Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Les pieds nus dans le royaume des morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Belhys

avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Sam 21 Nov 2009 - 9:26

Un autre portail de pierre... un petit tour et puis s'en va...
Belhys se sentait remise de ses émotions et surtout bien plus calme qu'auparavant... Elle ne saurait trop dire si c'était du à ces quelques instants de repos à la sixième prison ou bien un étrange effet secondaire de la présence du Soporifique Hypnos qui d'ailleurs lui avait fait une bonne impression. Ce qui était certain c'est qu'elle avait la tête beaucoup plus froide et posée, ce qui lui permettrait de se charger de la suite des événements avec plus de lucidité. Se résignant à devoir côtoyer autant de divinités réunies au même endroit, elle jouait dangereusement avec son agoraphobie mais n'avait d'autre choix étant donnée la force avec laquelle son instinct lui disait d'aller sur place. Peut être était-ce un coup de son perfectionnisme la poussant à vérifier de ses propres yeux que le colis Thésée avait été livré et dispatché dans les temps voir plus vite encore, mais en fait elle était persuadée qu'il s'agissait de quelque chose de plus bien qu'elle ne sache dire quoi précisément. Maintenant que sa mission était accomplie elle serait démise de sa position ascendante parmi les spectres, ce qui d'un côté la décevait un peu. Ambitieuse mais pas mégalomane, la Veuve Noire avait simplement pris goût à ce facteur de risque supplémentaire que représentait le fait de diriger les opérations... Mais de toute façon d'autres périls l'attendaient sûrement puisque l'éternité était encore longue...

S'extirpant alors aux ténèbres insondables sommairement agglutinées devant le portique qui lui servait à la téléportation, Belhys posa ses pieds nus à terre et les yeux sur le groupuscule tout de même conséquent ici présent. Entre diverses allées et venues spectres et puis un grand nombre de divinités pour la plupart olympiennes, il y avait de quoi s'exploser les mirettes... S'approchant donc élégamment, la Galicienne fit une noble révérence à toutes les déités qu'elle ne connaissait pas afin de les saluer comme il se doit, mais ne posa pas le genou à terre, comme à son habitude. Certes elle demeurait sobre et avait horreur de toutes ces courbettes théâtrales et pathétiques, mais même sans le vouloir ses vieux réflexes de courtisane royale avaient repris le dessus, faisant honneur à leurs hôtes. Pourtant elle ne se permit pas de leur souhaiter le bienvenue, puisque les deux souverains des enfers étaient les plus dignes pour cela. Cependant comme il était d'usage, elle se présenta rapidement.

- Belhys de la Veuve Noire, née sous l'étoile céleste du Poison... à votre service.

Certes la bienséance voulait qu'elle ne débarque pas comme une incongrue néanderthalienne, mais le fait est qu'elle ne s'intéressait que très peu à toutes les discussions frivoles qui pouvaient se tisser entre les Dieux. Le plus important était de discuter avec le seul d'entre eux qu'elle serve et qui ait gagné son respect... Raison pour laquelle elle s'approcha de ce dernier en se recouvrant ses épaules dénudées afin de se protéger du vent fustigeant provenant parfois de la première prison. Baissant la tête afin de la saluer à nouveau, elle lui parlait à voix basse afin de ne pas faire de tapage.

- Me voilà de retour comme convenu,... j'ai accompli ma mission, Altesse. Est-ce que l'échange c'est bien déroulé comme prévu? J'ai jugé bon de venir m'enquérir personnellement du bon succès de nos entreprises... Par ailleurs je suis toute ouïe si vous avez d'autres ordres à me confier.

Bien sûr qu'ils semblaient de connivence et quoi de plus normal étant donné que Belhys avait eu le privilège d'être la première à accueillir la nouvelle réincarnation du ténébreux... Elle espérait que ce petit rien demeure un lien indéfectible pour l'éternité à venir... pour ce qui était de conquérir sa confiance ce serait une autre paire de manches, mais tout cela ne lui faisait pas peur.
Droite comme un I dans son surplis, Belhys maintenait sa dignité devant tout ce beau monde, les bras croisés sur sa poitrine galbée en signe d'attente patiente. Elle sentait comme quelque chose dans l'air, sans trop savoir quoi... enfin... peut être étaient-ce simplement les senteurs parfumées de la rosâtre Aphrodite.
Revenir en haut Aller en bas
Arcas

avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Sam 21 Nov 2009 - 12:42

La porte des enfers , toujours aussi impressionante et fréquentée par de multiples visiteurs.
Les choses n'avaient pas beaucoup changées depuis le départ d'Arcas pour le sanctuaire .
De nombreuses délégations se bousculaient a l'entrée des enfers, le calme et le silence qui y régnait il y a bien longtemps avaient disparus.
A se demander si l'inscription qu'il y avait au dessus de la porte ne signifiait rien.
C'était comme cette pretresse qui avait mit le pied dans ce lieu aux milles souffrances et qui avait pensé en resortir indemne en parcourant le royaume des morts tel une visite touristique.

Le problème est qu'elle n'était pas la seule a penser pouvoir entrer ainsi dans le territoire du sombre monarque.
Le spectre de la féerie se posa délicatement .
Il sentit de suite la présence d'Hadès , le cosmos de celui ci ne pouvait se confondre avec un autre, mais il y avait aussicelui de Belhys avec qui il avait combattu et dont il n'avait plus croiser le chemin depuis un long moment.
De nombreux autres énergies étaient présentes , puissantes, mais non identifiables .
Arcas s'approcha du sombre monarque et posa un genou a terre non sans avoir jeter un regard a Belhys en passant.

Arcas spectre de la féerie : de retour du sanctuaire, ou nous avons été retenus .
Le seigneur Thanatos est toujours chez les saints et tente de finaliser ce pacte de entre nous et Athéna .
Il vous fait dire que que les athéniens ne doivent plus etre une cible pour nous.
Je suis a vos ordres et suis pret a accepter n'importe quelle mission qu'elle qu'elle soit afin de me racheter de mon erreur.

Le papillon était aller se fourrer dans la gueulle du loup en se rendant au sanctuaire.
Il avait commis une faute qu'il ne renouvelerait plus .
Il avait hate de passer a l'action et de se racheter vis a vis de son seigneur et de ses compagnons.



Dernière édition par Arcas le Sam 21 Nov 2009 - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Sam 21 Nov 2009 - 14:48

Et me revoici aux Enfers... Tout du moins à sa Porte!! Visuellement l'endroit comme le reste des Enfers n'a pas changé et pourtant... pourtant le regard que je pose sur le Royaume n'est plus le même qu'autrefois. Bien sûr j'ai toujours plaisir à revenir ici, en ces lieux qui m'ont permis de redécouvrir une nouvelle famille... Mais en moi, je sens comme un vide qui malheureusement ne se comblera pas aussi facilement. De plus depuis les combats contre l'armée du Fléau dans laquelle j'ai fais partie, bon nombre de spectres n'ont plus totalement confiance en moi et n'attendent plus que je fasse un faux pas... Faux pas que j'ai franchis au temple du Bélier je le crains mais qui n'a pas eu de conséquences!!

Passant lentement la Porte alors que les flammes m'entourant depuis mon départ du temple du Bélier disparaissent, je ressens de nombreuses énergies toutes ou moins puissantes non loin de moi. Tournant mon regard monophtalmique vers cette concentration de cosmos, je me rends compte que j'en reconnais et d'autres non. Les cosmos que je ne reconnais pas sont incroyablement puissants tout comme celui de...

M'étant assez approché du groupe pour reconnaître ou non les personnes connues et inconnues, je stoppe à seulement quelques pas d'Arcas, un genou à terre, et reste sans voix en reconnaissant non seulement la personne devant qui il s'est agenouillé mais aussi son cosmos. Son Altesse Hadès en personne!!! Et c'est bien la dernière personne que je souhaitais voir surtout qu'il a dû être au courant du combat à Guidecca alors que j'étais sous l'emprise du Fléau.

Jetant un coup d'oeil rapide à Belhys et prenant mon courage à deux mains, je pose un genou à terre devant mon Roi et baisse la tête en signe de respect mais surtout de soumission.


Divin Hadès, moi Kyrian du Phoenix Noir, suis prêt à recevoir mon châtiment et ce quelqu'il soit pour avoir tenté de monter sur votre trône et prendre le contrôle des Enfers alors que j'étais sous l'emprise du Fléau mais aussi pour m'être rendu au Sanctuaire de ma propre initiative!!

Gardant toujours la même posture, genou à terre et tête baissée, je pose mes deux poings au sol attendant ma sentence. Maintenant mon avenir est entre les mains de mon Dieu et j'accepterais la punition qui me sera donnée. Mais c'est alors qu'un détail que j'avais complètement oublié par habitude me saute aux yeux et me fais sortir des mots à voix haute.

Bon sang mais c'est pas vrai!! J'ai complètement oublié que j'étais sourd et j'attends que Son Altesse me réponde de vive voix. Je suis vraiment un abruti!!

Attendant tout de même ma sentence, je pose une main sur mon visage et secoue la tête durant quelques secondes. Y a vraiment que moi pour oublier un truc pareil qui m'est arrivé en plus!!
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite 1
Membre d'Or
avatar
Messages : 1733


Caractéristiques
Vie Vie:
272/272  (272/272)
Cosmos Cosmos:
280/280  (280/280)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Dim 22 Nov 2009 - 9:56

Aphrodite, qui était restée en retrait, n'avait rien perdu de la scène. Manifestement les Chevaliers d'Or venaient de récupérer leur Prêtresse qui avait été séquestrée aux Enfers. Le but de sa venue n'avait donc plus vraiment de raison d'être. D'autres protagonistes quittèrent également les lieux, notamment Perséphone, l'épouse d'Hadès.

Elle s'apprêtait donc à rentrer dans l'Olympe quand elle se ravisa : après tout, elle n'avait pas vraiment rendu ses hommages au seigneur des lieux et le départ de sa régulière lui avait donné une petite idée...

Elle s'avança donc gracieusement vers Hadès et lui dit d'une voix envoûtante :

Je te salue Hadès, Ô Sombre Monarque du Monde des Mors. Je suis fort aise de te voir car il y avait si longtemps que je ne t'avais point vu.

Elle fit une pause avant de reprendre :

Ma venue avait également un autre but : Zeus nous avait demandé d'enquêter sur la disparition de la prêtresse de sa fille chérie, Athéna, et j'étais venue aux Enfers pour voir si tu n'avais pas entendu des rumeurs, voire fournir des indices, sur cette affaire...

Elle s'approcha plus près de lui et mit son index sous le menton d'Hadès :

... mais je n'ai plus vraiment besoin de chercher puisque de toute évidence c'était toi qui maintenait en captivité la prêtresse. Zeus sera donc satisfait.

Elle lui murmura alors au creux de l'oreille :

Petit cachottier va !

Elle lui fit un petit clin d'oeil et reporta rapidement son attention sur Hécate dont elle n'avait pas senti le Cosmos : étant Déesse de l'Obscurité, elle était douée pour le masquer ou alors elle n'avait pas fait attention...

Une nouvelle venue capta son attention : une superbe Spectre dont la beauté pouvait être qualifiée de "ténébreuse". Aphrodite lui adressa un petit sourire charmeur.

Mâtin, il ne doit pas s'ennuyer le père Hadès avec une Spectre pareille !

Il y avait également un autre Spectre dont le Surplis s'ornait de magnifiques ailes de papillon aux couleurs éclatantes ; la Belle de l'Olympe lui lança une oeillade.
Revenir en haut Aller en bas
Angel Heart
Membre d'Or
avatar
Messages : 6557


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 23 Nov 2009 - 12:25

Le Dieu de la Mort présenta la prêtresse, après presque l'avoir déshabiller, à Shiyo, ainsi qu'à Kyros. Les Golds parurent satisfait, c'est ainsi que le quatuor s'en allèrent vers le sanctuaire réglé définitivement cet échange. Cependant, rien n'était joué encore, le plus dur restait à faire, car si un accord de principe semblait avoir été scellé, cela restait qu'en principe et fallait aussi voir comment c'était comporté les spectres au sanctuaire.

Au plus grand étonnement des Dieux présents, Aphrodite fit aussi son apparition, même Hécate en fut surprise. La présence de cette Déesse était des plus étonnante. Les Enfers étaient un endroit des plus répugnants pour quelqu'un qui apprécie la volupté et la séduction, la mort n'étant pas vraiment leur compagnon idéal.
Finalement Perséphone se ravisa suite au spectacle donné par Eris à son attention et au sermon de Hadès. La Reine des Enfers s'étaient fourvoyées, croyant bien faire en engueulant Thanatos et en refusant l'invitation de Eris. En tant que femme, elle perdait face à Eris, en tant que Reine, elle échouait dans ses fonctions. Son retour était délicat, elle aurait fort à faire pour se rattraper.


Tandis que le spectre de la cruauté s'en allait, elle trébucha et se retourna vivement vers Camille lorsque le sphinx eu finis de parler. Le visage de Séraphyne était tout empourpré, sa voie balbutiait telle une gamine devant le garçon qu'elle aime. Cela lui donnait un petit air enfant, rajoutant un peu plus de charme à cette femme déjà très belle. Camille trouvait intéressant et amusant pour une spectre, surtout de la cruauté. Peut être un futur jouet...Séraphyne, qui était son nom, s'en alla finalement dans le domaine suivant.
Hadès répondit en deux temps à Camille, une première fois oralement et une deuxième fois par télépathie. Le premier message permettait juste à Camille de se retirer, le deuxième était bien différent.

**Trouve Hypnos, Séraphyne et un autre spectre au Lac de Sang et aller m'attendre en Guidecca. Je vous y rejoindrai dès que possible.**

**Il en sera fait ainsi seigneur Hadès**


Camille parti par le même chemin que Séraphyne
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 25 Nov 2009 - 19:55

Pendant que Camille s'en allait réunir les autres spectres, Aphrodite s'approcha d'Hadès pour le saluer, soulignant que cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait vu.

- Il est vrai que pour un olympien, je me suis fais plutôt rare ces derniers siècles. Mais tu sais comme je suis. En tout cas soit la bienvenue, il est rare de te voir ici. Quel bon vent t'amènes ?

Il aurait pu demander aussi quel mâle l'amenait également car la réputation de la déesse n'était plus à faire. Elle incarnait comme tous les autres dieux parfaitement ce qu'elle représentait et ne se privait jamais d'assumer ses fonctions en usant de ses magies pour elle ou d'autres. Pour ce qui était des raisons de sa venue la réponse fut rapide ; elle venait pour la prêtresse. La déesse s'approcha plus près de lui et posa son index sous son menton, pour ajouter qu'elle pouvait voir que tout était réglé. Hadès eut un léger mouvement de recul, connaissant que trop bien Aphrodite. Tous les dieux savaient qu'ils pouvaient eux-même, être victimes de ses pouvoirs. La déesse elle-même avait subit les effets de ses pouvoirs. Alors que certains se feraient encore piégés, il ne savait de son coté que trop à qui il avait à faire. Malgré le mouvement de recul, la belle s'approcha de son oreille pour lui murmurer qu'il était un cachotier. D'un autre coté, tous les dieux avaient leurs secrets.

- Que veux-tu, une prêtresse vient s'égarer toute seule ici, il était de notre devoir de la recueillir dit-il avec ironie.

Aphrodite le gratifia d'un clin d'oeil avant que son regard ne se porte sur Hécate.

Hadès parcouru alors du regard une fois de plus toutes les personnalités présentes. Le sombre monarque avait hâte d'avoir des nouvelles de Thanatos pour lui annoncer que cette affaire menée n'importe comment soit finit. Heureusement que le dieu de la Mort avait pris les choses en main, sinon où en seraient-il ? Probablement en Guerre Sainte avec les asgardiens en plus sur le dos. Enfin bon...la situation était désormais en main et tout allait pour le mieux. Il était presque serein pour le moment mis à part pour Perséphone qui avait besoin de se ressaisir.

En parlant de Perséphone, celle qui avait attiré son attention pour un éventuel manque de respect arriva. Belhys entra, observée par Aphrodite, et salua toute le monde dans une révérence. Difficile pour Hadès de penser qu'elle avait manqué de respect à Perséphone, bien qu'en tant que Veuve Noire, la jeune femme avait un caractère bien trempé. Belhys se releva et s'approcha de lui pour lui parler à voix basse. Elle voulait savoir si tout c'était bien déroulé, étant donné qu'il lui avait confié le commandement pour la prêtresse. Hadès s'approcha plus près d'elle pour lui répondre.

- Les chevaliers d'Athéna ont peu été satisfaits de son état, mais tout se passe comme convenu. Nous allons bientôt sortir de cette impasse.

La Veuve Noire désirait également savoir s'il avait une autre tâche à lui assigner pour le moment, mais il n'avait rien pour l'instant. Mais d'un autre coté, il était désormais le seul à garder la Porte, Perséphone étant sur le point de partir avec Eris. Vu le nombre de personnes présentes...

- Tu peux rester ici, tu ne seras pas de trop au cas où.

C'est alors qu'Arcas fit son retour et Hadès apprit de sa bouche qu'il faisait parti des otages du Sanctuaire. Le spectre du papillon lui apporta des nouvelles du dieu de la Mort, signalant que tout était en bonne voie. Son retour annonçait donc que les deux juges des Enfers et le spectre restant au Sanctuaire avaient été libérés. Arcas demanda également une tâche pour réparer ses erreurs. Hadès secoua légèrement de la tête ; il n'était même pas en mesure de dire qui était responsable ou non de tout ceci, bien que des pistes se dessinaient. Néanmoins, il avait quelque chose pour le spectre très friant de combats.

- J'ai proclamé la fermeture des Enfers pour tous les étrangers qui n'ont pas de raisons valables de venir ici. Filtre les entrées et n'hésite pas à éliminer s'il le faut.

Ce fut alors Kyrian qui arriva et Hadès leva les yeux au ciel. Il avait comme l'intuition que le chevalier noir n'avait pas dû rester tranquille au Sanctuaire. Il n'y avait pas meilleur personne pour ne pas apaiser la situation. Par contre ce qu'il remarqua c'était que Kyrian était dans un état pour le moins déplorable, avec un oeil en moins notamment. Il n'avait pas été torturé chez Athéna, déjà parce que ce n'était pas leur méthodes et parce que les blessures étaient anciennes. Kyrian s'approcha d'un pas hésitant et posa un genou au sol et débita tout un flot de fautes. Les chose s'éclairssissaient un peu sur ce que Belhys lui avait dit après sa disparition. C'était Kyrian qu'elle avait combattu avec Belgarath et Arcas. Devait-il le punir pour cela ? Nullement. S'il était sous l'influence du fléau, alors il ne devait pas être conscient de ses actes et pour la suite, c'était comme pour Arcas, il n'y avait rien à juge rpour le moment.

- Pour ce qui est du Fléau...

Hadès se rendit compte alors que Kyrian réagissait étrangement, se prenant la tête alors qu'il commençait à lui parler. Hadès lui toqua avec la main le dessus de la tête.

- Hey, on peut savoir ce que tu nous fais ?

Ne voyant aucune réaction il claqua des doigts prêt de l'oreille du jeune et compris à sa réaction.

- Je vois...

Il s'adressa alors à lui par télépathie.

**Pour le Fléau tu n'as pas à te sentir coupable. Tu ne pouvais rien y faire. Pour la suite, l'heure n'est pas encore aux jugements. Tu peux te relever.**

Hadès poussa un soupir ; il faudrait te trouver quelqu'un de puissant en magie curative. On ne pouvait pas le laisser dans un tel état. Mais c'était une affaire qu'il faudrait s'occuper plus tard, pour le moment il y avait d'autres choses en cours...
Revenir en haut Aller en bas
Arcas

avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 25 Nov 2009 - 23:15

C'était donc trois magnifiques déesses qui étaient présentes a la porte des enfers.
Mais la plus sublime était sans nul doute Aphrodite dont la réputation n'était plus a faire.
D'un seul regard celle ci était capable de charmer n'importe qui.
Et son clin d'oeil ainsi que sa plastique ne laissa pas Arcas indifférent.
Il faut dire que pendant le très long moment ou il avait été retenu chez Athéna , il n'avait pas eu la chance de croiser la moindre femme.
Hadès avait écouté le rapport du spectre de la féerie, et paraissait ne pas lui tenir rigueur pour l'épisode du sanctuaire.
Il confia a son guerrier le soin de monter la garde au frontière du royaume et de ne laisser passer personne sans une bonne raison.
Autant dire qu'Arcas allait se faire une joie d'expulser les visiteurs indésirables.

Très bien mon seigneur .
Plus personne ne franchira cette porte sans une bonne raison.

Arcas replia ses ailes et salua le sombre monarque d'un hochement de tete.
Kyrian avait fait a son tour son apparition en enfer , mais il semblait encore sous le choc et pas du tout dans son assiette.
Le spectre se rapprocha des trois déesses et particulièrement d'Aphrodite.
Il ouvrit les mains et une nuée de papillons multicolores s'envolèrent et tournoillèrent autour celles ci.
L'un des insectes se posa sur le nez de la divinté de l'amour .
L'etoile celeste s'inclina devant le trio .

Bienvenue en enfer mesdames.
Je ne pouvais espérer de plus belles visions pour mon retour.
Me voila gardien de ce lieu , si je peux vous rendre service

Arcas restait le plus poli possible ,il se devait de filtrer l'entrée des enfers , mais savait quand meme faire preuve de diplomatie,surtout avec de si jolies visiteuses.
Ces dernières étaient la depuis un long moment et ne tarderaient surement pas a quitter ce lieu pour un endroit beaucoup plus ensolleillé.


Revenir en haut Aller en bas
Amphitrite 4

avatar
Messages : 91


Caractéristiques
Vie Vie:
176/176  (176/176)
Cosmos Cosmos:
176/176  (176/176)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 26 Nov 2009 - 1:48

Les enferts étaient devenu un moulin à vent jusqu'à ce que hades commence à perdre patience de voir tout ce monde qui débarque dans ces lieux sans avoir été invité. Je restais dans mon coin tranquillement pour ne pas importuner mon mari dans ces paroles et ces gestes. Mais la déesse de la beautée fit son apparition dans ces lieux. Je la vis qui s'approchait dangereusement de hades, mais je ne bougeais pas. Elle était fort belle au yeux de tous et je savais que je ne pouvais pas surpasser sa beauté en tent que déesse. Mais il avait quelque chose qui me chatouillait en moi. Ces comme si cela me dérengeait de voir cette femme s'approcher de hades comme cela. Mais je me dis que hades était un homme, il s'avait se défendre contre ceux qui voudrait profiter de lui. Je me disais en mon fort intérieur.





*Pourquoi que je suis ici, si ces pour nuire à hades. Et en plus tout ces sentiments qui gagne mon coeur. Comment je pourrais les contrôlers. Ces comme si l'âme qui habitait se corps et la mienne ne faisait qu'un. Ces comme si ces sentiments étaient vraiment les miens. Mais je dois les contrôlers sinon je vais faire une rreur cruciale il y a peu de temps.





Je devais reprendre le contrôle sur moi-même. Je devais plus montrer aucun signes de faibles à ceux qui mentour. Je devrais me montrer forte et sur moi. Mais ces sentiments qui sont lier à moi me torture. Pourquoi que cette incarnation me donne autant de problèmes. Avoir du remort, de la colère et de la tristesse. Ces pas moi. Comment renier ces sentiments qui sont née en moi.*





Je réfléchissais en me parlant à moi-même secretement au font de mon coeur. Où personne ne pouvait m'entendre réfléchir et que personne n'entende également mes craintes par cette nouvelle réincarnation. Il va falloir que je me contrôle encore plus sur moi-même. Mais pourquoi, que mon âme divine a fusionnée avec celle de la mortelle.Je ne savais pas comment ça pue se produire. Je ne devrais pas inquièter hades pour cela. Déjà qu'il y a beaucoup de travail.





Je me tenais à l'écart des autres en guise de respect, mais c'était plutôt pour réfléchir à ces nouvelles situation qui m'était totalement inconnue pour moi. Hades avait refermé les portes des enferts pour que seul les morts viennent ici. Il avait assez eu de va et viens ici que c'était un lieu public. J'avais suivit tout ce qui se passait dans ces lieux. Thanatos avait quité les enferts pour faire un échange avec nos spectres qui sont prisonniés au temple d'athéna. Mais la spectre qui m'avait manqué de respect était maintenant devant hades et elle agissait convenablement devant hades. Alors pourquoi avoir agis de la sorte lorsque je suis revenue dans le royaume parmit les miens. Ces bien des questions que je me poses en ce moment ,mais je vais savoir pourquoi. Je devais lucider ce mystère avec l'âme de la mortelle et pourquoi que les spectres n'agissaient pas convenablement.





Mais un spectre fit son apparition aux portes du royaume. Il disait qu'il était un des otages que le sanctuaire d'athéna avait retenu. Mais il a dut être relaché pour porter cette nouvelle que l'arrangement se passait normalement et que tout va revenir comme avant. C'était une très bonne nouvelle ,déja que la situation était fragile et ce n'était pas facile de rester calme alors que l'air est remplit de tension.





Je regardais éris un moment . Je l'attendais pour la suivre dans le royaume de cronos. Un royaume qui me donnait la chair de poule même si ce n'est pas la première fois que je le vois. Mais ces plutôt l'atmosphère qui régniait dans le royaume que je n'aimais pas cela. Mais le devoir avant tout. Je suis une divinité maintenant et j'ai un devoir à accomplir maintenant. Je ne suis plus l'enfant qui restait dans la maison du docteur.





Je suis prète maintenant pour aller parlementer avec le dieu cronos. Je te suis éris ou ces hecate qui ouvre le chemin du royaume de cronos.





Je parlais avec une voix douce et divine. Je ne voulais pas que les gens sache que je me sens nerveuse de ce qui va se passer dans ces lieux. Je devais simplement demander une réunion en hades et lui. C'était la mission qu'il m'avait confier et je vais réussir la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Vasco

avatar
Messages : 5373


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
415/415  (415/415)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 26 Nov 2009 - 1:55

Odin regarda les Athéniens quitter le royaume avec la soit disant prêtresse. Il en avait terminé avec tout cela, enfin. Il était temps pour lui de retourner en Asgard il avait déjà un peu trop traîné dans les parages. Mais il y avait un problème avec tout cela, pourquoi Hadès serait prêt à signer un pacte de non agression pour un simple artefact. Il devait avoir une immense valeur pour qu’il soit prêt à mettre de coté leurs haine légendaire. C’est bien la preuve que le pouvoir peut tout changer, un amis en ennemis, un ennemis en allié. Un diction populaire prouve si bien cela si tu veux connaître tes amis demande leurs de l’argent. Lui en tant que Dieu n’était pas non plus parfait… Après tout les hommes sont le reflet de nous propre défaut.

Complètement perdu dans ces pensés il en oublia de quitter les Enfers. Cela ne semblait déranger vraiment personne. La présence du Dieu ne les avaient pas plus dérangé que cela, tout ce que le Divin avait entendu n’était bien évidemment pas tombé dans l’oreille d’un sourd cela pourrait lui être utile enfin si il avait était plus attentif en tout cas. Il remit son casque. Mais devait dire un dernier mot à la déesse éris il le fit bien évidemment par télépathie.

*Hadès mon alliée? Qui sait déesse un jour peut être. Si le pacte avec Athéna continu à être stérile on ne sait jamais. Dans un sens c’est cela qui m’a poussé à parlementer avec Cronos. Je m’en retourne dans mon royaume enneigé cela fait bien trop longtemps que je l’ai laissé je doit organiser mon armé. J’aimerai m’entretenir avec l’un de vous représentant dans un futur proche déesse peut être même que l’un de mes soldats viendra au nouvelle. J’attend le retour de mon chef des armées pour vous en dire plus. Sur ceux je vous laisse à vous occupation déesse. *


Il regarda la souverain Hadès prenant son épée pour la mettre dans son fourreau il lui dit:

« Bien je n’ai plus rien à faire ici. Je vous laisse souverain des Enfers j’espère que les négociations vous seront fructueuse. »

Il prit la direction opposé à la porte, pour retrouver Sleipnir. Ils allez rentrer chez lui enfin il avait laissé les terres enneigés bien trop longtemps, une erreur à ne plus commettre à l’avenir.


Asgard Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Belhys

avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 26 Nov 2009 - 15:52

Toutes les présences dans cette partie des enfers lui titillaient les neurones avec une impressionnante obstination... effilochant sa patience sans répit. Ses yeux sanguins parcouraient les divers visages, parfois avec consternation, parfois avec méfiance... mais toujours avec la neutralité habituelle. Entres les déités olympiennes et leurs manières distinguées, Odin et son aura glacée et étrange ou encore Perséphone et son air distrait et enfantin, Belhys ne savait pas ce qui était le pire... Mais de toute façon au moins elle se sentait à sa place malgré le malaise causé par la foule, et bien qu'elle doive prendre sur elle, au moins ici elle se trouvait au cœur des événements. Ce fut l'expression légèrement plus pacifiée qu'elle accueillit Arcas et puis Kyrian... l'éternel enfant qui malgré toutes les bêtises et le combat titanesque dans la salle du trône avait su conquérir sa tendresse. Saluant l'un et l'autre d'un signe de tête, elle serra les dents en apprenant qu'ils avaient été fait otages. Quelle... quelle infinie sottise que de s'être fait avoir de la sorte...! Mais ils semblaient ne pas être les seuls, et de toute façon Kazuki était l'un des premiers sur la liste des responsables. De toute façon bien sûr ce n'était pas à elle de rendre de jugement et elle ne comptait pas s'en mêler le moins du monde, toutefois cela ne l'empêchait pas d'avoir sa petite idée là dessus.

Croisant les bras sous la poitrine dans une posture à la fois martiale et féminine, Belhys ressemblait fortement à un drôle de garde du corps assigné à Hadès. Oui bien sûr qu'il serait idiot de croire qu'il en avait réellement besoin, mais cela n'empêchait pas la demoiselle de garder bien en tête son rôle... Servir et combattre pour le Juste en échange d'une vie et d'une jeunesse sans fin. D'ailleurs ce dernier semblait bien occupé à discuter avec un ravissement un peu voilé par la suspicion envers Aphrodite, ce qui n'arracha aucun changement d'expression à la Veuve Noire. Elle ne se mêlerait pas de leurs ambiguës affaires et se contenterait de jouer les sentinelles silencieuses... seulement les paroles de la déesse étaient d'une malice presque sournoise et le compliment ne lui échappa pas. Inclinant brièvement la tête, elle répondit dans un demi sourire tout en se disant que cette éternelle Amoureuse l'avait oubliée depuis plus de sept siècles maintenant... quelle ironie.

- Ce n'est que trop d'honneur que vous me faites... Puissent vos mots rendre un jour vrais les attributs que vous me prêtez!

Légèrement amusée, Belhys avait regardé la Sulfureuse dans les yeux avec de la curiosité et aucune animosité... car bien qu'elle ne soit pas une divinité qui la touche particulièrement étant donné ses rapports conflictuels et inexistants avec l'amour, l'olympienne avait ce quelque chose de charmant et attirant inévitablement les yeux. Aucune jalousie ou envie dans le regard de l'Arachnéenne, juste une certaine admiration discrète...
Pourtant ses prunelles furent à nouveau attirées par une autre silhouette, spectrale cette fois-ci. Camille du Sphinx faisait à son tour son apparition céans, se présentant en ce qui ne furent que quelques brefs instants puisque rapidement il reprit des ordres auprès du Sombre Monarque et s'en fut en suivant Seraphyne. Attendant patiemment son tour, la Galicienne brûlait de quitter cette assemblée en surnombre pour aller ailleurs, mais malheureusement ses plans ne seraient pas assouvis pour l'instant. Ainsi en était-il à cause des directives du Plutonien... Apportant donc quelques précisions supplémentaires, Belhys cessa de murmurer et s'adressa à lui par télépathie, même si elle gardait toujours une relative proximité corporelle sans pour autant s'aventurer à le toucher. Sa voix enjôleuse résonna doucement dans l'esprit du Dieu...

* Bien Altesse, il en sera fait comme vous le désirez. Concernant Thésée,... Il faut dire qu'elle n'a facilité notre tâche en rien et son arrogance n'a eu d'égale que son culot à se victimiser. Pour peu j'aurais moi même quitté mon calme légendaire pour l'occire si les ordres reçus n'y avaient pas été contraires. Il est une chance que Belgarath ait pu se contrôler de justesse, mais la vérité c'est que je ne peux le blâmer. De toute façon si ce détail a causé des problèmes, j'en suis la seule responsable étant donné le poste temporaire auquel vous m'aviez nommée. *

Lançant quelques œillades alentours, elle ne put s'empêcher de sourire carnassière en dévisageant le faciès de porcelaine de la souveraine infernale. Les cheveux ébène au vent on aurait presque pu la confondre avec une Érinye, et de toute façon il n'y avait pas une si grande différence... peut être juste l'air hautain en plus... le mépris étant une des plus belles armes en sa disposition, surtout face à une " divinité " se comportant comme une humaine incapable d'exercer ses fonctions ou assumer les responsabilités lui incombant. Que pouvait-on bien tirer d'elle? Un semblant d'utilité peut être, mais cela restait à prouver. Sa rencontre avec Perséphone avait été brève et lui avait laissé un goût amer, mais ce qui était certain c'est qu'elle ne se laisserait jamais piétiner par une femme déguisée en fille de Déméter. C'était tout ce qu'elle était à ses yeux, et cet " irrespect " dont elle avait fait preuve n'était qu'une simple froideur plus que méritée. Qu'en serait-il si elle devait vraiment lui prouver que sa fierté devait être ménagée par un traitement au moins égalitaire? On le verrait bien, mais quelque chose lui disait qu'ils n'en avaient pas fini. Tout cela n'était que le début... et étrangement l'idée lui plaisait bien.

Elle allait donc chez les titans... parfait. Ca lui rendrait l'air un peu plus respirable et lui donnerait l'occasion de peut être s'entretenir plus longuement avec Hadès, à nouveau en tête à tête. Regardant ce dernier sous cape, elle lui sourit complice en se complaisant de ce début de communication non verbale qui semblait être suffisante pour se faire comprendre l'un de l'autre. Elle savait qu'il comprendrait pourquoi les caprices de son épouse lui déplaisaient, et elle serait ouverte à toute critique, bien qu'elle doute qu'il sache la réalité des faits. Il n'était vraiment pas certain qu'il apprécie de savoir qu'elle traitait ses spectres, ses soldats comme de vulgaires laquais rampants devant accéder à chacune de ses pleurnicheries... Et dire que c'était Belhys qui se retrouvait près du Suzerain telle une digne reine, comme si les rôles étaient inversés... Oh douce vengeance se consommant aussi froide que les neiges éternelles d'Asgard ! Et encore... ce n'était que le début.

Quoi qu'il en soit, revoir les deux spectres arrivés du sanctuaire lui mettait quelque part du baume au cœur étant donné que les retrouvailles était encore un maigre plaisir qu'il lui était donné de ressentir. Néanmoins revoir le phœnix noir lui rappelait également une série de souvenirs peu réconfortants, puisque l'épisode de leur discussion dans la Guidecca était encore loin d'être oublié. Faisant juste un pas en avant après avoir laissé son supérieur échanger quelques mots avec lui, elle fit de même et regarda le jeune homme avec un semblant de tendresse que seul lui pouvait discerner. D'autre part la mansuétude d'Hadès la surprit et soulagea simultanément... heureusement qu'il se montrait compréhensif pour l'instant, cela lui éviterait de devoir se lancer dans une plaidoirie en faveur du survolté Kyrian... Oh comme Belgarath se ficherait d'elle si il savait comme ce grand enfant maintenant borgne réveillait chez elle des instincts maternels insoupçonnés...
Posant une main amicale sur l'épaule du phœnix, elle l'aida à se relever et lui dit par télépathie:

* Kyrian... je suis heureuse de te voir. Mais quel manque de politesse... ne salues tu même plus tes vieux amis? Alors dis moi, tu n'as pas fait trop de bêtises chez les saints, tu as pu voir ton aimée? *

Simple boutade il est vrai, mais disons qu'elle essayait de lui montrer qu'elle voulait garder les bons termes de leur dernière rencontre, bien qu'elle ne désire pas sombrer autant dans le sentimental. Disons simplement que les amis se faisaient rares, et les gens capables de l'approcher sans prendre peur encore plus... Alors le faciès plus détendu, Belhys vit partir Odin en trouvant déjà l'atmosphère moins lourde... Moins de monde se trouverait ici, mieux elle se porterait... Vivement que la triade destinée à la visite des titans prenne également congé... elle avait des affaires très personnelles à régler.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19949


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 26 Nov 2009 - 17:50

Le chemin qui mener Ivalice au enfers était long... c'est pourquoi le juge du Garuda avait décidé de s'y rendre sans tarder. Myst savait ce qu'il devait faire. Sur le chemin du retour, il se demandait si Rhadamante était rentré, le juge de la Wyvern agissait de manière étrange, il n'était plus le même depuis son réveil. C'était audacieux, mais Kazuki voulait profité de cet instant pour se servire de son ami.

Après de longue heures de route, il arriva enfin au chateau d'Hadès qui survoler la terre des hommes, un palais situé dans les roches et qui mener au royaume des morts. C'était par ce même lieux que pénétraient les âmes perdus. A son arrivé les quelques soldats qui surveiller ce lieux se mirent soudainement a s'immobiliser, comme de vulgaire statue de pierre, beaucoup d'entre eux n'avait jaamis vu le visage de Silfrid... mais les rumeurs le concernant était vrai. Kazuki était le spectre et l'homme le plus proche des dieux, son caractère et sa personnalité faisait de lui un homme très dangereux. La porte du chateau grande ouverte il se mit a descendre les marches le menant au niveau inférieur. Plus il se rapprocher, plus son cosmos se troublait... une force qui se situé en enfers boulversait son surplis. Personne ne pouvait le pertuber a se point, mis a part son créateur, le sombre monarque.

A son arrivé quelque chose avait changé... ce lieu était différent de la dernière fois... pourtant... tout était en ordre... cette chose qui perturber l'air n'était autre que l'aura que dégager le maitre de ces lieux, le sombre monarque. Hadès était donc bel est bien de retour, rien qu'en y pensant cela le faisait frissonés. Il était bien plus puissant qu'auparavant, cette réincarnation était différente des autres. Il reconnaissait enfin le dieu qui l'avait amener a devenir le juge du Garuda. Le petit fils de Zeus se dirigea donc vers lui, d'après les derniers mots de thanatos, Hadès avait l'intention de réunir ces spectres. Cela annonçait-il de nouvelle bataille ? en tous cas, il s'ennuyait énormément... et même si guerre il devait y avoir, il se demandait s'il trouverait un homme qui puisse lui tenir tête. Car mis a part les plus puissante divinité, aucun être au monde ne pouvait égaler ces pouvoirs.

A son approche, il sentit différente force, l'une d'elle était facilement reconnaissable. Le spectre du phoénix noir, cet homme était toujours la a trainer autour du juge du Garuda, près de lui se trouvait également Arcas, le spectre du papillon avait bien évoluer et avait acquis un pouvoir presque l'égale a ceux des Gold Saint. En y repensant, il se demandait comment Irène avait réagit après qui l'ai embrasser, il fallait dire qu'il avait goutté a ces délicieuses lèvres. Cela faisait longtemps qu'il n'avait était touché a ce point... bref, le moment était mal choisit pour penser a ce genre de chose. Car d'autre cosmos avait été détecter par ces sens... et ces cosmos n'était pas anodin... leur puissance était colossale, l'une d'elle devait surement être un dieu du rang de Hypnos... l'autre un peu plus douce et faibrile devait appartenir a une demi-déesse. Toutefois la réunios de tout ces étrangaient l'intriguait. Lui qui avait reçus l'ordre d'exterminer toute les personnes mettant un pied sur ces terres... il se demandait pourquoi Hadès lui même n'arrivait pas a chasser ces visiteurs, a moins bien sur qu'il ne soit ces invités.

Le juge s'approcha a pas lent en direction de la foule, il y avait effectivement d'autre personne qu'il ne connaissait pas, les deux divinités qui c'était aventurait ici, Arcas, Kyrian et... Belhys ? la ravissante spectre se tenait également au coté du sombre monarque. Il ne sentait aucun danger ni aucune agressivité. Mais son regard fut rapidement détourné... ces yeux sombre rivé sur le sombre monarque, le tout puissant dieu des enfers, Hadès ! Il s'approcha de son dieu avant de poser un genoux a terre, main droite contre sa poitrine. Tête légèrement baisser pour salué le dieu des enfers.



" Kazuki, Juge du Garuda, pour vous servire mon seigneur,c'est un honneur de vous revoir parmi nous, jespère ne pas vous avoir déçus jusqu'à aujourd'hui. "

Il tourna son regard vers une autre personne, cet aura... et cette beauté, elle ne pouvait être que la belle épouse du dieu des enfers, Perséphone.


" Majesté Persephone, votre présence m'honor, je suis navré de me présenter a vous dans cet état. "

Le juge n'était pas sale, ni blesser, il dégager même un parfum agréable, il était bien coiffé même si son casque masquer ces cheveux. Il lui avait dit sa pour honoré sa beauté, car la déesse était si belle, que nul être au monde n'avait le droit de portait ces yeux sur elle, mis a part son époux le sombre monarque. Il se tourna ensuite vers Hadès en ne le fixant pas, laissant sa tête baissé et son corps agenouillé devant son dieu. Il savait qu'il n'avait pas toujours agit comme il l'aurait du, ayant joué de son rang pour agir selon ces envies, même si au final il ne faisait cela que pour la gloire du royaume des morts. Il était près a subir les conséquence de ces actes passé... car ceux du futur ne pourront certainement pas être corrigés...

Même s'il n'avait pas saluer ces spectres, il ne les avaient pas ignorés. Pour lui, le plus important était de montrait sa reconnaissance envers Hadès et lui prouver sa fidélité. De plus, il n'avait le droit de prendre la parole que si le sombre monarque l'autoriser, ne voulant interrompre la discution en cours avec les deux autres invités.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kyrian
Chevalier Noir du Phoenix
avatar
Messages : 5098


Caractéristiques
Vie Vie:
315/315  (315/315)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Jeu 26 Nov 2009 - 20:48

Bon au moins y a une chose que je suis pas prêt d'oublier c'est le sceau que m'a collé Belgarath et qui me cause des brûlures bien que là il soit calme étant donné que ça fait un moment que je n'ai rien ressenti... Le Magicien des Ténèbres serait-il en train de se reposer?? Enfin quoiqu'il en soit, je n'ai plus de douleurs sur le flanc et c'est tant mieux!! Déjà un souci en moins bien que j'ai l'impression que ça ne durera pas. Et pour ce qui est de mes cicatrices et morsure au cou... ben c'est la même chose. Pourtant Belhys est là et le poison qu'elle m'a inoculé en me mordant continue de couler dans mes veines... C'est bizarre ça!!

Mais je n'ai pas le temps d'y penser plus intensément car quelques coups donnés sur mon crâne me ramènent au présent. Levant le regard de mon oeil unique, je m'aperçois avec surprise que c'est son Altesse Hadès l'auteur de cet acte. Je le vois me parler mais malheureusement il parle à un sourd. Je me demande bien comment il va réagir face à cela et surtout à mes révélations bien que je n'ai pas tout dit... en ce qui concerne le Sanctuaire tout du moins.
Je le vois alors claquer des doigts près de mes oreilles mais comme il s'en rend compte, aucune réaction hormis le fait que je suive ses moindre mouvements du regard. J'entends alors sa voix dans mon esprit et en entendant ses paroles je sens comme un poids bien lourd s'échapper de mes épaules et de mon coeur.

Durant quelques instants je dois avouer que je suis surpris alors que je le vois soupirer mais j'en comprends la signification. A mon tour je lâche un petit soupir de soulagement alors que je regarde deux spectres partir mais également ce Dieu au cosmos froid comme la glace qui ne peux être qu'Odin. Au moins la température va remonter. Me tournant vers mon Dieu, j'incline la tête en signe de remerciement.


Je vous remercie humblement pour vos paroles emplies d'indulgence envers ma personne Votre Altesse!!

Sur-ce je me tais conscient que l'heure du jugement viendra. Je sais que le châtiment que je devrais subir à ce moment sera à la hauteur de mes fautes et je suis prêt à y faire face tout comme je suis prêt à tout par amour!!
J'aperçois alors du coin de l'oeil la silhouette de belhys s'approcher de moi et poser sa main sur mon épaule. Lui adressant un sourire, j'accepte avec plaisir l'aide qu'elle m'offre pour me relever quand sa voix parvient à mon esprit. Lâchant quelques petits rires en me rendant compte que j'ai complètement oublié de la saluer dans tout ça, je fais tout de même attention à ce que la mélancolie et le doute qui habitent mon coeur ne soient pas visibles puis je la regarde d'un air reconnaissant pour son geste.


Tu as raison Belhys, je manque de politesse. Excuses-moi de ne pas t'avoir salué et je suis également heureux de te revoir. Pour ce qui est de ma visite chez les saints et de Raphy, mon aimée eh bien...

Je m'arrête immédiatement en ressentant une forte concentration cosmique se diriger vers nous. Me tournant vers son origine, je me mets à transpirer en reconnaissant cette personne et à craindre sérieusement pour ma vie en voyant arriver le Seigneur Kazuki. Gardant mon calme je le regarde s'incliner devant Notre Maître et poser genou à terre. Même si pour l'instant rien n'a été dit de mon escapade et altercation avec Biscione, je ne suis vraiment pas rassuré pour la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite 1
Membre d'Or
avatar
Messages : 1733


Caractéristiques
Vie Vie:
272/272  (272/272)
Cosmos Cosmos:
280/280  (280/280)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 30 Nov 2009 - 14:30

Aphrodite avait discrètement observé Perséphone, Hadès et Belhys et il lui était apparu que la Spectre avait l'air bien plus royale que l'épouse du Monarque des Enfers.

Intéressant ! pensa-t-elle

Durant quelques instants, elle se mit à la place d'Hadès et se dit qu'elle aussi elle aurait eu honte d'avoir une épouse aussi terne et qui ne savait pas se mettre en avant, bref qui ne savait pas tenir son rang de Reine des Enfers !

Elle se demanda ce qui était arrivé à Perséphone : était-ce l'esprit du corps d'accueil qui avait réussi à imposer sa volonté au Cosmos de la Déesse ? Cela pouvait paraître peu probable étant donné que le Cosmos d'un Dieu surpassait largement celui d'un mortel ; parfois, ce dernier arrivait à prendre le dessus mais c'était exceptionnel et cela durait peu de temps.

Ou alors c'est le Fléau qui l'a définitivement chamboulée !

Finalement, elle haussa ses belles épaules et reporta son attention sur Hadès et Belhys qui se tenaient côte à côte et une idée amusante lui vint à l'esprit : fermant les yeux, elle concentra son Cosmos de manière discrète afin de le diriger sur le Dieu et la Spectre et murmura tout bas une sorte d'incantation :

Aï ouanah bilhôvd bayou
Jussiou
Enndnobodi'elz botiou
Aï ouanah bilhôvd bayou
Alhônn


Elle la répéta cinq fois, le chiffre sacré du Féminin et quand elle eut fini, elle attendit que le charme agisse...


(Nota bene : prononcez l'incantation à voix haute )


Dernière édition par Aphrodite le Lun 30 Nov 2009 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eris ShadowSong
Membre d'Or
avatar
Messages : 1673


Caractéristiques
Vie Vie:
309/309  (309/309)
Cosmos Cosmos:
308/308  (308/308)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 30 Nov 2009 - 21:43

*-_*_-*


Laissant la parole aux autres tout en écoutant cette activité d'une oreille. La Discorde ne perdait pas le fil de cette petite scène. Elle s'était mise à l'écart laissant tout le monde débattre entre eux, mais son regard passait de Dieux en Dieux ou de Déesses en Déesses. Les Chevaliers aussi avaient une importance dans cette petite chamaillerie entre Athéna et Hadès, mais tôt ou tard la vérité éclatera aux yeux de tous...

Hadès venait de murmurer quelques paroles à Perséphone, sûrement pour le bon déroulement des négociations entre son camp et le sien. Mais, la Déesse des enfers se faisait sermonner de plus belle par rapport à son attitude qui mettait en péril les failles de ce sombre royaume. Reprenant les choses en main, Hadès parlait avec la prêtresse qui devait repartir entre les mains du Dieu de la Mort.

Le regard de vipérine se porta alors sur un des spectres d'Hadès. Une drôle d'allure assez féminine pour un visage du style androgyne. Curieux personnage qui se lança dans un discours envers le Sombre Monarque, ce qui repermit à Eris de reposer son regard sur un des membres de sa famille. Thanatos allait repartir avec la troupe du Sanctuaire ainsi que la prêtresse qui était belle et bien la bonne personne.

Une pluie de pétales s'abattit alors sur les protagonistes. La Déesse tendit l'une de ses mains pâles comme la neige et en attrapa une au centre de sa paume. Un pétale de rose ... Un char naquit alors dans le ciel pour venir vers eux. Deux cygnes majestueux tirant dans un char d'or, une belle jeune femme qui n'était autre qu'une Déesse sûrement du Mont-Olympe.


Bonjour à tous !

Au moins elle était polie et d'une humeur heureuse de venir saluer tout ce beau petit monde. Avec son entrée spectaculaire, il était impossible de ne pas l'avoir remarqué, mais à par qu'elle devait être du côté de Zeus, la Discorde avait du mal à remettre un nom sur ce cosmos... Du moins, elle ne préférait pas faire de bourde ! C'est alors que Perséphone lui répondit enfin ...

Eris, je te suis vers le royaume de Cronos. Je dois aller parlementer avec le Cronos pour affaire. Montre moi le chemin si te plait.

Faisant un doux sourire tout en baissant son visage, Eris reprit la parole, cassant cette longue séance de mutisme. S'approchant de nouveau de Perséphone, elle laissa la scène qui emmenait les Chevaliers d'Or ainsi que la prêtresse, de côté pour ne pas être distraite.


« Perséphone comme je vous l'ai dit ,Cronos est sûrement occupé avec certaines affaires qui concernent la Guerre Sainte que nous menons. En attendant, je vous propose de venir à mes côtés ainsi que Hécate pour nous distraire. Dès que Cronos sera de nouveau libre, je vous conduirai à lui, car je dois moi aussi m'entretenir à cause de certains évènements.

Je préfère vous mettre en garde de cette éventuelle mise en attente, plutôt que vous vous trouvez devant le fait accomplit. »


Heureusement, Eris avait repris son calme sa soeur avait tenté de lui faire reprendre les idées.

'Calme toi ma soeur, nous réglerons nos comptes en temps voulu, mais ne déclenche pas un scandale, fais confiance à Thana il saura lui faire ravaler ses paroles même si celle-ci, a les faveurs d'Hadès

Elle possédait la même sagesse qu'Hypnos malheureusement c'était trop tard. Malgré les conseils de sa tendre soeur, Eris avait quand même embrassé Hadès ce qui aurait pu provoquer une colère pleine de rage et de jalousie de la part de Perséphone.

« Aphrodite ?! »

Mais bien sûr, la Déesse de l'Amour et de la Beauté était donc celle qui venait d'arriver sur ce char. Une rencontre explosive risquait d'avoir lieu. Quoi que ... Aphrodite avait eu la pomme d'or. Eris avait donc plus de risque de se faire harceler par Athéna ou par Héra. Néanmoins, La Discorde pris l'air sage et mignon de son hôte pour mieux attendrir la Déesse avec sa petite frimousse.

Un nouveau spectre faisait alors son apparition et c'était une femme ! Une jolie femme qui se dévoila en faisant une petite présentation destinée premièrement à ses deux Maîtres.


- Belhys de la Veuve Noire, née sous l'étoile céleste du Poison... à votre service.

Puis un autre défila de nouveau provenant alors du sanctuaire d'Athéna... accompagné d'un autre spectre ayant l'air très gentil voir trop pour un spectre...

Arcas spectre de la féerie : de retour du sanctuaire, où nous avons été retenus .
Le seigneur Thanatos est toujours chez les saints et tente de finaliser ce pacte entre nous et Athéna .
Il vous fait dire que que les athéniens ne doivent plus être une cible pour nous.
Je suis à vos ordres et suis prêt à accepter n'importe quelle mission qu'elle qu'elle soit, afin de me racheter de mon erreur.


Divin Hadès, moi Kyrian du Phoenix Noir, suis prêt à recevoir mon châtiment et ce quel qu'il soit pour avoir tenté de monter sur votre trône et prendre le contrôle des Enfers alors que j'étais sous l'emprise du Fléau, mais aussi pour m'être rendu au Sanctuaire de ma propre initiative!!

Tiens donc Kyrian était devenu alors un Fléau. Elle avait la preuve devant ses yeux qu'ici aussi, le Maître du Fléau avait fait un carnage en retournant ce spectre contre son propre maître. C'était joyeux comme histoire, encore mieux que la sienne... qui avait provoqué une Guerre Sainte.

C'est alors qu'Aphrodite alla tourner autour d'Hadès. Alors, là c'était le bouquet... Hadès allait finir par avoir une sacrée réputation à ce rythme. C'est alors qu'une idée vînt percuter l'esprit de la Déesse. En effet, l'amour ce n'était pas son truc, mais voir Perséphone se faire manger toute crue par toutes les Déesses des alentours ne lui plaisait guère.


Je suis prête maintenant pour aller parlementer avec le dieu Cronos. Je te suis Eris ou c'est Hecate qui ouvre le chemin du royaume de Cronos.

« Heu oui excusez-moi, j'étais si aveuglée par ces entrées et ces sorties ! »

Odin n'était pas encore parti que sa voix résonna dans la tête de la Discorde.

*Hadès mon alliée? Qui sait déesse un jour peut être. Si le pacte avec Athéna continu à être stérile on ne sait jamais. Dans un sens c'est cela qui m'a poussé à parlementer avec Cronos. Je m'en retourne dans mon royaume enneigé cela fait bien trop longtemps que je l'ai laissé je dois organiser mon armé. J'aimerais m'entretenir avec l'un de vous représentant dans un futur proche déesse peut être même que l'un de mes soldats viendra aux nouvelles. J'attends le retour de mon chef des armées pour vous en dire plus. Sur ceux je vous laisse à vos occupations déesse. *

¤~¤ Dès que je verrais Cronos, je lui ferais part de vos paroles et ainsi nous vous attendrons pour parfaire notre alliance. Je vous souhaite Bonne Continuation Odin ... ¤~¤

Le juge du Garuda fit son entrée, provenant du sanctuaire. Thanatos avait réussi sa mission, libérant les juges et les spectres qui étaient détenus là-bas, mais qui ? Tel était la question ! Néanmoins, la Discorde fit un léger sourire en voyant celui-ci se ramener et présenter sa personne à Hadès et Perséphone.

" Kazuki, Juge du Garuda, pour vous servir mon seigneur, c'est un honneur de vous revoir parmi nous, j'espère ne pas vous avoir déçus jusqu'à aujourd'hui. "

Mais, soudain une mélodie ou plutôt une incantation vînt aux oreilles de la Discorde. Aphrodite faisait encore des siennes prônant sa belle allure. Les yeux de la Déesse se chargèrent de colère et se porta sur sa soeur Hécate.

« Elle fait quoi ta copine encore comme bêtise ? »

Levant les bras au ciel, Eris émit une mélodie tout en fermant ses yeux couleur de prune. L'atmosphère se perla de boules de cosmos fantomatiques, laissant la Discorde se dirigeait vers Perséphone, sans que personne ne puisse la voir.

Tout en attrapant la Déesse part les deux épaules, Ruika se mit à la secouer légèrement en gardant ce nuage qui mettait une certaine intimité entre les personnages.


« Perséphone réveille toi ! Ne laisse pas les autres Déesses te piquer ton mari ainsi que ta place de Reine des Enfers. Veux-tu finir aussi folle que Héra devant les tromperies de Zeux ? Voyons, Perséphone montre un peu tes sentiments...

A ta place j'aurais déjà étripé la Déesse qui aurait osé embrasser mon mari ! »


Puis, passant à travers les brumes, le visage de la Déesse se remplis de colère et attrapa Aphrodite par le bras.

« Comment oses-tu venir semer le trouble ici ?! C'est moi la Déesse de la Discorde ! Laisse les Dieux des Enfers réglaient leurs conflits internes avant de venir t'amuser avec tes petits jeux... En contre partie, pourrais-tu nous accompagner dans mon domaine ? J'ai besoin de m'entretenir avec les Déesses de tous les camps ! »

D'une main, la Déesse dissipa les sphères de brumes les rappelant dans son propre cosmos. Ses yeux se plantèrent dans ceux de la Déité de la Beauté et de l'Amour en gardant la même détermination qu'au départ de sa mise en scène.

Se tournant vers Hécate, Perséphone puis Aphrodite, Ruika finit par prendre la parole en direction du Ténébreux Monarque des Enfers. Elle devait rentrer chez elle et voulait cette entrevue au plus vite. A quoi bon provoquer des petits conflits entre elles, alors qu'elles doivent se soutenir...


« Hadès, si tout a été mis au clair, je souhaiterais partir accompagné de Hécate, d'Aphrodite et de ta femme Perséphone... »

Puis mentalement, elle finit par dire...

¤~¤ Je vais essayer d'aider ta femme à reprendre conscience pour le bien-être de ton royaume, en contre partie, ne tombe pas dans les mauvais jeux et respecte ta femme même si elle est comme ça... Seulement un conseil d'ami ... ¤~¤

Lançant un dernier regard au Souverain des Ténèbres, la Discorde tourna des talons et pris la direction des portes des Enfers pour enfin rentrer chez elle, accompagné de quelques invitées très féminines, ayant chacune un sacré caractère...



*-_-_-*
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 30 Nov 2009 - 22:13

Arcas s'était immédiatement mis au travail et alla saluer les déesses présentes dont Perséphone qui s'était isolée. Etrange posture pour celle qui était la reine des Enfers. Les dieux avaient tendance à se mettre de l'avant, et même quand ils étaient plus reculés comme lui, ils restaient tout de même sur le devant de la scène malgré eux. Hadès jeta un oeil sombre à sa femme, se demandant comment allait-il faire pour la suite. Finalement alors que Perséphone s'adressait à Eris, étant prête à la suivre jusqu'au Royaume de Cronos, il chassa ces réflexions de coté. Chaque chose devrait être faite en son temps et il devait penser aux Enfers en premier lieux.

*Il faudra que j'envoie un spectre avec elle par sécurité* songea t-il.

Il ne savait pas qui envoyer pour le moment, mais il verrait plus tard. A moins de provoquer la colère de Cronos, Perséphone ne risquait pas grand chose. Elle arriverait tout de même à se débrouiller, mais bon, il fallait veiller à sa sécurité, puis on ne savait jamais vu les surprises dont elle l'avait gratifié jusqu'à présent.

L'attention d'Hadès fut alors retenue par Odin qui rangea son épée et le salua car il allait s'en aller, alors que Belhys échangeait quelques mots avec Aphrodite.

- Au plaisir de vous revoir Odin dit-il simplement.

En tant qu'observateur, le seigneur des glaces avait pu constater que les négociations avaient pris une bonne tournure. De ce fait, il n'avait plus de raisons de rester ici. Sans doute était-il également pressé de retrouver ses terres. Hadès regarda partir Odin sur son puissant destrier, quand la voix de Belhys s'adressa résonna dans sa tête. Il tourna légèrement la tête pour la regarder, la spectre se tenant juste à coté de lui, droite, les bras croisés, presque comme une reine. On aurait presque dit que Belhys et Perséphone avaient échangé leurs rôles juste dans leur position. Les paroles de la jeune femme concernait Thésée et ce qui s'était passé avec Belgarath. En lui ayant donné la garde de la prêtresse, elle en assumait les responsabilité, si cela entrainait des problèmes. Pour l'instant, Hadès n'en voyait pas, car les saints d'Athéna s'attendaient à ne pas la retrouver en pleine forme. Il n'était pas tellement étonné que la prêtresse se soit montrée résistante. Malgré sa fatigue il avait pu voir dans ses yeux une forte détermination et un sacré caractère.

**Ne t'inquiète pas, tout c'est passé convenablement ; si elle s'est montrée...énervante et bien les quelques baffes qu'elle aura reçu ne lui auront pas fait de mal. Mes ordres étaient qu'elle reste en vie et elle l'est restée. Pour moi tu as suivi mes ordres lui** dit-il mentalement.

Hadès remarqua le regard que Belhys porta sur Perséphone constatant que ce qu'il pensait l'était aussi par les spectres qui l'avaient revu depuis son retour. Ce qui n'était guère une bonne nouvelle, car elle était en train de perdre le respect de tous. Si elle voulait retrouver sa position, elle devrait faire un gros travail. Déjà que lors de sa précédentes réincarnation elle avait voulu le trahir. Reconquérir le respect des spectres seraient dur. Même lui ne pouvait rien y faire car on gagnait le respect par soi-même.

Les spectres présents au Sanctuaire arrivèrent alors. Ce fut tout d'abord Kyrian, avec qui il échangea quelques mots. Le phénix le remercia pour son indulgence, alors qu'il n'y en avait pas et Hadès lui expliqua par télépathie.

**Il n'y a pas d'indulgence dans mes paroles. Je me montre simplement juste. Je n'ai aucune raison de te brimer pour ce dont tu n'es pas responsable.**

Comment pouvait-il reprocher à Kyrian d'avoir subit l'influence du Fléau, alors que lui-même, malgré sa puissance avait été terrassé par lui.

Alors que Kyrian se relevait, le premier des juges des Enfers, Kazuki Sifrid arriva à son tour. Un juge dont le choix était des plus étranges compte tenu de son tact. C'était un homme direct qui avait une haute opinion de lui. Mais il avait d'autres compétences qui faisaient qu'il méritait son statut de juge. Hadès avait tendance à penser que ce qui c'était passé chez les saints n'était pas étranger à son comportement, mais il ne jugeait jamais sans savoir les faits. Tout était trop vague pour estimer si Kazuki était le fautif ou non.

Le juge du Garuda avança d'un pas tranquille, et une fois devant lui, posa un genou au sol. Il semblait plutôt content de le retrouver de nouveau et espérait avoir accompli jusqu'à présent correctement ses devoirs de juge. Vu l'était actuel des Enfers, Hadès était content sur ce point là, mais il y avait la dernière affaire.

- Heureux de te voir de retour Kazuki. Il aurait été fâcheux que tu restes au Sanctuaire...surtout pour toi. Je ne sais pas ce que les saints t'auraient fait. Ils semblent avoir des réactions inattendues ces derniers temps.


Hadès fit une pause alors que Kazuki avait remarqué la présence de Perséphone et la salua. Hadès s'adressa de nouveau au juge.

- Tu peux te relever. Vu les derniers évènements et ton état, tu peux aller prendre un peu de repos. Il faudra ensuite que je te parle, de ce qui c'est passé, histoire de savoir où et par qui il y a eut des erreurs afin que cela ne se reproduise plus.

Au vue des informations dont il disposait, Kazuki semblait être celui qui était celui qui avait pris l'initiative de marchander avec les golds. Il était donc le mieux placé pour dire ce qui s'était passé. Après serait-il responsable ? Pas forcement, c'était à voir.

Hadès parcouru du regard les lieux et lorsqu'il croisa le regard de Belhys reçu comme un choc. Pourquoi son coeur se mit-il à battre aussi fort. Ses yeux restèrent fixés sur elle, comme si il n'y avait rien d'autre. Il n'avait ressentit cela qu'une seule fois, il y a des siècles, une éternité, quand il avait rencontré la première fois......Perséphone. Pourquoi cela lui arrivait-il maintenant ? Hadès tourna la tête regardant devant lui, bien qu'il était irrémédiablement attiré à regarder vers la belle spectre. Il savait quel était ce sentiment qu'il avaient en lui soudainement, mais il ne l'expliquait pas. En Guidecca, Belhys ne lui avait pas fait cet effet, ni-même quand elle était revenue à la Porte des Enfers. Le regard d'Hadès se porta autour de lui et croisa celui d'Aphrodite, plein de malice et il comprit. Sans même sans rendre compte pendant qu'il réfléchissait sa main s'était portée contre le dos de Belhys. Sa main enfleurait que son surplis, mais il sentait plus son cosmos. Aphrodite avait utilisé sa magie sur lui pour une raison qui lui échappait encore. N'aimait-elle pas le voir avec Perséphone ? Possible vu qu'il l'avait enlevé à l'époque ou parce qu'elle aussi ne la jugeait pas apte comme reine des Enfers ? Etait-ce par ce que Belhys avait plût à la déesse ? Difficile de savoir et en attendant, tous les sens du souverain hormis la vue, étaient dirigés vers Belhys. Eris était en train de secouer Perséphone, mais Hadès n'y prêta même pas attention. Pour ce qui était d'Aphrodite, il se contenta de la regarder avec froideur, n'arrivant pas à réunir ses pensées, tant elles étaient tournées vers Belhys, tant le désir était fort.

Après avoir parlé à Aphrodite, Eris s'adressa à lui. Hadès toussa légèrement en mettant son poing devant lui, comme pour se ressaisir, décollant sa main du dos de la spectre. Il devait résister, retrouver son calme et ses esprits, surtout ici, devant des personnes d'autres camps et surtout devant ses propres spectres. Ce qui était plus facile à dire qu'à faire.

- Oui c'est bon vous pouvez y aller. J'enverrai probablement un spectre pour venir te récupérer Perséphone.

Avec ce qu'il avait dans la tête, il était plus que dur de s'adresser à Perséphone. Il avait conscience qu'elle était sa femme, mais tout le ramenait vers Belhys. La voix d'Eris raisonna alors dans sa tête, lui disant qu'elle allait secouer Perséphone et lui demandant de ne pas commettre d'erreur et de privilégier la raison et donc se tourner vers Perséphone. La discorde avait donc compris ce qui s'était passé et devait d'ailleurs être la seule dans ce cas. Le monarque des Enfers hocha de la tête mais Eris devait le savoir comme les pouvoirs d'Aphrodite étaient puissants et annihilaient la raison. Même elle en avait fait les frais et n'était pas maître totalement de sa magie. Pour ce qui était des Enfers dès qu'il aurait retrouvé sa sérénité il n'y aurait aucun souci pour agir avec raison. Mais d'un point de vue personnel seuls les évènements qui allaient suivre diraient ce qu'il en serait...
Revenir en haut Aller en bas
Belhys

avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 1 Déc 2009 - 16:18

C'était un fait que la demoiselle était inquiète et que son excès de zèle la poussait à assumer les responsabilités des potentiels échecs causés par l'affaire Thésée... Mais ce n'était qu'un juste retour de la confiance qui lui avait été accordée. Cela faisait littéralement des siècles qu'elle avait attendu d'avoir enfin l'impression d'exister aux yeux d'une des incarnations du Sombre Monarque, et voilà que maintenant sans raison apparente elle se retrouvait catapultée dans une position plutôt confortable mais paradoxalement périlleuse... un peu sur le fil du rasoir. Mais peut être que c'était justement la seule chose capable de lui faire reprendre des couleurs et s'échapper à la mélancolie profonde qui ces derniers temps la rendait prisonnière d'une étrange léthargie. Belhys voulait échapper à cette horrible sensation de s'effriter en mille et un morceaux alors que l'appel de sa pénitence se faisait toujours plus fort. S'accrochant à ses fonctions de spectre comme à la seule chose qui ait du sens, elle s'était résolue à se donner à corps perdu jusqu'à ce qu'Hadès en décide autrement. D'ailleurs elle fut assez rassurée par ses paroles, ce qui la fit incliner la tête pour acquiescer.

N'osant pas souffler un mot de plus sur le sujet de crainte d'être inconvenante ou de s'immiscer dans des affaires qui ne devaient concerner que les hautes sphères, la Veuve Noire soupira pour contrôler sa curiosité. Autant rester en retrait et disponible et se montrer présente au cas ou le Plutonien voudrait lui confier des informations sans pour autant le forcer... Le plus important restait de ne pas être un boulet à son pied, car avec Perséphone il en avait déjà pour son compte. D'ailleurs la spectre ne la regarda même plus, jugeant que de toute façon elle avait bien mieux à faire que de se préoccuper d'observer le faciès de cruche mal fagotée de celle qui était censée être une déesse...

Voyant ensuite le défilé de spectres se présenter, elle aperçut Kazuki Silfrid du Garuda. Un sourire mi-amusé, mi-vicieux se dessina sur ses lèvres purpurines alors qu'elle l'accueillit sobrement d'un hochement de tête. Pour tous les salutations étaient les mêmes, et fort heureusement elle fréquentait les enfers depuis assez longtemps pour que ses supérieurs sachent que le fait qu'elle ne courbe pas l'échine n'était pas forcément un signe d'insubordination. Cependant c'était avec une satisfaction contenue qu'elle regardait le Juge faire profil bas et perdre de son arrogance maintenant qu'il devait tenter de ne pas avoir un jugement trop sévère suite à sa trop grande témérité au sanctuaire. Comme quoi tous les coqs en perdaient leur crête devant plus fort... La présence de Perséphone l'enchantait? Dans ce cas il était bien le seul, et il allait bien vite déchanter en voyant l'ampleur de l'idiotie qu'exhalait la demoiselle à des kilomètres... on aurait dit une puanteur exécrable que même les pires endroits des enfers ne pouvaient dégager !

Préférant de toute façon s'attacher et se pencher sur le cas Kyrian, Belhys laissa ses deux supérieurs discuter entre eux alors qu'elle faisait de même avec son ami. Le voir sourire alors qu'elle l'aidait à se relever lui fit plaisir... et son cosmos d'ordinaire froid se fit enveloppant et protecteur autour du phœnix noir. Certes oui les Veuves Noires était réputée l'étoile la plus assassine, car elle était celle du Poison et du Meurtre à la fois, mais en même temps ce redoutable adversaire était aussi mortellement gardien de ses petits... ce qui était en quelque sorte la manière dont Belhys considérait le jeunot. Communiquant donc par télépathie, elle tenta de le rassurer par une attitude très calme qui se fichait pas mal des nombreuses présences divines ou supérieures ici présentes...

* Ne t'en fais pas, avec Hadès ici tu ne risques rien... continue donc ton récit et dis moi tout ! Qu'est ce qui s'est passé au sanctuaire? J'ai ouï dire que vous étiez otages... Tu vas bien au moins? *

Dans son attitude rien ne reflétait mal voire même pas du tout la rancune tenace qui lui vouait Belgarath suite à l'épisode du Fléau. D'ailleurs au moins la voix de ce dernier était prisonnière de sa tête, ce qui au moins lui ferait de la compagnie jusqu'à la fin des temps... un peu agitée certes, mais de la compagnie quand même. Soit... Ici elle voulait passer l'éponge, recommencer à nouveau malgré les souvenirs douloureux, aller de l'avant car de toute façon ils n'avaient pas que ça à faire que de s'en vouloir pour l'éternité. Distraite à réfléchir et à se demander quelles péripéties avaient encore animé le voyage de son oisillon, elle n'entendit qu'à peine l'espèce de mélodie enchanteresse proférée par Aphrodite... Se sentant étrangement tremblante, elle fronça les sourcils en se demandant ce qui la prenait.

N'ayant jamais au grand jamais ressenti les effets dévastateurs de ces émotions malgré ces nombreux siècles de vie et non vie, la Galicienne était plus que troublée, et cherchait la raison de telles sensations. Restant interdite en regardant Kyrian un peu hébétée, elle finit par décroiser les bras lentement et se retourner pour faire face à la silhouette qui l'attirait tel un aimant. Sentant son corps électrisé à tel point qu'elle se demandait si Zeus lui même ne l'avait pas foudroyée pour une quelconque impudence, Belhys leva les yeux pour trouver celles de son Dieu... et en eut la chair de poule. Se découvrant timide, elle ne comprenait pas ce qui lui arrivait et détourna le regard d'un air presque gêné. Pourtant bien malgré elle, son corps semblait avoir été doté d'une vie propre, qui le guida à faire le seul pas qui la séparait encore du Ténébreux. Leurs côtes se touchaient presque maintenant, et épaule contre épaule malgré la différence de taille, ils avaient vraiment l'air du couple infernal. La main contre son surplis lui fit déglutir silencieusement, mais la sensation était loin d'être désagréable, et en son for intérieur elle ne voulait qu'une chose... que cela se poursuive.

Néanmoins malgré l'euphorie faisant danser des papillons dans son ventre, l'Assassine essayait à grand mal de garder la tête froide... Même si en ce moment, le cosmos glacial d'Odin lui même n'y pourrait sûrement pas grand chose. Sentant que le Dieu s'était rétracté, ses prunelles se baissèrent un instant chargées de déception... Et dire qu'elle se découvrait un côté naïf pile dans ces circonstances... Misère. Trop chamboulée pour écouter un traître mot de ce que disait la Discorde, elle ne bougea pourtant pas. Il lui faudrait pas mal de temps avant de comprendre ce qui se passait et pour l'instant tout ce monde n'était pas vraiment un facteur rassurant. Heureusement qu'apparemment les déesses comptaient se réunir toutes... loin d'ici. Ignorant donc le danger qui pouvait se profiler à l'horizon si jamais Perséphone piquée au vif et dopée par un courage inexistant essayait de lui demander des comptes, Belhys était tentée de se laisser aller à ses instincts lui exigeant plus de proximité, mais se contrôlait in extremis... Ce qui de toute façon ne l'empêchait pas d'échanger un regard complice et teinté de quelque chose de plus fort encore avec celui qui était son Souverain, avant de lui dire par le biais de l'esprit.

* Je ne sais pas ce qui m'arrive, mais si jamais j'ai un geste déplacé dans les minutes à venir... je vous présente mes excuses d'avance. Quelque chose me pousse vers vous de manière déplacée et que vous jugerez certainement malvenue... *
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19949


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 1 Déc 2009 - 19:29

Je réserve :p
Je post après mangé

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19949


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 1 Déc 2009 - 20:09

Le juge du Garuda se tenais toujours un genou a terre, il était venu ici non pas pour répondre a ces actes mais plutot pour salué le dieu des enfers. Kazuki était bien plus puissant que ce que pouvait imaginer les autres. Il était le premier homme a avoir sue dévelloper son cosmos jusqu'a s'élever au-dessus des dieux, sa puissance d'attaque dépasser de loin celle de thanatos ou bien celle du sombre monarque. Toutefois, la seule différence qu'il y avait entre eux était leur armure et leur rang. Au regard des autres spectres, le petit fils de Zeus ne devait être que l'un de ces vulgaires juges. Toutefois il avait hérité de la volonté et de la confiance éternel des trois dieu de l'enfers. Il ne se situé plus au niveau d'un simple juge, mais d'un véritable chef et leader des armées.

Le prince d'Ivalice écouta alors avec attention les réponses de son supérieur, il voulait s'entretenir avec lui plus tard, Kazuki n'avait pas d'objection. Hadès lui demanda alors de se relever... c'était donc cela... voila pouruqoi tout les autres n'était pas agenouillé. Kazuki se demandait pourquoi le sombre monarque importait tant d'importance a ces simple spectres, des guerriers de niveau inférieurs qui n'était la que pour joué en première ligne. Mais qu'importe... on disait que le sombre monarque était généreux avec ces spectres, cette réalité existait donc bel est bien. Kazuki se redressa suite a ces paroles et écouta la suite, le sombre monarque avait l'intention de lui donné du repos bien mérité... se moquait-il de lui ? voulait-il réellement le laisser sur la touche ?

Qu'elle insulte... après l'arrivé de thanatos au sanctuaire pour l'aider, Kazuki ne le supportait plus... les dieux se moquait de lui. Comment pouvaient-ils imaginer une seule seconde que Kazuki resterait ici sans rien faire. De plus les paroles d'Hadès était insultantes... le sombre monarque lui même douter des capacités de Kazuki, il lui avait même dit qu'il sinquiétait du sort que les Saint auraient pus lui réservait... Mais... s'il n'avait pas reçus les ordres de ne pas combattres, il aurait déja combattu et extérminer plusieurs Golds... Notre jeune héros ne pouvait cependant pas s'opposait au dieu des enfers, par respect envers lui, il ne ferait rien en ces lieux, si Hadès voulait rencontrait le juge du Garuda en face a face tout à l'heure, alors ils réglerons leur compte. Après avoir tant donné au royaume des morts, Kazuki n'avait aucune reconnaissance mis a part celle de thanatos qui le considérait comme le grand champion des enfers. Le sombre monarque apportait-il plus d'importance a ces simples spectres ?...

Soudain une étrange sensation se mit a l'envahir... Persephone... elle semblait complètement ignoré par Hadès... le regard de celui-ci était perdu dans celui de Belhys ? que se passait-il ?... Notre jeune héros ne comprenais plus rien, il n'était ici que depuis peu et il sentait que l'athmosphère n'était pas normale. Certes les histoires de coeur d'Hadès ne l'interessait pas, mais... il trouvait étrange de le voir se comportait de la sorte devant la ravissante Perséphone qui était tout aussi belle que Belhys et même plus. De plus, celle-ci semblait avoir reçu une certaine confiance en elle, cette assurance qui défié même la femme du sombre monarque. Le juge était étonner de voir ce spectacle. Possédait-elle des pouvoirs supérieurs au juges ?.. c'était absurde... Alors que Kazuki ne se doutait de rien il fut attiré par l'attention qu'avait portait la déesse de la Discorde envers Perséphone.



« Elle fait quoi ta copine encore comme bêtise ? »

Notre jeune ami se tourna alors vers l'autre déesse, celle qui avait un superbe corp. Il sentait que quelque chose n'allait pas... Eris quand a elle leva ces bras au ciel pour émettre une mélodie assez entrainante, était-ce de la sorte que se chamailler les déesses ? c'était vraiment ridicule... leur forces étaient loin d'égaler celle d'Odin ou du grand pope. Ainsi Ruika avait sue rompre le charme qui se diriger vers Hadès. Kazuki fut une nouvelle fois surpris... qu'une déesse du nvieau d'Aphrodite qui se préoccupait plus de sa beauté extérieur qu'autre chose ai été en mesure d'envouter le dieu des enfers ! Qu'elle faiblesse ! Thanatos aurait certainement était indigné de voir cela. Mais tout devait prendre fin, Kazuki n'allait pas laissait Hadès entre les main d'une telle déesse.

La déesse de la Discorde se mit alors a aggriper Aphrodite en voulant faire la police. Mais cela n'allait rien changer... lui dire ces quatres véritait n'allait rien changer. Il n'existait qu'un seul chatiment pour ceux qui oser défier le dieu des enfers.


« Comment oses-tu venir semer le trouble ici ?! C'est moi la Déesse de la Discorde ! Laisse les Dieux des Enfers réglaient leurs conflits internes avant de venir t'amuser avec tes petits jeux... En contre partie, pourrais-tu nous accompagner dans mon domaine ? J'ai besoin de m'entretenir avec les Déesses de tous les camps ! »

- Oui c'est bon vous pouvez y aller. J'enverrai probablement un spectre pour venir te récupérer Perséphone.

** Nani ?!!! **

Comment ! comment un dieu de se rang pouvait-il se faire mal mener par une déesse de seconde zone et laissait passé cela avec nindulgence ?! Cette réincarnation d'Hadès avait un esprit si faible. Certe généreux mais il ne fallait pas laisser passait cela. Pas de la sorte, Kazuki ne pourrait se regardait en face après avoir laissait passé une telle insulte envers celui qui lui avait donné ce surplis. Le juge toujours tourné vers Hadès resta dos touné au déesse qui commençaient a s'en allait...



" Pas si vite... "

D'un ton agacer et menacant, le juge arréta la amrches des trois déesses... il n'était pas question qu'Aphrodite s'en sorte aussi bien. Si notre jeune héros avait repousser tout ceux qui venait en ces lieux ce n'était pas pour rien, qu'Aphrodite soit ou non l'invité du sombre monarque elle n'avait pas a se servire de ces pouvoirs obsène pour envouter son seigneur. Même si Hadès était encore faible d'esprit Kazuki lui était toujours le même. De plus sa quête au sanctuaire et ces ordres de ne pas combattre l'avait relativement chauffé... restait aussi longtemps près des chevaliers d'Athéna sans pouvoir les écraser l'avait bien embéter.


" Déesse Aphrodite c'est cela ?... pensez vous réellement pouvoir partir de la sorte après avoir voulu semer le trouble dans l'esprit de sa Majesté Hadès ?... Mais par respect pour mon seigneur je ne verserez pas votre sang ici. Toutefois, je ne serait pas si indulgent la prochaine fois. "

Finissant sa phrase avec un regard agressif et menacant en direction d'Aphrodite, Kazuki salua le départ d'Eris et de la déesse Perséphone qui n'allait pas tarder à les rejoindres. Notre jeune héros s'approcha du sombre monarque en placa une main sur sa poitrine et en inclinant légérmeent sa tête.


" Majesté Hadès, pardonnez moi pour ces paroles, je n'aurais pas du intervenir... cependant je penses que ce genre d'actes ne peut-être ignorez. "

Le juge termina ces mots avec une grande assurance, il était bel est bien supérieur aux autres, un rang et un pouvoirs pratiquement l'égale a ceux des dieux de l'enfers.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Aphrodite 1
Membre d'Or
avatar
Messages : 1733


Caractéristiques
Vie Vie:
272/272  (272/272)
Cosmos Cosmos:
280/280  (280/280)
Armure Armure:
400/400  (400/400)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 1 Déc 2009 - 22:04

Satisfaite, Aphrodite sentit le charme qu'elle avait lancé opérer avec une grande efficacité : Hadès et Belhys ressentaient chacun un trouble puissant s'insinuer dans leur esprit comme un serpent se glisse dans les hautes herbes, pour finir par atteindre la chair où il devint envie irrésistible, désir brûlant...

A proprement parler ce n'était pas un sortilège qui obligeait ceux et celles qui l'avaient reçu à se comporter selon la volonté du lanceur, non c'était beaucoup plus subtil que ça : il faisait remonter à la surface les désirs enfouis au plus profond de la portion de l'être que les psychanalystes appelleront plus tard l'inconscient, afin qu'ils puissent s'exprimer librement au grand jour...

En définitive, Hadès et Bélhys étaient vraiment fait pour s'entendre et le charme allait les aider à mieux accepter cet état de fait !

Elle fut secouée par une nouvelle venue (ou alors elle ne l'avait pas vue tout à l'heure) :

Comment oses-tu venir semer le trouble ici ?! C'est moi la Déesse de la Discorde ! Laisse les Dieux des Enfers réglaient leurs conflits internes avant de venir t'amuser avec tes petits jeux... En contrepartie, pourrais-tu nous accompagner dans mon domaine ? J'ai besoin de m'entretenir avec les Déesses de tous les camps !

Ah tiens, tu étais là toi ? dit-elle mi-surprise, mi-désinvolte. Elle choisit de ne pas relever l'allusion d'Eris et répondit d'un air absent à sa proposition :

Hum oui, si tu veux...

Elle s'apprêtait donc à suivre la Discorde lorsqu'un Spectre leur barra le passage et s'adressa à elle d'une voix chargée de colère :

" Déesse Aphrodite c'est cela ?... pensez vous réellement pouvoir partir de la sorte après avoir voulu semer le trouble dans l'esprit de sa Majesté Hadès ?... Mais par respect pour mon seigneur je ne verserez pas votre sang ici. Toutefois, je ne serait pas si indulgent la prochaine fois. "

Pour toute réponse, elle fit un "Hum ?", comme si elle venait juste de constater son existence, se contentant de le toiser d'un air mi-absent, mi-hautain pendant quelques secondes : on eût dit une dame de la cour de Versailles face à un manant indélicat... Finalement elle émit un bâillement poli et reprit son chemin comme si de rien n'était.

Hadès devrait mieux surveiller son petit personnel : il y a du relâchement dans l'air... pensa-t-elle.

Arrow Temple d'Eris
Revenir en haut Aller en bas
Hécate 2

avatar
Messages : 1723


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mer 2 Déc 2009 - 19:39

Hadès regarda la prêtresse d’Athéna et lui confirma que la prochaine fois qu’elle mettrais les pieds ici, elle serait mieux traité. Un sourire ironique apparu sur mon visage le jour ou le membres clan d’Athéna serais bien traité au sein des Enfers. Aphrodite se taperait Hadès et moi je me taperait Perséphone ! Cela revenait à dire que cela n’arriverait jamais. D’ailleurs ceux-ci partirent aux Sanctuaire un soupir d’aise m’échappa, Hadès semblait aussi surpris que moi de l’arrivée d’Aphrodite , il semblait être fatiguer quelques part je le comprenais, il venait à peine de se réincarner que tout le monde lui tombait dessus. Une jeune femme vêtu d’un surplis s’approcha de nous et se présenta.

*L’étoile du poison… Une étoile bien attrayante pour moi^^.*

]Décidément les spectres d’Hadès me surprendrais toujours, la jeune femme avait un corps sculptural on aurait dis une courtisane. Ce qui était possible… Hadès était un Dieu qui donnait sa chance à tout le monde contrairement à certaine déité… La spectre en question se couvrit les épaules et se rapprocha de son seigneur et maitre. La jeune spectre semblait bien soucieuse du travail qu’elle avait accomplis ,une perfectionniste peut être cela faisait plaisir à voir… Un autre spectre fis son apparition le spectre terrestre du papillon , il était avide de mission. D’après ce que j’avais cru comprendre Thanatos était encore chez les Saints. Dommage ! Un spectre apparu , j’eu un sursaut en le voyant je me souviens que lors de la guerre contre le Fléau celui çi avait été posséder. Il avait tenté de prendre la place d’Hadès certes il était sous l’influence du Fléau un être que nous autres déités avons bien du mal à défaire. Il ne méritais pas d’après moi une punition mais un entrainement intense. Aphrodite pris la parole , elle salua Hadès de vive voix et dis la raison de sa venue. Elle était à la recherche de la prêtresse d’Athéna maintenant qu’elle savais ou elle était. La raison de sa présence n’était plus valide , elle se devait de partir. La belle daigna à me remarquer, elle jeta un coup d’œil à Belhys et jeta une [/size]œillade vers le spectre du paillon décidément elle n’en ratais pas une ! [/size][size=12]Camille une des spectres parti à son tours. Hadès se montra courtois envers la déesse de la beauté , Hadès donna des ordres. Je devrais bientôt partir vers le domaine d’Eris , j’attendais la réponse de Perséphone et je me demandais si Aphrodite nous rejoindrais peut être qui sais… Après tout elle n’avait plus rien à faire ici. Perséphone répondis d’une voix claire qu’elle était prête à nous suivre j’attendais la réaction d’Eris après tout c’est elle qui devait nous montrer le chemin… Odin lui après un petit discourt retourna vers les plaines enneigés d’Asgard. Les paroles de la spectre du poison me fis sourire en voila une qui n’avait pas honte de ses pensées !Cela me plaisait… Un juge fis son apparition et s’adressa à ses Dieux décidément les Enfers étaient beaucoup mieux lotis que nous. Très peu de guerriers olympiens s’était réincarner. Le spectre qui avait été posséder fut gracier, je fus heureuse pour lui. Justice avait été rendu on pouvais accuser Hadès d’une infinité de choses mais pas d’injustice. Les paroles d’Eris me sortirent de ma torpeur :

" Aphrodite n’est pas ma copine sœurette juste une déité que je dois supporter et que je transformerais bien filtre »

Lui soufflés je à l’oreille, les paroles de ma sœur me firent sourire, j’étais prête à la soutenir si cela se corsait. J’étais entièrement d’accord , sa proposition de toute nous emmener à son sanctuaire me fis sourire. Les paroles de Kazuki était juste mais déplacer je lui dis télépathiquement :

*Tu as absolument raison de réagir comme cela mortel, cela prouve que tu es fidèle à tons seigneur mais toute garce qu’elle est Aphrodite est une déesse. Elle peut te tuer avec un petit doigts quoi que… *

« Hadès , je vais suivre ma sœur et je vais surveiller votre femme je vous donnes ma parole que aucun mal ne lui sera fait. En échange j’espère pouvoir revenir ici pour voir mes frère. »
Revenir en haut Aller en bas
Arcas

avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Ven 4 Déc 2009 - 13:25

Les visiteurs commencaient a quitter les lieux les uns après les autres.
Les nombreuses déesses qui étaient venues visiter les enfers étaient reparties vers d'autres cieux.
Le juge du Garuda avait rmis un peu a sa place Aphrodite.
La déesse était bien digne de sa réputation et les actions de celle ci étaient par fois provocatrices voir insultantes .
En tout cas la tension qui était apparue a la porte des enfers avait disparu.
Arcas se demandait si il n'allait pas finir par se retrouver seul ici , car ses compagnons paraissaient avoir de nombreuses choses a faire.
En regardant autour de lui il remarque Kyrian toujours plongé dans ses pensées, et il se dirigea vers lui.

Tu sembles perdu petit oisillon .
Te voila de retour chez toi et parmi les tiens .
Ta vengeance viendra un jour et je serais a tes cotés .
J'ai toujours confiance en toi meme après l'épisode ou tu n'étais plus toi meme.
N'hésites pas a me faire signe si tu as besoin de moi .
Je me ferais un plaisir d'aller torturer quelques spectres avec toi le moment venu.

Le spectre du papillon savait que pour l'instant il ne devait pas s'en prendre aux saints .
Mais il pensait que ce pacte prendrait fin un de ces jours .
En attendant il devait accomplir la mission qu'Hadès lui avait confier meme si il en aurait préféré une autre plus attrayante.

Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Dim 6 Déc 2009 - 0:22

Amusée, c'est ainsi qu'Hadès aurait décrit Belhys quand Kazuki arriva. La spectre semblait ravit de le voir mener profil bas. Il fallait dire que le juge du Garuda était réputé pour son caractère. Tout le monde savait qu'il était très arrogant, mais il l'était autant qu'il était puissant et ce dernier point était l'un des atouts majeurs du juge. Mais pour l'heure, Hadès vit clairement sur le visage de Kazuki, que ses paroles n'étaient pas celles qu'il attendait. Il venait simplement pour lui rendre ses hommages, mais ne s'attendait pas à rendre des comptes ? Bien sûr qu'il devrait donner des explications sur les évènements au Sanctuaire. Hadès était le souverain des Enfers et tous ceux qui portaient un surplis qu'il leur avait remis, avaient des comptes à lui rendre sur ce qui se passait dans les intrigues qu'ils menaient. Après leur vie personnelle ils faisaient ce qu'ils voulaient. Mais quand cela impliquait les Enfers...

Le pire fut sa phrase sur une éventuelle captivité au Sanctuaire. Kazuki en fut visiblement blessé dans son égo. Soit il n'avait pas compris le sens de la phrase, soit le juge avait perdu ses notions de la réalité.

- Tu es certes très fort Kazuki, mais aussi puissant sois-tu, tu ne parviendrais pas à vaincre tous les golds réunis. C'est dans ce sens que mes paroles étaient. Ta valeur n'a jamais été remise en question.


Hadès fit une pause avant de poursuivre.

- Si tu attendais des félicitations alors elles ne seront pas pour de suite, tant que je ne saurais pas qui est le responsable du fait que mes deux juges se soient retrouvés en otages alors qu'ils allaient...négocier avec les golds.

Si Hadès était nommé pendant l'Antiquité le Juste, cela n'était pas pour rien. Il ne jugeait jamais sans avoir les éléments en main. Mieux valait ne pas se prononcer au lieu de se tromper. D'ailleurs, Kazuki devait mal voir le fait que les spectres étaient traités avec égard par le monarque. Mais pourquoi traiterait-il mal ceux qui combattaient avec loyauté pour les Enfers ? Les juges bénéficiaient de plus privilèges, plus d'autorité et de plus de confiance, ce qui montrait leur supériorité au sein des Enfers. Cela ne justifiait pas que les autres spectres soient traités comme des rebuts.

Toutes ces pensées furent vite stoppées par l'intervention d'Aphrodite. Belhys qui parlait il y a quelques minutes avec Kyrian avait changé de posture et c'était tourné vers lui. Hadès qui se demandait s'il avait été le seul atteint par le sort eut très vite sa réponse, en croisant le regard de la Veuve Noire qui se rapprocha de lui. Elle en avait subit les effets également, mais elle semblait comme interdite, surprise par ce qui lui arrivait, à moins que...

L'attention d'Hadès fut de nouveau attirée vers Kazuki qui intervint, ayant vu par l'intervention d'Eris qu'Aphrodite lui avait fait quelque chose. Le juge accusa la déesse de semer le trouble dans l'esprit du dieu des ténèbres et la menaça. Évidemment, comme cela était prévisible, Aphrodite le considéra avec dédain. Alors qu'elle allait partir, Hadès ayant retrouvé ses esprits, enfin une partie, allait s'adresser à elle, mais la déesse de l'Amour fila. Ma foi, pouvait-il lui reprocher de faire ce qu'elle avait fait ? Aphrodite était pour la sincérité de tels sentiments. Ne les mettre au jour, n'était en soi que révéler une vérité enfouie.

Le juge du Garuda était revenu vers lui et justifia son intervention. Il ne pouvait pas lui dire qu'il avait tort, car ses paroles étaient justes. Mais il ne devait pas savoir en quoi consistaient les pouvoirs de la déesse en détail.

- Ton intervention est juste et ne fait que montrer ta loyauté. Oublie Aphrodite pour le moment, sa magie n'a rien de dangereuse. Si elle doit en subir les conséquences alors cela attendra.

Bien que pour l'instant, ses pensées étaient focalisées sur d'autres choses qu'Aphrodite. Hécate salua le monarque lui assurant que Perséphone, qu'il avait d'ailleurs ne partie oublié) ne risquerait rien et espérait pouvoir revoir ses frères.

- Vous pourrez revenir quand vous le désirerez voir les votre déesse Hécate.


Hadès sourit légèrement à la notion de « surveiller » Perséphone, qui visiblement était perçue comme pouvant commettre certaines bourdes. D'ailleurs en parlant de cela, Hadès envoya un message télépathique à son serviteur de l'ombre, le fantomatique Shadow se dissimulant dans les ombres.

**Envoie un spectre de confiance au Labyrinthe pour protéger Perséphone et l'assister.**

**- Bien maître**

La voix de Shadow mourut dans la tête d'Hadès, qui sentit son messager s'éloigner, alors que Belhys qui semblait tenter de retrouver ses esprits aussi lui jeta un regard, presque complice. La voix de la belle spectre retentit alors dans sa tête. Visiblement elle ne savait pas vraiment ce qui lui arrivait et s'excusa d'un geste qu'elle pouvait commettre.

**Ne t'inquiète pas, ce que tu ressens et naturel, et n'était qu'enfoui en toi, comme cela l'était en moi...** lui répondit-il mentalement.

Hadès reporta son attention sur les personnes qui restaient, à savoir seulement des spectres. Tous les visiteurs étaient partis, ils avaient désormais le champ libre pour leurs plans à venir. Hadès s'adressa en premier à Arcas, qui devait garder la Porte des Enfers. Le spectre du Papillon parlait à Kyrian.

- Kyrian peut rester avec toi si tu le désires. Deux personnes pour garder l'entrée est toujours mieux, autant pour ne pas s'ennuyer, autant si un des gardes doit se battre. Je retourne au Palais, retrouver Hypnos pour la suite. Kazuki, tu as quartier libre. C'est mérité après ton expédition au Sanctuaire.

Hadès se retourna et s'apprêta alors à se téléporter vers la Guidecca où Hypnos, Camille, Séraphyne et un quatrième spectre devaient le retrouver.

- Pour la suite, j'aurai besoin de toi Belhys dit-il

Hadès posa sa main sur l'épaule de la spectre et tel une ombre fantomatique, ils disparurent en direction de la Guidecca.

→ Guidecca
Revenir en haut Aller en bas
Belhys

avatar
Messages : 1261


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Dim 6 Déc 2009 - 20:22

Amusée, c'était en effet un mot bien choisi pour décrire l'humeur dans laquelle se trouvait la Veuve Noire... Bien que d'habitude elle se fiche pas mal de tout ce que pouvaient faire les juges, voir Kazuki faire profil bas en revenant la queue entre les jambes avait un je ne sais quoi de terriblement plaisant. Oh rien de bien méchant, juste un petit vice sournois et passif pour l'instant... Ah le Garuda... puissant certes mais tellement drôle et prévisible. Il prenait la mouche pour bien peu, et jouait les justiciers devant Hadès pour lui cirer les pompes alors qu'elle le suspectait sérieusement de comploter dans son dos. D'ailleurs elle se chargerait personnellement de le vérifier dès qu'elle en aurait le temps... car pour l'instant tout cela n'était pas le plus urgent. Restant droite et digne sans bouger d'un poil, Belhys ne se mêlait pas de la conversation bien qu'elle en entende chaque bribe étant donnée sa proximité. Enfin... si ils voulaient s'entretenir en secret, ils n'avaient qu'à le faire par télépathie...

Voyant les quatre déesses s'éloigner après qu'Aphrodite ait sobrement remis le Juge à sa place en l'ignorant royalement, la spectre ne put éviter de sourire carnassière et un brin moqueuse. Ah que c'était bon de temps en temps d'assister à ce genre d'incidents, heureusement sans conséquences... C'était bien fait, et bien qu'elle n'apprécie pas qu'une olympienne qui qu'elle soit tourne un des leurs en ridicule, il fallait bien avouer que sur ce coup là Kazuki avait tendu le bâton pour se faire battre. Il ne digérerait sûrement pas ce geste, dissimulant son impuissance et sa honte en faisant comme si il ne s'était rien passé, mais quoi qu'il en soit cette image humoristique se grava dans sa mémoire. Cela valait de l'or... Et c'était un élément qui pourrait peut être lui être utile quand elle commencerait sa grande croisade contre les traîtres, ce qui ne serait tarder car son instinct lui disait que tout cela avait probablement des enjeux plus grands encore qu'elle ne le croyait.

Plus centrée sur le beau bordel qui se passait dans sa tête, la Galicienne tentait de comprendre ce qui se passait puisque visiblement elle était encore trop émoustillée pour discerner les événements. Aphrodite avait apparemment fait quelque chose, elle avait senti cette brève senteur de roses avant de se sentir toute chose... Mais ce qu'il en était au juste elle ne le savait pas. Quel était donc ce sort?? Ce sentant immergée dans ses pensées... et dans ce qu'elle ne pouvait dénommer autrement que par le mot « sentiments », Belhys sentait un frisson le long de son échine. Elle qui n'avait jamais connu ça pendant sa vie... pourquoi le connaître maintenant en Enfers, c'était complètement contre nature ! Et puis comment expliquer que tout cela se porte vers lui... vers Lui... Hadès. Quel bourbier... pourquoi fallait-il que cela lui tombe sur le coin du museau ?!?

Oui la demoiselle était déroutée, ce qui était bien la première fois depuis longtemps... mais surtout elle avait peur que poussée par ses envies devenues plus désinhibées, elle ne commette une folie en s'approchant trop du Sombre Monarque. Certes il semblait également avoir été atteint, mais peut être bien que l'effet se dissiperait plus vite étant donné sa nature divine qui sait... Prenant alors soudainement peur, elle se posa la question fatidique. Et si tout ça était permanent ??? Déglutissant avec difficulté elle entendit la réponse d'Hadès et n'en fut pas rassurée. Il avait aussi quoiiii??? Pour une femme déjà complètement chamboulée, cette méthode de lui annoncer une nouvelle aussi immense était très brusque... un peu abasourdie elle eut alors juste le temps de faire un signe de tête aux présents tout en glissant un regard confus à Kyrian avant d'acquiescer à l'encontre d'Hadès. Elle le suivrait, et en ce moment elle pourrait difficilement lui refuser quoi que ce soit de toute façon... Usant de la télépathie, elle lui murmura:

* Bien sûr... je vous suivrai. À présent que je le veuille ou non mon cœur ne me laissera plus choisir... *

Belhys avait du mal à croire que c'était elle qui disait ce genre de choses, ce genre de niaiseries... Heureusement qu'au moins son ton était doux mais pas empli d'une dégoulinante admiration... Mais bien malgré elle alors qu'ils s'évanouissaient déjà dans les ténèbres, elle posa une main sur celle qui était posée sur son épaule...


---> Guidecca
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19949


Caractéristiques
Vie Vie:
426/426  (426/426)
Cosmos Cosmos:
592/592  (592/592)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Lun 7 Déc 2009 - 16:52

Profil bas devant le dieu des enfers, Kazuki n'avait pas cherché d'excuse, ce qu'il avait fait au sanctuaire était déjà réglé. Rien de tout ceci ne serait arrivé si les autres spectres ne c'était pas pointé. Depuis quelque temps, les guerrier d'Hadès se mettait un peu trop en avant. Se croyant tout permis et l'égale des trois juges. Ils se comportaient tous ainsi car Hadès était indulgent. L'ancienne réincarnation du mal n'agissait pas de la sorte... voila qui avait changer. Même si Silfrid était toujours au-dessus des autres, il n'arrivait pas a comprendre pourquoi Hadès donné tant de liberté a ces spectres. Certes il s'agissait de ces guerriers, mais il n'était pas franchement puissant. Les golds Saint n'en ferait qu'une bouchée.

La réaction d'Aphrodite a son égard était assez étrange... elle n'avait même pas cherché a lui répondre, avait-elle sentit qu'elle perdrait le combat ? en tous cas, elle sortie du royaume des morts accompagné par Hécate, Perséphone et Ruika. Le juge n'avait que faire de son comportement, car il savait que bientot les dieux tomberont a ces pieds. Avant de partir Hécate le salua en l'informant de son infériorité, sa défaite était toute tracé face aux dieux, du moins c'est ce que tout le monde pensait... Personne n'était capable d'évaluer la puissance du Garuda. Même Hadès n'était pas certain de ces capacités. Le sombre monarque avait semble t-il réussir a lire sur le visage de Kazuki, celui-ci l'écouta sans rien dire.


- Si tu attendais des félicitations alors elles ne seront pas pour de suite, tant que je ne saurais pas qui est le responsable du fait que mes deux juges se soient retrouvés en otages alors qu'ils allaient...négocier avec les golds.

De quoi parlait-il ? de qu'elle félicitation parlait-il ? Kazuki n'avait pas fait grand chose qui méritait de tel acclamation, alors ou allait-il cherché ces idée ? ne voulant pas vexé son supérieur, il ne fit rien d'autre que de laissait sa tête baissé et sa main sur sa poitrine. Une fois finit, il se dirigea vers Belhys pour lui dire qu'il avait besoin d'elle, étrange... cette femme avait pris beaucoup de grade en quelques jours. Mais maintenant qu'il avait quartier libre, le juge allait pouvoir s'occuper de son organisation. Laissant Hadès et Belhys partir, le juge se redressa en placant sa toge sur lui. Il étant tant de réunir tout le monde et de commençait. Hadès et les enfers allait être occupé, le moment était donc bien choisit...






==> Ivalice

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Arcas

avatar
Messages : 822


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
191/191  (191/191)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   Mar 8 Déc 2009 - 21:44

Tous les visiteurs s'en étaient aller .
Meme les spectres présents avaient fini par quitter les leiux .
Il ne restait plus que Kyrian et Arcas pour garder la porte.
Et vue l'état dans lequel se trouvait le Phénix , le temps risquait d'etre long.
Le papillon s'envola vers le dessus de la porte et replia ensuite ses ailes .
Une seule question le hantait : comment passer le temps .
Car ce n'était pas pour tout de suite que d'autres visiteurs allaient pointer le bout de leur nez.
Le spectre de la féerie commenca alors a compter les ames qui pénétrait les enfers et qui se dirigeait vers le fleuve Achéron.
1,2,3,4,5,6,14,19,25,35,115,....

On ne pouvait pas dire que le temps passait plus vite de cette manière.
Arcas se souvaint alors qu'il avait toujours son jeu de dés quelque part sur lui.
Il commenca a chercher mais ne trouva rien .
Le papillon avait du le laisser au giudecca la dernière fois ou il l'avait sorti de son surplis.
Un petit saut rapide la bas lui permettrait de le recupérer Hadès ne lui en tiendrait pas rigueur.
De toute facon il restait toujours Kyrian pour monter la garde.
Et l'insecte s'envola , faisant le plus vite possible pour ne pas se faire réprimander.

Giudecca
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les pieds nus dans le royaume des morts...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pieds nus dans le royaume des morts...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Les souveraines du royaume
» Récapitulatif de la Zone RP du Royaume des Morts
» Hadès/Pluton - Un allé simple au royaume des morts? c’est par ici!
» Entraînement du soir, bonsoir [Quête solo dans le Royaume de la Claustrophobie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Porte de l'Enfer ¤ Fleuve Achéron-