Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4481

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
403/403  (403/403)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Ven 13 Juil 2018 - 20:20



Lors d'une nuit douce éclairée par l'astre Lunaire, je me dérobe silencieusement de l'Olympe. Venue m'isoler dans le temple à Éphèse, j'ai eût envie de prendre une pause entre toutes les mondanités liée à mon rang d'Olympienne. C'est ainsi que j'ai pris la route dans la matinée pour m'enfoncer dans cette région éloignée de l'Est de l'Europe. Accompagnée par quelques servantes, je suis partie au réveil et j'ai convié mon personnel à préparer mes affaires au plus vite pour le voyage. Désormais arrivée, j'eusse demandé à l'une de mes servantes de l'aide pour prendre un bain chaud et changer de toilette. Restant dans l'eau bouillante pendant près d'une heure jusqu'à ce qu'elle refroidisse et lorsque je demandai à ma servante de m'apporter une tenue de chasse, des voix retentissent par-delà les murs de mon temple. Comme-si le peuple avait surpris, d'une certaine manière, une présence inhabituelle dans le temple de leur cité. Enfilant mes affaires promptement et attachant ma chevelure en une queue haute. Beaucoup de choses se bousculent dans ma tête, puis, annonçant d'ouvrir les portes de mon temple, je m'enfonce vers l'épicentre du temple, marchant telle une lionne parmi les amazones m'ayant accompagnée jusqu'ici. Rares sont les mortels à s'aventurer dans mon temple, mais le peu d'humain a vite répandu la rumeur dans la cité du retour de leur divine.

Éphèse fut une des cités les plus riches et les plus puissantes d'Ionie ; néanmoins son histoire n'est pas très connue. En même temps Éphèse a une sorte de caractère sacré dû à mon culte. Et si ma visite au sein de mon temple est premièrement due pour me ressourcer, il ne m'est pas anodin de me recueillir, si près des humains, moi qui n'apprécie pas la civilisation des hommes. Puis, tout au long des rares allers et venu des mortels, je connaissais autrefois un tout petit lac à quelques kilomètres du temple, autrefois j'avais l'habitude de m'y rendre. S'est ainsi qu'annonçant mon départ à mes servantes pour l'extérieur de la cité, je m'avance lentement, mais n’hésitant pas, connaissant parfaitement le chemin. Au bout d'une demi-heure la végétation se faisant moins présente, même si la cime des arbres continue d'atteindre des hauteurs vertigineuses, les buissons se faisaient moins présentes et un sentier commença à se dessiner. J'ai le sentiment qu'une présence me suit, mais en plein cœur de la forêt, il n'est pas étonnant d'avoir ce genre de sentiment. On ne les voit peut-être pas, mais le chant des oiseaux et les brindilles cassées par les animaux indiquent que cet endroit n'est en rien inhabité.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Harmonie
Déesse de l'Harmonie
avatar
Messages : 156


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Lun 16 Juil 2018 - 19:21

L’olympe est ennuyant pour un jeune enfant, les adultes ne faisant pas attention à elle. Les serviteurs, intéressant, après les avoirs embêter toute la journée en faisant quelques farces. On ne l’avait pas encore autorisée à quitter ces mots. Elle avait une forte envie de quitter cet endroit, découvrir le monde et voir les humains.
Ne dormant pas, elle entendit un bruit, cherchant d’où cela venait, elle vit sa Tante quitter le paradis des dieux. Une occasion que la petite peste décida de saisir. Enfin, elle pourra voir le chemin pour quitter ce lieu.

Sans un bruit, elle l’a suivi jusqu'à à la ville. Tout était nouveau pour elle, et cela l’effrayait un peu, c’est pour cela qu’elle ne quitta pas des yeux la chasseuse.
Se faufiler dans son temple fut facile, au moment du bain, elle failli la rejoindre, et puis, la peur de se faire disputer, elle resta immobile. Observant.

Dans la forêt, l’enfant fut prise à son propre piège, la déesse avait disparu. La peur l’envahit et elle commença à paniquer. Ce n'était pas les bruits aux alentours, mais le fait de ne pas pouvoir retourner en Olympe. Bien qu'ayant le statue de déesse, sa mère lui avait parler de fou furieux qui cherchaient à renverser les dieux. Et puis, il y avait Héphaïstos, l'enfant frissonnait toujours quand elle voyait le regard du dieu fondre sous elle. Si il savait un instant, qu'elle était ici, il courrait surement pour lui faire du mal. Sur terre, la jeune déesse était sans protection.
Courant pour chercher une sortie ou une solution, elle se cognant dans les jambes de sa Tante. Tomba par terre, des larmes commençait à couler sur son visage. Elle s’accrocha à la tenue, ne voulant plus lâcher la seule personne qu’elle connaissait ici.

Artyyyyy….. je suis désolé, je.. je…

Essayant de reprendre son souffle, coupé par sa crise de larme. Elle n’arrivait pas à exprimer les sentiments qui l’a bouleversait.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4481

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
403/403  (403/403)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Jeu 19 Juil 2018 - 0:23

N'ayant scrupuleusement pas bougé depuis un temps indescriptible, mes sens sont en alerte, et se sont réunis sur une seule chose. Mes doigts tiennent fermement en arrière, la corde de mon arc, prêt à tirer une seule flèche sur une proie que je guette depuis plusieurs minutes. Mais accompagné par une présence que je perçois au alentours, ma conscience s'échappe temporairement de ma cible, pour se focaliser uniquement sur cette énergie, lentement, j'inspire pour percevoir le parfum boisé de ses cheveux, et celui, plus piquant, de sa peau douce. Presque sans y penser, son corps vient taper contre mes jambes, avant que la petite silhouette d'Harmonie tombe au sol.

Ne soit pas désoler mon enfant.

Il y eut un silence à l’appel de mes simples mots, puis un bruissement de tissu lorsque je me courbe en avant, pour aider la jeune déesse à se relever après avoir ranger mon arc le long de mon dos. Il est vrai que je n'apprécie pas le brouhaha de l'Olympe, ces attroupements de servants et servantes n'ont jamais était pour moi, quelque chose dont je me sens particulièrement à l'aise. L'aspect sauvage de la nature, y compris du monde dans sa globalité est un aspect dont je me sens généralement à l'aise.

Héphaïstos t'aurait-il encore fait peur ? Je conçois qu'il soit maladroit, et parfois bourru. Mais il n'osera jamais te faire du mal. Tu es l'enfant d'Arès, ne l'oublie pas.

Lui adressant un baiser sur le front pour ponctuer mes paroles, je l'aide à se relever tout en regardant discrètement ma proie, à présent disparue de tout horizon. Puis, fixant avec une certaine tendresse la fille de l'amour et de la guerre, je lui saisi toujours sa main, puis, d'un infime mouvement de bras, je la dirige vers un lieu moins entourer par la végétation. Marchant vers une plaine surplombant en son contre bas, une gigantesque arène situer à plusieurs kilomètre. Harmonie à peut-être héritée du meilleurs de l'amour et de la guerre, mais elle reste encore une enfant, et à ce titre, je vais devoir veillée sur elle !

Je doute fort qu'Aphrodite et Arès soient tout deux au courant de ta visite sur le monde des hommes. En attendant, je vais devoir veiller sur toi.

J'aime garder le contrôle en toute circonstance, y compris maintenant. Il n’y eut que le temps d’un court silence amusé, d’un bref instant d’une complicité fragile entre tante et nièce, pour que, lui saisissant continuellement avec fermeté la main, sanglotant, hoquetant de tristesse de façon bruyante jusqu’à renifler pour retenir ses larmes. Elle semble malgré tout perdue, tentant d’expliquer les choses sans parvenir à faire toujours des phrases cohérentes, la tristesse a fini par définitivement prendre le dessus sur la raison, jusqu'à ce que je m'exprime d'une voix clairsemé de vigueur.

Regarde donc la voûte céleste pendant 10 secondes Harmonie. Tu y verra une chose dont tu n'aura jamais vu.

Lui lâchant la main, je recule d'un premier pas, suivit d'un autre, jusqu'à ce que je sois éloignée de plusieurs mètre de la jeune déesse. Puis, m'armant de mon arc divin, je tend la corde, armée d'une seule flèche, que je nourrie de mon cosmos. Puis, lâchant la flèche vers le ciel, celle-ci semble soudainement frapper les astres du ciel, pour soudainement, se scinder en une myriade de couleur, comme une déferlante de feu d’artifice. Mon Cosmos illuminant le ciel de différentes couleurs, je me ravance vers Harmonie, pour lui murmurer à l'oreille, d'une voix tendre.

Souhaite tu voir d'autres choses Harmonie ? Cet endroit est mon domaine, je peux te faire découvrir d'autres choses encore plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hera
Déesse du mariage
avatar
Messages : 21


MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Dim 22 Juil 2018 - 20:02

Il était rare qu'Héra quitte les fabuleux jardins d'Eden pour parcourir la Terre. La raison pour laquelle elle était descendue était l'inconséquence d'Arès et de sa maîtresse Aphrodite. Leur petite bâtarde, Harmonie, était une enfant qui poussait comme une herbe sauvage. Non contents de laisser ce fruit de la honte (un frère qui séduisait la femme de son aîné !) courir dans les pattes des Olympiens, voilà qu'ils la laissaient s'échapper dans le monde des terriens. Et eux, ils étaient ivres !

Héra ne décolérait pas. Elle plissait les yeux de mépris en pensant à Aphrodite qui se jetait dans les bras du premier venu sans penser aux conséquences, elle avait le visage livide, tant elle était profondément blessée par l'attitude de son fils. La déesse du mariage fit une halte au-dessus de Mycènes, sa robe noire flottant au vent. Comme un rapace à l'affut, elle scrutait le nord, le sud, l'est et l'ouest, et tentait de trouver la trace de la petite fugueuse. Sans succès. Alors, excédée, l'aînée des Olympiens leva les bras vers le ciel et fit exploser son cosmos.

" Argos ! Vigilant gardien, démon qui connaît pas le sommeil, prête-moi tes yeux ! "


κυνήγι για χίλια μάτια *


* la traque des mille regards


Aussitôt dans l'ombre se répandirent des yeux innombrables. Ils envahirent progressivement toute la Grèce, espionnant les montagnes, les grottes, les bois les plus reculés, les champs, les foyers, les chambres ... Rien ne fut épargné par l'Olympienne passée maîtresse dans l'art de la persécution. Au bout de quelques, elle fut obligée de pousser la recherche vers le Moyen-Orient.

* Si Harmonie a fait une mauvaise rencontre, nous allons au-devant de difficultés importantes ! Et si elle était tombée entre les mains d'Eris ? Ou pire, d'un ennemi ? *

C'est alors qu'elle trouva enfin l'endroit où s'était réfugiée la fillette. Ephèse. Elle était en compagnie d'Artémis. Héra s'apaisa un peu, mais ses yeux brillaient encore de colère à voir que l'enfant et sa tante s'enlaçant avec tant d'insouciance tandis qu'elle se rongeait les sangs pour une illégitime qui en plus de la faute qu'elle représentait était mal élevée.

" Tu ne t'en sortiras pas comme ça ... "

La déesse se téléporta en un clin d'oeil devant les promeneuses, dans un bouillonnement de voiles noirs. Son regard tranchant avertit Artémis que c'était elle et qu'elle était en colère, avant de questionner l'enfant d'un ton sec qui ne présageait rien de bon.

" Alors, on s'amuse bien ? Harmonie ! "
Revenir en haut Aller en bas
Harmonie
Déesse de l'Harmonie
avatar
Messages : 156


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Lun 23 Juil 2018 - 18:50

Séchant ces larmes en frottant ces yeux avec ces petits poings, l’enfant acquiesça au conseil d’Artémis au sujet de la fille d’Arès, ne pas oublier. C’est une phrase qu’elle allait se répéter souvent. Seule avec sa tante au milieu de la forêt, le baiser et  l’aura divine de la lune était doux et lumineux été apaisant et gage de sécurité pour l’enfant.

Il me fait peur, en plus il est pas beau !

Héphaïstos, c’était son cauchemar à elle, le monstre dans le placard ou sous le lit. Malgré les paroles rassurantes de la lune, Harmonie ne l’a croyait pas. Lorsque son regard croisait ceux du dieu de la forge, elle pouvait lire tout le mal qu’il lui voulait. Elle ne comprenait pas encore pourquoi.
Baissant la tête au sujet de ses parents, se tordant les mains au sujet de la bêtise commise, elle ne pouvait pas réellement défendre sa cause. L’envie de découvrir le monde fut plus forte ce soir, que les consignes des grands ! Si l’enfant avait su que dans le futur qu’on la mariait à un vulgaire humain, elle n’aurait surement pas montré autant d’intérêt pour l’humanité.
L’enfant passa ces bras autour du cou de sa tante pour lui faire un câlin, puis elle se laissa guider silencieusement, contente de ne pas s’être fait gronder. Ravalant sa tristesse, elle sera plus fort la main de la Lune, ici la forêt n’avait rien à voir avec la végétation de L’Olympe. Tout lui semblait hostile.
Elle s’arrêta de respirer quand elle ne senti plus la main chaleureuse d’Artémis, obéissant quand même, observant le ciel étoilée. Quelle chance, la nuit était clair, aucun nuage. Seule le bleu noir et le blanc pur des Etoiles sont visibles.

Et…. Le spectacle qui se déroulait devant elle, ne pouvait être décrit.

Ouiiii, dit elle en applaudissant. Merci Arty!

Sursautant quand sa tante souffle dans son oreille, l’enfant réfléchit, le visage concentré, son regard fut attiré par l’arène.

On va la bas.


Dévalant la pente en courant gaiement, elle fut rapidement coupé dans son élan par une voix terrible, qu’elle connaissant très bien….

Oh oh !

Pas besoin d’être devin pour voir qu’Héra était en colère, néanmoins Harmonie, ne le pris pas en compte. Trop heureuse de voir sa grand-mère ! Passant outre, elle court à nouveau et entourant sa bras autour de la taille de la déesse du Mariage, avant de levé la tête vers elle, avec un grand sourire innocent.

Coucou Mamie Chou!

Héra participait rarement aux fêtes de l’olympe ou du moins, elle était toujours difficile d’accès pour l’enfant. Cette nuit sans aucune cérémonie et garde du corps en particulier, l’enfant pouvait la serre dans ces bras.
Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4481

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
403/403  (403/403)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Mar 24 Juil 2018 - 19:05

Il fait tellement sombre qu'on aurait pu se croire en pleine nuit. Néanmoins cette mystérieuse invitée ne semble pas incommodée par l’atmosphère. Au contraire, elle se fond dans ce décor à la perfection, comme si le tableau est fait pour sa personne. La pensée qu'elle fut est aussi obscure que son aura d’ébène, et son avertissement sonne un couperet à toute tentative d'évasion. Détaillant notre reine un court instant, avisant ce visage qui me parait jusqu’à présent si froid, si imperceptible, Je suis surprise d’y voir une trace d’inquiétude, un semblant de quelque chose complexe à déterminer, une émotion, une réflexion, un petit quelque chose en plus qui n'est pas forcement rassurant. Oh, il n'est pas devin de comprendre que la présence d'Harmonie dans le monde des humains est une aberration pour les uns, une folie pour les autres ou une opportunité pour les derniers. Les potentielles conséquences de la présence de la fille d'Arès sont légitime, mais en ma présence, rien, absolument rien ne lui serait arrivée.

Ma reine, laissez donc un peu d'insouciance à cette enfant. Comme le veut un axiome universel, il n'est rien qui incite plus à méfaire que de se voir interdire de faire quelque chose. Hélas, certains semblent avoir quelques problèmes à saisir ce concept, surtout pour Harmonie.

Durant ce laps de temps aussi court soit-il, je ne peux m’empêcher de détailler avec une certaine curiosité au fond des yeux de notre reine, et d'y dévisager la fille de la guerre et l'amour personnifiée. L'épouse de Zeus comme son rang l'oblige de l'être. Intransigeante, peut-être cruelle de prime abord. Et parmi ce silence gênant, un brouhaha se glisse dans le lointain paysage. Ceci n'est autre que la clameur des Amazones, combattant dans l’arène à plusieurs kilomètres de notre position. Jetant alors un rapide regard sur l'arrière décors, je m'avance pour me rapprocher à hauteur des deux divines.

Pauvre fous et folles celui qui viendrait à pourchassez Harmonie. Je ne lui souhaite pas que l’idée d’un complot lui vienne, et encore moins qu’il la mette à exécution. Il ou elle serait peut-être puissant et intelligent, mais je ne lui conseille pas de se frotter à moi.

Un avertissement ? Non, une simple vérité que bien des hommes et monstres ont perdus de leurs vie à s'être opposée à moi. Héra est peut-être une main de fer dans un gant de velours. Mais je suis certainement celle qui s'est mieux se battre parmi tous les Olympiens. Absolument personne ne peu échapper à mes nombreux talents. Jetant un regard parfaitement dénuée de toute pensée ou émotion à l'égard des deux divines. Je finis par les dépasser, pour parvenir à la limite de la falaise, surplombant une vaste étendue de terre en contrebas. Me délectant d'un silence aussi temporaire que salvateur, je fais disparaître mon arc, pour laisser au creux de ma main, un olifant que j'apporte rapidement à mes lèvres, pour y souffler une forte expiration. Faisant entendre sur plusieurs kilomètres, un son unique, auréolée de ma divine puissance. Il n'en faut que peu de temps pour que les Amazones s’entraînant dans l'arène ait compris que je suis parmi eux. Après quelques secondes d'effort, je lève mon bras gauche, pour qu'un aigle vienne s'y accrocher. Et tout en lui murmurant des mots près de son visage, celui-ci prend de nouveau son envole, en-direction des farouches guerrières.

J'ai donnée l'ordre aux Amazones de parcourir les alentours. Qui que se soient qui s'y terre dans l'ombre sera tuer par les guerrières. Et si à tout hasard, un puissant ennemi s'y terre, je le tuerais de mes propres mains.


Pivotant vers mes semblables, je les fixe de mon regard avant d'ajouter d'un ton aussi dur et impétueux que le roi et la reine de l'Olympe. Le ciel se met très subtilement à se couvrir de sombre nuages avant que le tonnerre fasse irruption.

Ceci est mon domaine et personne n'oserait se méprendre à se terrer dans l'ombre, sans que je puisse tôt ou tard le pister, le chassez et le tuer. Alors non, Harmonie n'a aucuns dangers à rester avec moi, pas moins que de rester en Olympe, auprès de vils manipulateurs.

Rien, absolument rien ne vise Héra. Il sous-entend plutôt l'approche vengeresse d’Héphaïstos ou éventuellement, d'autres divins un peu trop hardie dans des convoitises malfaisante. Mais à mesure que je m'avance, l'air ondule par mon cosmos grandissant, tandis que le tonnerre gronde de plus en plus fort, jusqu'à frapper expressément des endroits bien précis, comme guider par mon pouvoir. Souriant gaiement tout en abaissant brièvement le regard, je me retourne après avoir tourner tout autour des deux divines, en leurs faisant face.

Cet enfant ne craindra absolument rien, tout le temps qu'elle sera en ma présence.

Posant fermement mes mains sur les épaules d'Harmonie, le ciel se part d'un ultime grondement, tandis que mes yeux s'habite d'éclair, disparaissant en quelques nano-seconde. Les nuages finissent par être trouer par les rayons du Soleil, faisant penser à un retour de mon jumeau, mais il en ait rien. Et alors que la jeune enfant, guider par l’innocence. Je la fixe de toute ma hauteur, avant de fixer Héra, en ponctuant d'une tirade.

Qu'attendais vous de moi à présent ma reine, allais vous me punir ? Nous laisser ? Ou rester avec nous ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Hera
Déesse du mariage
avatar
Messages : 21


MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Lun 30 Juil 2018 - 23:23

" Comment se fait-il que tu te trouves ici ? "

Du haut de ses siècles d'existence, Héra regardait la petite Harmonie lui enserrer la taille. La déesse du mariage avait à peine bougé, son visage aussi inexpressif qu'un masque, ne répondant à l'élan d'affection de l'enfant que par un froncement de sourcil menaçant. Comme Artémis prenait la défense de la petite fille, critiquait les interdictions rigoureuses et se portait garante de sa sécurité, Héra concéda, en fermant malgré tout les yeux en signe de fermeté :

" Certes, je ne doute pas que tu aies le pouvoir de t'opposer à quiconque tenterait de nuire à Harmonie : tu es la déesse de la Lune, et comme elle, tu peux disparaître dans l'ombre, traquer tes ennemis pour mieux les surprendre en rayonnant de toute ta puissance. "

Il y avait un "mais" sous-entendu, un désaccord fondamental que Héra ne prit pas la peine d'exprimer. Harmonie n'était pas une enfant comme les autres. Bien qu'elle soit illégitime, elle était la fille de deux divinités de l'Olympe. Les interdits de l'Eden n'étaient pas des fioritures à ses yeux : le monde de dieux était régi par un certain nombre de règles qui permettaient de s'accorder et d'éviter l'effondrement de planètes entières. Et ce n'était certainement pas cette enfant irresponsable qui allait commencer à faire la loi !

Artémis avait sans doute conscience de cela et appela alors ses compagnes les amazones avec son olifant. Et l'orage se levait, et la foudre illuminait le ciel. Cette démonstration de force apportait un poids considérable à son argument. Alors c'était à cela qu'Artemis était prête pour protéger l'enfant qu'Arès avait donné à cette créature qu'était Aphrodite. Héra se demandait bien ce qu'elle pouvait lui trouver. Turbulente, frivole, Harmonie commençait à ressembler à sa mère en copiant ses attitudes de charmeuse.

" Te punir ? Pourquoi le devrais-je ? Malgré mes titres, tu sais que je n'ai guère plus de pouvoir que toi. Nos voix sont égales au Conseil des dieux, et tu es la fille de ton père : si tu as des revendications à porter, tu sais que son oreille t'es ouverte. "

Héra détourna le visage pour marquer son désappointement.

" Soit. Puisque ce souhait te tient à coeur, je vais te laisser veiller sur Harmonie. J'accepte d'en parler à son père. Cependant ... "

Le regard vert de l'épouse du maître de la foudre se tourna lentement en direction de la divine chasseresse.

" En tant qu'aînée de notre famille et reine de l'Eden, je tiens à formuler une mise en garde. Harmonie n'est pas d'ascendance légitime, ce qui rend sa position difficile. Toi et ton frère avez réussi par l'élévation de votre conscience à dépasser votre naissance. Vous vous êtes rendus maîtres de la lune et du soleil, et avez trouvé votre place dans le cosmos. Mais quelle place trouverons-nous pour une enfant qui ne sait pas respecter de simples règles ? Crois-tu que tu pourras lui apprendre ce qui est important pour tenir son rang ? "

C'était une chose que de montrer les dents et de grogner, mais tenir de tels engagement était une responsabilité plus compliquée à tenir. Artémis, la déesse qui avait fait le voeu de ne jamais se lier à un homme, à ne jamais porter d'enfant, aurait-elle la patience d'une mère, alors qu'elle aimait passer son temps à courrir les bois et les plaines, libre comme l'air ?


" Je demande à voir cela. "
Revenir en haut Aller en bas
Harmonie
Déesse de l'Harmonie
avatar
Messages : 156


Caractéristiques
Vie Vie:
140/140  (140/140)
Cosmos Cosmos:
140/140  (140/140)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Lun 6 Aoû 2018 - 20:50


Lorsqu’elle vit le regard dur d’Héra, l’enfant la lâcha pour se réfugier dans les jambes d’Artèmis. Elle ne répondit même pas à la question posée. Harmonie laissa les deux déesses discuter entre elle, cachant son visage dans la jupe de sa Tante. Et puis à un moment, l’enfant commença à s’ennuyer. Ne comprenant absolument rien à l’ animosité d’Héra concernant sa légitimité. Pourtant Harmonie avait un sang plus pur que celui d’Artèmis. La jalousie devait la ronger, aurait-elle préférer qu’elle soit la fille d’Héphaistos, peut-être. Néanmoins, elle restait quand même une enfant de sa lignée direct.

Alors que les adultes discutaient entre eux, la jeune déesse, profita de leur inattention pour s’enfuir en direction de l’arène.

Et c’est une amazone d’Artèmis sur son cheval, qui attrapant l’enfant la fit grimper avec elle. Chevauchant ensemble, l’humaine n’osa pas désobéir et conduire l’enfant à l’arène. Indirectement, elle n’obéissait qu’aux ordres de sa déesse.  
Cette sensation de liberté plut et elle exprima sa joie avec sa voix enfantine.

ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Dans l’arène, les amazones s’entrainement durement, ces prunelles dorées ne perdaient pas une miette du spectacle. L’enfant se demande si un jour, elle pourra combattre comme ces femmes.  Quand soudain des voix divines se firent entendre, l’enfant s’enfuit et se cacha dans les ombres.



Revenir en haut Aller en bas
Artémis
Déesse de la Lune
avatar
Rôle : Déesse de la chasse, de la Lune, des bois, protectrices des animaux et de la nature.
Messages : 4481

Avertissement(s) : 1er Averto

Caractéristiques
Vie Vie:
350/350  (350/350)
Cosmos Cosmos:
403/403  (403/403)
Armure Armure:
700/700  (700/700)

MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   Dim 19 Aoû 2018 - 20:46

L’air est subtilement d’une épaisseur rare dans le lieu environnement. Un mélange d’humidité et de fer crée une moiteur organique rappelant vaguement l’odeur du sang, et qui, une fois respiré, tombe dans les poumons comme une pierre coule au fond d’un lac. Il est également la source d’un étrange paradoxe – où qu’elle passe, cette brise chaude dépose sur la pierre froide une fine couche de buée, qui parsème les pierres rondes et lisses du sol et des murs de petites perles d’eau, symbole d’une paix éphémère. Quant aux nuages sombres pesants est qui tombent sur les terres vallonnées et désolées, visibles entre les monticules clairs. Là, à travers les rares déchirures du ciel, la lumière blanche d’une lune distante fait scintiller les fragments de pierre dans un millier de reflet. Quelque part, perdue dans ce paysage spectral et dévasté se repose le trio divin que nul autre humaine ne distingue jusqu'alors,juste trahit par mon appel plus tôt. Ô, je suis consciente de mes mots envers Harmonie et de ce qu'elle est. L'union de l'amour et de la guerre, le fruit de ce mariage est quelque chose d'atypique. Et depuis la naissance même de la jeune déesse, il est coutume qu’Héra est clairement donné son avis sur la légitimité d'Harmonie a être tenue, comme l'égale des autres Divins. Il y avait eût par le passé, des débats sur cette question, et pour autant, la reine des cieux évoque une fois encore l'errance d'Harmonie, de par ses choix futurs. Silencieuse, je me redresse pour regarder le paysage alentours, puis, posant l'espace de quelques instant mon regard sur Héra, ma voix s’élève, d'un calme souverain.

La vie a tant la vertu que le défaut d’être telle une bête sauvage : indomptable, et imprévisible. Votre jugement sur Harmonie est erronée, car vous jugez en qualité de reine. Les Olympiens ont tous élevés leurs consciences pour devenir maître d'un domaine et ou d'une spécificité précise. Quant aux autres, ils ont eux aussi élevés leurs conscience à un degré que nous nous devons de jauger à sa juste valeur.

Quittant des yeux les deux divines, je me retourne pour être de dos, en marchant vers le rebord de la falaise. Puis, tout en regardant le contre bas de la falaise, je m'exclame d'un ton cristallin.

Le fruit de l'amour et de la guerre donnera le goût de la passion à Harmonie. Un désir aussi ardent que l'amour, et aussi brutal que la guerre. Je ne veux pas me substituer à l'autorité de ses parents, mais je peux l'aiguiller vers un domaine de conscience qu'Harmonie aura bien des difficultés à entrevoir par ses propres moyens. Il subsiste des domaines qui ne sont pas innés, même pour les dieux. Sur notre propre nature, celle de l'univers sont des choses que je peux enseigner à la jeune divine.

Puis, c'est en pleine discussion que la petite silhouette d'Harmonie échappe à notre vigilance. La distinguant auprès d'une des amazones dans l'arène, je nourris l'espace de quelques secondes, une forme d'exaspération. Pas de colère, non, mais de frustration à l'égard d'Héra, qui verra là, une occasion de fustiger le caractère innocent du danger, de la jeune déesse. Murmurant des mots, parfaitement audible pour Héra, je me décide à descendre dans l’arène, pour rechercher la jeune enfant. Inutile de dire que chaque Amazones se décida à se tenir à l'écart, lorsqu'elles aperçurent ma descente d'un rythme rapide au sein même de leur domaine d'entrainement. Et agrippant le bras d'Harmonie, pensant être à l'abri de nos regard, je lui saisis fermement, pour la sortir d'un geste fort, mais bref, aux yeux de toutes les Amazones. Aucun mot de n'échappe de mes lèvre, pas même une once de colère ne se dévoile sur mon visage. Pourtant, quelque chose fera comprendre à la jeune divine que parmi toutes les femmes présentes, il subsiste dans mon aura, comme quelque chose quelle n'aura jamais ressenti auparavant. Telle une reine parmi les lionnes, je la trône de toute ma hauteur, la jaugeant d'un regard parfaitement neutre. Puis, brisant cet espace de silence d'une voix parfaitement audible pour Harmonie, je fais apparaître mon arc divin au creux de ma main droite pendant que je m'adresse à elle.

Tu semble suivre les traces de ton père, à avoir ce goût pour les combats et la passion du danger. Mais ton innocence te mènera à des dangers plus grand que toutes ces Amazones Harmonie.



Puis, ponctuant mes propos en dressant mon arc vers elle, je tire la corde de mon arme, prête à tirer une flèche en sa direction, pendant que son extrémité se nimbe de mon Cosmos. Un vent se lève en tourbillon tout autour de moi, chassant toute forme d’opposition entre moi et elle, je tire de plus en plus fort sur la corde de mon arc, toujours pointer en sa direction. Jusqu'à ce que le silence, hormis le bruit de mes doigts sur la corde ne fasse qu'un avec l’ouïe de la jeune déesse, je la trône de mon regard sans aucune émotion. Puis, levant mon arc vers l'une des nombreuses montages aux alentours, je décoche ma flèche, qui s'en va à vive allure, se planter à même la roche montagneuse. Je me saisi de son bras, pour la relever et lui braver d'un ton on ne peu plus clair.

Tu ne sera jamais comme elles Harmonies car tu sera encore meilleur. A condition que tu cesse de te faufiler dans l'ombre, je peux t'aider à t'approcher de leurs niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade au clair de Lune. [FB : Harmonie - Artémis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Promenade au clair de lune [Aetius]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-