Pour tous les passionnés du RP. Venez sur Saint Seiya Anthologie RPG pour jouer dans la bonne humeur et une bonne ambiance. Incarnez un chevalier et enflammez votre cosmos !!
 

Demande de Partenariat: Ici

Partagez | .
 

 Cabinet du docteur Malpertuis (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Sam 6 Aoû 2016 - 17:50

Là ou votre soif de vivre est en déclin... Ou la dépression vous guette ainsi que la paranoïa... alors venez donc au cabinet du docteur Malpertuis! Racontez vos problèmes ou ce psychologue vous tortureras -euh, vous aideras à les dépasser et mener une vie paisible, celle que vous méritez.

Le cabinet du docteur Malpertuis se trouve au sein d'une impasse, près de la jonction de la rue des Couteaux et celle du Baron Sanglant. C'est un quartier mal famé, mais, à ce prix (c'est à dire votre âme -euh, votre menue monnaie) vous feriez n'importe quoi. Mais pas avec n'importe qui.

Ce cabinet est sans rendez-vous. Une plaque dorée se trouve sur la porte de la petite maisonnée du docteur. Il y est inscrit en lettres majuscules stylisées :

PSYCHOLOGUE RENOMME, REPUTE ET AGREE PAR L'ETAT DU ROYAUME D'ARES
PRESTATIONS REMBOURSEES TOTALEMENT PAR LA SECURITE SOCIALE



Une grande vérrière ouvre sur une entrée aux goûts étranges. Des têtes réduites et des masques africains pendent aux plafonds et aux murs. Des tableaux de la vague Dada sont accrochés dans un désordre assez conséquent. Des canapés en cuir véritable noir en adéquation avec les murs taupe sont savamment disposés. Quelques tables basses avec des livres de charme sont répartis à qui mieux mieux. La porte du bureau du docteur est entrouverte... Vous y risqueriez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Mer 10 Aoû 2016 - 0:23

"Non vraiment je ne pense pas que ce soit nécessaire Seigneur Phobos..."
Voilà les derniers mots qu'il avait prononcé avent de se faire "accompagner" gentiment par une armée de goule décérébré dans cet étrange endroit qu'était la salle d'attente.

D'un geste lent, Zyss tourna la tête vers le panneaux rutilant et lu le texte d'un ton morne. Il ignorait ce qu'était la "sécurité sociale" mais si la prestation était remboursé par es derniers... pourquoi pas.
Poussant alors la porte entrouverte une vive stupeur le frappa, la décoration était des plus charmante!, le tout disposé avec brillo, non réellement c'était tout à fait charmant.
Voyant que l'endroit invitait l'âme à patienter, le Cardinal s'assit alors sur une des chaises puis remarqua sur la table divers magazine qui vinrent piqué sa curiosité.
Il lu alors les titres : "Gros lolo Sanctuary", "Les Spectres Libéré" , "Cosmo Charme"...
"Bigre... voilà des lectures peu communes." ce dit alors d'un air légèrement circonspect le Cardinal.
Mais cela ne l'empêcha pas de prendre une revue au doux nom de "Kakushitsu gakkō to shokushu" et fut surpris par l'inventivité du photographe pour les mises en scène offerte à ses pupilles!

C'est ainsi, l'oeil diverti par les mille et une prouesse de perversité, que le Cardinal attendit qu'on l'invita à aller plus en avant. Ou en tout cas, même s'il ne l'était pas, rester ici avec toutes ces revues ne le dérangerait pour le moins du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Mer 10 Aoû 2016 - 15:21

Kalinka, occupée à faire bouger un mannequin en bois dans des poses lascives, mais lorsqu'elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir, elle arrêta sur les champs ses bêtises, son mouvement figé dans l'espace et un air étonné. À pas de loups, elle marcha lentement jusqu'à la porte et l'entrouvrit dans un petit grincement.

Par Arès! Mais c'était le Général de la Calamité! Que faisait-il là? Il était venu pour une psychalyse? Par moi?! Elle mit sa main devant la bouche pour éviter de s'étouffer de rire. Très bien, se dit-elle. Faisons notre boulot et faisons le bien. Cela me permettrais des informations de premier choix plus tard... Après tout il était assez secret

Elle ouvrit la porte en grand et se présenta.

<< Bonjour monsieur Zyff, je suis le docteur Malpertuis. >>

Et après un petit silence.

<< Je vous en prie, entrez dans mon bureau. Nous allons commencer... >>

Elle ne dépareilla de son sourire amusé à aucun moment, malgré ses efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Ven 12 Aoû 2016 - 1:53

Après avoir observer diverse chose insoupçonné concernant la dépravation de l'être humains, une porte finit par se faire entendre et en sorti une jeune femme plutôt fringante semblant assez sérieuse, du moins jusqu'au premier mot qu'elle prononça...

"Zyff"

Avait elle un cheveux sur la langue? Ou était-elle juste totalement incompétence, au point de ne pas savoir lire?! Alors qu'une colère sourde avait commencer à naître il se rappela les ordres de son maitre Phobos qui était :
1- Ne pas s'énerver
2- Ne pas tuer
3- Ne pas faire dévorer
4- Ne pas dévorer
5- Ne pas torturer
6- Ne pas égorger
7- Ne pas écraser sous une colonne (sérieusement Zyss, ce n'est pas une manière de corriger nos soldats...) avait ajouter la responsable des ressources humaines. avant de mourrir noyer dans les excrément encore fumant des cadavres de la Fosse...
8- Ne pas noyer (dans quoi que ce soit)
Et cette liste était encore bien longue...

"Zyss, docteur, c'est Zyss" ajouta doucement le Cardinal avant de s'installer dans un divan au confort assez primaires mais, au moins, qui possédait une certaine classe puis déclara au "docteur"

"Pouvons-nous commencer? Je suis assez occupé."
Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Ven 12 Aoû 2016 - 15:42

<< Ah, j'avais cru entendre autre chose. Entrez monsieur Zyss, monsieur Phobos m'avait prévenu de votre venue. Veuillez m'en excusez. >>

Sa langue avait fourché au dernier moment tant elle était accaparée par ce mystérieux homme. Arrivée dans son bureau envahis par les plantes, au bureau immense et au divan noir sur une moquette bleue turquoise, le docteur Kalinka prit une chaise et s'installa face au divant. Face à la demande pressée de Zyss, elle enchaîne.

<< Allongez vous, je vous en prie. Je vais vous poser quelques questions qui vont parfois vous paraître très personnelles. vous avez le droit d'y répondre ou non, en fonction de comment vous vous sentez mais je vous assure qu'une psychanalyse ne peut aboutir et donner résultats sans votre consentement. Nous allons d'abord effectuer un premier entretien qui sera une sorte de bilan psychologique pour la suite... >>

Elle parlait d'une voix posée, élégante et professionnelle. Calepin à la main, les jambes croisées et fixant de temps en temps son patient pour ne pas le mettre mal à l'aise. Elle se réajusta une mèche de cheveux derrière l'oreille avant de commencer.

<< Tout d'abord qu'est ce qui vous amène ici? >>

<< Pourquoi pensez-vous avoir besoin d'un bilan psychologique? Je sais que monsieur m'a dis que vous en aviez besoin. Mais vous a-t-il expliqué pourquoi vous êtes ici? >>

<< Parlez de votre mère et de votre père. >>

<< Ont ils été attentionnés avec vous? >>

<< Avez vous eu de bon rapports avec eux? >>

<< Qu'en est-il actuellement? >>

<< Quel enfant avez vous été? >>

<< Et votre adolescence? S'est-elle bien passée? >>

<< Vous faisiez vous des amis rapidement? Des petits copains ou petites copines? Je vous épargne les questions dur votre sexualité pour cette fois, nous verrons plus tard, ne vous inquiétez pas! >>

Entre chaque question elle attendait la réponse de son patient, bienveillante. Elle inscrivait au fur et à mesure des petites notes sur papier et hochait de temps en temps la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Ven 12 Aoû 2016 - 17:55

Pénétrant dans le bureau fort bien décoré, respirant un certain confort et emplissant le coeur d'un sentiment de bien être, le docteur commença par s'excuser pour son impertinence avant d'inviter le Cardinal à s'allonger et se détendre.
Suivant les directives il se mit alors à fixer le plafond, blanc et dépourvu de tâche. Un plafond immaculé et parfait. Le bonheur.

Une fois installé le docteur Malpertuis commença par une déclaration sommaire de ce qui allait se dérouler, invitant le bouillonnant Cardinal à répondre calmement à des questions qui violeront délibérément sa vie privé, que tout ce qu'il dira restera entre lui et elle mais déjà cela était de trop. Cependant il devait bien se prêter à l'exercice, ordre de Phobos lui même...
Dans une légère inspiration très douce elle posa sa première question, question à la réponse aussi évidente qu'un homme dont la tête est tranché ne vivra pas bien longtemps.

<< Tout d'abord qu'est ce qui vous amène ici? >>

En entendant ceci il se releva légèrement afin de la fixé d'un regard complètement désabusé et répondit :

"Parce que le Seigneur Phobos me l'a ordonné... Comme je vous l'ai dit je suis très occupé a la Fosse..."

<< Pourquoi pensez-vous avoir besoin d'un bilan psychologique? Je sais que monsieur m'a dis que vous en aviez besoin. Mais vous a-t-il expliqué pourquoi vous êtes ici? >>

Soupirant à la fin de la question, il se remémora brièvement sa conversation avec le Seigneur de la Peur au sujet de ce rendez-vous, ce dernier instant pour qu'il y aille afin de réparer les petits morceaux de son âme encore ébrécher :
"Pour ma part je n'en ai aucunement besoin, mais le Seigneur Phobos m'y a très fortement "inviter". Cela fait suite, certainement, à mon voyage dans le... Tartare..."

Sans réel transition elle commença à brasser dans les tréfonds de son âmes, à vouloir faire remonter des souvenir corrompu et briser, déterrer son humanité et parler de chose dont il n'avait pas fait mentions depuis qu'il avait obtenu sa toute première armure, celle du Déluge, au sein de la divine armée d'Arès!

<< Parlez de votre mère et de votre père. >>
"Pour vous répondre franchement, je n'ai gardé que très peu de souvenir d'eux, ces derniers étant inutiles à ma fonction au sein de l'armée d'Arès le Grand. Mais je peux vous dire que mon père était un fournisseur de plante pour les pharmacie et ma mère une autochtone du Nouveau Monde."

<< Ont ils été attentionnés avec vous? >>
"Je n'ai pas à m'en plaindre, du moins si je me souviens bien, tout deux ont placé beaucoup d'espoir en moi et avait totalement confiance en mes capacités."

Tout cela était d'un flou tellement épais qu'il en était devenu artistique! Il n'avait aucune idée de si ses parents était attentionnés avec lui, mais une intuition lui disait que oui.

<< Avez vous eu de bon rapports avec eux? >>
"Il me semble oui."

<< Qu'en est-il actuellement? >>
A l'évocation de cette question il ne pu retenir un rire! Un rire franc est angoissant pour les hommes qu'il avait sous ses ordres, ceux-ci sachant parfaitement de quoi il en retournait :
"Actuellement? J'ai égorgé mon père pour obtenir ma première armure, et concernant ma mère je l'ignore, cette dernière ne servi qu'à me mettre au monde. C'est tout."

<< Quel enfant avez vous été? >>
"Un enfant élevé dans l'amour et la foi d'Arès. Un enfant qui a grandit dans l'apprentissage des arts du combats."

<< Et votre adolescence? S'est-elle bien passée? >>
"Comme mon enfance, ma vie n'a réellement commencé qu'une fois mon corps prêt et ayant reçut le cadeau divin d'Arès."

Il ne se voulait pas discret, mais ses courtes phrase résumait parfaitement sa vie avant ses 25 ans, il n'eu pas d'enfance à proprement parler et encore moins d'adolescence, il n'avait pas eu le loisir de badiner dans les jardins et de roucouler après les femmes. Et sans aucun regret.

<< Vous faisiez vous des amis rapidement? Des petits copains ou petites copines? Je vous épargne les questions dur votre sexualité pour cette fois, nous verrons plus tard, ne vous inquiétez pas! >>
Encore un rire puis s'en suivi sa réponse :
"Des amis? Inutiles. Tout ce que nous Berserker avons besoin ce sont de frères d'armes! Des femmes? Et bien... Tout comme les amis, l'amour n'a pas de places dans l'armée. Mais je dois bien avouer que certaine m'ont déjà fait un petit quelque chose. Bien avant que je soit ainsi."

Il s'était allongé de nouveau et fixait de nouveau le plafond aussi blanc que sa liste de conquête féminine... Le regrattait-il? Non. Pour Arès il devait ne pas se préoccupé de tout cela!
S'en suivit alors l'attente de la suite des questions, il craignait qu'elle aille chercher encore plus loin qu'il ne le pensait dans sa mémoire, une certaine angoisse le tenait car il le savait, il ne contrôlait absolument pas la situation dans laquelle il était. Et si au final, sa plus grande peur était de ne rien contrôler?
Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Dim 14 Aoû 2016 - 16:16

<< Le Tartare? Qu'est ce que le Tartare? Une boîte de nuit? plaisanta Kalinka. Ou une période de votre vie ? Décrivez moi plus cette période, comment vous vous êtes sentis, ce que vous avez fait..  >>

Elle s'inquiéta de son enrôlement dans l'armée d'Arès, peu commun chez le jeune garçon qu'il devait être.

<< À quel âge vous vous êtes fait enrôlé dans cette armée? Comment se passait les entraînements? >>

Au meurtre du père de Zysleelles nota consciencieusement cet évènement et le souligna deux fois.

<< Comment s'est passé ce meurtre? Était ce lors d'un.. rituel? Qu'avez vous ressentit à ce moment là? Nous parlons d'un évènement assez grave pour créer un traumatisme...>>

Puis elle posa une drôle de question :

<< Avez vous été punis pour cet acte? Demanda-t-elle de façon sérieuse et directe. >>

Puis à propos des prouesses du berserker.

<< Vous n'êtes pas sans savoir que les entraînement et la guerre en elle même son propices à la confidence mais aussi à de réels... disons... nouveaux traumatismes. C'est inquiétant que vous n êtes pas venu me voir plus tôt. Avez vous été suivis par un spécialiste avant ce rendez vous? >>

<< Avez vous... des problèmes  d'irritabilité, de violence ou de profonde mélancolie ces derniers temps? Des envies suicidaires? Soyez sincère, je suis une psychologue et cela est mon métier de ne pas juger les gens... >>

Et face au pessimisme de son patient, elle nota le symptôme en bas de la page, prête à recommencer ses questions. Elle se lécha le doigt afin de tourner la page de son cahier pour en commencer une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Zyss
Cardinal de la Calamité
avatar
Rôle : Cardinal des Calamités, création dePhobos et Gardien des Portes de la Guerre, monstre tentaculaire du forum, seigneur du temps en formation, éducateur de jeune recru...
Messages : 535


Caractéristiques
Vie Vie:
250/230  (250/230)
Cosmos Cosmos:
270/270  (270/270)
Armure Armure:
280/280  (280/280)

MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Dim 14 Aoû 2016 - 18:43

<< Le Tartare? Qu'est ce que le Tartare? Une boîte de nuit? plaisanta Kalinka. Ou une période de votre vie ? Décrivez moi plus cette période, comment vous vous êtes sentis, ce que vous avez fait..  >>

À ces mots le Cardinal fut pris d'un terrible fou de rire, un fou rire résolument moqueur. Cette idiote ignorait le Tartare! Comment pouvait ont ignorer l'existence du cimetière des Dieux? Après c'être calmer il lui déclara d'une voix sombre et glaciale :
"C'est un endroit où nul ne ressort comme avant, en tout cas pour les humains... s'ils ont la chance de revenir. il laissa un silence puis d'un regard dont la terreur était visible, presque palpable il continua.
J'y ai souffert, autant physiquement que mentalement, j'ai été brisé, mon corps, mes os, mon âme... TOUT fut bruler, broyer, foudroyer, à maintes et maintes reprise... J'y ai été humilié comme on y humilie un Dieu... tout cela pour la gloire d'Arès!"
Un léger silence puis il acheva ce passage avec une simple phrase :
"Je n'en tire aucun regret."

Il se réinstalla aussi confortablement que le permettait le divan puis écouta la question suivante:
<< À quel âge vous vous êtes fait enrôlé dans cette armée? Comment se passait les entraînements? >>
" Dés ma naissance. Ma vie est un présent de ma famille à Arès, je lui suis totalement voué."

<< Comment s'est passé ce meurtre? Était ce lors d'un.. rituel? Qu'avez vous ressentit à ce moment là? Nous parlons d'un évènement assez grave pour créer un traumatisme...>>
Était-elle curieuse de connaitre des détails sur cet éléments de sa vie? N'importe quel humain le serait, c'est digne des meilleurs articles d'un tabloïde du dimanche... Inspirant profondément, laissant échapper un petit rire amusé par la question et tout ce qu'elle sous entendait il parla franchement, sans aucune pression ni tristesse :
"Tout d'abord je ne parlerais pas de meurtre, comme vous l'avez dit il s'agissait d'un rituel, une rite de passage pour m'éprouver, montrer à notre seigneur et maitre que pour lui je suis capable de tout."

Puis elle posa une drôle de question :

<< Avez vous été punis pour cet acte? Demanda-t-elle de façon sérieuse et directe. >>
"Aucunement, au contraire j'ai été récompensé par mon entrée dans les forces d'Arès."

Puis à propos des prouesses du berserker.

<< Vous n'êtes pas sans savoir que les entraînement et la guerre en elle même son propices à la confidence mais aussi à de réels... disons... nouveaux traumatismes. C'est inquiétant que vous n êtes pas venu me voir plus tôt. Avez vous été suivis par un spécialiste avant ce rendez vous? >>
"Aucunement car tout ceci fait parti du mode de vie des berserker... vous ne pensez pas?

<< Avez vous... des problèmes  d'irritabilité, de violence ou de profonde mélancolie ces derniers temps? Des envies suicidaires? Soyez sincère, je suis une psychologue et cela est mon métier de ne pas juger les gens... >>
À cette question il attrapa brusquement la psychologue par la gorge, un air terrifiant et complètement psychotique avant de lui faire un doux sourire et lui dire :
"Dans ce genre? Oui... Mais ça fait parti de mon charme vous savez..."

Puis il se rassit, retournant à la contemplation du plafond immaculé.
Revenir en haut Aller en bas
Kalinka

avatar
Messages : 63


MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   Dim 21 Aoû 2016 - 11:31

Face à ses répondes de plus en plus abracadabrantes les unes que les autres, Kalinka ne put que hocher la tête en lançant des << Hum >> et des << Très bien >> de temps à autre. Elle commença à être désemparée des questions du berserker. Mais d'où sortait-il? D'un mauvais comic vintage?

Au ressentiment du berserker face à ce Tartare, elle nota << Dépression >> en lettres majuscules. Peut être avait-il été torturé, un harcèlement, ou des agressions à répétition, apparemment au sein d'une secte. Malheureusement les méthodes afin de faire sortir ces personnes de mauvaises institutions était long et fastidieux, et même la famille proche ne pouvait rien face au libre arbitre. Elle nota aussi << narcissisme >> à cause du mot << humains >>. A son absence de regrets elle nota aussi << culpabilité latente >>. Le fait qu'il pensait que c'était de sa faute pouvait en être témoin. Elle nota aussi une certaine insensibilité émotionnelle face au meurtre. Il pouvait donc être au choix un pervers narcissique, un manipulateur... ou un psychopathe. Surement dû à ses antécédents. Un certain décalage avec la réalité pouvait aussi expliquer son manque de réaction à la mort. Ce jeune homme avait dû passé par un certains nombre de traumatismes. Elle notait de plus en plus vite, laissant parfois des blancs dans la conversation.

Lorsqu'il l'attrapa par la gorge à la vitesse de la lumière, elle fut très surprise, mais malgré son regard effrayé elle ne se décontenança pas et lui lança simplement :

<< Votre cas est... très particulier. >>

Lorsqu'il se rassit elle réajusta son col, émit un raclement de gorge et malgré l'angoisse qui montait lentement, reprit son analyse.

<< Je vais vous conseiller un confrère psychiatre qui pourra vous conseiller un traitement adapté à votre cas. Par exemple des anti-dépresseurs et des anxiolytiques, des stabilisateurs d'humeur, comme le Valium, si vous le désirez. J'enverrais le rapport à votre supérieur ainsi qu'à votre adresse, vous pourrez aussi le lire consciencieusement. En tous cas il vous faut absolument, vu vos traumatismes, un suivi psychologique et psychiatrique. >>

Elle ne posa pas la question de l'internement afin de ne pas le vexer, ou s'attirer encore ses foudres (un nouvel étranglement ou... la mort?).

<< - L'heure est terminée. Je vous remercie d'être venu vers moi, je pense que cela a été bénéfique pour vous... n'oubliez pas ce que vous ai dis. >>

Et en lui tendant la main elle lui dit dans un micro-sourire :

<< - A bientôt... Monsieur Zyss. >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cabinet du docteur Malpertuis (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cabinet du docteur Malpertuis (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les mots du Docteur Jean Bertrand Aristide
» [ Niort ] Cabinet du Docteur Darkarius ( Ouvert le Samedi )
» Nouveau Cabinet + 20000 emplois en Haiti ! Quel miracle ?
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Anthologie Forum RPG :: Utopia (Hors Rp) :: Utopia-