Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [Flash Forward] L'armure et son maître.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 506


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: [Flash Forward] L'armure et son maître.   Sam 13 Mai 2017 - 1:19

Quand ai-je pu adresser la parole à quelqu’un pour la dernière fois?
Combien de temps ai-je dormi?

Le monde à changé, c’est indéniable.

Suite aux nombreuse guerre que se livrèrent les Dieux durant des siècles et des siècles, l’Humanité se lassa d’eux et les laissa se battre sans plus jamais leur accorder leur sympathie, leur ferveur ou leur aide.
Privé peu à peu de leur influence et de leur pouvoir, les Olympiens furent réduit à l’état de légende et de culte honteux réservé aux sectes.

Les armes toujours plus perfectionné, nous ont remplacé peu à peu, nous les armures divines offertes par les divinités à leur plus fervant soldat.
Alors que les tanks et les blasters ont dépassé la puissance du cosmos, nous moisissons dans nos urnes, nos réceptacles ou nos coffres. Au fond de lac, de grottes et de pics enneigés.

Pour ma part, je dois dire que j’ai eu de la chance d’atterrir au fond de ce bois, quelque part en Nouvelle Allemagne Empirique de L’ouest. Recouverte par la mousse, pris entre les racines de l’arbre sur lequel je fut posée. De quand mon abandon remonte-t-il?
Personnellement je l’estime à bien plus tôt que ce dernier soldat qui à tenté de me porter, mais qui face à mon refus catégorique de le recouvrir, décida de me poser ici avant de se donner la mort, constatant son incapacité à gagner ma complaisance.

Qu’il est loin le temps où ce cardinal complètement fou, qui brava les terres chaotique du Tartare par volonté d’accomplir les ordres de son Dieu. Suite à ces évènement, je lui fut offerte en récompense de sa dévotion la plus profonde. Les premiers instant ne furent pas de tout repos, surtout pour lui, son corps eut bien du mal à supporter ma puissance et mon essence. Le seigneur Phobos dû alors le changer physiquement afin qu’il puisse me supporter. Une fois sa renaissance faite, nous purent nous unir et ceux pour une très longue période.

Ensemble nous avons parcouru tant de champs de bataille, braver tant d’obstacle, souffert comme jamais mais nous avons partager tant…
Quel ne fut pas ma douleur quand notre dernier combat trouva son terme. Je me souviens de cette adversaire, un Juge d’Hadès. Tel des reflets d’un même être, ils avaient combattu pour les mêmes raison, vivaient pour les mêmes but et possédaient les mêmes convictions, une foi inébranlable en leur Dieux et une violence sous jacente démesuré…
Le combat dura trois jours et trois nuits sans discontinué, mon hôte et bien aimé Cardinal faisait force égal avec cet être d’un autre temps, leurs poings brisaient les montagnes alentours, fendaient les nuages et provoquaient des ruptures du continuum espace-temps.
A bout de force, complètement détruit et, ce malgré les réparations que j’opérais sur lui pendant le combats, La Calamité fini par mourir à jamais.
La Dernière Guerre Sainte avait pris fin pour les forces d’Arès, laissant alors Hadès et les Titans de Krios se partager à jamais la Terre.

Le temps passa, Arès pu renaître à nouveau mais pas mon Cardinal… Rappelant à lui toute les armures qui lui avait été offerte, moi et mes soeurs furent de nouveau partagé entre ses guerriers nouvelle générations. Cela avait réjoui mes soeurs mais moi, j’avais perdu celui qui m’avait réellement donné un sens, un nom et une âme… De cela je me distinguais des autres, j’étais « vivante » comme il aimait me le dire si souvent lors de nos conversation.

Je fut offerte tout d’abord à un grand et fort guerrier, une brute épaisse sans finesse mais il possédait tout les atouts et la violence de ce que j’incarne dans les forces du Nouvelle Ordre d’Arès. Mais révulsé par mon apparence il ne me porta pas, préférant postuler pour un autre poste et rang. Il mourut mystérieusement dans la nuit…

Puis vint une femme étrange, légèrement névrosé qui me porta avec dégout mais qui me porta tout de même. Je mis un certain temps avant de lui prêter tout mes pouvoirs, mais nous firent un bout de chemin ensemble, je commença à vouloir lui parler comme je le faisais avec mon Cardinal, c’est alors que la déception fut la plus totale…
Emporter par la peur et l’incompréhension de mon essence, elle me rejeta en bloc, allant jusqu’à m’arracher de sa peau sans que je m’y attende, ce qui la tua sur le coup.

Le temps passa, des rumeurs naquirent à mon sujet jusqu’à acquérir la réputation d’armure maudite… Jusqu’au jour où un soldat décida de tenter sa chance, ce soldat qui m’abandonna ici, dans ces bois…

Alors que le temps passait, j’en était à presque plus penser, à ne plus être, tu arriva devant moi, toi mon cardinal, d’entre les morts tu était revenu. Par quel miracle? Comment as-tu fait pour me retrouver?
Mes questions s’envolèrent quand tu me pris dans tes bras, que tu m’enlaça en me susurrant lentement :
« Tu m’as manqué »
Si j’aurai pu, j’aurai verser des larmes de joie, si j’aurai pu je t’aurai enlacer à mon tour, mais mes forces n’était plus suffisante pour cela… Si seulement tu m’avais donné un peu de ton sang j’aurai pu…
Si seulement… Si seulement le monde n’avait pas touché à sa fin, on aurait vécu heureux, ensemble, à jamais…

Fin.

Yo les gens!
Ce petit "texte" me fut inspiré par une chanson, qui ne possède pas trop de rapport avec ce dernier, mais je voulais le partager avec vous tout de même.
Voilà, les antidépresseur sont à la sortie, merci d'être passé, stay fresh et aimez-vous bordel de merde!
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flash Forward] L'armure et son maître.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FLASH-FORWARD RPG;
» S'envoler 20 ans plus tard, se rapprocher de son rêve #TROY & MORANE (sujet Flash forward)
» PREMIERE HEURE FLASH !UNE INFORMATION VANT KOK !
» Utilité du bouclier lorsque l'on porte une armure légère
» Armure lvl75-77 et arme lvl73

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Utopia (Hors Rp) :: Utopia-