Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 On demande la sagesse du roi des enfers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: On demande la sagesse du roi des enfers.    Mar 27 Sep 2016 - 18:56

Prenant son temps, se déplaçant avec grâce à travers les salles et corridors du royaume des enfers, Hypnos se mouvait avec élégance tout en prenant garde de ne pas semer son invité afin de lui éviter quelques déconvenue avec des garde un peu trop zélé. Le chemin n’était pas long, ils y seraient en peu de temps mais, ce qui surprenait le dieu du sommeil c’était le vide des salles et du temple en général. Certes, le royaume du dieu sous la terre n’était pas connu pour sa gaité mais le manque d’activité semblait vouloir dire qu’il n’y avait que peu de personne encore présente dans le royaume. De plus même s’il sentait la présence de Setesh qui s’était remis de ses blessures et d’Alessio, ils semblaient être les seul cosmos puissant en ces lieux, exception faite des déités.

Ils arrivèrent devant l’entrée du palais d’Hadès, les lourdes portes donnaient l’impression de n’avoir été ouverte depuis des siècles sinon plus. Hypnos savait qu’il n’en était rien, il ne connaissait que trop bien ces bâtiments à l’air austère mais dont la fonctionnalité n’était en aucun cas émoussé. Les lourds battants étaient parés de gravures somptueuses et terrifiantes, narrant les splendeurs du monde plutonien, le tout posé dur des gonds qui semblait à peine capable d’en supporter le poids. D’un geste de la main, le fils de Nyx fit grincer cette structure cyclopéenne qui s’ouvrit lentement comme si elle redoutait quelques fatales issues.

La grande porte ouvrait sur un espace magnifique dans sa pureté propre aux enfers, lieu où la superbe du roi des morts s’était et continuerait de s’exprimer. Bientôt Typhon verrait, ainsi que son hôte, le seigneur de ces lieux et le terrible trône sur lequel il siègerait. Le bruit de leur pas résonnait dans la salle immense à mesure qu’ils approchaient de leur point d’arrivé. De sinistre mais luxueux candélabre diffusait une lueur diaphane ajoutant à l’atmosphère pesante et magnifique de l’endroit.

Observant une pause devant le trône, Hypnos vit que son seigneur n’était pas encore présent, pourtant il sentait qu’il était tout proche. Il n’était pas encore là mais ne saurait tarder à se manifester. Après tout, il avait bien du sentir, lui aussi la présence et le retour d’un de ses dieux vassaux. Ils pourraient de nouveaux échanger comme avant la mise au repos du corps du frère de la mort et, s’entretenir sur les différents évènements arrivé récemment. La seule inconnue était la réaction qu’il aurait lorsqu’il verrait l’invité du dieu du sommeil. Il n’était pas courant d’inviter de cette manière une personne d’un camp rival mais, les circonstances ne lui avaient guère laissé le choix.

S’inclinant devant le trône, Hypnos, avec toute la déférence possible, prononçât cet appel à son dieu.


Nous vous appelons puissant Hadès, maître sur le monde des ténèbres et seigneur du séjour des morts. Puissiez-vous nous prodiguer votre sagesse et vos conseils en ces temps décisifs.


Il se tournât légèrement pour vois son invité qui ne devait surement pas tarder à le rejoindre, s’il n’était déjà présent, car bientôt, ils pourraient reprendre cette conversation qu’ils avaient laissé en suspens en élision. Restait à savoir si Typhon saurait ou voudrait marquer le respect dû à Hadès, ce qui faciliterait les choses pour l’entretien qui s’ensuivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 382


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Lun 3 Oct 2016 - 22:27


Hors RP a écrit:
Désolé pour la qualité :/

Le domaine des Titans a été arraché à ses propriétaires... C'est étrange, car cette information ne me met pas dans une colère noire. Je connais mes émotions, je connais ma façon d'être, de penser... et là , pourtant... la seule chose que je peux ressentir... un profond sentiment de manque d'intérêt. Après tout, ceux qui ont échoué face aux Spectres ne pouvaient pas défendre leur maison. Je n'avais pas à la défendre, je n'avais pas à réfléchir au fait de ne pas me trouver à cet endroit. Mais cela reste étrange puisque... je suis censé les rencontrer. Après tout, ne suis-je pas... un Titan ? Pathétique.. pathétique situation de considérer qu'on appartient à un camp juste parce que nous possédons la même Mère. Moi qui ne connaît pas Océanos, Crios et d'autres... moi qui ne voit que le monde selon les conflits qui peuvent éclater pour cette volonté qui m'anime... je n'ai pas le désir de rencontrer ceux qui ne peuvent me permettre... de réussir.

D'ailleurs... si le Labyrinthe était animé par la mélodie du Théos Soma ou des échos provenant du Tartare, ce lieu dans lequel nous venons d'arriver est dominé par le silence. *Le Palais du Maître des Enfers...* La perspective de rencontrer Hadès te... terrifie, Samaël ? *Je ne pense pas que ce soit de la peur. Je pense, en fait... que c'est une forme de stupéfaction. Que je puisse rencontrer des êtres tels Hypnos, ou Hadès... lorsque je n'étais, il y a quelques années, qu'un comploteur. La vie est faite de tant de surprises.* Voilà une affirmation qui a le mérite de me faire sourire. Tu as raison... les choses sont ainsi faites. Dieu et humain ont peut-être cette chose en commun : je ne dirais pas qu'une rencontre peut changer toute une vie, mais elle peut apporter un plus... ou un moins. Mais tout dépend ensuite de qui est le dieu, de sa façon de voir le monde. Je sais que si je t'avais rencontré à l'époque de mon combat contre Zeus... jamais je ne t'aurais fait confiance. Jamais je n'aurais vu en toi un moyen d'apprendre. Tu serais mort... *Ce qui aurait été dommage !*

Difficile de m'empêcher de rire à ta réaction... surtout dans un tel lieu ou le silence rend toutes nos « conversations » encore plus... audibles. Enfin... ces couloirs sombres guident ce duo que nous formons, Hypnos et moi … *Hahem...* Ce trio que Hypnos, toi et moi, nous formons. J'observe parfois les sobres décorations, l'aspect des flammes qui éclairent ces corridors dont seuls nos pas brisent le silence. Enfin, le dieu du sommeil nous mène jusqu'aux lourdes portes qui mènent à ce que je pense être, logiquement, la salle du trône. Lorsque celle-ci est accessible, je remarque que, tout comme les couloirs, elle est vide et totalement silencieuse...

Vide ? Peut-être pas totalement... Après tout, dans cette pièce sombre, se cachent sûrement des gardes attentifs, prêt à s'attaquer à toute forme de vie hostile à leur suzerain. De plus, qui sait, peut-être n'ai-je pas remarquer les gardes de chaque côté des grandes portes, observé par ces pensées fugaces mais tenaces. Que faire de cette information concernant le domaine ? Je ne sais pas et je ne saurais pas rapidement qui est derrière cette prise de contrôle... de plus, que pourraient-ils faire de cette information... ? *Lorsque je travaillais dans ce milieu... je considérais une information importante selon l'intérêt que pourrait avoir l'acheteur... mais aussi le prix qu'il pourrait y mettre.* Je doute que nous pouvons prendre Hadès pour un simple acheteur... même si le concept est, j'imagine, très efficace. *Que peut faire un dieu d'une information comme celle-ci ? Je pense te l'avoir déjà appris : les pays aiment savoir l'évolution de leurs voisins.* Je rêve ou tu me fais réellement un cours de géopolitique... ? *Écoute un peu ! Jeune cancre ! Bien... la prise d'une région par un allié ou un ennemi, fera toujours réfléchir les autres gouvernements. C'est un principe vieux comme le monde... amis ou ennemis, on aime bien savoir ce qu'ils font... si on peut en profiter, ce genre de choses. Donc, selon moi... ne garde pas cette information pour toi. Donne la.* Concernant l'aspect retour des choses, je doute qu'il se sente dans l'obligation de faire quelque chose suite à ça, nous concernant je veux dire. Mais tu as raison... il faut se faire des alliés... qu'importe si cela froisse les morts. *Tu parles comme un homme d'affaire ! Je suis si fier de toi... snif... Désolé, c'est l'émotion.* … Enfin bref...

Je m'incline alors devant le trône... simple marque de respect devant le symbole de la puissance du suzerain des Enfers en ces lieux. Les plus grandes marques de respect seront bien entendu effectuées... lorsque le seigneur des lieux sera présent pour les observer. Je reste silencieux, profitant de l'harmonie funeste de ces lieux... car bientôt une conversation s'élèvera.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Jeu 6 Oct 2016 - 20:48

Combien de temps ? Combien de temps vais-je encore somnoler dans cette prison de chair de sang ?
Les yeux du réceptacle du sombre Monarque s'ouvrirent lentement au monde. Voilà ce jeune homme, illusionniste, frapper par l'angoisse d'un des plus malaises; celui de supporter les frémissement d'Hadès. Renzo en avait conscience ! Il le prenait sans craintes. Juste une espèce d'angoisse de perdre son existence. Une sensation qui se noyait rapidement lorsqu'il pensa à l'honneur d'être l'image mortel d'un divin.

Lorsqu'il se leva de l'un des fauteuils de ses appartements du Palais, il glissa la main sur ses yeux, les frottants avec vigueur comme pour se souvenir. Rien, il fallut la collaboration de l'une des servantes pour l'informer de son malaise. Renzo donna un violent coup de poing sur l'un des meubles.
Des larmes de sang sur le long des yeux perlaient avec une certaine délicatesse alors qu'il s'observait sur le miroir.
Son coeur souffrait affreusement, des coups l'obligeant à poser ses deux genoux au sol. La crispation dont il faisait preuve montrait clairement le mal qui le hantait.
Le processus d'éveil du seigneur ne se déroulait pas comme prévu et causait du tord au jeune homme. Haletant, il nécessita l'assistance de la servante pour se relever et s'asseoir de nouveau sur le fauteuil.

Ses mains se posèrent avec crispation sur les bras du siège, il demanda à la domestique de se retirer, elle s'exécuta.
La solitude l'apaisait à peine, son souffle retrouvait une forme de calme. Comment pouvait-il se présenter ainsi ? Impossible se disait-il en remuant lentement sa tête.
Quand viendrez-vous Ô mon seigneur ? Implora Renzo en redressant sa tête en levant ses mains vers le ciel en les observants avec intensité.

Soudain, dans son esprit naviguait l'appel du dieu du sommeil, il était en compagnie d'un titan, Samaël.
L'aura d'Hadès vogua autour de son corps et un sourire amusé se dessina sur son visage.
Une aura rouge s'éleva devant le réceptacle !
-" Allons-y, ta foi à mon endroit devrait te permettre de ne pas commettre d'erreurs. "
-" Mais... Seigneur Hadès, je..." Il n'eut guère le temps de défendre son incompétence ponctuel que l'aura s'enferma de nouveau au fond de son âme.
Ses pupilles azuréennes brillaient d'une lueur merveilleuse. Lorsqu'il se leva d'un geste élégant, l'aura du monarque avait comme laver les impuretés qui marquaient l'esprit de Renzo.

Son cosmos écarlate tourbillonna autour de lui, puis il disparut soudainement.

Le tourbillon de cosmos naquit alors autour du trône infernal. Les deux individus présents dans la salle pouvaient la contempler parfaitement. La silhouette du monarque se dessina comme s'il s'agissait de la fantaisie d'un artiste invisible.
Le dieu était assis maintenant, il dégageait une sensation étrange, il était calme, et portait son regard droit devant.
Le titan paraissait être là avec de nobles intentions, son comportement l'exprimait.
-" Je me réjouis de te revoir Hypnos... Souffla-t-il avant de poursuivre. Que me vaut la visite d'un titan ? " Acheva-t-il en plantant son regard vers Samaël.
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Sam 8 Oct 2016 - 15:57

hrp a écrit:
désolé si pour le pâté^^

Une glorieuse aura venait d’investir les lieux de sa toute puissance, somptueuse et terrible en même temps, elle fit naître sur le visage d’Hypnos un sourire de satisfaction profonde. Son admiration pour Hadès était porté par les qualités évidentes de celui-ci et, parmi celle-ci, son indéfectible présence dans les moments les plus difficile et sa capacité à comprendre et venir au bon moment. Ainsi, en voyant son cosmos tournoyer autour du trône, le fils de Nyx sentit en lui la joie de prochaine retrouvaille avec son seigneur. La silhouette du dieu des enfers apparut enfin et alors qu’il prenait place sur son trône pour siéger à cet assemblé extraordinaire, il saluât le retour de son vassal qui ressentit enfin qu’il était bien de nouveau chez lui.

Il lui fallait à présent expliquer les raisons de cette convocation ainsi que celles de la présence du Titan au sein de ce royaume sachant, qu’a priori, les relations entre Spectres et Titans n’était pas au beaux fixe et ce, avant même l’incident avec Setesh. Il fallait profiter de son arrivé pour éclaircir avec lui ou, à tout le moins, se donner une direction à suivre quant aux évènements qui venaient de se passer dans le labyrinthe d’où le frère de la mort avait sorti Typhon. S’inclinant respectueusement, le vassal du dieu des enfers saluât son maître avant de prendre la parole pour répondre à la question posé.


Puissant Hadès, je me réjouis également d’être de retour en ton royaume et ce, malgré de bien étrange et terribles évènements qui m’ont amené à requérir ta sagesse et inviter Typhon à nous rejoindre séant.

Il prit un temps avant de reprendre, le temps d’organiser dans son esprits les divers évènements et leur chronologie afin d’en extraire un récit digeste pour le sombre monarque.

Voilà quelques temps, mon frère me permis de revenir sur terre, me laissant dans la confusion car son départ était précipité, je n’ai pu lui tirer d’informations concernant sa destination mais, il m’a demandé de lui faire confiance et elle lui est acquise.

Il fit quelques pas sur le côté, admirant les ornements de la salle avant de reprendre.

En revenant au royaume, je n’y trouvais personne pour m’accueillir et comprit qu’il se passait là quelques étranges phénomène. En passant à travers les différents lieux attenants à ce même royaume,  je vis arriver l’armure de la putréfaction dans son domaine mais sans son maître. Intrigué je ressenti alors une aura particulière, celle d’un juge. Je m’y rendis donc là où je sentais son origine et vis qu’un portail avait été ouvert et que certains spectres y était parti. Je leur emboitais le pas, cherchant à comprendre ce qui se passait par ici.

Hypnos fit volte-face pour se tourner d’abord vers Hadès et ensuite vers Typhon.

Là-bas, c’était le labyrinthe des Titans et pas moins de 5 d’entre eux s’étaient pressé autour de Setesh sans armure et l’un d’entre eux le combattait. Parmi les spectres présents, se trouvaient, Lenalee, Alessio, Violate et Kyrian. Alors qu’ils étaient cinq contre un spectre, les Titans eurent le culot de nous appeler lâches d’être venu si nombreux.

Il regardât Typhon.

N’en prend pas ombrage Typhon, je sais que tu n’y étais pas et que tu n’aurais pas consenti à suivre tes frères et sœurs dans ce qui fut les prémices de leur chute.

Regardant de nouveau son seigneur, il reprit.

Je vais venir à la raison de la présence de Typhon en ces lieux mais, comme cette excursion chez les Titans risque d’avoir des conséquences diplomatique, je tiens à t’en faire part.

Nous avons été insultés et trainé plus bas que terre par les habitants du Labyrinthe alors que ma présence en ces lieux était justement pour éviter un massacre. Pour leur défense, ce serait Setesh qui aurait fait couler le premier sang, les amenant à se regrouper pour le tuer. Ce qui amènera de ma part à une enquête interne pour savoir qui à envoyer Setesh là-bas et dans quel but ?


Le dieu du sommeil reprit avec une pointe de rage dans la voix qu’il s’efforçât de contenir.


Je fus moi-même victime de leur assaut verbales et l’humiliation ressenti me fit perdre patience, à cela répondit Alessio, se chargeant de venger mon honneur dans un combat. Puis ce fut une escalade, la mauvaise foi répondant à la violence et inversement. Tout ceci ne connut de fin que lorsque le dernier Titan rendit son ultime souffle.

Il jetât un regard vers Typhon.

Maintenant j’en viens à Typhon qui arrivât peu de temps après, loin d’être animé par la mauvaise foi et les velléités de ces congénères, il préférât la voix diplomatique qui aurait pu éviter cet imbroglio. Mais ce n’était pas le dernier rebondissement, loin de là. Les saints d’Athéna vinrent eux aussi, appeler sans doute par la lumière, comme quelques papillons de nuits et autre mites alors que je tentais avec notre invité ici présent d’éviter un précédent diplomatique. L’un d’entre eux, un chevalier d’or se présentant avec peu de politesse reçut de ma part l’éclatante démonstration de l’aura d’un dieu… ce qui ne l’affectât pas tant que ça. Dans mes souvenirs, les saints n’étaient pas censés être aussi fort. Il répondait au nom de Scarface, saint d’or du cancer.

Le fils de la nuit fit quelques pas nerveux en repensant à la suite des évènements.

Je peine à conter la suite qui à ma grande honte me laissât dans un étal lamentable. Une… créature apparut, munie d’ailes, humaine d’apparence sinon lesdites ailes, à la voix puissante et gutturale. J’avais fait quitter les lieux aux autres spectres et ceux-ci ne pourront témoigner de la véracité de mes propos, d’où, en parti la présence de Typhon parmi nous. En effet, aussi incroyable que cela puisse paraitre, d’une seule attaque, la créature qui ne s’est pas nommé nous a presque tous anéanti, nous laissant presque mourant, tous sauf… une fois encore, le chevalier d’or, généreusement ou plutôt curieusement épargné par cet assaut.

Hypnos repris sa place devant le trône.

J’ai donc amené Typhon avec moi, d’une part pour sa sécurité et pour les séquelles diplomatique et d’un autre coté pour parler de ce que peut être cette chose qui nous a attaqués.

Il regardât Typhon.

Si j’ai oublié le moindre détail n’hésite pas à me le faire remarquer.

Rejoignant du regard son souverain, il reprit.

Mes questions sont donc les suivantes :

Que sait-on sur ce Scarface qui peut faire face à un dieu et qui semble être lié à un être aux pouvoir incommensurable ?

Que fait-on au sujet du labyrinthe ?

Que sait-on d’une créature capable de terrasser un dieu en un coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 382


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Lun 10 Oct 2016 - 8:11

Un nouveau cosmos commence alors à résonner, emplissant ces lieux obscures d'un reflet écarlate. Je remarque que peu à peu cette aura crépusculaire tournoie autour du trône face auquel nous nous trouvons. Ce cosmos, cette lueur, entraîne la naissance d'une présence écrasante. *Cette fois... n'hésite pas. Tu n'es pas dans ton domaine... Un général doit savoir où est sa place lorsqu'il n'est que représentant.* Je met un genoux au sol, une main dans mon dos. Tout de même... général ? Sérieusement ? Je doute que ce soit réellement le terme le plus adapté pour me décrire. Un frisson parcours alors mon corps, caché sous cette armure obsidienne... Cette puissance... je reconnais l'éclat des fils de Cronos... Ainsi, le frère aîné du Roi Olympien se trouve maintenant face à moi. Une étrange situation... étrange et pourtant tellement indispensable. Non pas pour la survie du camp... mais pour le possible apprentissage que je pourrais développer en m'approchant de cette puissance. Enfin, la voix du Roi s'élève, brisant le silence religieux qui a pu s'installer durant son apparition. Ma présence l'intrigue, mais Hypnos préfère agir le plus rapidement, pour répondre de ma présence en ces lieux actuellement.

Et il parle, commençant par... le commencement, après tout. Son éveil. Ainsi, comme il me l'avait expliqué, son réveil avait été un phénomène plutôt récent. Thanatos, quant à lui, semble être l'unique témoin de l'événement... *La confiance d'un frère à un autre... Voilà une vision des choses dont je n'ai jamais été témoin. Dans mon « monde », il n'était pas rare qu'un homme tue son frère, pour simplement toucher du bout du doigt le pouvoir... Les histoires de famille...* Je ne connais pas réellement la puissance des liens entre les Olympiens. Enfin... sauf un seul : Zeus et Athéna. La conséquence de ce lien... me laisse encore quelques marques. Enfin... la suite est plutôt intéressante et rejoins ce que j'ai pu apprendre des lèvres du dieu du sommeil durant notre repos en Elysion... Une chose, tout de même, m'intrigue dans ce que je peux entendre : « Je n'y trouvais personne pour m'accueillir » ? Combien de Spectres sont présents actuellement ? Le groupe qui a pu frapper les Titans représente t-il la force actuelle des Prétoriens d'Hadès... ou l'armée des Enfers est-elle encore plus puissante que nous pouvons l'imaginer ? *Je te sens fébrile...* Intéressé... envieux... de cette force. Dans tous les cas, l'introduction de cette tirade rejoins maintenant les faits comme je peux les connaître.

« Ne te prives pas de les juger. Je ne suis pas concerné par leurs actes. » Ma voix répond instinctivement à la remarque du dieu au pavot, me redressant légèrement en glissant mes mains dans mon dos. L'explication reprenait son cours, avec des détails précis sur les agissements des Titans, ainsi que sur le total manque d'information concernant la présence de ce Spectre... Setesh... *Aaaah... Quel nom ravissant... Tu sais que c'est l'un des noms que les égyptiens donnaient à Seth... un dieu du désordre, de la foudre et du désert. L'une des deux faces du pouvoir du Pharaon, cela faisait de lui un dieu très... important dans le panthéon...* L'information est... importante ? *Disons qu'elle explique ma présence en ce monde, si nous étudions l'histoire de mon clan. Mais ce n'est pas le moment.* Je vois... un petit secret dont tu ne m'as pas parlé. *Oh tu sais hein... cela remonte à l'antiquité, je n'ai pu lire ça que grâce à quelques recherches.* Passons.

Tous les détails que j'ai pu apprendre sont présents. Les insultes, les interventions des Spectres, les différents combats et enfin le paysage dont j'ai pu être témoin. Enfin arrive le moment de mon arrivée. Ow... écoute ça Samaël, j'utilise la voie diplomatique... Bon, il est vrai que j'ai plutôt ouvert le dialogue plutôt que la recherche de ma mise à mort, mais dire que « Typhon, le grand ennemi de Zeus, lame de Gaïa, père des monstres et des vents mauvais » est diplomate... ce serait comme dire que... Samaël Sirbonis cherche à lier les peuples entre eux et créer une alliance importante, basée sur l'amour de son prochain. Bref... une situation bien étrange, mais c'est un fait : du point de vue du dieu du sommeil, je me suis conduis comme un ambassadeur plus qu'un guerrier... Le point sur mon arrivée sur les lieux est rapidement laissé de côté, tandis que les nouveaux rebondissements sont racontés. On entre cette fois dans des faits qui restent assez flou. Le premier est la présence des représentants de la déesse de la guerre. Une présence que je n'explique pas. *Dis plutôt que nous ne pouvons pas préciser sa présence... mais nous connaissons la raison qui l'a poussé à venir.* Exact... « Scareface », tel est son nom, est venu pour une raison précise : un message pour Crios. Un élément important concernant la place du Labyrinthe... non... la place des Titans dans la géopolitique actuelle. Oh... oui, il y a cette information aussi, ou plutôt ce fragment d'information : le domaine enlevé, les Titans sont maintenant apatrides, tandis qu'une puissance vient de se gagner une position.  Et tandis qu'il parle de la créature, tandis que je l'écoute, une partie de mon cerveau se fixe sur ces informations. Au final, qu'est-ce qui est le plus important … ?

Je pose mon regard sur Hypnos lorsqu'il m'autorise à faire remarquer les possibles oublies qu'il aurait pu avoir concernant ces différentes affaires. Restant plutôt silencieux, j'écoute les différentes questions qui semblent pour lui importantes... avant de prendre cette autorisation qu'il me donne. « Si tu me le permets Hypnos... j'aimerais préciser quelques aspects de ces affaires. Le premier élément concerne la présence de Scareface sur nos terres. Je ne pourrais pas préciser, mais je crois savoir ce qui l'a poussé à venir jusqu'aux Titans... Il m'a clairement dit de transmettre un message à Crios. Le « malheureux » » Je laisse une légère ironie accompagnée cet adjectif, avant de reprendre. « à rencontrer vos forces, Hadès... et a été vaincu. Il se trouve pour le moment dans les geôles du Tartare. Dans tous les cas, quelque chose à pousser Scareface à venir le voir, lui... Crios sortira t-il des prisons de Père... ? Je ne peux le dire... mais ce qui est certain est que je suis extrêmement intrigué... pour ne pas dire perplexe par cette discussion qu'il y aurait pu avoir. Je veux en connaître les raisons. » Certes, ils ne peuvent pas me donner ces raisons... mais je dois bien montrer ma position par rapport à cette présence.

Je laisse un peu planer le silence, réfléchissant rapidement à cette créature, avant de reprendre la parole. « Concernant l'événement qui gravite autour de cette... déité ou créature, je tiens à dire deux choses, Hadès. La première est de remercier les Enfers pour cette hospitalité, représentée par Hypnos. La seconde chose est composée d'éléments... que l'on pourrait qualifier de « petits détails », mais qui ont, selon moi, une importance capitale. Le désespoir a envahi cette entité. Des larmes de sang coulaient contre ses joues et ce symbole est réellement à prendre en compte. Ensuite, il y a eu la présence d'un son de cloche, puissant. Il semblait entamer l'arrivée de l'entité... Enfin, j'ai déjà pu en parler avec Hypnos : notre vie ne nous a pas été enlevé, nous avons été mis à terre, humiliés... mais nous n'avons pas été tués. » J'inspire doucement, essayant de canaliser ce sentiment de rage qui s'empare de moi. « Pourquoi ne pas l'avoir fait ? Est-ce un message ? Un élément à prendre à compte ? Ou simplement le caprice de cette entité... ou de cette voix masculine qui émanait de ce corps féminin ? » Je masse légèrement ma main tout en parlant, me perdant un peu dans mes réflexions. Je secoue légèrement la tête en massant légèrement mon front, avant de regarder Hadès. « Enfin, je dois vous faire part d'une nouvelle importante. Car nous avons un problème concernant le domaine des Titans, théâtre de ces derniers événements. »

Je semble à ce moment considérer ce problème comme plus important... Et peut-être qu'il devrait l'être. « J'annonce que le territoire des Titans a été conquis, il y a peu. J'ai ressenti la prise du domaine, sans savoir par qui. Un de vos rivaux, qu'importe qui il est actuellement... a conquis ces terres. Si vous devez prendre une décision concernant le Labyrinthe... je devais vous donner cette information. Quand les autres Titans sortiront du Tartare, ils chercheront sûrement à reprendre ces terres. » Serait-ce une course au prochain propriétaire du Labyrinthe qui pourrait naître ?

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Dim 16 Oct 2016 - 14:27

Les mains posées sur les bras du trône, le seigneur des enfers n'esquissa aucuns gestes. Son regard était vide, pourtant il entendait tout, assimila les mots d'Hypnos et du titan.
Tellement d'éléments s'étaient donc déroulés pendant son involontaire sommeil. Il avait encore le vague souvenir de se son de cloche, d'une menace que lui avait lancé cet entité. Ainsi le mystère était encore présent dans les esprits ?

Ainsi cet esprit continuait à narguer son Royaume et le monde. En pensant cela, il serra son poing droit. Une sorte d'éclair écarlate enroba un instant son poing jusqu'à ce que le calme retrouve son droit.
La dispute mêlant certains titans à certains spectres n'allait guère aider à la résolution de ce problème. Cependant sa réflexion se brisa à la mention de Scarface. Il s'agissait là d'un cas plutôt mystérieux. Il avait en effet connaissance de l'anomalie qu'il représentait au sein de l'armée d'Athéna. Voir peut-être plus !

Dans la cervelle du réceptacle se mêlait de nombreux doutes, de nombreuses questions ? Etait-il capable de gérer ? Il avait ressenti le pouvoir d'Hadès parcourir sa main tout à l'heure. Non, il était certain de lui. Certain que son destin serait guidé pour vaincre !
Et Perséphone ? Etait-elle parvenue à briser le maléfice d'Aphrodite ! Si jamais elle avait échoué, comment réagirait Hadès ? Là encore cette idée n'avait que peu de chance d'aboutir, il était certain de la réussite de son épouse même si son absence ralentissait son avènement.

Etait-elle au fait de l'affront qu'avait subi son protégé; le spectre Setesh ? Devait-il prendre sa défense et s'occuper de laver son honneur ? Un sourire amusé se dessina sur le visage du monarque au même moment où il apprenait que le Labyrinthe de Cronos se trouvait désormais dans d'autres mains.
Ainsi la situation avait bien changé. D'une légère impulsion des poignets le souverain des ténèbres se leva.
-" Recevez ma gratitude pour tant d'informations... Murmura-t-il en descendant les marches tout en jouant avec le pendentif qui ornait son cou.
Ainsi le mystère reste encore entier et nul ne sait qui se cache derrière cette puissance."
Sa voix garder une douceur et un rythme toujours lent et régulier, on avait même l'impression qu'il s'écoutait parler. L'écho de l'endroit offrait un air solennel et impérial à sa présence.

Arrivée en bas, il fit un geste de la main l'endroit du titan pour qu'il se relève, son respect méritait d'être entendu et méritait l'attention du roi des lieux.
Le Monarque fit quelques pas, en observant le temple, en pensant, puis en prenant la parole.
-" Hélas, à mon plus grand regret je n'ai point d'informations capable d'abreuver votre ignorance quant à cet entité ! Mais à vous écouter la menace semble plus grande que le laissait penser mon imagination. Fronçant les sourcils il avait le souvenir d'avoir mis sur le sujet Kazuki. Nous devons nous montrer, Kazuki était chargé de cette affaire, et n'est toujours pas revenu. Souhaitons qu'il puisse nous apporter des informations, mais ta description Typhon nous montre là une certaine extravagance de la part de notre adversaire. Tâchons d'en savoir plus sur cette créature à la silhouette de femme et à la voix d'homme. "

Soufflant un instant, il reprit.
-" Tu as parfaitement agi Hypnos ! Typhon pourra nous apporter une aide intéressante pour la suite des événements. Quant au Labyrinthe, il m'est impossible de prendre une décision sans connaître nos forces en présence, et surtout la disponibilités de celles-ci. Nous devons mettre à mal l'entité qui nous nargue et dont la puissance est capable de faire trembler des forces divines. De plus, il n'appartient plus aux titans, mais l'affront ne restera sans doute pas impuni ! " Son ton devint plus dur sur sa dernière phrase.

Portant son attention sur le titan, le monarque poursuivit.
-" Tu ne souffriras pas de l'inconscience de tes compagnons. Si Hypnos t'a autorisé à le suivre je me dois de lui faire confiance. Levant ses yeux vers son trône il s'adressa à ses deux interlocuteurs.
Scarface est un individu dangereux ! Il possède grâce à son armure et son passé un lien avec les enfers. Le temps a fait de lui un guerrier redoutable... Son lien fait que ses agissements ne sont pas toujours en accord avec la volonté d'Athéna. Difficile de déchiffrer le motif de son désir de parler à Crios, savez-vous où il se trouve à l'heure qu'il est ? "
Demanda-t-il avec une certaine pointe d'inquiétude.

Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 21 Oct 2016 - 20:33

Hypnos écoutait silencieusement le Titan et les précisions qu’il apportait à son récit. Ses mots, précieux par leur pertinence et savamment choisi permettait d’ajouter les détails cruciaux à l’ébauche de cette grand fresque que leur débat peignait en ces lieux. Il précisât comme il l’avait fait lors de leur entrevue qu’il n’avait que faire du jugement de ses frères car, c’était par la faute de leurs propres actes qu’était venu la punition. Il apportât avec brio les précisions sur la créature qui leur avait fait ce cuisant affront lors de leur rencontre dans le labyrinthe. Il savait également pourquoi le cancer s’était présenté là-bas, pour manifestement parler avec Crios, la malheureuse victime de ses propos malveillant. Une autre nouvelle fit son effet, le royaume des Titans que les spectres avaient volontairement épargné, fut conquis suite à ce terrible quiproquo sans que l’on sache qui pouvait en être à l’origine.

Hypnos pour ne pas déranger Typhon dans son récit interpellât discrètement un garde et lui glissât quelques mots à l’oreille, après quoi, celui-ci parti au triple galop et sorti du palais. Ce fut au tour du souverain des enfers de parler, il les remerciât pour les récits qui lui permirent d’en savoir plus sur ce qu’il se passait au-delà des limites de son royaume. Malheureusement pour nous, il n’avait pas de réponse à nous fournir, la créature aimant s’envelopper de mystère. Il avait apparemment chargé le juge des enfers nommé Kazuki d’enquêter sur ces phénomènes. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il ramènerait très vite des informations sur ce qui déréglait l’ordre établi de ce monde. Hadès reconnu au fils de Nyx la justesse de son jugement en amenant le titan pour quelques explications et s’en remettant à lui pour sa coopération. Le divin monarque pris le temps de leur en apprendre sur le passé de Scarface, évoquant un lien avec celui-ci. Cette nouvelle fit se hérissé les cheveux du dieu du sommeil qui n’avait pas pardonné l’affront de chevalier saint. Le roi du séjour des mort leur demandât ensuite s’il savait où il pouvait se trouver. Hypnos reprit donc la parole pour lui répondre.


A mon grand regret, mon seigneur, je ne puis répondre à ce sujet. L’ayant vu ne pas être ciblé par l’attaque j’ai eu le doute qu’il puisse être impliqué, ce qui expliquerait qu’il fut épargner et me suis empresser de me rendre en sécurité avec notre invité pour nous préserver d’une éventuelle récidive.

Il détournât un instant le regard pour croiser celui du soldat qui était revenu, celui-ci avait bien réussi à inviter Setesh à se joindre à eux. Ils pourraient tous tiré au clair cette situation et un trait définitif pour que l’incident soit clos. Il devait y avoir un ordre qui avait échoué ou une erreur dans la chaine de commandement mais quelque chose avait créé cette escalade dramatique.

Seigneur Hadès, je me suis permis de faire appeler le spectre Setesh pour qu’on ait des explications sur la raison de sa venue chez les titans. Ainsi nous pourrons, avec le concours de Typhon, statuer sur les sanctions à appliquer et les mesures à prendre pour éviter qu’une telle débâcle ne vienne à se reproduire.

Il reprit en repensant à une de phrase du seigneur des enfers. Il voulait en savoir plus sur ledit Scareface et son lien avec les enfers. Savoir ce que voulait dire son suzerain lorsqu’il prononçât ces paroles. L’idée même qu’il puisse, d’une quelconque manière, être lié au royaume des spectres le faisait frissonner. Il voulait en avoir le cœur net.

Puis-je me permettre, seigneur, de vous demander de préciser le lien que le chevalier d’or du cancer a avec nous ? J’aimerai mettre le doigt sur ce qui lui donne une telle assurance, une telle arrogance et pourquoi il semble capable de résister au cosmos d’un dieu. J’aimerais savoir à quoi je m’exposerais si d’aventure, je venais à, de nouveau, croiser sa route.

Alors que le spectre de la putréfaction, Setesh se dirigerais bientôt vers le palais pour y rendre son rapport, le dieu du sommeil, lui, attendait la réponse de son seigneur sur ce qui rendait un saint d’Athéna aussi exceptionnel et peut être cela expliquerai pourquoi lui n’avait pas été la victime de cet attaque par l’entité maléfique. Il regrettait également que son frère ne soit pas là, les évènements s’enchainaient sans que quiconque semble avoir une emprise de quelque sorte que ce soit dessus. Il s’inquiétait également du fait qu’il se trouvait seul et pouvait lui aussi en être victime puisque apparemment les dieux ne faisaient pas exception.

C’est alors que la voix de Zeus frappât le palais de sa puissance, à moins que ce ne sois dans leur crâne qu’elle résonnait mais toujours était-il qu’à la vue de ses compagnons, Hypnos comprit que tous recevait le même message. Il semblait en savoir long sur la créature mais ne s’y attardât pas, laissant planer le doute mais, affirmant que celle-ci ne pouvait plus leur nuire pour le moment. Il parlât également des différents autres dangers qui les menaçaient ce qui n’allait pas pour rassurer le dieu du sommeil. Hébété, il jetât un regard pour observer la réaction de son seigneur sur ce qui venait de ce passé et ce qu’il conviendrait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 382


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Sam 22 Oct 2016 - 9:13

Plusieurs raisons nous avaient poussés, Hypnos et moi, d'atteindre ces lieux et de demander audience avec le Maître des lieux. Expliquer chacune d'entre elles, préciser les propos du dieu du sommeil, est une tâche presque aussi difficile que de subir l'attaque de cette entité. Ne pas oublier un détail qui aurait pu avoir une importance est la base de tout. C'est en tout cas ce que tu m'as appris, Samaël. Enfin... finalement, Hadès ne possédait pas d'informations précises sur cette entité, il explique même avoir ordonné à un certain Kazuki de s'occuper d'enquêter. *Ne sois pas surpris que le Seigneur des Enfers n'est que peu d'informations à nous révéler, voir aucune. Car son manque de connaissance sur le sujet est une découverte importante.* Une information cachée dans le mystère ? J'essaye de réfléchir à la question... Hadès est l'un des Olympiens les plus important, son rôle fait de lui un pilier de l'équilibre de ce monde. Mais, si même le suzerain des Enfers n'est pas au courant... Je ne comprends pas ! Il fait parti des dieux au pouvoir ! Il est le frère de Zeus, le Roi et... *La réponse vient d'apparaître. Malgré toute l'importance d'Hadès, il existe tout de même des déités qui lui sont supérieurs. Zeus n'est qu'un exemple, des divinités plus anciennes existent.* Les divinités premières possèdent elles aussi une connaissance supérieure à celle des différents Olympiens, c'est certain. L'intérêt de cette information confirme les propos d'Hadès : cette entité est bien plus dangereuse que nous l'imaginions.

Bientôt le sujet se met à changer, Hypnos ayant envoyé un garde en tant qu'émissaire auprès du Spectre à l'origine de cette débâcle dans le Labyrinthe, comme le dieu du sommeil l'explique lui-même. Ce dernier avance d'ailleurs une possible prise de réflexion au sujet de sanctions, m'intégrant dans ce processus au passage. Un étrange honneur que voilà... J'observe quelques secondes le garde, avant de poser de nouveau mes yeux sur la déité blonde. « L'origine de la présence de votre Spectre dans les terres des Titans est un … détail mineur face à ce qui a pu arriver ensuite face aux Titans. Quand bien même le Spectre est « considéré agresseur », je trouve que cela fait beaucoup de divinités déchues pour un seul combattant. Je ne suis qu'une épée, au service d'un désir, peut-être ne suis-je pas meilleur juge. » Je pose alors mon regard sur Hadès... La présence du frère de Zeus trouble mon esprit... Parler du désir, sans le nommer, de détruire le Roi actuel des Dieux, face au Suzerain des Morts pourrait m'apporter différents soucis... Je continue pourtant mon attaque envers les Titans. « Pourtant, voilà mon avis : il est difficile d'imaginer un monde d'Innocence et de Justice... si celui-ci était dirigé par les mêmes Titans qui ont pu agir au Labyrinthe. »

Ce n'est pas une question d'honneur, ce n'est pas une question de justice. La situation dans laquelle les Titans se trouvent ne me concerne pas... mais si je dois donner un avis, le voilà. De plus, soyons honnête... ce monde tourne autour d'une seule loi. Celle qui dit que le pouvoir appartient à celui qui peut le prendre et le conserver. *La loi du plus fort. Les plus petits poissons se font dévorer par les gros.* Et à chaque fois un prédateur plus imposant apparaît. Tel est le destin. Et ce nouveau prédateur, serait-ce cette entité ? Ou alors ce Scareface, qui arrive à inquiéter jusqu'à Hadès lui-même ? Dois-je seulement écouter ? Dois-je donner mon avis ? Non... cela serait inutile. Oui, sa présence au Labyrinthe, sa capacité à éviter la frappe de la créature ailée, sont deux éléments plus qu'intriguant. Pourquoi vouloir parler à Crios ? Venait-il dans une optique de combat ? Et si non, pourquoi serait-il là ? Alliance ? Crios aurait osé ?! Je continue d'écouter, pourtant, une partie de mon esprit commence à vouloir répondre à la colère de cette hypothèse. Il y a sûrement une explication... Il y a une explication à tout.

Puis, le ciel gronde... Un frisson parcours mon corps, tandis que je recule d'un pas. Cette puissance, cette autorité. Zeus ! Sa voix puissante écrase les barrières entre les dimensions, frappant même dans le domaine des Enfers. Je sentais, à nouveau, l'odeur de chair brûlée de mon corps originel, du corps du Dieu Faucon Horus, ou encore de ce corps suite à l'assaut de l'entité ailée. Bien entendu, j'essaye tant que bien mal de contenir cette violente rage, maintenant fermement mon poing gauche fermé. Les mots de Zeus, pourtant, se veulent totalement indicatif. Non pas sur la nature de cette créature aux larmes de sang... mais sur l'avenir qui se dessine. Des menaces attendent, dans l'ombre... Je devrais concentrer mon esprit sur ces mots... mais la voix, est plus forte. Elle déchire chaque morceau de mon âme, s'infiltrant dans les profondeurs de cet esprit, pour y remonter l'essence qui m'a fait naître. Je ressens ma respiration ralentir... perdre toute notion physique...

Ainsi je met un genou au sol, dans un symbole de respect pour les dieux présents... car Typhon se perd dans son âme, silencieux... tandis que Samaël ouvre les yeux.

La tête baissée, je garde le plus grand respect pour les divinités présentes. Je ne sais quel sentiment ressentir. L'inquiétude face à la réaction de Typhon, une étrange excitation de faire face au dieu qui domine le sanctuaire final du cycle du destin. Ce mélange d'émotions s'associe bien évidemment aux mots prononcés par le dernier fils de Cronos. Les menaces sont nombreuses... et se fixer sur un seul ennemi était une erreur. Il faut maintenant se concentrer sur les différentes possibilités que nous avons... J'inspire doucement, gardant ce visage baissé. Je dois remercier, j'imagine, l'Ichor qui coule maintenant dans mes veines... la puissance divine qui résonne dans mon âme et mes cellules. Que serais-je devenu, si je n'étais qu'un humain sans le soutien de Typhon face à Hadès ? La pression des lieux est tout de même difficile à supporter psychologiquement... elle s'associe à l'explosion émotionnelle de l'esprit de Typhon et à la voix de Zeus, le tout résonnant au point de rendre ma tête douloureuse. Mais je me dois de reprendre la parole.

Non... je ne dois rien dire. Ils comprendront en observant la transformation de mon aura. Maintenant, pour eux, je suis l'hôte de Typhon... la parole doit m'être donnée.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7416


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Sam 29 Oct 2016 - 0:59

Le spectre d'Anubis marchait avec fermeté. Silencieux, il ne prêtait aucune attention aux gardes, ceux ci se contentant de lui ouvrir les portes à son passage. Le palais d'Hadès. Voilà le terminus pour ceux qui venaient en Enfers. Ici, le lieu était si solennel que cela pesait lourdement sur les épaules des humains qui venaient à s'y rendre. Cela ne l'avait toutefois pas empêché une fois d'y ramener une offrande destinée à Perséphone, offrande ayant la forme d'un chameau. Mais cette fois ci, trêve de plaisanteries et de cadeaux exotiques, trêve de panique, Hypnos n'ayant pas, contrairement à Perséphone l'autre fois, lancé un ultimatum, non, ici il n'y avait plus que le devoir. Et une odeur de whisky bon marché issue des placards du juge du Garuda. Ayant pris soin de s'être débarrasser de la bouteille après l'avoir vidé, il avançant sans trembler et ouvrit les portes qui menaient alors à la salle du trône. Celle ci, majestueuse et sombre, dépourvue de toutes décorations ostentatoires, se voulait impressionnante, témoignant de l'autorité du maître des lieux. Setesh vit alors la présence d'Hypnos, celle de Hadès ainsi qu'un troisième larron qui lui était inconnu et qui avait alors le genou au sol, la tête penchée vers le sol. Le spectre d'Anubis s'avança alors jusqu'à ses dieux puis s'agenouilla lui aussi, posant poing au sol et le visage baissé, restant stoïque malgré leurs charismes. 


"Setesh, spectre d'Anubis et étoile céleste de la Putréfaction à votre service, Votre Majesté!"



Il s'était, bien entendu, adressé à Sa Majesté Hadès, même si c'était le seigneur Hypnos qui l'avait convoqué. Après tout, il était le Monarque suprême des Enfers, et ne faisait donc qu'appliquer le protocole. Il ne restait alors plus qu'à voir ce que les dieux attendaient de lui. Le punir? Sans doute. L'interroger? Probable. Lui confier une mission? Peut être. Si tel était le cas, il espérait cette fois avoir plus de détails que la dernière fois. D'ailleurs, tandis qu'il y repensait, il avait ressentit plusieurs présences au labyrinthe. Etant donné qu'il n'avait pas encore vu Kazuki pour son rapport, c'était alors peut être pour cette raison qu'il avait été convoqué. Quoiqu'il en soit, il n'avait plus rien à dire, se contentant d'attendre pour obéir aux ordres de ses dieux.

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Mar 8 Nov 2016 - 18:24

Le mystère semblait ne posséder aucune clé capable de l'ouvrir. Le seigneur Hadès s'amusait de cette situation. Evidemment, il avait en horreur l'idée d'être incapable de trouver la solution. Mais il savait que cette situation n'allait pas durer, il s'en faisait le serment ! Il maudissait cette temporaire souffrance du à sa réincarnation trop rapide. Debout, immobile, pensif, le monarque réfléchissait. Il écoutait ses interlocuteurs avec une certaine nonchalance, même si, à vrai dire la mention du saint d'or l'intriguait. Une mention qui soudain fut bousculer par l'apparition dans sa cervelle de son épouse, Perséphone. Avait-elle de son côté réussie à abattre à la malédiction d'Aphrodite l'empêchant d'aimer ? Il craignait le pire. En attendant, il devait s'occuper, l'histoire des titans lui semblait être au fond une querelle banale comparé au danger planant actuellement sur son Royaume.

Hypnos ne savait pas ce qu'il était advenu de Kazuki, ainsi, Setesh arriverait en tenant dans sa main l'unique espoir de l'informer. Soudainement, une voix déchira la beauté des enfers. Zeus en personne ! Le seigneur en souriait, il détestait ce genre d'intervention. Pourtant elle s'avérait précieuse. Toujours autant impassible, le dieu des enfers était quelque peu perturbé. Il serrait le poing, à en saigner même. Le titan ne s'était pas relevé, il s'agissait là d'un curieux personnage. Il se dégageait de lui une espèce de trouble étrange, parfois il semblait posséder une puissance incroyable, qui s'éclipsa lentement ensuite. L'annonce de Zeus ne modifia guère sa vision de l'avenir, peut-être simplement voyait-il là la chance de gagner un peu de temps et d'en profiter pour remettre de l'ordre dans son esprit encore fragile. Retrouver la merveille de son âme, voilà bien là un ardent désir encore inaccessible, Perséphone où es-tu ? se demandait-il, en songeant à ce qu'il allait répondre à Hypnos concernant le saint du Cancer.

-" Le chevalier d'or du cancer possède une âme loin de posséder les vertues que l'on prête d'ordinaire à ceux de son rang. Bien au contraire, il est fait d'un sang plus proche d'un spectre que d'un chevalier. Hélas, le destin l'a trompé... Et en a fait quelqu'un capable de posséder un pouvoir digne de résister à des dieux..." Au fond, il était assez perturbé par cette présence, quelque chose en lui le gêné, mais quoi ? Le seigneur était incapable de le dire. Il s'approcha de son trône, le pas feutré: -" Je dois encore en savoir plus, néanmoins, je n'ai guère eu le temps pour le moment. Méfions nous de lui. En attendant, les propos de Zeus ne sont guère faites pour nous rassurer. " Il prit place, sereinement, l'ignorance pour l'instant était son ennemi. Il devait cela à sa négligence face à son receptacle. Trop tôt ! Mais il n'avait guère le choix.

-" Setesh ! Sais-tu où se trouve ta Maîtresse ? demanda-t-il en se disant que le reste de l'interrogatoire serait poser par Hypnos. Titan, quant à toi, sache que tu peux rester par ici, tu dois savoir que je n'offre guère ma confiance facilement, alors tâche de te conduire de la sorte qu'il me soit impossible de ne pas de te l'accorder, en attendant, je réfléchirai à ce qu'Hypnos et toi m'avaient conté." Le monarque pianotait sur les bras de son trône, en fermant les yeux. Il devait au plus vite retrouver ses facultés, sa mémoire... En attendant, il allait avoir l'obligation de faire avec ce qu'il avait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hypnos
Dieu du Sommeil
avatar
Messages : 174


Caractéristiques
Vie Vie:
250/250  (250/250)
Cosmos Cosmos:
257/277  (257/277)
Armure Armure:
525/580  (525/580)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 30 Déc 2016 - 14:17

Pour les infos sur le chevalier du Cancer, il faudrait faire sans, se dit le dieu du sommeil alors qu’il écoutait attentivement son suzerain évoquer à demi-mots un lien entre le chevalier d’or et le royaume des enfers. Définitivement il restait un halo de mystère que le sombre monarque semblait, à dessein, vouloir conserver mais, tel était sa décision et en aucun cas elle ne pouvait être contesté par un simple vassal. Quel pitié de se dire qu’on n’est pas prêt de trouver une cure au cancer… se dit la déité jumelle en camouflant les sentiments que cette déception provoquait en lui.

Entre temps, le spectre répondant au patronyme de Setesh était arrivé et présentait ses hommages à l’assemblé, en insistant plus auprès d’Hadès que d’Hypnos mais, il n’en prit pas ombrage. De toute manière il y avait surement dans l’assemblé qu’il  avait rejoint, une présence qui dénotait un peu, pouvant dérouter bien dans guerrier des enfers. La vue d’un Titan dans le sanctuaire des morts présentait tous les symptômes de l’incongruité.

Le seigneur du royaume des morts s’adressât au nouveau venu pour lui demander s’il savait ou se trouvait sa dame tout en prévenant poliment que le titan devrait mesurer ces actes le temps qu’il restait l’hôte du royaume des enfers. Se tournant vers le fidèle serviteur des enfers, Hypnos l’interpellât.
 
Te voilà donc Setesh ! Fit le frère de la mort d’un ton fort imposant le respect.
 
Se tournant vers le seigneur des enfers, il inclinât la tête avant de reprendre la parole.
 
Comme vous avez déjà pu le constater majesté, tant dans sa tenue que dans ses mots, le Titan qui répond ici à mon invitation, n’est pas du même bois que ceux qui ont insulté ma personne dans les profondeurs de leur immonde labyrinthe. Je réponds donc de lui et souhaite qu’il ne soit en aucun cas victime du zèle de certains guerriers.

Se tournant vers Setesh, il reprit.


Typhon est ici mon hôte et ma volonté est tel que toute agression contre lui sera perçu comme une agression contre moi et ce, jusqu’à nouvel ordre.
 
Afin d’entériner les informations donner et pour être sûr que Samaël puisse bénéficier d’un sauf-conduit dans le séjour des morts, Hypnos concentrât son cosmos dans sa main, une lueur dorée et bienfaisante, comme un rayon de soleil qui vient réchauffer le cœur dans une froide journée d’hiver, illuminât sa paume. Bientôt il en sortit une plume de paon dorée reliée à une chaine d’or fin qui rependait le cosmos reconnaissable du dieu du sommeil.

Approchant du titan, le fils de Nyx lui remit se pendentif qui assurerait sa sécurité dans le royaume. Ceci fait, il reprit en direction de Setesh la suite attendu du ce sommet auquel il venait d’être convié.
 
Alors, spectre ! Peux-tu nous éclairé sur ce qui fut la raison de ta venue dans le royaume des titans, ton agression qui menât, je l’espère indirectement, à la mienne ? Qui t’à envoyer là-bas et pour quel raisons ? Tu en profiteras pour nous donner quelques infos sur les troupes infernales et ce qui c’est décidé.
 
Hypnos n’avait pas oublié que depuis son retour, il n’y avait que très peu d’informations qui lui étaient parvenu et qu’il n’avait aucune idées des informations que son divin sommeil avait pu lui faire perdre. Il souhaitait certes faire la lumière sur les évènements récent mais,  ne perdait pas de vue la nécessité d’en savoir plus sur le contexte actuel, que ce soit à l’échelle du royaume ou des autres. Lui qui se voulait diplomate, n’avait aucune armes pour y parvenir ou même intervenir efficacement.
Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 382


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 30 Déc 2016 - 15:17

L'âme du Titan semble s'être endormie, harcelée par des douleurs psychologiques puissantes. La vérité est que Typhon, actuellement, s'en caché dans les tréfonds de son être, laissant le soin à Samaël de terminer cette audience. Pour l'être humain à l'âme et au cosmos titanesque, il est difficile de bien se situer actuellement, dans cette assemblée de pouvoir. Hadès... frère aîné de Zeus et Poséidon, Roi des Enfers et Empereur des Ténèbres. Un personnage puissant, une entité représentant l'équilibre de toute chose. À ses côtés, le frère de la Mort, le Maître incontesté du Sommeil, fils de Nyx, Hypnos. Une autre entité, dont le royaume a toujours été... un lieu important pour l'habitant du désert. Puis, il y a ce troisième personnage, ce nouvel acteur dans cette pièce. *Setesh...* Le nom résonne dans l'esprit de l'humain, qui semble plus se concentrer sur la signification du nom de ce Spectre que sur la raison de sa présence. Oh, bien entendu, savoir les raisons qui poussèrent cet homme à rejoindre les terres des Titans reste important... mais ce nom résonne, encore et encore. Comme il a déjà pu l'expliquer à cet hôte divin, Setesh est une des identités d'un dieu important des croyances de l'Égypte Antique. Le dieu Seth, considéré comme une déité maléfique, mais dont la présence est nécessaire. Un être du conflit, maître des sables et des orages. Adversaire naturel d'Osiris et d'Horus, les égyptiens avaient pourtant une seconde vision de lui. Une image que beaucoup oublient. Le dieu Seth représentait, aussi, la puissance. Une image qui se voulait complémentaire avec l'aspect d'ordre d'Horus. De plus, il restait le seul capable de défense Râ contre le serpent de la nuit, Apophis...

Mais ce qui interpelle le jeune homme, reste son propre lien avec Seth. Et le nom du Spectre l'oblige à voyager dans des souvenirs. Des textes, des histoires racontées par sa mère. Le conflit, la manipulation, armes de Seth, étaient ce qui avaient fait naître le clan de Samaël, durant l'antiquité. Mais maintenant, ce clan se limitait à une seule personne... Lui, l'hôte de Typhon. Enfin, qu'importe.

Pour le moment, les yeux toujours sur le sol, Samaël écoute les propos de l'Empereur ainsi que de son vassal aux yeux d'or. La confiance d'un dieu aussi puissant... pense t-il réussir à l'avoir un jour ? Pour l'instant, il ne pouvait avoir la réponse. Mais, un accord n'est jamais simple après tout. Et c'est en levant les yeux, que le jeune homme accepte doucement le présent du dieu du sommeil entre ses mains, laissant alors entendre sa voix. À ce moment, celle-ci semble plus douce que la voix du Titan. « Excellence... je ne vous décevrais pas. » Il parle ainsi à l'Empereur, avant de préciser les faits. « Acceptez mes excuses de faire face à vous actuellement. Mon nom est Samaël Sirbonis, hôte du Titan Typhon et, lui comme moi, garderons précieusement ce trésor... ainsi qu'un respect pour les forces infernales. Merci pour votre confiance, Seigneur Hypnos. » Il conclut alors sa phrase, restant un genoux au sol tout en glissant le pendentif autour de son cou. Son regard se pose alors sur la plume, avant de quitter des yeux l'objet.*Setesh...* Et voilà que le nom résonne à nouveau, tandis qu'il observe maintenant ce Spectre.

Son regard commence déjà par suivre la silhouette formée par le surplis. Spectre d'Anubis... Avouons le, cet homme possède un lien particulier avec l'Égypte. *Ainsi voici le visage de celui qui est la raison de la disparition radicale de la population de Titans. Tu m'entends, Typhon ?* Il ne répond pas... Non, cette fois il ne répondra pas. Le producteur d'opium – et d'autres drogues en tout genre, n'hésitez pas à vous fournir chez Samaël – continue alors son observation et sa réflexion. Sans considérer la puissance du cosmos, le jeune homme ressent, clairement, la différence de niveau qui existe entre eux. Plusieurs fois le marchand s'était approché de personnes plus violentes, puissantes, que lui... mais le grand point qui diverge est que ce Setesh... ne doit plus rien avoir d'humain. Ce n'est pas une vérité, cela ressemblerait plus à une hypothèse. Mais c'est ainsi. Pour le moment, le jeune homme ne peut pas aller plus loin dans sa réflexion, il ne peut ni observer pleinement le regard – écarlate, semble t-il – de ce combattant, ni même lui parler seul à seul. Mais de toute façon qu'aurait à dire Samaël. À part peut-être...

Vous faites honneur à votre nom... en participant à un tel massacre. Mais, maintenant, l'heure n'est plus à la réflexion, mais à l'écoute. Car, en tant que représentant des Titans... les informations données par Setesh pourraient être intéressantes.

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7416


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 30 Déc 2016 - 19:04

Le spectre restait figé, attendant que l'on s'adresse à lui pour faire le moindre mouvement. Il ne réagit même pas lorsque Hypnos l'apostropha, se contentant de rester immobile en attendant la suite. C'était à peine si il se permettait de respirer. Il entendait son Maître parler du chevalier d'or du Cancer et cela piqua la curiosité de Setesh. Alessio l'avait questionné sur le dit sujet auparavant, et le spectre d'Anubis s'interrogeait sur le fait que ce chevalier intriguait autant les dieux infernaux et un juge. Mais les pensées du serviteur des enfers furent rappelées à l'ordre au moment où Hadès lui même s'adressa à lui. Sans sourciller, resta toujours dans la même position, il répondit immédiatement avec respect. 

"Malheureusement je l'ignore, Majesté. La dernière fois que je l'ai vue, c'était ici même, me congédiant tandis que vous vous éveillez." 


Il s'avéra par la suite que l'inconnu dans la salle du trône était un titan. Setesh n'avait rien à redire, si sa présence était autorisée en ce lieu sacré, alors c'est qu'il devait être différent, très différent même, de ceux qui avaient eu le malheur de croiser son chemin. Et si il venait à être indigne de la confiance de Sa Majesté Hadès, il allait de soi que son sort était tout tracé. En tout cas, ce dernier semblait être apprécié, très apprécié même, par le Seigneur Hypnos qui souhaitait qu'aucun mal ne lui soit fait.

"Votre volonté sera respectée, Seigneur Hypnos." 


Toujours la tête baissée, il promettait ainsi au dieu du Sommeil que son protégé ne risquait rien. Il aurait été sans doute plus judicieux de le dire aux juges, c'était eux après tout qui géraient les troupes, mais au vu du "caractère" actuel des spectres, le titan ne risquait de toutes manières pas grand chose. Setesh commençait toutefois à s'interroger sur la nature exacte de leur relation, étant donné le cadeau que fit Hypnos au titan. Un pendentif créé de sa propre main. Voilà un insigne honneur que peu au monde pouvait se vanter. C'est alors que le fils de Nyx se tourna vers lui, avec une étonnante sévérité. "Spectre". Voilà comment le dieu l'avait interpellé. Depuis le temps qu'il servait les enfers, Hypnos savait pertinemment qui il était. Cela n'augurait décidément rien de bon pour le spectre d'Anubis. De toutes évidences, il s'était rendu sur les terres des titans et son passage là bas s'était visiblement mal passée. 

"Bien sûr, Seigneur Hypnos. J'ai été envoyé au Labyrinthe de Cronos par Kazuki Silfrid, Juge du Garuda. Tout ce que celui ci m'a dit, c'était que Skeith, spectre du Zombie, m'y expliquerait les objectifs de ma mission. Seulement... Skeith n'est jamais venue là bas. Etant donné que je sers Sa Majesté Hadès depuis plusieurs millénaires maintenant, et que la plupart des missions qui étaient les miennes, si ce n'est quasiment la totalité, consistaient à éliminer ou détruire les ennemis des Enfers, j'ai fait ce que l'on attendait de moi." 


La réputation de chien fou hargneux de Setesh n'était pas usurpée. L'envoyer dans un territoire sans lui préciser clairement ses instructions revenaient clairement à pointer un missile sur une cible. Le spectre d'Anubis était réputé pour être parmi les plus cruels et violents, cela ne pouvait que se résoudre par des pertes et fracas. 

"Sachez également que j'avais déjà croisé précédemment des titans sur Ithaque et notamment Océanos. Comme je l'avais expliqué à Sa Majesté Hadès à mon retour, Océanos s'était montré clairement dédaigneux et irrespectueux envers l'armée des enfers, ignorant totalement notre présence à moi et à Lenalee. Avant que je ne l'abatte, il m'a révélé qu'il estimait que nous n'étions pas une menace, sous entendant que l'armée de Sa Majesté Hadès était trop faible pour les inquiéter. Mais cela n'était que les premiers signes m'indiquant que les titans sont un clan à la dérive et ne méritant, à mon humble avis, que de retourner au Tartare." 


Le spectre, toujours figé dans la même position, le poing toujours au sol et regard face au sol, fit une légère pause avant de reprendre.


"Il faut que vous sachiez que la première titanide que j'ai rencontré là bas était Mnémosyne. Et en venant à ma rencontre, celle ci m'a dit, je cite :'Maison Damnémosyne Titans! Spectre prouf prouf!!"' avant de me préciser qu'elle était soi disante amnésique. Je doute de ce dernier fait car elle était toujours en mesure d'user de ses pouvoirs de titanides... Quoiqu'il en soit, entre l'attitude d'Océanos vis à vis des spectres et le comportement de Mnémosyne, je n'ai pour le moment qu'une bien piètre opinion des titans. Après que j'ai tué la malheureuse qui se plaignait d'avoir été foudroyée, les titans se sont rassemblés autour de moi et d'un inconnu pour nous abattre. Etant donné qu'il est plus difficile de restaurer un surplis que de revenir à la vie pour moi, j'ai préféré renvoyer mon propre surplis aux Enfers pour faire face sans protection à Prométhée qui m'a achevé toutefois avec difficultés." 


Setesh laissa un nouveau moment de répit pour que ses maîtres puissent prendre en compte les faits qu'il venait de leur rapporter. D'autant qu'il en avait encore bien d'autres à leur révéler. 

"Concernant les armées des Enfers, je me dois d'être franc et de vous partager mon inquiétude. Dans le passé, les spectres étaient craints de tous et à raisons, ceux ci étant alors prêts à tout, quitte à user des pires stratagèmes, ou provoquer les pires atrocités pour accomplir la volonté de Sa Majesté Hadès. Hors actuellement, le nombre de spectres qui sont dénués de scrupules et de bons sentiments est faible. Bon nombre d'entre eux ont tendances à se ramollir, laisser parler leur coeur, ce genre de choses... J4ai parfois même plus l'impression de côtoyer des saints d'Athéna que de véritables spectres! Il suffit de voir que le Seigneur Thanatos avait entrepris d'abattre les spectres de ses propres mains pour constater ce triste bilan. Moi même, je dois l'admettre, avait commencé à m'affaiblir, ayant sans doute trop côtoyé Lenalee,  et je ne remercierais jamais assez Thanatos pour m'avoir reforgé mes crocs, le dieu de la Mort ayant même dû s'y reprendre à deux fois pour me tuer lorsqu'il m'a attaqué. Je vous parle ainsi et admet même ma faiblesse passée car j'ai un fait important à vous rapporter, un fait bien plus grave...." 


Le ton devint plus grave, montrant qu'il s'agissait là d'un sujet pour le moins délicat. 

"Il s'agit de Kazuki Silfrid. Dans le passé, il m'a intégré de force dans ses troupes, moi qui était un spectre à la puissance équivalente à celle d'un des Juges des enfers. A cette époque, il était possédé par une haine féroce qui le consumait, et cela se ressentait dans ses paroles et dans son attitude. Hors ses derniers temps, il s'est fortement adouci je le craint. Je me suis même opposé directement à l'une de ses décisions en tant que forgeron,  et en réponse il a à peine montré les crocs. Quoiqu'il en soit, il y a de quoi se poser des questions quant à un tel changement chez lui. Et certaines sources m'ont rapportés des rumeurs pour le moins inquiétante, au point de vous les rapportez. En effet, il semblerait qu'il soit devenu proche, trop proche, de la chevalière du lion d'Athéna... Je ne sais comment elle s'appelle, mais je dois avouer que cette femme a un certain charme... Si Kazuki ne s'était pas adouci au point de m'en inquiéter, je ne me permettrais pas de vous ennuyer avec ce genre de rumeurs, mais comme on dit, toute rumeur a un fond de vérité et le fait qu'un juge des enfers change son caractère de la sorte est suspect." 


Setesh avait dit tout ce qu'il avait sur le coeur. Restait à voir maintenant comment ses dieux allaient prendre la chose, mal sans doute. Quoiqu'il en soit, il restait toujours figé, n'ayant pas fait le moindre mouvement hormis de parler, et attendait ses instructions, en bon serviteur.

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Dim 8 Jan 2017 - 16:32

Des maux de tête électrisaient le crâne du Monarque. Sur son visage cependant rien ne montrait sa douleur. Bien sûr, cela l'inquiétait, mettant à mal sa prise total sur le corps de son réceptacle. Qu'il soit maudit celui là ! Se disait-il avec rage.
De toute manière il avait bien conscience qu'avoir voulu prendre place aussi vite l'exposait à de telles soucis.
Et puis, en agissant ainsi, il avait aussi connaissance que sa mémoire flancherait dans certains domaines.
Hypnos interrogea Setesh, et le Titan vint à révéler une facette de sa personnalité en laissant place à l'humain. Intéressant se disait le seigneur des Enfers !
Néanmoins, ne plus avoir de nouvelles de son épouse l'agaçait, encore plus lorsque même son plus serviteur se voyait dans l'incapacité d'en offrir. Il avait le souvenir de sa folie, et espérait qu'elle n'est pas une nouvelle fois commis d'actes pouvant mettre en péril leur relation. Bien sûr le sentiment envers elle était forgé pour l'éternité dans son coeur, et toujours il lui pardonnerait même dans les pires situations.

Le spectre prit alors la parole pour tout dire, franchement, ne cherchant guère à déguiser ses pensées et ce qu'il savait. Le pire dans les révélations ? Certainement la fin et l'inquiétant changement de caractère de Kazuki. La raison ? En y pensant son coeur se mit à battre. Comment pouvait-il reprocher l'attaque du flèche de passion. N'en fut-il pas victime jadis ?
Malgré cette pensée, il fallait reconnaître que cela était un problème à résoudre au plus vite afin d'éviter quelconques retournements de situations.

Fermant les yeux, un sourire sur les lèvres, l'empereur des Enfers prit la parole en faisant face aux conclusions de Setesh.
-" Qu'il est désagréable d'entendre des mots portant ce masque de pessimisme ! Pourtant elles portent l'espoir. Thanatos était en charge de s'occuper des spectres et de leur conduite. Souhaitons pour qu'il parvienne à redonner à l'armée infernale ses titres de noblesses.... Hypnos, sais-tu où en est ton frère et ce qu'on apporté ses investigations ? Et si jamais, rien n'évolue convenablement, nous agirons !" Et puis, il espérait bientôt l'apparition d'une Prêtresse capable de redresser la situation.

-" Quant à Kazuki, sais-tu si sa relation avec cette guerrière serait capable de détruire sa loyauté pour les enfers ? " Demanda-t-il avec un brin de naïveté.
Enfin il porta son attention sur le titan. Ou plutôt le porteur de l'âme. Il devait sans doute connaître des choses à savoir, et un avis à prendre peut-être en compte. Puis son comportement méritait qu'il soit écouté.
-" Dis moi Samaël, qu'as-tu à dire ? Ton apparition n'est pas anodine j'en suis certain. Sois sans crainte, et parle comme si devant toi se trouvait ta famille."


Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 382


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Sam 14 Jan 2017 - 11:23

*Cette impression n'était donc pas infondée...* Voici la première pensée du marchand, qui écoute, visage en direction du sol, agenouillé. Et ce raisonnement naît de certains mots du Spectre céleste. « Quelques millénaires ». Ainsi leur appellation n'est pas un mensonge, une simple formalité. Hadès possède une armée de morts capable de marcher sur le monde des vivants.Une information importante... mais qui sera gâchée, bientôt, par les premières explications du combattant. Sa première cible de cette tirade assassine est Océanos. Dans l'esprit mortel de Samaël, ce Titan pouvait ressembler à un vieillard, aux sentiments, selon les légendes, bienveillants, et patientant dans les profondeurs océaniques. Mais, outre le fait que le marchand ne s'est jamais attardé sur les légendes, cette image s'est rapidement brisée pour montrer un titan, qu'importe son visage, qui ne semble pas être fait pour la diplomatie. Les premiers propos d'Hypnos avaient élevé cette image... mais les mots du Spectre précisent ce sentiment. *Quelle est là.... route qu'empruntent les titans ? Que veulent-ils faire ? S'ils souhaitent une guerre dans laquelle ils seront humiliés, le chemin est tout tracé.* Dédaigneux et irrespectueux, ne pas accepter le potentiel d'une armée... cet Océanos ne doit pas être un diplomate, car il oublie chaque règle de cet art politique. C'est en tout cas la pensée du marchand, qui continue d'écouter les explications du spectre... s'empêchant en même temps de cacher son visage derrière une de ses mains, en signe de désespoir. *Le clan est à la dérive... et faible... ce spectre confirme ceci...* La voix de Typhon résonne dans l'esprit de Samaël, ce dernier acquiesçant mentalement, content d'entendre de nouveau cette parole intérieur dans son esprit.

Mnémosyne... titanide de la mémoire. Voici la seconde cible de Setesh et... quelle cible ! Oh, pas sur ce qu'elle représente dans la mythologie, non ce qui fait tiquer le marchand – et en même temps désespère le Titan – est ce comportement bien étrange. Étrange ? Une personne qui ne fait pas de diplomatie et enfin, une folle. *Je pense que vos histoires d'incestes sont allées un peu trop loin, Typhon. Spectre prouf prouf...* Le Titan ne répond pas, ou plutôt répond par un simple bougonnement dans l'esprit du marchand. Ainsi, ce sont eux qui ont dirigé le monde à une époque ? Que souhaitent-ils maintenant ? Cette question reste sans réponse pour le moment... mais le Titan Typhon, arme de Gaïa et porteur de la vengeance d'Horus... commence à douter... grandement. Un autre membre de la famille vient s'ajouter dans la conversation... Créateur de l'humanité, Prométhée est présenté par Setesh comme celui qui l'a vaincu... avec « difficulté bien que le surplis du spectre ne soit plus présent ». Cette fois, Samaël ne peut contenir un soupir désolé et désespéré. *Tes frères, sœurs et neveux auraient dû rester dans les geôles de ton père dès la Titanomachie... Avec la présentation houleuse faite par ce Setesh, je doute que le Seigneur Hadès en restera là.*

La suite de la discussion ne concerne plus les Titans, mais elle laisse ainsi du temps au mortel de réfléchir, tout en écoutant tout de même d'une oreille attentive, à la situation. Malgré le portrait dressé par le spectre sur certains de ses compagnons, le mortel est certain de la supériorité que cette nation possède sur celle des Titans – mais qu'elle est la puissance des différents combattants, tels les guerriers d'Arès? –. La preuve est l'état dans lequel se trouvent actuellement une grande partie des Titans. Mais ce sont en tout cas des éléments que le marchand intègre dans son esprit, des souvenirs qui pourront toujours lui être utile... Il ne faudrait pas trop montrer de gentillesse dans un tel environnement, mais le mortel est loin d'avoir les mains propres, en cela il est rassuré. Suite à ce rapport sur les forces militaires global, le spectre d'Anubis revient sur un être en particulier. Kazuki Silfrid... Encore un nom dont il faudrait se souvenir. Mais ce dernier semble au centre d'une rumeur ainsi que d'un étrange changement de comportement aux yeux de Setesh. *Je peux comprendre ses doutes... Il n'y a rien de plus étrange qu'une haine qui s'efface. N'est-ce pas... mon cher Typhon ?* La haine n'est pas un sentiment que le marchand a beaucoup ressenti... mais le désespoir de la rage de l'Arme de Gaïa fascine encore Samaël. Passion et désespoir...

Suite à cette présentation, c'est au tout de Hadès de donner son propre ressenti sur la masse d'information qui a pu être avancée. Les faibles d'esprits se seraient déjà enfuis face aux explications de Setesh, bien trop nombreuses pour eux... mais le Suzerain des Enfers reste la divinité principale de ce lieu et, au vu du comportement d'Hypnos au moment de lui faire face, de l'appeler, il dirige au moins le divin du sommeil. Lorsque le monarque commence à parler à Samaël, ce dernier ferme les yeux, écoutant les mots du maître des lieux. Quand, enfin, il l'invite à donner son avis, les lèvres du marchand s'animent, répondant tout en restant immobile. « Je vous remercie de m'offrir la parole... Je parle en mon nom et au nom de Typhon pour présenter, tout d'abord, des excuses. Faire parti de ce clan, dans mon cas, et être en partie liée génétiquement à ce groupe, est un fardeau que Typhon et moi portons, à l'heure actuelle. » Il n'a pas besoin de demander la permission à Typhon pour dire de telles choses. Pour le moment, les pensées du Typhon sont sensiblement proches, bien qu'il se contente plutôt d'observer une vérité : ils ne sont pas assez puissants pour me redonner mon éclat. « Les propos de votre représentant et combattant, Setesh, font écho à la situation dont j'ai pu être en partie témoin – je ne suis arrivé qu'après la mort de ce clan à la dérive - et que le Seigneur Hypnos a pu conter face à vous. La situation est, selon moi, claire, Souverain Hadès... » Le ton reste assez sobre, preuve que le marchand prend l'affaire avec un certain sérieux et qu'il tente de réfléchir aux choses en étant un spectateur extérieur, donc avec le moins de moyens possibles. « Les Titans ont fait preuve d'un manque certain de diplomatie.  Cet art demande à accepter, à comprendre, le potentiel de possibles ennemis... et ils ont totalement ignoré cela. Surtout Océanos et Crios qui a insulté le Seigneur Hypnos... »

Le marchand s'arrête, rythmant ses paroles par quelques silences avant de reprendre, tout aussi sobrement et sérieux. « Ainsi, toujours selon ma propre expertise, il serait intéressant, pour vous, de profiter de l'ascendant que vous avez sur eux. Cet assaut, nous l'avons bien compris, n'était pas une réelle déclaration de guerre de votre part. Mais leurs actes, ainsi que leurs paroles, semblent être emplis de manque de respect et de haine, si je me fis aux propos que le Seigneur Hypnos m'a rapporté. À mes yeux, les Titans  sont une épine... et il serait important de la retirer le plus vite possible. Sachez, aussi, que je me désolidarise de leurs prochaines actions et je suis prêt à porter un message, qu'importe lequel, jusqu'à eux. » Certains pourraient considérer les mots de Samaël, porteur de Typhon, comme durs, même qu'il soit considérer comme un traître. Mais le marchand utilise les armes et les informations qu'il possède face à lui.

Parfois la trahison est le seul moyen que l'on a pour survivre aux bêtises des autres...

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7416


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Sam 14 Jan 2017 - 21:58

Le monarque des Enfers semblait mécontent des nouvelles qu'il lui rapportait, et il y avait de quoi. Entre l'état général de l'armée infernale et le juge du Garuda qui se ramollissait avec le temps, le fait de n'avoir su lui répondre quant à l'endroit où se trouvait sa Reine ne pouvait faire plaisir à son dieu. Le spectre qu'il était restait toujours immobile, toujours penché vers le sol, le poing à terre, se contentant d'écouter  Sa Majesté Hadès. Le Seigneur Hypnos semblait songeur, perdu dans ses pensées, sans doute inquiet par rapport à ce qu'il lui avait révélé. Setesh savait, dans l'ensemble, ce qu'il s'était passé après sa mise à mort au Labyrinthe des Titans, et que le dieu du Sommeil avait dû se salir les mains en achevant Prométhée. Quoiqu'il en soit, le Monarque des Enfers souhaitait savoir si l'état de Kazuki était d'une gravité telle que sa loyauté pouvait être susceptible  d'être brisée. Le spectre d'Anubis répondit alors avec franchise et respect. 


"Pour ce que j'en sais et j'en ai vu, cela ne commence  qu'à peine à l'influencer. Il a été féroce sur le champ de bataille lors de l'assaut contre Arès et ses berserkers, et sert toujours les Enfers malgré des absences inexpliquées jusque là. Il est encore temps de le sauver et le remettre sur le droit chemin qui doit être celui de tout spectre, tout comme le Seigneur Thanatos l'a fait avec moi en me rappelant le spectre impitoyable et  que j'étais à l'origine. Soyez certains Votre Majesté que je ferais tout pour que Kazuki Silfrid vous reste loyal, même si cela venait à causer ma perte. Tel est mon devoir en tant que spectre faisant partie de ses troupes." 


Setesh avait tout dit. Sa vie, son existence, n'avait de sens qu'en servant les Enfers. Avec le temps, son esprit avait quelque peu déraillé pour en faire le fou de la Reine qu'il était devenu, mais il n'en restait pas moins l'un des guerriers d'Hadès les plus féroces et les plus fidèles malgré ses frasques. Et si pour l'intérêt de son Maître il devait s'opposer à Kazuki pour le remettre dans le droit chemin, il le ferait sans hésiter. Mais pour l'heure, il était à ce "Samaël" de parler. Celui ci était effectivement lié à ce clan de titans dégénérés, et s'en excusait, ayant visiblement honte d'être lié à eux d'une manière ou d'une autre. Le spectre d'Anubis n'allait certainement pas lui jeter la pierre pour cela. Il avait beau se remémorer les différentes fois où il avait croisé récemment les dieux déchus, Setesh n'arrivait rien à en tirer de positifs pour eux. Au contraire, ils n'avaient montrés qu'une chose, que leur place n'était plus là. Et les paroles de Samaël allaient clairement en ce sens. Restait à attendre ce qu'allait en dire Sa Majesté Hadès. 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Mar 17 Jan 2017 - 19:07

Le monarque était curieux de savoir ce qu'allait lui raconter celui qui portait l'âme d'un Titan. Ce dernier vint alors à appuyer les paroles des spectres et d'Hypnos.
Un sourire se dessina sur son visage en comprenant que cet individu semblait lentement se défaire de sa loyauté pour son Royaume. Ce fut d'ailleurs ce qu'il confirma à ma fin de intervention en s'offrant au passage pour apporter un message aux siens.
Intéressant ! Pensa le seigneur des enfers.
Songeur, il ne répondit pas de suite, en effet, il avait une idée derrière la tête. Son regard se posa alors sur Setesh, dont la réponse concernant Kazuki l'amusait et le remplissait de questions. Serait-il capable d'affronter la sainte du Lion ? Serait-il capable de flirter avec ce qui fait de lui un fidèle guerrier des enfers ?
Serait-il prêt à se battre contre les intérêts infernaux pour protéger sa dulcinée ?

Des questions qu'il se posait avec en fond cette curieuse de les prendre pour son propre cas. Et lui ? Grand empereur des enfers que ferait-il pour Perséphone ?
Néanmoins son devoir était de veiller sur l'armée spectral, et il était inimaginable qu'un sentiment si doux et hideux puisse venir comme un poison se glisser dans les veines du Royaume.
Prenant un appui ample sur les accoudoirs de son trône, le monarque se leva.
Il était temps qu'un nouveau souffle s'empare du Royaume. Et en face de lui, il y avait un spectre digne de sa confiance.
-" Setesh ! Tu as certes par le passé pu commettre des erreurs. Désormais, et mon épouse ne s'y opposera pas, il est l'heure de te redonner une opportunité en tant que commandant..."
Dans le creux de la main du seigneur naquit une flamme écarlate d'où se dégageait une bestialité remarquable.
Cette flamme, il envoya en direction du spectre. Elle s'arrêta devant ce-dernier. On pouvait même l'admirer dans ses pupilles.
-" Le surplis, depuis a pleuré ton absence... Jadis, tu n'étais pas prêt, maintenant, tu as du courage, un esprit capable de prendre des décisions, et un coeur vaillant se battant toujours pour les enfers..."

La flamme, lentement se posa sur les dalles du Guidecca et devint plus imposante.
Puis en son sein, une silhouette se dessina. La silhouette du surplis de la Wyvern !
-" Sois l'un des Juges ? Setesh ! Vois comme le surplis brille en ta présence. Ce qui t'attend, ne peux s'accomplir sans elle..."

Le ton était solennel, son regard maintenant glissa sur le Titan et son ôte, puis sur Setesh.
-" Car Setesh, je te charge de répondre à Samaël, les enfers doivent retrouver sa splendeur. Si tu le crois judicieux, donnes lui un message à transmettre à ses frères.
Quant à Kazuki. Si rien ne laisse présager d'un destin loin de moi, alors, laissons, le cas contraire, nous aviserons !"
Le son mélodieux de la flamme n'attendit qu'un mot de Setesh pour s'éteindre...
-" Samaël, tu peux retrouver les tiens après que Setesh t'aura répondu ! "
Revenir en haut Aller en bas
Setesh
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
Spectre Céleste de la Wyvern et juge d'Hadès
avatar
Messages : 7416


Caractéristiques
Vie Vie:
234/234  (234/234)
Cosmos Cosmos:
295/295  (295/295)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 20 Jan 2017 - 0:10

Setesh avait du mal à croire ce qu'il venait d'entendre. Son dieu venait de dire qu'il lui accordait une nouvelle chance comme commandant. Cela ne pouvait signifier qu'une chose et ce qu'était en train de faire Sa Majesté Hadès le confirmait. Une flamme écarlate et bestiale venait d'être invoquée par le Monarque des Enfers, une flamme grondante bouillonnante de férocité. S'approchant de Setesh, cette flamme se reflétait dans ses pupilles tandis qu'il redressait la tête, comme répondant à l'appel de la flamme grandissante. Son âme rentra alors en résonance avec l'esprit vif et impétueux qui animait cette flamme. Il entendait les paroles d'Hadès, mais surtout les ressentait. Oui, il entendait le cri et les larmes du surplis, qu'il avait dû malmener et abandonner pour chasser Seth de son corps, ce maudit dieu qui avait tenté de se servir de lui pour arriver à ses fins. Mais désormais, il n'allait faire plus qu'un avec, et ensemble, ils allaient détruire les ennemis des Enfers et servir au mieux Sa Majesté Hadès. La flamme grandit alors pour ne laisser plus que le surplis de la Wyvern en face du spectre, touché par la grâce que venait de lui offrir son Dieu. Comment ne pas servir avec loyauté un tel maître? 




Son maître d'ailleurs, l'encourageait à devenir le troisième juge, complétant ainsi la trinité des commandants des spectres. Setesh se redressa alors tandis que le surplis brillait de milles feux. L'armure était magnifique, les éclats qui s'en dégageaient donnaient l'impression d'émaner d'un miroir de diamant noir qui refléterait une sombre nuit étoilée. Solennellement, il retira d'un geste le surplis d'Anubis. Sa vieille amie se sépara de lui pour reformer le totem à l'effigie du dieu Chacal pour disparaître finalement, donnant presque l'impression d'avoir lâché une plainte comme un encouragement pour son désormais ancien porteur. Setesh éleva alors son cosmos, le fit entrer en résonance avec l'énergie du surplis qui vint alors le recouvrir, s'adaptant à la taille du spectre et désormais Juge des Enfers. La sombre armure ailée dégageait une puissance folle, et Setesh se retenait de la déployer davantage. Il plia alors le genou pour s'incliner devant ses dieux, et remercia alors Sa Majesté Hadès pour sa bonté. 





"Je vous remercie, Votre Majesté. Soyez sûr que je serais digne de l'honneur que vous me faîtes." 


Il écouta alors son Dieu parler, son regard passant de son invité à lui. Ainsi, sa première tâche en tant que juge allait être de contribuer à rendre son éclat aux enfers et transmettre un message aux titans, le cas de Kazuki ne semblant pas être aussi inquiétant qu'il l'imaginait, aucune mesure n'étant jugée nécessaire en l'état actuel des choses. Quoiqu'il en soit, Setesh était prêt à tout mettre en oeuvre pour satisfaire son Maître. 





"Il en sera fait selon votre volonté, Votre Majesté. Les titans devraient être anéantis, pour leur comportement irrespectueux et leurs graves défaillances, mais pour leur montrer la noblesse et la générosité de votre grandeur, je leur proposerais de servir les Enfers. Si ils refusent, et bien ce sera la mort pour eux. Ni plus, ni moins. Cette proposition est déjà plus qu'ils ne méritent." 

Le spectre avant tranché net sur leur sort. Ils ne les appréciaient guère, les considérant davantage comme de la vermine que des divinités déchues, mais bien commandés, ils pourraient se révéler utiles. Et puis, ils avaient démontrés jusque là qu'ils étaient capables de choisir ce qui allaient les mener à leur propre perte, alors avec cette offre, peut être que se présentait à eux l'ultime chance pour trouver leur place dans ce nouvel âge où ils n'étaient pour l'heure que poussières, quoiqu'ils pouvaient en dire. 





"Votre Majesté, je vais raccompagner Samaël jusqu'aux siens, et m'assurer que le message leur soit transmis et qu'ils le comprennent bien." 





Le juge se releva après avoir salué ses dieux avec respect puis lança un regard dur envers le titan. De ce regard, nulle agressivité, non, juste une promesse exprimant la volonté de Setesh de réaliser ce qu'il avait dit, quoiqu'il puisse lui en coûter, et ce quelque soit ce qu'il aurait pu lui dire pour le faire abandonner. Le spectre de la Wyvern sortit alors du Palais, attendant à la sortie le titan pour prendre son envol vers le labyrinthe des titans! 

----------------------------------------





Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Dante
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
Spectre du Basilic de l'Étoile Céleste de la Victoire
avatar
Messages : 382


Caractéristiques
Vie Vie:
175/175  (175/175)
Cosmos Cosmos:
184/184  (184/184)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 20 Jan 2017 - 17:07

Bien que Samaël n'ait pas une grande expérience des coutumes des Enfers, il n'a pas besoin d'être un expert pour comprendre ce qui commence à se dérouler autour de lui. Levant alors doucement la tête, il pose son regard sur le visage du sombre monarque, avant de baisser tranquillement les yeux en direction de sa main alors qu'une flamme écarlate et perpétuelle commence à naître, une énergie violente pulsant en elle. Durant son passé, il avait le plus souvent su se trouver au bon moment, pour voir des choses qu'il ne pourrait voir depuis les dunes qui composent la majorité de son paysage. Majoritairement les personnes possédaient des destins précis : le gouverneur en faisait son administrateur personnel car il a toujours été proche de la famille, ou cet homme devient général parce que son père lui-même l'était, etc... Oh, bien entendu, il y avait parfois un vétéran félicité pour sa discipline, son exemplarité ou même ses prouesses, mais, finalement, le pouvoir appartenait à ceux qui sont « propres ». En ces lieux, cela semble être bien plus sérieux... Que se passerait-il, par exemple, si l'ancien marchand venait à toucher cette flamme ? Alors que cette dernière s'étend alors, un frisson d'excitation parcours le corps et l'esprit du jeune homme en comprenant cette réalité : il serait brûlé, détruit, réduit en cendre. Voilà ce qu'est cette flamme, l'essence même d'une armure ! Une armure qui accepte d'elle-même son porteur. Setesh, qu'importe son passé avec le surplis aux traits reptiliens, est devenu, aux yeux de l'armure, son digne porteur. Voilà ! Voilà ce qui fait frissonner, chaque jour, Samaël : voir ramper, hurler, pleurer, agoniser des personnes, qui tentent alors d'arracher quelque chose au destin. Qu'importe le sang coulé, ou la boue creusée, ils avancent sur un sentier chaotique, confus... mais dont l'essence est l'émulation ! Ils obtiennent alors une place importante, celle de ceux qui changeront, d'une façon ou d'une autre, quelque chose dans le monde. Par la violence, par la ruse, par la mort. Chaque cause donne naissance à une conséquence. L'émulation parfaite.

La vérité s'arrache, d'une façon ou d'une autre... la puissance doit suivre le même schéma. Ce n'est que de cette façon qu'une personne peut transcender son propre éclat, qu'importe les souffrances et sacrifices. Il faut ramper tel un serpent, pour voler sous la forme d'un dragon. *Un nouvel éclat... Je dois trouver un nouvel éclat.* Dans l'esprit de Samaël, ce dernier commence à sourire doucement, caché bien au fond de son cœur. Il inspire alors doucement, d'étranges vapeurs glissant jusqu'à ses narines et ses lèvres, ces dernières commençant à bouger, les paroles résonnant dans ce monde invisible. *Oui, cher Typhon... Tu le dois. Et nous connaissons maintenant ceux qui sont capables... de t'offrir cette puissance.*

L'énergie émanant du surplis se reflétait dans la matière de l'armure, lui donnant l'aspect d'un sombre mais magnifique diamant. La pression des lieux devient, avouons le, difficile pour Samaël – à cause de l'énergie présente –, mais le mortel est bien trop concentré par ce qu'il observe pour faire preuve d'une quelconque faiblesse. Est-ce inconscient ? Le dire serait difficile car l'esprit de Samaël refuse de perdre une seconde de ce spectacle, tout comme l'âme de Typhon. Peut-être est-ce là l'un des avantages d'exister en symbiose avec un dieu... D'un geste, le spectre au nom divin retire son surplis actuel, chaque morceaux de l'armure se détachant de son corps pour se rejoindre, en une apparence rappelant sur plusieurs points le dieu embaumeur de l'Égypte Antique, Anubis. Le mortel ne peut empêcher un léger sourire apparaître contre ses lèvres, fine expression d'observer de si prêt l'un des symboles les plus importants de ce concept qu'est la Mort. Et tandis qu'une plainte s'élève, le surplis de l'étoile de la Putréfaction disparaît, retournant se reposer en attente d'un nouveau, semble t-il, propriétaire. Posant de nouveau ses yeux sur le nouveau juge, l'ancien marchand observe sa silhouette, suivant des yeux les cicatrices qui parcourent la musculature du combattant. Les soins prodigués semblent pour certains extrêmement primitifs, mais le résultat est là. Il a combattu, longtemps... depuis plusieurs millénaires selon les propres mots de Setesh. Si la situation était bien moins importante, l'hôte de Typhon profiterait de ce qu'il peut observer du corps de cet homme, mais actuellement, le moment n'est pas pour ça. Enfin, le cosmos du surplis réagis à celui du Spectre et bientôt la matière à l'aspect de diamant vient recouvrir le corps, s'adaptant à sa taille, à sa masse, à chaque élément composant la silhouette. L'énergie est alors bien plus intense, bien qu'elle semble contenue... *A quel point un humain peut-il devenir puissant ? Non, est-ce que les combattants peuvent toujours être considérés comme de simples humains, après avoir dépassé autant de limites.... ?*

Un nouveau juge est né et le genoux de ce dernier se pose alors au sol, dans une attitude de respect et de remerciement. Baissant de nouveau la tête, l'ancien marchand écoute les nouvelles paroles du sombre monarque. Voilà une mission importante qu'il offre à son nouveau commandant... Un moyen de lui donner la possibilité de prouver ses capacités de jugement et de réflexion ? Les événements prennent, en tout cas, une tournure intéressante. Une véritable ironie : il a la vie des anciens dieux entre ses mains, non pas en tant que combattant isolé, mais en tant que représentant direct du Suzerain Hadès. Mais la plus grande surprise n'est pas cette décision prise par le monarque des enfers, mais bien la réflexion, le jugement, que son nouveau juge émet. Ainsi, ce n'est pas la destruction des défaillants qui a été décidée, mais bien une proposition plus qu'intéressante. Alors qu'il s'apprête à répondre et d'accepter les mots du spectre, ce dernier reprend la parole, affirmant qu'il accompagnerait le mortel et le Titan jusqu'au Labyrinthe pour que les anciens dieux comprennent bien cette proposition. « Votre professionnalisme et votre décision vous honores, Juge des Enfers. Bien qu'actuellement le territoire ne semble plus appartenir aux Titans, ce sera un honneur pour moi, de porter votre message et de vous accompagner jusqu'au Labyrinthe. » La voix se veut sobre, sans une quelconque pointe de contentement, bien qu'intérieurement, cette situation l'amuse. La puissance de Setesh au moment de ce conflit isolé était-elle aussi grande ? Si des Titans sont présents, comment se déroulera cette rencontre ? Enfin, il est temps maintenant de quitter ce lieu. Ainsi, d'une voix sobre, le mortel lance. « Ô Suzerain Hadès, Seigneur Hypnos, je vous remercie pour votre hospitalité. Je m'en vais porter le message aux côtés de votre représentant. J'ai été honoré de pouvoir vous rencontrer. » Il se redresse alors, s'inclinant une nouvelle fois, avant de quitter les lieux, suivant le Juge. Une question se pose, tout de même : les Titans accepteront-ils l'étincelle proposée par les Enfers.

*Une interrogation importante...* Ainsi, tandis que le mortel suit les mouvements de son guide, sa voix résonne dans son esprit. Une flamme s'élève sur la mèche d'une bougie, sa lueur venant peu à peu englober cette pièce. Un endroit précieux... certains appellent ceci un monde intérieur. En cet endroit, Samaël est installé sur des coussins, des vapeurs étranges dansant autour de lui. Une pipe à opium, il observe face à lui, les yeux mi-clos. Cet endroit est au final bien plus qu'un monde intérieur... c'est un sanctuaire, imperméable. Un lieu que Typhon lui-même ne peut rejoindre, telle était une des demandes du mortel qui souhaitait garder certaines pensées pour lui. Mais aujourd'hui est un jour important et les portes s'ouvrent, laissant ainsi entrer en ce lieu Typhon, dont l'image spirituelle semble associer les éléments du corps de Samaël avec son ancien corps. Ainsi, des écailles remontent doucement contre ses mains, un regard reptilien qui fixe l'hôte des lieux. *La situation est inespérée, Typhon.* Le sourire du mortel s'étire tranquillement, alors qu'il bascule la tête en arrière, observant le buste du dieu Seth trônant dans le mur de cette chambre spirituelle. Le Titan hoche doucement la tête, brisant le silence qui s'est instauré à la fin de ces mots. *Les Enfers offrent aux Titans une chance de pouvoir briser leurs limites. Avec ceci, je pourrais moi-même...* L'hôte l'arrête de parler alors d'un mouvement de main, se redressant avant d'approcher doucement. Il dirige alors ses lèvres près de son oreille, murmurant doucement, bien que personne ne puissent réellement les entendre. *N'espère pas... prends exemple sur ce Spectre et arrache ce que tu as besoin au destin. Tu le répète toi-même, tu n'es pas un dieu... alors continue de penser comme ça. Je te l'ai promis, je t'offrirais l'éclat que tu recherches. Mais pour cela...* Un étrange sourire glisse contre les lèvres du mortel, qui pose une main contre le cœur de Typhon... avant d'enfoncer sa main dans cette image spirituelle. *Il faudra que tu sois prêt... à faire ce que les autres peuvent refuser de faire. Si tes frères et sœurs, dieu seul sait s'ils sont revenus du Tartare, refusent l'offre du Juge... continue ton chemin, tout de même. Qu'importe si on rampe dans la poussière et notre propre sang. Si tu veux un éclat aussi sombre que le diamant de ce surplis... alors il faudra passer par là.*

Quel humain peut se vanter d'avoir une relation aussi étrange avec le dieu qui l'habite ? Alors que l'arme de Gaïa hoche la tête. Depuis le début, son intention est claire... retrouver l'éclat d'antan. Non, plus encore... transcender cet éclat. Les conséquences sur des frères, sœurs, nièces ou neveux, ne sont pas si graves que ça. Après tout, une arme sert à trancher...

« Félicitations pour votre promotion... Setesh, Juge de la Wyvern. » La voix de Samaël résonne alors devant la paysage des enfers, avant que les ailes de la sôma s'ouvrent. C'est ainsi qu'ils s'envolent pour rejoindre le Labyrinthe.

==> Labyrinthe

----------------------------------------


Kit by Setesh
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19425


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Mar 24 Jan 2017 - 18:56


Le petit fils de Zeus venait de traverser le royaume des morts en guidant Siléa devant le grand palais du dieu des enfers. Il n'avait pas dit un mot depuis leurs départ, il n'était guère bavard et avait préféré ne pas perdre de temps. Le juge était en tête de marche et entama la monté vers la grande porte du temple. Il pouvait encore ressentir la présence des dieux et se demanda s'il devait y aller maintenant ou pas. Il ne voulait pas déranger ses supérieurs qui devaient être en pleine réunion. Toutefois il avait perdu assez de temps comme ça... Il avait besoin de délivrer ce message puisqu'il en avait pris la responsabilité. Le prince des ténèbres s'approcha du seuil et ouvra la porte avant de s'engouffrer à l'intérieur avec Siléa.

Une fois à l'intérieur il se tenait droit et calme. Ses pas ne faisait pas de bruit pour éviter de déranger la discussion entre les dieux. A sa grande surprise, Hadès n'était pas en train de parler à Hypnos, le dieu du sommeil était à ces côtés. Il était immobile... c'est comme si les dieux attendaient avec impatience son retour. Il n'avait pourtant rien fait qui puisse nuire à ses supérieurs... Arrivé à la hauteur des dieux il posa un genou à terre et inclina la tête. Il se permit donc de prendre la parole en évitant de les interrompre.

" Seigneur Hadès, Majesté Hypnos, je suis de retour à votre service. "

Il resta dans cette position avant de redresser la tête pour porter son regard sur celui du sombre monarque. Il semblait toujours affaiblit et sa force d'antan n'était toujours pas revenu. Ils avaient pourtant tant besoin de lui et de ces formidables pouvoirs. Toujours respectueux envers ses dieux il attendait une remarque de l'un d'entre eux. Comme rien ne venu dans l'instant, il se permit de reprendre.

" Pardonnez moi d'avance de vous déranger. Voici Siléa, une Berserkers. Elle à un message à vous transmettre de la part d'Arès. "

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Siléa
Héraut d'Arès, Berserker du Bahamut
avatar
Rôle : Transmettre la parole d'Arès
Messages : 114


Caractéristiques
Vie Vie:
219/219  (219/219)
Cosmos Cosmos:
245/245  (245/245)
Armure Armure:
315/420  (315/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Mer 25 Jan 2017 - 19:34

Ils parcoururent l'intégralité des Enfers, sans croiser de Spectres pour leur couper la route, dans un grand silence. Cette absence de discussion ne dérangeait pas Siléa, qui ne tentait pas de changer la donne. Il lui était assez difficile de s'imaginer avoir une discussion pacifique et sérieuse avec un ennemi. La perspective d'une joute verbale l'ennuyait, pour l'instant l'imminence de la remise du parchemin rendait tout le reste vain.

Ils entamèrent la montée qui menait à la grande porte bloquant l'accès au Seigneur des Enfers. La berserker fixait un regard neutre sur cette porte, serrant légèrement le parchemin dans sa main. Pendant ce temps, tous ses souvenirs ayant trait à ses années aux Enfers, qui risquaient de parasiter son esprit, s'effacèrent.
Bientôt, son guide ouvrit cette porte.

Hadès et Hypnos se tenaient là, silencieux. Tant mieux, le hérault d'Arès aurait considéré comme une insulte le fait qu'ils terminent leur conversation devant elle, la faisant attendre.
Le Juge s'agenouilla devant ses divinités. Après instant de considérations, la guerrière s'avança de quelques pas et inclina brièvement son buste. Elle supposait qu'il valait mieux qu'elle observe un minimum de politesse afin de déclencher avant l'heure des tensions indésirées.
Toutefois il lui en coûtait de baisser ainsi la tête face à un autre que l'Unique. À ses yeux, tous les autres Olympiens n'étaient pas des divinités, ou alors des dieux de pacotille.
Il ne lui vint pas à l'esprit un seul instant que, deux ans plus tôt, elle pensait différemment. Maintenant qu'elle connaissait la vérité, rien ne l'en détournerait.

Le Spectre la présenta, et annonça le but de sa venue en ces lieux. C'était tant mieux, il lui mâchait le travail. La Bahamut s'approcha encore un peu du Sombre Monarque et, après une deuxième salutation diplomatique et forcée, lui tendit le parchemin.

"Voici le message en question"

Puis, lorsque le dieu eut saisit le parchemin, elle recula jusqu'à la porte et, là, tourna les talons.

"Aucun de nous n'a besoin que je reste plus longtemps."

À ces mots, elle s'envola.

=> Portes de la guerre
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Jeu 26 Jan 2017 - 20:14

La salle se vida. A présent, il ne restait plus qu'Hypnos. Le Monarque descendit les marches. Tranquille d'apparence, la douleur dans le coeur, et puis des questions étranges. Qu'allait faire Kazuki ? Il avait confiance en ce dernier, de toute façon, il avait déjà prouvé par le passé sa dévotion pour les enfers.

D'ailleurs, le juge du Garuda arriva, un rictus amusé se dessina sur le visage de l'empereur. Il était accompagné d'une jeune femme. Une jeune femme qu'il présenta lui-même.
Il s'agissait d'une Berserker ! Intéressant ! Pensa le Monarque.
D'un geste de la main il répondit au spectre. En effet il appréciait son respect, ce qui leva des doutes naissants.
Néanmoins, il connaissait cette sensation, et par conséquent avait conscience que le destin mènerait surement le petit-fils de Zeus à commettre un acte contre sa volonté.

La guerrière d'Arès vint apporter un message, et se retira aussi vite. Le seigneur des enfers n'avait pas esquisser le moindre geste. Il tenait la note dans sa main, et lorsque la Berserker s'éclipsa il prit la parole.
-" C'est un plaisir de te revoir..." Débuta-il en dépliant le parchemin, puis en lisant distraitement.
-" Qu'as-tu à m'apprendre depuis la dernière fois ? " Indirectement, il attendait un récit qui ne viendrait sans doute pas. Mais cela l'amusait.

Repliant le parchemin, il soupira en la rangeant dans la poche de sa tunique.
La demande d'Arès l'agaçait. En effet il n'aimait guère sortir de son Royaume. Et puis, il devait revoir son épouse...
Enfin, le mot ne précisait pas une date, alors, il s'en chargerait plus tard.

-" Tu peux te relever Kazuki ! " Dit-il en se retournant pour observer son trône. Puis le creux de ses mains comme s'il se recueillait.
Il ferma ses yeux et attendait les confidences de celui qui faisait certainement partie de ceux en qui il vouait le plus de confiance. Le roi des ténèbres avait l'espoir de réussir à retrouver sa force, et sa conscience totale.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19425


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Jeu 26 Jan 2017 - 21:12


Siléa avait écouté ses conseils et c'était volatilisé une fois le message transmit. Voilà une chose de faite. Il n'aurait pas aimé la voir rester trop longtemps. Il n'aurait sans doute pas pu se retenir pour la tuer... Ce combat qui avait suivi celui de Thanatos avait eu pour effet de l'énerver. Il c'était retenu contre ses deux précédents adversaires et n'avait pas laissé libre recours à son nouveau pouvoir. Heureusement, voir Hadès avait eu le don de le calmer et de l'apaiser. Savoir que le dieu des enfers était toujours parmi eux pour les guider était une bonne chose. Sans lui, il ne serait jamais devenu l'homme qu'il est aujourd'hui.

Après avoir ouvert le parchemin d'Arès, Hadès n'eut aucune parole. Il était curieux de savoir ce que le dieu de la guerre mijoté. Il mentionnait sans doute le fait que les spectres aient attaqué Sparte. Finalement, le dieu des ténèbres garda pour lui l'information et salua son juge.

" Tout le plaisir est pour moi mon seigneur. "

Il souhaitait avoir un rapport. Bien sur, il ne fallait pas oublié qu'il avait été envoyé en mission et qu'il avait échoué... Kazuki n'avait pas tenu parole. Il était honteux pour lui de revenir se présenter ainsi devant son dieu. Si punition il devait y avoir, alors il l'accepterais. Le prince d'Ivalice resta immobile et même sous l'ordre d'Hadès décida de rester genou à terre et tête baissé. En l'absence de son casque on pouvait voir son visage qui montré une certaine déception suite à l'échec de sa quête.

" Mon seigneur... J'ai retrouvé sa Majesté Thanatos. Il semblerait qu'il ne sois pas encore décidé à rentrer. Toutefois, il m'a assuré qu'il le ferait quand il le jugera bon.

Il avait commencé par la "bonne nouvelle" même s'il n'avait pas réussi à obtenir le retour officiel du dieu de la mort. Sans lui, Hadès perdait une puissance de frappe non négligeable. Il se demandait d'ailleurs si Thanatos était toujours là-bas avec ces femmes. Le visage fermé, il ferma les yeux pour cette fois annoncé son échec.

" Malheureusement... Je n'ai pas su retrouver Némésis à temps pour la tuer et elle c'est échappé. Selon Zeus, elle aurait réussi à s'enfuir dans un autre monde avant que je ne puisse l'attraper. "

Il serra le poing contre le sol, il n'était sans doute pas encore assez fort pour accomplir ce qu'il souhaité.

" Je n'ai pas été digne de votre confiance... Mais je vous promet que cela ne se reproduira plus. "

Il respectait et appréciait beaucoup Hadès pour tout ce qu'il avait fait. Il l'avait sauvé de ses tourments en lui offrant cette armure et la possibilité de se venger. Il avait accueillit sa petite sœur sans rien dire et la traité avec égard. Il ne pourra sans doute jamais assez faire pour le remercier d'avoir veiller sur lui.

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Hadès
Dieu des Enfers
avatar
Messages : 899


Caractéristiques
Vie Vie:
181/181  (181/181)
Cosmos Cosmos:
213/213  (213/213)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 27 Jan 2017 - 19:46

Son regard fixa le trône. L'atmosphère de Guidecca ressourçait son âme divine. Le monarque gardait son allure remarquable. Il attendait le discours du juge. Que lui était-il arrivé ? Et ce poison qu'avait distillé cette sainte l'avait-il affecté ? Le temps répondrait.
De sa poche il reprit le parchemin qu'il tenait faiblement du bout des doigts. Kazuki préférait ne pas bouger malgré son invitation. Un geste qui n'avait guère d'importance.
Le sombre dieu écoutait en silence, Thanatos reviendrait donc plus tard. Perséphone l'avait informé qu'il était en train de s'occuper des spectres. Cela devait aussi se lier avec l'information de Setesh.

Ouvrant ses yeux à la lueur glacial de Guidecca, la suite du conte du petit fils de Zeus n'était guère joyeux. D'ailleurs ce dernier lui-même semblait affecté en parlant. Ainsi il avait échoué. Baissant sa tête, le Monarque passa sa main pâle sur son front comme pour y ôter une terrible douleur, mais toujours avec des gestes agiles et élégants. Puis sa main vint se poser sur son coeur. Il avait la folle envie de pleurer ! Celui qui était l'un si ce n'était le plus puissant guerrier semblait succomber.
Et le voilà ici, devant lui, prêt à subir sa colère. Etait-ce son propre miroir qui se trouver juste derrière sa silhouette ? Sa main tremblait, son coeur s'envolait.
Il y avait-il un antidote à ce mal ? Le Monarque n'en connaissait pas. Ce fardeau qui détruisait sa poitrine était présent depuis des siècles, et à présent il s'emparait aussi du juge. Aurait-il réussi à détruire Némésis jadis ? Le dieu se le demandait.

Avec langueur, le seigneur se tourna... Un regard sans expression, pouvant paraître charmant, agressif, ou même attentionné.
Le pas feutré, comme s'il semblait flotter délicatement au dessus des dalles, il se rapprocha du spectre.
En marchant, il laissa volontairement le mot d'Arès fuir ses doigts et voler majestueusement jusqu'à s'arrêter devant le guerrier qui pouvait lire parfaitement le message.

-" Que ferais-tu ?" Demanda-t-il d'un ton mielleux changeant volontairement de sujet, mais aussi par ce geste montrant la considération qu'il portait au petit-fils de Zeus.
Puis, il porta sa main sous le menton du spectre afin de relever son visage. Un long silence, comme pour le sonder. Le seigneur avait cette lueur fascinante et hypnotique au milieu de ses deux billes azuréennes possédant une pureté merveilleuse.
-" Qui aurait pu réussir là où tu as échoué ? " Murmura-t-il d'une voix étrangement funeste en relâchant d'un mouvement vif le menton de Kazuki. L'empereur lui tourna le dos et fit quelques pas autour de lui en songeant.
-" La confiance que je te voue va bien au-delà d'un échec. Et le destin t'offrira une revanche j'en suis certain." Poursuivit-t-il en s'arrêtant une nouvelle fois devant son trône.
-" Prends garde aux pièges des sentiments ! J'en ai déjà connu le revers...Ils peuvent te sembler beau, mais offre souvent des stigmates douloureuse ." Continua le Monarque d'un air mélancolique comme pour lui dire de continuer sa progression en évitant de se relâcher.
-" Tu peux te retirer si tu le souhaites... La prochaine fois, j'espère que tu n'auras pas à laisser tes lèvres raconter un échec. Ce genre de palabres sont si hideuses venant de toi..." Acheva-t-il en serrant les poings, souffrant lui-même des mots de son interlocuteur.


Revenir en haut Aller en bas
Kazuki
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
Spectre Céleste de Garuda et Juge d'Hadès
avatar
Rôle : Admin

Messages : 19425


Caractéristiques
Vie Vie:
406/406  (406/406)
Cosmos Cosmos:
522/522  (522/522)
Armure Armure:
420/420  (420/420)

MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    Ven 27 Jan 2017 - 20:52


Le visage baissé, Kazuki resta immobile et silencieux. Il avait échoué parce qu'il avait pensé que cette mission serait une partie de plaisir. Surtout s'il aurait réussi à convaincre Thanatos de l'accompagner. Depuis quelque temps, il c'était octroyer le titre d'homme le plus fort, hélas, il avait sous-estimé la valeur de son ennemi. Il allait devoir réagir et se reprendre en main. Détruire et ravagé le monde par la haine était la meilleur chose qu'il savait faire. Seulement... Irène avait su chasser ce sentiment de son cœur... Il était devenu plus faible à cause de cet amour. Lentement, Hadès se dirigea vers lui en offrant à ses yeux la possibilité de contempler le message d'Arès. C'était donc ça... Kazuki c'était trompé sur la valeur du dieu de la guerre. Si son dieu lui demandait son avis c'était qu'il devait avoir un certain poids pour les enfers. Entre autre sa force, Kazuki avait l'habitude de côtoyer les dieux. De plus, il avait une grande expérience.

" Le mont Olympe est un lieu protégé par le vieil homme. Vous ne risquez rien. "

En effet, Zeus veillé à la paix entre les dieux surtout si ceux-là décidé de se rendre au Mont Olympe. Hadès ne semblait toujours pas capable de retrouver tout ces moyens. S'il y avait une solution pour lui de récupérer toutes ces forces, alors il fallait vite la trouver. Le visage du juge fut remonté par la main de la divinité. En effet... qui aurait pu réussir si Kazuki avait échoué ? Mais... cela signifiait également qu'il n'était pas encore apte pour chasser les dieux qui menacé Hadès. Dans son état actuel... s'il ne faisait rien, le sombre monarque risquait d'être vaincu. S'il y avait bien une chose qu'il espérait, c'était de pouvoir en effet se retrouver nez à nez avec cette Némésis et lui montrait la force d'un descendant de Zeus. Pour le moment, il n'y avait rien eu d'inquiétant, jusqu'à cette phrase... Faire attention aux sentiments ? Surpris, le prince des ténèbres observa le divin qui semblait touché par ce que traversé son guerrier. Était-il au courant pour Irène ?... Et si oui... l'était-il également pour Misaka ? Cela ne semblait pas être le cas. Seulement, il se demandait bien qui avait pu informer les dieux de sa relation avec l'ancienne servante d'Athéna.

" Merci pour ces mots votre Majesté. Je vous garantie que cet échec sera le dernier. "

Le poing serré il le plaça sur son cœur avant de se redresser. Il salua le dieu du sommeil en s'inclinant une dernière fois et leurs tourna le dos pour se rendre à la porte des enfers !

----------------------------------------



La puissance nous isole et nous rend arrogant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On demande la sagesse du roi des enfers.    

Revenir en haut Aller en bas
 

On demande la sagesse du roi des enfers.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Demande de rang spéciaux
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Preval demande aux USA d'arreter les deportations d'haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Espace en Jeu "Anthologie" :: Le Royaume des Morts ¤ Hadès :: Le Monde des ténebres :: Le palais d'Hades-