Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Sous la protection de l'Impératrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Chevalier d'or du Verseau
Chevalier d'or du Verseau
avatar
Messages : 150


Caractéristiques
Vie Vie:
222/222  (222/222)
Cosmos Cosmos:
305/305  (305/305)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Sous la protection de l'Impératrice    Dim 30 Sep 2018 - 9:57






Le Labyrinthe : Arrivée







Vous ouvrez les yeux dans une salle de taille moyenne, uniquement constituée de pierres recouvertes d'algues et de coquillages.
La première chose qui vous marque est la sensation d'humidité ambiante, et un froid qui serait difficile à supporter pour des individus dénués de protection sacrée. Devant vous, s'ouvre un large couloir plongé dans une relative obscurité.
Et alors que vous songez à vous engouffrer dans cette unique ouverture, une voix goguenarde, presque joyeuse résonne dans votre esprit par l'effet d'un cosmos étrange qui semble provenir des murs même de votre point d'arrivée.

Soyez les bienvenus dans ce domaine sacré, inviolé depuis les temps mythologiques. Au cœur du Dédale repose une relique sacrée ayant appartenu à une civilisation disparue. Au moment même où je vous parle, un envahisseur tente de s'en emparer pour la détruire, ce qui causerait un réel préjudice à notre réalité. Vous devez le stopper avant qu'il ne réalise son forfait ! J'use de mes forces pour maintenir une redoutable malédiction sur ce criminel, j'espère que cela vous aidera à le vaincre...

Dans un bruit sourd, une petite bourse émerge du néant et heurte le sol de pierres mal taillées. En l'ouvrant, vous constatez la présence de 10 pièces brutes d’orichalque ! Et quelque chose vous dit que ce trésor risque de vous être fort utile...
Dans un éclat de lumière gelée, des bracelets étranges apparaissent autour de vos poignets, et il vous est impossible de les retirer, malgré vos éventuels efforts. Sur le vôtre, une gravure : celle d'une femme richement vêtue, sur un trône.
Le dédale n'attend plus que vous ! Avant qu'il ne soit trop tard...

HRP : Une fois que tous les membres du groupe ont répondus et choisis un leader, ce dernier devra lancé un dé 10 pour débuter l'aventure.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 77

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mer 3 Oct 2018 - 18:46

La journée était déjà bien entamée lorsque tout partie de travers. Ô, bien que mes premières rencontre avec les Berzekers furent étranges, puisque chacun ayant un caractère et une personnalité propre et étrange. Ma rencontre avec Morgan est réellement celle que l'on peu cataloguer comme des plus banals. Mais le lot d'étrange fait son apparition lorsque dans un déluge d'orages, des plus violents et des plus impromptus, nous frappâmes sans retenus aucune. Les esprits et les corps n'eurent à aucun instant le temps de réagir ; puisque le tout se passâmes en un éclair. Mais ce subterfuge ne s'arrête pas à ce phénomène étrange, car bien que l'orage ne m’occasionne aucune blessure et douleur. Lorsque mes paupières s'ouvrent, mes yeux contemple un paysage totalement inconnu. Soupirant par dépit, je regarde mon corps, comme pour m'assurer que je n'ai effectivement aucune blessure. Mais en époussetant mes avant bras d'une infime poussière. des bracelets apparaissent sur mes poignées, dont le symbole représente une femme parée d'une riche tenue.

Qu'est-ce que ...

Mes pensées s'enrichissent de questions et d'interrogations, jusqu'à ce qu'un cosmos, étrange, à peine perfectible se ressent par-delà les murs de ce labyrinthe. Puis, lorsque mon regard balaie une nouvelle fois les alentours, un bruit presque inaudible concentre mon esprit au centre de la pièce ou je suis présente. Prudente, je reste quelques instants immobile, avant de m'avancer vers ce petit sac, refermant des morceaux d'orichalques. Prenant chaque morceaux dans le creux de ma main gauche, je les fixe un instant, avant de réfléchir aux actions que je dois mener pour comprendre ma présence dans ce lieu. Puis, d'un pas lent et prudent, je m'avance de quelques pas en avant, scrutant du coin de l’œil chaque mouvement. Je suis une médiocre pisteuse, certes, mais traquer sur des kilomètres prend malheureusement beaucoup de temps. Il faut lire les traces, les suivre, parfois les analyser pour bien comprendre. Et à part ce Cosmos étrange, rien ne me permet de suivre une trace tangible.
Revenir en haut Aller en bas
Wagner
Berserker de la Guerre, le cavalier rouge
avatar
Messages : 6569


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mar 9 Oct 2018 - 23:39

Quelques instant auparevent, Wagner était devant Arès en train de discuter, quand soudain un orage éclata. Machinalement, le Berserker regarda par la fenêtre la puissante tempête. Clairement pas naturelle, la pression dégagée donnait un grand sentiment de colère, une chose que Mère Nature ne pouvait pas produire. Soudain, un éclair vint frapper Wagner, traversant l'épais mur sans peine. Impossible de l'éviter et l'impression que cela soit prémédité était d'autant plus forte, qu'il n'y avait aucune raison qu'un éclaire frappe un bâtiment en pierre de cette manière.

Quand Wagner ouvrit les yeux, la première chose qu'il vit c'était une algue, puis l'odeur de l'humidité lui monta au nez. Encore une autre téléportation, mais cette fois ci, la situation lui semblait bien précaire. Il doutait d'une épreuve de son dieu. Le Cavalier Rouge se releva. Son haut était complètement trempé, le garder serait d'une grande bêtise surtout par le froid qui régnait. L'obscurité était intense. Etait-il seul? Non, il sentait d'autres présences, mais le Berserker n'était pas sans défense pour autant... sauf que...

"Merde, mon armure!!!!"

Wagner regarda tout autour de lui, le noir avait envahit l'endroit, mais ce qu'il recherchait se trouvait juste à côté de lui, ainsi que ces épées posé contre le mur de la pièce. Sans attendre, il les revêtit. Un chemin, apriori unique, se trouvait à l'opposé de lui. Le endroit un peu éclairé.

"Humm, la première chose, c'est de voir avec qui je suis avant de me diriger là bas. Il est trop tard pour cacher ma présence."

Alors que Wagner se dirigea sur une présence au hasard, une voix se fit entendre leur demandant de l'aider. Cela puait à plein nez les ennuis et le Cavalier Rouge avait l'intuition que tout n'avait pas été dit. Ceci dit, pour l'instant, il n'avait pas d'autres choix que de jouer le jeu. Un bracelet ornait désormais son poignet comme l'avait dit la voix. Le Berserker se dirigea tranquillement au centre de la pièce. Une jeune femme s'y trouvait déjà. Belle mais dangereuse, sans aucun doute, et s'il fallait une preuve, elle était présente à cet endroit.

"Eh, bien, nous voilà dans un sacré pétrin. Moi, c'est Wagner. Enchanté."

Bien que la Guerrière en face de lui dégageait une impression similaire à lui, ce n'était peut être pas une Berserker d'Arès, il préférait donc dans un premier temps éviter un possible conflit, d'autant plus qu'ils n'étaient pas que tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 104


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
221/221  (221/221)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Jeu 11 Oct 2018 - 23:55

Keken, apéro de l'enfer !
Keken, c'est une marque de bière !
Keken, le chaos dans ton esprit !
Keken, comme un fou tu la brandis !
Héros d'la biture, tu la respectes et la bois.
Elle est plus sacrée que tous les sakés chinois.
Tu n'as qu'un seul but, tu n'as qu'un seul idéal :
Boire de la Keken et te mettre minable !
Tu ne le sais pas encore mais tu es déjà soûl.






Il avait vu son heure venir. Mais visiblement, les dieux en avaient décidé autrement. A peine quelques secondes après son combat contre Siegfried, alors qu'il se pensait mort, il se retrouva quelques mètres en contrebas. Il avait un instant imaginé que Siegfried ou Ragnar allaient l'achever. Mais avant de pouvoir accepter la mort pour la deuxième fois, ou même de pouvoir fuir, il se fit happer par une sorte de vortex étrange, semblable à une pluie d'éclairs. Lors de son voyage court mais intense, chacune de ses blessures se résorbait. Son armure, qui avait quelques fêlures, regagnait tout son éclat. C'était à n'y rien comprendre. Pour le coup, lui qui avait une essence divine et vécut les premiers soubresauts de l'humanité et de la création de l'univers, il n'avait absolument jamais rien vu de tel. Même Dieu était incapable de faire renaître les Morts. Un humain mort doit rester mort. Il n'avait même pas pu rejoindre son maître, Dieu. Il n'avait même pas pu essayer de se repentir. C'était comme si l'Univers lui-même avait décidé de l'épargner, de lui donner une seconde chance. Si vous croyez que juste à cause de ça, il avait décidé de devenir quelqu'un de meilleur, et bien vous avez complètement tort. En étant l'immondice qu'il était, on lui avait accordé la résurrection, pourquoi alors chercher à devenir une bonne personne ? Faut être logique, dans la vie, les cocos.

Il se retrouva dans une salle de taille plutôt modeste, dans laquelle pouvaient tenir quelques individus,  et d'ailleurs... C'était le cas. Deux personnes. Un cosmos qu'il avait tout de suite reconnu, Morrigan, sa maîtresse d'arme, et une autre personne, qui, par contre, lui était totalement inconnue. Un homme, à première vue. Son aura dégageait quelque chose de semblable à lui. Il ne pouvait s'agir que d'un Berserker. Un de plus. C'était cool. Les rangs du Dieu de la Guerre semblaient très vides. Donc une nouvelle tête ne pouvait être qu'une bonne nouvelle !

On se croirait dans une tente de camping le matin, juste après la rosée. Humide. On se croirait à la plonge d'un restaurant asiatique. On se croirait dans un restaurant asiatique, d'ailleurs. Pourvu qu'on y trouve des takoyakis. Le takoyaki, littéralement "pieuvre grillée" est une spécialité d'Osaka se présentant sous la forme de petites boules de pâte cuite, contenant des morceaux de poulpe. TAKO TAKO DAISUKIIIIII ! Dotou no you na mosh pit desu ! Pardon.

Eths s'approcha de ses compagnons du jour, en s'approchant davantage de Morrigan. L'autre, il le connaissait pas, il pourrait être méchant. Déjà que son physique ne l'avantageait guère, manquerait plus qu'il soit méchant. Combo x20. Regardez, j'suis beau comme un Adonis. Ca me permet d'être un connard fini, m'voyez ? Faut savoir équilibrer les choses. Un moche doit être gentil, sinon il ne plaira jamais, et en plus, il s'en donne les moyens. Eths craqua ses doigts. La vache, même ses courbatures avaient disparu. Il faut qu'il demande l'adresse du guérisseur des dieux, parce que c'était du bon boulot.

Un bracelet apparut sur son poignet avec une bonnasse dessus. Y'avait moyen de moyenner avec elle. Dommage qu'elle n'existât sûrement pas. En essayant de le déchirer, Eths se rendit compte qu'il ne pouvait pas l'enlever. Même en y mettant toute sa force. Pire qu'un bracelet électronique.


"Putain on est en taule ou quoi."

Visiblement, ils n'étaient pas à Disneyland, dans l'attraction du labyrinthe d'Alice aux Pays des Merveilles. Il chantonna.

"J'suis en retard, toujours en retard, j'suis en retard, en retard... Tu vas rester sur la touche si tu bouges trop lentement, c'est la course, on a tous du mal à suivre le changement. Poursuivre le mouvement c'est du taf à plein temps. J'suis en r'tard, tout l'temps, comme cette salope de lapin blanc..."

Eths se doutait que personne n'aurait la réf. Mais ça le faisait marrer.

LES VIEUX COMPRENNENT PAS C'QU'IL S'PASSE DANS LA TÊTE DES JEUNES ! ILS SONT PAS ÉLEVÉS PAR LA TÉLÉ PAR LA PLAYSTATION, ILS CONNAISSENT PAS LE RAP, LES PORTABLES, LE SHIT, LA DESPÉ
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1432


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 15 Oct 2018 - 13:19






Centaures








Au détour d’un couloir du labyrinthe, le chemin s’élargit, malheureusement pour vous, il y a un obstacle, enfin plusieurs. Devenus méfiants depuis la bataille à l’occasion mariage du roi Pirithoos avec Hippodamie, ils ne cherchent même pas à comprendre pourquoi vous êtes ici, et ils se cabrent, leurs sabots frappent le sol au point de le faire trembler, leurs poing frappent leurs poitrines pour vous impressionner et vous effrayer. Ils hurlent dans votre direction. Ces créatures brutales et sauvages, sont les centaures de Pholos.

Puissants et armés d’arc, une première salve de flèches est tirée juste à vos pieds. Une invitation à faire demi-tour. Le problème, c’est que derrière vous, il n’y a rien. Il faut avancer, vous devez continuer. Voyant que vous ne reculez pas, les centaures fous de rage, relancent une deuxième salve touchant les deux premiers guerriers : Wagner et Eths

Rafale Mortelle
40 points de dégâts sur Eths et Wagner



Points de vie : XXX
Cosmos : XXX




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 77

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Hier à 20:28

Et moi qui pensait-être définitivement seule dans ce dédale de pierre. Ô, pas que d déambuler seule dans cette étrange enceinte ne me dérange guère, mais face à une surprise on ne peu plus inconvenante, me savoir en présence de deux Berzekers n'est pas quelque chose de si désagréable. Et même si mon attention est et était attirée par autre chose, Je n’en étais pas moins capable d’entendre les bruits de pas des deux Berzekers s'approcher. Alors, muette, le temps de réunir un début d'explications sur notre présence ici-même, je me saisis assez rapidement d'aucunes logique particulière, car aucuns des deux hommes ne se fourvoie d'une franche explication ou d'un descriptif quelconque, même vague. Et comme il faut un début à tous, je tend ma main, la paume grande ouverte vers mes camarades pour leurs décrire oralement ce que cela représente.

Je suis Morrigan, maître d'arme du fléau et je viens de trouver dix morceaux d'orichalques dans un sac, il y a quelques minutes. J'ai été la première arrivée, et à vos comportements, je peux comprendre que vous ne comprenais pas la raison de votre présence ici, ni à ce que va servir ces orichalques.

Fermant ma main, je prends soin de ranger les divers morceaux, bien à l'abri, tout en énumérant de plus belle.

Nous devons notre présence via un tiers, et je me méfierai de savoir le pourquoi de cette action, y compris du lieu ou nous nous trouvons. Quel est le but de notre présence ? somme nous les seuls ?

Un souffle à peine audible s'échappe de mes lèvres, tandis que je fixe le cardinal et lui seul.

De par ton rang, tu es le plus à même de prendre le commandement de notre groupe. Si tu suggère des stratégies ou des idées, je peux les compléter et les suivre si cela n'entrave pas au succès de ce que pourquoi nous sommes ici.

Me murant dans un silence bref. Je me retourne, pour emboîter le pas, parmi ce labyrinthe inconnu. Et au gré d'une marche assurée et lente, nous traversâmes des couloirs, nous arrivons dans un couloir plus large que les précédents, mais la prudence est de mise, peut-être même plus grandissante vis-à-vis de moi. Jusqu'à ce que la situation dérape par l'apparition de divers centaures, au nombre encore inexacte. Et à leurs comportements, je me positionne dans une posture défensive, prête à suppléer à épauler mes camarades, jusqu'à ce que l'assaut des centaures s’enclenche. Et une véritable ruée de flèche s'abat en-direction des deux hommes, sans que je sois prise pour cible, alors. Ne prenant pas encore compte d'une première et véritable coopération, je me lance à mon tour dans un premier assaut.

Arch Geminga. 40 points de Cosmos. Mort

J'élève mon cosmos crescendo et j'étend mes bras vers le haut pour créer un champ sombre avec mon cosmos, cela agit comme un puissant champ magnétique qui attire tout autour de son centre où il est pulvérisé. La sphère est ensuite projeté sur les nombreux centaures, les faisant pulvérisés. Puis, armée de ma fléau, je me projette à vive allure, vers les rares centaures à l'écart, pour les frapper de nombreux coups à l'aide de mon arme. Puis, faisant quelques sauts en arrière pour me retrouver proche de mes camarades, je leurs tend un regard concis et bref.

HP : 197.
CS : 197 - 40 ( Arch Geminga ) = 157.
Armure : 420.

Coups parés : //.
Coups donnés : 40 + 5 coups physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la protection de l'Impératrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alix l'impératrice
» Sysy l'impératrice ?
» Les Shakos français sous l'empire
» Kazuma (renom, honneur, prime)
» Soeur Sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Le Labyrinthe-