Venez RP sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [fb] Innocence et jeux du destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandore Thuban
Chevalier d'or des Gémeaux
avatar
Messages : 2083


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: [fb] Innocence et jeux du destin   Ven 24 Mar 2017 - 16:30

La gamine regardait avec émerveillement son armure d'argent fraîchement acquise. Elle savait cette réaction légèrement infantile, cependant elle s'en moquait. Elle avait réussi. Elle avait atteint le but qu'elle s'était fixé et donné un sens aux années à venir.
On allait même lui confier bientôt une mission. La silver était fière, ses vœux d'agir enfin avaient été exaucés. On lui avait déjà raconté plus ou moins ce dont il s'agissait : une enfant avait été enlevée à sa famille pour être vendue comme esclave. D'autres Chevaliers étaient partis la sauver et elle arriverait bientôt à Jamir. Le rôle de l'aigle serait de la ramener chez elle en toute sécurité.
Cela lui laissait le temps de passer au Sanctuaire.

L'oiseau espérait revoir Margot, l'amie qui avait illuminé son enfance. La dernière fois qu'elle l'avait vue, cinq ans auparavant, cette dernière l'avait presque abandonnée, après avoir expliqué que comme elle allait à présent suivre un entraînement pour devenir Chevalier, la gamine ne pourrait plus la suivre. Malgré les supplications, elle était partie en claquant la porte, sans même daigner écouter la malheureuse qui lui donnait enfin son prénom.
Mais c'était toujours mieux que de longs adieux larmoyants.

L'aigle supposait que Margot aussi avait fini son entraînement, et il n'y a pas de meilleur endroit pour trouver un saint que le Sanctuaire. Elle espérait y retrouver son amie et lui annoncer qu'elle s'était trompée et que rien ne les séparerait désormais. Ce serait une sacrée bonne surprise pour Margot.
La sainte n'allait pas encore très vite, néanmoins elle se dépêchait autant qu'elle pouvait, portée à la fois par la hâte de revoir son amie et la volonté de ne pas arriver en retard pour sa première mission.

Une fois arrivée en Grèce, elle ne trouva jamais celle qu'elle cherchait. Pourtant, l'oiseau migrateur ne repartit pas tout de suite. Quelque chose, au Sanctuaire, l'attirait. Elle n'était pas encore assez expérimentée pour savoir exactement ce dont il s'agissait, mais elle se mit aussitôt à chercher.
Ses recherches la conduisirent aux alentours de Rodorio. Elle avait enfin mis un point sur ce qui la troublait : un cosmos qui lui inspirait de la sympathie, ainsi qu'un très mauvais pressentiment. L'aigle continua d'avancer à travers les rues du village, intriguée.

La cosmo énergie en question semblait appartenir à un enfant blond. La silver s'approcha de lui et, ce faisant, le pressentiment angoissant augmentait. Toutefois, l'enfant ne semblait pas cruel ou malicieux, aussi mit elle cet étrange ressenti de côté.
Au moment où elle s'apprêtait à lui adresser la parole, elle entendit un sifflement, et tourna la tête dans la direction du bruit. La rapace vit alors un serpent dont la couleur rappelait celle d'un os éclairé par la pleine lune. Elle haussa un sourcil mais, n'ayant pas spécialement peur des animaux, elle se contenta de le surveiller du coin de l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Griever
Chevalier de Bronze d'Orion
Chevalier de Bronze d'Orion
avatar
Messages : 87


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
90/120  (90/120)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [fb] Innocence et jeux du destin   Mer 29 Mar 2017 - 22:52

C'est dans ce genre d'occasions que Griever ne peut pas s'empêcher de se sentir libre. Alors que le ciel grec, toujours aussi bleu s'étend au dessus de lui, il se contente de rester allongé, les bras en croix et laissant le soleil chauffer son torse mutilé, la peau pâle prenant lentement mais surement une teinte plus foncée. C'est comme toujours en Grèce... le climat est toujours aussi doux et supportable, en tous cas au sanctuaire et ses alentours, comme dans une bénédiction de la déesse qu'il devra un jour servir. Mais pour le moment, il se contente de rester allongé, ses pensés s'affolant dans son esprit. Son maître a du partir en mission et lui a donc accordé quelques jours sans entraînement... quoi qu'il doive toujours s'exercer. Pour le moment, il tente juste de tenter de reprendre son souffle après avoir couru plusieurs heures, grimaçant légèrement lorsque quelques crampes apparaissent dans ses jambes et sa poitrine. C'est... étrange. Même avec la légère douleur et la fatigue, il a toujours cette légère envie de sourire, ses yeux toujours rivés sur les nuages au dessus de lui. Trois ans... trois ans déjà qu'il a rencontré son maître et que ce dernier l'a emmené loin des ruines de cette ville, le laissant ensuite à l'Orphelinat d'Athènes. Un an depuis qu'il a quitté l'orphelinat en question et deux mois... depuis la fin de ses cauchemars. Ce souvenir ne manque d'ailleurs pas de lui faire froid dans le dos, même s'il se contente d'inspirer profondément. Des cauchemars... tous provoqués par les cicatrices qu'il peut encore vaguement ressentir sur le torse, les bras et dans le dos.. Quoi que pour l'instant, c'est surtout l'herbe qui le chatouille légèrement qu'il peut sentir. Cette idée le refait sourire, chassant le souvenir de ses cauchemars et il se contente de garder les yeux vers le ciel, notant vaguement le nuage en forme de renard qui dérive lentement dans le vent. C'est presque... rafraîchissant d'être comme ça, en dépit de la température tout, sauf froide. Cependant, une sensation vaguement chatouilleuse se fait d'un coup sentir sur son ventre, en même temps qu'un léger poids et il baisse la tête... juste à temps pour croiser le regard bleu d'un énorme animal aux longues oreilles dressées

"Euh... Q-quoi ?"

Apparemment, l'énorme lapin est loin d'être farouche dans la mesure où il ne bronche pas et se contente de le regarder, même lorsque Griever lève la main droite et commence à câliner l'une des longues oreilles. C'est une belle bête... Grigri sait qu'il n'est pas très grand du haut de son mètre dix, mais l'animal est suffisamment grand pour recouvrir la totalité de son torse, sans même s'étaler de tout son long sur lui dans la mesure où les quatre pattes sont toujours repliées sous le corps. Le lapin a un magnifique pelage couleur crème d'une grande douceur, même si le contact avec la chair nue de son torse continue à chatouiller fortement. En fait, la créature a l'air plus curieuse qu'autre chose, ce qui indique qu'elle est habituée à être près d'humains. Mais pour le moment, Griever n'y pense pas plus que ça, se contentant de câliner la nuque de son nouveau compagnon, ce dernier allant jusqu'à cacher sa grosse tête dans le creux entre sa gorge et son épaule, provoquant une sensation de chatouilles encore pire que la précédente ce qui ne manque pas de le faire glousser. Du moins, jusqu'à ce qu'une ombre tombe d'un coup sur lui, le faisant sursauter et il relève les yeux... juste à temps pour voir le visage masqué d'une jeune fille rousse. Une jeune fille portant une boite de Pandore argentée sur laquelle on distingue clairement la gravure d'un aigle. La présence du lapin disparaît d'un coup de son torse et Griever reste un instant pétrifié... Avant de sentir ses joues prendre feu lorsqu'il se rend compte que non seulement il est torse nu en présence d'une fille (chose mal vue au sanctuaire), mais que en plus, la jeune fille en question peut voir dans quel état son corps se trouve, si bien qu'il tente d'agripper le haut de sa tunique à côté de lui, brusquement arrêté lorsqu'un sifflement sonore retentit à quelques mètres à sa droite. Un sifflement... très familier. Et une peur incommensurable immobilise totalement son corps. Il n'y a que peu de choses qui peuvent lui faire peur. Ses cauchemars, entre autre... mais ce qu'il voit du coin de l'oeil est probablement sa pire phobie. Un petit corps gris métal tacheté de marron glisse lentement vers lui, la longue queue bougeant en zig-zag, suivant une tête triangulaire aux yeux jaunes fendus en amandes. La vipère glisse lentement, mais pour lui, elle a l'air de s'approcher de façon accélérée. sa peur est telle qu'il n'arrive même plus à respirer. Il ne se rend même pas compte que son cosmos commence à suinter de son corps, même s'il en ressent vaguement les effets, une seule pensé lui arrivant en tête :

****Je... Je p-peux pas bouger... B-bouges bon sang !****
Revenir en haut Aller en bas
Pandore Thuban
Chevalier d'or des Gémeaux
avatar
Messages : 2083


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
250/250  (250/250)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [fb] Innocence et jeux du destin   Jeu 30 Mar 2017 - 20:26

La silver avait ralenti sur les derniers pas. Elle était désormais presque certaine que la cosmo énergie qui l'avait attirée se trouvait non loin d'elle... Là où un enfant allongé se reposait.
La première chose que remarqua l'oiseau fut sa chevelure, que le soleil transformait en auréole. Réfléchissant tandis qu'elle parcourait les derniers par qui la séparaient de lui, elle hésitait à passer son chemin. Elle ne voulait pas importuner l'enfant par des expectatives peut être vides de sens. Et de toutes façons, que pourrait elle lui expliquer ? Elle même n'avait aucune idée de la raison de son détour.

L'enfant avait remarqué sa venue et, alors qu'elle commençait à s'éloigner, il tenta de couvrir son torse. Ce mouvement attira l'attention de la voyageuse, qui remarqua les nombreuses blessures dont il était recouvert et se demanda si elles étaient dues à son entraînement ou à autre chose.
Face à la gêne qu'elle venait de causer, la silver baissa les yeux et blêmit avant de bénir le masque qui camouflait ses émotions. Elle voulut présenter des excuses :

"Pardon... Je ne voulais pas te mettre mal à l'aise."

La gamine voulut détourner les yeux mais, instinctivement, elle avait suivi le regard de l'enfant, désormais paralysé de terreur.
Elle remarqua à son tour la vipère. Comprenant que la peur avait paralysé son interlocuteur, elle se dirigea vers l'animal. Avec rapidité et prudence elle saisit le serpent près de sa tête, pour qu'il ne puisse se retourner ni la mordre.
Puis elle le dévisagea.

Habituellement, la sainte n'aimait pas tuer pour rien. Ce n'était pas la faute des serpents s'ils mordaient et étaient dotés de venin. Cependant elle pouvait constater, chez le spécimen qu'elle venait de capturer, quelque chose de maléfique qui ne lui plaisait pas du tout. Pendant qu'elle tergiversait, la bête se mit à siffler d'un air menaçant. Chose étrange, elle ne s'adressait pas à sa geôlière, mais à Griever.
L'oiseau regarda la vipère dans les yeux et constata qu'aucun dialogue n'était possible. Alors elle tua le serpent sur le coup, avant de l'enterrer parmi les hautes herbes.

"Il était vraiment méchant. Mais maintenant il ne t'embêtera plus."

La gamine savait qu'il ne fallait pas dire "gentil" et "méchant". Cependant elle n'avait pas encore trouvé mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Griever
Chevalier de Bronze d'Orion
Chevalier de Bronze d'Orion
avatar
Messages : 87


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
90/120  (90/120)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [fb] Innocence et jeux du destin   Mar 17 Avr 2018 - 23:55

S'il n'était pas encore aussi paniqué, Griever aurait certainement été écarlate de gêne. La jeune fille paraît encore très jeune. Une douzaine d'années tout au plus, même si c'est difficile de savoir à cause du masque. Les lois du sanctuaire n'interdisent techniquement pas à un homme de se montrer dévêtu à une femme. Après, c'est surtout du au fait qu'il n'y a théoriquement pas de femmes au sanctuaire, d’où la loi du masque. Et certes, il n'est que torse nu, mais cela ne l'empêche pas d'être troublé et pas seulement à cause de ses cicatrices. Cela dit, pour le moment, il est plus préoccupé par le reptile que la jeune fille tient dans sa main. Une vipère... ce genre de bestiole n'est pas vraiment rare dans les parages, mais à sa connaissance, elles ne sont pas censées pouvoir pénétrer dans le sanctuaire. En fait, lui-même ignore d'où vient cette pure terreur. On dirait presque que l'animal dégage... quelque chose. Quelque chose de malsain. Quelque chose que la guerrière semble avoir ressentie car elle regarde le reptile quelques instants avant de subitement contracter sa main, tuant instantanément le reptile qu'elle prend ensuite la peine d'enterrer dans les haute herbes./i]

****Que... Quoi ?****

[i]La peur est toujours là, ainsi que la gêne, si bien que Griever se pelotonne sur lui-même, essayant de se reprendre. Habituellement, il n'aime pas vraiment les serpents, mais pas au point de ressentir une telle terreur. Mais là... Il y avait quelque chose... quelque chose d'étrange. Aussi étrange qu'effrayant. Ses capacités sont certes pas très fortes, mais il a pu sentir une chose en voyant l'animal. Et à en juger par ce que la jeune fille lui dit, elle aussi l'a sentit. "Méchant", hein ? C'est le cas de le dire ! Pour le coup, il ne peut pas s'empêcher de vraiment vouloir que son maître revienne, même si sa peur reflue lentement.


"C'était pas... Un s-serpent normal. Ces b-bestioles ont p-pas... ils v-veulent p-pas mordre s-sans raison."

S'il y a bien une chose qu'il sait sur les serpents, c'est bien celle là : à part de rares exceptions, les serpents venimeux ne mordent pas pour le plaisir ou par simple agressivité. Et les vipères, surtout celles de Grèce sont même carrément craintives. Hors, ce serpent VOULAIT vraiment le mordre. Cela dit, il se contente de d'inspirer profondément, son corps cessant peu à peu de trembler. Au fil du temps, sa peur disparaît, laissant place à la gêne quand il se rend compte qu'il est toujours torse nu devant une fille et il se dépêche d'agripper sa tunique, cachant immédiatement ses marques avant de ramener son regard vers l'inconnue. Plusieurs choses attirent son regard, dont la longue chevelure rousse... Et la boîte de Pandore argentée marquée de l'emblème de l'aigle. Une Silver ? Ici ? Le choc de ce constat le trouble complètement, ses joues brûlant encore plus en se rendant compte que c'est une SILVER qui l'a vue ainsi... et en plus à paresser au lieu de s'entraîner ! Cela dit, elle n'a pas l'air plus troublée que ça et... bon, c'est impossible à clairement savoir à cause du masque, mais il a l'impression que quelque chose qu'il sent normalement très souvent est absent.

"M-merci pour... P-pour le s-serpent. Je... Je s-sais pas... p-pourquoi je... j-je pouvais p-pas bouger."

Il n'aime peut être pas beaucoup les serpents, mais pas au point d'être littéralement tétanisé de terreur. Cela dit, il continue à avoir cette étrange sensation que quelque chose manque. Pas quelque chose de mal, bien au contraire, mais... en fait, c'est étrange, mais il n'a pas cet instinct qu'il a normalement, de se replier sur lui-même lorsqu'on le regarde. En fait, même s'il est toujours gêné par le fait qu'une fille l'ait vu torse nu, il n'a pas cette impression de... de... qu'est ce que c'était déjà ? en fait, il se rend compte que même le corps de l'inconnue n'a pas cette position que la plupart des gens prennent en voyant à quoi il ressemble quand il ne se cache pas. Et il sent autre chose... comme une attirance... non, un lien. mais pourquoi ? Il ne connait même pas cette fille et pourtant...

****Pourquoi j'ai... l'impression que je peux lui faire confiance ? Maître Cura m'a dit que mes instincts étaient bizarres mais...****

Est ce que c'est parce qu'elle vient de le sauver d'une morsure empoisonnée ? Ou est ce parce qu'il ne ressent pas cette sensation d'être oppressé par son regard, chose que seul Cura a été capable ? Sans vraiment comprendre pourquoi, il a l'étrange impression qu'il devrait se présenter. Bien sur, c'est normal : elle vient de le sauver, c'est naturel qu'il lui dise au moins comment il s'appelle. Mais... Il ne comprend plus rien. Il ne comprend pas d'où vient cette familiarité. Est ce qu'il l'a vue avant l'explosion ? Est ce qu'il la connaissait avant son corps soit mutilé et ses souvenirs détruits ? Sans même s'en rendre compte, il a déjà commencé à murmurer :

"Je... Je suis Griever...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [fb] Innocence et jeux du destin   

Revenir en haut Aller en bas
 

[fb] Innocence et jeux du destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Fabuleux Destin D'Asami Poulain
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» On ne contrôle pas le destin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Sanctuaire Sacré ¤ Athéna :: Colisée et autres lieux-