Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | 
 

 De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]

Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Déesse de la Lune
Artémis
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4710
Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Dim 10 Mar - 9:23

Hiver 1755.




C'est une journée pluvieuse. Le tonnerre gronde haut dans le ciel au milieu des nuages noirs. Et j'avance d'un pas rapide au milieu de la route boueuse. Mes cheveux d'ordinaires si soyeux sont plaqué le long de son visage et ses épaules. Venant humer une certaine nostalgie, je fais route dans le voisinage des bouches du Thermodon et de l'Iris, dans l'ancien territoire de Thémiscyre, autrement dit la plaine des Amazones. Et dans l'ancienne ville de Thémiscyre dont-il ne reste aucune ruine, c'est à présent la petite ville de Terme qui surplombe l'ancienne cité des Amazones. Et avalant d'un pas rapide, la distance qui me sépare de la ville moderne, mes pupilles contemplent chaque centimètre du paysage, comparant avec ce qui se faisait autrefois, une forme de dégoût se profile sur mon visage. Peu coutumière des cités humaines, d'autant plus lorsque celles-ci grouille d'humains, je finis par ralentir mes pas, allant même jusqu'à nourrir l'idée de rebrousser chemin. Autrefois, protectrice des Amazones, je ne pût les protéger lorsque Lucullus assiégea la ville après avoir battu Mithridate VI à Cyzique. Et si je suis ici, c'est pour peut-être, retrouver un ou plusieurs  antique trésor des guerrières. Depuis ma réincarnation, je me montre de plus en plus vindicatif à l'égard du monde des hommes et de certains dieux et déesses. Et je compte bien retrouver de puissants artefacts pour pouvoir me les approprier.

Et arpentant ce chemin boueux vers ma destination, quelques hommes pauvres me quémandent de l'argent, parfois de la nourriture, et sans une once d'intérêt, je continue mon épopée vers ma destination. Arrivé à destination, je recouvre ma tête d'une capuche, pour me cacher comme je le peux, de cette fourmilière d'humain. Un diadème surplombe mon front, tandis q'un seul fouet fait augure d'armes, pour ne pas trahir ma nature divine, si tenté bien sûr, je dois combattre. Des bottes, un bustier et des bracelets en acier recouvrent mon corps, en guise d'armure. J'arpente les nombreuses ruelles, humant les lieux pour mieux me l'approprier, je me rends peu à peu compte que je ne retrouverais pas ce que je souhaite chercher, jusqu'à me décider à aller à la rencontre d'un petit groupe de femme, suffisamment à l'écart des hommes.


Mes Dames, navré de vous importunez, mais je suis Barbara Ann Minerva ; Je suis une archéologue britannique qui s’est acquise la réputation de trouver les plus anciens et les plus précieux artefact au monde. Et je suis ici, dans l'ancienne cité des Amazones, dont-il ne reste aucunes ruines, pouvais vous me garantir que je suis bien à Terme ? Connaissais vous d'ailleurs des histoires sur Thémiscyre ?

Tournant le visage ici et là, tout autour des jeunes femme, patientant qu'elles m'évoquent une réponse, un brouahaha autre que les demoiselles, aguiche ma curiosité non loin de notre position, faisant presque détournée mon attention du petit groupe ...
Revenir en haut Aller en bas
Alfengard
Général des Mers Écaille du Kraken
Alfengard
Rôle : Forgerons des Marina au service de Poséidon
Messages : 160

Caractéristiques
Vie Vie:
185/185  (185/185)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
175/175  (175/175)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Dim 10 Mar - 23:26

Il y avait un moment qu'il n'avait pas prit la mer. Avant la naissance de sa fille Alda et de son mariage avec Daumey, Alfengard passait son temps entre la forge de son maitre (puis la sienne) et le bateau de sa famille. Même s'il aimait le travail du métal, il avait une passion pour l'océan. Pour lui, aucunes sorties en mer n'était pareil que la précédente. La mer changeait de couleur, de force et d'odeur selon les marées, les saisons et la météo.

Son père  avait d'ailleurs demandé au dernier de ses fils pourquoi il avait choisi d'être un forgeron plutôt que marin et la réponse était toute simple. Grâce à son travail, leur village, leur clan pouvait vivre et au moins, il se sentait utile. Peut-être était-ce un peu son égo qui parlait mais il en avait besoin pour combler le vide de sa vie.

Puis son amie d'enfance Daumey était venue le voir plusieurs fois et alors qu'il n'avait jamais remarqué qu'elle aussi avait changé en grandissant, il finit par ne plus voir qu'elle. Et après un moment d'hésitation, il franchit le pas en lui demandant d'être sa compagne.

Les sorties en mer avaient étés plus rare mais surtout, depuis trois ans elles étaient quasi inexistante. La naissance de leur fille, avait été une bénédiction pour eux et il ne voulait pas s'éloigner de sa famille trop longtemps. De peur de les perdre ou de rater un événement important.

Mais l'océan lui manquait. Il marchait souvent sur la plage pour le regarder, sentir les embruns et regarder les vagues puissantes. Parfois, Alfengard allait nager mais jamais assez pour combler le manque.

Et un jour, il y a plusieurs mois, son frère aîné se cassa la jambe alors qu'il devait faire une longue traversé avec ses frères et le voilà parti. Sa femme avait été un peu triste mais le plus dur fut de voir sa fille pleurer quand il était à bord. Son coeur de père allait garder cette scène longtemps en lui.

Et ils prirent alors la mer, voyageant de port en port. Et le voyage qui ne devait durer que quelques semaines se prolongea.

Puis ils naviguèrent sur un fleuve. Le fleuve Thermodon s'il ne se trompait pas. En plus, avec l'hivers, il était difficile de naviguer et surtout, le temps était impossible. La famille d'Alfengard du faire une halte dans une ville bien étrange ou l'on laissait les gens avoir faims, froid ou dans la rue. Chose étrange pour Alfengard qui vivait en clan, dont chacun veillait sur l'autre et l'entraide y était automatique.

Là, les gens ignoraient ceux qui demandait de l'aide et parfois, pouvait se montrer violent.

- Dans quel monde on vit... murmura-t-il en secouant la tête.

Alfengard regarda dans sa bourse avant de dire aux siens de continuer sans lui, qu'il allait se dégourdir les jambes. Il s'éloigna, trouva un boulanger et prit quelques pains. Il ne pouvait pas rester sans rien faire face a ce qu'il voyait dans les rues. Il ne pouvait pas croire que des gens laissaient ceux qui avaient besoin de protection sans rien, sans un regard, sans un morceau de pain pour se nourrir.

Sans faire attention aux regards des gens autour de lui, déjà intrigués par ses yeux violets et ses cheveux blancs avant l'âge qu'il avait depuis toujours. Il distribua plusieurs pains aux gens. Certains le remercièrent, d'autres le regardèrent avec méfiances avant de prendre le pain et encore d'autres ne voulait pas de ce qu'il donnait.

Il croisa un groupe de femme qui le regardait mais il n'en avait cure, elles devaient sans doute se demander ce qu'un étranger pouvait bien faire ici et surtout, en donnant de la nourriture aux gens.  Son attention fut d'abord capté par la voix d'une personne  qui demandait son chemin. Puis son regard tomba sur une jeune femme.

Alfengard ne su dire pourquoi mais il fut troubler par son regard. Elle dégageait une sorte de force sauvage ou quelque chose dans ce genre là. Elle non plus ne semblait pas d'ici.

Durant quelques secondes, il resta sans rien faire, captivé par l'aura sauvage et les yeux de la jeune femme avant de se rendre compte que son comportement pouvait être mal interprété par la femme en face de lui. Il secoua un peu la tête, s'éclaircis la voix avant de lui parler.

- Je vous prie de m'excuser pour regard madame, j'espère qu'il ne vous pas importuner. il lui fit un petit signe de tête. Je suis actuellement navigateur et si je peux vous aider, je le ferais volontiers.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artémis
Déesse de la Lune
Artémis
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4710
Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Lun 11 Mar - 11:01



Mon souffle chaud eût à peine le temps de former un nuage de vapeur devant mes lèvres, qu'une voix s'élève, mais pas celle que j'aurais espérer. Mes prunelles viennent sur cet inconnu, écoutant d'une oreille distraite les autres nouvelles que le groupe de jeunes femmes m'apportent. Je recouvre mon corps de ma tenue, pour ne pas que l'homme distingue les pièces d'armures qui recouvrent mon corps. Et le dévisageant rapidement, pour m'imprégner à qui ait-je a faire, le silence se pose discrètement, sans que je le lui rétorque une attention quelconque. Un navigateur n'est pas nécessairement ce dont j'ai besoin, même si cela peut-être d'une relative utilité. Je dois tenir au secret, sur ma nature divine, et que j'ai connu, sur cette même cité, l'ancienne capitale des Amazones, reposant ici, sous terre. Alors, remercient les jeunes femmes dans leurs langue natal. Je me rapproche du jeune homme, en l'apostrophant d'une voix distante.

Votre aide peut-être la bienvenue. Mais, permettez moi de me représenter, même si vous avais entendu en totalité, ou partiellement mes échanges avec ces femmes, je suis Barbara Ann Minerva. Héritière d'une des plus grandes fortunes du Royaume-Uni, je me plais à voyagé autour du monde, pour chercher, et trouver les plus anciens et les plus précieux trésors. Archéologue, j'ai mis la main sur plusieurs trésors, mais ce qui se rapporte aux Amazones à une réelle signification pour moi, tout ce qui s'articule autours de ces guerrières, y compris leurs trésors sont pour moi, bien plus important qu'il n'y parait.

Arrivée à hauteur du jeune homme, je le surplombe de quelques têtes, puis, tout en regardant l'horizon, je dévisage d'un regard distant, le paysage, en quête d'un indice que moi seule peut desceller. Un je ne sais quoi, que ma mémoire ancestrale peu reconnaître. Puis, concentrée sur le paysage lointain, mes sourcils se froncent tandis que je m'exclame d'une voix distante.

Pour être navigateur, c'est que votre métier est orienté vers le domaine de la mer, alors pourquoi aurais-je besoin d'un navigateur ?

Une fois mon attention focalisé sur l'ensemble du paysage, mon visage se heurte à celui du jeune homme. Je le fixe, en prenant cette fois-ci, le soin de dévoiler un peu l'armure sous ma tunique, tout en le dardant d'une voix neutre.

Je recherche la ceinture de l'une des reines des Amazones, Hippolyte. Cette ceinture que je cherche est surtout pour sa valeur symbolique, il n'a pas fondamentalement, une réelle valeur sur le marché actuel des arts. Il sera surtout dans ma collection personnel. Alors, si vous souhaitez quand même m'accompagner, et m'aider, je peux concilier à ce que vous m'accompagner, mais pas avant de vous connaitre. Je veux savoir autre chose que votre métier jeune homme.

Le temps d'u instant, le tonnerre se met à crépiter plus fortement dans le ciel, avant de s'estomper rapidement. Et durant ce laps de temps, aussi infinitésimale soit-il en durée, mon regard se plonge dans celui du navigateur, et comme si je le sonde, il pourrait percevoir un sentiment étrange, avant que le grondement de l'orage chasse cette chimère venant de mon regard.
Revenir en haut Aller en bas
Alfengard
Général des Mers Écaille du Kraken
Alfengard
Rôle : Forgerons des Marina au service de Poséidon
Messages : 160

Caractéristiques
Vie Vie:
185/185  (185/185)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
175/175  (175/175)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Lun 11 Mar - 22:53

Il ne savait pas pourquoi il avait été attiré par le regard de cette jeune femme. Elle ne dégageait pas la même aura que sa femme mais elle avait pourtant attirer l'attention du jeune navigateur. C'était comme si elle avait quelque chose de... sauvage? Étrange?

Enfin, ce n'était pas que ça. Il avait entendu qu'elle cherchait quelque chose et surtout, il ne laisserait pas une femme seule dans les rues de cette ville qui semblait si mal famé.

" - Je me demande d'ailleurs ce que mon frère a bien pu trouver comme connaissance ici... enfin, je ne préfère pas le savoir."

La jeune femme se présenta sous le nom de Barbara Ann Minerva. A ce nom, Alfengard réagit. Il lui semblait déjà avoir entendu ce nom quelques part. Il n'eut pas besoin de réfléchir très longtemps car elle annonça qu'elle était l'une des plus grande fortune du Royaume-Unis. Ce a quoi Alfengard eut du mal a s'imaginer une fille de bonne famille marcher dans une ville comme celle-ci, sans protection. Et son objectif était tout aussi incroyable, faire le tour du monde pour trouver des reliques, cela était une activité peu commune.

- Je me nomme Alfengard. Je suis forgerons et navigateur. Il s'inclina légèrement. Et je trouve que vous avez beaucoup de courage pour voyager autour du monde. Il pu voir qu'elle portait une armure et une armure sur le coté, preuve qu'elle n'était pas autant sans défense qu'elle pouvait le laisser paraître. Il eut un petit sourire en voyant ça mais ne dit rien. C'est un plaisir de vous rencontrer.

Il l'a laissa s'approcher puis regarder l'océan.

- Il est vrai qu'en tant que navigateur, je connais surtout la mer et ses dangers, tout comme ses trésors mais actuellement, nous sommes bloqués au port a cause du mauvais temps et cette ville semble dégager une... je ne sais pas trop comment expliquer. Comme si elle avait beaucoup de chose en elle. Il se frotta la tête. Désolé, je dois un peu vous paraître étrange. Et pour mon utilité, je m'y connais en métaux, construction et création. Et puis, participer des fouilles, cela sera une belle histoire a raconter à ma fille.

Il n'avait pas pu s'empêcher de parler de sa fille, la prunelle de ses yeux. Il avait l'impression que le pendentif qu'il portait, avec le nom de sa femme et de sa fille gravé dessus battait au rythme des pulsations de leurs cœurs. C'était peut être vrai ce que son frère, Alryos, lui avait dit, qu'il était accros à sa famille.

Alfengard écouta alors la raison de la présence de la jeune héritière ici. Elle recherchait une ceinture ancienne. Une relique d'une ancienne reine amazone. Il avait entendu à l'auberge que cette terre avait un passé assez incroyable mais pourtant, peu en parlait. Comme si c'était quelque chose dont on ne devait pas parler. Et après, la jeune femme déclara qu'elle acceptait l'aide d'Alfengard si elle pouvait en savoir un peu plus sur lui.

" - Logique, je pourrais être un psychopathe." pensa-t-il.

- Et bien, comme je l'ai dis plutôt, je me nomme Alfengard, je suis forgeron de profession et navigateur par ma famille. Je suis marié à la femme de ma vie et père d'une petite fille qui fait mon bonheur. Il montra son pendentif sous sa tunique. Je suis quelqu'un qui ne supporte pas qu'on laisse un membre de son clan en difficulté et... Je pense que c'est tout. Mais si vous avez quelques choses à me demander, je serais enchanté de vous répondre.

Alors qu'il la regardait dans les yeux, l'orage s'intensifia puis disparu. Il ne savait pas pourquoi mais l'aura de cette jeune femme était incroyablement puissante et le regard qu'elle avait était profond. Alfengard avait l'impression de s'y perdre. Puis quand l'orage gronda de nouveau, ils rompirent le contact du regard.

- Si je peux me permettre, avez-vous des pistes pour la ceinture que vous recherchez?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artémis
Déesse de la Lune
Artémis
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4710
Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Ven 15 Mar - 23:54

Malgré tout l'attirail pour me fonde dans le plus parfait anonymat, il subsiste chez cet homme, un quelque chose de mystique. Qui le rend perplexe sur ma véritable nature. Cela saute aux yeux sur son comportement. Son regard pesant sur l'ensemble de mon corps à ce quelque chose que je n'aime pas, mais je sais que son esprit est nourri par ce quelque chose qu'il ne comprends pas. Sa conscience ne comprend l'inexplicable sur ce que je suis, et je ne compte pas révéler ce que je suis concrètement. Ce n'est que le récit sur son lien avec la mer qui occulte tout son intérêt pour ce que mon essence divine transpose dans son subconscient. Et profitant de ce laps de temps, je m'avance de quelques pas, d'un rythme lent, très lent même. Mais amplement suffisant pour amorcer une dynamique, qui suscitera une réponse évidente d'Alfengard.

Je n'ai aucune piste Alfengard, si ce n'est que la ceinture d'or aurait été autrefois, dérobé par Héraclès pour le compte de son neuvième travaux. Si tel est le cas, mes recherches devront se conduire, plus au sud, en Grèce. Mais je compte bien rester quelques jours ici. Saviez vous qu'autrefois, était ériger ici, la capitale des Amazones ?

Pas indifférente au navigateur d'infortune qui vient de se joindre à moi, mais peu à peu, le rythme de mes pas s’accélère. Ô, de très lent à une marche douce, l'homme n'a aucun mal à me suivre, mais à au moins le mérite de lui faire comprendre de me suivre. Jusqu'à ce que je détourne légèrement en arrière mon visage vers le sien, je lu adresse un regard de haut en bas, avant de revenir sur son visage, tout en persévérant dans ma marche.

Les dangers ne m'effraie pas. Même si je préfère me tenir en retrait des villes trop nombreuse, j'aime me tenir à l'écart de celle-ci. Mon métier d’archéologue m'offre cette opportunité et cette chance de vaquer à des occupations qui me tienne à cœur.

Puis, détournant mon visage du sien, pour le replonger sur ce qui se trouve face à moi. J'extrais de l'une de mes poches, un parchemin que je déplie, pour ensuite, m'arrêter, en le dépliant.

Voici la ceinture de la reine des Amazones que j'ai dessiner. Les Amazones est un peuple de fier guerrières, composées uniquement de femmes. Il ne reste d'elles que des vestiges historiques dont cette ceinture. D'autres trésors peuvent agrémenter nos futures terrain de fouilles et cela fera une jolie histoire à raconter à ta fille Alfengard.

Puis, reliant le papier et en le réattribuant dans ma poche, je regarde tout autour de moi, comme pour me conforter dans un choix de partir vers l'une ou l'autre destination, jusqu'à ce que j'expose à voix hautes mes pensées.

Quel est ton véritable métier Alfengard. Navigateur ? Forgeron ? ou est tu de ces hommes à avoir plusieurs cordes à son arc ? La mer semble être quelque chose de précieux. Te femme accepte t-elle tes longues périodes d'absence ?

Curieuse façon de passer d'un sujet à un autre, mais cette question dissimule mon désir d'en apprendre sur l'homme qui peu peut-être m'aider à retrouver ce trésor antique. Toutes questions simples peuvent m'aider à mieux comprendre ce forgeron et ce navigateur.
Revenir en haut Aller en bas
Alfengard
Général des Mers Écaille du Kraken
Alfengard
Rôle : Forgerons des Marina au service de Poséidon
Messages : 160

Caractéristiques
Vie Vie:
185/185  (185/185)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
175/175  (175/175)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Dim 17 Mar - 17:43

Il avait répondu à la jeune femme avec sincérité. Il ne voulait rien cacher, son honneur et sa fierté étaient en jeu. Et puis, il ne voyait pas pourquoi mentir a quelqu'un a qui il proposait son aide.

Alfengard suivit alors l'héritière anglaise dans les rues de la ville, l'écoutant quand elle raconta qu'elle n'avait aucune piste pour retrouver la mystérieuse ceinture de la Reine Amazone. Cela allait un peu être compliqué pour la retrouver, quoi qu'ils pourraient toujours voir avec les gens du coin. Mais son attention fut attirer quand elle évoqua qu'ils se trouvaient sur la terre des Amazones.

- C'est assez incroyable, j'avais entendu parler de toutes ses légendes mais je ne savais pas qu'elles étaient aussi incroyable. Il fit un sourire. Qui s'attendait a ce que cette ville ait un passé aussi glorieux. Il regardait autour de lui, surprit de l'histoire de cette ville. Où avez vous apprit cela?

Il continua à la suivre assez facilement. Bien qu'elle avançait d'un pas décidé dans la ville, Alfengard marchait sur ses talons tout en regardant autour de lui. La ville n'était pas tellement sur et le temps sombre n'aidait pas se sentir en sécurité.

Pourtant Dame Minerva déclara que le danger ne l'effrayait pas et qu'elle n'aimait pas trop approcher des villes. Lui même n'aimait pas trop cela. Trop de gens, trop de bruit, trop d'esprit solitaire et égoïste. Cela dérangeait Alfengard qui préférait les endroits calme et surtout ou l'on pouvait se sentir tranquille. Sur ce point, les deux jeunes gens se retrouvaient.

Puis, elle lui montra un plan de la ceinture qu'elle recherchait. Alfengard, forgeron de son état, admira le dessin et les courbes de la ceinture. Il enregistra toutes les informations qu'il pouvait voir sur l'image.

" - Si elle ressemble à cela, il sera facile de la retrouver. Il ne doit pas y en avoir des centaines de ce genre" songea-t-il en se disant que c'était déjà un bon début pour leur quête.

- Vous avez un coup de crayon remarquable. On dirait que vous avez vu de vos propres yeux cette ceinture pour retransmettre avec autant de perfection les détailles de la ceinture. Il continua a regarder l'image. Ce peuple devait être incroyable pour réussir à forger de tes objets car si elle ressemble vraiment a ce que vous avez dessinez, il ne devrait pas être trop difficile a la reconnaître. Et quand Barbara Ann Minerva parla de sa fille, il ne put s'empêcher de sourire. Oui, elle aimera sans doute que je lui raconte cette histoire. Elle aime bien quand je lui raconte mes navigations. Même si elle est encore trop petite pour comprendre.

Il la regarda replier le papier avant qu'elle ne lui demande plusieurs choses.

- Je suis forgeron de profession mais ma famille vivant sur une île, ont nous apprends a naviguer dès notre plus jeune âge. Au moins, chaque personne peux décider du chemin qu'il va suivre. Il regarda un peu le ciel. Et oui, la mer est importante pour mon clan car elle est mer de ce qui nous nourris. Puis il fit une mine gênée. Ma compagne est une personne incroyable. C'est elle qui m'a poussé a reprendre la mer afin que je passe du temps en famille. Elle sait que je n'ai plus naviguer vraiment depuis la naissance de notre fille, afin de ne rien manqué de son évolution.

Il pensa a sa famille, qui était loin mais il secoua la tête.

- Et vous, votre famille ne vous manque pas? L'Angleterre est assez loin aussi.

Alfengard regarda sa nouvelle camarade avant de réagir.

- Et si nous commencions nos recherches par les anciennes villes? Il doit bien y avoir encore des ruines quelques part. Il regarda autour de lui. J'imagine que les gens pourrons nous renseigner plus facilement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artémis
Déesse de la Lune
Artémis
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4710
Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Dim 17 Mar - 20:21

Dans une telle circonstance et un tel contexte ; le silence est d'or. Les Amazones appartient déjà à un mythe, alors que le peuple de guerrière a connu son déclin il y a peu. Quel serait donc la réaction de l'humain, s'il devait apprendre ma nature divine ? Très simple dans sa conclusion, car selon sa réaction, je le tuerai. Mais l'intérêt de lui dévoiler qui je suis réellement ne me parait pas judicieux. En dehors du fait, d'être contraire. Alors, dédaignant de prime abord, les questions du forgeron et navigateur, je réfléchie sur mes possibilités qui se traduit par un silence, avant de retoquer d'une voix mêlant autorité, et puissance.

Les Amazones est un peuple qui a disparu il y a peu sur l'échelle de l'humanité Alfengard. Il existe donc des traces écrites connus et vérifiables sur leurs conquêtes, leurs royaumes et évidement, leur capitale. Mais les amazones n'étaient pas spécialiser dans la forge d'arme et armures ; malgré leur nature guerrière. Les Atlantes étaient par exemple, des précurseurs dans ce domaine et le lien avec le culte de Poséidon est très développé. Vu ton attachement avec la mer connait tu le mythe de Poséidon ?

Parfaitement stoïque, je suis immobile, à guetter un je ne sais quoi pour toute personne me regardant, mais sachant précisément quoi trouver. Je finis par trouver une piste, et me ardant bien de la dévoiler, je tourne mon visage sur le navigateur, pour lancer d'une voix placide.

Ma famille détient une riche bibliothèque, ce qui m'a très tôt, permise de connaitre la géographie comme nul autre pareil. Mais ce sont mes nombreux voyages autour du globe qui ont compéter mes connaissance géographiques et historiques. Et c'est en toute connaissance de cause, que l'éloignement de ma famille ne me manque pas. Tant que l'on ne croit pas en soi, en ses rêves, la vie ça sera pas une vie.

Puis, fixant le lointain horizon, par delà même la cité, une légère pause se trame, avant d'être perturbé par le son de ma voix.

Il y a d'autres trésors que cette ceinture, que je compte m’approprier. Un bouclier et des bracelets sont des trésors qui ont étaient autrefois, léguer à la reine des Amazones. Je souhaite mettre la main sur ces trésors, avant que les ruines ne soient définitivement piller et mise  à sac.

Et tout en regardant d'un bref et rapide regard tout autour de moi, je m'approche d'un pas du mortel.

Cette fouille archéologique peut-être dangereuse Alfengard. Il existe des rivalités entre archéologues, ou peut-être des pièges quelconques dans les sites de fouilles. Souhaite tu m'accompagner jusqu'au trésor des amazones ? Je connais l'emplacement exact d’anciennes ruines et elles sont en-dehors de cette ville.

Il serait mal avisé pour lui, d'être embarqué pour un long voyage qu'il n'aurait pas prévu, sans nourriture et eau pour un tel projet. Je ne souhaite pas non plus partir, sans qu'il est pris des forces nécessaires à cette expédition.

Je n'ai pas en ma possession d'ouvrages sur les Atlantes, ni sr la cité légendaire d'Atlantide. Mais si tu souhaite des réponses, je suis disposée à t'en donné si tu préfère ne pas m'accompagné dans mon expédition.
Revenir en haut Aller en bas
Alfengard
Général des Mers Écaille du Kraken
Alfengard
Rôle : Forgerons des Marina au service de Poséidon
Messages : 160

Caractéristiques
Vie Vie:
185/185  (185/185)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
175/175  (175/175)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Lun 18 Mar - 20:55

Alfengard semblait avoir touché une corde sensible mais peut-être se trompait-il vu que l'expression de Barbara avait changer très rapidement. Elle lui expliqua que les Amazones n'avaient disparu qu'il y  peu d'après elle.

" - Etrange. Il faut dire que les gens ne parlent pas beaucoup des choses du passé, même un peu en arrière". Pensa-t-il.

Quand elle évoqua le culte de Poséidon et de l'Atlantide, une étrange sensation parcouru le corps d'Alfengard. Comme si ça venait du fond de lui mais il n'en tenu pas compte.

- Oui, tous les mois, nous faisons des offrandes à la mer, donc indirectement au dieu de la mer Poséidon. Nous le remercions pour les pêches fructueuses et le retour aux ports de nos bateaux. Et quand les bateaux ne rentres pas, nous lui demandons de prendre soin de ceux tomber dans l'océan. Il fixa le ciel, pensant à ses amis qui n'étaient jamais revenu de leur pêche. Et en ce qui concerne l'Atlantide, je connais la légende de cette cité engloutie par les flots de la mer. Et bien sûr, les secrets de cette cité ont étés emporter dans l'océan.

Il la regardait avancer encore, comme si ses pas savaient où la conduire. Il l'écouta aussi parler de sa famille, de ses possessions et des connaissances que la jeune femme avait acquises de par ses voyages.

- La façon dont tu vois le monde est incroyable. C'est vrai qu'il faut croire en nos rêves même si moi, a part le bien-être de ma famille et de mon clan, je n'ai pas d'autres réelles ambitions. Il se frotta l'arrière de la tête. Je dois paraître bien inculte par rapport à toi. Plaisanta-t-il en regardant sa camarade, avant qu'elle évoque d'autres trésors qu'elle recherchait. En effet, cela semblerait être logique d'avoir toutes les pièces d'une armure. Surtout si c'est pour les mettre en sécurité afin que des gens mal intentionné.

Il trouvait que pour une personne si jeune, sa camarade avait de noble intention et il espérait pouvoir lui venir en aide. Il n'était pas aussi intelligent qu'elle mais il pourrait surement lui être utile. Ne serait-ce que pour la défendre.

Alfengard continua à suivre Barbara dans la ville. Trouvant le spectacle des gens dehors horrible à voir, surtout par un temps pareil. Il du serrer les poings pour ne pas exploser de rage contre les habitants de cette ville.

" - Il faut vraiment que quelque chose ce passe pour que cette ville soit plus solidaire..." songea le jeune forgeron, s'éloignant un peu de la personne qu'il suivait avant de faire des grand pas pour la rejoindre.

En arrivant à sa hauteur, elle fit un pas vers lui pour lui demander s'il voulait vraiment venir avec elle, vu le danger de la mission.

- Je t'ai dis que je t'accompagnerais et je n'ai qu'une parole. A moins que tu ne penses que je ne serais pas apte à t'aider, je compte bien t'accompagner jusqu'au bout. Il lui fit un sourire sincère avant de hocher la tête. Et puis, si je rebrousse chemin, ma fille me détestera pour avoir rater une telle aventure et lui raconter comme une jeune héritière a mit la main sur la parure d'une reine Amazone. Il lui fit un clin d'oeil en rigolant. Et en ce qui concerne l'Atlantide, je pourrais surement demander à l'ancien de mon clan des histoires dessus, il sait énormément de chose sur l'océan et ses mystères. Tu aimerais parler avec lui, même si je penses que sa façon de parler pourrais bien te paraitre... très étrange.

Au souvenir des soirées a écouter l'ancien raconter des histoires, il eut un sourire chaleureux.

- Enfin, je te propose d'aller voir dans un magasin ce dont nous aurons besoin et après, aller là ou il te semble que la ceinture pourrait être. Et me permettrais-tu de l'analyser une fois que nous l'aurons? Un objet pareil à du être forger par une main experte et en tant que forgeron, ça serait un honneur de pouvoir l'observer, si tu es d'accord bien sur.

Il fit un geste pour inviter Barbara à avancer et espérait qu'il pourrait voir la ceinture bientot.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artémis
Déesse de la Lune
Artémis
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4710
Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Ven 22 Mar - 16:39

Stoïquement, je ne bouge pas d'un iota aux nombreuses paroles de l'humain, qui à le mérite de faire preuve d'un volontarisme certain. C'est une bonne chose de ne pas dévoiler ma réelle nature, même si cela doit me tenir au côté d'un homme, je n'attire pas une curiosité malsaine auprès des différents citadins et ou des nombreux voyageurs qui vagabonde dans la région. Ainsi, j'accepte la proposition d'Alfengard, d'aller s'équiper en magasin de ce que nous allons strictement avoir besoin. L'eau et nourriture vont de pairs, mais j’agrémente en optant pour quelques cartes du secteur immédiat. Celles-ci ne complètent pas drastiquement celle que j'ai en ma possession, mais à au moins le mérite de mettre à jour, les données géographique de la région. Puis, au gré d'un périple de plusieurs heures, ou nous discutons de choses et d'autres, sachant exactement ou je dois aller. J'avais regrouper mes cartes géographiques, pour repérer les changements de tectonique des plaques. Cette science est encore inconnu des hommes, mais en tant que déesse, ma conscience est omnisciente sur les règles qui s'appliquent à l’univers et à la planétologie, et la Terre n'échappe pas à cette règle. Et tapis sous terre, dont l'architecture du temple d’Hippolyte jonche que trop peu la surface. Les ruines de la demeure de l'ancienne reine des Amazones ouvre encore sa porte, et nous invite à s'y engouffrer.

Cela parait vraisemblable pour la civilisation humaine, mais la Terre connait ce que l'on appelle, la tectonique des plaques. Je ne t'expliquerais pas cette science, mais mes cartes étaient trompeuses sur l'emplacement exact du temple de la reine Hippolyte. Mais le principal et que nous soyons parvenu à l'emplacement exact du lieu que je souhaite découvrir.

Jetant un regard sur Alfengard pour l'inciter à me suivre, je n'attends pas sa réponse, qu'elle soit orale ou par un acquiescement quelconque. Et me voilà à pénétrer ce temple ou ruine, ou le terme parait de prime abord parfaitement inapproprié. Ô, bien entendu, le temps à fait son oeuvre, quelques architecture fissurer et autre dégâts minime. Mais pour un environnement délaisser depuis des siècles, ce temple reste encore relativement frais. Et à présent, glissant mes cartes dans l'une de mes poches, et allumant l'une des nombreuses torches agrémentant les nombreux pans de mur, je m'avance, comme si aux yeux d'Alfengard, j'avais toujours connu cette architecture, et c'est le cas. Et déambulant à travers les couloirs, humant par nostalgie, une époque révolu, je ralentie mes pas, tantôt, je les accélère. Pour agrémenter mon compagnon d'infortune d'histoire divers et sans importance, jusqu'à parvenir à l'un des sujets préalablement converser.

Les Amazones étaient le premier peuple de guerrière reconnu par les hommes et elles ont étaient crainte et à la fois, respectées. Jusqu'à recevoir la bénédiction d'Arès, le dieu de la guerre et des Carnages, du panthéon Grec. Et de sa sœur, Artémis, la déesse de la Lune.

D'un regard bref et rapide sur Alfengard, pour jauger une réaction, quel qu’elle soit. Je refixe droit devant moi, sur un rythme lent, mais soutenu.

Je n'ai finalement pas eût besoin de questionner les habitants pour trouver ce temple. Les gens n'ont que de vagues connaissances sur le peuple des Amazones, au mieux, les bases. Tu dois me trouver solitaire et expéditive, n'est-ce pas Alfengard ?

Simple question qui ne nécessite pas réellement de question, mais qui à le mérite d'aiguiller la discussion, ailleurs que sur ma recherche.
Revenir en haut Aller en bas
Alfengard
Général des Mers Écaille du Kraken
Alfengard
Rôle : Forgerons des Marina au service de Poséidon
Messages : 160

Caractéristiques
Vie Vie:
185/185  (185/185)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
175/175  (175/175)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Dim 24 Mar - 21:58

Un rapide passage dans un magasin pour acheter de la nourriture, des contenants pour l'eau et Barbara en profita pour acheter des cartes. Puis après quelques jours de marches, ils arrivèrent devant une grande ruine.

" - Cela devait être un endroit magnifique du temps de sa splendeur." pensa Alfengard en regardant autour de lui.

Pendant qu'il regardait le temple, Barbara expliqua certaines choses sur le monde et sur ses cartes.  

- C'est assez incroyable... Tes connaissances sont immenses. Déclara-t-il en lui souriant. J'avoue que je ne connais pas tout cela. Mes connaissances s'arrêtes au travail des différents métaux et les navigations sur les mers. Il se gratta la tête. Tu pourras m'expliquer après notre "quête".

Les deux personnes entrèrent dans le temple. Alfengard restait sur ses gardes, ne sachant pas s'il pouvait être piège. Mais le forgeron trouvait cet endroit magnifique. Anciens, encore bien conservé et il y avait une sorte d'aura  dans le lieu.

- Cet endroit a une aura ou quelques choses de puissant en lui. C'est fou... murmura-t-il plus pour lui que pour Barbara.

Il regardait Barbara marcher sans hésiter. Comme si ses pas savaient le chemin à prendre, ce qui étonna Alfengard mais il se dit qu'avec les recherches qu'elle avait, surement une bonne idée de l'endroit ou ils se trouvaient et des chemins à prendre.

- Tu as une idée de l'endroit ou l'on doit se rendre? Demanda simplement Alfengard en arrivant à sa hauteur.

Elle lui raconta des choses sur le temple, sur l'histoire des Amazones. Alfengard essayait de tout retenir afin de raconter à sa fille, à son retour. Il semblait qu'elle avait une série d'histoires sur le lieu. Mais cela fit ticquer Alfengard. Il avait l'impression qu'elle connaissait beaucoup plus de chose qu'elle ne le disait. Mais bon, vu qu'ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, c'était normal.

- Elles avaient reçu quelle genre de bénédiction? Cela devait être un peuple incroyable. J'aurais aimé les rencontrer même si je pense, qu'en tant qu'homme, je n'aurais pas été accepté. déclara-t-il en regardant une fresque sur les murs.

Ils continuèrent a s'enfoncer dans le temple, quand Barbara demanda son avis à Alfengard.

- Si tu sais par ou l'on doit aller, je pense que perdre du temps à chercher. Et au vu de comment tu te déplaces dans ce temple, il me semble que tu as du faire beaucoup de recherches. Il le regarda dans les yeux, avant de sourire. Et je trouve ça dommage que les gens ne savent pas plus sur cet endroit. Il devait être vraiment magnifique au temps de la splendeur des Amazones.   Il regarda une nouvelle fresque. Tu penses qu'il y a des pièges par ici?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artémis
Déesse de la Lune
Artémis
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4710
Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
358/358  (358/358)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   Hier à 7:51

Jusqu'ici, je n'ai eût aucuns et strictement aucuns remord à mentir à Alfengard. Et avouer son essence divine à ce quelque chose de singulier, que j'ai réussi à habillement détourner jusqu'ici. Mais l'humain n'est pas dupe sur mes connaissances, même si j'ai distiller de manière cohérente mon savoir, il se trame un quelque chose qu'Alfengard dénote. De ce fait, je reste silencieuse sur l'intégralité des propos tenus par le navigateur et forgeron. Faisant la part des choses qui se sont produite, et sur ce qui nous attends dans la suite de nos péripétie. Ce n'est qu'un détour d'un couloir, que je me décide à retirer ma tenue, recouvrant la quasi totalité de mon corps, faisant apparaître cette fois-ci, l'armure partiellement aperçus par le navigateur. Il peut, par l’intermédiaire des gravures sur les pans de mur, comparés que mon armure, ressemble presque en totalité aux armures recouvrants les amazones. Ainsi, posant mes mains ici et là, comme pour jauger la structure du temple, je finis par lancer d'une voix basse.

Les Amazones ne recevaient aucunes formes de bénédictions mystiques, que se soit d'Arès, ou d'Artémis. Elles avaient plutôt un alignement envers les deux divins que je viens de citer. Au mieux, elles ont pût recevoir d'Arès, des cadeaux, mais connaissant Arès, ce la ne se peut. Et pour moi-même, je n'ai jamais apporter un soutien matériel aux amazones.

Nous y étions, enfin. Par cette phrase, Alfengard sait enfin ma véritable nature, mais de toute évidence, il en aura cure. Faisant fi de cette vérités par mes paroles. Je lui ordonne de s'arrêter, dans une pièce assez large d'ou le pan de mur est en presque totalité détruit, nous offrant un paysage sur l'extérieur que je regarde avec neutralité. Je murmure d'une voix basse, dans une langue indescriptible pour le navigateur et très vite, une fine poussière se détache de la totalité du temple. Première apparition, à la conclusion de ma phrase, je lève mon visage vers le ciel, pour apercevoir le Soleil se coucher plus rapidement que prévue. En tant que divine de la Lune, je suis capable d'accélérer le coucher du Soleil pour le remplacer par une Lune bien plus brillante et grosse que la normale. Et par l’intermédiaire de ce subterfuge. Je me retourne, auréoler d'un fin voile de Cosmos, que même Alfengard, insensible à cette énergie peu apercevoir.

Je suis Artémis Alfengard. Déesse de la Lune et de la chasse. Je ne suis pas navré de t'avoir menti, mais je voulais m'assuré que tes compagnons sur le bateau qui ta amené ici, n'avaient pas pour but, de dénicher ce que je m'apprête à retrouver. Cette ceinture, je la veux, car je ne veux pas qu'elle tombe entre de mauvaises mains. Je t'ai questionné pour jauger de ta bonne foi, et celle de tes camarades. A présent que je tolère ta présence à mes côtés. Tu es libre de partir, ou de rester avec moi, que décide tu ?

Une annonce que peu peuvent se targuer de connaitre dans toute leurs vie. Dans les temps mythologiques, les humains avaient plus de chance de côtoyer en connaissance de cause, ou pas. Les Olympiens. Dorénavant, nous nous exposons moins souvent. Et après un regard bref et rapide sur Alfengard, je me retourne, pour scruter les autres pan de murs, par vague nostalgie, jusqu'à ce que ma voix s'élève, plus forte qu'à l'habitude.

Il n'y a aucun piège, ma présence suffit pour être la dernière chose que d'éventuels voleurs puissent voir, si'ils décident de ne pas respecter ce temple, ou d'y dérober ses derniers trésors. Et je sais ou trouver cette ceinture, la question est, se trouve t-elle encore ici.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De bien drôle de circonstance [ FB : Artémis - Alfengard]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» [Réservé]Du mal pour faire du bien [Rang D]
» Un jeu très bien =D
» Une musique que j'aime bien....
» Artémius Minéos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Monde des Humains :: Les 5 continents :: Europe-
Sauter vers: