Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Lun 13 Juin 2011 - 22:46

Le petit fils de Zeus se retrouva seule une nouvelle fois. Lenalee avait quitté le domaine du Garuda et avait prit la bonne initiative. Tout ceux qui pénétrait dans le royaume des morts ne pouvait rester en vie. Même si le cosmos qui était présent près de la porte des enfers lui était familier il s'en fichait complètement. Il savait qu'un puissant chevalier d'or venait de faire son apparition et pourtant il savait qu'il n'y avait rien à craindre. Il voulait rester dans l'ombre quelque temp. Faire trop d'apparition pourrait lui être fatal. Le prince d'Ivalice décida tout simplement de rentrer dans son temple. Il n'avait pour le moment aucune raison de se pressé. Le plan suivait son cours et le sombre monarque semblait le mener avec succès. Il ne manquait plus que le royaume d'Athéna.

Le royaume d'Asgard n'était pas l'un de ses objectifs. Odin ne faisait en aucun cas parties des dieux de L'olympe. Si Hadès avait vraiment l'intention d'y aller, Kazuki en ferais un divertissement. En entrant dans sa demeure, il sentit une légère douleur au niveaux de ses yeux... le quatrième pouvoir n'était lui avait vidé ses réserves d'énergies. De plus, sa vue était trouble. Il n'y avait qu'une seule personne qui pouvait le renseigner, ou du moins un seul endroit. L'olympe... La ou tout à commençait, là ou Zeus à créer les Raikughans dans les yeux des habitants d'Ivalice. Il n'avait pas vraiment eu le temps d'y aller lorsqu'il avait détrôner son grand père. Et les quelques espions qu'ils avaient envoyé n'était jamais revenu... Même si les dieux avaient été anéantis, le mont Olympe rester un endroit dangereux pour les humains. Cela signifiait-il qu'il allaiy devoir y retourner ?... Sans doute. Mais avant ça il aurait souhaiter retrouver Myst et les membres de cette fameuses organisation...

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mar 5 Juil 2011 - 18:00

Après avoir laisser les deux spectres à la huitième prison, le petit fils de Zeus fit son apparition près de son domaine. Il voulait réunir les trois juges pour qu'ils puissent apprendre à se connaitre. Bien sûre il était évident qu'il ne leurs livreraient pas son passé. Le prince d'Ivalice ne voulait pas dévoiler ses origines. Il avait entendu certaines choses sur ses deux compères mais rien de véritablement concret. Les rencontrer serait une bonne occasion pour parler un peu de stratégie. Kazuki marchait lentement en direction de son palais et se demandait comment il allait bien faire pour réunir ses deux collègues. Il devait réfléchir à ce qu'il allait leurs dirent. En premier temps il devait fixe les choses avec Alessio. Un juge d'Hadès qui faisait doutait des spectres ne devrait pas avoir un tel rang. Le sombre monarque lui même voulait le surveiller. Pour Kazuki il était impensable de penser que l'armure de son ancien ami soit portait par un faible d'esprit. Les trois juges étaient la pour servir le dieu des enfers et non pour leurs propres ambitions, même si Hadès avait laissé le prince d'Ivalice accomplir sa vengeance. Le pas lent il foula la terre qui se présenter devant son temple. La tête baisser, il devait tout d'abord trouver un moyen de les faire venir ici. Peut-être allait-il devoir se déplacer en personne ?

Alors qu'il réfléchissait au moyens de les faire venir ici sans trop de soucis, un de ses serviteurs fit irruption. Il venait de sortir du palais et descendit les marches. Il s'agissait de l'un de ses plus vieux serviteurs, toujours fidèle au poste. Il se présenta devant le titan d'Hadès avant de poser un genou à terre. Contrairement au spectres, il ne possédait pas la force d'user de son cosmos. Kazuki avait sceller la force de tous les démons qui étaient à son service.


" Bon retour Kazuki-Sama, j'ai un rapport qui concerne votre père et les Raikughan, voulez vous que je vous en fasse part ? "

Enfin ! les démons à son services avaient trouver quelque chose concernant les effets secondaires des Raikughan. Il allait pouvoir travailler dessus et tenter de sauver ses yeux. S'il voulait surpasser Thanatos il allait avoir besoin de tout ses pouvoirs. Depuis son combat contre Zeus et l'utilisation du Susanoo, le petit fils de Zeus commençait à perdre l'usage de ses yeux. S'il pouvait trouver un moyen de les utiliser sans problème... même si le rapport de Zetsu était important, il ne devait pas oublié que la réunion des juges était prioritaire. Il avait tout le loisir de méditer la dessus une fois le sommet terminé.


" Pas tout de suite Zetsu, je dois réunir les deux autres juges d'Hadès... "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Ervael
Membre d'Or
avatar
Messages : 6004


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
450/450  (450/450)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mar 5 Juil 2011 - 18:44

Post PNJ



Graendal trainait du côté des domaines des juges, curieuse de voir à quoi ressemblaient les officiers des spectres, voir si leurs esprits étaient forts. Ses pas l'amenèrent en Toloméa, de domaine du juge du Garuda qui d'ailleurs arrivait. Elle l'observa dans l'ombre, notant un personnage plein d'assurance à sa démarche. Il échangea quelques mots avec un serviteur. Une réunion de juges ? Le maître était-il au courant de cela ? Après tout, deux nouveaux juges étaient entrés en fonction récemment, Kazuki voulait peut-être les rencontrer. Il les connaissait déjà sûrement, mais en tant que spectres et non en tant que juges. Si cela était pour créer une bonne entente entre les trois officiers cela était de bonne augure. A moins que cela était pour autre chose. Non, le Garuda n'était pas au courant des derniers actes du Griffon à sa connaissance. Enfin du moins à ce que Mesaana avait dit, bien qu'elle en gardait beaucoup pour elle. Elle était sûre qu'il y avait plus que les simples ambitions du juge derrière tout cela, sinon sa consoeur ne mettrait pas tant de cœur à l'ouvrage.

Quoiqu'il en soit, Kazuki désirait voir ses collègues, ce qui lui prendrait un certain temps pour les réunir. Autant lui donner un coup de main pour cela. Habituellement elle et ses comparses ne suivaient que les ordres du maître et laissaient les spectres se débrouiller, ne travaillant pas pour eux. Cependant les problèmes actuels étaient assez nombreux aux Enfers, si les juges suivaient déjà la même ligne de conduite cela ne pourrait qu'apporter de la stabilité. Or pour l'heure cela ne l'était pas. Peut-être que Kazuki et Belgarath remettraient le Griffon dans le droit chemin, ce qui en soit arrangeait tout le monde et servait le maître qui pourrait se consacrer à d'autres choses que de devoir surveiller ses officiers.

Elle apparut donc dans un coin de la pièce, dans sa cape. Seule sa voix et peut-être sa silhouette pouvait trahir le fait qu'elle était une femme. Elle avança d'un pas léger vers le juge et inclina légèrement la tête.

- Si vous le permettez, je me chargerai de vous envoyer les deux autres juges, cette réunion pouvant être profitable pour tout le monde.


Graendal fit volte-face et disparu comme elle était venue.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mar 5 Juil 2011 - 19:53

Qu'elle était cette aura ? il ne l'avait pas remarqué jusqu’à qu'une voix ne vienne interrompre ses paroles. Le petit fils de Zeus se tourna immédiatement en direction de l’intrus. Une cape noir et cette cosmos énergie si étrange. Il s'agissait de l'un des serviteur les plus fidèle du sombre monarque, un Shadow ! Mais que faisait-il ici ?... si loin du palais d'Hadès. Le juge du Garuda était assez surpris de le voir apparaitre ici, lui qui n'avait que rarement des visiteurs. De plus ce n'était pas n'importe qui. Même si les pouvoirs du prince d'Ivalice étaient grands, il ne pouvait s'empêcher d'admettre que cette personne était forte. La silhouette assez fine s'avança vers lui, inclinant légèrement la tête. Le regard de Kazuki en disait long sur ses sentiments. Que faisait-elle ici ? Toutefois il était assez amicale car le shadow ne semblait pas agressif loin de là. Qui plus est, même les plus fou n'oserait venir défié le juge dans son domaine. Mystérieux, voilà ce qui les définissait. Kazuki n'avait aucune emprise sur eux, les Raikughan ne semblait pas pouvoir percer leurs secrets. Ils étaient sans doutes tous protégé par le sombre monarque. Il n'empêche qu'un combat contre les fidèles d'Hadès ne lui dérangerait pas.

Silfrid ne s'attendait surement pas à ça. La voix féminine lui proposa son aide. Elle était prête à partir chercher les deux autres juges. c'était une bonne idée, les ombres du dieu des enfers étaient les seuls à pouvoirs se déplacer sans soucis en enfers. Ils pouvaient se téléporter d'un domaine à un autre. Une chose que Kazuki avait réussit à réaliser lors de son combat contre Samaël. Le quatrième pouvoir du Raikughan... rester à découvrir si un cinquième pouvoir exister... avant même qu'il n'est pu lui répondre, l'ombre d'Hadès se mit à disparaitre. Tant mieux, si elle s'occupait de cela, le juge allait pouvoir en profiter pour se reposer un peu.


" Pardonnez moi Kazuki-Sama, mais est-ce une bonne chose de la laisser faire ? qui sais ce qu'elle pourrait raconter au sombre monarque. "

" Les shadows ne sont pas la pour mentir à leurs maitre, cette réunion est plus que nécessaire. "

" Bien votre seigneurie. "


Laissant Zetsu se retirer, le petit fils de Zeus monta les marches de son temple avant d'ouvrir la grande porte. Il se dirigea vers la salle du Garuda ou était entreposé son surplis. Il devait la mettre avant de participé à la réunion. Lorsqu'il s'approcha d'elle, l'armure se décomposa en plusieurs pièce pour venir recouvrir le corps de son maitre. Laissant son casque sous son bras il se dirigea vers la grande terrasse près de la salle de réception. Il prit place sur l'une des trois chaises destiner uniquement au trois titans des enfers. Chacune d'elle représenter le monstre mythologique, à la droite, un Griffon était sculpté sur le trône, à gauche la Wyvern était également représenter sur le siège. C'est au milieu que celui du Garuda était positionné. Les trois trônes étaient sur la grande terrasse et était positionné de la même manière. Ils étaient tous égaux. La vue donné sur le royaume des enfers, le palais du dieu des enfers était visible du haut du domaine du Garuda. Ils allaient pouvoir parler de manière sérieuse en ayant devant leurs yeux le château d'Hadès. Kazuki se posa sur son siège en attendant les autres. La table posé devant eux étaient remplis de divers breuvage, une pratique qui avait été souvent utilisé par Rhadamante.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Jeu 7 Juil 2011 - 2:44

Un cri se fit entendre dans le domaine du Garuda. Il n'avait aucune raison de faire dans la discrétion, au contraire, j'étais le nouveau Juge de la Wyvern et je ne comptais pas laisser le spectre du précédent porteur entaché ma réputation aux enfers. Belgarath était un nom qui faisait trembler les autres spectres qui avaient eu à faire à moi, je ne serai pas connu comme le "remplaçant de la Wyvern" mais bel et bien comme Belgarath de la Wyvern et quiconque oserait dire le contraire souffrirai de représailles.
Mon corps et celui de Theandras se recomposa peu à peu, la pluie d'étoiles s'abattant au milieu de la salle, dans le dos de Kazuki qui était tourné vers le palais de sa Majesté, situé juste derrière le sien. Il faut dire que j'aurais préféré cette place, je n'oubliais pas les mises en gardes de Belhys à propos du juge du Garuda et quand bien même mon antique puissance s'était réveillée, elle n'était pas suffisante pour que je puisse m'opposer à lui convenablement. Autant que j'en sache un maximum, si deux des trois titans étaient corrompus, la voie des enfers était toute tracée vers le chemin de la défaite. Mais jusqu'à présent Kazuki s'était montré fidèle à notre Roi. Je gardais la filette sur mon épaule, ôtant mon casque pour laisser mes cheveux brun et mon visage à la barbe de deux jours bien visible.
Je m'approchais du juge du Garuda...


"Le temps a beaucoup passé depuis le jour où vous m'avez soulevé dans la neige d'Asgard par la gorge en me menaçant de me tuer, Juge Kazuki. Si vous avez convoqué la Wyvern c'est que vous saviez qu'elle avait trouvé nouveau porteur en ma personne. Moi Belgarath. Je déplore néanmoins la disparition de mon précédent supérieur, Radhamanthe était un bon combattant, sa mémoire sera loué par d'autres pendant longtemps, je me concentre pour ma part sur ma nouvelle tâche pour la gloire des enfers."

Une simple mise au point sur mon prédécesseur, quelques louanges et enfin un coup de balais, le temps avance, il était inutile de se remémorer le passé qui pour moi, était déjà bien trop vieux. Je me souvenais à peine de ma date de naissance et ma terre natale avait disparue sous les flots. Je vis la table, les trônes en arrivant aux côtés du Garuda, ne prenant pas place pour le moment, j'attendais son invitation. Mon poing vint frapper mon plastron, gardant la fillette sur mon épaule...

"Je vous présente Theandras du démon, elle est ma nouvelle apprentie. Mais dites moi, pourquoi une réunion des trois Juges alors que les enfers sont calmes, les affaires internes sont pressentes et je ne peux m'attarder plus que de raison."

Le ton était sérieux, mais détendu, Kazuki n'était plus mon supérieur, il était un égal, un frère d'arme et la présence des autres était détestable pour moi, cela ne changeait pas. Il ne restait plus qu'à attendre le dernier pion... mais mieux valait utiliser ce temps pour nous, afin de discuter en amont.
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Jeu 7 Juil 2011 - 15:32

Theandras regarda avec de grands yeux étonnés un nouveau lieu apparaître sous ses yeux. C'était encore de la magie! Lorsqu'ils furent totalement arrivé, elle lâcha en guise de commentaire, quittant la légère appréhension qu'elle avait ressentie au moment de partir:

"Wow!"


Elle prêta alors attention à ce qui se trouvait sous ses yeux: trois sièges étaient disposés face au château où elle avait rencontré les autres. Quelqu'un était installé sur celui du milieu… un autre spectre? Belgarath s'approcha de lui et elle compris à ces paroles qu'il ne l'appréciait pas particulièrement. "Juge Kazuki"… un autre juge? Elle le regarda… non, ce n'était pas lui. Si elle avait bien compris, il y avait trois juges. Celui qui avait fait mal à Ange dans la salle du roi devait donc être celui qu'ils avaient mentionnés tout à l'heure, dans la grande bibliothèque… comment s'appelait-il, déjà? La petite fille sursauta légèrement lorsque le poing de la Wyvern vint frapper son plastron et elle n'eut qu'à sourire avec un petit "Enchantée!" pour compléter les présentations. Le dénommé Kazuki et Belgarath ne s'entendaient peut être pas si mal, en fait. Se souvenant de ce que ce dernier lui avait dit juste avant qu'ils ne partent, elle arrêta là les paroles. Elle apprenait en même temps qu'elle était la nouvelle apprentie de la Wyvern, ce qui lui convenait tout à fait. Elle ne savait pas encore ce qu'il était censé lui apprendre, mais, en se représentant la grande bibliothèque, elle se dit une fois de plus qu'elle aimerait bien savoir lire. Elle s'agita un peu, mal à l'aise de ne pouvoir parler librement comme elle le faisait d'habitude.

Le marina, quant à lui, fixait le juge de Garuda. Il l'avait déjà vu, lorsqu'il s'était rendu aux Enfers pour un mission diplomatique… mission qui, pensait-il, devait très certainement avoir entraîné la guerre qui avait suivit. À cause de Nabil. Pourquoi son ancien frère d'arme s'était-il donc sentit obligé de sortir son mauvais humour à un moment aussi important? Kazuki les avait forcés à retourner chez eux, mais l'ancien général de Poséidon ne lui en voulait pas. C'était à son ancien frère d'arme qu'il en voulait. Il avait été imprudent.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Dim 10 Juil 2011 - 10:38

Ine fallut pas beaucoup de temps avant que n'apparaisse ler premier juge des enfers. Le porteur de la Wyvern avait répondu présent et venait de pénétrer dans le temple du Garuda. Les démons à la soldes du petit fils de Zeus s'étaient retiré pour laissé place à cette réunion. A sa grande surprise, Belgarath n'était pas seul, un autre spectre était à leurs coté. Il avait pourtant était clair, seul les trois titans avaient leurs place ici... Toutefois, si ce nouveau spectre était la c'était qu'il devait être important pour Belgarath. S'approchant du prince d'Ivalice, le juge de la Wyvern adressa quelque mots concernant le passé, Kazuki avait effectivement pris le spectre de l'Alraune par la gorge pour l'empêcher de tuer Belhys. Il avait été nécessaire qu'il intervienne à ce moment là puisqu'il était entré en guerre sainte contre Odin. Mais c'était du passé, car à l'époque, il avait également frappé Knouge l'ancien dragon noir devenu le juge du Griffon. A croire que tout les spectres qu'il frappait devenait des personnes importantes. Il honora la mémoire de Rhadamante avec quelque parole, tout en stipulant qu'il n'allait pas être qu'un simple "remplacement". Kazuki en était conscient, il savait que Rhadamante n'était plus ici.


" Rhadamante était un combattant hors pair, il restera dans les mémoires du royaume des morts. Mais c'est du passé, je suis heureux qu'il est trouvé un digne successeur. "


Le Juge du Garuda devait être le seul à savoir ce qui c'était passé pour Rhadamante, contrairement à ce que tout le monde pouvait croire, le grand blond n'était pas mort. Non quelqu'un comme lui ne pouvait être battu. Il avait tout simplement deserté le royaume d'Hadès pour des raisons personnels. Bref, il était temps de se pencher sur cette réunion. NE prenant pas encore place sur le trône qui lui avait était définit, Belgarath lui présenta Theandras, le spectre du démon. Silfrid tourna son regard quelque instant vers la jeune fille avant répondre au attente de son confrère.


" Assis toi Belgarath, je pense que nous avons un problème plus important que de simple histoire interne. "


L ui laissant le temps de se posé sur le siège, le petit fils de Zeus se tourna vers le palais du sombre monarque. Il ne manquait plus qu'Alessio, celui qui allait être la cible de cette discussion. Il y avait des choses que Kazuki ne pouvait permettrent. Hadès n'avait pas le droit de douter de l'un de ses juges. Il avait confiance en Belgarath et lui, mais le troisième ne semblait pas avoir ses faveurs.


" J'ai entendu dire qu'Alessio projetterai de devenir un dieux de l'Olympe. Avant qu'il ne fasse son apparition, que peux-tu me dire à ce sujet ? A t-il réellement l'intention de trahir sa Majesté Hadès en usant du pouvoir du surplis du Griffon pour arriver à ses fins ? "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Dim 10 Juil 2011 - 15:11

Citation :
→ Le Palais d'Hadès.

L'Olympe ? C'est très surfait. Je n'aime pas les paysages aussi dégagés. Je préfère de loin l'aspect tortueux de notre charmant domaine ! Au moins, on n'essaie pas de lui donner des allures factices de paradis artificiel, ça m'évite bien des nausées. Vous ne pouvez pas savoir combien je suis allergique à la fausse perfection !
Son ton détaché prouve bien que ses deux confrères donnent à la situation plus de gravité que lui n'en verrait jamais. Cigarette au coin des lèvres, le Griffon apparaît, tout sourire. Il est confiant. Et si Hadès n'est pas encore au courant de tout ce qui pourrait lui porter préjudice, il a en revanche déjà dû déceler l'ambition qui couronne son âme lorsqu'il en fit l'étoile de la Valeur. Aussi n'a-t-il pas grande crainte à avoir sur son sort, car même s'il est aussi agréable de le côtoyer que de se soumettre au supplice du pal, il n'y a pas de raisons que cela en vienne aux mains. Et si ce devait être le cas... Il serait toujours temps d'aviser une fois le cas de figure en passe de se réaliser. Il n'aurait pas grande chance de s'en tirer à deux contre un, de surcroît sachant que de leur trio il était le plus faible. Mais si dérapage il devait y avoir, le sombre monarque devrait savoir calmer le jeu, d'autant plus que les domaines réservés aux trois Juges se situaient non loin de ses appartements. Sans doute était-il encore aux prises avec quelques mondanités, mais si la « discussion » montait d'un cran, il y avait fort à parier qu'il ferait savoir que cela suscitait son mécontentement.

Au moins avait-il le cran de se montrer ; tous n'en auraient pas fait de même. Il se sait menacé mais n'hésite pas à faire face et c'est tout à son honneur, et il souhaite que ses homologues s'en rendent compte. Il ne tenait qu'à lui de se faire porter pâle pour n'avoir pas à rendre des comptes mais il a tout de même fait le déplacement, à contrecœur qui plus est. Laisser Mu aux mains d'Hadès n'était pas prévu dans ses plans, mais attendre plus longtemps l'aurait mis dans une position inconfortable et l'amener ici n'aurait fait que saper son travail. Le lavage de cerveau est quelque chose qui se travaille minutieusement et quand il est encore si fragile, toute pichenette dans les fondations de l'édifice suffit à le faire s'effondrer. La laisser en compagnie du maître des morts sans pouvoir se joindre à eux dans l'immédiat n'était guère plus rassurant, mais il n'est hélas pas muni d'un don d'ubiquité qui lui permettrait de faire autrement. Sitôt que la résonance de ses pas prend fin, Alessio ôte un heaume qu'il ne prend que peu de plaisir à porter, le trouvant aussi inesthétique que le reste de son surplis est de toute beauté. L'éclat d'ébène de celui-ci offre un fabuleux apparat, bien plus auguste que toutes les tenues de soirée qu'il aurait pu trouver.
Moi là-haut ? Allons bon. Moins je vois le soleil et mieux je me porte. J'ai eu mon compte tout au long de ma vie terrestre et ne compte pas recommencer de sitôt. Je ne suis pas aussi mégalomane que vous voulez bien le croire. La position et les titres importent peu. Mais je pense que Belgarath ici présent peut témoigner que si la mention d'une force divine est bien sortie de ma bouche, ce n'était nullement en ce sens, n'est-ce pas cher confrère ? Oh... Et félicitations pour votre promotion, d'ailleurs.
Pourquoi se donner du mal à adopter un accoutrement alors que sa tenue de travail est la plus appropriée ? Car ils ne parleraient pas ici en tant qu'hommes mais en tant que généraux de l'armée des morts, celles dont on les avait mis à la tête tous autant qu'ils sont. Même si cela ne semblait pas les ravir en ce qui le concerne, du peu qu'il avait saisi de leur dialogue en prenant le train en marche. Il assortit cette première tirade d'un sourire aussi chaleureux qu'on pouvait le faire sans que cela paraisse excessif ou mette en évidence la tromperie. En soi, ce n'était pas mensonger, car il préfère de très loin voir à ce poste quelqu'un qu'il connaissait plutôt qu'un parfait inconnu. D'éventuelles manipulations n'en seraient que plus faciles, même s'il sait tout aussi bien que la nouvelle Wyvern est un dangereux adversaire en cas de pépin et que s'en servir à sa guise ne serait pas aussi facile qu'avec le premier venu. Mais c'est ce qui fait tout l'intérêt de son petit jeu déviant et pervers... Il lui faut maintenant négocier un virage, celui qui lui permettra de garder la tête sur les épaules.
Je vous rassure tout de suite. Je n'ai nullement l'intention de faire ombrage à qui que ce soit. Régner sans partage, lever une armée... Très peu pour moi. Non, de vous à moi... Tout ce que je veux, c'est rénover le monde par les flammes. Que le Bien et le Mal se le disputent s'ils n'ont rien trouvé de mieux, je n'en ai cure... Tout ce que je veux, c'est obtenir la force de donner une leçon aux hommes pour voir leur monde brûler avant qu'ils n'aient pu demander grâce. Ni plus, ni moins... Je n'en demande pas tant, n'est-ce pas ?
Tout à ces paroles, qui tendent à minimiser le problème, il avait levé la main. Et alors que cette dernière parait saisir le vide, son cosmos s'anime d'une vigueur nouvelle et sculpte à vive allure, faisant surgir du néant un plateau d'échec. Si le plateau semble fait d'une pierre noble, les pièces, elles, ont l'allure du marbre. Sans doute aurait-il pu faire mieux, mais chaque élément est si finement sculpté qu'on le croirait hors de prix, et faire plus dans le détail aurait retardé sa création. Adepte des jeux d'intelligence, il estime qu'il est de rigueur d'y joindre ceux de l'esprit, et puisqu'il était question du contenu du sien en ces lieux autant joindre l'utile à l'agréable. Sans cela, cette réunion serait d'un ennui mortel, il en est persuadé et ne se départit pas d'un aplomb qui serait presque arrogant s'il ne mettait pas une telle conviction dans ses paroles. Il voit assez mal le Garuda se livrer à de telles activités, à tort ou à raison, et se tourne presque machinalement vers Belgarath après avoir soupesé sa fabrication pour en mesurer la qualité toute notable.
Jouons, voulez-vous ? Je regrette de n'avoir pu mener notre partie de cartes à terme en Atlantide et aimerais me faire pardonner cet écart. Nous ne sommes ps près d'en avoir fini, alors... J'aimerais ne pas avoir à me dire que je n'ai fait le déplacement que pour gaspiller ma salive, ne vous en déplaise.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mar 12 Juil 2011 - 1:16



Kazuki, finalement un homme que je connaissais peu hormis part ses faits de guerre et autres affaires sanglantes. Il y avait les soupçons de Belhys sur une éventuelle trahison de sa part et je ne pouvais me les ôter de la tête. La veuve noire était bien trop prudente pour faire ce genre de déclaration à la légère, il était désormais temps pour moi de reprendre un masque de calme profond, me correspondant peu finalement. Surtout depuis que je portais le surplis de la Wyvern, l'étoile céleste qui le gouvernait était différente et il y avait sans cesse dans mes veines qui battait cette volonté de tuer et de détruire quiconque se dresserai contre les plans de l'empereur. Mon destin était tracé, finalement, le destin est comme les rêves, tant que l'on en a à atteindre on sait quel chemin suivre, c'est lorsque l'on a plus d'avenir que commencent à venir les questions.

J’acquiesçais aux propos de Kazuki sur Rhadamanthe, inutile de continuer d’avantage sur le sujet, la Wyvern est morte, vive la Wyvern. Je n’avais de compte à rendre à personne sur ma promotion et Kazuki lui-même semblait l’approuver. Finalement ce monstre de testostérone avait une faculté de réflexion au-delà de ce que l’on voulait bien lui prêter. Je regardais un moment le siège avant de m’asseoir, c’était une très belle pièce, combien de fois mon prédécesseur s’était il assit là en compagnie de Kazuki à regarder le palais de notre maître. Déployant légèrement mes ailes pour pouvoir m’asseoir, je gardais Théandras sur mes épaules, la faisant glisser légèrement pour qu’elle puisse s’asseoir sur l’accoudoir.

Avant de véritablement comprendre ce dont il me parlait, un seul nom me vint à l’esprit… Kyrian ! Si ce gamin avait révélé ce que je lui avais dit à Kazuki… par les démons ne puis je pas donc pas faire confiance à ce gamin ! Je serrais mes poings, faisant automatiquement apparaitre une cigarette entre mes doigts et l’allumant dans le même mouvement, je pris une grande bouffée de cigarette, les voix m’assaillaient un peu plus chaque jour, la Wyvern était difficile à contrôler totalement en plus de ces habitants indésirables de mon esprit. Kazuki me posa finalement la question qui confirma mes doutes, mais avant que je ne puisse répondre autre chose, un autre cosmos arrivait…


« Inutile que je te réponde, visiblement tu viens de le lui demander toi-même… »

Grinçant légèrement des dents, cela m’obligeait à changer de stratégie en un seul petit mouvement de cil, ne faisant pas plus attention que cela à l’arriver du troisième juge je ne jugeais pas bon de me lever, pas parce que je ne l’appréciais pas, d’autres conditions ne m’auraient pas rendu plus amical, Alessio était le plus faible de nous trois, inutile lui rendre des honneurs qu’il ne méritait pas. Croisant mes jambes, je regardais pensivement le palais de notre maître…

*pardonnez moi votre altesse, je vais devoir changer nos plans…*

Je caressais machinalement les cheveux de Théandras comme pour me calmer de mes propres démons intérieurs. Je devais reconnaitre à Alessio un sens de la répartie qui m’amusais énormément. Mais je n’oubliais pas ce qu’il avait dit ni comment il l’avait dit…

« La fausse perfection ?... Alors remercions les démons de l’enfer que ton égo n’est pas encore sentit l’odeur de ton faible cosmos. Sinon tu ne cesserais d’éternuer… . Mais passons là les salutations désagréables. L’Olympe est redevenu le lieu neutre qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être, mais je pense que seul un Dieu digne de ce nom est capable d’en apprécier la vraie valeur. »

Un sourire amusé sur mes lèvres en regardant le juge s’avancer vers nous m’ayant sortit de la contemplation du palais de notre maître. Un simple salut comme je l’aurai fais par le passé à quelqu’un de complètement étranger. Alessio savait composer avec ce genre de remarque, allez jouons juge, voyons lequel de nous deux peut venir à bout de l’autre.
Peut être prenait il le fait de se montrer malgré sa faute pour du courage, quelque part ça en était, mais finalement, comment son égo aurait il put réagir autrement ? Et en matière d’égo… je devais le reconnaitre il me ressemblait bien plus que je ne voulais l’admettre. Je ne serai pas le premier à m’énerver, et Alessio n’était pas de ce genre non plus. D’un autre côté, je savais que Kazuki ne permettrai pas que le ton monte dans son temple, bien au contraire et lui seul avait la force de nous arrêter tout les deux d’un seul mouvement de main si cela lui convenait. Alessio me félicita pour ma promotion…


« Il va de soit qu’un spectre illustre remplace un juge d’exception. Je témoignerai de mots que j’ai entendu et non pas de sous entendu que tu aurais pu porter. Mais tes fautes sont bien plus nombreuses. Ais je besoin de te les exposer ? Si le juge du Garuda ne nous avait pas convoqués je serai en cet instant dans ton temple pour te demander de répondre de tes actes. Pour ce qui est de ta mégalomanie, noie le poisson autant que tu veux, mais je crois qu’il n’aura pas suffisamment d’eau pour atténuer le sens de tes paroles. Je t’avais prévenu à l’époque que de tels propos n’étaient pas acceptables. »

Continuant de regarder Théandras, la petite fille me fit décrocher un sourire voulu. J’étais amusé, la nonchalance avec laquelle Alessio voulait faire croire que ses paroles étaient minimes m’amusait véritablement. D’un claquement de doigt je fis apparaitre un verre remplis d’un Whisky d’une année plus que raisonnable. N’y ajoutant aucun glaçon je mimais de trinquer avec notre nouvel arrivé. Après en avoir but une gorgée, je jouais machinalement avec le liquide entre mes doigts…

« Mais bon, à vrai dire, tu n’es pas assez important pour que toute mon attention soit tournée. C’est juste que je m’ennuis en ce moment, alors pourquoi ne pas parler de nouveau comme nous l’avions fait. Offrons nous une nouvelle chance de nous connaitre… tous les trois… »

Deux nouveaux claquements de doigts firent apparaitre deux verres, j’en tendais un à Kazuki et l’autre à Alessio pendant que ce dernier métamorphosait un échiquier, me proposant une nouvelle fois de jouer.

« Parce que tu espères avoir le droit à la parole ? » avais alors rétorqué amusé avant de poser mon doigt sur le plateau d’échec…

« Le Juge du Garuda nous invite, ce ne serait pas lui faire honneur que de ne pas lui proposer de jouer également, tu nous trouve pas ? »

Faisant vibrer mon cosmos dans l’échiquier, celui-ci se partagea en deux, une seconde œuvre, semblable à celle d’Alessio se mit devant Kazuki…

« Je peux bien mener deux duels en même temps et discuter avec vous. A moins que vous ne soyez de nouveau intéressé l’un et l’autre par une partie de carte, je laisse notre hôte en décider…. Théandras…»

Sur le prénom de la jeune fille je la regardais, souriant légèrement, mes yeux verts émeraudes regardant au plus profond des siens…

« Je crois que tu vas t’ennuyer avec nous, laisse moi te raccompagner… »

Ma voix se fit entendre dans le crâne de la spectre alors qu’elle commençait de nouveau à disparaitre en des milliers d’étoiles noires…

*Théandras, c’est moi Belgarath, je te parle dans ta tête personne ne peux m’entendre alors fais comme si tu ne m’entendais pas. Je vais t’emmener voir le Roi, dis lui ceci : Alessio sait mes sentiments à son égard, Kazuki sait ce que nous projetons pour le Griffon. J’ai fais de Théandras ma nouvelle apprentie, elle a toute ma confiance. Je garde à l’esprit notre plan. Voilà tout ce que tu dois le dire Théandras, répète bien tout, n'oublis rien et je t’apprendrai à faire apparaitre tout le chocolat que tu veux. C’est très important pour moi. Va maintenant… *

Lorsque la jeune femme eut fini par disparaitre totalement j’engageais les deux parties d’échec en même temps. J’acceptais de ce fait à entrer dans le terrain d’Alessio, croyait-il réellement être meilleur que moi ? Alors que d’un seul revers de la main je mettais un terme à son existence si je le désirais. Le seigneur des Enfers m’avait ordonné de ne pas le toucher pour le moment, son heure viendrait. Oh oui elle viendrait, peu importe je couperai ce mal à la racine. « Un méchant », oui Théandras, c’est un méchant…

« Les enfants, il vaut mieux les laisser en dehors des conversations les grandes personnes. Dis moi, Kazuki, non pas que ton accueil me laisse de marbre, mais quelle est donc la véritable raison de cette réunion, réunir les 3 Juges des enfers, aussi… compétent ou non soient ils… laisse ainsi les enfers sans réelle force si toi et moi n’y sommes pas déployés… »
Revenir en haut Aller en bas
Theandras

avatar
Rôle : Dévoreuse de chocolat
Messages : 1181


Caractéristiques
Vie Vie:
231/231  (231/231)
Cosmos Cosmos:
223/223  (223/223)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mar 12 Juil 2011 - 1:56

Acceptant l'invitation du juge de Garuda, Belgarath s'assit et Theandras, surprise qu'il la laisse sur ses épaules, s'accroche un peu plus fort à son épaule, comme pour s'assurer de ne pas tomber. Elle se sentit malgré tout glisser et se sentit presque obligée de s'asseoir sur l'accoudoir du siège qui se présentait à elle. Entendant le nom d'Alessio, qu'elle connaissait sans doute, elle se redressa, ouvrant de grands yeux étonnés: il voulait trahir le roi? Pourquoi? Il voulait devenir un méchant? Les paroles du juge de la Wyvern lui revinrent à l'esprit… il avait dit qu'il n'y avait pas de méchants et de gentils, mais seulement des personnes qu'on aime et d'autre qu'on n'aime pas. Mais que dire dans ce cas-là? Les personnes qui trahissaient étaient forcément méchantes, non? Peu importait qu'on les apprécie ou non. Sentant une odeur de cigarette, elle se tourna vers celui qui l'avait emmené ici, son regard trahissant sa curiosité. En effet, peu de gens fumaient, dans son village, et le hasard avait fait qu'elle ne s'était jamais approché d'eux. Trouvant que cela ne sentait pas très bon, elle plissa légèrement son nez mais ne fit aucun commentaire: elle savait que des personnes vivaient entourées de cette fumée, elle aussi devrait pouvoir s'y faire, non?
Lorsque le troisième juge fit son entrée, la petite fille pu le reconnaître. C'était bien lui, qui un peu plus tôt avait fait mal à Ange, était parti avec Belhys et ne s'était pas présenté, faisant même comme s'il ne se rendait pas compte de sa présence. Apparemment, cette dernière attitude n'avait pas changer, il sembla ne pas lui accorder plus d'attention que la dernière fois. La petite fille, n'aimant pas être ignorée, croisa les bras d'un air vexé. La petite, surprise que Belgarath lui caresse les cheveux, se tourna légèrement vers lui. Elle avait vu les parents faire cela à leurs enfants au village, mais elle avait toujours été écartée de ce genre de chose. "Démone", "maudite"… c'était ce qu'elle était, et ils ne l'avaient pas accepté. Elle avait toujours été mise à part. Ici, ce n'était plus le cas… sauf en ce qui concernait certaine personnes, bien sûr, se rappela-t-elle lorsque son regard revint se poser sur le juge du Griffon.
Tentant plus ou moins en vain de suivre la conversation des "grands", Theandras se tournait tour à tour vers les personnes qui parlaient. Elle ne compris pas pourquoi Belgarath souriait alors qu'il semblait à nouveau prendre son "médicament". Se souvenant de ce à quoi ce dernier servait, elle se demanda à quoi il pouvait bien penser d'autre qu'à sa discutions avec les autres juges… à qui il donna également un verre. Eux aussi étaient malades? Mais qu'avaient-ils à penser à tant de choses à la fois? Était-ce pour cela qu'Alessio avait oublié de se présenter? Kazuki non plus ne s'était pas présenté, mais comme Belgarath l'avait fait à sa place, cela ne posait pas de problème à la petite fille.
Son attention fut aussitôt attirée par le jeu d'échecs que venait de matérialiser le Griffon. Comme il s'agissait d'un jeu auquel on ne pouvait jouer qu'a deux, elle n'y avait jamais joué et ignorait les règles, mais elle ne demandait qu'à apprendre! Peut être allait-elle pouvoir, à présent? Elle regarda avec surprise la Wyvern poser son doigt sur le jeu, qui se dédoubla. Encore de la magie? La petite fille appréciait beaucoup sa nouvelle maison. On aurait dit que la magie était quelque chose de quotidien, ici. En tout cas, les échecs, on y jouait à deux et ils étaient quatre… cela voulait-il vraiment dire qu'elle aussi allait pouvoir jouer? Apparemment pas, Belgarath venait de proposer de jouer lui-même deux parties en même temps. Peut être qu'il voulait simplement lui montrer comment on faisait? Lui demandait-il de choisir entre une partie de cartes et une partie d'échecs? Ignorant comment on jouait aux deux, elle allait répondre qu'elle s'en fichait mais que, le jeu d'échec étant déjà sorti, ils pouvaient jouer à cela lorsque Belgarath sembla décider qu'elle allait forcément s'ennuyer avec eux. Cela aurait été vrai un peu plus tôt, mais avec les jeux sortis… la petite afficha une mine déçue. Pourquoi les grands voulaient-ils jouer tout seuls sans elle? Lorsqu'elle entendit à nouveau la voix de la Wyvern, elle se rendit compte avec surprise que ses lèvres ne bougeaient pas. Les deux autres ne semblaient d'ailleurs pas l'entendre. Fait qui fut aussitôt confirmé par Belgarath. La petite tenta du mieux qu'elle pu de masquer sa surprise et se répéta plusieurs fois les mots du juge pour bien les retenir… il y en avait beaucoup, allait-elle pouvoir y arriver? La réponse à cette question allait très bientôt arriver: elle disparu dans les étoiles noires qui les avaient déjà accompagné jusqu'ici. Le marina, qui, en présence des trois juges ne se sentait particulièrement pas à l'aise se détendit… avant de se rendre compte qu'il se trouvait à nouveau devant Hadès. Ne pouvait-il donc pas échapper aux personnes qu'il ne voulait absolument pas voir?

Palais d'Hadès Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Jeu 14 Juil 2011 - 13:00

Le petit fils de Zeus était attentif à ce qui se passait à coté de lui. Théandras avait l'air d'être une personne assez importante à ses yeux pour que Belgarath est osé l'emmener ici. En brèf il reconnaissait bien la un des juges d'Hadès qui portait souvent leurs attention vers les spectres. Il fallait leur offrir plus de puissance pour leurs permettrent de prendre l'avantage sur leurs ennemis. Kazuki laissa son homologue s'assoire sur la plce qui lui était dû. Lorsque tout ceci avait été fait, il décida de lui poser une question conernant Alessio. Il ne devait y avoir aucun problème à ce sujet la. Kazuki ne pouvait pas combattre en toute liberté sans avoir d'arrière penser concernant une trahison. Ce que le prince d'Ivalice souhaiter était que le juge du Griffon n'est pas d'arrière penser concernant le sombre monarque, qu'il veuille devenir un dieu de l'Olympe ou même surpasser son grand père, cela ne l'interessait guère, ses ambitions personnels devaient rester pour lui. Le juge du Garuda avait lui aussi un but à atteindre, Hadès était la seule personne qui en était au courant de cela. C'est pourquoi le dieu des enfers lui accordé tant de privilège.

Il ne devait donc pas être le seule à avoir un objectif à atteindre. Si Alessio en avait un, alors il n'y avait aucune raison de lui barrer la route. Cependant, il devait marcher en regardant les pas du sombre monarque, aller dans la même direction que lui. Certes, il arrivait un moment donné où l'on devait prendre un autres chemin. Lorsque ce moment arrivera, il deviendra un ennemis du royaume des morts. Belgarath devait bien se demandait ce que lui voulait Kazuki, réunir les trois titans des enfers n'était pas courant. Rien n'échapper au regard du petit fils de Zeus, même si son visage était tourné vers l'horizon, ses yeux se penchère sur le coté de la Wyvern, les poings serraient il fit apparaitre une cigarette entre ses doigts pour l'allumer avec un peu de magie. Belgarath n'eu pas le temps de répondre lorsque le juge du Griffon fit son apparition. Son arrivé fut assez... troublante pour Belgarath. Le regard toujours tournée vers le palais d'Hadès, il avait bien sentit cette atmosphère de nervosité entre les deux hommes.


— L'Olympe ? C'est très surfait. Je n'aime pas les paysages aussi dégagés. Je préfère de loin l'aspect tortueux de notre charmant domaine ! Au moins, on n'essaie pas de lui donner des allures factices de paradis artificiel, ça m'évite bien des nausées. Vous ne pouvez pas savoir combien je suis allergique à la fausse perfection !



Les yeux tourné vers Alessio, il apperçut le Griffon assez décontracté, pourtant, il était le sujet principale de cette réunion, même si Kazuki avait l'intention de leurs parler d'autre chose. C'est avec le sourire qu'il se présenta à eux. Même s'il ne voulait pas que l'on remarque se ton détaché, Kazuki avait bien vu son manège et n'aimait pas lorsque l'on se moquait de lui. Il était sans doute le plus détendu des trois. Ce qu'il avait voulut voir semblait être justifier, il n'y avait pas que les spectres, Belgarath ne semblait aps non plus porter Alessio dans son coeur. Pourtant... Silfrid n'avait rien contre le griffon au contraire. Y avait-il une chose qui lui échapper ?... Le petit fils de Zeus n'était pas la pour les juger, mais il voulait au moins mettre les choses aux clairs. Il n'avait guère envie de combattre contre ses confrère ni mettre de l'huile sur le feu. De toute façon si cela devait dégénérer sa seule force suffirait à les arrêter. Quoique... il savait que Belgarath était très puissant et que la maitrise de sa magie était parfaite, de l'autre côté... Alessio n'avait pas encore dévoiler tout son potentiel, de plus connaissant ce surplis, Kazuki savait que le Griffon pouvait devenir très dangereux. Le spectre de la Wyvern se mit à caresser Théandras, serait-ce une sorte d'excuse pour éviter de s'emporter ou de dire quelque chsoe de travers ?...


« La fausse perfection ?... Alors remercions les démons de l’enfer que ton égo n’est pas encore sentit l’odeur de ton faible cosmos. Sinon tu ne cesserais d’éternuer… . Mais passons là les salutations désagréables. L’Olympe est redevenu le lieu neutre qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être, mais je pense que seul un Dieu digne de ce nom est capable d’en apprécier la vraie valeur. »

Le ton amusé Belarath salua Alessio comme il se devait, Kazuki lança un regard de bienvenu à son tour et fit signe au Girffon de prendre place. Les paroles de la Wyvern avait été forte, il avait déonnoncé les paroles de son confrère sans le moindre doute. En les entendant parler ainsi, le juge du Garuda ne savait plus trop qui écouter, qui des deux trouvait des excuses pour se justifier ? Pour le moment et avec le peu d'information qu'il avait, il ne savait pas trop vers qui se tourner. Malgré cela, ils réussirent tout de même à parler calement concernant la promotion de Belgarath, mais une fois encore cela ressemblait fortement à de la provocation. Kazuki s'en moquait un peu, les voirs se détester n'était vraiment pas son problème, par contre si l'un d'ux venait vraiment à vouloir s'en predre au sombres monarque... alors la oui, Kazuki ne se retiendrais pas pour les écraser. Voulant calmer le jeu, Alessio avait reprit en informant qu'il n'avait pas l'intention de barrer la route au dieu des enfers. Après tout c'était peut-être vrai, s'il avait juré fidélité à Hadès alors il était de son devoir d'agir de la sorte. Le griffon voulait tout simplement devenir plus fort. Alors oui, sans doute avait-il eu mal entendu entre eux. Posséder la force d'un divin pour exterminer les hommes, Belgarath avait sans doute mal compris. La main tourner vers les cieux, Alessio fit apparaitre un jeu d'échec, quelque chose que Kazuki n'aimait pas vraiment pratiqué. Quant à son homologue de la Wyvern, celui-ci lui tendu un verre d'alcool. Ca non plus il n'en buvait jamais, mais depuis sa rencontre avec Rhadamante il avait apprit à savourer chaque goutte de ce breuvage. Prenant le verre, il prit une gorgée avant de le déposer sur la table.

Silfrid observa Thénadras partir aidé par la magie de son "maitre". Enfin débarasser d'elle, c'était déjà çà. Ils allaient opuvoir parler librement entre eux. Le petit fils de Zeus avait quelque chose derrière la tête, mais cela ne pressé pas, il voulait tout dabord régler ce problème. Belgarath fit apparaitre un autre échéquier provocant Alessio et Kazuki en duel ! il voulait les affronter tout les deux ?... Il tourna le regard sur le coté en regardant Alessio avant de prendre la parole.


" Désoler ce sera sans moi, "

Simple, rapide et précis. Le petit fils de Zeus n'aimait pas les insinuations et tourner autour du pot. Au vue de leurs caractères, Kazuki savait que la discussion tournerais en sa faveur. Belgarath ne mâcher pas ses mots, il parler franchement et n'éhister pas à rabaisser son confrère du Griffon lorsque l'ocassion se présentait. La réunion n'avait pas encore vraiment débuter, le but de leurs venu était pour le moment dans les pensaient de Kazuki. Il devait apporter des réponses à ses camarades.


" Effectivement j'ai quelque chose à vous demandez, mais avant çà... j'aimerai que l'on règle quelques points essentiels. "

Il était inutile qu'il parle sur le rôle des jgues de l'enfers, ils le savaient tout autant que lui. Il allait être francs et direct comme à son habitude. Le ton calme il garder toujours cette expression si froide sur son visage.


" J'ai entendu certaine chose te concernant Alessio, je te considère comme mon égale, mais les mots employés étaient bien trop fort pour que je puissent les ignorer. Les propos de Belgarath m'intriguent, mais sache que je ne désire pas te juger. Je veux seulement avoir la certitude que je peux compter sur toi. Si tu souhaite devenir un dieu de l'Olympe comme en dise les rumeurs je ne m'opposerait pas à toi, je veux seulement que tu prenne conscience que certains mots ne doivent pas être utilisait à la légère. Tant que tu ne t'oppose pas à sa Majesté Hadès , alors nous pourrons travailler ensemble. "

Le petit fils de Zeus enleva son casque en le déposant près de ses pieds. Il respira l'air frais qui recouvrait son domaine avant de se tourner vers Belgarath. Il ne le connaissait pas vraiment et savait qu'il pouvait compter sur lui. Il était sans doute encore plus fidèle que Kazuki ne l'était envers Hadès. Cependant, il fallait parfois trouver la force de pardonner aux bonnes personnes. C'est pourquoi il reprit en se posant son regard vers celui de la Wyvern.


" S'il est sincère, j'aimerais que tu puisse lui pardonner son comportement, parfois il nous arrive de dire certaine chose qui nous dépasse et qui peuvent être mal interprété. Je ne met pas en doute t'es capacités, mais j'aimerais que l'on puisse former un trio et non un duo voir même un solo. Sa Majesté Hadès doit pouvoir compter sur nous trois. "

Essayait-il de les réconcillier ? oui sans doute... il avait besoin des deux autres juges pour que son plans puissent fonctionner. Une fois cela terminer, alors il se tournerait vers Thanatos pour éxécuter son plan.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Dim 17 Juil 2011 - 16:19

La bile que lui crachait Belgarath au visage était si acide qu'elle l'aurait défiguré si elle avait été réelle. Le Griffon en serait presque venu à regretter l'époque de leur entente cordiale, si semer la discorde n'avait pas été son plus grand plaisir. Néanmoins, il était étonnant de le voir retourner sa veste si promptement alors qu'il n'avait pas été si vindicatif lors de leur entretien au royaume marin. À croire que l'idée même avait fini par gangrener son esprit après y avoir été implantée. À moins que ce ne soit son nouveau surplis qui lui fasse pousser des ailes qu'il n'avait pas à l'époque... Le sourire d'Alessio s'agrandit significativement à cet accueil glacial, se faisant aussi plus tranchant. Ce qui aurait dû être une expression chaleureuse était au final pus coupant que des éclats de verre et la couleur agressive de son regard mettait l'accent sur ces airs carnassiers. Ainsi donc, ils voulaient jouer à qui d'entre eux aurait la langue la plus acérée... Tant que la joute restait verbale, il ne craignait personne, car c'était relever un défi lancé sur son propre terrain. L'ancien spectre de l'Alraune semblait se défendre lui aussi, mais dans un style qui ne pouvait renier l'influence de son étoile gardienne. En changer lui avait fait le plus grand bien puisque celle-ci lui correspondait parfaitement, au vu de ses manières de rustre. Mais le Griffon se garda bien de ce commentaire sous peine de faire le jeu de son interlocuteur, alors qu'il préférait de loin l'emmener dans le sien. Autant mettre toutes les chances de son côté, ce n'était pas tous les jours qu'on lui donnait à loisir d'exercer sa verve pourtant si affûtée qu'il était haï de tous ou presque.
Je suis d'avis que pour ressentir la véritable essence d'un cosmos, il faut d'abord en souffrir. Si apprendre à connaître le mien est si important pour toi, alors dis-moi ce que tu as de plus précieux... Que je me fasse une joie de te l'arracher.
Il dévisagea intensément son homologue sans un mot de plus, se contentant de le sonder en soutenant son regard. On dit que les yeux sont les fenêtres de l'âme, et Alessio était passé maître dans l'art de faire se vérifier cet adage. Seulement, il savait par avance que ce ne serait pas aussi facile, et cet échange visuel n'était qu'un moyen de plus d'augmenter d'un cran la tension ambiante. Son air féroce parut s'évanouir au profit d'une moue enjouée, jouissant d'un changement abrupt des plus déstabilisants. Son jeu de masque était plus au point que jamais et pas une fois on n'aurait pu le percer à jour. Il est seul à savoir où finit la vérité et où commence le mensonge...
Enfin, c'est ce que j'aurais pu dire si je n'avais pas eu mieux à faire que de me prendre trop au sérieux, n'est-ce pas ? Restons-en là, il est tellement plus intéressant de parler d'un endroit où je ne mettrai jamais les pieds pas même sous la contrainte...
Et en effet, le romain n'avait que faire de l'Olympe. Le royaume des Dieux était le cadet de ses soucis. Il n'avait rien à gagner à y aller, pas plus qu'à y avoir sa place puisqu'il ne l'occuperait jamais. Cela allait peut-être de pair avec le statut divin auquel il aspirait mais il pouvait sans mal se passer de ces privilèges, qui n'impactaient nullement ses objectifs réels. Ce n'étaient que des artifices, de la poudre aux yeux. Ce n'était pas en se vautrant sur l'un des sièges qui attendaient là-haut qu'il mettrait son plan à exécution. Tout ce qu'il demandait, c'était un pouvoir équivalent à celui de ses occupants. Ni plus, ni moins... Était-ce si difficile à comprendre ?
Noyer ? Sans façon. C'est beaucoup trop inesthétique. Quitte à mettre à mort, je préfère que ce soit en agrandissant ma collection de pantin. Il serait bien malhabile d'avoir recours aux dégâts des eaux alors que les flammes sont reines dans nos contrées. Et puis l'alcool est bien meilleur conseiller... À la vôtre.
Et de boire d'un trait le verre qui lui avait été offert. Il n'avait pas à craindre d'être ivre. En revanche, il avait pris soin de faire circuler son cosmos dans le breuvage avant d'en avaler ne fut-ce qu'une goutte pour s'assurer qu'il ne contienne pas de substance gênante. Un sérum de vérité tomberait un peu trop à pic pour qu'il ne prenne pas la peine de faire les vérifications d'usage. Kazuki semblait être neutre dans cette histoire et d'être sur ses terres offrait par conséquent une certaine immunité, mais rien ne garantissait que ce ne soit pas une mise en scène destinée à le mettre en confiance. Mieux vaut être trop méfiant que pas assez, surtout quand sa survie en dépend. L'air pensif, il se mit à scruter le fond de son verre, toujours dans l'idée d'entretenir cette nonchalance qui caractérisait chacun de ses faits et gestes depuis son arrivée. Être trop à cran le mettrait dans une posture plus délicate encore, tandis qu'en faisant mine de n'avoir rien à se reprocher il avait le double bénéfice d'être parfaitement détendu et de ne pas se risquer à poser le pied en terrain miné. Si on voulait lui faire porter un chef d'accusation il faudrait avant tout réussir à le mettre face à ses « crimes ». S'ils s'attendaient à des remords de sa part, la déception serait au programme, car il ne reviendrait pas sur ses paroles. Un être aussi calculateur ne dévoile pas ses ambitions sans en mesurer les retombées et il savait que cela attirerait l'attention sans toutefois permettre de le condamner. Un jeu dangereux mais c'était bien ce qui faisait tout son intérêt ; ce n'étaient pas ces pathétiques Chevalier d'Athéna qui lui feraient apprécier cette seconde vie à sa juste valeur de la sorte. Un jeu psychologique implique d'avoir de l'esprit et on ne pouvait pas dire que ce soit le fort de la plupart d'entre eux... Tout à cette pensée pour leurs ennemis jurés, il haussa les épaules sans se séparer d'une négligence qui lui collait décidément à la peau.
J'aimerais en dire autant mais je n'ai pas eu la chance de connaître mon prédécesseur. Mais puisque nous sommes en Enfer, j'imagine que si je l'avais fait se retourner dans sa tombe, j'en serais déjà au courant. Mais je suis sûr que toi qui es le plus ancien d'entre nous pourrait nous en dire beaucoup à son sujet, n'est-ce pas Kazuki ? Ah et, mon cher Belgarath, que j'en aie le droit ou non, je la prends quand même. Après tout tu sais aussi bien que moi que c'est l'interdit qui attire le plus, nous ne serions pas sous la même bannière sans cela... Et puis, j'aurais trop peur que cette réunion ne nous ennuie si je n'y mets pas du mien, c'est aussi dans votre intérêt ! Et puis si je suis si peu important, tu ne devrais pas avoir de mal à m'écraser tout en continuant de te perdre en bavardages. Je suis curieux de voir ça...
Sur ces mots, il laissa son plateau à disposition de Belgarath. Comme il aurait pu s'y attendre, ce dernier crut bon d'imposer sa maîtrise de la magie en dupliquant l'objet pour proposer à Kazuki de se joindre à eux. Mais tout comme l'ex-légionnaire aurait pu s'y attendre, le troisième larron déclina l'invitation. Prévoyant cette issue, c'était bien pour cela qu'il ne l'avait pas mêlé à ce jeu, outre le fait qu'il voie assez mal le Garuda prendre part de telles activités d'après son tempérament. L'idée que s'en faisait Alessio n'était pas forcément la bonne, mais du peu qu'il avait pu voir, il pensait en avoir cerné les grandes lignes. Ainsi donc, le sorcier allait devoir se contenter d'un combat singulier, non pas à la force des poings mais sur ce plateau d'échecs. S'il n'était pas champion, le marionnettiste du conflit avait tout de même plus d'un tour dans son sac et saurait surprendre en cours de partie si son collègue avait le malheur de le sous-estimer, et crut bon de le faire comprendre à ce dernier d'un regard entendu. Ayant hérité des blancs, ce qui lui arracha un sourire de plus, il bougea le premier pion pour engager ce bras de fer fictif avant de rétorquer d'un ton aussi placide que honnête – en extérieur du moins.
Comme je l'ai dit, l'Olympe ne m'est d'aucun intérêt. Cependant, je ne peux nier que je souhaite posséder le pouvoir d'un Dieu. Qui ne le voudrait pas ? Si nous nous battons, c'est pour avoir raison de nos opposants et leur imposer notre vision des choses, mais aussi pour progresser. N'allez pas me faire croire que vous n'avez jamais souhaité obtenir plus de force. Et si je veux me procurer celle-ci, c'est uniquement parce que j'ai une revanche à prendre... Je ne veux faire d'ombre à personne, tout au plus m'accaparer la priorité. C'est par le feu que le monde sera rénové... Même si, sauf ton respect, entendre de la bouche d'un Juge qu'il ne souhaite pas juger a quelque chose de cocasse. Tu ne crois pas ?
Sourire éphémère.
Sincère... Que Kazuki puisse penser que ce terme soit en mesure de s'appliquer à lui était la preuve qu'il le connaissait bien mal. L'honnêteté qu'il avait eue un jour avait disparu de même que toute humanité pour ne laisser que l'actuel Juge du Griffon dans toute son inhumanité. On ne pouvait lui reprocher de vouloir accorder le bénéfice du doute mais c'était une mauvaise idée de trop en attendre de sa part, sous peine d'être déçu. Même si bien sûr il fallait pour cela pouvoir le percer à jour et ce n'était pas donné à tout le monde. Pour l'heure, ses propos étaient véridiques. Quant à savoir s'ils le resteraient... Certes, il ne disait pas toute la vérité, car il était vrai qu'il avait pensé se mesurer à Hadès pour vérifier l'authenticité de ses pouvoirs une fois en sa possession. Mais rien ne pressait, et c'était loin d'être un objectif atteint. Il aurait tout le temps d'y repenser d'ici là et n'avais pas besoin de vider son sac dans sa totalité, ces explications devraient leur convenir. Et si ce n'est pas le cas... Il n'aurait plus qu'à aviser. Que Hadès compte sur eux trois serait on ne peut mieux, car cela lui permettrait d'agir avec sa bénédiction sans être épié dans tous ses faits et gestes et cela l'aiderait grandement. Sa posture vis-à-vis du sombre monarque risquait fort de lui attirer des ennuis très prochainement mais jusque là mieux valait tout faire pour être dans ses petits papiers afin de minimiser l'impact quand il apprendrait la nouvelle.

Or, si Belgarath ne l'appréciait déjà que fort peu d'après la teneur de ses propos, qu'est-ce que ce serait s'il était mis dans la confidence ? Pour être aussi proche de Belhys qu'on pouvait l'être sans que cela ne devienne trop intime, il n'apprécierait sans doute pas plus de savoir ce qui s'était passé. Cela ne ferait que donner de l'eau à son moulin et Alessio devait avouer que tout cela ne lui disait rien qui vaille, même s'il n'en laissait rien paraître. Dans tous les cas, il allait lui falloir ruser pour éviter une guerre intestine qui risquerait fort de ne pas rester froide longtemps à ce rythme. Et le meilleur moyen pour ce faire était de faire en sorte de faire retourner sa veste à l'un d'entre eux pour le mettre de son côté. Le Garuda lui parut plus malléable, car le sorcier était d'un nature proche de la sienne, bien que pourvu d'un honneur dont le romain avait perdu le sens et de principes dont il était pétri tandis que lui n'en avait plus aucun. D'un autre côté il était incontestable que Kazuki était le plus fort d'entre eux et que l'abattre pourrait s'avérer nécessaire par la suite et pour cela une aide providentielle ne serait pas de trop, d'autant plus qu'il pensait cet hostile semblable plus à même de le comprendre et de s'incorporer dans ses plans avec plus d'aisance.

Patience... La partie ne fait que commencer.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Dim 17 Juil 2011 - 21:49

Comme il fallait s'y attendre Alessio ne resta pas de marbre face à mes commentaires. La partie avait été lancé au moment même où Kazuki nous avait envoyé les shadows afin que nous prenions part à cette réunion, cela ne faisait aucun donc que chacun avait avec brio réviser son rôle pour ne pas être déstabilisé par les deux autres. Un sourire s'afficha sur mon visage à la fin de la première phrase d'Alessio, m'arracher ce que j'ai de plus cher, par Hadès encore aurait il fallut qu'il puisse se mesurer avec ces personnes, elles n'avaient rien à craindre du cosmos du plus faible des trois Juge d'Hadès.

Bien joué Juge du Griffon je vois qu'il n'est pas nécessaire de s'échauffer, bien bien, mais ce n'est pas à un vieux spectre que l'on apprend à faire la grimace. Je regardais les yeux d'Alessio, les miens allant du vert au rouge et redevenant émeraude en un instant, non pas synonyme que je ne contrôlais pas mes émotions, il aurait fallut être puérile pour répondre à une provocation aussi grossière. J'étais un juge d'Hadès, mais plus encore et contrairement aux déductions auxquelles Alessio s'était laissé allé, j'étais bel et bien le plus vieux des trois Juges. Pas en terme d'obtention d'armure, naturellement, mais je servais sa Majesté Hadès depuis plus longtemps que les deux autres Juges réunis. Inutile de l'étaler pour le moment, ce serait comme étaler du beurre sur une tartine pas suffisamment grillée.

Alors qu'il trinquait avec nous, je levais également mon verre, je n'avais rien mis dans celui d'Alessio, quand bien même je pouvais être un maître dans l'art de certains poison, bien loin de la maîtrise qu'en avait Belhys à n'en pas douter. Mais ces méthodes n'étaient pas les miennes et bien que je sois toujours capable de maîtriser l'Alraune, mon changement de grade avait également perturbé ma magie qui avait basculé de l'élémentaire à la magie noire à proprement parlé et cette dernière était bien plus brutale encore que ne l'était les 4 éléments. Mon voyage sur le mont Fuji m'avait permit de retrouver quelques racines canalisant cette nouvelle puissance, mais pas suffisamment pour que je puisse manipuler à nouveau à mon aise les 4 éléments sans qu'ils se transforment en noir dévorant tout sur son passage. Le néant, voilà ce que j'avais appris à maîtriser, voilà pourquoi c'était vers la solitude que je m'orienter, inutile d'entrainer dans le rien, ceux que je voulais voir vivre dans le monde que je voulais construire.

J'avais moi même peu rencontrer le prédécesseur d'Alessio, il se faisait discret la plupart du temps et restait avec son cercle de spectre proche. Voilà pourquoi je ne dis rien, me contentant de savourer ce délicieux breuvage que je faisais couler à nouveau dans mon verre et en remplissant également celui d'Alessio d'un claquement de doigts.

"Comment voudrais-tu en dire autant? Tu n'as rien d'illustre Alessio, aucun fait d'arme, ni quoique se soit qui puisse relever de l'intérêt, même si ta jeunesse excuse ce manque d'activité au sein des enfers. Tu es trop présomptueux, crois tu pouvoir faire ce qu'il te plait. Chaque action à l'encontre des enfers est une action à l'encontre de notre Seigneur et Maître, car peu importe la puissance que tu acquiers, ton existence même est au creux de sa main. Les règles des enfers sont faites pour être respecté, en tant que Juge tu devrais en être garant et non te faire une joie de les contourner. Si l'envie de briser les règles te stimule tant que ça, attend que nous soyons en guerre, d'ici là, reste bien sagement à ta place où je me ferais une joie de t'y remettre prestement."

Un nouveau signe pour trinquer, histoire de remettre les choses à leur place, si Alessio avait perdu toute once de dignité ou de valeur c'était peut être ce qui me différenciait le plus de lui. Je respectais plus que tout le code d'honneur des enfers et ma propre ligne de conduite, je n'étais pas un de ces saints à vouloir protéger l'espèce humaine, la veuve l'orphelin, les petits oiseaux et ce genre de niaiserie. Mais les enfers étaient mon foyer depuis plus longtemps que tout autre lieu et je ne laisserai personne en franchir les règles impunément.

Puisque Kazuki refusait de se mesurer aux échecs, la patrie se jouerai entre Alessio et moi, pas plus mal me direz vous, disons que je n'aime pas les choses programmée et ce genre de non surprise me laissait sans joie apparente. Je laissais Kazuki poser sa question, Alessio y répondant je ne pu me retenir d'exprimer un petit sourire sur sa dernière phrase. Il était vrai qu'un Juge ne jugeant pas avec quelque chose de comique. Plus de puissance, mais jusqu'où Alessio ? On ne peut prétendre vouloir la puissance d'un Dieu sans leur faire de l'ombre, peut être fera tu croire cela à Kazuki mais pas à moi...

"Naïf est celui qui croirait un tel discours. Obtenir du pouvoir ? Mais ne pas faire d'ombre à qui que se soit ? Tu es comme tous ces spectres qui ne croient donc en Hadès que parce qu'ils se servent du pouvoir offert pour se venger d'un problème personnel, risible, aucune loyauté ne peut être mise à jour avec un tel discours. Tu veux voir un monde en flammes alors que ce n'est pas ce que désir notre Roi, mais peut être étais tu trop occupé à réviser tes propres plans pour entendre ceux de notre maître. Le feu détruit et rien ne repousse, que faire d'une Terre stérile ? La Déesse mère Déméter n’appréciera pas ce genre de discours. Mais peut être veux tu être au dessus d'elle aussi ? Vois tu Kazuki, pardonner à Alessio ce serait pardonner à une verrue de venir nous infecter... je regarderai ceux qui veulent se prendre pour Dieu s'élever et le jour de leur chute je serai là pour leur rappeler que nul n'est au dessus de Dieu. Mais je suis d'accord sur une chose..."

Je bu une autre gorgée, engageant directement mon cavalier droit dans la bataille sur le jeu d'échec.

"L'unité est essentielle pour maintenir les enfers. Nous avons nos différents, nous savons tous plus ou moins les ambitions des deux autres et surtout jusqu'où nous sommes prêts à collaborer. Je réponds aux seuls ordres de sa Majesté Hadès. Tant qu'Alessio, mais toi aussi Kazuki, agirez pour le bien des enfers, je mènerais des combats avec vous. Écartez vous du chemin et je ferai en sorte que votre descente soit aussi rapide que votre ascension. Mais au paradis les menaces. Juge du Garuda, tu ne nous a toujours pas dit pourquoi tu nous as réunis ne laisse pas planer d'avantage le suspens pour savoir quels sont les relations qui peuvent se nouer entre nous trois. J'ai moi aussi une question que ferons-nous lorsqu'une prêtresse ou un prêtre se réincarnera ? Nous n'aurons plus la main mise sur l'armée des enfers et selon les règles nous devrons lui obéir comme s'il s'agissait d'Hadès que ferez vous donc... chers Juges ?»

Laissant planer ma question j'observais leurs réactions...

"Car n'est ce pas là que nous deviendrons tout trois des marionnettes et je doute que tes fils nous soient très utiles... Alessio-Kun."
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Dim 17 Juil 2011 - 23:22

Était-ce le fruit de son imagination ou bien l'atmosphère était-il monté d'un cran ? Cette discussion commençait à mal tourner. Alessio et Balgarath n'avaient pas l'intention de lâcher l'affaire. Tout deux se livraient une bataille verbale dans lequel le vainqueur en sortirait glorieux. Mais cela n’intéressai guère le petit fils de Zeus. Quoiqu'il pouvait dire ou faire, il n'y avait qu'une seule personne a qui il avait juré fidélité. Hadès faisait partie de ces personnes qui lui avait offert une seconde chance. Sans lui, il ne serait sans doute plus de ce monde. A quoi bon parler de lui, il n'était pas au centre de ce débat, les personnes qui devait se justifier était le Griffon et la Wyvern. Car contrairement à eux, Kazuki faisait partie de ses personnes ayant remporter la première guerre sainte au sanctuaire. Plus personne ne douter de lui. Le champion des enfers comme le nommé Thanatos avait déjà fait ses preuves. Alessio parlait beaucoup, il répondait coups sur coups aux paroles de Belgarath. Le sujet de la discussion avait mal était choisit... pourtant, le petit fils de Zeus n'avait pas voulu cela. Il voulait que le trio des enfers reste souder. C'est en unifiant leurs pouvoirs et leurs capacités qu'ils deviendrons réellement dangereux. Même s'il parlait beaucoup, le juge du Garuda trouvait que cette "dispute" allait trop loin. Deux juges ne devraient pas avoir à faire ça. Même si l'ordre venait directement de sa Majesté Hadès, Kazuki trouvait cela un peu trop gros de surveiller Alessio.

Il ne fallait pas oublier une chose importante, si Silfrid avait rejoins Hadès c'était uniquement pour accomplir sa vengeance et rien d'autre. Leur but était identique. Le sombre monarque le savait pertinemment et pourtant, le prince d'Ivalice n'avait jamais était espionné. Les raisons d'Alessio était louable et Kazuki était d'accord avec lui. C'était même bien, avoir une ambition aussi haute était une source de motivation pour progresser. D'après leurs discussion, notre sombre héros comprit certaine chose. Belgarath s'inquiétait pour rien. Le juge du griffon ne semblait pas avoir envie de faire de l'ombre à sa Majesté Hadès. Non... il était stupide de croire qu'un homme avec si peu de moyen puisse y parvenir. Même si cela n'était qu'une hypothèse, Kazuki craignait bien plus le dieu de la mort. Thanatos avait obtenu des pouvoirs effrayants et même s'il était en quelque sorte son "maître" ou son "mentor" il n'en rester pas moins dangereux. Que se passerait-il s'il décider de prendre la place d'Hadès... ni Kazuki ni personne d'autre ne pourrait y échapper. C'est pourquoi... le prince d'Ivalice se devait de le surpasser pour assurer le règne de son fidèle seigneur. Certes le sombre monarque était son roi, mais il était également son "oncle" et en tant que tel il savait qu'il obtenait souvent ce qu'il désirait.

La partie d'échec avait également commençait, seul son regard suivait leurs propos, cette guerre des mots ne cesseraient jamais et Kazuki venait de le comprendre. Ils ne s'entendaient pas et ce n'était certainement pas lui qui allait pouvoir y changer quoique ce soit. Dommage... qu'aurait fait Rhadamante à sa place ? si seulement son ami aurait été là, il aurait certainement trouver les bon mots pour régler cette affaire. Kazuki était sans doute encore trop jeune pour changer certaine chose. Lorsque Alessio se mit à parler de l'ancien porteur du Griffon, les muscles de ses doigts se contractèrent en l'espace d'un dixième de seconde.


" Knouge était un homme comme il n'y en aura jamais, sa puissance était égale si ce n'est supérieur à la mienne. Tu viens de prendre en main se surplis, il est normale que tu ne puisse pas être aussi fort qu'il ne l'a été. "

Le juge se contenter de répondre. Il n'était pas la pour parler et voulait dans un premier temps les écouter. Ils ne semblaient même plus faire attention à lui durant leurs partie d'échec. Il était peut-être temps de mettre un terme à cela. Ils ne devaient pas continuer ainsi. Cela pouvait dégénérait et il ne voulait pas assister à un massacre. Bien sur si Belgarath venait à tuer Alessio, sa vie cesserait de la même manière. Kazuki ne voulait pas les menacer et les envoyé boulet puisque c'est lui qui avait tenu à les inviter. Mais cela commençait à le démanger même si cette envie fut vite dissoute. Le juge de la Wyvern était un fidèle serviteur du sombre monarque, c'était respectable. Mais servir un dieu pour uniquement le servir pouvait s'avérait dangereux. Bien plus dangereux que le chemin empruntait par Alessio. Le juge voulait devenir aussi fort que les dieu de l'Olympe... c'est tout ?... dans ce cas Kazuki ne voyait aucun problème à cela, en devenant plus fort il pouvait aider à combattre les ennemis du sombre monarque, Belgarath ne pouvait que s'en réjouir. Silfrid lui ne voulait pas les égaler, il était trop stupide de vouloir atteindre le même niveau que les divinités... les surpasser était bien plus ambitieux et c'est ce qu'il allait accomplir dans peu de temps.

Le petit fils de Zeux était maintenant fixé, il savait qu'il n'avait aucune inquiétude à avoir de la part d'Alessio. C'est avec le sourire qu'il se releva suite aux dernière question de Belgarath. Franchement... il pourrait essayer de poser une question à la fois et non plusieurs. Prenant son verre dans sa main droite il se leva de son siège. Les propos de la Wyvern était assez vexant. Il mettait en doute la fidélité de Kazuki en lui promettant la mort s'il venait à trahir sa Majesté Hadès. Mais qui était-il pour parler ainsi ? Belgarath ne connaissait pas son passé et n'avait pas le droit de parler de la sorte. Il ne savait pas ce que représenter Hadès pour lui et ce qu'il avait sacrifier en son nom. Il avait choisit de combattre au coté du sombre monarque au lieu d'aller sauver Sophitia... il avait sacrifier l'honneur de son peuple pour lui... Marchant de quelque pas pour se retrouver dos à eux, il serra ses deux et du plus profond de lui se contrôla pour éviter de mettre du feu sur l'huile. Personne n'avait le droit de mettre en doute sa fidélité envers Hadès. Ses deux homologues n'avaient put voir ce visage agressif. Le regard tourné vers le palais du dieu des enfers il répondu à la Wyvern d'une voix clair et froide comme à son habitude.


" Si sa Majesté Hadès nomme une prêtresse et lui fait confiance, alors j'en ferait de même et je la suivrait. Même si cela doit me coûter chère. Il n'y a rien de plus important pour moi que de suivre le chemin tracé par notre seigneur. "

** Ne pense pas être le seul à lui être fidèle, de nous d'eux le plus apte à le trahir, c'est toi, Belgarath. **

Il n'avait pas voulu prononcé ses mots, car il savait que la Wyvern était capable de sortir un discours d'une journée sans s'arrêter. Il était peut-être temps qu'il leur parle du but de cette réunion. Le juge déposa son verre sur la barrière du grand balcon avant de se retourner. Maintenant qu'il savait que les deux autres juges étaient avec lui pour le moment, il allait pouvoir négocier cette nouvelle guerre. Tout était trop calme et après avoir fait tomber Poséidon ils ne devaient pas en rester là.


" Maintenant, j'aimerai que nous arrêtions de parler de ça, je vous est réunit dans un but bien précis et je vais avoir besoin de votre appuis. Mon projet est de détruire le Royaume d'Asgard et de m’emparai de l'épée d'Odin mais seul je n'y arriverai pas, si vous êtes d'accord, je me chargerai d'en discuter avec sa Majesté Hadès, de votre côté, je voudrais que vous rassembliez nos force. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mer 27 Juil 2011 - 17:08

Le poignard aiguisé et la main d'intrépide pour le planter n'ont pas besoin d'être connus de tous pour prendre une vie, Belgarath... Je ne cherche pas à me couvrir de gloire, à trop vouloir les honneurs, on ne risque que d'apprendre que la vantardise empoisonne l'âme. Si tu veux fanfaronner, libre à toi, mais ne compte pas sur moi pour courir après des distinctions dans l'unique but de te satisfaire. De plus, je n'ai pas souvenir d'avoir fait quoi que ce soit qui nuise aux Enfers... J'ai certes privilégié mon libre-arbitre mais cela n'a à ma connaissance causé aucun problème à ce jour. À moins que caresser le souhait de voir l'humanité réduite en cendres, tout au plus un rêve futile, ne soit un méfait ? Auquel cas, excuse-moi d'avoir une volonté propre... Tu parles de me remettre à une place que je n'ai jamais quittée alors que tu dis toi-même que je n'ai pas la force de mes ambitions, ne te contredirais-tu pas, par hasard ?
Il disait vrai. À agir dans l'ombre, on ne connaissait pas sa force.
Un sourire en coin ponctue cette tirade. Bien sûr, dire qu'il était le plus loyal et intègre des Spectres serait un odieux mensonge, mais il n'avait jusque là rien orchestré qui porte atteinte au royaume des morts. Tout au plus pourrait-on l'accuser de lèse-majesté en apprenant qu'il avait commis l'impardonnable avec Belhys, mais là encore sa plaidoirie pouvait le sauver comme n'être que paroles au vent. Hormis avoir dit que le monde des hommes ne méritait que d'être purgé de toute trace de vie et ce à son aide, impliquant ainsi de s'élever à un statut divin, il était irréprochable. Et ce serait le cas tant que personne ne pourrait lire dans ses pensées ou qu'il ne serait pas passé à l'acte, ce qui allait devoir attendre. Maintenant qu'il se tenait à leurs côtés, il ressentait toute la mesure de son infériorité. Et si cela l'agaçait, il n'en faisait pas montre, se contentant de se dire qu'eux devaient déjà ressentir les limites de leur humanité tandis que sa marge de progression restait grande en comparaison. Sur la durée, il finirait par les rattraper et pourrait alors passer aux choses sérieuses, mais c'était une question de temps et il ne pouvait qu'attendre et engranger un pouvoir toujours plus grand. Il n'y avait que par ce moyen qu'il pourrait un jour suivre la voie qu'il s'était tracée en toute impunité car il aurait la force de l'assumer et de le dire haut et fort. En attendant, il ne se démonterait pas ni ne céderait un pouce de terrain. Il n'avait peut-être pas acquis un niveau suffisant pour rivaliser en terme de force brute mais sa répartie n'était pas prête de se tarir et une joute verbale de cet acabit aurait pu, sans nul doute, durer indéfiniment.
Je t'en prie, garde les leçons de morale pour cette enfant que tu as congédiée. Réfléchis à ce que tu viens de dire et demande-toi vraiment si tu n'es pas toi-même hypocrite en proférant de telles paroles. Allons Belgarath, tu n'es pas sans savoir que tous ceux ayant une once de personnalité nourrissent leurs propres ambitions. Ce n'est pas de se rallier au même panache qui nous oblige à fermer notre esprit et à ne plus penser par nous-même. Oserais-tu me faire croire que tu n'aspires qu'à obéir aux ordres ? Tout homme doit tôt ou tard mourir, et tout homme doit servir, mais ce n'est pas ce qui nous oblige à n'être plus nous-même ni à renoncer à ce qui nous définit... Je doute fort que tu n'aies pas le moindre idéal auquel te raccrocher en dehors de ceux de notre Roi. Mais peut-être vas-tu me dire le contraire ?
Nouvel air moqueur. Si il y a bien quelque chose qui ne peut être renié, c'est leur droit à l'individualité. Prétendre le contraire voudrait dire n'être qu'un chien à la botte de son maître, qu'un pantin docile. Et son collègue était bien placé pour ne vouloir à aucun prix passer pour une marionnette en présence de celui qui en était le maître incontesté aux Enfers, même si les fils qui le faisaient danser n'était pas les siens. Même si ce n'était que métaphorique, cela voudrait dire concéder une infériorité vis-à-vis du Griffon et il doutait fort que son interlocuteur jette son orgueil aux oubliettes si facilement, ce qui ne faisait qu'alimenter un aplomb on ne peut plus détestable. Et pendant que le dialogue suivait son cours, la partie se jouait à la vitesse de l'éclair, chaque coup étant joué avec une vivacité inouïe. Pour des hommes dont les méninges travaillaient déjà à plein régime pour tenter de trouver les failles dans la défense mentale de l'autre, construisant pas à pas un duel psychique qui ne manquerait pas de les tenir en haleine durablement, comme c'était parti. Une partie de plaisir, aussi malsain que ce soit. Ce n'était pas tous les jours que le romain trouvait un adversaire à la hauteur sur ce plan là et il n'en attendait pas moins de Belgarath, mais avait la certitude qu'il pouvait encore faire mieux que cela pour surpasser ses estimations. L'unique moyen de le vérifier était à priori de le pousser dans ses derniers retranchements, et il allait s'en faire une joie. Méditant son prochain coup, Alessio reprit une mine neutre alors que ses doigts jouaient distraitement avec l'une de ses mèches de jais.
Je me moque de l'avis de Déméter, les conflits d'ordre divin sont monnaie courante... L'armée des morts n'a-t-elle pas mis à sac l'Olympe puis l'Atlantide au nom de ses convictions ? J'ai les miennes, tout comme tu as les tiennes. Je ne veux pas être au-dessus des dieux, tout au plus leur égal, et tu l'as toi-même dit ce n'est pas près d'arriver. Si cette planète devrait disparaître, nous n'aurions plus qu'à en faire un vaisseau pour sillonner l'espace à la recherche d'un nouveau monde...
Sans plus développer son raisonnement, ses doigts portèrent l'une de ses tours jusqu'à celle de Belgarath, unique survivante de la paire d'origine. Les échecs étaient un jeu cérébral comme on en voyait peu et il était surpris de voir que son antagoniste s'y connaisse à ce point, même si cela ne lui était pas désagréable. Mais aussi impressionnante que soit cette résistance ce n'était pas ce qui le ferait douter de pouvoir la faire voler en éclats. Extérieur à la partie, Kazuki n'avait sans doute pas idée de combien chaque mouvement était une passe d'armes psychologique, un coup d'épée se rapprochant de sa cible au fur et à mesure alors que la stratégie se met en place. Disputer ce duel au sommet dans ces conditions faisait qu'il n'avait plus rien d'un jeu mais était bel et bien un choc des titans comme on en voit rarement. Un face à face admirable d'après le niveau plus que respectable des participants, par ailleurs, mais là n'était pas la question. La tension était palpable tant tout devait être minutieusement calculé. Une négligence et c'en était fait de lui, mais il ne doutait pas que son opposant soit dans le même état d'esprit et gardait toute sa sérénité pour lui faire face avec dignité et fourberie, à défaut d'honneur. Il fallait bien que l'avoir sacrifié lui ait rapporté quelque chose en compensation et son côté calculateur semblait une monnaie d'échange acceptable au vu de ses proportions hors-normes.
Cela dit, je suis d'accord. Nous quereller ne fera que diviser notre puissance de feu. Quoi que l'avenir nous réserves nous sommes au jour d'hui liés par serment dans les ténèbres. De plus, je doute que nous voir bafouer mutuellement notre autorité entretienne l'image de marque que nous sommes censés avoir, même si je pense pouvoir dire que je n'y suis pour rien puisque je suis la victime dans cette histoire... Pauvre de moi. Blague à part, j'avoue ne pas avoir très grande considération pour les prêtres et je pense qu'il est de notre ressort de juger de leur aptitude à prendre la tête des armées si vraiment nous devions en avoir un prochainement. Mais je doute fort que nous en ayons réellement l'utilité...
Les yeux fixés sur l'échiquier, Alessio discourait sans sourciller, n'exposant qu'une implacable sérénité. À l'évidence cette perspective ne l'inquiétait pas. Le rôle concerné avait été si peu souvent mentionné depuis son entrée au service des Enfers qu'il en avait oublié jusqu'à l'existence, qu'il trouve preneur maintenant serait jouer de malchance. Et si malchance il devait y avoir cela voulait aussi dire que malheur pourrait arriver incessamment sous peu également, et les priver de ce nouveau venu aussi vite qu'il était arrivé, à ceci près que le voyage en sens inverse se ferait les pieds devant. Mais cela, il n'en dit mot, préférant s'armer d'une nouvelle cigarette pour aider à sa concentration et mettre son homologue en difficulté à grand renfort d'assauts pernicieux. Les pièges tendus étaient d'une efficacité redoutable des deux côtés et chaque avancée se faisait avec prudence pour ne pas être pris par défaut en ayant négligé un détail fatal. Puis, la bombe fut lâchée, et enfin le fauteur de troubles releva la tête pour dévisager Kazuki. Son expression ne changea pas d'un pouce mais intérieurement, il hésita entre éclater de rire et laisser la surprise l'envahir. Le Garuda avait été plutôt effacé durant cette réunion, bien qu'il la préside en quelque sorte, mais venait d'opérer un retour triomphant.

Si la neutralité avait été de mise de son côté depuis le début de l'entretien, elle venait de s'étioler d'un claquement de doigts. Il ne manquait pas de cran, à lancer des idées pareilles sans même consulter le sombre monarque. Le Griffon échangea un regard de connivence avec Belgarath, tentant de lui faire entendre que via ces paroles, il était plus qu'évident que ce n'était pas sa soif de pouvoir la plus grande du lot. Certes, il avait prévu d'en parler, mais ce après leur avoir demandé leur avis... Il devait avoir une idée derrière la tête, on ne suggère pas de partir en guerre par plaisir à moins d'avoir une réputation de conquérant à entretenir. Les Enfers n'avaient rien à prouver, deux camps étaient tombés sous leurs coups et leurs effectifs garantissaient qu'il en irait de même pour n'importe lequel de ceux encore sur pieds. Alors pourquoi Asgard en particulier ? Oui... Ce n'était pas anodin d'avoir choisi cet endroit parmi tous. Alessio ne pouvait se douter de ses raisons, étant peu familier de ce clan qu'il connaissait tout juste de nom, mais peut-être le troisième larron serait-il mieux informé et plus proche de découvrir la vérité.
On peut dire que tu sais aller à l'essentiel. C'est une qualité que j'envie, un mensonge ne fait jamais de mal, et rien que pour cela je pourrais me laisser convaincre. Mais peut-on au moins savoir quel sort tu réserves à cette épée ? Vouloir l'offrir à sa majesté Hadès serait louable, mais il en possède déjà une faite sur mesure, et laisser une telle merveille prendre la poussière serait un effroyable gâchis. Mais peut-être n'était-ce pas ce que tu avais en tête...
Et d'un dernier coup d'éclat, de déclarer le Pat. La partie venait de se terminer sur une égalité parfaite à l'instant même où il articulait la dernière syllabe de sa réponse, un fin sourire volant sur ses lèvres dès la seconde où il avait causé l'égalité parfaite. Et dire que son partenaire avait cru pouvoir être sur tous les fronts à la fois et ne réussissait maintenant qu'à réaliser un match nul en n'en tenant qu'un. Dès lors, le manipulateur fit mine de s'en détourner, sans un mot. Pas besoin de narguer. La vue de ce plateau arrêté sur un score égal faisait l'affaire, il n'avait même pas à s'en mêler pour rappeler ce qui, sans doute, passerait pour une défaite cuisante aux yeux de son vis-à-vis après avoir cru pouvoir le terrasser sans mal. La Wyvern allait devoir apprendre que l'esprit de son confrère était aussi aiguisé que le sien sans quoi cela pourrait lui réserver quelques surprises au mauvais sens du terme s'il n'y prenait pas garde.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.



Dernière édition par Alessio le Sam 30 Juil 2011 - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Sam 30 Juil 2011 - 12:15

En entendant le terme « poignard de la bouche d'Alessio je me mis à hausser un sourcil. Cela faisait bien longtemps que je m'étais vengé de mes assassins et qu'ils pourrissaient des les prisons infernales à subir milles et un tourments. Mais sa remarque me fit songer un instant que, si nous avions vécu à la même époque, il aurait sans doute fait partit de ceux qui avaient enfoncé ces lames dans mes omoplates. Cela m'amusait, finalement, tout n'était qu'un éternel recommencement de haine, de machination, de guerre et de traitrise. J'avais vécu trop longtemps pour être surpris de ce genre de constat, mes millénaires de servitude me l'avaient déjà fait remarqué. Alessio, bien qu'il ait pour but tout le contraire, restait un humain basique, avec ses projets, ses attentes et même si l'on peut les appeler ainsi, ses espoirs. Traitre, fourbe, assassin, l'homme est ainsi fait et ainsi il restera, haïssant son prochain plus qu'il n'est capable de l'aimer, alors autant répondre à l'être humain par les seuls mots qu'il connaisse. Ceux du sang et de l'épée.
Je jouais avec ma cigarette entre deux aspirations, Alessio, bien que détestable à mes yeux, était quelqu'un d'intéressant et le bruit de ses os sous mes mains, la symphonie que produirait chacune de ses articulations serait mon apothéose.

« Haha, Alessio... tu penses et raisonnes comme un humain. Ambition, libre arbitre, souhait, satisfactions. Ce sont des problématiques humaines. Mais j'ai appris que les hommes étaient capables de choses bien étrange, alors autant de débarrasser de la mauvaise herbe, avant qu'elle n'étouffe l'arbre non? »

Un léger sourire, cette partie de la discussion était terminée à présent. La confiance et l'honneur n'étaient pas des choses qui habitaient le spectre du Griffon. C'est dommage, son prédécesseur était différent selon les rumeurs. Enfin il faut bien que jeunesse se passe et bébé Alessio ainsi que bébé Kazuki étaient des gamins ambitieux et turbulent. Bien que je devais me reconnaître une certaine tendance à m'enflammer rapidement il y avait des problématiques et des choses sur lesquelles je ne m'arrêtais plus. Les ordres de sa Majesté étaient clairs et jusqu'à preuve du contraire, ils n'avaient pas été levés, pourquoi croirais je un humain alors qu'un Dieu m'a parlé juste avant?
J'avais eu par le passé moi aussi cette période ambitieuse, il y a 1000ans environ, dans les parages. Mais désormais, d'autant plus que j'avais atteint le statut ultime pour un spectre au sein de l'armée d'Hadès, plus aucune ambition ne pouvait me dévorer, je n'étais que l'arme dont Hadès se servait. Je sors l'épée de son fourreau pour lui, je me met en garde pour lui, mais il est le seul à pouvoir déclarer le début des hostilités. L'épée de mon maître et son bouclier, voilà ce que j'étais et ce que je resterai, pour sa gloire.
Il fit allusion à Théandras, inutile de relever sans montrer que je lui portais une certain intérêt, je laissais futilement glisser sa phrase jusqu'à ce qu'elle se perde dans le néant. L'air moqueur d'Alessio me laissa indifférent, au contraire, c'est une mine sérieuse et grave qui s'afficha sur mon visage. Jeu d'acteur exagéré effectivement...

« Je suis déjà mort Alessio, quant à mes ambitions et mes projets, j'ai eu plus de 2000ans pour les réaliser. J'obéis aux ordres de Sa Majesté car c'est là mon seul but pour remercier l'être suprême de ce monde. Ceux qui me définissent de chien de garde d'Hadès ont totalement raison et ma niche est l'enfer. Mais ce qu'oublient la plupart des gens, c'est que ce genre de créature est faite pour défendre et annihiler tout intrus, pour répondre aux ordres de son maître. Je ne cherche ni à lui plaire ni à m'élever, c'est par le mérite que j'ai atteint cette place. Je te l'ai dis, tu as un raisonnement d'humain, qui est totalement inutile face à un monstre tel que moi. Dénigre cette condition autant qu'il te plaira, mais c'est l'ultime choix que j'ai fais. Il n'y a aucune hypocrisie dans mes paroles, car c'est là la pure vérité. Le choix que j'ai gardé, c'est l'opinion que je me fais d'autrui, mais si Hadès viendrait à m'ordonner de tuer quelqu'un que je considère comme un ami, alors je le ferai sans une seule once de remord ou de regret. »

Sans détour, sans jeu de mot d'aucune sorte, la vérité pure, brute et magnifique comme le griffon était capable d'envier s'il lui restait une quelconque once d'honneur. Mais peut il seulement comprendre? Absolument pas. Je respire parce que Hadès me l'autorise, je vis parce qu'il me l'autorise, je tue parce qu'il le veut, je bouge parce que c'est son souhait. Je n'avais aucune honte à le reconnaître et pourtant, je ne perdais en rien dans mon statut et ma superbe. Car je pourrais briser cela quand je le désire. Alessio était certes un marionnettiste, mais il devait comprendre une chose aucun de ses fil ne pouvait m'atteindre. Je dévorais les ennemis des enfers, les broyant. Machine parfaite, monstre parfait dans toute sa splendeur. J'avais vécu trop de siècle pour qu'un gamin comme lui puisse me toucher sur quoique se soit. Alors Alessio, surpris? Voilà ce qui nous différencie véritablement... l'honnêteté et la fourberie...
Mais mon regard se portait également sur la partie d'échec, ouverture, déplacement, stratégie. J'agressais, je perdais des pièces, sacrifiant les inutiles au profit de la partie finale. Aucun geste n'était fait à la légère et pourtant nous jouions comme des êtres hors du temps. Rarement j'avais trouvé aussi bon adversaire. Jouait il sa condition d'humain face à celle de monstre? Son libre arbitre contre ma servitude? Une pièce dans une main, la cigarette dans l'autre, je préférais délaisser le jeu quelques instant pour une gorgée de Whisky, pure distraction alors que mon expression allait de plus en plus vers l'hilarité totale.

« Si c'est ce que tu penses de ce monde, alors tu es encore plus idiot que ce que je pensais. Comment pourrais tu te faire protecteur d'un Dieu si pour toi le monde qu'il convoite, n'est qu'un vaisseau ambulant. Crois tu que notre maître convoite depuis si longtemps ce monde pour s'en servir ainsi? Tu as de nombreuses ambitions Alessio... mais elles dévorent tellement ton esprit que tu as oublié l'essentiel des choses. »

J'aimais cette Terre, cette planète, plus que de raison car pendant 2000ans elle m'avait prêté son pouvoir pour que la magie des éléments soit mienne totalement. J'avais aimé l'entendre raisonner, sentir son cœur battre dans les profondeurs de l'enfer. Déméter était une noble Déesse à mes yeux et je ne permettais pas ce blasphème, Alessio, tu t'attires ma colère sans t'en rendre compte.
Un être incapable de comprendre les fondements essentiels de la Terre ne pouvait apporter... utopia, voilà mon rêve... celui de mon maître, je serai le façonneur de cette nouvelle ère. Oui si je devais avoir un rêve je le résumerai ainsi... Bahamut...
La partie continuait, mon cavalier lui substituant l'un des siens, en échange de ma tour. Alessio était l'adversaire que j'avais espéré depuis longtemps. Il était à la fois intelligent et calculateur avec un égo suffisamment estimable pour que je puisse le détester. Là où j'appliquais l'honneur, Alessio manipulait la fourberie. Chacun son art, chacun ses armes. Ennemi immémorial pour un combat éternel, voilà comment tout cela allait finir, quand Alessio aurait suffisamment de puissance. Ce temps allait venir à n'en pas douter, pas tout de suite. Il ne tenait qu'à moi de décider si je devais le tuer maintenant, où attendre pour me jeter dans un anéantissement mutuels. Les ordres étaient clairs, Alessio ne devait pas être touché pour le moment... Yes My Master... le terme de victime m'arracha un léger sourire amusé du coin des lèvres.
Ainsi Kazuki et Alessio avaient tous deux des visions bien différentes des prêtres et prêtresses de Sa Majesté, cela était intéressant et vu que ni l'un ni l'autre ne m'avait posé la question, inutile de s'étendre sur ma vision de ces humains. Après tout, de mon vivant, n'étais je pas un prêtre d'Hadès qui avait pris le commandement des armées d'Eleusis dans des temps très anciens?

Mais ce ne fut pas d'Alessio dont vint la surprise, c'est bel et bien Kazuki qui nous fit relever la tête à tous les deux, attaquer le royaume d'Asgard. D'une expression neutre je commençais à véritablement glousser avant de lâcher un rire tonitruant, à la fois sincère et qui aurait glacé le sang de n'importe quel mortel.




Continuant de jouer malgré l'hilarité ma cigarette faillit m'échapper des doigts. Il avait dit cela avec un tel sérieux, accoudé à son balcon et son verre à la main. Bravo Kazuki! Bravo! Il avait finalement réussit à nous surprendre, Alessio comme moi même. J'avais déjà entendu ce genre de révélation lâché comme ça. Applaudissant presque vulgairement, je calmais mon rire, si j'avais été humain, j'aurais certainement pleuré tellement cela avait été magistral. Finissant la partie d'échec sur le dernier coup d'Alessio, un pat magistral qui me fit hausser un sourcil, mais la déclaration de Kazuki avait totalement éclipsé la partie.

« Tu vois Alessio, quand je parlais de couper la mauvaise herbe avant qu'elle ne grandisse. Tu as déjà fais un pas dans la cour des grands. »

Me levant de mon siège un claquement de doigt fit disparaître l'échiquier. Reprenant une cigarette je me dirigeais vers Kazuki, passant à côté de mon adversaire, je vins à côté de lui au balcon, applaudissant de nouveau.

« Magnifique représentation, enfin si tu avais été assez second degré pour pouvoir en produire une. Attaquer Asgard, magnifique idée. Et par dessus le marché l'épée d'Odin, quel grand projet! Les guerriers divins ne font pas le poids face à nous. Pour un projet tel que celui ci je suis d'accord pour que nous restions unis mais... »

Je redevins sérieux, regardant au loin la Guidecca...

« J'aimerai avoir cette vue là depuis la Caïna... . Enfin, une fois que sa Majesté nous en aura donné l'ordre, je rassemblerais mes troupes. Elles sont suffisamment discipliné pour répondre rapidement. Et quant à l'épée d'Odin. On dit que seuls les 7 saphir peuvent l'invoquer et que le Dieu juge alors ou non si celui qui fait cette requête est digne de la porter. Sa puissance rivalise avec l'épée de notre maître, saches une chose, je ne laisserai personne la brandir. Je mènerai cet assaut à tes côtés si tel est le vœu de notre majesté. Et je veillerai à ce que l'épée lui soit remise, lui seul saura ce qu'il faut en faire... »

Remettant mon casque sur ma tête, il était inutile de discuter plus longtemps de cet assaut, tant que le Seigneur Hadès ne l'aurais pas approuvé je ne bougerai pas. Je n'y étais pas hostile mais je ne prendrai pas ce genre d'initiative sans son aval. Les guerrier divin ne représentaient pas un réel danger, même si dans les légendes Odin avait la même puissance que Zeus. Après tout, Zeus était tombé, Odin tomberait aussi... ce panthéon bâtard. Du sang... voilà longtemps que je n'en avais pas eu...
Passant aux côtés d'Alessio je lui offris une cigarette, pour m'avoir mit pat il méritait au moins cela. Continuant d'avancer je dis avant de disparaître.

« Inutile de s'attarder d'avantage, j'attendrais des nouvelles en provenance de Sa Majesté, s'il donne son accord. Je tiendrai ms troupes prêtes au combat. D'ici là, cette réunion est terminée... »

Des ombres noires commencèrent à m'entourer, dévorant peu à peu mes chairs je disparaissais, il était temps d'avoir une discussion avec le Juge du Griffon, une discussion, sans ce petit manège théâtral, ma voix se perdit dans un écho au sein de la demeure de Kazuki...

""Il parlait encore quand parut une foule de gens. Le dénommé Judas, l'un des Douze, marchait à leur tête. Il s'approcha de Jésus pour l'embrasser. Jésus lui dit: "Judas, c'est par un baiser que tu livres le Fils de l'homme?"(évangile selon St Marc...) alors lequel d'entre vous... embrassera notre Seigneur? Lequel de vous brisera les 7 sceaux...?"

=> 5 pics


Dernière édition par Belgarath le Lun 1 Aoû 2011 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Sam 30 Juil 2011 - 20:28

Une guerre froide avait débuté entre les deux juges. Kazuki qui n'avait aucune envie d'entrer dans leur histoire se tenait à l'écart. Tout ce qui l'interessait était de prendre possession de l'épée d'Odin. Il en avait besoin pour vaincre le grand pope et ainsi atteindre Athéna. Il voulait une réponse à sa question. Hadès lui avait-il menti ?... Depuis son combat contre Zeus, le prince d'Ivalice avait sentit quelque chose d'anormale dans le regard de son grand père. Etait-ce simplement un remord, ou bien autre chose... Le futur n'avait plus aucune importance pour lui, son rêve était à jamais enfouis dans ses souvenirs. La discution entre les deux hommes c'étaient terminé en même temps que leurs parties d'échec, égalité ? il semblerait. Ce jeu de stratégie était pitoyable, Silfrid aimait foncé dans le tas et tout détruire. Il était tellement plus facile de tout ravagé. Le poker était un jeu ou le juge du garuda était doué, vraiment très doué, il avait apprit à jouer avec Rhadamante et Knouge, même samaël c'était autrefois laisser tenter par une partie. Ce que disait Belgarath n'avait aucun sens, bien sûre que Alessio pensait comme un humain puisqu'il en était un. A quoi bon vouloir se donner raison alors qu'ils avaient vécu une existance complètement différente. Pour le coups, Silfrid était du coté du Griffon. Après tout il était humain aussi. Même s'il était un peu différent... Kazuki était le seul des trois à descendre d'un dieu. Le petit fils de Zeus avait des capacités et des pouvoirs que ses deux collègues ignoraient totalement.

Sa première grande capacité lui permettait de voyager à travers le mur des lamentation pour atteindre Elysion. Il c'était déjà rendu à plusieurs reprises là-bas. Les dieux le voyaient comme un descendant divin et acceptait sa présence, même s'il fallait dire qu'il éviter de s'y rendre par respects envers eux. La deuxième chose était ses connaissances. Malgrés les 2000 ans de vécu de Belgarath, celui-ci ignorait tout des artefacts légendaires. Pourtant leurs pouvoirs et l'impacts qu'ils avaient étaient bien réels. Si Odin venait à perdre son épée, les conséquences pouvait devenir bien plus que profitable pour les enfers. A quoi lui avait pouvait bien lui servir ces 2000 année s'il ignoré que l'épée d'Odin avait d'autre pouvoir que celui d'augmenter sa puissance lors d'un combat.

Alessio avait régit calmement au parole du petit fils de Zeus, quant à Belgarath celui-ci se mit à rire, moqueur ? certainement, il aimait toujours avoir un pas d'avance et semblait toujours être au-dessus des deux autres juges. Il parlait beaucoup mais au final il n'avançait pas, tout ce qu'il avait dit n'était qu'une partie de ses propres désirs, chacun des spectres étaient différents et c'est ce que le sombre monarque aimait. Il se rappeler de cette phrase, le jours où ils c'étaient tout les deux rencontrés. A cet époque, Kazuki ne faisait qu'engendré la mort partout ou il appercevait de la vie. Hadès lui avait raconté une histoire, son histoire ainsi que celle de ses spectres. Aiacos, son ancien maitre et l'ex porteur de ce surplis avait également eu pour ambitions d'offrir ce monde à Hadès. Le résultat avait été frappant... il fut tué par un Gold saint. Mais ce fut la suite qui le marqua son esprit, le sombre monarque était conscient des ambitions de Kazuki qui se moquait des siennes et pourtant, son "oncle" avait toujours tout fait pour lui. Tant que Belgarath n'acceptera pas les différences entres les spectres, il ne pourra gagner leurs respects.

Le petit fils de Zeus ne fit rien à l'égard de Belgarath, même si aurait voulut le remettre à sa place. Il c'était moqué d'Alessio et de sa force, mais il ignorait encore à quel point ce surplis était puissant. Le griffon avait des capacités bien plus grande encore que ne pourrait l'imaginer la Wyvern. Toutefois, Alession était également instable, il n'était pas encore entré en harmonie avec son étoile Céléste. Lorsque ce moment arrivera, Belgarath regrettera certainement ses dernières paroles. Ce qui était sûre, c'était que Belgarath et Alessio étaient daccord, ne restait plus que le dernier mot pour Hadès, mais connaissant son "oncle", Kazuki allait probablement avoir son accord. Le juge de la Wyvern se mit à disparaitre en laissant derrière lui une phrase bien étrange qui fut vite oubliait par Silfrid. Les mots n'étaient guère important et seuls les actes faisait effet. Une fois partie, le prince d'Ivalice s'empara de la bouteille pour se verser un nouveau verre et boire d'un petit coup sec la totalité du breuvage.


" Quel idiot... "

En tous cas, la présumé menace d'Alessio n'était que du flanc, cette histoire ne tenais pas debout et sa Majesté Hadès allait être informait qu'il n'y avait aucun traitre parmi eux, Krissou pouvait arrêter sa mission. Au vue de la pratique du Griffon, celui-ci était bien trop malin pour se faire avoir par le Lycaon. Il lui aurait sans doute offert un magnifique bufer pour lui tirer toute les informations le concernant.


" L'épée d'Odin possède différentes fonctions, elle ne sert pas qu'à frapper un ennemis. L'avoir en notre possession nous donnera un avantage conséquent par rapport aux autres royaumes. "

Le juge du Garuda en avait terminer avec cette réunion qui c'était bien dérouler malgré quelques petites disputes digne de personnes assez "tétu". Aucun d'eux n'avaient accepté de perdre et ils avaient discuté de quelque chose qui au final n'avait eu aucun rapport avec les propos d'Alessio au sanctuaire sous-marin. En sommes, il s'agissait simplement d'une querelle entre les deux juges. Quant à Kazuki, il acceptait les deux cotés, l'un d'eu était un mort-vivant et l'autre un humain avec de grande ambition. Tout les être vivants, ayant une conscience, avait une conception différente de la vie. Si Alessio ne semblait encore manquer d'expérience dans ce domaine là, les 2000 ans de Belgarath lui était monté à la tête.


" Bien, cette réunion est terminée, je vais me préparer et me diriger au palais, merci d'avoir fait le chemin et d'avoir accepté mon invitation. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Krissou

avatar
Messages : 165


Caractéristiques
Vie Vie:
155/155  (155/155)
Cosmos Cosmos:
163/163  (163/163)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mer 3 Aoû 2011 - 21:05

Je continue de suivre l’oiseau, ce qui me fait penser que j’ai la vague impression de servir de messager pour mes supérieurs. Tout d’abords Belgarath qui me demande de laisser un message à Belhys. Puis maintenant le Seigneur des Ténèbres pour Alessio. En y repensant, j’ai pas donné la totalité du message à Belhys, j’espère que c’était pas urgent.

Prise par mes pensées, j’ai pas fait attention à ma route, je me rends compte que je suis déjà à l’intérieur. C’est à ce moment là que je ressens deux cosmos. Je les reconnaît de suite, il y a d’abords celui de Kazuki, puis celui d’Alessio. Trouvé! par contre je ne ressens pas celui de Belgarath, il doit être déjà partit. Le départ du pheonix de Kyrian me le confirme.

Les deux juges sont en pleines discutions, je n’ai pas envie de m’en mêler donc j’attends à l’entrée sans rentrer dans la pièce. De toute façon je suis sûr que ça doit faire un moment qu’il m’ont sentie arriver, je n’ai pas besoin de me présenter. Appuyer sur le mur, je ferme les yeux, il me reste plus qu’à attendre Alessio. Malheureusement, la patience n’est pas mon fort. Ça fait à peine une minute que je suis là et j’en ai déjà assez d’attendre.

Je sais! Autant utiliser ce temps pour réfléchir un peu sur les capacités de mon armure. Ma dernière attaque sur Kazuki était étrange. Jai utilisé la même attaque contre Kyrian, mais la sensation n’était pas la même. Mes griffes était beaucoup moins tranchante la deuxième fois. Pourquoi cette différence ? Je regarde mes griffes. Ah, peut être que ça vient de la manière de concentrer mon cosmos. J’intensifie alors mon cosmos, mais cette fois ci j’essaie de le concentrer uniquement au niveau de mes griffes. Toute mon attention est tourné sur ce problème, ce qui fait que j’oublie totalement la présence des deux juges à côtés ….
Revenir en haut Aller en bas
Alessio
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
Spectre Céleste du Griffon et juge d'Hadès
avatar
Rôle :
♦ Oiseau de Malheur ♦

Messages : 1502


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Jeu 4 Aoû 2011 - 6:00

La caustique franchise de Belgarath fit pétiller de malice le jaune luisant de ses pupilles. Et bien. Au moins lui ne s'était pas fatigué à y mettre les formes pour donner son avis, et cette audace était une agréable surprise il fallait l'avouer. Tous s'étaient mis d'accord pour enterrer la hache de guerre mais les divergences d'opinion n'allaient point se volatiliser d'un claquement de doigts. Tant mieux, s'entendre sur tout aurait été nettement moins distrayant. Avant que le plateau ne s'étiole, Alessio se saisit d'une pièce méticuleusement choisie pour la préserver de son triste sort. Le Fou. Son préféré, sans grande surprise, car aussi celui qui le définit le mieux. Une menace sournoise qui joue sur un terrain ou personne sinon la Reine ne peut mettre les pieds. Pour peu qu'on attribue cette dernière à Belhys, le tableau était d'une fidélité à couper le souffle. Ce n'était peut-être pas le pion le plus tactique du jeu d'échec mais son angle d'attaque pernicieux le rendait incroyablement fourbe, et c'était cette nature perverse qui suscitait toute l'affection du Griffon pour ses options. Finement ciselée, la noirceur du fruit de son larcin était presque irréelle, faite d'une obsidienne surnaturelle. Une qualité qu'on ne pouvait trouver nulle part ailleurs du fait du tour de passe-passe qui avait donné naissance à ce matériel ludique dans son intégralité.

Ne perdant pas une miette du dialogue en dépit des apparences, il le fit rouler entre ses doigts pour mieux détailler la richesse des gravures que revêtait cet élément dérisoire. Rassembler ses troupes... Le Juge esquissa un rictus. Il ne connaissait même pas les siennes, ou si peu, et ne s'en était que rarement soucié. À vrai dire, y apercevoir au premier coup d’œil des noms qu'il n'avait aucune envie d'y voir l'en avait lassé avant l'heure, si bien qu'il s'était résolu à n'y prendre garde que quand il n'aurait plus d'autre choix. Le moment semblait être venu mais puisque l'aval du sombre monarque serait la clé de voûte de cet ambitieux projet, s'il pouvait retarder l'échéance, il ne se gênerait pas pour le faire. Ce n'était pas la première fois et ce ne serait pas la dernière. De plus, on ne pouvait guère lui reprocher car c'était bien la seule partie de ses responsabilités qu'il boudait, assumant le reste sans sourciller. En plus de ne pas se sentir l'âme d'un meneur d'hommes, avoir des subalternes dans les pattes ne ferait que le gêner, que ce soit dans ses plans ou sur le champ de bataille. Moins il en entendait parler et mieux il se portait, même si lui-même s'était déjà persuadé que cela ne pourrait durer indéfiniment. Mais en avoir confiance ne l'avait pas convaincu de s'y préparer, que du contraire : il n'avait fait que repousser davantage une issue pourtant inéluctable.

Et s'il n'avait pas l'air attentif, Alessio suivait pourtant de très près la tournure du dialogue, si bien qu'il n'eut aucun mal à s'emparer immédiatement de la cigarette tendue par son homologue. Une marque de respect pour l'avoir tenu en échec ? Cela en avait tout l'air, et il se contenta d'ébaucher un sourire en coin et de le jauger du regard. Si la puissance du Garuda était de loin supérieure, il n'y avait pas non plus photo sur le plan de l'intérêt, celui éveillé par la Wyvern étant de loin supérieur – n'en déplaise à Kazuki. Ce dernier avait aussi ses bons côtés et pourrait être un allié de poids quand il s'agirait d'augmenter son propre potentiel mais pour ses manigances, se mettre le sorcier dans la poche serait beaucoup plus enrichissant. Ce modeste présent alluma, il le porta à ses lèvres et en tira une première bouffée, faisant le constat que la préparation qu'en faisait son collègue était plus corsée mais tout de même très proche de la sienne. Passif, il écouta les commentaires de leur hôte après que l'autre convive eut quitté la scène non sans quelques effets à la hauteur de sa réputation. Tout détendu qu'il soit, le romain avait suivi à la trace la signature spirituelle de Belgarath et devina sa destination sans trop de mal, preuve de sa maîtrise croissante d'un cosmos qui lui était pourtant imperméable il y a peu. Des progrès qui tombaient à point nommé si vraiment ils étaient sur le pied de guerre, mais une confirmation ne serait en effet pas de trop...
Je n'en doute pas. Et puis même si elle était dépourvue de tout pouvoir, s'en emparer ne fera que souligner notre supériorité à la face du monde. Nous avons déjà été vainqueurs de deux royaumes, l'heure est venue d'en ajouter un troisième à la liste. Quel que soit le destin de cette épée, elle fera un splendide trésor de guerre... Parfaite à suspendre au-dessus de la cheminée !
Le visage masqué par le panache grisâtre qu'émettait ce doux poison, Alessio sourit, s'imaginant déjà mettre la main sur cet artefact et en dompter les pouvoirs. C'était se bercer d'illusions, il en était conscient, mais peut-être n'était-ce pas si improbable dans un avenir proche. Si Belgarath n'était pas dupe, Kazuki avait pour sa part fini par penser qu'il méritait le bénéfice du doute et le regretterait bien assez tôt. En attendant, cela voulait dire qu'il n'aurait plus à le craindre à moins d'un nouveau coup du sort. Un problème de réglé, même si celui-ci était un moindre mal s'il en fallait si peu pour le raisonner. Le plus dur restait à faire mais il avait bon espoir de le faire rentrer dans son jeu, et il savait exactement comment s'y prendre pour que cela puisse marcher. Ce ne serait peut-être qu'une solution provisoire, mais si cela pouvait le faire regarder ailleurs tout en lui posant des oeillères, ce serait déjà plus qu'il n'en fallait pour avoir la paix. Aux ultimes propos du maître des lieux, il estima qu'il était temps pour lui de tirer sa révérence également, d'autant plus que des oreilles indiscrètes paraissaient trainer dans les parages. Était-ce en prévision de cet espionnage que l'ex-Alraune avait quitté les lieux ? Sage décision en tous les cas. Qu'il ait vu juste ou non, l'intéressé devait avoir sélectionné un endroit où ils ne seraient pas dérangés pour continuer une conversation de la plus haute importance.
— C'est tout naturel. Oh, j'y pense ! Puisque tu vas voir sa majesté Hadès, rappelle-lui de me renvoyer le « cadeau » que je lui ai fait, je te prie, j'ai pris mes dispositions pour lui faire aménager une chambre en ma demeure. Il serait fâcheux qu'elle finisse dans un endroit inconfortable, et je ne voudrais pas qu'elle l'embarrasse de sa présence. Et... À très bientôt.
Un semblant de rire cristallin remonta de sa gorge avant qu'une nuée de fils ne jaillisse de sa main pour l'auréoler avant qu'il ne s'éclipse, sa silhouette n'étant tout simplement plus là en l'espace d'une seconde. Le déplacement instantané n'était pas ce qu'il avait le plus pratiquer, mais l'imiter en ayant vu faire son égal une poignée de minutes auparavant était plus qu'il n'en faut pour mémoriser le processus. L'identité de l'intrus n'avait que peu d'importance, le tout était de lui faire savoir que ce ne serait pas cette fois qu'écouter aux portes lui rapporterait quoi que ce soit...

Citation :
→ Cinq Pics en Chine.

----------------------------------------

Marionnettes et fils malsains... Il n'y a aucun avenir au creux de ma main.

Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19422


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mer 10 Aoû 2011 - 23:19

Tout était bien qui finissait bien, Alessio et Belgarath était daccord pour l'aider à prendre l'épée d'Odin. Cependant la Wyvern avait pour but de l'offrir à sa Majesté Hadès. De toute façon, si le petit fils de Zeus venait à réussir son coup, il est évident que le sombre monarque lui demande des comptes. L'épée allait donc certainement rejoindre le dieu des enfers, sauf si bien sûr tout ne se passait pas comme prévu... mais si cela venait à échouer... non, il ne pouvait rater une telle occasion de se proccuré l'épée. En même temps, trahir la confiance du sombre monarque n'était pas dans ses habitudes... Que se passerait-il si son "oncle" découvrait la vérité ? Il allait devoir faire un choix. Mais pour atteindre Athéna... il n'y avait pas d'autre solution. Le juge du Griffon demanda à Kazuki de lui rendre un petit service, puisqu'il allait se diriger vers le palais d'Hadès, il voulait que le sombre monarque lui rende son "cadeau". Le petit fils de Zeus ignorait pour le moment la signification de ceci. Mais si cela pouvait lui faire plaisir... Silfrid hocha la tête positivement pour lui répondre.

Il était temps de se préparer. Kazuki allait partir à la rencontre d'Hadès pour tout lui expliquer, le dieu des enfers était compréhensible et il acceptera certainement sa requête. Dans un premier temps, il voulait tout dabord lui parler d'Alessio, il n'y avait rien à craindre de lui et le surveiller était inutile. Les trois juges devaint incarné la puissance parmi les spectres et non le doute. Krissou tout comme les autres spectres ne pouvait se permettre d'avoir ce genre de sentiment à l'égard d'un supérieur. Tout comme il serait idiot de demander à Kazuki d'espionner Thanatos ou Hypnos. Il trouvait ce comportement idiot. Si Alessio n'était pas celui qu'Hadès espérait il ne pouvait s'en prendre qu'à lui, en effet il aurait mieux fait de se renseigner avant de lui donner ce rang. Le petit fils de Zeus n'était pas inquiet. Après avoir prit une douche, il enfila ses vêtement habituel. Il avait oublier un détail, avant de pouvoir rencontrer Hadès il se devait de faire quelque chose d'important. Son "maître" le dieu de la mort l'attendait, cela faisait depuis un moment déjà qu'il désirait l'affronter et lui montrer ses progrès.

Reprenant son surplis, il regagna le grand balcon ou c'était déroulé la réunion. Il se demandait si Belgarath et Alessio avaient l'intention d'en venir au poings. Il serait stupide de les voir s'entretuer, la Wyvern était beaucoup plus fort, et nul doute qu'il en sortirait vainqueur. Il était curieux d'entendre la version d'Hadès, si ce Belgarath avait réellement 2000 an comment se faisait-il qu'il n'avait pas participé au première bataille au sanctuaire. Etait-ce un mensonge ou bien ?...







" Hmmm... ? Zetsu ? "

White Zetsu : Kazuki-San, nous l'avons trouvez

" Je t'écoute, "

White Zetsu : Il semblerait qu'il soit toujours au palais

Black Zetsu : Les titans sont parties, tout comme Hadès-Sama, il a capturé un démon qui c'était réfugié en Japet

" Hahaha... les titans ont toujours étaient des démons, cela ne date pas d'hier. "

White Zetsu : Pourquoi ne pas leur avoir dit qu'il n'y avait que six saphirs en Asgard



Black Zetsu : Baka... que fais-tu des plans de Kazuki-san, lui seul sait ou se trouve la septième pierre



" Je n'ai pas encore choisit la manière dont j'allais m'emparé de l'épée d'Odin, mais j'ai déjà ma petite idée... "

White Zetsu : Ne serait-il pas plus prudent de prévenir sa Majesté Hadès du comportement des deux autres ?

" Laissons les choses se dérouler comme ça... Alessio semble penser que je lui fait confiance, pour le moment j'ai besoin de lui pour servir d'appât. "

Craquant ses doigts, il était près à se défouler un peu, cette réunion avait été un poids lourd et Silfrid se sentait dorénavant plus léger. Il allait se défouler un peu.

" Tu as trouvé un endroit convenable ? "

Black Zetsu : La quatrième prison, la marre obscure



" Parfait, j'y vais, occupez-vous de la suite. Dit à Sasori de s'occuper de cette invité surprise. "

Sautant du grand balcon, le petit fils de Zeus se dirigea vers la quatrième prison. Un endroit peu fréquenter et qui allait être le théâtre d'un affrontement entre le champion des enfers et son "maitre". Thanatos allait devoir reconnaitre les talent ainsi que la puissance de Kazuki. Pour une fois, il allait pouvoir utiliser toute ses forces sans se retenir et ainsi connaitre ses limites. Il avait déjà hâte d'y être ! Bien sûre il n'avait pas oublié son invité surprise derrière la porte de sa chambre. Mise à part le cosmos du petit fils de Zeus, il avait été impossible pour Krissou d'entendre la conversation des juges ainsi que celle de Kazuki avec Zetsu. La porte était faite de façon à empêcher tout espionnage. Et même les meilleurs n'avait aucune chance d'entendre ce qui se passait dans cette pièce.


===> Quatrième Prison


---------


Mode PNJ pour Krissou


Le juge du Garuda était parti, il avait quelque chose d'important à faire et il n'avait pas le temps de s'occuper de la spectre. C'est pourquoi un homme fit irruption dans le couloir. Bien sûre il était déjà incroyable qu'elle est pu arrivé ici sans se faire remarquer. L'homme qui s'approcher d'elle était recouvert d'un menteau sombre, il faisait partie des serviteurs du petit fils de Zeus. Le visage caché il prit la parole.


" Votre cosmos énergie est digne d'un spectre de première classe. Mais si vous cherchez Kazuki-Sama il est déjà parti, il a des affaires importantes à réglés avec les dieux des enfers. Si vous avez un message à lui transmettre je veux bien le faire pour vous. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Krissou

avatar
Messages : 165


Caractéristiques
Vie Vie:
155/155  (155/155)
Cosmos Cosmos:
163/163  (163/163)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   Mar 23 Aoû 2011 - 21:23

Après plusieurs minutes de réflexion, l’impatience commence à me gagner. La théorie c’est bien beau mais je préfère la pratique. Il faut juste trouver quelques proies pour tester deux ou trois trucs avec mon armure.
Je dois finir cette mission au plus vite, j'écoute pour savoir où en ai la discutions….…. D’ailleurs c’est bien silencieux !! Je jette un coup d’œil dans la pièce….. Ce n’est pas possible, j’ai du mal regarder, je me retourne pour re-regarder ……J’y crois pas !!!!! Il n’y a plus personne. Comment j’ai fait pour ne pas remarquer qu’ils étaient partis ! Non !! Ça veut dire que j’ai encore raté Alessio, un soupir, pour une fois que j’avais pris ma mission comme priorité. Un soupir…

Bon je fais quoi, j’attends son retour ou j’essaie de le retrouver, je dois pouvoir retrouver l’oiseau de Kyrian. Mais partir à la recherche d’un juge n’est pas très intéressant. Quoique, partir à sa recherche signifie que j'ai une excuse pour aller par-ci par-là, et par la même occasion chercher de nouveaux endroits pour manger. Il faut bien remplacer les cuisines du palais. Bon ben c’est décidé, il me reste plus qu’à me dépêcher de retrouver l’oiseau.

A peine j'ai pris la décision, qu'un homme arriva pour me signaler que Kazuki est partit et qu'il accepterai de prendre un message.

_ Merci de l'offre, mais c'était pas pour lui le message.

En réalisant qu'il aurait peut être fallu que je m'annonce quand je suis entrée dans la demeure du juge! J'ai tellement l'habitude de rentrer chez les gens incognito pour me servir que j'ai peut être zappé une étape. Ah! c'est peut être pour ça que le Seigneur Hadès était en colère, j'ai pris un raccourci au lieu de rentrer par la grande porte. Je vois, j'essaierai d'y penser pour la prochaine fois. Bon ben à défaut je vais au moins dire que je m'en vais et cette fois en passant par l'entrée.

Désolé du dérangement, je vous laisse.


Avant de m'éloigner rapidement.

*Quelque part dans le reste du monde*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Domaine de l'Etoile Celeste de la Supèriorité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» David - Spectre de Janus de l'Etoile Celeste de la Machination
» Larapière, Spetcre du Double Dragon de l'Etoile Celeste du Pouvoir !!
» Spectres d'Hadès [103/114 libres]
» Etoile d'Elendil
» ~ Avouer ses fautes, poser une question ~ # Pv : Etoile d'Ambre #

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Domaines des Juges des Enfers :: Toloméa-