Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 371


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   Mar 11 Oct 2016 - 23:52

« Samil … ? Je ne m'attendais pas à te voir ici … » Dis surtout que tu ne souhaitais pas me voir, pauvre Jake. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cet occidental, aux cheveux grisonnants. Amateurs de rhum, ce pirate sévissait dans les différentes mers... mais une rumeur raconte qu'il avait une préférence pour la Méditerranée... on dit qu'il avait un faible pour les demoiselles du sud de l'Europe... Il se raconte aussi que ce... quel est le terme déjà... ah, penchant, lui avait valu d'avoir de gros problèmes avec quelques hommes importants d'Italie et que sa tête serait mise à prix – enfin, la somme serait « trop élevée pour pouvoir en réchapper par la simple fuite »... le genre de mise à prix que tout bon chasseur essayerait de recevoir –. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il se trouve là, maintenant... sous un autre nom... avec une autre fonction que simple pirate. Ah oui, tant de choses à dire sur Jake, le nouvel ami du gouverneur ottoman de Crète.

Moi ? Oh, il y aurait tant de choses à dire sur moi aussi... tant de noms à me donner aussi. Il m'arrive parfois de ne plus me souvenir sous quel nom je me suis présenté... Imaginez la scène : je vais voir un ancien client... je vais tenter de le contacter... et là je ne peux plus me représenter ! Si je fais une seule erreur, je deviens suspicieux... Par chance, ce problème ne s'est pas manifesté avec Jake... ne serait-ce que grâce au contrat que je tiens dans ma main droite... la gauche tenant une pipe à opium. La vapeur s'élève d'ailleurs, se mélangeant aux autres fragrances de cet établissement, que Jake tient grâce à ses relations. « Je viens chercher ce que tu me dois... mon vieil ami. » Bon, nous nous connaissons depuis un an seulement, mais dans ce milieu on est toujours le vieil ami de quelqu'un. J'ai tant de vieux amis en Égypte, en Libye, au Liban, etc... Bref ! Ce cher vieil ami tousse un peu, s'installant face à moi. En parlant de ça, s'asseoir sur des coussins somptueux... je ne me lasserais jamais de ça. Petite aparté terminée, il se frotte un peu les mains, bougeant une bague en or, sertie d'un magnifique rubis, avant de me répondre. « Tu sais... j'ai eu beaucoup à faire. Je suis l'éternel serviteur du Pacha... » Son éternel obligé serait un terme correcte. C'est cet homme qui a sauvé Jake de la pendaison. Alors qu'une servante – était-elle d'ailleurs réellement une servante d'ailleurs ? Bien sûr que non... – vient poser à mes côtés un verre de vin. Attrapant la coupe, j'observe quelques secondes le liquide. « Ne me fait pas attendre. Je peux parler au Pacha de certains de tes trafics actuels... Tu lui trouves peut-être ce qu'il veut pour se distraire... mais je doute qu'il accepterait de se faire décapiter par ta faute. » L'effet recherché est là... il lâche son propre verre, ravalant un peu sa salive, avant de se redresser. « Ceux qui sont au pouvoir font preuve de paranoïa. N'oublie pas que tu dois ta place grâce à un nom... qui peut très bien disparaître. » Dans le monde, les empires tombent... les marchands, eux, restent.

Je souris délicatement, jouant avec une chaîne accrochée à ma main droite, la cognant légèrement contre la coupe dorée. Et tandis qu'il donne un ordre pour nettoyer le vin et changer le tapis, il s'éloigne, d'un pas presque... nerveux. « Et les marchands peuvent parfois disparaître... s'ils dépendent d'un empire. » Je bois une nouvelle gorgée de vin, avant de poser le verre sur le côté, me laissant un peu plus aller sur les coussins. Jouant avec la chaîne dorée, j'observe les mouvements visibles depuis ma position. Appelant alors une silhouette féminine, je demande à cette personne de m'emmener quelques petites arômes en grain. Cela me fera ainsi patienter, tranquillement... D'ailleurs ma demande est rapidement exaucée, tandis que cette même personne s'approche, demandant d'une voix douce. « Puis-je faire quelque chose d'autre pour vous ? » Glissant ma main contre la sienne, je pose au creux de ses doigts une pièce d'argent, avec un seul ordre. « Dis à ton maître de se dépêcher. » Elle s'incline alors délicatement, rangeant le précieux sous dans une pochette cachée entre le tissu et sa cuisse. Et tandis que j'oblige le dit-maître, je glisse mes doigts pour récupérer quelques grains, les faisans rouler entre eux, tout en humant leur parfum... Fermant les yeux, je ne les ouvre seulement qu'au retour de mon partenaire d'affaire. « Voilà. Maintenant, j'ai à faire. » Il pose alors – ou plutôt jette jusqu'à moi – un petit sachet contenant une poignée de diamants. En attrapant un, j'examine son éclat grâce à la lueur d'une bougie... avant de tourner les yeux vers l'entrée, visible grâce à la porte de ce salon privé.

« Allons petit roux... que puis-je faire pour toi ? » La voix de la femme se voulait à la fois hypnotique et suave... Normal, cela reste une prostituée et son désir... est de réaliser les vôtres. Ah, les maisons closes... on peut y croiser tant de personnes ! « N'hésite pas à demander... je peux être toute à toi. Petit flamboyant ! »

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Altia Verana
Chevalier d'or de la Balance
Chevalier d'or de la Balance
avatar
Rôle : Gold Saint
Messages : 2735


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   Jeu 27 Oct 2016 - 22:30

Ah la Crète, cette île au Sud de la Grèce. Quelle belle île d'ailleurs, la mer à perte d'horizon, les petits commerces fleurissants, les petites villes actives. Bref, cette île avait tout pour plaire ! Du moins, en espérant que les derniers événements de l'Hiver n'est pas trop affecté l'activité de l'île. Altia avait été envoyé là-bas pour aider à la reprise justement, vérifier que tout allait bien et régler s'il y a les quelques problèmes que l'île peut subir. Il était seul, mais ce n'est pas la première fois que le Sanctuaire l'envoyait seul en mission.

Le rouquin arriva rapidement sur les lieu. L'île n'est pas très lointaine et le voyage sur un navire de commerce fût plutôt agréable. Bien sûr, il avait emmené sa Gold Cloth avec lui, mais comme à l'habitude qu'il tenait de son maître, il l'a dissimulé dans une caisse en bois afin de ne pas attirer l'attention avec l'Or de sa Pandora Box. Altia descendit du navire une fois accosté et se balada dans les villes alentours. Les habitants ont l'air d'avoir repris leurs habitudes sans aucun soucis, et apparemment, les destruction furent minime. Quelques bâtiments sont en reconstruction, d'autre en rénovation, mais rien de bien méchant. La mission allait vite être fini si tout se passait aussi bien partout.

Néanmoins, puisqu'il n'y avait aucun problème, le Saint s'autorisa une petit pause. Il alla dans le premier établissement venu servant à boire afin de grignoter quelque chose et boire un peu de vin. Une femme accueilli alors le rouquin de manière très tendre, mais ce dernier, d'un ton plutôt formel lui répondit

Etre tout à moi ? Désolé, je souhaite seulement boire et grignoter quelque chose. Apporter moi du vin, du raisin et du pain, le grand air ça creuse !

La jeune femme plaça le rouquin sur une table en face des deux hommes. Il retira la lourde boîte qu'il avait sur le dos et la posa à ses pieds avant de prendre place sur les moelleux coussin que l'établissement réservais au client. Altia regarda autour de lui et trouva la décoration quelques peu étranges pour une taverne, mais ne s'en soucia pas plus que cela. On lui apporta alors ce qu'il avait demandé, et la Balance ne se fit pas prier pour commencer à boire et manger, lançant simplement un "merci" pour remercier la serveuse de lui avoir rapporter ce qu'il avait demander.

----------------------------------------


Setesh pour le kit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 371


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   Lun 31 Oct 2016 - 17:37

Pauvre fille est ma pensée tandis que j'observe un peu ce qui semble se dérouler à l'entrée. La voix de l'ancien pirate continue de s'élever, alors qu'il pose encore cette même question. « Je peux y aller ? » Ignorant pendant quelques secondes son impatience, je glisse ma pipe à opium entre mes lèvres, tandis qu'il m'explique que l'origine de son impatience – outre le fait d'avoir dû percevoir un impôt de plusieurs diamants – provient de certains désirs impossible à réaliser du pacha actuel suite à ces troubles climatiques. « Es-tu en train de me dire que le climat influe sur ta capacité à fournir des corps – vivant j'entends – à cet homme ? » Il tousse, je peux imaginer ses yeux se poser sur le plafond dans une forme d'expression désespérée, tandis que je continue moi de regarder le nouveau venu. Enfin, reposant mes yeux sur ce collaborateur, je joue avec les grains qui m'ont été emmenés, humant pendant quelques secondes leurs odeurs, avant de reprendre. « Tu devrais rester à ta place, Jake. Courir après les envies d'un homme politique n'est pas vraiment... quelque chose dont tu es capable sur le long termes. » Des bruits de pas approchent de la place libre face à moi, mais Jake ignore le nouveau venu, approchant avec cette véhémence... dont il fait souvent preuve. « Évite de parler de choses qui te dépassent, gamin ! Tu n'étais pas encore né que je détroussais des navires tout en évitant les autorités Espagnole et Italienne ! » Je pose légèrement ma main contre mon oreille, tout en levant mes yeux au ciel. Mon dieu, qu'il est bruyant. C'est justement l'un des défauts qui l'empêchera de survivre longtemps.

« Voyons, Jake... » Je tourne les yeux vers le nouveau venu à « table », souriant légèrement en penchant la tête sur le côté, intrigué par sa présence ici. « Tu devrais être plus calme et silencieux... tu vas faire peur à ton nouveau client. » Je lève la main, l'empêchant de parler et l'invite à sortir de la pièce tandis que la demoiselle ayant été réduit à une simple serveuse – la plus belle femme de cet établissement – apporte les éléments demandés par le rouquin. Après un simple signe, elle approche et je murmure alors quelque chose à son oreille, un léger sourire aux lèvres. Glissant une nouvelle pièce d'or entre ses doigts, elle hoche la tête avant de s'incliner doucement devant le nouveau venu. « Monsieur, je vous laisse à votre repas. Si vous souhaitez partir, la porte s'ouvre de l'intérieur. » Une information importante... car en effet, ce salon est privé. Habituellement, l'accès à celui-ci est fermé et seules les filles, ainsi que le propriétaire de l'établissement, possède une clé permettant de le déverrouillé. Bien entendu il ne faut pas enfermé le client, qui lui possède la possibilité de retirer le verrou en toute simplicité. Ainsi la demoiselle prend congé, verrouillant le salon privé, tandis que je bois une nouvelle gorgée de vin. Le silence est brisé, par moment, par les bruits de couverts, de verres …

« N'est-ce pas une belle femme ? » Je me lève doucement, tout en glissant la pipe à opium entre mes lèvres, approchant mon verre du pichet de vin qui m'avait été servi plus tôt, le remplissant doucement. Finissant, je pose mon verre, retirant l'objet de mes lèvres, avant de reprendre. « Elle est née en Espagne. Elle plaît beaucoup aux différents notables qui viennent ici. » Je récupère le verre quelques secondes, buvant une gorgée avant de le poser près des coussins me servant de place, rejoignant bientôt ceux-ci au sol tout en fumant à nouveau l'opium. « Je reste surpris... habituellement les hommes vers qui elle se dirige ne mettent pas longtemps à fondre devant elle. » Je reste une exception... mais il est difficile de parler d'une telle... « particularité » dans cet environnement politique. Mais nous sommes en privé... n'est-ce pas ? « Je comprends... Il doit être difficile de trouver des.... établissements comme celui-ci capable de vous offrir le service que vous recherchez. Malheureusement pour vous... » Je glisse à nouveau mes doigts dans la bourse contenant les diamants, observant alors son reflet à la lueur d'une flamme... avant d'observer le visage de cet invité à la lourde boîte, dans ce même diamant. « Mais je peux peut-être vous aider. Je connais quelques personnes qui pourraient vous offrir ce que vous souhaitez. Il faut savoir se serrer les coudes... » Je suis même prêt à me « sacrifier » pour la cause.

Recherche t-il réellement quelque chose de ce genre ? Ma théorie est que non... il semble avoir une totale maîtrise de ce qu'il a demandé, souhaité, avoir en entrant ici. Mais, soyons honnête sur quelque chose : cet inconnu se trouve dans une maison close, un lupanar, un bordel... si cet homme ne l'a remarqué, autant s'amuser à lui faire comprendre d'une façon ou d'une autre.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Altia Verana
Chevalier d'or de la Balance
Chevalier d'or de la Balance
avatar
Rôle : Gold Saint
Messages : 2735


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   Dim 13 Nov 2016 - 17:00

Au moins, on pouvait dire que le service était rapide. En effet, il ne fut qu'un bref instant à la jeune femme pour aller chercher ce qui avait été commandé par le Saint. Ce dernier prit place autour de l'endroit indiqué par la serveuse. Quel étrange endroit d'ailleurs. Comme seuls chaises il n'y a que des coussins, sans parler des tables basses. Il n'y a que ça aussi. Partout. Pas très pratique pour se restaurer tout ça. Mais Altia allait faire avec, après tout, il n'allait pas faire la fine bouche, il est rentré dans le premier établissement venu sans même se soucier de la réputation qu'il pouvait avoir.

Le Gold prit alors quelques grains de raisins, trancha du pain puis le mangea avant de boire une gorgée de sa coupe de vin. Au moins ce dernier était bon, on ne pouvait pas forcément en dire autant de toute les tavernes. C'est alors qu'un éclat de voix se fit entendre dans la salle. Cela venait de la table où se situait les deux seuls autres personnes dans la salle. Un homme s'était en effet énervé et se vantait apparemment d'être un grand détrousseur par rapport au jeune homme qui l'accompagnait. Si seulement cet homme savait que l'expérience ne fait pas forcément la force. Apparemment le jeune homme pensa comme le Saint. Ce dernier continua son repas et fut vite rejoint par la jeune homme de l'autre table, dont le compagnon s'en allait. La serveuse revint alors à la hauteur du Saint pour préciser que s'il voulait sortir, le salon s'ouvrait de l'intérieur. En voilà une étrange idée que de verrouiller la pièce déjà. Mais qu'importe, le Saint n'y réfléchît pas et hocha simplement la tête en signe d'acquiescement. Le jeune homme s'assit à la table du Gold et il commença à engager la conversation en disant que la serveuse était une magnifique femme. Le Saint le regarda, alors qu'il mâchait un morceau de pain.

Hum...

C'est ce genre de réponse qui veut dire "je suis d'accord, mais j'ai autre chose à faire là". Mais cela ne découragea pas le jeune puisque ce dernier continua en disant qu'il était surpris, et qu'apparemment, beaucoup avait pour habitude de succomber aux charmes de la jeune serveuse. Doit-on en comprendre qu'elle doit souvent être accoster par les hommes. Le Saint fini sa gorgée de vin, puis prit ensuite la parole.

Il est vrai que très peu d'homme ont de la retenu en ce qui concerne les femmes, je la plains, la pauvre.

Le Saint prit ensuite un grain de raisin et l'avala avant de reprendre la parole.

Il est vrai que peu de taverne serve du bon vin comme celui-ci. Je suis donc curieux de savoir où se trouve ces tenants de taverne que je puisse boire un coup de leur vin !

----------------------------------------


Setesh pour le kit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 371


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   Mar 20 Déc 2016 - 3:54

« Alors... vous ne savez pas réellement dans quel lieu vous êtes ? » J'abaisse alors doucement le diamant, profitant en même temps des traits de cet étrange rouquin. Un léger sourire parcours mes lèvres. Tout avant n'était que théorie... maintenant, il me semble certain que cet individu s'est trompé de porte. Un léger rire traverse alors mes lèvres, laissant les vapeurs d'opium s'évader autour de moi. « Désolé pour mes... remarques passés. J'imagine que je devrais vous apprendre certaines choses, sur cet endroit bien entendu. » Oui, il y a tant de choses que je pourrais apprendre à cet homme... si je venais à m'écouter, je viendrais à lui proposer tant de saveurs, gratuitement. Un frisson parcours mon dos, tandis que je dépose lentement le diamant dans la bourse, rangeant celle-ci entre mes vêtements. L'opium dansant toujours dans la pièce, je continue de l'observer, avec ce léger sourire que je ne peux effacer, depuis que je comprends totalement la méprise. Mes yeux se posent sur son visage, détaillant ses traits... Une certaine aura émane de lui, une force que j'ai rarement observé. Serait-il possible que cela soit même quasiment jamais ? Oh, une étrange excitation commence à s'emparer de moi... Cette force... elle possède quelque chose d'attirant. Mais je ne pourrais pas expliquer d'où provient cette sensation. Qu'importe.

« Je tiens à vous prévenir, cher ami... vous n'êtes pas dans une taverne. Mais vous avez rencontré le propriétaire des lieux, il n'y a pas si longtemps. » Je déplace ma main pour montrer l'endroit où nous parlions, Jake et moi, sans pour autant lâcher cet homme des yeux. « Jake est le propriétaire de cet endroit. Pour combien de temps ? Tout dépend du pacha... L'Empire Ottoman peut être très possessif. Enfin, qu'importe, ce lieu donc n'est pas un simple établissement de table. Bien que la débauche de nourriture peut s'y dérouler. » Je porte la pipe à opium jusqu'à mes lèvres, laissant doucement la toxine s'emparer à nouveau de moi. Je pourrais presque laisser entendre un gémissement à la simple présence de la drogue dans mon sang. Dépendant ? Je ne ressens pas le besoin d'en prendre. C'est un plaisir. N'est-ce pas le rôle d'un hédoniste de répondre à ses plaisirs ? « Dans des termes soutenus, je dirais que cet endroit est une « maison du plaisir ». Les femmes qui s'y trouvent appartiennent à Jake – malheureusement pour elles, certaines font preuve de beaucoup plus d'intelligence que ce pirate sans talent – et réalisent les désirs charnels de ses hôtes. » Un moyen comme un autre de réussir certaines choses... Mais je doute que les pauvres esclaves présentent en ces lieux voient les choses du même regard que moi. Ai-je déjà vendu mon corps ? Plus d'une fois... et je continuerais sûrement, si les bénéfices sont à la hauteur de la demande. Tant que je n'ai pas d'autres armes, la voix et le plaisir sont mes seules armes dans ce monde. Pour réaliser des rêves... ce n'est pas avec une lame. Quoiqu'il serait important que je garde plus souvent une lame contre moi, Jake n'a aucune confiance en moi.

« J'espère ne pas vous dégoûter de votre repas. Le vin est délicieux, la viande est succulente et les filles sont... » Je me suis trop avancé pour le coup. Je n'ai jamais testé aucune d'entre-elle. Erreur ? Non, manque d'intérêt. Soupirant doucement, je termine ma phrase, par un simple mot. « Envoûtantes. » Je descends mon regard contre la gorge de cet homme... avant de détacher mes yeux pour les poser sur cette boîte. Quelle est cette chose ? Pourquoi porter un élément aussi imposant ? C'est un étranger, à n'en pas douter. Il ne connaît pas cet endroit et je l'imagine mal emmener ceci jusqu'au pacha. Enfin, je ne peux faire que des hypothèses à ce niveau. « Maintenant je me demande, ce que peut faire un voyageur ici, s'il ne connaît pas les offices prodiguées en ce lieu. Outre manger, bien entendu. Surtout que, les derniers événements n'attirent pas les gens au tourisme. » Oui, ce froid incessant, cette morsure glacial. Je n'ai pas de problème avec le froid particulièrement, sans pour autant l'apprécier pleinement... Mais il est vrai que cette vague de troubles climatiques majeur n'aide pas à se sentir bien dans ce monde.

En tout cas, la balle est maintenant de son côté. Trempant mes lèvres dans le vin, je m'abreuve quelques secondes avant de poser de nouveau mes yeux contre les siens. Ils sont plutôt mignons... ces roux.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Altia Verana
Chevalier d'or de la Balance
Chevalier d'or de la Balance
avatar
Rôle : Gold Saint
Messages : 2735


Caractéristiques
Vie Vie:
200/200  (200/200)
Cosmos Cosmos:
300/300  (300/300)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   Dim 29 Jan 2017 - 16:03

Le Saint arrivait presque à la fin de son repas, néanmoins, il faillit s'étouffé lorsque l'homme en face de lui, lui révélait finalement quel est cette endroit.

En effet, il semblerait que cela ne soit finalement pas qu'une simple taverne comme le Saint le pensait. Mais c'était en fait plutôt un endroit où les hommes venaient pour satisfaire leurs désirs. Le propriétaire des lieux ne semblait pas être l'homme que le Saint avait en face de lui, mais un certain nommé Jake. De plus il semblerait que cet homme redoute réellement l'Empire Ottoman, administration de cette île. Mais tout cela n'était rien comparé à la nouvelle que l'homme venait de lui apprendre, cette endroit ne serait donc pas une taverne. Une chose est sûr, c'est que l'on pourrait lire l'affliction sur le visage du rouquin, et sans aucun doute, l'homme en face de lui devrait pouvoir le remarquer. Le Gold prit une gorgée de vin, posa ensuite le gobelin sur la table, avant de se prostré quelques secondes. Le rouquin passa ensuite ses deux mains derrière sa tête et se gratta l'arrière du crâne, se plaignant du fait qu'il était encore victime de son idiotie passagère. Il reprit son calme, faisant face à l'homme en face de lui.

Aaaah... Eh bien merci de m'en avoir informé...Votre nom c'est quoi déjà ?

Le Saint souffla ensuite un coup. Il finit son morceau de pain ainsi que sa grappe de raisin. Après tout, même si cette endroit est en fait une maison close, la nourriture reste bonne. Mais heureusement qu'il avait presque fini.

Le jeune homme lui demanda alors pourquoi un voyageur s'arrêterait ici s'il ne connaissait pas les établissement et leur réputation. Encore une fois, le Saint se gratta la tempe avant de répondre.

Eh bien, je pensais réellement que c'était une simple taverne, je ne pensais pas que cet établissement avait une telle réputation.

Le tourisme écorné par le froid ? C'est le moins que l'on puisse dire. A vrai dire, il y a sûrement aussi des infrastructures aussi à reconstruire à cause de ses intempéries. De toute façon, le Saint n'était pas là pour le tourisme, mais cela l'homme ne pouvait pas le savoir. De plus, il semblerait qu'il soit de plus en plus intéressé par la Cloth Box du Saint, enfermé dans un panier en osier afin de ne pas attiré l'attention avec l'Or de la boîte. Le rouquin ne pouvait pas décemment dire qu'il servait une Déesse et qu'il possédait des pouvoirs bien supérieur au commun des mortels. Le Saint ne pouvait rien faire d'autre que d'essayer de passer pour un niais, de toute façon, s'il s'expliquait cela serait vaseux.

Vous aussi vous avez connue un épisode de froid ? Eh bien on ne dirait pas ! L'Empire Ottoman est vraiment incroyable pour avoir survécu aussi bien à un hiver si rugueux !

----------------------------------------


Setesh pour le kit

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB Altia Verana - Crète] Puis-je peser mon opium avec la Balance de la Justice ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [VIIIeme Tournois] 8e de finale: Altia Verana, Bronze du Puma vs. Apollon, Dieu du Soleil
» Altia Verana, Bronze Saint du Puma
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)
» T'as elles et t'as lui, puis t'as l'insomnie [avec, Jyne et Eleanor]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Monde des hommes :: Les 5 continents :: Europe-