Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig von Rosenthal
Héraut de Phobos, Berserker du Nosfératu
avatar
Rôle : Héraut de Phobos, Descendant du Nosferatu, Kaiser du clan Rosenthal et de la Garde Prétorienne de la Peur.
Messages : 139


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
239/239  (239/239)
Armure Armure:
151/420  (151/420)

MessageSujet: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Dim 22 Jan 2017 - 18:25


« M'arrêter ? Au nom d'Athéna ? Je devrais te féliciter pour un tel sens du devoir. » La voix inhumaine du héraut résonne entre les bois, tandis qu'il répond à l'interception de la jeune femme. Au moins, elle portait avec une certaine conviction ses certitudes... mais une qualité ne permet pas de définir dès les premières secondes le résultat final d'un combat. Mais, puisqu'elle montre tant de convictions. Puisqu'elle souhaite arrêter le mal de ses mains... alors Ludwig lui offrira ce qu'elle souhaite. Dirigeant son regard en direction de la jeune femme, elle ne peut qu'imaginer l'étrange sourire que l'homme aurait face à cette nouvelle situation... Enfin, il s'incline doucement, son cosmos continuant d'augmenter peu à peu. Et tandis que l'énergie prend la forme d'une étrange gargouille, ou autre démon venu des abysses, la voix indicible résonne à nouveau dans ce paysage sombre. « Ludwig von Rosenthal est mon nom. C'est un plaisir pour moi de vous accompagner durant un nouveau voyage... » Alors qu'il se redresse, ses mains s'ouvrent, l'énergie malsaine glissant entre les bois... avant de revenir violemment sur lui, au moment même où il approche de la demoiselle dans un mouvement vif. « Un voyage en direction des Abysses... »

Une danse commence ainsi. Après les premiers pas pour arriver au corps à corps avec la jeune femme, le héraut de Phobos envoie l'un de ses pieds en direction de son flanc (un coup physique (1)). Si elle pensait que les vêtements n'avaient rien d'une armure, elle pouvait, si le contact se produisait réellement, ressentir une résistance importante sous les vêtements. Si armure, cuirasse, ou quoique ce soit existe, elle est bien présente, cachée par les vêtements... mais là. Suite au mouvement, Ludwig approche plus brutalement, ses yeux se fermant alors que le masque d'os se fracasse avec une violence inhumaine contre le front de la jeune femme (un coup physique (2)). Reculant d'un mouvement, il tend enfin la main, sa manche flottant légèrement... avant que trois tentacules en sortent, fonçant rapidement en direction de la saintia pour l'agresser une nouvelle fois (trois coups physiques (5)).

« Saintia d'Athéna... » Les tentacules rentrent rapidement dans la manche, laissant entendre un bruit au moment où elles retournent sous ce qui peut se cacher sous ces vêtements. « Pourquoi pensez vous, que je souhaite apporter la destruction ? » Le cosmos du héraut s'étend alors à nouveau, s'élevant tandis qu'il commence à faire naître d'étranges formes. Plusieurs appendices et autres tentacules viennent alors au monde, tandis que des rires malsains se font entendre. Un observateur avisé – et nul doute que cette demoiselle fait parti de cette catégorie – arrivera à comprendre d'où viennent ces rires : les gueules édentées et des visages aux expressions de plaisirs vicieux. « Ne sont-ils pas heureux ? Ne sont-ils pas magnifiques ? Ils ont acceptée l'utopie du monde vu par mon Maître... Une utopie sanglante et effrayante... Un monde formidable d'obscurité. » Une pulsation énergétique résonne alors que le héraut ouvre ses bras. Les créatures tentaculaires laissent alors entendre des rires bien plus important, avant de partir en direction de la saintia. Pour la frapper ? Non... pour dévorer tout ce qu'elle représente. Son âme... son cosmos... sa chair. L'absorber, encore et encore, jusqu'à faire d'elle cette même créature.

N'est-ce pas un cadeau magnifique, pour une humaine ?

Attaque Cosmique a écrit:
Blutiger Utopie (Élément Mort) – 15 points de Cosmos – Attaque Faible – Utopie Sanglante
Le sang du Nosferatu coule dans les veines du héraut, et celui-ci est fier de ce patrimoine génétique. En associant l'essence sanglante à son cosmos, il peut faire naître des appendices, formes tentaculaires ou vermines monstrueuses, sanglantes. Celles-ci semblent parfois déchirés à leurs extrémités, sous la forme d'une gueules... les plus travaillées, elles, sont mêmes dotées d'un visage aux traits proches de l'être humain... dans les deux cas, ces bouches et visages laissent entendre des rires malsains, une joie étrange qui provient des abysses. Les manifestations sanglantes attaquent violemment, les assauts variant selon leurs formes et l'environnement qui les entoure.


--------

Cps Physiques : 5
PV : 185
CS  : 179 -  15 (Blutiger Utopie) = 164
Armure : 420

----------------------------------------

Élément RP à prendre en compte: Le Berserker de Nosferatu possède un cosmos à l'aspect proche de celui du dieu de la Peur.
Revenir en haut Aller en bas
Shôko
Chevalier de bronze du Petit Cheval
Chevalier de bronze du Petit Cheval
avatar
Messages : 60


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
136/136  (136/136)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Mar 24 Jan 2017 - 20:11







equuleus no Shôko

Elle était prête à accomplir son devoir ! A se battre contre les "méchants" pour protéger ce monde. C'était son tout premier combat en dehors de ses entrainements. Elle était toute seule ce qui rendait la situation encore plus stressante. Shôko ne devait pas se rater, elle devait rester concentrer pour réussir à faire quelque chose de ce combat. Elle n'avait que faire des félicitations et des moqueries de ce monstre. Il essayait seulement de la déstabiliser mais elle n'était pas assez bête pour lui répondre. Le cosmos de cet individu était extraordinaire, elle savait qu'elle n'avait pas à faire à n'importe qui. Sur ses gardes, elle s'attendait à être attaqué d'un moment à l'autre tandis que le spectre avait choisi ce moment pour s'enfuir. Enfin, l'homme se présenta, Ludwig Von Rosenthal, encore un nom à rallonge ! Elle l’appellerait le méchant Lud pour faire plus court.

« Je suis Shôko, Saintia de bronze du petit cheval. »

Ça c'était fait ! Mais son identité n'avait pas l'air de l'intéresser, il se rapprocha d'elle, un peu trop près d'ailleurs ! Sans doute trop passif, elle reçu un coup de pied qui la secoua violemment ! ça faisait mal ! La demoiselle plaça une main sur l'impact pour tenter de réduire la douleur mais cela ne changé pas grand chose ! Un coup de tête frappa le front de la jeune fille qui remercia son casque. Sans ça, son crâne aurait surement craqué. Mais malgré tout, elle sentit une vive douleur sur la tête. Il était rapide et elle n'avait pas pu esquiver. Ludwig tendit une main et de sa manche trois tentacules se dirigèrent vers elle. C'était répugnant... Elle ne put esquiver le premier coup, sans doute surpris par la forme de la tentacule. Seulement, elle parvint ensuite à sauter entre les arbres pour éviter les deux autres.

« Parce que je peux ressentir votre cosmos. Et si vos intentions auraient été bonne, vous ne m'auriez pas menacer. »

C'était une Saintia, et tout le monde savait que les armures d'Athéna étaient au services des hommes et des innocents.

« Qui vous envoie ici ?! Et dans quel but ? »

Seulement, le cosmos du démon augmenta ! Et encore une fois des tentacules venaient de naître.

« Votre maître doit être un malade pour accepter ça ! »

Les bras ouverts, le Berserk envoya ces tentacules vers elle. Elles avaient l'air vivantes et riaient comme des individus. Shôko tenta de fuir et d'esquiver les créatures en s'aidant des arbres tout autour d'elle. Malheureusement, celles-ci n'étaient pas comme les précédentes ! Elles bougeaient différemment et contournaient les obstacles. Surprise, la demoiselle fut attraper par les tentacules. Ses jambes et ses bras venaient d'être prises au pièges tout comme son corps. Ligoté elle sentit son cosmos disparaître... son énergie se faisait absorber ! C'était mauvais signe ! De plus, c'était désagréable et gluant. Elle sentait le contact de ses choses contre son corps mais elle n'y pouvait rien, ses forces la quittaient. * Shôko ! *

Une voix résonna dans son fort intérieur. C'était sa sœur... Elle avait fait la promesse de porter son armure et de lui faire honneur en se débarrassant du mal qui rongé ce monde. Elle ne pouvait pas abandonner aussi vite ! Les poings serrés, la Saintia fit appel à toute ses forces pour sortir de ce piège.

« Tant que nous seront là... nous briseront votre obscurité avec notre lumière !  »

Son cosmos éclata et fit exploser les tentacules. Elle sauta dans les airs et donna un coup de pied sur le visage de Ludwig. Ses poings le frappèrent à quatre reprises sur son torse. C'est à ce moment qu'elle compris qu'il avait quelque chose sous les vêtements, surement une armure comme elle ! Le poing serré, elle frappa une nouvelle fois avec toute l'intensité de son cosmos.

« Et ça ! C'est pour les tentacules ! Pervers ! Atomic Thunderbolt !!  »

10 Points de Cosmos [Lumière]

Shôko fait vibrer son cosmos et envoie une multitude de boule d'énergie grâce à son poing.


Point de Vie : 120 - 3 (Tentacules) - 15 (Blutiger Utopie) = 102
Point de Cosmos : 122 - 2 (Défense) + 10 (Recharge) - 10 (Atomic Thunderbolt) = 120
Point d'Armure : 200 - 15 = 185

Coups donnés : 5 (Physiques) + 10 (Atomic Thunderbolt) = 15

   



Revenir en haut Aller en bas
Ludwig von Rosenthal
Héraut de Phobos, Berserker du Nosfératu
avatar
Rôle : Héraut de Phobos, Descendant du Nosferatu, Kaiser du clan Rosenthal et de la Garde Prétorienne de la Peur.
Messages : 139


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
239/239  (239/239)
Armure Armure:
151/420  (151/420)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Mer 25 Jan 2017 - 22:14

« Saintia Shôko, une question me traverse l'esprit... » La main tendu en direction de la jeune femme, il observe les créatures attraper ses bras et jambes, certains enfonçant leurs crocs dans les interstices de l'armure, frottant contre le métal par la même occasion. « Que se passe t-il dans la tête d'une combattante d'Athéna... lorsqu'elle protège un serviteur de l'un des ennemis de sa déesse ? » Certaines réponses pourraient être valables... Oh, qui sait, peut-être espère t-elle, secrètement, avoir des remerciements plus concrets de la part de ce jeune homme. Mais, pour le moment, d'autres informations doivent être révélées à la guerrière ficelée et agressée. « Il est vrai que je devrais donner des réponses à vos questions … » Il s'arrête de parler, abaissant doucement sa main. À travers les créatures abyssales et sanglantes, il peut ressentir le cosmos lumineux de la jeune femme gagner en importance, alors que les rires eux-mêmes augmentent en intensité. Puis, alors que la guerrière hurle ses convictions, sa propre énergie vient balayer les créatures. Dans le même mouvement, elle saute, cherchant à atteindre le héraut. Poussant alors sur son propre corps, il s'élance en arrière pour éviter la frappe (une défense coup physique (1)). En utilisant la force du mouvement, elle réussie à s'approcher brutalement, pour frapper une seconde fois... Légèrement repoussé, il voit le troisième assaut arriver et décide de dévier le mouvement, concentrant ses forces pour parer cette attaque, ainsi que les suivantes (trois défenses coups physiques (4)).

Mais elle ne s'arrête pas là, et s'élance en concentrant son énergie dans son poing, faisant vibrer chaque atome de matière étincelante. Puisant alors à nouveau dans son propre cosmos, une vibration s'élevant. « Vous semblez avoir une haute opinion de vous-même... » Le cosmos funeste prend alors l'apparence d'une créature affamée, aux teintes sanglantes, à la fois physique et psychique. La créature ouvre alors sa gueule, brisant sa mâchoire tandis qu'elle dévore l'énergie. « Pour croire que j'ai un désir quelconque de perversion vous concernant. » Au moment de dévorer le cosmos lumineux, un débris semble traverser l'espace, touchant le corps du héraut qui est alors repoussé, tout en laissant entendre une légère plainte de douleur. Se redressant, il observe sa tenue, qui ne semble pas avoir apprécié cette attaque : à certains endroits, des marques de brûlure due à la lumière sont présentes, laissant voir une sombre matière, en perpétuel mouvement, ou transformation. Tendant alors sa main, il ferme ses doigts, la créature s'écrasant sur elle-même avant de se briser, tel du verre... emportant la lumière.

Défense cosmique a écrit:
Blutigen Schatten (Élément Mort– 5 points de Cosmos – Défense faible à moyenne – Ombre Sanglante.
Une ombre se manifeste, formée simple d'un puissant cosmos dévoreur. Elle se déplace vivement, absorbant le cosmos de l'attaque, pour en diminuer partiellement ou totalement la puissance. Très utile face aux attaques « psychiques » : en effet, cette créature immatérielle peut voir l'invisible.

« Alors je guiderais votre Lumière jusque dans les profondeurs du Néant... Là où elle ne pourra briller. » Un rire malsain s'élève alors, puis, dans un mouvement rapide, il approche de nouveau de Shôko. Fermant son poing, il concentre sa puissance dedans pour asséner un premier coup contre le poitrail de la jeune femme (un coup physique (1)), alors que sa voix résonne à nouveau. « Je suis envoyé par le puissant Arès. Les raisons qui me poussent à vous vaincre ? » De nouveaux tentacules glissent hors des manches, bien qu'ils ne soient cette fois que deux. Se mouvant rapidement, ils n'attaquent pas le visage, mais visent les jambes pour les balayer (deux coups physiques (3)). Souhaitant profiter du déséquilibre, il revient à la charge, enchaînant avec deux coups de poings violents contre le corps de la combattante. (deux coups physiques (5)) « Car mon Maître m'a ordonné de me mettre au service de l'Unique... » Les raisons de la décision prise par Arès restent floues, mais à cet instant il ne pense pas à cela. Il saute alors en arrière, basculant la tête en arrière tandis qu'une énergie obscure s'élève dans les environs. Le silence s'installe brutalement, tandis qu'une épaisse brume s'élève du sol. Puis, l'âme de la victime est alors emportée dans un flot d'images immorales, violentes et abyssales, alors que la voix du  héraut résonne à nouveau. «  Das Ehrabene Chaos ! »

Puis... un éclat... Des rues sombres, dévastées. Des gémissements, plaintes, de tous les côtés. Est-elle observée ? Une mélodie commence à se faire entendre, tandis que dans le ciel sombre, des orbes aux lueurs diverses, dansent. De monstrueuses apparitions peuvent parfois être visible... démons d'autres mondes... Est-elle en sécurité ? Comment sortir ? Puis, l'espace commence à se tordre, l'énergie vibre dans chaque direction. Une illusion ? Non... « Vous venez de faire un pas dans le monde des abysses... » La ville commence à s'effondrer, l'espace se tordant bien plus violemment sur l'esprit de la jeune femme. « Et dans ce monde, comme dans le votre ou dans les autres... la chose en laquelle vous devez croire, n'est pas l'Innocence des Hommes... mais la Peur elle-même et la folie qu'elle fait naître... Angst ! » Il ferme alors ses mains... Pourra t-elle se défendre de cette attaque psychique ? Et... quel monstre imaginera t-elle devenir ?

Attaque cosmique a écrit:
Das Ehrabene Chaos (Élément Ombre) – 40 points de Cosmos – Attaque Forte – Le Chaos Exalté
L'une des plus puissantes techniques du héraut plonge sa victime dans de profondes abysses. Bien loin d'être le véritable domaine du champion de Phobos, ce lieu n'en reste pas moins lourd, dangereux. Parfois cet endroit peut se manifester sous l'apparence d'une ville en ruine, d'un labyrinthe sans fin, ou tout simplement d'un gouffre, dont on ne verrait pas le fond. Mais quelque soit l'image dans laquelle l'adversaire se trouve, des éléments restent identiques : une mélodie lointaine, des mouvements dans les ombres et des orbes aux couleurs surnaturelles. Écoutera t-il la musique ? Cherchera t-il à fuir ? Toute réponse mènera à la même conséquence : l'espace viendra à se tordre, cette réalité l'arrachant de son corps le transformer en une immondice. Puis, cette âme sera déchirée et ramenée à cette triste réalité qui est notre monde. Illusion ? Hallucination ? Cauchemar ? Ou réalité... ? La puissance utilisée, en tout cas, peut parfois laisser de fortes séquelles.
Effet : Si subite de plein fouet, votre attaque gagne 10 points d’efficacité.

-----

Cps donnés : 5 (coups physique) + 40 (Ehrabene Chaos) (50 si aucune défense)

Points de vie : 185 - 1 - 5 = 179
Cosmos : 164 - 4 (défense) - 5 (défense cosmique) + 10 (recharge) - 40 (Ehrabene Chaos) = 125
Armure : 420 - 5 = 415

----------------------------------------

Élément RP à prendre en compte: Le Berserker de Nosferatu possède un cosmos à l'aspect proche de celui du dieu de la Peur.
Revenir en haut Aller en bas
Shôko
Chevalier de bronze du Petit Cheval
Chevalier de bronze du Petit Cheval
avatar
Messages : 60


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
136/136  (136/136)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Sam 28 Jan 2017 - 13:11







equuleus no Shôko

Attaché par les liens de ce monstre, la demoiselle sentait ses forces la quitter. Elle avait beau se débattre, rien à faire ! Shôko avait protégé un spectre ? Alors là c'est qu'il se mettait les doigt dans l’œil. Elle n'était pas du genre à se laisser submergé par la pitié, surtout si cela lui permettait de vaincre les ennemi d'Athéna.

« Ne... Te fais pas d'illusion. Une fois que je me serais occupé de toi, je... je vaincrais ce spectre...  »

La pauvre avait du mal à parler tellement ses muscles étaient écrasé par les tentacules. Elle voulait également battre ce spectre mais celui-ci venait de fuir sous ses yeux. Vraiment ! Ils étaient tous des lâches. Seulement... Elle avait beau dire ça, elle n'était pas dans une très bonne situation. Elle était en difficulté et avant de pensé à vaincre le serviteur d'Hadès, elle devait dans un premier temps s'occuper du Berserk. Dans un élan de courage, elle se concentra pour laisser son puissant cosmos prendre le dessus. Les coups qu'elle porta était rapide ! Enfin, c'était ce qu'elle pensait. Ludwig bloque quasiment la totalité de son attaque. Même l'Atomic Thunderbolt qu'elle avait développé toute seule n'avait pas suffit à le repousser. La différence de niveau était-elle si grande ? Il était peut-être aussi fort que les chevaliers d'or !

Au mots du serviteur d'Arès, Shôko resta silencieuse. Elle se contentait de regarder le cosmos de son adversaire prendre l'apparence d'une créature. C'était un véritable démon ! Celui-ci absorba la lumière de la Saintia. Il voulait guider la lumière jusqu'au plus profond des ténèbres. Quoiqu'il en soit, tant qu'elle sera capable de brûler son cosmos, alors sa lumière sera capable de transpercer le mal.

« Quelque soit l'endroit ou nous serons. Vous ne pourrez jamais éteindre la lumière qui brille au fond de notre cœur ! »

Sa réplique avait l'air de l'avoir fait rire ! Car dans un mouvement rapide il se déplaça près d'elle pour lui donner un coup contre son cœur. C'était sans doute une réponse à ses mots. La demoiselle avait mal. L'attaque l'avait sonné. Son armure n'était pas aussi résistante que la sienne et on l'entendit même craquer. Avec un seul coup de poing, il avait réussi à fissurer son armure de bronze. Une main sur son cœur pour le protéger, elle recula de quelques pas avant d'apercevoir deux nouvelles tentacules apparaître. Elle fut balayer assez facilement et bascula avant de sentir deux nouvelles douleurs sur le bas du ventre, l'endroit qui n'était pas protéger par son armure ! Elle fut repoussé et tomba par terre. Les dents serrés et les yeux fermés elle tenta de reprendre ses esprits. Shôko ne devait pas rester au sol, elle faisait une proie bien trop facile à éliminer. Malgré la douleur, elle se releva pour regarder son adversaire.

Encore une fois, le cosmos de Ludwig augmente et l'inquiète... jusqu’où pouvait-il aller ? Alors que sa tête est penché en arrière, le guerrier d'Arès fait soulever une épaisse brume qui empêche la Saintia de voir à plus d'un mètre. Elle avait une drôle de sensation... Elle voyait apparaître dans son esprit de violentes images. La jeune fille se retrouva dans des ruelles sombres et complètement détruite. Des cris, des gémissement. Que se passait-il ? Il n'y a pas dix secondes elle était dans la forêt avec Ludwig. C'était une illusion ?! Une musique, des monstres, des démons ou même des fantômes. Cela faisait froid dans le dos.

« Le monde des abysses ? Eh bien... le propriétaire a bien mauvais goûts ! »

Elle essayait de jouer la dure mais au fond elle avait terriblement peur. Comment pouvait-elle vaincre une telle chose. Elle n'était pas entraîner pour affronter de tels adversaires. La peur devenait de plus en plus importante. Son cœur battait plus vite et elle avait le sentiment de ne plus pouvoir se défendre. Elle se mit à courir un peu partout à la recherche d'une sorti, mais hélas, il n’y avait rien ! Elle tournait en rond et se sentiment d'insécurité ne faisait que grandir de seconde en seconde. Elle avait mal, comme si son âme était meurtrie par de centaines d'épées. Désespérait, elle finit par laisser ses genoux tomber au sol. Sa vie et son énergie était une nouvelle fois aspiré. Elle n'y pouvait rien. Comment frapper un adversaire qui n'était pas devant elle ?!! Son souffle devenait de plus en plus irrégulier. Elle avait du mal à rester éveiller et s'engouffrait peu à peu dans un sommeil sans retour. * Shôko réveille toi ! *

Kyoko ?... Encore une fois la demoiselle serra ses poings. Cette armure, ce serment qu'elle avait faite à sa grande sœur et à la déesse Athéna. La lumière avait toujours le dessus face aux ténèbres. Elle devait faire briller son cosmos ! Le faire éclater jusqu'à son paroxysme.

« Aller ma petite Shôko... Tu peux le faire... »

Les jambes de la demoiselle étaient lourde et son corps ne voulait même plus se relever. Seulement voilà, grâce au cosmos qui venait de se réveiller, elle était parvenu à se remettre debout.

« Préparez vous créatures des ténèbres... Car les chevaliers d'Athéna seront toujours là pour vous chasser ! »

L'énergie de Shôko créa une vive lumière. Elle était forte d'intensité. Avec cette force, elle chassa les ombres qui était tout autour d'elle. La lumière qu'elle déployait était si forte qu'elle lui permit de voir à travers cette illusion. Il était là ! Ludwig !

« Prend garde serviteur du mal ! Contemple la force des Saintia d'Athéna ! »

Le poing serré la demoiselle concentra toute ses forces ! La lumière prit alors une allure différente, elle se focalisa sur Shôko avant d'éclater d'un seul coup et de détruire les ténèbres que Ludwig avait engendré. Elle était de retour dans la forêt avec le serviteur d'Arès devant elle. Rapidement prit dans son élan de courage, elle frappa son ennemi avec un coup de poing en plein visage. N'arrêtant pas en si bon chemin, elle lui en donna un autre dans son cœur et deux autres au visage avant de le finir avec un coup sous le menton.

« Prête moi ta force Kyoko ! »

« Equuleus Ryūsei Ken ! »

60 Points de Cosmos [Lumière]

Shôko utilise tout ses pouvoirs et concentre son énergie dans son poing. Les météores qu'elle projette atteignent la vitesse de la lumière.
Effet : Attaque imparable à la 1er utilisation. Inflige 70 pts de dégâts immédiat.


Point de Vie : 102 - 5 (Attaques Physiques) - 30 (Das Ehrabene Chaos) = 67
Point de Cosmos : 120 - 10 (Défense Cosmique) + 10 (Recharge) - 60 (Equuleus Ryūsei Ken) = 60
Point d'Armure : 185 - 30 = 155

Coups donnés : 5 (Physiques) + 70 (Equuleus Ryūsei Ken) = 75





Revenir en haut Aller en bas
Ludwig von Rosenthal
Héraut de Phobos, Berserker du Nosfératu
avatar
Rôle : Héraut de Phobos, Descendant du Nosferatu, Kaiser du clan Rosenthal et de la Garde Prétorienne de la Peur.
Messages : 139


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
239/239  (239/239)
Armure Armure:
151/420  (151/420)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Mar 31 Jan 2017 - 11:44

Le héraut ouvre doucement ses bras, des frissons parcourant son corps. Au départ, elle fuyait, courant à travers les rues et ruelles. Des silhouettes l'observaient, la suivant. Et tandis qu'elle court, le serviteur de Phobos continue d'observer son avancée... Un nouveau frisson s'empare de lui, alors qu'une silhouette sinistre laisse entendre une plainte dans cette forêt. Oui, elle se faisait discrète depuis la rencontre entre le héraut et son maître, mais la voilà de retour, attirée par ce combat. Pour le moment simple créature apparaissant dans l'esprit du serviteur de l'horreur, ce dernier sait pourtant que, bientôt, la présence de la jeune femme dans les abysses, lui offrira, un cours instant, un œil qu'elle regrettera d'avoir. Car, en effet, elle s'en libère, intensifiant de façon importante sa lumière pour dissiper les ombres. À ses yeux, cet endroit était peut-être une hallucination... mais ressentait-elle son cosmos agir comme une chaîne, perçant les ombres pour tenter, avec difficulté, de ramener son âme dans cette réalité ? Qu'importe...

Un courage intense envahi son regard, faisant pulser son aura d'une vive lumière. Et alors que le cosmos lie les deux réalités, la voix de la jeune femme perce les ombres. Serviteur du mal ? Que croit-elle ? Dans quel monde existe t-elle ? Un rire malsain résonne alors à travers le serviteur de Phobos, alors que la guerrière revient en ces terres celtiques. A t-elle le temps de sentir un nouveau regard contre elle ? Le héraut semble penser que non, puisqu'elle approche rapidement. Bien qu'elle soit animée par la plus grande volonté, elle a tout de même été blessée par la dernière attaque. Ce n'est qu'en utilisant cette faiblesse que le serviteur de Phobos décide de se défendre. Des appendices sortent alors de ses manches, bloquant les coups de poings sans attraper une seule seconde la jeune femme. Non, le but est de dévier les coups. Mais elle utilise son avancée pour la dernière frappe, qui atteint alors la zone rappelant le menton chez un humain. « C'est... » Fixant alors le cosmos de lumière, ses tentacules commencent à brûler sous la puissance de l'énergie, avant que la décharge imposante frappe son corps. Cela ressemble... à des météores ? Ne pouvant se défendre face à l'assaut aussi proche – surtout suite au dernier coup qui l'avait atteint –, le héraut est repoussé violemment à travers l'environnement. Son corps percute alors un arbre centenaire, s'enfonçant dans l'écorce tandis que le tronc commence à tomber, la cime s'écrasant violemment au sol. La poussière du sol s'élève alors brutalement....

« Ah... » La voix inhumaine du héraut résonne alors. Des craquements se font entendre, poussant sur son corps tandis qu'il se redresse. Il bascule la tête en arrière, avançant à travers la poussière qui retombe, peu à peu... Puis, d'une simple décharge de cosmos, elle s'efface. Heureusement pour elle, la jeune femme ne peut observer la créature à la silhouette longue, qui glisse ses doigts contre le « masque » qui recouvre le visage du héraut. « Une attaque puissante... mais plus vous brillerez... plus les ombres s'étendront. » Les yeux mordorés de la créature se tournent alors vers la saintia, tandis que ses lèvres s'étirent en un sourire malsain... Son corps est maigre, permettant au serviteur de Phobos d'apercevoir ses côtes à travers sa peau plus sombre encore que le ciel. « Votre voyage... ne fait que commencer... Humaine. Mais sachez que ce que vous avez vécu... était bien réel. » Il avance alors... dévoilant ses vêtements qui semblent avoir subis de lourds dégâts. Entre les morceaux de tissu déchirés, il est possible de voir cette matière sombre, tout en mouvement, s'écoulant même parfois, légèrement visqueuse. Elle peut imaginer, ainsi, ce qui forme les tentacules utilisés dernièrement pour se défendre, comme pour attaquer, physiquement. Mais le plus important reste les dégâts cosmiques... enfin, elle a enfin réussi à fendre ce masque sans visage, à l'apparence étrange, fait totalement de matière osseuse. La fissure s'est propagée depuis la zone du coup de poing, avant de s'étendre grâce à l'énergie présente. D'autres blessures peuvent être visibles... mais cette fissure, à l'apparence de bouche, reste le plus présent. Ouvrant doucement sa main, une brume vient peu à peu le recouvre, avant de s'effacer d'un simplement mouvement de main. Suite à ce simple phénomène, les vêtements du héraut sont simplement reconstitués. Les blessures, elles, comme le prouve la fissure, restent bien présentes. Ce n'est, au final, qu'un moyen de cacher ce qui se trouve en dessous : une forme de vie bien différente de l'être humain.

C'est à ce moment que la créature invisible décide de simplement s'évaporer... Mais elle apparaît au final au dessus d'un arbre, son sourire malveillant toujours présent sur sa bouche. Un autre sourire se dessine d'ailleurs dans cette scène, mais cette fois la jeune femme peut l'observer, d'elle-même. La fissure crée par son attaque, rappelant alors un sourire, malsain... Puis, une lueur pourpre naît dans le vide se trouvant sous le masque. « La Lumière... Vous me rappelez ces magnifiques papillons de nuits. » Alors qu'il arrive brutalement sur elle, il murmure à son oreille. « Sachez... que la Lumière peut devenir un flot meurtrier, qui emportera votre corps. Alors vous brûlerez, trahis par vos faibles convictions. » Puis il enchaîne par des coups, frappant par deux fois son ventre et une fois au niveau de la gorge avec ses poings. Son pied vient se loger ensuite au niveau de son visage, par la suite un tentacule attrape la cheville de la saintia,l'envoyant dans le décor.

« Car parlons de vos convictions et de votre manichéisme pitoyable... Vous qui m'appelez « serviteur du mal ». » Le héraut s'incline alors légèrement, puis, se redressant, il approche. Le sol commence alors à être dévoré par le sombre cosmos de Ludwig, ce dernier ouvrant doucement les bras. Des lueurs mordorés, pourpres, écarlates,  apparaissent alors autour des deux combattant. L'espace lui-même se tord à nouveau, tandis que les ombres grimpent contre la matière elle-même. « Selon votre définition de l'existence... vous êtes une traîtresse, ayant protégé à un adversaire naturel de votre déesse. En laissant vivre un Spectre, ne donnez vous pas avantage à un « être maléfique » ? Toujours selon votre façon de penser. Appeler un souvenir, une personne chère, tout en intensifiant la Lumière, ne fait pas de vous quelqu'un de « Bon »... J'accepte, je défends même, ma nature profondément inhumaine et immorale... Mais que faites vous de votre propre nature ? La Lumière et les Ténèbres sont au-delà des convictions misérables des Humains. » Tendant alors lentement les doigts, la brume grimpe doucement, tirant à nouveau la jeune femme jusqu'au monde abyssal. Puis, levant alors sa main, les Abysses engloutissent totalement la saintia « Vous ne possédez aucun véritable sens du Devoir, tout comme la majorité des Humains. Vous qui avez protégé un Spectre, le laissant fuir... vous n'avez pas de sermons à faire. Sombrez dans les Abysses et j'inscrirais dans vos gênes la notion de respect et de devoir. Erhabene Chaos ! »

Le Vide... cette fois... ce ne serait que ça. Le Vide. Encerclée par les silhouettes grotesques ou effrayantes des diables, dieux et démons qui dansent et chantent au rythme de la flûte. Un rire malsain résonne dans l'esprit de Ludwig, audible par lui seul. Puis, sa propre voix rejoins la jeune femme dans le Vide. « Rampez à nouveau... vous et vos misérables convictions. »


Attaque cosmique a écrit:
Das Ehrabene Chaos (Élément Ombre) – 40 points de Cosmos – Attaque Forte – Le Chaos Exalté
L'une des plus puissantes techniques du héraut plonge sa victime dans de profondes abysses. Bien loin d'être le véritable domaine du champion de Phobos, ce lieu n'en reste pas moins lourd, dangereux. Parfois cet endroit peut se manifester sous l'apparence d'une ville en ruine, d'un labyrinthe sans fin, ou tout simplement d'un gouffre, dont on ne verrait pas le fond. Mais quelque soit l'image dans laquelle l'adversaire se trouve, des éléments restent identiques : une mélodie lointaine, des mouvements dans les ombres et des orbes aux couleurs surnaturelles. Écoutera t-il la musique ? Cherchera t-il à fuir ? Toute réponse mènera à la même conséquence : l'espace viendra à se tordre, cette réalité l'arrachant de son corps le transformer en une immondice. Puis, cette âme sera déchirée et ramenée à cette triste réalité qui est notre monde. Illusion ? Hallucination ? Cauchemar ? Ou réalité... ? La puissance utilisée, en tout cas, peut parfois laisser de fortes séquelles.
Effet : Si subite de plein fouet, votre attaque gagne 10 points d’efficacité.

----

Cps donnés : 5 (coups physique) + 40 (Ehrabene Chaos) (50 si aucune défense)

Points de vie : 179 - 1 - 70 = 108
Cosmos : 125 - 4 (défense physique) - 40 (Erhabene Chaos) + 10 (recharge) = 91
Armure : 415 - 70 = 345

Information : La créature que Ludwig voit est vue seulement par lui.


----------------------------------------

Élément RP à prendre en compte: Le Berserker de Nosferatu possède un cosmos à l'aspect proche de celui du dieu de la Peur.
Revenir en haut Aller en bas
Shôko
Chevalier de bronze du Petit Cheval
Chevalier de bronze du Petit Cheval
avatar
Messages : 60


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
136/136  (136/136)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Sam 4 Fév 2017 - 12:09







equuleus no Shôko

La voilà, l'attaque de Shôko ! La lumière qu'elle avait déployé avait été si puissante que le Berserker avait été envoyé très loin ! Il heurta un arbre et et tomba au sol. C'était bien fait ! Ce pervers ne méritait pas mieux ! La demoiselle était essoufflé car elle utilisé une grande quantité de ses forces. Néanmoins, elle était contente du résultat, cette fois, l'homme aux cheveux sombre n'avait pas pu esquiver. Il avait tout pris dans les dents ! Shôko regardait avec attention son adversaire. Il souffrait et avait l'air d'avoir du mal à se relever. Seulement, en quelque instant, il fit disparaître toute les trace d'impact sur son corps. Ne me dites pas que cela n'a pas eu d'effet ? Pensif, la jeune Saintia recula d'un pas. S'il pouvait vraiment se régénérer alors elle était mal !

« Je ferais en sorte que mon cosmos surpasse le tient ! A chaque fois, je me dépasserais ! Encore et encore ! »

L'énergie de la jeune femme s'intensifia une nouvelle fois, elle n'avait pas l’intention de s'arrêter en si bon chemin ! Elle avait réussi à le frapper une fois, alors elle réussira une seconde fois. En garde elle s'attendait une nouvelle fois à partir dans le monde que Ludwig avait créé précédemment. Au vu de ces paroles elle s'attendait à avoir encore plus de mal à s'en sortir. Le masque du guerrier était fissuré, c'était un tas d'os ?... Effrayant ! Une goutte de sueur coula le long de sa joue. Elle affrontait un adversaire d'une toute autre catégorie.

« Je comprend pourquoi tu porte ce masque, tu es si laid que tu as honte de te montrer au grand jour. »

Elle était comme ça, toujours à provoqué son adversaire ! ça avait parfois son lot d'efficacité, mais parfois cela ne faisait que stimuler son adversaire. Elle espérait que cela ne soit pas le cas contre lui. L'homme passa enfin à l'offensif. Il était encore plus rapide ?! Ou alors elle était encore un peu sous le coup de sa précédente attaque. Il lui murmura quelques mots mais avant même qu'elle n'ai pu répondre elle sentit les poings de Ludwig frapper son ventre à deux reprises. Sa gorge aussi fut touché ce qui l'empêcha de respirer normalement durant quelques secondes. Un autre coup au visage puis elle fut envoyé dans le décor sans comprendre ce qui venait de se produire. A son tour elle heurta un arbre et tomba par terre. Elle se releva difficilement, ses jambes étaient encore sous le choc de cette attaque. Le cosmos de Ludwig s'intensifie une nouvelle fois. Il a un cosmos inépuisable ou quoi ? Les bras ouvert, de nouvelles lueurs écarlates vienne l'éblouir. C'était comme tout à l'heure ! Mais cette fois elle était prête.

" Kesshou Seki... "

Spoiler:
 

L'espace était de nouveau déréglé. Les ombres grimpaient et prenaient plus d'ampleur. Les yeux fermés, la demoiselle se concentra. Elle n'allait pas se faire avoir une deuxième fois. Le spectre qui c'était enfuis était son ennemi. Mais il était surement beaucoup moins dangereux que Ludwig. Elle l'avait vu à l'oeuvre contre des corbeaux maléfique et il ne faisait plus aucun doute que le plus fort était le Berserker. Si elle pouvait épargner au saints qu'elle rejoignait d’affronter le plus puissant de leurs ennemis alors elle le ferais. Le serviteur d'Arès était simplement énervé de ne pas avoir pu achever un adversaire déjà blessé. La demoiselle ne devait pas se laisser perturber par ces paroles. Elle savait très bien qu'elle devait vaincre les ténèbres, qu'il soit spectre, titan ou Berserker. Quelque soit l'ordre dans laquelle elle les affronterais, elle les vaincrais !
Shôko avait fait le vide dans sa tête.

« Mon devoir... est de vaincre tout ceux qui menace la terre. Et le plus menaçant ici.. c'est toi. »

Les yeux ouvert elle releva la tête. Tout était vide, cet univers était différent et entouré de silhouette diabolique. La demoiselle n'y prêta pas attention comme tout à l'heure. Elle avait compris comment cette technique l'avait emporté et c'est pourquoi

« Si nous rampons... c'est parce que nous n'abandonnons jamais. Et Sache également ! Qu'une attaque ne marche jamais deux fois contre une Saintia ! »

Un miroir de lumière était maintenant visible aux yeux de Ludwig ! Malgré le fait qu'elle ai vu son énergie vitale absorbé elle avait réussi à garder son calme ! Sa défense avait agit comme un filtre et l'avait protégé. Elle fit éclater sa barrière de lumière qui se brisa. Les bouts de cristal se logèrent dans le corps des monstres. Le poing de la demoiselle se dirigea à vive allure vers Ludwig. Un météore visa sa tête. Mais ce n'était pas fini avec son poing gauche elle lui envoya une nouvelle attaque !

« Il n'y a qu'une personne qui peut me faire la morale, et ce n'est surement pas toi ! Démon ! »

Elle envoya une salve de boule d'énergie avec son poing. La lumière transperça une nouvelle fois son rideau des ténèbres. Les attaques de Shôko s’enchaînèrent avec efficacité. Le poing droit de la jeune fille n'avait pas encore frappé, elle avait concentré toute ses forces pour pouvoir l'attaquer avec.


« Mouichido !!! »

« Equuleus Ryū-sei Ken !!!! »

60 Points de Cosmos [Lumière]

Shôko utilise tout ses pouvoirs et concentre son énergie dans son poing. Les météores qu'elle projette atteignent la vitesse de la lumière.
Effet : Attaque imparable à la 1er utilisation. Inflige 70 pts de dégâts immédiat.


Point de Vie : 67 - 5 (Attaques Physiques) - 30 (Das Ehrabene Chaos) = 32
Point de Cosmos : 10 (Défense Kesshou Seki) + 10 (Recharge) - 60 (Equuleus Ryūsei Ken) = 0
Point d'Armure : 155 - 30 = 125

Coups donnés : 5 (Physiques) + 70 (Equuleus Ryūsei Ken) = 75





Revenir en haut Aller en bas
Ludwig von Rosenthal
Héraut de Phobos, Berserker du Nosfératu
avatar
Rôle : Héraut de Phobos, Descendant du Nosferatu, Kaiser du clan Rosenthal et de la Garde Prétorienne de la Peur.
Messages : 139


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
239/239  (239/239)
Armure Armure:
151/420  (151/420)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Mar 7 Fév 2017 - 11:05


« La prêtresse semble avoir besoin de moi... Il est temps pour vous de dormir. Laissez les démons abyssaux guidez votre sommeil. » Pourtant la saintia ne s'avoue pas vaincue, concentrant cette lumière qu'elle tente de défendre vainement. Les flux d'énergies se frappaient, se défiaient, s'emmêlaient et se mélangeaient avec une certaine force. L'éternelle dualité entre l'ombre et la lumière. L'iris pourpre du héraut de Phobos se fend alors, tandis que la jeune femme continue de répéter le même genre d'inepties, sur sa capacité à se défendre, à vaincre les « forces qui menacent la Terre » ou tout simplement, cette bêtise de dire qu'une attaque ne fonctionne pas deux fois sur une « Saintia ». Et alors qu'elle se libère à nouveau de cette réalité, le démon ne peut que l'accueillir par un rire malsain, froid. Cette fois, elle ne se relèvera pas. Bougeant ses doigts, ceux-ci laissent entendre un craquement terrifiant, alors que sa chair commence à se mouvoir sous ses vêtements. Et alors qu'elle lance encore une de ses ennuyantes – aux yeux du héraut – invectives, la fissure s'étire à nouveau en un sourire effroyable, alors qu'un liquide violacé coule des failles.

Puis, le premier coup percute le corps du héraut, qui ne semble pas se défense, reculant sous l'impact. Une nouvelle frappe le soulève du sol, alors que son « sourire » s'étire bien plus. « Les humains sont tombés bien bas... » Sa voix semble plus profonde, caverneuse, abyssale alors qu'une nouvelle slave percute son corps. Puis, alors qu'elle concentre une dernière fois son énergie, puisant dans ses ressources, le serviteur de Phobos bouge doucement ses doigts, utilisant cette immense quantité, sa concentration parfaite, pour assurer sa défense. Puis alors que les météores percutent son corps, sa voix résonne une dernière fois. « Pour se vanter d'avoir un cerveau... » Car, après tout, cette simple phrase, la « capacité des Saintia ou Saints à ne pas souffrir deux fois de la même technique » est d'une bêtise sans nom. Ils ne font que se vanter... de savoir réfléchir suffisamment. Alors que toute personne censée est capable de le faire. Tel Ludwig von Rosenthal...

Son corps est frappé, meurtris... la partie droite de son masque semble même avoir disparue. D'ailleurs, la jeune femme ne peut voir qu'une matière violacée, en mouvement, parfois liquide, parfois visqueuse. Penchant sa tête sur le côté, un rire traverse alors l'espace, tandis qu'une lueur écarlate naît dans l'iris de son seul œil visible. Le corps s'écrase sur lui-même, prenant une apparence à la fois horrible et écœurante. Puis, une main sort brutalement du dos de la créature née de cette transformation. Poussant alors sur le reste du corps, il s'y libère. Bien que son masque soit complet – contrairement à celui de la créature qu'elle a frappée directement – il a bien reçu une partie des dégâts. Mais c'est ainsi... lui aussi peut se défendre d'une technique déjà utilisée. Et il n'a pas besoin de s'en vanter.

Défense Cosmique a écrit:
Viszerale Gräuel (Élément Mort) – 10 points de Cosmos – Défense faible à moyenne – Horreur Viscérale.
En manipulant son cosmos, le héraut peut laisser l'impression d'avoir été frappé par la technique... mais après quelques secondes, il apparaît que l'attaque à toucher une horreur indicible, de laquelle s'extraie Ludwig.


« Nous avons fini de jouer, mademoiselle... » La voix abyssale est sifflante, bien plus malsaine que par le passé. Il avance alors d'un pas, ouvrant alors doucement les bras. Des excroissances sortent alors de son dos avec une certaine violence, prenant la forme d'ailes cartilagineuses. En lui dévoilant ainsi cette pair d'aile, il confirmait l'existence de quelque chose de plus détaillé sous ses vêtements... Quelque chose qu'elle n'aura pas le temps d'observer. « Je vous détruirais... votre corps... vos émotions et même votre âme... » Son corps s'élève alors dans les cieux, avant d'arriver sur elle dans un mouvement de piqué. Son genoux frappe alors le visage de la jeune femme, enchaînant avec deux coups de poings, puis, tournant sur lui-même, la repousse avec un coup de pied violent.  Se dirigeant rapidement vers elle avec ses ailes, il la dépasse avant de frapper une dernière fois, au milieu de son dos. Durant toute cette danse violente, le corps du héraut ne fait qu'émettre une symphonie écœurante, ses os, muscles, s'étirant, hurlant, à chaque mouvement.

« Je n'en ai pas fini avec toi, humaine. » Il rejoint alors les hauteurs, puisant dans ses ressources. Tel du sang, son cosmos circule dans ses veines, dans sa chair indicible. Faisant face à la lune, plusieurs globes oculaires viennent s'ouvrir alors contre son crâne, une énergie émanant alors du corps du héraut qui ouvre ses bras. Un voile sombre englobe alors l'environnement, arrachant les êtres à ce monde. Un vent frais accueil la demoiselle, une fragrance de rose glissant jusqu'à ses narines. L'endroit est magnifique, une vaste et sans fin plaine de roses. Puis, la lune pulse... écarlate. Une force attrape alors le corps de Shôko, invisible, tandis qu'une forme imposante se dessine, apparaissant dans l'éclat écarlate. Maintenant tel un jouet le corps de la saintia, la créature au masque de bois penche la tête... tandis qu'une voix inhumaine, ni féminine, ni masculine, résonne dans son esprit. Cet être... ce n'est que la véritable apparence du héraut. L'apparence de son âme. « Rosenthal est le Sanctuaire... là ou apparaît la vérité qui se trouve au-delà des roses. » Enfin un œil unique s'ouvre, une puissante énergie s'infiltrant dans chaque parcelle de l'esprit de la jeune femme, alors que la réalité rejette violemment le corps... « Que mon cœur résonne... alors que ton âme disparaît dans les profondeurs Abyssales. Ta chair appartient désormais à Ludwig von Rosenthal... »

Un hurlement traverse alors le ciel, tandis que la créature elle-même se trouve face à Shôko... Il n'y a pas de doutes... Voilà le héraut de Phobos.


Attaque Cosmique a écrit:
Jenseits der Rosen (Élément Ombre) – 60 points de Cosmos – Attaque au 7ème Sens – Au-delà des Roses.
Le premier mouvement de cette technique enferme le corps et l'esprit de l'adversaire dans le sanctuaire des Rosenthal, la Plaine aux Roses. L'esprit, à ce moment là, peut se demander si ce lieu n'est pas une simple hallucination... mais il n'en est rien.
Enfin, des mains commencent à apparaître autour de lui, le tenant tel un enfant tiendrait son jouet le plus précieux. Peu à peu, un corps à la fois magnifique et monstrueux se dessine, dévoilant un visage semblant composé de bois... avec pour seul trait, une spirale envoûtante. Peu à peu, celle-ci s'ouvre, laissant apparaître un œil sans paupière. Le contact avec cet œil unique crée une puissante attaque psychique dans laquelle de malsaines images s'intègrent.
Il est dit que si le héraut utilise toute la puissance requise, les différentes réalités se mélangent, et Ludwig garde cette apparence même sur le sol de notre monde. La violence de sa prochaine attaque sera proportionnelle à la folie et à la monstruosité de son âme.
Effet : L'adversaire ne pourra se défendre au prochain tour. Votre prochaine attaque cosmique devra obligatoirement être différente de celle-ci. Sinon, l'effet n'est pas prise en compte. (seulement si 60 points de cosmos dépensé) - Ne peut être utilisée qu'en ayant utilisé 100 points de Cosmos

-----

Cps donnés : 5 (coups physique) + 60 (Jenseits der Rosen) = 65
Cps donnés : 10 (Equuleus Ryū-sei Ken)

Points de vie : 108 - 5 (cps physiques) - 60 (Equuleus Ryū-sei Ken) = 43
Cosmos : 91 -  10 (Viszerale Gräuel) + 10 (recharge) - 60 (Jenseits der Rosen) = 31
Armure : 345 - 60= 285

----------------------------------------

Élément RP à prendre en compte: Le Berserker de Nosferatu possède un cosmos à l'aspect proche de celui du dieu de la Peur.
Revenir en haut Aller en bas
Shôko
Chevalier de bronze du Petit Cheval
Chevalier de bronze du Petit Cheval
avatar
Messages : 60


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
136/136  (136/136)
Armure Armure:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Jeu 9 Fév 2017 - 19:53







equuleus no Shôko

Les voilà ! Les météores de Shôko. Elle l'ignorait probablement mais elle avait réussi à projeter pour la deuxième fois une attaque à la vitesse de la lumière. Elle frappa de toute ses forces sans prendre en compte les paroles du héraut. Il cherchait surement à la déstabiliser mais ça ne risquait pas de fonctionner ! A chaque coup qu'elle portait, elle sentait ses forces la quitter. Elle commençait à craquer et la fatigue se faisait ressentir. Shôko n'avait pas pour habitude de se dépenser de la sorte. Mais jusqu'à la dernière lueur de son cosmos... Elle frappera ! Son masque brisé de moitié dévoilé une partie de son visage. C'était... écœurant ! Vraiment pas beau. Donc elle continua de frapper ! A la fin de sa technique, elle tenta de reprendre son souffle. Complètement épuisé par l'effort qu'elle avait fourni.

C'est alors qu'une sorte de créature sortit du corps du Berserker avant de disparaître. C'était une sorte de mutation ? Ou alors il avait été protégé par une sorte de clone ? En tous cas, elle baissa un genou à terre sous la fatigue. Il était encore debout malgré toute l'énergie qu'elle lui avait envoyé. Le jeu était fini ? Pas encore ! Pas tant qu'elle pourra se battre ! Timidement, elle repris des force pour se relever et tenir tête au guerrier d'Arès. Elle n'en croyait pas ses yeux ! Il avait des ailes qui poussaient de son dos ! La demoiselle était paralysé et stupéfaite de voir un tel changement. Tout était réelle ?! Elle vit alors le monstre venir vers elle et la frapper au visage. Sans la moindre chance elle fit toucher à plusieurs reprises. Elle fut envoyé dans toute les directions avant de s'écrouler au sol avec un énorme douleur dans le dos. Elle souffrait terriblement et du sang sortait de ses lèvres. Son armure était bien abîmer suite à cette succession d'attaque. Humaine ? Il l'avait vraiment appelé ainsi ? Alors il n'en était pas un ? Vraiment ?!!

Après s'être relevé elle se retrouva dans un autre monde... Encore ?! Il n'avait fait que ça depuis tout à l'heure. Mais cette fois, il y avait des roses de partout. C'était plus jolie mais ce lieu lui semblait tout de même plus menaçant. Elle se sentait étrangement faible... Et pas seulement dû à toute cette énergie dépensée. Elle était face à la vérité, face au véritable héraut. Son esprit la quitté... torturé de l'intérieur la demoiselle ne savait pas comment faire pour briser cette malédiction. Elle n'avait plus la force de se défendre et de résister à cette technique qui était bien plus forte que l'autre. Elle sentait son âme quitter son corps. D'ailleurs, il n'était peut-être plus là à l'heure ou elle pensait ! Son corps tomba comme un mannequin au sol. Shôko ne semblait plus être de ce monde...

Elle avait perdu connaissance et avait l'impression de voyager dans les ténèbres avant de rejoindre le royaume des morts. Elle ne ressentait plus la douleur et n'avait même pas pu répondre au propos de son adversaire. Le corps de la Saintia appartenait désormais à la créature. Mais... Mais... Une voix résonna dans le monde abyssale. Ce n'était pas Shôko, mais c'était une voix féminine.

OoO Etre maléfique... OoO

Une lumière se forma tout autour de la Saintia pour former une barrière de lumière infranchissable même pour les ténèbres les plus profondes.

OoO Tu ne touchera ni au corps... ni à l'âme de ma petite soeur. OoO


« Kyo...ko.. »

Bien qu'elle était étonné de la voir, la jeune fille n'avait pas eu la force de garder ses yeux ouverts. Elle était tellement fatiguée qu'elle perdit connaissance. En tout cas, son âme réintégra son corps qui était dorénavant protéger par une barrière.


Spoiler:
 

Point de Vie : 32 - 5 (Attaques Physiques) - 60 (Jenseits der Rosen) = - 33 + (Bénédiction de Kyoko) = 1
Point de Cosmos : 0
Point d'Armure : 125 - 60 = 65





Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19573


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   Ven 10 Fév 2017 - 20:38


Victoire de Ludwing ! Félicitation !


Récompense :

7 Pts pour Ludwig
5 Pts pour Shôko

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Combat] Un voyage vers les Abysses [Ludwig vs Shôko]
» Le voyage vers une nouvelle vie.
» Le voyage vers l'ailleurs (quête dragon)
» Voyage vers Dol Amroth, l'héritage d'une lignée
» « Toute la vie n'est qu'un voyage vers la mort. » - Gian.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-