Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | 
 

 Guerre ensoleillé

Aller en bas 
AuteurMessage
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 586

Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
392/392  (392/392)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Guerre ensoleillé   Lun 28 Jan - 19:39


La brèche s'ouvra directement à l'intérieur du palais, dans la salle du trône. en droit fabuleux qui faisait contraste avec le reste de son royaume. Tout était parfait, tout comme son temple au Mont Olympe. Il n'y avait pas une poussière qui recouvrait le sol et les piliers. Son trône était en hauteur, au sommet de plusieurs marches. Près de son siège se trouvait celui de sa femme Aphrodite qui avait du retourner sommeiller après son court réveil. Il aurait aimé la voir encore près de lui afin de mener les Berserkers au combats et de le combler de tendresse.

Le dieu de la guerre monta les marches et se posa sur son trône. Il se pencha vers son frère pour écouter ce qu'il avait à dire. Avant ça, il eu la bonne idée de tendre sa main devant lui et de faire apparaître une coupe d'orée rempli d'un vin au délicat parfum. Buvant une gorgé il posa une nouvelle fois son regard vers Apollon. Le dieu du soleil n'était pas réputé pour aimer les hommes. C'était sans doute la seule chose qu'il avait en commun.

" Je t'écoute. "

Il espérait surtout ne pas avoir à perdre son temps. Même s'il avait du mal à avoué qu'il s'ennuyait fermement depuis le départ d'Aphrodite.
Revenir en haut Aller en bas
Phos
Dieu du Soleil
Dieu du Soleil
Phos
Messages : 55

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
350/350  (350/350)
Armure Armure:
350/350  (350/350)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Mar 29 Jan - 20:47


Apollon arrivait au côté de son frère dans son palais. Celui-ci regardait l'architecture qui l'intriguait, un dieu assoiffé de guerre, détenant une architecture parfaite et sublime. Apollon fermait les yeux et lui faisait pensé un instant aux palais en Olympe. Malgré cette beauté, le Dieu avait gardé un air sérieux. Il suivait du regard les marches de son frère qui s'installait sur son trône. Son regard se tourna vers un trône vide. Il avait entendu dire qu'Aphrodite était retourné dans son sommeil il y a encore peu de temps. Un dieu prit d'amour pour un autre. Cela le ramenait à ses sentiments protecteurs envers sa soeur jumelle Artémis.

" Je t'écoute. "

Apollon fermait les yeux de nouveau pendant quelques secondes. Arès était du moins impatient. Mais il ne sentait aucune âme en ses lieux. Le Dieu se sentait-il seul? Bien des questions lui venaient en tête.

-Avant toute chose Arès... je sens des cosmos qui s'élèvent et d'autres qui s'éteignent. Des dieux se son éveillés. Ma soeur fait partie de ses cosmos. je sais que notre père Zeus ainsi que Poséidon se sont également éveillés. Chacun joue un rôle dans une guerre dont j'ignore les raisons. Mon frère...tu es le dieu de la guerre, contre qui te bas-tu? qui sont tes ennemis?

Apollon voulait avoir des réponses à ses questionnements avant d'expliquer sa venue en ses lieux. Il avait toujours maintenu des bonnes relations avec lui. Mais son absence dans cette bataille intriguait le Dieu du Soleil ou plutôt l'inquiétait. Ses questionnements ne pouvaient être posés qu'au Dieu de la Guerre. Il ne pouvait partir à la rencontre de son père qu'il n'appréciait guère.
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 586

Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
392/392  (392/392)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Jeu 31 Jan - 20:28


Avant de commencer à discuter de chose plus sérieuse, Apollon souhaitait avoir quelque réponses. Arès n'était pas bien occupé, il accepta donc de l'écouter sans rien dire. Peut-être qu'il apprendrait lui aussi certaine chose. Finalement, son frère cherchait à connaitre le rôle de chacun dans la guerre que menait les dieux. Pour être honnête, Arès s'en fichait pas mal, que se soit Athéna en conflit avec Hadès ou avec Cronos, cela ne changeait en rien sa vision. Savoir qui était ses ennemis ? Quelle question... Ne savait-il pas à qui il s'adressait ? L'unique était un dieu à part. Il ne se comparait pas à tout ceux qui avait perdu leur essence divine. Chaque Olympien représentait des idéaux bien précis. Et dans le cas présent, Arès était le symbole de la guerre.

" Contre qui je me bats ? "

Avec un sourire, il prit une nouvelle gorgé de son vin avant de faire tourner son contenu dans sa coupe d'orée. Le regard posé vers le liquide son sourire resta intact.

" Quelle question... mon seul ennemi, c'est la paix. Tant qu'il y aura des guerres et des conflits je serais satisfait. Si tout s'arrête demain, j'enverrais mes Berserker semer le chaos. "

Prendre parti dans une guerre n'était pas dans ses intérêt. Enfin... seulement si cela lui permettait de faire perdurer les combat et d'apporter plus de piment lors des batailles finale. Il appréciait voir et entendre le bruit des armures s'entrechoquer. Pour le moment, il n'avait guère envie de s'allier aux autres royaume qu'il trouvait bien trop niait. L'amour l'amitié... tout cela n'avait pas sa place sur un champs de bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Phos
Dieu du Soleil
Dieu du Soleil
Phos
Messages : 55

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
350/350  (350/350)
Armure Armure:
350/350  (350/350)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Ven 1 Fév - 2:13

" Quelle question... mon seul ennemi, c'est la paix. Tant qu'il y aura des guerres et des conflits je serais satisfait. Si tout s'arrête demain, j'enverrais mes Berserker semer le chaos. "

Apollon avait les yeux rivés au sol. Il marqué une longue pause. La réponse ne le rassurait pas vraiment mais ne l'étonnait pas non plus. Il commençait à marcher vers la gauche du trône avant de s'arrêter. Il leva sa main droite, une petite flamme apparue. Cette flamme émettait une petite lumière qui rendait les yeux du dieu encore plus flamboyants.

- Dans un passé encore proche, le humains avaient défier les dieux. Devant cette déclaration de guerre, notre père lança différents châtiments pour les punir de cet affront. Mais ces châtiments n'ont fait qu'amplifier la haine, la jalousie, la trahison...


Apollon fit disparaitre la petite flamme avant de se tourner de nouveau vers le Dieu de la guerre. Il le regardait d'un air neutre avant d'expirer silencieusement. Après tout Arès avait soif de guerre, de chaos. Le cosmos d'Apollon s'intensifiait petit à petit. Le moment était venu pour lui d'intervenir au sein de la terre. Ses vêtements commençaient à bouger légèrement.

-Malgré que tu dois aimer le chaos Arès... tu peux également t'apercevoir que les humains sont rongés par la noirceurs. Une fois que des anges m'auront rejoins pour que je puisse former mes protecteurs, les Astros, et que mon temple aura émergé sur la terre, je plongerais les humains dans une mort certaine. Mais pour ce faire, j'aimerais également passer un accord avec toi mon frère. En tant que Dieux, nos puissances peuvent être doublé. Si des mortels cherchent à te nuire, ou même des dieux, je serais la pour t'aider à les détruire. Mais en contre partie j'aimerais avoir ta puissance pour éradiquer les mortels de la terre. Qu'en dis-tu mon frère?


Apollon voulait un accord avec son frère. Mais allait-il être d'accord? Ou allait-il lui donner une autre condition? Le cosmos du Dieu baissa à présent graduellement. La réponse d'Arès allait être décisif sur sa présence en ses lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Siléa
Héraut d'Arès, Berserker du Bahamut
Siléa
Rôle : Transmettre la parole d'Arès
Messages : 211

Caractéristiques
Vie Vie:
232/232  (232/232)
Cosmos Cosmos:
268/268  (268/268)
Armure Armure:
420/420  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Ven 1 Fév - 20:22

Longues avaient été les journées durant lesquelles Siléa s'était éloignée de Spartes chère à son coeur, ou plutôt à sa loyauté. Néanmoins, la Bahamut n'avait pas eu le temps de chômer et, chaque jour, des tâches plus nombreuses et plus excitantes que la veille apparaissaient avec le soleil au-dessus de l'horizon.
Piller des villages au nom des uns pour déclencher une guerre contre leurs voisins, enlever des enfants en bas âge pour les livrer à des marchands d'esclaves, monter des voisins les uns contre les autres jusqu'à ce qu'une rixe de rue éclatât... Siléa avait ressenti le besoin d'un peu d'exercice. C'est pourquoi, tandis que d'autres berserkers s'étaient dirigés vers ce Labyrinthe qu'elle s'était empressée de quitter, elle avait pris le large, seule, tendant de porter le nom de l'Unique vers des contrées toujours plus reculées.

Seulement, il était temps pour ces divertissantes vacances de prendre fin. Dans sa main, le fouet qu'elle avait récupéré avec Harmonie brûlait, lui intimant de le ramener à son véritable propriétaire. Avec fierté, la Spartiate posa ses doigts sur la griffe de dragon que la fille de son Seigneur lui avait remise, comme preuve de cette aventure.
Quittant l'atmosphère nauséabonde et belliqueuse dans laquelle elle avait plongé une lointaine bourgade, le héraut déploya ses ailes et s'envola. En un temps record, car revoir Spartes était, comme toujours, l'un de ses plus chers désirs, elle rejoignit le territoire des berserkers.

Elle atterrit en aval du premier domaine, préférant parcourir le reste de la zone à pieds. Cela lui permettait, discrètement, d'enregistrer les visages des nouvelles recrues et de prêter une oreille aux rumeurs qui se colportaient.
D'un pas rapide, elle se rendit jusqu'au porte de son Seigneur, afin de lui remettre l'artefact, s'il acceptait de la recevoir. Cependant, ressentant une autre cosmo-énergie en présence de l'Unique, elle posa un genou au sol devant les battants fermés et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 586

Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
392/392  (392/392)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Sam 2 Fév - 20:25


Arès le savait que trop bien. Des hommes avaient osé se rebellait contre eux et en avait payé le prix fort. Cependant, il y avait des êtres au pouvoir très important, des hommes qui n'auraient jamais du voir le jour... Des demi dieux, héritier de Zeus oui de ces frères. Voilà comment l'Olympe payer de ces erreurs. Ils voyaient leur propre sang les défier pour les faire chuter. Ce que proposer Apollon était une alliance. Une aide pour pouvoir semer le chaos sur terre et en enfers. Il souhaitait faire revenir ces guerriers afin de combattre comme le faisait les saints ou les spectres. Arès était différent, il voulait voir des batailles même s'il n'en était pas l'investigateur. Pour le moment, il devait se contenter d'un rôle d'observateur. Regagner ses forces d'antan ne semblait plus possible. Son père les avaient privés de leur Kamui.

" Ainsi donc tes intentions sont identique à celle de notre oncle Hadès. Navré de te décevoir, mais les humains sont mes jouets. Et je ne compte pas les jeter. Du moins pas tous. "

Le monde n'était qu'une vaste pièce avec de nombreux pions. Arès se délectait de voir les hommes s'entretuer, se haïr et se détester. C'est ce qui se passait en ce moment avec les saints et les spectres. Le dieu de la guerre n'avait aucune raison d'intervenir. De plus, il n'avait toujours pas changé d'avis sur le fait de n'avoir aucun alliée. Il était bien trop fier et sur de sa force pour quémander une quelconque protection. Seul les faibles avaient besoin de partenaire. Arès n'allait pas s'abaisser à jouer le même rôle que sa sœur Athéna.

" Tu prétend que j'ai besoin d'aide si quelqu'un décide de s'en prendre à Sparte ? Ne me sous-estime pas. "


Il y avait d'autre façon de faire pour avoir la bénédiction d'Arès. Et malheureusement, Apollon ne s'y était pas pris correctement. Il était venu dans l'idée que le dieu de la guerre réagirait comme Athéna ou Odin. Cependant, contrairement à eux, l'unique n'avait pas perdu de son essence divine et de sa dignité. Il était supérieur à toute chose. Le doigt pointé en direction de la grande porte, celle-ci s'ouvrit pour laisser entrevoir sa Berserker. Siléa avait semble t-il quelque chose à lui remettre. Il pouvait le sentir d'ici... et son regard invita celui du Bahamut à venir à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Phos
Dieu du Soleil
Dieu du Soleil
Phos
Messages : 55

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
350/350  (350/350)
Armure Armure:
350/350  (350/350)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Dim 3 Fév - 1:16

" Ainsi donc tes intentions sont identique à celle de notre oncle Hadès. Navré de te décevoir, mais les humains sont mes jouets. Et je ne compte pas les jeter. Du moins pas tous. "

Apollon lança un regard mauvais en direction de son frère. Le comparer à son oncle des enfers le répugnait au plus haut point. Mais il avait soulevé un point important, la motivation du Dieu du Soleil était sombre. Apollon ferma les yeux. Il voulut parler avant que son corps se raidit, il repensait à son très long rêve, celui qui venait de le pousser à se réveiller et de jouer son rôle dans cette guerre. Cette image ou il voyait tous les dieux à terre dans un bain de sang. Il se revoyait debout sur ce tas de cadavre. Il leva ses mains pour les regarder. Du sang, il voyait du sang partout sur lui, sur son visage, sur ses vêtements. Les yeux écarquillés, il les relevaient en direction d'une entité qui se tenait devant lui. Il avait l'apparence d'un homme. Ou plutôt d'un dieu, non, il ne savait guère ce que cette chose représentait.

" Tu prétend que j'ai besoin d'aide si quelqu'un décide de s'en prendre à Sparte ? Ne me sous-estime pas. "

Les paroles de son frère venait de le sortir de ses pensées. Il releva ses yeux en sa direction avant de regarder ses mains. Propre et parfaitement dessiné. Cette image venait sans le prévenir. Il ne comprenait pas encore ce que ça pouvait signifier à ses yeux.

- Loin de moi l'idée de penser que tu sois faible mon frère....mais ta réponse démontre juste que ma vision des choses ne concorde pas avec les tiennes. Ce qui est fort dommage.

La porte de son palais s'ouvrit. Le Dieu du Soleil préféra se taire sans se retourner. Il devait s'agir de l'un des berserkers. Sa présence en ses lieux allait toucher à sa fin. Mais il devait d'abord poser une dernière question à son frère avant de disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Siléa
Héraut d'Arès, Berserker du Bahamut
Siléa
Rôle : Transmettre la parole d'Arès
Messages : 211

Caractéristiques
Vie Vie:
232/232  (232/232)
Cosmos Cosmos:
268/268  (268/268)
Armure Armure:
420/420  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Dim 3 Fév - 14:40

La cosmo-énergie de l'Unique rayonnait, sublime et, même en ne se trouvant que de l'autre côté de la porte, Siléa était honorée de la côtoyer, heureuse de savoir que le Seigneur leur faisait la faveur de sa présence, sereine quant à l'idée d'une domination du monde qui se rapprochait.
La seconde cosmo-énergie, en revanche, la laissait pensive. Elle ne l'avait jamais rencontrée avant. Et, malgré sa certitude de la supériorité de Spartes sur tout autre entité, elle ne pouvait ignorer la puissance de cet inconnu.
Après quelques instants de réflexion, le Héraut fut fixée. Il s'agissait de l'un de ces arrogants brimborions, ces fantoches, qui s'arrogeaient le titre de "dieu", ce titre qui ne devraient revenir qu'à l'Unique seul. Par sa présence même, l'inconnu était coupable de blasphème et de lèse-majesté.
Néanmoins, le Bahamut s'abstiendrait d'intervenir en l'absence d'ordre de son Seigneur.

Les deux battants s'entrouvrirent, dévoilant la munificence du temple d'Arès. Sentant le regard de son Seigneur peser sur elle, Siléa baissa la tête en un salut plein d'humilité. Puis, sans un regard pour l'inconnu qui, en présence de l'Unique, ne méritait pas la moindre miette d'attention puisque toute dévotion était réservée à Arès, elle se releva. Elle restait néanmoins attentive à tout signe d'agressivité qu'il pourrait montrer, prête à réagir le cas échéant.
Lorsqu'elle se trouva à une distance respectueuse de l'Unique, Siléa posa un genou à terre. Elle leva ses mains vers Arès pour lui présenter l'artefact :

"Voici Votre fouet, que j'ai été récupérer avec Votre fille."
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 586

Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
392/392  (392/392)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Lun 4 Fév - 20:51


Tuer pour le plaisir de tuer... A quoi bon s'occuper d'écraser les fourmis si elles étaient capable de le faire elles mêmes ? Se salir les mains contre de tel insectes le répugnait au plus haut point. Le dieu de la guerre ne prenait même plus le temps d'accorder un quelconque entretient avec des hommes. Il les considéraient comme des être inférieur dénué de tout savoir. Apollon n'avait pas besoin de lui pour s'occuper de tel misérable. Bien sur, il n'oubliait pas que certain chevalier d'or était puissant grâce au soutient d'Athéna, et cela en valait de même pour les autres royaume. Cependant, ce lien entre dieu et humains étaient pitoyable. Les Olympiens n'étaient pas au services de leurs chevaliers.

" En effet, je n'ai nullement l'intention de me salir les mains, puisqu'ils s'entretuent déjà entre eux. Bien sur... si un camps souhaite mon aide, alors je pourrais peut-être envisager de d'apporter mon soutient pour équilibrer un peu les débats."

Il ne précisa pas qu'il demanderait sans doute une compensation à cette "aide" mais ça c'était fait exprès. Il aimait offrir ses guerriers pour remporter une guerre, mais l'inverse était tout autre. Il considérait faible ceux qui demandait de l'aide. Les yeux rivés vers les grandes porte de la salle du trône, il observa Siléa se diriger vers lui avec toujours autant de respect. On pouvait croire à de la crainte ou de la peur, mais il en était tout autre. Contrairement à ses frères et ses soeurs, le dieu de la guerre avait un contrôle totale sur ses Berserkers. Il pouvait leur demander de se trancher la gorge sans que cela n'impacte leur admiration envers lui. La belle guerrière posa un genou à terre en lui proposant de récupérer le fouet d'Arès. Voilà un objet bien intéressant. Lui qui pensait l'avoir perdu après avoir été enfermé par le sceau d'Athéna. Avec un beau sourire il fit venir le fouet à lui avec son cosmos. Cette arme était attiré par son propriétaire et il l'attrapa de sa main droite.

" C'est un beau présent. Tu as bien travaillé Siléa. Où se trouve Harmonie ? "

Il aimerait remercier sa fille directement et il savait qu'elle apprécierait. Sans Aphrodite et ses fils, il pouvait au moins se consoler en se disant qu'elle était là. Tournant de nouveau son attention vers son frère, il l'observa en attendant une réaction de sa part.

Revenir en haut Aller en bas
Phos
Dieu du Soleil
Dieu du Soleil
Phos
Messages : 55

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
350/350  (350/350)
Armure Armure:
350/350  (350/350)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Mar 5 Fév - 2:29

" En effet, je n'ai nullement l'intention de me salir les mains, puisqu'ils s'entretuent déjà entre eux. Bien sur... si un camps souhaite mon aide, alors je pourrais peut-être envisager de d'apporter mon soutient pour équilibrer un peu les débats."

Apollon fixait Arès comme un défi, il ne comprenait guère les agissements de son frère. Ce n'était pas digne d'un dieu à vrai dire. Sa motivation était d'équilibrer les forces pour que des guerres se perpétuent à l'infini? Apollon comprit que ce n'était pas en ses lieux qu'il trouverait une quelconque aide digne et sans faille. Avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, il fixait cette guerrière qui amena un objet avec elle.

"Voici Votre fouet, que j'ai été récupérer avec Votre fille."

Un fouet? Apollon comprit que son frère agissait pour son compte. Apollon regardait le fouet se dirigeait vers son maitre. Son frère avait récupéré son arme. Quelque chose lui échappait, ou du moins quelque chose se tramait sur terre. Chaque personne agissait pour quelque chose ou du moins pour un but précis. Mais quelle était la source de ce mouvement?

" C'est un beau présent. Tu as bien travaillé Siléa. Où se trouve Harmonie ? "

Avant de laisser parler sa guerrière, Apollon avança de quelques pas, il se positionna devant la guerrière sans la cacher de la vision du Dieu de la Guerre. Elle avait beau ramener une arme importante pour son dieu, Apollon n'en avait pas fini avec son frère.

- Arès pendant mon sommeil et pour la première fois de mon existence, j'ai vécu une scène pour le moins troublante. Dans ce rêve, nous les dieux, nous étions massacré par une ombre, une entité, je ne saurais le dire.... depuis, je ne fais que penser à cette scène. Toi qui est éveillé depuis assez longtemps, saurais-tu si ce rêve ou ce présage à un lien avec les batailles qui se livrent sur Terre?

Revenir en haut Aller en bas
Siléa
Héraut d'Arès, Berserker du Bahamut
Siléa
Rôle : Transmettre la parole d'Arès
Messages : 211

Caractéristiques
Vie Vie:
232/232  (232/232)
Cosmos Cosmos:
268/268  (268/268)
Armure Armure:
420/420  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Mer 6 Fév - 18:36

Siléa resta aussi immobile qu'une statue de marbre, le visage baissé, lorsque l'arme s'envola de ses mains pour rejoindre celles de l'Unique.
En revanche son visage pâlit légèrement à la question qui suivit. Mentir à Arès était bien sûr l'un des plus horribles blasphèmes de cet univers, passible des plus terribles souffrances. Mais Lui présenter le refus causé par son ignorance ne serait-il pas aussi un affront ?

Apollon se plaça entre l'Unique et son héraut, empêchant celle-ci de répondre. N'ayant pas reçu d'ordre allant dans ce sens, la Bahamut resta silencieuse pendant que le brimborion solaire racontait l'un de ses rêves. Enfin, lorsque le silence fut revenu, elle ne s'avança pas plus. Néanmoins elle était prête à parler.

Le rouge de la honte aux joues, Siléa répondit :

"Je l'ignore, Seigneur. Nos chemins se sont séparés après cette quête."

La Spartiate savait le regard d'Apollon peser sur elle, seulement elle ne s'en souciait guère. Si cet imposteur levait la main sur elle, elle avait foi en son Seigneur pour lui donner l'autorisation de se défendre. Et, s'Il ne le faisait pas, elle périrait sous ses yeux heureuse de ne pas lui avoir désobéi.
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 586

Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
392/392  (392/392)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Dim 10 Fév - 10:29


Une lumière était apparu sur une petite zone à gauche de son visage. Le fouet s'engouffra à l'intérieur avant de disparaitre. Il n'était pas encore l'heure de s'en servir. De plus, il n'en avait pas l'utilité face à Siléa et Apollon. L'unique se mit à boire de nouveau dans sa coupe d'orée en écoutant son frère. Il donnait l'impression d'être troublé par quelque chose. Il était rare de le voir dans cet état. Nul ne pouvait perturber un Olympien sans que cela ne soit important pour sa personne. Sans prononcer le moindre mot, il laissa Apollon prendre l'initiative de lui parler de ces inquiétudes.

C'était donc un rêve... une scène où ils voyaient les Olympiens être défait par une sombre entité. Être paniqué à cause d'une vision... qui n’était peut-être même pas réel ? Apollon était le dieu du soleil et non pas des rêves. Cela signifiait que ces rêves n'avaient sans doute aucun sens. Même s'il voulait être prudent avec ça, Arès n'apportait pas beaucoup d'importance à ce qui venait d'être dit. Il se souciait bien plus de l'absence de sa fille.

" Aucune bataille sur terre ne pourrait se conclure sur un tel présage. Nous sommes éternels. Je ne vois pas comment nous pourrions tous être vaincu. "

terminant son verre, il le posa sur l'accoudoir avant de reporter son regard vers Siléa. La priorité était de savoir si sa fille était en bonne santé ou non, quitte à déferler toute la puissance de ses troupes.

" Siléa, part retrouver Harmonie et assure toi qu'elle est en sécurité. J'aimerais lui confier une tâche. "

C'était une mission que seule sa fille pouvait accomplir. Arès n'était pas la bienvenue sur terre, mais il savait que sa fille ou ses fils pouvaient être écouté. De nouveau vers son frère, il reprit sa coupe d'orée qui c'était remplit comme par magie. Faisant tourner le breuvage à l’intérieur il observa son frère avec un sourire.

" Je ne vois vraiment pas ce qui t'effraie mon frère. Tant que tu es de mon coté, il ne peut rien t'arriver. "
Revenir en haut Aller en bas
Phos
Dieu du Soleil
Dieu du Soleil
Phos
Messages : 55

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
350/350  (350/350)
Armure Armure:
350/350  (350/350)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Dim 10 Fév - 22:43

Apollon écoutait les dires de son frère sans ressentir une colère qui montait en lui. Malgré sa bonne entente avec lui, celui-ci démontrait une indifférence à ses dires. Apollon était impatient, et voir qu'il accordait une attention à une mortel à ses côtés l'irritait au plus haut point également.

" Siléa, part retrouver Harmonie et assure toi qu'elle est en sécurité. J'aimerais lui confier une tâche. "

Apollon ne disait rien, il se contentait de rester debout à regarder droit devant lui. Même son frère ne voulait aucunement comprendre son frère. Tout ce qui comptait pour lui était de déclencher des batailles pour qu'il puisse savourer ses moments. Le Dieu pensait à son comportement avant que les mortels apparurent sur terre. Un Dieu bienveillant, toujours le sourire au lèvres, profitant de la vie, toujours vaillant à ses convictions. Le Respect envers ses oncles et son père.

" Je ne vois vraiment pas ce qui t'effraie mon frère. Tant que tu es de mon coté, il ne peut rien t'arriver. "

Le cosmos du Dieu monta en puissance, ce qui fit trembler les lieux. Apollon jetait un regard froid et mauvais envers son frère. La phrase qui venait de dire, était de trop. Ses cheveux commencèrent à se lever dans les airs.

- Je vois que de l'insolence dans tes dires Arès... je t'ai spécifié la raison de ma venu ici... éradiquer les mortels ne veut pas dire s'amuser avec.... tu souhaites juste t'amuser à créer des guerres, pour toi...tout n'est que amusement.... rester à tes côtés pour ton simple amusement.... et tu prétends être un Dieu!




Apollon venait de franchir un pas envers son frère. Son cosmos s'intensifiait. Le sol tremblait, les murs commençaient à se fissurer. La température augmentait au fur et à mesure des secondes qui s'écoulaient. La main du Dieu se leva en direction de la jeune guerrière.

-Divina Immobilization!

Le corps physique de celle-ci disparut avant de réapparaitre dans sa main. Apollon venait d'exécuter une technique propre à lui qui paralysa par la même occasion la messagère d'Arès. Les cheveux de la jeune guerrière se leva dans les airs, Apollon pouvait créer une onde de choc en plein visage de la messagère. Mais le Dieu ne voulait pas la blesser, sa répugnance envers les mortels ne signifiait pas vouloir les faire souffrir. Non, il voulait les exterminer sans qu'ils éprouvent de la souffrance. comme une lumière balayant les ténèbres une bonne fois pour toute. Il voulait également juste faire comprendre sa colère envers son frère. Il lança pour la première fois un regard envers Siléa. Son regard dorées et froid la dévisageait avant de nouveau regardait son frère.

-Maintenant...Arès! est-ce toujours plaisant de voir une de tes guerrières sur le point de mourir? Éprouves-tu toujours un amusement à voir la violence si près de toi?

La voix du Dieu du Soleil résonnait dans la salle. Sa voix avait un son grave et menaçant.  Il ne comprenait pas son frère. Ou du moins il essayait de lui faire comprendre que créer la violence ne ferait qu'aggraver la situation des Dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Ludwig
Héraut de Phobos, Berserker du Nosfératu
Ludwig
Rôle : Héraut de Phobos, Kaiser de la lignée von Rosenthal et Commandant de la Garde Prétorienne de la Peur
Messages : 252

Caractéristiques
Vie Vie:
220/220  (220/220)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
420/420  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Lun 11 Fév - 5:54


« Que se passe t-il ici ? » Posant pieds au sol, sur le parvis du palais, après cette distance parcourue depuis l'entrée du domaine, le démon aux origines allemandes tourne sa tête masquée en direction d'un garde, déjà bien dérangé par l'absence de nouvelles sur ce qui se passe dans le Sanctuaire principal du Palais. Quoi de plus normal pour eux... mais ce fait aussi simple, ajouté au flux d'énergie persistant qui semble agir dans le cœur du domaine... Levant son masque sans visage en direction des hautes portes du domaine de lumière de l'Unique, un frisson parcours son corps... Les souvenirs de sa rencontre avec Phobos reviennent en mémoire, cette histoire entre le Saint, Katharina et la Prêtresse Alia... La punition du Maître des Carnages sur la jeune femme, sa sentence ferme, implacable... Mais qu'importe. Maintenant qu'il est aussi proche de cette source d'énergie, il ne peut ignorer son hostilité, son agressivité. Une seule solution s'impose...
Mais seul un Berserker pourrait avoir l'idée folle de faire ceci, comme le prouve le garde du Palais, plus enclin à jouer le gardien du passage plutôt que d'intervenir dans une telle situation – situation, qu'il ne comprend à peine. Entendant d'ailleurs le cœur de ce dernier battre à un rythme irrégulier et effrayé depuis son arrivée – un effet qu'il faisait toujours à ces hommes et femmes –, le Héraut tend alors sa main vers lui, commençant à comprimer sa trachée par la simple présence de son cosmos sur cette dernière... Une action qui arrache un rire à Baptist, l'invisible ayant enfin détourné les yeux de ce bâtiment pour regarder la scène.

« Trouve Dame Siléa, sa présence est indispensable ! » Il abaisse alors sa main, tandis que l'homme s'écroule à genoux, respirant rapidement, difficilement... avant de prévenir que le Héraut d'Arès est déjà présent à l'intérieur. Serrant alors ses doigts gantés, l'allemand repose ses yeux sur les portes menant au palais, avant d'avancer d'un pas rapide. « Imbécile. » Une insulte plus en direction de l'homme, qui aurait dû lui dire ceci dès le début. Puis, alors qu'il s'éloigne, sa voix sifflante résonne à nouveau. « Tant que je ne l'ai pas ordonné, ou que Dame Siléa n'a pas donné de contre-ordre, cet accès est interdis à tout Berserker. Cet Ordre provient de la Voix de Son Altesse Phobos ! » Si quelque chose de grave se produit réellement, alors il faudrait éviter tout débordement... Chose qui malheureusement va de base arriver.

Avançant rapidement dans les couloirs du palais, le masque semble s'ouvrir, se rabaissant sur les côtés, libérant ainsi que son visage, quelques marques sombres accompagnant ses traits tandis qu'une lueur carmine anime son iris sombre. Approchant fatalement des hautes portes du Sanctuaire principal, de la salle du trône du Seigneur de Sparte, le Héraut de Phobos pousse ses dernières. Par cette simple action, calme, il interviens en plein milieu des mots de l'inconnu... Son visage, découvert par respect pour le lieu, est figé dans une attitude neutre... L'aura d'effroi qui l'accompagne est elle aussi contrôlée, pour ne pas plus blasphémer en ce lieu sacré... Il s'incline alors, respectueusement, avant de faire entendre sa voix, plus sombre, moins humaine, qu'à l'accoutumée, malgré son visage dévoilé. « Votre Majesté, je vous prie d'accepter telle déconvenue, j'accepterais chaque sentence que Vous déciderez pour mon acte... Mais par mon titre, par mon nom, par mon rang, je ne pouvais rester inactif... » Ludwig von Rosenthal, Serviteur et Voix de Phobos, héritier de la Noble et Ancienne Maison Von Rosenthal. Il existe dans la nature de cet homme, dans l'existence même de cette famille... un devoir impérissable, immémoriale, de devoir accepter de faire les actes parfois les moins sacrés... pour répondre à une situation.
Le démon tourne alors ses yeux vers l'homme, vers Siléa qui se trouve entre ses mains. « Vous êtes face à l'Unique... et vous osez faire briller votre aura ? Pire encore... En vous attaquant au Héraut de l'Unique, en vous attaquant à Dame Siléa, vous vous en prenez à Notre Seigneur, directement. » Un frisson parcours son corps... « En tant que Représentant de Son Altesse Phobos, je vous somme de relâcher cette femme, de mettre un genoux au sol devant le Maître des lieux... et d'attendre la sentence que Sa Majesté Arès vous fera connaître. » Ce qui ne devrait pas tarder. D'ailleurs, pour illustrer son propre propos, lui-même mais un genoux au sol, bien que prêt à réagir si besoin...

Par l'utilisation de son énergie en ces lieux, l'inconnu, quelque soit son identité, quelque soit sa nature, était devenu l'ennemi des Berserkers.... Mais en s'attaquant à Siléa, il venait de s'attaquer à Arès directement.
Ainsi sont les Hérauts : des représentants, des Voix... Des golems, animés par le pouvoir du dieu à qui ils obéissent. Ainsi, par ce geste, la situation s'était en effet aggravée.
Revenir en haut Aller en bas
Siléa
Héraut d'Arès, Berserker du Bahamut
Siléa
Rôle : Transmettre la parole d'Arès
Messages : 211

Caractéristiques
Vie Vie:
232/232  (232/232)
Cosmos Cosmos:
268/268  (268/268)
Armure Armure:
420/420  (420/420)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Mar 12 Fév - 20:41

Un mur doré, dont l'éclat semblait pourtant bien terne face au resplendissant Arès, engloutit le fouet de celui-ci. Siléa resta de marbre, silencieuse et humble, durant tout l'échange que l'Unique eut avec son sombre frère. L'éventualité du menace planant sur l'Olympe ou sur le monde n'effrayant nullement sa Bahamut. Car le seul danger valable, le seul être que devaient craindre dieux et humains était son Seigneur.
Siléa hocha diligemment la tête et se prépara à se relever, déployant déjà les ailes de sa cuirasse pour prendre son envol.

"Bien Seigneur, votre fille sera retrouvée au plus..."

Un cri bestial s'étouffa rapidement. Alors que son corps paralysé s'envolait dans les airs pour se retrouver prisonnier de la main d'Apollon, le héraut se souvint que, au sein du temple de l'Unique, son destin n'était plus sien. Devant son Seigneur, et en dehors de tout ordre de Sa part, elle ne saurait combattre devant Lui ou verser un sang impur dans le saint des saints de Son tabernacle.
Alors la Spartiate, stoïque, accepta son sort. Comme depuis le début de l'entrevue, elle n'accorda aucune attention à cette divinité de pacotille qui menaçait de réduire sa vie à néant.
Car si Arès souhaitait qu'elle vive, Il interviendrait ou, plus certainement, lui donnerait gracieusement l'autorisation de se défendre. Elle ne survivrait donc que si telle était la volonté de son Seigneur.

Un quatrième acteur entra en jeu, seulement Siléa ne put lever les yeux pour le reconnaître. Assez vite néanmoins, un soupçon de fierté souleva son coeur lorsqu'elle sut quelle cosmo énergie venait de faire irruption. Son frère parmi les berserkers, le héraut de Phobos, seul guerrier de Spartes ayant gagné son estime, entrait sur scène.
Ludwig présenta ses excuses à Arès pour ce qui allait suivre, puis invectiva Apollon.
Revenir en haut Aller en bas
Arès
Dieu de la Guerre
Arès
Messages : 586

Caractéristiques
Vie Vie:
360/360  (360/360)
Cosmos Cosmos:
392/392  (392/392)
Armure Armure:
700/700  (700/700)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Jeu 14 Fév - 16:43


Apollon était en train de perdre son sans froid. Pourtant, rien n'avait été contre lui. Il c'était énervait seul, sans la moindre provocation de la part d'Arès. Pour une fois qu'il ne voulait pas d'histoire avec sa famille... Il semblerait que même ceux qui avait encore un peu d’estime pour lui avait perdu de leur dignité. Le fils de Zeus observa son frère libérer son cosmos et s'en prendre à Siléa... Quel erreur de jugement de sa part. S'il avait été un peu plus futée, il aurait compris que cette jeune femme n'était autre que son héraut. La plus forte et la plus digne de sa confiance. S'en prendre à elle était une grave erreur. Siléa ne vacilla pas, elle était si respectueuse qu'agir dans le temple de l'unique sans son autorisation aurait été un mal vue. Une nouvelle fois, cela prouva l'attachement et l'admiration de ses guerriers.

Un autre individu entra, un Berserker qui avait sans doute ressentit la puissance divine d'Apollon. Le guerrier de Phobos ne resta pas sans voix, il ordonna à Apollon de lâcher prise et c'est à ce moment qu'Arès levant la main en direction de Ludwig. Ce geste lui signifiait de ne plus intervenir. Il n'avait pas été invité. Et même s'il était le Héraut de son fils, il ne pouvait pas faire ce qu'il voulait au sein du temple d'Arès. Cet endroit était sacré, et tout ce vacarne n'était pas autorisé.

" D'abord tu m'envoie une boule de feu, et maintenant tu t'en prend à mon Héraut. Ma patience à des limites mon frère. "

Des éclats de lumières venaient de surgir tout autour d'Apollon et c'est rapidement que des chaine d'orée se ruèrent vers lui pour le transpercer et l'enchainer.


Cette arme était spécialement réservé pour emprisonnait les dieux. Elle était indestructible. Même Ouranos en avait payé les frais. Une fois pris au piège, Siléa fut libérer de l'étreinte d'Apollon. Arès ne tarda pas à réagir une nouvelle fois. L'énergie divine de l'unique s'éleva une seconde fois, elle n'était pas hostile mais extrêmement puissante et pesante.

" Observez donc mes chères guerriers. Admirez le châtiment que je réserve à ceux qui osent me défier. "


Un livre apparu face à l'unique, celui s'était ouvert avant de se liée au cosmos d'Aopllon afin d'en absorber toute sa puissance. En quelques instant, la force du dieu de soleil avait été vidé. Il allait devoir vivre tel un mortel auprès de êtres humains.

" Tu n'es plus autorisé à te rendre à Sparte. Di-sparait. "

D'un geste de main il propulsa Apollon dans une brèche dimensionnel pour l'envoyer sur terre. Peu importe sa destination... le hasard décidera par lui.
Revenir en haut Aller en bas
Phos
Dieu du Soleil
Dieu du Soleil
Phos
Messages : 55

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
350/350  (350/350)
Armure Armure:
350/350  (350/350)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   Hier à 21:59

Apollon sentit des chaînes ke transperçait de toute part. Sa technique arrêta de fonctionner sur la messagère d'Arès. Il jeta un regard de fureur envers son frère avant de sentir que sa puissance diminuait. Il n'avait pas recouvert toute sa puissance depuis son réveil, cette perte de puissance allait le propulser de nouveau dans un sommeil profond si il ne réagissait pas rapidement. Avant même de pouvoir faire quoi que ce soit il écoutait les dernières paroles d'Arès.  

" Tu n'es plus autorisé à te rendre à Sparte. Di-sparait. "

-On se reverra mon frère...

Sa vision changea pour tomber dans un vide glacial. Il essaya de rassembler son cosmos tant bien que mal. il ne savait guère ou il était. Mais il sentait une présence pas très loin de lui. Son corps commençait à s'effriter en une multitudes de points lumineux.

- Je n'ai guère le choix on dirait....

Les multitudes de lumières se rassemblèrent pour former une petite boule lumineuse, avant que celle-ci ne vole à grande vitesse au sol. Le sol ou du moins la mer. Une barque se trouvait ou un jeune garçon péchait tranquillement. Il entendit un bruit sourd avant que sa barque n'explose en mille morceaux. Le premier chapitre allait commencer pour ce jeune garçon qui allait devoir braver de nombreux dangers.

Arrow Sanctuaire Sous-marin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Guerre ensoleillé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guerre ensoleillé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» Besoin d'aide pour mon chariot de guerre.
» WIP Chariot de guerre
» Ministre de la justice René Magloire en guerre contre les traficants de drogue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Royaume de la Guerre ¤ Arès :: Le domaine de la Guerre :: Le temple d'Arès-
Sauter vers: