Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Sous la protection de l'Impératrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Orion
Chevalier d'or du Verseau
Chevalier d'or du Verseau
avatar
Messages : 177


Caractéristiques
Vie Vie:
152/227  (152/227)
Cosmos Cosmos:
295/305  (295/305)
Armure Armure:
350/420  (350/420)

MessageSujet: Sous la protection de l'Impératrice    Dim 30 Sep 2018 - 9:57






Le Labyrinthe : Arrivée







Vous ouvrez les yeux dans une salle de taille moyenne, uniquement constituée de pierres recouvertes d'algues et de coquillages.
La première chose qui vous marque est la sensation d'humidité ambiante, et un froid qui serait difficile à supporter pour des individus dénués de protection sacrée. Devant vous, s'ouvre un large couloir plongé dans une relative obscurité.
Et alors que vous songez à vous engouffrer dans cette unique ouverture, une voix goguenarde, presque joyeuse résonne dans votre esprit par l'effet d'un cosmos étrange qui semble provenir des murs même de votre point d'arrivée.

Soyez les bienvenus dans ce domaine sacré, inviolé depuis les temps mythologiques. Au cœur du Dédale repose une relique sacrée ayant appartenu à une civilisation disparue. Au moment même où je vous parle, un envahisseur tente de s'en emparer pour la détruire, ce qui causerait un réel préjudice à notre réalité. Vous devez le stopper avant qu'il ne réalise son forfait ! J'use de mes forces pour maintenir une redoutable malédiction sur ce criminel, j'espère que cela vous aidera à le vaincre...

Dans un bruit sourd, une petite bourse émerge du néant et heurte le sol de pierres mal taillées. En l'ouvrant, vous constatez la présence de 10 pièces brutes d’orichalque ! Et quelque chose vous dit que ce trésor risque de vous être fort utile...
Dans un éclat de lumière gelée, des bracelets étranges apparaissent autour de vos poignets, et il vous est impossible de les retirer, malgré vos éventuels efforts. Sur le vôtre, une gravure : celle d'une femme richement vêtue, sur un trône.
Le dédale n'attend plus que vous ! Avant qu'il ne soit trop tard...

HRP : Une fois que tous les membres du groupe ont répondus et choisis un leader, ce dernier devra lancé un dé 10 pour débuter l'aventure.



© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 100

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mer 3 Oct 2018 - 18:46

La journée était déjà bien entamée lorsque tout partie de travers. Ô, bien que mes premières rencontre avec les Berzekers furent étranges, puisque chacun ayant un caractère et une personnalité propre et étrange. Ma rencontre avec Morgan est réellement celle que l'on peu cataloguer comme des plus banals. Mais le lot d'étrange fait son apparition lorsque dans un déluge d'orages, des plus violents et des plus impromptus, nous frappâmes sans retenus aucune. Les esprits et les corps n'eurent à aucun instant le temps de réagir ; puisque le tout se passâmes en un éclair. Mais ce subterfuge ne s'arrête pas à ce phénomène étrange, car bien que l'orage ne m’occasionne aucune blessure et douleur. Lorsque mes paupières s'ouvrent, mes yeux contemple un paysage totalement inconnu. Soupirant par dépit, je regarde mon corps, comme pour m'assurer que je n'ai effectivement aucune blessure. Mais en époussetant mes avant bras d'une infime poussière. des bracelets apparaissent sur mes poignées, dont le symbole représente une femme parée d'une riche tenue.

Qu'est-ce que ...

Mes pensées s'enrichissent de questions et d'interrogations, jusqu'à ce qu'un cosmos, étrange, à peine perfectible se ressent par-delà les murs de ce labyrinthe. Puis, lorsque mon regard balaie une nouvelle fois les alentours, un bruit presque inaudible concentre mon esprit au centre de la pièce ou je suis présente. Prudente, je reste quelques instants immobile, avant de m'avancer vers ce petit sac, refermant des morceaux d'orichalques. Prenant chaque morceaux dans le creux de ma main gauche, je les fixe un instant, avant de réfléchir aux actions que je dois mener pour comprendre ma présence dans ce lieu. Puis, d'un pas lent et prudent, je m'avance de quelques pas en avant, scrutant du coin de l’œil chaque mouvement. Je suis une médiocre pisteuse, certes, mais traquer sur des kilomètres prend malheureusement beaucoup de temps. Il faut lire les traces, les suivre, parfois les analyser pour bien comprendre. Et à part ce Cosmos étrange, rien ne me permet de suivre une trace tangible.
Revenir en haut Aller en bas
Wagner
Berserker de la Guerre, le cavalier rouge
avatar
Messages : 6580


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mar 9 Oct 2018 - 23:39

Quelques instant auparevent, Wagner était devant Arès en train de discuter, quand soudain un orage éclata. Machinalement, le Berserker regarda par la fenêtre la puissante tempête. Clairement pas naturelle, la pression dégagée donnait un grand sentiment de colère, une chose que Mère Nature ne pouvait pas produire. Soudain, un éclair vint frapper Wagner, traversant l'épais mur sans peine. Impossible de l'éviter et l'impression que cela soit prémédité était d'autant plus forte, qu'il n'y avait aucune raison qu'un éclaire frappe un bâtiment en pierre de cette manière.

Quand Wagner ouvrit les yeux, la première chose qu'il vit c'était une algue, puis l'odeur de l'humidité lui monta au nez. Encore une autre téléportation, mais cette fois ci, la situation lui semblait bien précaire. Il doutait d'une épreuve de son dieu. Le Cavalier Rouge se releva. Son haut était complètement trempé, le garder serait d'une grande bêtise surtout par le froid qui régnait. L'obscurité était intense. Etait-il seul? Non, il sentait d'autres présences, mais le Berserker n'était pas sans défense pour autant... sauf que...

"Merde, mon armure!!!!"

Wagner regarda tout autour de lui, le noir avait envahit l'endroit, mais ce qu'il recherchait se trouvait juste à côté de lui, ainsi que ces épées posé contre le mur de la pièce. Sans attendre, il les revêtit. Un chemin, apriori unique, se trouvait à l'opposé de lui. Le endroit un peu éclairé.

"Humm, la première chose, c'est de voir avec qui je suis avant de me diriger là bas. Il est trop tard pour cacher ma présence."

Alors que Wagner se dirigea sur une présence au hasard, une voix se fit entendre leur demandant de l'aider. Cela puait à plein nez les ennuis et le Cavalier Rouge avait l'intuition que tout n'avait pas été dit. Ceci dit, pour l'instant, il n'avait pas d'autres choix que de jouer le jeu. Un bracelet ornait désormais son poignet comme l'avait dit la voix. Le Berserker se dirigea tranquillement au centre de la pièce. Une jeune femme s'y trouvait déjà. Belle mais dangereuse, sans aucun doute, et s'il fallait une preuve, elle était présente à cet endroit.

"Eh, bien, nous voilà dans un sacré pétrin. Moi, c'est Wagner. Enchanté."

Bien que la Guerrière en face de lui dégageait une impression similaire à lui, ce n'était peut être pas une Berserker d'Arès, il préférait donc dans un premier temps éviter un possible conflit, d'autant plus qu'ils n'étaient pas que tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
221/227  (221/227)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Jeu 11 Oct 2018 - 23:55

Keken, apéro de l'enfer !
Keken, c'est une marque de bière !
Keken, le chaos dans ton esprit !
Keken, comme un fou tu la brandis !
Héros d'la biture, tu la respectes et la bois.
Elle est plus sacrée que tous les sakés chinois.
Tu n'as qu'un seul but, tu n'as qu'un seul idéal :
Boire de la Keken et te mettre minable !
Tu ne le sais pas encore mais tu es déjà soûl.






Il avait vu son heure venir. Mais visiblement, les dieux en avaient décidé autrement. A peine quelques secondes après son combat contre Siegfried, alors qu'il se pensait mort, il se retrouva quelques mètres en contrebas. Il avait un instant imaginé que Siegfried ou Ragnar allaient l'achever. Mais avant de pouvoir accepter la mort pour la deuxième fois, ou même de pouvoir fuir, il se fit happer par une sorte de vortex étrange, semblable à une pluie d'éclairs. Lors de son voyage court mais intense, chacune de ses blessures se résorbait. Son armure, qui avait quelques fêlures, regagnait tout son éclat. C'était à n'y rien comprendre. Pour le coup, lui qui avait une essence divine et vécut les premiers soubresauts de l'humanité et de la création de l'univers, il n'avait absolument jamais rien vu de tel. Même Dieu était incapable de faire renaître les Morts. Un humain mort doit rester mort. Il n'avait même pas pu rejoindre son maître, Dieu. Il n'avait même pas pu essayer de se repentir. C'était comme si l'Univers lui-même avait décidé de l'épargner, de lui donner une seconde chance. Si vous croyez que juste à cause de ça, il avait décidé de devenir quelqu'un de meilleur, et bien vous avez complètement tort. En étant l'immondice qu'il était, on lui avait accordé la résurrection, pourquoi alors chercher à devenir une bonne personne ? Faut être logique, dans la vie, les cocos.

Il se retrouva dans une salle de taille plutôt modeste, dans laquelle pouvaient tenir quelques individus,  et d'ailleurs... C'était le cas. Deux personnes. Un cosmos qu'il avait tout de suite reconnu, Morrigan, sa maîtresse d'arme, et une autre personne, qui, par contre, lui était totalement inconnue. Un homme, à première vue. Son aura dégageait quelque chose de semblable à lui. Il ne pouvait s'agir que d'un Berserker. Un de plus. C'était cool. Les rangs du Dieu de la Guerre semblaient très vides. Donc une nouvelle tête ne pouvait être qu'une bonne nouvelle !

On se croirait dans une tente de camping le matin, juste après la rosée. Humide. On se croirait à la plonge d'un restaurant asiatique. On se croirait dans un restaurant asiatique, d'ailleurs. Pourvu qu'on y trouve des takoyakis. Le takoyaki, littéralement "pieuvre grillée" est une spécialité d'Osaka se présentant sous la forme de petites boules de pâte cuite, contenant des morceaux de poulpe. TAKO TAKO DAISUKIIIIII ! Dotou no you na mosh pit desu ! Pardon.

Eths s'approcha de ses compagnons du jour, en s'approchant davantage de Morrigan. L'autre, il le connaissait pas, il pourrait être méchant. Déjà que son physique ne l'avantageait guère, manquerait plus qu'il soit méchant. Combo x20. Regardez, j'suis beau comme un Adonis. Ca me permet d'être un connard fini, m'voyez ? Faut savoir équilibrer les choses. Un moche doit être gentil, sinon il ne plaira jamais, et en plus, il s'en donne les moyens. Eths craqua ses doigts. La vache, même ses courbatures avaient disparu. Il faut qu'il demande l'adresse du guérisseur des dieux, parce que c'était du bon boulot.

Un bracelet apparut sur son poignet avec une bonnasse dessus. Y'avait moyen de moyenner avec elle. Dommage qu'elle n'existât sûrement pas. En essayant de le déchirer, Eths se rendit compte qu'il ne pouvait pas l'enlever. Même en y mettant toute sa force. Pire qu'un bracelet électronique.


"Putain on est en taule ou quoi."

Visiblement, ils n'étaient pas à Disneyland, dans l'attraction du labyrinthe d'Alice aux Pays des Merveilles. Il chantonna.

"J'suis en retard, toujours en retard, j'suis en retard, en retard... Tu vas rester sur la touche si tu bouges trop lentement, c'est la course, on a tous du mal à suivre le changement. Poursuivre le mouvement c'est du taf à plein temps. J'suis en r'tard, tout l'temps, comme cette salope de lapin blanc..."

Eths se doutait que personne n'aurait la réf. Mais ça le faisait marrer.

LES VIEUX COMPRENNENT PAS C'QU'IL S'PASSE DANS LA TÊTE DES JEUNES ! ILS SONT PAS ÉLEVÉS PAR LA TÉLÉ PAR LA PLAYSTATION, ILS CONNAISSENT PAS LE RAP, LES PORTABLES, LE SHIT, LA DESPÉ
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 15 Oct 2018 - 13:19






Centaures








Au détour d’un couloir du labyrinthe, le chemin s’élargit, malheureusement pour vous, il y a un obstacle, enfin plusieurs. Devenus méfiants depuis la bataille à l’occasion mariage du roi Pirithoos avec Hippodamie, ils ne cherchent même pas à comprendre pourquoi vous êtes ici, et ils se cabrent, leurs sabots frappent le sol au point de le faire trembler, leurs poing frappent leurs poitrines pour vous impressionner et vous effrayer. Ils hurlent dans votre direction. Ces créatures brutales et sauvages, sont les centaures de Pholos.

Puissants et armés d’arc, une première salve de flèches est tirée juste à vos pieds. Une invitation à faire demi-tour. Le problème, c’est que derrière vous, il n’y a rien. Il faut avancer, vous devez continuer. Voyant que vous ne reculez pas, les centaures fous de rage, relancent une deuxième salve touchant les deux premiers guerriers : Wagner et Eths

Rafale Mortelle
40 points de dégâts sur Eths et Wagner



Points de vie : XXX
Cosmos : XXX




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 100

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mar 16 Oct 2018 - 20:28

Et moi qui pensait-être définitivement seule dans ce dédale de pierre. Ô, pas que d déambuler seule dans cette étrange enceinte ne me dérange guère, mais face à une surprise on ne peu plus inconvenante, me savoir en présence de deux Berzekers n'est pas quelque chose de si désagréable. Et même si mon attention est et était attirée par autre chose, Je n’en étais pas moins capable d’entendre les bruits de pas des deux Berzekers s'approcher. Alors, muette, le temps de réunir un début d'explications sur notre présence ici-même, je me saisis assez rapidement d'aucunes logique particulière, car aucuns des deux hommes ne se fourvoie d'une franche explication ou d'un descriptif quelconque, même vague. Et comme il faut un début à tous, je tend ma main, la paume grande ouverte vers mes camarades pour leurs décrire oralement ce que cela représente.

Je suis Morrigan, maître d'arme du fléau et je viens de trouver dix morceaux d'orichalques dans un sac, il y a quelques minutes. J'ai été la première arrivée, et à vos comportements, je peux comprendre que vous ne comprenais pas la raison de votre présence ici, ni à ce que va servir ces orichalques.

Fermant ma main, je prends soin de ranger les divers morceaux, bien à l'abri, tout en énumérant de plus belle.

Nous devons notre présence via un tiers, et je me méfierai de savoir le pourquoi de cette action, y compris du lieu ou nous nous trouvons. Quel est le but de notre présence ? somme nous les seuls ?

Un souffle à peine audible s'échappe de mes lèvres, tandis que je fixe le cardinal et lui seul.

De par ton rang, tu es le plus à même de prendre le commandement de notre groupe. Si tu suggère des stratégies ou des idées, je peux les compléter et les suivre si cela n'entrave pas au succès de ce que pourquoi nous sommes ici.

Me murant dans un silence bref. Je me retourne, pour emboîter le pas, parmi ce labyrinthe inconnu. Et au gré d'une marche assurée et lente, nous traversâmes des couloirs, nous arrivons dans un couloir plus large que les précédents, mais la prudence est de mise, peut-être même plus grandissante vis-à-vis de moi. Jusqu'à ce que la situation dérape par l'apparition de divers centaures, au nombre encore inexacte. Et à leurs comportements, je me positionne dans une posture défensive, prête à suppléer à épauler mes camarades, jusqu'à ce que l'assaut des centaures s’enclenche. Et une véritable ruée de flèche s'abat en-direction des deux hommes, sans que je sois prise pour cible, alors. Ne prenant pas encore compte d'une première et véritable coopération, je me lance à mon tour dans un premier assaut.

Arch Geminga. 40 points de Cosmos. Mort

J'élève mon cosmos crescendo et j'étend mes bras vers le haut pour créer un champ sombre avec mon cosmos, cela agit comme un puissant champ magnétique qui attire tout autour de son centre où il est pulvérisé. La sphère est ensuite projeté sur les nombreux centaures, les faisant pulvérisés. Puis, armée de ma fléau, je me projette à vive allure, vers les rares centaures à l'écart, pour les frapper de nombreux coups à l'aide de mon arme. Puis, faisant quelques sauts en arrière pour me retrouver proche de mes camarades, je leurs tend un regard concis et bref.

HP : 197.
CS : 197 - 40 ( Arch Geminga ) + 10 ( Recharge Cosmique ) = 167.
Armure : 420.

Coups parés : //.
Coups donnés : 40 + 5 coups physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
221/227  (221/227)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Jeu 25 Oct 2018 - 22:37

A NEW LIFE BEGINS !
OOOOOOOOHHHHH
DESTROY EVERYTHING !




Des chevals. Oui, chevals. Qui a dit que je devais écrire en français ? Personne. T'es qui pour critiquer mon orthographe ? T'es qui pour remettre en cause l'enseignement que j'ai suivi depuis des années ? Personne, mon gars, personne. Rentre chez toi. Bref, des putain de canassons débarquèrent presque immédiatement après l'arrivée du cardinal et du... il n'en savait rien. Du zigoto, quoi. Morrigan prit la parole. C'est comme si elle se la pétait. Oh, oublie pas que t'es son maître d'arme, femme inférieure. Pléonasme, non ? Femme et inférieur, ça veut globalement dire la même chose, non ? Comme Eths et méga beau gosse, en fait. Quoiqu'il en soit, Morrigan décida, dans ces entre-faits, de laisser le commandement au Cardinal, de par son rang. En gros, seul son rang l'autorise à commander. Donc pour résumer, c'est une brêle, mais on fait avec. T'inquiète, j'te retiens, mon gars.

Malheureusement, les centaures s'attaquèrent à Eths et au petit enfant à côté. Ne pensant pas que leurs flèches allaient l'atteindre, Eths s'était à peine défendu, laissant Wagner se démerder comme un grand. Fallait montrer que t'en avais mon pote, fais un effort. De par un geste de la main, il s'entoura d'une grande barrière protectrice. Certes, un poil tard, si bien qu'une flèche réussit à passer au travers du filet et atteignit le Cardinal de la Calamité. Directement sur son poignet. Pourquoi son poignet ? Et pourquoi pas ? En fait, il avait cherché à protéger son doux visage angélique. Une coulure de sang... coulait le long de son poignet. Un sourire se dessina sur son visage.



Il s'amusa à lécher le sang qui s'écoulait le long de sa peau. Comme dans tout mauvais manga, quand le méchant lèche le sang venant de sa bouche, en mode "bravo, mon gars, mais c'est trop peu pour me battre". Et bien en réalité, c'était le cas. C'était bien joué de la part des centaures, mais trop peu pour abattre quelqu'un de la trempe d'Eths, qui ne l'oublions pas, faisait partie des guerriers les plus puissants de l'armée du dieu Arès.

Cela dit, le Cardinal avait appris, malgré lui, lors de son combat contre Siegfried, qu'il ne fallait jamais sous-estimer son adversaire, car, on ne sait pas de quoi sera faite la prochaine seconde. Pour preuve, il se pourrait qu'une prêtresse du nom de SELENEEEEEE se pointe et donne de l'énergie aux centaures. Eths trouverait ça abusé, ça ferait comme si la prêtresse d'Odin s'était donné comme objectif de lui pourrir la vie. Quoique, vu comment les guerriers divins sont des chiens, ça ne serait pas étonnant.

Le respect a disparu.

Le Cardinal de la calamité intensifia grandement son cosmos et réveilla ses instincts primaires de bête sanguinaire et assoiffée de sang. En posant sur le sol, son casque, qui disparut, il se rua sur les quelques centaures, la colère dans les yeux et la haine qu'il avait envers toutes les créatures hybrides. Il leur asséna à chacun plusieurs coups de poings. Y'en a même eu un qui a eu droit à un coup de boule dans les boules. Y'a pas de raison. Il s'acharna plus particulièrement sur un centaure : celui aux plus grandes oreilles. Il se jeta sur lui, et lui mordit l'oreille droite de toutes ses forces, de façon à la lui arracher. Le troupeau entier se fit bouyaver sévère. Du sang dégoulinait de la bouche du Cardinal apocalyptique, "le plus chelou" comme dirait quelqu'un que je connais.




"SALES HYBRIDES !"

Moches et agressifs. Ils ont rien pour eux. Le Cardinal sortit sa fameuse épée de feu et la laissa monter en température. De plus en plus.

"Pas gentils les chevaux. Vous savez parler ? Possible de me dire ce qu'on fout là, sales bêtes ? Vous voyez cette épée ? Si vous m'répondez pas, je vais vous inséminer avec."

Et faire un élevage. Et les bouffer. En fait, Eths n'attendit pas la moindre réponse et se décida à insérer son épée dans chacun de leur troufion. Comme ça, ils auront le feu au cul. Grâce à son épée, il fit s'abattre une pluie de flammes sur les centaures, au cas où ils n'en aient pas eu assez...


Loukoum et chocolat, j'vous aime putain.






Spoiler:
 

Edit : Saviez-vous que 40 + 5, ça faisait 30 ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 29 Oct 2018 - 15:11






Centaures








Ils semblent insensibles à la douleur, et malgré leur apparence de lourdeur, ils esquivent chacune de vos attaques avec légèreté et vous pouvez entendre un éclat de rire sauvage se moquer de vous. Un de vos compères est totalement inactif, et cela n’a pas échappé au groupe de Centaure. Ils s’éloignent de vous et en quelques secondes, ils lancent la plus forte de leur attaque sur Wagner et Eths de nouveau, les hommes semblent être leur cible favorite. Si vous périssez que va devenir la belle Morrigan entre les mains de ces créatures hybrides ?

Salve Fatale
60 points de dégâts sur Eths et Wagner



Points de vie : XXX
Cosmos : XXX




© Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Wagner
Berserker de la Guerre, le cavalier rouge
avatar
Messages : 6580


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 29 Oct 2018 - 22:54

[hrp: désolé du retard. Semaine chargée et plein d'imprévu. Mais c'est bon, je vais beaucoup plus réactif. Pour ne pas faire trop lourd, je vais aller au plus vite toute de même. Encore désolé]

Wagner était accompagné de deux autres Berserker, tout aussi perdu que lui. L'homme ne s'était même pas présenté et ne semblait pas avoir toute sa tête avec cette histoire de retard. La jeune femme semblait avoir plus la tête sur les épaules, et mieux encore quelques informations. Ces morceaux d'orichalques étaient un point de départ, quand à l'être qui les avait emmené ici, ce n'était clairement pas n'importe qui ou quoi puisque s'en prendre au Berserker au coeur même du domaine de Arès et en sa présence n'était pas une chose à la portée du premier venu.

"J'étais avec Arès dans son château, quand un éclair m'a frappé. Même si c'était par surprise, frapper ainsi en plein domaine d'un dieu..."

Il était inutile de préciser la suite, ces compagnons comprendraient aisément. Certes, Wagner était faible mais là, n'était pas la question, ou plutôt si. Pourquoi les réunir à cet endroit quand on avait le puissance nécessaire pour outrepasser les puissantes défenses du Dieu de la Guerre. Eths et Morrigan ne semblaient pas non plus des premiers venus sans pour autant être surpuissant. Le Cavalier Rouge estimaient qu'ils étaient pas l'élite des berserkers. D'ailleurs...

"Pourquoi réunir uniquement des Berserkers à cet endroit?"

Sa question fut laissée en suspens car quelques choses venaient. A en juger par les bruits de pas, c'étaient montés sur des chevaux. Ils se préparèrent quand finalement, ils furent visible. Pas monter sur des chevaux, mais des centaures. Wagner n'eut pas le temps de réfléchir, une nuée de flèche s'abattit sur lui et l'autre homme, mais pire encore, il lui fut impossible de réagir.

Wagner se retrouva plonger dans la mémoire de son prédécesseurs, celui qui lui avait en partie enseigner et dont l'âme se trouvait enfermer dans la pierre de l'armure. Un temps où l'homme affrontait lui aussi des centaures mais à une époque mythologique. C'était pas le moment, mais

Quand Wagner émergea, il était sérieusement blessé, mais une autre attaque le visait lui et Eths. Tout en lançant sa défense, il réfléchissait. Le Garde du Corps ne pouvait pas savoir si la première série visait aussi Morrigan ou uniquement les hommes, toutefois, si c'était les hommes qui étaient visés, cela était intéressant à savoir. Etait-ce à cause de son sexe, des orichalques, ou autre chose? Le Jeune Homme pouvait toujours demander d'en avoir un au cas où.



Défense
Sphère infernal
Elément: Feu
30 cms
Wagner se trouve au centre d'une boule de feu qui le protège de toute à attaque sur 360°


Wagner reçu de nouveaux dégâts, cela craignait pour lui mais néanmoins il empoigna ces deux épées pour se lancer à l'attaque à son tour. Il découpa à tout ce qui passait à porter de ces deux épées. Eths semblait réellement fou dans sa manière de parler et se battre, même si c'était efficace, enfoncer son épées dans les derrières était plutôt particulier comme méthode. Morrigan avait-elle bien fait de lui donner le commandement? Wagner doutait de plus en plus, et cela faisait seulement quelques instants... Mais l'heure était plutôt à la baston.

Attaque forte
30 cms
Element: Feu
Dragon de Feu
La cosmos de Wagner forme un immense dragon de flamme. Ce dernier saisis la cible dans sa gueule avant de le consumer dans les flammes.
Si subite de plein fouet, votre attaque gagne 10 points d’efficacité

Morrigan, lance nous un orichalque à chacun.


PV: 160 - 40 - 30 =90pv
CMS: 140 - 30 - 30= 80cms
Armure: 280 - 40 - 30 = 210

Coups donnés: 30 + 5
Coups parés: 30
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 100

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Jeu 1 Nov 2018 - 21:47

Quelque peu surprise par le comportement du Cardinal, je me garde de tout commentaire sur sa réaction dans notre combat contre ces créatures. Silencieusement, j'analyse la première ébauche de notre duel contre ces créatures, en parallèle des propos tenus par Wagner et Eths. Et rien ne me permet à élaborer une première stratégie, ou plutôt, une première ébauche au sujet des deux attaques de ces humanoïdes. Pourquoi ne s'attaque t-il donc pas à moi ? Serait-il dût en ma possession de ces orichalques ? Bien qu'à l’écart du duo de Berzekers, j'observe la suite des événements avec minutie, le comportement de chacun, y compris les attaques, pour me permettre d'épauler au mieux mes camarades. Ainsi, je me décide à lancer une première stratégie sur la suite des événements, en posant ma main droite sur le sol, et y murmurer dans un latin impeccable, ma nouvelle attaque.

In tenebris
30 points de cosmos. Ombre.

Semblable aux chiens de l'enfer, je suis apte à invoquer trois Daevas, des créatures surnaturelles pour attaquer mes ennemis. Ces démons d'une autre époque agissent ainsi dans l'ombre et de ce fait rien ne peut en venir à bout. Comme les Hellhounds, les Daevas sont des êtres utilisés par les démons et sorcières comme des tueurs invisibles. Bien qu'ils soient invisibles, les daevas apparaissent comme des ombres humanoïdes. Et leurs donnant l'ordre de s'attaquer aux créatures humanoïdes, je les accompagne brièvement, armer de ma fléau, et je vise les jambes de certaines créatures croisé à mon passage vers Wagner, pour lui donner dans l'une de ses mains, trois orichalques.

Il est temps de savoir si ces créatures ne m'attaquent pas, au sujet de ces orichalques en ma possession. Faute de quoi, nous devrons vite élaborer une défense et une attaque grouper.

Tournant le visage vers Eths, et tout autour de nous, je finis par lui tendre trois orichalques en lui énonçant de vive voix.

Je peux vous défendre que si je suis assez proche de vous deux, ou de l'un d'entre vous. J'ai un pouvoir télékinétique permettant de repousser aussi bien les objets ou les ennemis que les techniques adverses. Mais cette technique ne recouvre pas une zone très large, et à défaut de pouvoir vous défendre en groupe ou individuellement, je tâcherais de restreindre la vivacité de ces choses. Je peux lié par ma magie ces créatures par ma panoplie de sorts. A conditions que vous puissiez donner le tout pour le tout.

Me murant dans un silence, je me retourne, pour faire face aux créatures. Et énoncer plus doucement que précédemment.

Ce qui nous a réunit ici et semble t-il dût au même phénomène d'éclair nous ayant frapper. Bien que se soit le hasard qui est réunit trois Berzekers, je recommande d'agir de concert.

HP : 197.
CS : 167 - 30 ( Plongée dans les ténèbres ) + 10 ( Recharge Cosmique ) = 147.
Armure : 420.

Coups parés : //.
Coups donnés : 30 + 5 coups physiques.


Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
221/227  (221/227)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 5 Nov 2018 - 0:22

It's time to play with fire
Chase the visions from the past
And never stop till the very end

From the womb and through life
We're born and bred just to die
Can we redeem for our crimes?
Tangled and swollen in lies

OBEY!
You are a servant to my will
Part of the system
Swear your loyalty to me
Or pay the price





Lorsqu'il vit les centaures se protéger de leurs attaques, le Cardinal de la Calamité ferma les yeux et se souvint des douces montagnes enneigées d'Asgard, terres sacrées du nord. Malheureusement, les terres d'Epsilon n'étaient pas restées aussi paisibles qu'à l'accoutumée. Même si les deux guerriers n'avaient pas détruit le domaine, il était salement endommagé. C'était dommage. Malgré son aversion pour la création de Dieu, il en est au moins une qu'il appréciait au plus haut point : la planète terre, le système solaire et l'univers dans son ensemble. Il trouvait l'immensité de la création divine plutôt reposante. Il aimait, par moment se perdre dans les méandres de l'univers, pour admirer toutes les créations de son Seigneur Suprême.

"Barnassa, Leutas, Bucella, Agla, Tetragrammaton, Adonaï, Seigneur, Grand Dieu, admirable, secourez-nous.  Tout indigne que je sois, délivrez-moi de tout danger, la mort de l'âme et de celle du corps, des embûches, de mes ennemis tant visibles qu'invisibles... Dieu, Ely, Eloy, Ela, Agla, Adonaï, Sabbaoth..."


Une bulle protectrice entoura le Cardinal de l'Apocalypse, aidé par le Dieu unique de la religion chrétienne. Elle le protégea, malheureusement, qu'en partie, sa jambe droite ayant pris un bon coup, malgré le port de sa cuirasse. Il écouta malgré tout attentivement les deux protagonistes présents dans la même "pièce".

"Très chers guerriers, n'oubliez que peu importe l'ennemi, vous vous battez pour l'honneur de vos rangs. Vous ne devez jamais laisser l'ennemi prendre l'ascendant sur vos vies. Battez-vous pour Arès, gagnez pour Arès."

Il était de son devoir de rassembler les troupes. Même s'il avait été choisi comme "leader" du groupe, il devait en tant que haut dignitaire du grade de Cardinal diriger et encourager ses troupes. Même si son caractère aurait été de leur dire que s'ils échouaient, il allait les traquer jusqu'au bout des enfers pour détruire leurs âmes, il n'était pas nécessaire, en ce moment précis de créer une scission entre les trois guerriers.

"Lucifer... Permets-moi de m'incarner dans tes symboles..."

Le Cardinal sortit de sa poche le chapelet que l'Ange Déchu, le porteur de lumière, Samaël lui donna au sanctuaire, quelques heures auparavant. Sur le sol, sous le troupeau de centaures, apparut le symbole représentant l'Eglise de la Nuit, du Diable : le pentagramme. Une image du bouc noir scintillait au centre de ce dessin satanique. Un son plus que désagréable était audible par tout le monde dans l'assemblée. Comme une musique sortie tout droit des ténèbres. N'importe quel être doté de conscience se sentirait oppressé et souhaiterait devenir sourd plutôt que d'entendre ces sons diaboliques. Au-dessus d'Eths apparut une planète beige, identique à Venus, appelée aussi l'Etoile du Matin, der Morgenstern, the Morningstar.... Un autre nom de Lucifer. Sur cette planète, la pression est presque cent fois supérieure à celle de la planète Terre. La température, proche des 400°C, la vitesse des vents atteignant 100m/seconde, ce qui permet à l'atmosphère de tourner autour de la planète en quatre jours seulement, tandis que la rotation de la planète sur elle-même est de 243 jours. Si la planète Terre avait ce phénomène, nous aurions des vents de plus de 80 000 km par heure. Eths avait pour volonté de faire vivre toutes ces conditions aux centaures ici présents. Le visage d'Eths devenait de plus en plus animal, ressemblant de plus en plus au bouc, Samaël, nom originel de Lucifer...


"Tuons ces êtres d'abord, Morrigan. Montrons à ces hybrides de quoi est capable l'élite du régiment de la Calamité."


Les yeux du Cardinal devinrent rouge sang... Avant qu'il n'attaque, d'un simple mouvement de la main droite, les centaures étaient traversés de plusieurs lames. Le Cardinal utilisait sa capacité à dépasser la vitesse de la lumière afin de frapper les hybrides.

"Morgenstern !"








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 5 Nov 2018 - 17:26






Centaures








Le dragon de feu, commence à faire de nombreux dégâts dans les rangs des centaures, les chiens de Morrigan se promènent parmi les corps ensanglantés les hybrides.
L’attaque satanique semble achever le groupe qui est dispersé. Malgré cela, les centaures tapent du pied sur le sol, et la colère montent à nouveau, leurs yeux sont injectés de sang et la bave coule de la commissure de leurs lèves. Les arcs tendus et bandés, armés de plusieurs flèches, ils vous visent avant de foncer sur vous pour vous écraser sous leurs sabots.

Rafale Mortelle
40 points de dégâts sur Morrigan et Wagner



Points de vie : XXX
Cosmos : XXX




© Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Wagner
Berserker de la Guerre, le cavalier rouge
avatar
Messages : 6580


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mer 7 Nov 2018 - 23:56

Wagner reçu trois orichalques dans sa main, Morrigan avait apparemment eu la même idée. Restait connaître le résultat. Les trois Berserkers n'étaient pas sans défense, ni dépourvu de ressources, l'effet de surprises n'étaient plus présent, la jeune femme proposait même une ébauche de plan. C'était une entrée en matière un brun mouvementé pour le Cavalier Rouge mais il lui en fallait un peu plus, enfin pas beaucoup plus non plus, toutefois le nombre d'ennemis descendait rapidement.

"Nous verrons bien ce qu'il en est exactement s'ils arrivent à se regrouper."

Wagner n'arrivait pas à cerner Eths. Ce dernier avait réellement un comportement bizarre, notamment sa manière de parler et à qui ils faisaient appel. Le Dieu Unique, celui du Christianisme, vu les mots en latin. C'était étrange de faire appel à cet être quand on était sous la direction d'un autre dieu. Tout comme faire appel à Lucifer, ce qui était un contradictoire. Cela rappelait quelques souvenirs de son enfance, mais rien de plus. Pour lui, cette religion n'avait pas plus aucun intérêt depuis ce fameux jour. On pouvait néanmoins lui accorder une efficacité redoutable. Que cela soit en défense ou en attaque, leur chef d'équipe faisait un carnage tout en les encourageants.

Les troupes ennemis eurent de nombreuses pertes, mais finalement, ils purent se regrouper de nouveau et lancer une nouvelle attaque. Wagner était de nouveau la cible, ainsi que Morrigan... On pouvait écarter le sexe des personnes visées définitement, pas totalement les Orichalques.

De nouveau Wagner se protégea et laissa encore faire le dragon faire le ménage. Ces forces le quittaient, il ne lui restait plus beaucoup de cosmos. Ces épées tranchaient et empalaient heureusement toujours ces animaux mythiques. Même si son pouvoir lui faisait défaut, le Cavalier Rouge était d'abord un épéiste, tant qui lui restait un peu de vie, ces lames danseraient dans le sang.


PV: 90 - 40(Rafale mortelle) + 30 (défense) =80pv
CMS: 80 - 30 - 30 + 20 (recharge cosmique du tour précédent + celui là)= 40cms
Armure: 210 -10 = 200

Coups donnés: 30 (Dragon de Feu) + 5 coups physiques
Coups parés: 30
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Jeu 8 Nov 2018 - 0:02






Centaures








Finalement le dragon de feu de Wagner réduit à néant les efforts des centaures. Les survivants s'enfuirent à travers le dédale pour disparaitre dans l'ombre. L'un fait tomber une bourse contenant 6 pièces brutes d’orichalque.


Fin du combat, n'oubliez pas votre regen divine et lancer des dés pour continuer votre aventure




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Jeu 8 Nov 2018 - 0:12













Au détour d’un couloir, une silhouette tapis dans l’ombre vous bloque le passage. Son aura écrasante vous fait stopper net votre course folle dans le Labyrinthe. Rien de saint n’émane de cette ombre.

Elle avance dans la lumière et le dieu de la mort se révèle. A l’aise dans cet endroit, le froid et l’humidité ambiante ne semblent pas l’attendre. Le peu de lumière présente semble être aspirée par la Kamuis de la divinité. Un rictus se dessine sur ses lèvres. Il n’est nullement impressionné par votre groupe, et avance d’un pas sur et déterminé.
Le fils du Nyx ricane, il se moque ouvertement de vous. Comment ose-t-on-lui proposer des adversaires tels que vous ? Vous n’êtes que des insectes, stupides humains, insipides !

Son visage reste impassible, il emmagasine petit à petit son cosmos, vous comprenez que l’attaque va être brutale. Affronter la mort en personne, un sacré défi pour tous guerriers qui se respectent. Le combattre, c’est atterrir aux enfers directement, mais n’oubliez pas, vous avez une mission à accomplir, l’empêcher d’obtenir la relique sacrée. Vos alliés parcours comme vous, ce terrible Labyrinthe, et qui sait les épreuves qu’ils ont rencontré, vous ne pouvez pas les abandonner.

Sans plus attendre, il sauta sur le plus fiable du groupe et le crible de plusieurs coups d’une violence inouïe.

Quel plaisir de pouvoir déchiqueter vos corps misérables créatures

Fire of the Hells


Point de vie :XXX HP
Points de cosmos XXX-40


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 100

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Dim 11 Nov 2018 - 20:14

Je n'eusse le temps d'aider mes compagnons, que le corps des nombreux centaures, tombent lourdement au sol. Une victoire au goût étrange, car aucune raisons m'est parvenu, sur la raison de cette interposition de ces créatures, au travers de notre route. Approchions nous d'un trésor ? D'une magie ancienne ? tant de questions qui naissent dans mon esprit, mais qui très vite, est balayé par l'énergie croissante d'une présence, qui se dévoile, au travers de notre périple au sein de ce labyrinthe. Cette force, écrasante, omniprésente, et sans limite par mes capacités, me rappelle l'énergie d'Arès, et ses enfants. Serait-ce une divinité ? Muette, je perçois une forme de fascination par tant de pouvoir contenu par une simple entité. Cette puissance parmi Arès, et Harmonie, m'avait permise de rentrer dans le rang, parmi les soldats d'Arès. Mais cette puissance qui se perçoit devant nous, à ce quelque chose d'aussi terrifiante. Au parfum de mort. Oui, la mort entoure cette silhouette et cette force. Alors, face à la rapidité de son attaque sur Wagner, je ne parviens qu'à réagir partiellement. Suffisamment en tout cas, pour me permettre de me concentrer totalement dans la bataille et à m'employer dans un nouvel assaut.

Arch Geminga.40 points de cosmos. Mort.

Il est temps de donner le tout pour le tout, en m'employant, à donner le peu d'énergie qui me reste. En élevant mon cosmos et en étendant mes bras vers le haut pour créer un champ sombre avec son cosmos, cela agit comme un puissant champ magnétique qui attire tout autour de son centre où il est pulvérisé. La sphère est ensuite projeté sur notre cible commune, la faisant pulvérisé. Puis, profitant d'une relative ouverture. Je m'exécute à courir vers l'étrange inconnu, armée de mon arme, pour lui administrer cinq coups sur ses deux jambes, espérant ainsi, le faire, flancher à terre, pour que mes camarades, achève l'ennemi. Reculant donc, après mon assaut, je reste derrière les deux autres Berzekers, à l’affût d'un indice, susceptible de mieux vaincre l’adversaire.

HP : 197 - 10 = 187.
CS : 147 + 70 + 5 ( Recharge Cosmique ) - 40 ( attaque cosmique ) + 5 ( Recharge Cosmique ) = 187.
Armure : 420 - 10 = 410.

Coups parés : 30 points.
Coups donnés : 40 + 5 coups physiques.


Dernière édition par Morrigan le Ven 16 Nov 2018 - 16:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
221/227  (221/227)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 12 Nov 2018 - 2:38

Nothing, just nothing,
Nothing will wipe this heart out
And no one, just no one, no one will break this frontline
We are, we are, we are the final ones
We are, we are the, we are the final resistance

We're fighting to the last
Driven by the hate evoked in us
No one will surrender
A storm will break the silence
This storm will break the silence



Les centaures étaient vaincus. Vingt culs, aussi. Plus ou moins. Les coups successifs de Wagner, Morrigan et Eths avaient eu raison d'eux. Et contre toute attente, c'était le plus faible qui réussit à vaincre les derniers centaures encore debouts. Visiblement, il avait un pouvoir bien plus puissant qu'Eths ne voulut le croire. Tant mieux,  les rangs d'Arès étaient donc remplis d'hommes et femmes puissants. C'était tout ce qui comptait. Malgré cette victoire, Eths ne comprenait toujours pas ce qu'ils foutaient là. Dans un labyrinthe, des centaures... C'était incompréhensible. Normalement, dans le labyrinthe, c'était un minotaure qu'il fallait rencontrer. Au pire, Viktor Krum, Fleur Delacour, Cédric Diggory et Harry Potter. Au pire du pire. Mais pas des centaures. C'était à n'y rien comprendre. Le Cardinal se demandait même s'ils étaient les seuls dans ce labyrinthe. Peut-être que d'autres amis berserkers étaient eux aussi prisonniers de ce trou paumé.


Six pièces d'orichalque tombèrent à terre. Eths s'empressa de les ramasser. Il ne faudrait pas qu'un ennemi les ramasse avant eux. On ne sait jamais de quoi le futur sera fait. Peut-être que cet orichalque pouvait permettre aux trois de réparer leurs armures ou alors d'organiser un commerce de métaux précieux ? Le cours de l'orichalque est assez haut mais fluctuant en ce moment. Faudrait pas passer à côté, et manquer de se faire des couilles en or. Le cardinal les mit dans sa poche arrière, ce qui ne manquait pas de faire une bosse à son joli petit boule qu'on rêverait de croquer.


Ils avancèrent tous les trois dans le labyrinthe, une fois les petits chevaux massacrés. Avant de suivre le chemin qui s'ouvrait à eux, le Cardinal de la Calamité s'accroupit au niveau d'un centaure. Ils n'étaient que des hybrides, de bêtes créatures, qui n'étaient guidés que par leur instinct bestial. Eths vouait tout de même une certaine fascination pour toutes les créatures que le Seigneur pouvait créer, aussi anormales soient-elles ! Il sortit une fiole de la poche avant de son veston, sous sa cuirasse. Il plongea son poing à l'intérieur de la cage thoracique d'un des centaures, qui geignait au sol, pas tout à fait mort, bien malheureusement pour lui. Il trifouilla quelques secondes et lui arracha le coeur qui battait encore. Tout doucement, certes, mais il battait encore. Il était chaud. Bien plus chaud qu'un coeur humain. Les centaures ont donc une température corporelle supérieure à celle des humains. C'était intéressant à noter. Il écrasa de sa main droite le coeur au-dessus de sa tête et se laissa asperger du sang chaud de l'hybride. Il sentait la rage dans ce sang, la rage dans cette chaleur. Le sang de la créature était bien plus foncé que celui d'un être humain. Comme quoi, ils sont assez différents. Le visage d'Eths était rouge. Simplement deux ou trois centimètres carrés n'avaient pas été recouverts par le liquide vital. Dans le coeur, il restait encore un peu de sang. Assez pour en boire une gorgée, ce que fit le Cardinal.






Il n'était vraiment pas comme tout le monde. Il avait beau être semblable à un Homme, il était extrêmement bestial dans sa manière d'agir. Comme s'il rassemblait à lui seul, tous les travers de l'humanité. Espiègle, agressif, méchant, cruel, jaloux, impulsif, grossier, irrévérencieux, bref tout. Il était l'ennemi parfait, même pour ceux de son camp. Il n'éprouvait aucun remord à torturer, même ceux qui étaient sous son commandement. Il n'hésitait jamais à se battre, même contre ceux qui étaient censés le diriger. Il s'en fichait. La plupart des êtres présents sur cette Terre n'était que des humains. Et lui, il était bien au-dessus des humains. Il était la création d'un Dieu, du Dieu. Dans une certaine mesure, il était le frère de Samaël, soit Lucifer, d'Aménadiel, et de tous les Anges des cieux. Il n'était pas frère de rang, car il était loin d'être un ange, mais il a été créé dans le même but, créé avec la même essence : celle de Dieu.


Une fois délecté du sang de l'hybride, Eths sentit son énergie cosmique se décupler. Il sentait qu'il regagnait toutes ses forces. (+70 CS, Régénération Divine). Il en avait presque trop. Et malgré tout, la réussite était son objectif premier, à cet instant précis. C'est pourquoi, par une légère explosion, il en fit don à ses deux camarades. (Morrigan : +70 CS ; Wagner : +70 CS; Régénération Divine). Il est dit que le sang de centaure est un poison pour l'homme. Visiblement, pas pour tous les hommes. Ceux dotés de cosmos, eux, n'éprouvaient pas cette toxicité. Il profita des quelques gouttes de sang qu'il restait dans ce pauvre coeur, qui avait changé de couleur, qui était devenu bien plus rose, car presque vidé de tout son fluide, pour remplir sa fiole. Lui qui aimait faire des expériences, les dernières gouttes de sang d'un coeur de centaure pouvaient s'avérer utiles dans quelques circonstances. De plus, il se souvenait que Morrigan pratiquait une certaine magie, assez noire. Et le sang d'une créature mourante avait des propriétés très appréciées pour les mages et sorciers. Du moins, c'est ce qu'il s'était laissé dire.


En avançant, ils se stoppèrent face à une silhouette. Une silhouette qui dégageait énormément de puissance. Une armure que le Cardinal reconnut presque immédiatement. Par pur réflexe, il fit un pas en arrière. La présence de la personnification de la Mort n'annonçait absolument rien de bon. Le Dieu de la Mort traînait derrière lui une réputation de divinité imbattable, que même Zeus ne pouvait vaincre. Ils étaient clairement dans la merde. Surtout que Thanatos détenait une puissance destructrice. En un claquement de doigt, il pouvait les anéantir tous les trois. Et il était seul juge de leur mort. Il était le seul à décider qui allait mourir, et qui allait se réveiller.


C'est pourquoi il ne fallait pas se laisser abattre. N'importe qui, d'un peu fragile, pouvait se laisser avoir par le Dieu. Quiconque de trop faible baisserait les bras face à un tel challenge. Et ça, Eths ne pouvait l'accepter. Il avait une totale confiance en Morrigan, sa maître d'arme. Il savait de quoi elle était capable. Il connaissait sa puissance et sa cruauté. Comme dirait ma mère, "y'a pas plus pourri qu'une bonne femme". Et pour le coup, Eths y croyait. Il se méfiait de Morrigan, car il la soupçonnait de cacher un pouvoir encore plus grand que le sien. S'agirait pas de se faire dépasser par son bras droit. La nature a un ordre, il ne fallait pas y semer le chaos.


A peine il eut le temps d'analyser la situation que le dieu de la Mort s'attaqua à Wagner en le criblant de coups et en lui lançant une attaque ultra puissante.



"Wagner, attention !"


Eths courut en direction du Berserker de la Guerre, et le prit dans ses bras, le protégeant d'une partie de l'attaque de la Mort. Wagner était le plus faible. Même si beaucoup pouvaient choisir de le laisser à son triste sort, limite à s'en servir comme appât, Eths se disait que le Cavalier Rouge pouvait encore servir. Sa faible puissance avait réussi à mettre en péril et à faire fuir les centaures. Dans ce cas, pourquoi ne pouvait-il pas, non plus, faire du mal au frère d'Hypnos ? Avant que l'attaque n'atteigne la Guerre, Eths les avait téléporté un peu plus sur la gauche, permettant au gamin d'éviter l'attaque. Cela dit, comme le Dieu était tout de même sacrément puissant, il fallait qu'il se protège aussi. Eths n'était pas visé, mais Wagner l'était. Une bonne partie de l'attaque du fils de Nyx s'était dirigé sur une réplique exacte du Dieu de la Mort. Le fils de Dieu s'était servi de son habileté à se servir des illusions pour protéger le petit.


Le cardinal relâcha Wagner et se retourna. Il faisait face au dieu de la Mort. Cela dit, il lui semblait différent. Dans ses souvenirs, Thanatos agissait à visage découvert. Celui-ci, non. Était-ce une ruse ? Qui tirait les ficelles dans ce labyrinthe, pardi ? Ou alors, était-ce vraiment Thanatos ? Eths n'avait pas le temps de répondre à ces questions. Il se devait de montrer pourquoi il était le cardinal de la calamité, annonciateur de l'Apocalypse. Il remit son casque sur sa tête. Seuls ses yeux, son nez, sa bouche et une partie de son menton étaient visibles. Tout le reste de son corps était protégé par cette cuirasse extrêmement complète et extrêmement impressionnante.


Le sang du centaure n'avait pas encore séché et des gouttes tombaient du nez du Cardinal. Il agissait là comme une bête. Est-ce que Dieu était fier de ce qu'il avait créé ? Lui si bon, lui qui n'était que miséricorde, pouvait-il accepter que son enfant puisse être aussi mauvais et aussi cruel ? Eths, depuis que l'humanité existe, s'amusait à la détruire. Et là, il protégeait un humain ? Cela fait une petite centaine d'années qu'il avait décidé de s'incarner en un humain et non plus comme une âme errante, semblable à un fantôme. Une certaine humanité s'était-elle élevée dans son coeur ? Non, c'était impossible. Il agissait par pure stratégie. Wagner devait être protégé car il devait servir à l'asservissement de l'humanité et à la destruction de cette forme de vie. Il ne devait pas mourir. Tout comme Morrigan. Elle ne devait pas mourir. Elle était bien trop utile.


Le cosmos du Cardinal augmentait à vue d'oeil. Les murs tremblaient. Les dalles tremblaient. Le sang qu'on pouvait apercevoir ne perlait plus sur son visage mais était de plus en plus bouillant. Il s'évaporait. Une vapeur rouge sang encerclait la créature de Dieu. L'épée de feu, dans son fourreau, vibrait et atterrit par terre. Quelques dalles se brisèrent et les morceaux de pierre étaient suspendus dans les airs autour du Cardinal. Peu importe s'il allait mourir, il savait pertinemment que Dieu ne le laisserait pas tomber. Il savait qu'Arès, non plus, ne l'abandonnerait pas. Qu'il meure ! Il revivra, après tout, et se vengera. Son apparence commençait à changer. Il était toujours le même Eths, mais ses muscles grossirent. Il grandit de quelques centimètres. Ses yeux étaient ceux d'un félin. Comme des plumes de corbeau, tombaient du ciel.





Il s'approchait à pas décidé mais lent, de leur adversaire. Il n'allait pas être aussi bavard qu'il avait pu l'être face aux centaures. Il ne se contenterait que de lui dire ces quelques mots...


"Cher Thanatos... N'oublie pas que tu n'es que la personnification de la Mort. Un mort simple. Une mort stupide. Une mort paisible. Tu n'es en rien effrayant, face à ton frère Moros, la Mort violente, la Fatalité."


Les deux poings du Cardinal s'entouraient de flammes bleues, de la même couleur que sa cuirasse, qui habituellement, était rouge sang. La température autour d'Eths atteignait facilement les mille degrés. Chaque fois que la Calamité posait le pied sur le sol, la trace de ses pas restait figée sur le sol. Chaque marque de talon était enflammée. On pouvait ainsi aisément suivre le Cardinal à la trace. Ses pas, de flammes noires, montraient toute la rage qui l'habitait. Il était vraiment fait pour faire partie des troupes du Dieu de la Guerre, Arès.








Une fois arrivé à hauteur du Dieu de la Mort, le Cardinal de la Calamité le regardait dans les yeux. Il sondait la moindre expression. Et comme il le craignait, le Dieu de la Mort n'était... que le Dieu de la Mort. Il était impassible. Il était impossible de lire dans ses pensées, impossible de lire dans son âme. Il lui décocha un crochet du droit, directement dans sa mâchoire.



"Vas-y, déchiquette mon corps. J'attends que ça."


A peine eut-il fini son dernier son qu'il recommença, mais cette fois-ci, du gauche. Il enchaîna directement sur un coup de genou directement dans les valseuses, pourvu que les dieux en aient. Il savait que les dieux n'avaient pas de couilles, sinon ils ne resteraient pas planqués dans les cieux, de peur que les hommes ne les attaquent. Mais peut-être que l'enveloppe charnelle du Dieu de la Mort, elle, en avait. Des ballz divines. De quoi servir de cochonnet pendant une partie de pétanque. Tu tires ou tu pointes ? Eths décida de tirer, directement. Il encastra son poing au fond de l'estomac du dieu, et lâcha un coup de boule monumental dans son menton.


Il recula de deux pas et écarta ses mains, face à lui. Une boule d'énergie se forma entre les deux. Une impressionnante quantité de cosmos était largement perceptible par tous les protagonistes. Une énergie si puissante qu'Eths n'utilisait presque jamais. Elle était bien trop destructrice. Dieu le lui avait interdit. Cette arcane permettait à une de ses créations, de détruire la planète entière, à la Freeza-sama. Il attrapa la boule d'énergie dans sa main droite et la propulsa sur le dieu de la Mort. Là, il s'agissait d'une explosion redoutable. Comme si une planète de la taille de Jupiter s'était élancée sur le Dieu et avait explosé. Comme une explosion galactique. Elle était là, la fin du monde. L'Armageddon.










Spoiler:
 

Edit : la mise en page qui a foiré.
Revenir en haut Aller en bas
Wagner
Berserker de la Guerre, le cavalier rouge
avatar
Messages : 6580


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Ven 16 Nov 2018 - 12:41

Les centaures furent finalement exterminés pour la plupart, les rares survivant choisirent la fuite. Ce n'était pas du soulagement que ressentait Wagner, mais de la colère. Il avait subit pas mal de blessures à cause d'une absence que le Berserker n'aurait jamais du avoir. Le Cavalier Rouge comptait avoir des explications avec une certaine personne. C'était peut être sympa de se rappeler une époque oubliée par les humains, mais certainement pas quand on l'attaquait. S'il avait été seul, la mort l'aurait cueilli et apporté dans un vase appelé Enfer sans aucun doute. Non pas que mourir le dérangeait, en tant que guerrier, il était normal d'être accompagné par cette dernière, mais pas en étant en train de rêvasser d'un passé d'une autre personne, même si cette dernière se trouvait être un vieux Berserker âgé de plus deux millénaires au moins. Si Wagner survivait, il irait dire bonjour aux cristaux de ces épées afin de mettre au claire tout ça.

Néanmoins, les trois berserkers avaient d'autre chat à fouetter. Les centaures avaient laisser une bourse d'Orichalque. Pour l'instant, aucune explication à ce sujet. Wagner tenait à la main les trois qu'il avait et les faisait tourner pour se calmer sans succès. L'endroit était sinistre et ils n'avaient pas d'autres choix que d'avancer. Cela ne dura pas longtemps, une silhouette se présenta devant eux. Aucun doute, c'était un dieu, c'était la même essence que celle d'Arès, toutefois en moins écrasant en apparence. L'écart était toujours insurmontable pour le nouveau, il ressentait cependant comme un palier ou plusieurs entre les deux divinités. Restait à découvrir les raisons de sa présences, même s'il était clairement hostile. L'aura qu'il dégageait n'était pas amicale. Autour de lui, la lumière était encore plus terne. Puis sans crier gare, le dieu se lança à l'attaque du Cavalier Rouge. Eliminé le plus faible en premier, une stratégie vieille comme le monde.

Alors que Wagner allait se protéger, il fut saisi par Eths. Une trahison? Il avait clairement baissé sa garde sous prétexte qu'ils étaient tout trois dans le même camp et combattu ensemble. Pris par surprise, il ne put que concentrer son cosmos que légèrement le protégeant contre les premier coups de Thanatos... Puis, tout deux se retrouvèrent à quelques pas de leurs emplacements. Leur chef d'équipe l'avait protégé. Le Cavalier Rouge ignorait s'il devait le remercier ou se mettre en colère contre cette délicate attention. Par pure politesse, il fit un signe de tête, se concentrant sur leur adversaire et ces partenaire. Morrigan n'était pas restée inactive de son côté et se lança à l'attaque. Honneur aux dames diraient certains peu courageux, dans leur cas, c'était plutôt la vivacité de la jeune femme qui était à saluer.

Wagner laissait monter son plaisir. Le nouveau membre des Berserker doutait de la sincérité d'Eths à le protéger, mais ce n'était pas important, en face de lui, il y avait un adversaire redoutable, quelqu'un sur qui il pouvait se tester. Enfin, un combat qui le faisait vibrer, les centaures furent des adversaires particuliers mais finalement, ce n'étaient que des êtres à peine plus fort que des humains normaux, seuls leurs nombres et leurs armes les rendaient dangereux, mais là c'était un véritable challenge. Sans doute impossible, mais cela importait peu au Jeune Homme aux Deux Epées. Et quel ennemi, d'après Eths, il s'agissait du Dieu de la Mort en personne, un certain Thanatos. Après que leur chef eut fini de jouer, Wagner se lança à son tour à l'attaque épées en mains. Tandis que ces coups portaient, cela ne lui suffisait pas, le besoin de ressentir la chaire de son ennemi au plus près se faisait de plus en plus forte.


"Le dieu de la Mort? Comme c'est intéressant!!!"

Reculant de quelques pas, Wagner lâcha les deux fusées, s'élança aussitôt et roua le dieu de coup poings imprégnés de toute sa puissance. Les chaines qui reliaient ses poignets à ces lames agitaient ces dernières en tout sens, donnant ainsi pendant quelques instants un duel entre les deux. Wagner allait savoir s'il avait réellement une place dans ce monde.

Votre attaque inflige 10 points de dégâts en plus donc 70 points de dégâts au total

PV: 80 - 40 +20 (Eths) + 20 (Sphère infernale)= 80
PC: 40 + 70(recharges Divines) +10 (recharges) - 20 (Sphère infernale)- 60 (Time ton Kick ass) = 50
Armure: 210

Coups donnés: 5 coups physique + 70 de l'attaque divine
Coups parés: 20 + 20 de Eths.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Ven 23 Nov 2018 - 13:31













Propulsé en arrière par les coups des guerriers d'Arès, le double maléfique encaisse sans broncher les assauts, avant de braquer sur le trio un regard cruel.

Notre mission est de l'empêcher d'approcher du sceau. Nous sommes innombrables... Périssez donc sous mes coups !


Ignorant totalement les combattants, la copie se rue de nouveau sur Eths pour le frapper d'une série de coups physiques dévastateurs. Nimbé d'une aura de feu infernal, la créature pousse un cri de rage qui commence à faire trembler le sol.

Ce dédale sera votre tombeau ! Il est trop tard pour fuir ! Si la menace se cache parmi vous, je le trouverais !


Levant les bras vers le plafond, Thanatos déploie la furie de son cosmos obscur pour faire dévorer la salle toute entière dans un feu dévastateur.

Fire of the Hells


Tous les adversaires subissent 30 points de dégâts cosmiques + 15 physiques sur Eths



Point de vie : ???
Points de cosmos ???


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Morrigan
Maître d'arme du Fléau
avatar
Messages : 100

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
197/197  (197/197)
Cosmos Cosmos:
197/197  (197/197)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Dim 25 Nov 2018 - 18:38

S'opposer à un dieu est certainement une chose que j'aurais préférée éviter. Lorsque j'eusse croiser Arès et Phobos dans le royaume d'Arès, j'avais eût une forme de fascination pour la concentration de pouvoir qu'il regorge. Pas même sur leurs caractère respectif, mais juste sur leurs prestance et le concentrer de pouvoir qu'ils n'ont pas besoin d'utiliser pour ressentir chez eux, cet aspect de divin. Mais faire face à la mort personnifier à ce quelque chose qu'aucuns autres divins peut retranscrire en combat. Mais même la mort ne peu briser la volonté de trois Berzekers, au caractère diamétralement opposé. Pour autant, face à ce défi hors du commun, nous agissons communément comme une équipe. Et à agir à trois combattants, nous avons assurément nos chances, même face à Thanatos. Et nourris par la combativité de mes deux camarades. Je reste aux côtés des Berzekers, et à observer notre adversaire, qui après avoir subis nos premiers assauts. Énonce des propos qui me procure une certaine passivité dans mes mouvements. Notre mission ? Ne serait-ce pas Thanatos face à nous ? Si oui, que défend le dieu de la mort ? Et si cela devait-être un clone du divin, quel être est capable de reproduire une copie conforme d'un être aussi primaire que Thanatos ? Quelque peu perdue dans mes pensées, je distingue qu'à peine la contre-attaque de notre adversaire, qui se rue sur Eths, le frappant de plusieurs coups. Mais, lorsqu'il lève les bras en l'air, je parviens à utiliser ma magie, pour me défendre de sa nouvelle attaque.

Celestial repulsion. 30 points de cosmos. Ombre.

La répulsion céleste est un pouvoir télékinétique permettant de repousser aussi bien les objets ou les ennemis que les techniques adverses. Et repoussant les flammes de Thanatos aisément, il est enfin temps pour moi d'utiliser ma plus puissante arcane. Auréoler d'une aura malsaine, je m'avance d'un premier, puis d'un second pas vers Thanatos. Levant mes avant bras au niveau de mon bassin, mes paumes se retourne, pour se diriger vers le plafond. Et aux creux de celle-ci, une flamme bleutée d'une dizaine de centimètre de hauteur se dégage de chacune de mes paumes, jusqu'à ce que, marchant perpétuellement vers Thanatos, mes paumes se referme, faisant disparaître les deux flammes bleutés. Mais à l'instant précis ou mes paumes se sont fermer, une onde de choc se propage à la vitesse du son sur l'ensemble de la pièce, nourrie par une aura de mort.

Burial Fort. ( Forteresse ensevelissante ) : 60 points de cosmos. Mort.

Effet ( Uniquement à 60 CS ) - Si subite de plein fouet, l'attaque inflige 70 points de dégâts.

Créant autour de moi, une zone de corruption qui provoque la décomposition et le pourrissement de tout ce qui s'y trouve. L'effet est contagieux et ce qui entre en contact avec la pourriture se met aussi à se dissoudre. Et l'onde de choc s'étend propager sur la copie de Thanatos, ou de l'original, je m'avance à une vitesse vertigineuse sur notre adversaire, pour lui administrer une série de coup de poing sur son visage. Puis, l'assaut terminer, je reculer de plusieurs saut en arrière, pour arriver à hauteur de mes compagnons.

Pensez-vous que nous sommes face au véritable Thanatos ? M'est avis que notre adversaire est plus mystérieux qu'il n'y parait. Pourquoi les spectres défendrait un sceau ?Où plutôt, pourquoi Thanatos défendrait ce sceau ?

Me murant dans un silence cathédrale, je m'évite de me perdre dans des réflexions, qui me ferait distraire de ce combat. Et du coin de l’œil, je reste concentrer aux propos des Berzekers, et de leurs actions.

HP : 187.
CS : 187 - 30 + 5 ( Recharge Cosmique ) - 60 ( attaque cosmique ) + 5 ( Recharge Cosmique ) = 107.
Armure : 410.

Coups parés : 30 points.
Coups donnés : 60 + 5 coups physiques.
Revenir en haut Aller en bas
Celestia
Berserker de Smaug
avatar
Messages : 98


Caractéristiques
Vie Vie:
154/154  (154/154)
Cosmos Cosmos:
160/160  (160/160)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Lun 26 Nov 2018 - 13:21


Arrow Vient de Sous la Protection du Pendu


N’ayant pas de réponses à fournir au garçon, la berseker et la fille d’Arès décidèrent de reprendre leur exploration dans le dédale, sûrement trouveront-elles la réponse à l’énigme de cette manière. Marchant depuis un moment déjà dans les couloirs glacés du lieu, une cosmo énergie d’une puissance considérable. Quelle ne fut pas la surprise de Smaugg en constatant que le Dieu de la Mort venait à nouveau de paraître.

« -Encore ? gronda Celestia en regardant sa proie d’un regard perçant une fois revenue de sa surprise, T’en a pas eu assez ? »

Si la dragonne s’attendait à une réponse cinglante de la part du clone de Thanatos, elle n’avait pas prévu ce qu’il allait faire. Restant silencieux, l’entité commença à emmagasiner son énergie. Instinctivement Celestia se mit en position défensive, attendant que l’autre envoie la sauce.  Et quelle sauce ! Il attaqua en premier lieu Harmonie, l’attrapant par la gorge avec une violence inouïe qui aurait pu être celle du vrai Dieu de la Mort. La seconde suivante, il envoya une boule de cosmos droit sur Smaug qui se fit engloutir par une espèce de trou dimensionnel.

Sans pouvoir rien faire, elle tombait, tombait, tombait dans le néant. Après quelques minutes qui lui semblèrent une éternité ; elle pu enfin voir la sortie. Atterrissant lourdement sur le sol, il fallu quelques minutes à la jeune femme pour remettre ses idées en place. Regardant autour d’elle, la berseker ne vit pas Harmonie. Décidément, pourquoi était-ce toujours quand elle l’accompagnait que la fille de Zeus disparaissait sans laisser de traces ?! Cependant, elle n’eut pas le loisir de continuer à s’occuper de ce phénomène car Thanatos était toujours là, son énergie colossale étant particulièrement perceptive.


« - Que… ? »

Si Harmonie avait encore disparu, Celestia elle, se retrouvait avec d’autres bersekers d’Arès. Ces derniers combattaient Thanatos. Enfin … Ce qui lui ressemblait. Était-ce le Thanatos qui l’avait agressée Harmonie et elle juste avant qu’elle se fasse téléporter ? Ou était-ce le vrai ? Et les autres qui possédaient la protection des serviteurs d’Arès ? Confuse, Celestia l’était quelque peu, surtout que leur combat contre ce Thanatos semblait avoir été commencé il y a longtemps…  Ce pourrait-il que ce dédale fasse des copies du fils de Nyx un peu partout ?

« - Mais combien il y en a ? »

C’était une question légitime dans la mesure où cela faisait quant même trois fois qu’elle croisait la route d’un sosie de Thanatos. Se préparant elle aussi au combat, elle reprit la parole cette fois à l’adresse de ses supposé alliés.

« - Cela fait longtemps que vous l’affrontez ? demanda la guerrière en sortant sa lance. J’allais de nouveau le combattre avant qu’il m’envoie ici… Je me demande si il est capable de se multiplier en même temps...»

Bon, après le combattre pour l’anéantir une fois de plus n’était pas quelque chose qui allait l’embêter. Après tout, elle avait un œuf à peler avec et même si ce n’était pas celui qui avait fait disparaître la fille d’Arès et Siléa, elle allait se faire un plaisir de le lui faire payer.
-----

Sparte's gate ( Porte de Sparte ) : 30 à 40 points de cosmos.  Ombre

Effet ( Uniquement à 40 CS ) - Si subite de plein fouet, l'adversaire ne pourra se protéger au prochain tour.

Coups donnés: 40cs
Coups reçus: //

Hp: 134
Cs:  160 - 40 (effet/attaque forte) + 10 (regen)= 130
Armure: 260

Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 169


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
221/227  (221/227)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Ven 30 Nov 2018 - 1:17

We're gonna rock this house until we knock it down
So turn the volume loud, cause it's mayhem 'til the a.m.
So crank the bass up like crazy and let yourself go, let yourself go
Say fuck it before we kick the bucket
Life's too short to not go for broke
So everybody, everybody (Go berzerk) get your vials



Vous voyez, quand on demande quelque chose avec le bon ton, avec les bons mots, avec respect et tout le tintouin, on a ce qu'on veut. Eths avait demandé au dieu de la Mort de lui déchiqueter le corps et visiblement, il voulait bien lui rendre service. Comme quoi, la Mort sait se montrer accueillante. Des petits coups dans sa gueule, pourquoi pas, après tout. Le maître de la mort pouvait aussi salir ses mains, il n'était pas différent des autres après tout. Tout être qui voulait se battre devait serrer ses poings et s'en servir pour... bah pour taper quoi.

Le Cardinal de la calamité n'avait pas du tout bougé. Il s'était laissé frapper par le fils de Nyx. En même temps, d'une part il l'avait demandé, et d'autre part, il avait cherché à protéger celui qu'il avait pris pour cible. Il ne fallait jamais faire chier un dieu, on le dit souvent. Enfin, on n'le dit pas comme ça, mais le propos reste le même. Avant même que le Cardinal n'ait cherché à contre-attaquer, Thany décida de passer aux choses semi-sérieuses. Il augmenta son énergie et balança une attaque de groupe. Il attaqua Morrigan, Wagner et Eths... Morrigan répliqua, Wagner, pas encore. Peut-être était-il sonné du coup précédent. On se croirait presque aux échecs. Un coup c'est toi, après c'est moi, après c'est toi, après c'est moi, après c'est toi, après c'est moi. Alors que bon, toute personne qui s'est déjà battu sait très bien qu'il faut taper sans s'arrêter et ne pas attendre que l'adversaire puisse reprendre son souffle.


Eths leva la main face à lui et laissa son corps être enveloppé d'une bulle protectrice. Une partie de l'attaque du dieu de la Mort avait été absorbée par la protection de la Plaie de l'humanité. Avant qu'il n'aille à la rencontre Thanatou-chou, il détourné légèrement le regard et vit un nouveau guerrier. Ou plutôt une nouvelle guerrière.


"Waou, miam."

Pur réflexe.

"Longtemps ? Non. Quelques coups échangés. Pourvu que ça continue."


Oui, il était maso. Le combat l'excitait, le sang l'excitait, dès qu'il y avait de la violence, il avait le barreau dressé. Ou presque. Il ne vivait que pour le combat, que pour la cruauté, que pour la destruction. Pour tout. Il aimait ça, c'est pas sa faute, chacun ses défauts après tout. C'est le défaut de ses qualités, on va dire. Le Cardinal respira un grand coup avant de s'adresser au Dieu de la Mort.

"Déjà, qui a dit que j'en avais quelque chose à foutre de ton sceau ? Personne ici ne sait de quoi tu parles. Alors sois tu fais l'effort de dire les choses, soit tu te la fermes, coco."

Bon, pour la diplomatie on repassera. Il sortit une cigarette de sa poche et se grilla une petite garo. Il en profita pour sortir une feuille de parchemin, une plume qu'il trempa dans la fiole du sang de centaure.

"Raconte-nous tes problèmes, mon petit Thanatos... Je vois que tu as besoin de parler. Nous t'écoutons."

A la place de prendre ce que Thanatos déclarerait, il s'amusa à dessiner des petits lapins. Vraiment ? Déjà qu'un parchemin ça coûte cher, en plus il gâche ça avec des dessins d'enfants de quatre ans. Et vu son talent pour le dessin, même un foetus serait plus doué.

"Morrigan, j'ignore pourquoi cette farce de Dieu protège un sceau. Le seul sot que je vois, c'est lui."

Le cosmos du Cardinal augmentait à vue d'oeil, cela dit d'une manière moins spectaculaire que lorsqu'il avait balancé sa bouboule dans la gueule du petit dieu de pacotille. Une ambiance sombre s'installa dans l'assemblée. Eths courut vers Thana et lui écrasa sa cigarette sur le nez et le griffa comme un petit chat (5 coups physiques). Il lui susurra quelque chose à l'oreille que seul lui pouvait entendre. Lui et ceux qui lisent ce texte, évidemment. C'est-à-dire pas grand monde. Bisous à vous tous, je vous aime mes fans.

"Une mission, tu disais ? Donc tu agis comme un... soldat..."

Eths posa sa main sur le bas ventre du golbute et laissa s'échapper une très grosse boule d'énergie brûlante, formée de flammes noires.

Au tour du petit bambin.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wagner
Berserker de la Guerre, le cavalier rouge
avatar
Messages : 6580


Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
365/370  (365/370)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Mar 4 Déc 2018 - 23:16

Finalement, leur opposant réussi à s'échapper. Wagner était contrarié et à la fois exciter, Thanatos semblait être intact malgré leurs assauts et se soustraire. Ce qui signifiait une supériorité du dieu écrasante. Pas que le Cavalier Rouge s'imaginait le blesser, juste le mettre en difficulté. Non seulement, le Dieu de la Mort avait réussi avec facilité à se dérober de son offensif, il avait aussi encaissé ceux de ces compagnons plus puissants sans broncher. Ce monde était de plus en plus intéressant. Enfin, depuis longtemps, son sang bouillonnait face à du challenge. Il était peu probable qu'il survive, trop tôt pour lui, mais cela ne le dérangeait pas. Après tout, son esprit était perpétuellement menacé par l'âme d'un dragon, ce n'était pas réellement une nouveauté.

Les paroles de Thanatos étaient intéressantes. Comme on pouvait s'en douter, il était là pour les repousser en tant que gardien, toutefois la suite était bien plus passionnante. Pour commencer, il venait d’avouer à demi-mot, que l’être en face d’eux n’étaient pas le vrai, à moins que le Dieu de la Mort ait le pouvoir de se démultiplier. Mais surtout, il y avait une menace dont les gardiens voulaient empêcher de passer. La trouver devait passer après la mort du fils de Nyx qui ne lâchait pas l’affaire, en se ruant sur un Eths hilare, et ensuite en lançant un mur de feu que le Cavalier Rouge essaya de parer du mieux possible. Il lui restait plus beaucoup de jus entre ces blessures et sa dernière attaque. A peine tenait-il debout désormais. Il put seulement donner quelques coups, ce n’était pas grand-choses mais pour l’instant, c’est tout ce que pouvait offrir Wagner à ces compagnons.

Wagner fit part de ces pensées aux questions de Morrigan.


« Je ne pense pas que l’on soit face aux vrais ou alors à un fragment. Il a plus ou moins avoué en parlant de leurs nombres, comme s’il n’était qu’une unité parmi d'autres. Quelques un, je veux bien mais innombrable ? Cela me parait trop gros pour qu’un dieu accepte d’être qu’un petit soldat et nous n’avons sans doute pas fait assez de dégât pour envoyer un haut placé. Sauf si nos ennemis pensent que la menace est l'un d’entre nous. »

Tout cela tendait à être confirmé par l’arrivé d’une autre guerrière. La première réaction de celle-ci fut son agacement de revoir Thanatos.  Apriori, la nouvelle arrivante avait déjà affronté un Thanatos. Bonne nouvelle, elle était vivante. Deuxième bonne nouvelle, leur groupe était désormais paire et équilibré, idéal pour danser après leur aventure. Troisième bonne nouvelle, la deuxième Berserker n’était pas réticente à le combattre de nouveau, bien au contraire, ses attaques étaient encore pleines de vigueur.

« Hé, bien si on s’en sort avec ce clone, je paye la première tournée. Au passage, Wagner, enchanté.»

Wagner trouva la force de faire un peu d'humour en se présentant d'un geste théatral. Puis il se concentra de nouveau vers le combat. L'Epéiste n’était pas le seul intéressé par cette fameuse menace. A sa manière, Eths titillait le Thanatos en face d’eux. L’exhortant à parler à sa manière… Leur chef d’équipe était vraiment particulier et semblait prendre tout le monde pour des c*ns. Le Cavalier Rouge lui accordait tout de même le crédit de l’avoir protégé un peu et d’être puissant. Profitant du faible répit gagner par les attaques de ses compagnons, l’ancien noble avait repris un peu son souffle et se lança de nouveau dans une série d’attaque à l’épée, combinant les spécificités de ses lames. C’était faible, mais il n’était pas question de rester en retrait pour se reposer. Leur adversaire en profiterait sans aucun doute.

PV: 80 – 30 - 20= 70
PC: 40 + 10 (recharges) - 20 (Sphère infernale) - 10 (Décapiter ou Empaler? Les deux) = 20
Armure: 200

Coups donnés: 5 coups physique + 10
Coups parés: 20
Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Ven 7 Déc 2018 - 9:33













Le fils de Nyx a les bras croisé sur lui-même se protégeant des attaques des sbires d’Arès. Il semble à peine déranger par vos énergies cosmiques, comme ci vus n’étiez que de misérables insectes tournant autour d’un géant. L’arrivée d’un 4eme combattant ne trouble pas la divinité.

Je suis le soldat du Labyrinthe, il faut protéger l’artefact contre les intrus comme vous


Sa voix résonne entre les murs du dédale, donnant le ton d’un début de colère. Ses yeux deviennent rouges de rage. Et sans plus un mot, il saute sur Wagner posant sa main puissante sur le visage du Berserker, le cosmos se concentre entre ces mains, et l’explosion suit, le coup à bout portant fait bien des dégâts. Tout cela se déroule en une fraction de seconde. Il est rapide, et fort, il est un cran au-dessus de vous. Même si ce n’est qu’un clone, il a la puissance de l’originale.

Terrible Providence
60 points de dégats sur Wagner


Dans le même élan, il saute sur Eths, et le projette d’un simple mouvement de main contre le mur ( 10 points de dégâts ). L’élément le plus fort du groupe étant écarté. Il se rue sur les demoiselles (en détresse ?!), les attrapant chacune par un bras avant de les faire s’entrechoquer entre elles. Les mains de la divinité s’accrochent au cou des deux belles. Ils les soulèvent du sol avec une facilité déconcertante. De nouveaux à quelques millimètres de ses adversaires le monstre lance à bout portant une nouvelle attaque.
Constriction of Neglect
40 points de dégats sur Célestia et Morrigan


Voyant la vie s’échapper des corps de ses adversaires, le monstre disparait sur place, laissant tomber 10 pièces d’orichalques





© Jawilsia sur Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Maître des quêtes
Maître de vos vies et... de vos morts
avatar
Rôle : Gamemaster
Messages : 1509


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    Sam 8 Déc 2018 - 17:22






Ambroisie et Luxure






Dans une clairière cachée aux yeux des étrangers, une fête se déroule ! Satyres, Ménades, nymphes, Curètes et autres créatures mythiques, dansent, chantent et batifolent. Le vin coule à flot, la nourriture est abondante. Ici le plaisir des sens est à l’honneur. Allongé sur une méridienne, un homme orné d’une couronne de vigne, vous observe, il est beau. Que vous soyez homme ou femme, votre regard est attiré par cet éphèbe aux yeux malicieux et aux pupilles violettes. Lorsqu’il se dirige vers votre groupe, chacun de ces gestes ne sont que grâces et délicatesses. Ses cheveux blonds comme les blés ondulent à chacun pas. Sa silhouette angélique souligne la perfection de cet être.
Une coupe dans sa main, il ordonne à une nymphe de venir la remplir. La sublime créature s’exécute avec légèreté et souplesse, apportant une jarre. Le liquide versé à la couleur du soleil et une forte odeur du miel. L’être désirable porte le verre à ses lèvres avant de le tendre à un membre de votre groupe, le plus beau ou la plus belle, le ou la plus séduisant(e) !

Vous pouvez au choix, regen les PV, le CS ou l’armure d’un seul chevalier


© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sous la protection de l'Impératrice    

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous la protection de l'Impératrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Alix l'impératrice
» Sysy l'impératrice ?
» Les Shakos français sous l'empire
» Kazuma (renom, honneur, prime)
» Soeur Sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Le Labyrinthe-