Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1043


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    Mar 28 Mar 2017 - 19:50

Une tempête se prépare. Moi, insatisfait ? Colérique ? Comment pourrait-il en être autrement ??

Ce juge, lorsqu'il a posé une pression sur ma gorge pour m'empêcher de parler, se doutait-il que même mes pensées refuseraient le silence ? TU ne peux pas bloquer mon esprit avec tes pouvoirs et rien ne pourra m'empêcher de me dresser contre ta volonté. Peux-tu seulement m'entendre ? Et même lorsque la douleur se fait insupportable, mon regard vient le défier une dernière fois avant que tout ne s'altère pour finalement être jeté dans les limbes qu'il a choisi.

Je ne suis pas coupable. De rien. Et ce n'est pas le jugement d'un laquais au service d'une divinité insignifiante qui me fera changer d'avis sur ma condition. Expier mes fautes ? C'est une blague ?

Car ce n’est pas demain que je lèverai cette colère ni même l’envie qui est la mienne de terrasser ceux qui ont osé venir jusque chez nous pour détruire nos domaines et piller nos trésors. Je retrouverai ce juge qui a tué jusqu’au dernier de nos guerriers, qui a tué jusqu’au dernier de nos frères, et je lui ferai payer mille fois ce qu’il a pu faire.
Je retrouverai celui qui porte nos saphirs comme autant de trophées pour lui montrer qu’on ne joue pas avec les reliques de notre monde, surtout lorsqu’on vient d’un monde aussi hideux que le sien ! Et lorsque j’en aurai terminé avec lui, son enfer aura un gout de Paradis. Je ne ferai pas dans le propre ni le convenu.
Chacun payera ce qu’il doit, et tout cela aura le gout de la vengeance justifiée et promise. G

Alors insatisfait et colérique ? Je ne reconnais pas votre autorité, Juge, je ne reconnais pas votre jugement et rien ne pourra se dresser devant moi pour que justice soit faite. Elle viendra, de Hellheim s’il le faut… des prisons qui ne devraient jamais être ouvertes s’il le faut… Oh, oui, juge, tu peux trembler pour le jour où ton monde s’écroulera… et vous autres, Juges, tu temps ou vos monarques éclairés seront destitués.

Quoi ? Une mare pour m’accueillir ? Quelle vaste blague. Quelle infamie. Nous sommes si liés à ces grecs impuissants qu’ils nous dictent notre destin même au-delà de la mort, allant à l’encontre du Walhalla. Tout cela doit changer, tout cela ne peut rester ainsi.

Et vous ? Alliés de peu de foi, où étiez-vous lors de notre combat ? Autant de temps pour venir jusqu’à nous ? Autant de morts, d’amis, de frères… sacrifiés pour vous donner le temps d’arriver en vain ? Nox… Ais-je réfléchi autant lorsqu’il fut question de sauver Athéna pour sauver par ce fait le monde ? A quoi a pu servir les sacrifices consentis ?

Nous sommes impuissants même avec eux… autant ne rien leur devoir… Puisses-tu Séléné rejeter l’Alliance et que depuis les profondeurs de la terre, mon souhait s’entende et fasse pleuvoir sur le monde une ère de doutes et de craintes… Puissiez-vous, Valkyries, entendre mon appel… Puisse le Wyrd s’étendre et que de mes actes naissent les revendications vengeresses de tout un peuple…  

Insatisfait et Colérique ? Moi ?  

Non, il est juste temps de refuser tout pardon… tout compromis…

Vengeance sourde et implacable.
Revenir en haut Aller en bas
Yade
PNJ du Royaume des enfers
avatar
Rôle : Juge des Morts
Messages : 269


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    Jeu 6 Avr 2017 - 11:55

Personne ne peut souhaiter arriver en cette prison. Demeure des colériques et des insatisfaits, les eaux sombres et boueuses du Styx rappellent, jours après jours, les conséquences de ces comportements excessif à leurs victimes. C'est en ces lieux que le héros d'Asgard est envoyé... Les jambes enfoncées dans l'eau noire de la mare, il semble déterminé... Inébranlable, il fait face à ce jugement Grec, les pensées perdues dans son affirmation, perdues dans son émotion. « Aban...donné... » Et alors qu'Ashram s'enfonce peu à peu dans le bourbier sombre, une silhouette, elle, en sort péniblement. Avançant difficilement dans ce décor obscure, elle laisse entendre un étrange grognement. Le colérique asgardien peut alors reconnaître alors, au fur et à mesure de son avancée, Nox, son compagnon. Hallucination de la prison, ou réel prisonnier ? Après tout, il semble montrer plus que de la colère... non... ce qu'il ressent le plus est un véritable dégoût pour celui qui se tient face à lui.

« C'est pour ça... » La voix résonne dans l'esprit d'Ashram, gravant ses mots dans sa mémoire... « C'est pour ça... que je suis mort... » Oui... ce n'était que pour ça... après tout. Le colérique venait de rencontrer l'insatisfait et, tous deux, étaient liés par une relation forte, puissante... « Un grand héros... fini tel un porc, jouant dans la fange... » Il grogne à nouveau en direction du colérique, avançant dans cette eau obscure. Il dévoile ainsi son corps, meurtris par l'acide du bourbier sombre, sa fourrure magnifique ayant laissé place à un aggloméras sans forme de poils, sales et dégoulinant de boue. « Tu m'as trahi... Tu n'as pas cherché... à te lever... Tu as abandonné. Traître ! Lâche ! Tu ne mérite que mon mépris ! Et celui du peuple que tu protège ! Tu as bafoué l'honneur à cause de ta simple « haine » ! » Et alors que les mots résonnent avec violence, la gravité augmente brutalement, tandis que le colérique est enfoncé dans les profondeurs. Ses genoux arrivent dans la vase, ses mains aussi et alors que l'acide du bourbier commence à ronger son corps, son visage, sa chair... « Tu aurais dû... mourir debout. »


Épreuve : Tu dois retrouver, au fond de toi, la force qui te permettait, par le passé, d'être le héros que tu étais. Briser la colère qui déchire ton âme. Il n'y a que comme ça que tu te libéreras... et que tu apaisera l'esprit de Nox.
Revenir en haut Aller en bas
Thanatos
Dieu de la Mort
Dieu de la Mort
avatar
Rôle : Fondateur
Messages : 17875


Caractéristiques
Vie Vie:
380/380  (380/380)
Cosmos Cosmos:
415/600  (415/600)
Armure Armure:
585/690  (585/690)

MessageSujet: Re: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    Jeu 6 Avr 2017 - 18:19

Alors que le Dieu de la Mort était toujours absent des enfers mais son cosmos gardait toutefois une emprise certaine sur certains domaines des enfers dont la marre obscure. Thanatos ressentait avec délice les innombrables victimes qui tombaient entre les griffes de la 4ème prison. Thanatos ressentait ces âmes perdues mais n'y faisait pas plus attention que ca jusqu'à cet instant... une âme avec une colère plus grande qu'à l'accoutumé qui alerta Thanatos. Le Dieu de la Mort se mit au dessus du berceau de la 4ème prison et observa la scène, constatant avec délice Ashram se débattre dans les méandres de la marre obscure.


Le fils de Nyx sentait une haine et une colère qui semblait dévorer petit à petit l'ame d'Ashram. Un guerrier divin ?...celui d'Epsilon. Les loups sont dotés d'un caractère instinctif très prononcé et de sentiments à vifs pour la plupart. Un guerrier divin de cette valeur était une cible de choix pour le Dieu de la Mort. Secouant les doigts comme un marionnettiste jouant avec l'une de ses poupées, il s'amusa déjà à dessiner de nouveaux plans diaboliquement sournois. Il regarda intensément Ashram se débattre avec Yade. Alors qu'il semblait ne pas faire attention... Thanatos lacha sur son ame une goutte de ténèbre... une goutte de ténèbre qui allait se developper petit à petit et offrir au Dieu de la Mort des possibilités qui le réjouissait déjà...


Voila qui devrait donner un peu d'épice dans la vie d'Ashram qui devra très vite... pour son grand malheur rencontrer le Dieu de la Mort...

----------------------------------------


Spoiler:
 
Ma Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1043


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    Dim 9 Avr 2017 - 16:03

La noirceur est un point de vue, n’est-ce pas ? En tout cas je ne comprends pas ce que je peux faire là, ce que je peux y faire, pourquoi notre lot est de passer par ces lieux ? Ne sommes-nous pas liés à une réalité différente ? J’osais l’espérer. Et puis je ne puis me résoudre à abandonner les convictions qui sont Asgard. Faut-il plier devant les fourbes car ce sont eux qui font les lois, dictent le devenir des choses, orientent nos destinées ?

Inepties !

Nous sommes liés au Wyrd et non au destin. Et je compte bien m’extirper de cette prison par la seule force de ma volonté…. A moins que…

Cette voix qui vient de s’extirper du néant, cette voix que je reconnais sans peine et qui vient de parler, de me rabaisser, de m’injurier… J’accuse le coup ; coup sur coup, ma volonté prend attaque sur attaque et je me retrouve mis à nu.

Pour quelles raisons serais-tu mort ? Pour ça ? Quoi ça ? Moi un porc dans la fange qui a bafoué Asgard ? Mon honneur ? Ma haine ? Mourir debout ? Finalement ma voix décide de rompre le silence montrant que je ne suis pas du tout apaisé ; était-il nécessaire de le dire ?

- Moi ? Un porc dans la fange ? Ce lieu n’est pas le nôtre, ce lieu n’est pas celui de NOS enfers ! Cette fange est la leur ! Et jamais je ne reconnaitrai les entités qui dirigent pareil lieu ! Nous sommes destinés à être conduits par les Valkyries vers le palais d’Asgard, aux portes de Walhallah ! Où est ce lieu ici ? Et de quel droit peux-tu me dire qu’il aurait été préférable que je meure debout là où j’étais à genoux pour supporter les derniers instants d’un Frère ?

Rien de tout cela n’est réel.

- Tu n’es pas NOX. Tu n’es pas le frère que j’ai eu, qui que tu sois, cette voix et ces paroles ne sont pas les siennes ! Son destin n’est pas de venir se perdre ici, sinon c’est qu’il serait capable d’en ressortir. Hors, son cosmos n’existe plus sur terre et lui n’est pas lié à votre infecte réalité. Alors tu peux lancer tes paroles telles du poison à mon encontre, qui que tu sois, tu ne pourras m’atteindre.

Rien n’est présent ici… tout comme cette mare dont je commence lentement mais surement à chercher à m’extraire, motivé par encore plus de détermination et de volonté. Pendant un instant, j’entends une autre voix, quelque chose de plus diffus, de plus lointain mais de plus sombre. En fait, de voix, c’est plutôt un commandement à réagir, à écouter. J’entends et je vois très distinctement une goutte d’eau tomber de très haut pour finalement venir troubler l’onde d’une étendue d’eau… Tout cela est dans mon esprit… et c’est avec un ton plus apaisé, troublé cependant, que je poursuis ce que j’ai à dire.

- Nox est mort pour nous donner un répit, pour permettre à nos alliés d’arriver plus vite, pour que le juge le plus puissant soit défait. Comprenez-vous le sens du mot sacrifice ? Tout était déjà perdu, TOUT ! Nous n’avons fait que gagner du temps…. Et vous voudriez me faire croire que l’honneur a été bafoué ? Qui d’autre que nous, qui d’autre que moi a pu sacrifier sa vie lorsqu’il était nécessaire de le faire pour sauver d’autres dieux ? Que ce serait-il passé si j’avais attendu et modéré mes actes face à une décision capitale à prendre ? Athéna et Arès seraient morts et notre monde et le vôtre se seraient effondrés ! Vous êtes prompts à juger ici… mais jamais à remercier ou récompenser les plus fidèles serviteurs que vous avez…

Serrant le poing, concentrant mon énergie, mon attaque autour de moi fait alors valser les vaguelettes qui tentent de m’envelopper. J’essaye de me frayer un chemin vers une des berges pour m’extirper de là. Sans ménagement, mon Cosmos écarte les eaux noirâtres et j’avance autant que je peux.

- Quant à mourir debout… je préfère encore combattre jusqu’au bout même si je dois reconnaitre ma défaite ! C’est exactement ce que je fais ici ! Nous ne sommes pas sous le joug des grecs pour imaginer que les dieux sont les maîtres de notre destiné, que nous ne pouvons pas influer notre vie par nos actes ! Et qui que tu sois, tu as vraiment du mal avec ce que je peux éprouver ici et dès à présent. Là où tu vois de la haine, je ne suis que vengeance, là où tu ressens de la colère, je ne suis que détermination… !

Et c’était vrai. La vision de cette goutte d’eau avait posé quelque chose de nouveau, une once de surnaturel qui avait calmé une facette de mes impressions du moment J’avais eu une haine très profonde, celle d’avoir perdu le combat, celle de n’avoir pas vu arriver nos alliés, d’avoir sacrifié tant et que Nox soit mort en vain mais tout cela se muait en autre chose, quelque chose de plus puissant que tout ce que j’aurai pu imaginer. J’avançais vers un des bords de la mare ; car pour sortir d’ici, seule la volonté comptait à mes yeux. Et si je renais pour répandre colère et haine autour de moi, des innocents en seront touchés. Et ça, à aucun prix je ne le veux. D’un ton plus bas, plus ferme, plus solennel,

- Je suis un héros, et ce que ce monde a besoin, c’est d’être lavé de ses fautes… et de ceux qui en sont les instigateurs… Si toi tu es Nox, moi, je suis Thor fils d’Odin… Alors laisse-moi partir accomplir ma vengeance et réclamer ce que la terre qui souffre réclame de plus. La paix.

Que c'était-il passé pour que je le sente ainsi brusquement ? Une détermination sans failles, quelque chose qui ne souffrait d'aucune explication logique... en même temps, vu l'endroit... Et plus important que tout, c'était d'avoir été capable de balayer la colère et la haine que j'avais pu ressentir, en lien avec tout ce qu'il s'était passé à Asgard. S'il fallait vouer les temps à venir à la vengeance pure et simple telle que les Ases et autres peuplades Vikings nous disaient de l'accomplir, il était nécessaire de sortir d'ici en premier lieu... . Ce serait une vengeance exempte de toute colère et de toute haine... mais inéluctable, préparée et sans aucunes concessions Je m'étais immobilisé dans la mare, presque au bord mais finalement arrêté. J'aurai presque pu monter sur le bord, renverser les choses, le destin... mais quelque chose de plus grand m'attend en silence, en secret.

-Que dites-vous ??

Je n'avais plus rien à dire.



Revenir en haut Aller en bas
Yade
PNJ du Royaume des enfers
avatar
Rôle : Juge des Morts
Messages : 269


Caractéristiques
Vie Vie:
0/0  (0/0)
Cosmos Cosmos:
0/0  (0/0)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    Mer 12 Avr 2017 - 7:26

Alors que le loup s'apprête à répondre aux phrases de son compagnon, une muselière attrape avec violence sa gueule. Une énergie se manifeste alors, entourant la gorge du canidé avant de produire une chaîne noire. De l'autre côté de l'objet apparaît alors, peu à peu, la silhouette du Juge, Yade. Par les propos de Ashram, ce dernier venait de « renverser la table ». Ce qu'il avait souhaité allait se produire, il serait « juger à sa juste valeur ». Mais avant, il devait comprendre le crime qu'il venait de commettre. À quoi bon se justifier, pensait Yade... l'esprit de ce « gardien d'Asgard » est aussi têtu que celui d'un dieu face au Tartare. Mais, pour la première fois depuis longtemps, il avait entendu un discours qui l'obligeait, lui, à sortir du Tribunal. Dominant ainsi les rivières sales du Styx, il tient fermement la laisse en métal de Nox, la muselière se resserrant sur sa gueule.

« Ton Ascendance n'a pas sa place en ces lieux... Asgardiens, Olympiens, Égyptiens... tous les guerriers des panthéons de ce monde finissent jusqu'à moi. Ce n'est ni mon rôle de discuter de ce fait... et ce n'est encore moins le tiens ! » La voix du Juge résonne dans l'assemblée, les âmes en quête de rédemption se laissant couler dans le fleuve sombre, préférant la douleur à la présence de Yade. La voix de ce dernier résonne d'ailleurs dans l'esprit du Veilleur, l'obligeant ainsi à entendre les paroles du Juge, à les graver dans son esprit. Impassible, il reprend. « Qui es-tu pour juger ce monde ? Un héros ? Tu n'es qu'une âme parmi d'autres... sache le. Ton nom est inscris dans mon registre, ta vie défile devant mes yeux. Tes hauts-faits n'ont aucune valeur en ces lieux, tout comme les possible hauts-faits des Spectres, des Saints ou des Guerriers d'Arès. » Une douleur ignoble traverse alors le cerveau d'Ashram, tandis que son corps est soulevé. Sortant des flots sombres, il est maintenu dans les airs, une pression écrasant sa gorge, ses bras, ses jambes.

«Encore maintenant tu parle de vengeance. Mais plus que cela, tu associe cette vengeance à un désir ardent de ne pas être jugé par les règles posées par les dieux, à une époque lointaine. Je ne te laisserais pas les eaux du Styx brûler ta chair. Non... Tu n'as que trop attisé la discorde et l'envie de renverser les règles. Toi qui complote contre les dieux et qui tente d'entraver ton jugement, voici le résultat de tes actes. » Ainsi, le corps d'Ashram disparaît peu à peu, fixé par les yeux invisibles de Yade et par ceux de l'esprit de Nox. « Par décret spécial, je te condamne aux terres glacées du Cocyte ! Que ta punition soit entendue à travers les Enfers ! Ashram, Veilleur et héros autoproclamé d'Asgard... tombe dans la prison la plus profonde de ce monde que tu rejette. Et gèle, éternellement, avec tes convictions... »

Ainsi, en ce jour, Yade avait parlé. Le silence règne en ces lieux, alors que le héros disparaît pour rejoindre des terres plus froides encore qu'Asgard. « Tu n'es pas un héros, Ashram. Juste une âme... qui doit être jugée, comme toutes âmes. » Puis, il repart dans son Tribunal, tenant par la chaîne le compagnon du Veilleur.

Suite à ce retournement de situation, je vais te demander d'ouvrir un sujet dans la huitième prison.
Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1043


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    Mer 12 Avr 2017 - 13:16

C’était d’un dieu que j’avais bien besoin ici, pas de Yade qui pour le coup, après avoir entendu ma réaction et ressentir ma façon de voir les choses, est venu en personne pour me clouer avec mes espoirs. M’échapper d’ici ne semble pourtant pas si compliqué… !

- Hey ! Mais qu’est-ce que vous faites !!

Je vois des chaines noires et sanglantes enserrer le simulacre de Nox, le contraindre au silence, à l’oubli et à l’effroi… Et puis c’est à mon tour, je m’élève passivement au-dessus de la mare jusqu’à ce que le couperet tombe et qu’un jugement soit prononcé, encore un. Décidément, aurais-je le statu d’invité de marque ? Mais en lieu et place du fanfaronnage auquel j’aurai pu me prêter, une douleur ignoble vient me traverser, coupant court à la faible marge de manœuvre qui s’offrait à moi.

La pression est telle que je ne peux parler. Peut-il seulement entendre ce que j’ai à lui dire ? Mais il n’en a cure.

C’est un nouveau décret qui me condamne aux terres glacées du Cocyte, l’un des 5 fleuves des Enfers ? Une punition qui sera entendu par tous ? Voilà qui vient me réjouir et en dépit des colossales souffrances que je peux éprouver, sans pouvoir émettre le moindre son, c’est une ébauche de sourire qui peut se distinguer sur mon visage grimaçant de douleur.

- Au moins… me voilà à présent aussi célèbre que toi…

Le maelstrom se fait plus précis alors que tout autour de moi devient étrangement lointain. Mais en fait, c’est moi qui devient intangible. Il n’y a rien à faire contre pareille entité, c’est injuste, c’est inconcevable même… Etre dépositaires de leurs lois alors que notre monde ne leur appartient pas…

Et disparaissant dans la noirceur, me voilà recevant les premiers indices du froid abyssal de la 8ème prison.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Resurrection] Et vous appelez ça une prison ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi un Corbeau .. ?
» [FB]Erreur de la banque en votre faveur... rendez-vous directement à la case prison !!![PV Zack]
» Connaissez-vous Prison Break ?
» Rendez-vous au fond de la forêt
» Si vous avez besoin de quelque chose, appelez-moi. Je vous dirai comment vous en passer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: 4ème prison : la mare obscure-