Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Départ calamiteux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ragnar
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Guerrier Divin d'Epsilon
Messages : 350


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
189/189  (189/189)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Départ calamiteux   Sam 25 Aoû 2018 - 0:46


Rien ne prédestiner Ragnar à devenir un Guerrier divin et pourtant aujourd’hui, il faisait parti de l’élite d’Asgard.

Il avait endossé l’armure divine d’epsilon il y a peu de temps seulement, l’armure était comme incomplète. Comment cela pouvait-être possible. Était-ce une fausse armure divine ou tout simplement une autre armure de type inférieure. Quoi qu’il en soit, Ragnar était bien décidé d’obtenir des réponses à ses questions. Où pouvais bien se trouver le saphir d’Odin. Peut-être que ses confrères en savaient plus, mais pour le moment l’heure n’était pas aux interrogations. Ragnar prenait ses quartiers avec beaucoup d’observation. Il était heureux d’être arrivé à ce stade-là ; il était devenu un des huit guerriers divin d’Asgard, protecteur d’Odin. Il s’était hissé à ce stade avec beaucoup de difficultés et bien évidemment, il comptait être digne de sa god robe en commençant déjà par retrouver le saphir d’Epsilon. La pierre sacré avait-elle été égarée, ou dérobée par un ennemi quelconque. Cette idée le paralysa pendant quelques secondes. Il se devait de se renseigner coûte que coûte et ce au plus vite. Il se sentait comme nu sans sa précieuse pierre.

A peine arrivé que le guerrier d’epsilon devait mener sa propre enquête. Néanmoins, il devait prendre le temps de découvrir chaque recoins des cascade gelée d’epsilon. Son attention de porta très vite sur le palais d’Odin. Beaucoup d’énergie cosmique en emmenaient. Il hésita à les rejoindre, mais finalement il se rétracta. Il n’était du genre associable, n’aimant guère la compagnie des autres si ce n’est de sa meute de loup omniprésente sur son territoire. . Pourtant, il n’avait pas totalement rejeté son humanité, il avait comme tous mortel des défauts et des qualités. Ainsi que des faiblesses. D’un côté, il désirait devenir un meilleur homme, plus fort physiquement mais aussi physiquement ; avoir une volonté inébranlable. Il était bien évidemment conscient qu’il avait beaucoup de chemin à faire avant d’atteindre chaque objectif qui qualifiait d’impossible. Pourquoi faire des efforts supplémentaires quand on pouvait vivre sur ses acquis.

Il s’asseya près de la cascade en pensant à ce genre de pensée philosophique ignorant totalement les énergies présentent au palais d’Odin. Il avait été sauvé par Asgard et, désormais il voué sa vie pour ce pays dont il avait tant rêvé défendre ses intérêts. Aujourd’hui, son rêve devenait une réalité. Et en tant que guerrier divin, sa voix était importante dans la balance. Il n’avait pour le moment fait aucune rencontre intéressante, ni vu le père de tous et encore moins rencontré la représentante du royaume. De toute manière, il n’était pas pressé. Les choses se feraient en temps voulu. Il était davantage plus préoccupé par la localisation de son saphir d’Odin. Cette situation ne lui plaisait guère. Quel déshonneur pour lui s’il venait par chance à rencontrer Odin ou sa représentante sans la dite pierre. Il devait coûte que coûte retrouver son précieux. Et ceux même s’il devait en laisser sa vie.

Son honneur était en jeu.    


Dernière édition par Ragnar le Lun 10 Sep 2018 - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ragnar
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Guerrier Divin d'Epsilon
Messages : 350


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
189/189  (189/189)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Mar 28 Aoû 2018 - 22:14


Tout était si calme, si paisible loin du tumulte cosmique qui se déroulait à l’horizon.

Ragnar appréciait sa solitude. Ce dernier ne savait pas de ce qui se tramait au loin. Beaucoup de cosmos pouvaient se faire ressentir. Cela ne l’inquiéta pas plus ce ça. Il était conscient que pas mal de ses confrères divins étaient à l’’affut. La question était de quoi. Il le saurait d’une façon ou d’une autre avec le temps. Il n’avait pour le moment fait aucune rencontre, personne et bizarrement il ne s’en plaignait pas. Bien évidemment, il devait désormais se sociabiliser un minimum, bien que cela ne lui plaisait guère. Il avait conscience que la communication était une base importante. Entouré de ses loups, il se releva brusquement portant son regard vers les montagnes de gamma. Son gardien, si tenté qu’il soit incarner devait probablement se trouver au palais comme les autres. Ragnar souffla légèrement. En tant que guerrier divin du royaume d’Asgard, il se devait forcement de protéger son territoire d’Odin. Nul ne pouvait y rentrer sans y être inviter. Parmi la meute, seul écho suivi le divin. Ce visiteur tel qui soit devait avoir une très bonne raison pour fouler les terres enneigés des guerriers divins auquel cas, écho se chargerait de son cas personnellement.

Revêtue de son armure qui était dissimilé par de amples vêtements chaud, il se dirigea vers le premier domaine calmement au coté de son fidèle loup protecteur. Ne cachant nullement sa cosmos-énergie paisible mais avec tout de même une pointe de violence, ce dernier allait très vite connaitre la ou les raisons de sa venue. Au moins, cela occuperait le temps de ce bon vieux guerrier fraichement promue. Pour cette première mission en tant que guerrier divin, il espérait faire son devoir correctement. Le reste de la meute resta à la cascade gelée en guise de défense. On ne savait jamais, surtout en temps de guerre, la prudence était mère de sureté. Il avait totalement oublié cette histoire de pierre précieuse, ce beau caillou dont chaque guerrier devait protéger au prix de sa vie. Nul doute qu’il apprendrais chaque détail, aussi insignifiant soit-il sur cette histoire louche. Pour l’heure, il se devait faire le devoir du premier gardien ne sachant pas si ce dernier était incarner. Quoi qu’il en soit, il ne rechignât guère à cette tâche et espérait même faire couler le sang afin de repaitre écho.

=> L'au revoir d'un Maître à son disciple

Revenir en haut Aller en bas
Nowan
Chevalier d'Argent du Corbeau
avatar
Messages : 12


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Lun 3 Sep 2018 - 7:50

domaine de gamma

Durant le trajet pour le domaine d’Epsilon, je gardai le silence afin de pouvoir entendre n’importe quel bruit suspect, que ce soit celui de ce cardinal condescendant qui s’agiterait pour de mauvaises raisons ou que ce soit l’alerte donnée par un des deux familiers, l’un sur terre et l’autre dans le ciel car le corbeau avait reprit son envol afin de mieux surveiller de loin l’éventuelle menace de celui qui s’était annoncé comme un ennemi.

Même si la marche se faisait à vive allure, j’en profitai pour observer le paysage changeant, de nouveau des montagnes et de magnifiques cascades plus ou moins gelées avec le début de l’hiver dans l’hémisphère nord. Ces visions me faisaient comme des flashs, des impressions de déjà vu d’un autre temps, j’espérai que ce soit ma mémoire qui revenait comme on me l’avait promis.

Je ne faisais que suivre le guerrier au loup, bien content qu’il m’accepte sur son domaine, cela me permettrait de dire tranquillement au revoir à mon disciple sans être dérangé, à moins que ce Eths ne comprenne pas qu’il ne trouverait rien d’autre que la mort en un tel lieu. Je me dis que c’était un fou qui a deux ou trois contre un n’avait aucune chance mais qui savait que les dieux ne permettaient que du un contre un, dès lors, il était plus facile pour les forts de s’en prendre aux moins forts, monde cruel qui était le même pour les humains sans cosmos.

Suivant les indications de mon hôte, je le remerciai de son hospitalité et m’installai où il le souhaitait en attendant de pouvoir finir ma conversation avec Siegfried quand ce serait le bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Ragnar
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Guerrier Divin d'Epsilon
Messages : 350


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
189/189  (189/189)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Lun 3 Sep 2018 - 14:15


Quel ennuie d’attendre sans rien faire.

Ce eths était une cible qu’epsilon aurait bien pris en chasse, seulement il ne voulait pas de par action déclencher une conflit inutile entre les deux camps. Epsilon savait attendre, une qualité que tous n’avaient pas ; attendre et saisir sa chance le moment voulu. Bien évidemment, il aurait bien d’autres occasion de le rencontrer plus tard. Il espérait à présent que ce dernier quitte définitivement les terres d’odin sans faire d’esclandre. Seulement, ce n’était pas dans leurs manières. Les Berzekers d’arès ne savaient que se battre et seulement se battre. Ils avaient un don innée pour cela. Ils étaient beaucoup moins apte à la réflexion. Eths en était la preuve même. Voyager jusqu’ici inutilement juste pour discuter de choses banals. Quoi qu’il en soit, même si ce dernier avait tout de même le culot d’avancer, il était plus qu’évident qu’il resterait bloqué dans la tanière de ragnar et cette fois-ci, il ne serait pas clément. Le guerrier divin lui avait laissé une chance de partir sans aucun problème, mais il connaissait l’obstination de ces derniers. Siegfried accepta la proposition d’epsilon, et avança en compagnie du chevalier d’athéna.

Il y avait nul crainte à avoir de côté-là. Le royaumes d’athéna et celui d’odin étaient alliées depuis maintenant fort longtemps. Et c’était tant mieux. Il était toujours préférable d’être du bon côté de la barrière en temps de guerre. Les athéniens n’étaient pas si différents des guerriers divins si ce n’est leur climat et quelques autres petits détails mineurs. C’était l’occasion d’en apprendre un peu plus sur eux. Arrivé à la cascade gelée, ragnar invita ses deux invités à s’assoir près d’une grotte. Aussitôt, la meute de loup sorti de peur qu’un envahisseur fasse intrusion sur leur domaine. Echo rejoignit le reste de la troupe et tous, s’assirent autour des trois protagonistes. « _Bienvenue sur mon domaine, ici nous sommes plus en sécurité. Néanmoins, il est possible que ce cardinal ose avancer jusqu’ici. Si tel est le cas, ma meute de loup s’occupera de son cas. » commença-t-il avec un léger sourire. Cette situation l’amusait plus qu’autre chose à vrai dire. Si le partisan d’arès avait un peu de bon sens, il repartirait auprès de ses dieux. Seulement l’attitude de ces derniers étaient trop imprévisible. Qu’importe après tout, ragnar jugea bon que ce berzeker n’était pas une priorité en soit. « _Puis-je te poser plusieurs questions mon frère ; peux-tu m’éclairer sur la disparition de mon saphir. Serait-il possible que le père de toute chose ne me juge pas digne d’en être le gardien. Pourtant je suis un de ses huit guerriers divin et son plus fidèle protecteur. Je ne comprends plus. Possède tu le tien ou suis-je le seul. » fit-il avec inquiétude.

Il espérait que Siegfried comprenne son inquiétude envers cette affaire. Et qu’il puisse à même y répondre.











Dernière édition par Ragnar le Lun 3 Sep 2018 - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 250


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
209/209  (209/209)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Lun 3 Sep 2018 - 15:34

Arrow Domaine de Gamma

Le sbire d’Arès, tel un morpion, ne voulait pas lâcher l’affaire, cela en devenait énervant alors le laisser dans son coin en allant voir ailleurs était sans doute la meilleure chose à faire, Siegfried n’avait pas envie de lui donner l’occasion d’attaquer, cela aurait fait trop plaisir à se prétentieux que la souffrance et la mort des autres excitait comme un toutou voyant un mollet passer pour s’y accrocher et tenter de s’accoupler.

Le trio avait réussi à partir sans problème, le guerrier d’Alpha fermait la colonne et assez vite, il furent sur le domaine d’Epsilon, l’un des nombreux endroits à voir pour sa cascade, vivante en été et figée en hiver. Quel bonheur, ce silence, cette nature retrouvée sans les affres du passage des Spectres, que des gens biens avec qui on pouvait s’entendre, enfin tant que le pot de colle ne rappliquait pas mais le jeune homme espérait que cet ennemi aurait encore une once d’intelligence pour s’en aller très loin et ne pas venir souiller les terres de son homologue guerrier.

Ragnar proposa de s’installer devant une grotte qui était non loin de la spectaculaire chute d’eau déjà bien gelée malgré que ça ne soit que le début de l’hiver, a Asgard on avait toujours une calèche d’avance !
Le dragon fut fasciné de voir la meute venir les entourer comme pour rendre ce moment solennel et bien faire comprendre aux deux compagnons qu’ici c’était le domaine des loups et qu’ils avaient confiance en Ragnar. Aux premières phrases de ce dernier, Siegfried répondit :

« Merci Ragnar, ils sont magnifiques et ce serait dommage qu’ils se fassent tuer, ils peuvent être puissant pour s’attaquer à un gros animal mais là, face à un tel cosmos ce serait les condamner »

Le visage du guerrier d’Alpha était inquiet que son frère d’arme applique ce qu’il venait de dire, espérant que ce soit une petite blague pour ridiculiser l’intrus. En tout cas c’était dit, et le guerrier d’Epsilon en ferait ce qu’il voulait, d’ailleurs il changea de sujet pour aborder celui de son saphir manquant, une bonne chose que l’élu de Thor en ait parlé avant d’aller faire des galipettes avec sa belle, enfin cela était la version officieuse.

« Si tu me poses cette question, ça répond d’office à une question que je me posais sur ton ancienneté en tant que Guerrier d’Espilon, donc tu es comme moi, fraîchement débarquer dans les responsabilités de protéger Asgard… Malheureusement, l’ancien possesseur de ton armure a perdu le saphir contre un Spectre et il semble que ce soit un certain Alessio qui en a trois, oui tu n’es pas le seul, les armures de Gamma et de Bêta aussi n’ont plus de saphir. Quant à moi, c’est volontairement que je ne le porte pas en dehors de mon domaine et du palais, il serait trop facile pour un ennemi de venir et d’attendre à l’entrée du royaume que les saphirs lui tombent tout cuit dans le bec, non, ils devront affronter chaque Guerrier de chaque domaine avant que je le leur donne s’ils ont eu la présence d’esprit de ne pas me tuer sinon ils ne le trouveront pas »

Il affichait un rictus de fierté d’avoir fait ainsi, si ça ce trouvait, le combattant d’Arès aurait peut être attaqué directe s’il avait vu le saphir porté alors que là, il y avait moins de tentation.

« Donc ne t’inquiètes plus, je suis sûr qu’Odin est fier de la nouvelle génération de Guerriers Divins, que ce soit avec ou sans saphir, nous sommes égaux dans son cœur et nous ferons tout pour récupérer ceux qui servent de trophées à nos ennemis »

Le jeune homme fit hochement de tête pour appuyer ses dires, en même temps cela lui faisait du bien de s’en convaincre car la tâche n’était pas aussi simple qu’à dire, qui disait jeune génération disait des combattants moins expérimentés et donc c’était leur faiblesse.

« D’ailleurs l’ancien porteur de ton armure est revenu d’entre les morts et à présent, il s’appelle toujours Ashram mais est le porteur des pouvoirs et de l’armure de Thor, me demande pas comment, c’est une histoire compliquée mais il a été digne de la confiance d’un dieu donc c’est ce qu’il faut retenir. On m’a dit qu’Odin avait été tué mais j’ai encore du mal à le croire, comment pourrait on tuer le père de tout, je l’imagine invincible ! »

Encore des informations qui pouvaient être utiles, Siegfried marqua une pause afin que les autres puissent en placer une, on allait finir par le trouver bavard lui qui était d’un naturel silencieux, il se surprenait lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 84


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
2014/214  (2014/214)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Mer 5 Sep 2018 - 17:56

We are the final Resistance !
Endzeit, Heaven Shall Burn.



Une poule sur un mur qui picore du pain dur. Le chemin n’était pas si long que ça pour aller au domaine suivant. Le domaine précédent, celui de Gamma était dégueu à voir. Un trou. Sans exagérer. Normalement, ce sont de belles montagnes, assez hautes pour cette région du monde, d’ailleurs. Mais là, non. Il n’y avait presque plus rien, comme si le domaine avait été bombardé et que les montagnes s’étaient effondrées. Une guerre avait eu lieu ici. Eths pouvait le sentir, lui qui était un de ceux qui cherchaient par tous les moyens à imposer la guerre sur toute la terre. Il appréciait cette odeur : le souvenir. Chaque personne vivait le souvenir selon sa personnalité. Eths, lui, était davantage proche des sens humains. Une couleur, un son, une odeur, une sensation, un bruit et il pouvait recréer tous les souvenirs de cette planète. Il voyait la Mort elle-même attaquer ces terres désolées. Il voyait une immense armée, extrêmement puissante déferler sur ce sol enneigé. Par contre, il n’arrivait pas à mettre ni un visage, ni un nom sur cette armée. Les quelques particules de cosmos qui étaient présentes avaient disparues depuis bien longtemps. Même en utilisant tous les pouvoirs qu’il possédait, Eths ne pouvait savoir exactement ce qu’il s’était passé. Il voyait uniquement la guerre et la mort. Rien de plus. Même s’il voulait en savoir plus, le fait de voir que ce domaine avait été la cible d’attaques mortelles le rendait assez satisfait. Comme quoi, la vie était bien faite.

Par contre, va falloir arrêter de dire que les guerriers d’Arès sont stupides et ne pensent qu’à se battre. Ils sont de grands tacticiens, de très bons guerriers et savent aisément être des diplomates. La guerre n’est pas seulement : tuer ou se faire tuer. C’était bien plus complexe que ça en avait l’air. Il fallait savoir à qui on avait à faire, réfléchir sur la personnalité de l’adversaire, étudier le terrain, connaître les forces de toute l’armée. Et tout un tas d’autres choses, mais il est trop fastidieux de tout énumérer. Fastidieux et inutile. Eths savait pertinemment ce qu’il fallait faire. Même s’il y avait trois ennemis, et que s’il arrivait à en battre un, il savait très bien qu’il ne pourrait rien faire contre les deux autres. Eths avait à peu près la même puissance que les deux guerriers divins d’Asgard. Peut-être légèrement supérieure, mais ça se voyait à peine. Le principe était qu’Eths était habité par l’esprit de la guerre, et donc avait une petite longueur d’avance sur des adversaires de même trempe. Son côté tacticien allait lui servir. Quoique… Qui a dit qu’il allait se battre ? S’il était venu en Asgard, ce n’était pas du tout pour se battre. Visiter ces terres enneigées, rencontrer du monde, peut-être se faire des copains (HAHAHA), et surtout évaluer les forces en présence. L’inconvénient, c’est qu’il était à peine arrivé que directement deux sous-fifres d’Odin avaient faire leur apparition. Bon, déjà, au moins, il savait qu’il y en avait deux. Deux des plus puissants. Enfin, si ce sont les plus puissants, Eths pouvait se permettre de demander à toute l’armée d’Arès d’attaquer les Asgardiens. Un camp rasé en quelques minutes, c’était cool. Rien que Morrigan, Morgane, Astëria et lui, et pouf, ils pouvaient se faire la moitié de leur armée. Tranquillement à base de tranquillade, à l’aise comme Fatal, sereinement à base de sérénade, on est official.

Il les voyait à côté d’une grotte. Les pauvres, on dirait des hommes de Neandertal. De toute façon, quand voyait leur gueule, on ne pouvait que se dire qu’ils n’avaient pas évolué. Même si l’Homme de Neandertal n’a connu aucune évolution puisque éteint depuis trente millénaires avant notre ère. Ou alors ils n’étaient pas portés disparus, ils s’étaient simplement terrés dans le grand nord. Vraiment, une espèce à faire disparaître. Bref. Manquerait plus que les marshmallows et la guitare, à chanter du Francis Cabrel ou Le Pénitencier de Johnny Hallyday, paix à son âme.


« Si votre Dieu vous voyait… Vous lui feriez honte. Vous laissez un potentiel ennemi aux portes de votre royaume, sans même le neutraliser. Il ne m’étonne même pas que vous ayez perdu une guerre, chers camarades… »

Là, ce n’était pas Eths qui parlait mais plutôt son côté Cardinal, donc un des commandants des armées d’Arès. L’armée d’Arès était composée de quatre régiments, tous dirigés par un Cardinal secondé par un Maître d’Arme. De ce fait, Eths faisait partie des personnages les plus puissants de l’armée du dieu de la guerre. Et, en tant que chef d’armée, il ne pouvait s’empêcher de reprendre les autres guerriers sur la manière qu’ils avaient de protéger un royaume. Peu importe la raison, un guerrier ne devait jamais laisser un potentiel ennemi pénétrer dans ses terres. Il est logique que les guerriers protègent leur domaine, mais lorsqu’un domaine est inhabité, il fallait absolument quelqu’un pour le protéger, même s’il était bien plus faible que la plupart des ennemis. Ca faisait bien plus propre et bien plus logique. Là, ils n’avaient l’air que d’un camp désorganisé. Pire, on dirait des enfants, qui, parce qu’ils ne sont pas contents, vont bouder dans leur coin.

« Ne m’en voulez pas trop mais c’est dans l’ordre des choses. La fin des temps doit bien commencer un jour, non ? »

Il prit le pendentif qu’il avait autour du cou qui représentait une croix chrétienne catholique et l’embrassa en fermant les yeux. En une fraction de seconde, la croix se changea en pentagramme. Le Cardinal était habité par un esprit diabolique, après tout. Comme à son habitude, ses yeux changèrent de couleur et prirent la forme d’yeux de félin, comme s’il était prêt à chasser sa proie. Il augmenta énormément son cosmos, qui était à la fois mêlé de chaleur, de ténèbres et de mort.

Revenir en haut Aller en bas
Ragnar
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Guerrier Divin d'Epsilon
Messages : 350


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
189/189  (189/189)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Mer 5 Sep 2018 - 20:33



Comme s’en doutait Ragnar, le gredin avait osé continuer sa route.

Malheureusement, il allait connaitre une triste fin en ces lieux. Bras croisé, epsilon ria discrètement quand il entendit que le berzeker lui faisait la morale. Non mais allo quoi… Se rendait-il seulement compte dans quel pétrin il s’était volontairement fourré. A priori non. Ce dernier était, sans même y prendre conscience tombé dans la stratégie que Ragnar avait soigneusement élaboré. Le partisan d’arès avait ainsi pris sa décision en connaissant de cause. Désormais, il ne pouvait plus faire demi-tour. L’ambiance était déjà clairement menaçante d’un côté comme de l’autre. Les choses allaient devenir plus sérieuses maintenant. Ce sombre idiot n’allait pas faire de vieux os. Il ne faisait pas l’ombre d’un doute que les loups de la meute allaient ronger très bientôt les maigres ossements du berzeker. C’était une fatalité dont il ne pouvait y réchapper à présent. Le couperet allait très bientôt tomber le concernant. Une question pourtant persistait toujours. Qui aurait le déshonneur de faire chuter ce sinistre fou. « _Pauvre idiot. Je plains vraiment ton dieu d’être représenté par de tels individu sans jugeote comme toi. Tu ne le lui rends vraiment pas honneur en agissant tel que tu le fais. Parfois la retraite est la meilleure des décisions. Seulement tu es trop fier et c’est exactement ça qui fera ta perte. » commença-t-il tout en se levant sur un air sérieux. Seul la mort attendait Eths. Ce dernier était à des années-lumière pour déclencher un « Ragnarök » comme il le prétendait en évoquant une fin des temps.

Qu’était-il face à une divinité majeur tels Odin ou Athéna. Rien de plus qu’un grain de sable insignifiant tout comme Ragnar et Siegfried. Seulement eux, en étaient conscient. Les jeux de pouvoir, très peu pour Epsilon. Il laissait cela aux concernés. Était-il tous comme ce Eths, aussi arrogant et orgueilleux d’eux même. Il y avait de forte chance oui. Il allait très bientôt embrasser la mort et rencontrer Yade qui n’était qu’autre que le passeur du Styx. Pourtant Ragnar lui avait donner une chance de s’en retourner sur ses pas, sans même faire d’esclandre seulement, il n’y avait pas d’autre choix que de faire couler le sang gratuitement. Les loups de la cascade gelée se mirent tous à pousser des hurlements comme pour annoncer une mort certaine. A présent, nul retour en arrière. Il restait à présent à déterminer qui allait-être l’heureux bourreau. En tant que légitime gardien de son domaine, il était plus qu’évident que cela soit Ragnar néanmoins ce dernier se l’a joua bon seigneur jusqu’au bout et laissa Eths choisir du choix. « _ Tu n’es rien d’autre qu’un petit présomptueux, un faible qui parle beaucoup trop sans pour autant agir. A présent, fait face aux conséquences de tes mots. » termina-t-il avec obstination dans sa voix. Pour qui se prenait ce gueux, il allait très vite retomber sur terre et faire face a la réalité des choses

Se mettant au côté de Siegfried d’Alpha, Ragnar croisa ses bras en attendant l’attaque du berzeker. Qu’allait-il choisir comme adversaire. La meute de loups stoppèrent leurs cris, et encercla d’un seul et grand cercle chaque protagonistes tout en grognant vers Eths. Il n’y avait désormais qu’une seule issue possible : la mort !

Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 250


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
209/209  (209/209)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Mer 5 Sep 2018 - 21:08

La stratégie de repli à laquelle avait pensé Siegfried tout comme Ragnar il fallait croire, n’était pas du laxisme ou de l’amateurisme, sans doute le Guerrier aux loups comptait sur sa meute pour être le plus efficace alors que le Guerrier avait eu une autre idée bien plus avantageuse, choisir le terrain qui accueillerai le combat pour différentes raisons. Le Dragon finit par marquer un silence et respira un grand coup avant de s’adresser à son homologue :

« Laisse-le moi, je sais qu’on est sur ton territoire mais je suis un peu plus fort que toi alors il vaut mieux que tu sois là pour le terminer si je n’y parviens pas, au moins tu auras tué l’intrus sur ton domaine, fais en sorte qu’il ne s’échappe pas si jamais…»

Un hochement de tête appuyé pour bien montrer à Ragnar qu’il était décidé à ne pas laisser sa place du fait de ce qu’il savait mais ne voulait pas encore révéler puis il s’adressa à son Maître :

« Je vais mettre en pratique ce que vous m’avez enseigné, j’espère être digne de vous »

C’en était assez, Siegfried comme sans doute les autres avaient ressenti ce cosmos, même au minimum, il puait tellement l’hostilité qu’il était facilement identifiable et de ce fait le trio savait très bien que Eths les suivait au domaine d’Epsilon. Dès lors la messe était dite pour le Cardinal qui s’était pris un vent au domaine de Gamma sans pour autant perdre le nord, logique pour un cardinal… Point cardinal… Mais il allait surtout goûter aux poings du Guerrier Divin d’Alpha, bien décider à se débarrasser de la sensu qui souillait les terres sacrées d’Asgard.

Le jeune homme s’avança vers cet être abject qui n’avait pas suivi les consignes, bien trop content de trouver du monde sur qui taper, et bien il allait trouver du répondant pour lui faire ravaler sa trop grande assurance en lui, croyait-il vraiment que les Guerriers d’Odin allaient s’aplatir devant lui ? Juste ce qu’on avait bien voulu lui faire croire !

« Nous t’attendions, nous nous doutions bien que tu n’en ferais qu’à ta tête, soit, nous allons combattre ! »

Siegfried par sa position bloquait le chemin menant au domaine de Bêta afin d’empêcher Eths de passer et si ce dernier tentait de retourner vers Gamma, il l’en empêcherait également, le poisson était pris dans le filet et le pêcheur ne comptait pas laisser partir sa belle prise.

Se mettant en position de combat, le Guerrier Divin n’allait pas se priver d’attaquer le premier et c’est ce qu’il fit…

Déclaration de combat :
Siegfried    contre    Eths

175pv / 209cs / élément : vie et glace -------------------------- 200pv / 208cs / élément : ombre
Lieu :
Domaine d’Epsilon - Asgard
Revenir en haut Aller en bas
Nowan
Chevalier d'Argent du Corbeau
avatar
Messages : 12


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Jeu 6 Sep 2018 - 1:34

Ce qui devait arriver, arriva, le combattant d’Arès venait de nouveau cracher ses paroles inutiles et très vite la tension monta quand le guerrier nommé Ragnar le contra verbalement, je n’aimai pas ça et je savais comment ça allait finir, un combat s’annonçait et à ma grande surprise c’était mon ancien élève qui décidait d’affronter ce grossier personnage, c’était noble de sa part pourtant ça me faisait mal de me dire qu’il pouvait mourir. Je me ressaisis très vite en m’en voulant de penser aussi négativement, non, je refusais qu’il meurt sous mes yeux sans qu’on ne puisse rien faire.

Mon corbeau décida à ce moment là de venir se poser sur mon avant bras pour communiquer avec moi alors je comprenais ce qu’il voulait tout comme moi alors je m’isolais pour faire ce qu’il me semblait normal dans un tel cas puis quelques minutes après, le grand oiseau noir s’élança dans les airs en direction du troisième domaine avant de disparaître petit à petit dans l’horizon.

Il ne me restait plus qu’à être spectateur en espérant pouvoir envoyer des ondes positives à mon jeune prodige afin qu’il soit victorieux de ce combat qui laisserait sans doute des traces dans les esprits.

- Courage mon ami, tu peux le faire.

Je m’écartais de ce ring à ciel ouvert, ne souhaitant pas être sali par le sang de la vermine qui s’apprêtait à prendre plaisir à faire souffrir ce pauvre Siegfried qui allait bien lui rendre la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Eths
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Apocalypser le monde
Messages : 84


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
2014/214  (2014/214)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Jeu 6 Sep 2018 - 17:41

La mort s’en bat les couilles de ta vie.
Si t’as pas fait ton sac, elle viendra te chercher quand même.
J’voudrais croire aux miracles, aux tours de magie,
Mais c’est qu’un peu de trucage et beaucoup de mise en scène.
La mort s’en bat les couilles de ta vie.



Qui aurait pu y croire ? Qui aurait pu s’imaginer que ce fut le moins agressif des trois qui chercherait à se battre ? Eths s’était déjà imaginé foutre une dérouillée au guerrier divin d’Epsilon puisque visiblement, il était le moins commode. Les deux autres, eux, étaient bien plus cordiaux, voire même sympathiques. Quoique, n’exagérons rien. Le Chevalier Nowan était plutôt silencieux concernant cette altercation, même concernant le cardinal. Ce dernier ne comprenait toujours pas pourquoi un chevalier d’Athéna s’aventurait loin de ses terres. Apparemment, c’était pour saluer une personne en particulier. Toutefois, saluer ne prend pas autant de temps. Saluer, ça ne prend que quelques secondes, voire minutes, et ça n’obligeait en rien d’avancer dans un domaine guerrier. Il devait sûrement cacher son jeu. Ou alors, il s’ennuyait, tout comme Eths. Les minutes sont longues. Les heures sont à rallonge. La vie est interminable. C’est pourquoi il fallait s’occuper. Rencontrer des gens et discuter le bout de gras avec eux, ça pouvait occuper. Jouer à un jouer, ça faisait passer le temps. Baiser, ça permet de faire avancer les minutes bien plus vite que d’ordinaire (Dédicace à ceux qui, précocement, se lâche en quelques secondes, et osent prétendre qu’ils sont des dieux au plumard). Et enfin, se battre était une belle occupation. Pourquoi ne pas saisir cette main tendue de la part du Guerrier Divin d’Alpha ? Il fit un léger geste du doigt, comme pour dire « wait a minute please bitch ». Il s’adressa d’abord à Ragnar.

« Faire du trash talk… C’est mignon. Si jamais je gagne contre ton camarade, et que tu m’achèves, sache que je reviendrai. Tu seras mon Némésis. Et tant que tu vivras, je vouerai mon existence à te tuer. »

Des menaces. C’était bien beau. C’était bien beauf. C’était bien bœuf. C’était bien viande. C’était bien vegan. C’était bien inutile, ouais. Mais Ragnar n’était pas son ennemi. Ragnar n’était qu’un guerrier d’une faction étrangère, rien de plus. Quoique… Si on suivait le raisonnement d’Eths, tous les guerriers se ressemblaient, ce n’était que de la chair à canon. Même lui, en quelques sortes. Cela dit, une phrase attira l’attention du Cardinal de la Calamité. Il osa avoir une opinion concernant le Dieu de la Guerre, Arès. Eths ne pouvait l’accepter…

« En quoi sommes-nous différents, guerrier d’Alioth ? Tu es un « Guerrier » divin. Un guerrier. Tu es là pour faire la guerre. Si ton armure t’a choisie, c’est qu’elle reconnaît en toi l’âme d’un guerrier. Tu vis en présence de loups. Tu m’as l’air taciturne et très asocial. Détesterais-tu l’humanité ? Si oui… ce ne serait pas étonnant, cher ami. Ton voues un culte à des dieux qui glorifient la guerre. Des dieux qui envoient ses guerriers morts au combat dans un glorieux paradis, le Valhalla. Odin, dieu de la guerre ; Thor, dieu du tonnerre, dieu guerrier ; Tyr, dieu de la guerre ; Widar, dieu de la vengeance. Et j’en oublie très certainement… Nous ne sommes guère très différents, Epsilon. Bref. Tu trouveras forcément quelque chose à redire, comme quoi, toi au moins tu ne destines pas ta vie à tuer et massacrer ou je ne sais quoi. Tu attends le Ragnarök, j’attends l’Apocalypse. En quoi sommes-nous différents ? »

Il n’avait pas dit tout ça sur un ton colérique ni rien du tout. Il avait simplement les yeux fermés et parlait calmement. A travers chaque paupière, on voyait très clairement un pentagramme. Ainsi, les guerriers pouvaient savoir ce qui animait le cardinal d’Arès. Ce n’était pas Arès, mais plutôt une autre entité divine…

« Je suis à toi, Siegfried. Faisons en sorte que ce combat soit beau. Respectons-nous. »

Il s’inclina légèrement avant de faire entièrement exploser son énergie qui était tout sauf bienveillante. On sentait très clairement la haine dans son cœur. Pourquoi tant de haine ? Psk c la vi. Il fit un geste à l’attention de Duhbe pour qu’il commence les hostilités.

__________________________________________________________________________________

Combat accepté.
Siegfried, Guerrier Divin d’Alpha vs Eths, Cardinal de la Calamité
175PV/209CS/Eléments : Vie et glace -------------- 200 PV/208CS/Eléments : Ombre et feu.
Lieu : Domaine d’Epsilon – Asgard.

Je te laisse ouvrir le sujet. J’y mettrai ma fiche technique en balise Hide. Je te demande de ne pas la divulguer dans ta Zone Secrète. J’en ferai également de même.
Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Ragnar
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Guerrier Divin d'Epsilon
Messages : 350


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
189/189  (189/189)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Dim 9 Sep 2018 - 22:41




Ce qu’Epsilon redoutait, arriva…

Le choc entre Eths et Siegfried éclata finalement. Il fallait visiblement faire payer le prix du sang pour faire définitivement partir le cardinal d’Arès. Comme à son habitude, ce dernier n’en finissait plus, un vrai moulin à parole. Ragnar avait une totale confiance en les capacités de son compagnon. Siegfried devait faire plus que le combattre, il devait l’humilier au plus haut point, le mettre à genoux afin de lui prouver la supériorité des ases dont il bafouer tant par sa présence. De son coté, Nowan resta muet. Que devait-il penser de cette situation. Tel Ragnar, le saint semblait avoir une certaine maitrise des animaux. Le guerrier d’Epsilon aurait bien aimé en savoir plus sur son histoire mais tout deux étaient captivés par le duel qui se déroulait sous leur yeux. Il ne pouvait avoir qu’une seule fatalité pour Eths et c’était inévitablement sa mort. Mais si par chance, ce dernier en ressortait vainqueur, il ne faisait pas l’ombre d’un doute que le légitime gardien allait l’abattre d’un seul coup. Il n’allait bien évidemment tirais aucun honneur de sa mise à mort mais après tout, il ne faisait que défendre son territoire, défendre son royaume contre ce piètre individu. Il était donc dans son plein droit. Force de volonté, eths avait tout de même obtenu ce qu’il souhaitait, un combat à mort sans aucune raison valable, sans aucun motif.

Aux yeux de Ragnar, ce combat était totalement inutile, l’un des deux protagonistes allait très bientôt rejoindre les rives du Styx. Siegfried semblait un tantinet plus expérimenté que Eths. Epsilon s’attendait évidemment a de vaines menaces de la part du berzeker, du genre : I’ll be back. Ce genre d’individu parlait toujours beaucoup trop sans agir pour autant. Avec recul, Ragnar révisa son jugement sur Eths. Ce dernier ne représentait guère son dieu en déclarant de lui-même ce combat. Arès n’était surement pas du genre à déclarer une guerre contre une autre faction gratuitement comme ça, juste pour les beau yeux d’un de ses cardinaux. Comme la plupart des divinités, Arès agissait avec stratégie et intelligence. Les dieux restaient des dieux et personne ne pouvaient parler à leurs places si ce n’est leur représentant peut-être. Les premiers coups avaient été donnés avec violence, et Siegfried semblait bien s’en sortir pour le moment. Ragnar aurait tout donné pour être à sa place seulement il fallait passer outre la fierté et faire face à la réalité des choses. Siegfried avait plus de chance d’emporter la victoire, et était à première vue davantage plus expérimenté. Mais si par malchance ce dernier venait à succomber, Epsilon vengerait son honneur. Echo ne demandait que ça.

Le guerrier divin repensa aux derniers mots de Eths. Ce dernier était dans le vrai ou du moins en parti, pour une fois. Bien évidemment qu’Epsilon allait l’achever s’il arriver à se défaire de l’Alpha. Le doute n’était plus permis à cette heure-ci. Eths avait mis tout en œuvre pour en arriver à cette triste situation.

Et bien qu’il détestait avoir des points communs avec un berzeker, ce dernier avait tout de même visé en plein dans le mille concernant le protecteur du royaume.
 








Revenir en haut Aller en bas
Séléné
Prêtresse d'Odin
avatar
Messages : 1741


Caractéristiques
Vie Vie:
190/190  (190/190)
Cosmos Cosmos:
310/310  (310/310)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Lun 17 Sep 2018 - 13:24

Depuis les hauteurs du palais, jusqu'à la cascade gelée, la prêtresse n'avait eue qu'une idée en tête. Arriver et intervenir en façon du combattant d'Asgard avant qu'il ne soit trop tard. Elle ne s'attendait pas à ce que autant de personnes se trouvent sur les premiers domaines du Royaume. Etonnement, ce n'était pas le protecteur d'Epsilon qui combattait, mais Siegfried. Elle s'approche de Ragnar, ralentissant l'allure pour reprendre son souffle et analyser la situation. Sa chevelure flamboyante est toute ébouriffée et le bas de son épaisse robe est usé et sali par la neige, la poussière, les frottements avec la pierre et la terre.

"Epsilon à de nouveau un gardien. Voilà qui fait plaisir. Je suis Séléné, prêtresse d'Odin. Dis moi, cela fait-il longtemps que le combat est engagé ?"

Visiblement inquiète, elle reporte son attention sur les combattants. Il ne semble pas avoir déjà rencontré l'adversaire de Siegfried. Elle sent toutefois que les deux combattants sont sur leur réserve. Ils pourraient bien décider d'en venir aux mains pour terminer. Séléné ouvre la main droite, paume vers le ciel, et se concentre. Une orbe de cosmos colorée s'y forme alors. Les éléments de la Vie et de la Lumière s'y mélangent avec ceux de la glace et du vent.

"Voilà qui devrait aider un peu notre camarade…" dit-elle, relâchant alors sa concentration. L'orbe file en direction de Siegfried. La masse d'énergie viendra l'entourer et l'imprégner au contact, de quoi restaurer un peu du cosmos du guerrier.


- - - - - -

Utilisation du pouvoir Transmission de Cosmos ( en faveur de Siegfried ) : 50 CS

Stats :
Vie : 190
CS : 310 - 50 = 260
Revenir en haut Aller en bas
Ragnar
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Guerrier Divin d'Epsilon
Messages : 350


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
189/189  (189/189)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Lun 17 Sep 2018 - 22:41



Une autre protagoniste fit son apparition…

Et à la grande surprise de ragnar, celle-ci se présenta sous le nom de Séléné, prêtresse d’Asgard. Cette dernière était venue à la rescousse de Siegfried en lui insufflant une infime partie de son cosmos. Le duel entre le cardinal et le god warrior était à son apogée, les deux combattants se donnaient au maximum de leurs potentiels. Nul ne pouvait prédire la victoire sur le moment. Siegfried avait déjà consommé les neuf-dixièmes de son cosmos et désormais se retrouver à court d’énergie. Fort heureusement pour lui, il eut une aide cosmique de la prêtresse d’Asgard. Dés lors, la victoire était à portée de main. Elle ne pouvait plus lui échapper. Dans peu de temps, le guerrier de Dubhe allait remplir sa part de contrat en envoyant Eths sur les rives du Styx. « _Enchanté de faire votre connaissance prêtresse Séléné. Je me nomme Ragnar, porteur de la god robe d’Epsilon. J’espère en être digne au fil du temps. Concernant le duel, il a commencé depuis un petit moment maintenant. Vous arrivez juste au point critique du dit duel. En tant que légitime gardien de ce lieu, j’aurais aimé être l’adversaire de ce cardinal seulement, le guerrier de Dubhe à beaucoup insisté pour défendre mon territoire. » fit-il avec le plus grand des respects. Brusquement, le guerrier divin ressenti plusieurs cosmos énergie émanant des montagnes de gamma, dont une plus particulièrement qui se rapprochait de celle d’Odin. Nul doute, que d’autres visiteurs foulaient les terres enneigées du royaume. Le loup d’Epsilon craignait la venue de d’autres ennemies potentiel. Peut-être que Eths avait reçu des renforts. Non… Les énergies présentes étaient emplie d’émotion et de sentiments. D’autres saints du sanctuaire. C’était la solution la plus plausible. « _Nous avons d’autres visiteurs à l’entrée du royaume. Voulez-vous que j’aille les accueillir. Si je me fis à leurs énergies, ces derniers ne représentent pas de menace pour nous. » continua-t-il. Séléné à ses côtés, le sort de Siegfried était à présent sceller. Ragnar était déjà heureux de sa victoire à venir.

Bientôt, la meute de loups ira se repaître des os de cet effronté de berzeker.


Revenir en haut Aller en bas
Nowan
Chevalier d'Argent du Corbeau
avatar
Messages : 12


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Départ calamiteux   Ven 21 Sep 2018 - 19:47

Je regardai le combat comme si je le vivais de l’intérieur, avoir mon élève qui était bien plus que ça pour moi car je m’étais attaché à lui comme un grand frère envers son petit frère mais sans le lui montré car selon moi, ça ne l’aurait pas aidé de sympathiser plus qu’il ne le fallait avec celui qui devait être stricte afin que ce jeune ne se disperse pas.

Aujourd’hui, j’observais le fruit de mon travail et il me le rendait bien en se débrouillant comme un chef, sa résistance et sa volonté était sans faille mais les deux lutteurs perdaient beaucoup de force coups après coups alors je craignais qu’il ne doivent en venir au bout d’eux même afin qu’un vainqueur puisse en sortir, je ne pouvais que croire que ce serait Siegfried.

Mon corbeau revint m’annoncer l’arrivée prochaine d’un évènement positif, le cosmos qui approchait le confirmait mais avant que la personne n’arrive, je décidai de rester en retrait pour ne pas interférer dans leurs affaires. Néanmoins je restai visible mais je ferais tout pour ne pas avoir à découvrir ma tête de ma large capuche, si il était bien vrai qu’un guerrier de Loki avait mes traits alors il serait compliqué de devoir m’expliquer puisque je n’y comprenais rien moi-même.

Le possesseur de ce cosmos si particulier était une femme, je la regardai agir avec ses mains afin d’en faire naître une sphère d’énergie cosmique puis je voyais cette création divine atteindre mon disciple pour lui donner un regain de cosmos, je me dis que c’était formidable cette solidarité entre asgardiens, je n’osai pas croire qu’il en soit autrement dans mon camp. D’ailleurs, maintenant que ma mission très étrange était terminée, je devais penser à me rapprocher du Sanctuaire d’Athéna mais j’avais surtout l’impression que c’était ce haut lieu qui se rapprochait de moi.

En attendant d’en savoir plus, je restai a fixer les deux adversaires dont un des deux était proche de la mort, à force de la vouloir, je constatai qu’il allait être exaucé, le principal étant que mon protégé s’en sorte vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Départ calamiteux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Départ calamiteux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ
» Mentor/Apprentie Le Départ!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume d'Asgard ¤ Odin :: Le pays d'Asgard :: La cascade gelée d'Epsilon-