes à moi dans toutes les règles que vous avez apprissent.


Ma voie était douce et mon cosmos puissant, mais je ne dégageais pas toutes ma puissance. Mais entre fait, je senti un nouvelle présence qui s'approchait de moi. C'était un nouveau spectre qui venait de se réveillé dans une nouvelle armure que je ne connaissait pas. Je me tenais droite avec grâce et divinité. C'était un marina qui venait de franchir ce monde en venant aux porte de l'enfert en voulant trouver une personne qui recherche avec ardemment. Mais avant que je ne dis un seule mots, il était déjà partit. Il faut croire qu'il était pressé. Je prononcais ces mots à mon fort intérieur.


"Ce marina était vraiment pressé de revoir la personne qu'il recherche. Kyrian, si je me souvient bien, ces une personne du nom de Kazuki. Avons nous un spectre de ce nom."


Je gardais le silence un moment en regardant au loin qui était l'entrer du royaume du monde des enfers. Je regardais maintenant le nouveau spectre qui se trouvait devant moi et que Kyrian lui expliquait qu'il se trouvait devant une divinité et qui n'était pas indiscret.


Aak'ak. tu dis. Alors, je suis heureuse de t'acceuillir dans la famille des tes frères d'armes, mais comme je ne t'es jamais vue dans ces lieux, j'en déduit que tu es un nouveau et que tu aurais besoins de conseils de tes frères d'armes pour les techniques de combat. Si tu as des questions et des entraînements, je suis sur que tes frères d'armes voudront t'aider. Déjà que Kyrian t'a répondu que tu n'étais pas indiscret sur les paroles que tu venais de prononcer. Quand à moi, je suis persephone déesse et femme du dieu Hades. Comme tu viens d'arriver vers nous, pour que tu sois accepter dans ces lieux. Tu dois prononcer le serment de ton allégeance dans ces lieux . En tant que la femme de hades, j'écouterais ces mots avec attention.


Je regardais le spectre qui se nommait Kyrian en souriant avec douceur et mon regard déviait sur notre nouveau spectre qui venait de rejoindre les rangs des enfers. J'attendais la suite des évènements, maintenant que thanatos était partit rejoindre mon époux hades dans le royaume de olympe..


Revenir en haut Aller en bas
Cécé

avatar
Messages : 167


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
159/159  (159/159)
Armure Armure:
260/260  (260/260)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 7 Mai 2010 - 16:13

Kyrian répondit aux questions d'Aak'ab.

Rassures-toi t'es pas indiscret. Concernant le Seigneur Kazuki, c'est quelqu'un que j'aime beaucoup car il m'accepte et me respecte malgré mon originalité et mes réactions imprévisibles!! Je serais prêt à aller au bout du monde pour aller le secourir en cas de besoin et même si j'en ressens le besoin, quitte à me faire disputer hahaha!! Il est l'un des trois juges des Enfers et le Spectre du Garuda. Et concernant ce qu'il se passe... ben sa Majesté Hadès est parti avec des spectres envahir l'Olympe et le seigneur Thanatos est parti les rejoindre. Nous on reste à la Porte au cas où un intrus, comme le Général tout à l'heure, viendrait pointer le bout de son nez.

Alors qu'Aak'ab allait lui répondre, la déesse sembla se réveiller et adressa la parole au spectre.

Aak'ak. tu dis. Alors, je suis heureuse de t'acceuillir dans la famille des tes frères d'armes, mais comme je ne t'es jamais vue dans ces lieux, j'en déduit que tu es un nouveau et que tu aurais besoins de conseils de tes frères d'armes pour les techniques de combat. Si tu as des questions et des entraînements, je suis sur que tes frères d'armes voudront t'aider. Déjà que Kyrian t'a répondu que tu n'étais pas indiscret sur les paroles que tu venais de prononcer. Quand à moi, je suis persephone déesse et femme du dieu Hades. Comme tu viens d'arriver vers nous, pour que tu sois accepter dans ces lieux. Tu dois prononcer le serment de ton allégeance dans ces lieux . En tant que la femme de hades, j'écouterais ces mots avec attention.

Ainsi, la voix avait dit vrai, il s'agissait bien d'une déesse, la femme d'hadès, son maître. Elle lui demandait de prêter allégeance. Aak'ab s'exécuta. il se mis à genoux et baissa la tête devant la déesse. Il déclara à haute voix :

Moi, Aak'ab, Spectre au service d'Hadès, je jure de donner ma vie pour protéger notre royaume, pour protéger notre Dieu -et sa charmante femme- ( Wink ) et obéir au moindre ordre...

A ce moment là, Aak'ab se sentit tomber et s'écroula au sol inanimé.

Cela dura plusieurs minutes et le cosmos d'Aak'ab se fit sentir pour la première fois. Il était noir et dégageait une puissance incroyable, comme s'il arrivait à cumuler les énergies de la déesse et de kyrian en lui.

Aak'ab ouvrit les yeux, mais ils avaient perdu la belle couleur bleu qu'ils avaient avant son malaise. Ils étaient maintenant rouge. Aak'ab sentait en lui le mal à l'état pur, il voulait faire souffrir les gens.

pourquoi y avait-il eu ce changement soudain en lui? Etait-ce du au fait qu'il était entré officiellement au service du dieu de la mort et qu'il était enfin devenu le spectre du Doppelgänger?

Aak'ab se releva et regarda Kyrian, se transformant instantanément en la copie conforme de ce dernier. Aak'ab sentit en lui la puissance, la connaissance et l'histoire de Kyrian. Il aurait pu raconter le passé de ce dernier.

Que... que se passe-t-il?

Bien qu'ayant gagné en puissance, Aak'ab était inquiet, il semblait avoir gagné un pouvoir incroyable, mais qu'il ne savait pas encore utilisé comme il le voulait. Aak'ab préféra éviter de regarder la déesse de peur de se transformer en elle. il ne voulait en aucun cas lui manquer de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 10 Mai 2010 - 12:32

Tandis que je regardais toujours au loin, mes pensées, elles, restent concentrées sur le Seigneur Kazuki dont je ne ressens plus la présence dans les Enfers. Je me demande bien où il est allé et si il va bien. De plus Néfertis est ici pour transmettre un message à sa Majesté Perséphone mais celle-ci ne semble pas savoir qui est Néfertis. Venant d'un spectre j'aurais compris mais là il s'agit tout de même de l'épouse de notre Maître.

Je l'entends ensuite s'adresser à Aak'ab et à entendre ces paroles, je ne sais pas pourquoi mais j'ai envie de rire. Non pas qu'elle n'est pas crédible mais je sais pas, il y a quelque chose en elle qui me fait vraiment penser qu'elle ne fait pas vraiment Reine des Enfers.


Je me tourne donc vers Aak'ab afin de le voir prêter sermon et d'un coup je le vois tomber au sol, inanimé. Euh y a quelqu'un qui peux me dire ce qu'il vient de se passer parce que là j'ai l'impression d'avoir raté quelque chose. Rassembles tes souvenirs mon vieux!! Il était là devant toi, un genou à terre et prêtait sermant puis d'un coup... Pouf!! Pas qu'il a disparu mais il est tombé et se relève pas!!

Les yeux à deux doigts d'être exorbités tant je comprends pas ce qu'il se passe, je réponds d'une distraite à la question que m'avait posée Dame Perséphone.


Euh... Oui nous avons bien un spectre de ce nom. Il s'agit du Juge du Garuda Kazuki Silfrid... Mais c'est moi ou Aak'ab a fait...

Mais j'ai à peine le temps de finir ma phrase qu'una aura noire et sombre comme les Enfers entoure le corps inerte de mon compagnon. Ma main droite grattant le haut de mon crâne, j'essaie de comprendre ce qu'il se passe quand d'un coup il ouvre les yeux, me faisant sursauter et pousser un cri aigu. Tremblant encore de ma surprise, ma main sur le coeur pour vérifier qu'il est toujours présent, je regarde Aak'ab se relever. Tiens ses yeux ont changés de couleur et...

Hey mais c'est moi!! J'ai pourtant pas de jumeau et... Waouh il est bien amoché mon oeil gauche!! Maintenant c'est sûr, je resterais borgne pour toujours mais ça me donne un air plus sexy je trouve!!

J'entends alors la question d'Aak'ab qui me tire de ma contemplation de mon physique.

Ben apparemment ton étoile s'est réveillée et tu as pris la forme de mon corps. C'en est même troublant tellement c'est bien fait. Je me demande bien c'est quoi comme étoile qui permets de faire ça!!

Tout en parlant je continue de m'admirer à travers mon autre moi. Je me rendais pas compte à quel point je ressemblais à mon père mais je trouve que j'ai hérité du nez et des yeux de ma mère!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pieds nus dans le royaume des morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Les souveraines du royaume
» Récapitulatif de la Zone RP du Royaume des Morts
» Hadès/Pluton - Un allé simple au royaume des morts? c’est par ici!
» Entraînement du soir, bonsoir [Quête solo dans le Royaume de la Claustrophobie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Porte de l'Enfer ¤ Fleuve Achéron-