Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Que les temps changent…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Que les temps changent…    Ven 9 Déc 2016 - 14:07

Que les temps changent…
Ce n’est pas un ordre, c’est une volonté, une idée. Puisque nul ne peut protéger le monde comme il l’entend, puisque tout est coordonné par dieux et déesses, que nous ne sommes finalement que des pions, alors faire en sorte que les temps changent est la meilleure solution. Suis-je seul à penser de la sorte ? Probablement. Un revirement, une situation imprévue… Et surtout quelque chose d’inacceptable ont fait basculer ma raison. Peut-être est-il temps …

J’ai bondi sans me retourner….
Peut-être qu’il va me suivre, ce chevalier d’or. Qui sait ? Ce que je lui ai dit en partant était assez important pour qu’il veuille en savoir plus. C’était voulu mais pour l’instant, pour l’heure, j’avais une envie irrépressible d’accomplir quelque chose de complètement fou ; qui s’entende, qui se ressente partout autour.

Alors de ce bon prodigieux me voilà enfin sur mes terres.
J’ai concentré ma cosmo énergie autant que je le pouvais, j’ai fait montre d’une puissance que je ne me connaissais pas. Toujours bondissant, entre terre et ciel, je me dirige à une vitesse incroyable vers mon domaine, j’aperçois la cascade… il me sera difficile de la rater.

Et j’ai Hurlé à m’en rompre la voix… toute la rage accumulée depuis des jours entiers…


- FENRIRRRRRR ‼ ‼ ‼

Ma vitesse, mon aura, mon Cosmos…
J’impacte, je traverse celle qui représente mon domaine ; la frappe est puissante, colossale. Mon Cosmos se décharge et l’onde de choc vient faire vrombir la glace de la racine jusqu’au sommet de la structure. J’ai déchargé le plus que je pouvais… Tous ont pu ressentir cela, depuis Gamma jusqu’au Palais.

Et puis immobile, j’entends que le reste se passe. Elle, la cascade, va lentement mais surement tomber morceaux après morceaux. Je me souviens au jour de mon arrivée ici, c’est au cœur de sa glace que j’ai pu trouver mon armure. Et je n’ai jamais été plus loin bien que connaissant l’existence d’un passage souterrain juste derrière. Aujourd’hui semble un bon jour pour ouvrir la boite de… Pandore…  

Et je m’engouffre dans l’abîme, cette cavité qui mène là où je n’étais jamais encore allé.
Revenir en haut Aller en bas
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Lun 26 Déc 2016 - 13:45





-> Enfers ¤ 1ère prison : le Tribunal et la Vallée des ouragans noirs



La route est toujours longue pour celui qui ne sait quel chemin emprunter. Et si elle sait par où aller, dans quel sens se diriger, elle n'est arrivée pour l'heure qu'au second domaine des Enfers. Parvenir jusqu'au Palais du Seigneur des morts n'est ni simple ni facile. Elle aura à obtenir une autorisation de forces qui la dépassent.

Cependant...

Un grognement guttural résonne en son âme. Un cri, strident, plaintif. Le loup s'est éveillé. Un hurlement de peine et d'incompréhension, de colère et de solitude. Tant de rage... Ses paupières se ferment l'espace d'un instant.

Que faire...

Sa mission devrait primer sur tout le reste. Elle le devrait... Pourtant Cyn ne saurait rester sourde à ce qu'elle ressent à cet instant, à cette sensation de danger imminent qui enserre sa poitrine à tel point qu'elle pourrait cesser de respirer. Un choix s'impose à elle. Poursuivre la mission confiée par la Voix d'Odin et se rendre auprès du Seigneur noir, ou faire demi tour en espérant arriver à temps.

Là se pose tout le problème...

Arriver à temps... Elle n'aura pas la possibilité de faire les deux. Car le temps est bien toujours ce qu'il manque aux êtres mortels. Nous n'avons jamais le temps, jamais. Il en manque toujours. La vie est faite ainsi, courir après le temps, choisir de réaliser un acte plutôt qu'un autre... car ce temps qui nous manque, ne nous permet pas de tout faire. Doit-elle poursuivre sa route jusqu'au Palais des Enfers en sachant pertinemment qu'elle arrivera trop tard auprès d'Ashram, ou doit-elle faire fit de sa mission et retourner en Asgard séance tenante...

La cascade gelée, blessée au plus profond de sa chair, se distingue sous ses prunelles opalescentes. Meurtri, l'édifice de glace mille fois centenaire n'est plus que l'ombre de lui-même, à l'égal de son protecteur qui s'est enfoncé dans l'abîme. Un abîme au sens propre comme au figuré....

« Ashram »


De dos, le pourtour de ses épaules se dessine dans la pénombre de la caverne. Ses poings sont refermés sur eux-mêmes à l'égal de son coeur qu'une pellicule de haine enveloppe doucement mais sûrement. Déception, incompréhension, injustice, colère, chagrin... toutes ces émotions négatives s'enroulent insidieusement autour de son âme. Si elle laisse les choses ainsi, si elle ne fait rien pour atténuer cela, il sera bientôt trop tard.

Séléné devra comprendre... car ce qu'elle s'apprête à faire, ce n'est pas pour elle, mais pour Ashram et Asgard. Car personne en ce monde, nul en ce royaume de neige, ne comprend à cet instant à quel point les évènements qui se déroulent et vont se dérouler ici sont de la plus haute importance.

« Je t'écoute »


Les paupières de Cyn se rouvrent, laissant apparaître deux prunelles émeraudes. Ce dont il a besoin aujourd'hui, c'est de sa soeur et non de Mimir. L'entité l'a bien compris, et c'est d'elle-même qu'elle s'est retirée dans les profondeurs de l'âme de la mortelle qui lui tient d'hôte.

La guérison passe par la parole. S'exprimer, relâcher tout ce qui fait mal, tout ce qui reste un trou noir, la colère, la rage, la peine... tout cela doit être formulé par des mots, doit s'extraire avec force et souvent violence de sa poitrine. Il faut en passer par là.

Alors... pour l'y aider, pour le soutenir dans cette nouvelle épreuve qu'il doit affronter, le cosmos de Cyn se dégage tout autour d'elle. Telle une vague de chaleur, elle se répand dans la caverne, adoucissant l'obscurité et l'ambiance gelée qui règnent en ces lieux. Une énergie bienveillante, compatissante qui s'enroule en deux bras emplis de tendresse tout autour de lui.

Parles mon frère.... Parles...



Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Mar 27 Déc 2016 - 13:34

Lorsque ma soeur est finalement arrivée dans l'espace de la caverne, il y eu un flottement. Rien de bien étrange cependant. Juste un instant ou je m'arrête pour regarder et observer les choses. Quoi ? A présent il faudrait que je parle, que je m'exprime ? Que je dise haut ce qui n'est juste pas compréhensible en l'état ? Je n'ai pas la patience de lui répondre alors qu'elle prononce mon nom. Tout juste me suis-je arrêté un instant, pendant ce moment suspendu. Et me voilà continuant mon chemin.

Ce n'est qu'a sa deuxième demande, à son injonction à mon égard pour que je lui parle que finalement mes pas s'arrêtent définitivement. Mon silence est éloquent, il en dit long sur ce qui me ronge et d'ailleurs, comment lui cacher le trouble qui est le mien, elle qui ressens tout. Elle n'est pas ici. Elle peut toutefois percevoir...  

Je n'ai pourtant rien à dire.

Lentement, j'abaisse la tête, je serre d'autant plus les poings car je sais que sa présence va me demander une justification. Et je n'en ai aucune à lui donner... Aucune qui ne mérite d'être ammenée ici. Car je suis tel le petit garçon qui vient de déchainer sa colère sur le jouet de son enfance par dépit de n'avoir personne à qui parler. Tel le petit frère qui s'efface devant sa soeur par dépit et pudeur. Car même si je ne ressens aucune honte à ce que je viens de faire, s'il y a bien une personne sur cette terre à qui j'aurai aimé éviter d'avoir à parler... c'est bien elle...

Silencieux et immobile, je n'ai toujours pas montré de signe d'agitation. et puis finalement, je redresse la tête comme si un semblant de volonté me guidait vers quelque chose. Longuement, je reste ainsi, scrutant un horizon imaginaire, cherchant du regard un point bien particulier. Et puis...


- Pourquoi aurais-je quelque chose à dire...?

Je n'avais, pour l'occasion, plus rien à dire...
Revenir en haut Aller en bas
Cyn
Gardienne de la Sagesse et de l'Intelligence
avatar
Messages : 201


Caractéristiques
Vie Vie:
120/120  (120/120)
Cosmos Cosmos:
130/130  (130/130)
Armure Armure:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Mar 27 Déc 2016 - 17:50






Il s'y refuse.

Les prunelles de jade de sa soeur le dévisagent. Dévisager ? Non... Elles contemplent. Contemplent le triste spectacle qu'il lui offre. Il est bien rare de la voir fixant qui que ce soit de la sorte, car il faut avouer qu'il est encore plus rare qu'elle soit telle qu'elle se présente à lui aujourd'hui, seule, en quelque sorte...

Comment faire... Par quel moyen l'engager à exprimer ce qui pèse sur son coeur... Elle ne peut l'y contraindre, pourtant... pourtant doit-elle faire quelque chose pour l'engager sur cette voie. Un petit coup de pouce, un déclencheur. Il décidera, il choisira le chemin à emprunter. Garder encore et toujours le silence, conserver sur le coeur tout ce qui le hante, ou bien parler...

« Pourquoi... »


Avec une extrême lenteur, les paupières de Cyn se ferment. De prime abord ce qu'il se passe à cet instant n'a pas d'importance, n'est qu'un acte isolé, sans conséquence. Fermer les yeux, battre des paupières n'est-il pas parmi les réflexes humains maintes fois réalisés par jour ? Pourtant cette scène porte en elle quelque chose de particulier. Le visage de Cyn est sinistre. Plus de sourire, plus de douceur. Comme si tout cela n'avait jamais existé.

Pourquoi ? Parce qu'elle se déteste déjà pour ce qu'elle s'apprête à faire.

La caverne disparait. Tout devient blanc. Comme s'il se retrouvait soudainement suspendu dans le vide, dans le néant, comme si plus rien n'existait. Cette sensation... il la connait, il la déjà vécue. Elle le lui a déjà faite vivre. Mais se doute-t-il de ce qui va suivre ?

Cyn a disparu. Il est seul, complètement seul dans cet océan de blanc immaculé. Combien de temps cela dure-t-il... Pas très longtemps, car très vite, Ashram est transporté dans une succession de scènes qui se suivent sans discontinuer. A chacune d'entre elle c'est le même schéma qui se renouvelle. Cela dure quelques secondes, il n'a ni le temps de parler, ni le temps de bouger. Finalement il a à peine le temps de réfléchir, la seule chose qu'il peut faire, c'est d'y assister.

Et toutes ces scènes... ne sont que des parties de ses souvenirs. Des souvenirs qui défilent devant ses yeux comme s'il les vivait pleinement une seconde fois. Sa première rencontre avec Angèle. Le jour où il rencontra Zeus et la délivrance d'Odin, puis sa mort tragique dans la salle du trône suite à l'apparition de cette étrange entité inconnue. Son périple jusqu'au Sanctuaire sacré d'Athéna.  

Mais seuls, les souvenirs ne suffisent pas... ainsi ressent-il également toutes les émotions primaires qui l'étreignirent à chacun de ses souvenirs. L'admiration qui se mua en amour, le soulagement et ce sentiment d'avoir accompli quelque chose lorsqu'il délivra Odin, l'impuissance face à sa mort, la colère devant ce qu'il estimait être de l'inaction de la part des autres asgardiens. La déception de ne pas trouver le soutien qu'il était venu chercher en Grèce, surtout venant de sa part à "elle"...

Le noir succède au blanc. La réalité reprend ses droits sur les souvenirs. Cyn se retrouve une nouvelle fois face à lui. Son regard semble porter toute la tristesse du monde alors que ses lèvres s'entrouvrent et qu'elle répète dans un murmure.

« Je t'écoute »




Fiche par Narja pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Jeu 29 Déc 2016 - 9:26

L'échange n'est pas à son maximum. Loin de là car je ne souhaite pas étaler ce que je peux ressentir. Ma vision s'est brusquement transformée après l'intervention de Zeus. Les fondements mêmes de ce que nous sommes sont depuis remis en question, au plus profond de moi. Comment pourrait-il en être autrement ? Lorsque la destiné des hommes n'est point de notre ressort, que les choses peuvent être remises en question d'un simple coup de baguette magique...

- Pourquoi ? Cette fatalité... tu ne trouves pas qu'elle ne mène finalement à rien ? Tu auras beau me lancer mes souvenirs en plein visage, essayer de me montrer ce qui est fait par nos actes, comment expliques-tu qu'une entité omnisciente soit au coeur de cette mascarade et que de sa simple volonté elle puisse...

Un instant mes propos se figent... pour reprendre de plus belle.


- Comment peux-tu me montrer mes actes et me montrer celui qui d'un geste pourrait sauver tout ce que nous sommes ?

Mes poings sont toujours serrés. La colère est froide, sourde, je suis incapable de comprendre...


- Sont-ils à ce point omniscients pour d'une seule parole remettre tout en ordre ? Alors à quoi bon se battre ? A quoi bon grimper au sommet de l'Olympe pour demander le secours de quiconque ? A quoi à servi mon périple ? Et celui de tous ceux qui croient au pouvoir de leurs actes ???


Est-elle assez palpable ainsi, cette colère sourde et froide ? Aucun de mes mots n'est plus haut que l'autre... elle saura que le mal qui a été fait est plus ancré que prévu... que quelque chose s'est cassé...


- A quoi... pouvait bien servir le sacrifice du Père dans de pareilles circonstances... Et surtout est-il concevable de se satisfaire de pareilles conclusions de la part d'un dieu étranger, aussi imposant et omniscient soit-il !

Et me retournant pour regarder la trace fugitive de ma soeur dans la caverne, je terminais par une remarque qui allait enfoncer le clou et lui faire comprendre les résolutions qui à mon sens devaient être prises...  

- moi... je ne l'accepte pas... Et je pense même qu'Asgard devrait se passer de leur influence... Que peuvent-ils à l'harmonie de notre sanctuaire... Nous ne sommes pas souverains... et nous devrions l'être... et nous passer de leurs avis...

Je n'avais plus rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Sam 21 Jan 2017 - 13:59

En fait si. J’avais beaucoup à dire et à faire. Car en même temps que je parlais, mon influence et mon cosmos pouvaient se ressentir. Non pas haineux ou chargé d’intentions hostiles, non, quelque chose de différent et de profond comme si la nature même du loup que j’étais se révélait au grand jour. Moi qui étais toujours assez discret de ce côté-là, c’était particulièrement étrange, se sentir vibrer au son d’une mélodie pourtant connue mais comme si toute la gamme avait changé. Les ombres prenaient le dessus sur la glace et la terre qui faisaient partie de mon être. J’avais déjà rêvé de ça, lors d’une vision que Cyn m’avait fait parvenir ; je me voyais courir à perdre haleine, courir comme autant de volutes de brumes grisâtres et noires… un loup étrange et magnifique à la fois.

- Pourquoi devrions-nous nous laisser dicter notre conduite par la glace finalement ?

Et ainsi affirmer ma différence. Mon regard se fit plus posé comme si les paroles de ma sœur avaient eu quelque effet. Moins crispé mais ferme, je me tourne vers elle pour attendre une réponse qui ne vient pas.

- Je suis désolé, Cyn. Je ne trahirai pas mes responsabilités mais je ne peux plus être le gentil garçon que tu as connu. Ils sont responsables, et tu le sais très bien. Ne pas s’en rendre compte, c’est se voiler la face. J’ai enduré, j’ai cru, comme toi que beaucoup de choses étaient possibles. Mais je pense que le Salut d’Asgard ne peut venir que de nous. Nous devons nous passer d’eux, nous ne pouvons pas continuer de la sorte…

Et alors que mes paroles résonnent dans la grotte d’Epsilon, on peut déjà entendre la glace mugir dehors comme autant de signes de sa fin. Lentement, surement, elle laisse place à un filet d’eau irrégulier, lent et saccadé qui finit par prendre de l’ampleur et ressembler à une véritable chute d’eau. Plus rien ne sera jamais pareil. La cascade de glace ne me ressemblait pas de toute façon, elle n’était pas moi. Ainsi mon Cosmos d’ombre vient se lier aux éléments pour finalement prendre le dessus, ici, partout sur le domaine que je suis

(( Je souhaite faire basculer l’influence élémentaire de mon domaine de Glace à Ombre))


- Voilà. Ce n’est pas une fatalité. Juste le passage d’un état à un autre. Tu dois me comprendre ; tu sais que je n’aurai pas assez de Force pour aller rechercher le père une nouvelle fois mais tu dois comprendre…

Et serrant le poing encore une fois ;

- Je ne reste pas. J’ai, des choses à faire. Et puis comme tu as pu le ressentir, le monde est encore… sujet à quelque chose. Alors si les dieux du sud se complaisent à nous regarder agir, crois-moi, je vais leur donner un vrai spectacle qu’ils n’oublieront pas de sitôt.

Avançant vers elle, je peux encore la prendre dans mes bras. Elle sentira la chaleur du geste, l’absence de noirceur de mes intentions mais la détermination d’agir envers et contre tout. Puis, c’est vers la sortie que mes pas se dirigent, il va être temps de sortir au travers de la cascade, comme j’ai pu toujours en rêver.
A l’extérieur ? La nature a pu reprendre ses droits, quelque peu. Puisse le domaine d’Epsilon être un écrin d’espoir au milieu du féroce climat de notre royaume…  Un écrin protégé mais sous l’influence des ombres vivantes… Il faudra encore quelques temps pour que mon domaine soit tel que je me le suis imaginé depuis des années... mais ce temps viendra.
En attendant, c'est ailleurs que je dois être pour le moment. Car je suis Ashram... Et nul ne décidera de mon destin. Qu'il soit puissant ou simple mortel. Seul le Père le peut... et il n'est plus là.

Revenir en haut Aller en bas
Mordred
Guerrier Divin de Gamma
avatar
Rôle : Gardienne d'Asgard
Messages : 172


Caractéristiques
Vie Vie:
100/200  (100/200)
Cosmos Cosmos:
110/227  (110/227)
Armure Armure:
365/420  (365/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Lun 23 Jan 2017 - 1:05



 
Mordred se déplaçait aussi vite qu'elle le pouvait, car étant donné la situation, elle ne pouvait laisser passer un tel fracas, une telle montée des ombres sans intervenir. Non, et certainement pas vu le contexte. Courant à vive allure, elle traversa telle une furie le cimetière d'Améthyste sans un regard pour les sinistres cercueils, tout comme elle ne prêta aucune attention au volcan de Bêta qui grondait, comme pour témoigner de la situation pour le moins dramatique du Royaume d'Asgard.  Elle ignorait ce qu'il se passait au domaine d'Epsilon, mais comptait bien lever le voile sur cette histoire. Peut être était ce encore ce maudit Scareface qui faisait encore des frasques sur leurs terres? Cela ne l'étonnerait guère, mais qu'importe, d'ici quelques instants, elle y verra déjà plus clair. 

Elle arriva alors brusquement en haut du domaine d'Epsilon où jadis, oui, jadis, se trouvait une magnifique et impressionnante cascade glacée. Jadis. Car désormais, il n'y avait plus que des débris de glace en pagailles à la place, révélant dès lors la présence d'une grotte. De celle ci, sortait le gardien des lieux, qui, comme le domaine, semblait changer. Il avait déjà paru sombre à la jeune guerrière, mais là... Elle aurait presque pu croire qu'il s'agissait d'un autre. Son aura, comme celle du domaine, se voulait plus ténébreuse, plus tourmentée, plus écorchée même. Et Mordred pouvait comprendre pourquoi. Entre la disparition de leur maître, où lui comme elle s'étaient avérés être impuissants, et l'intrusion grossière et insultante de ce Zeus... ils avaient de quoi voir leurs convictions être ébranlées. 

Quoiqu'il en soit, Mordred ne pouvait pas le laisser s'en aller comme ça. Non. D'un regard, elle pouvait voir que ni Scareface, ni sa 'poulette' de spectre n'étaient là. Sans doute avait il pu les convaincre de partir. Peu importe, du moment qu'ils étaient loin d'Asgard, c'était tout ce qui importait pour la jeune femme. Elle commença alors à descendre vers Ashram, gueulant avec force pour l'interpeller. 


"Eh! Toi là bas! Le gardien d'Epsilon.. avec le loup qui parle! Tu vas où comme ça?! Il me semble que tu me dois des explications!" 

Mordred fit alors un bond pour rejoindre Ashram, loin d'être gênée par la lourde armure qu'elle portait. Passé ce saut plus ou moins gracieux pour la bourrine qu'elle était, elle avança le pas ferme vers lui, et, se rapprochant de lui presque au corps à corps, leva la tête pour lancer son regard vers son aîné plus grand qu'elle. Elle était plus petite que lui, plus frêle, mais n'en restait pas moins coriace et caractérielle. Et n'ayant guère appréciée ce qu'il s'était passé dans son domaine, elle comptait bien sur lui pour en savoir un peu plus sur tout ce bordel. C'était, après tout, la moindre des choses, Ashram lui devant bien cela. 


"J'me fiche de savoir ce que t'as fait des autres! Tu m'as promis des explications sur ce qui se passait actuellement, alors j'viens chercher mon dû! Et puis d'abord c'est quoi ce merdier ici!!!! Et comment Odin est ....!?" 

Tandis qu'elle parlait, ou plutôt hurlait, elle saisit, inconsciemment, le col d'Ashram pour mieux lui gueuler dessus, ce dernier pouvant ressentir la détresse, l'incompréhension et la colère de la guerrière dont le mental d'acier se fissurait tandis qu'elle prononçait ses mots, retenant avec difficulté ses larmes.  


Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Lun 23 Jan 2017 - 14:28


Colère bouillonnante et détermination. Lorsque j’apparais sur le seuil de la caverne en traversant le filet d’eau, celui-ci a comme l’effet d’une douche froide. Trempé, personne ne pourra voir mon état d’âme. Même glacée, l’eau n’en demeure pas moins vivante, vivifiante… depuis des siècles. La Cascade d’Epsilon revit à nouveau. Mes larmes se seraient-elles laissées emportés et mes questions avec ? Loin de là. Quelque chose doit se produire pour que tout ceci soit surmonté mais il est encore trop tôt…

Ce ne fut pas difficile de voir arriver la gardienne de Gamma. Elle avait déjà montré son caractère et s’il y avait bien quelqu’un sur cette terre incapable de cacher son Cosmos, c’était bien elle. J’aurai pu la reconnaitre parmi mille, les yeux bandés au cœur du Tartare. Et lorsqu’elle pointa sa présence en amont du domaine avant de bondir pour se retrouver à mes côtés, ce n’est que le mouvement de mon regard qu’elle put voir comme signe de mon attention à son égard. Je reste parfaitement immobile, même lorsqu’elle s’avance pour plonger ses yeux inquisiteurs dans les miens. Ca n’arrange pas mes plans. Je comptais vraiment partir, pour une destination inconnue on va dire. Le pire, c’est que son injonction a pour effet de me faire réfléchir quelques instants. Et au lieu de faire un bon pour partir, j’abaisse le regard en premier. Je n’ai rien d’autre à dire. A vrai dire, je n’ai même pas parlé.


Une gardienne déterminée et qui ne mâche pas ses mots, c’est assez rare dans une contrée ‘’paisible’’ comme Asgard. Mais pour l’heure, peu m’importe de quelle coquille elle se pare pour aborder les épreuves que nous traversons. Même lorsqu’elle m’empoigne par le col, continuant de hurler pour faire sortir toute sa colère, je reste impassible. Seul mon regard se redresse pour se plonger dans le sien avant que je ne parle pour dire peu de choses au final.

- Nox… il s’appelle Nox…

Lui, le loup qui parle, était bien présent sur le seuil de la caverne, du moins s’en extirpait pour faire face à la scène qui se déroulait. Et même si la guerrière se voulait rude dans ses propos, Je vis sans l’once d’une hésitation sa rage de transformer en tristesse. Peut-être pouvait-elle deviner et ressentir que ma rage était au contraire tournée vers la colère, froide, imperturbable…

- Je t’ai promis des explications pour nous éviter une guerre… Et je te donnerai des explications.

Elle s’accroche toujours à mon col, elle doit aimer le contact et le conflit. Habituellement je suis pacifiste mais les temps changent. Autant que mon humeur. Ma main vient alors se poser sur la sienne pour l’aider à lâcher prise. Fermement, avec puissance s’il le faut et sans un mot ; elle pourra ressentir la poigne d’un guerrier divin, une certaine détermination dans le regard.

- Si tu veux pleurer… pleure… Il n’y a aucune faiblesse à être affecté par la disparition de notre Père.

Mon geste aura tenté de la repousser, à quelques mètres de moi, du moins de faire en sorte qu’elle ne soit plus collé à mes basques dans cette attitude des plus martiales. Et puis, j'avais beau dire ça, j'étais trempé de la tête aux pieds à cause de la cascade. Cette espèce de colère froide qui animait chacun de mes mots, donnant à ma voix une impression monocorde et monotone, c'était inhabituel. Est-elle tombée au sol ? Je l’ignore car au moment où mon geste se termine, j’ai tourné la tête en signe de dépit, comme on écarterait une enfant d’un geste de la main sans se soucier d’où elle peut bien atterrir. Pas de dédain, juste du dépit. Peu de chances qu’elle apprécie vraiment cette façon de faire mais une forme de lassitude s’est installé en moi.

- Si tu veux frapper... Frappe... Peut-être que tu te sentiras mieux après... Par contre si tu veux savoir, il te faudra écouter... Gardienne de Gamma.

Je n’avais plus rien à dire.

Revenir en haut Aller en bas
Mordred
Guerrier Divin de Gamma
avatar
Rôle : Gardienne d'Asgard
Messages : 172


Caractéristiques
Vie Vie:
100/200  (100/200)
Cosmos Cosmos:
110/227  (110/227)
Armure Armure:
365/420  (365/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Mar 24 Jan 2017 - 23:28



 
Croyant halluciner, Mordred fut repoussée comme si elle n'était qu'une gamine par le gardien d'Epsilon, celui ci s'étant contenté principalement de lui révéler le nom de son loup magique, et de lui parler de faiblesses. Les cheveux de la guerrière se redressait sur sa tête tandis que l'énervement, déjà élevé, ne fit qu'empirer. Elle, faible? Et puis quoi encore!? Il l'avait fait reculer de quelques mètres, et il lui tournait déjà le dos. C'en était trop pour la fougueuse jeune fille qui ne pouvait plus du tout se contenir. En quelques pas, elle rattrapa Ashram, posa fermement sa main sur son épaule pour l'obliger à se retourner pile au moment où son autre main, poing fermé, alla se ficher dans son visage de héros ténébreux torturé. 



Mordred n'avait pas retenue sa force, au contraire même, envoyant voltiger le guerrier divin dans la cascade pour lui rafraîchir les idées. Remontée comme jamais, elle s'était littéralement enflammée, telle une furie, et s'égosillait vers son camarade. Les larmes avaient disparues, littéralement évaporées par la fournaise de sa colère aussi explosive qu'un paquet de dynamite. 

"C'est moi ou t'as sous entendue que j'pensais être faible?! Tu me prends pour qui?! Et quant à aller mieux, si tu veux mon avis, c'est plutôt toi qui est la ramasse! Nan mais c'est vrai quoi? Tu peux me dire ce que t'as foutu ici?" 

L'impétueuse jeune fille ouvrait sa grande gueule, et il était fort probable que tout asgard l'entendait hurler. Elle tendait ses bras autour d'elle, montrant, dans tout son ensemble, le domaine que devait protéger le gardien d'Epsilon. 

"J'suis passée ici il y a quelques heures, à peine! Avec l'autre rouquin que j'ai du calmer avec un coup de boule d'ailleurs! Et je peux dire en tout cas que ce domaine avait une toute autre gueule que ce que je vois là! Alors tu vas m'faire plaisir...." 

Mordred secoua ses bras comme pour s'échauffer, avant de sortir sa lourde épée de son fourreau pour la pointer vers Ashram. 

"...Tu vas m'expliquer ça pendant qu'on se fout sur gueule! On m'a élevée en me disant que rien n'était mieux pour un guerrier sombrant dans la mélancolie qu'une bonne et rude bagarre pour se remettre bien dans ses bottes! Et il sera pas dit que moi, Mordred, Gardienne de Gamma, laisse un de mes camarade à la dérive!" 

Malgré le fait qu'elle était déchaînée, elle avait ressentie la lourde colère de Ashram, sauf que, contrairement à elle qui la relâchait pleinement, lui la contenait en lui même, quitte à sombrer dans la noirceur comme en témoignait l'état de son domaine. Mais comme elle l'avait exprimée, il était de son devoir de ramener son compagnon à son état naturel, quitte à croiser le fer et s'échanger des patates avec lui! Peut être qu'il le comprendrait, peut être pas, en l'état, Mordred se contentait d'agir comme elle savait le faire, comme elle devait le faire, à sa manière, et qu'importe ce qui allait se passer! 

Citation :
Mordred 's punch  (le coup de poing de Mordred) 10 à 20 pts de Cosmos. Attaque Faible. Elément Mort

Mordred ayant eu une enfance somme toute difficile, elle a développée à force de se battre un coup de poing qui a toujours remis en place ses rivaux. Avec le temps, cela est devenu sa marque de fabrique, et sa force s'étant accentuée tandis que ses poings étaient enfermés dans des gantelets aussi épais que solides, c'est ainsi devenu un coup aussi ravageur que féroce envoyant littéralement dans le décor ses cibles!

Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Mer 25 Jan 2017 - 11:30

Provocateur ? Juste un petit peu effectivement. Je sentais un bouillon de colère en elle, ce n’était d’ailleurs que le prolongement de ce qu’elle avait enduré avec le rouquin. Un paquet de dynamite sur pile qui n’attendait qu’une seule raison d’exploser. Ca n’allait probablement pas durer longtemps avant qu’elle ne se lâche réellement. Et elle ne s’en est d’ailleurs pas fait prier puisque son poing vient sans ménagement ni cérémonie se ficher dans ma gueule, puissant et violent. J’accuse l’impact, le laisse s’imprégner et me repousser. Certes, son coup a son petit effet. Ce n’est pas encore le mieux qu’elle puisse faire mais ce n’est pas non plus la caresse d’un rossignol. Je glisse sur quelques mètres, laissant des sillons dans le sol, presque en équilibre. Puis redressant mon visage, je m’essuie le rebord des lèvres d’un revers de manche.

- C’est bon ? Tu te sens mieux ?

Cinglante réplique face à la colère de la furie qu’elle peut incarner. Elle n’a vraiment pas apprécié ce que je lui ai dit. Elle ne va pas apprécier le reste.

- Il serait préférable que tu donnes tout ce que tu as, Gardienne. Penses-tu que le rouquin aurait été plus blessé dans son honneur avec ceci ?

Provocateur, certes, mais réaliste sur un point. On ne badine pas avec les chevaliers d’Or. Tout ce qui aurait pu se passer si elle avait frappé un adversaire ou un allié de la sorte n’aurait provoqué que complications politiques. Trop de fougue et d’honneur en elle, de fierté serait le mot juste. Il était important qu’elle puisse laisser échapper la pression mais pas sans que la leçon ne soit acquise.

- Tu vois… je t’ai aussi dit qu’il te fallait écouter… Quel imbécile te considèrerait comme faible… ? Je t’ai simplement dit que la tristesse n’était pas une faiblesse.

Je recule d’un pas, je me mets en position de défense, car c’est clair, elle ne lâchera pas le morceau. Cette petite voulait se battre dès son premier jour au monde. Peut-être qu’elle sera ravie d’avoir trouvé avec qui échanger sa culture pour quelques instants.

- Ce que je fais de mon domaine ne regarde que moi. Je n’ai jamais dominé la glace,  Fille d’Asgard. Je suis Terre et Ombre, tel le loup de Jotunheim que j’ai toujours été… Nul maléfice à cela.

Mon domaine changeait, c’est vrai. La cascade était plus vivante que jamais et tout ce qui avait été autrefois pétrifié et inerte reprenait vie lentement mais surement. Des volutes grisâtres étranges, telles des filets de brumes, donnaient au tout une ambiance proche de celle que l’on peut trouver à l’aurore ou au crépuscule. L’ombre et la lumière en parfait équilibre… Je redresse mon regard avec un air de défi. Elle veut un adversaire ? Elle va en trouver un.



 - Bon, et sinon ? C’était tout ce que tu avais à me proposer ? Si tu as l’intention de te passer sérieusement les nerfs sur moi, de te battre, il va falloir que tu envoies du lourd, Mordred.

Mon regard plonge dans le sien, manière comme une autre de chercher le point de rupture, d’affirmer ma puissance. Non pas pour crâner mais pour encore une fois aller la chercher sur son terrain. Elle aime le conflit, alors autant lui apprendre deux ou trois petites choses.

- Je n’ai pas d’égal sur les terres d’Asgard et j’ai été en charge du domaine de Gamma bien avant ton arrivée. Alors il va falloir me convaincre de te laisser les clés… Prépare-toi à te battre.

Elle n'aurait probablement pas peur de ce que je venais de lui dire. Elle s'investirait probablement bien plus dans le combat que si je n'avais rien dit. C'était l'idée en tout cas. Je n’avais plus rien à dire.  
Revenir en haut Aller en bas
Mordred
Guerrier Divin de Gamma
avatar
Rôle : Gardienne d'Asgard
Messages : 172


Caractéristiques
Vie Vie:
100/200  (100/200)
Cosmos Cosmos:
110/227  (110/227)
Armure Armure:
365/420  (365/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Dim 29 Jan 2017 - 1:03



 
Cela était trop pour Mordred. Les dernières paroles d'Ashram achevait les derniers vestiges de sa patience et de sa retenue. Le cosmos de la jeune fille explosa alors brusquement, dégageant une aura malsaine presque toxique et illuminait les alentours d'une lueur écarlate. Le regard mauvais, ses yeux habituellement verts se teintaient d'une lueur sanguine inquiétante tandis qu'elle levait son épée. Puis dans un mouvement d'une rare violence, elle frappa le sol qu'elle envoya, tel un déluge de roches, de glaces et de rage sur Ashram. Mordred était d'une carrure plutôt légère, sa lourde armure lui conférant une allure somme toute pittoresque, ne laissant alors rien présager de la puissance sauvage qu'elle déployait alors. Semblable à un féroce serpent qui tentait d'avaler le guerrier divin, la vague terrestre provoquée alors  par Mordred était semblable à un tsunami de terres et de glaces et malgré le fracas que cela provoquait, tout le vacarme ne surpassait pas la voix orageuse et explosive de la guerrière. 

"COMMENT OSES TU?! TU NE SAIS RIEN DE MOI, NI DE CE QUE J'AI TRAVERSEE POUR EN ARRIVER LA!" 

Son épée se mit alors à flamber d'une lueur elle aussi écarlate. Mordred bondit dans les airs pour abattre son épée sur Ashram, faisait virevolter celle ci avec légèreté alors que le moindre coup ferait comprendre à quiconque que, par le poids et la façon dont elle a été forgée, elle est faites pour faucher et broyer ses victimes. 

"J'ai été enlevée à ma famille, j'ai été forcée à me battre pour survivre alors que je commençais à peine à marcher, j'ai dû lutter pour pouvoir manger ne serait ce qu'un morceau de pain, j'ai été violée quand je suis devenue une femme, et j'ai dû surmonter des épreuves et des supplices bien pires encore et tout ça pour être assez forte pour être digne de porter cette armure et protéger Asgard! Alors je te trouve gonflé de douter de moi, prépare toi à en baver!" 

Mordred se déplaçait avec une impressionnante virtuosité pour son jeune âge et la lourde armure qu'elle portait, faisant d'elle une sorte de poupée de fer prête à en découdre, faisant pleuvoir coups et passes d'armes avec habileté. Seulement, que pouvait elle bien faire face à l'expérience d'un loup aggueri comme Ashram? Pouvait elle seulement le toucher? Difficile à dire, tellement les deux semblaient différents, l'un étant comme un astre de feu et l'autre semblable à une lune d'ombre se jouant de la lumière de l'autre.




Citation :
Wrath of Earth ( la Colère de la Terre): 30 pts de Cosmos. Attaque Moyenne. Élément Terre


Possédant une force herculéenne, Mordred ne se prive pas de la relâcher avec force et rage contre son adversaire. D'un coup, elle retourne le sol contre  son adversaire, l'emportant avec une brutalité imprévisible de part sa carrure légère dans un torrent de destruction et de chaos implacable.


Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Dim 29 Jan 2017 - 16:08

Je ne prenais pas garde à ce qu’elle pouvait faire. Je m’étais contenté sans presque broncher, de remuer encore un peu le couteau dans la plaie pour faire exploser ce qui restait d’elle. C’était à mon sens nécessaire. Serais-je en mesure de lui tenir tête ? Ce n’était pas ce qui me tracassait le plus. A vrai dire, pendant que mon domaine change, je cherche à trouver des réponses à mon propre tourment. Sauf que ses précédentes paroles trouvent finalement un écho et qu’une évidence prend naissance… Et si Odin était prisonnier du Tartare et qu’il ne tenait qu’à nous d’aller le chercher ? Odin, Thor, que sais-je… J’ai une errance, une de celles qui me déconnectent de la réalité… Si accablé par la disparition du père mais aussi de son fils que je n’ai pas pu me poser les bonnes questions… Accablé de douleur et de chagrin, mon visage se tourne pour masquer la tristesse qui peut être mienne.

- La colère t’aveugle… mais…


Tout juste ais-je le temps de glisser quelques mots avant que le retour à la réalité ne soit plus fracassant que ce que je pensais… Mordred a laissé exploser toute sa rage dans une attaque on ne peut plus spectaculaire puisque le sol du domaine se retrouve soulevé, du moins un couloir de terre d’elle à moi ; incapable de réagir, tiré de mes pensées, je n’ai pas le temps d’opposer la moindre résistance à son attaque…  Et alors que je m’écrase quelques mètres plus loin, je peux l’entendre hurler de toutes ses forces à l’encontre des reproches acides et sans compassion que j’avais pu lui lancer…

Est-ce là le passé qui est le sien ? Un passé de souffrance et d’épreuves aussi dures que ce qu’elle me confie avec le ton d’une colère amère ? Pourquoi est-ce qu’elle mélange tout ?


- Je… suis désolé Mordred… je ne souhaitais pas te faire resurgir tout ça… Juste que tu te débarrasses de toute cette colère…


Les mots sont sincères ; de ma position au sol, je redresse mon regard et mon visage dans sa direction. Mais lorsque je me redresse sans un mot, c’est pour mieux la voir se précipiter sur moi, épée à la main. Les griffes de mes gantelets s’activent alors que les premiers coups pleuvent. Pas de dépourvu cette fois, je m’interpose, j’use de mes talents de lutte. Elle frappe fort, très fort même mais les rudes combats que j’ai mené et les années d’entrainement vont lui démontrer ce qu’elle sait déjà à mon propos. Sa rage ne passera pas ma défense. Au contraire, c’est moi qui profitant d’une de ses attaques, utilise mes griffes pour tenter de coincer sa lame afin de la garder au corps à corps.

- je déteste hurler… et pourtant ma colère est si ancrée… si encrée en moi que tu ne pourrais pas descendre assez profond…


Elle pourra sentir mon cosmos grandir, s’amplifier comme si je préparais quelque chose d’envergure. Je referme ma prise pour tenter de la garder le plus longtemps possible et pour l’encourager à ne pas lâcher prise, je commence à lui révéler ce dont il était question dans la promesse.


- Nous sommes sans Père du fait d’une ancienne divinité grecque ; celle-ci a passé les portes du royaume pour se rendre dans le palais et sans sommations à exécuté notre Roi avant de partir comme elle était venue.


Mon Cosmos s’intensifie, encore un peu plus, appuyant sur l’imminence de quelque chose.


- j’ai tenté de partir en quête de cette chose, d’autre royaumes ont tenté aussi, sont venus jusqu’à nos portes pour en savoir plus, pour nous dire que chez eux aussi, elle avait frappé. Cependant, c’est à nous que revient de payer le plus lourd tribu.


J’ai un sourire, un simple sourire à son encontre avant de relâcher l’étreinte qui la retenait avec mes griffes ; C’est là que mon Cosmos bondit en un instant et elle pourra se sentir projetée. Non pas avec une force capable de la faire s’écraser, non, une force irrésistible capable de la faire reculer encore et encore de telle sorte qu’elle laisse des trainées au sol avec ses bottes… Ma sphère de protection est-elle à son gout ?

Spoiler:
 

- Je suis un protecteur, Mordred… j’ai mené des recherches… j’ai même tenté une union entre les royaumes… Jusqu’à ce que Zeus lui-même nous prévienne comme tu as pu l’entendre… Quelle justice peut-on retirer ce ça ?


C’était une voix monotone et lasse, la voix de quelqu’un qui accuse la situation plus que de raison…


- Laquelle ? !!


D’un coup, la voix c’était faite plus puissante, expulsant un courroux bien réel avant de se calmer à nouveau…

- tu cherches à savoir pourquoi ? Et bien moi aussi… Je cherche même bien plus…  


Toujours à l’abri derrière le mur de Cosmos fait d’ombres dansantes que je viens de générer, mon regard se fit plus incisif.

- A présent que tu sais, et à moins que tu n’aies des questions, je vais moi aussi commencer à me battre sérieusement… mais pour cela, il va te falloir passer mes défenses si tu veux déchainer tes coups…


Je n’avais plus rien à dire…  
Revenir en haut Aller en bas
Mordred
Guerrier Divin de Gamma
avatar
Rôle : Gardienne d'Asgard
Messages : 172


Caractéristiques
Vie Vie:
100/200  (100/200)
Cosmos Cosmos:
110/227  (110/227)
Armure Armure:
365/420  (365/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Mar 31 Jan 2017 - 19:13



 
Ashram était un gros morceau, Mordred le sentait à la façon dont il bougeait. Il avait été pris au dépourvu au début de l'assaut, ne s'attendait clairement pas à une telle explosion de la part de la jeune fille, mais désormais, il gérait à merveille la jeune guerrière. Jamais elle n'avait encore affrontée à son niveau quelqu'un comme lui, et elle sentait qu'il avait beaucoup à lui apprendre. Pour le moment, elle était la seule à porter des coups, Ashram se contentant d'esquiver pour finalement bloquer adroitement sa lame, profitant ainsi de l'occasion pour lui parler. Elle sourit alors férocement face à ce qui semblait être un défi.

"Tu veux parier? Si c'est un défi, je le relève!" 


Elle ressentait le cosmos d'Ashram grandir, alors pour faire écho, elle éleva également le sien, les deux baignant alors dans des lumières opposées, l'une froide et l'autre chaleureuse. Mordred serra les dents en entendant les mots de son aîné, parlant d'une divinité grecque comme étant l'assaillante qui avait abattue le Père de toutes choses. L'intervention de Zeus n'avait déjà pas été à son goût, alors ce dernier fait n'allait pas arranger ses relations avec les étrangers et leurs folles et arrogantes divinités. Tandis que des pensées furibondes se bousculaient dans sa tête, insultant copieusement les dieux grecs, Ashram repoussa la jeune guerrière avec un pouvoir irrésistible qui la prit de court. Elle avait beau planter ses pieds dans le sol, elle était repoussée malgré sa force et sa ténacité, laissant des empreintes au sol malgré son entêtement. 

Ashram la regarda alors, derrière son mur de cosmos sombre, constitué semble t il d'ombres. Elle l'écouta parler, parler de la situation, de ses actions, parler de justice. Sa main serra plus fortement alors le manche de son épée tandis qu'une première fissure semblait se faire chez Ashram, le ton de sa voix explosant soudainement. Elle comprenait sa peine, sa douleur, son incompréhension, mais elle n'allait pas lâcher le morceau comme ça! Répondant à son avertissement, son épée se mit à brûler d'une flamme intense et écarlate tandis que dans un mouvement, elle fracassa avec brutalité la barrière qu'avait mis en place le guerrier divin d'Epsilon!  

Spoiler:
 

L'air semblait devenir étouffant et brûlant sous les mouvements de l'épée enflammée. Mais ce n'était rien par rapport à la passion qui animait la jeune fille. 

"Et ... Alors!? J'emmerde les dieux grecs! Ils paieront pour leurs arrogances! Et si il n'y plus de justice, il y a une chose qu'il ne faut pas perdre de vue!" 

Mordred fit tournoyer son épée enflammée avant de se mettre en garde. 

"Odin n'aimerait pas te voir ainsi! NOUS voir ainsi! Nous avons encore un peuple à protéger! Alors viens te battre, Ashram! Affronte moi! Apprend moi à être une guerrière capable de protéger son pays et toi prend donc ma force pour filer à cette traînée la raclée qu'elle mérite la prochaine fois qu'elle se montrera!" 


Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Mar 31 Jan 2017 - 23:51

Elle est puissante, vraiment très puissante. Peut-être est-il temps de laisser effectivement plus de place à un combat qui fasse trembler Asgard sur ses fondations, j’exagère, certes, mais il est temps. Car lorsque j’ai poussé mon cosmos pour en faire jaillir la protection que je connais désormais bien grâce aux révélations de Cyn, je ne m’attendais pas à ce qu’elle la fasse voler en éclats aussi rapidement. Il faut une force colossale pour faire cela. Une barrière est une protection très puissante capable de préserver ce qui nous importe le plus. Ici, au cœur d’un combat, elle était de taille à renverser le cours d’une bataille.

Elle avait fait grandir son Cosmos en même temps que le mien, usant de son affinité pour compléter celle que je projetais devant moi. Ombre et Lumière dans un ballet cosmique des plus impressionnants. Elle n’a pas montré l’ombre d’un doute lorsque son épée de flammes s’est abattue sur ma sphère d’ombre. Un sourire sur mon visage comme seule réponse. C’est tout ce que j’attendais réellement, qu’elle témoigne de la volonté, que son âme conquérante se libère et que cette colère ne soit plus un mobile.

L’espace d’un instant, elle reste interdite, fière. Elle a de quoi. En même temps, j’imagine que tout ceci est un défi qu’elle relève et qui à la hauteur de mes attentes va se révéler bien plus exutoire que ce que je pensais. En position de défense, elle se lance dans une tirade qui tente de faire mouche sur l’individu fermé et froid que je suis devenu.


- Odin n’aimerait pas ce qu’il se trame, sans nul doute… Mais que peut-on faire à part réclamer réparation ou contenir sa colère !?  Il fut un temps, lorsque Odin avait été emporté au cour d’un Hiver dévastateur qui failli congeler le monde entier j’avais franchis les portes des mondes d’Yggdrasil armé de mon seul courage, pour ramener notre père parmi nous.

Mon poing se serre alors que le souvenir est en train de m’envahir. Cette quête n’avait pas été simple mais il m’avait semblé accomplir mon devoir.

- Pourquoi ne puis-je pas aller à nouveau le chercher ? Pourquoi le courage de rechercher notre père n’est plus présent dans mon cœur à présent ? il n’aimerait pas me voir ainsi, il n’aimerait pas… et pourtant… c’est ainsi.

Je fais un pas en avant, vers elle, lentement, puis un autre, un autre encore et à chacun j’accélère la mesure, la vitesse la cadence devient rapide sur les derniers mètres qui me séparent d’elle, j’accélère encore plus vite pour donner plus d’impact à mes coups tels que je sais désormais les donner : forts et puissants.

- Pourquoi je ne suis pas parti le chercher cette fois-ci ?

Mon premier coup vient porter au niveau de son épaule pour la destabiliser et la projeter d’une certaine manière alors que mon poing gauche tente d’atteindre son visage.

- Pourquoi ??

Avec force, je crie, je rugis autant que je le peux alors que mon tibia se dirige vers elle et tente d’enfoncer ses côtes.

- Explique-moi ce que toi tu aurais… Fait !

Toujours autant de colère dans mes propos et alors que mes poings sont revenus en arrière après leurs premiers assauts, je les lance à nouveau avec puissance enchainant un uppercut un direct.

- Tu n’aimes pas perdre… n’est-ce pas … ?  Moi non plus… Et surtout lorsque je n’ai pas eu l’impression de me battre…

Ma Force elle aura pu la ressentir, la comprendre. Mes coups assommeraient n’importe quelle recrue et il ne s’agit pas la d’impacts donnés avec colère mais bien d’attaques maitrisées. Et alors que survient mon dernier enchainement, ma vitesse s’accélère encore plus tout comme mon Cosmos qui prodigieusement s’affiche autour de moi. C’est à une vitesse incroyable que disparaissant de là où je me trouve, je réapparais sur son flanc pour lui porter une attaque unique.

Spoiler:
 

- Brumuveðr Veiði…  

L’attaque survient, violente et sans sommations. Est-elle satisfaite de voir que je prends décidément les choses au sérieux ? Car ce n’est pas un acharnement, non, c’est un enchainement, un combo, un combat qui démarre et qui est là pour projeter Mordred vers autre chose, ce qu’elle attendait depuis longtemps, une envie de se battre de manière impulsive, irrépressible, imprescriptible… et pourquoi ça va marcher ? Car il y a un enjeu…

- Crois-tu que je me sois battu lorsque tout ceci est arrivé ?  Et pourtant… c’est ce que je voulais faire… Alors il va falloir faire quelque chose Mordred. Quelque chose qui implique Asgard au-delà de ses frontières…

Et alors qu'elle peut ressentir la puissance de mon attaque dans ses chairs ou dans sa protection, la détermination mais aussi le respect que je peux avoir à son égard dans mon regard, car nulle provocation n'émane à présent de moi, une dernière question revient sur le tapis...  

- Alors ? vas-tu me dire ce que toi tu aurais fait ?

Déterminé, volontaire, conquérant... Froid et triste...  Je n’avais plus rien à dire….
Revenir en haut Aller en bas
Mordred
Guerrier Divin de Gamma
avatar
Rôle : Gardienne d'Asgard
Messages : 172


Caractéristiques
Vie Vie:
100/200  (100/200)
Cosmos Cosmos:
110/227  (110/227)
Armure Armure:
365/420  (365/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Jeu 2 Fév 2017 - 17:34



 
Mordred ressentait l'amertume profonde qui animait Ashram. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait Odin se faire malmener par une menace maléfique et disparaître, ayant déjà été jusqu'à passer les portes du légendaire Yggdrasil pour le récupérer. Et il ne comprenait pas pourquoi cette fois ci il n'avait pas eu le courage de réitérer cet exploit, ne comprenait pas pourquoi il n'avait rien fait en ce sens. Mordred répondit alors avec franchise, même si cela n'allait sans doute pas plaire au gardien d'Epsilon.

"A cela, seuls les dieux peuvent te répondre. Peut être est ce leur volonté ? Hel tient peut être à garder Odin dans son royaume pour le royaume, et que l'heure de son retour n'est pas encore venue!"

Visiblement, cela ne passait pas pour lui, avançant de plus en plus rapidement vers elle, prêt à en découdre.  Il commença alors à porter les premiers coups, la guerrière réagissant promptement malgré la lourdeur de sa cuirasse, se contorsionnant dans des gestes étranges pour éviter les frappes précises et habiles de Ashram. Un serpent recouvert de lourdes écailles, voilà à quoi elle pouvait faire penser tandis qu'elle dansait sous la pluie des coups de son camarade. Malheureusement pour elle, elle n'était pas encore suffisamment expérimentée pour faire face à un adversaire comme lui, les coups tombant de plus en plus vite, tout comme les mots d'Ashram qui témoignaient de sa colère dissimulée malgré tout par une froideur digne des neiges d'Asgard. Le sang de la guerrière gicla alors tandis qu'il lui asséna un violent uppercut, et cela fit rire Mordred, malgré la douleur qu'elle ressentait, car Ashram risquait d'avoir une petite surprise pour l'avoir blessée ainsi! 
Spoiler:
 

Ashram ne réalisait pas tout de suite l'effet qu'allait avoir son sang sur lui, le temps que le poison ne se mette à agir, et fracassa alors avec force le flanc de Mordred. Prise de court, elle déploya alors, trop tard, son cosmos pour se protéger, et cracha alors celui ci sous la forme d'une brume épaisse et écarlate à l'acidité extrême! 

Spoiler:
 

Elle roula alors dans la neige, plus ou moins dissimulée sous ce nuage toxique cosmique, renversée par la vitesse et la puissance foudroyante du guerrier divin. Sa technique la protégeait habituellement des attaques, mais ici, elle lui servirait uniquement à obstruer les sens de son adversaire, si toutefois cela avait le moindre effet sur lui. Elle se redressa, le souffle coupée, mais ne s'avouait pas pour autant vaincue. 

"Ce.. que j'aurais fait?!"
 
Elle ferma un instant les yeux. Il ne l'avait pas raté, c'était clair. Mais elle était loin d'avoir encore tout donnée. 

"Si la poursuite de cette saloperie s'était révélée être impossible, j'aurais réunie mes frères d'armes pour rendre hommage à notre dieu et éviter d'en laisser sur la touche, ignorants ce qu'il venait de se passer! J'aurais fermée les frontières pour protéger le peuple, et j'aurais envoyée paître les étrangers! Asgard est un royaume souverain, il n'a nul besoin des autres pour parvenir à ses fins! J'aurais remuée ciel et terre pour retrouver et réveiller nos autres dieux, et notamment Thor et Loki, les fils d'Odin! En cette heure, nous devons nous montrer forts et inflexibles en attendant leur retour!" 

Son cosmos explosa alors en un gigantesque jet de lumière cramoisi qui transperça alors les cieux, son épée dressée vers eux! Tandis que le sang empoisonné qui était tombé sur Ashram devait commencer à le brûler, l'atmosphère devint étouffante tandis que son cosmos se concentrait, libérant comme un bruit sinistre semblable à un sifflement! Puis la voix de Mordred frappa alors tel le tonnerre tandis que son épée s'abattait, libérant une salve d'énergie brutale et violente à une vitesse dépassant celle montrée précédemment par Ashram. 

"Deadly Blast Jormungand!!!" 

Spoiler:
 

Le rayon frappa alors avec une violence telle qu'il fit trembler tout le domaine d'Epsilon, déchaînant une force brutale soulevant tout sur son passage... 





Revenir en haut Aller en bas
Ashram
Guerrier Divin d'Epsilon
Guerrier Divin d'Epsilon
avatar
Rôle : Ashram le Veilleur
Messages : 1034


Caractéristiques
Vie Vie:
210/210  (210/210)
Cosmos Cosmos:
290/290  (290/290)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Sam 4 Fév 2017 - 20:12


Tout est allé si vite… je ne sais pas si c’est ma colère ou bien autre chose qui m’a fait cet effet, j’ignore si les coups que me porte Mordred ont été assez puissants pour que je me sois imaginé tout ce que j’ai pu alors ressentir depuis la Cascade mais quelque chose vient de se passer, quelque chose qui pourrait remettre tout l’équilibre de notre monde… Un frisson, une angoisse, une certitude…

J’étais avec Mordred, nous nous battions. Jusque-là, rien d’étrange, juste une remise à niveau, une promesse, quelque chose qui devait être fait. Asgard a été frappé en plein cœur et nous déchargeons notre colère… Lorsque mes attaques font mouche, je peux me rendre compte que la condition physique de Mordred est toute particulière. A chacun de mes impacts elle se rebiffe, elle adapte sa défense. Voilà quelque chose qui n’était pas prévu et un sang acide étrange vient se projeter et affecter de sa substance le guerrier que je suis…

- Tu ne m’avais pas dit… Tu as un atout et pas des moindres…

Elle ne m’aura pas laissé respirer car à peine ais-je lancé mon assaut latéral qu’elle laisse glisser une défense des plus inattendues également. Un nuage de gaz, quelque chose qui vient me prendre à la gorge, certes, mais qui une fois en contact avec mes yeux me trouble la vue et les sens. Juste le temps de reculer, je l’entends répondre à mes questions, à mes interrogations… Et le pire c’est qu’elle a raison. Il aurait fallu fermer les frontières, il aurait fallu se battre, aller chercher le Père où qu’il se trouve…

Et alors que je plonge dans ses paroles, perdant le fil du combat pour quelques instants, je ne peux que rester médusé devant le serpent que je la vois invoquer et que je ne reconnais que fort bien. Son attaque ? Elle me balaye, m’envoie valdinguer avec mes perceptions, mes idées et tout le tralala. Si je n’avais pas été aveuglé par la colère, peut être que j’aurais pu répondre avec détermination, de la même manière que je l’avais déjà fait par le passé lorsque mes pas arrivèrent en Olympe ; un héros qui demandait de l’aide à ceux du dessus… Et où sont-ils à présent ? Nulle divinité à Asgard à présent pour nous aider, nul autre conseil que celui d’un roi sur sa montagne pour nous parler et dire qu’il n’y a rien à faire. Et pendant que je me relève lentement et péniblement, je n’ai qu’une chose en tête… une seule chose…

- Comment se fait-il que tu puises ton pouvoir de cette manière…? Il s’agit du Destructeur… ! Mordred… ?!

J’étais resté inquisiteur l’espace d’un court instant avant d’être happé par quelque chose, un tremblement, une menace pour nos Terres… suivi par un déchainement de Cosmos. Nous sommes attaqués, ici et maintenant. Mon regard se perd dans celui de Mordred… Et si les temps changeaient vraiment… ? Ont-ils vraiment changé à ce point que les répères qui m'étaient si chers n'existent plus désormais ? Et si pour en finir il fallait simplement devenir l’instrument d’autre chose… ? Il n’y a plus aucune certitude… J’ai toujours cru que Gamma était d’une autre nature, pas de celle-là en tout cas… Et je n’aurai aucune réponse à l’heure qu’il est car il va falloir se battre… Et c'est d'une voix résignée que je m'adresse à Mordred.

- Il faut aller tout de suite sur ton Domaine… Quelque chose de grave vient de se produire…

Peut-être que les temps sont faits pour changer mais je pense être trop monolithique pour accepter tout cela sans broncher… Celui qui ne plie pas casse rapidement… Alors il va bien falloir faire quelque chose.

Je fais signe à Nox. Non, il ne viendra pas avec moi sur place.

- Va prévenir la Prêtresse, assure-toi de sa sécurité... Nous allons voir ce qu'il se passe avec Mordred. Et prie que le monde ne s'écroule pas...

Déterminé, plus que jamais, à me rendre sur les portes d'Asgard, je regarde mon compagnon s'éloigner dans la brume. Je n'ai jamais ressenti un tel Cosmos même en ayant été aux coté d'Arès et d'Athéna réunis. Je n'ai jamais ressenti ce frisson indescriptible... Quelque chose de grave s'est passé et si ça ce trouve, ce n'est que le commencement.

Tout est allé si vite... je n'avais plus rien à dire...

Arrow Arrow Gamma.

Revenir en haut Aller en bas
Mordred
Guerrier Divin de Gamma
avatar
Rôle : Gardienne d'Asgard
Messages : 172


Caractéristiques
Vie Vie:
100/200  (100/200)
Cosmos Cosmos:
110/227  (110/227)
Armure Armure:
365/420  (365/420)

MessageSujet: Re: Que les temps changent…    Lun 6 Fév 2017 - 16:04



 
De toutes évidences, son attaque avait portée ses fruits, envoyant valdinguer avec force et fracas Ashram sans la moindre retenue. Mordred était plutôt contente d'elle, mais son sourire se dissipa rapidement, car la réaction de son aîné montrait que quelque chose en elle l'avait déstabilisé, et que du coup, il s'était laissé surprendre. Elle cracha alors au sol un peu de sang, souffrante encore des coups qu'il lui avait asséné avant de tourner vers lui un regard fier et provocateur. Par les mots qu'il lui avait tenu, elle avait comprit d'où venait le problème. Le Destructeur. Le Grand Serpent à qui vouait un culte le groupuscule qui l'avait enlevée toute jeune, et qui l'avait formée avec tant d'autres afin d'en acquérir la férocité et ses attributs. Il y avait de quoi déconcerter son frère d'armes qui ne semblait guère apprécier ce fait. 

"Et oui! On m'a formée afin de lui ressembler, d'être aussi féroce, impitoyable et dangereux que Jormungand, afin d'être une guerrière digne et capable de protéger le Royaume d'Asgard! Afin d'être une arme pour nos dieux! Quoique tu puisses en penser, c'est ainsi!" 


La conversation qui risquait de se révéler épineuse et déconcertante pour Ashram prit fin, un événement venant de frapper littéralement Asgard. De puissantes forces se faisaient ressentir à la porte du royaume, au domaine de Gamma, SON domaine, tandis que d'effroyables explosions se produisaient. Mordred resta interdite un instant avant de sentir monter en elle une colère noire. Ashram lui dit alors qu'il était urgent d'aller à son domaine. 

"Comme si j'avais besoin qu'on me le dise!" 


Le guerrier d'Epsilon était déjà en route, ayant envoyé Nox prévenir la prêtresse. La jeune guerrière de Gamma suivit alors Ashram pour aller défendre le royaume contre l'assaillant, et ce peu importe de qui il s'agissait!

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Que les temps changent…    

Revenir en haut Aller en bas
 

Que les temps changent…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume d'Asgard ¤ Odin :: Le pays d'Asgard :: La cascade gelée d'Epsilon-