Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | 
 

 Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)

Aller en bas 
AuteurMessage
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Ven 9 Nov - 10:00

Je viens d'ici pour faire respecter les ordres de Perséphone

Flammes bleutées…

De son point de vue, rien n’était plus beau à voir que cette pointe unique placée à la croisée des mondes. Auréolée de son anneau de flammes dansantes, l’entrée attirait autant qu’elle terrifiait. Accompagnée de l’obstinée Zelphyra, elle se tint stoïque sans le moindre son. Tout était si trouble en cet instant. Entre l’attirance qu’exerçait sur elle l’Outre-Monde tout proche et le désir de remonter encore davantage et parachever la mission que lui avait confiée Perséphone, Althéa se laissait glisser avec un délice certain.

A ses côtés, la suivante se tenait tout aussi muette. Comme si quelque chose en elle la poussait à ne pas interrompre ce rituel particulier. De quoi rendre la rousse chasseresse encore plus attirante qu’elle ne l’avait jamais été. Toucher la mort, effleurer l’instant suspendu entre elle et la vie, quoi de plus enivrant. Quelques secondes, quelques centièmes de secondes sur le fil, rien ne pouvait vous rendre plus vivant.

Combien de temps aurait pu durer cet instant sinon une éternité ? Quoiqu’elle n’en avait guère le droit. En son esprit, les paroles de la divine Coré ne cessaient de se répéter en une maelström qui ne manquerait plus de la tirer de sa si singulière ivresse…

Ainsi finit-elle par redéployer ses ailes et s’extirper d’un puissant battement de l’attrait incessant qu’exerçait sur elle le Puits menant à l’autre monde. Étirant un instant le bras, elle ordonna sa fermeture en parfait accord avec les ordres qu’elle avait reçus. Sans un bruit, sans un cri sinon celui d’un souffle que l’on étouffait, le passage se refermait à tout défunt et éveillé autre qu’un spectre.

" Ma dame… "
" Oui, Zelphyra. "
" C’est fait ? Plus aucun mort ne pourra passer ? "
" Oui, maintenant la porte s’est refermée à eux selon le désir de notre merveilleuse reine. Tel est le pouvoir de sa prêtresse en plus de faire en porter sa parole de par le monde. "
" Sa parole ? "
" Oui, seuls les défunts des Enfers ont pu avoir le privilège de savourer les directives de notre déesse en personne. Aussi, il est de notre devoir de porter sa parole en surface. "
" Et vous allez… "
" Oui, nous allons transmettre les ordres de Perséphone aux défunts en transit. Que plus aucun d’entre eux ne puisse ignorer son desirata. Dans un premier temps, il suffira juste de repousser les défunts en approche tout en leur disant que les Enfers ne veulent plus les accueillir jusqu’à nouvel ordre de la souveraine des Enfers. " Ensuite, il leur suffira de transmettre cela de proche en proche. Tout se répandra ensuite comme une traînée de poudre. "
" Et ensuite ? "
" On verra combien de temps s’écoulera avant que la terre ne réagisse aux vagues incessantes de défunts ne pouvant se rendre dans le sombre séjour. "
" Les vivants… "
" Certains finiront par voir tous ces morts sans repos errer de par le monde. "
" Et les autres ? "
" Seul l’avenir le dira mais tôt ou tard, les ordres de Perséphone finiront par marquer la surface de leurs poids. "
" Hum… "


Tout cela ne manquerait pas de bouleverser le monde mais en son temps…

Soudain souriante, elle se tourna vers sa suivante, mettant fin à cette partie de la conversation.

" En son temps, Zelphyra, en son temps… "

Et s’avançant vers la sortie et les immenses portes sculptées, elle ne tarda pas à en franchir les battants.

L’immense salle qui l’accueillit ne manqua pas de lui inspirer une certaine sérénité. Si grande était la pièce que son regard mit quelques instants à la balayer. De part et d’autre, d’immenses statues entrecoupées de vasques fumantes la peuplaient, le sol quant à lui était de marbre pâle. Quant aux rideaux et autres tentures, ils étaient un mélange d’ombres et de richesse. Après tout, Hadès n’était-il pas le dieu possédant toutes les richesses du sol ?

Respirant à fond, la Céleste ne tarda pas à aviser les gardes et servantes qui venaient à sa rencontre. Visiblement, les ordres de Perséphone avaient atteint cette partie du domaine.

- Gardes et servantes des sombres monarques, je suis heureuse de vous voir et de voir que vous êtes tous déjà en train de faire respecter les ordres de notre divine reine. Aussi, je vous demanderai juste de repousser les défunts en dehors de cette enceinte menant tout droit aux Enfers. Même si la porte du Désespoir est fermée, il est de notre devoir d’empêcher les morts de passer les portes de cette bâtisse. Quant à moi, je vais aller à la rencontre des défunts avec ma famille vampirique et faire en sorte que la plupart s’abstienne de venir.

Quelques murmures répondirent à ces quelques mots. De quoi assurer à la spectre que tous les gardes et servantes avaient compris les ordres de la divine Coré. Un dernier signe et elle se dirigea vers une pièce attenante suivie par Zelphyra.

Une fois seule, la chasseresse à la peau d’albâtre s’adressa à la maudite.

" Il est temps pour moi de ressembler à une prêtresse tout en gardant mon aspect de vampire. "


A son ton, la suivante pouvait comprendre la confusion régnant en son esprit. Après tout, Perséphone ne l’avait pas placée en tant que prêtresse officielle face à l’ensemble de la garnison des Enfers. Une ambiguïté qui pesait sur ses épaules et la mettait entre deux états…

Prendre une apparence plus proche de ce que l’on attendait d’une prêtresse du sombre monarque l’aiderait déjà à donner le change tout en conservant ses attributs de vampire. Particularités qui ne manqueraient pas d’attirer les membres de sa famille. Lesquels ne manqueraient pas de l’aider tout en attirant moins l’attention que ne le feraient les spectres de par leurs absences d’éveils au cosmos. Le tout était de voir combien de temps ils mettraient à venir la rejoindre.

" Oui, venez tous me retrouver… Et surtout toi, Flagello, j’ai besoin de l’aide de ton aide et de celle de FireWings pour repousser encore davantage les limites du domaine encerclant cette Entrée des Enfers… "
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mar 13 Nov - 16:24

La vie s'écoulait paisiblement, je m'étonnais même de trouver une stabilité que je croyais impossible.
Pourtant c'était le cas. Au sein de la demeure Brumel, je me reconstruisais petit à petit, bien-sûr, il y avait quelques baisse de moral, des peurs qui surgissaient du passé, mais tout était si beau que ces moments là ne duraient guère longtemps.
Je me sentais à ma place, j'avais beau imaginer d'autres scénarios, d'autres vie, c'était comme si mon existence n'était belle qu'avec ce que je vivais actuellement.

Cette sérénité me plaisait, et avec les autres simples gardes nous travaillions toujours en bonne harmonie afin d'effectuer les tâches qui nous revenaient et données par notre Maîtresse puis surveillées par Dame Laeticia.
Je m'épanouissais donc dans cette ambiance douce, et dur parfois, car il fallait savoir se tenir, et être à la hauteur de la livrée de Dame Althéa.

Les journées étaient bien chargées, mais l'organisation était telle que tout se déroulait toujours parfaitement dans l'ensemble.
Cela faisait quelques jours que notre Maîtresse était partie en compagnie de Dame Zelphyra.
Ainsi se fut son Altesse Isabella qui dirigeait la demeure avec les suivantes et le docteur Harcher.
Le tout avec une grande entente.

Ce fut pendant une journée de travail que soudain dans ma tête raisonna un appel, un ordre qui émanait de la voix de Dame Althéa elle-même !
Un tel événement était pour moi un véritable honneur car d'ordinaire la rose transmettait ses ordres via un membre du cercle de la rose.
Cela voulait dire que c'était urgent.

Je me rendis rapidement auprès de son altesse pour lui annoncer mon départ immédiat, d'un geste de la main elle m'accorda donc le droit d'y aller.
Ressentant malgré la distance la présence de ma Maîtresse, je me changea d'abord en sphinx pour prendre mon envol, et après quelques minutes, je me déposai devant la vampire couronnée, et retrouvant ma forme humaine posa un genou au sol devant elle, en levant avec orgueil ma tête, ne me relevant que lorsqu'elle me le dirait.

-" Madame, j'ai fait au plus vite pour vous retrouver... Je suis à vos ordres ! " dis-je respectueusement !
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mer 14 Nov - 9:40

" Hum… Vraisemblablement les ordres de notre merveilleuse reine n’ont pas dépassé les limites de son domaine. "
" Ma douce rose, vous pensez aux âmes qui approchent ? "
" Oui, Zelphyra, tu peux les voir toi aussi, je ne me trompe pas ? "
" En effet, sans doute une conséquence de ma malédiction, étant d'une certaine façon encore morte, je ne peux que voir mes semblables. "
" Bien différents de toi tout en partageant certains points communs. "
" Oui… "


Se retournant un instant vers la salle dont les braseros et les vasques commençaient sous ses ordres à s’enflammer, émettant des fumées aussi odorantes qu’intenses, la No-Life Queen sonda ce qui se tapissaient dans l’invisible.

Même fermé, il les attire.

Laissant encore flotter quelques instants son cosmos sur l’ensemble, elle finit par repousser doucement son surplis de Vampire.

- Pas pour l’instant, repose céans.


Susurra-t-telle à l’attention de la protection d’une voix douce alors que sa main allait, en un geste troublant, effleurer pour ne pas dire caresser la chair si particulière du surplis de l’Etoile Céleste des Ténèbres. Un mouvement qui à lui seul pouvait résumer le lien intense existant entre la chasseresse infernale et l’armure qui l’enveloppait si étroitement depuis tant et tant d’années. C’était comme une seconde peau, une excroissance de son propre corps saturée de sang vampirique.

Quelques instants s’écoulèrent encore sous le regard des gardes et des servantes, sans que personne n’ose interrompre la spectre avant qu’elle ne se détache de l’armure.

" Il est temps d’y aller, Zelphyra. "
" Ainsi… "
" Je ne dois apparaître qu’aux morts pour l’instant et puis, depuis quand les prêtresses éphémères sont-elles assujetties à une tenue particulière ? De toute façon, j’aurais tout le temps de corriger ma tenue dès que je me serai occupée des morts. "
" Et si quelqu’un vient ? Enfin quelqu’un de différents de vos semblables ou de la maison Brumel. "
" Éventualité plus qu’improbable. Les saints sont tous de pauvres aveugles, ou presque, aux défunts errant en ce monde. Le temps qu’ils réalisent ce qu’il se passe, Perséphone nous aura sans doute envoyé d’autres ordres. "
" Aveugles ? "
" Qui peut voir les morts chez eux ? Ou même dans tous les autres camps… "
" … "
" A moins que les âmes ne finissent par passer leurs nerfs sur les vivants. Après tout, tant qu’ils ne sont pas sous l’emprise de nos sombres monarques, aucun d’entre eux n’a l’obligation d’obéir à qui que ce soit. "
" Et ils pourraient ? "
" L’avenir nous le dira. En tout cas, les conséquences ne seront pas immédiates. "


S’avançant vers l’immense couloir menant à la sortie, Althéa ne manqua pas son reflet dans les différentes surfaces miroitantes. Tout comme le lui avait fait remarquer sa suivante, sa tenue n’était pas celle que l’on attendait chez une prêtresse. Aucune robe longue et luxueuse n’enveloppait sa silhouette, aucun bijou rappelant son appartenance aux Enfers mais une tenue souple et moulant l’ensemble de ses courbes avec juste quelques détails propres à sa maison. Quand à sa chevelure, elle coulait librement dans son dos en une réelle cape d’or et de feu, mettant encore davantage en valeur son teint si pâle, quoique plus proche de celui de la pleine lune brillante que de la blancheur cadavérique. Althéa était vivante à sa façon, si vivante qu’on ne pouvait la prendre pour un zombie revenu d’entre les morts.

Soulevant juste sa longue chevelure, elle finit par la nouer tout en jetant un regard de biais à ses bottes montantes. Il ne lui manquait plus que sa veste et elle serait parée à aller à la rencontre des premières âmes se dirigeant vers le lieu encerclant le Puits qu’elle venait de fermer.

Un simple mouvement et les portes ouvragées s’ouvrirent, découvrant une allée bordée de part et d’autre d’un immense parc dont les arbres les plus proches n’étaient plus que troncs fossilisés. Si ancienne devait être la mort en cet endroit précis avec ces écorces noires minéralisées et ses statues aux formes et aux visages effacés, rongés par le temps. La ronde de la mort…

Passant la main sur les quelques champignons poussant à la frontière entre la vie et la mort, Althéa avisa soudain la forme émergeant des nuages épars.

- Flagello…

Un signe de la main et elle lui intima de se poser sur le sol face à elle.

Des hauteurs, la vue devait être si belle, si belle. Une immense bâtisse entremêlant les tours et les ailes, un parc l’entourant, imitant la forme symbolique d’un papillon, dont les pans les plus proches prenaient une teinte et une structure si particulière que l’avertissement ne pouvait que sauter aux yeux. Ceux qui passaient la frontière pénétraient dans le domaine ayant un pied à la fois dans le monde des Vivants et celui de l’Outre-Monde. C’était au fond comme une sorte d’antichambre.

Quelques secondes de plus et FireWings se posa à quelques pas de la Rose Infernale accompagnée de Zelphyra. Son vol était devenu si puissant qu’il balaya un instant l’ensemble des lieux, faisant se soulever les mèches encore libres de la somptueuse chevelure d’Althéa. Un regard, une attitude qui soulignaient à nouveau le changement en l’ancien berserker. De quoi satisfaire la Vampire Couronnée avant qu’elle ne prenne doucement la parole. Un ton doux, enchanteur, à mille lieues des monstres que l’on s’imaginait quand on songeait à l’armée infernale des sombres monarques.

- Sois le bienvenu, Flagello, je vois que tu es désormais capable de bien contrôler tes changements de forme.

Et lui faisant signe de se relever, elle enchaîna.

- Maintenant, dis-moi, peux-tu contempler les âmes qui avancent vers le Puits que j’ai personnellement fermer suivant les désirs de notre grande déesse Perséphone ?

Une question toute simple sur laquelle ne tarderait pas à s’enchaîner toute une série de directives et informations…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mer 14 Nov - 15:52

Depuis le ciel, je pus contempler la beauté de cet endroit, cette féerie ténébreuse envoûtante.
J'étais venu le plus rapidement possible, faisant battre mes ailes à une allure que je ne connaissais pas encore.
A vrai dire, le temps m'aider à dompter le sphinx et ainsi à mieux maîtriser cette facette de mon existence.

Survolant le domaine, je fis une lente descente, et remarquai que ma Maîtresse était là et m'attendait en me guidant d'un geste gracieux de sa main.
Je me posai donc, et retrouvai ma forme humain, en posant au genou au sol afin de rendre hommage à la rose, et montrer le respect que je lui devais.

La Dame était toujours d'un charisme qui m'impressionnait.
-" Le temps, et l'envie d'apprendre pour mieux vous servir, et puis l'aide de Dame Laeticia sont des atouts précieux ! " répondis-je en me relevant lentement.
Quant à la suite, j'avais peur hélas, de ne pas être capable de répondre favorablement.

-" Je ne sais pas Madame..." dis-je dans un soupir qui exprimait une profonde déception.
Néanmoins, je regardai autour de moi, je me concentrai du mieux que je pouvais faisant confiance à la vampire couronnée, et au fait que si elle me le demandait, il y avait forcement une raison et que je pouvais le faire.

Admirant le paysage fabuleux, j'essayai de voir, je voulais le faire pour satisfaire ma Maîtresse.
Bien-sûr, je n'étais qu'un simple garde, mais, avec de nombreux efforts, et une concentration extrême, je pus un bref instant apercevoir une âme, puis au côté de la propriétaire de la livrée que je portais un animal, un lynx, ce fut bref, très bref, et cette concentration m'épuisa au point que je dus poser mes deux genoux au sol, après que mes jambes chancelantes furent prises de fatigue.
-"Ma...Maîtresse, oui j'ai vu, j'ai vu une âme, et à vos côté... J'ai vu une silhouette, un lynx... " expliquai-je haletant en gardant la tête levé pour regarder Dame Althéa dans les yeux.

-" Mais... Comme vous pouvez le voir, l'effort fut grand, je serai incapable de voir bien longtemps..."
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Jeu 15 Nov - 8:38

Accédant à la demande d’Althéa, Flagello entra en une sorte de transe. Aucune énergie cosmique ne se détachait bien sûr de lui mais d’autres dons pouvaient amener à contempler les défunts en transit entre les mondes. Quelques instants s’écoulèrent ainsi avant que le jeune garde ne semble revenir à la réalité et prendre parole.

Des mots que la chasseresse à la chevelure de feu écouta avec une attention plus que particulière surtout quand il évoqua la présence d’une âme à ses côtés. Un autre signe du destin…

" Zelphyra… "
" Oui, j’ai entendu ma douce rose, j’ai entendu… "


Des larmes de sang auraient pu pointer sur la suivante l’avait pu mais cette particularité lui avait été enlevée. Aussi, ne fit-elle que trembler quelques instants avant que la Vampire Couronnée ne s’avance vers l’ancien berserker.

- Flagello, l’âme que tu as vue à mes côtés n’est autre que Zelphyra, l’une de mes anciennes suivantes. Celle-là même qui a failli tuer Laetitia tout en se rendant coupable en même temps de haute trahison envers moi.

Lui laissant le temps de digérer l’information, Althéa scruta la moindre de ses émotions. Rien du lien plus que puissant unissant les deux êtres ne lui était inconnu. Depuis son arrivée en la demeure Brumel, la brune Laetitia semblait exercer sur le garde une attraction certaine. Voir quelles seraient ses réactions ne pourraient qu’être instructifs.

Quelques secondes encore et elle reprit enfin la parole.

- Haute trahison envers les Enfers. Normalement, la sentence est sans appel, seulement…

Elle se tourna vers Zelphyra qui patientait sans le moindre mot, faisant preuve d’une maîtrise incroyable.

- Seulement, ses raisons n’avaient rien à voir avec les Enfers en plus du fait que sa raison était altérée à cet instant. Un fait parmi d’autres qui a incité notre glorieux monarque à lui laisser une infime chance de revenir à mes côtés en tant que suivante. Sa malédiction est telle qu’elle existe sous deux formes soit celle d’un lynx visible de tous mais juste un peu trop grand pour être normal soit celle d’un fantôme que moi seule peut normalement voir. Une malédiction qu’il lui faut assumer tout en veillant à me servir comme elle le peut…

Ce que je ferai toujours, ma tendre rose…

Un signe de tête à l’attention de sa compagne invisible et elle acheva.

- Je ne vois que deux raisons au fait que tu puisses l’entrapercevoir, l’amélioration de sa condition ou la révélation de tes dons de médium. Après tout, il n’est pas si étonnant que cela que tu sois si proche de la mort et de la vie.

Songeuse, Althéa ferma les yeux alors qu’une légère brise se levait. Sous sa caresse l’ensemble des plantes et des fleurs semblèrent un court instant chanter ou gémir selon les cas. Tout dépendait de la sensibilité des personnes et leurs capacités à entendre toutes les nuances des sons s’élevant de la terre et des plantes. Les oiseaux bien sûr n’étaient pas en reste mais leurs échos étaient un peu plus éloignés.

Passant la main au travers de l’illusoire frontière lumineuse encerclant la demeure, l’infernale rose se déplaça tout en respirant à fond avant de revenir soudain vers Flagello.

- Mais cela ne semble pas suffisant. Des mots d’une violence certaine mais plus que compréhensibles au vu de la situation. Oui, insuffisant, aussi, je vais te donner les moyens de tenir davantage et d’exploiter tes dons de médium. La vision pourrait ne pas être le seul de tes dons. Comme certains humains, tu aurais la faculté de discuter avec les défunts…

Et tendant son poignet, elle émit un léger cosmos. Vague qui meurtrit la blancheur de sa peau, faisant s’écouler de sombres perles écarlates. Le graal vampirique, le sang d’une vampire millénaire…

- Prends Flagello, cela devrait t’aider. Même si cela ne pourra que te faire souffrir, prend le sang que je t’offre. Cela te fera sans doute souffrir mais les résultats le vaudront largement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Jeu 15 Nov - 15:07

Haletant, épuisé, j'avais du mal à me relever, alors, je restais les deux genoux au sol. Le visage livide, mes yeux se levaient en direction du regard de la rose, de celle qui représentait l'autorité, mais que je voyais surtout comme un guide dans cette existence, comme celle qui d'en haut m'éclairait et en qui je faisais confiance absolue.
Ma dévotion lui était naturelle, et vraie, pourrais-je réussir à voir plus ? Ma faiblesse était celle du simple humain que j'étais, simplement améliorer par les dons que la Dame avait bien voulu m'offrir.

Ainsi cette faiblesse ne me causait pas de rage, non, car je savais que la vampire m'aiderait. Comme toujours, et comme elle faisait auprès de tous les gens qui vivaient à son service.
La voix de ma Maîtresse raisonna pour me faire le récit et m'expliquer l'esprit que je venais d'apercevoir à ses côtés.

Il s'agissait d'une ancienne suivante, qui fut accusée de trahison auprès de la vampire couronnée, et qui avait failli mettre fin à la vie de Dame Laeticia.
Mon coeur s'emballa soudainement. Même si je ne le montrais pas, je savais que pour Dame Althéa lire dans mes pensées et connaître mes sentiments était chose si simple.
Alors, elle devait lire dans mon âme une forte colère, voir même une grande haine pour celle que je ne pouvais plus voir.
Je voulais la voir, mais j'étais encore trop faible, en sachant en plus que je ne savais même pas comment j'avais fait...

Oui, je souffrais, et je me sentais courroucé !
-" Madame..." dis-je avec l'envie de lui demander pourquoi elle acceptait la présence de cet être auprès d'elle.
Toutefois, cette colère se tut, et je préférai écouter la dame poursuivre.
Bien-sûr cela ne suffisait pas à m'apaiser, pourtant avais-je le choix ?

Alors malgré ce que je ressentais et que devais deviner la rose, je pris la parole après qu'elle est soumis la raison de pourquoi j'étais parvenu à la voir.
-" Maîtresse, je... Si telle est votre choix..." dis-je en étant confus sur mes sentiments, mais je m'arrêtai lorsqu'elle ferma ses yeux.
Soudain, j'avais l'impression que autour de moi, les fleurs chantaient, et gémissaient à la fois, et moi, je fus pris dans cet ambiance merveilleuse où subjugué par le charme de la vampire je l'admirai comme une étoile.

Elle reprit alors la parole, et à l'aide de son cosmos, elle s'entailla légèrement le poignant et me conseilla de boire. Je me sentais si fier en cet instant, car boire ce précieux liquide était un bien inestimable, la plus belle chose sur terre. Mais cela était toujours si impressionnant.
Je tremblais, et regardais la Dame avec des yeux admiratifs, et toujours à genoux, je vins recueillir dans le creux de mes mains les quelques gouttes sacrés qui tombèrent du poignet de ma souveraine pour les récolter et les boire avec passion, comme si je venais de trouver le Graal.

Puis, je fus pris de quelques spasmes, d'une vive douleur que j'avais déjà connu, mes mains se posèrent au sol, se crispèrent un instant avant que, à quatre pattes le vent de folie s'estompa...
Un mal de tête, et mon regard s'affirma. Relevant mes yeux, je vis la silhouette de tout à l'heure...
-" Je...Madame, je vois Dame Zelphyra..." Oui j'avais dis Dame Zelphyra car malgré ce que je pouvais ressentir pour elle, je lui devais le respect...
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Ven 16 Nov - 9:44

Un sourire énigmatique s'était fugitivement dessiné sur les traits d'Althéa. Les pensées de Flagello étaient si limpides pour la Vampire Couronnée. Tant de colère, de violence couvaient en cet instant en lui, comme une tempête trop longtemps contenue. A bien le regarder, on aurait pu croire que l’ancien berserker refaisait surface. Quelques secondes si révélatrices, si intenses où la puissance de FireWings transparaissait au travers de l’enveloppe de Flagello.

Un instant, il voulait lui parler mais se ravisa. Un choix qu’Althéa respecta. La jeune garde parlerait en son temps mais il était certain que la présence de Zelphyra avait de quoi le troubler au plus haut point.

Un jour sans doute comprendras-tu mais il est encore trop tôt, bien trop tôt. Un jour viendra où il te faudra apprendre à vivre avec ce poids, cette tension. Les membres de la Maison Brumel sont tous différents et certains ont en eux une passion que tu ne peux imaginer sans l’avoir ressentie ou en avoir subi les flammes. Zelphyra est de ceux-là. Des caractères, des personnalités très fortes qui doivent aussi s’accepter. Un parcours parfois long, tous sont comme des torrents d’une vivacité, d’une force inouïe, certains bouillonnants, d’autres glacés…

Des torrents qui finissent par tous se retrouver…


Un sourire songeur passa alors sur ses lèvres roses tandis qu’elle se remémorait la rencontre et les premières saisons vécues par la plupart des siens. Mais les temps n’étaient pas à la nostalgie. Et s’incisant elle-même, elle avait fini par tendre l’avant-bras vers Flagello.

A ses côtés, Zelphyra guettait, plus amusée qu’effrayée par l’attitude de Flagello à son égard. Il était si loin d’elle, qu’aurait-il pu lui faire en cet instant ? Rien, rien du tout, elle était déjà morte et maudite.

Quelques instants flottèrent encore avant que, enfin, le jeune homme ne prenne sa décision et accepte le présent que lui donnait la No-Life Queen. Lentement, les larmes de sang perlèrent sur l’albâtre nacré de sa peau avant de finir leur course au creux de la paume tremblante de Flagello. Sacré était cet instant, personne ne pouvait en doutait. Avec toujours la même lenteur, le garde finit par porter les gouttes écarlates à ses lèvres. Quelques instants s’écoulèrent encore tandis que le breuvage produisait son effet en l’être profond de Flagello. Ce n’était pas la première fois, bien sûr, qu’il gouttait au sang de la Vampire mais jamais il ne l’avait fait dans le but d’augmenter ses perceptions médiumniques. Un don, une malédiction que possédaient bien des humains sans en avoir vraiment conscience ni même saisir l’ampleur du pouvoir qui était le leur.

La brise se leva encore avant que Flagello ne revienne à la surface.

Un regard à Zelphyra qui haussa en premier les épaules avant de sourire avec impertinence à l’ancien berserker. Plus que tout autre, elle acceptait les affres de sa malédiction et l’assumait. Et ce n’était pas ce jeune garde qui allait changer les choses.

Hum, cela promet…

Et prenant la parole, la Rose infernale brisa le silence qui s’était installé.

- Oui, elle est bien là, Flagello mais ce n’est pas qu’elle qu’il te faut voir. Tous les autres morts, il te faut les percevoir, les sentir. Tous ces futurs citoyens d’Hadès doivent te paraître quels que soient leurs âges et leurs apparences. Il te faut te concentrer encore davantage.

Et avançant encore face à lui.

- Il te faut pouvoir les contempler sans finir vider de tes forces au premier d’entre eux car notre mission ne s’arrête pas à la simple vue des défunts. Il nous faut aussi les maintenir en surface aussi longtemps que notre reine le voudra. Aussi, tu n’as fait qu’accomplir la première étape…

Et lui laissant le temps d’absorber ses paroles, elle acheva.

- Et, selon toi, quelle serait la seconde ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Dim 18 Nov - 19:02

Le tourment fut intense, une douleur vive s'empara de mon être, déchira mon âme, disposé à me tuer. Mais ma volonté, ma dévotion envers la vampire, et le fait que je connaissais déjà cette sensation me sauvèrent.
Oui, cette éternité qui en réalité n'était qu'une poussière de seconde me fit avec la grâce de ma Maîtresse améliorer certaines de mes compétences.

Lorsque le calme revint dans mon esprit et que doucement je pus ouvrir les yeux comme d'ordinaire, je repris mon souffle.
Mes jambes étaient encore un peu trop faibles pour me porter, alors, je restai à genoux devant la vampire couronnée.

Une pensée pour Dame Laeticia me demandait comment elle prendrait la venue, le retour de Dame Zelphyra.
Une chose était certaine, je la soutiendrais autant que possible, sachant qu'un mot de la rose ou de son altesse pourrait mettre fin à ma volonté.

J'observai la main de la grande souveraine, frissonnant avec l'honneur qu'elle venait de me faire en me donnant quelques gouttes de son sang. Madame m'avait sauvé, et de sa main, elle me reconstruisait pierre par pierre, lentement et sagement afin que je puisse exploiter mon potentiel de simple garde, et celui de la bête mystique que j'étais selon son souhait.

Ma vie en ruine, reprenait un éclat que jamais je n'aurai pu rêver depuis le jour où mes yeux s'ouvrirent au sein de la demeure Brumel, symbole d'une seconde naissance... Une chance que je ne voulais pas laisser, un cadeau qu'elle me fit et pour laquelle je voulais me montrer digne.

Je signalai que je voyais la silhouette de Dame Zelphyra. La condition de celle-ci faisait que la mienne ne pouvait que la respecter, ce que je fis humblement, en inclinant la tête devant elle.
Ma Maîtresse prit alors la parole pour me confirmer la présence de la suivante, mais m'indiqua que je devais voir plus loin.

Elle s'approcha de moi, je levai ma tête un peu plus pour l'écouter religieusement en buvant ses paroles qui pour moi faisaient office de vérité absolue et incontestable.

-" La seconde étape, Madame..."
répétai-je alors en tournant ma tête pour remarquer que en effet, désormais, je pouvais voir les âmes, et cela en me fatiguant moins vite que lors de la première tentative.

Posant ma main sur mon front comme pour prévenir d'un mal de tête encore présent suite au breuvage que je venais d'ingurgiter je poursuivis.
-" Faut-il les empêcher d'entrer dans l'enceinte de cette demeure pour qu'ils ne plongent pas dans le puits vers le monde des enfers ? " dis-je d'un ton hésitant mais serein toutefois.
-" J'ignore Madame, comment je pourrai faire cela... Que dois-je apprendre pour y parvenir ? "
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Lun 19 Nov - 9:26

Déjà ? Un tel enthousiasme fait vraiment plaisir à voir mais tu sembles avoir oublié un détail de taille, Flagello. Sans doute es-tu encore trop pris dans les évidences du monde des vivants pour ne pas avoir envisager ce genre de conditions. Ce qui te bloque justement en cet instant et t'empêche de trouver la réponse la plus spontanée, la plus évidente.

Tournant un instant le regard vers Zelphyra, elle finit par lui poser la question.

" Zelphyra, penses-tu pouvoir discuter avec lui ? "
" Je l’entends mais j’entends tous les vivants, cela fait partie de ma malédiction. En fait, tant qu’il ne tente pas d’entrer réellement en contact avec moi, je ne puis vous répondre. "
" Il t’a saluée. "
" Avec rancœur. S’il pensait pouvoir me tromper…. "

Un rire amusé avait suivi cette remarque. En aucun cas, la suivante n’était dupe, jamais, elle ne le serait. Quelque chose en elle lui permettait de ressentir toute la haine qu’elle ne manquerait pas cristalliser chez certains de ses semblables.

Puis, passant la main dans sa longue chevelure fantomatique, elle avança sans un bruit vers le jeune homme.

" Tu penses réellement pouvoir m’effrayer ? "

Un autre rire et elle lança sa main droit contre le garde, pour le traverser de part en part. Un simple geste pour lui rappeler qu’il y avait une nuance entre lui et les défunts.

" Les morts ne peuvent ni t’entendre ni te parler. Tu peux les voir mais tes dons s’arrêtent à cela pour l’instant. "


Des paroles que Flagello ne pouvait entendre. Il était trop tôt bien trop tôt pour y parvenir. Après tout, il n’était pas un spectre ni un éveillé au cosmos doué de capacités médiumniques. Brûler les étapes n’aiderait pas mais cela était si révélateur aussi.

" Doucement, Zelphyra, doucement. Tu ne dois pas t’en prendre aux miens.
" Il ne risque rien, je ne suis qu’un simple fantôme. "
" Hum… "
" Si je voulais vraiment le frapper, je ne serais mue en lynx mais il fallait qu’il comprenne. "
" Bien… "
" Et soyez sans crainte, ma tendre rose, jamais, je ne mettrais ma grâce en péril pour un simple gamin. "
" Zelphyra… "
" Ce n’est qu’un mâle. "
" Et un de tes futurs frères le jour où tu reviendras à la vie. Autrement que sous forme de lynx, je veux dire… "
" J’en prends bonne note, ma splendide rose. "

Si proche des deux femmes, l’ancien berserker ne pouvait louper un détail de la scène fabuleuse se déroulant à, à peine, quelques pas de lui. Debout, vêtue de sombre, sa large chevelure partiellement remontée sur sa tête, Althéa faisait face à une pâle silhouette diaphane, aussi ensorcelante que la lune. Grande aussi, puisque elle dépassait la spectre d’une large tête sans pour autant la dominer. C’était même plutôt une attitude protectrice qu’elle affichait à son égard. Protectrice voire même sentimentale…

Quelques instants encore s’écoulèrent alors que les deux femmes semblaient se regarder en silence face au jeune homme. Puis, se retournant enfin vers Flagello, la splendide chasseresse finit par dire…

- Comment espères-tu pouvoir porter aux défunts la parole de notre merveilleuse reine si tu ne peux te faire entendre par eux, ni entendre ce qu’ils te disent ? Même les contacts physiques te sont quasi tous impossibles. Ces âmes sont un peu comme des fantômes qui n’ont pas encore trouver la voie qui sera la leur et le chemin qui leur rendra une enveloppe pour qu’ils puissent subir le jugement de leurs vies.

Un ton limpide sans la moindre once de reproche. C’était plutôt même une pointe de fierté qui se dégageait de sa voix.

- Je suis heureuse de te voir prendre de plus en plus d’enthousiasme et devenir plus que volontaire. C’est essentiel pour un garde de la demeure Brumel mais que cela ne te fasse pas oublier certaines choses parmi les plus élémentaires.

Un sourire avant qu’elle n’achève.

- Alors qu’espères-tu pouvoir faire passer comme message à Zelphyra si tu n’es pas capable d’entrer en réel échange avec elle. Et encore, elle est plus facile à atteindre que la cohorte des véritables défunts. Nous devons leur transmettre la parole de Perséphone et non les brutaliser. Ils auront tous les Enfers pour cela lorsque les portes se rouvriront de nouveau…

Et le contemplant, elle laissa le temps à ses paroles de faire leurs chemins en son esprit. Puis, d’un geste, elle l’invita à reprendre à son tour la parole…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Lun 19 Nov - 12:53

Cet état me transcendait, sans doute une euphorie causé par cette éclat que causait en moi ce sang sacré que je venais de boire.
Un manque d'habitude qui s'accumulait certainement à ma fragile condition de simple garde, de simple humain.
Néanmoins, j'y mettais également toute mon énergie pour être digne des attentes de la rose et d'accomplir ce qu'elle me demandait avec le plus grand zèle.

D'ailleurs pour la seconde étape, je ne savais pas, ma conscience était hélas soumis aux limites des humains sans cosmos.
J'étais là, avec sous mes yeux, Dame Althéa, ma Maîtresse, ma guide, en qui j'avais une confiance qui dire aveugle serait trop peu pour être exact.
Je savais que si elle me confiait une tâche, je ne pouvais qu'en être capable, car jamais elle ne me donnerait un ordre qui serait hors de mes limites, voir même qui me serait impossible en les dépassants.

Avec elle, il y avait donc Dame Zelphyra, une suivante que je venais de connaître et qui par son acte passé ne pouvait pas m'attirer une sympathie spontanée.
Toutefois, l'autorité de la rose régnait en Maître sur mon être, et j'exprimais un respect d'apparence qui était sincère sans l'être véritablement.

Elles discutaient, du moins je le devinais, car j'étais incapable d'entendre... Je restais là, toujours à genoux, subjugué par le charisme de Madame, et l'aura fantomatique de la suivante.
Que disaient-elles ? Cet instant là, je pensai aux nombreuses fois où avec Lorenzo et les autres simples gardes nous nous amusions à discuter sur les membres de la rose, en commentant leurs tenues, ce qu'elles faisaient et autres bagatelles.

Soudain, Dame Zelphyra s'approcha de moi, je ne baissai pas la tête, mais une pointe d'inquiétude s'empara de mon âme.
Je vis ses lèvres bouger, mais à mes oreilles toujours rien n'y parvenait.
Elle leva sa main droite, mes yeux grossirent et se crispèrent avant de se fermaient lorsqu'elle abattit contre ma joue, il n'y eut aucune douleur toutefois, la main me traversa.
Néanmoins, même sans douleur physique, le geste était symbolique, et heurta ma fierté qui me disait alors que il fallait accepter l'autorité et la hiérarchie.

Quand je voulus parler pour demander pourquoi, je n'osai plus parler voyant les deux dames poursuivre leur dialogue, si proche de moi, et pourtant j'avais la sensation de contempler des êtres parler en haut sur un nuage inaccessible pour mes sens.
Silencieux, je me lança dans une réflexion concernant la gifle, une gifle qui se voulait être le symbole de son autorité, une leçon qu'elle voulait me donner ?
Je ne savais pas... Mais cela venait de calmer un peu ma colère intérieur.

Dame Althéa reporta alors son attention sur moi, et me lança quelques paroles que j'écoutais toujours avec grande passion.
Elle avait raison, comme toujours, et ses mots raisonnèrent en moi comme une énigme que je devais résoudre.
Perdu dans tout cela je ne voyais qu'une solution. Lorsqu'elle m'autorisa d'un geste de la main à parler je pris la parole.

-" Maîtresse, sous ma forme humaine, il me faudrait une éternité pour être apte à agir comme vous l'entendez. " dis-je avec respect, en effet ma confiance en moi n'était pas encore totalement retrouvée, alors je prenais le choix simple.
-" Votre bête mystique serait sans doute capable..." Lentement je fermai les yeux pour me concentrer pour les ouvrir et révéler à aux dames des pupilles félines, début de ma métamorphose...

Rapidement, le sphinx prit place, et sur mes pattes je me tenais là, devant ma Maîtresse et sa suivante.
Avec mon regard je dévisageai celle-ci, oui, je pouvais la voir, le sang de la vampire fonctionnait, et au loin, je pouvais entendre des suppliques des âmes défuntes...
* Je...J'entends des cris... Je crois que je pourrai éxecuter votre ordre et tenir loin les âmes de cet endroit * dis-je par télépathie à Madame.
Des mots qui signifiaient qu'en cet état je pourrais agir comme il le faudrait !

Enfin, porter par l'instinct animal, d'un orgueil blessé par une gifle, je m'adressa à Dame Zelphyra.
* Madame, cette gifle... * Je préférai ne rien dire à la suite, elles pouvaient le deviner, il s'agissait d'une demande d'entraînement à l'arène lorsque le temps le permettrait.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mer 21 Nov - 10:06

Un instant de flottement plana, laissant s’installer une quiétude plutôt troublante, jusqu’à ce que le jeune garde ne prenne soudain sa décision. Une constatation, un choix qui ne manqua pas d’intriguer la spectre tout en amusant quelque peu Zelphyra.

Ainsi, la forme humaine de Flagello se mua en sphynx. Puissante silhouette léonine aux ailes brûlantes et au visage encore incapable d’user du don de parole. Pourtant, il possédait des cordes vocales mais n’avait pas encore atteint la connaissance nécessaire pour pouvoir en user.

- Hum…


Une solution certaine mais qui ne pourrait dépasser certaines limites territoriales.

Pensive, Althéa contempla l’immense être qui lui faisait face tout en faisant étalage d’une certaine humilité. Pour qui ne connaissait pas leurs liens, c’était si inattendu, plus que surprenant.

FireWings…

De lui se dégageait une aura qui n’avait rien de commun avec celle des éveillés mais était en parfait accord avec l’être qu’il avait fait surgir du plus profond de son âme. Un Sphynx qui contrastait tant avec le jeune homme fragile et blessé qu’elle avait recueilli sur les rives de l’Arno.

Quelques battements de cœur et le garde reprit la parole, via la pensée. Echange auquel Althéa répondait par la parole, donnant l'illusion d'un échange unique voire un monologue un peu fou...

- Enchantée que tu puisses les entendre FireWings. C’est déjà un grand pas mais cela ne pourra durer éternellement ainsi. Que tu sois sous forme humaine ou sous forme de sphinx, il faudra que tu puisses interagir avec les défunts sans la moindre hésitation.

Puis surprenant le regard qu’il porta sur Zelphyra, elle ne put qu’entendre sa demande. Qui fit mouche à voir l’expression de la suivante. Faisant quelques pas vers lui, la maudite le transperça de son regard.

" Me mesurer à toi ? Tu penses vraiment que c'était cela que je souhaitais en te frappant ? Eh bien, non, je voulais juste te faire un peu réagir mais si tu le prends ainsi, il te faudra non seulement gagner en puissance mais aussi attendre que je reprenne réellement chair. Ce qui ne sera sans doute pas pour tout de suite.


Et penchant un instant sa splendide tête transparente, elle poursuivie sur le même ton décidé voire conquérant.

" Et puis, je doute que d'autres te laissent passer avant eux. Il faudra que tu t'armes de patience à défaut de mordant, petit sphinx. "

Un message que Flagello avait pu entendre et saisir en toute son essence ? Seule sa réponse pourrait l’affirmer et ce serait le dernier passage avant qu’Althéa ne lui explique ce qu’elle attendait de lui. Il était clair que sous, cette apparence, il ne pourrait en aucun cas quitter les terres sans attirer l’attention sur l’éternelle chasseresse. Et faisant passer un instant son index sur ses lèvres roses, elle reprit.

- Je vois que, maintenant, tu peux parler et même échanger avec Zelphyra. Montre-moi que tu peux faire de même avec le moindre défunt errant de par le monde. Tout ne sera possible que lorsque tu seras en mesure de te faire entendre et comprendre sans user de la moindre violence. Tous les défunts sont les futurs hôtes de l’Hadès. A ce titre, ils n’appartiennent qu’à nos sombres seigneurs jusqu’à ce leurs peines ou leur grâces soient achevées. N’use jamais de brutalité contre eux, pour peu qu’ils te laissent approcher.

Une façon comme une autre d’annoncer au jeune garde que l’heure de sa dernière épreuve avant d’entrer dans le vif du sujet venait juste de sonner. Il ne lui restait plus qu’à montrer à la Rose Infernale jusqu’à quelles limites ses pouvoirs s’exerçaient.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Sam 1 Déc - 12:37

Devenir Firewings était un exercice douloureux, tant cela me demandait une débauche d'énergie terrible. Le temps et les entraînements avec Dame Laeticia m'avaient permis d'atteindre une maîtrise correcte.
Toutefois, c'était fort épuisant. Mais jamais je refuserais de me changer s'il fallait servir la vampire couronnée.

La situation l'exigeait, et ce fut sous cette forme que je pus apercevoir les silhouettes des défunts, mais aussi Dame Zelphyra.
Evidemment, je savais ma place, mon rôle, et ce que je devais à la suivante. Toutefois, comment l'apprécier après le mal qu'elle avait pu faire à Dame Laeticia.

Malheureusement, il restait toujours en moi, lorsque j'étais dans cet animal, cette rage, et cet orgueil bestial qui me faisait montrer une légère tension vis à vis de celle qui venait de faire son apparition.

Le moment n'était pas à la querelle, et après avoir reçu un mot de notre Maîtresse, Dame Zelphyra s'adressa à moi, et acheva avec un " petit sphinx" qui m'obligea à pousser un léger râle de mécontentement que je ne retins qu'avec la loyauté que je vouais à Dame Althéa. Il ne fallait pas aller plus loin.

Alors, il préférait ne pas répondre, mais son regard en disait long, et la reine Vampire de toute manière pouvait lire ses pensées sans le moindre efforts, et pouvait comprendre que j'aurais du mal à accepter la présence de cette Dame, pas avant qu'elle ne présente des excuses à Dame Laeticia.

Suite à cela, mon attention se reporta sur la mission première pour laquelle je me trouvais ici.
Mon regard de félin fixa alors celui de la souveraine.
* La tâche n'est pas simple, mais je vais essayer, si j'ai pu le faire avec Dame Zelphyra, alors...* un silence pendant que je parlais par télépathie, et es yeux balayèrent les alentours jusqu'à tomber sur un défunt.

Avec une démarche féline et élégante, je m'approchai de ce-dernier. Et comme si je tournais autour d'une proie j'essayai de communiquer avec lui, pour cela je me concentrai, ma silhouette fut entourée d'une légère traînée de flamme.
Quand soudain.
*Pourquoi ai-je fais-ça ? Si je n'avais pas volé ce diamant...* Une bribe de parole du défunt arriva à mon esprit, puis plus rien...
* Tu ne peux pas aller par ici ! * Essayai-je de lui dire, mais là encore, le défunt avança en direction de la porte.

Mon regard cherchait ma Maîtresse, comme un appel à l'aide...
* ... Si j'avais pu sauter de l'autre côté de la rive...* Une autre bribe parvint à mon esprit...
Je vins me placer devant le chemin de ce défunt.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Ven 7 Déc - 12:36

S’il espérait pouvoir cacher sa rage à Zelphyra, le sphinx se méprenait totalement. Plus fine encore que les autres suivantes, la maudite avait le don de sentir ce genre de sentiments à son égard. Il fallait reconnaître qu’elle avait un passé plus que chargé et mouvementé. De quoi en faire frémir plus d’un tant son sang froid tenait plus de la virilité franche que de la sournoiserie féminine dans ses pires travers. Un fait qui pouvait troubler ou pire la faire mal voir de pas mal d’hommes ou de femmes mais que lui importait au fond. Vers Althéa seule, ses sentiments se dirigeaient. Et à ses yeux, seuls Harcher ou à la rigueur Angus étaient de taille. Lucile, de par sa nature de succube ne s’intéressait qu’aux mâles. Un fait qui la différenciait totalement de la pâle Laetitia. Laetitia pour qui elle n’éprouvait qu’un léger mépris teinté d’une pointe de pitié. Pour le peu que la suivante pouvait en ressentir…

" Pauvre petit sphinx, tu n’as pas de chance de t’être accoquiné avec une faiblarde pareille… "

Un regard de défi qui n’échappa pas à Althéa. Laquelle lui lança un appel silencieux mais plus que clair.

" Ne vous inquiétez pas ma tendre Rose, si je dois me mesurer à quelqu’un dans la demeure, ce sera Harcher ou Angus… "

" Des vœux qui ont toutes les chances d’aboutir, pour ta plus grande douleur, Zelphyra. "
" Que pourraient-ils m’infliger de pire que l’Enfer de notre seigneur Hadès ? "


Des paroles lourdes de sens. Il était clair que tous vampires qu’étaient le professeur et le maître d’armes, aucun d’entre eux ne pourrait jamais, ne serait-ce que penser, rivaliser sur ce domaine avec le maître suprême de l’Outre-Monde. Qu’est-ce qui pouvait rivaliser avec les Enfers et une éternité de souffrance ? Peu de choses en fait… Sinon le fait d’y être expédier par désir express du Maître des Nuées.

Baissant la tête en signe d’assentiment, la rousse chasseresse reporta son attention sur le garde transformé se testant au rôle d’intermédiaire entre les deux mondes.

" Ton retour à la Non-Vie s’annonce mouvementé… "
" J’en suis consciente, plus que consciente. "


Des paroles plus qu’assurées, en total contraste avec les hésitations de FireWings.

Flagello, il est temps pour toi d’accepter l’idée qu’harmonie ne rime pas avec éternité en notre demeure. Les gardes ne peuvent se permettre d’être des brebis douces évoluant en parfaite concorde. Tous doivent se faire à l’idée que je ne suis pas éternellement parmi eux et pouvoir survivre en mon absence. Viens le moment où tous doivent prendre leurs places mais aussi se faire une place auprès de leurs semblables. Entre Laetitia et Zelphyra, le fossé est certain, plus que certain et le choix de quelques-uns des nôtres pourrait te surprendre …

Et fermant les yeux, elle poursuivit sa réflexion avant de reprendre.

Ni moi, ni Isabella ou Matthias ne permettront à la demeure d’exploser de l’intérieur. Depuis la nuit des temps, les vampires se dévorent entre eux. Ne précipite jamais des événements que tu risquerais de regretter pour toute ton éternité.

Au fond d’elle-même, Althéa espérait que le sphinx comprendrait ce qu’il risquait d’arriver si les choses se retrouvaient trop vite précipitées. Harcher, Angus, Lucile, Isabella et Matthias, tenaient tous ensemble le cercle le plus proche de la lignée des Brumel et aucun d’eux ne tolérerait une querelle qui, à leurs yeux, n’avait pas lieu d’être. Tout aussi rude que pouvait sembler être leur façon de penser, ils veillaient avant tout aux intérêts de la totalité de la lignée et de la famille qui l'entourait.

Réfléchis bien si tu veux vraiment te mesurer à Zelphyra. Surtout si tu n’arrives pas encore à te détacher de ce que tu ressens pour Laetitia. Je connais bien ma suivante, elle est trop fière pour peser sur toi sur ce genre de plans mais d’autres pourraient un jour percer ton point faible.

Puis, laissant passer quelques instants avant de se retourner vers le sphinx en pleine tentative de discussion avec un défunt, elle acheva pour elle-même.

Et si cela devait arriver, face notre merveilleux Hadès, que cela se fasse dans l’enceinte de la demeure. Mieux vaut te préparer à cela parmi les nôtres que face à un envahisseur.

Mais les temps n’étaient pas encore à cela. D’une part parce que Zelphyra n’était pas encore graciée de sa malédiction et d’autre part parce que Flagello FireWings avait une toute autre mission à accomplir. Aussi se plaçant auprès du sphinx dont l’aura de flammes ne la gênait pas le moins du monde, la Rose Infernale se concentra. De par ses paroles, il pouvait enfin comprendre les défunts autre que Zelphyra mais il lui restait encore un pas à franchir avant de se montrer à la hauteur de ce que la Vampire Couronnée attendait de lui.

- Concentre-toi, FireWings. Concentre-toi sur eux. Ne les vois pas uniquement que comme des êtres que tu ne peux atteindre. Projette toutes tes pensées en une fois en n’ayant qu’eux en tête. Là, tu penses encore bien trop à Zelphyra ou Laetitia…

Et s’avançant vers le défunt, Althéa tendit le bras vers lui. Sans s’aider plus que de nécessaire de son cosmos, elle lui glissa.

- Damné en devenir, écoute la voix de la souveraine de l’Outre-Monde. A travers moi, elle t’ordonne de demeurer en surface aussi longtemps qu’elle le souhaitera. Oublie quelques instants les tournants qui t’angoissent et savoure bien ce répit car il ne sera en aucun cas éternel.
- Mais…
- Ne te pose pas davantage de question. Le monde t’a déjà oublié ou presque. L’autre monde sera bien ta destination mais il te faudra patienter. Quitte ces lieux immédiatement et va porter le message aux autres qui comme toi se dirige par ici. Plus aucun défunt ne passera tant que les portes ne seront pas rouvertes.

Aucune hésitation dans la voix d’Althéa tandis que Zelphyra la regardait bras croisés. Quelques secondes s’écoulèrent et l’âme se décida à faire demi-tour. Et se rappelant à FireWings, Althéa reprit.

- Vois. Il te faut te concentrer uniquement sur l’âme à laquelle tu veux parler. Concentre-toi sur elle, sur sa tête ou ses yeux même s’ils te paraissent vides. Plus tu ne penseras qu’à elle en cet instant précis et plus tu auras de chance d’établir un contact franc.

Et posant la main sur l’épaule du sphinx, elle acheva.

- Surtout ne te décourages pas. Avec le temps, tu n’auras même plus besoin d’y réfléchir, cela se fera tout seul…

Et avisant un autre défunt qui approchait, elle le désigna d’un signe de tête à FireWings. Le temps d’un nouvel essai venait de sonner.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Sam 8 Déc - 15:48

Le tourment était présent, la présence de Dame Zelphyra ne me permettait pas d'être paisible. Pourquoi ? Ne cessai-je de me demander en ne comprenant pas la présence de cette suivante.
Pourtant je devais l'accepter puisqu'il s'agissait de la volonté de ma Maîtresse à l'autorité qui ne souffrait d'aucune contestation du fait que je lui vouais une confiance aveugle et absolue.

La suivante répliqua alors avec des mots qui firent naître dans la bête que j'étais actuellement une rage que je contenais difficilement et qui s'exprimait par des râles et des grognements.
Mais rien de plus, car malgré tout j'avais conscience de mon rang et de celui de la Dame qui venait d'insulter Dame Laeticia.

La Rose merveilleuse intervint alors, elle discuta avec la suivante, puis, elle me fit un conte au sujet de la famille Brumel en me mettant en garde sur ce avec quoi je flirtais.
Un avertissement suffisant pour me calmer, la rage qui émanait de ma silhouette féline diminua...
** Je... Je me suis emporté Maîtresse, je ne suis pas de taille pour défier Dame Zelphyra. Je refuse par conséquent de l'affronter, et vous assure que je ne ferai rien pour la molester... Je suis fier de mon rang de simple garde, ainsi, je lui obéirai comme l'exige ma place ** répliquai-je par télépathie en faisant du mal à mon orgueil, un mal nécessaire qui finalement trouvait sa consolation en se disant que c'était là, la volonté de ma Maîtresse.

Suite à cela, je repris le cours de la réelle raison de ma venue ici, à cette entrée vers les enfers.
Hélas, pour moi, et mon niveau il n'était pas aisé de communiquer avec des défunts. Pourtant je pouvais entendre quelques bribes, mais le défunt avançait, au point où il me fallut quémander l'assistance de la vampire couronnée.

La Dame s'approcha, et me conseilla avec sa bienveillance et sa fermeté habituelle, et le défunt que je fus incapable de repousser, fit demi-tour suite à l'intervention que je pus observer de ma Maîtresse.
Celle-ci s'était approcher de moi sans craindre mes flammes montrant par là sa supériorité immense.

Elle m'encouragea alors, et d'un geste de la tête me désigna un autre défunt, m'ordonnant par là d'essayer une nouvelle fois.
Sans attendre, et après un geste de la tête pour signifier que j'avais compris.
Avec un pas léger, et essayant de quitter mon esprit des pensées nocives à l'exécution de ma mission je fis face au défunt...
** La Reine des Enfers t'ordonne d'attendre ici, l'entrée vers l'autre monde est fermée jusqu'à ce qu'elle dise le contraire... Voilà donc un instant de répit avant que la réalité ne te rattrape... **Lui dis-je par télépathie en plantant mon regard dans les yeux en me concentrant de toute mes forces, oubliant le reste !

Après quelques instants de silences, le défunt s'éloigna de la porte ! Et avec une grande fierté je tournai ma gueule pour regarder Dame Althéa.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Dim 9 Déc - 11:51

- Défier Zelphyra…

Je te l’ai déjà dit, d’autres le feront sans le moindre doute avant toi. D’une manière ou d’une autre, elle aura à assumer ses actes devant les membres de la Maison Brumel. A toi de faire aussi confiance aux tiens. Quelles chances penses-tu qu’elle puisse avoir face aux talents réunis d’Angus, Harcher et Lucile ? Laetitia n’est pas de taille contre elle et alors ? Ce n’est que la réalité. Accepte aussi l’idée que d’autres personnes composent aussi ma garde rapprochée. Laetitia a une grande place pour toi mais que cela ne te fasse pas oublier les autres.


Et faisant comprendre que cette discussion était achevée, la rousse Céleste reprit.

- Concentre-toi sur ta mission avant tout. Quelle confiance penses-tu qu’on te fera si tu ne sais pas faire la part des choses ? Si tu es incapable de comprendre qu’il faut parfois mettre ses sentiments de côté. Oublie donc Zelphyra, elle n’a pas d’importance ni de poids pour cette mission. Elle n’a même pas de corps physique. Laisse-la et montre ce que tu sais faire. Tu as une occasion de briller, cesse donc de prendre le risque de la gâcher.

Sur ces mots, elle se tut, lui désignant juste une âme à interpeller avant qu’elle ne franchisse la frontière subtile s’étirant dans le domaine. Et sans un mot, elle le regarda s’avancer vers elle. Un instant s’écoula tandis qu’il s’adressait au défunt. Des paroles plus franches, plus directes et surtout assurées. Ainsi l’âme pouvait enfin entendre les termes du jeune garde…

Souriante, Althéa contempla le sphinx aux côtés d’une Zelphyra quelque peu silencieuse. Après tout, la suivante savait qu’elle n’avait rien à craindre de l’ancien berserker et maintenant qu’il se tournait totalement vers sa mission, elle était surtout curieuse de voir comment cela allait s’achever.

Quelques moments s’écoulèrent encore avant que l’âme ne se détourne de sa route. Un pas décisif que FireWings pourrait savourer à sa juste valeur. Et s’approchant de lui d’un pas gracieux, Althéa reprit d’une voix douce et chantante.

- Félicitations, FireWings. Je suis fière de toi. Non seulement, tu es bien doué de dons médiumniques mais tu es devenu capable d’en user et de te faire entrer en contact avec les défunts. Maintenant ferme les yeux et regarde autour de toi. Contemple tous ces êtres qui errent et dont certains vont déjà se détourner du Puits qui pourtant les attire.

Et le spectacle était de toute beauté. Ainsi les silhouettes encore auréolées d’une ultime lumière diaphane se déplaçaient en tout sens dans le vaste parc donc les fleurs adoucissaient le côté sombre et tourmenté. Toutes les statues se retrouvaient entourées de formes souples mais non encore courbées par le poids de la volonté des seigneurs de l’Outre-monde. C’était un instant de répit inattendu. Un moment où l’ensemble des défunts comprenaient qu’ils auraient à demeurer en ce parc et ses jardins aussi longtemps que l’ensemble pourrait les accueillir.

Viendrait bien le moment où le trop plein serait tel que les âmes reflueraient vers les autres terres, éclaboussant les terres telles une fontaine dont les gerbes ne seraient pas composées d’eau mais bien d’âmes dont la présence finirait par peser sur les Vivants.

Et étendant les bras et les ailes vers les âmes, la chasseresse leur indiqua les terres s’étalant au loin. Ainsi, une nouvelle vague commença à se créer. Une vague invisible dont l’impact passerait inaperçue des jours, des semaines, voire des saisons durant mais qui finirait bien par s’affirmer un jour. Tout dépendait de l’influence que les morts pourraient avoir sur les vivants. Un poids qui était la véritable inconnue voire l’arme dissimulée de Perséphone si elle venait à décider de leur donner les capacités d’interagir avec les vivants voire de les molester. Et qui pourrait les arrêter, eux qui étaient déjà morts.

Un point que personne ne pouvait connaître, pas même la splendide vampire. Seule Perséphone pouvait connaître la volonté de Perséphone…

- Et maintenant ?

Une question posée aussi bien à FireWings qu’à ses sombres monarques…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kassandra
Chevalier d'argent du Serpentaire
Kassandra
Messages : 63

Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
240/240  (240/240)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Lun 7 Jan - 22:05

J’avais été assurée du départ de Ragnar et les abords du labyrinthe me laissaient un arrière-gout amer. Sinistre situation. Il y a tant de choses à faire et si peu de temps à pourvoir. Là, impossible d’entrer ou d’entendre quoi que ce soit de ce qu’il se passe à l’intérieur. Et pourtant il doit bien s’en passer des choses. Forcément, il aurait fallu arriver avant ma ptite. Simple réflexion mais je ne comptais pas en rester là, immobile à attendre qu’un improbable autre individu n’en sorte, ou pire encore, un asgardien.

Mais il y avait quelque chose d’étrange et de particulier à la situation, une impression que je pouvais ressentir, diffuse. La mort tout autour, la mort elle-même semblait être suspendue, une drole de vision s’empare de moi lorsque je concentre mon cosmos pour tenter de comprendre. Rien ne se passe comme prévu, comme si, disons-le avec exagération, le temps était suspendu.  

Qui et comment ? Difficile de dire.
J’ai essayé de suivre quelque chose, une trace, vers un épicentre. Cette fluctuation est si ténue, si faible que c’est vraiment une épreuve de pouvoir remonter quoi que ce soit. Et je me rappelle soudainement ce que les anciens racontaient. Le Cocyte, le Phlégéton, le Styx, l’Achéron, le Léthé, autant de fleuves liés aux enfers et qui pour certains ont des sources bien réelles. J’avais connu certains de ces tracés au cours de mes antiques aventures et je m’étais mis en tête de les suivre, de les trouver une fois encore. Mais cette piste fut condamnée à l’Echec.

Qu’avait dit Ragnar déjà ? Qu’il partait en tête vers son royaume pour s’y refaire une santé. Et si ma route me menait aux frontières d’Asgard finalement pour chercher cette divergence dans les énergies magiques ?

Il ne me restait plus qu’a parcourir la lande et la terre pour trouver ce qu’il peut bien se passer. En espérant que je ne sois pas partie pour un voyage sans fin. Est-il possible que l’onde ressentie s’accentue ou se tarisse en fonction de là où je me trouve ? Ce n’est que 15 jours plus tard après bon nombre de tribulations que finalement, mes recherches trouvèrent une piste. Par hasard ? Non, tout simplement les fortunes.

Une présence plus que prégnante des créatures de l’au-delà, des miasmes partout, s’étirant et s’étendant aussi loin que la vue pouvait le permettre, un manoir, perdu au cœur de la forêt noire, à mi-chemin entre mon royaume et les terres glacées du nord.

C’est ici, et les choses me paraissent effrayantes. Pourtant, mes anciennes maitresses étaient déjà très cruelles avec ceux qui méritaient châtiment et courroux, mais là, c’était différent. Des lueurs diaphanes pour qui savait regarder, des formes terribles et tourmentées se déplaçant entre les statues, autant de choses qui n’étaient pas naturelles ; ce n’était pas le spectacle des âmes en peine qui était inquiétant, non, j’avais été soumis à rude épreuve autrefois. C’était surtout leur nombre et leur présence ici, comme refluées par quelque force, condamnées à être recluses ici pour on ne sait combien de temps.

La pavane, ce chant des morts aussi doux que mortel, me donna vite la confirmation que quelque chose n’allait pas du tout ici. Mais je ne comprenais toujours pas comment. Il n’y avait qu’une seule solution pour en apprendre plus, avancer et voir ce qui se trouvait dans le parc de cette maison de maître.

2 personnes, divagantes, qui parlent et ne sont pas mortes vivantes. Ou presque, ne pas se fier aux apparences. Après tout, je ne suis pas n’importe qui, autant que les choses soient claires et je ne passerai pas inaperçue ici très longtemps.

Sans me départir de mon courage, je m’élance d’un bon vers les portes du jardin monumental, me redresse sans chercher à me dissimuler puis avance sans retenue, marchant lentement telle une combattante grecque, armes au fourreaux, cosmos au repos, observant les arbres majestueux, les statues et les personnes qui sont au bout de l’allée ; faut-il préciser que je ne porte pas mon armure ? Ils ont le temps de me voir arriver, certes, et moi de regarder ce qu’ils font, ou presque. Je suis dans cette tenue qui permet aux éclaireurs d’exceller dans leurs voyages, d’inspiration grecque, qui me permet de me fondre dans les villes, les villages, et parcourir de grandes étendues en peu de temps.
Spoiler:
 

A quelques mètres, une trentaine, j’arrête ma progression, incline la tête sans trop en dire puis m’adresse à eux en reprenant les seuls derniers mots que j’ai pu entendre de leur part… en guise d’introduction.

- Et maintenant….  nul doute que le monde pourrait porter les stigmates éternelles de ce qu’il se passe ici. Rien de conventionnel, vous en conviendrez…


Je lisais et ressentais les ombres et la mort, il leur serait facile de s’en douter.

- Et même si l’inquiétude n’est pas habituelle chez moi, ici, je suis trop curieuse pour ne pas venir demander avec les formes.

J’étais restée bien droite, affirmée, posée et calme. Pivotant d’un quart de tour, mon regard se porte vers l’un de ses arbres jusqu’à ce que mon regard dévie finalement de son premier objectif et se pose sur la dame. Un sourire malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mar 8 Jan - 15:04

Le temps s'écoulait, et j'accomplissais mon devoir avec beaucoup de volonté. Les âmes s'approchaient et je les repoussais, tout cela sous le regard attentif de ma Maîtresse, et de Dame Zelphyra que depuis peu je pouvais voir.
La rose observait mes gestes, me corrigeait lorsque je faisais quelque chose qui ne convenait pas ou que je devais améliorer.
En somme tout se déroulait le plus normalement possible.

Je mis de côté le mauvais sentiment que je portais à l'endroit de Dame Zelphyra, espérant toutefois que cette histoire pourrait s'arranger rapidement, car il m'était compliqué de savoir que cette personne avait attenté à la vie de Dame Laeticia.
Néanmoins je vouais une confiance aveugle en la vampire couronnée, et par conséquent je me disais que si elle permettait le retour de cette suivante, cela ne pouvait être que en étant certaine qu'elle ne ferait rien pouvant nuire à la demeure Brumel.

Ce que je craignais le plus était sans doute la rencontre entre les deux suivantes.
Bref, pour l'instant je devais mettre tout ça dans un coin de mon esprit pour accomplir ma mission.
Avec ma démarche féline j'accomplissais des rondes, prenais garde à l'arrivée d'âme et en même temps je profitais de cet instant pour poursuivre mon apprentissage et maîtriser de mieux en mieux ma forme bestiale de sphinx, celle de Firewings.

Mes ailes flamboyantes s'agitèrent légèrement et j'avais encore quelques difficultés à maîtriser les flammes qui s'en dégageaient.
Depuis que Dame Laeticia pris en main mon éducation, il fallait bien avouer que je progresser rapidement, je me surprenais même à être capable d'accomplir des choses qui me semblaient impossibles.

Alors que je m'approchais Madame pour lui faire un bref rapport des quelques âmes que je venais de faire fuir je vis grâce à mon regard de félin, au loin, une silhouette s'approcher !
* Maîtresse, une personne approche... * dis-je par télépathie...
Qui est-ce ?
Mes connaissances ne me permettaient pas de le savoir...

Mon pas se fit alors un peu plus rapide, et je me plaçai sur la droite de ma Maîtresse, mes sens aux aguets d'une mauvaise intention de la personne qui approchait.
Il s'agissait d'une jeune femme qui prit la parole, pendant que moi je fis un mouvement pour me placer juste devant la vampire comme si de mon corps de créature mystique j'étais prêt à servir de bouclier ou à protéger ma Maîtresse sans pour autant montrer de l'agressivité, bien au contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mer 9 Jan - 8:53

Une présence ?

Cela devait bien arriver et étendant ses sens, elle ne tarda pas à voir ses premières impressions confirmées. Fait qui fut plus qu’aisé. En effet, en cette terre baignée par la mort, toute vie lui paraissait aussi éclatante qu’un soleil, surtout quand il s’agissait d’existences aussi ardentes. Inclinant la tête en direction de FireWings, elle sourit en réponse à ses mots.

Enfin, tu commences à faire la part des choses et distinguer les morts des vivants.


Le voyant prendre place à ses côtés, elle retint un rire soudain en voyant la silhouette du lynx émerger des buissons.

" Si tu penses que je vais te laisser veiller seul sur Althéa, tu te trompes, petit sphinx. "

Ainsi la voix de la maudite traversa la tête de l’ancien berserker avant que la rousse chasseresse ne recompose son masque de spectre impassible. Ne pas laisser apparaître plus qu’il ne fallait alors que la présence se faisait de plus en plus proche, bondissant de proche en proche jusqu’à arriver à porter de voix. Un talent dont la nouvelle venue enveloppée d’une tenue de voyage usa dès qu’elle l’aperçut.

Quelques mots qui firent à peine ciller la Céleste avant qu’elle ne s’avance vers cette voyageuse, un sourire énigmatique aux lèvres…

- Oui, le monde en portera les stigmates comme il porte les stigmates des guerres que se font les hommes avec ou sans l’aide des dieux.

Posant la paume sur la tête de Zelphyra dont l’apparence féline était tout sauf amicale, elle approcha sans faire s’élever le moindre bruit, délicate et gracieuse.

- Maintenant, je comprends que la présence d’autant de fantômes puisse perturber des êtres suffisamment sens… non, éveillés pour s’en rendre compte.

Elle avait hésité sur les mots avant de finalement se décider pour "éveillé". Laissant quelques temps à la nouvelle arrivante pour se faire à l’idée qu’elle était bel et bien en une zone tenant à la fois du monde des vivants et de l’antichambre des Enfers, elle acheva en s’inclinant gracieusement telle la Vampire qu’elle était.

- Des fantômes, des défunts qui ne peuvent plus se rendre aux Enfers et finiront par submerger la terre entière alors que la voie des réincarnations est également bloquée. Mais avant d’aller plus loin, j’aimerais au moins savoir à qui j’ai affaire. Certainement pas à un humain ordinaire car pour tous ceux peuplant ces terres de Forêt-noire, ces lieux sont porteurs de trop de malédictions pour qu’ils osent ne serait-ce que les contempler de loin.

Nulle trace d’agressivité en sa voix mais pas de véritable chaleur non plus. Althéa avait ses ordres, elle ne devait laisser personne approcher du Puits des Enfers et encore moins le franchir si l’envie lui en prenait. Et reprenant la parole, elle acheva.

- Dites-moi votre nom et je vous dirai le mien…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kassandra
Chevalier d'argent du Serpentaire
Kassandra
Messages : 63

Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
240/240  (240/240)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Jeu 10 Jan - 16:28

Le premier s’est placé en avant, comme pour jouer son rôle. Je ne présumerai de rien, ni de son accoutrement, ni de celui de celle avec qui il se trouve. C’est déjà assez étrange de trouver des personnes dans ce genre de contexte. Rousses ? Nous sommes à présent 2 à l’être. Etrange comme les choses se passent toujours pour le mieux et dans le meilleur des mondes. De meilleur, c’était encore à démontrer. Il fallait certes se battre pour ce qui était bon en ce monde mais là, j’étais juste curieuse.

La dame s’avance, esquisse un sourire que je qualifierai de circonstance mais ne montre rien transparaitre de quelque inquiétude que ce soit. Quelqu’un de valeur et d’une résilience certaine et qui n’a probablement pas été placée ici par hasard. Sa manière de gérer mon arrivée en dit long sur la personne que j’ai en face de moi. J’adore ça.

Et ils sont deux. Car l’autre ne bronche pas, ne parle même pas. Attends un signe ou autre chose sans doute.

Les guerres se font par les hommes, avec ou sans l’aide des dieux. Effectivement, c’était un peu ça. Parfois, l’avidité des mortels, était suffisante pour jeter la discorde et la guerre quelque part. D’autre fois, des desseins plus élevés décidaient pour eux. Mais je ne dis pas plus ni ne relève pas plus ce qu’elle vient de dire, tout juste j’acquiesce en signe de compréhension.  

Elle s’incline avant de préciser tout un tas de choses, volubile, elle imagine sans doute que je comprends et me place dans la catégorie bien particulière des éveillés comme elle dit.

- je me considère comme initiée, tout comme vous pouvez l’être. A ce que je sais, un éveillé ne fait que voir d’un autre point de vue. Un initié en sait assez pour pratiquer.  

Vinrent ensuite les questions, les propos clairs et précis qui me cataloguaient déjà dans la caste de ceux qui savent mais elle me précise bien plus les choses. Oui, ici, la mort a trouvé un barrage. Rien de ce qui était naturel ne pouvait se produire comme prévu. Jusqu’à quand ? Je n’en saurai pas plus, bien qu’ayant déjà été copieusement servi en informations, à moins que je ne me présente.

- De quelle colère ou de quel châtiment les dieux peuvent-ils bien nous faire profiter pour décider de la sorte de l’errance des morts…

Ce n’était pas une question d’ailleurs mais un constat. Jetant un œil autour de moi et plus précisément vers le manoir pour en percevoir l’architecture, je pèse les mots que je vais donner à la suite de mes premiers échanges.

- Les… mortels se méfient et heureusement qu’ils ne viennent pas jusqu’ici. Je ne suis pas certaine qu’ils comprennent ce qu’il s’y passe. Ni que vous ayez le temps ou la patience de leur expliquer. La nature de l’homme est donc bien faite finalement. Pour le reste, effectivement : je ne suis pas ‘’ordinaire, du moins, j’aime le croire. Et puis les superstitions, vous savez, je préfère ne pas y croire, il parait que ça poste malheur.


Rhétorique sur le ton de la plaisanterie, jeu de mot étrange mais réel sur l’impact que pouvaient avoir les superstitions auprès des personnes crédules… Ici, rien n’était illusoire, tout était réel et bien concrèt. Alors c’était d’une certaine façon une manière de teinter les choses d’un grain d’ironie.

- On me nomme Kassandra du Serpentaire… même si j’ai eu l’occasion d’avoir d’autres noms.

Ils pouvaient trouver rapidement qui j’étais avec cette seule information sans que je n’en dire trop ouvertement. Et d’ailleurs, laisser planer le doute ou le non-dit même en situation d’évidence, j’adorais. Pour l’heure c’était à peu près tout ce qu’il y avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Lun 14 Jan - 12:12

[Hrp : avec l'accord de Flagello, je poste avant lui.]

D'innombrables ombres passaient alors que les êtres se rassemblaient en une rencontre qui marquerait sans doute l’avenir des lieux. Les yeux brillants, Althéa ne manquait pas le moindre mot de son invitée. Un véritable plaisir à entendre tant elle s’exprimait avec une grâce certaine. De quoi rendre la suite plus qu’exquise.

- Pratiquer… Je vois ce que vous voulez dire. L’enseignement, l’acquisition de savoirs aussi précieux qu’uniques…

Même si certains possédaient des capacités innées leur permettant d’user de leur cosmos sans jamais mettre de nom dessus. C’était l’un des grands mystères que la spectre avait pu contempler des siècles, des millénaires durant. D’autres dieux avaient usé de leurs influences sur les êtres et les terres, certains se contentant d’inspirations lointaines.

D’autres mots s’ensuivirent, tout aussi intéressants à écouter. Des visions qui plaisaient à la rousse chasseresse sans qu’elle n’en laisse pour autant rien paraître. A ses côtés se tenaient toujours FireWings et Zelphyra, tous deux en attente. La tension, quoique très faible, était bien existante mais aucune véritable agressivité ne flottait encore dans l’air. Seules la Mort et la Vie s’y entremêlaient en un cocktail à la fois sinistre et merveilleux. C’était comme se tenir à la croisée des chemins, juste à quelques pas de l’antichambre de la Mort. Fascinant et terrifiant…

De nouvelles ombres s’éclipsèrent à chaque coup d’œil de FireWings. Pas un seul instant, il n’avait oublié la raison de leurs présences céans.

Puis, enfin, la réponse à la demande d’Althéa tomba…

- Kassandra…

Un prénom porteur de tant de légendes entremêlées de souffrance. Des faits, des images qui repassaient en l’esprit de l’Éternelle Chasseresse. Des images qui remontaient parfois à plusieurs millénaires. Tout était si loin et si proche à la fois. Et puis, quel lien avait cette splendide jeune femme avec celle qui s’était fait jour en sa mémoire. Peut-être aucun, peut-être plus, l’avenir seul le révélerait. Repoussant doucement le lynx femelle de la main, la Rose Infernale s’inclina cette fois en une longue révérence digne du statut éphémère que lui avait offert la somptueuse reine des Enfers.

- Eh bien, enchantée et honorée de croiser une sainte de la déesse Athéna. Nul autre ne porte la constellation du Serpentaire. Asclépios, Esculape… Délicieux vraiment de voir sa porteuse se présenter ici au seuil entre la vie et la mort…

Les Moires étaient décidément joueuses. Amener en ces terres celle qui portait l’armure du plus grand de tous les médecins, fils d’Apollon qui mourut foudroyé par Zeus pour avoir ressuscité les morts. Un signe ou une simple coïncidence…

- Mais permettez-moi de me présenter, je suis Althéa, spectre céleste de l’Etoile des Ténèbres et présentement porteuse de la volonté de notre grande reine, la merveilleuse Perséphone. C’est en son nom que le Puits a été fermé et que nul ne peut franchir le passage menant à l’Outre-monde. Un fait qui marquera la terre sans le moindre doute mais dont seule la Divine Coré pourra décider le terme.

Et se relevant avec grâce, faisant glisser sa longue chevelure de flammes dans son dos, elle termina.

- Ceci devrait quelque peu satisfaire votre curiosité, dame du Serpentaire, même si je doute que cela puisse vous suffire. Aussi dites-moi quelles sont vos intentions, combattante de l’espoir ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kassandra
Chevalier d'argent du Serpentaire
Kassandra
Messages : 63

Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
240/240  (240/240)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Mar 15 Jan - 17:42



- Kassandra…

A l’évocation de mon nom, elle semble en mesurer le poids, l’ancienneté, les aléas qui lui sont associés. Rien de très compliqué à voir, elle ponctue ses phrases avec maitrise et grâce. Elle pense avant de dire. Et d’ailleurs, elle s’incline comme si ce siècle lui était étranger. Pour avoir vu nombre de personnes le faire de cette manière, elle avait peut-être 300 ou 400 ans de retard sur la mode actuelle mais je prenais ceci comme une marque de respect. Voir quelqu’un éduqué est rare par les temps qui courent. Quid d’ailleurs de ceux qui peuvent se prévaloir de sauver l’espoir et finalement d’avoir une culture assez développée pour voir cette nuance ?

La suite ? Elle sait très bien qui je suis, surtout d’où je viens ; J’ai volontairement laissé un peu d’aération dans mes présentations pour voir si elle avait les connaissances pour en savoir plus sans que je ne dise. Et oui, elle sait. Elle est donc liée à la réalité à laquelle j’appartiens.

D’ailleurs, elle connait bien les récits antiques, assez pour voir un parallèle entre ma présence ici et les lieux dans lesquels nous sommes.

- Qui sait après tout ? La curiosité m’a amené jusqu’ici, les traces laissées par cette… altération ne sont pas simples à voir. Et si je n’avais pas eu à passer dans cette région par hasard, je n’aurai rien ressenti du tout.

C’était Perséphone qui avait ordonné quelque chose d’impossible à imaginer. Mon regard se fige un instant lorsque cette information m’est donnée. Même dans l’antiquité, jamais pareille chose n’avait été possible, faite, entreprise même. La situation devait être extrêmement grave pour que telle mesure aient été prise.

- D’ordinaire, je suis extrêmement difficile à impressionner, vous savez. Et même si ça arrive, ce n’est pas dans les premiers échanges avec qui que ce soit que ça m’est arrivé. Là, vous faites très très fort.

Mon regard la fixait, intensément. Surprise, oui, je l’étais, assurément convaincue que le courroux de l’épouse du sombre monarque ne pourrait suffire à réaliser telle entreprise. Pour avoir vécu autant de temps avec et au travers de certaines entités, je savais qu’il ne fallait pas jouer de cette situation comme je le faisais habituellement. Mesure et respects devraient s’imposer à mon attitude, surtout au vu de la personne que j’avais devant moi.

Suis-je satisfaite, rassasié, oui, en fait, assurément. Je n’ose avancer la moindre question car elles auront un prix. Au contraire, contente de ce que j’ai pu apprendre, je m’élance dans une autre forme de débat, plus rhétorique, lié aux connaissances et au savoir des anciens. Elle sert le sombre monarque mais depuis combien de temps ? Voilà quelque chose qui serait digne d’intérêt.

- Aurais-je pu être autant satisfaite en d’autres lieux ? Bien sûr que non. C’est à croire que l’animosité millénaire entre nos royaumes n’existe pas ici vu la célérité avec laquelle vous avez répondu, sans détours. Et je crains que le prix ne soit élevé malgré tout, je n’oublie pas le respect que je vous dois, ni le rang que vous avez. Un simple mot de votre part…

Les prêtres et prêtresses de l’antiquité étaient écoutés. Mortels ils avaient dit-on un lien avec les dieux. Ici, il n’y avait aucun mortel alors il n’y avait même pas à douter qu’une armée de spectres pouvait être à ses ordres. Les âmes, les effluves, on pouvait les ressentir comme jamais dans ce parc. Il y avait cette proximité avec les enfers, certes, mais ce n’est pas elle que je redoutais.

- Mes intentions… il n’y en avait qu’une en vérité : savoir et comprendre. Vous dites que sa majesté Perséphone a scellé cette entrée mais… je n’en ai jamais connue dans ces contrées. Cocyte, Phlégéton, Styx, Achéron, Léthé… tous ces fleuves ont des résurgences terrestres. Et les suivre permet de se rendre aux Enfers.

Regardant le manoir, ma question allait venir, plus précise, nullement liée à la raison de cette obstruction mais plutôt de cette localisation étrange.

- Tout comme les 5 sens, les 5 titans, les 5 traditions… il y avait 5 fleuves pour mener au rocher sur lequel Prométhée recevait son châtiment. Alors pourquoi ici ? Et qu’en est-il des autres accès aux enfers… ?


J’avais du mal à faire le lien entre puits, entrées, morts et vivants. Si les morts ne pouvaient passer, les vivants le pouvaient-ils ?

Revenir en haut Aller en bas
Flagello
Civil
Flagello
Messages : 244

Caractéristiques
Vie Vie:
194/194  (194/194)
Cosmos Cosmos:
210/210  (210/210)
Armure Armure:
0/0  (0/0)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Jeu 17 Jan - 17:36

Comment allait-tourner la situation ? J'étais bien incapable de le dire. En attendant j'accomplissais mon devoir, et m'étais placé légèrement en avant de la Dame au cas où, le tout sans montrer d'agressivité.
Mes yeux de félin observèrent la jeune femme qui venait d'arriver en essayant de sonder ses intentions en faisant confiance à mon instinct animal.

Il m'était malheureusement impossible de me faire une certitude. En attendant je restai immobile, et paisible.
Que pouvais-je bien faire d'autre ?
Je devais simplement me montrer attentif et vigilant, prêt à bondir et agir si le besoin s'en faisait sentir, tout en jaugeant le fait que ma puissance serait sans doute insuffisante pour être véritablement utile dans une bataille.

Je laissai donc les deux dames discuter, et se lancer dans un dialogue dont certain point m'échapper complètement.
Des présentations, puis la suite, et moi dans tout cela je restais aux aguets, et s'il le fallait je ferais un signal à la rose couronnée.

Pour l'instant rien ne prédisait de mauvaises intentions de la part de celle qui se présentait comme Kassandra.
Je décidai alors de marcher lentement autour de ma Maîtresse avec un lenteur dégageant une certaine fascination.
En passant je jetai un regard à l'invisible et qui ne l'était plus pour moi, Dame Zelphyra qui elle aussi semblait avoir mis ses cinq sens à disposition de la vampire.

De mon oeil extérieur à ce qui touchait les affaires de la face spectrale de ma Maîtresse je m'en tenais donc à ce que je faisais actuellement... Puis la discussion dépassait mon esprit.
* Madame... Je n'ai pas l'impression qu'elle soit là avec de mauvaises intentions... * lui dis-je par télépathie en venant m'asseoir à côté d'elle sur sa droite.
Encore fallait-il que je sois dans le vrai... Et cela, seul l'avenir le dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Kassandra
Chevalier d'argent du Serpentaire
Kassandra
Messages : 63

Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
240/240  (240/240)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Dim 3 Fév - 11:50

Peut-être que celui qui l’accompagne sait qu’il doit rester à sa place. Je ne ressens rien de particulier à son encontre si ce n’est une manière étrange de se comporter. Il est aux ordres et en attente. Je le vois presque comme ce que j’étais il y a encore quelques années : un outil, sophistiqué sans doute, mais aux ordres. Conditionné.

Mon regard se tourne vers lui, puis vient le moment où je l’observe, détaillant chacun de ses accessoires et artifices. Qui pouvait-il être avant, de quel pays observait-il le soleil se lever et se coucher, impossible à dire et pourtant il doit avoir à dire.

Je regarde tour à tour mes interlocuteurs dans le silence le plus absolu. C’est la maison qui m’interpelle néanmoins mais je n’en saurai pas plus aujourd’hui. En plus, il serait plus sage que je ne m’attarde pas trop en ces lieux. D’une, d’autres spectres pourraient arriver, de deux, tout ce qu’il se passe au cap Sounion pourrait trouver une conclusion tôt ou tard.

Je me retrouvais ici, loin de mes terres après m’être mise en tête de suivre un Asgardien qui en savait sans doute un peu plus que ce qu’il disait. Il n’était peut-être pas inutile de songer à rentrer à présent.

- Je discuterai volontiers de tout ceci pendant des lustres mais je ne dispose plus de l’éternité pour le faire. Et si ça se trouve, le temps est déjà compté.

Regardant le chemin qui m’avait conduit jusque-là, puis regardant mes deux interlocuteurs, je reprenais ce que j’avais à dire.

- Si les Parques nous mettent à nouveau sur le même chemin, c’est à espérer que ce soit dans les mêmes conditions.

C’était là mes dernières paroles avant que je ne quitte les lieux, nons sans les avoir salué comme il se doit, empruntant le chemin, lentement mais surement, pour une direction connue cette fois.


Revenir en haut Aller en bas
Althéa
Spectre du Vampire de l'étoile céleste des Ténèbres
Althéa
Messages : 337

Caractéristiques
Vie Vie:
163/163  (163/163)
Cosmos Cosmos:
200/200  (200/200)
Armure Armure:
280/280  (280/280)
Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   Lun 4 Fév - 9:52

[HRP : sorry pour le retard, j'ai été un peu débordée irl après mon retour de congés]

Intéressant…

Plus le temps passait et plus cette conversation devenait riche et passionnante. Au fil de ses mots, cette sainte laissait entrapercevoir une infime partie de ses buts. Tout comme la rousse chasseresse, la porteuse de l’armure du Serpentaire jouait sur la valse des mots pour obtenir ce qu’elle souhaitait sans user de la moindre violence.

Un simple mot de ma part…


De quoi la faire sourire avant qu’elle ne baisse doucement la tête en signe d’assentiment. Ne rien dire, juste lui faire comprendre qu’elle était en effet plus que redoutable en ce point précis lié aux Enfers. Le lien avec Perséphone était si fort en cet instant que la spectre n’aurait eu aucun mal à sonner l’alerte…

Un ange passa et la Rose infernale fit signe à son interlocutrice de poursuivre. Althéa n’avait rien à ajouter de plus et il était hors de question de mener la sainte en une connaissance qu’elle conservait avec une jalousie certaine.

- Hum… Les entrées, je comprends que cela vous intrigue tout comme peuvent le faire les paroles d’une pythie pourtant directement inspirée d’Apollon. Les dieux nous soufflent juste ce qu’ils veulent, nous laissent entrevoir ce qu’ils veulent pour des desseins qui ne regardent qu’eux. Des desseins qui deviennent d’office les nôtres lorsque nous endossons une armure ou ressentons un appel auquel nous décidons de nous abandonner. Le choix, nous ne l’avons que le temps d’un battement… Un infime passage dans ce que sera notre vie…

Ou non-vie dans mon cas.

Ces pensées venaient à peine de traverser son esprit qu’Althéa entendait les paroles de Flagello retentir dans sa tête.

" Oui, en effet, elle ne semble pas agressive mais ce n’est pas non plus une raison pour laisser tomber toute méfiance. Ce qu’elle veut apprendre n’a rien d’anodin. Les entrées de l’Outre-monde ne doivent pas échapper aux Enfers. Seuls les défunts doivent les franchir une fois leur heure arrivée. Du moins en temps normal… "

Et glissant un regard à Zelphyra toute proche, elle ajouta pour elle.

" Toi aussi, ma douce Zelphyra, reste calme. Pour l’instant, elle ne voir que comme un simple lynx et non l’être maudit que tu es en réalité. "


Un simple mouvement pour lui répondre avant que la conversation ne reprenne. Un brusque changement annonçant le départ de la jeune femme.

- Qu’il en soit fait selon votre désir. Je ne souhaite point vous retenir en ces lieux mais sachez qu’il n’y aura aucun retour possible en ces terres pour vous. Aussi adieu ou à très bientôt. D’un côté ou l’autre de la barrière, si vous voguez en Enfers, je ne pourrais qu’être là. En un temps incertain mais un jour où l’autre, je serai là, sans le moindre doute…

Et sans autre mot, elle suivit la longue silhouette qui ne tarda pas à disparaître de son champ de vision…

Quelques instants encore, elle guetta le cosmos et la vie de Kassandra jusqu’à ce qu’ils finissent par totalement disparaître à ses sens de vampire. Ceci fait, elle souffla profondément avant de se tourner vers son protégé et protecteur.

- FlireWings… Je viens de recevoir le message de notre reine. En fait, il a traversé mon cosmos et mon esprit alors que cette sainte était encore présente.

Et avançant la main vers lui…

- Le temps de rouvrir le passage est ainsi venu tout comme celui de mon retour aux Enfers.

Puis, lui laissant le temps de comprendre la teneur de ce message, elle acheva.

- Malgré tous tes pouvoirs et tes progrès, tu ne peux malheureusement toujours pas me suivre dans les méandres de l’Outre-Monde. Aussi rentre à Florence. Là, où ta présence sera le plus utile. Et où tu ne risqueras rien se retint-elle d’ajouter. Quant à toi, Zelphyra, tu me suivras sous ta forme de fantôme comme tu l’as toujours fait de-puis qu’Hadès a lancé la malédiction sur toi.

Ouvrir le passage se ferait sans la moindre anicroche. En fait, il l’était déjà depuis l’appel de la merveilleuse reine de l’Outre-monde. Déjà les âmes franchissaient de nouveau le seuil de la demeure, aimantés pour un appel encore plus puissant que celui d’avant la fermeture.

A croire qu’elles souffraient de ne pouvoir se rendre en leurs lieux de souffrance ou de délice.
Toutes ces formes qui se bousculaient presque en un florilège d’éblouissements bleutés. Un spectacle enchanteur qui montrait à quel point les cycles de la Vie et la Mort étaient immuables. La Mort était essentielle à Vie. Et plus que tout autre mortel, Sisyphe l’avait, à son corps défendant, prouvé à enfermant quelques instants Thanatos lui-même, imposant dans la foulée l’importance plus qu’essentielle du dieu de la Mort. Sans lui, le monde aurait fini par sombrer.

Passant la main sur la flore de l’entre-monde, Althéa demeura, un instant, pensive avant de prendre enfin la décision finale.

" A vous tous qui peuplez encore le manoir de Forêt Noire, le temps est venu pour vous de ren-trer au bercail. Le temps de ces tours qui renferme l’un des passages vers l’Outre-monde est révolu. L’ensemble sera détruit et le passage définitivement obturé aux vivants dès que j’aurais pris mon envol. Notre grande reine a toutes les raisons d’être fière de vous. Que l’Hadès vous soit doux, à très bientôt. "

Avec les siens, elle aurait plutôt dit sanglant mais les servantes et gardes n’étaient pas de vam-pires ni des spectres sensu-stricto. Aussi, elle préférait garder une formule un peu plus classique.
Fermant alors ses longs yeux, elle étendit sans un mot les mains, paumes vers le ciel en une attitude aussi grave que gracieuse.

Lentement le son des battements de son propre cœur résonnèrent à ses ouïes comme un chant unique. Un cœur qui n’était même pas sensé battre depuis son entrée dans le monde des Infants de la Nuit. Un cœur dont le chant n’avait rien de commun avec celui des mortels, se rapprochant plus des mouvements de cosmos parcourant son corps.

De plus en plus fort, de plus en plus profond jusqu’à ce que son cosmos n’explose et que le parc se fasse totalement submerger par son énergie rougeoyante. A son contact, chaque pétale, chaque feuille se flétrit puis s'étira avant de se figer finalement en une posture d'éternité. Et tout se poursuivit en un long déploiement en corolle. Un peu comme si l’Etoile des Ténèbres étalait ses longues ailes sur l’ensemble du parc, le changeant en une éternelle œuvre d’art sombre dont la seule vue provoquerait un mélange de malaise et de fascination. Ultime vestige d’une ancienne terre marquée par les dieux…

Puis, soudain, ses ailes se déployèrent et la Vampire Couronnée prit son envol, invitant FireWings à en faire de même. En quelques battements, elle ne tarda pas à atteindre l’altitude désirée. Un instant s’écoula encore avant qu’elle ne fasse exploser à nouveau son cosmos.

Le manoir sous ses ailes avait ainsi définitivement vécu. Le temps de retourner à la terre en un flash cosmique était venu et avec lui la dénomination de la terre qui l’avait portée comme lieu maudit.

Citation :
Le manoir est totalement détruit et le Puits qu'il contenait est désormais totalement inaccessible aux Vivants.

Destruction faite avec la permission de Perséphone

=> Les Enfers
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encerclant l'un des Puits des Enfers... (Plus aucun défunt ne passe, ordre de Perséphone)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le reine des Enfers où le retour du beau temps sur Terre...
» [terminé] The jealous are troublesome to others, but a torment for themselves - Perséphone & Héphaïstos
» Perséphone - Quand la reine des Enfers entre en jeu
» Perséphone, la femme prisonnière des enfers
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Monde des Humains :: Les 5 continents :: Europe-
Sauter vers: