Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Le diable en ballade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seishiro

avatar
Messages : 203


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
334/334  (334/334)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Le diable en ballade   Mer 16 Mai 2018 - 19:16

Arrow Montagnes de Gamma

Ce fut sans grand mal que je franchis la frontière naturelle composée des montagnes de Gamma jusqu'à parvenir à proximité des célèbres cascades du loup d'Asgard.
D'abord étonné de ne rencontrer aucune opposition, j'en vins à venir à la crainte d'une embuscade quelconque. Mais mon inquiétude fut vite balayée par le silence du vent du nord. Pas un être vivant à des kilomètres à la ronde... Asgard était-il devenu un pays cimetière ? Une terre endormie ? Possible, vu l'état du reste du monde.
Mais que s'était-il donc passé pour en venir à une telle ère de paix et de torpeur ? Une fois parvenu aux portes du palais d'Odin, allais-je trouver des couloirs balayés par les vents et des étendards en lambeau ? La tentation de faire mien ce domaine me titilla mais je la balayais d'un éclat de rire. Quitte à dérober un leu sacré, autant le faire dans des contrées plus avenantes, manière de pervertir un peuple moins rigoureux et abrupt que celui d'Odin.
Je stoppais un instant mon pas, et laissais une parcelle de mon cosmos s'élevait en direction de la cascade. La glace qui la recouvrait se craquela rapidement et l'onde reprit sa course dans un vrombissement assourdissant. Dès la nuit tombée, la glace reprendrait son autorité sur l'eau intrépide, mais par ce geste j'espérais attirer autre chose que des loups galeux et des corbeaux.
Déçu, je finis par reprendre ma route, avec pour objectif le fameux volcan de Béta. Allais-je devoir le réveiller pour avoir enfin un interlocuteur digne de ce nom ?
Tentant... Très tentant...

Arrow Volcan de Beta (sauf interposition)
Revenir en haut Aller en bas
Asbjörn
Guerrier Divin de Béta
avatar
Rôle : Guerrier Divin de Bêta
Messages : 42


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
177/177  (177/177)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le diable en ballade   Jeu 17 Mai 2018 - 13:24

Arrow Palais d'Odin

La course d'Asbjörn avait été longue, le Guerrier Divin transpirait à grosses gouttes, sa respiration était saccadée. Il prit la décision de s'arrêter rien qu'un instant, afin de reprendre son souffle et d'essuyer la sueur qui lui coulait sur le front et dans la nuque. Il s’assit sur un rocher se trouvant à deux pas de lui. Ayant passé récemment son domaine, le Volcan de Bêta, Asbjörn savait qu'il était proche de la Cascade gelée, le domaine d'Epsilon. Le jeune homme ignorait si un défenseur du lieu existait, il ne sentait pas d'autre cosmo-énergie que celle qu'il avait ressentie au palais d'Odin. Plus il s'en rapprochait, plus il la sentait terriblement puissante. Un frisson lui parcourut l'échine. Le froid n'en était pas la cause, non. C'était l'excitation. Le possesseur de ladite cosmo-énergie était proche, le Guerrier de Bêta restait sur ses gardes. Ce dernier contempla un instant le trou béant de son armure, le regard triste.

*J'espère ne pas en avoir besoin aujourd'hui...*

Asbjörn scruta les environs, il ne vit personne. Vicktor, le Guerrier Divin d'Eta, ne l'avait pas suivi. Pas non plus de trace du puissant guerrier recherché. Le jeune homme se sentait bien seul dans ce lieu glacial. Aussi bien ici qu'au Palais d'Odin, en passant par son Volcan ou tout autre domaine de Guerrier Divin. En effet le Guerrier de Bêta n'avait pas vraiment croisé d'autre camarade que celui cité précédemment. Il se demandait si l'invitation de son maître n'avait pas été trop belle pour être vraie. De la franche camaraderie, des compagnons surpuissants, d'un niveau convenable ou un peu plus faible que la moyenne, de l'alcool qui coule à flots, de l'insouciance, des traditions. Rien de tout ça n'avait encore été découvert par le tout nouveau Guerrier Divin.

*Pff... Je me demande si j'ai vraiment bien fait de venir ici... J'aurais dû laisser l'armure là où elle était, en plus j'ai déjà perdu ce qui faisait d'elle une armure d'exception...*

Il ferma les yeux l'espace de quelques secondes, son cosmos commença alors à l'entourer d'une chaleur apaisante. D'un coup, le Guerrier Divin de Bêta rouvrit les yeux en tournant la tête brusquement. Des bruits de pas parvenaient à ses oreilles. Aucun doute pour lui, quelqu'un arrivait dans sa direction. Asbjörn se leva de son assise. Il se tenait debout, les pieds parallèles aux épaules, les bras croisés, le regard interrogatif. Bientôt, il vit se dessiner devant lui un homme à l'allure sombre et au visage fin. Mais quelle que soit l'apparence de l'individu, notre héros savait pertinemment qu'il ne fallait pas s'y fier.

-Qui que vous soyez, arrêtez-vous maintenant. Ordonna Asbjörn. Vous êtes dans le territoire d'Asgard, veuillez vous présenter et déclarer l'objet de votre visite avant de faire un pas de plus. Je déciderai ensuite si vous avez, oui ou non, le droit de poursuivre votre chemin. (Asbjörn fronça légèrement les sourcils.)

Asbjörn n'avait pas choisi ces mots au hasard, le jeune homme était conscient que celui qui lui faisait face n'était en aucun cas un Guerrier Divin. Sachant cela, il se savait dans son droit de refuser l'accès au visiteur, néanmoins la prudence était de rigueur face à une personne aussi forte que son interlocuteur.

*Bon, plus qu'à prier pour que des renforts arrivent... Parce que si ce type est hostile, je donne pas cher de ma peau...*

Une perle de sueur apparut sur la tempe droite du Guerrier Divin. Elle parcourut tout le long du visage d'Asbjörn jusqu'au menton. Le cœur de ce dernier se mit à battre de plus en plus fort, de légers tremblements firent surface au niveau de ses doigts. Un étrange mélange de sentiments de peur et d'impatience l'envahissait. Un rictus se dessina dans un coin de la bouche du jeune homme. Il était prêt à tout. Au combat comme au dialogue.


Dernière édition par Asbjörn le Jeu 17 Mai 2018 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 50


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le diable en ballade   Jeu 17 Mai 2018 - 14:34

Arrow Palais d'Odin

Filant dans le froid sur sa monture, suivant le chemin tracé qui zigzague dans le paysage pour passer de domaine en domaine, Siegfried pensait pouvoir compenser l’avance et le raccourci prit par Asbjörn, la vitesse de la bête au galop pouvait permettre de gagner du temps sur la distance supplémentaire à parcourir, ce fut presque le cas, ce qu’il allait constater un peu plus tard.

La chevauché dura un bon moment et fut stoppée par un grand corbeau lui faisant face au beau milieu du chemin alors le guerrier divin mit pied à terre et tira sur les brides pour que le cheval tourne et fasse un demi tour complet avant de donner un coup franc sur le flan de l’animal qui se mit à galoper, avec un peu de chance et l’envie de retrouver le confort de son écurie, ce dernier irait retrouver son maître au village. Siegfried avança en direction d’une voix qui lui était depuis peu connue, celle d’Asbjörn, traversant les  grands sapins qui lui masquait la vue sur son homologue et le visiteur, il déboucha à faible distance des force en présence, sur le côté gauche du guerrier divin de Bêta.

Le représentant du dragon à deux têtes marqua l’arrêt pour ne pas déranger celui qui avait intercepté l’émetteur de ce mystérieux cosmos. Asbjörn risquait de faire une drôle de tête en voyant qui l’avait suivi, Siegfried pouvais plus passer plus pour un encombrant curieux que pour une menace sans sa belle et puissante armure. Oui, le jeune homme était toujours dans ses vêtements chauds malgré la possibilité que celui qui venait d’arriver avait de noirs desseins, il préférait ne pas voir le mal partout, ce qui ne l’empêchait pas de rester sur ses gardes.

A peine de retour sur ses terres, même pas un accueil digne de ce nom et déjà une éventuelle menace à gérer sans vraiment connaitre la géopolitique du palais en ce moment, bref, il valait mieux éviter de mettre les pieds dans le plat. Bêta avait les cartes en main et se montrait à la hauteur pour ne pas trop froisser le visiteur alors il n'y avait qu'à observer et agir si besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Seishiro

avatar
Messages : 203


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
334/334  (334/334)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Le diable en ballade   Jeu 17 Mai 2018 - 18:34

Enfin...
L’émergence d'un cosmos à proximité me tira un sourire félin. Ce brave Odin semblait encore disposé d'une poignée de fidèles bien décidés à ne pas laisser le diable que j'étais fouler leur terre sans opposition.
Toutefois, je maintins le même rythme de marche, posé et volontairement lent, pour ne pas effaroucher le gardien qui venait d'apparaitre entre moi et ma prochaine destination.
D'un premier coup d’œil, je fus interloqué par deux éléments.
Tout d'abord, la jeunesse cosmique de ce protecteur d'Asgard. Sauf s'il bénéficiait d'une puissance cachée, le malheureux ne tiendrait pas bien longtemps face à moi. Un fait qui renforça d'autant plus le caractère ironique de ses menaces.
Ensuite, le trou béant qui perçait son bel habit sacré. Un saphir d'Odin manquant ? Un élément loin d'être anodin et qui soulignait une attaque récente sur le royaume d'Asgard.
Sans me départir de mon sourire, devenu affable et serein, j'écoutais sans broncher le discours austère du guerrier avant de répondre d'un ton courtois.

Je vous salue noble guerrier divin à l'identité secrète. Je vous remercie de cette précision géographique... Mais rassurez-vous, je connais parfaitement le nom du royaume dont je foule le sol sacré.

L'apparition d'un second cosmos, dissimulé à proximité me fit lever les yeux en direction de l'individu en question. Bien qu'il ne soit pas visible pour le moment, son arrivée indiquait clairement une méfiance, bien compréhensible, à mon égard. Je haussais donc la voix pour espérer être entendu des deux guerriers divins.

Je me présente donc... Je suis Lucifer, le porteur de Lumière. Archange déchu et bouc émissaire des religions monothéistes. Je viens à vous dans une optique diplomatique et tout à fait bienveillante. Cela fait déjà quelques temps que je parcours les différents royaumes des divinités polythéistes, et le tour d'Asgard est logiquement venu.

La révélation de mon identité risquait de déclencher une réaction hostile. Il était donc temps d'appuyer mes propos par des faits plus concrets.

Par le passé, j'ai déjà échanger avec la Grande prêtresse Séléné. Mais si elle règne encore, je ne souhaite pas l'importuner outre mesure. Auriez-vous donc l'amabilité de faire office de diplomate au nom des vôtres ? Selon vos réponses, il est possible que j'envisage de proposer mes services en tant que... disons mercenaire. Nul doute que vos armées, quoique puissantes, ne pourraient que se renforcer d'un tel secours...
Revenir en haut Aller en bas
Asbjörn
Guerrier Divin de Béta
avatar
Rôle : Guerrier Divin de Bêta
Messages : 42


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
177/177  (177/177)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le diable en ballade   Ven 18 Mai 2018 - 13:57

L'homme qui faisait face à Asbjörn l'écoutait d'un sourire narquois. C'est en tout cas l'impression qu'il donnait au Guerrier Divin. L'individu salua le gardien du Volcan de façon non moins railleuse, il affirma qu'il connaissait l'endroit dans lequel il évoluait et sous-entendit qu'il n'avait nullement besoin d'une telle précision. Le sang du Guerrier de Bêta commença à bouillir en entendant les paroles moqueuses de son interlocuteur. Il fut, de plus, interloqué par l'identité de ce dernier. Il se présenta, en haussant le ton, comme étant Lucifer le porteur de Lumière, un archange déchu. En entendant ceci le sourire d'Asbjörn, alors en coin de bouche, s'élargit jusqu'à ses oreilles. En effet l'enfance luxueuse de notre héros lui avait conféré certaines connaissances sur quelques religions. Il savait qui était Lucifer et il continua à l'écouter avec une dose d'énervement. Toutefois le « porteur de Lumière » lui annonça venir ici dans un but louable de diplomatie bienveillante, celui-ci faisait le tour des royaumes polythéiste et voilà qu'il débarquait donc en Asgard.

*Mais c'est qu'il commence à m'énerver celui-là, il se croit tout permis à « visiter » un par un tous les royaumes comme ça, sans invitation. Mais il se prend pour qui ?*

Pour, peut-être, refréner les ardeurs du jeune Guerrier Divin, Lucifer lui avoua avoir déjà rencontré la Grande Prêtresse par le passé. Le Guerrier de Bêta était sceptique, car curieusement, l'archange déchu ne voulait pas « importuner » la maîtresse des lieux alors que celui-ci était venu dans un cadre diplomatique. Il proposa même à Asbjörn de faire office de diplomate en représentant Asgard, mais comme il devait le savoir, le jeune homme n'était en aucun cas lié à de telles fonctions. Asbjörn, le cœur tambourinant, leva son sourcil gauche puis essuya sur son nez une goutte, qui à cause du froid avait fait son apparition, à l'aide de sa main droite. Il renifla ensuite assez fort et se racla la gorge. Il regarda à droite puis à gauche, en finissant par regarder derrière lui. Dans un air étonné lui se retourna brusquement vers Lucifer.

-Oh ! C'est à moi que tu parles ? Répondit Asbjörn, qui ne manqua pas de le tutoyer. Excuse-moi mais je me suis arrêté à tes remarques pour le moins, condescendantes... Lança le Guerrier Divin. Bon. Reprit-il après une légère pause. Alors pour commencer, je n'ai aucune obligation quant à me présenter devant toi qui foule notre territoire sans y être invité. Ensuite, que tu sois Lucifer ou la femme de ménage ne change finalement rien pour moi, je ne t'autorise pas à te balader tranquillement ici. Pour finir l'identité de ceux qui gouvernent Asgard ne te regarde pas. Je ne suis pas un diplomate et mon rôle tient seulement à protéger ces lieux et ses habitants, ainsi que partir en guerre si nécessaire. Ceux qui sont responsables de la diplomatie ne sont pas en mesure de te parler aujourd'hui, je t'invite donc à revenir sur tes pas et à réessayer demain, voire la semaine prochaine.

Derrière son ton menaçant et ses paroles manquant clairement de tact, Asbjörn espérait de tout son cœur que Lucifer reparte sans faire d'esclandre, bien que celui-ci puisse possiblement être légitimement énervé et s'en prendre à lui. Il comptait également sur l'apparition de quelqu'un, un allié, peut-être Viktor le Guerrier Divin d'Eta. N'importe qui, qui puisse surgir en renfort en cas de besoin. Se sentant réellement en danger face à l'énorme puissance cosmique dont était pourvu son interlocuteur, ses pensées s'envolèrent vers sa défunte dulcinée qui hantait encore son esprit. Respirant profondément par le nez, Asbjörn attendait les bras croisés et les doigts toujours tremblants, la réponse de Lucifer.

*Liv, je vais peut-être te rejoindre aujourd'hui...*
Revenir en haut Aller en bas
Siegfried
Guerrier Divin d'Alpha
Guerrier Divin d'Alpha
avatar
Rôle : Guerrier d'Odin / 18 ans
Messages : 50


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
185/185  (185/185)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Le diable en ballade   Ven 18 Mai 2018 - 15:20

L’inconnu ne le fut pas longtemps, assez vite il déclina son identité qui avait de quoi glacer le sang mais pas à Asgard où ses enfants naissaient avec de la glace dans le sang, façon de parler car il fallait très vite s’habituer au conditions climatiques pour survivre. Si cela était vrai, cet homme était Lucifer et selon ses dires, il venait pacifiquement faire son petit tour sur les terres gelées après être passé par d’autres lieux saints. Siegfried analysait ce qu’il entendait et il se référa aux enseignements de son précepteur sur les dieux de ce monde… Lucifer… Mauvais pour les uns, pas si mauvais pour d’autres… Les deux guerriers divins allaient sans doute découvrir si ce n’est tout mais au moins une partie de ce qui se cache derrière ce nom.

Siegfried n’eut pas de réaction négative comme se mettre en position de défense ou d’attaque, il fit simplement un signe de la tête qui pouvait être compris comme une marque de salutation, il espérait intérieurement qu’Asbjörn n’allait pas agiter ses bras de même à la façon qu’à son arrivée au palais d’Odin. Une petite pensée humoristique malgré l’importance de l’instant.

Le visiteur ajouta quelques paroles pour détendre l’atmosphère et préciser son but, le mot mercenaire fut prononcé, ainsi il venait vendre ses services, ce qui pouvait être utile mais très dangereux car un jour dans un camp et le lendemain dans celui de l’adversaire, non, Siegfried n’aimait pas trop ce statut de mercenaire qu’il se donnait. Pourtant, il se devait de le respecter, ce n’était pas à un simple guerrier divin de décider à la place de son dieu ou de sa représentante alors il resta silencieux, laissant son homologue continuer la conversation puisqu’il l’avait entamée, ce qui ne l’empêcherait pas d’intervenir quand il en jugerait bon.

Déjà il était en train de penser que les deux jeunes guerriers fraîchement débarqués qu’ils étaient avaient tiré le gros lot, quoi répondre quand on ignore tout de ce qui se passe dans son propre pays ? C’est sûr, ils allaient passer pour des idiots alors quoi répondre ? Bêta avait cet honneur et ça risquait d’être plus ou moins drôle.

Quand Asbjörn répondit sèchement, Siegfried sut qu’il allait devoir s’en mêler, mettre en pratique l’enseignement de son maître qui ne résidait pas seulement dans le combat, le respect et la diplomatie étaient une partie importante pour être un bon guerrier. Se rapprochant encore des deux interlocuteurs, il essaya de se montrer clair dans ses propos en regardant son homologue :

« Calmons-nous, s’il vous plait ! »

Tournant la tête vers Lucifer, il ajouta :

« Bienvenue à Asgard… Lucifer… Navré de vous appeler ainsi, je sais que c’est votre nom mais peut être devons nous vous appelez autrement par respect pour votre rang, je ne voudrais pas que vous vous sentiez insulté »

Le caractère posé du jeune homme tranchait avec celui de l’autre jeune qui partait au quart de tour au risque d’énerver leur visiteur et peut être de se le faire reprocher par les autorités compétentes, non il fallait calmer le jeu et gagner du temps. Siegfried attendait la réponse du porteur de lumière avant de pousser plus loin la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Seishiro

avatar
Messages : 203


Caractéristiques
Vie Vie:
300/300  (300/300)
Cosmos Cosmos:
334/334  (334/334)
Armure Armure:
580/580  (580/580)

MessageSujet: Re: Le diable en ballade   Dim 20 Mai 2018 - 20:53

Bien que perfectible, notamment aux yeux des dieux, l'humanité avait au moins l'avantage d'être imprévisible. Contrairement à la grande majorité des déités, je trouvais ce talent amusant, car il possédait au moins l'attrait de chasser l'ennui.
La réaction du gardien des lieux me prit totalement au dépourvu, et je l'écoutais sans l'interrompre, alors que mon sourire amical laissait place à un faciès dangereusement inexpressif. Etait-il fou ? Suicidaire pour ce comporter de la sorte ?
A mon attitude amicale, ce guerrier divin venait de répondre avec un mépris et une condescendance que je n'avais pas vu depuis des siècles. Outrancier, insultant, il ne m'épargna rien. Jusqu'à me congédier comme un vulgaire valet. Or, bien que venu en toute bonne foi, je disposais de certaines limites à ne pas franchir.
Sans un mot, je levais un bras et claquais des doigts dans le vide. Aussitôt, le décor changea du tout au tout pour adopter l'apparence d'un lieu de perdition. La glace et le blizzard laissèrent place à une frêle corniche de roc sur laquelle le guerrier divin et moi nous faisions face. Un pas sur le coté, et il chuterait dans un gouffre béant d'où jaillissait les gémissements des damnés de mes enfers personnels. Ma voix résonna alors à son oreille. Douce, aussi mielleuse que celle d'un serpent prêt à mordre son épaule pour lui instiller un venin mortel.

Lorsqu'on menace un importun, ou qu'on lui donne un ordre si autoritaire et dénué de la moindre courtoisie, on s'assure d'avoir les moyens de le faire. Paroles sans force ne sont que cendre au vent...

Je repris alors la parole de mon avatar, toujours immobile face à lui.

Tu soumets le tentateur à la tentation... Une petite démonstration de mes talents suffirait peut être à te montrer mon utilité en tant que mercenaire. Et si je dose mal mes forces, il me suffira de faire disparaitre ton cadavre. Sans corps, pas de crime.

Je perçus alors un mouvement dans le monde réel. Je fis alors disparaitre l'illusion d'un mouvement de main et plongeais un regard glacial dans celui de l'homme qui venait de s'interposer entre ma proie et moi.
Contrairement à son homologue, le nouveau venu fit preuve de déférence, et je saluais ses efforts d'un hochement de tête avant de lui répondre, sans masquer la colère qui commençait à couver en mon for intérieur.

Vu le nombre d'insultes dont m'a abreuver votre compagnon, je ne vais pas m'offusquer que vous me nommiez par mon nom le plus commun. Lucifer ira très bien, rassurez-vous, guerrier d'Asgard. Je suppose que vous avez entendu ma présentation... Je vous fais donc la même demande qu'à votre ladre de pair. Êtes vous en mesure de parler en tant que diplomate au nom de votre peuple ? Si oui, vous me feriez gagner un temps précieux...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le diable en ballade   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le diable en ballade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume d'Asgard ¤ Odin :: Le pays d'Asgard :: La cascade gelée d'Epsilon-