Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Sous la protection d'une étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alfrid
Guerrier Divin d'Oméga le Loup Garou
avatar
Messages : 242


Caractéristiques
Vie Vie:
110/140  (110/140)
Cosmos Cosmos:
80/150  (80/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Lun 12 Nov 2018 - 13:45

=> Sous la protection de la tour de Babel

La situation était de plus en plus complexe. D'un coté, les Asgardiens devaient venger la mort de Ragnar et des attaques que les Spectres ont effectués contre le Royaume. Mais de l'autre coté, l'aura qui entourait les trois Spectres ne pouvait que conduire a de rude combats.

De plus, après avoir été menacé par le Spectre ailés, ce dernier révéla ne pas vouloir réveiller Ouranos.

" - Donc il n'est pas l'ennemie a abattre pour le moment..." songea-t-il en regardant les deux autres. " Mais pourquoi nous mettre face a eux si ce n'est pas pour les battres? A quoi joue le Dieu des Olympiens? Et pourquoi faire appel à nous?" Tant de questions qui se bousculaient dans la tête du Guerrier d'Oméga quand Siegfried leur déclara qu'ils aillaient partir.

Ensuite, tout ce déclara très vite. Les trois Asgardiens quittèrent la zone ou se trouvait les trois Spectres en courant.

Au bout d'un moment, ils s'arrêtèrent pour reprendre leurs souffle. Siegfried demanda comment ils allaient et pendant qu'Alfrid ravalait sa fierté blessé par la fuite, Asbjorn déclara que le Spectre ailés, qui s'appelait donc Kazuki, allait se venger sur Asgard et qu'il fallait prévenir le Royaume.

- Je suis d'accord avec toi, Asbjorn. Mais on ne peux pas partir d'ici sans savoir exactement ce qui se passe ici... en plus, on sait a présent que Kazuki, si c'est bien son nom, n'est pas celui qui veux ouvrir la prison d'Ouranos. Alfrid fit quelques pas. Il faut savoir si d'autres Asgardiens on été obligé de venir ici, comme nous. On ne peux pas rentrer comme ça.

Alfrid regarda les deux Gardiens de Domaines Sacrés, sachant bien qu'ils étaient théoriquement ses supérieurs mais il ne pouvait pas quitter cet endroit sans avoir des réponses.

- Je ne sais pas pour vous, mais je vous propose qu'on continue d'avancer un peu. Si les Spectres nous poursuivent, il vaux mieux ne pas rester ici. Trouvons un point ou l'on pourrait leur tendre un piège afin d'avoir un avantage stratégique. Il soupira un peu. Je dois reconnaître que je ne suis pas doué pour ressentir le cosmos donc si l'un de vous deux veux bien garder son sens de la détection ouvert, ça serait super.

Il regarda ses deux camarades en priant Odin qu'il n'y avait pas d'autres Asgardiens ici. Et surtout que personnes d'autres de leur camps n'allaient mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1504


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Lun 12 Nov 2018 - 19:36






Le Labyrinthe : Rencontre







Alors que vous reprenez votre route, des bruits de bataille et une vague de froid terrible vous parviennent.
Au détour d'un couloir interminable, vous finissez par arriver dans une grande pièce, similaire au cœur d'un temple antique, au centre de laquelle un homme est allongé au sol, trois cadavres de centaures gelés autour de lui.
Le cosmos de l'inconnu est à peine perceptible et sa poitrine s'agite difficilement. Il est donc en vie mais blessé et inconscient. Vêtu d'une simple toge, il porte à la ceinture une bourse similaire à celle que vous avez trouvé en vous réveillant dans le Dédale, ainsi qu'un bracelet autour du poignet sur lequel est gravé un vieillard courbé par le poids des ans.
En regardant de plus prêt les cadavres des équins, vous remarquez que l'un d'entre tiens tiens deux pièces d’orichalque.
Une sortie de l'autre coté de la pièce s'ouvre à vous. Que faire ?


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 414


Caractéristiques
Vie Vie:
165/175  (165/175)
Cosmos Cosmos:
218/228  (218/228)
Armure Armure:
410/420  (410/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Lun 12 Nov 2018 - 21:22

Les premières paroles vinrent d’Asbjörn, puis d’Alfrid, Siegfried les écouta et à son tour entra dans la conversation pour donner son point de vue.

« En effet, il va falloir trouver la sortie mais on n’a pas d’autre choix que de poursuivre dans ce couloir pour l’instant alors ça nous aidera peut être à en apprendre plus »

Le jeune homme gardait pour lui la rancœur du geste inconsidéré de Ragnar qui apportait le fléau sur Asgard, voilà pourquoi il ne parla pas de cet « ami » qui vous veut du mal dont parler Bêta. Il lui fallait aussi tempérer les propos d’Omega.

« Enfin il dit ça mais est-ce qu’on peut lui faire confiance ? Certes il ne nous attaquait pas comme il l’avait dit avant vous savez quoi mais il prétend peut être cela pour arriver à ses fins sans être épuisé avant par de nombreux combats… Tu as raison, avançons ! »

Alpha commença à avancer vers l’inconnu, qu’est ce qui allait leur tomber sur la gueule cette fois ? Un bruit de combat pour commencer puis un air plus froid que jusque là, rien de dangereux pour des enfants des glaces mais cela pouvait provenir d’une attaque cosmique, identifier la source était une priorité maos sans prendre de risques inutiles alors il demanda par télépathie aux deux autres de laisser un écart avec lui histoire que lui seul soit toucher si attaque il y avait au bout de se couloir assez long. Enfin l’ouverture sur autre chose se profilait, le Guerrier Divin passa la tête progressivement avant d’observer que la bataille semblait terminée alors il entra dans la pièce au sol marbré et aux nombreuses colonnes, au milieu de cela, c’était moins sympathique, un homme était inerte et les corps gelés de centaures laissait penser que le malheureux avait eu moins de chance que quatre Ases face a ces créatures… D’un coup, l’asgardien redoubla de vigilance car cela lui semblait louche que le type allongé ait pu y arriver seul, ses copains pouvaient se cacher derrière les colonnades.

Il n’était en rien le chef de ses deux frères d’armes mais il leur demanda télépathiquement de passer sur les côtés de la pièce afin de débusquer d’éventuelles surprises et de ne toucher à rien, une fois fait, ils purent se rapprocher de celui qui était encore vivant mais semblait inconscient alors Siegfried prit ses précautions.

« Salut l’ami, vous m’entendez ? Je vous déconseille de faire semblant d’être inconscient pour nous attaquer alors qu’on ne vous veut pas de mal, on souhaite juste savoir qui vous êtes et ce qui s’est passé ici donc si c’est une ruse innocente, veuillez ouvrir les yeux et tout se passera bien »

Les cartes étaient entre les mains de cet inconnu qui lui aussi avait un bracelet et une bourse semblable à celle apparue à leur arrivée, était-il lui aussi un combattant envoyé là par Zeus, c’était la première analyse que faisait le Dragon bicéphale en restant sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Asbjörn
Guerrier Divin de Bêta
avatar
Rôle : Guerrier Divin de Bêta
Messages : 261


Caractéristiques
Vie Vie:
155/175  (155/175)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
400/420  (400/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Ven 16 Nov 2018 - 12:06

Alfrid fut le premier à répondre. Il pensait, au contraire de son homologue, qu'il fallait rester ici afin d'en apprendre plus. Le labyrinthe n'avait pas encore dévoilé tous ses secrets selon lui, et il avait sûrement raison. Il souleva aussi un autre point : d'autres asgardiens pourraient se trouver coincés ici, au même titre que leur petit groupe. Enfin, il suggéra de tendre un piège aux spectres qui se seraient éventuellement lancé à leur poursuite. Siegfried ajouta que Kazuki avait potentiellement menti en avouant ne pas être ici pour libérer Ouranos. Tant de questions sans réponses.

-Les deux sont liés, selon moi. Nous ne pouvons sortir de ce Labyrinthe sans l'aval de celui qui nous y a mené, je pense. Nous trouverons des réponses, mais nous concerneront-elles seulement ? Certes, des Guerriers Divins peuvent se trouver en ces lieux, mais nous devons garder à l'esprit qu'il peut aussi y avoir d'autres spectres. Que ferons-nous, une fois devant eux ? Devrons-nous les combattre, ou continuer à inspecter tous les endroits que ce Labyrinthe veut bien nous faire découvrir ? Notre ténacité, notre endurance, notre mental : c'est peut-être bien la clé pour nous en sortir sans trop d'encombres, ou au moins, nous en sortir tout court.

Faire abstraction des spectres, voilà ce qu'avait décidé Asbjörn, sans vraiment l'avoir déclaré à haute voix. Seule la seule la survie devait compter dans ce lieu sordide. De toute évidence, des pièges leur seront tendus, multipliés et plus fort seront leurs ennemis, diminués seront leurs forces jusqu'à ce qu'ils puissent au final voir le bout du tunnel. Les spectres n'étaient pour lui qu'une façon plus directe d'arriver à une mort certaine. La façon dont s'était sacrifié Ragnar était étrange pour lui – même si cela lui était compréhensible. Cet amour d'Asgard lui était inconnu. Asbjörn défendra tout de même cette terre, mais seulement cette terre.

Leur avancée avait repris, une fois de plus. Chacun devait se demander, sans se le dire, ce qui allait bien pouvoir leur arriver cette fois-ci.

L'air devenait froid, de plus en plus. Le Guerrier Divin de Bêta soupira et prit une distance avec Siegfried avant même que celui-ci ne le contacte pour lui demander de s'écarter. Le froid et Asbjörn étaient tous deux incompatibles, et le jeune homme se demandait dubitativement s'il en serait autrement dans un avenir proche. C'est alors que le groupe arriva dans une nouvelle pièce. Une très grande pièce jonchée par le corps d'un homme et quelques Centaures.

Aïe. Un second message arriva de la part de Siegfried. Un message qui pouvait s'interpréter comme un ordre. Asbjörn détestait les ordres. Ce dernier fronça les sourcils et croisa les bras. Il ne fit rien de ce qui lui avait été demandé par son frère d'armes. Peu à peu, le Guerrier de Bêta devenait méconnaissable. Où était passé le jeune homme à l'air niais, parfois un peu triste, qui pouvait ravaler sa fierté pour le bien des autres ? Il semblait ne plus être là. Le labyrinthe en était-il la cause ? Commençait-il à le mettre à fleur de peau ?

Alpha entreprit un dialogue avec la personne au sol. Le poignet de cette dernière était cintré du même bracelet que possédait chaque membre du groupe depuis leur arrivée ici, seule la gravure était différente. Mais, Asbjörn était arrivé ici avec trois autres membres de son camp... Ce type était-il vraiment seul ?

-Je vous suggère de faire attention. Il a l'air d'être seul mais n'oublions pas qu'au même titre que les spectres, nous sommes arrivé en groupe. Ce doit être de même pour cette personne. Restons sur nos gardes, si toutefois il nous voudrait du mal...

*Pff, on cherche des réponses mais c'est toujours plus de questions qui nous assaillent...*
Revenir en haut Aller en bas
Alfrid
Guerrier Divin d'Oméga le Loup Garou
avatar
Messages : 242


Caractéristiques
Vie Vie:
110/140  (110/140)
Cosmos Cosmos:
80/150  (80/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Dim 18 Nov 2018 - 15:32

Tant de questions se bousculaient dans la tête d'Alfrid. Pourquoi avaient-ils été envoyé devant les Spectres si ce n'était pas eux qui voulaient libérer Ouranos? Pouvait-on faire confiance a ce Spectre ailé qui s'appelait Kazuki? Il avait dit qu'il n'était pas venu pour libérer Ouranos mais cela pouvait très bien être un mensonge...

C'était ce que proposait Siegfried en tout cas. Alfrid réfléchit avant de remarquer une chose: les 3 Spectres portaient eux aussi un bracelet.

" - Et s'ils étaient la contre leur volonté aussi et qu'ils étaient obligés d'obéir à celui qui les avaient envoyé ici. " songea-t-il avant d'en faire part aux autres.

- Mais s'ils étaient eux aussi des victimes des machinations de notre... convocateur? ils portaient eux aussi un bracelet. Et rien ne prouve qu'on peux partir du labyrinthe avec ce truc au bras. Déclara Alfrid en montrant le sien. Ce genre de chose doit bien signifier quelque chose... Il marqua une pause avant de reprendre. Mais tu as raison Siegfried. On ne sait pas si l'on peux faire confiance aux Spectres.

Pourtant quelque chose d'autre perturbait l'esprit d'Alfrid. Il avait vu les Spectres comme des créatures assoiffés de sang, surtout après avoir ce qu'ils avaient fait à Asgard. Mais la réaction du Spectre qui avait combattu Ragnar le laissait perplexe. Il l'avait déposé devant eux et avait reconnu sa valeur en tant que Guerrier.

" - Serait-il possible qu'il y ai des gens d'honneur chez les Spectres?" songea Alfrid mais ne fit pas par de sa réflexion aux deux autres. Il garda cette remarque dans un coin de sa tête.

Après la discussion, ils se remirent en route, prudent et aux aguets. Mais malgré tout, Alfrid se demanda quel genre de personne pouvait vouloir ramener Ouranos à la vie. Certe, le semi Asgardien n'avait que des connaissances mineurs sur les panthéons des autres pays mais ce nom lui avait déjà été conté lors de soirée à la caserne, par des voyageurs. Il semblait que c'était un ennemie puissant des Olympiens.

" - Mais alors pourquoi mêler les Asgardiens dans ce conflit? Cela n'a pas de sens... Ou alors est-ce à cause de l'alliance entre nos deux camps? " Alfrid grogna en y réfléchissant. " Pas très agréable comme contre partie."

Après un moment de marche, Alfrid remarqua que la température de l'air avait chuté. Il faisait a présent plus froid qu'humide et ce n'était pas pour plaire à tout le monde, au vu de la réaction d'Asbjorn. Alfrid allait demander si Asbjorn allait bien quand ils tombèrent sur un gars allongé sur le sol, inconscient et des cadavres de centaures.

Alfrid voulu s'avancer pour examiner les corps mais il reçut un ordre télépathique de Siegfried. Et même s'il n'était pas dans l'obligation d'obéir, l'idée ne lui parut pas mauvaise.

- "Vu l'état des corps, ils ne bougeront pas, on pourra toujours les examiner plus tard" pensa-t-il en effectuant une reconnaissance rapide.

Pendant ce temps Siegfried alla voir l'homme à terre pour lui parler. Alfrid garda un oeil sur eux, près a intervenir si l'homme envoyait dans les roses le Guerrier Divin.

"- Dans ce labyrinthe, un mec inconscient qui d'un coup se réveil pour nous attaquer, ça ne m'étonnerait même plus..." soupira Alfrid en haussant les épaules. " Faut réussir à sortir de la et vite, et surtout, trouver des réponses à nos questions avant de devenir fou..."
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Civil
avatar
Messages : 3569


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Dim 18 Nov 2018 - 20:13

Totalement épuisé par le combat que je venais de mener contre ces centaures pédants et pénibles, je m'étais mis en tête de piquer un petit roupillon, le temps de récupérer quelques forces.
Mais alors que je commençais à plonger dans l'inconscience bienfaitrice du repos, une voix masculine fusa non loin de moi, m'obligeant de ce fait à entrouvrir un œil contrarié.

On ne peut pas dormir tranquille dans ce dédale pourri ?

Désormais bel et bien éveillé de de fort mauvais poil, je m'assis sur mon séant, le regard à l'affut de ma cible. Une fois repérée, je me relevais pour m'approcher d'un cadavre de centaure, que je repoussais d'un coup de pied rageur. Mon sac de toile enfin libéré de ce poids, je me penchais pour saisir une bouteille dont je bus une bonne rasade, avec délectation. Une fois ma soif étanchée, je la tendis vers le type en armure qui venait de me réveiller.


C'est du rhum, et du bon ! Il en reste au fond de la bouteille pour toi et tes copains.


Tout sourire, j'inspectais d'un regard expert les trois guerriers. Des bracelets, quelques marques de blessures... Intéressant.

Auriez-vous rencontrer quelques résidents de ce labyrinthe vous aussi ? Ces couloirs regorgent de véritables saletés...  Je suis Endymion, au fait. Et vous ? Des Asgardiens, non ?

Si je tenais compte de leurs armures, ces trois là ne ressemblaient pas à des spectres, ni à des Berzekers. Et encore moins à des Saints.
Sans trop m'inquiéter, je m'approchais d'un autre cadavre de centaure pour m'emparer des deux pièces détenues par la bestiole. J'ouvris alors ma bourse pour y glisser mon gain, qui vint rejoindre mes autres acquisitions.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 414


Caractéristiques
Vie Vie:
165/175  (165/175)
Cosmos Cosmos:
218/228  (218/228)
Armure Armure:
410/420  (410/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Lun 19 Nov 2018 - 21:25

L’individu étalé sur le sol répondit à Siegfried par une question qui ne demandait pas de réponse tant elle était inutile, vouloir faire croire qu’il dormait au milieu de cadavres de centaures était sans doute un moyen de justifier un état de fatigue qu’on ne voulait pas admettre. Alpha le regarda se redresser pour passer en position assise afin de faire ses petites affaires en terminant pas boire un coup avant d’en proposer au jeune asgardien.

« C’est gentil mais non merci, pas pour moi mais peut être que mes compagnons en voudront »

Si tel était le cas, ils étaient assez grands pour venir prendre la bouteille, quant à Siegfried, il n’avait pas de réponse à ses deux questions alors que cet inconnu en posait à son tour, cela ne plut pas au Guerrier Divin.

« Juste Endymion… Rien de plus à nous dire sur vous et sur ce qu’il s’est passé ici… Serait-ce possible que vous ayez tué toutes ces créatures à vous seul ? »

Un silence de quelques secondes pour bien analyser la situation car si ce type seul avait pu faire autant de dégât sur des bestioles alors qu’il en avait bien bavé à quatre, il devait être sacrement fort et pourtant, le dragon bicéphale avait du mal à sentir un éventuel cosmos provenant de ce mystérieux homme.

« Ok, vous hésitez peut être à vous dévoiler, je peux comprendre… Alors si ça peut vous rassurer mais je doute que vous ayez besoin de l’être, en effet, nous sommes des asgardiens et nous avons eu aussi à faire à un autre groupe de centaures »

Siegfried croisa les bras en attendant des réponses afin de mieux comprendre qui était celui qui ne semblait pas voir une menace dans la présence du trio nordique au point de ramasser ce qui pouvait lui servir sur les cadavres.

« Autre question, pourquoi tenez-vous à récupérer ces objets, sauriez-vous à quoi ça sert ? »

Voilà les salves de questions lancées, Alpha espérait des réponses détaillées cette fois afin de mieux savoir qui il avait face à lui, ce nom Endymion était assez particulier et pourtant, il ne l’avait jamais entendu jusque là alors pouvoir savoir s’il devait le considérer comme un ami ou un ennemi serait une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Asbjörn
Guerrier Divin de Bêta
avatar
Rôle : Guerrier Divin de Bêta
Messages : 261


Caractéristiques
Vie Vie:
155/175  (155/175)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
400/420  (400/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Mar 20 Nov 2018 - 12:37

[Hrp : Je tiens à m'excuser par avance pour le manque de respect à l'égard de certains personnages que contient ce post. C'est pas de ma faute, c'est l'alcool. Bonne lecture !]

Le bonhomme se releva, plaintif, et l'air éméché. Il écarta de son chemin le cadavre d'un centaure à l'aide d'un grand coup pied, avant de s'emparer d'une bouteille qui ne contenait certainement pas du jus de raisin. Goulûment, il aspira une bonne partie du précieux liquide qu'elle renfermait. Ses manières rappelaient à Asbjörn un invité prestigieux de son ancienne vie qui s'amusait à vider toutes les caves du domaine de son père. Même trois hommes ne pouvaient l'arrêter tellement son amour pour la boisson était puissante. Il eut un petit sourire à l'adresse de cet inconnu lorsque celui-ci proposa un peu de son breuvage à Siegfried.

*Voilà bien une différence. Le vieux Magnusson n'aurait jamais partagé son outre à vin.*

Une fois son identité déclinée, Endymion posa moult questions, puis se saisit des pièces d'orichalque que détenait précédemment l'un de ses malheureux adversaires. Le Guerrier Divin d'Alpha prit la responsabilité de répondre au mystérieux bonhomme, tout en refusant poliment de boire ce qui lui était offert. Pendant ce temps, le froid encore présent dans la pièce finit par convaincre le jeune Asbjörn de se réchauffer du mieux qu'il pouvait – en se frottant vigoureusement les bras –, sans qu'il puisse y parvenir. La boisson offerte par Endymion lui parut finalement la solution idéale.

-Je m'en voudrais de refuser, je vous remercie, dit-il en claquant des dents.

Le guerrier de Bêta prit délicatement la bouteille en y faisant très attention, puis commença par prendre une gorgée. Le rhum fit tousser fortement le jeune homme. Il n'était nullement habitué à prendre ce genre de boisson hautement alcoolisé, mais cela faisait effet, il en reprit deux autres gorgées.

*Pourvu que ça ne me monte pas trop à la tête...*

Oubliant d'en proposer à Alfrid, il rendit son bien à l'inconnu. Doucement mais sûrement, l'alcool prenait sa place. Sans aller jusqu'à voir double, Asbjörn ne se sentait pas très bien, la pièce tournait dans un sens, puis dans l'autre. Avec le peu de lucidité dont il disposait encore, le jeune homme préféra s’asseoir sur le sol glacé, avant de se prendre la tête à deux mains.

*Purée... Pourtant je savais que je ne tenais pas la colle... euh.... l'alcool... Satané froid...*

Bêta ria discrètement de son lapsus avant de voir légèrement flou. Il plissa des yeux pour bien voir ses deux partenaires ainsi qu'Endymion.

*Waaah, je l'avais jamais vu sous cet angle... mais en flou... Siegfried ressemble à une grosse tâche bleu... c'est marrant...*

Il tourna la tête vers les dépouilles de centaures.

-Rolala ! C'est vrai... C'est quand même des saletés ces machins ! Même pas ils ont voulu me parler ! Quels malpolis ! (Il déplaça son regard vers l'endroit d'où il venait.) Roooh ! Et puis ce Jacuzzi ! Euh... ce Zakuzi ?... non c'est pas ça... (Il eut l'air de réfléchir très fort en fermant les yeux.) Ah oui ! Kazuki ! Mais quel enfoiré ! Et que je suis le plus fort, et que je suis le plus beau, et nyanyanya ! C'est pas possible d'être comme ça... (Il fixa Endymion.) Enfin je dis ça... mais j'espère que vous n'êtes pas un spectre... Si c'est le cas je m'en serais voulu de manquer de respect à l'un de vos camarades. (Il commença à rire fort.) Pfff, non c'est pas vrai ! Je ne m'en serais pas voulu, hahaha !

Quel spectacle pitoyable...
Revenir en haut Aller en bas
Alfrid
Guerrier Divin d'Oméga le Loup Garou
avatar
Messages : 242


Caractéristiques
Vie Vie:
110/140  (110/140)
Cosmos Cosmos:
80/150  (80/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Mer 21 Nov 2018 - 21:17

A peine Siegfried avait-il parler au type allongé sur le sol que ce dernier se releva en râlant. Alfrid resta néanmoins sur ses gardes. Car l'homme semblait ne pas avoir peur de voir trois Guerriers Divins devant lui.

" - Soit il n'en a rien a faire de sa vie, soit il sait qu'il est assez puissant pour nous arrêter tout les trois... " songea Alfrid en regardant l'homme étrange. " C'est vraiment le bordel dans ce labyrinthe..."

La bizarrerie de la situation ne s'arrangea pas quand il vit le type sortir une gourde et la leur tendre en déclarant que c'était du Rhum, et du bon en plus. Là, Alfrid ne savait vraiment plus quoi penser de ce type. Allié ou ennemie? Et fallait-il faire preuve de politesse en buvant?

Pendant que le Guerrier d'Oméga était en train de réfléchir, Siegfried refusa de boire mais Asbjorn lui, en prit une lampé avant de la tendre à Alfrid. Devant le regard des trois autres, il la prit, et fit un signe de tête à l'étranger.

- Je vous remercie.

Il bu une gorgée, assez pour que ça le fasse tousser mais pas assez pour que ça lui monte à la tête, comme la bière de la caserne, la fois ou il avait fait un jeu à boire avec ses camarades soldats. Il avait d'ailleurs fini dans l'étable avec deux autres soldats, en caleçons, réveiller par les ordres de son père. C'était la première et dernière fois qu'il buvait de l'alcool, hormis celle-là, bien sur.

Il écouta après Siegfried dévoilé un peu leur aventure dans le labyrinthe à celui qui s'était présenté comme Endymion. Chose qu'Alfrid n'aurait pas fait aussi facilement car rien n'indiquait qu'il n'était pas un ennemie. En plus, si a lui seul il avait vaincu les Centaures, alors qu'ils avaient du se mettre à 4 pour les tuer, cela montrait qu'il était d'un niveau bien supérieur à eux trois.

" - On échappe a un monstre pour tomber sur un autre... La chance n'est pas de notre coté si c'est un ennemie et si c'est un allié, alors on va être un peu mieux préparer à ce que ce maudit lieu nous réserve."

Mais avant qu'il n'ai le temps de parler, Asbjorn, se mit à parler de façon un peu étrange. Il alla même à insulter les Spectres avant de déclarer au nouveau venu qu'il était désolé si ça l'avait blessé. Avant d'éclater de rire en disant que non, il s'en moquait.

Alfrid rigola légèrement. Voir un Gardien de Domaine alcoolisé, c'était une anécdote à raconter à Diana et Amalthia quand ils se retrouveraient.

A cette pensée, l'esprit d'Alfrid s'assombrit. Etaient-elles en sécurités? Et pourquoi était-il troublé devant Amalthia? Il du se faire violence pour ne pas sombrer dans la déprime en se maudissant d'avoir prit de l'alcool alors qu'il était en mission.

- Dis moi, Endymion, as-tu croisé d'autres Asgardiens? Si oui, peux-tu me les décrire? Je crains que deux amis, voir trois, soient aussi ici. Il s'avança, toujours prudemment jusqu'à lui pour lui rendre sa bouteille. Et merci pour la boisson, ton Rhum est en effet très bon mais je préfère ne pas en abuser.
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Civil
avatar
Messages : 3569


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Mer 21 Nov 2018 - 22:17

Devant l'effet que produisit mon rhum sur l'un des guerriers divins, je succombais à une hilarité bon enfant.

Non, mon bon ami ! Je ne suis pas un spectre... Non mais franchement... Tu me trouves une tête de cadavre ambulant ? De toute manière, je suis certain d'être plus beau que ton... Zakuzi ? Kakizu ?

Argument totalement fallacieux, vu mes antécédents. Mais en tant que champion du déni et de la mauvaise foi, je ne pouvais décemment pas reconnaitre mes travers passés.
Comme je m'y étais attendu, ces trois là étaient des guerriers d'Odin l'ennuyeux. Parfait. J'aurais vraiment pu plus mal tomber dans ce labyrinthe. Je me hâtais donc de rassurer les hommes du nord quant à mon identité complète. Je me tournais donc vers le non alcoolique.

Vous ? Je suis seul, tu sais... Pas la peine de me vouvoyer ! Bref... Donc, manière de jouer franc-jeu, je suis l'ancien chevalier d'or du Verseau et tout se dont je me souviens c'est de m'être fait engloutir par un tsunami géant sous les yeux de mon disciple, Rémiel de la Lyre, alors que nous étions au Cap Sounion. J'ai perdu connaissance quand la vague m'a emportée, et je me suis réveillé dans ce dédale maudit, uniquement vêtu de mes habits de civil !

Bien que ces pans de tissu moulants à souhait mettaient en valeur mon physique d'Apollon, cela ne m'aidait pas vraiment en guise de protection. Mais que faire ?

Quand à ces bestioles... Ben, je les ai congelé, tout simplement. Mais elles sont coriaces et j'avoue avoir eu bien du mal. C'est pour cela que vous m'avez trouvé en train de roupiller.

Le guerrier divin ivre continua ses élucubrations, sous mon regard amusé, mais la dernière question du leader me fit tiquer.

Tu parles de ces pièces ? Demandais-je, en en sortant une poignée de ma bourse. Quand je me suis réveillé, j'en avais dix sur moi donc j'ai vite déduits qu'elles devaient avoir une certaine valeur. D'après mes souvenirs, les anciens Atlantes s'en servaient comme monnaie ou pour forger leurs écailles. Je n'en sais pas davantage.

Je tournais alors mon attention sur le troisième larron, qui venait de me rendre ma bouteille, après s'être servi sur mon invitation. Un bon gars, celui là ! Je pris son compliment avec un plaisir évident.

Vous êtes les premiers humains que je croise ici. Désolé de te décevoir. Pas mal de monstres rôdent, mais je suis persuadé que vos amis vont bien. La seule chose intéressante que j'ai vu ici, c'est une sorte d'arche géante grande ouverte, derrière laquelle se trouvait... une autre arche close et un gamin pénible.
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 414


Caractéristiques
Vie Vie:
165/175  (165/175)
Cosmos Cosmos:
218/228  (218/228)
Armure Armure:
410/420  (410/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Jeu 22 Nov 2018 - 15:30

Quand Siegfried entendit Asbjörn partir en couille après avoir semble t-il trop bu de cet alcool appelé rhum, il se dit qu’elle était belle l’armée d’Odin mais que bon, Bêta en avait sans doute besoin pour relâcher la pression car ce dernier n’allait pas bien rien qu’en ayant vu son comportement en entrant dans la pièce, son esprit d’équipe ayant été absent d’autant qu’il ne lui avait pas été demandé de faire n’importe quoi, simplement que chacun assure une tâche pour leur propre sécurité en examinant chaque côté de la pièce.

La réponse d’Endymion à l’alcoolique de service fit pointer un rictus sur le visage du dragon nordique avant que la conversation ne devienne plus sérieuse, enfin des informations sur cet inconnu dont une qui surprit le jeune asgardien. Ensuite, l’ancien Chevalier d’Or du Verseau, indiqua que les cadavres des centaures étaient son oeuvre et que lui aussi avait reçu dix. Pendant qu’Alfrid avait lui aussi le droit à une réponse qui malheureusement n’était pas celle qu’il devait attendre, le gardien du septième domaine analysait ce qu’il venait d’apprendre.

Siegfried enleva son casque puisqu’il ne semblait pas y avoir de risque imminent et cela serait peut être plus respectueux pour celui qui était à l’aise malgré les circonstances.

« Vous… Pardon… Tu dis être un ancien Chevalier d’Or, c’est sans doute très indiscret et peut être blessant de te demander ça mais pourquoi avoir abandonné cet honneur ? En tout cas tu as de bons restes pour avoir réussi à toi seul à venir à bout de ces créatures, certes elles t’ont épuisé mais le principal est que tu sois encore en vie tout en nous permettant d’y voir un peu plus clair »

La question devait être posée même si ce qui allait en résulter pouvait être une vérité comme un mensonge car dans ce lieu, tout allait de travers en révélant les vraies personnalités de chacun, pas toujours beau à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Asbjörn
Guerrier Divin de Bêta
avatar
Rôle : Guerrier Divin de Bêta
Messages : 261


Caractéristiques
Vie Vie:
155/175  (155/175)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
400/420  (400/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Ven 23 Nov 2018 - 12:25

Endymion, grâce à d'habiles paroles qui fit éclater de rire le Guerrier Divin du rhum blanc, eut tôt fait de renier l'hypothèse selon laquelle il pourrait faire partie des spectres. Il se tourna ensuite vers Siegfried pour poursuivre ses révélations qui comprenait, entre autres, son ancienne identité de Chevalier d'Or du Verseau. L'aura glaciale de ce lieu provenait donc du malheureux Endymion qui fut, tout comme le groupe d'asgardiens, envoyé ici contre son gré.

-Waaah ! Un tsunami ! (Il prit un peu de temps pour réfléchir.) Heureusement que j'ai été frappé par la foudre... je ne sais pas nager...

Une information de plus fut délivrée aussitôt : les pièces d'orichalque pourraient être les vestiges d'un peuple appelé « Atlantes ». Asbjörn laissa ses deux compagnons réfléchir sur le sujet, il n'avait vraiment pas les moyens d'émettre un avis alors qu'il tentait de lancer de petits cailloux sur la croupe des Centaures décédés.

-Touché ! cria-t-il gaiement.

Malheureusement – ou heureusement –, pour Alfrid, l'ancien Verseau n'avait pas la moindre information sur la potentielle arrivée d'autres guerriers d'Odin dans ce dédale. Cela laissait entendre que toutes les éventualités étaient concevables : ou ils étaient seuls, laissant les autres en sécurité hors du Labyrinthe ; ou ils étaient eux aussi pris au piège, et possiblement en danger.

-Aaah les gosses... Ils trouvent toujours une solution pour être détestable ! Moi, un jour, j'en ai frappé un ! Mais bon, j'étais un gosse aussi, donc ça compte pas. (Il ria.) En tout cas vous n'êtes pas pénible vous ! Je vous aime bien, et vous êtes rigolo ! (Il leva son pouce en l'air.)

Siegfried tenta de questionner Endymion sur son passé, et plus précisément sur la décision « d'abandonner » son ancienne armure d'or.

-Mais nooooooon ! Il l'a dit le monsieur : il s'est réveillé ici sans son armure ! Il n'a pas dit qu'il l'avait abandonné ! (Il frappa ridiculement le sol.) Olala... Faut que je me lève... Faut que je bouge... (Il se leva difficilement.) Ça vous dit de partir ? On doit faire quoi maintenant ?

Il tituba jusqu'à Siegfried, puis s'appuya sur son épaule.

-Tu viens avec nous l'ancien Verseau ? (Il fit le lien avec son camp, et par la même occasion, sa déesse.) Ooooh ! Je t'ai pas dit, mais Athéna, elle est sacrément jolie ! Elle a une magnifique paire... (Il refoula un rot.) de yeux verts ! [ndr : j'adore cette vanne...] (Il prit un air triste.) Quand je l'ai vu... je me suis dit : « mais qu'est-ce que je fous là, à me les geler en Asgard, plutôt que de défendre une Déesse qui paraît si gentille. », oui parce que je t'ai pas dit, mais qu'est-ce qu'elle a l'air gentille ! Et puis... elle a vraiment l'air d'avoir quelque chose en plus...

Asbjörn eut un regard pensif tourné vers le sol, avant de secouer la tête vigoureusement, comme pour reprendre ses esprits.

-Bon c'est pas tout ça ! C'est par où la sortie ? Qu'est-ce qu'on fait ? Tu sais ce qu'on doit faire ici, Endymion ?

Désaouler serait un bon début en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Alfrid
Guerrier Divin d'Oméga le Loup Garou
avatar
Messages : 242


Caractéristiques
Vie Vie:
110/140  (110/140)
Cosmos Cosmos:
80/150  (80/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Sam 24 Nov 2018 - 1:02

La réponse que lui donna le dénommé Endymion était à la fois celle qu'il redoutait et celle qu'il attendait. Car soit les filles n'étaient pas dans le labyrinthe et donc, il était normal que personne ne les ai croisés. Soit elles étaient dans une partie encore inexploré. Alfrid décida de prendre la première de ses options.

'' - On ne peux pas toujours avoir la malchance... enfin j'espère". Cette pensée fit doucement rire Alfrid quand il voyait la situation actuelle dans laquelle ils étaient. Perdu dans un labyrinthe, avec des Spectres assez puissants pour les vaincre, sans aucunes informations de la ou ils étaient, et l'un de leur compagnon avait été tué... "Oui, la chance va bien finir par revenir de notre coté".

Alfrid écouta en silence la conversation de Siegfried sur l'honneur d'être un Saint d'Athéna et Asbjorn, déjà ivre faire des commentaires sur ce qu'il avait fait étant enfant, puis des remarques forts désobligeants sur la Déesse Ahténa, en visant son physique d'un premier abord avant de rapidement changer la tournure de phrase pour viser ses yeux.

- Personnellement, je n'ai jamais rencontrer la Déesse Athéna. Et j'ai toujours eu une préférence pour les femmes Asgardiennes. Elles ont un caractère bien trempé. Mais bon, chacun ses gouts.


Il écouta attentivement toutes les conversations en ce demandant ce qui pouvait pousser une armure a quitter son propriétaire. Et si elles le faisaient, que devenaient-elles? Retourneraient-elles auprès de leur Dieux respectifs ou ailleurs, en attendant de trouver un autre digne d'elles?  

En ce posant ces questions, il toucha son armure en s'imaginant qu'elle le laissait tomber. Il avait déjà eu dur de la voir en morceaux après son séjour sur Avalon. Alors voir son armure le quitter pour un autre, cela lui serait invivable. Malgré le court temps qu'ils étaient ensemble, il sentait qu'un lien s'était créer entre eux.

" - Endymion ressent-il un vide sans son armure? Mieux vaux éviter de lui en parler afin de ne pas réouvrir de possible blessure..."

Pendant qu'il tergiversait sur la disparition de son armure, Asbjorn s'avança jusqu'a Siegfried pour déclarer qu'ils devaient se remettre en route. Et par la même occasion, il invita Endymion à les rejoindre.

- Personnellement, je n'ai rien contre, il parait que nos camps son allié alors autant mettre à profit cela pour mieux résister aux horreurs qui se trouvent dans ce labyrinthe.
Il s'avança pour proposer son bras à Asbjorn. Un coup de main avant que tu n'ailles embrasser le sol? Il rit tranquillement avant de regarder Endymion. En faite, cela fait combien de temps que tu es ici? As-tu un moyen pour le savoir?
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Civil
avatar
Messages : 3569


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Sam 24 Nov 2018 - 21:29

J'écoutais les propos de ce trio fort sympathiques, les bras croisés et paré de mon plus beau sourire. Ce dernier se mua en un franc éclat de rire lorsque l'ivrogne joyeux répondit à la question de son compagnon concernant la perte de mon armure. Mais je crus toutefois bon d'y ajouter ma contribution.

Comme dit précédemment, je me suis réveillé dans ce dédale, seul, et sans armure. Je ne peux donc rien vous dire de plus à ce sujet. Et vu que nous nous trouvons dans un lieu clos, je suis bien incapable de vous dire depuis quand je erre ici. Bien que ce soit déjà depuis bien trop longtemps à mon gout...

Je haussais un sourcil étonné lorsque l'alcoolique fit une description d'Athéna relativement... tendancieuse. Mais très rapidement, un rictus taquin vint de nouveau illuminer mon visage, alors que je m'approchais du guerrier divin, pour venir plonger mon regard perçant dans le sien.

Je n'ai pas encore eu le privilège de croiser Athéna, mais par nature une déesse se doit de choisir un hôte qui la mette en valeur.

Je coulais alors un regard en biais vers le dernier membre du trio, qui venait d'évoquer sa préférence pour les dames nordiques.

Oh de toute manière, Asgard n'a pas à rougir des beautés qui foulent ses terres. Que ce soit de solides valkyries ou de beaux guerriers aux muscles saillants... Ils ne demandent qu'à s'ébattre dans des bains chauds... J'aime beaucoup votre pays, et les opportunités qu'il propose...

Comme pour corroborer mes allusions, ma main vint se poser sur le bras de l’ivrogne pour brièvement tâter sa musculature. Et ce fut d'un air approbateur que je m'éloignais aussitôt de quelques pas.

C'est avec plaisir que j'accepte votre invitation ! Partons ensemble explorer ce dédale ! Juste au cas où... Je pense être capable de me souvenir du chemin vers la porte gardée par ce sale mouflet. Donc, lorsque vous le voudrez, je vous y amènerais !

HRP : Endymion se joint à votre groupe ! Vous pouvez lancer le dé d'exploration.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1504


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Lun 26 Nov 2018 - 18:58






Sphinx







L’œil torve et suspicieux du Sphinx vous observe. Un mélange de force et la férocité d’une part, et d'autre part l'intelligence, la prudence et la réflexion. Sa légende a traversé les océans, et tout le monde lui reconnait le massacre de Thèbes sur l’ordre d’Héra. Ses pattes de félin sont puissantes et vous comprenez qu’un coup peut vous déboiter la mâchoire. Pourtant, aucune agressivité ne se dégage de la bête. Un sourire espiègle étire ces lèvres.

Ma Lumière éclaire des mondes, pourtant, parfois lorsque l'on me regarde, je n'existe plus. Qui suis-je ?

Une seule solution pour continuer, répondre à l’énigme. Tic, tac, tic, tac le temps presse, et le Sphinx vient de passer sa langue sur ces lippes. Les ossements à ces pattes montrent qu’elle a déjà mangé, mais qui sait, elle a encore un peu de place dans son estomac.


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 414


Caractéristiques
Vie Vie:
165/175  (165/175)
Cosmos Cosmos:
218/228  (218/228)
Armure Armure:
410/420  (410/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Lun 26 Nov 2018 - 21:21

Quelque chose faisait tiquer Siegfried dans les explications de cet homme nommé Endymion, alors que le trio qui redevenait un quatuor se mettait en route pour espérer trouver des réponses à leurs questions, le dragon revint sur le statut du Chevalier d’Athéna.

« Mais… Je comprends bien que ton amure n’était pas là à ton réveil dans ce lieu si étrange mais comment peux-tu dire que tu es l’ancien Chevalier d’Or du Verseau ? Qu’est ce qui te fait dire que tu ne l’es plus ? J’imagine que si j’ai la mienne tout comme mes homologues c’est que nous la portions ou que la force qui nous a emmené là n’est pas la même que celle qui s’est occupé de toi »

C’était vraiment le mot ’’ancien’’ qui intriguait le Guerrier Divin puisque Endymion avait fait part qu’il s’était réveillé sans armure, ce devait être que jusqu’à son arrivée dans ce dédale il était bien le représentant de la onzième maison du Sanctuaire mais en quoi l’absence de l’armure lui indiquait qu’il ne l’était plus ? Peut être le mauvais mot employé ou alors ressentait-il quelque chose qui le poussait à cette analyse, en tout cas ce n’était pas demandé avec méchanceté car le jeune asgardien semblait bien plus embêter de la situation que celui qui l’avait vécu, les apparences pouvaient être trompeuses cela dit et le Chevalier pouvait cacher ses inquiétudes.

Après avoir entendu l’éventuelle réponse, il était certain que Siegfried ne reviendrai pas à la charge sur ce qui pouvait être douloureux pour leur nouveau compagnon d’infortune, il fallait avancer en silence et c’est ce qu’il fit après avoir remit son casque, le couloir emprunté les mena vers une autre créature imposante par sa taille mais aussi sa prestance, le corps semblait être celle d’un animal tel un félin, ses ailes laissaient penser que le tout était un sphinx. Peut importe que ce soit ça ou pas, le principal est qu’il n’avait pas encore attaquer même si cela pouvait arriver à tout moment, des os au sol près de ses pattes n’était pas un bon signe, la bestiole aurait peut être l’idée de refaire son stock et nul doute qu’Endymion serait le plus alléchant, non pas par son physique quelconque mais uniquement parce qu’il n’aurait pas le désagréable effet croquant de son armure pour dissuader la bête de se casser les dents.

Au lieu d’une attaque, ce fut une devinette qui fusa, Siegfried pensa au soleil pour la première partie mais la seconde ne lui semblait pas coller avec cette réponse car la sphère lumineuse disparaissait bien pendant des heures et cela était variable en fonction des saisons mais  en aucun cas il n’existait plus quand on le regardait, encore que sa luminosité aveuglante pouvait donner cette impression. Quoiqu’il en soit, il valait mieux voir si quelqu’un avait une meilleure idée, se concerter était primordial afin de savoir ce que le sphinx avait à offrir en cas de bonne réponse, ainsi le dragon se rapprocha rapidement d’Asbjörn en lui parlant par télépathie

*S’il te plait, ne dit rien tant que tu n’es pas sobre*

En cas de besoin, Siegfried prévoyait de lui plaquer la main sur la bouche pour ne pas qu’il sorte une bêtise car il pouvait être encore sous l’effet de l’alcool.


[HRP : ne sachant pas si on peut avoir la réponse en 1755, je préfère en rester à de l’approximatif]
Revenir en haut Aller en bas
Asbjörn
Guerrier Divin de Bêta
avatar
Rôle : Guerrier Divin de Bêta
Messages : 261


Caractéristiques
Vie Vie:
155/175  (155/175)
Cosmos Cosmos:
195/195  (195/195)
Armure Armure:
400/420  (400/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Mar 27 Nov 2018 - 17:21

Chacun fut surpris à sa façon des propos tenus par le Guerrier Divin de Bêta, mais tous réagirent sans agressivité ni mépris. Ils convenaient certainement tous que les paroles d'un homme ivre ne pouvaient être réprimées dans l'instant, et qu'il valait mieux mettre les choses au clair avec lui plus tard, une fois qu'il sera sobre. Mais revenons dans la continuité de l'action. Alfrid avoua préférer les femmes venant d'Asgard, avec un caractère bien à elles. Endymion acquiesça le fait qu'Athéna devait être fort attirante, car selon lui les déesses se doivent de choisir une enveloppe charnelle qui – n'ayons pas peur de le dire – les rend très agréables à regarder. Aussi, il plussoyait qu'Asgard possédait de très beaux individus, qu'ils soient hommes ou femmes. Il finit par poser sa main sur les bras forts, puissants, virils, extrêmement rugueux, pleins de veines, très beaux, saillants et incomparables d'Asbjörn.

C'était indéniable, le groupe basculait petit à petit dans une discussion de « mecs ». Il ne manquait plus que la bière coule à flots, qu'ils parlent fort, se racontent des histoires grivoises et débattent sur quelle serait la forme et la taille parfaite du corps féminin. Dieu merci (oui mais lequel ?), aucune femme ne se trouvait présente parmi eux. La pauvre aurait sûrement été offusquée par tous ces mots terriblement affligeants et machos – qui de toute façon ne sont pas présents dans la réalité que je vous conte. Bref, la parenthèse est refermée...

C'est avec une joie non dissimulée que l'ancien Verseau accepta de suivre les trois compagnons asgardiens, il proposa même de les ramener à l'endroit où un garnement gardait une porte. Cette dernière proposition n'était pas sans rappeler à Bêta la salle où le Spectre Kazuki était présent avec sa clique. Une destination peu enviable dans l’immédiat. Entre-temps, le Guerrier Divin d'Oméga proposa un appui pour le pauvre Asbjörn qui avait bien du mal à tenir debout tout seul.

-Ne t'en fais pas mon ami ! Je suis sûr de pouvoir y arriver ! Regarde ! (Il s'écarta de Siegfried, perdit l'équilibre, et se rattrapa in extremis sur Alfrid.) Bon, tout compte fait, j'accepte ton aide...

Le groupe reprit sa route, à présent accompagné d'Endymion. Sur le chemin, l'alcool s'évacuait peu à peu, et le gardien du Volcan reprenait ses esprits. N'ayant pas bu une quantité astronomique de boisson alcoolisée, le jeune homme se rappelait de tout de ce qu'il avait pu faire ou dire. Il fut profondément gêné pendant un long moment. Il avait honte. Honte de son comportement, mais également de sa faiblesse face au froid. Pire que tout : il avait dit la vérité. Il avait effectivement vécu l'apparition d'un sentiment étrange à l'instant de sa rencontre avec la déesse Athéna. Il connaissait ce que l'on peut éprouver lorsque l'on tombe amoureux, mais ce n'était pas ça. Alors quel était ce sentiment ? Il l'ignorait.

À cette idée saugrenue d'éprouver une telle affection pour une déesse qui n'était même pas la sienne, il replongea avec tristesse dans son passé : à l'époque où il n'était rien d'autre qu'un homme normal amoureux d'une femme normale.

Leurs pas les menèrent à une créature étrange. De la même famille que les chimères, elle était le mélange de plusieurs animaux, faisant d'elle un puissant adversaire. Alors qu'il titubait encore légèrement, Asbjörn s'écarta d'Alfrid et s’efforça de se mettre en garde, persuadé qu'aucune discussion n'était possible. Pourtant, aucune attaque ne fut délivrée à leur encontre. À la place de ceci, une énigme fut énoncée. La méfiance était tout de même de mise face à cette créature aux pieds de laquelle jonchaient moult os.

La réflexion n'était pas le fort du guerrier de Bêta – comme son titre l'indique –, le pauvre était donc bien dans l'embarras. Immédiatement, un message télépathique lui parvint de Siegfried, qui lui demandait de ne rien dire s'il était encore sous l'effet de l'alcool. Asbjörn soupira. Nullement à cause du contenu du message, qui communiquait une indication de l'ordre du bon sens, mais à cause de ses propres pensées. Maintenant qu'il avait retourné sa mémoire dans tous les sens, il ne pouvait plus penser à autre chose que sa défunte compagne. Tout lui rappelait Liv et ses incessantes mises à en garde, y comprit sur l'alcool. Nul doute que le jeune Bêta avait encore bien du chemin à parcourir avant d'être définitivement soigné de cette perte douloureuse.

*Que penserait-elle de moi en ce moment ? Je ne suis qu'un pauvre abruti...*

Il se torturait l'esprit à chaque nouveau souvenir. Chaque petite erreur qu'il avait pu commettre ne faisait qu'aggraver sa détresse. La promesse posthume qu'il lui avait faite n'avait jamais été honorée. Il s'en voulait de plus en plus.

*Je n'ai pas réussi. Non. Je n'ai même pas essayé. Je n'ai protégé personne. Je me lamente constamment depuis mon arrivée. Je ne supporte pas le froid d'Asgard. J'ai du mal avec ma fonction. Je n'ai croisé que des personnes plus fortes que moi, contre lesquels je ne peux rien malgré tout mon entraînement. Je n'arrive même pas à croire en Odin. Et pourtant... l'armure de Bêta m'accepte. Même Endymion, qui a l'air d'être plus dévoué que moi à sa cause, l'a perdu. Qu'est-ce que ça veut dire ? Je ne comprends rien. Je ne maîtrise rien.*

Sa mâchoire se contracta, ses poings se serrèrent.

*Maintenant, tu n'es même plus là. Je n'en peux plus de ton absence. Je me sens vide à l'intérieur. Je fais de mon mieux pour paraître en vie, pour avoir l'air joyeux, mais je n'en peux plus. J'ai juste envie de mourir, de te rejoindre, et de rester avec toi parmi les étoiles. Parce que de là où je suis, je ne peux pas te parler, je ne peux que t'apercevoir à la nuit tombée, l'heure où tu reflètes ta lumière sur notre terre, avant de disparaître jusqu'au prochain coucher de soleil. Liv, tu es la réponse à mon éternel chagrin...*

Une larme s'écoula le long de sa joue droite avant qu'il ne s'étonne de son raisonnement. Le jeune homme, la gorge nouée, prit le peu de courage qui lui restait, et sans consulter ses compagnons, il répondit au Sphinx.

-Une étoile.

*Liv... serait-ce un de tes signes pour me demander de vivre ? Nous allons le savoir très bientôt...*
Revenir en haut Aller en bas
Alfrid
Guerrier Divin d'Oméga le Loup Garou
avatar
Messages : 242


Caractéristiques
Vie Vie:
110/140  (110/140)
Cosmos Cosmos:
80/150  (80/150)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Mer 28 Nov 2018 - 22:54

La réponse d'Endymion ne fit qu'assombrir l'humeur temporaire d'Alfrid. Sans moyen de savoir depuis combien de temps ils étaient dans ce maudit labyrinthe, les choses pouvaient avoir de nombreuses répercutions.

" - S'ils étaient partis un instant, personne ne se rendrait compte de ce qui se serait passée mais si à l'inverse, le temps dans le labyrinthe n'était pas le même, si par exemple, une minute dans le labyrinthe valait une heure en dehors... Mais je pense à quoi moi?" Alfrid se mit une gifle mentale pour ne pas laisser trop son esprit sombrer.

Heureusement pour lui, la réaction d'Asbjorn le fit sourire et son humeur remonta. Il ne devait pas s'en faire. Après tout, il n'était pas seul et ils allaient surement réussir à trouver un moyen de rentrer à Asgard, tous ensemble.

Il aida donc Asbjorn à tenir debout pendant un moment, content qu'Endymion les accompagnent. Ils s’avancèrent donc dans les couloirs du labyrinthe, passant par des pièces qui semblaient toutes se ressembler pour Alfrid. Au bout d'un moment, le Guerrier d'Oméga se demandait s'ils allaient tomber sur d'autres Guerriers Divins, Saints ou, en espérant que ça n'arrivera pas, des Spectres.

En continuant d'avancer, ils arrivèrent devant une créature qui fit briller les yeux d'Alfrid. Une sorte de chimère, comme dans les légendes que lui racontait sa mère, puis sa grand-mère. Un être qui combinait différentes parties d'animaux, avec un visage humain. Si la créature n'était pas menaçante, Alfrid aurait été fou de joie. Voir enfin des créatures mythologiques, c'était une chance pour lui.

Asbjorn semblait aller mieux et pu marcher tout seul, se mettant un peu devant lui. Alfrid resta tout de même près a intervenir s'il tombait. Histoire de ne pas avoir un blessé, devant la Chimère.

En approchant, la créature déclara une énigme, tout en jouant avec des os sur le sol.

" - Bien, au moins, la légende est vraie, il est carnivore et aime la chair humaine..." songea Alfrid en se grattant la tête. " La chance est vraiment de notre coté en ce moment " ironisa le Guerrier d'Oméga.

Il regarda tout ses camarades, en espérant qu'ils aient une idée. Lui en tout cas, ne voyait pas du tout. Autant le début de l'énigme lui semblait être le soleil mais pour le reste, son esprit n'arrivait pas a trouver une réponse cohérente. En regardant les autres, ils ne semblaient pas avoir d'idées non plus.

Puis, Asbjorn donna sa réponse sans avoir leur avis.

Alfrid allait dire quelque chose quand il remarqua une larme sur la joue de son camarade. Oméga s'arrêta et préféra reporter son attention sur la chimère, en se mettant en position de garde en se tenant prêt à attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Endymion
Civil
avatar
Messages : 3569


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Jeu 29 Nov 2018 - 20:11

Parfaitement à l'aise dans ce groupe hétéroclite, c'est en sifflotant que je les accompagnais dans l'exploration du dédale. Pour être tout à fait honnête, j'avais eu beaucoup de chance jusqu(à présent, et dénué de toute protection sacrée, je pouvais rapidement succomber contre un adversaire coriace, malgré mes indéniables ressources et mon charme naturel.
Ce trio tombait donc à pic pour me servir de boucliers humai...d'alliés ! Oui voila, autant les considérer comme tels. Surtout au vu de leur amabilité à mon égard de parfait étranger.
Ce fut donc de fort bonne humeur, contrairement au guerrier qui avait eu la bonté de partager mon rhum, que je cheminais en si bonne compagnie jusqu'à un monstre mythique : un Sphynx !
Courageux mais loin d'être téméraire, je vins me poster naturellement derrière le dépressif alcoolique, manière de bénéficier d'une entrave entre la bête affamée et moi. Et j'écoutais son énigme, avec une certaine hilarité.
Mon protecteur involontaire laissa fuser une réponse, qui de prime abord me sembla parfaitement logique. Ainsi donc, outre un physique ce bon gars possédait un esprit plus affuté que celui de la plèbe ? Intéressant...
Sans un bruit, je m'approchais de lui pour glisser mes lèvres à quelques centimètres de son oreille.

La vie est bien trop courte pour broyer du noir... Autant être une étoile, brillante et lumineuse, plutôt qu'un feu follet, ne penses tu pas ?

Je me reculais alors, tout sourire.
Oui, ce guerrier divin possédait quelque chose... Un surcroit d'âme ? Seul le temps me le dirait.
En attendant une réponse venait être donnée à la bête. Comment allait-elle réagir ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1504


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Ven 30 Nov 2018 - 17:35






Sphinx







La déception se lit sur ces traits, il soupire, dubitatif. Il grogne, se lève, rugit sur le groupe, fait les cents pas, en méditant. Vous avez réussi l’énigme du Sphinx, il est mécontent. Il s’allonge sur le sol, se laissant tomber lourdement, saisit un os pour se curer les dents et d’un claquement de doigt, vous offre une nouvelle force.

Vous gagnez tous +5 dégâts pour chaque attaque cosmique pour le prochain combat.

Vous pouvez lancer à nouveau le dé d'exploration.




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1504


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   Dim 2 Déc 2018 - 20:43






Le Labyrinthe : Rencontre  







A gauche, en bas, en haut, à droit,  ou peut être bien tout droit, ce n’est pas difficile quand on connait le chemin, mais dans le dédale, il y a encore de nombreux mystère à explorer. Vos pas vous guide, et  vous entendez des paroles, vous connaissez cette voix. Le chemin est tout tracé, ce cosmos, enfin, ces cosmos, n’ont rien d’agressives. Les voix commencent à s’éloigner, il faut faire vite, avant de perdre la trace de vos amis.

Votre aventure se poursuit ici => http://www.saint-anthologie.com/t13134p25-sous-la-protection-de-l-astre-solaire


Vous devez poster au moins deux réponses chacun (une pour votre arrivée, et un pour votre éventuel départ) dans le topic en lien, avant de pouvoir revenir sur celui-ci et ainsi jeter de nouveau le dé.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sous la protection d'une étoile   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la protection d'une étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Soeur Sourire
» «Deux pays, une île sous la protection environnementale»
» Sous la protection de Pantalon, Scaramouche et... [PV Maddy] TERMINE
» Sous la protection de Neptune
» Ondulant sous le vent... [1st entraînement, Nuage de Voile]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Le Labyrinthe-